Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[OL Féminines] Articles de presse et d'internet (sans blabla)

Réduire
Ceci est une discussion importante.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Rem56
    a répondu
    Pour la énième fois, ceci est un topic d'articles de presse SANS BLABLA et concernant l'actualité de l'Olympique Lyonnais (club, staff, joueuses) et non du football féminin en général. Prière de retranscrire les articles en intégralité (c/c + lien de la source obligatoire) SANS AUCUN COMMENTAIRE, comme il a été fait de trop nombreuses fois ici-même par plusieurs forumeurs qui ne savent pas lire et comprendre son intitulé. Prière de respecter les consignes pour raisons de lisibilité !!! Pour réagir à l'actualité, veuillez utiliser les autres topics appropriés :
    Merci d'avance

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Football
    Un nouveau cas de rupture du ligament croisé antérieur à l'OL

    La jeune Manon Revelli, 18 ans, en a fait les frais. Il s'agit du 6e cas de blessure de ce type dans les différents effectifs de l'OL cette saison.


    Par Marion SAIVE - Hier à 22:50 | mis à jour à 17:35 - Temps de lecture : 2 min | Vu 5996 fois


    le 22/08/2019 Decines/ OL FOOT féminin saison 2019 2020 ENTRAINEMENT Jean Luc Vasseur nouvel entraineur de l' OL féminin Photo Progrès/Richard MOUILLAUD1 /2


    La série noire continue à l'Olympique lyonnais. Après Memphis Depay, Jeff Reine-Adelaïde, Oumar Solet, Sofian Augarreau et Ada Hegerberg, c'est au tour de la jeune Manon Revelli de subir le même sort, a-t-on appris ce lundi soir.

    La jeune défenseure et Internationale U20, championne d'Europe U19 l'été dernier, se serait blessée à la suite d'un choc, dimanche après-midi, alors qu'elle disputait un match avec l'équipe U19. "La faute à pas de chance", explique l'OL.

    La jeune joueuse de 18 ans, native du Puy-en-Velay, qui avait signé son premier contrat pro de 3 saisons avec l'OL fin juillet, est hors du coup jusqu'à la fin de la saison.

    Le 6e cas à déplorer cette saison en moins de 3 mois

    Cette saison, la fille de Romain Revelli, ancien adjoint de Christophe Galtier (ASSE), avait disputé une trentaine de minutes avec les pros (6 minutes à Reims le 7 septembre, 3-8 ; et 23 minutes lors du 16e retour de Ligue des champions à domicile contre les Russes de Ryazan, le 25 septembre, 7-0).

    C'est le sixième cas de rupture du ligament croisé antérieur que le club rhodanien déplore cette saison, en moins de 3 mois. Du jamais vu dans l'histoire du club... Qui devra certainement s'interroger sur les raisons de cette cascade de blessures du même type dans ses effectifs. Car que ce soit les Féminines, l'équipe masculine ou les jeunes de l'équipe réserve, personne ne semble épargné.

    https://www.leprogres.fr/sport/2020/...terieur-a-l-ol

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Football
    OL féminin : un petit souci musculaire pour Amandine Henry

    Victime d'un choc ce week-end en quart de finale de Coupe de France à Dijon, la milieu de terrain de l'OL et capitaine des Bleues Amandine Henry n'aurait a priori rien de grave.


    Par M.S. - Hier à 17:40 | mis à jour à 13:06 - Temps de lecture : 1 min | Vu 599 fois


    Amandine Henry avait dû sortir au bout d’un quart d’heure à Dijon, samedi, en quart de finale de Coupe de France (0-2). Photo Progrès /Richard MOUILLAUD


    La milieu de terrain lyonnaise n'aura pas fait long feu à Dijon, sur la pelouse du stade des Poussots, samedi en quarts de finale de Coupe de France (victoire des Lyonnaises 0-2).

    Sortie prématurément à la 15e minute de la rencontre après un choc à l'arrière du genou droit sur un duel (contact en retard d'une Dijonnaise), Amandine Henry avait laissé sa place à la Néerlandaise Shanice van de Sanden. "J'ai ressenti une douleur après le coup. Comme je ne me sentais pas à 100%, j'ai préféré sortir et ne pas prendre de risques."

    Pas trop d'inquiétudes du côté de l'OL

    Après les blessures d'Ada Hegerberg (rupture du ligament croisé) et d'Eugénie Le Sommer (mollet), la blessure d'Amandine Henry suscitaient de l'inquiétude dans le camp lyonnais, au vu des grosses échéances avec le club (choc de D1 à Paris contre le PSG le 14 mars, quart de finale de Ligue des champions contre le Bayern Munich le 25 mars). Et en équipe de France, avec le nouveau "Tournoi de France", qui doit réunir quatre des meilleures sélections féminines à Calais et Valenciennes, courant mars.

    Le club a rassuré un peu, indiquant que la milieu de l'OL et capitaine des Bleues avait passé des examens ce lundi, et qu'il s'agirait d'un souci musculaire. "Rien d'inquiétant à l'instant T", nous a-t-on informés.

    https://www.leprogres.fr/sport/2020/...amandine-henry

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Dijon - OL
    Une victoire convaincante pour une place en demie ! (0-2)
    Publié le 15 février 2020 à 15:00:00 par MM



    Les Lyonnaises se déplaçaient sur le terrain de Dijon pour le compte des 1/4 de finale de Coupe de France. Une victoire 2 à 0 qui permet à l'OL de rejoindre le dernier carré de la compétition.


    LES TEMPS FORTS


    15'. Double occasion pour Renard sur corner. Les deux tentatives sont sauvées par Bussaglia sur sa ligne.
    25'. Van de Sanden part en 1 contre 1, dribble la gardienne mais son tir n'est pas cadré.
    29'. Tête plongeante de Majri sur un centre de Marozsan. C'est arrêté.
    43'. Parris est trouvée dans la surface mais sa frappe est trop écrasée.
    50'. BUT ! Sur un centre de Bronze, Cascarino réalise une medjer exceptionnelle pour ouvrir le score. 0-1
    55'. Percée de Lucy Bronze mais son centre passe devant la cage sans trouver preneur.
    75'. BUT ! Cascarino décale pour Parris, seule face au but, qui double la mise. 0-2
    90'. Van de Sanden part défier la gardienne mais sa frappe est trop croisée.


    RÉSUMÉ ET ENSEIGNEMENTS

    Pour ce ¼ de finale de Coupe de France, les Lyonnaises retrouvent le voisin dijonnais. Une rencontre compliquée face à une équipe difficile à manœuvrer qui était parvenue à prendre un point face aux coéquipières de Wendie Renard cette saison en championnat. Les joueuses de Jean-Luc Vasseur vont devoir se montrer réalistes pour se faciliter le match.

    Jamais deux sans trois. Troisième fois que Lyonnais et Dijonnaises se retrouvent cette saison et le moins que l’on puisse dire c’est que les entames de match se ressemblent. À l’image d’une Dzsenisfer Marozsan, bien en jambe, l’OL est impliqué et appliqué mais, malgré la supériorité technique, il est difficile de trouver des espaces dans le bloc compact dijonnais. Les Bourguignonnes mettent l’impact physique nécessaire pour gêner les tenantes du titre. Un excès d’agressivité dès les premières minutes entraine la sortie sur blessure d’Amandine Henry au quart d'heure de jeu et un remaniement tactique avec l’entrée de Shanice Van de Sanden. Les Lyonnaises sont entreprenantes et parviennent à se créer quelques situations par l’intermédiaire de Wendie Renard sur coup de pied arrêté ou Nikita Parris mais le score reste nul et vierge à la pause.

