Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[OL Féminines] Articles de presse et d'internet (sans blabla)

Réduire
Ceci est une discussion importante.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Foot Transfert (Femmes)
    Alex Morgan à l'Olympique Lyonnais, c'est fait

    Publié le mardi 20 décembre 2016 à 14:40 | Mis à jour le 20/12/2016 à 15:37

    L'internationale américaine Alex Morgan va s'engager avec l'OL de janvier à juin. La star d'Orlando vient garnir un effectif déjà très riche dans le secteur offensif.


    Alex Morgan rejoint l'OL. (R. Martin/L'Equipe)

    Les pourparlers étaient déjà engagés depuis plusieurs semaines, et le transfert est désormais conclu : l'attaquante américaine Alex Morgan, star d'Orlando Pride, s'engage avec l'Olympique Lyonnais pour une pige en Europe qui se terminera en juin, avec l'éventualité de prolonger d'une saison. L'internationale aux 116 sélections a annoncé sa venue dans le Rhône via une interview accordée à Sports Illustrated, et l'information a été confirmée par Orlando comme par l'OL dans des communiqués officiels.

    «J'avais envie de suivre mon intuition, qui me disait d'explorer une piste pour évoluer en tant que joueuse et de relever un nouveau défi», a confié l'attaquante de 27 ans au magazine américain. Elle a cependant tenu à rassurer ses fans en rappelant que son exil européen ne durerait a priori que six mois : «J'ai hâte de revenir à la maison cet été et de retrouver mes coéquipières.»

    L'OL dans une nouvelle dimension

    Avec ce transfert, l'OL fait bien sûr une plus-value sportive. L'Américaine est une des meilleures joueuses de la planète et compte un palmarès bien garni (les JO 2012 et le Mondial 2015 notamment).

    Mais cette arrivée fait surtout entrer le club de Jean-Michel Aulas dans une nouvelle dimension marketing : avec trois millions d'abonnés sur Twitter et autant de fans sur Facebook, soit plus que tous les joueurs de l'OL et plus que le club lui-même, Alex Morgan possède une notoriété unique pour une footballeuse. Outre les ventes de maillots et de produits dérivés, le club peut en attendre des retombées en terme de sponsoring.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...st-fait/762051
    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • Football
      L'américaine Alex Morgan signe à l'OL

      Vu 145 fois Le 20/12/2016 à 15:01 mis à jour à 15:06

      Le club lyonnais vient d'officialiser l'arrivée de l'attaquante internationale américaine Alex Morgan qui s'est engagée dans un premier temps pour une durée de 6 mois avec l'OL avec une possibilité de prolonger d'une saison, soit jusqu’au terme de la saison précédent la Coupe du Monde 2019 disputée en France et dont la finale aura lieu au Parc OL.

      Agée de 27 ans, Alex Morgan compte 120 sélections en équipe des États Unis avec laquelle elle a inscrit 73 buts et elle a été Championne Olympique en 2012 et championne du Monde en 2015.

      Icône du football féminin aux États Unis, Alex Morgan fait partie des meilleures joueuses mondiales. Elle évoluait jusqu'à présent dans le championnat américain avec Orlando Pride. Elle a remporté ce championnat à 2 reprises, en 2011 avec Western New York Flash et en 2013 avec Portland Thorns.

      « Je suis très heureuse d’entamer ce nouveau challenge avec l’Olympique Lyonnais. C’est une belle opportunité de jouer aux cotés des meilleures joueuses mondiales dans un club de premier rang. Je suis impatiente de découvrir la ville de Lyon et ses fans qui suivent passionnément l’Olympique Lyonnais. » a déclaré Alex Morgan.

      L'effectif professionnel féminin de l'OL est composé de 26 joueuses, toutes internationales dans 7 nations différentes (France, Allemagne, Norvège, Suède, Japon, Nouvelle Zélande et États Unis).

      http://www.leprogres.fr/ol/2016/12/2...x-morgan-signe
      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • Olympique Lyonnais
        Alex Morgan signe à l’OL : beau coup sportif et marketing d’Aulas
        Par Florent Deligia - publié de 20 décembre 2016



        L’information est tombée, la joueuse Alex Morgan vient de signer à l’Olympique lyonnais. Avec cette recrue de choix pour l’équipe féminine, Jean-Michel Aulas vient de réussir un beau coup sportif, mais aussi marketing.

        En l’espace de quelques semaines, l’OL est parvenu à ouvrir un marché stratégique sur la Chine et l’Asie, voici que le club part à la conquête des États-Unis. L’Olympique lyonnais vient de confirmer l’arrivée de la joueuse Alex Morgan. L’attaquante internationale américaine s’est engagée pour une durée de six mois dans un premier temps avec « une possibilité de prolonger d’une saison, soit jusqu’au terme de la saison précédent la Coupe du Monde 2019 disputée en France et dont la finale aura lieu au Parc OL» .

        Sur le plan sportif, c’est une recrue de choix. Âgée de 27 ans, elle compte 120 sélections en équipe des États-Unis et a inscrit 73 buts sous les couleurs nationales. Elle a été également championne Olympique en 2012 et championne du Monde en 2015. Sur le plan marketing, c’est un mouvement stratégique d’une pertinence absolue : la joueuse est un symbole du football féminin aux États-Unis et devrait attirer les diffuseurs américains, ainsi que les potentiels investisseurs. Avec Alex Morgan, l’OL signe une recrue qui devrait lui permettre de passer à l’étape supérieure médiatiquement, tout en offrant aujourd’hui une belle vitrine transatlantique pour toute la Ligue 1 féminine.

        http://www.olympique-et-lyonnais.com...as,128681.html
        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • OL : Alex Morgan va bien rejoindre Lyon... Jean-Michel Aulas a réussi son pari fou

          FOOTBALL FÉMININ La star américaine vient de s'engager avec le club lyonnais pour les six prochains mois...



          Alex Morgan, ici en juin lors d'un match amical sous le maillot de l'équipe nationale américaine - Brad Smith/ISI/Shutters/SIPA

          Jérémy Laugier
          Publié le 20.12.2016 à 15:11 - Mis à jour le 20.12.2016 à 16:31

          Le football féminin va à coup sûr changer de dimension en France en janvier. Et pour cause, la plus grande star américaine de la discipline, Alex Morgan, rejoindra l’OL pour six mois. Courtisée depuis de très longs mois par Jean-Michel Aulas, l’attaquante de 27 ans vient de confirmer ce mardi sa venue à Lyon dans Sports Illustrated.

          « Je sentais le besoin de suivre mon intuition, et elle me disait que je devais tenter autre chose pour continuer à évoluer en tant que joueuse », a notamment évoqué cette véritable icône mondiale, qui compte plus de 3 millions de fans sur Facebook et 2,79 millions d’abonnés sur Twitter.

          >> A lire aussi : Pourquoi Jean-Michel Aulas est-il si insistant sur Twitter avec la star américaine Alex Morgan ?

          « J’ai d’abord besoin de voir si je suis heureuse dans six mois »


          On comprend mieux désormais pourquoi l’OL avait tenu à publier un communiqué concernant Alex Morgan, jeudi suite aux propos de l’entraîneur parisien Patrice Lair dans 20 Minutes. Vainqueur des 10 derniers titres en D1 et de la Ligue des champions 2016, le club lyonnais est plus que jamais armé pour tout rafler avec cette recrue de choix, championne olympique en 2012 et championne du monde en 2015.

