Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[OL Féminines] Articles de presse et d'internet (sans blabla)

Réduire
Ceci est une discussion importante.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Ligue des champions dames. Juvisy motivé «à 200%» pour sa demi-finale retour contre l'OL
    Vu 130 fois Publiée le 20/04/2013 à 20:13

    Les joueuses de Juvisy sont motivées «à 200%» à la veille de leur demi-finale retour de Ligue des champions dames contre les double tenantes du titre lyonnaises, a affirmé leur entraîneur, Sandrine Mathivet, samedi.



    «Si l’on ne croyait pas à la qualification, on ne serait pas là», a insisté le coach de la Juv’91, lors de la conférence de presse d’avant match au stade Robert-Bobin de Bondoufle, dans l’Essonne.
    Dans l’obligation de gagner et de marquer beaucoup de buts, après une défaite 3-0 à l’aller contre les joueuses de l’Olympique lyonnais, à Gerland, le FC Juvisy sera privé dimanche de son internationale Camille Catala, victime d’une possible fracture à l’apophyse.

    «Camille Catala ne sera pas sur le terrain, l’objectif sera de la mettre en selle pour ses matchs avec l’équipe de France», a déclaré l’entraîneur de Juvisy: «Il faut qu’elle soit préparée, toutes les blessures au niveau de la colonne vertébrale sont très dangereuses et doivent être prises au sérieux».
    A sa place, le club essonien aux six titres de champion de France, qui avait manqué beaucoup d’occasions au match aller, devrait sans doute aligner la jeune Kadidiatou Diani, seulement âgée de 18 ans, titularisée pour la première fois dans un match de niveau international.

    Avec le soutien de leurs supporteurs, dans les tribunes du stade de Bondoufle et de ses 18.000 places, les joueuses de Juvisy voudront sans doute aussi venger le "bras d’honneur" de Patrice Lair, l’entraîneur des Lyonnaises, à la fin du match aller. Même si elles ont refusé de s’exprimer sur le sujet samedi.
    «Je n’aime pas faire de polémique», a ainsi répondu Sandrine Mathivet au sujet de cet incident qui vaut au coach lyonnais d’être suspendu pour ce match retour.

    http://www.leprogres.fr/football/201...ur-contre-lyon
    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • JUVISY 1 – OL 6.


      C’était l’OL taille patronne !


      Publiée le 21/04/2013 à 23:03

      En donnant la leçon à Juvisy, l’OL s’est qualifié pour sa quatrième finale de suite et tout laisse à penser qu’il a les moyens de signer un triplé historique le 23 mai prochain à Chelsea.








      Il n’y a pas eu de séisme hier en Essonne. Ni même un soupçon de déplacement tectonique. Juvisy peut en témoigner. Et très rapidement. En effet, alors qu’on s’attendait à une entame joyeusement musclée, c’est l’OL qui rappela, à toutes fins utiles, qui était le patron.

      En à peine vingt minutes, au gré de deux contres d’école, avec notamment une ouverture extraordinaire de Rapinoe pour l’inévitable Schelin, le suspense, pour employer un mot incongru, retournait définitivement aux vestiaires.

      Classiquement disposé en 4-2-3-1, le double champion d’Europe récitait son football en toute sérénité. Les Juvisiennes patientèrent jusqu’à la 41ème minute pour se créer leur première occasion sur un corner direct décoché par Thiney et détourné par Bouhaddi. Il y avait bien quelques brèches et un jeu de passes moins affiné dans le camp lyonnais. Mais, entre admiration et impuissance, les 11.000 spectateurs du stade Robert-Bobin en venaient à se poser une question assez brutale : les coéquipières de Bompastor allaient-elles encaisser leur premier but dans la compétition ?

      On en oubliait presque que l’OL pouvait aussi corser l’addition. Schelin se rappela ainsi au bon souvenir de tous, et notamment de la charnière juvisienne, inscrivant un second doublé après celui de la manche aller. On jouait la 51ème minute et la punition prenait de l’ampleur. Elle s’avérait on ne peut plus logique et on en venait à quelques constats vertigineux. Le 23 mai prochain à Chelsea, l’OL disputera sa quatrième finale consécutive de Ligue des Champions et mettra tout en œuvre pour devenir le premier club à signer le triplé. Au-delà de l’opposition proposée hier par Juvisy, la texture même de cette équipe lyonnaise nous fait penser qu’elle peut réussir dans cette entreprise folle.

      La chronique retiendra ce but de Diani, le premier subi par les Lyonnaises dans la cour européenne, mais aussi, les réalisations d’Abily et de Tonazzi dans ce match aux allures de démonstration froide.

      > LAIR EN TRIBUNE

      Patrice Lair suspendu et en tribune, c’est son adjoint, Antonin Da Fonseca, qui dirigeait hier l’équipe lyonnaise.

      > UN 75E MATCH SANS DÉFAITE

      Avec cette nouvelle victoire acquise hier aux dépens de Juvisy, l’OL en est à 75 matches sans défaite. Son dernier revers remonte au 15 novembre 2009 à Hénin-Beaumont (3-1) pour le compte du championnat. En coupe de France, il faut signaler son élimination aux tirs au but (3tab2) en quarts de finale face à… Juvisy le 3 avril 2011.

      De notre envoyé spécial Antoine Osanna
      le progrès

      Commentaire


      • Le 21/04/2013 à 08:00:00 | Mis à jour le 20/04/2013 21:00:24
        Foot - Ligue des Champions (Femmes) - Demie
        Lyon y est presque

        Large vainqueur de Juvisy (3-0) au match aller, Lyon va tenter de gérer cet avantage ce dimanche (16h30) dans l'Essonne pour se hisser une quatrième fois consécutive en finale de la Ligue des champions.



        L'attaquante suédoise Lotta Schelin, atout majeure de l'OL. (L'Equipe)

        Le ticket pour la finale de Stamford Bridge est acheté, ne reste plus qu'à le composter pour les Lyonnaises. Dominatrices à Gerland face à Juvisy (3-0) la semaine dernière, les doubles championnes d'Europe en titre sont bien parties pour disputer une quatrième finale de Ligue des champions consécutives. Reste à garder son sérieux dans l'Essonne, sur une pelouse qu'elles connaissent bien. «3-0, c'est un bon score, idéal car nous n'avons pas pris de but, mais restons méfiants. Il faudra avant tout éviter de prendre le premier but», estimait dès le coup de sifflet final à l'aller l'entraîneur Patrice Lair, suspendu par l'UEFA pour ce match retour pour un bras d'honneur.

        Thiney: «Tout peut aller très vite en Ligue des Champions, même si nous manquons peut-être un peu d'expérience.»

        Les Lyonnaises, qui récupèrent pour ce retour la défenseure Laura Georges et la latérale Corine Franco, ne veulent pas laisser espérer leurs rivales honnies. «Notre avantage est assez conséquent. Nous avons de la marge. C'est bien parti face à Juvisy, contre qui il y a des contentieux», a reconnu Sonia Bompastor, capitaine de l'OL. Du côté de Juvisy, qui devra se passer de la milieu de terrain Camille Catala, on veut encore croire en un renversement de situation. «C'est dommage de ne pas avoir marqué à l'aller. Mais nous nous donnerons à fond à domicile, a assuré l'internationale française Gaëtane Thiney. Tout peut aller très vite en Ligue des Champions, même si nous manquons peut-être un peu d'expérience.»
        Rédaction Avec AFP

        http://www.lequipe.fr/Football/Actua...presque/365133
        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • Le 21/04/2013 à 18:41:00 | Mis à jour le 21/04/2013 21:09:42
          Foot - Ligue des Champions (Femmes)
          Lyon sans pitié pour Juvisy

          6-1 dans l'Essonne, dimanche, après le 3-0 de la demie aller à Gerland : Lyon s'est qualifié facilement pour sa 4e finale de Ligue des champions consécutive (le 23 mai à Londres contre Wolfsburg). Juvisy a craqué dès les premières minutes.