    L’OL démarre parfaitement ce second acte avec une action de grande classe réalisée par Delphine Cascarino qui réalise une madjer sur un centre de Lucy Bronze (50’). Un but qui vient justement récompenser la bonne prestation lyonnaise jusque-là. Dijon n’a plus le choix et doit se découvrir s’il veut poursuivre son aventure dans la compétition. Les joueuses de Yannick Chandioux jouent plus haut sur le terrain ce qui laisse des espaces aux Lyonnaises. Delphine Cascarino, dans un grand jour, ne se fait pas prier pour prendre l’intervalle, allait défier la gardienne dijonnaise et décaler Nikita Parris qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (75’). À un quart d’heure du terme, l’OL fait le break et s’assure une fin de match plutôt tranquille face à des Bourguignonnes qui éprouvent de grosses difficultés à se montrer dangereuses.

    Dans une rencontre où tout n’aura pas été si simple, l’essentiel est acquis pour les Lyonnaises qui se qualifient pour les ½ finale de Coupe de France. L’ouverture du score dès l’entame du second acte aura permis à l’OL de jouer plus libérer. À saluer, encore une fois, la prestation solide des Dijonnaises face à l’Olympique Lyonnais, qui sortent de la compétition la tête haute.


    LES RÉACTIONS

    Jean-Luc Vasseur :
    « On est très heureux et très satisfaits. On savait que les Dijonnaises étaient coriaces. On savait qu’il fallait effectuer un travail de sape en première mi-temps pour récolter les fruits en seconde période. On avait des certitudes sur notre jeu. On aurait pu marquer d’autres buts mais globalement la rencontre a été bien gérée. Il est trop tôt pour parler de la blessure d’Amandine. On le verra en début de semaine prochaine. Eugénie a repris la course mais pas encore l’entrainement collectif. Il faut faire attention car il reste encore des échéances importantes. »

    Amandine Henry : « On est soulagés car on savait que Dijon nous posait des problèmes à chaque match. On a su trouver les espaces pour marquer aujourd’hui. Ce n’était surement pas notre meilleure prestation mais l’essentiel est là. J’ai reçu un coup derrière le genou. On verra demain comment cela va évoluer. »


    FEUILLE DE MATCH

    Au Stade des Poussots 1 de Dijon.
    Coupe de France (1/4) : Dijon - OL 0-2 (0-0)
    Arbitre : Maika Vanderstichel.

    Buts : Cascarino (50'), Parris (75') pour l'OL.

    Dijon : Chavas - Goetsch, Trévisan, Daniel, Daughetee - Bussaglia (cap) (Stephen 85'), Nakkach, Solanet - Barbance (Declercq 77'), Bouillot (Rodrigues 89'), Lavaud. Entr : Yannick Chandioux.
    OL : Weiss - Bronze, Renard (cap), Mbock, Bacha - Kumagaï (Greenwood 80'), Henry (Van de Sanden 15') - Cascarino, Marozsan, Majri (Feller 65') - Parris. Entr : Jean-Luc Vasseur.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...inine-dijon-ol

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Distinction
    Lucy Bronze nommée par la BBC
    Publié le 15 février 2020 à 10:00:00 par OT



    La défenseure de l'OL a été nommée pour le titre de joueuse de l'année 2020 par la BBC.


    Déjà élue joueuse UEFA et sur le podium du classement du Ballon d'Or et de la FIFA, Lucy Bronze a été nommée pour le titre de joueuse de l'année 2020 par la BBC. La défenseure de l'OL et de l'équipe d'Angleterre a déjà remporté ce trophée en 2018, alors que sa coéquipière Ada Hegerberg avait décroché ce titre en 2017 et 2019. Lucy Bronze est en concurrence avec la star américaine du Reign FC Megan Rapinoe, la coéquipière de cette dernière en sélection Julie Ertz, ainsi que l'Australienne Sam Kerr et la Néerlandaise Viviane Miedema.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...mee-par-la-bbc

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Coupe de France Féminine
    Atteindre le dernier carré à Dijon (samedi 13h00, direct OLTV)
    Publié le 15 février 2020 à 06:00:00 par OT



    L'équipe féminine de l'OL est en déplacement à Dijon, pour le compte des 1/4 de finale de la Coupe de France, samedi (13h00, direct OL et OL Play).


    C'est à Dijon que les Lyonnaises vont devoir décrocher leur billet pour les 1/2 finales de la Coupe de France. Samedi, à 13h00 (direct OLTV et OL Play), l'OL va devoir se défaire d'un adversaire coriace, chez qui il avait concédé son premier match nul de la saison en championnat (0-0). Lors du match retour, au Groupama OL Training Center, les Dijonnaises avaient été proches de rééditer la performance en n'encaissant le premier but qu'à la 75ème minute de jeu (2-0).

    À chaque fois, les Lyonnaises ont dominé outrageusement leur adversaire, mais à chaque fois, elles se sont heurtées à une défense très regroupée et sont tombées sur des gardiennes en état de grâce (Emmelyne Mainguy puis Mylène Chavas). Sur le terrain synthétique de Dijon, les joueuses de Jean-Luc Vasseur tenteront, comme lors des derniers déplacements à Thonon Evian et à Marseille, de marquer rapidement pour se faciliter la tâche.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...00-direct-oltv

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Coupe de France Féminine
    Dijon - OL : Un groupe de 16 joueuses pour le 1/4 de finale
    Publié le 14 février 2020 à 13:17:37 par OT



    Jean-Luc Vasseur a dévoilé son groupe de 16 joueuses pour le déplacement à Dijon, en 1/4 de finale de la Coupe de France (samedi 13h00, direct OLTV et OL Play).


    Jean-Luc Vasseur a retenu 16 joueuses pour le déplacement à Dijon, à l'issue de la séance de veille de match effectuée vendredi matin, au Groupama OL Training Center. Pour ce 1/4 de finale de Coupe de France, l'entraîneur lyonnais sera toujours privé d'Eugénie Le Sommer (mollet). Rentrée cette semaine de sélection, Kadeisha Buchanan est quant à elle ménagée.

    Le match est à suivre samedi à 13h00 en direct sur OLTV et OL Play, avec une prise d'antenne dès 12h30.

    Groupe OL :
    Gardiennes :
    Bouhaddi, Weiss
    Défenseures : Bacha, Bronze, Cayman, Greenwood, Mbock, Renard
    Milieux : Henry, Kumagai, Majri, Marozsan
    Attaquantes : Cascarino, Feller, Parris, van de Sanden

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...-1-4-de-finale

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / OM - OL
    OM - OL : Les Lyonnaises ont haussé le ton ! (0-8)
    Publié le 08 février 2020 à 15:16:20 par sc



    Les Lyonnaises se sont imposées 8 à 0 sur le terrain de l'OM pour le compte de la 15ème journée de D1 Arkema. Naomie Feller a inscrit son premier but pour ses débuts sous ses nouvelles couleurs.


    LES TEMPS FORTS


    16'. But de Kumagai après une très belle action collective sur le côté droit. 0-1.
    40'. Penalty provoqué par Majri et transformé par Renard. 0-2.
    43'. Tir trop écrasé de Kumagai du gauche.
    49'. But de Mbock qui se joue de la défense avec un enchaînement sombrero et volée. 0-3.
    55'. Parade de Joly pour repousser une tentative de Marozsan.
    61'. But de Parris qui profite du ballon de Cascarino pour effacer la gardienne. 0-4.
    65'. But de Renard qui s'impose dans les airs. 0-5.
    68'. But de Feller qui est à la réception d'un centre de Majri. 0-6.
    73'. But de Marozsan qui reprend à bout portant un centre de Bronze. 0-7.
    89'. But de Marozsan sur penalty. 0-8.


    RÉSUMÉ ET ENSEIGNEMENTS

    Un petit mois après un 1/16 de finale de Coupe de France très largement dominé par les Lyonnaises (9-1), les deux Olympiques se retrouvaient, cette fois-ci en championnat. En déplacement sous le soleil marseillais, l’OL avait l’occasion de prendre le large en attendant le résultat du PSG à Soyaux dimanche. Comme à son habitude, l’équipe de Jean-Luc Vasseur monopolisait le ballon dès l’entame, ce qui lui permettait de trouver la faille après un quart d’heure de jeu par l’intermédiaire de Saki Kumagai. Mais sans ses deux serial buteuses que sont Ada Hegerberg et Eugénie Le Sommer, elle ne parvenait pas réellement du danger dans une défense phocéenne très bien en place. Le but du break venait finalement juste avant la pause sur un penalty de Wendie Renard. Le réalisme avait payé.

