Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[OL Féminines] Articles de presse et d'internet (sans blabla)

Réduire
Ceci est une discussion importante.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Rem56
    a répondu
    Pour la énième fois, ceci est un topic d'articles de presse SANS BLABLA et concernant l'actualité de l'Olympique Lyonnais (club, staff, joueuses) et non du football féminin en général. Prière de retranscrire les articles en intégralité (c/c + lien de la source obligatoire) SANS AUCUN COMMENTAIRE, comme il a été fait de trop nombreuses fois ici-même par plusieurs forumeurs qui ne savent pas lire et comprendre son intitulé. Prière de respecter les consignes pour raisons de lisibilité !!! Pour réagir à l'actualité, veuillez utiliser les autres topics appropriés :
    Merci d'avance

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Club / Interview
    Cécile Locatelli : « L’Olympique Lyonnais a fait bouger les lignes »
    Publié le 30 mars 2020 à 13:51:17 par SC / ER



    Il y a 50 ans, la Fédération française de football reconnaissait le football féminin. En 5O ans, la discipline a vu son nombre de licenciées se multiplier par 100 : plus de 200 000 maintenant. Cécile Locatelli (directrice du pôle espoir de Lyon et entraîneure de l’Equipe de France féminine des moins de 17 ans), explique dans cet entretien ce que représente cet anniversaire.


    Cette reconnaissance du football féminin en 1970 par la FFF a permis de structurer tout ce qui se faisait avant. Il y a des choses qui se passaient avant 1970 qui étaient non officielles. Cette reconnaissance a permis : d’aboutir sur la structuration d’un championnat de France avec des équipes officiellement reconnues par la FFF.

    Une énorme avancée :
    Oui puisque ça a permis d’intégrer des structures garçons, d’accéder à des clubs, d’avoir aussi une structure d’accueil qui permettait aux filles d’avoir des entrainements réguliers, des entraineurs fixes, des dirigeants, qui permettaient aux filles de jouer tous les week-ends dans un cadre bien plus précis qu’avant.

    Peut-on dire qu’à partir de 2004, l’OL contribue à faire monter en puissance ce football féminin ?
    Même avant 2004, pour l’avoir vécu, avant l’Olympique Lyonnais, il y a eu le FC Lyon qui était pour moi l’antichambre de l’Olympique Lyonnais. C’était aussi un club assez précurseur qui a remporté quatre titres de championnes de France, de challenge de France pour après basculer Olympique Lyonnais donc au niveau lyonnais il y avait déjà une bonne base. Après avec l’intégration en 2004 à l’OL a renforcé ses structures. Et Jean Michel Aulas a eu l’intelligence de reprendre un club qui fonctionnait bien et de l’amener de main de maître là où il est maintenant. Je pense que l’Olympique Lyonnais a fait bouger les lignes mais il ne faut pas oublier Louis Nicollin avec Montpellier qui avait été l’un des premiers si ce n’est le premier à vouloir amener des joueuses au niveau professionnelles. Autre point à noter, Jean-Michel Aulas a traité de la même manière : le foot de filles et celui des garçons. Il a poussé ensuite d’autres clubs comme le PSG, Bordeaux à prendre son exemple.

    Pour terminer ces 50 ans en une phrase :
    Une phrase s’est compliquée, mais moi je suis heureuse de pouvoir dire à mes enfants et que maintenant mes enfants me disent qu’il n’y a pas de différence entre l’accès au football des garçons et au football des filles. Avant quand une fille demandait à sa maman ou à son papa si elle pouvait faire du foot c’était compliqué. Maintenant cela devient de plus en plus facile. Une petite fille peut faire du foot de partout et comme elle veut, et surtout sans avoir de remarques particulières de qui que ce soit. Bravo.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...elli-interview

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Interview
    Grace Kazadi : « restez chez vous »
    Publié le 30 mars 2020 à 10:51:00 par ER



    Notre joueuse Grace Kazadi s'est exprimée pour les médias de l'OL en ce qui concerne la période de confinement.