          >> A lire aussi : Patrice Lair refuse l’arrivée d’Alex Morgan à Paris car il ne veut pas «dégommer» son groupe

          Plus que tout, l’aura et le charme de l’ancienne attaquante d’Orlando lui garantissent un retentissant coup marketing, bien au-delà des amateurs de football féminin. Et ce d’autant qu’Alex Morgan pourrait bien prolonger son aventure française. « J’ai réfléchi à un plus long contrat. Mais j’ai d’abord besoin de voir si je suis heureuse dans six mois, en tant que joueuse et en tant que personne », a-t-elle confié à Sports Illustrated. Nul doute que les supporters lyonnais et JMA feront tout pour que ce soit le cas.

          http://www.20minutes.fr/lyon/1983975...eussi-pari-fou
          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • OL : Alex Morgan en star américaine
            Par CHR$ - Publié le: 20 décembre 2016



            FÉMININES. C’est désormais confirmé officiellement par son club, Orlando Pride, et par une interview à Sports Illustrated : Alex Morgan va rejoindre l’OL. Attaquante star de l’équipe nationale américaine, elle sera un atout offensif supplémentaire pour l’équipe de Gérard Prêcheur. Mais aussi bien plus que ça, son apport principal se situant certainement dans le domaine du marketing.


            Il y a douze ans, l’Olympique Lyonnais qui venait de reprendre le FC Lyon féminin faisait venir cinq internationales américaines avec l’envie de profiter de leurs qualités footballistiques mais aussi de faire connaître l’OL aux nombreux amateurs de football outre-Atlantique. L’affaire avait fait long feu, ni le club ni la D1 n’étant alors prêts pour retenir des stars américaines. Désormais, si la D1 n’est pas encore professionnelle, l’OL l’est et comme d’autres clubs, il attire des internationales venues de pays majeurs de la discipline.

            Bigger than just football

            L’arrivée d’Alex Morgan marque pourtant un tournant : jusque là les plus grandes stars arrivées en D1, Lotta Schelin, Cristiane ou Dzsenifer Marozsan avaient une notoriété limitée globalement au monde du football. C’était également le cas d’Hope Solo quand elle est passée par Tola-Vologe, même si elle a ensuite changé de dimension.

            Le club travaille à ce recrutement depuis déjà longtemps mais il était quasiment impossible jusqu’aux Jeux Olympiques. La fédération américaine fait en effet en sorte de garder ses joueuses à disposition à l’approche des grandes échéances, Coupe du monde ou Jeux Olympiques. Les internationales sont sous contrat avec la fédération qui les mets ensuite à disposition de l’une ou l’autre des franchises du championnat NWSL.
            Alex Morgan compte près de trois millions d’abonnés sur twitter et autant de fans sur Facebook, soit plus que tous les joueurs de l’OL et plus que le club lui-même. Avec la retraite d’Abby Wambach et les frasques d’Hope Solo, elle est la véritable star de l’équipe nationale américaine dans la mesure où la notoriété de Carly Lloyd reste dans le domaine du football (et en attendant l’éclosion de Mallory Pugh). À ce titre, les approches assez peu subtiles de Jean-Michel Aulas sur Twitter servaient sans doute aussi à faire connaître l’OL non pas à Alex Morgan mais à ses abonnés. Avec ce recrutement, l’OL devient donc « le club de la star numéro 1 du football féminin » . Outre les ventes de maillots et de produits dérivés, le club peut en attendre des retombées en terme de sponsoring.



            Pas que du business

            Toutefois, ce recrutement n’est pas uniquement une affaire de marketing, les Bleues le savent bien : depuis 2011, Alex Morgan a joué huit fois contre l’équipe de France et elle a marqué six fois. Pour autant, ce n’est pas une buteuse d’exception comme pouvait l’être Abby Wambach mais elle est très efficace. Son ratio de 69 buts en 116 sélections est du même ordre que celui de Marie-Laure Delie (64/110) la meilleure Bleue actuelle devant Eugénie Le Sommer (58/130). L’un de ses principaux atouts est sa vitesse qu’elle peut employer sur tout le front de l’attaque, ce qui pourrait en faire un pendant côté gauche d’Élodie Thomis ou Delphine Cascarino mais elle sera tout aussi à l’aise dans l’axe.

            Se donner de la marge

            L’OL avait-il besoin d’Alex Morgan ? Pour 90% des matchs de D1 et presque autant de ceux de LdC, non. Là, l’escouade offensive est tellement chargée que Pauline Bremer se retrouve arrière droite et que la jeune Andrea Norheim n’a encore jamais eu l’occasion de jouer avec l’équipe première. Mais en D1, il faut sécuriser les deux ou trois matchs qui feront la différence. Et le dernier déplacement au Camp des Loges a rappelé que la marge est étroite. Toutefois, on ne mettra pas cette défaite sur la faiblesse de l’effectif qui disposait de toutes ses forces vives.

            Et de toute façon l’ambition de Jean-Michel Aulas n’est pas nationale. Malgré le discours de Gérard Prêcheur (qui était « sûr de remporter la séance de tirs aux buts » lors de la finale), la dernière finale s’est joué à très peu de choses et malgré une certaine domination durant la plus grande partie du match, les Lyonnaises n’ont pu empêcher Wolfsbourg d’égaliser. Le recrutement d’Alex Morgan (mais aussi ceux annoncés de Josephine Henning et Kadeisha Buchanan) obéit à cette logique : faire une équipe qui aurait autant de marge en Europe (ou dans les matchs importants) qu’elle n’en a déjà en France le reste du temps.

            CHR$

            (Photo Orlando Pride)

            http://www.leliberolyon.fr/alex-morgan/75536
            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • Alex Morgan signs with Lyon looking to evolve her game, test herself vs. the elite

              U.S. women's national team and Orlando Pride star Alex Morgan has accomplished plenty in her career, but she's not satisfied and will be looking to grow in a six-month stint at Lyon.



              Grant Wahl - Tuesday December 20th, 2016


              Alex Morgan, the star forward for the U.S. national team and the Orlando Pride, has signed a half-season contract with Olympique Lyonnais of France, the club regarded by many observers as the best women’s club team in the world. Morgan will join Lyon, the reigning European and French champion, in January and stay with the team through the end of the current season, which could run as late as June 1 (the date of the women’s Champions League final).

              Morgan will rejoin the Orlando Pride, her NWSL team, in early June.

              A ton went into making this decision,” Morgan told SI.com. “Being in Orlando, I feel like I have the ideal setup with my husband [Servando Carrasco] playing for the same club [ownership] that I play for. We’re really happy with that. But at the same time I felt like I had to follow my gut, and my gut was telling me I needed to explore something to continue to help evolve myself as a player and challenge myself a little bit more.

              Morgan, 27, said she was happy to be healthy again in 2016, but she was disappointed with the U.S.’s quarterfinal exit from the Olympics, as well as her own personal performance in the Olympic tournament. Before going on a long-planned European vacation with her husband and family, Morgan visited Lyon for two days at the end of November to look at the facilities, observe practices and meet people at the club.