    Après une première période sur un rythme plutôt tranquille, les coéquipières de Dzsenifer Marozsan avaient clairement décidé d’accélérer le tempo. La gardienne marseillaise était débordée de travail mais elle ne pouvait rien sur le superbe enchaînement de Griedge Mbock puis le duel face à Nikita Parris, ni sur la tête de Wendie Renard. Les Marseillaises avaient totalement explosé. Arrivée en toute fin de mercato, Naomie Feller était lancée et il ne lui fallait que deux ballons pour déjà ouvrir son compteur buts. L'OL continuait de dérouler avec un huitième et dernier but signé Dzsenifer Marozsan.


    LES RÉACTIONS

    Jean-Luc Vasseur :
    « La première période a été compliquée face à une équipe agressive. On a eu du mal à se positionner. Le premier but a été important. Il fallait être sérieux. La seconde période a été plus animée. On doit être dangereux dans tous les domaines. Tout n’a pas été parfait aujourd’hui mais il faut voir les choses positivement... Le but de Naomie Feller va lui faire du bien pour qu’elle continue de s’intégrer. Elle a du talent, elle av encore marquer des buts… Le mois de février va nous permettre de travailler. Mars sera un mois compliqué avec les matches internationaux. On va récupérer des joueuses l’avant-veille ou la veille du match face à Paris. Cela m’inquiète un peu. »

    Naomie Feller : « Ce but me fait plaisir. C’est une superbe belle entrée. J’espère que cela va continuer comme ça. J’ai eu un peu de pression à mon arrivée mais mes coéquipières m’ont mis à l’aise. Je me sens bien intégrée. »

    Griedge Mbock : « On gagne avec un large score. On voulait produire du jeu et on a été efficaces. Sur mon but, j’ai eu de la réussite. Je n’ai plus de gêne ni d’appréhension après ma blessure à l’épaule. J’essaie de ne pas y penser. Je me sens super bien. »


    FEUILLE DE MATCH

    Au Stade Paul Le Cesne à Marseille.
    D1 Arkema (J15) : OM - OL 0-8 (0-2)
    Arbitre : Jennifer Maubacq.

    Buts : Kumagai (16'), Renard (sp 40'), Mbock (49'), Parris (61'), Renard (65'), Feller (68'), Marozsan (73', sp 89') pour l'OL.
    Avertissement : Altunkulac (86') à l'OM.

    OM : Joly - Laplacette, Lamarque, Pizzala (cap.), Coudon - Perret (Gherbi, 65'), Hamidou, Coton-Pelagie (Altunkulac, 83') - Caputo (Conesa, 65'), Salomon, Cardia. Entr : Christophe Parra.
    OL : Bouhaddi - Bronze, Renard (cap.), Mbock, Greenwood - Henry, Kumagai - Cascarino (van de Sanden, 61'), Marozsan, Majri (Silva, 80') - Parris (Feller, 61'). Entr : Jean-Luc Vasseur.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...l-compte-rendu

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / D1 Arkema
    OM - OL : Un groupe de 18 avec la recrue Naomie Feller
    Publié le 07 février 2020 à 12:25:43 par OT



    Jean-Luc Vasseur a dévoilé son groupe de 18 joueuses pour le déplacement à Marseille.


    La recrue Naomie Feller fait sa première apparition dans le groupe de joueuses convoquées par Jean-Luc Vasseur. Pour le déplacement à Marseille, l'entraîneur de l'OL sera en revanche toujours privé de Kadeisha Buchanan (sélection) et Eugénie Le Sommer (mollet). La jeune Grace Kazadi a elle aussi été retenue pour ce match comptant pour la 15ème journée de D1 Arkema.

    Groupe OL :
    Gardiennes :
    Bouhaddi, Weiss
    Défenseures : Bacha, Bronze, Cayman, Greenwood, Kazadi, Mbock, Renard
    Milieux : Henry, Kumagai, Majri, Marozsan
    Attaquantes : Cascarino, Feller, Parris, Silva, van de Sanden

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...-naomie-feller

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / D1 Arkema
    Déplacement à Marseille pour rester en tête (samedi 15h30)
    Publié le 07 février 2020 à 06:00:00 par OT



    Les Lyonnaises se déplacent à Marseille, samedi (15h30), pour le compte de la 15ème journée de D1 Arkema.


    Une semaine après la qualification en Coupe de France sur le terrain de Thonon Évian (2-0), les Lyonnaises retrouvent la D1 Arkema avec un Olympico à disputer à Marseille. L'objectif sera de conserver les 3 points d'avance sur le PSG, qui se déplace à Soyaux dimanche.

    Cette saison, l'OL a déjà battu deux fois l'OM. Lors de la première journée de D1, le 24 août, les joueuses de Jean-Luc Vasseur s'étaient imposées 6-0. Avant de récidiver en 1/16 de finale de la Coupe de France, le 12 janvier, avec un large succès 9-1.

    Avant-dernières du championnat avec seulement 6 points au compteur, les Marseillaises sont à 5 points de Dijon, premier non relégable. Les Lyonnaises devront donc faire respecter la hiérarchie sur le terrain synthétique du stade Paul Le Cesne pour conserver la tête de la D1 Arkema. Elles pourront pour cela compter sur le renfort offensif de la jeune recrue Naomie Feller, arrivée en prêt de Reims la semaine dernière.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...e-samedi-15h30

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / OL Access
    Nikita Parris dans OL Access : "Impossible de dire non à la meilleure équipe du monde"
    Publié le 05 février 2020 à 08:00:00 par ER



    Nikita Parris était l'invitée d'OL Access ce mardi à 18h15. Elle a évoqué divers sujets dont notamment ses coéquipières, son rôle dans l'équipe ainsi que sa vision du club et du championnat de France.


    Lucy Bronze

    Je pense que Lucy est vraiment une joueuse merveilleuse. Elle le prouve ces dernières années. Elle a beaucoup travaillé. Je suis avec Lucy depuis plusieurs années, on avait déjà joué ensemble à Manchester City notamment. Elle a du mal à se débarrasser de moi (rires). Elle m’a beaucoup aidé à m’intégrer notamment les premiers jours. Elle me disait où aller et quoi faire notamment.

    Naomie Feller
    Tout va très bien, elle s’est bien intégrée de suite. C’est une très bonne joueuse qui marque beaucoup de but. Ce n’est jamais facile de rejoindre une équipe en cours de saison mais elle s’intègre rapidement. Elle est dynamique, agressive et très rapide. C’est une force à suivre et une excellente joueuse.

    Son rôle dans l’équipe
    Ça me plait de jouer en pointe, c’est une position confortable pour moi. L’objectif est surtout de bien travailler pour l’équipe et de cultiver mon jeu. Je me suis bien intégrée dans l’équipe. J’aime mettre des buts en tant qu’attaquante, mais j’aime aussi assister les autres en les aidant à marquer également.

    Sa vision de l’OL et du championnat de France
    Je pense que Lyon est une équipe offensive qui est en opposition sur tous les matches. Il faut toujours trouver des solutions de marquer. On a vraiment de bonnes joueuses. L’OL et le PSG sont souvent en première ligne alors qu’en Angleterre 4-5 équipes se disputent le titre souvent. Je trouve que le rythme des entrainements entre la France et en Angleterre est le même. Ici je dois jouer beaucoup plus vite en match, je dois m’ajuster aux joueuses autour de moi qui sont formidables. Il faut que j’avance en tant que joueuse. C’était impossible pour moi de dire non à la meilleure équipe du monde. Il fallait que je continue à apprendre et à m’améliorer pour être toujours au top.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...dans-ol-access

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Coupe de France féminine
    L'OL se rendra à Dijon en 1/4 de finale
    Publié le 03 février 2020 à 13:12:02 par sc



    Le tirage au sort des 1/4 de finale de la Coupe de France Féminine avait lieu ce lundi au siège de la FFF.