    « Je cours et je suis à la lettre le programme de Romain. J’essaye de ne pas me coucher trop tard et de garder une alimentation saine. Je regarde aussi pas mal Netflix. J’ai un petit message pour les supporters. Prenez soins de vous et de vos proches mais surtout restez chez vous. »

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...w-grace-kazadi

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu

    Eugénie Le Sommer dans ses œuvres face au PSG en 2015. © Olivier Chassignole

    Eugénie Le Sommer : « Je vais garder mes petites frustrations de footballeuse pour moi »
    Julien HUET - 29 mars 2020, 16h51

    L’attaquante de l’Olympique Lyonnais et de l’équipe de France Eugénie Le Sommer nous raconte son quotidien depuis le début du confinement. Propos recueillis par Julien Huët.


    Comment vivez-vous la situation actuelle ?
    Plutôt bien. Pour l’instant ça va. J’ai un programme d’entretien physique à respecter, cela occupe bien mes journées et me permet de garder le rythme.

    Vous efforcez-vous de garder certains repères, par exemple en mettant le réveil ?
    Oui même si je vous avoue que je ne le mets pas aussi tôt que d’habitude (sourires). En général, j’effectue mes séances de sport de 11h30 à 13h30. C’est marrant, même en confinement, je trouve qu’on s’habitude vite à un rythme.

    Envoyez-vous un compte rendu au staff ?
    Non, pas du tout. C’est un peu comme l’entretien physique pendant les vacances d’été : c’est toi et ta responsabilité. J’estime que c’est normal de faire du sport car c’est mon métier. Je dois garder la forme pour être prête quand les compétitions reprendront.

    Le ballon doit vous manquer ?
    Le football me manque. L’entretien physique, c’est bien pour le corps mais ce n’est pas notre quotidien de footballeuse. D’ordinaire, à l’entraînement, on tire au but, on fait des matches… C’est une petite frustration mais qui n’est rien par rapport à ce que vivent certaines personnes. Je ne suis pas à plaindre, je vais donc garder mes petites frustrations de footballeuse pour moi. Et puis, malgré tout, je touche un peu le ballon dans mon jardin avec des jonglages ou des petits circuits techniques.

    Sur Instagram, on voit justement que vous lancez des défis sportifs à vos abonnés ?
    Je suis assez connectée, cela permet de garder le contact avec ma communauté. Si je peux donner un petit peu de baume au cœur aux gens, je le fais volontiers. C’est aussi pour donner des idées afin de continuer à pratiquer des activités sportives à la maison.

    Avec environ 500 000 abonnés sur vos différents réseaux, vous sentez-vous investie d’une certaine responsabilité ?
    Un petit peu. Ma voix porte, j’essaie de l’utiliser à bon escient. On m’a demandé de faire passer des messages et la voix des sportifs porte peut-être plus que celle du gouvernement chez certains, notamment chez les jeunes. J’essaie de montrer l’exemple : je ne suis pas sortie depuis le confinement, à part deux fois pour courir, c’est mon fiancé qui fait les courses et, pour le moment, je survis (rires). Le meilleur moyen de vaincre l’épidémie, c’est de rester chez nous. C’est désolant de voir certains ne pas respecter les consignes.

    La vie de vestiaire vous manque-t-elle ?
    Un petit peu mais on garde contact avec des appels visio. Je m’y suis pas mal mis. On a également un groupe WhatsApp entre coéquipières.

    Certains en profitent pour faire du rangement, et vous ?
    C’est vrai que j’ai fait certaines tâches que je repoussais régulièrement : rangement, ménage…

    Comme beaucoup, jouez-vous à la console et regardez-vous des séries ?
    Je joue un peu à FIFA mais aussi à Call of Duty. Même si je ne suis pas très bonne, je trouve ça marrant. Ma série du moment, c’est Élite, une série espagnole sur Netflix.

