Annonce

Réduire

Le forum a été mis à jour, créez un nouveau mot de passe

Suite à la dernière mise à jour, vous devez créer un mot de passe unique avant de vous reconnecter à votre compte pour la première fois.
Il suffit de cliquer sur "S'identifier ou s'inscrire" en haut à droite de l'écran puis sur "Oubli de votre mot de passe ou de votre identifiant ?". Saisissez votre email OL, vous recevrez un email de réinitialisation de mot de passe. Une fois votre mot de passe créé, connectez-vous avec votre pseudo et votre nouveau mot de passe.

En cas de problème, n'hésitez pas à contacter notre Service Relation Client, nous pourrons vous accompagner dans la démarche.
Voir plus
Voir moins

[OL Féminines] Articles de presse et d'internet (sans blabla)

Réduire
Ceci est une discussion importante.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • feminines / Ligue des Champions
    Garder la cadence
    Publié le 15 octobre 2013 à 20:00 par OT



    L’OL féminin doit valider son billet pour les 1/8 de finale de Ligue des Champions, mercredi soir (19h00) à Gerland, face au FC Twente, après son succès 4-0 à l’aller.

    En dominant logiquement le FC Twente (4-0) il y a une semaine au De Grolsche Veste, les Lyonnaises se sont ouvertes les portes des 1/8 de finale de la Ligue des Champions, où elles devraient, sauf catastrophe, retrouver leurs vieilles amies de Potsdam, larges vainqueures sur le terrain des Hongroises du MTK Hungaria (5-0) lors de ces 1/16 de finale aller.

    Mais avant se frotter aux Allemandes en novembre, les joueuses de Patrice Lair ont plusieurs objectifs. Mercredi soir à Gerland, elles voudront poursuivre leur belle série de 7 victoires consécutives toutes compétitions confondues, et encore prendre confiance collectivement. Sur le plan offensif, l’OL féminin fait parler la poudre en ce début de saison et semble déjà bien rodé, avec 32 buts inscrits soit près de 4,5 par match.

    Le petit bémol se situe dans le secteur défensif avec 4 buts encaissés lors des 5 dernières rencontres, et une certaine fragilité dans la gestion de la profondeur. Assez inhabituel, mais il faut aussi laisser le temps à Saki Kumagai de bien s’intégrer dans sa nouvelle équipe. Et presser l’adversaire au milieu de terrain comme lors de la seconde période aux Pays-Bas, ou encore lors du derby remporté à Geoffroy-Guichard (5-1) ce week-end.

    Corriger les détails, voilà le luxe que se sont offert les Lyonnaises en réussissant parfaitement leur début de saison. Les spectateurs de Gerland devraient en tout cas se régaler avec un joli spectacle entre cet insatiable OL féminin et une équipe de Twente pas totalement maladroite, qui récupèrera au passage sa meilleure joueuse, la meneuse de jeu Sherida Spitse, suspendue lors du match aller.

    http://www.olweb.fr/fr/article/garde...nce-63683.html
    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • feminines / OL Féminin 6 - Twente 0
      En grandes professionnelles
      Publié le 16 octobre 2013 à 19:08 par R.B



      Les Lyonnaises ont fait un gros match collectivement du début à la fin et ont inscrit 6 buts dont 4 après la pause... Une belle soirée...

      A Lyon, stade de Gerland, 7 000 spectateurs environ; arbitre Mme Larsson (SUE). OL 6 Twente 0 (mi-temps: OL 2 Twente 0)

      OL : Bouhaddi – Franco, Kumagai, Renard (c.), Dickenmann – Thomis, Necib, Bussaglia, Majri (puis Schelin 46ème) – Tonazzi (Rapinoe 59ème), Le Sommer. Entr : Lair.

      Twente : Van Veenendaal – Roetgering, Wigger (puis Bakker 75ème), Marees, Worm – Heuver (puis Berends 66ème), Munsterman, Spitze (c.) – Van de Sanden, Jansen (puis Bekker 75ème), Roord.

      Buts : pour l'OL, Tonazzi (13ème), Necib (25ème), Bussaglia (60ème), Le Sommer (71ème),Schelin (80ème), Rapinoe (83ème).

      En grandes professionnelles, les Olympiennes ont logiquement dominé les Hollandaises en étant constamment soucieuses de jouer le plus juste possible individuellement et collectivement avec aussi de la rigueur et de la concentration, Elles n'ont rien lâché. Une belle soirée..

      83ème : Rapinoe reprend un centre de Le Sommer... et de 6!

      80ème : Schelin récupère uneperte de balle et s'en va marquer son but après un dribble.

      77ème : Schelin sollicite la gardienne adverse sur une belle passe de Rapinoe, très active comme Bussaglia, travailleuse inlassable..

      71ème : l'OL vendange quelques occasions d'alourdir la note avant que Le Sommer ne marque le 4ème but sur un travail de Necib pour Rapinoe qui trouve dans la course son attaquante.

      64ème : superbe action collective conclue par une frappe cadrée de Dickenmann très offensive.

      60ème : un très bon travail de Schelin, un relais de Le Sommer et Bussaglia inscrit un joli 3ème but.

      58ème : Schelin frappe deux fois à côté en 60 secondes. La pluie rend les choses plus complexes pour la justesse technique. Rapinoe remplace Tonazzi.

      46ème : première frappe pour Twente (Van de Sanden) arrêtée sans souci par Bouhaddi.

      46ème : Schelin remplace Majri. Le Sommer passe plus bas côté gauche.

      Mi-temps : domination sans partage de l'OL qui mène logiquement au score avec deux buts sur les deux frappes cadrées de ces 45 premières mi-temps. Les Hollandaises? Elles ont cherché à garder le ballon en allant rarement vers l'avant empêchées par le dispositif et les qualités techniques des coéquipières de Franco.

      30ème : l'OL continue de jouer très haut et profite de la moindre imprécision adverse qu'elle provoque par son pressing incessant...

      25ème : récupération de Necib et fabuleuse frappe de 25m dans la lucarne adverse. Un chef d'oeuvre !

      22ème : superbe volée de Le Sommer juste à côté sur un centre de Thomis et qui frappe peu de temps après une fois encore hors cadre..

      20ème : Twente est étouffé par le collectif lyonnais.

      13ème : l'OL appliqué, récompensé par un but de Tonazzi après une récupération. avec une Thomis qui s'est bien battue.

      5ème : les Lyonnaises pressent haut et gênent les Néerlandaises dans leur sortie de balle qui sont scotchées dans leur camp..Et déjà deux tirs olympiens.

      Victorieuses au Pays-Bas 4 à 0, les filles de Patrice Lair « ont déjà » leur billet en poche pour les 1/8èmes de finale. Reste à bien terminer cette confrontation face à Twente. Des buts et la manière doivent être les attentes de Patrice Lair ; l’entraineur olympien étant privé d’Amandine Henry et de Camille Abily, en soins. Et Schelin sur le banc au coup d'envoi. A Twente, retour de Spitze.

      http://www.olweb.fr/fr/article/ol-fe...nte-63688.html
      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • Ligue des Champions - Six buteuses différentes et une pluie de buts à Gerland

        L'OL a une nouvelle fois fait très mal. Les protégées de Patrice Lair ont atomisé Twente 6 à 0 en seizième de finale retour de la Ligue des Champions. Grâce à six buteuses différentes.




        Ça s'appelle la peur de perdre. Et face à l'OL féminin ce sentiment est décuplé. Les 6 750 supporters de Gerland ont assisté à ce phénomène ce mercredi soir en 16es de finale retour de la Ligue des Champions. Et ça a été un véritable calvaire pour les joueuses néerlandaises inhibées au possible, positionnées très bas sur le terrain, et incapable de ressortir le ballon. Les deux défenseures centrales Marees et Wigger ont sans doute été les deux joueuses qui ont touché le plus de ballon en première mi-temps. Un nombre impressionnant en plus. Mais 90% de leurs passes ont été latérales. Ou à destination de Van Veenendaal, la gardienne. Dans ces conditions, l'OL, qui avait empoché la manche aller sur le score de 4-0, a attaqué tranquillement. Sans se presser. Et a marqué sur une erreur adverse. Bien évidemment. Après une perte de balle de Spitse à 25 mètres des buts, Le Sommer a décalé Thomis qui a dribblé Van Venendaal avant de servir Tonazzi. La meilleure buteuse du championnat de D1 ne s'est pas fait prier pour ouvrir le score (1-0, 13e). Sur une nouvelle erreur de relance, l'OL a été à deux doigts de doubler la mise mais Tonazzi a échoué sur Van Veenendaal. Dans la foulée, le lob de Bussaglia n'a pas été cadré pour quelques centimètres (16e). Le Sommer (22e, 23e) a aussi manqué de précision pour faire le break et c'est finalement Louisa Necib d'une frappe limpide et flottante des 25 mètres qui a nettoyé la toile d'araignée de la lucarne de Gerland (2-0, 25e).

        Le public lyonnais a été gâté

        Sous la pluie battante, les Néerlandaises ont moins fermé le jeu. Et même si la partie a été totalement maîtrisée par les Lyonnaises, Van de Sanden a tenté à 25 mètres (48e). Mais Sarah Bouhaddi a été impeccable sur la seule frappe dangereuse adverse du match. L'OL a ensuite passé la seconde. Et c'est Elise Bussaglia qui a tout déclenché d'une superbe frappe à l'entrée de la surface après un mauvais renvoi de la défense de Twente (3-0, 60e). Le premier but en Coupe d'Europe de toute sa carrière ! Le Sommer, sur une belle ouverture de Rapinoe, (4-0, 73e), Schelin, sur une erreur de défense, (5-0, 80e) et Rapinoe, sur une offrande de Le Sommer (6-0, 84e), ont, elles, gentiment enfoncé le clou en se baladant dans une défense néerlandaise complètement aux abois.

        Les Rhodaniennes se qualifient donc, comme prévu, pour les huitièmes de finale où elles affronteront les Allemandes de Potsdam qui a inscrit onze buts en deux matches au MTK. Ce sera une autre paire de manches.

        T.S. à Gerland

        Ligue des Champions - Seizième de finale retour
        Mercredi 17 octobre 2013
        - 19h00
        OLYMPIQUE LYONNAIS - FC TWENTE : 6-0 (2-0) (A l'aller : 4-0)
        Lyon (Stade de Gerland)
        Temps nuageaux (17°C) - Terrain excellent
        Arbitres : Pernilla Larsonn (SUE) assistée de Susanne Borg (SUE) et Julia Magnusson (SUE). 4e arbitre : Solenne Bartnik (FRA)
        Spectateurs : 6 752
        Buts : Laetitia TONAZZI 13', Louisa NECIB 25', Elise BUSSAGLIA 60', Eugénie LE SOMMER 73', Lotta SCHELIN 80', Megan RAPINOE 84'
        Aucun avertissement

        OL : 26-Sarah BOUHADDI ; 17-Corine FRANCO (19-Eve PERISSET 73'), 5-Saki KUMAGAI, 3-Wendie RENARD (cap.), 21-Lara DICKENMANN ; 15-Elise BUSSAGLIA, 10-Louisa NECIB, 11-Amel MAJRI (8-Lotta SCHELIN 46'), 12-Elodie THOMIS, 9-Eugénie LE SOMMER, 24-Laetitia TONAZZI (7-Megan RAPINOE 59'). Entr : Patrice LAIR
        Non utilisées : 16-Pauline PEYRAUD-MAGNIN, 4-Makan TRAORE, 13-Melissa PLAZA, 20-Sabrina VIGUIER
        FC TWENTE : 1-Sari VAN VEENENDAAL ; 2-Maud ROETGERING, 3-Suzanne MAREES, 18-Larissa WIGGER (4-Kirsten BAKKER 76'), 5-Siri WORM ; 8-Sherida SPITSE (cap.), 6-Marthe MUNSTERMAN ; 7-Shanice VAN DE SANDEN, 10-Johanne HEUVER ANNET (15-Vera BERENDS 65'), 14-Jill ROORD ; 17-Ellen JANSEN (9-Anouk DEKKER 76'). Entr.: Arjan VEURIK
        Non utilisées : 16-Veerle WILLEKENS, 19-Judith WESTERVELT, 20-Lisa BOSVELD, 21-Danique KERKDYK


        Mercredi 16 Octobre 2013
        Sebastien Duret

        http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...and_a7701.html
        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • Ligue des Champions - Réactions lyonnaises - Patrice LAIR : « On est monté en puissance »

          Retrouvez les résultats de l'entraîneur Patrice Lair, de la capitaine Wendie Renard et de l'attaquante Eugénie Le Sommer à l'issue de la nette victoire 6-0 contre les Néerlandaises du FC Twente.