    Qualifié ce samedi pour les 1/4 de finale de la Coupe de France Féminine après sa victoire sur le terrain de Thonon Évian, pensionnaire de D2 (2-0), l'OL connaît déjà son prochain adversaire dans la compétition. Les joueuses de Jean-Luc Vasseur effectueront un nouveau déplacement, cette fois-ci du côté de Dijon pour affronter le 10ème de la D1 Arkema. En championnat, les Lyonnaises avaient été tenues en échec en Bourgogne lors du match aller (0-0) avant de s'imposer 2 à 0 en décembre pour la manche retour. La rencontre est prévue le dimanche 16 février à 14h30.



    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...-1-4-de-finale

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Thonon Évian - OL
    Thonon Évian - OL : les Lyonnaises en 1/4 de finale (0-2)
    Publié le 01 février 2020 à 13:24:26 par sc



    Les Lyonnaises se sont imposées 2 à 0 sur le terrain de Thonon pour le compte des 1/8 de finale de Coupe de France.


    LES TEMPS FORTS


    7'. Grosse parade de la gardienne sur une reprise dans la surface de Cayman.
    17'. But de Marozsan sur un centre qui touche le poteau puis une défenseure. 0-1.
    28'. Transversale trouvée par Marozsan de loin.
    32'. Coup-franc puissant de Bacha boxé par la gardienne.
    43'. But de Renard d'une tête parfaitement placée. 0-2.
    68'. Nouvelle tête de Renard repoussée sur la ligne par une adversaire.
    90+1'. Penalty provoqué puis manqué par Cascarino.


    RÉSUMÉ ET ENSEIGNEMENTS

    Après une qualification tranquille face à l’OM au tour précédent, c’est cette fois-ci un pensionnaire de D2 qui attendait l’OL en 1/8 de finale de la Coupe de France. Sous la pluie une partie du match et sur la pelouse compliquée de Thonon-Évian, les joueuses de Jean-Luc Vasseur n’ont presque rien laissé à leurs adversaires du jour et ont largement dominé les débats malgré les conditions de jeu pas évidentes.

    Alors que la gardienne olympienne Lisa Weiss n’a vraiment rien eu à faire de la partie, les Lyonnaises se sont procuré beaucoup d’occasions de l’autre côté du terrain face à une vaillante équipe. Dzsenifer Marozsan et Wendie Renard ont bien trouvé la faille durant la première période mais le manque d’efficacité et les nombreuses parades de la gardienne adverse ne leur ont pas permis d’aggraver un peu plus encore le score. Même Delphine Cascarino butait sur cette dernière sur un penalty qu'elle avait elle-même provoqué en toute fin de match.

    Peu importe, l'essentiel est bien là avec une qualification sans problème pour les 1/4 de finale de la Coupe de France. Prochain rendez-vous en D1 Arkéma le samedi 8 février sur le terrain de l'OM.


    LES RÉACTIONS

    Jean-Luc Vasseur

    « L’objectif est atteint. On revient de ce déplacement sans blessure. Le terrain était très compliqué. Les joueuses ont été sérieuses et impliquées. On aurait aimé avoir de meilleures conditions de jeu pour la promotion du football féminin. Les intentions de mes joueuses ont été bonnes malgré le contexte. Elles ne sont jamais blasées. Elles ne me déçoivent pas... Griedge Mbock est encore un peu souffrante donc on se laisse un peu de temps. Eugénie Le Sommer court. Il y aura un retour rapide. Avec la triste nouvelle concernant Ada Hegerberg, il fallait prendre quelqu'un. On a eu peu de temps. Naomie est ravie de nous rejoindre. C'est une jeune joueuse internationale avec beaucoup de potentiel. Elle peut nous apporter. »

    Saki Kumagai
    « On n’a pas l’habitude de jouer sur un terrain comme celui-ci. Les conditions étaient difficiles. Mais on a tout de même réussi à marquer deux buts. On a maîtrisé le match. »


    FEUILLE DE MATCH

    Au Stade Joseph Moynat de Thonon Les Bains.
    Coupe de France (1/8) : Thonon Evian - OL 0-2 (0-2)
    Arbitre : Savina Elbour.

    Buts : Marozsan (17'), Renard (43') pour l'OL.
    Avertissements : Jbarah (22'), Kheli (29'), Jung (43'), Messomo (82') à Thonon. Greenwood (81') à l'OL.

    Thonon : Saunders - Blais, Gimenez, Said (El Mahssini, 79'), Palma - Jung, Mills, Khelif (Amprimo, 85') - Fayolle (cap.), Ndolo, Jbarah (Messomo, 73'). Entr : Dejan Belic.
    OL : Weiss – Bronze, Renard (cap.), Greenwood, Bacha – Kumagai (van de Sanden, 46'), Henry – Cayman, Marozsan (Silva, 72'), Cascarino – Parris (Majri, 46'). Entr : Jean-Luc Vasseur.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...l-compte-rendu

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Mercato
    Arrivée de Naomie Feller
    Publié le 31 janvier 2020 à 19:11:00 par sc



    L’Olympique Lyonnais informe de la mutation temporaire sans option d’achat jusqu’au 30 juin 2020 de l’internationale U20, championne d’Europe, Naomie Feller, en provenance du Stade de Reims.


    Championne de D2 Féminine avec le Stade de Reims lors de la saison 2018-2019, Naomie Feller a également remporté le championnat d’Europe U19 avec l’équipe de France en 2019, en compagnie de Selma Bacha et Manon Revelli, formées à l’Olympique Lyonnais, et de Melvine Malard, actuellement prêtée au FC Fleury (D1).

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...-naomie-feller

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Coupe de France Féminine
    Thonon Évian - OL : Griedge Mbock de retour dans le groupe
    Publié le 31 janvier 2020 à 13:00:00 par OT



    Jean-Luc Vasseur a dévoilé son groupe de 16 joueuses pour le déplacement à Thonon Évian.


    Jean-Luc Vasseur a convoqué un groupe de 16 joueuses pour le déplacement à Thonon Évian (D2), en 1/8 de finale de la Coupe de France Féminine. Si l'entraîneur lyonnais sera toujours privé d'Ada Hegerberg (rupture du ligament croisé du genou), Eugénie Le Sommer (mollet), et Kadeisha Buchanan (sélection), il pourra en revanche compter sur le retour de Griedge Mbock. La défenseure, victime d'une entorse de l'épaule droite lors du déplacement à Bordeaux il y a deux semaines, avait manqué la réception de Reims le week-end dernier (5-0).

    Le match des Lyonnaises sur le terrain de Thonon Évian sera à suivre en direct sur OLTV et OL Play samedi à 14h15, avec un avant-match et les conférences de presse du groupe masculin dès 13h15.

    Groupe OL :
    Gardiennes :
    Bouhaddi, Weiss
    Défenseures : Bacha, Bronze, Cayman, Greenwood, Mbock, Renard
    Milieux : Henry, Kumagai, Majri, Marozsan
    Attaquantes : Cascarino, Parris, Silva, van de Sanden

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...dans-le-groupe

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Coupe de France Féminine
    L'OL chez Thonon Évian pour passer en 1/4 (14h15 en direct sur OLTV et OL Play)
    Publié le 31 janvier 2020 à 06:00:00 par OT



    Les Lyonnaises se déplacent chez le pensionnaire de D2 Thonon Évian, samedi (14h15), en 1/8 de finale de la Coupe de France.


    Tenantes du titres, les Lyonnaises veulent poursuivre leur route en Coupe de France. Après avoir facilement éliminé l'OM en 1/16 de finale (9-1), les joueuses de Jean-Luc Vasseur se déplacent chez Thonon Évian, samedi (14h15).

    Actuelles 8ème du Groupe B de D2, les Haut-savoyardes ont dû passer par trois tours pour en arriver là. Les joueuses de Dejan Belic sont allées s'imposer chez les pensionnaires de R1 Oberhergheim (6-1), puis Nîmes (4-0), avant d'aller battre Nancy, 5ème de leur groupe de D2 (2-0).