    Votre mariage est prévu au mois de juin. Restez-vous sereine ?
    Oui et non. C’est au mois de juin, je me dis que cela devrait aller mieux mais aussi que ça va arriver très vite… Ma crainte, c’est aussi d’avoir des matches à jouer et c’est ce qui risque d’arriver… On ne peut pas se projeter, c’est ce qui est le plus dur.

    https://tribunedelyon.fr/2020/03/29/...euse-pour-moi/

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Interview
    Naomie Feller : « Ma période de confinement se passe plutôt bien »
    Publié le 25 mars 2020 à 11:59:10 par ER



    Notre joueuse Naomie Feller s'est livrée pour les médias de l'OL à propos de sa situation pendant la période de confinement.


    « Ma période de confinement se passe plutôt bien. J’ai retrouvé ma famille, ça me fait du bien d’être avec eux même si l’équipe, le staff et les terrains me manquent beaucoup. Pour m’occuper hormis le programme sportif je fais des jeux de sociétés et je joue avec mes nièces et neveux. Je regarde aussi des séries que je mets en anglais pour perfectionner mon anglais car je suis… bof (rires). Vous nous manquez et on a hâte de vous retrouver. Prenez bien soins de vous et à très vite ».

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...-naomie-feller

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    FOOTBALL - OL
    Lucy Bronze honorée par la BBC

    La joueuse de l'Olympique Lyonnais a été élue meilleure joueuse de l'année par le principal média britannique de radio-télévision.


    24 mars 2020 à 19:27 | mis à jour à 19:43 - Temps de lecture :


    Lucy Bronze. Photo Progrès/Stéphane GUIOCHON


    Encore une distinction individuelle pour Lucy Bronze. Dauphine de Megan Rapinoe pour Ballon d'Or 2019, la joueuse de l'Olympique Lyonnais a été sacrée meilleure joueuse de l'année selon la chaîne britannique BBC.

    La championne de France et d'Europe, demi-finaliste de la coupe du monde avec l'Angleterre, devance dans ce classement la Néerlandaise d'Arsenal Vivianne Miedema et l'Américaine d'OL Reign FC, Megan Rapinoe.

    "Lors des deux dernières années, j'ai beaucoup changé en tant que personne et leader, explique-t-elle à la BBC. J'aime penser que mon jeu s'est amélioré mais j'ai surtout grandi en tant que personne. C'est normal à l'approche de la trentaine. Quand j'étais jeune, je voulais juste jouer et gagner. Maintenant, j'ai un rôle plus important pour aider Lyon et l'Angleterre à gagner."

    https://www.leprogres.fr/sport/2020/...ree-par-la-bbc

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Interview
    Lisa Weiss : « C’est nécessaire et important de suivre les instructions »
    Publié le 24 mars 2020 à 13:30:05 par ER



    Notre gardienne allemande Lisa Weiss s'est exprimée pour les médias de l'OL à propos de cette période de confinement.


    « Un petit bonjour depuis ma quarantaine ! J’espère que tout le monde va bien et que vous êtes en bonne santé à la maison. Depuis une semaine, on n’est plus autorisé à sortir, sauf si nous avons besoin de quelque chose d’important comme faire les courses, sortir son chien ou pratiquer une activité physique sur présentation d’une attestation. La vie est un peu plus tranquille en ce moment. C’était bizarre au début de devoir rester confiné chez soi mais avec l’attestation, je ne me sens pas en prison. C’est nécessaire et important de suivre les instructions. J’espère que vous en faites tous de même pour aider le gouvernement et faire en sorte que le virus ne se propage pas. C’est une vie différente mais il faut s’habituer. Il faut faire le nécessaire. Quand je ne suis pas sur mon vélo ou en train de faire une séance d’entrainement donnée par le préparateur physique, je fais des choses normales, comme tout le monde en ce moment. Je reste à la maison, je regarde des séries et des films. J’appelle ma famille et mes amis, j’ai même fait un puzzle ! Quand j’étais petite, j’en faisais beaucoup et actuellement on a beaucoup de temps pour des choses comme cela. Je passe aussi beaucoup de temps dans la cuisine. J’essaye de nouvelles recettes, de développer mes compétences culinaires et j’espère bien faire des progrès à l’issue de cette période. »