          Patrice Lair (entraîneur) :
          « On est monté en puissance »
          « Je suis satisfait, on est monté en puissance. Ils ont refusé de jouer en première mi-temps, on avait prévu de ne pas aller les chercher trop haut, d'attendre qu'ils ressortent pour qu'ils fassent la mauvaise passe. C'est ce qui s'est passé sur le premier but. J'ai trouvé qu'on avait un peu trop de déchets techniques en première période mais on a remis les pendules à l'heure à la mi-temps. C'est la 4e victoire, on en a encore une 5e à aller chercher en 14 jours et, pour cela, il faudra battre Rodez dimanche et les filles pourront partir en sélection tranquille. On va retrouver Potsdam au prochain tour, ça va être compliqué. Ça reste une bonne équipe même s'il y a peut-être moins de joueuses talentueuses...Mais connaissant l'entraîneur, la rigueur allemande, ce sera beaucoup plus compliqué... Il faudra faire un bon résultat à Potsdam et les plier ici.»

          Wendie Renard (défenseure) : « Elles ont été punies par leur jeu »
          « On voulait bien entamer ce match et oublier l'aller pour ne pas tomber dans la même facilité. On a bien débuté même si, pendant cette première période, Twente n'a pas eu beaucoup d'ambitions. On voulait faire le pressing au bon moment. On l'a bien fait. Elles ont été punies par leur jeu. Sur les deux rencontres, on marque dix buts, on n'en encaisse aucun, c'est très bien. Si on continue comme ça jusqu à la fin, ce sera parfait. On a déjà affronté Potsdam en match aller-retour, on l'a emporté 5-0 à Gerland mais, contre ce genre d'équipes, ce n'est jamais évident. On fera tout pour se qualifier mais il faudra bien jouer les matches qui se dérouleront avant Potsdam.»

          Eugénie Le Sommer (attaquante) : « On a été étonné »
          « 10-0 sur les deux matches avec une qualification pour les 8es, c'est bien. Je pense pas que Twente avait peur. Elles avaient la volonté de ne pas sortir, c'était un peu bizarre étant donné qu'on avait gagné 4-0 chez elle. On pensait qu'elles allaient attaquer direct ! On était donc un peu étonnée mais, finalement tant mieux. On a réussi à marquer vite et à les mettre en difficulté. Le score final reflète bien le match. On gagne 6-0 contre une équipe qui était venue pour ne pas jouer donc c'est bien. Ça va être maintenant deux gros matches contre Potsdam, une équipe que l'on connaît bien. Même si elles ont perdu quelques joueuses, ça reste une équipe allemande. On connaît les qualités athlétiques de ces équipes qui sont toujours au rendez-vous. Ce sera deux gros matches, il faudra être sérieuses si on veut se qualifier pour les quarts de finale.»

          T.S.

          Jeudi 17 Octobre 2013
          Sebastien Duret

          http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...nce_a7703.html
          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • feminines / D1 féminine
            Rodez avant la trêve
            Publié le 19 octobre 2013 à 14:10 par OT



            L'OL féminin reçoit Rodez dimanche (15h00) à la Plaine des Jeux de Gerland, avant la trêve internationale.

            Quelques jours après leur belle victoire face à Twente (6-0) en Ligue des Champions, les Lyonnaises enchaînent un 5e match en 15 jours avec la réception de Rodez en championnat. Avec l'objectif de remporter un 7e succès consécutif en D1 et de conserver la tête du championnat. Ensuite, 12 joueuses de l'effectif partiront en sélection pour disputer, entre autres, des qualifications pour le Mondial 2015.

            De son côté, Rodez, qui joue le maintien et qui s'était incliné deux fois face à l'OL la saison dernière (8-0 ; 3-0) tentera de limiter la casse, ou de s’inspirer d'Arras qui n'était pas passé loin de l'exploit il y deux semaines (défaite 3-2).

            Groupe OL féminin :
            Gardiennes :
            Bouhaddi, Perrault
            Défenseures : Renard, Kumagai, Viguier, Franco, Plaza
            Milieux : Henry, Bussaglia, Necib, Rapinoe, Dickenmann
            Attaquantes : Schelin, Tonazzi, Le Sommer, Thomis

            http://www.olweb.fr/fr/article/rodez...eve-63709.html
            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • 15 oct
              Interview: Camille Abily, le "Pirlo" du football féminin



              Hormis le football, qu’est ce qui te passionne dans la vie ?
              Alors après le foot, j’aime beaucoup le sport en général mais aussi le cinéma, les séries et passer du temps en famille et entre amis.

              Pour avoir connu les deux, quel style de vie préfères-tu : celui des USA ou le style français ?
              J’adore la France c’est mon pays et je suis très fière d’être française mais la vie au USA était vraiment top aussi, une expérience exceptionnelle. Je ne regrette vraiment pas d’avoir fait deux saisons là bas. Mais je choisirai la France quand même et la Bretagne particulièrement.

              Rennes ou Nantes ? (déconne pas)
              Rennes c’est ma ville, j’y suis née !

              122 sélections en EdF, chiche d’atteindre les 200 ? Tu acceptes le défi ?
              Non du tout, je suis déjà super contente de ce que j’ai fait, bien sûr j’ai encore des objectifs avec l’équipe de France mais pas le nombre de sélections. Un titre par contre… !



              Le plat que tu cuisines le mieux ?
              Facile, les crêpes :-)

              Le pire match que tu as vécu ?
              Alors j’étais à Montpellier, 1er tour de coupe d’Europe je crois en 2004, on joue Potsdam on prend 6-0, on a pas touché le ballon !

              Au contraire, celui qui te laisse le plus beau souvenir ?
              La finale de la Ligue des Champions en 2011 à Fulham, victoire 2-0 contre Potsdam, c’est mon plus beau souvenir.

              Quelle est ta phobie ?
              J’en vois pas. Je ne suis pas fan des animaux mais je n’ai pas plus peur que ça.

              Le concert que tu ne voudrais absolument pas louper, ou celui auquel tu rêves d’assister ?
              J’aime beaucoup Patrick Bruel, j’aimerai bien aller voir un de ses concerts mais selon les dates, je ne suis souvent pas dispo.

              Ton film référence ?
              J’aime beaucoup Bodyguard et Dirty Dancing.



              Qui fait les meilleures blagues en EdF et à l’OL ?
              Sabrina Viguier elle a souvent des bonnes blagues ! Elle me fait bien rire.

              Plutôt bicyclette à l’entrée de la surface en pleine lucarne opposée, ou frappe du milieu du terrain barre rentrante ?
              Les deux j’avoue que c’est du haut niveau mais une bicyclette ça me fait rêver surement car je sais que je marquerai jamais comme ça….

              Raconte nous ton plus beau but ?
              Le plus beau je pense que c’est en finale de la Ligue des Champions contre Francfort, un lob, je reprends la balle en une touche sur un dégagement de la tête de la gardienne, c’est un des plus importants aussi !

              Quelle est ta prochaine destination de vacances ?
              Je ne sais pas encore mais le Brésil l’été prochain pour voir le pays et la Coupe du Monde là bas ça doit être énorme.

              Côte d’Azur ou Côte d’émeraude ?
              Côte d’émeraude j’adore dommage que le temps ne soit pas le même que sur la côte d’Azur. Mais il fait beau en Bretagne aussi :-)

              Si demain je te propose de créer une équipe féminine au SRFC, tu me suis ?
              Bien sûr après peut-être pas de suite je suis en contrat à Lyon et j’adore ce club et la ville mais le SRFC c’est un peu mon club même si j’y ai jamais joué, j’allais voir les matchs quand j’étais petite !

              Camille Pirlo Abily, ça te plaît ou tu te rapproche plus d’un autre joueur masculin selon toi ?
              Oh la la c’est un sacré compliment je pense qu’il est beaucoup plus précis que moi ! Mais ça fait plaisir !

              Ton endroit préféré en Bretagne ?
              Saint Malo, j’adore marcher sur les remparts et manger une petite crêpe là bas.

              Comptes-tu passer des diplômes dans le monde du foot par la suite ?
              J’ai déjà passé mon DEF l’an dernier, j’aimerai bien m’investir dans le foot à la fin de ma carrière.

              Quel est le meilleur site de football actuellement sur le net :
              - Les chroniques de Piazzo
              - L’équipe
              - France Football
              - Eurosport
              Les chroniques de Piazzo bien sûr :-)

              Camille Abily en bref: 122 sélections, 23 buts avec les Bleues. 103 matchs, 74 buts avec Lyon. 7 titres de champion de France, 2 Ligue des Champions…

              Merci à Camille Abily pour cette interview bien sympathique.

              Piazzo, créateur et chroniqueur CDP

              http://chroniquesdepiazzo.com/2013/1...tball-feminin/
              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • D1 - L'OL sur sa lancée

                L'Olympique lyonnais a de nouveau dominé son sujet en remportant son septième succès face à Rodez ce week-end. Après sa qualification en Ligue des champions, les joueuses de Patrice Lair ont enchaîné avec une belle victoire face à un adversaire méritant et solide sur le plan défensif.


                Eugénie Le Sommer a été la première à trouver la faille (photo Alex Ortega)


                Imiter la formation d'Arras, qui était venue concéder une très courte défaite (2-3) face à l'ogre lyonnais il y a quelques semaines sur le terrain numéro dix de la Plaine des jeux de Gerland. Voilà l'ambitieux objectif que s'étaient fixé les joueuses de Rodez, en déplacement dans le Rhône ce week-end.
                Au terme d'un match où elles ont été solides défensivement jusqu'à la quatre-vingt-dixième minute, les protégées de Nicolas Bach se sont finalement inclinées sur le score de quatre à zéro, tout en ne lâchant rien jusqu'au bout de la partie. "Une bonne équipe avec des joueuses de qualité", glissera même Patrice Lair, le coach lyonnais, à la fin du match.
                Il n'a pas fallu longtemps aux Lyonnaises et à Eugénie Le Sommer pour se mettre en évidence. Dès la quatrième minute, elle récupère un ballon côté gauche, rentre extérieur et déclenche une frappe puissante aux vingt mètres, non cadrée. Première alerte pour la gardienne ruthénoise Julie Niphon, auteure d'un bon match et se montrant décisive à plusieurs reprises.
                Des occasions, l'OL s'en procure durant cette première mi-temps, sans toutefois parvenir à trouver la faille au sein d'une défense bien regroupée, à l'image de cette frappe tendue de Laëtitia Tonazzi non cadrée(20e).

                Trois buts dans les dix dernières minutes...


                Megan Rapinoe


                Il faut attendre près de quarante minutes pour voir les joueuses lyonnaises ouvrir le score. Eugénie Le Sommer récupère un nouveau ballon dans la surface et vient dribbler Julie Niphon qui s'incline pour la première fois de la partie (1-0, 37'). Deux minutes plus tard, les filles de Rodez tentent une réaction à l'image d'un beau mouvement collectif conclut par une frappe de Laurie Cance, non cadrée (42e).
                C'est en fin de seconde période que les lyonnaises parviennent à faire la différence, d'abord par une frappe venue d'ailleurs de la talentueuse Louisa Necib, rentrée à l'heure de jeu. A trente mètres des buts adverses, la numéro dix de l'OL prend sa chance et décoche une splendide frappe enroulée qui termine dans la lucarne de la gardienne ruthénoise (2-0, 82ème).
                Malgré un avantage de deux buts, les lyonnaises ne baissent jamais le pied dans ce match, tout comme les joueuses de Rodez qui restent soudées jusqu'à la fin de la partie.
                En toute fin de rencontre (3-0, 90e et 4-0, 90e+2), Lotta Schelin et Elise Bussaglia concluent le septième succès lyonnais de cet exercice 2013/2014, la dernière inscrivant notamment un joli but d'une frappe tendue du coup du pied.

                Benjamin Roux

                Réactions

                Wendie Renard (Défenseure OL) :
                "Nos adversaires sont bien restées compactes défensivement. Il nous a manqué un peu de justesse technique sur ce match, notamment en première période. Nous n'avons pas été forcément assez efficaces devant le but. Nous méritons cette victoire, nous avons eu la possession de balle sur la quasi-totalité de la rencontre, c'est positif. Nous avons désormais la sélection nationale et de belles affiches face à Potsdam au mois de novembre en Ligue des champions. Nous avons le temps de bien nous préparer, et de récupérer un peu, parce qu'il est vrai qu'on enchaîne en ce moment des matchs tous les trois jours, il faut savoir garder le rythme".

