Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[OL Féminines] Articles de presse et d'internet (sans blabla)

Réduire
Ceci est une discussion importante.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #26
    Le 02/08/2011 à 12:34 | Mis à jour le 02/08/2011 à 12:36
    Foot - Droits TV
    La D1 féminine attribuée jeudi


    Le ou les diffuseurs lauréat(s) de la consultation lancée début juillet par la Fédération française de football pour les droits TV de la D1 féminine sera (seront) connu(s) jeudi à l'issue du comité exécutif de la FFF. Noël Le Graët donnera une conférence de presse à 12h00 pour annoncer le résultat de cette consultation, initiée au coeur de l'épopée des Bleues lors du Mondial allemand, à la demande des chaînes de télévision elles-mêmes, aimantées par les succès d'audience et l'excellente image de la bande à Bini.

    Jean-Michel Roussier, le directeur de CFoot, a annoncé à L'Equipe.fr la semaine dernière que la chaîne contrôlée par les clubs et la Ligue était candidate à la retransmission des affiches du Championnat qui commence le 4 septembre. D'autres chaînes, dont Direct 8, le diffuseur (avec Eurosport) des matches de l'équipe de France, ont fait de même.

    La FFF nous a indiqué que la priorité serait donnée à la meilleure exposition en direct. Entreront en ligne de compte le niveau des offres financières et l'effort que les chaînes consentiront en matière de promotion du football féminin.
    -J.LB

    http://www.lequipe.fr/Football/breve...uee-jeudi.html
    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • #27
      France Télévisions et Eurosport diffuseront des matchs de D1
      Suite à la consultation lancée début juillet par la Fédération française de football pour les droits TV de la D1 féminine, le comité exécutif de la FFF à l'issue de la réunion ce jeudi a annoncé le résultat par la voix du Président Noël Le Graët.



      Après le succès du Mondial, la D1 féminine devrait aussi être diffusée à la TV (photo : Eric Baledent)

      Ce sont France Télévisions et Eurosport qui retransmettront 11 matches de D1 Féminine cette saison avec la répartition suivante : 3 sur des France 3 Régions, 3 sur France 4 et 5 sur Eurosport France.

      http://www.footofeminin.fr/France-Te...-D1_a3550.html

      Commentaire


      • #28
        Football
        Publié le 4 août 2011 à 06h38 - Mis à jour le 4 août 2011 à 06h40
        Thomis : “Ça s’est estompé”

        En vacances en Martinique, Elodie Thomis, l’attaquante de l’équipe de France, analyse avec beaucoup de lucidité l’agitation qui a régné autour du football féminin.



        Elodie Thomis SIPA

        Après une longue saison marquée par un titre de championne de France et d’Europe avec Lyon et une demi-finale de Coupe du monde avec les Bleues, Elodie Thomis avait besoin de se ressourcer. Avant de reprendre, lundi prochain, avec l’OL, elle s’est donc offert des vacances en Martinique, d’où elle est originaire. « Quand on me dit stop, c’est stop », lâche dans un éclat de rire la jeune attaquante, qui fêtera ses 25 ans dans quelques jours, décidée à profiter de cette coupure pour oublier le football. Tout juste a-t-elle passé un peu de temps avec Wendie Renard, sa coéquipière à Lyon et en équipe de France.
        Bien qu’elle ait décidé de couper, elle accepte d’évoquer les retombées après la Coupe du monde où les Bleues se sont classées quatrièmes. « En arrivant, on a été bien accueillies, même si on pensait qu’il y aurait plus de journalistes », raconte Thomis qui concède que les sollicitations médiatiques ont été nombreuses au retour d’Allemagne des filles de Bruno Bini. Puis « petit à petit ça s’est estompé. C’est normal que nous soyons moins médiatisées quand il y a les autres sports comme la natation et l’athlétisme, explique, lucide, l’ancienne joueuse de Montpellier. L’an prochain, il y aura les JO, les médias nous suivront de nouveau ».

        "J’ai peur qu’on perde en crédibilité "

        Pas vraiment du genre à se prendre la tête, Elodie Thomis a tout de même pu mesurer sa popularité en se posant sur son île. « J’aime bien le calme, donc je suis arrivée en toute discrétion, mais à l’aéroport beaucoup de personnes m’ont reconnue. Ça m’a fait plaisir mais c’était aussi intimidant. J’ai signé des autographes, fait quelques photos. C’est une petite île, loin de la métropole, et pourtant les gens ont suivi notre parcours. Sur Facebook aussi beaucoup de personne m’ont félicitée, ça fait plaisir », se réjouit-elle, consciente que cette popularité ne pourrait être qu’éphémère. « Il faudra continuer à avoir des résultats en Ligue des champions. Puis enchaîner avec un bon parcours aux Jeux olympiques. On a été loin, c’est pour cette raison que nous avons suscité l’intérêt des gens », analyse-t-elle.
        La présence en demi-finale de la Coupe du monde de l’équipe de France a aussi poussé la FFF à lancer une consultation sur les droits télé de la D1 dont le résultat sera connu aujourd’hui. « Ce serait une bonne chose, certes, mais un match de D1 ne va pas être aussi intéressant pour le public qu’un match de Ligue des champions ou de Coupe du monde. Peut-être ne faudrait-il diffuser que les grosses affiches parce que j’ai peur qu’on perde en crédibilité. Au niveau du championnat, il y a encore du travail à faire. » Parole d’experte.

        Par Syanie Dalmat

        http://www.francesoir.fr/sport/footb...pe-124486.html
        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • #29
          Communiqué 04/08/11 - 18:51
          Communiqué officiel



          L’Olympique Lyonnais confirme son soutien à Bruno Bini, en sa qualité de sélectionneur national mais également d’éducateur,


          L’Olympique Lyonnais confirme son soutien à Bruno Bini, en sa qualité de sélectionneur national mais également d’éducateur, qui a atteint les ½ finale de la Coupe du Monde avec l’équipe de France féminine le mois dernier en Allemagne, et espère que Sarah Bouhaddi et Amandine Henry, grâce à leurs performances avec l’Olympique Lyonnais, seront retenues pour la préparation et la participation de l’équipe de France féminine aux prochains Jeux Olympiques de Londres en 2012.

          http://www.olweb.fr/fr/Accueil/10000...nique-officiel
          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • #30


            Tiré du journal L'Equipe, version papier.
            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • #31
              La D1 féminine de Football à suivre en direct sur France 4 et France 3 en 2011-2012




              France Télévisions se félicite de l'accord conclu ce jour avec la Fédération Française de Football (FFF) pour l'exploitation des droits audiovisuels de la D1 Féminine de football à la suite de la consultation lancée par la FFF début juillet.
              En vertu de cet accord, ce sont au moins 6 matches que les antennes de France Télévisions, disposant des six premiers choix de matches, auront l’occasion de diffuser en direct et en intégralité durant la saison 2011/2012 : France 4 diffusera au moins 3 matches en direct et en exclusivité. France 3 proposera pour sa part jusqu'à 3 matches en décrochage sur une ou plusieurs de ses antennes régionales dans la case “Sport Dimanche”.