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...iew-lisa-weiss

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Récompense
    Lucy Bronze élue BBC Women's footballer of the year 2020
    Publié le 24 mars 2020 à 13:03:24 par ER




    La joueuse Anglaise de l'Olympique Lyonnais Lucy Bronze a été élue BBC Women's footballer of the year 2020. Celle qui avait remporté la dernière Women Champions League et avait terminé terminé troisième au précédent mondial avec l'équipe nationale d'Angleterre est honorée avec cette belle récompense. Actuellement en tête du classement de D1 Arkema avec l'OL et toujours en lice en C1, Lucy Bronze pourrait, encore une fois cette année, étoffer son palmarès avec le club rhodanien.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...er-of-the-year

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Interview
    Selma Bacha : « Je pense que l’on n’est pas à plaindre »
    Publié le 23 mars 2020 à 09:34:54 par ER



    Notre joueuse Selma Bacha s'est exprimée pour les médias de l'OL en cette période de confinement.


    « Pour garder la forme j’ai le programme de Romain Segui (préparateur physique), ça demande beaucoup d’efforts et ça m’occupe bien. Il y a beaucoup de choses à faire en confinement, il y a Fifa 20 et je regarde les séries sur Netflix, je fais du rangement et je joue à des jeux de société. La période de confinement je la vis plutôt bien et je pense que l’on n’est pas à plaindre. »

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...acha-interview

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Interview
    Eugénie Le Sommer : « J’essaye de vivre la période de confinement du mieux possible en restant très positive »
    Publié le 22 mars 2020 à 10:38:21 par ER



    Notre joueuse Eugénie Le Sommer s'est livrée pour les médias de l'OL en cette période de confinement.


    « J’essaye de vivre la période de confinement du mieux possible en restant très positive. Je suis beaucoup les actualités pour savoir ce qu’il se passe dans le pays. Notre préparateur nous a envoyé un programme avec des vidéos, c’est important pour nous car notre corps c’est notre outil de travail. Ça rythme également mes journées. Un petit message aux supporters, ce n’est pas facile en ce moment mais vous pouvez nous suivre sur les réseaux sociaux pour voir un petit peu notre quotidien. »

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...view-le-sommer

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Interview
    Romain Segui : « Tout est individualisé en fonction des performances »
    Publié le 18 mars 2020 à 13:57:56 par ER



    Le préparateur physique des féminines de l'Olympique Lyonnais Romain Segui s'est exprimé au micro des médias du club afin d'expliquer comment est-ce que les joueuses procèdent pour continuer à s'entrainer tout en étant confinées chez elles.


    « Quotidiennement elles débutent leur séance par un travail préventif, notamment sur les différents groupes musculaires que je leur demande de faire et illustré par des photos. Ensuite, elles ont un travail technique. On leur a fourni un ballon et du matériel de préparation physique que l’on a au club. Elles ont chacune leur paquetage. Le travail technique se fait sous la forme de jonglage, de passes contre un mur et de contrôles. Ensuite il y a également le cardio, soit avec de la course ou du vélo à différente intensité. Tout est individualisé en fonction des performances qu’elles ont eu sur les tests. Chacune a des distances à atteindre et des temps à respecter. Et pour finir il y a le travail musculaire, plutôt sous forme ludique mais avec l’esprit du cardio-vasculaire. C’est comme du cross fit décliné en plusieurs formes. Elles sont aussi illustrées dans le programme ces postures et chaque jour les joueuses reçoivent des vidéos de ma part pour donner vie aux photos et pour qu’elles comprennent mieux ce qu’elles ont à faire. Nos contacts se font par un groupe WhatsApp "Prépa athlétique" que j’avais déjà créé en début de saison. Elles ont les programmes et peuvent me contacter à tout moment. On a des échanges aussi pour s’adapter en raison de leur état de forme. Si elles sont moins bien un jour, j’adapte la séance pour ces filles-là. On essaye également de faire vivre le groupe via des challenges en proposant les mêmes exercices. »

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...w-romain-segui

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Transfert
    Shirley Cruz rejoint OL Reign
    Publié le 18 mars 2020 à 11:10:52 par ER



    La milieu offensive Shirley Cruz a tout récemment rejoint le club partenaire de l’Olympique Lyonnais, OL Reign. Déjà passé par le club rhodanien justement, elle évoluera sous les ordres de Farid Benstiti comme c’était le cas à Lyon entre 2006 et 2010.