              Every training is competitive,” Morgan said of Lyon, which features world-class players from Germany (Dzsenifer Marozsán), Norway (Ada Hegerberg), Japan (Saki Kumagai), Sweden (Caroline Seger) and France (Wendie Renard, Eugénie Le Sommer, Claire Lavogez, Camille Abily, Amel Majri and Élodie Thomis). “Going into a competitive environment like that where I need to show my best self every single day is going to definitely challenge me and make me prove my best every single day. I like that challenge. I also want to prove that I’m one of the best if not the best in the world at my position, and I think there’s no better way than to go in and play with the best.

              Usually when you ask players which aspects of their game they want to improve most, they say “everything.” So it was refreshing to hear Morgan spell out what she thinks she does well and which areas of her game need improvement.

              I think my strengths are getting in behind the back line and getting that first-time shot or just a touch and a shot,” Morgan said. “Evolving as a player, I want to be able to receive the ball in front of the back line and be able to turn and face up a defender and make those decisions as I’m running at defenders. I think this will be a great opportunity for me to evolve that part of my game. I think also just cleaning up my finishing inside that 12-yard area is always something I’m looking to improve on. On the national level or Champions League or the French league, you’re not going to get that many opportunities, so I want to be totally prepared for that. And another part of my game which I feel like I’ve done better at throughout the years but still feel I can use a lot of improvement on is my aerial presence.


              Alex Menendez/Getty Images

              Morgan said she had spoken to a number of people about the decision : U.S. coach Jill Ellis, who gave her blessing ; U.S. teammate Megan Rapinoe, who had played for Lyon in the past ; and former club teammate Seger, who had positive things to say about the club. Once Morgan visited the club, she said, she felt comfortable signing a half-year contract.

              I considered signing a longer deal,” Morgan said. “I don’t know if I necessarily feel comfortable signing something that’s 18 months. I want to see where I am after the six months : As a player, as a person, whether I’m happy.

              Morgan added that a deciding factor in her decision to sign with Lyon was the ability to play with Orlando again starting in June. She said her husband, Carrasco, is renegotiating his deal with Orlando City, and they expect he will play with Orlando in 2017.

              Morgan did say that the uncertainty over the labor situation between the U.S. women’s national team players and U.S. Soccer had an influence on her decision to sign with Lyon. The collective bargaining agreement expires on December 31, which means the contracts for Morgan and other national team players at the international and club level —U.S. Soccer pays the club salaries of national team players— will expire at the end of the month.

              Morgan said she wasn’t sure what would happen in the coming days of labor talks.

              We’re having a lot of team discussions,” she said. “Obviously with the end of the year coming close now, we’re on conference calls regularly with the team in discussions of that. We want the deal done as soon as possible, but we also want the right deal, so we’re willing to wait for that. I’m not sure a strike or a lockout is in the future. I think both parties are really working together to get this deal done and get it done in a way that we’re both happy.

              I also had to look at the fact that in the next three months we would maybe be playing two to three weeks total with the national team, and then we’d have to find training on our own elsewhere wherever we’re stationed. So for me, with that uncertainty of the CBA come 2017 and … having to find my own training during the months of January and February, I thought this was the right decision.

              On a lighter note, Morgan said she enjoyed meeting Lyon club president Jean-Michel Aulas, who had undertaken a public campaign on Twitter to gain Morgan’s interest in coming to Lyon.

              We actually had a laugh about it,” Morgan said. “I brought it up and was just joking about it. Obviously, he wasn’t serious about recruiting me through social media, but at the end of the day it drew a lot of attention from my fans. I have to hand it to him. Lyon wants to put their club on the map globally, and they’re invested on the women’s and men’s sides to do that. He’s passionate about women’s football.

              Morgan will be eligible to play for Lyon in Champions League, which resumes in March, when Lyon meets Germany’s Wolfsburg in the quarterfinals.

              I want to make it clear that this is purely for developmental reasons,” Morgan said. “I still want to grow the game in the United States. I still want to help the NWSL. That’s important to me. I think I’ve shown that through my entire time being a professional soccer player. But I need to look at what makes me a better player and what helps elevate my game.

              http://www.si.com/planet-futbol/2016...ndo-pride-nwsl
              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire




              • Alex Morgan explique pourquoi elle a signé à Lyon
                Le 20 décembre 2016, par Tony David

                C'est officiel, la star américaine Alex Morgan a signé un contrat de six mois avec l'Olympique Lyonnais.

                Alex Morgan est à Lyon. Après des mois de forcing, Jean-Michel Aulas a réussi son coup : la star va porter le maillot rhodanien. Morgan a signé un contrat de six mois plus un an en option. Un véritable coup pour le président de l'OL, qui tentait depuis un moment de faire venir la joueuse de 27 ans , autant connue pour ses performances sportives (championne olympique 2012, titre mondial 2015), que pour ses atouts marketing.

                Dans The Players Tribune, Alex Morgan s'est exprimé ce mardi : « Ce n'était pas une décision facile pour moi. Mais après quelques semaines de réflexion, j'ai pris ma décision pendant ma lune de miel avec mon mari Servando (qui joue à Orlando en MLS, NDLR), lorsque nous étions en Europe. » Elle a ensuite expliqué qu'il n'était pas facile pour elle de laisser son mari et sa famille loin, mais aussi de ne pas être présente aux Etats-Unis alors que les joueuses américaines mènent un combat contre leur fédération. Donc pourquoi choisir de quitter son club d'Orlando et de venir à Lyon ?

                « Tout d'abord, Lyon est une équipe mondialement connue pour son excellence, avec un effectif qui comprend plusieurs des plus grandes joueurs du monde. En effet, Lyon a remporté les trois titres possibles la saison dernière : la Ligue des Champions, le championnat et la Coupe de France. Ils sont déterminés à développer le soccer féminin, à fournir aux femmes des installations de haut-niveau (...) Ils ont inauguré un stade de 60 000 places, avec des installations juste à côté, une pelouse magnifique... ».

                Surtout, Alex Morgan a souligné combien il était important d'évoluer dans un environnement comme celui-ci de Lyon pour progresser. Elle évoluera au milieu de nombreuses joueuses internationales tels que Dzsenifer Marozsán (Allemagne), Ada Hegerberg (Norvège), Saki Kumagai (Japon), Caroline Seger (Suède) ou encore les Françaises Wendie Renard, Eugénie Le Sommer, Camille Abily, Kenza Dali, Amel Majri et Élodie Thomis. « Ma motivation est simple. J'espère que cela va me permettre d'atteindre un niveau encore supérieur. J'espère que s'entraîner tous les jours avec ces sportives fantastiques, et apprendre une façon de jouer unique, sera exactement ce dont j'ai besoin. J'ai toujours eu le rêve de "vivre le foot" et de participer à la Ligue des Champions. »

                Au bout de ces six mois de contrat, Alex Morgan aura la possibilité de quitter le club, ou bien de prolonger un an de plus avant le prochain Mondial qui aura lieu en 2019 en France, et dont la finale se jouera à... Lyon.

                http://surfacemagazine.fr/35364-alex...-signe-a-lyon/
                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • OL : Alex Morgan mieux payée que Rachid Ghezzal à Lyon ?

                  On le sait, si Rachid Ghezzal n'a toujours pas prolongé à l'Olympique Lyonnais, c'est que la proposition financière transmise par Jean-Michel Aulas ne le satisfait pas. Pour l'instant, l'international algérien gagne 20.000 euros par mois, ce qui est évidemment loin des salaires des certains de ses coéquipiers. Mais, Rachid Ghezzal va devoir relativiser ses problèmes financiers, puisque l'on évoque désormais un salaire mensuel de 25.000 euros pour Alex Morgan à l'Olympique Lyonnais.