                Patrice Lair (entraîneur OL) : "On est tombés sur une équipe de Rodez bien organisée, qui a fait un bon match. De notre côté, nous n'avons pas toujours été adroits devant le but, mais c'est tout de même une victoire méritée. Avec l'usure et la répétition des actions, je pensais bien que ça allait finir par craquer. Chose importante, c'est que j'ai pu gérer les temps de jeu des unes et des autres par rapport aux joueuses internationales. C'est globalement positif, même s'il a fallu attendre un petit peu pour voir arriver les buts. Mais cinq matchs, cinq victoires, c'est bien".

                Anne-Marie Banuta (Attaquante Rodez) : "Je pense qu'on ne mérite pas forcément de prendre quatre buts cet après-midi, au vu de la prestation que nous avons livré. Nous avons su nous créer quelques occasions et rester bien compactes sur le plan défensif, donc même si à l'arrivée nous encaissons quatre buts, il y a des éléments positifs à garder de ce déplacement à Lyon".

                Nicolas Bach (entraîneur Rodez) : "C'est vraiment dommage d'avoir baissé le rythme dans la solidité défensive et les duels pendant les dix dernières minutes. Même si nous ne nous procurions par énormément d'occasions de buts, on faisait une bonne partie, dans la solidarité collective et le placement défensif. Je suis un peu déçu. Nous savions qu'il y avait un gros écart sur le plan athlétique par rapport à l'OL, mais nous avons réussi à montrer certaines choses intéressantes pendant 85 minutes, c'est positif. Après, comme je vous le disais, ma déception concerne les cinq dernières minutes où nous craquons alors qu'il restait vraiment très peu de temps à jouer".

                Championnat de France de D1 féminine - 7ème journée
                Dimanche 20 octobre 2013
                - 15h00
                OLYMPIQUE LYONNAIS - RODEZ AF : 4-0 (1-0)
                Lyon (Terrain n°10 de la plaine des jeux de Gerland)
                Spectateurs : 850 environ
                Arbitres : Emilie Mougeot assistée de Florian Peyaud et Laurent Chabaud.
                Buts pour Lyon : Eugénie LE SOMMER 37', Louisa NECIB 82', Lotta SCHELIN 90', Elise BUSSAGLIA 90+2'
                Aucun avertissement

                OLYMPIQUE LYONNAIS : 16-Sarah BOUHADDI ; 3-Wendie RENARD (Cap.), 5-Saki KUMAGAI, 20-Sabrina VIGUIER, 13-Mélissa PLAZA (21-Lara DICKENMANN 49'), 15-Elise BUSSAGLIA, 6-Amandine HENRY (10-Louisa NECIB 60'), 7-Megan RAPINOE, 8-Lotta SCHELIN, 9-Eugénie LE SOMMER, 24-Laëtitia TONAZZI (12- Elodie THOMIS 68'). Entr.: Patrice LAIR
                Non utilisées : 17-Corine FRANCO, 30-Cindy PERRAULT.
                RODEZ : 1-Julie NIPHON ; 2-Manon GUITARD, 4- Séverine CABEC (cap.), 20-Aline LIAIGRE, 17-Marine HAUPAIS, 22-Sophie VAYSSE, 15-Audrey CUGAT (14-Anaïs RIBEYRA 46'), 8-Ella KAABACHI, 9-Flavie LEMAÎTRE, 10-Laurie CANCE (6-Maëva BUSCAYLET 79'), 12-Marine AUGIS (11-Anne-Marie BANUTA 46'). Entr.: Nicolas BACH
                Non utilisée : 30-Amélie FABRIES





                Lundi 21 Octobre 2013
                Benjamin Roux

                http://www.footofeminin.fr/D1-L-OL-s...cee_a7726.html
                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • feminines / D1 féminine
                  OL féminin - Rodez : 4-0
                  Publié le 20 octobre 2013 à 16:54 par OT



                  Les Lyonnaises ont remporté leur 7e succès consécutif en championnat, dimanche après-midi, à la Plaine des Jeux de Gerland.

                  L'OL féminin a bien négocié son dernier rendez-vous avant la trêve internationale. Face à Rodez, il aura fallu attendre la fin de première période pour voir les Lyonnaises ouvrir le score par l'intermédiaire d'Eugénie Le Sommer (1-0, 37e). Face à une équipe bien regroupée, les joueuses de Patrice ont finalement creusé l'écart en fin de rencontre grâce à Louisa Necib (2-0, 82e), Lotta Schelin (3-0, 87e) puis Elise Bussaglia (4-0, 89e).

                  Grâce ce 7e succès consécutif, l'OL féminin conserve la tête du championnat et profite aussi de la défaite de Juvisy face à Soyaux (2-1).

                  Buts OL : Le Sommer (37e), Necib (82e), Schelin (87e), Bussaglia (89e)

                  Composition OL : Bouhaddi - Kumagai, Renard, Viguier, Plaza (Dickenmann 51e) - Le Sommer, Henry (57e), Bussaglia, Rapinoe - Tonazzi (Thomis 65e), Schelin

                  http://www.olweb.fr/fr/article/ol-fe...4-0-63714.html
                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • D1 - Mélissa PLAZA (OL) : "Nous devrons nous surpasser contre Potsdam"

                    A l'issue de la rencontre face à Rodez, Mélissa Plaza a évoqué les échéances du mois de novembre face à Potsdam en Ligue des champions, ainsi que sur ses ambitions personnelles pour la suite de la saison.



                    Le dernier match de championnat face à Rodez

                    "En ce moment, nos premières mi-temps ne sont pas excellentes. On manque d'efficacité, car c'est vrai qu'on pourrait plier certains matchs d'entrée. Point positif, notre entame de seconde période et le développement de notre jeu, qui conduit à ces quatre buts... C'est bien, c'est positif, le plus important était de prendre les quatre points sur ce match face à Rodez".

                    Le niveau de la D1
                    "Toutes les équipes de D1 commencent à hausser leurs niveaux de jeu. On a beaucoup moins aujourd'hui la sensation d'un championnat à deux vitesses, que l'on pouvait avoir il y a quelques années. Rodez est une belle équipe, accrocheuse, à l'image de ce qu'avait pu montrer Arras également, quelques semaines auparavant (NDLR : courte victoire lyonnaise sur le score de 3-2). Ce sont des formations qui luttent chaque année pour le maintien, elles évoluent positivement et gagnent en expérience. Face à cette concurrence toujours plus forte, à nous de donner le maximum, on sait très bien qu'on est attendues partout où l'on va, et qu'aucune équipe ne nous fera de cadeau. L'objectif est de continuer à enchaîner les performances de façon à être toujours meilleures".



                    Le match face à Potsdam
                    "C'est une belle équipe dont nous connaissons les qualités. On sait que les choses ne seront pas faciles et que nous devrons vraiment être au top pour espérer un résultat sur ces deux confrontations. Sur ce type de rencontre, tout compte, car cela peut se jouer sur des détails. Par rapport à l'an passé, nous avons un effectif moins dense, mais qui n'en reste cependant pas moins compétitif et de grande qualité. Dans tous les cas, nous devrons nous surpasser et développer notre jeu de la meilleure manière comme nous avons l'habitude de le faire au quotidien".

                    Les ambitions.
                    "Mes objectifs sont clairs. Je veux vraiment avoir un maximum de temps de jeu pour m'exprimer. Je sais que je devrai beaucoup travailler, j'aimerai gagner une place de titulaire, même si ce n'est pas encore d'actualité, j'espère y arriver au cours de cette saison. Concernant l'équipe de France, je n'y pense pas forcément, je veux avant tout me donner à fond en club et réussir les meilleures performances possibles".

                    Propos recueillis par Benjamin Roux.

                    Mardi 22 Octobre 2013
                    Benjamin Roux

                    http://www.footofeminin.fr/D1-Meliss...dam_a7728.html
                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • feminines / D1 féminine
                      Retour d'Abily à Yzeure
                      Publié le 02 novembre 2013 à 17:10 par OT



                      L'OL féminin se déplace à Yzeure, dimanche (15h00), avant de préparer les 1/8 de finale de Ligue des Champions face à Potsdam.

                      Les matches de championnat qui interviennent après une trêve internationale ne sont jamais faciles à gérer, et encore moins lorsqu'ils précèdent un rendez-vous crucial en Ligue des Champions. La gestion d'effectif n'est donc pas simple pour Patrice Lair, à l'heure de se rendre à Yzeure. L'entraîneur lyonnais a récupéré ses 12 internationales samedi matin, lors de la séance de vieille de match, et pense déjà forcément au déplacement à Potsdam, dimanche prochain, en 1/8 de finale aller de la Ligue des Champions.

                      Amandine Henry, victime de douleurs au genou, et Mélissa Plaza, qui se remet d'une contracture, ne sont pas du court voyage à Yzeure, actuel avant-dernier du championnat. En revanche, Camille Abily effectue son grand retour dans le groupe après une grosse entorse de la cheville droite qui l'a éloignée des terrains pendant un mois.


                      Groupe OL féminin :
                      Gardiennes :
                      Bouhaddi, Perrault
                      Défenseures : Renard, Kumagai, Viguier, Franco
                      Milieux : Bussaglia, Necib, Abily, Rapinoe, Dickenmann, Majri
                      Attaquantes : Schelin, Tonazzi, Le Sommer, Thomis

                      http://www.olweb.fr/fr/article/retou...ure-63841.html
                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • feminines / D1 féminine
                        Yzeure – OL féminin : 0-1
                        Publié le 03 novembre 2013 à 16:55 par OT



                        Les Lyonnaises ont remporté un huitième succès consécutif en D1, dimanche après-midi, sur le terrain d’Yzeure.

                        A une semaine de son déplacement à Potsdam, en 1/8 de finale aller de la Ligue des Champions, l’OL féminin a eu du mal à se défaire d’une vaillante équipe d’Yzeure. Sans doute un peu usées par leurs matches internationaux, les Lyonnaises ont longtemps buté sur la défense adverse, avant de trouver la faille à un quart d’heure de la fin du match sur une tête de Wendie Renard (0-1, 76e).

                        Pour son grand retour dans le groupe après un mois d'absence, Camille Abily a disputé l'intégralité de la rencontre. Corine Franco est quant à elle sortie sur blessure à la mi-temps.

                        But OL : Renard 76e

                        Composition OL : Bouhaddi – Franco (Renard 46e), Kumagai, Viguier, Dickenmann – Abily, Bussaglia, Necib, Rapinoe (Thomis 58e) – Tonazzi (Schelin 46e), Le Sommer

                        http://www.olweb.fr/fr/article/yzeur...0-1-63853.html
                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • Le fabuleux destin de Wendie Renard
                          31/10/2013



                          A 23 ans, Wendie Renard vient d'être nommée capitaine de l'équipe de France par le sélectionneur Philippe Bergeroo. Portrait de la nouvelle patronne des Bleues.

                          Elle porte le prénom de l'héroïne de l'un des contes pour enfants les plus populaires : Wendie, l'amie du Peter Pan de l'auteur écossais James Matthew Barrie. D'ailleurs, le parcours de la nouvelle capitaine de l'équipe de France ressemble à un conte de fée. Comme dans ces histoires qui ont bercé notre enfance, la vie n'a pas toujours été tendre avec Wendie Renard. A huit ans, petite dernière de la famille, elle doit faire face au décès de son père. C'est aussi à cet âge, qu'en regardant un match de l'équipe de France, elle affirme à sa mère en voyant Marinette Pichon et ses coéquipières : "Ne t'inquiète pas, bientôt tu vas me voir avec ce maillot". Pourtant, jusqu'à 14 ans, Wendie Renard pratiquera le handball en parallèle du football, sa préférence n'allant pas franchement vers le rectangle vert. "Au hand, j'étais très forte. J'étais une petite pivot, je chopais les ballons. J'ai failli ne pas continuer dans le foot", nous confiait-elle l'an passé. Mais son destin – et aussi son cousin qui la convainc qu'elle a les qualités pour réaliser de grandes choses dans le foot – va la rattraper.