    Shirley Cruz Traña, de son nom complet, vient tout juste de rejoindre OL Reign ce mardi du côté des États-Unis. Elle a signé un contrat d’un an et jouera aux côtés de la dernière ballon d’or et icône du football féminin, Megan Rapinoe. Farid Benstiti, récemment nommé entraineur suite à l’annonce du partenariat du Reign FC avec l’OL, en avait fait une de ses priorités et comptera pleinement sur la capacité de Shirley Cruz à apporter son expérience et ses qualités outre-Atlantique.



    La joueuse de 34 ans a déjà connu une longue et belle carrière. En effet, elle commence notamment son parcours professionnel du côté de l’Olympique Lyonnais lors de la saison 2006-2007. Elle restera d’ailleurs entre Rhône et Saône jusqu’en 2012. Un passage lyonnais marqué par les nombreux trophées remportés puisqu’elle compte six championnats de France, deux coupes de France ainsi que deux Champions Leagues. Elle joue, au total, 173 rencontres sous les couleurs rouge et bleu durant lesquelles elle inscrit 37 buts notamment.



    Après cela elle passe par le PSG de 2012 à 2018 avant de s’exiler une année en Chine. Elle finit par revenir jouer dans son pays natal qu’est le Costa Rica durant la saison précédente. Mais il en fallait plus pour penser que Shirley Cruz était sur la fin puisqu’en acceptant de relever encore un nouveau défi en National Women’s Soccer League, la Costaricienne montre qu’elle est encore parfaitement apte à faire chavirer le cœur des supporters grâce à son talent footballistique.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...ruz-a-ol-reign

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Interview
    La réaction de Jean-Luc Vasseur
    Publié le 13 mars 2020 à 16:02:53 par sc



    L'entraîneur de l'équipe féminine, Jean-Luc Vasseur, s'est lui aussi exprimé au micro d'OLTV pour réagir à la suspension de toutes les compétitions.

    « On a écouté l’allocution du président de la République pour connaître la tendance. La société souffre et il faut s’adapter. La fédération a pris une position ferme et on l’accepte. On doit s’adapter aujourd’hui. J’ai averti les filles du processus. On n’aura pas de match pendant un petit moment. Cette absence de deadline nous gêne un peu dans l’organisation. Il n’y a pas de match ce week-end donc je vais laisser les joueuses au repos. Elles reviennent de sélections et ont besoin de souffler un peu. On va soigner les bobos comme Delphine Cascarino. Je veux garder mes joueuses le plus possible à l’entraînement. C’est compliqué à manager mais on ne s’arrête pas de s’entraîner. »

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...an-luc-vasseur

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / OL Reign
    L'heure de la reprise a sonné !
    Publié le 13 mars 2020 à 08:30:00 par OT



    L'équipe de la franchise américaine de football féminin acquise par l'OL a débuté sa préparation de saison cette semaine.


    C'est une nouvelle aventure qui a débuté cette semaine à Seattle pour l'équipe d'OL Reign, la franchise américaine de football féminin acquise par l'OL. Alors que la première journée de championnat, la NWSL, aura lieu le 18 avril sur le terrain de Washington Spirit, les joueuses d'OL Reign ont retrouvé le chemin de l'entraînement cette semaine, sous les ordres de leur nouvel entraîneur Farid Benstiti.



    L'ancien joueur professionnel formé à l'OL, puis devenu premier entraîneur de l'équipe féminine de l'OL (de 2004 à 2010) avant de connaître des expériences en Russie et en Chine, a pris ses marques avec son groupe de joueuses et son staff. En attendant la star Megan Rapinoe qui effectuera son retour le 17 avril, après avoir disputé la SheBelieves Cup avec les USA, et 4 joueuses (Barnes, Catley, Jenkins, Huerta) qui terminent la saison avec la W-League australienne, les premiers entraînements ont eu lieu cette semaine.