              Les différentes antennes de France Télévisions assureront par ailleurs tout au long de la saison une couverture de la D1 Féminine dans leurs différents JT et magazines sportifs, au niveau national comme régional.

              Après le travail important déjà effectué par la FFF pour la promotion du football féminin, le Groupe France Télévisions est fier de pouvoir également contribuer au développement du football féminin en apportant une vitrine en clair à la D1 Féminine, en mobilisant pour ceci, à la fois une chaîne nationale très présente sur le sport telle que France 4, et le maillage sans équivalent des 24 antennes régionales de France 3, déjà mis à profit pour l'exposition, notamment, de la PRO D2 de rugby ou du Championnat National de football.

              Cette exposition nouvelle donnée à la D1 Féminine permettra notamment de suivre le parcours en club des joueuses de l'Equipe de France, qui sera présente sur les antennes de France Télévisions lors de l'été 2012 à l'occasion du Tournoi Féminin de football des Jeux Olympiques de Londres.

              Déjà partenaire de la FFF depuis cinq saisons pour la diffusion de la Coupe de France et depuis la saison dernière pour la diffusion du Championnat National, France Télévisions se réjouit de cette nouvelle collaboration au service du développement du football français dans toutes ses composantes.

              http://www.coulisses-tv.fr/index.php...ales&Itemid=79

              Commentaire


              • #32
                OL féminin 08/08/11 - 21:15
                Les mondialistes de retour à Tignes



                L'OL féminin débute mardi matin son stage de préparation à Tignes, avec un effectif au complet.


                Il y a des sourires qui ne trompent pas. Ce matin à Tola Vologe, Patrice Lair et ses internationales étaient heureux de se retrouver. A 10h, les Lyonnaises qui ont participé à la Coupe du Monde sont venues récupérer leurs équipements, avant de partir pour Tignes en début d'après-midi. Les mondialistes ont donc retrouvé l'autre partie de l'effectif qui s'entraîne déjà depuis deux semaines, à Lyon. Et c'est dans une ambiance très vivante que les Championnes d'Europe enfin réunies, ont rejoint les montagnes pour une semaine de stage.

                Seule la Suissesse Lara Dickenmann, qui recevait ce soir le titre de joueuse de l'année dans son pays, manquait à l'appel. La dernière buteuse de la finale de Ligue des Champions remportée contre Potsdam (2-0) rejoindra le groupe dans la journée de mardi. Les recrues Céline Deville et Makan Traore sont en revanches bien présentes.

                Au programme cette semaine, deux entraînements par jours et des réveils musculaires en bonus pour les mondialistes. Les Lyonnaises vont travailler le foncier le matin et retrouveront les ballons l'après-midi. Les blessées Sandrine Dusang, Corine Franco, et Louisa Nécib auront droit à un programme spécifique. A noter qu'une jeune Américaine sera mise à l'essai lors de ce stage.


                Groupe OL féminin :
                Gardiennes : Bouhaddi, Deville, Peyraud-Magnin
                Défenseures : Georges, Renard, Viguier, Bompastor, Kaci, Franco, Dusang
                Milieux : Cruz, Henry, Abily, Nécib, Dickenmann, Majri, Traore
                Attaquantes : Schelin, Thomis, Le Sommer, Brétigny

                OT

                Source : http://www.olweb.fr/fr/Accueil/10000...etour-a-Tignes
                Dernière modification par D-OL89, 09/08/2011, 19h46.

                Commentaire


                • #33
                  Equipe de France féminine mardi 09 août 2011 à 14:19
                  10 Lyonnaises avec les Bleues



                  Bruno Bini a dévoilé la liste des 18 joueuses retenues pour affronter la Pologne en amical, le 24 août.

                  Les demi-finalistes de la Coupe du Monde se retrouveront à Lens, le 24 août, pour défier la Pologne en amical. Sans surprise, le sélectionneur de l'Equipe de France Bruno Bini n'a convoqué que des mondialistes, dont 10 Lyonnaises : Céline Deville, Laura Georges, Wendie Renard, Sabrina Viguier, Sonia Bompastor, Corine Franco, Camille Abily, Elodie Thomis, Eugénie Le Sommer et Sandrine Brétigny.

                  Louisa Nécib, qui se remet d'une blessure au genou ne sera pas rétablie à temps. Sarah Bouhaddi et Amandine Henry sont une nouvelle fois absentes de cette liste.

                  OT

                  Source : http://www.olweb.fr/fr/Actualites-sp...vec-les-Bleues
                  Dernière modification par D-OL89, 09/08/2011, 19h46.

                  Commentaire


                  • #34
                    Jeu Mardi 09 Août 2011 à 13:19
                    Les féminines vous offrent des cadeaux



                    De mardi à samedi, les joueuses de l'OL vous poseront une question par jour sur la page Facebook officielle de l'OL.

                    Chaque jour, de mardi à samedi, les Lyonnaises vous poseront une question depuis Tignes où elles sont en stage de préparation.

                    A l'issue de la semaine les 3 fans qui auront répondu aux 5 questions le plus rapidement remporteront un maillot de l'OL 2011/2012 (masculin ou féminin) + deux places pour tous les matchs de l’UEFA Women Champions League qui auront lieu à Gerland.

                    Rendez vous chaque jour sur la page Facebook officielle de l'OL pour participer au jeu !

                    http://www.facebook.com/olympiquelyonnais

                    Source : http://www.olweb.fr/fr/Actualites-sp...vec-les-Bleues
                    Dernière modification par D-OL89, 09/08/2011, 19h46.

                    Commentaire


                    • #35
                      Stage Tignes OL féminin 09/08/11 - 18:35
                      Une première intense !



                      L'OL féminin a débuté son stage de préparation à Tignes par deux grosses séances, mardi.

                      Les mondialistes s'y attendaient, elles n'ont pas fait le voyage à Tignes pour rien. A 10h ce matin, le groupe des 11 internationales s'en est allé faire un footing de 45 minutes dans les pas de l'entraîneur Patrice Lair. Autant dire que peu d'entre elles ont pu suivre la cadence infernale du coach de l'OL, Sabrina Viguier y laissant même son petit-déjeuner... Seule Elodie Thomis s'est accrochée à l'homme de tête, avec une facilité aussi habituelle que déconcertante.

                      Pendant ce temps, les joueuses qui n'ont pas participé au mondial, et qui avaient repris l'entraînement il y a deux semaines, ont travaillé le foncier et les appuis en compagnie de l'adjoint Antonin Da Fonsceca. Pendant que Daniel Jaccard s'occupait des gardiennes Sarah Bouhaddi et Pauline Peyraud-Magnin. Ensuite, l'intégralité du groupe s'est retrouvé autour d'un travail de passes, classique pour un début de saison.