    L'OL a déjà rencontré cette équipe lors des 1/32 de finale de la saison 2016-2017. Le club se nommait à l'époque ETG Ambilly et les Lyonnaises s'étaient facilement qualifiées 8-0, avec des doublés de Cascarino et Lavogez, et des buts de Petit, Bremer, Hamraoui et Norheim.

    Depuis, plusieurs joueuses passées par l'Academy de l'OL ont rejoint Thonon Évian : la deuxième gardienne Anaïs Bichon, ainsi que Lina Khelif, Aliya Saïd et Inès Boutaleb. Le club compte aussi dans ses rangs Allison Blais, passée par plusieurs clubs de D1, et l'internationale jordanienne Maysa Jbarah, qui avait affronté l'OL avec Grenoble en 1/2 finales la saison dernière.

    Ce 1/8 de finale de Coupe de France Féminine entre Thonon Évian et L'OL sera diffusé en direct sur OLTV et OL Play samedi à 14h15, avec un avant-match et la conférence de presse de l'équipe masculine dès 13h15.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...ltv-et-ol-play

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / OLTV
    Amel Majri dans OL ACCESS : « Je suis épanouie »
    Publié le 28 janvier 2020 à 19:14:10 par YM



    La milieu de terrain lyonnaise était présente sur le plateau d’OL ACCESS, ce mardi, et a évoqué le début d’année et l’actualité autour de la section féminine du club.


    Le début d’année des féminines

    « On veut continuer sur notre lancée après Reims. On a pris du plaisir là-bas, on a retrouvé les ingrédients pour gagner après le nul à Bordeaux et on espère poursuivre ainsi. Il faudra prendre ce match face à Thonon au sérieux. Il y a d’anciennes joueuses de l’OL là-bas et elles auront sûrement la hargne. »

    La blessure d’Ada Hegerberg
    « Ça s’est passé à l’entraînement. Ada est restée bloquée sur son pied, elle a entendu craquer. Au début, elle avait plus de peur que de mal. Finalement, ça concerne les ligaments… On est toutes attristées par cette nouvelle mais Ada est une guerrière, elle a un mental d’acier. Elle va revenir rapidement mais c’est triste... On connaît ses qualités et ce qu’elle nous apporte. C’est sûr, elle va nous manquer mais on a un effectif assez compétent et complet pour palier son absence. Nikita (Parris) et Eugénie (Le Sommer) peuvent la remplacer. Sur le terrain on se comprend bien, avec le temps des automatismes se sont crées entre Ada et moi. »



    L’empreinte de l’OL dans l’histoire du football féminin
    « On est consciente qu’on a réalisé de belles performances et qu’on est des championnes. Mais l’entendre, c’est une toute autre chose. Ça fait plaisir. Je suis contente de voir tous ces chiffres et j’espère que ça continuera. »

    Son positionnement plus haut
    « C’est la saison où je peux vraiment m’exprimer. Je ressens vraiment la confiance du coach. Je suis épanouie sur le terrain et ça me permet de tout donner. »

    Les dessous de sa prolongation
    « Ça s’est fait un peu tardivement, c’est vrai. Je voulais des certitudes concernant mon utilisation, mon nouveau poste. Je remercie le coach et également le président de m’avoir fait confiance. Je suis de la région, ma famille est ici, j’ai grandi avec l’OL. Je suis fière de continuer ici. Je suis contente et épanouie. Tout va bien. »

    Son objectif avec l’OL
    « Mon objectif est d’être performante à chaque match. Je suis fière et très contente de mon parcours. Je ne sais pas ce que je ferai plus tard mais je vais peut-être commencer à y réfléchir (rires). »

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...-suis-epanouie

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #D1Arkema - Saison terminée par Ada HEGERBERG

    Samedi dernier à la veille de la rencontre face à Reims, Ada Hegerberg avait quitté ses partenaires touchée au genou. Ce mardi, la nature de la blessure a été officialisée et le verdict est lourd.


    #D1Arkema - Saison terminée par Ada HEGERBERG


    La Norvégienne Ada Hegerberg est victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit. La date opératoire sera définie dans les prochains jours et l’indisponibilité sera cohérente avec les statistiques connues pour ce type de blessure, indique le club dans un communiqué. En tout état de cause, la saison est terminée pour la Lyonnaise qui va devoir jouer sur les trois tableaux sans son attaquante phare.

    Absente de la feuille de match dimanche, les interrogations existaient autour de la gravité de cette blessure. L'OL était resté prudent sans communiqué même si l'entraîneur avouait dimanche : « On avait l’impression que ça allait bien mais dimanche matin, elle a été un peu handicapée ». Les examens complémentaires ont confirmé la nécessité d'une opération pour celle qui avait pris part à 20 matchs depuis le début de saison, après ne pas avoir pris part à la Coupe du Monde.

    Mardi 28 Janvier 2020
    Sebastien Duret

    https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...RG_a16453.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Communiqué médical
    Blessure d'Ada Hegerberg
    Publié le 28 janvier 2020 à 15:05:00 par OL



    L’Olympique Lyonnais déplore la blessure d’Ada Hegerberg victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit.


    L’Olympique Lyonnais déplore la blessure d’Ada Hegerberg victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit, survenue à l’entraînement.

    La date opératoire sera définie dans les prochains jours et l’indisponibilité sera cohérente avec les statistiques connues pour ce type de blessure.

    L’Olympique Lyonnais va proposer à Ada les meilleures conditions chirurgicales et de réhabilitation post-opératoires pour retrouver la plénitude de ses moyens.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...dada-hegerberg

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / OL - Reims
    D1 Arkema : les Lyonnaises retrouvent la victoire contre Reims (5-0)
    Publié le 26 janvier 2020 à 19:23:00 par fh



    Après le match nul (0-0) concédé face à Bordeaux, les joueuses de Jean-Luc Vasseur s'imposent (5-0) contre Reims dans le cadre de la 14ème journée de D1 Arkema.


    LES TEMPS FORTS


    11'. BUT ! Majri reprend un centre de Cascarino et pousse le ballon au fond des filets. 1-0
    24'. Frappe enroulée de Majri repoussée par la gardienne.
    36'. Coup-franc de Majri sorti par la portière.
    41'. Parade de la gardienne sur une frappe puissante de Marozsan.
    52'. BUT ! Parris reprend de la tête un centre de Cascarino. 2-0
    54'. BUT ! Majri file au but et remporte son face à face. 3-0
    67'. BUT ! Penalty transformé par Renard. 4-0
    87'. BUT ! Silva reprend un centre de Bacha. 5-0


    RÉSUMÉ ET ENSEIGNEMENTS

    Face à Bordeaux (0-0), l’OL a laissé filer des points pour la deuxième fois de la saison après un premier nul concédé contre Dijon (0-0). Un scénario qui n’est pas au goût des Lyonnaises qui veulent rectifier le tir contre Reims. Mais c’est sans leur sérial buteuse Ada Hegerberg que les Fenottes se présentent aujourd’hui.

    En l’absence de la Norvégienne, Amel Majri prend ses responsabilités et ne perd pas de temps pour endosser le rôle de buteuse. Dès la 11ème minute, la numéro 7 ouvre le score sur un bon service de Delphine Cascarino (1-0, 11’).Totalement dominatrices, les Rhodaniennes buttent sur une portière américaine inspirée. Muée en véritable muraille, la Rémoise repousse les nombreuses tentatives, souvent à l’initiative d’Amel Majri.

    Après une première période frustrante, les joueuses de Jean-Luc Vasseur reviennent fort et trouvent de nouveau la clé. Alors qu’Amel Majri inscrit un second but, elle est rejointe par Nikita Parris et Wendie Renard au tableau des buteuses. En fin de rencontre, Jessica Silva s’illustre pour porter le score à 5-0, quelques minutes après son entrée en jeu. Avec cette réalisation, la Brésilienne ouvre son compteur en championnat.