          L'OL de Lotta Schelin menait déjà au score 2-0 après vingt minutes de jeu. (EQ)

          Les Lyonnaises n'avaient pas concédé le moindre but en Ligue des Champions en neuf rencontres et 84 minutes. A six minutes de la fin de la demie retour, dimanche, alors que les Essonniennes étaient menées 0-6 sur leur pelouse, Kadidiatou Diani, 18 ans, championne du monde U17 en titre, a inscrit le plus beau but du match, une merveille de frappe lobée que Sarah Baouhaddi, invaincue cette saison en C1, n'a pu que regarder s'enrouler dans sa lucarne (84e). C'est une maigre consolation pour Juvisy, mal engagé depuis sa défaite 3-0 à Gerland il y a huit jours, et laminé devant 11 000 spectateurs par les doubles championnes d'Europe en titre (6-1). L'OL accède à sa 4e finale consécutive, la 3e contre une équipe allemande, Wolfsburg. Rendez-vous le 23 mai à Stamford Bridge, le stade de Chelsea, champion d'Europe en titre chez les hommes.

          Encore un doublé pour Schelin

          Lyon n'a laissé aucun espoir à Juvisy. L'Américaine Rapinoe a placé une tête victorieuse sur la première occasion du match (5e). Schelin, qui avait marqué deux fois au match aller, a inscrit un nouveau doublé (19e et 51e), imité plus tard par Tonazzi (71e et 78e). Les ballons en pronfondeur ont fait souffrir les banlieusardes. Abily a marqué le 4e but lyonnais sur une belle action collective, terminée par un centre en retrait de Le Sommer qu'elle a repris de l'intérieur du pied droit (64e).

          L'internationale française participera à sa 3e finale de Ligue des champions. «C'était notre objectif de la saison, a-t-elle réagi au micro d'Eurosport au coup de sifflet final. Ce petit but (de Juvisy) nous embête un peu. On est perfectionniste. On a gagné aussi pour Patrice (Lair, l'entraîneur, suspendu pour un geste déplacé lors du match aller, Ndlr). Stamford Bridge, c'est juste génial ! Contre une équipe allemande, comme d'habitude !» - Rédaction

          Sandrine Mathivet (entraîneur du FC Juvisy) : «Quand on prend un but dans les cinq premières minutes, sachant qu'on en a déjà encaissé trois à l'aller, ça vous coupe les pattes. Ce qui nous manque, c'est une structure de qualité qui nous permette de jouer dans les meilleures conditions. Demain, toutes mes joueuses vont aller au travail, on voit déjà que la récupération n'est pas la même que pour les joueuses de Lyon (qui sont professionnelles, Ndlr).» (AFP)

          http://www.lequipe.fr/Football/Actua...-juvisy/365385
          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • Le 21/04/2013 à 21:31:00 | Mis à jour le 22/04/2013 04:30:40
            Foot - Ligue des Champions (Femmes) - OL
            Lair : «Honorer leur statut»

            Pour Patrice Lair, l'entraîneur de l'OL féminin, qualifié pour sa 4e finale consécutive de Ligue des champions, dimanche aux dépens de Juvisy (3-0, 6-1), ses joueuses «ont toutes les capacités» pour «renverser» Wolfsburg en finale le 23 mai à Londres. Interview.



            Pour Patrice Lair, la qualif est «logique» face à Juvisy qui «n'a pas fait le poids». (L'Equipe)

            «Patrice Lair, quel bilan tirez-vous de la rencontre de dimanche ?
            Je suis très fier de mes joueuses qui ont fourni un jeu de qualité. On a mis les pendules à l'heure assez rapidement avec un but de Megan Rapinoe à la 5e minute, ce qui est dû je pense à un niveau très différent entre les deux équipes. Les filles ont été puissantes et ont su élever leur niveau de jeu. Elles étaient vraiment au-dessus et malheureusement, avec tout le respect que j'ai pour Juvisy, elles n'ont pas fait le poids. Avec 9 buts en 2 matchs, je suis très satisfait et même le but de Juvisy en fin de match ne m'a fait aucun effet. Cette victoire est logique.

            «Wolfsburg, c'est une très bonne équipe qui joue en 4-4-2, c'est costaud et puissant.»

            Vous allez rencontrer les Allemandes de Wolfsburg en finale à Londres, comment aborderez vous ce match ?

            Les filles ont toutes les capacités requises pour aller chercher cette victoire à Londres face aux Allemandes. Une chose est sûre, elles vont honorer leur statut. Jamais une équipe française n'a réussi à atteindre ce stade de la compétition à quatre reprises et ramener cette coupe à la maison serait un exploit. Maintenant, les filles seront opposées à des joueuses de très grande qualité. C'est une très bonne équipe qui joue en 4-4-2, c'est costaud et puissant. Il y a deux ans nous avions gagné en Angleterre, c'est peut être un signe, j'espère que cela nous portera chance encore une fois pour pouvoir renverser cette équipe de Wolfsburg.

            «Aucune joueuse blessée»

            Pensez-vous qu'avec une équipe aussi solide que l'Olympique lyonnais, vos joueuses ont encore une marge de progression ?

            Les joueuses ont encore beaucoup à apporter, je pense qu'elles vont encore beaucoup progresser. Même si j'ai 23 joueuses aujourd'hui, aucune n'est blessée. Elles sont toujours à bloc, elles proposent de match en match des choses intéressantes. Et je dois en tant qu'entraîneur trouver les éléments pour que les filles aient toujours envie d'avancer. Jusqu'à présent on s'est donné les moyens d'arriver à ce niveau là... Lyon a encore une marge de progression énorme et parfois il est difficile de faire des choix. Il y a beaucoup de joueuses de qualité dans mon équipe, comme Megan Rapinoe, qui est championne olympique, ou encore la japonaise Ohno, championne du monde, qui n'a toujours pas joué une seule minute en Ligue des champions. C'est très difficile.»
            AFP

            http://www.lequipe.fr/Football/Actua...-statut/365438
            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • Qui c’est les plus fortes ? Evidemment, c’est les Lyonnaises
              Publié le 23.04.2013 à 20:00 par charles.chevillard

              Comme on se retrouve! Une semaine après la victoire à Gerland (3-0), l’OL se déplaçait à Bondoufle pour y affronter Juvisy en demi-finale de la Women Champion’ s League. Remontées à bloc après le bras d’honneur de Patrice Lair et la plainte déposée à l’UEFA, les Essonniennes se sont fait dévorer par la meilleure équipe d’Europe (6-1). Galvanisées par la suspension de leur coach, les Lyonnaises ont régné en maître sur le match.

              L’histoire retiendra que cette demi-finale se disputait sous un soleil éclatant et devant près de 11 000 spectateurs, véritable tour de force connaissant la difficulté pour rejoindre Evry et son stade de Bondoufle (transports). Malgré la défaite cuisante au match aller, Juvisy n’avait rien changé. Évoluant dans son fameux 4-3-3, la tactique était la même qu’au match aller, bloquer l’axe pour éviter que les Lyonnaises puissent se transmettre le cuir et accélérer le jeu. Toutefois avec l’absence de Camille Catala (blessée), la jeune Diani était titularisée sur l’aile droite pour apporter toute sa hargne à une équipe qui en avait besoin. Pour ça, Juvisy s’organise en 3 blocs bien distincts : l’arrière-garde, 3 joueuses au milieu de terrain et les 3 offensives. Pourtant le bloc essonnien est plus haut qu’au match aller. Sandrine Soubeyrand, toujours en sentinelle, se retrouve au même niveau que ses 2 comparses de l’entrejeu. Cette prise de risque permet ainsi à Louisa Nécib, alternant en n° 10 avec Camille Abily, de décrocher ou se faufiler entre les lignes pour orienter le jeu lyonnais.


              3 blocs bien distincts côté JUV91. Les ronds représentent Abily et Nécib très libres. Tandis que les flèches blanches soulignent la mise en place des joueuses sur les côtés lyonnais, des doublettes toujours proches

              Alors qu’au match aller, les Lyonnaises étaient bloquées durant les premières vingt minutes par l’excellent travail défensif de Juvisy, les filles vont rapidement trouver des moyens pour s’en sortir. Pour ça, les filles d’Antonin Da Fonseca, coach principal dû à la suspension de Patrice Lair, vont alterner jeu court et jeu long dès le début de match. Le travail de Lotta Schelin en attaque est toujours aussi incisif. La Suédoise va empoisonner la défense centrale par, soit ses décrochages soit ses appels dans la profondeur. La défense centrale va souvent être prise à défaut ne sachant comment intervenir sur la meilleure attaquante d’Europe. De plus, le milieu de l’OL ne laissera pas Juvisy les empêcher de jouer. Beaucoup plus remuantes qu’à l’aller, Louisa Necib et Camille Abily n’hésiteront pas à descendre au niveau de leur défense centrale pour récupérer le cuir et pouvoir contrer le milieu de Juvisy, très haut au début de la rencontre, avec de longues passes vers l’avant.