                      Lara Dickenmann, élue joueuse de l'année en Suisse hier soir, a rejoint ses coéquipières à midi. La dernière buteuse de la finale de Ligue des Champions s'est donc entraînée normalement avec le groupe cet après-midi, tout comme Corine Franco victime d'une petite alerte au genou la semaine dernière. Au programme, une séance d'une bonne heure et demi avec de la conservation et du travail devant le but sans les blessées Amandine Henry, Louisa Nécib et Sandrine Dusang. Cette dernière a pu saisir, avec son appareil photo, la souffrance et le plaisir de ses partenaires, si heureuses de se retrouver après 3 semaines de vacances.

                      OT

                      Source : http://www.olweb.fr/fr/Accueil/10000...emiere-intense

                      Commentaire


                      • #36
                        Lara Dickenmann, joueuse de l'année en Suisse 09/08/2011

                        L'internationale suissesse de l'Olympique Lyonnais a reçu le prix de meilleure joueuse de l'année en Suisse à l’occasion de la 14e Nuit du Football Suisse qui s'est déroulée le 8 août 2011 au Stade de Suisse à Berne. Elle a rejoint ensuite ses partenaires déjà présente à Tignes depuis la veille, pour un stage de 10 jours.

                        http://www.footofeminin.fr/notes/Lar..._b3188696.html
                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • #37
                          Bini reconduit les mondialistes
                          Blessées, Sapowicz, Necib et Delie sont les seules mondialistes absentes de la sélection de Bruno Bini pour l'amical contre la Pologne à Lens.

                          Sandrine Soubeyrand et les Bleues ont rendez-vous le 24 août avec le public français. (EQ)
                          Pour la première sortie de l'équipe de France féminine depuis sa 4e place au Mondial, le 24 août contre la Pologne en amical à Lens, Bruno Bini, le sélectionneur, a appelé 18 des 21 héroïnes de la campagne allemande. Manquent à l'appel trois blessées, la gardienne de but Bérangère Sapowicz, touchée à une cheville lors du match pour la 3e place contre la Suède (1-2), la milieu de terrain Louisa Necib (genou) et l'attaquante Marie-Laure Delie (claquage à une cuisse), qui reprennent tout juste l'entraînement.
                          «BOLLAERT, C'EST UN BEAU PUBLIC. ET LÀ-BAS LES GENS ADORENT LE FOOT. ALORS ON ESPÈRE QU'IL Y AURA BEAUCOUP DE MONDE»
                          Le sélectionneur a donc décidé de faire confiance au groupe qui a réussi un très bon parcours en Coupe du monde, décrochant un résultat historique et une inédite qualification pour les jeux Olympiques. «C'est un match de reprise, mais c'est surtout un bon match pour retrouver nos supporters, parce qu'en revenant en France, on a vraiment mesuré l'impact de ce qu'on a fait en Allemagne», a confié Bruno Bini, reconduit jusqu'à l'Euro suédois en 2013.

                          Initialement prévu en Pologne, le match du 24 a été finalement reprogrammé à Lens, à la demande du président de la 3F Noël Le Graët. «Bollaert, c'est un beau public. Et là-bas les gens adorent le foot. Alors on espère qu'il y aura beaucoup de monde», a encore déclaré Bini.
                          Les 18 contre la Pologne
                          GARDIENNES : Céline Deville (Lyon), Laëtitia Philippe (Montpellier)

                          DÉFENSEURS : Sonia Bompastor (Lyon), Corine Franco (Lyon), Laura Georges (Lyon), Laure Lepailleur (Paris SG), Ophélie Meilleroux (Montpellier), Wendie Renard (Lyon), Sabrina Viguier (Lyon)

                          MILIEUX : Camille Abily (Lyon), Laure Boulleau (Paris SG), Elise Bussaglia (Paris SG), Caroline Pizzala (Paris SG), Sandrine Soubeyrand (Juvisy)

                          ATTAQUANTES : Sandrine Brétigny (Lyon), Eugénie Le Sommer (Lyon), Gaëtane Thiney (Juvisy), Elodie Thomis (Lyon).
                          http://www.lequipe.fr/Football/breve...a-pologne.html

                          Commentaire


                          • #38
                            Mise à jour le 15/08/2011 à 20:30
                            Féminines
                            Thomis : «On est un peu aux oubliettes»



                            Quatrième de la Coupe du monde en juillet avec l'équipe de France, Elodie Thomis a profité de son retour en Martinique pour recharger les batteries. La joueuse de Lyon regrette toutefois que les médias soient «passés rapidement à autre chose», comme elle nous l'a confié. (Photo Presse-Sports)

                            «Elodie Thomis, tout d'abord comment allez-vous après cette semaine de stage à Tignes avec l'Olympique Lyonnais ?

                            Je suis un peu fatiguée. A Tignes, c'était costaud, on a fait du foncier. On est rentré dimanche. Et ce mardi, rebelote ! Pour ma part, il faut que je fasse attention car j'ai souvent eu des pépins musculaires. Désormais, il va y avoir quelques matches amicaux. On joue d'ailleurs contre l'Algérie, mercredi. Et la reprise, c'est le 3 septembre contre Vendenheim. En tout cas, je suis contente de retrouver les collègues. Lotta (Schellin) chambre un peu, mais c'est normal (la Suédoise avait terminé troisième du Mondial, ndlr). Mais elle n'a pas trop fait sa fière alors ça va (rires).

                            Comment s'est déroulée la coupure après la Coupe du monde où vous avez terminé quatrième avec les Bleues ?
                            Couper pendant trois semaines, ça a fait du bien, même si ce n'était pas énorme après cette saison hyper longue. Mon séjour aux Antilles a été top. Cela m'a permis de revoir la famille, des gens que je n'ai pas l'occasion de voir souvent. Les médias antillais ont essayé de me joindre. J'ai été sollicité un peu plus.

                            Comment avez-vous ressenti l'impact des médias après la Coupe du monde ?
                            L'après-Mondial, c'était fort. Mais comme il y a eu de la natation (Championnats du monde à Shanghai, ndlr) et du vélo (le Tour de France, ndlr), les médias sont passés rapidement à autre chose. Maintenant, on est un peu aux oubliettes.

                            Il y aura quand même des matches de football féminin qui seront télévisés...
                            Effectivement. C'est une récompense après tout le travail réalisé avec l'OL (En mai dernier, Lyon a remporté la Ligue des champions, ndlr). C'est bien. J'espère que ça va continuer.»