    Après la déception perçue à Bordeaux, les protégées de Jean-Michel Aulas ont repris leur marche en avant et largue le Paris-Saint-Germain à six longueurs. Malgré les nombreuses absentes, l'OL a su faire preuve de caractère et confirme la solidité du groupe.


    LES RÉACTIONS

    Jean-Luc Vasseur :
    « A l’issue de la première mi-temps on ne menait que 1-0. Je suis content des rentrées. On avait à cœur de retrouver le chemin des filets et de l’enthousiasme. Cela nous permet de nous projeter sur les prochains matches. Alex Greenwood a fait un bon match, elle a maîtrise son poste dans l’axe. Il faut être en capacité de proposer différentes formules. On n’a pas mal d’absentes. Il faut se réinventer à chaque fois et garder la même efficacité. »

    Selma Bacha : « C’est une belle soirée. La semaine dernière on a raté notre match et aujourd’hui on s’est bien repris. Au début du match, je ratais mes centres. Mon objectif était de faire une passe décisive et j’ai réussi. Cela nous fait plaisir pour Jessica Silva. »

    Delphine Cascarino : « Après Bordeaux on devait faire beaucoup mieux et on a réussi. On a mis le pied sur le ballon. C’était important de marquer en entrée de jeu. Les autres buts sont venus plus tard, mais on n’était pas inquiètes. On a plusieurs blessées, mais nous avons un banc solide. Quoiqu’il arrive, on se donne à 100% pour être au meilleur niveau. »


    FEUILLE DE MATCH

    Au Groupama OL Training Center de Décines.
    D1 Arkema (J14) : OL - Reims 5-0 (1-0)
    Arbitre : Victoria Beyer

    But : Majri (11', 54'), Parris (52'), Renard (67'), Silva (87') à l'OL
    Avertissement : aucun

    OL : Bouhaddi - Bronze (Cayman, 72'), Renard, Greenwood, Bacha - Henry, Marozsan, Kumagai (van den Sanden, 72'), Cascarino, Parris (Silva, 82'), Majri. Entr. : Jean-Luc Vasseur.
    Reims : Tullis Joyce - Doucouré, Spinelli, Deslandes, Simon - David (Philippe, 77'), Rapp - Roux (Feller, 62'), Corboz, Romanenko - Gomes (Ouchene, 67'). Entr. : Amandine Miquel

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...rkema-ol-reims

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / D1 Arkema
    Rebondir face à Reims (dimanche 17h00)
    Publié le 26 janvier 2020 à 06:00:00 par OT



    Les Lyonnaises accueillent Reims au Groupama OL Training Center, dimanche (17h00), pour le compte de la 14ème journée de D1 Arkema.


    Alors que l'équipe masculine reçoit Toulouse au Groupama Stadium (15h00), les féminines enchaînent avec la réception de Reims au Groupama OL Training Center (17h00). Dans cette belle journée de football, les Lyonnaises vont tenter de reprendre leur marche en avant en D1 Arkema, après avoir été accrochées à Bordeaux le week-end dernier (0-0).

    Les joueuses de Jean-Luc Vasseur retrouvent Reims, chez qui elles s'étaient imposées 8-3 lors du match aller, début septembre. Ada Hegerberg s'était notamment illustrée en inscrivant un triplé, alors que l'OL avait aussi concédé 3 buts dont un doublé de la jeune pépite Naomie Feller.

    Malgré le match nul concédé à Bordeaux, l'OL est bien toujours leader de la D1 Arkema mais a vu le PSG revenir à hauteur après son succès face à Metz samedi (5-1). De son côté, le promu Reims s'accroche au maintien et reste sur une courte victoire 1-0 contre cette même équipe de Metz, lanterne rouge du championnat.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...dimanche-17h00

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / D1 Féminine
    OL - Reims : un groupe de 16 joueuses sans Le Sommer, Mbock, ni Buchanan
    Publié le 25 janvier 2020 à 11:47:00 par sc



    Jean-Luc Vasseur a dévoilé les noms des joueuses qui accueilleront Reims, dimanche, au Groupama OL Training Center, pour le compte de la 14ème journée de D1 Arkema.


    Jean-Luc Vasseur devra se passer des services de deux de ses cadres. Pour la réception de Reims à l'occasion de la 14ème journée de D1 Arkema, les Lyonnaises ne pourront pas compter sur Eugénie Le Sommer ni sur Griedge Mbock. La première est une nouvelle fois forfait à cause d'une gêne au mollet alors que la seconde continue de soigner son entorse à l'épaule subie lors du déplacement à Bordeaux la semaine dernière. Kadeisha Buchanan, retenue par le tournoi de qualifications aux JO avec le Canada, ne sera elle aussi pas de la partie.

    Gardiennes : Bouhaddi, Weiss.
    Défenseures : Bacha, Bronze, Cayman, Greenwood, Renard.
    Milieux : Kumagai, Henry, Majri, Marozsan.
    Attaquantes : Cascarino, Hegerberg, Parris, Silva, van de Sanden.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...roupe-convoque

    Laisser un commentaire:


  • ALEXOLMAPASS
    a répondu
    OL : inquiétudes autour du genou d'Ada Hegerberg

    Absente dimanche face à Reims, l'attaquante de l'OL se serait blessée au genou à l'entrainement, la veille du match de championnat. On ignore encore la gravité de sa blessure.
    Par Marion SAIVE Ada Hegerberg, meilleure buteuse de l'OL cette saison. Photo Progrès/Richard MOUILLAUD

    Annoncée dans le groupe de 16 joueuses retenues face à Reims dimanche pour la 14e journée de D1, Ada Hegerberg n'était finalement pas sur le terrain pour affronter les promues champenoises.

    La faute à une "alerte" survenue à l'entraînement, la veille du match. Selon nos informations, il s'agirait d'une blessure au genou.

    « Elle avait eu une alerte à l’entraînement samedi. On avait l’impression que ça allait bien mais dimanche matin, elle a été un peu handicapée », avait déclaré Jean-Luc Vasseur après la victoire de ses joueuses (5-0), sans confirmer que c'était bien le genou qui était touché. Par précaution, le coach lyonnais avait préféré ne pas aligner sa meilleure buteuse (23 buts depuis le début de saison toutes compétitions confondues dont 14 en championnat) et avait dit vouloir attendre le résultats d'examens complémentaires avant de s'inquiéter.

    A noter que la Norvégienne, qui n’a pas disputé la Coupe du monde l'été dernier (en raison de désaccords avec sa sélection norvégienne), a engrangé 1636 minutes de temps de jeu sur les 1800 possibles en 20 matchs cette saison, depuis la fin du mois d’août. « Il y a le temps. Il ne faut pas s’alarmer. J’espère que ce n’est pas grave mais elle garde le moral et on sera là pour elle, pour qu’elle puisse revenir au plus vite parmi nous », avait pour sa part renchéri Wendie Renard.

    Après les longues blessures chez les garçons de Memphis Depay, Jeff Reine-Adelaïde et Oumar Solet, tous trois victimes des croisés et hors du coup jusqu'à la fin de la saison, l'inquiétude règne désormais autour de l'équipe féminine, concernant la gravité de la blessure au genou de l'attaquante norvégienne...

    Côté OL, le club n'a toujours pas souhaité communiquer à ce sujet.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Le rachat du Reign FC par OL Groupe confirme les ambitions planétaires de Jean-Michel Aulas
    Philippe Jallon | 15 janvier 2020



    Pourquoi l’Olympique lyonnais (à travers OL Groupe) et Jean-Michel Aulas ont-ils acquis le Reign FC, club 100 % féminin où évoluent Megan Rapinoe et Allie Long ? Certainement pas pour faire de la figuration aux États-Unis ni pour limiter leurs ambitions au territoire états-unien. Cette emplette de luxe formalise le vœu de transformer la marque OL en plaque tournante dans l’univers féminin du football.