              Les Lyonnaises amplifient leur domination obligeant le bloc essonnien à reculer pour défendre. L’équipe est acculée obligeant les milieux de terrain à redescendre pour organiser le jeu. Gaëtane Thiney, bien trop haute, est introuvable au contraire du début de match à l’aller. Coquet fait les efforts. Or, quand l’équipe attaque, il manque un vrai lien entre le milieu et l’attaque. Les espaces sont trop nombreux entre les lignes. De plus, les ailières sont plus occupées à travailler sur le plan défensif qu’à apporter leur soutien en attaque. L’une des seules actions dangereuses de la 1re période viendra de Julie Machart dont la vivacité dans les petites espaces pouvait faire la différence. Sur le 1er but lyonnais, les failles de Juvisy sont mises en avant. Camille Abily décroche. Au milieu de terrain, elle ouvre pour Thomis. Trop hautes et mal placées, l’ailière et la latérale Juvisienne sont prises dans la profondeur et par la vitesse de l’Antillaise. Elle n’a plus qu’à centrer pour Megan Rapinoe, laissée seule par Soyer pas assez concentrée et semblant fatiguée sur l’attaque. 1-0, la messe est déjà dite.


              L’action du 1er but. Les flèches rouges indiquent les déplacements des joueuses de l’OL. Dès que la passe est faite, l’armada offensive se met en route. Remarquons ici avec les ronds jaunes que le bloc offensif travaille ensemble. Louisa Nécib est déjà placée entre les lignes (rond plus reculé)

              Lyon sait défendre

              Le score est fleuve. La domination de Lyon est sans conteste. Or, Juvisy a bien essayé de répondre. Comment ? Avec leurs moyens. Manquant de liant entre le milieu et l’attaque, la folie et surtout la volonté d’exister sembleront s’escompter au fil du match. Les solutions sont trop peu nombreuses. Plusieurs fois, durant la rencontre, Thiney se retrouvera avec le ballon, réussissant à faire remonter le bloc. Or, le plus souvent, elle sera intelligemment poussée vers la touche par le bloc lyonnais. Avec un bloc défensif compact, mais surtout deux milieux jouant le rôle de sentinelle, l’OL oblige les Essonniennes à écarter le jeu sans trouver d’espaces. Le seul moyen pour Juvisy de s’en sortir résulte de l’utilisation des petits espaces ou l’exploit personnel. Le second but de l’OL soulignera cette idée. Kadi, esseulée, perd le ballon aux 28m. Rapidement, Renard passe la balle à Rapinoe qui lance Schelin en profondeur. La suite, vous la connaissez.


              Voici le 2ème but de l’OL. Sur la première image, les ronds jaunes soulignent que l’attaque de Juvisy est sur la même ligne. Kadi est de plus esseulée. L’OL va récupérer le ballon grâce à son marquage (les ronds bleus). L’OL est toujours à deux joueuses sur la porteuse de balle. Sur l’image de droite, la flèche verte met en exergue le placement très haut du milieu de la JUV 91, sauté par la passe en profondeur de Rapinoe (rond rouge). Quand à la flèche Bleue, il souligne que les doublettes fonctionnent. Thomis a fait le travail défensif c’est Dickenmann qui part à l’abordage

              Le vrai problème de Juvisy éclate au grand jour depuis quelques matchs. Avec la perte de Laëtitia Tonazzi (lyonnaise depuis cet été), le club essonnien manque d’une grosse pointure aux avant-postes. Alors qu’elle était annoncée en pointe, Janice Cayman a souvent interchangé son poste avec ses comparses de l’attaque juvisienne. Pourtant, la Belge pourrait s’imposer comme point de pivot dans l’équipe. Puissante, rapide et capable de tenir le ballon, ses quelques décrochages durant le match ont créé du mouvement au niveau l’attaque de la JUV 91. Souvent mise au second plan la saison passée, Tonazzi était la pièce maîtresse du secteur offensif. Par ses déplacements, elle créait des espaces et permettait à Gaëtane Thiney de démontrer son talent pour finir les actions et aller au bout des idées de jeu de Sandrine Mathivet. Juvisy devrait poursuivre sur cette voie avec Janice Cayman dont les caractéristiques sont tout à fait compatibles avec ce style de jeu.

              Le second but de l’OL met bien en avant cette idée que Lyon n’est pas qu’une armada offensive. Intraitable offensivement, la défense est également gage de sureté. Souvent très peu inquiétée, Sarah Bouhaddi a peu l’habitude d’aller chercher le ballon dans ses buts. La force de l’équipe réside au milieu de terrain. Complémentaire offensivement, le trident semble être aussi performant sur le plan défensif. Amandine Henry a un rôle d’aboyeuse. Plus défensive que ses deux comparses, sa hargne et sa capacité à harceler son adversaire direct permettent à son équipe de récupérer rapidement le ballon et surtout de jouer haut. Elle peut ainsi soit chercher à côté d’elle Camille Abily, plaque tournante du jeu, ou Louisa Nécib qui va accélérer le jeu. De plus, beaucoup d’équipes, comme Juvisy lors des deux matchs, jouent avec une seule attaquante. La défense centrale est rodée pour répondre à cette donnée. Comme en Équipe de France, Laura Georges et Wendie Renard jouent chacune leur tour dans une position plus avancée ce qui permet d’avoir une vraie stoppeuse capable d’aider sa sentinelle du milieu et une libéro qui couvre ses latérales. Tout est réglé au millimètre.


              Le fameux trident au travail

              Et si Lyon était invincible ?

              La question semble trotter dans les têtes depuis maintenant quelque temps. Lyon, double vainqueur de la Ligue des Champions, semble être seul au monde. Les comparaisons (plus ou moins hasardeuse) avec le FC Barcelone ne cessent de croître. Alors que la D1 n’a plus grand suspense, la plus grande compétition européenne s’oriente dans cette voie. Balayant leurs adversaires avec une facilité déconcertante, Patrice Lair a réussi à construire un groupe solidaire, privilégiant le collectif au détriment des nombreuses individualités dont regorge l’ogre rhodanien. La comparaison a été même poussée au summum avec Bruno Bini n’ayant pas peur de comparer Lotta Schelin à Lionel Messi. Alors, certes, l’OL est un club professionnel avec des joueuses qui se connaissent sur le bout des doigts. Mais la force de Patrice Lair et de son staff est de pousser l’émulation au maximum entre les joueuses, mais aussi d’effectuer des choix radicaux lorsqu’une joueuse est en dessous de son vrai niveau, comme Louisa Nécib ou Laura Georges l’année dernière. Et si finalement, le coach de l’OL avait réussi à régler l’un des plus gros problèmes du football français, que ce soit au niveau masculin ou féminin, c’est-à-dire l’acceptation de la concurrence dans les grands clubs. À bon entendeur.

              http://www.sharkfoot.fr/2013/04/qui-...es-lyonnaises/
              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • Loir-et-Cher - Football - sonia bompastor
                "La motivation est encore là"

                24/04/2013 05:46


                Sonia Bompastor peut avoir le sourire. Elle disputera la finale de la Ligue des champions le 23 mai prochain face à Wolfsburg. - (Photo archives NR, Jérôme Dutac)

                En lice pour un nouveau triplé avec l’Olympique Lyonnais, Sonia Bompastor se confie. La rivalité avec Juvisy, les propos de Bernard Lacombe, son avenir…

                Les saisons se suivent et se ressemblent du côté de l'Olympique Lyonnais. Et cela n'est pas pour déplaire à sa capitaine, Sonia Bompastor. Après leur large victoire en demi-finale retour de la Ligue des champions face à Juvisy (6-1) dimanche, les Lyonnaises défieront les Allemandes de Wolfburg le 23 mai prochain à Stamford Bridge, dans l'antre de Chelsea. Titre de championne de France en poche, quart de finaliste de la Coupe de France, finaliste de la Ligue des champions, la Méroise peut signer un second triplé consécutif. Du jamais vu.