                            Propos recueillis par Tanguy LE SEVILLER

                            http://www.francefootball.fr/#!/news...ubliettes.html
                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • #39
                              23/08/2011 à 17:03 | Mis à jour le 23/08/2011 à 17:12
                              Foot - C1 (F)
                              Les Lyonnaises en Roumanie

                              Le tirage au sort des 16es de finale de la Ligue des champions, mardi midi, a réservé aux Championnes d'Europe en titre les Roumaines de Cluj.



                              L'attaquante interntaionale suédoise Lotta Schelin est optimiste pour la qualification. (EQ)

                              Quatre mois après leur premier sacre européen (2-0 contre Postdam en finale le 26 mai), les Lyonnaises seront opposées à une équipe roumaine en 16es de finale de la Ligue des champions féminine 2011-2012. Le tirage au sort effectué au siège de l'UEFA ce mardi à la mi-journée leur a désigné comme adversaire l'Olimpia Cluj, qui a gagné ses trois matches lors du tournoi préliminaire. Le match aller aura lieu en Roumanie les 28 ou 29 septembre et match retour à Gerland la semaine suivante.

                              En cas de qualification pour les huitièmes de finale, l'OL affronterait le vainqueur de l'opposition entre les Chypriotes de l'Apollon Limassol et les Tchèques du Sparta Prague. Le Paris-SG, autre club français concerné par la C1, jouera son 16e aller chez les Irlandaises de Peamont United et pourrait affronter en 8es les filles de Francfort, triples championnes d'Europe.

                              Schelin : «Je pense que l'on va passer»

                              Pour l'heure, Patrice Lair, l'entraîneur de l'OL féminin, dispose de peu d'information sur Cluj. «Je ne sais pas du tout ce que le football féminin vaut là-bas, a-t-il réagi sur le site Internet de l'OL. Chez les garçons, il y a toujours eu de bons joueurs en Roumanie. On va se renseigner sur cette équipe et se concentrer sur ce premier tour. L'objectif est d'être qualifiés pour les quarts de finale cet hiver. Nous avons un titre à défendre, à nous d'être concentrés et de ne pas passer à côté.» «Je pense que l'on va passer, s'avance l'attaquante Lotta Schelin. Ensuite, il y aura l'Apollon Limassol ou le Sparta Prague qui sont des équipes plus difficiles à jouer.»

                              http://www.lequipe.fr/Football/breve...-roumanie.html
                              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • #40
                                D1 : Vendenheim - Lyon et la journée du football féminin samedi 3 septembre à La Meinau 25/08/2011

                                Le samedi 3 septembre 2011 une opération autour de la rentrée du football alsacien et féminin aura lieu au stade de la Meinau à Strasbourg. La journée débutera par des animations festives organisées par la Ligue d'Alsace sous forme de plateaux de « pitchounettes » (nées en 2006-2005-2004) et « poussines » (nées en 2003-2002-2001) de 14h à 15h pour le lancement officiel du plan de développement du football féminin en Alsace. La journée se poursuivra avec la rencontre de Division 1 FC Vendenheim-Olympique Lyonnais (16h00). Pour clôturer, la journée, la rencontre de CFA2 entre le RC Strasbourg et Illzach Modenheim (18h30).

                                Le matin, une intervention de Bruno Bini, sélectionneur national aura lieu avec l’Amicale des Educateurs.

                                http://www.footofeminin.fr/notes/D1-...om#com_2395112
                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • #41
                                  Le 30/08/2011 à 14:42 | Mis à jour le 30/08/2011 à 17:30
                                  Foot - D1 (F) - OL
                                  Entorse pour Sandrine Brétigny


                                  L'attaquante internationale de l'Olympique Lyonnais Sandrine Brétigny (27 ans, 20 sélections) manquera le début de la saison avec son club et l'équipe de France. La joueuse s'est donnée une entorse du genou droit samedi dernier en match de préparation à Grenoble dans un choc avec la gardienne d'une sélection régionale (8-0). L'IRM passée ce mardi matin a confirmé la blessure qui la privera de compétiton pendant «4 à 8 semaines» selon l'OL.

                                  Le club rhodanien précise que «la durée de (son) indisponibilité sera affinée après les 15 jours d'attelle». Sandrine Brétigny avait dû déclarer forfait pour France-Pologne amical le 24 août à Lens (2-0), déjà en raison d'un problème à un genou. L'OL débutera sans elle le Championnat, samedi face au promu Vendenheim, au Stade de la Meinau, à Strasbourg. Elle sera également indisponible pour les premiers matches de qualification des Bleues à l'Euro 2013 en Suède, le 14 septembre en Israël et le 22 en République d'Irlande.

                                  http://www.lequipe.fr/Football/breve...-bretigny.html
                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • #42
                                    Publié par Romain Beauvais le 1 septembre 2011 à 08h55

                                    Bilalian:"La D1 féminine, on se devait de le faire



                                    Le Football féminin n’en finit plus de surfer sur la vague du dernier Mondial allemand. Un peu plus de trois semaines après l’annonce de l’acquisition des Droits TV par France Télévisions et Eurosport pour le Championnat de France, Daniel Bilalian est revenu pour nous sur cette décision qui selon lui "pourrait se révéler comme une bonne affaire."


                                    Daniel, quelles sont les raisons qui vous ont poussé à acquérir les droits de la D1 féminine ?

                                    A partir du moment où ce type de compétition émerge, on se doit en tant qu’entreprise du service public de les aider même si cela n’est pas rentable commercialement.

                                    De quel poids l’effet Coupe du monde a-t-il pesé dans la balance lors de votre décision de diffuser le Championnat de France de football féminin sur France Télévisions ?

                                    On a entendu parler de l’équipe de France féminine lors de ce Mondial mais ce n’est qu’un phénomène passager. Maintenant, il faut le conforter. Nous nous sommes lancés dans cette aventure pour aider une compétition, qui était inexistante avant, à exister avec nos moyens du bord.

                                    Doit-on y voir un coup stratégique de la part de France Télévisions ?

                                    Non car en tant que chaine du service public, on se devait de le faire. Mais à long terme, cela pourrait se révéler une bonne affaire, ce qui n’est pas négligeable pour nous.
                                    "Nous n’avons pas l’autorisation de diffuser un magazine de football"

                                    Combien de matches allez-vous retransmettre ?

                                    Nous aurons trois matches en décrochage régional qui opposera, le dimanche entre 15 et 17 heures, deux équipes d’une même région. Et nous allons programmer trois affiches du championnat de France sur France 4, le vendredi ou le samedi soir.

                                    Y aura-t-il un magazine ?

                                    Nous n’avons pas l’autorisation de diffuser un magazine de football car ils ont tous été rachetés par Canal+. Même TF1 a des difficultés puisque l’accord avec la chaine cryptée leur permettant de diffuser les rencontres des championnats étrangers a été arrêté depuis la rentrée. Nous n’avons juste acheté des matches. Sinon cela aurait fait l’objet d’un autre accord mais nous n’avons pas assez de diffusion de rencontres autour pour réaliser un magazine de qualité.