                          Germé : "Pendant toute l'année, elle s'est entraînée avec les garçons"

                          "Charlaine Marie-Jeanne, première femme des DOM à avoir obtenu le DEF, ancienne grande joueuse de football et ex-entraîneur de la sélection de Martinique de football, est la première à m'avoir parlé de Wendie", se souvient Jocelyn Germé, actuel conseiller technique sportif de l'île. Charlaine est venue me dire qu'il y avait une fille pétrie de qualités et me demander si on pouvait la faire venir au pôle Outre-Mer, une structure qui permet aux jeunes Martiniquais de bénéficier d'entraînement de haut niveau à partir de 14-15 ans. On s'est dit pourquoi pas, tentons l'expérience". Wendie Renard intègre donc le pôle pour son entrée en seconde. "Pendant toute l'année, elle s'est entraînée avec les garçons, c'était la seule fille. Tous les mercredis, elle jouait des matches avec eux. Évidemment, cela n'a pas plu à tout le monde, j'ai dû m'imposer", se remémore fièrement le CTS. A la fin de cette année scolaire, l'adolescente émet le souhait de rejoindre l'INF Clairefontaine, en Métropole, pour parfaire sa formation. Jocelyn Germé appuie la candidature de la jeune fille du Prêcheur qui s'envole pour l'Hexagone au mois de mai. Malheureusement, l'essai se révèle infructueux. "Il faisait trop froid", confiait Renard il y a trois ans au journal France-Soir pour expliquer son échec. Germé complète : "Vous savez, quand un jeune Martiniquais débarque pendant trois jours avec une culture football différente, avec un contexte différent, ça nécessite un temps d'adaptation. Elle était très malheureuse (d'avoir échoué)".

                          Germé : "Bini m'a toujours dit qu'elle irait loin"

                          Bien décidé à "optimiser" le billet d'avion de Wendie Renard et surtout à lui ouvrir une nouvelle chance, Jocelyn Germé fait appel à l'une de ses connaissances, Frédéric Labiche qui s'occupe déjà d'un espoir martiniquais, Joan Hartock, jeune gardien de l'Olympique Lyonnais. Le CTS demande à Labiche de programmer un essai à Lyon pour la native de Schoelcher. "Dès le premier jour, Labiche m'a appelé pour me dire que l'entraîneur (Farid Benstiti) était totalement satisfait de Wendie et qu'il avait décidé de la garder. A l'époque Joan Hartock a joué un rôle essentiel, celui de grand frère. C'est lui qui hébergeait Wendie. Fred Labiche, tuteur de Joan, s'occupait d'eux. Wendie est arrivée et elle est rentrée dans le cadre de cette famille d'accueil". En août 2006, Renard s'installe à Lyon. Après un passage de six mois avec la réserve, la défenseur rejoint définitivement l'équipe première.

                          Mars 2011. Moins de cinq ans après son arrivée dans l'Hexagone, Wendie Renard déjà quatre fois championne de France dispute son premier match sous le maillot de l'équipe de France lors de la rencontre amicale entre la France et la Suisse (2-0). Titulaire aux côtés de la Montpelliéraine Ophélie Meilleroux, la jeune fille de 20 ans est remplacée à la 55e minute par Sabrina Viguier. Elle ne le sait peut-être pas, mais Bruno Bini, le sélectionneur de l'époque, garde un oeil sur elle depuis longtemps. "Il m'a toujours dit le plus grand bien de Wendie. Dès qu'il a connu Wendie, quand elle a commencé à franchir les différentes étapes, il m'a toujours dit qu'elle irait très loin, assure Jocelyn Germé. Il me disait : 'C'est un monstre'. Voilà l'expression qu'il employait. Il lui a fait confiance". Bruno Bini emmènera d'ailleurs Renard à la Coupe du monde en Allemagne où elle disputera trois matches. "Quand je retrace mes trois années, je me dis que le début n'a pas été facile avec ce Mondial, où je venais d'arriver dans le groupe, même si je faisais de très bonnes performances avec l'OL, nous confiait Wendie Renard la semaine passée à Clairefontaine. Pour moi, je suis vraiment entrée en équipe de France lors de la tournée aux Antilles (novembre 2011), j'ai marqué mon premier but en Martinique devant ma mère, le jour de son anniversaire (le 20 novembre, victoire 5-0 contre le Mexique). A partir de là, je me suis dit : 'il faut que tu te lâches, que tu rentres dans cette équipe comme tout le monde'."

                          Aulas : "C'est un leader sur et en dehors du terrain"

                          Depuis Wendie Renard et son mètre quatre-vingt sept de talent n'ont jamais déçu sous la tunique bleue qu'elle a portée à 43 reprises (10 buts inscrits). Vainqueur à deux reprises de la Ligue des champions avec l'OL (2011, 2012), elle est la seule joueuse de l'effectif actuelle de l'OL à détenir les sept couronnes de championne de France. En décembre dernier, alors que son contrat arrivait à échéance, le club rhodanien a tout fait pour la retenir et ne pas la laisser partir pour le Paris-Saint-Germain alors que la défenseur était prête à se lancer dans un nouveau défi. Déjà vice-capitaine la saison passée, Patrice Lair, l'entraîneur lyonnais, lui a confié le brassard cette année. "C'est un signe fort, affirme Lair. Wendie, malgré son jeune âge, a un impact, une présence. Le brassard va l'aider à mûrir. C'est une joueuse de qualité qui a du charisme même s'il faut qu'elle s'impose encore plus". Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, ne tarit pas non plus d'éloges sur sa protégée. "Quand les jeunes ont le talent, comme c'est le cas pour Wendie - qui a aussi du recul et de la maturité parce qu'elle n'a pas toujours vécu des moments faciles - , ça donne quelqu'un comme elle est, c'est à dire avec beaucoup d'efficience, de qualités. C'est un leader sur et en dehors du terrain, assure-t-il, ravi que Philippe Bergeroo ait décidé d'imiter Patrice Lair et de confier le brassard à Renard en équipe de France. C'est un excellent choix, ça prouve que le coach qui vient d'arriver est éminemment psychologue et qu'il a su ressentir auprès de Wendie tout ce qu'elle peut apporter au groupe France".

                          Germé : "Wendie Renard, c'est l'image de la Martinique"

                          Malgré tous ces compliments, Wendie Renard garde la tête froid et son humilité habituelle. "Le sélectionneur a choisi une joueuse pour porter le brassard mais selon moi tout le monde doit être capable de dire les choses quand il faut, explique-t-elle. Oui, il y aura plus de responsabilités pour moi car dès qu'on parlera de l'équipe de France, il y aura forcément la capitaine devant, mais selon moi on est toutes ensemble. Toutefois, je prendrai mes responsabilités quand il faudra le faire, promet la jeune femme qui pense que ce rôle de capitaine récompense avant tout ses prestations sur le terrain. Pour moi, il faut avant tout être performante, donc j'essayerai d'apporter mon maximum sur le terrain. Petit à petit, avec l'expérience, je sentirai quand le groupe va bien et quand il y a besoin de le repiquer".

                          En Martinique, ce brassard a aussi apporté beaucoup de joie. Tout d'abord du côté de sa mère dont Wendie Renard est très proche. "Elle était émue. Je l'ai laissée apprendre la nouvelle par la radio. Je l'ai appelée plus tard, elle était super contente, fière. Je pense qu'elle a versé quelques larmes car, il y a huit ans, j'étais en Martinique, à côté d'elle, je n'étais rien, lâche la jeune femme avec émotion. Aujourd'hui, je représente mon pays, je me dois d'être exemplaire. Ma maman se dit que son enfant a pris beaucoup de responsabilités et a franchi de nombreux paliers. C'est une fierté d'en arriver là ». Pour Jocelyn Germé et les Martiniquais, le capitanat représente aussi beaucoup. « Nous sommes avec elle, mais nous savons que ce n'est pas une fin en soit. Il va falloir qu'elle continue chaque jour à se battre pour gagner sa place, pour la mériter et pour nous représenter, explique le CTS qui n'a aucun doute sur le futur de Wendie Renard. Je ne suis pas surpris car elle avait déjà des qualités mentales et morales, énormes. Elle a du caractère, reprend-il. Elle a tracé la voie pour l'ensemble des jeunes footballeurs martiniquais. Ils peuvent croire à une réussite en travaillant. Wendie n'a jamais oublié la Martinique, elle l'a toujours citée, notamment quand elle a été nommée capitaine de l'équipe de France. Pour nous aujourd'hui, Wendie Renard, c'est l'image de la Martinique ». C'est aussi cette fée, héroïne d'un conte moderne qui fait aujourd'hui rêver les footballeuses en herbe bien au-delà de son île natale.


                          Par Syanie DALMAT

                          http://www.foot-express.com/?q=le-fa.../31102013-0431
                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • 03 nov. 2013
                            La tête et les jambes .... pour Mélissa Plaza !

                            Les sportifs de haut niveau sont souvent montrés du doigt par l’opinion publique pour leur manque de culture ou leur manque d’études. Et pourtant ce n’est pas toujours vrai. Rencontre instructive avec la charmante Mélissa Plaza, joueuse de l’Olympique Lyonnais et étudiante à plein temps.




                            Qui êtes-vous Mélissa Plaza ?
                            Je suis une footballeuse et étudiante de 25 ans, qui a beaucoup voyagé dans sa "jeunesse" mais dont les attaches sont plutôt dans l'ouest de la France (Loire Atlantique et Vendée). Sur le plan footballistique, j'ai commencé le football avec les filles en premier lieu à St Pierre en Faucigny (74). Aujourd'hui, avec le recul je regrette de ne pas avoir démarré chez les garçons, ce qui m'aurait probablement permis de progresser beaucoup plus vite. Ensuite, et ce après d'innombrables déménagements avec mes parents, j'ai trouvé un club dans la sarthe (72), Arnage, pour lequel j'ai joué 2 années. Et puis, il a fallu un jour sauter dans le grand bain, quitter la famille pour intégrer un sport étude. Ça a certainement été le meilleur choix que j'ai jamais fait, j'avais 13 ans et j'avais déjà des convictions, je voulais vivre du foot même si c'était pas "un sport de filles" et surtout même s'il fallait aller contre le gré de certaines personnes proches. Je suis entrée au sport étude de Tours où j'ai évolué un an. J'ai ensuite tenté le tout pour le tout en faisant le concours d'entrée à Clairefontaine où j'ai été refusée parce que je n'avais pas le niveau, mais où j'ai reçu un conseil très précieux : intégrer le sport étude de la Roche/Yon. J'ai donc fait 3 années de lycée en sport étude à Pierre Mendès France avant de faire 3 ans de fac sur Nantes. En tout et pour tout, 6 années passées au club de l'ESOF où j'ai appris autant de choses footballistiques qu'humaines et sociales. Après avoir obtenu mes premières sélections en équipe de France jeune et en A, tout est allé très vite, j'ai été appelée à Montpellier où j'ai passé 4 années et puis me voici aujourd'hui à Lyon, dans un des meilleurs clubs de football féminin à l'international. Parallèlement, je poursuis mes études et je suis actuellement en 2ème année de thèse en psychologie-sociale, et je ne vous surprendrai certainement pas si je vous dis que je travaille sur les stéréotypes sexués dans le sport !

                            D’où vous vient cette passion pour le football ?
                            Pour être honnête, je ne sais pas du tout et je n'aime pas trop cette question. Elle est récurrente mais surtout elle nous demande de nous justifier sur les raisons qui ont amené une petite fille à faire du foot. Si j'avais fait de la danse, je ne suis pas sûre que vous m'auriez posé cette question. Et si c'était simplement un choix, l'expression d'une préférence sportive... Oublions simplement un instant que le foot est connoté masculin.

                            A quel âge avez-vous commencé ?
                            J'ai commencé à 8 ans, et j'adorais jouer avec les garçons dans la cours de l'école, dommage d'ailleurs que l'aventure ne se soit pas poursuivie en club.

                            Après votre formation, vous avez joué 6 ans à La Roche sur Yon et 4 ans à Montpellier. Que retenez-vous de ces expériences ?
                            La Roche a été mon club formateur à tout point de vue, et je n'oublierai jamais. Montpellier ça a réellement été le début de ma carrière à haut-niveau puisqu'on jouait le haut de tableau de la D1 et aussi la ligue des champions, la première année du moins. Je pense avoir acquis beaucoup d'expérience d'une part sur le plan footballistique mais aussi d'autre part, de m'être blindée sur le plan psychologique parce que le haut niveau est très loin d'être un monde de bisounours.

                            Cette saison vous avez rejoint "l'ogre" Lyonnais, pourquoi avoir lâché Montpellier ?
                            Je ne crois pas que le terme lâché convient tout à fait. La vie est faite de choix, et quand vous avez l'opportunité de choisir entre un très grand club (OL) qui possède le plus grand nombres de titres, le plus grand nombre d'internationales (Françaises et étrangères) et un bon club (MHSC), le choix se fait plus facilement et surtout sans remords.

                            A 25 ans, c'est l'âge idéal pour se fixer à un poste ? Pensez-vous que votre polyvalence vous sert ou vous dessert ?
                            C'est vrai que je suis une joueuse atypique puisqu'il n'y a pas un poste où j'excelle particulièrement mais plusieurs postes où je suis assez à l'aise pour m'exprimer. Je crois que ça a ses avantages et ses inconvénients. Je reste persuadée que c'est important d'être assez malléable et capable de s'adapter à différentes situations de matches quelque soit le poste auquel on évolue. En revanche, être fixée à un poste permettrait certainement de s'aguerrir et de progresser plus rapidement à ce poste.