    Dévoilée le 10 octobre 2019, négociée dès le 25 novembre, officialisée le 19 décembre 2019 et finalisée en janvier 2020. L’acquisition du Reign FC par la maison mère de l’OL ne représente ni un coup de tête, ni un coup de dés, ni un coup isolé, ni un coût prohibitif. Il s’agit là d’une opération à la fois sportive, financière et stratégique mûrement réfléchie. Tous les éléments officiels de cette opération le confirment, de même que toutes ses implications potentielles.

    Rappel des faits

    Le Reign FC a cofondé en 2012 la NWSL (National Women’s Soccer League), dont le championnat passera de neuf clubs en 2019 à douze clubs pour la nouvelle saison qui commence en avril 2020. Établi au nord-ouest des États-Unis dans la ville de Tacoma, à une cinquantaine de kilomètres de Seattle, le Reign FC dispose à la fois d’une équipe première et d’un centre de formation de footballeuses de tout niveau, en particulier celui de l’élite.

    La championne du monde et Ballon d’or 2019, Megan Rapinoe, est la joueuse emblématique de ce club qui compte parmi son effectif la Galloise Jessica Fishlock. Les deux femmes ont déjà porté le maillot de l’OL et ont dit tout le bien qu’elles pensaient du rachat du Reign FC par Lyon.

    Une pluie de compétences

    Avant même d’évoquer le volet contractuel de la transaction proprement dite, faisons un peu de name dropping en soulignant la présence de personnages clés lors de l’annonce officielle du rachat. Il y avait bien sûr Bill et Theresa Predmore, les fondateurs et désormais actionnaires minoritaires du club américain, de même que Jean-Michel Aulas, patron de l’Olympique lyonnais et président de sa maison mère OL Groupe.

    La présence de trois autres personnes suggère un non-dit de l’opération, en l’occurrence le geste stratégique et la formidable ambition qui la sous-tendent. L’ancien basketteur Tony Parker, patron de l’Asvel (Villeurbanne), ambassadeur international de l’OL, ami personnel et partenaire en affaires d’Aulas avait fait le déplacement, de même que Sonia Bompastor, qui dirige le centre de formation des footballeuses de l’OL. Enfin, Amanda Duffy, la présidente de la NWSL, était aussi sur la tribune.

    Jean-Michel Aulas passe un contrat

    Jean-Michel Aulas, infatigable promoteur du football au féminin, ne limite plus à l’Hexagone ou à l’Europe ses ambitions pour le sport roi pratiqué par les reines du stade. Il y a fort à parier que le contrat, revu et corrigé par un bataillon de juristes, contient des clauses révélatrices à cet égard.

    Notons que lors de la présentation officielle du rachat à Tacoma, Jean-Michel Aulas n’a rien dit du patrimoine culinaire et architectural de l’ancienne capitale des Gaules. Il a d’emblée mis en avant la dimension entrepreneuriale, le pouvoir d’achat et le vif intérêt de Lyon pour les affaires à haut niveau. L’ère n’est plus à l’absorption en 2004 de la section féminine du FC Lyon, mais à la préparation d’un projet galactique, tant par le rayonnement du Reign FC, de l’OL et de leurs joueuses dans leurs propres championnats, que par l’exportation de la marque et du savoir-faire de l’OL sur l’ensemble de la planète.

    Le contrat de cession (3,15 millions d’euros) stipule que Theresa et Bill Predmore conservent 7,5 % des parts du Reign FC, que Tony Parker en acquiert 3 % et qu’OL Groupe détient 89,5 % du capital. Si Jean-Michel Aulas devient président du conseil d’administration du Reign FC, le fondateur du club continue au quotidien de le diriger (CEO) et la fondatrice reste à la tête de la Reign Academy, le centre de formation que le club consacre uniquement aux footballeuses.

    Une stratégie audacieuse

    Tous les éléments que l’on vient d’énumérer préfigurent sans nul doute une opération à grande échelle et à nombreuses ramifications. Répondons d’emblée à la question la plus basique : oui, bien sûr qu’OL Groupe et Aulas veulent remporter à la fois le championnat américain avec Reign FC et le championnat français avec l’OL. Mais il faut voir encore plus loin et offrir un enracinement encore plus profond.

    La formation voit double

    La présence de Sonia Bompastor à Tacoma en décembre dernier et le maintien de Theresa Predmore à son poste n’ont rien d’anecdotique. C’est d’abord et avant tout par la formation que les deux clubs veulent sceller l’excellence de leur coopération, autant dire de leur sororité. De fait, les deux clubs offrent une prometteuse complémentarité. L’OL est connu pour la qualité de son centre et de ses équipements de formation, comparables à ceux des hommes, tandis que le Reign FC jouit à Tacoma d’un stade beaucoup plus impressionnant que ceux où évoluent les équipes féminines en France.

    Il y a donc fort à parier que les footballeuses en centre de formation à Lyon et à Tacoma auront l’occasion d’entremêler leur destin sinon leur quotidien. La confrontation à un autre pays, à une autre langue, à un autre contexte sportif et à un autre style de jeu, tout cela permet à une footballeuse en devenir de gagner en expérience et en maturité. Même chose, d’ailleurs, pour des joueuses qui évoluent déjà dans l’équipe première. Et il est probable que les flux se feront dans les deux sens, OL-Reign et Reign-OL, pour le bien de toutes.

    Les copines d’abord

    La section féminine de l’Olympique lyonnais a compris avant beaucoup d’autres clubs l’importance d’un centre de formation performant. Le club rhodanien en tire aujourd’hui les bénéfices et engrange les titres nationaux et européens comme nul autre sur la planète foot.

    Cette excellence est appelée à devenir aussi la marque de fabrique du Reign FC (qui a naguère régné sur le football étatsunien) et de son centre de formation. Le club de Lyon y trouvera un intérêt majeur en obtenant peut-être, un droit de préemption par l’OL sur les joueuses formées à Tacoma. Car même si le plafond salarial américain est rehaussé en 2020 pour les clubs de la NWSL, les footballeuses gagnent plus à jouer chez les cadors des grands championnats européens. Un pacte préférentiel faciliterait le transfert à Lyon d’une joueuse évoluant à Tacoma. De quoi éviter que les pépites aillent dans des clubs concurrents, à l’instar de Sam Kerr vers Chelsea après son passage chez les Chicago Red Stars.

    La saisonnalité du football n’étant pas la même des deux côtés de l’Atlantique, il y a fort à parier que Lyon n’hésitera pas à payer des piges aux meilleures joueuses américaines avant le démarrage de leur championnat ou en fin de saison, donc pendant les traditionnels coups de mou des équipes françaises dont la saison commence l’été.

    Le ROI du business

    Jean-Michel Aulas est, tout le monde le sait, l’homme d’un stade. Le Groupama Stadium, c’est lui. Les joueuses du Reign FC évoluent dans le Cheney Stadium de Tacoma, qui n’a certes rien à envier au football de France, mais qui n’a pas non plus été construit pour le soccer. Le bâtisseur Aulas voudra sans doute faire construire un stade à la mesure de ses ambitions féminines à Tacoma. Ce n’est pas encore d’actualité, mais on peut déjà prendre les paris.

    Jean-Michel Aulas et Tony Parker sont, tout le monde le sait, les rois du merchandising. Ils savent vendre les maillots et l’image de leurs stars mieux que quiconque. Nul doute qu’avec Megan Rapinoe en tête de proue américaine, les ventes de maillots vont atteindre des sommets à l’OL comme chez sa nouvelle filiale.

    Encore faudra-t-il que le football au féminin gagne en popularité aux États-Unis. Non pas par rapport au foot masculin (c’est déjà fait), mais par rapport aux autres sports. La présence de la patronne de la NWSL lors de l’annonce du rachat n’est, là non plus, certainement pas anodine. L’argent d’OL Groupe et d’Aulas pourrait par exemple financer des campagnes de publicité en faveur du foot pratiqué au Reign FC et dans tout le pays. Ou financer une campagne d’image dont le porte-drapeau aurait pour nom Megan Rapinoe.

    Stratégie à double tranchant : autant Rapinoe répand l’enthousiasme quand elle approuve une initiative, autant elle se répand en sarcasmes dès lors que – Donald Trump en sait quelque chose – l’on devient son ennemi.