                Finaliste, une bonne habitude ? « C'est notre quatrième finale consécutive. On retourne à Londres où nous avions remporté notre premier trophée. On va découvrir le stade de Chelsea que personne ne connaît au club. Le président Aulas n'y a jamais été avec les garçons. »
                Trop facile ? « En jouant notre jeu, on savait qu'il y avait la place. On a un effectif plus fort que celui de Juvisy mais on a abordé les deux matchs avec beaucoup d'humilité et de respect. C'était le meilleur moyen de se faciliter la tâche. »
                Une saveur particulière ? « Entre les deux clubs, il y a beaucoup de rivalités. Dans les discours côté Juvisy, les choses qui reviennent tout le temps sont : " Lyon est professionnel, nous, on est amateurs ". Il y a cette opposition. Pour moi, cela reste des excuses même si à Lyon, nous bénéficions d'excellentes conditions de travail. Mais ce qui a fait la différence entre les deux équipes, c'est le talent. Et il est du côté de l'OL. »
                Pas besoin d'entraîneur ? « Patrice (Lair) était suspendu pour ce match mais il l'a très bien préparé. Le plan de jeu était prêt, les consignes étaient données. On savait ce qu'on avait à faire. Sur le terrain on avait à cœur d'être solidaires et de gagner pour lui. »
                Sa sortie à la mi-temps ? « On était trois sous le coup d'une suspension. Patrice nous avait dit qu'il alignerait la meilleure équipe possible avant de gérer les cartons jaunes si le scénario le lui permettait. L'ouverture du score rapide l'a aidé. »
                Un nouveau triplé ? « C'était l'objectif. Depuis un moment, je disais que l'on retrouverait Wolfsburg en finale. Je ne me suis pas trompé. On a le potentiel pour en gagner une troisième. La Coupe de France nous tient aussi à cœur après notre titre en championnat. »
                Son dernier titre ? « Je prends les matchs les uns après les autres. En fin de saison, je ferai le point. Pour l'instant, je suis dans l'état d'esprit de profiter. Rien n'est encore décidé. »
                Sa motivation ? « On veut toujours gagner un maximum de titres. La motivation est encore là. Je croise les doigts mais si on réussit un deuxième triplé, je me dis qu'il sera peut-être temps de penser à autre chose. J'aurais tout gagné dans ma carrière et il faudra peut-être laisser la place aux jeunes. C'est en tout cas comme ça que je réfléchirai. Mais quand tu as la chance de gagner trois titres en fin de saison, cela donne envie de continuer. »
                Les propos de Bernard Lacombe ? « On en a discuté un peu entre nous et on s'est dit que ces propos étaient malheureux. Je ne pense pas qu'il visait l'équipe de l'OL féminine mais les femmes en général. C'est triste d'entendre de tels propos aujourd'hui. J'ai eu l'occasion d'en parler avec lui. Il s'est excusé. Il le regrette. Bernard, même s'il n'est pas à fond derrière le football féminin, a quand même du respect vis-à-vis de notre équipe et de notre palmarès. »

                sports.blois@nrco.fr
                Propos recueillis par François Bellot

                http://www.lanouvellerepublique.fr/T...ore-la-1423707
                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • Replay du 19/20 sur France3 Rhone-Alpes - Reportage sur l'OL à partir de la 11'33 -



                  http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1...map=%255B%255D

                  Commentaire


                  • Elodie Thomis : "On veut refaire ce triplé"
                    24/04/2013 09:50



                    Aussi rapide que sur son côté droit sur le terrain, Elodie Thomis a été la première Lyonnaise à sortir des vestiaires dimanche après la qualification de l’OL face à Juvisy pour la finale de la Ligue des champions. L’internationale tricolore apprécie à sa juste valeur cette performance devenue quasiment banale pour son club.


                    Elodie, les joueuses de l’OL ne sont-elles jamais rassasiées après tant de trophées glanés ces dernières années ?
                    On enchaine une quatrième finale de Ligue des champions de suite. On espère aller au bout encore cette année. On vient de passer ces demi-finales face à Juvisy en marquant beaucoup de buts (3-0 à l’aller, 6-1 au retour). Ce n’est que du bonheur et une belle récompense pour notre coach Patrice Lair, qui a été sanctionné pour son mauvais geste (il a adressé un bras d’honneur). On joue pour disputer la finale de la Ligue des champions. C’est toujours un rêve d’y être. On travaille tous les jours pour atteindre cet objectif. On s’attend à une bonne ambiance à Londres dans le stade de Stamford Bridge, celui de Chelsea.

                    Pourquoi avez-vous été remplacée à la mi-temps de la demi-finale retour face à Juvisy ? Fatigue ou blessure ?
                    J’avais pris un carton jaune au match aller et je risquais la suspension en finale si je m’en reprenais un lors de cette demie retour. Avec Sonia Bompastor qui était dans le même cas que moi, on avait un peu de pression en raison de cette éventualité. On a dû gérer au mieux notre première période et ne pas rentrer dans le jeu de Juvisy au niveau des coups donnés.

                    Votre équipe n’a toujours pas perdu cette année…
                    On veut gagner tous les matches qui arrivent avec 3 rencontres de championnat et les quarts de finale de la Coupe de France. On aura à cœur de refaire ce triplé déjà réalisé la saison dernière. Il va falloir bien se reposer et ne pas s’égarer par rapport à nos objectifs.

                    L’OL peut-il être encore plus fort qu’il ne l’est aujourd’hui ?
                    Il faut qu’on soit plus rigoureux car parfois, on a des moments d’absence avec ces sautes de concentrations. On possède des joueuses de qualité qui peuvent faire la différence à tout moment d’un match. L’effectif est large donc les joueuses peuvent se reposer quand elles en ressentent le besoin. C’est là notre force.


                    Propos recueillis par Jonathan MURCIANO Suivre @FootExpress1

                    http://www.foot-express.com/elodie-t...ce-triple.html
                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • Vidéo sympa de l'OL à Lunel avant le match contre Montpellier.

                      http://www.youtube.com/watch?v=FrjKEjPGlAU

                      Commentaire


                      • Source : Olweb


                        PROLONGATION DE CORINE FRANCO
                        Publié le 01 mai 2013 à 13:59 par OT




                        L'Olympique Lyonnais informe de la prolongation de contrat de Corine Franco de deux années supplémentaires, soit jusqu'en juin 2015.
                        À 29 ans, la défenseur internationale de l'Equipe de France (78 sélections - 11 buts) effectue sa cinquième saison avec l'OL avec lequel elle a disputé 118 matchs toutes compétitions confondues (17 buts) remportant 5 titres de champion de France, 1 Coupe de France et 2 Women's Champions League.
                        La prolongation de contrat de Corine FRANCO s'ajoutant à celles de Camille ABILY, Laetitia TONAZZI, Elodie THOMIS, Lara DICKENMANN, Eugénie LE SOMMER, Amandine HENRY et Louisa NECIB, démontre une nouvelle fois les très grandes ambitions de l’Olympique Lyonnais.


                        http://www.olweb.fr/fr/article/prolo...nco-62551.html

                        LYON
                        20 Titres de Champion de France de Basket


                        1946,,2019

                        Commentaire


                        • Corine Franco : "Faire toujours plus, toujours plus loin..."

                          Publié le 03 mai 2013 | Actu
                          Par Sandrine Dusang



                          La latérale droite tricolore, Corine Franco, vient de prolonger son contrat avec l’Olympique Lyonnais pour deux saisons supplémentaires, et est donc liée au club jusqu’en Juin 2015. L’occasion de lui poser quelques questions sur cette prolongation de contrat et sur son avenir dans le club qu’elle déclare être "son premier choix."


                          Au lendemain de ta prolongation de contrat, comment te sens-tu ?

                          Je me sens bien. Je suis contente de rester à l’OL pour les deux saisons à venir, et suis consciente de tout ce que cela implique en matière d’expérience et de palmarès. Nous avons la possibilité de renouveler le triplé cette saison, et j’espère faire toujours plus, toujours plus loin.

                          Et ta blessure au genou ?
                          Ça va beaucoup mieux. J’ai joué une mi-temps contre Hénin-Beaumont en Coupe de France le week-end dernier (6-0), et je n’ai eu que de bonnes sensations. Finalement, il y a eu plus de peur que de mal, et ma convalescence a été brève. Dans ma tête, cette blessure est déjà derrière moi.

                          Il y a quelque temps, plusieurs joueuses avaient déjà prolongé ou renouvelé leur contrat… Y a-t-il eu hésitation te concernant ?
                          Oui et non. Patrice (Lair) et moi avions déjà parlé de mon avenir en décembre, et on s’était donné du temps pour réfléchir à ce que chacun voulait faire. Lui avait besoin de voir si je pouvais revenir encore plus forte. Moi, je pense que j’avais juste besoin d’un temps de réflexion pour décider de mon avenir. Finalement, tout cela s’est fait d’un commun accord, et aujourd’hui j’en suis ravie.