                            Vous avez un agent, chose encore rare dans le foot féminin. Comment se passe cette collaboration et pensez-vous que l'intérêt des agents est une bonne chose pour le foot féminin ?
                            Je ne suis pas en mesure de vous dire si le football féminin a besoin d'agents pour le moment. Je pense que cela est évidemment dépendant de la situation personnelle de la joueuse. J'avais besoin de m'entourer d'un agent pour des raisons sportives et personnelles donc c'est ce que j'ai fait et je suis entièrement satisfaite de notre collaboration professionnelle.

                            Regardez-vous ce qu'il se passe dans le foot d’en bas, le foot amateur masculin ou féminin ?
                            Je dois dire que je m'intéresse surtout à ce qu'il se passe dans le football féminin et ce quelque soit le niveau.

                            Seriez-vous prête à aider de jeunes footballeu(ses)rs et associations liées au football ?
                            Je pourrais effectivement envisager de m'investir dans ce type d'associations mais pour l'instant je dois absolument finir ma thèse, c'est un temps plein à côté du foot qui ne me laisse que peu de temps pour moi.

                            Justement en plus du foot, vous êtes une jeune femme cultivée car vous continuez vos études ?
                            Cultivée, je ne sais pas mais en tous cas je tâche de le devenir. Ça a toujours fait partie de mon équilibre de vie et ça me permet d'exprimer pleinement ma personnalité. Et puis le foot ça ne dure pas toute la vie alors il faut prévoir l'après du mieux qu'on peut.

                            Comment gagnez-vous votre vie ?
                            Je suis professionnelle à Lyon et j'ai eu la chance de décrocher une allocation doctorale (une bourse qui finance ma thèse). Aujourd'hui on peut dire que je vis du foot mais ça n'est le cas que depuis que je suis à Lyon. Il y a beaucoup d'autres clubs où les filles ne sont pas pros et doivent allier au quotidien un boulot à temps plein et le football.

                            Pour ou contre les qataris au PSG ?
                            Du moment qu'ils agissent en faveur du développement du football féminin, je trouve ça plutôt bien.

                            Qui est la meilleure footballeuse de la planète ? et Française ?
                            C'est une question compliquée, je crois qu'il y a beaucoup de très bonnes joueuses dans le monde mais je dirai que je suis impressionnée (et encore plus depuis que je suis à l'OL) par Lotta Schelin. Elle est phénoménale et a toutes les qualités d'une excellente attaquante. Concernant les Françaises, le choix est compliqué surtout lorsqu'au quotidien on côtoie les meilleures joueuses chacune avec des qualités différentes mais surtout des postes différents. Impossible donc de n'en retenir qu'une !! Je regrette juste qu'aucune n'ait été nominée pour le ballon d'or.

                            Quelles sont les espoirs du foot féminin Français selon vous ?
                            Étant donné les titres qui ont été gagnés récemment chez les jeunes, on peut voir que la relève est là et ça c'est super encourageant pour la France. Sandie Toletti et Griedge M'Bock qui ont été appelées il y a quelques jours chez les A, sont pour moi, vraisemblablement de grands espoirs du foot féminin Français.

                            Vous avez un physique "agréable". Avez-vous déjà été contacté pour du mannequinat ou de la pub ?
                            Merci pour ce compliment. J'ai effectivement déjà fait de la pub pour le MHSC, une pub très sexiste qui ne visait même pas la promotion des féminines et que j'ai amèrement regrettée. Cela dit j'adore faire de la photo et bien que je n'ai jamais eu de proposition de mannequinat si l'occasion se présentait j'y réfléchirai sérieusement.

                            Quel est votre plus grand souvenir de foot ?
                            J'en ai beaucoup mais je dirai quand même la coupe du monde au Chili ! Mais d'ici la fin de saison ça peut changer, en tous cas je l'espère ! (sourire)


                            Merci Mélissa, bonne saison et à bientôt en équipe de France !

                            http://lefootpourtous.canalblog.com/.../28354352.html
                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • feminines / Infirmerie
                              Franco out un mois
                              Publié le 04 novembre 2013 à 15:02 par OT



                              La défenseure de l'OL féminin s'est blessée lors du déplacement à Yzeure, dimanche après-midi.

                              Coup dur pour Corine Franco et l'OL féminin. Lors de la victoire 1-0 sur le terrain d'Yzeure, dimanche après-midi, l'internationale française s'est blessée au genou en dégageant un ballon, juste avant la mi-temps.

                              Les examens passées lundi matin, en compagnie du médecin des féminines Yann Fournier, ont révélé une lésion du ménisque interne du genou droit. Corine Franco sera opérée jeudi, et indisponible durant près d'un mois. La défenseure manquera donc les 1/8 de finale de Ligue des Champions face aux Allemandes de Potsdam.

                              http://www.olweb.fr/fr/article/franc...ois-63864.html
                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • Source : Footofeminin


                                D1 - YZEURE a fait peur au... LYON !

                                Le Football Féminin Yzeure accueillait l’Olympique lyonnais, leader invaincu du championnat. Un match a priori déséquilibré, mais qui ne le fut pas. Les Yzeuriennes n’ont cédé que sur une tête de Renard à l’entame du dernier quart d’heure.



                                Wendie Renard a "sauvé" l'OL du piège (photo archive)

                                Patrice Lair avait décidé de faire tourner son effectif (Plaza et Henry ménagées), et ce en vue du match de Ligue des Champions de dimanche prochain, contre le Turbine Postdam. Néanmoins, les 14 Lyonnaises qui ont foulé la pelouse de Bellevue, étaient toutes des internationales en puissance. C’est peu dire que la tâche de la jeune équipe du FF Yzeure s’annonçait compliquée. Elle le fut, contre un OL qui avait la maîtrise du jeu, mais qui n’est pas arrivé à déstabiliser la défense locale bien organisée. Et comme, lorsque les Lyonnaises ont réussi à prendre le dessus, Catherine Fitzsimmons a fait le nécessaire dans les buts, le match est resté longtemps indécis. Il a fallu un grand classique lyonnais pour que l’OL prenne l’avantage, corner de Necib et tête de Renard (0-1, 76').
                                En première mi-temps, la gardienne yzeurienne avait été sollicitée par des balles aériennes, sur lesquelles elle s’était montré impériale, comme sur ce centre de Lara Dickenmann (22e), sur des tirs de Laëtitia Tonazzi (25e), d'Eugénie Le Sommer (30e) qui plaçait ensuite, une tête à ras du poteau (40e). Catherine Fitzsimmons réussissait l’arrêt du match sur un tir à bout portant de Laëtitia Tonazzi (42e). Les Yzeuriennes subissaient mais jouaient tous les coups à fond à l’image des tirs de Sarah Chalabi (23e), de Tatiana Solanet, capté en deux temps par Sarah Bouhaddi (34e). La dernière occasion de la mi-temps était pour Sarah Chalabi, dont le tir rasait le poteau (44e).

                                LE DUO NECIB - RENARD A ENCORE FRAPPÉ
                                A la reprise, Patrice Lair remplaçait Laëtitia Tonazzi par Lotta Schelin et Corine Franco, blessée, par Wendie Renard. Les Lyonnaises, que l’on a connues plus saignantes, reprenaient leur domination un peu stérile, même si Catherine Fitzsimmons plongeait dans les pieds de Lotta Schelin (53e), avant d’aller chercher un tir d'Eugénie Le Sommer, au ras de son poteau gauche (66e) et de s’imposer sur un tir en coin de Lotta Schelin (71e Comme en première période, Yzeure jouait tous les contres. Alexandra Renault était stoppée dans les 16 mètres (51e), et une tentative de lob de Sarah Chalabi ne surprenait pas Sarah Bouhaddi (56e). L’OL se sortait du piège yzeurien par son inévitable duo qui brille aussi bien en sélection qu'en club : Louisa Necib pour Wendie Renard qui ouvrait la marque à un quart d’heure de la fin (1-0, 76'). Les Lyonnaises continuaient de dominer mais les Yzeuriennes ne lâchaient rien jusqu’à la fin du match pour un des plus cours succès lyonnais de la saison. Après Arras (3-2), les Lyonnaises savent désormais que tous les matchs seront compliqués cette saison.

                                Championnat de France de Division 1 - Huitième journée
                                Dimanche 3 novembre 2013 - 15h00
                                FF YZEURE AA - OLYMPIQUE LYONNAIS : 0-1 (0-0)

                                Yzeure (Stade de Bellevue)
                                Spectateurs : 1412
                                Arbitres : Sabine Bonnin assisté de Yoann Brunel et Anthony Plane.
                                But : Wendie RENARD 76'
                                Avertissements : Yango 28', Koutoupot 73' pour Yzeure

                                YZEURE : 1-Catherine FITZSIMMONS, 5-Candice POGNAT, 15-Mégane CATALANO, 17-Arnelia KOUTOUPOT (20-Sylia KOUI 80'), 27-Alexandra RENAULT, 21-Alexia TREVISAN, 2-Jeannette Grace NGOCK YANGO (6-Coralie BELIN 81'), 8-Sarah CHALABI (cap.), 14-Tatiana SOLANET, 18-Eva SUMO (33-Océane TRONCIN 69'), 26-Allison BLAIS. Entr.: Xavier AUBERT
                                Non utilisée : 10-Elise KISSANE
                                LYON : 16-Sarah BOUHADDI, 7-Corine Petit-FRANCO (3-Wendie RENARD 46'), 5-Saki KUMAGAI, 20-Sabrina VIGUIER (cap.), 21-Lara DICKENMANN, 23-Camille ABILY, 15-Elise BUSSAGLIA, 10-Louisa NECIB, 7-Megan RAPINOE (12-Elodie THOMIS 55'), 24-Laetitia TONAZZI (8-Lotta SCHELIN 46'), 9-Eugénie LE SOMMER. Entr.: Patrice LAIR
                                Non utilisées : 1-Pauline PEYRAUD-MAGNIN, 11-Amel MAJRI

                                Mardi 5 Novembre 2013
                                Sebastien Duret



                                http://www.footofeminin.fr/D1-YZEURE...ON-_a7791.html

                                LYON
                                20 Titres de Champion de France de Basket


                                1946,,2019

                                Commentaire


                                • Patrice Lair : "Reprendre notre suprématie sur les Allemandes"
                                  Publié le 07 novembre 2013 | Foot-étranger
                                  Par Oicem Saidoun pour Foot d'Elles



                                  L'OL est déterminé à aller au bout cette saison en Ligue des champions féminine. D'autant plus face à une équipe Allemande, après avoir chuté en finale contre Wolfsbourg l'an passé. Pas inquiet de la baisse de forme de son équipe, qu'il lie à la fatigue et à l'enchaînement des matches, Patrice Lair a confiance en son groupe avant le 8e de finale aller à Potsdam dimanche (16h00).

                                  Un petit mot sur le Ballon d’or féminin et votre nomination pour le titre d'Entraîneur de l’année ?

                                  Patrice Lair : C’est bien, ça prouve notre régularité. On est dans les 10 depuis un certain temps. C’est bien, ça démontre qu’on a de bons résultats. Les filles me permettent d’être dans ce top 10, c’est sympa.
                                  Pour le Ballon d’or, Lotta a peut-être une petite chance, mais Goessling a fait quelque chose de grand. Lotta a fait une saison extraordinaire, elle a marqué beaucoup de buts. Elle est dans une bonne position, j’espère au moins la voir dans les 3. C’est dommage qu’il n’y ait pas de Française surtout, certaines joueuses pouvaient y être. Louisa Nécib a fait une super saison, c’est décevant, Wendie Renard aussi même si c’est plus difficile dans le secteur défensif. C’est un peu dommage pour les filles, à elles de répéter une belle saison pour passer ce cap et gagner ou finir dans les trois premiers.

                                  Comment faut-il interpréter la victoire contre Yzeure ce week-end (1-0 NDLR) ?
                                  PL : Dans le jeu, c’est une belle victoire. Elles n’ont pas existé. Mais il nous a manqué ce petit coup de rein pour finir. Il y avait une bonne gardienne en face, l’équipe était bien organisée en 5-4-1, on a eu des problèmes dans l’approche du but, mais il manquait la vivacité. Je pense que c’est dû à la fatigue et à l’enchaînement des matches, surtout avec l’équipe de France. Beaucoup de joueuses étaient fatiguées, on a manqué de peps. Mais on a réussi à débloquer la situation par Louisa et Wendie. La sortie de Corine (Franco, sur blessure NDLR) n’a pas facilité les choses, on a pris un coup au moral parce qu’on a vraiment eu peur pour elle au niveau des croisés. C’est le ménisque, ce sera un peu moins long.