                  Or, la joueuse américaine qui va débarquer pour six mois à l'OL est considérée comme l'une des meilleures footballeuses de la planète, ce qui confirme que la parité homme-femme n'a pas encore gagné le football, même si évidemment les recettes ne sont pas similaires. Et cela alors même que la joueuse américaine est sponsorisée par les plus grandes marques mondiales. En tout cas, Jean-Michel Aulas estime qu'Alex Morgan mérite bien cela. « On avait quasiment la certitude que les choses pouvaient se concrétiser. Il fallait trouver des bases économiques raisonnables. Les choses se sont concrétisées il y a quelques jours », a expliqué le patron de l’OL en commentant ce recrutement grand luxe. Selon Sportune, et pour pouvoir comparer, Wendie Renard, dont il se dit qu'elle pourrait traverser l'Atlantique dans le sens inverse à Alex Morgan, gagne 14.000 euros par mois à l'Olympique Lyonnais.

                  http://www.foot01.com/equipe/ol/ol-a...-a-lyon,232744

                  Commentaire


                  • Distinction : l'OL féminin meilleure équipe mondiale

                    Le jury international de l'IFFSH a sacré l'OL, lauréat écrasant.

                    Football - Jean Le Bail - Le 3e trophée européen des Lyonnaises a fait la différence.
                    Le 3e trophée européen des Lyonnaises a fait la différence.
                    La Fédération internationale de l'histoire du football (IFFSH) continue de décerner ses trophées 2016. Pour le football féminin de club, il lui était difficile de faire un autre choix que celui de l'Olympique lyonnais, lauréat dans sa catégorie. L'équipe française a remporté cette année un troisième trophée européen et un dixième titre national, sans oublier une nouvelle Coupe de France. Lyon s'offre même le meilleur score jamais enregistré, avec un total de 241 points obtenus après le vote d'experts de 56 pays différents. La bande à Wendie Renard devance largement Wolfsburg, finaliste de la C1, le Bayern Munich et les Américaines de Portland. Le PSG occupe la 5e place.

                    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...ondiale/764145

                    Commentaire


                    • feminines / Les Tops 2016
                      Top buts 2016 : les 5 plus beaux de l’OL Féminin en vidéos !
                      Publié le 26 décembre 2016 à 08:30 par olweb.fr



                      La rédaction d’OLTV et d’OLWEB décerne ses prix en cette fin d’année. Voici la sélection des 5 plus beaux buts de 2016 inscrits par l’équipe féminine.

                      - Camille ABILY (23 mars, OL-Slavia, saison 2015-16)

                      - Louisa NECIB (24 avril, OL-PSG, saison 2015-16)

                      - Mylaine TARRIEU (9 novembre, OL-Zurich, saison 2016-17)

                      - Claire LAVOGEZ (16 novembre, Zurich-OL, saison 2016-17)

                      - Claire LAVOGEZ (9 octobre 2016, OL-Bordeaux, saison 2016-17)

                      http://www.olweb.fr/fr/article/top-b...eos-72876.html
                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • feminines / La Perf de l’année
                        OL Féminin, triple bravo les Filles !
                        Publié le 27 décembre 2016 à 11:30 par CC



                        La rédaction d’OLTV et d’OLWEB décerne ses prix en cette fin d’année. La performance de 2016 revient aux joueuses de Gérard Prêcheur, auteurs d’un grand chelem. Récit.

                        lien : olweb.atavist.com/ol-feminin-triple-bravo-les-filles


                        C’est un joli mois de mai fleuri par trois couronnes. Un printemps radieux pour l’OL féminin venant faire éclore une saison rondement menée. Trois titres servis comme sur un plateau. Le 8 mai : un dixième championnat de France consécutif enlevé à l’issue d’une énième démonstration sur la pelouse de Soyaux (5-1). Le 15 mai : une Coupe de France qui tend les bras aux coéquipières de Wendie Renard après une finale remportée 2 buts à 1 face à Montpellier. Le 27 mai : le diamant sur la couronne et un troisième sacre européen dans l’histoire du club que nous relations ainsi le soir de la victoire :

                        « Les Lyonnaises n’ont cette fois-ci pas raté l’occasion d’ajouter une troisième Ligue des Champions à leur palmarès. Mais elles nous ont fait passer par tous nos états. De la joie lorsqu’elles ont sorti les griffes dès la 12ème minute grâce à un déboulé impressionnant de Bremer pour servir une Hegerberg reine des surfaces. De la confiance lorsqu’elles ont démontré une belle maitrise, avec beaucoup d’occasions en prime, en première période et en début de seconde. Du doute lorsque les joueuses de Wolfsbourg ont égalisé dans les dernières secondes du temps réglementaire. De la peur au moment d’une prolongation disputée puis d’une séance de tirs-au-but irrespirable. Et, enfin, un soulagement, un intense bonheur, un sentiment de fierté lorsque Bouhaddi et Kumagai clôturaient victorieusement une finale riche en rebondissements. »



                        La soirée avait été belle. Et ce titre encore plus fort de par son scénario. Sitôt la frappe gagnante de Kumagai dans cette insoutenable séance des tirs-au-but, les Lyonnaises pouvaient s’en aller gambader sur le pré vert, s’étreindre, crier, pleurer leur joie. Ce dernier match, cette finale, était aussi la dernière apparition sous le maillot du club de Lotta Schelin, Amandine Henry et Louisa Necib. La fin d’une époque, mais sûrement pas des ambitions lyonnaises.

                        http://www.olweb.fr/fr/article/ol-fe...les-72878.html
                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • feminines / Féminines
                          Distinction : L'OL féminin élu meilleur club du monde sur l'année 2016 !
                          Publié le 28 décembre 2016 à 08:00 par YM



                          L'IFFSH a désigné l'OL comme le meilleur club du monde au sein du football féminin. Les filles de Gérard Prêcheur s'offrent même un record historique au suffrage.

                          L'OL féminin aura vécu une année 2016 parfaite en remportant un dixième titre de champion de France, la Coupe de France et une troisième Ligue des Champions. Une performance remarquable logiquement récompensée par la Fédération Internationale de l'Histoire du Football et des Statistiques (IFFSH), qui a décerné le titre de meilleur club féminin du monde à l'OL pour la troisième fois en cinq ans.

                          Cette année, Lyon s'offre même le meilleur score jamais enregistré à l'issue du suffrage, avec un total de 241 points obtenus après le vote d'experts provenant de 56 pays différents. Un véritable plébiscite pour les Olympiennes et une distinction au combien méritée au vu de leurs exploits : elles n'ont concédé que deux matchs nuls et une défaite en 2016, gagnant toutes leurs autres rencontres au cours de l'année. Comme le dit l'instance internationale, Lyon s'est affirmé comme "la référence dans l'Histoire du football féminin mondial".

                          http://www.olweb.fr/fr/article/femin...016-72902.html
                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • feminines / OL féminin
                            Distinction : Marozsán, meilleure meneuse de jeu du monde, Abily sur le podium !
                            Publié le 29 décembre 2016 à 07:50 par YM



                            Recrue estivale de l'OL féminin, Dzsenifer Marozsán vient d'être élue meilleure meneuse de jeu du monde par l'IFFSH sur l'année 2016. Sa coéquipières Camille Abily arrive en troisième position.