                          Le club et toi, aviez-vous des conditions particulières pour prolonger ton contrat ?
                          Je ne pense pas que ce soit vraiment des conditions. L’Olympique Lyonnais est un grand club. Nous sommes mises dans les meilleures conditions, nous avons une super équipe, avec de grandes joueuses, et nous avons beaucoup d’ambition. Le Président Aulas et Patrice (Lair) m’ont montré leur confiance et leur envie de me garder au club avec eux, alors je ne vois pas ce qui m’aurait empêché de prolonger.

                          Certains bruits de couloir t’annonçaient au Paris Saint-Germain la saison prochaine...
                          J’avais eu des contacts avec le PSG, mais rien de vraiment concret. Paris semble avoir un beau projet, mais je me sens bien à Lyon et l’Olympique Lyonnais reste mon premier choix.

                          Depuis ton arrivée à Lyon en 2008, tu joues latérale droite. Es-tu un peu frustrée d’avoir abandonné ton poste de milieu défensive ?
                          Je ne sais pas si on peut parler de frustration. Le terme me parait un peu fort. C’est vrai que cela n’a pas été évident au départ parce que j’aimais vraiment ce poste. Quand tu arrives dans un nouveau club, tu t’adaptes et te mets au service du collectif avant tout, alors je suis devenue latérale. Je ne dis pas que je n’aimerais pas rejouer en milieu défensive, mais pour l’instant je ne crache absolument pas sur le poste de latérale. Je me suis adaptée, et prends beaucoup de plaisir à jouer à ce poste désormais.

                          Quels seront tes objectifs pour ces deux nouvelles saisons avec l’Olympique Lyonnais ?
                          Les objectifs ne changent pas vraiment. On ne va pas pouvoir faire beaucoup mieux que ce que l’on a déjà fait, mais comme on dit : "quand tu es en haut, le plus dur s’est d’y rester", donc on va travailler pour ça. Travailler pour rester en haut ! Après, je veux aussi continuer à progresser individuellement, et c’est ce à quoi je travaille chaque jour ici.

                          Et tes objectifs avec l’Équipe de France ?
                          Avec la sélection, l’objectif est clair. Nous voulons gagner une compétition majeure ! J’espère vraiment qu’à la fin de l’été, nous pourrons dire que nous sommes championnes d’Europe !!!




                          Propos recueillis par Sandrine Dusang

                          Crédit photos: Stéphane Guiochon / Le Progrès

                          http://www.footdelles.com/article/Ac...oin_79612.html
                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • Record à ARRAS ?!....

                            feminines / D1 féminine
                            Record à Arras ?

                            Publié le 04 mai 2013 à 14:00 par OT

                            L'OL féminin peut battre le record de buts en inscrits en D1 lors de son déplacement à Arras, ce dimanche à 15h00.

                            Déjà sacrées Championnes de France pour la 7e année consécutive, les Lyonnaises vont désormais se concentrer sur la demi-finale de Coupe de France à Montpellier, et la finale de Ligue des Champions face à Wolfsbourg. Ce déplacement à Arras, en match en retard de la 20e journée de D1, doit donc servir de préparation aux prochaines échéances.

                            Mais l'OL féminin peut également battre son record de buts inscrits lors d'une saison de D1. La saison dernière, les joueuses de Patrice Lair avaient marqué 119 buts, contre 114 actuellement. Record envisageable dès ce week-end, donc, d'autant plus qu'Arras s'était incliné 13-1 lors du match aller à la Plaine des Jeux de Gerland. Renard et Schelin sont au repos, Georges effectue son retour de blessure en DH.


                            Groupe OL :

                            Gardiennes : Bouhaddi, Peyraud-Magnin
                            Défenseures : Viguier, Agard, Bompastor, Franco
                            Milieux : Henry, Bussaglia, Necib, Abily, Rapinoe, Dickenmann, Majri
                            Attaquantes : Tonazzi, Ohno, Otaki, Thomis, Le Sommer

                            Absentes :

                            Deville, Renard, Schelin, Georges (DH), Traore (DH).

                            Commentaire


                            • Ouest-France
                              Zinédine Zdane est arrivé hier matin à Lorient ,où il restera durant trois jours. Le champion du monde a rallié le Morbihan afin de participer à une formation au brevet d'Etat deuxième degré pour les sportifs de haut niveau. Accompagné notamment de Bernard Diomède, de Claude Makélélé, d'Eric Roy, de Willy Sagnol, ainsi que des internationales Camille Abily, Sonia Bompastor, Stéphanie Mugneret Beghe.

                              Commentaire


                              • Interview: Lucie Pingeon, Olympique Lyonnais
                                Par faridkadarabah • mai 8, 2013

                                FoudeFootBall a été à la rencontre d’une jeune internationale Française, Lucie Pingeon qui joue actuellement à Lyon, nous parle de son parcours et nous dévoile ses ambitions pour le futur, une exclusivité FoudeFootBall.

                                Salut Lucie peux tu te présenter à nos lecteurs ?
                                Salut à tous, je m’appelle Lucie Pingeon, j’ai 17 ans, je suis née à Venissieux et actuellement, je joue à l’Olympique Lyonnais en U19 national et aussi en équipe de France.



                                Quel est ton parcours footballistique ?
                                J’ai commencé le football à l'âge de 7 ans dans le club de l’AS Monchat avec les garçons jusqu’à l'âge de mes 13 ans, où ensuite j’ai intégré l’OL féminin et l’année dernière, j’ai fait ma première sélection en équipe de France contre l’Allemagne.

                                A quel poste joues tu ?
                                J’ai commencé à jouer attaquante ensuite j’ai joué milieu centrale, milieu gauche ou milieu droit mais mon véritable poste est milieu central.

                                Comment as tu fait du football, ta passion ?
                                Le football a toujours été ma passion depuis mon plus jeune âge, je jouais avec mes amis dans la cour et j’ai voulu m’inscrire dans un club suite à ça, je n’arrêterai jamais le foot.

                                Tu es internationale Française des U17, à quelles occasions as tu été sélectionné ?
                                J’ai été sélectionnée la première fois pour disputer deux matchs contre l’Allemagne, là bas, cette sélection, étant dans le but de préparer la Nordic Cup en Norvège que j’ai joué également. Il y a eu aussi les deux tours du championnat d’Europe en Lituanie et en France à Lyon avant ça il y a eu un tournoi en Autriche pour préparer le championnat d’Europe, que nous avons gagné.

                                Alors vous aviez cartonné pendant tous ces tournois, avant l’élimination à la porte des qualifications du championnat d’Europe, d’une manière générale qu’as tu pensé de vos performances ?
                                Oui c'est vrai nous avons tout gagné avec des scores assez large ! Nous n’avons pas lors de ce deuxième tour, su être à notre niveau habituel, on ne jouait pas à notre vrai niveau, l’équipe ne jouait pas ensemble, ce fût une énorme déception surtout que nous n’avions pas perdu de match, on a pas su marquer quand il le fallait ce qui nous aurait permis de passer c’est très dur d’encaisser une élimination à la porte de la finale.



                                Espères tu rejouer une autre grande compétition en équipe de France, prochainement ?
                                J’espère être reprise en équipe de France U19 vu qu’il y a bientôt la coupe de monde dans cette catégorie.

                                Quels sont tes objectifs en clubs ? Puis personnels ?
                                Mes objectifs en club serait d’être championne de France U19 avec l’OL et de pouvoir ensuite intégrer un club de D1 en France ou bien a l’étranger et de pouvoir jouer la ligue des champions.

                                Quel club supportes-tu chez les hommes ?
                                Je supporte le FC Barcelone.

                                Quel est ton modèle chez les hommes ? Puis chez les féminines ?
                                Mon modèle chez les hommes c'est Iniesta et chez les femmes Camille Abily.

                                Si tu devais partir à l’étranger, dans quel pays aimerais tu jouer et dans quel club ?
                                J’aimerais partir aux Etats-Unis mais je ne sais pas quel club.



                                As tu un message ou une dédicace pour nos lecteurs ?
                                Il faut toujours travailler pour pouvoir arriver au plus au niveau, dédicace a Sarah Boudaoud et Pauline Porte mes deux amies du foot.