    L'effectif d'OL Reign compte 23 joueuses sous contrat, 1 joueuse repêchée lors de la draft, et 7 joueuses invitées. Figurent les recrues Ashley, Brooks, Huerta, Weatherholt et Hedge. Les visages les plus connus sont ceux des internationales américaines championnes du monde Megan Rapinoe et Allie Long. La bonne nouvelle est aussi le retour de l'internationale galloise passée par l'OL Jessica Fishlock, blessée au genou la saison dernière. Figurent également dans cet effectif la gardienne passée par Montpellier Casey Murphy, et l'Anglaise Jodie Taylor.



    Farid Benstiti sera accompagné dans son staff par ses adjoints Sam Laity, présent depuis la création de l'équipe, et Carrie Kveton, qui a affronté l'OL avec le Fotuna Hjørring en Women's Champions League cette saison. Ljupco Kmetovski aura en charge l'entraînement des gardiennes, Matt Dorman l'analyse vidéo, et Nick Leman sera directeur de la haute performance.


    Prochains évènements d'OL Reign :

    - 29/03 : Match de préparation OL Reign - USA U23
    - 01/04 : Match de préparation Chicago Red Stars - OL Reign
    - 04/04 : Match de préparation Portland Thorns - OL Reign

    - 18/04 : NSWL J1 Washington Spirit - OL Reign
    - 26/04 : NSWL J2 Sky Blue FC - OL Reign
    - 03/05 : NWSL J3 OL Reign - Chicago Red Stars

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...eprise-a-sonne

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Communiqué
    L'Olympique Lyonnais s'insurge contre la décision de la Fédération Française de Football
    Publié le 10 mars 2020 à 18:30:37 par sc




    L’Olympique Lyonnais s’insurge contre la décision, rendue ce mardi soir par la Fédération Française de Football, de maintenir le match PSG – OL au samedi 14 mars malgré les recommandations du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) de décaler la rencontre au 4 avril prochain.


    Cette décision rendue tardivement, à quatre jours du match, est en totale contradiction avec les principes d’intégrité des joueuses et met en cause l’équité de la compétition. L’Olympique Lyonnais se voit contraint, selon la Charte d’Éthique et de Déontologie du Football, de se passer d’au minimum trois joueuses internationales (Alex Greenwood, Nikita Parris et Saki Kumagai) qui participent actuellement à la Shebelieves Cup aux États-Unis avec leurs sélections respectives, auxquelles s’ajoutent aussi quatre joueuses blessées dont Ada Hegerberg, Jessica Silva, Lucy Bronze et Delphine Cascarino, blessée avec la sélection, qui devrait être elle aussi forfait, et qui ne disputera pas le dernier match de l’Équipe de France face aux Pays-Bas ce soir.

    Outre l’aspect sportif, cette attitude inflexible de la FFF va également à l’encontre des intérêts et de la promotion du football féminin.

    L’Olympique Lyonnais avait pourtant proposé plusieurs autres dates pour cette rencontre, samedi 29 février, lundi 16 mars mais aussi l’inversion de deux journées de championnat. C’est donc diminué, frustré et de plus sans ses supporters, que l’Olympique Lyonnais devrait se rendre à Jean Bouin pour le choc de la D1 Féminine, ce samedi 14 mars : PSG – OL, match décisif dans l’attribution du titre de Championne de France où le PSG pointe à trois longueurs de l’OL au classement avant cette rencontre.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...l-en-d1-arkema

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #D1Arkema - PSG - LYON : la FFF refuse la proposition du CNOSF

    Alors que des restrictions ont été ordonnés pour l'organisation des événements en public en raison du Coronavirus, la FFF devait aussi statuer sur la proposition du conciliateur du CNOSF concernant la date de PSG - Lyon prévu ce samedi 14 mars