                            Les récompenses s'enchaînent pour les joueuses de l'OL féminin. Après que Sarah Bouhaddi ait reçu le titre de meilleure gardienne de but de la planète et que l'équipe olympienne ait été plébiscitée dans la catégorie du meilleur club féminin, c'est au tour de Dzsenifer Marozsán d'être honorée. La numéro 10 lyonnaise vient d'être élue meilleure meneuse de jeu du monde en 2016 par la Fédération Internationale de l'Histoire du Football et des Statistiques (IFFSH), représentée par un groupement d'experts du football provenant de 56 pays différents. Une distinction méritée pour celle qui a remporté la médaille d'Or aux Jeux Olympiques de Rio cette année avec la sélection allemande. Camille Abily, sa partenaire à l'OL féminin, monte quant à elle sur la dernière marche du podium.

                            http://www.olweb.fr/fr/article/disti...ium-72908.html
                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • feminines / Joueuse de l’année 2016
                              Ada Hegerberg : « En 2017, on veut conserver tous nos trophées. »
                              Publié le 30 décembre 2016 à 07:50 par SC



                              La rédaction d’OLTV et d’OLWEB décerne ses prix en cette fin d’année. Sans surprise, Ada Hegerberg, joueuse de l’année UEFA, est notre heureuse élue. Entretien.

                              Lire la suite

                              Ada, une distinction de plus pour toi avec le titre de notre rédaction…
                              Cela fait plaisir. Cela aura été une très belle année pour moi et pour toute l’équipe.

                              Comment as-tu vécu le déménagement à Décines, avec un nouveau centre d’entraînement et un nouveau terrain de jeu : le Parc OL ?
                              On est consciente d’avoir une chance extraordinaire. Le président nous offre des conditions d’entraînements qui sont magnifiques pour une équipe féminine. Cela nous pousse à aller encore plus loin, à aller chercher encore plus de titres.

                              La découverte du Parc OL a dû être un moment à part dans ta jeune carrière ?
                              Ce stade te donne envie de te dépasser. De marquer encore plus de buts pour ton club et tes supporters. D’ailleurs, j’aime bien aller voir les garçons jouer. Cela me permet de me mettre en conditions avant nos matchs sur cette pelouse. Cette année, on a plutôt bien réussi au Parc OL. Je pense notamment au match de Ligue des Champions contre le PSG. C’est l’un des meilleurs moments de ma carrière. Arriver à un tel niveau de jeu, devant près de 23 000 spectateurs… C’était magique.

                              Il y a eu d’autres moments forts avec la succession de titres en fin de saison…
                              Lorsque nous avons été sacrées championnes de France à Soyaux, c’était un moment important avec ce 10e titre pour le club. Mais on n’en a pas profité pleinement car on avait déjà en tête la finale de la Ligue des Champions. Je me souviens qu’avant d’affronter Wolfsburg, je me disais « reste calme, c’est un match comme les autres ». Malgré tout, j’étais quand même stressée. Je pense que c’est notre solidarité qui a fait la différence lors de cette finale.

                              Comment ça ?
                              Lorsque je rate ma tentative durant la séance des tirs-au-but, le monde s’écroule. Même si j’avais marqué plus tôt dans le match, j’avais l’impression qu’avec cet échec, c’est toute ma saison qui était désormais manquée. Et à ce moment là, j’ai eu le soutien de toutes mes coéquipières. Elles m’ont dit : « ne t’en fais pas, on va marquer pour toi ». Et le plus incroyable, c’est qu’elles l’ont fait ! À cet instant, tu réalises que même si tu rates, toute l’équipe est avec toi pour te sauver. Je n’oublierai jamais cette semaine qui s’est achevée par une grande fête à Saint-Tropez. C’est peut-être la plus belle de ma vie…

                              Autre moment fort de l’année, ton titre de meilleure joueuse UEFA décerné à Monaco à la fin de l’été…
                              Je n’avais jamais imaginé recevoir une telle distinction. Quel honneur ! Une fierté, aussi, car la Ligue des Champions est la compétition la plus importante pour moi. Ce jour-là, à Monaco, je me suis retrouvée au milieu de toutes les stars du football (Ronaldo, Griezmann, Bale) et il n’y avait pas de différence entre les garçons et les filles. Ce genre d’événement témoigne de la progression du football féminin. Notre sport continue de se développer et il faut des soirées comme celle-ci pour rassembler toutes les composantes de notre famille.

                              Justement la Ligue des Champions va revenir en 2017 avec, dès les quarts de finale, les retrouvailles face à Wolfsburg. Qu’en penses-tu ?
                              Au moment du tirage, il y a des gens qui ont dit « oh non ! ». Moi, quand j’ai vu le nom de Wolfsburg, j’ai dit « Yes ! ». Si on travaille tous les jours aussi durement, c’est pour jouer ce genre de rencontres. Cela va offrir deux très bons matchs et j’ai hâte de les jouer.

                              En 2017, il y a aura également l’Euro avec la Norvège…
                              On va affronter le Danemark, les Pays-Bas et la Belgique. Ce sont des équipes que l’on connaît bien. Cela va être encore un grand moment à vivre mais, pour être franche, cet Euro est encore trop loin. Je suis concentrée sur les différents challenges avec l’OL. En 2016, on a tout gagné avec Lyon. En 2017, On va remettre nos trois titres en jeu. Il faudra être fortes physiquement et mentalement mais je sais qu’avec ce groupe on a la capacité de les conserver.

                              http://www.olweb.fr/fr/article/ada-h...ees-72883.html
                              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • IFFSH - LYON à l'honneur avec trois récompenses

                                Comme chaque saison, l'IFFSH (Fédération internationale de l'histoire du football) donne ses récompenses individuelles et collectives. A l'issue de cette année 2016, Lyon est récompensée avec la meilleure gardienne du monde, meilleure équipe du monde, meilleure joueuse du monde !


                                L'OL a remporté la Coupe de France face à Montpellier


                                Champion d'Europe pour la troisième fois, champion de France pour la dixième fois consécutive mais aussi auteur d'un cinquième doublé, l'OL a trusté les trophées. Lyon devance largement Wolfsburg, 2e, et le Bayern Munich aussi sur le podium. Le PSG prend la 5e place.

                                Le titre de meilleure joueuse du monde est revenue à l'Allemande Dzsenifer Marozsan. Arrivée cet été à l'OL, elle a glané le titre de championne olympique avec sa sélection à Rio. A Lyon, elle a déjà montré ses qualités mais devra encore confirmer lors des matchs décisifs en deuxième partie de saison.

                                Il n'en reste pas moins que cette distinction récompense une belle année 2016 pour l'Allemande. Elle devance au classement la Brésilienne Marta (Rosengard), Camille Abily (Lyon), Lena Goessling (Wolfsburg) et Louisa Necib-Cadamuro (Lyon). Parmi les autres joueuses évoluant en France ou française, Seger est 7e, Henry 8e, Cruz 13e.

                                Enfin, le titre de meilleure gardienne fut plus disputé mais revient à la gardienne des Bleues et de Lyon, Sarah Bouhaddi. Elle devance l'Allemande de Wolfsburg, Almuth Schult et l'Américaine Hope Solo. Deux gardiennes qui ont brillé aux JO suivent avec la Brésilienne Barbara et la Suèdoise Lindahl.