                                    Quels seront les moyens techniques sur ces rencontres ?

                                    Ce ne sera ni plus ni moins qu’une retransmission ordinaire. Il y a un nombre de données techniques et de caméras qui seront présentes sur les terrains mais je n’ai pas le dossier technique sous les yeux. Si vous voulez intéresser le public sur cette compétition, il ne faut pas faire des choses trop rustiques. Ce serait un non-sens.

                                    Quel montant avez-vous mis sur la table pour obtenir ces droits?


                                    Nous avons avancé 110 000 euros pour acquérir ses droits TV. Par ailleurs, Eurosport paye de son côté. .

                                    N’avez pas peur de prendre un risque ?

                                    Oui, il faut s’y engager prudemment. La Coupe du monde est un phénomène exceptionnel alors que le Championnat de France est un événement qui n’a pas la même ampleur. En même temps, qui ne risque rien... Si cela ne devait pas fonctionner, on pourrait revoir notre copie. Néanmoins, nous disposons des droits pour les Jeux Olympiques y compris pour le tournoi féminin dans laquelle la France est engagée.

                                    Pensez-vous que les audiences vont être à la hauteur de vos espérances ?

                                    Je n’en sais strictement rien. Je le souhaite mais bien malin celui qui pourra vous le prédire. Mais je n’ai pas de référence car cette compétition n’a jamais été diffusée sur aucune chaine. J’espère qu’on aura des bonnes surprises en termes d’audience. Quand vous avez de 200 à 400 000 téléspectateurs sur un décrochage régional sur deux régions, c’est un vrai succès. Mais il ne s’agit pas de s’emballer. Et même si on voulait acheter toute la saison, nous n’avons pas les créneaux horaires pour le faire. Ce n’est pas la peine d’avoir tout si on ne sait pas l’utiliser.

                                    Quelle est la durée du contrat ?

                                    C’est un an renouvelable. Si cela fonctionne et que l’on est satisfait, on prolongera l’aventure pour deux saisons supplémentaires.

                                    Avez-vous eu déjà des retours positifs de la part de la Fédération ou des clubs féminins ?

                                    Non, je n’ai pas eu de retours dithyrambiques nous remerciant mais on a l’habitude. C’est la dure loi du Service Public mais cela ne nous empêche pas de travailler. Vous savez France Télévisions, c’est un peu comme l’EDF, vous rentrez, vous allumez et cela fonctionne mais si ce n’est pas le cas, c’est un scandale. A partir du moment où n’avons pas de critiques, c’est satisfaisant.

                                    Pensez-vous que la diffusion de la D1 féminine va permettre aux footballeuses de mieux se faire connaître ?

                                    Je l’espère pour elles afin de faire émerger ce Championnat. Mais dans des sports moins populaires, certains pensent qu’ils sont moins appréciés car ils ne sont pas diffusés. Il y a naturellement des sports qui sont plus populaires que d’autres dans un pays.




                                    La D1F à la TV, mode d’emploi
                                    Le football féminin a le vent en poupe. Deux mois après leur beau parcours en Coupe du monde soldé par une quatrième place, la D1 F sera diffusée pour la première fois à la télévision. France Télévisions et Eurosport ont acquis les droits Tv du Championnat de France pour la saison 2011/2012. La chaine du service public retransmettra six matches dont trois sur France 4 et trois en décrochage pour un cout total de 110 000 euros. De son coté, Eurosport diffusera cinq matches en direct. Par ailleurs, Direct 8 conserve les droits des rencontres de l'équipe de France. Enfin, CFoot, la chaine créée récemment par la Ligue professionnelle de football (LFP) retransmettra les tours précédents de la Coupe de France alors que France Télévision diffusera seulement la finale. Un pari osé pour les diffuseurs français mais qui pourrait s’avérer payant.

                                    Commentaire


                                    • #43
                                      Patrice Lair : « L’OL, l’équipe à battre »

                                      Après avoir placé la barre très haut pour sa première expérience sur le banc lyonnais, Patrice Lair attaque samedi la saison de la confirmation. Grâce à la victoire de l’OL en Ligue des Champions suivie du bon parcours de l’équipe de France à la Coupe du Monde, le football féminin français semble avoir pris une nouvelle dimension. Le public afflue et la D1 Féminine s'invite à la télévision. Plus que jamais, les joueuses de l’OL seront sous les feux de la rampe. Pour glaner de nouveaux trophées, Patrice Lair sera là pour les aiguiller. Après le doublé championnat - Ligue des Champions, le technicien souhaite faire au moins aussi bien qu’en 2011.


                                      (crédit : Alexandre Ortega)

                                      « Patrice Lair, vous avez dû suivre la dernière Coupe du Monde en Allemagne d’un œil attentif. Qu’avez-vous pensé de la prestation des joueuses de l’OL ?

                                      Les Lyonnaises ont rempli leur contrat en équipe de France. C’est dommage qu’elles ne soient pas allées plus loin. Elles auront donné une bonne image du football féminin mais elles pouvaient faire encore mieux. Lotta Schelin a fini troisième avec la Suède et a marqué contre la France lors de la petite finale. C’est dommage qu’on n’ait pas plus vu Ingvild Stensland (qui n’est plus sous contrat avec l’OL, ndlr) avec la Norvège à cause de l’élimination au premier tour.

                                      Comment s’est déroulée votre préparation après cet été particulièrement animé ?
                                      Il a fallu attendre le retour des internationales, alors on est reparti tranquillement en deux groupes après une période de remise en forme à Tignes. On redémarre calmement car la saison dernière a été très dure. On a gagné les tournois de Monteux et de Claix. On a d’ailleurs joué contre Claix à Grenoble, au Stade des Alpes, devant près de 3000 spectateurs (victoire 8-0, ndlr). Je préfère faire profiter les gens de la région, essayer d’aider les clubs et faire une bonne pub pour le foot féminin plutôt que de partir faire des préparations à l’étranger.

                                      L’OL a recruté deux joueuses : Céline Deville de Montpellier et Makan Traoré du Mans. Qu’est-ce qui a motivé vos choix ?
                                      Céline Deville a connu la Coupe d’Europe et l’équipe de France. Je l’ai eue à Montpellier. Elle a l’expérience. Si Sarah Bouhaddi connaît une baisse de régime, elle pourra nous apporter. Makan Traoré sort d’une bonne saison avec le FC Le Mans. Elle est très jeune, elle a 18 ans. Elle a une grosse marge de progression. En travaillant à l’OL, d’ici deux ou trois ans, elle peut devenir très intéressante. Makan a une bonne technique et de grandes qualités physiques. Elle peut jouer à la récupération, en défense et même devant. Elle est très polyvalente. A cet âge-là, il est très difficile de s’imposer, mais je n’exclus pas de la titulariser dès samedi à Strasbourg.