                                http://foudefootball.com/2013/05/08/...ique-lyonnais/
                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • EXCLU Megan Rapinoe : "Je m’éclate vraiment en France"
                                  08/05/2013 12:00



                                  Quatre mois après son arrivée en France, Megan Rapinoe se dit ravie de son aventure actuelle à l’Olympique Lyonnais. La championne olympique américaine a déjà été sacrée championne de France mais elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.


                                  Megan, comment se passe cette première expérience en Europe pour vous ?
                                  Les débuts ont été difficiles car je ne maitrisais pas le français. J’ai commencé à apprendre et je m’améliore chaque jour. Je m’éclate vraiment ici en France. Cela a été un grand changement de vie pour moi en janvier. C’est l’expérience que je voulais et qu’il me fallait dans ma carrière. J’espère que je vais pouvoir rester ici la saison prochaine même si je n’en suis pas sûre. Je découvre chaque jour la vie en France et je prends beaucoup de plaisir. En plus, le soleil revient enfin et c’est encore plus sympa !

                                  Etes-vous impressionnée par votre équipe, l’Olympique Lyonnais ?
                                  C’est une évidence ! J’évolue tous les jours avec les meilleures joueuses de la planète. C’est super excitant à chaque match et à chaque entraînement que l’on fait. J’apprends beaucoup à côté d’elles. Je m’épanouis pleinement dans le Championnat français même si j’avais d’autres habitudes de jeu aux Etats-Unis. C’est un beau challenge pour moi de m’y conformer. Ce sera toujours enrichissant pour mon bagage technique et je sais désormais ce que le coach et mes coéquipières attendent de moi.

                                  Comment abordez-vous cette finale de Ligue des champions face aux Allemandes de Wolfsburg le 23 mai à Londres ?
                                  Ce sera ma première finale de Ligue des champions dès ma première expérience dans un club européen. C’est un défi très excitant à relever. Je pense évidemment qu’on peut la gagner cette finale face à Wolfsburg. Ce sera une belle opposition de style même si je pensais qu’Arsenal allait passer cette demi-finale. Les joueuses allemandes savent imposer leur physique et cela nous donnera une rencontre intéressante à disputer.

                                  Quel est votre regard sur votre buteuse suédoise, Lotta Schelin ?
                                  Je pense qu’elle est plutôt bonne dans ce qu’elle fait, non ? (rires) Elle marque à chaque match avec beaucoup de doublés à la clé. C’est une joueuse technique qui garde bien le ballon dos au but. Elle est très clinique devant les gardiennes adverses et elle veut toujours aller plus haut.

                                  Oublions votre club et parlons de l’équipe de France féminine dans laquelle évolue bon nombre de vos coéquipières à Lyon. Peuvent-elles être championnes d’Europe cet été ?
                                  Elles possèdent un potentiel intéressant qu’elles n’ont pas encore complétement exploité car elles n’ont pas remporté un tournoi majeur ou une médaille aux Jeux olympiques. Elles peuvent gagner l’Euro en Suède cette année si elles jouent toutes ensembles. Cette équipe est capable d’imposer son style face à n’importe quelle équipe mondiale.


                                  Propos recueillis par Jonathan MURCIANO Suivre @FootExpress1

                                  http://www.foot-express.com/megan-ra...en-france.html
                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • Source : Olweb


                                    HENRY ET SCHELIN NOMMÉES
                                    Publié le 09 mai 2013 à 15:29 par OT



                                    Amandine Henry et Lotta Schelin font partie des nominées pour le titre de meilleure joueuse UNFP.

                                    Ce jeudi matin, avant l'entraînement des Lyonnaises, Fabien Safanjon est venu remettre les nominations à Amandine Henry et Lotta Schelin, pour le titre de meilleure joueuse de la saison. Le responsable UNFP de la région Rhône-Alpes, et ancien joueur de Gueugnon, Niort et Rouen, en a profité pour faire l'éloge de l'OL féminin : " Les Lyonnaises sont en haut de l'affiche, c'est normal que les joueuses de D1 qui ont voté plébiscitent les joueuses de l'OL. Grâce au travail de Patrice Lair et à la qualité de l'effectif, l'équipe obtient des résultats et cela permet de mettre en avant le sport féminin. Aujourd'hui, le football féminin a trouvé sa place et c'est une bonne chose, cela apporte de la fraicheur. "

                                    Amandine Henry et Lotta Schelin partagent l'affiche avec leur ancienne coéquipière Shirley Cruz. Le verdict sera connu le dimanche 19 mai, lors d'une cérémonie diffusée sur l'antenne de Canal + à partir de 20h50.


                                    http://www.olweb.fr/fr/article/henry...ees-62594.html

                                    LYON
                                    20 Titres de Champion de France de Basket


                                    1946,,2019

                                    Commentaire


                                    • « Il faut toujours garder espoir »
                                      Créé le 15/05/2013 à 06h30 -- Mis à jour le 15/05/2013 à 06h30


                                      « Il faut toujours garder espoir » C. VILLEMAIN/20 MINUTES

                                      Amandine Henry La milieu de l'OL est rappelée chez les Bleues après deux ans et demi d'absence

                                      Elle est considérée comme l'une des meilleures joueuses du monde à son poste mais n'avait plus été sélectionnée en équipe de France depuis novembre 2010 sous prétexte qu'elle ne rentrait pas dans le « projet de vie » de Bruno Bini. L'anomalie a été réparée puisqu'Amandine Henry (23 ans) a été convoquée par le sélectionneur national pour le match de préparation à l'Euro 2013 face à la Finlande qui aura lieu le 1er juin, à Valenciennes. « Plusieurs membres de ma famille devraient être présents », se réjouit la Lilloise d'origine.


                                      Comment avez-vous accueilli l'annonce de votre retour en équipe de France ?
                                      J'ai pris connaissance de la liste sur Internet et j'ai été agréablement surprise d'en faire partie parce que ça faisait quand même deux ans que je n'avais plus été retenue. J'avais presque tiré un trait dessus. Comme quoi, il faut toujours garder espoir. C'est toujours une fierté d'être appelée en équipe de France. Mais ce n'est pas le tout d'y être, il faut pouvoir y rester. Je vais tout faire pour.

                                      Faut-il en déduire que vous rentrez à nouveau dans le « projet de vie » de Bruno Bini ?
                                      Je ne sais pas trop ce qu'il pense, car il ne m'a pas contacté au préalable. Je suis dans la liste et je ne me pose pas de questions. Je saisirai la chance qu'il me donnera et ensuite on verra.

                                      Vous voilà relancée dans la perspective de l'Euro 2013...
                                      Oui, forcément, mais je vais prendre les matchs les uns après les autres. Je n'ai pas non plus envie de me faire trop d'illusions. On ne sait jamais.

                                      Les bonnes nouvelles s'enchaînent puisque vous êtes également en lice pour le titre de meilleure joueuse de l'année qui sera attribué dimanche...
                                      C'est aussi une grande fierté. Lorsque ça n'allait pas avec l'équipe de France, je me suis rattachée à des petites choses pour me rebooster le moral comme cette nomination aux Trophées UNFP.

                                      Propos recueillis par Stéphane Marteau

                                      ■ Ohno touchée
                                      L'attaquante japonaise, qui a du mal à s'imposer à l'OL depuis son arrivée durant le mercato hivernal, a dû écourter la séance d'entraînement de mardi en raison d'un coup reçu à un pied.

                                      http://www.20minutes.fr/lyon/1155275...-garder-espoir
                                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • OL féminin : Jean-Michel Aulas veut rejouer un match gagné par Lyon
                                        Créé le 15/05/2013 à 09h47 -- Mis à jour le 15/05/2013 à 09h55

                                        FOOTBALL - En raison d'un pénalty litigieux en demi-finale de Coupe de France contre Montpellier...

                                        Grand prince JMA? Pour évacuer toute polémique au sujet d’un pénalty litigieux lors de la demi-finale de Coupe de France de l’OL féminin contre Montpellier, le président lyonnais a proposé de rejouer la rencontre. Dimanche dernier, les Lyonnaises l’avaient emporté après des tirs au but, dont un apparemment valable refusé à Montpellier. «A la suite de la rencontre de Coupe de France, le MHSC a déposé des réserves techniques après l'épisode du tir au but refusé à Rumi Utsugi», indique Montpellier dans un communiqué.