                                >> L'article de l'IFFHS

                                Samedi 31 Décembre 2016
                                Sebastien Duret

                                http://www.footofeminin.fr/IFFSH-LYO...es_a13213.html
                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • feminines / Entraînements
                                  Les Lyonnaises ont repris l'entraînement
                                  Publié le 02 janvier 2017 à 12:30 par OT



                                  Les Lyonnaises préparent cette semaine le déplacement chez ETG Ambilly (DH), pour le compte des 1/32 de finale de la Coupe de France.


                                  C'est un groupe au complet qui a repris l'entraînement, lundi matin, au Groupama OL Training Center. Les Lyonnaises ont débuté leur reprise par quelques tours de terrains puis ont poursuivi leur échauffement en compagnie du préparateur physique Nicolas Piresse. Gérard Prêcheur a ensuite mis en place divers exercices de conservation. Les gardiennes ont effectué une séance spécifique avec Yoann Vivier.

                                  Gérard Prêcheur : "On est très content d'être de retour en action, même si les congés nous ont permis de faire un break. Nous sommes dans une situation qui ne nous laisse pas d'autre choix que de gagner. Et je peux vous annoncer que l'on va tout gagner jusqu'à la fin de la saison."

                                  Wendie Renard : "C'est un bonheur et un plaisir de se retrouver. On a fini par une défaite, il est important de bien redémarrer. On a fait une bonne séance de reprise, ça va monter crescendo. On a hâte de retrouver la compétition dimanche. En 2017, on veut encore tout gagner. Il faut enchaîner les victoire en championnat, en gardant le match retour contre Paris dans un coin de la tête. Il y aussi la Coupe de France et la Ligue des Champions qui arrivent. Les objectifs sont élevés, on va bien travailler pour les atteindre."

                                  http://www.olweb.fr/fr/article/femin...ent-72916.html
                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • feminines / Effectif
                                    Communiqué : La Championne Olympique allemande Josephine Henning rejoint l'OL
                                    Publié le 03 janvier 2017 à 16:44



                                    L’Olympique Lyonnais est très heureux d’annoncer l’arrivée de la Championne Olympique en titre avec l’Allemagne en 2016 Josephine Henning.


                                    L’Olympique Lyonnais est très heureux d’annoncer l’arrivée de la Championne Olympique en titre avec l’Allemagne en 2016 Josephine Henning. Agée de 27 ans, la défenseure centrale qui évoluait à Arsenal a signé un contrat de 6 mois à l’OL soit jusqu’au 30 juin 2017.

                                    Considérée comme l’une des meilleures joueuses européennes à son poste, Josephine Henning compte 36 sélections avec l’Allemagne et présente un palmarès exceptionnel avec 3 Champions League remportées avec Potsdam (2010) et Wolfsburg (2013, 2014), un championnat d’Europe (2013), 4 championnats d'Allemagne (2010 à 2013), une Coupe d'Allemagne (2013), et une Coupe d'Angleterre (2016) avec Arsenal.

                                    Josephine Henning a disputé son premier entraînement hier matin au Groupama OL Training Center et a pu retrouver ses compatriotes en équipe nationale Dzsenifer Marozsan et Pauline Bremer ainsi que ses anciennes coéquipières du PSG, Aurélie Kaci, Kenza Dali, Kheira Hamraoui, Caroline Seger et Jessica Houara.

                                    Après la signature de l’internationale américaine Alex Morgan qui sera présentée officiellement aux médias en fin de semaine, l’arrivée de Josephine Henning vient une nouvelle fois conforter les grandes ambitions de l’Olympique Lyonnais.

                                    http://www.olweb.fr/fr/article/commu...-ol-72922.html
                                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • #D1F - L'OL officialise l'arrivée de Josephine HENNING

                                      Retour en France pour l'Allemagne Josephine Henning qui avait quitté prématurément le PSG pour rejoindre Arsenal. Elle vient de s'engager jusqu'à la fin de saison avec Lyon.


                                      (photo MaxPPP)


                                      L’Olympique Lyonnais a confimé l’arrivée de la championne Olympique en titre avec l’Allemagne en 2016 Josephine Henning. La défenseure centrale qui de 27 ans qui évoluait à Arsenal a signé un contrat de 6 mois à l’OL soit jusqu’au 30 juin 2017.

                                      Josephine Henning compte 36 sélections avec l’Allemagne et a déjà remporté 3 titres en Ligue des Champions remportées avec Potsdam (2011) et Wolfsburg (2013, 2014), un championnat d’Europe (2013), 4 championnats d'Allemagne (2010 à 2013), une Coupe d'Allemagne (2013), et une Coupe d'Angleterre (2016) avec Arsenal.

                                      Présente lundi matin au Groupama OL Training Center, elle a retrouvé sa compatriotes et capitaine de l'équipe nationale Dzsenifer Marozsan ainsi que Pauline Bremer mais aussi d'anciennes partenaires du PSG, Aurélie Kaci, Kenza Dali, Kheira Hamraoui, Caroline Seger et Jessica Houara d'Hommeaux.

                                      C'est la deuxième arrivée annoncée par l'OL après celle d'Alex Morgan qui arriva en cours de semaine à Lyon.

                                      Mardi 3 Janvier 2017
                                      Sebastien Duret

                                      http://www.footofeminin.fr/D1F-L-OL-...NG_a13218.html
                                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • Officiel : Josephine Henning à l'OL
                                        Publié le 03 janvier 2017 | Transferts
                                        Par La Rédaction



                                        La défenseure centrale allemande Josephine Henning est la deuxième recrue lyonnaise de la trêve hivernale après Alex Morgan. Annoncée depuis plusieurs semaines, l'Olympique lyonnais vient d'officialiser la venue de l'ancienne joueuse de Wolfsburg, du PSG et d'Arsenal pour six mois.


                                        La défenseure allemande Josephine Henning, 27 ans, qui portait les couleurs d'Arsenal depuis le début de l'année 2016 après avoir quitté le PSG pendant le dernier mercato d'hiver, retrouve la France, mais cette fois-ci du côté de Lyon puisqu'elle vient renforcer l'arrière-garde des championnes d'Europe en titre. Elle ne débarque pas en terrain inconnu, puisqu'avec l'Allemagne ou le PSG, elle a déjà affronté l'OL et ses joueuses à plusieurs reprises, et qu'elle retrouvera également cinq joueuses qu'elle a côtoyées sous le maillot parisien (Jessica Houara d'Hommeaux, Aurélie Kaci, Kenza Dali, Kheira Hamraoui et Caroline Seger) ou avec la Mannschaft (Pauline Bremer, Dzsenifer Marozsan).
                                        Très solide, Henning vient apporter de la profondeur à la deuxième défense du championnat (quatre buts encaissés) aux côtés de Wendie Renard, Griedge Mbock, Saki Kumagai ou encore Jessica Houara d'Hommeaux qui ont toutes joué en défense centrale (à trois) depuis le début de saison. Kumagai évoluant également au milieu et Houara d'Hommeaux étant avant tout une joueuse de couloir, Henning apporte donc une possibilité de plus pour Gérard Prêcheur en défense centrale, moins fournie peut-être que d'autres secteurs de l'effectif même si Kadeisha Buchanan devrait rapidement la rejoindre.
                                        Deuxième recrue de l'hiver après la star Alex Morgan en attaque, Josephine Henning possède également un palmarès très impressionnant avec quatre titres en Bundesliga (deux avec Potsdam, deux avec Wolfsburg), le championnat le plus relevé d'Europe, ou encore trois titres en Ligue des champions (une avec Potsdam, deux avec Wolfsburg), comme son nouveau club. Avec la Mannschaft (36 sélections), Henning est également championne d'Europe et championne olympique en titre. C'est donc une joueuse solide et disposant d'une belle expérience qui rejoint l'OL.