                                      « Poursuivre les efforts de formation »

                                      Votre recrutement est-il bouclé ?

                                      Je n'exclus pas l’arrivée d’une ou deux joueuses supplémentaires. Pour l’instant, je n’en ai pas besoin, mais je regarde les profils. Pour renforcer le poste offensif ou le milieu, il faudrait des joueuses confirmées.

                                      L’OL est-il en mesure de s’appuyer sur sa formation tout en restant compétitif ?
                                      On a déjà Amel Majri qui était dans le groupe en Coupe d’Europe et qui a joué l’intégralité des matchs de préparation. On doit poursuivre les efforts de formation. On n’est pas encore un club formateur. On doit le devenir. Pour cela, on a commencé à tout restructurer. On travaille avec de nouveaux éducateurs. On apporte des retouches pour que la formation lyonnaise progresse. On souhaite moins s’appuyer sur un recrutement étranger et onéreux. On a eu une baisse de budget cette année. Je suis évidemment pour la promotion de jeunes joueuses issues du club.

                                      Quels sont les objectifs de cette nouvelle saison ?
                                      On travaille dans la continuité pour avoir d’aussi bons résultats. Ce qui nous arrive, c’est du bonus. On va faire le maximum, notamment pour remporter la Coupe de France et essayer de conserver la Ligue des Champions.

                                      Conserver ce titre européen sera un véritable défi…
                                      Ca va être très difficile. Les Allemandes sont vexées d’avoir échoué en Coupe d’Europe l’année dernière. Leur équipe nationale reste sur une Coupe du Monde assez pauvre. En fin de saison, la finale de la Ligue des Champions se disputera à Munich. Ca va être costaud. Je pense à Francfort qui a effectué un gros recrutement. L’OL sera l’équipe à battre.

                                      « Ne pas nous embourgeoiser »

                                      En championnat de France également. Qui seront vos principaux concurrents ?

                                      Au niveau français, il y aura toujours le PSG, suivi de Montpellier HSC et du FCF Juvisy. L'AS Saint-Etienne peut être un bon outsider. L’OL n’est pas à l’abri. Pour conserver le titre, il va falloir garder notre motivation intacte, ainsi que notre esprit de compétiteurs. Moi, je suis motivé, alors j’espère que les filles le sont aussi pour gagner un maximum de matchs.

                                      Comment maintenir sous pression un groupe qui a déjà tout gagné, ou presque ?
                                      On y arrive parce qu’il y a eu un bon engouement pour le foot féminin cet été, entre notre victoire en Ligue des Champions et le parcours de l’équipe de France à la Coupe du Monde. Si les filles veulent continuer à côtoyer le très haut niveau, leur motivation doit être extrême. Rester en haut est difficile. Pour y parvenir, il faut rester humble et travailler encore plus. Attention à ne pas nous embourgeoiser, sinon, on va au devant d’énormes désillusions. On sait que réaliser un parcours aussi abouti en championnat et finir la saison avec une différence de buts aussi importante ne va pas être aisé. Samedi, face au FC Vendenheim, une victoire 1 à 0 nous suffira. Mais attention ! Si la motivation n’est pas là, ce sera à moi de sanctionner.

                                      La grande nouveauté de la saison à venir est la diffusion de certaines rencontres de D1 à la télévision. Cette initiative peut-elle faire progresser le foot féminin français ?
                                      C’est une très bonne chose. Cela va permettre de donner une autre image au foot féminin. J’espère que les gens ne seront pas déçus. Ils ont eu du caviar avec la Coupe d’Europe. Les diffuseurs vont devoir bien choisir leurs matchs. Les affiches devront être disputées dans des stades adaptés au niveau et aux retransmissions télévisées. En nous accueillant à la Meineau, le FC Vendenheim a tout compris. Même si le stade risque d’être un peu vide, cette initiative montre leur intérêt de bien faire les choses. Financièrement, les droits TV rapporteront peu de choses au club, là n’est pas l’essentiel. »

                                      Propos recueillis par Fabrice Dufaud

                                      Patrice Lair digest
                                      Né le 16 juin 1961 à Saint-Brieuc (22).
                                      Carrière de joueur : Fréhel (1966-1976), Placoët (1976-1977), Saint-Brieuc (1977-1987), Avranches (1987-1989), Périgueux (1989-1990), Arpajon-sur-Cère (1990-1991), Saint-Malo (1991-1993), Pouancé (1993-1994), Doué-la-Fontaine (1994-1995), Pouzauges (1995-1996), Trélissac (1996-1998), Brive (1998-2000), Reims (2000-2001).
                                      Carrière d’entraîneur : Périgueux B (1989-1990), Saint-Malo B (1991-1993), Pouancé (1993-1994), Doué-la-Fontaine (1994-1995), Pouzauges (1995-1996), Trélissac 15 ans (1996-1997) et 17 ans (1997-1998), Brive B (1998-2000), Reims B (2000-2002), Reims (adjoint 2001-2003), Angoulême (adjoint, 2003), Villeneuve-Saint-Germain (2004-2005), Montpellier (féminine, 2005-2007), Espoirs de Savalou (Bénin), Rwanda (directeur technique, 2010), OL Féminin (2010-?)

                                      http://www.foot69.fr/Patrice-Lair-L-...tre_a6478.html
                                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • #44
                                        Division 1
                                        OL : Lair : « Ce sera compliqué de refaire la même saison »

                                        Sans grand chambardement mais pénalisé par le retour tardif des Mondialistes, le groupe lyonnais aborde cette saison « avec humilité ». Il n'en reste pas moins l'immense favori à l'heure de recevoir Vendenheim samedi.


                                        Le Sommer et Henry continueront à engranger de l'expérience (photo : E Levecot)


                                        L'OL va encore faire peur à tout le monde cette année. 22 victoires en 22 matches, une différence de buts de +100, les Lyonnaises se sont rapprochées de la perfection l'année dernière et ont mis un coup au moral à tous leurs adversaires. Petit bémol pour les championnes de France en titre, elles n'ont pas pu compter sur la totalité de leur effectif d'entrée. Coupe du monde oblige : « Ce n'est pas forcément évident de gérer ça mais on est reparti doucement sur une préparation pour éviter le maximum de blessures. On a pris part à deux triangulaires à Monteux et à Claix », explique Patrice Lair. A l'image de son alter-ego masculin, la section féminine a été peu active sur le marché des transferts.