    Un jeu à triple bande

    L’acquisition du Reign FC ne constitue pas pour Aulas une fin en soi, mais un moyen de contribuer au rayonnement continental de la marque OL. On parle ici du continent américain, qui lui-même s’inscrit dans une stratégie lyonnaise à visée planétaire. Car l’objectif ultime de l’homme d’affaires français consiste à exporter la marque OL dans tous les continents.

    La mécanique entrepreneuriale a déjà commencé en direction de la Chine. Le chinois IDG Capital Partners possède maintenant 20 % du club lyonnais. En contrepartie, OL Groupe exporte vers la Chine son savoir-faire en matière de formation, de merchandising et de billetterie.

    On peut présumer que des synergies germeront non seulement entre l’OL et Reign FC, mais aussi entre les deux centres de formation, voire entre Lyon, Tacoma et la Chine. Cela passerait, comme on l’a suggéré ci-dessus, par des stages de joueuses dans le centre de formation partenaire, ou encore par des échanges ou des prêts de footballeuses.

    Des opérations à la fois sportives et professionnelles pourront donc naître d’un partenariat franco-américano-chinois sous l’égide de Jean-Michel Aulas. Par exemple, à travers l’organisation de matches entre les centres de formation pilotés par Sonia Bompastor et Theresa Tredmore, entre les équipes premières (mais aussi U20, U19, etc.) de l’OL et du Reign FC. Et, pourquoi pas aussi, en organisant des matches d’un championnat national dans un autre pays, ce qui expliquerait pourquoi la patronne de la NWSL s’intéresse de si près au rapprochement Reign-OL. On pourrait même organiser des matches de gala entre les deux équipes, à Lyon, à Tacoma, voire dans des stades en Chine.

    Une telle stratégie ne tient pas à la seule monétisation d’un club et de son effectif. Les footballeuses elles-mêmes ont tout à y gagner. Par l’obtention de primes, certes, mais aussi par des méthodes pédagogiques plus diversifiées et par des confrontations sportives directes susceptibles d’élever leur niveau de jeu – donc d’accroître leur propre valorisation financière.


    Photo à la une : Archives

    https://www.footdelles.com/le-rachat...-michel-aulas/

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    [D1, 13e journée] FCGB – OL (0-0) : Bordeaux a tenu tête aux leaders lyonnaises
    Publié le 19 janvier 2020 17:10



    En clôture de la 13e journée, Bordeaux accueillait l'Olympique Lyonnais en Gironde, avec un partage des points entre les deux équipes. Un résultat vécu comme une victoire par les Girondines, qui accroche pour la première fois l'OL en D1, et restent pour le moment dans la course à l'Europe derrière le Paris Saint-Germain.


    Pour les coéquipières d'Andréa Lardez, la réception de l'Olympique Lyonnais s’apparentait à un véritable test en vue de la fin de saison. Désormais installé sur le podium, Bordeaux peut-il viser plus haut au classement et aller inquiéter le duo OL-PSG ?

    L'Europe en point de mire

    Une question pour le futur du club girondin, mais qui se pose également sur cette fin de saison avec une place européenne qui reste atteignable. Bordeaux comptait seulement deux points de retard sur le Paris Saint-Germain (deuxième au classement) avant ce week-end.

    Des objectifs sur la fin de saison, et un match face à l'OL que les Bordelaises pouvaient aborder de manière libérée. Hier, la défaite de Montpellier face au Paris FC assurait aux joueuses de Pedro Martinez Losa de conserver la troisième quelle que soit l'issue de ce match face à Lyon.

    Sur la pelouse du Stade Sainte-Germaine, les Girondines ont su se montrer solides dans le travail défensif, y compris lorsque l'OL est parvenu à hausser le rythme et le ton. La première opportunité de la partie est au crédit de Nikita Parris, sur un centre d'Amel Majri. La reprise de la tête de l'attaquante anglaise ne peut pourtant accrocher le cadre (3e).

    Lyon cherche la faille et perd Mbock

    Dans le jeu, les portes sont difficiles à forcer pour l'OL, et les coups de pied arrêtés n'ont pas permis de débloquer la situation. Sur un coup franc de Dzsenifer Marozsan, la remise de la tête de Wendie Renard est proche de se transformer en passe décisive pour Ada Hegerberg, mais l'attaquante norvégienne ne peut rabattre le ballon vers le but de Romane Bruneau (19e).

    Lyon piétine et Bordeaux s'appuie sur du jeu direct, avec le duo Asseyi-Shaw aux avants-postes. Sur l'un de ces ballons en profondeur, Khadija Shaw se retrouve au duel avec Griedge Mbock. Retombée sur l'épaule droite après un contact avec l'attaquante jamaïcaine, Mbock doit sortir prématurément du terrain (36e), remplacée par Kadeisha Buchanan.

    Lyon ne parvient pas à trouver la solution avant la pause, et se sait exposé sur les quelques contres bordelais. La reprise est l'occasion de voir une équipe rhodanienne plus incisive, avec notamment Ada Hegerberg à la réception d'un centre de Dzsenifer Marozsan côté droit. Venue couper au premier poteau, l'attaquante norvégienne voit sa reprise détournée en corner par Romane Bruneau (52e).

    Un résultat qui entretient le suspense pour la fin de saison

    Cette bonne période lyonnaise ne suffit pas à changer la marque au tableau d'affichage. Alors que les minutes défilent, Bordeaux parvient aussi à frapper au but, avec Viviane Asseyi qui manque d'accrocher le cadre en contre (72e), même sort pour la tentative d'Ouleymata Sarr (83e), entrée en seconde période.

    En fin de match, Lyon offre de derniers frissons au public girondin, avec notamment Ada Hegerberg trouvée dans la surface par Dzsenifer Marozsan. Sa frappe est déviée du bout des doigts par Romane Bruneau, la gardienne bordelaise qui parvient à maintenir un score de parité dans cette rencontre (84e). Dans les arrêts de jeu, un dernier corner lyonnais conclut la partie, mais Bordeaux tient bon et obtient le partage des points face à l'OL.

    Une première pour le club en trois saisons dans l'élite, et le signe du nouveau statut acquis par Bordeaux en D1. Si au classement, les Girondines sont désormais à 4 points du PSG, l'Europe reste un objectif envisageable. Ce match nul donne également au club de la capitale le droit de rêver sur cette fin de saison, avec seulement 3 points qui séparent désormais les leaders lyonnaises du Paris Saint-Germain.


    Feuille de match

    Dimanche 19 janvier 2020, 15h – Le Bouscat (Stade Sainte Germaine) – D1 (13e journée)
    Girondines de Bordeaux – Olympique Lyonnais 0-0 (0-0)

    Arbitre :
    Stéphanie Di Benedetto
    But : /
    Avertissements : Claire Lavogez (59e) pour les Girondines de Bordeaux ; Amandine Henry (45+2), Kadeisha Buchanan (56e) pour l'Olympique Lyonnais

    Les équipes :
    Girondines de Bordeaux :
    30-R. Bruneau – 23-A. Lardez, 4-V. Gilles, 3-E. Cascarino, 22-D. Chatelin, 14-I. Jaurena, 6-C. Bilbault (cap.), 10-C. Lavogez (15-M. Garbino 68e), 7-G. Karchouni (19-S. Istillart 81e), 9-K. Shaw (11-O. Sarr 63e), 18-V. Asseyi
    Entraîneur : Pedro Martinez Losa

    Olympique Lyonnais : 16-S. Bouhaddi – 2-L. Bronze, 29-G. Mbock (21-K. Buchanan 38e), 3-W. Renard (cap.), 4-S. Bacha, 5-S. Kumagai, 6-A. Henry, 10-D. Marozsan, 17-N. Parris (20-D. Cascarino 76e), 7-A. Majri (11-S. Van de Sanden 77e), 14-A. Hegerberg
    Entraîneur : Jean-Luc Vasseur

    Hichem Djemai

    https://www.coeursdefoot.fr/event/-d...rs-lyonnaises/

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X