                                        Crédit photo : OL, Maxapp

                                        http://www.footdelles.com/article/Tr...OL_143662.html
                                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • feminines / Effectif
                                          Les premiers mots de la recrue allemande Josephine Henning
                                          Publié le 04 janvier 2017 à 12:29 par OT



                                          La nouvelle défenseure centrale de l’OL féminin a paraphé son contrat de 6 mois mercredi midi. Premières impressions en français…


                                          Josephine, que représente pour toi cette signature à l’OL ?

                                          C’est super ! C’est un grand plaisir pour moi de pouvoir jouer dans un grand club comme l’OL. J’ai déjà pu tester les installations. On sent qu’on est dans un grand club. Je connais déjà 7 ou 8 joueuses ici, ça va faciliter mon intégration.

                                          Que connais-tu de l’OL ?
                                          J’ai déjà joué plusieurs fois contre Lyon avec Potsdam, Wolfsbourg, et le PSG. C’était à chaque fois différent car les équipes changent d’une année sur l’autre. Je vais maintenant m’entraîner et jouer avec cette équipe. J’espère gagner des titres avec l’OL.



                                          http://www.olweb.fr/fr/article/femin...ing-72928.html
                                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • Communiqué : Signature de Erin Nayler, gardienne internationale Néozélandaise



                                            Communiqué


                                            Le Grenoble Foot 38 et l’Olympique Lyonnais se sont rapprochés en vue de finaliser à compter de la saison 2017/2018 un partenariat visant à créer des synergies autour du football féminin. C’est avec plaisir que nous avons évoqué ce projet avec l’OL, meilleur club européen féminin à ce jour.
                                            Comme vous le savez l’ambition de la section féminine du GF 38 est de rejoindre rapidement la Division 1, et de poursuivre un programme ambitieux de formation.

                                            Cette ambition va se matérialiser avec l’arrivée de plusieurs joueuses.

                                            Nous sommes heureux de pouvoir dès aujourd’hui faire signer Erin NAYLER, 24 ans, gardienne internationale Néozélandaise.


                                            Erin Nayler, premier contrat fédéral féminin au GF38


                                            Erin Nayler et le président Rosnoblet

                                            CD - 5 janvier 2017

                                            http://www.gf38.fr/communique-signat...neozelandaise/
                                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • OL féminin
                                              OL – Féminines : Morgan et Henning « la cerise sur le gâteau »

                                              Par Corentin Marabeuf - publié de 5 janvier 2017


                                              COLUMBUS, OH - SEPTEMBER 15: Alex Morgan #13 of the US Women's National Team takes a selfie with fans after the game against Thailand on September 15, 2016 at MAPFRE Stadium in Columbus, Ohio. The United States defeated Thailand 9-0. Jamie Sabau/Getty Images/AFP

                                              Avec les venues de Joséphine Henning et surtout d’Alex Morgan, l’OL vient de signer deux gros coups sur le marché des transferts. Deux joueuses qui viennent ajouter un peu plus de pedigree à la meilleure équipe du monde. Du côté des supporters, même si l’enthousiasme règne, l’excitation n’est pas non plus à son apogée.


                                              Déjà bien fourni en joueuses de classes mondiales, l’OL vient d’accueillir Joséphine Henning, championne olympique à Rio avec l’Allemagne, et va voir arriver la star planétaire Alex Morgan. De quoi rentrer dans une nouvelle dimension. Deux arrivées qui vont à coup sûr faire encore un peu plus la promotion du foot féminin en France, dont le VRP se nomme Jean-Michel Aulas. Un coup plus médiatique que sportif selon certains supporters. « Ça va apporter une médiatisation supplémentaire, les joueuses vont attirer la lumière. Mais au niveau de la qualité de jeu ça ne va rien changer, elles ne sont pas meilleures que les autres », avance Isabelle Bernard, présidente du groupe de supporters OL Ang’Elles. Même si sur les réseaux sociaux, on se réjouit du recrutement effectué, les addictes de l’équipe féminine de l’OL se montrent plus mesurés. « Ces arrivées c’est la cerise sur le gâteau mais on avait déjà un bon gros gâteau », s’amuse Sylvain Vauthier, président de Kop Fenottes 69.

                                              Des fans déjà fidèles

                                              Convaincus par les qualités de l’Américaine et de l’Allemande, les fans lyonnais n’oublient pas pour autant celles grâce à qui les sommets ont été franchis. « Avant les arrivées de Morgan et de Henning on était déjà fiers d’avoir une telle équipe, quand on aime le beau football il faut voir l’OL féminin », s’exclame Isabelle Bernard. Un palier a tout de même été franchi avec l’arrivée de ces deux joueuses de renommée internationale, tout le monde en est conscient. Et les adhésions dans les associations de supporters de l’équipe féminine pourraient connaître une forte inflation. « Ça va amener des adhérents c’est sûr, on va pouvoir faire plus de déplacements. On vient de franchir une étape et financière et dans l’ambiance », se réjouit la présidente d’OL Ang’Elles. Sylvain Vauthier espère tout de même que certains « ne vont pas se découvrir supporters de l’OL féminin, je n’aimerais pas qu’ils ne viennent que pour ces deux stars. »

                                              Ne pas perdre le côté familial

                                              Les supporters de l’OL ont toujours été proches des joueuses. Lorsqu’elles s’entraînaient à Tola Vologe, ils étaient pour eux très simples d’approcher leurs idoles. Depuis le déménagement au Groupama OL Training Center, cela s’avère plus compliqué. Il a été impossible pour les fans de voir les Lyonnaises durant les six premières semaines qui ont précédées cette délocalisation. Isabelle Bernard est partagée : « Les équipes professionnelles sont dans le même lieu mais les lois des garçons s’imposent aux filles, on est contents qu’elles évoluent dans de telles structures mais on ne peut plus les voir. » Les arrivées de Morgan et de Henning pourraient accentuer ce problème qui n’en est pas vraiment un selon le président de Kop Fenottes 69. « Avant on avait tendance à oublier qu’on était des privilégiés, cela remet un peu les choses en place. » Pour lui, « du moment que ça gagne c’est le plus important. » Cet obstacle à la proximité est en passe d’être réglé puisque le club a donné la garantie aux supporters qu’ils pourraient voir les joueuses à l’entraînement au moins une fois par semaine. Même avec Alex Morgan et Joséphine Henning.

                                              Morgan et Henning sont également gagnantes

                                              Plus que les états d’âme personnels c’est la promotion du football féminin qui est mise en avant. Alex Morgan est une footballeuse mondialement connue. Plus qu’une sportive c’est une image de marque. Elle a par exemple plus de followers sur Twitter (2,8 millions) que l’Olympique lyonnais (996 000). Un formidable coup de projecteur sur le foot féminin et l’OL. Jean-Michel Aulas qui a œuvré jours et nuits pour faire signer des joueuses de ce standing, n’y est bien entendu pas étranger. « Le président veut valoriser le foot féminin et il est en passe de réussir. On l’adore et les joueuses vont être aussi heureuses que nous », déclare, ravie, Isabelle Bernard. Si Joséphine Henning et Alex Morgan sont des joueuses déjà confirmées elles n’ont pas atteint leur potentiel maximum. Pour Sylvain Vauthier, l’Olympique lyonnais « va les sublimer ». Décidément de belles promesses en 2017 pour l’OL féminin.