                                        La jeune américaine repart, Lair espère un ou deux renforts

                                        Pour le moment, seules Makan Traoré du Mans et Céline Deville de Montpellier sont arrivées : « Le budget a été revu à la baisse mais le club a aussi vécu au-dessus de ses moyens pendant quelques années. On revient à des formes plus normales dans le foot féminin, c'est bien. De toute façon, il faut rester compétitive quelque soit le budget. Lyon doit rester la meilleure équipe de France voire d'Europe. L'objectif, c'est aussi de devenir le meilleur club formateur en faisant plus confiance aux jeunes ». La seule arrivée majeure, c'est donc la venue de la gardienne internationale Céline Deville. En concurrence avec Bouhaddi, elle va apporter sa bonne humeur et remplacer numériquement Véronique Pons : « Elle possède le niveau national mais au niveau européen, elle a plus de mal. J'ai connu Céline à Montpellier et avoir une fille comme elle en deuxième gardienne, c'est quand même une sacrée garantie le jour où Sarah est en moins bonne forme, suspendue ou blessée. Et puis elle vient avec la double casquette, elle sera en charge de la formation des jeunes gardiennes », glisse Lair. En revanche, Lindsey Horan, la jeune américaine à l'essai, ne portera pas les couleurs de l'OL. Pas tout de suite : « C'est une très bonne joueuse mais elle est encore un peu jeune. elle viendra plus tard. » Mais l'OL, qui avait fait le forcing pour attirer Marie-Laure Delie en juillet dernier, n'a pas encore fait une croix sur son mercato et cherche encore une ou deux filles supplémentaires dans le domaine offensif et au milieu de terrain.

                                        « Notre principal adversaire, ce sera peut-être nous surtout si l'on s'embourgeoise un peu trop. »

                                        Sportivement, l'OL s'attend paradoxalement à une saison difficile car il va falloir confirmer : « On s'est redonné des objectifs pour être performant. Mais on a eu tellement de mal à arriver tout en haut que maintenant on veut y rester le plus longtemps possible. Ça va être difficile mais on va s'accrocher. » Et la meilleure recette pour obtenir les mêmes résultats que la saison dernière, c'est de garder l'humilité : « J'aurais eu la pression si je n'avais pas été champion d'Europe mais ça a été fait et maintenant c'est du bonus. On est très ambitieux, on veut rester dans une dynamique de victoires. Il faut surtout rester humble pour essayer de battre un maximum d'équipes. Notre principal adversaire, ce sera peut-être nous surtout si l'on s'embourgeoise un peu trop. »
                                        Justement, le plus compliqué sera de maintenir le groupe sous pression et compétitif toute la saison . Car après cinq titres de champion de France d'affilée, une victoire en Ligue des Champions et une Coupe du monde, on peut imaginer que les joueuses aient un peu moins de mordant : « J'espère qu'il n'y aura pas de lassitude. Je le rappelle lors de tous les entraînements et lors de tous les matches amicaux qu'on a pu faire : il faut absolument que l'on reste performant. Les grandes équipes ce sont celles qui durent, celles qui sont capables de se motiver même à des moments où c'est plus difficile. C'est en restant en haut que les gens viendront au stade, qu'on parlera de nous dans les journaux. »

                                        « Un triplé serait extraordinaire »

                                        Pour Patrice Lair, l'adversaire le plus coriace pour le titre sera le PSG même si celui-ci laissera des forces en Ligue des Champions : « Paris est l'équipe la mieux armée au niveau des joueuses et tactiquement. A un moment donné, les Qataris vont se pencher sur le foot féminin et quand on voit l'argent dépensé chez les garçons, ils pourraient en donner un peu aux filles pour qu'elles puissent recruter une ou deux joueuses et avoir une grosse équipe. » Le natif de Saint-Brieuc qui a ressigné pour deux ans à l'OL espère faire le triplé et enfin gagner cette satané coupe de France : «Si je ne la remportais pas cette année je serais déçu. C'est le seul trophée que je n'ai pas remporté avec l'OL. Un triplé serait extraordinaire mais ça va être compliqué de refaire la même saison que l'année dernière. »

                                        Thibault Simonnet

                                        http://www.footofeminin.fr/OL-Lair-C...son_a3712.html
                                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • #45
                                          Le 03/09/2011 à 08:00 | Mis à jour le 03/09/2011 à 08:35
                                          Foot - D1 (F)
                                          Les Lyonnaises et les autres

                                          Le Championnat féminin qui reprend ce week-end avec les Lyonnaises en archi-favorites espère surfer sur l'épopée estivale de l'équipe de France.



                                          L'attaquante de l'OL Elodie Thomis, l'une des... onze mondialistes du quintuple champion de France. (EQ)

                                          Six semaines après la fin de leur formidable aventure en Coupe du monde (4es), les internationales retrouvent le pain quotidien du Championnat dont les affiches, grande première, seront télédiffusées par France Télévisions et Eurosport (rendez-vous le 2 octobre sur France 4 pour le derby Lyon - St-Etienne). «Il ne devrait pas avoir trop de surprises», concède Bruno Bini, le sélectionneur de l'équipe de France féminine, invité vendredi par France Football à analyser la compétition qui commence, véritable chasse gardée de l'Olympique lyonnais, quintuple champion de France en titre et à nouveau archi-favori. «Les autres clubs de D1 se disent sans doute qu'ils jouent pour la 2e place. Il est possible d’inquiéter Lyon sur une rencontre, mais pas sur la durée d'un Championnat.»

                                          "Big Four" féminin

                                          Avec ses onze mondialistes - une équipe complète ! -, la formation entraînée par Patrice Lair devrait avoir tout le loisir de se concentrer sur la défense de son premier titre de champion d'Europe acquis en mai dernier (2-0 en finale contre les Allemandes de Potsdam). L'OL lance les débats samedi à la Meinau contre le promu alsacien Vendenheim, un beau symbole puisque cette équipe a disputé le premier Championnat féminin en 1974-1975 à une époque où les filles tapant dans un ballon suscitaient les commentaires ironiques de la machiste planète football (16h00). Les principales rivales des Lyonnaises seront à nouveau les filles du PSG (également qualifiées en Coupe d'Europe), Montpellier et Juvisy, seule équipe du "Big Four" féminin à ne pas être rattachée à une structure pro.

                                          Soyaux, Sainté, Rodez...

                                          C'est la particularité de ce Championnat à douze équipes, divisées entre "rattachées" et "indépendantes". Dans la première catégorie apparaît désormais Saint-Brieuc, absorbé par Guingamp (L2). Dans la seconde, la D1 retrouve les promues Charentaises de Soyaux, entraînées par Corinne Diacre, ancienne internationale et adjointe de Bini. «Il va également falloir se méfier de Saint-Etienne, qui possède une flopée d'internationales chez les 19 ans et les universitaires», glisse encore Bini, qui met aussi une petite pièce sur Rodez, «difficile à affronter». Les cinq autres rencontres de la première journée seront jouées dimanche à 15h00. Avec du public au rendez-vous ? - Rédaction

                                          http://www.lequipe.fr/Football/breve...yonnaises.html
                                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • #46
                                            Lyon - Saint-Etienne, télévisé le 2 octobre 03/09/2011

                                            Le derby entre Lyon et Saint-Etienne sera le premier match télévisé de la saison, le 2 octobre prochain. Pour rappel, 11 rencontres cette saison auront les honneurs de la TV. A noter également qu'une réunion entre les diffuseurs et les clubs est prévue ces prochains jours au siège de la FFF.