                                        La tentative d'Utsugi avait tapé un poteau avant de heurter la gardienne lyonnaise et traverser la ligne de but, mais n'avait pas été jugée valable. «Ce tir au but injustement refusé a privé le MHSC de la qualification pour la finale mais dans un souci d'équité sportive le MHSC accepte la proposition de l'Olympique Lyonnais de rejouer cette rencontre. La décision appartient désormais à la FFF», poursuit le texte. Le vainqueur de ce match doit affronter Saint-Etienne le 8 juin à Clermont en finale.

                                        R.S. avec AFP

                                        http://www.20minutes.fr/sport/115543...tch-gagne-lyon
                                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • La FFF dira jeudi si le match Montpellier-Lyon peut se rejouer
                                          Créé le 15/05/2013 à 13h31 -- Mis à jour le 15/05/2013 à 14h47

                                          FOOTBALL - Un tir au but avait été injustement refusé aux Héraultaises...

                                          La FFF devrait statuer ce jeudi au sujet de la proposition du président de l’OL, Jean-Michel Aulas, de faire rejouer la demi-finale de Coupe de France féminine entre Lyon et Montpellier. Une proposition acceptée par le club héraultais qui s’était incliné dimanche à l’issue d’une séance de tirs au but (1-1 ; 5-6 t.a.b) au cours de laquelle la tentative d’une de ses joueuses avait été invalidée par l’arbitre alors qu’elle semblait valable. Contactée par 20 Minutes, la FFF a indiqué que «le dossier est entre les mains du service juridique et de la direction nationale de l’arbitrage et une réunion téléphonique est prévue demain (jeudi) avec les deux clubs.»

                                          Patrice Lair, l'entraîneur rhodanien, n’est pas opposé à rejouer ce match dont le vainqueur doit affronter Saint-Etienne en finale, le 8 juin, à Clermont. «Ça ne me dérange pas, nous a confié le coach des septuples championnes de France. Le président m’a demandé mon avis et j’ai validé. Pour l’éthique, c’est peut-être mieux. De toute façon, j’ai confiance en mon groupe. S’il faut battre Montpellier une deuxième fois, nous les battrons une deuxième fois.»

                                          «C’est peut-être la différence entre le football féminin et le football masculin»

                                          Mais cela aurait pour conséquence d’alourdir le calendrier de ses joueuses qui s’apprêtent à enchaîner trois matchs en une semaine avec la réception d'Issy-les-Moulineaux, ce samedi, la finale de la Ligue des champions contre Wolfsburg, le 23 mai à Stamford Bridge et un déplacement à Rodez pour la clôture du championnat, le 25 mai. «Nous ne pourrions affronter Montpellier que début juin, souligne Patrice Lair. Ça peut être dangereux pour les filles qui devront auparavant disputer un match international (11 joueuses sont concernées par le match amical France-Finlande du 1er juin).»

                                          Mais tel pourrait être le prix à payer pour le geste de fair-play de Jean-Michel Aulas dont on peut se demander s’il aurait adopté la même attitude avec son équipe masculine. «C’est peut-être la différence entre le football féminin et le football masculin», glisse malicieusement Patrice Lair.

                                          http://www.20minutes.fr/sport/footba...ntpellier-lyon
                                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • La "Tzarine" Lotta....

                                            http://www.footdelles.com/article/Ac...016_79921.html

                                            Commentaire


                                            • L'equipe.

                                              Le 21/05/2013 à 11:58:00
                                              Foot - Ligue des Champions (Femmes) : «Lyon est le Barça du foot féminin»

                                              Outre-Manche, la domination de l’Olympique Lyonnais sur le football féminin en Europe, ne laisse pas indifférent. Et les compliments pleuvent sur le modèle de réussite lyonnais, alors que l’OL s’apprête à disputer sa troisième finale de Ligue des champions consécutive ce jeudi à Stamford Bridge. Le dernier en date vient de Shelley Kerr, la manager d’Arsenal, éliminé en demi-finales de la C1 par Wolfsburg (0-2, 1-2) : «Lyon domine cette compétition. Leurs joueuses sont très talentueuses, le club a beaucoup de ressources. Si l’on compare avec le football masculin, Lyon est le Barça du football féminin. En termes de progression et de succès qu’elles ont eus en Ligue des champions, Lyon est un modèle».

                                              http://www.lequipe.fr/Football/Actua...feminin/372580

                                              Commentaire


                                              • LDC : Le regard de Sandrine Brétigny sur la finale...
                                                Publié le 21 mai 2013 | Actu
                                                Par Sandrine Dusang



                                                Meilleure buteuse de l’histoire de l’Olympique Lyonnais féminin (185 buts), Sandrine Brétigny a quitté la capitale des Gaules l’été dernier pour découvrir la Frauen Bundesliga sous le maillot de Francfort. Difficile de trouver une personne mieux placée que l’attaquante pour parler de la finale européenne entre Lyon et Wolfsburg jeudi à Londres.

                                                Toi qui a évolué dans le Championnat allemand cette saison, que penses-tu de cette équipe de Wolfsburg ?


                                                C’est une équipe solide, qui joue bien en bloc. En général, elles sont bien organisées et très disciplinées défensivement. Elles ont de fortes individualités et un potentiel offensif relativement impressionnant, notamment avec Popp, Muller et Pohlers. On voit clairement qu’elles ont l’habitude de jouer ensemble. Elles sont capables d’enchaîner très rapidement en une ou deux touches et de se mettre dans les meilleures conditions pour conclure leurs actions. Si elles ont remporté le championnat et la Coupe, et qu’elles sont là aujourd’hui, ce n’est pas pour rien !

                                                Selon toi quels sont leurs points forts ?

                                                En plus de leur potentiel offensif dans le jeu, elles sont aussi très bonnes sur les coups de pied arrêtés. Elles marquent pas mal de buts sur corners et coups francs, et à l’inverse, en encaissent très peu. Ce sont des joueuses qui ne lâchent rien, et qui se serrent les coudes quand elles ont un coup de moins bien. C’est vraiment la mentalité allemande !

                                                Leurs points faibles ?

                                                A ma connaissance, leur effectif ne sera pas au complet pour la Finale, et elles n’ont pas forcément "un banc à rallonge". Viola Odebrecht suspendue après avoir reçu 2 cartons jaunes, Rebecca Smith blessée, Selina Wagner qui souffre d’une rupture des ligaments croisés et Zsanett Jakabfi qui est "out" à cause d’une blessure à la cheville. Alexandra Popp est elle aussi touchée à la cheville et déclarée incertaine pour le moment. L’absence de ces joueuses, additionnée au manque d’effectif sur le banc, pourrait vraiment leur causer du tort.



                                                Quelles sont les joueuses clés de cet effectif ?

                                                Je dirai Goessling qui joue en défense centrale. C’est une joueuse qui dégage beaucoup de sérénité, avec un bon gabarit et de bonnes relances. Au milieu, il y a Nadine Kessler qui est toujours très active. Elle travaille beaucoup et la plupart des actions offensives passent par elle. Pour moi, c’est le métronome de l’équipe. Et pour finir, je cite à nouveau le trio offensif dont j’ai parlé toute à l’heure, Popp - Muller - Polhers, pour leur efficacité et leur complémentarité.

                                                Et l’Olympique Lyonnais, en comparaison ?

                                                Wolfsburg a vraiment une bonne équipe et de superbes joueuses, mais déjà les Lyonnaises n’ont pas ce problème d’effectif. Je crois qu’il n y a que Toto (Laetitia Tonazzi) qui pourrait rater la finale à cause de sa blessure, mais rien de grave en soit, parce qu’à Lyon, il y a la qualité, mais aussi la quantité. L’équipe n’a quasiment pas changé depuis 3 ou 4 ans, et aujourd’hui on voit clairement que la machine est bien huilée si je peux dire.

                                                Penses-tu que le fait d’être le tenant du titre puisse jouer en leur défaveur ?

                                                Franchement, non je ne pense pas. Les filles sont des joueuses d’expérience et désormais habituées à ce type de rencontre. Connaissant la mentalité des Lyonnaises et celle de Patrice (Lair), elles vont sans doute jouer cette finale à fond, comme si c’était la première fois ! Gagner c’est bien, mais réitérer les exploits c’est encore mieux… (Rires).



                                                Quelles joueuses peuvent faire la différence côté lyonnais ?