                                  Après le match aller contre Twente, vous disiez "on n’est pas bien", ça va mieux ?
                                  PL : On n’était pas bien physiquement, on a fait une préparation dense, rapide. Forcément on a eu un contrecoup, mais on a su faire le dos rond en gagnant. On a 8 victoires, j’aurais signé de suite pour un début de saison comme ça.

                                  Lyon est-il tout de même moins serein que ces dernières années ?
                                  PL : Peut-être. Mais c’est un petit peu normal, ça fait 4 ans qu’on est là, on essaie de nous dégommer partout. Je pense qu’on répond présent. C’est rare qu’une équipe dure aussi longtemps. Pour l’instant, on n’a pas mis un genou à terre quand même, on est toujours dans les temps, on est dans la préparation de la Ligue des champions. On va avoir deux confrontations difficiles, mais on est très motivé pour gagner ces deux matches.

                                  Comment jugez-vous l’apport de vos recrues Mélissa Plaza et Saki Kumagai ?
                                  PL : Kumagai, c’est un plus. Mélissa a un peu plus de mal car elle sait bien qu’elle venait plutôt en second rôle, il faut qu’elle continue à travailler. Elle s’est fait une petite élongation, je pense que c’est plutôt de la fatigue qu’autre chose. Elle s’accroche, c’est à elle de prouver sa valeur et d’essayer de s’améliorer pour pouvoir peut-être postuler à une place de titulaire.

                                  Et Megan Rapinoe ?
                                  PL : Megan est beaucoup mieux. Elle a fait un match correct dimanche à Yzeure, mais elle revenait des USA avec un peu de fatigue. C’est bien ce qu’elle fait depuis son retour, beaucoup mieux que les 6 derniers mois.



                                  Il y a aussi un peu casse dans le groupe entre Camille Abily qui vient de revenir et Corine Franco qui est touchée maintenant.
                                  PL : La blessure de Corine, c’est toute seule, c’est le ménisque, ça peut arriver. Aujourd’hui on a 19 joueuses sur un effectif de 20 qui vont partir en Coupe d’Europe. Pour Camille, c’était une blessure sur une agression de Laura Georges. C’est comme ça, ça fait partie du jeu. J’ai vu que Shirley Cruz s’était blessée de cette manière aussi avec Paris. Quelques fois il y a de l’engagement physique, Laura en a mis, Camille était là, voilà. Mais elle est revenue, on a fait un match en semaine, elle a joué, puis elle a fait 90 minutes à Yzeure. Elle est apte désormais.

                                  Quelle défense allez-vous aligner contre Potsdam en l’absence de Franco ?
                                  PL : J’adapterai. Sabrina Viguier jouera peut-être. Je peux aussi décaler Saki Kumagai ou Wendie Renard sur le côté. Mélissa Plaza n’a pas joué ce week-end, elle peut jouer sur un côté. J’ai la solution de mettre Lara Dickenmann à droite et Amel Majri à gauche. J’ai quelques solutions.

                                  Potsdam est plus jeune que lors du dernier affrontement, est-ce que ça peut se jouer à l’expérience ?
                                  PL : Je crois que ce sera du haut niveau. Aller là bas, on connait l’enfer. On se rappelle d'il y a deux ans, on avait fait 0-0 et on avait gagné 5-1 chez nous, c’était très très difficile. Elles ont peut-être moins d’expérience. Mais il y a ce côté allemand, cette rigueur de Bernd Schröder. Leur système marche bien, ils sont présents depuis des années. Même avec des jeunes, l’équipe reste très performante. Elle est en tête du championnat, elle a fait un bon nul contre Wolfsbourg (1-1 NDLR). Je trouve même que ça joue mieux, le jeu est beaucoup plus huilé. Cela reste une grosse équipe.



                                  Pour gagner, Lyon doit poursuivre sur la lignée des derniers matches ou changer quelque chose ?
                                  PL : J’ai des joueuses qui savent se transcender sur certains matches. On l’a démontré en championnat avec des gros scores contre Juvisy et le Paris Saint-Germain (3-0 ; 3-0). Contre Twente, on s’était remis dans le bon sens aussi, même si on avait un peu de fatigue. On arrive à gagner les matches sans forcément être très bien. A nous d’être capables d’aller gagner à Potsdam et surtout de confirmer derrière à domicile.

                                  Dans quel état d’esprit sont les joueuses avant ce 8e de finale ?
                                  PL : Elles sont revanchardes. On a été battu par une équipe allemande en finale, on a en envie de reprendre notre suprématie sur le football allemand. C'est-à-dire en battant Potsdam et après en battant d’autres équipes. On veut absolument redonner des couleurs au football féminin français.


                                  Crédits Photos : Frédérique Grando / S.Guiochon/LeProgrès / Olweb.fr

                                  http://www.footdelles.com/article/Fo...des_85611.html
                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • feminines / Ligue des Champions féminine
                                    Potsdam a changé
                                    Publié le 08 novembre 2013 à 15:36 par OT



                                    Présentation du futur adversaire de l'OL féminin en 1/8 de finale de la Ligue des Champions...

                                    L'OL féminin s'apprête à retrouver une vieille connaissance européenne, le Turbine Potsdam, qu'il a déjà croisé à 3 reprises lors des 4 dernières saisons. Une finale perdue en 2010 (0-0, 7-6 t.a.b.), une autre remportée en 2011 (2-0), et des 1/2 finales dominées en 2012 (5-1; 0-0). Si l'on en croit les résultats des dernières confrontations entre les deux géants d'Europe, la montée en puissance de l'OL féminin a coïncidé avec le déclin du Turbine Potsdam.

                                    Ces courbes inversées peuvent s'expliquer par la composition des deux effectifs. Côté lyonnais, c'est la continuité avec 7 titulaires de la finale de 2010 encore présentes aujourd'hui (Bouhaddi, Franco, Renard, Henry, Dickenmann, Necib, Thomis) contre 3 seulement côté allemand (Sarholz, Kemme, Zietz). Et encore, Lotta Schelin avait manqué cette première finale pour cause de blessure.



                                    Potsdam a donc bien changé. Son groupe était auparavant principalement composé d'internationales allemandes confirmées, comme Odebrecht, Bajramaj ou Mittag. Aujourd'hui, le club de la périphérie de Berlin s'est reconstruit autour de jeunes Allemandes, avec par exemple Elsig (21 ans) et Bremer (17 ans). Mais aussi en attirant plusieurs étrangères. La Macédonienne Andonova, les deux Norvégiennes Mjelde et Hegerberg, la Suissesse Wälti et la Japonaise Nagasato sont les dernières venues.

                                    Malgré ces changements, Potsdam reste une équipe compétitive. Pour preuve, le Turbine a tenu en échec le Champion d'Allemagne et d'Europe en titre Wolfsbourg (1-1), il y a quelques semaines, et est co-leader de la Frauen-Bundesliga avec Francfort. Cette stabilité au plus haut niveau, Potsdam la doit en grande partie à son entraîneur mythique Bernd Schröder, 71 ans, et son inamovible 3-4-3 dont il a le secret.


                                    LES DERNIÈRES CONFRONTATIONS

                                    FINALE 2010

                                    OL - Potsdam : 0-0 (7-6 t.a.b.)
                                    Compo OL : Bouhaddi - Franco, Georges, Renard, Rybeck - Cruz, Henry, Stensland - Dickenmann, Thomis, Necib.
                                    Compo Potsdam : Sarholz - Schmidt, Peter, Henning - Odebrecht, Kessler, Zietz, Kemme - Wich, Mittag, Bajramaj.

                                    FINALE 2011
                                    OL - Potsdam : 2-0 (Renard, Dickenmann)
                                    Compo OL : Bouhaddi - Renard, Georges, Viguier, Bompastor - Henry, Abily, Cruz - Thomis, Schelin, Necib.
                                    Compo Potsdam : Sarholz - Wesely, Peter, Henning - Schmidt, Odebrecht, Zietz, Kemme - Kerschowski, Bajramaj, Mittag.

                                    1/2 FINALE ALLER 2012
                                    OL - Potsdam : 5-1 (Henry, Abily x2, Schelin, Dickenmann / Schmidt)
                                    Compo OL : Bouhaddi - Franco, Viguier, Renard, Bompastor - Henry, Abily, Cruz - Le Sommer, Schelin, Dickenmann.
                                    Compo Potsdam : Naeher - Singer, Peter, Zietz - Draws, Schmidt, Odebrecht, Göransson - Kerschowski, Ogimi, Anonma.

                                    1/2 FINALE RETOUR 2012
                                    Potsdam - OL : 0-0
                                    Compo Potsdam : Naeher - Singer, Peter, Cramer - Odebrecht, Draws, Zietz, Schmidt - Kerschowski, Hanebeck, Ogimi.
                                    Compo OL : Bouhaddi - Franco, Viguier, Renard, Bompastor - Henry, Abily, Cruz - Thomis, Schelin, Le Sommer.

                                    http://www.olweb.fr/fr/article/potsd...nge-63910.html
                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • Potsdam et Lyon, comme on se retrouve
                                      Publié: Jeudi, 7 novembre 2013, 17.02HEC

                                      Potsdam et l'Olympique Lyonnais, finalistes de l'UEFA Women's Champions League en 2010 et 2011, se retrouvent pour un 8e qui promet.
                                      par Axel Ruppert et Christian Châtelet


                                      Camille Abily (à droite) commence à bien connaître les joueuses de Potsdam ©Getty Images

                                      Le 1. FFC Turbine Potsdam et l'Olympique Lyonnais, finalistes des deux premières éditions de l'UEFA Women's Champions League en 2010 et 2011, se retrouvent pour un huitième de finale qui promet. "C'est dommage que l''une de ces deux équipes doivent quitter la compétition aussi tôt", regrette Jennifer Cramer.

                                      Potsdam, qui accueille l'OL dimanche pour le premier acte, avait décroché le titre européen en 2010 aux tirs au but contre Lyon à Getafe. Un an plus tard, les Rhodaniennes avaient pris leur revanche en s'imposant 2-0 à Londres. Lyon avait ensuite éliminé Potsdam en demi-finale 2012 (tot. 5-1) avant de conserver son titre. La saison dernière, Potsdam avait tiré sa révérence en huitièmes face à l'Arsenal LFC.

                                      Cette saison, Potsdam marche fort en Frauen Bundesliga. Invaincu, l'équipe de Bernd Schröder est invaincue et pointe à la deuxième place derrière le 1. FFC Frankfurt à la différence de buts. Le technicien se félicite de jouer le match aller à domicile. "Avec le soutien de nos fans, nous pouvons prendre une sérieuse option en vue du match retour." Potsdam devra toutefois se passer des services de Jennifer Cramer, blessée. Les Allemandes pourront compter en revanche sur Julia Šimić et Johanna Elsig, buteuses le week-end dernier face au SC Freiburg (2-1).

                                      En face, Lyon est en pleine confiance avec une série de 13 victoires de rang depuis sa défaite en finale en mai dernier contre le VfL Wolfsburg à Stamford Bridge. Les Fenottes restent sur un succès 1-0 dimanche dernier sur l'Yzeure Allier Auvergne FF, sur un but de l'inévitable Wendie Renard.

                                      Camille Abily est revenue après un mois d'absence mais Amandine Henry (genou) et Melissa Plaza (cuisse) sont restées sur le banc. Autre mauvaise nouvelle, l'arrière Corine Franco, touchée au genou, sera absente face à Potsdam. "C'est toujours difficile d'affronter Potsdam. Mais notre ambition est d'aller en finale, alors on espère bien se qualifier pour les quarts de finale", affirme le coach Patrice Lair.

                                      ©UEFA.com 1998-2013. All rights reserved.

                                      http://fr.uefa.com/womenschampionsle...d=2020844.html
                                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • Ligue des Champions - POTSDAM - OL, ou le duel des Titans

                                        Le huitième de finale de la ligue des champions offre un match de gala entre Postdam et l’Olympique Lyonnais. Pour continuer l’aventure européenne, la troupe de Patrice Lair doit ramener un résultat d’Allemagne.