                                            http://www.footofeminin.fr/notes/Lyo..._b3240099.html
                                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • #47


                                              Samedi 03 septembre 2011 - 19h40
                                              Actualité : Féminines
                                              Lyon offre un festival

                                              Lyon a été sans pitié avec Vendenheim (ici Meyer au duel avec Thomis) à l'occasion du match disputé ce samedi après-midi à la Meinau. 10 buts d'écart à l'arrivée mais surtout un joli succès populaire avec plus de 9000 personnes au stade lors de la seconde période avec une belle promotion pour le football féminin.

                                              On espérait certainement un peu plus de résistance de la part de l'équipe de Dominique Steinberger. Mais c'était sans compter avec l'adresse des attaquantes lyonnaises. Deux buts d'écart après moins de vingt minutes, 5-0 à la mi-temps et un cavalier seul qui s'est poursuivi ensuite. Schelin, Thomis, Abily, Le Sommer, pour terminer, à la 83e, mais aussi toutes les autres internationales, sous les yeux de Bruno Bini, le sélectionneur national, qui assistait ce matin à la rentrée des éducateurs alsaciens, ont offert un véritable festival aux nombreux spectateurs venus répondre positivement à ce double appel lancé par le club fédinois mais aussi par un Racing en reconstruction.

                                              « On a joué contre le FC Barcelone féminin », dira limpidement Jennifer Meyer, la capitaine du FCV, à l'issue de la rencontre. Il y avait effectivement une classe d'écart ce samedi entre l'ogre lyonnais, champion d'Europe en titre, et le promu fédinois. Jusqu'au bout, les Lyonnaises auront tout donné. Histoire de respecter au mieux Dominique Steinberger et ses joueuses. « On a continué à jouer, sans relâcher, à se créer des occasions, à être efficaces, c'était important pour nous de respecter l'adversaire », reconnaît Patrice Lair, l'entraîneur lyonnais. Forcément déçues, à l'image de Kadidia Diawara, en pleure à la fin du match, les Fédinoises n'auront, elles, rien lâché. « C'est les règles du jeu, mais on a essayé de donner une belle image à notre échelle. On a énormément à apprendre sur des rencontres comme ça. Et même si ça fait mal de s'en prendre dix, ça reste un rêve. Jouer ici, à la Meinau, face à l'OL, avec une telle ferveur, ça fait chaud au cœur. Ca donne la chair de poule », s'en réjouit encore Jennifer Meyer. « C'est bien sûr un résultat positif pour nous, mais c'est surtout une victoire pour le football féminin », résumera parfaitement Sonia Bompastor, la capitaine de l'Olympique Lyonnais.

                                              A 18h30, c'est le Racing qui a fait ses grands débuts en CFA2 à la Meinau contre l'ASIM. Là aussi, la fête est au rendez-vous, et François Keller et les siens mènent déjà 2-0 à la mi-temps.

                                              http://lafa.fff.fr/cg/0300//www/actu/2002219.shtml

                                              Commentaire


                                              • #48
                                                Le 03/09/2011 à 18:27 | Mis à jour le 04/09/2011 à 10:04
                                                Foot - D1 (F)
                                                Lyon frappe très fort



                                                Elodie Thomis a soigné ses stats pour sa rentrée.(EQ)

                                                Quand les championnes d'Europe se déplacent sur les terres d'un promu, il n'y a guère match. Ainsi l'a compris Vendenheim, petit poucet alsacien de la D1 féminine, qui s'est fait corriger par l'OL pour son entrée dans le grand bain (0-10), samedi, à la Meinau. Cinq buts en première période, cinq en seconde : l'équilibre parfait pour les filles de Patrice Lair, qui prennent d'entrée la tête du Championnat. Les Bleues Elodie Thomis et Eugénie le Sommer se sont notamment offert leur premier triplé de la saison.

                                                http://www.lequipe.fr/Football/breve...tres-fort.html
                                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • #49
                                                  D1 féminine. Un 10-0 pour débuter
                                                  Vu 234 fois | Publié le 04/09/2011 à 00:00

                                                  Les Lyonnaises n'ont pas fait de cadeau au promu Vendenheim, notamment grâce à Thomis et Le Sommer, auteurs d'un triplé


                                                  Division 1 féminine. Stade de la Meinau à Strasbourg : OL bat Vendenheim 10 buts à 0. Mi-temps: 0-5. 5000 spectateurs environ. Arbitre: Mlle Mauback assistée de Mlles Dallon et Zimmer.Les buts: Schelin (13e’, 54e’), Thomis (17e’, 22e’, 47e’), Abily (34e’), Dickenmann (41e’), Le Sommer (67e’, 75e’, 84e’) .Lyon: Bouhaddi – Kaci, Renard, Viguier, Bompastor (cap.) - Henry, Cruz-Trana – Thomis, Abily (Le Sommer, 46e’), Dickenmann (Petit-Franco, 46e’) – Schelin (Majri, 68e’).

                                                  L’ogre lyonnais n’a pas fait de détail au stade de la Meinau, et a dévoré tout cru une formation fédinoise courageuse, mais qui n’évolue vraiment pas dans la même dimension. Appliquées, concentrées et surtout efficaces, les joueuses de Patrice Lair ont fait savoir dès la premier match de championnat qu’elles étaient reparties pour truster tous les titres. « L’objectif, c’est d’aller le plus loin possible en coupe d’Europe, et si on se fait sortir avant la finale, de finir au moins à la 2e place du championnat. Ou plutôt à la première, pour tenter d’avoir autant de titres que les garçons », glissait le coach lyonnais après la leçon donnée par ses joueuses. Lotta Schelin, l’attaquante olympienne auteur d’un doublé, ne disait pas autre chose, elle qui voulait simplement « tout gagner ». « Pour un premier match, on a très bien joué, on savait qu’on évoluerait dans un beau stade, sur un bon terrain et avec du monde dans les tribunes. C’est très motivant, et très bénéfique pour le football féminin ».

                                                  Si les filles de Dominique Steinberger ont en effet pris le bouillon, le grand gagnant de cette rencontre; c’est assurément le football féminin. Déjà galvanisé par l’effervescence médiatique qui a accompagné la tournée des Bleues durant le mondial allemand cet été, le ballon rond conjugué au féminin se porte bien, merci pour lui.

                                                  http://www.leprogres.fr/sports/2011/...0-pour-debuter
                                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • #50
                                                    Patrice Lair sera sur Tonic Radio (98.4fm) ce soir dans Tonic Sport entre 18h et 20h.
                                                    AVANT AVANT LYON LE MELHOR

                                                    https://www.youtube.com/user/Lugdunum86

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X