                                                Toutes ! Elles peuvent toutes faire la différence ! (Rires). Bien sûr, Lotta (Schelin) est incontournable en attaque, et elle s’affirme de plus en plus chaque saison. Le milieu de terrain est impressionnant, notamment avec le trio Henry - Abily - Nécib ! Du coté de la défense je ne vais en citer que 2 parce qu’autrement, je ne vais plus m’en sortir (Rires). Je dirai Wendie (Renard) qui a énormément progressé ces dernières années et qui rassure tout le monde, et Sonia (Bompastor) pour son expérience et son rôle de leader. Une dernière pour la route : Lara Dickenmann… Elle est capable de coups de génie, et encore plus sur des matches de ce type. Souvenez-vous du but qu’elle marque à Craven Cottage pour la première victoire de l’OL en Ligue des champions ! C’était juste une merveille !!! L’Angleterre lui portera peut-être chance…(Rires). En tout cas, c’est ce que je lui souhaite.

                                                Qui remportera cette édition 2013 ?

                                                Malgré les nombreuses qualités de Wolfsburg et leur mentalité "de guerrières", je pense que l’Olympique Lyonnais est quand même au dessus, alors je dis Lyon !!! Forcément, c’est aussi ce que je souhaite parce que je connais les filles et que certaines sont vraiment des amies. Et puis, avec le temps que j’ai passé à Lyon, l’OL reste mon club de cœur !


                                                Propos recueillis par Sandrine Dusang

                                                Crédit photo : Olweb/Dr'OL de dame / S.Guichon - Le Progrès

                                                http://www.footdelles.com/article/Ac...ale_79983.html
                                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • Le 22/05/2013 à 08:05:00 | Mis à jour le 22/05/2013 10:22:40
                                                  Foot - Ligue des Champions
                                                  Bompastor: «Défiler dans les rues de Lyon»

                                                  Sonia Bompastor, capitaine d'un OL de nouveau en finale européenne jeudi contre Wolfsburg, rêve d'une troisième Ligue des champions consécutive et pour la première fois de «présenter la coupe du balcon de l'hôtel de ville».



                                                  L'OL de Schelin et Bompastor vont-elles pouvoir présenter une troisième Ligue des champions au peuple lyonnais ? (L'Equipe)

                                                  «Sonia Bompastor, quel sera votre discours de capitaine avant ce match ?
                                                  Il ne sera pas vraiment différent. Une finale, il faut la jouer. Désormais, on en a l'habitude puisque cela va être notre quatrième d'affilée. Après un scénario un peu difficile la première année (défaite aux tirs au but contre Potsdam), depuis deux ans, on vit de belles choses et on a envie que cela continue. Il faudra faire comme les finales précédentes : tout donner pour n'avoir aucun regret.

                                                  Pour cela, il faut gagner ?
                                                  Oui, c'est mieux ! Ce match s'annonce compliqué mais on a des atouts. C'est la quatrième fois que nous affrontons des Allemandes en finale, sans parler des duels franco-allemands en sélection. On se connaît par cœur.

                                                  «À Munich l'an dernier (2-0 contre Francfort), nous avons réussi à concrétiser une deuxième victoire consécutive, qui plus est en Allemagne contre une équipe allemande, devant 50 000 spectateurs.»

                                                  Avez-vous ressenti des émotions différentes d'une année à l'autre ?

                                                  La première fois (2-0, encore contre Potsdam), il y avait eu une grosse explosion. Beaucoup de sentiments s'étaient mêlés lors de cette victoire dans le stade de Fulham (Craven Cottage), notamment celui d'avoir atteint l'objectif principal de la saison. On avait relâché la pression d'un seul coup. C'était un grand moment. À Munich l'an dernier (2-0 contre Francfort), nous avons réussi à concrétiser une deuxième victoire consécutive, qui plus est en Allemagne contre une équipe allemande, devant 50 000 spectateurs. On a eu l'impression d'entrer un peu plus dans l'histoire, on s'est dit : une fois, c'est déjà bien, mais alors deux, c'est juste énorme !

                                                  La passe de trois, du jamais vu

                                                  Et trois alors ?

                                                  Une troisième fois, ce serait du jamais vu. C'est l'exploit qu'on a envie de réaliser. Et là, on mettrait beaucoup de cœur à le savourer à sa juste valeur car rester trois ans sur le toit de l'Europe, c'est une performance qui ne sera peut-être jamais réalisée. Londres, on connaît bien, cela nous avait porté chance il y a deux ans. J'espère qu'il y aura beaucoup de monde à Stamford Bridge. Je me souviendrai à vie de l'ambiance de l'an dernier, cela procure des émotions énormes. En cas de victoire, j'espère que l'on pourra la partager avec le peuple lyonnais. Lors des deux premières, nous avions ressenti un peu ce manque, nous étions encore mobilisées par un match important en Championnat. Cette fois, j'espère qu'on pourra rentrer à Lyon juste après la finale et la fêter avec les Lyonnais. Pourquoi ne pas défiler dans les rues de Lyon ? Avec une troisième Ligue des champions consécutive, on mériterait de présenter la coupe du balcon de l'hôtel de ville. Faire comme les garçons... Cela ne nous est jamais arrivé, ce serait sympa !»

                                                  Recueillis par Sylvain LARTAUD

                                                  http://www.lequipe.fr/Football/Actua...de-lyon/372764
                                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • Le 22/05/2013 à 19:31:00 | Mis à jour le 22/05/2013 19:33:09
                                                    Foot - Ligue des Champions (Femmes)
                                                    Lair: «Pas de relâchement»

                                                    Doubles tenantes du titre, les Lyonnaises s'avancent en favorites face à Wolfsburg jeudi (20h30) en finale de la Ligue des champions. «C'est bien d'avoir l'expérience des grands rendez-vous, mais il faut rester vigilant», tempère tout de même l'entraîneur Patrice Lair.



                                                    Patrice Lair et les Lyonnaises visent un triplé en Ligue des champions. (L'Equipe)

                                                    «Patrice Lair, comment abordez-vous le match?
                                                    Ce sera une finale difficile contre une équipe de valeur qui a fait le doublé Coupe et Championnat dans son pays. Elles ont un gros collectif qui est difficile à bouger. A nous d'être au top pour parvenir à les contourner.

                                                    C'est votre quatrième finale d'affilée. Cela rend-il la préparation plus facile?
                                                    Pour moi, ce sera la troisième finale, car je n'étais pas là pour la première. C'est bien d'avoir l'expérience des grands rendez-vous, mais il faut rester vigilant. Je ne pense pas qu'il y aura un relâchement. J'ai des internationales françaises et étrangères qui ont la capacité à gérer les grands événements.

                                                    Vous sentez-vous parfois invulnérables?
                                                    Non. Notre parcours a été extraordinaire et il sera difficile de refaire la même chose, mais on ne se concentre que sur le match qui vient. C'est un moment qui peut-être extraordinaire, il faudra absolument gagner.

                                                    «Aujourd'hui, je préfère ressembler au Bayern Munich qu'au FC Barcelone»

                                                    L'équipe de Wolfsburg vous semble-t-elle supérieure à Potsdam et Francfort, vos deux précédents adversaires en finale?

                                                    C'est une équipe différente des deux autres. Potsdam était très puissant avec des joueuses fortes dans l'impact. Francfort avait de très bonnes individualités. Wolfsburg, c'est un groupe, une équipe plus collective. Malgré l'absence de certaines joueuses, elles sont capables de faire de belles choses avec leur 4-4-2. Ce sera un match compliqué.

                                                    Que représente le football féminin allemand en Europe?
                                                    Il est largement supérieur au football français avec un championnat plus homogène. En France, il n'y a que deux équipes, Lyon et le Paris SG, avec les Qataris, qui peuvent être compétitives au plus haut niveau européen. Le football allemand reste la référence.

                                                    On a dit que l'OL était le Barcelone du foot féminin. La comparaison vous convient-elle?
                                                    Non, pas trop. Ce serait un peu prétentieux et on ne joue pas dans leur configuration. On a plus un jeu en alternance de jeu long et de jeu court. Aujourd'hui, je préfère ressembler au Bayern Munich qu'au FC Barcelone.

                                                    Avez-vous déjà décidé de votre onze de départ?
                                                    Non, mais j'ai une petite idée. J'ai une ossature, l'équipe est assez facile à faire. J'attends une bonne équipe lyonnaise.»
                                                    AFP

                                                    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...chement/372966
                                                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X