                                              http://www.olympique-et-lyonnais.com...au,129007.html
                                              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • feminines / Effectif
                                                Caroline Seger évoque l'arrivée d'Alex Morgan
                                                Publié le 05 janvier 2017 à 17:40 par OT



                                                La milieu de terrain suédoise de l'OL féminin nous parle d'Alex Morgan, avec qui elle a joué une saison aux États-Unis.


                                                Arrivée cet été à l'OL féminin, la milieu de terrain suédoise Caroline Seger connaît bien Alex Morgan. Les deux joueuses ont en effet évolué ensemble une saison aux États-Unis. En 2011, Seger et Morgan ont remporté le championnat américain sous le maillot des Western New York Flash en compagnie de Christine Sinclair et Marta, entre autres.

                                                Caroline, comment as-tu connu Alex Morgan ?
                                                "Nous avons joué ensemble une saison aux États-Unis. C'était déjà une très bonne joueuse et une fille très gentille."

                                                Était-elle déjà aussi forte à l'époque ?
                                                "Oui, je crois qu'elle a atteint son meilleur niveau lors de la Coupe du Monde 2011 avec la sélection nationale américaine. Ensuite, elle a connu quelques blessures mais elle retrouve son meilleure niveau. Je pense qu'elle peut faire de grandes choses avec l'OL."

                                                As-tu eu l'occasion d'échanger avec elle sur son arrivée à Lyon ?
                                                "Oui, nous avons échanger des messages. Je lui ai dit que l'OL était le meilleur club avec les meilleures joueuses. Elle m'a dit qu'elle venait pour remporter la Ligue des Champions. Je lui ai répondu que c'était notre objectif et que nous allions y parvenir."

                                                http://www.olweb.fr/fr/article/femin...gan-72939.html
                                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • D1 Féminine - OL Hegerberg, son règne a commencé

                                                  Coiffée de la couronne de meilleure joueuse européenne, Ada Hegerberg marche déjà sur les traces des prestigieuses Wambach et Prinz. Et l’OL en a pris bonne note.


                                                  Vu 7266 fois - Le 26/12/2016 à 07:11 - mis à jour le 27/12/2016 à 06:55


                                                  Déjà royale, Ada Hegerberg (ici face à Aminata Diallo) veut quand même faire mieux… Photo Philippe Juste

                                                  Disons-le tout net afin de plomber l’ambiance. Ada Hegerberg a un défaut : elle n’est pas française et Olivier Echouafni, comme Philippe Bergerôo avant lui, en est probablement navré. Au-delà de cette mauvaise foi digne d’un candidat à une primaire ou d’un Premier ministre, ce sont parfois les mêmes, c’est bien là la seule anicroche que l’on puisse trouver à une jeune reine de 21 ans.

                                                  « Sur un terrain de foot, je n’ai jamais peur »

                                                  Le talent n’a pas d’âge. Et la Norvégienne en est une preuve épatante. Son règne est appelé à durer, et même si les dernières semaines de 2016 ont coïncidé avec une baisse de régime, l’héritière lyonnaise de Lotta Schelin navigue sur des mers inconnues de beaucoup.

                                                  Sa saison 2015-2016 a ressemblé à une moisson céleste avec le doublé dans l’Hexagone et la parfaite maîtrise de l’espace Schengen. On ne sait si elle a investi dans l’achat d’un meuble, style vitrine. Elle pourrait aisément y ranger sa coupe d’Europe cueillie aux dépens d’un football allemand qui l’a vu naître, son titre de meilleure buteuse de cette même Ligue des Champions, et le Ballon d’Or européen que l’UEFA lui a très logiquement attribué.

                                                  Ada Hegerberg a accompli un long chemin depuis Sunndalsora réputé pour ses hivers vivifiants. Et on a l’impression qu’elle ne craint pas grand-chose alors que son statut a complètement changé.

                                                  « Sur un terrain de foot, je n’ai jamais peur », nous confiait-elle récemment. Puissante, adroite, efficace dans le domaine aérien, ce qui est rare chez une joueuse, elle est dotée d’une culture et d’un mental très Europe du nord. Elle a très vite parlé français et son approche du sport peut donner des idées.

                                                  « Ada respire la joie de vivre, souligne Gérard Prêcheur. Elle a son caractère, car elle sait ce qu’elle veut, mais elle est à l’écoute. »

                                                  Son association prochaine avec Alex Morgan promet des arcs-en-ciel dans un univers féminin en pleine éclosion et cette jeune femme au sourire éternel n’a pas fini d’étonner. Pour mieux s’en convaincre, il suffit de revenir à samedi dernier quelques minutes après une défaite qui a fait mal. Quand on demanda à Hegerberg, de manière un peu abrupte, pourquoi elle n’avait pas marqué face au PSG, elle répondit : « C’est le foot. Je dois continuer à travailler. »

                                                  On peut porter les habits royaux et ne pas oublier les valeurs d’en bas…

                                                  Antoine Osanna

                                                  http://www.leprogres.fr/lyon/2016/12...gne-a-commence
                                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • #D2F - GRENOBLE engage la gardienne néo-zélandaise Erin NAYLER

                                                    Arrivée à Lyon, en septembre dernier, la gardienne internationale de la Nouvelle-Zélande n'a pas eu l'occasion de jouer en D1. Elle vient de rejoindre Grenoble en D2.


                                                    Erin Nayler avec le maillot grenoblois finira sa saison en D2 (photo GF38)


                                                    La gardienne n°3 de l'OL derrière Sarah Bouhaddi et Méline Gérard qui avait signé un contrat fédéral à Lyon vient de rejoindre le club isérois qui évolue depuis cette saison sous les couleurs du GF38. Cette signature se fait dans le cadre d'un rapprochement entre le GF38 et l’Olympique Lyonnais précise le club grenoblois.

                                                    Ce dernier précise par ailleurs son « ambition de rejoindre rapidement la Division 1 et de poursuivre un programme ambitieux de formation. Cette ambition va se matérialiser avec l’arrivée de plusieurs joueuses. » La signature de la gardienne de 24 ans, internationale à 40 reprises sous le maillot des Kiwis est prêtée jusqu'en fin de saison pour avoir du temps de jeu. Cette dernière retrouve ensuite l'OL comme elle le précise dans un tweet poste ce jeudi soir. En effet, depuis son arrivée, c'est avec l'équipe réserve en DH qu'elle jouait.

                                                    Adversaire des Bleues aux derniers JO, la gardienne d’1m76 est déjà connue de Nicolas Bach qui espère amener de la concurrence à ce poste avec l'actuelle titulaire Julie Perrodin. Le club grenoblois espère aussi s'attacher les services d'une attaquante pour pallier l'absence pour blessure de Laury Jesus.

                                                    >> La fiche d'Erin NAYLER

                                                    Vendredi 6 Janvier 2017
                                                    Sebastien Duret

                                                    http://www.footofeminin.fr/D2F-GRENO...ER_a13223.html
                                                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X