                                        C'est l'heure des retrouvailles pour l'OL et Potsdam (photo Alex Ortega)


                                        Après la reprise du championnat le week-end passé, l’Olympique Lyonnais retrouve la scène européenne ce dimanche. Pour ce huitième de finale de la Ligue des Champions, les Lyonnaises se déplacent sur la pelouse d’un gros morceau : le FFC Turbine Potsdam. Un adversaire qu’elles connaissent bien puisqu’elles les ont rencontrées deux fois en finale et une fois en demi-finale de cette même compétition. Le plus gros match de la saison ? « Non, pas forcément. C’est une très belle équipe avec un entraîneur expérimenté et un groupe assez jeune avec beaucoup de talent. Elles sont premières dans leur championnat, c’est une équipe référence en Europe. Mais il y a d’autres équipes tout aussi dangereuses dans cette Ligue des Champions. Il y a par exemple un Malmö – Wolfsburg très intéressant. Des gros vont tomber lors de ce tour. Le niveau augmente de plus en plus chaque année, ça commence à devenir un très beau tournoi » analyse Patrice Lair, le technicien rhodanien.

                                        « Reprendre la suprématie sur le football allemand »

                                        Pour battre l’équipe allemande, le coach lyonnais a à sa disposition un groupe quasiment au complet. « Il ne manque que Corine Franco. L’opération de son ménisque a eu lieu et s’est bien passée. Nous avons retrouvé Camille Abily le week-end passé. Elle va bien et a retrouvé le rythme. Les filles ont été bien sérieuses toute la semaine. Il va falloir être au maximum de nos possibilités pour ramener quelque chose de ce voyage en Allemagne. Pour ensuite avoir un retour dans notre stade intéressant (ndlr : le retour se joue jeudi 14 novembre à 20h) ». La petite victoire un à zéro contre Yzeure en championnat n’a pas entamé la confiance de l’entraîneur récemment nominé dans la liste des entraîneurs de l’année FIFA 2013. « Nous n’avons pas été assez efficace, mais nous avons eu la mainmise sur le jeu. Les adversaires ont joué crânement leur chance. Mes joueuses étaient fatiguées par la trêve internationale. L’important est d’avoir accroché cette huitième victoire consécutive ». Le chemin jusqu’au sacre européen commence donc ce dimanche. Et Patrice Lair de conclure, « nous voulons regagner le titre et reprendre la suprématie sur le football allemand ». Potsdam est prévenu.

                                        David Dufour

                                        Huitième de finale aller de la Ligue des champions
                                        Dimanche 10 novembre 2013
                                        – 16h00
                                        FFC Turbine Potsdam – Olympique Lyonnais
                                        Potsdam (Karl-Liebknecht-Stadion)
                                        Arbitre : Jana Adámková (RTC) assistée de Adriana Šecová (RTC) et Gabriela Hanáková (RTC). 4e arbitre : Sandra Blumenthaler (ALL)

                                        Le groupe
                                        Bouhaddi, Peyraud-Magnin, Plaza, Viguier, Renard, Kumagai, Dickenmann, Henry, Abily, Majri, Bussaglia, Necib, Thomis, Rapinoe, Le Sommer, Perisset, Traoré, Schelin, Tonazzi

                                        Vendredi 8 Novembre 2013
                                        Sebastien Duret

                                        http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...ans_a7814.html
                                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • feminines / Ligue des Champions
                                          Les Lyonnaises sont à Potsdam
                                          Publié le 09 novembre 2013 à 12:46 par OT



                                          L'OL féminin défie le Turbine Potsdam, dimanche (16h00), en 1/8 de finale aller de la Ligue des Champions.

                                          C'est un groupe presque au complet qui s'est présenté, samedi matin, à l'aéroport de Lyon Bron. Seule Corine Franco, opérée jeudi du ménisque interne, manque à l'appel pour ce choc européen. Les Lyonnaises se sont envolées pour Berlin à 8h30. Près de 2H40 de vol, petit déjeuner, sieste pour certaines, pendant que Saki Kumagai visionnait un match du Real Madrid. L'ancienne joueuse de Francfort a été la plus sollicitée pour signer quelques autographes, à l'arrivée du groupe sur le sol allemand.

                                          Les joueuses de Patrice Lair ont ensuite embarqué dans un car pour rallier leur hôtel de Potsdam, à une demi-heure de la capitale allemande. Elles retrouveront le Karl-Liebknecht-Stadion cet après-midi, un peu mois de deux ans après leur dernière confrontation avec le Turbine Potsdam.

                                          Groupe OL féminin :
                                          Gardiennes :
                                          Bouhaddi, Peyraud-Magnin
                                          Défenseures : Renard, Kumagai, Viguier, Plaza, Perisset
                                          Milieux : Henry, Traore, Bussaglia, Necib, Abily, Dickenmann, Rapinoe, Majri
                                          Attaquantes : Schelin, Tonazzi, Le Sommer, Thomis

                                          http://www.olweb.fr/fr/article/les-l...dam-63920.html
                                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • feminines / Ligue des Champions
                                            Conquérantes à Potsdam
                                            Publié le 09 novembre 2013 à 18:46 par OT



                                            L'OL féminin ne veut pas subir la pression allemande, dimanche (16h00), lors son périlleux 1/8 de finale aller de Ligue des Champions.

                                            Les Lyonnaises sont prévenues, un déplacement en Allemagne n'est jamais simple. En 2009, l'OL féminin s'était incliné 3-1 sur le terrain de Duisbourg, en demi-finale retour, disant au revoir à son rêve de première finale européenne. Il y a deux saisons, toujours en demi-finale retour, les joueuses de Patrice Lair avaient peiné pour ramener le match nul 0-0 de Potsdam. Mais cela avait suffi à leur bonheur, après le succès 5-1 du match aller à Gerland.

                                            N'empêche, ce dernier déplacement en Allemagne a marqué les esprits lyonnais, car l'OL avait été bousculé comme rarement. Et même si l'effectif du Turbine Potsdam a bien changé depuis, son âme ne s'est pas envolée, bien protégée par le druide Bernd Schröder, 71 ans, qui fait des miracles avec le football féminin de Potsdam depuis 1971.

                                            Sur ses terres, le Turbine et son désormais célèbre 3-4-3 est aussi dur à bouger que son emblématique entraîneur. Le Champion d'Europe en titre, Wolfsbourg, n'a pu en ramener qu'un match nul (1-1) il y a quelques semaines, en championnat d'Allemagne. Patrice Lair, qui a beaucoup de respect pour Schröder, s'est attelé à bien préparer ses filles tactiquement et mentalement, cette semaine.

                                            Car pour contrer Potsdam sur son terrain, il faut être malin et combatif. Le Karl-Liebknecht-Stadion, surnommé le "Karli" à Potsdam, est un petit traquenard. Les tribunes sont proches du terrain et le public aussi chaud qu'une "bratwurst" qui sort de l'eau bouillante. Pas facile de garder la tête froide, Elodie Thomis s'en souvient bien. L'attaquante de l'OL a effectué la séance de vivacité, samedi après-midi lors du dernier entraînement, à l'endroit même ou elle avait reçu son carton rouge la privant de finale en 2012.

                                            Pour ne pas tomber dans le piège du Turbine Potsdam, les Lyonnaises ont l'intention de se montrer conquérantes, dimanche après-midi. Histoire de bien préparer le terrain avant le match retour à Gerland, jeudi. Et de prouver aux Allemandes que l'échec face à Wolfsbourg lors de la dernière finale n'était qu'un accident.

                                            http://www.olweb.fr/fr/article/conqu...dam-63923.html
                                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • feminines / Ligue des Champions
                                              Potsdam - OL féminin : 0-1
                                              Publié le 10 novembre 2013 à 18:02 par OT



                                              Les Lyonnaises ont arraché une précieuse victoire sur le terrain de Potsdam, dimanche, en 1/8 de finale aller de la Ligue des Champions.

                                              Dans la chaude ambiance du Karl-Liebknecht-Stadion, les deux formations n'ont pas mis longtemps à rentrer dans le match. Un premier quart d'heure très engagé, très rythmé, un vrai match de Ligue des Champions. En première période, les deux géants d'Europe se partageaient la possession de balle et les Lyonnaises étaient les premières à se créer des occasions, sous l'impulsion d'une Necib excellente en début de rencontre.

                                              La première frappe de la milieu de terrain trouvait les gants de Berger (6e), puis une tête de Le Sommer sur un centre de Thomis passait juste à côté de la cage (7e). Et si Le Sommer aurait pu obtenir un penalty suite à une charge de Simic (11e), le Turbine Potsdam ne tardait pas à réagir avec une tête d'Hegerberg sur le poteau (15e), puis un centre en retrait parfait de la jeune Norvégienne pour Anonma, qui ratait l’immanquable (23e). Juste avant la pause, Necib manquait à son tour d'ouvrir le score de la tête suite à un centre de l'hyperactive Dickenmann.

                                              Au retour des vestiaires, le match ne perdait pas en intensité. L'OL était encore le premier à se mettre en évidence. Tout d'abord sur un coup-franc de Necib repoussé en trois temps par la défense allemande, après des tentatives de Schelin, Renard et Kumagai (51e). Puis sur un centre-tir d'Henry tout proche de lober Berger (53e). Potsdam répliquait avec Evans (60e) puis Simic (71e) qui manquaient le cadre. Entre temps, Rapinoe avait elle aussi raté sa tentative, pourtant idéalement servie par Le Sommer (66e). Les 4180 spectateurs du « Karli » se régalaient avec un duel de très haut niveau.

                                              Ce sont finalement les Les Lyonnaises qui avaient le dernier mot grâce à l'unique but de la rencontre inscrit par Louisa Necib. Lancée dans le dos de la défense par Tonazzi, la meneuse de jeu se jetait pour pousser le ballon au fond des filets (0-1, 83e). Un but qui suffit au bonheur des filles de Patrice Lair, qui prennent un précieux avantage avant le match retour à Gerland, jeudi soir (20h00).

                                              But : Necib (83e)

                                              Avertissements : Simic pour Potsdam (84e), Necib pour OL (84e)

                                              Composition Potsdam : Berger – Kemme, Draws (c.), Mjelde – Wälti, Elsig, Simic, Bremer – Evans, (Göransson 82e) Hegerberg (Andonova 46e), Anonma

                                              Composition OL : Bouhaddi – Henry, Kumagai, Renard (c.), Dickenmann – Abily, Necib (Majri 84e), Bussaglia – Thomis (Rapinoe 56e), Schelin (Tonazzi 70e), Le Sommer

                                              http://www.olweb.fr/fr/article/potsd...0-1-63932.html
                                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • Ligue des Champions - Il y aura encore du suspense jeudi

                                                Les Lyonnaises ont eu du mal à se défaire d'Allemandes accrocheuses en 8es de finale aller de la Ligue des Champions. Mais le but à la 83e minute de Louisa Necib a donné un bon bol d'air à l'OL qui pourra préparer beaucoup plus sereinement le match retour jeudi à Gerland. Mais rien n'est joué.


                                                Wendie Renard et Lyon ont tenu bon (photo DFB)


                                                Lyon s’est imposé en vrai patron ce dimanche sur la pelouse de Potsdam. Dans un vrai match de Ligue des champions et avec une intensité folle. Il a, toutefois, fallu beaucoup de patience aux Rhodaniennes qui ont trouvé la faille à dix minutes de la fin grâce à Louisa Necib. Les filles de Patrice Lair ont été bousculées par cette jeune équipe allemande guidée par son sorcier Bernd Schröder (71 ans). Potsdam s’est d’ailleurs créé les meilleures occasions en première période. Sarah Bouhaddi a d’abord été sauvé par son poteau gauche après une tête croisée d’Hegerberg qui avait pris le meilleur sur Renard (16e). La gardienne de l’OL a ensuite été sauvée par la maladresse d’Anonma. La Guinéene, idéalement servie par Hegerberg, n’était qu’à 4 mètres du but vide mais elle a totalement raté son plat du pied !
                                                Dans un match au rythme effréné, l’OL aussi s’est montré dangereux. Il a simplement manqué de justesse. De précision dans le dernier geste. A l’image de ces deux têtes de Le Sommer (8e) et de Necib (40e) non cadrées.

                                                Potsdam aurait dû ouvrir le score

                                                L’OL a, cependant, redémarré la seconde mi-temps pied au plancher. Mais Dickenmann (48e), Kumagai (52e) puis Henry (54e) ont toutes les trois buté sur un mur nommé Berger. Loin d’être impressionnées, les Allemandes ont répondu du tac au tac. Et ont même eu une énorme situation sur un centre au deuxième poteau contrôlé puis repris de l’extérieur par Evans (60e). Il a manqué quelques centimètres à l’attaquante écossaise pour faire la différence. Dans une rencontre sans temps mort, Rapinoe, seule face au but vide, a été à deux doigts de libérer l’OL (66e). Mais c’est bien Necib qui a fait la différence et qui a donné un sacré bol d’air à son équipe après une ouverture lumineuse de Tonazzi par-dessus la défense centrale allemande. Du bout du pied, Necib a glissé le ballon au-dessus de Berge sortie à sa rencontre (1-0 83e). Avec ce but salvateur, les Lyonnaises ont fait une bonne partie du chemin vers les quarts de finale. Mais il y aura encore du suspense jeudi (20h) à Gerland pour le retour.

                                                T.S.

                                                REACTIONS

                                                Patrice Lair

                                                « J’éprouve beaucoup de fierté. Les joueuses ont été à la hauteur. Ici, c’est l’enfer et ce n’est jamais évident de gagner. Les Allemandes ont joué à 12. J’ai eu peur, oui ! Le match a été d’une intensité extraordinaire et il fait honneur au football féminin. Bravo aux deux équipes. Potsdam est meilleur dans le jeu qu’il y a deux ans et il faut rester très humble avant le retour. »

                                                Lara Dickenmann
                                                « On s’y attendait, et en championnat, on n’en a pas trop l’habitude. Ce fut un combat et sans doute l’un des matches les plus durs de ma carrière. Mais en même temps, c’est génial. On a eu du mal au début et il faudra être très vigilant car Potsdam voudra marquer tout de suite jeudi. On a pris une belle option, mais cette seconde manche sera encore plus difficile. Peur ? Non. Il ne faut jamais avoir peur, mais ça a été chaud quand même ! »

                                                Elodie Thomis
                                                « On n’a pas lâché et c’est une grosse satisfaction. Elles voulaient vraiment nous battre et on est resté solidaire. On n’est pas tombé dans leur euphorie et ce but est important. On a pris un avantage aussi psychologique et on jouera sur un terrain plus grand et meilleur. Mais, on n’est vraiment pas qualifié et il faudra bien défendre. »

                                                Laetitia Tonazzi
                                                « C’est toujours difficile de battre une équipe allemande et on a eu le gros combat attendu. Il y a eu des occasions de chaque côté. Ce n’est pas le plus beau but que l’on a marqué, mais c’est le plus important. Sur l’action, Louisa (Necib) m’appelle et j’essaie de lui donner un bon ballon. On a fait le job, mais rien n’est joué. »

                                                Louisa Necib (au micro d’eurosport)
                                                « Cela fait du bien repartir avec une victoire. On s’attendait à un match compliqué, difficile, c’est ce qu’on a eu mais on a été capable de revenir avec la victoire. On a fait preuve de solidarité, maintenant il nous reste un autre match et il sera aussi compliqué que celui-là. La Ligue des champions est une compétition qui nous tient à cœur. L’année dernière, nous avions perdu en finale et on a envie d’y retourner et de ramener le trophée à Lyon cette fois ci. »

                                                Propos recueillis par Le Progrès et Eurosport

                                                LA FICHE TECHNIQUE

                                                Ligue des Champions - Huitième de finale aller

                                                Dimanche 10 novembre 2013
                                                - 16h00
                                                FFC TURBINE POTSDAM – OLYMPIQUE LYONNAIS : 0-1 (0-0)
                                                Potsdam (Karl Liebknecht)
                                                Spectateurs : 4118.
                                                Arbitres : Jana Adámková (CZE) assistée de Adriana Šecová (CZE), Gabriela Hanáková (CZE). 4e arbitre : Sandra Blumenthaler (GER).
                                                Buts : Louisa NECIB 83’ pour l’OL.
                                                Avertissement : Simic (84e), Elsig (92e) pour Potsdam, Necib (84e) pour l’OL.

                                                Potsdam : 32-Ann-Katrin BERGER ; 5-Maren MJELDE, 22-Stefanie DRAWS ©, 21-Tabea KEMME ; 4-Johanna ELSIG, 3-Lia WÄLTI, 10-Julia SIMIC, 31-Pauline BREMER ; 25-Lisa EVANS (19-Antonia GÖRANSSON 82’), 9-Ada HEGERBERG (16-Natasa ANDONOVA 46’), 6-Genoveva ANONMA. Entr.: Bernd Schröder.
                                                Non utilisées : 1-Laura ENGLER, 8-Wibke MEISTER, 14-Jennifer ZIETZ, 17-Asano NAGASATO, 18-Alexandra SINGER.
                                                Olympique Lyonnais : 26-Sarah BOUHADDI ; 6-Amandine HENRY, 5-Saki KUMAGAI, 3-Wendie RENARD ©, 21-Lara DICKENMANN ; 23-Camille ABILY, 15-Elise BUSSAGLIA, 10-Louisa NECIB (11-Amel MAJRI 85’) ; 12-Elodie THOMIS (7-Megan RAPINOE 57’), 9-Eugénie LE SOMMER, 8-Lotta SCHELIN (24-Laëtitia TONAZZI 71’). Entr.: Patrice Lair.
                                                Non utilisées : 16-Pauline PEYRAUD-MAGNIN, 20-Sabrina VIGUIER, 4-Makan TRAORE, 13-Melissa PLAZA.

                                                Dimanche 10 Novembre 2013
                                                Thibault Simonnet

                                                http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...udi_a7823.html
                                                Dernière modification par Rem56, 11/11/2013, 15h13.
                                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • Ligue des champions : Potsdam 0 - OL 1. Les Lyonnaises ont le quart en vue

                                                  C’est un exploit que l’OL a réalisé hier en s’imposant sur le sol allemand à l’issue d’une rencontre à l’intensité incroyable. Le retour jeudi à Gerland s’annonce bien.


                                                  Necib vient de tromper Berger et les Lyonnaises peuvent fêter un but qui en vaut deux | Photo Jan Kuppert

                                                  À Potsdam , OL bat Turbine Postdam 1-0 (mi-temps 0-0). Arbitre : Mme Adamkova (République Tchèque). Temps froid. Pelouse sableuse. 4.180 spectateurs.

                                                  But : Necib (83e). Avertissements : à Potsdam : Simic (83e). À l’OL : Necib (83e).

                                                  OL : Bouhaddi. Henry, Kumagai, Renard, Dickenmann. Abily, Bussaglia. Thomis (Rapinoe, 57e), Necib (Majri, 85e), Le Sommer. Schelin (Tonazzi, 71ème).

                                                  Tout commence au bout d’une rue. Rien n’indique que ce premier dimanche d’hiver à Potsdam va se passer ailleurs que devant la télé. Sauf qu’au fur et à mesure que l’on atteint la fin de la Karl-Liebknecht Strasse, le bruit mélodieux des tambours et de vuvuzelas made in Germany se fait entendre. Et avant leur déchaînement, leur montée en puissance précédera l’entrée des vingt-deux joueuses sur une pelouse que l’on ne saurait conseiller aux esthètes.

                                                  C’est dans ce décor aux buvettes multiples, au tableau d’affichage resté dans l’ex RDA, et aux tribunes métalliques que les Lyonnaises livrèrent leur premier combat européen de l’année. Ce qu’il y a de pratique avec le foot allemand féminin, et même masculin, c’est qu’on se perd rarement dans diverses considérations fumeuses. On s’impose dans les duels, et après, on fonce. Les Lyonnaises souffriront très logiquement, concéderont deux énormes occasions, un poteau et paraîtront parfois interloquées face à la virulence adverse avant d’émerger grâce à leur technique.

                                                  Elle sera éclatante lors du premier quart d’heure de la seconde période. Renard, Kumagai, et Henry feront passer le frisson avant que cet incroyable bras de fer ne se rééquilibre. Et puis, on ne sait trop pourquoi, il y aura cette offrande de Tonazzi pour Necib, découpée au passage par Draws.

                                                  Le petit ballon du milieu de terrain lyonnais fit basculer une rencontre à l’intensité étourdissante. Les coéquipières de Wendie Renard durent ainsi aller au bout d’elles-mêmes pour mater un adversaire à la motivation féroce. Jeudi prochain, il s’agira de conclure. En tout cas, le quart est avancé et il nous a bien semblé que les tambours de Potsdam s’étaient tus. Pour cette fois.
                                                  Les huitièmes de finale aller

                                                  Roosiyanka (Rus)-Torres (Ita) 1-0. Arsenal (Ang)-Glasgow City (Eco) 3-0. Fortuna Hjörring (Dan)-Tyresö (Suè) 1-2. FK Zorkiy (Rus)-Birmingham (Ang) 0-2. FC Malmö (Suè)-Wolfsbourg (All) 1-2. Konak Belediyspor (Tur)-Neulengbach (Aut) 0-3. FC Barcelone (Esp)-Zurich (Sui) 3-0. Potsdam (All)-OL (Fra) 0-1. Retour mercredi et jeudi prochains.



                                                  De notre envoyé spécial à Potsdam Antoine Osanna
                                                  Publiée le 10/11/2013 à 22:18

                                                  Source : Le Progrès http://www.leprogres.fr/sport-local/...9-A681A8FF9F13

                                                  Commentaire


                                                  • Ligue des Champions - Lara DICKENMANN (OL) : "Rien n'est joué"

                                                    Après une courte victoire à l'extérieur face au Turbine Potsdam dimanche dernier, l'OL reçoit l'équipe allemande au Stade Gerland jeudi. La Suissesse Lara Dickenmann s'attend "à une opposition aussi difficile qu'à l'aller".




                                                    "C'était un match très compliqué". Lara Dickenmann résume ainsi le match aller dimanche dernier en Allemagne. Face à une solide équipe de Potsdam, les joueuses de Patrice Lair savaient à quoi s'attendre : "Nous connaissions bien cette équipe de Potsdam, et nous nous attendions un petit peu à ce type d'opposition. Même avec de jeunes joueuses alignées dès le coup d'envoi, on a vu qu'elles pouvaient nous poser des problèmes. On a même trouvé que, dans le jeu, la formation actuelle du Turbine Potsdam était encore meilleure qu'il y a deux ans, lors de notre dernière rencontre". Concédant que son équipe "a eu un peu de mal à se mettre dedans, avec une première mi-temps un peu compliquée au cours de laquelle nos adversaires ont eu des opportunités et auraient pu inscrire un voire deux buts", elle a pu apprécier la seconde période : "maîtrisée et de bien meilleure qualité". "Elles ont eu pas mal d'actions dans le jeu. Nous sommes cependant parvenues à inscrire ce but, très important à l'extérieur, cela donne un petit avantage pour le match retour de jeudi à Gerland".

                                                    La clé de succès a résidé dans la solidarité collective pour Lara Dickenmann : "Nous avons cru en nos chances jusqu'à la fin du match. Les changements opérés en seconde période nous ont été bénéfiques, les filles qui sont rentrées ont apporté de la vitesse et un nouvel élan pour aller chercher ce but. On a globalement répondu présent sur le plan physique, même si je dirai qu'elles ont mis plus de coups dans les duels". L'impact physique, très important dans le championnat allemand est une des différences que la milieu de terrain lyonnaise a relevé : "C'est une équipe qui a plus l'habitude que nous de mettre cet impact dans les duels, c'est un style de jeu que nous ne voyons pas forcément dans le championnat de France. Face à ce genre d'équipe, les Lyonnaises ont cherché la solution ailleurs : "Dans ces cas-là, il faut chercher les joueuses de couloirs, bien faire tourner le ballon et poser le jeu au sol avec beaucoup de passes. Dans le jeu, nous avons été un peu supérieur sur l'ensemble de la partie, et la différence s'en est faite sentir avec ce but de Louisa".

                                                    Nous serons satisfaites si la qualification est au bout

                                                    Dans une compétition qu'elles souhaitent reconquérir après un échec en finale la saison dernière contre Wolfsburg, la Suissesse après le résultat de l'aller ne nous se satisfaire que "si nous parvenons à nous qualifier à l'issue du match retour jeudi soir. Il était très important de marquer un but à l'extérieur sur le match aller, et de ne pas en prendre. Le match retour sera encore plus difficile, dans le sens où Potsdam cherchera à marquer rapidement pour rattraper ce petit retard d'un but. Mais nous savons également que si nous tombons sur une équipe très offensive, des espaces seront libérés derrière, et nous aurons alors des possibilités. Je m'attends donc à un match très compliqué".

                                                    Joué un adversaire de ce calibre aussi tôt est quelque peu décevant pour l'attractivité : "Je trouve un peu dommage que cette rencontre OL/Potsdam se joue en huitièmes de finale, car c'est une affiche que l'on pourrait retrouver bien plus tard dans la compétition. Il y a deux bonnes équipes, l'une sera éliminée jeudi soir à l'issue du match, nous donnerons tout pour que ce ne soit pas l'OL ! Même si nous parvenons à nous qualifier jeudi".

                                                    Propos recueillis par Benjamin Roux.

                                                    Mercredi 13 Novembre 2013
                                                    Benjamin Roux

                                                    http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...oue_a7830.html
                                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X