    Katoto et Bronze en action (photo Le Progrès)
    Katoto et Bronze en action (photo Le Progrès)



    Après avoir alerté sur la tenue au samedi de la rencontre de D1 Arkema entre le PSG et Lyon soit à peine trois jours après certaines rencontres internationales dont la SheBelieves Cup, l'OL n'avait pas obtenu gain de cause pour la programmation au dimanche 15 mars ou à un autre jour du choc du championnat. Le club du Président Jean-Michel Aulas avait saisi le Comité National Olympique et Sportif. Ce dernier a rendu le 6 mars un avis sur la saisine lyonnaise.

    Le conciliateur du CNOSF a proposé aux différentes parties prenantes de jouer le match, comptant pour la 17ème journée de D1, le 4 avril prochain afin de respecter l’intégrité physique des joueuses, l’équité de la compétition et l’intérêt du diffuseur Canal+ , a relayé vendredi dernier l’Olympique Lyonnais.

    Le PSG de son côté souhaitait le maintien au samedi 14 mars. Cependant dans ce dossier, la Fédération Française de Football devait rendre décision sur cette proposition du CNOSF dont l'avis est uniquement consultatif et non décisionnaire.

    Dans un communiqué paru sur le site de la FFF, La Fédération française a refusé ce mardi la proposition de conciliation du CNOSF de reporter au samedi 4 avril le choc de la D1 féminine entre le PSG et l'OL. Celui-ci reste donc toujours programmé ce samedi, à 15h30, au stade Jean-Bouin.

    La FFF s'était déjà prononcée pour maintenir le duel ce samedi et non le décaler au dimanche 15 mars comme demandé par l'OL, qui souhaitait un jour de récupération supplémentaire pour ses internationales, dont trois sont engagées dans un tournoi amical aux États-Unis. L'avis du CNOSF n'a donc pas été suivi par la FFF.

    PSG - OL à huis clos ou à moins d'un millier de spectateurs

    Autre impact sur cette rencontre, la décision ministérielle de ce lundi d'interdire les événements de plus de 1 000 personnes. Avec 5 200 billets vendus pour la rencontre au stade Jean Bouin, le PSG va devoir une décision sur la procédure à tenir. Alors que les rencontres sportives semblent pour la plupart vouées à se jouer à huis clos, la FFF a précisé aux clubs nationaux que à compter de ce mardi et jusqu’au 15 avril 2020, toutes nos rencontres ne peuvent se jouer devant plus de 1000 personnes maximum (acteurs du jeu, personnes ayant un rôle sur le match et spectateurs compris). Localement, certaines préfectures pourront aller au-delà et décider d’autoriser uniquement les rencontres dépourvues de public. La décision du Préfet de Paris reste désormais à être annoncée.

    Mardi 10 Mars 2020
    Sebastien Duret

    https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...SF_a16552.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    D1 féminine : le choc PSG - Lyon maintenu au 14 mars mais peut-être délocalisé

    La fédération française de football a annoncé que le le match décisif du championnat se disputera bien le samedi 14 mars. Mais le PSG étudie la possibilité de délocaliser la rencontre, initialement prévu au Stade Jean-Bouin, au Camp des Loges pour éviter le huis clos.



    Le match au sommet de la D1 féminine pourrait se disputer au camp des Loges afin d’achpper au huis clos total. LP/ Icon Sport/ Dave Winter

    Par A.D. ET F.Gi.
    Le 10 mars 2020 à 17h50, modifié le 10 mars 2020 à 19h50


    La fédération française (FFF) n'a pas suivi la proposition de conciliation du CNOSF (comité national olympique et sportif français) de reporter au samedi 4 avril le choc de la D1 féminine. Lors de la réunion du Comex ce mardi après-midi, la FFF a décidé que la rencontre phare de la 17e journée de D1 féminine décisive pour le titre entre le PSG et Lyon se jouerait bien le samedi 14 mars à 14h30. Il ne reste plus désormais qu'à déterminer le stade qui accueillera la rencontre. Si elles évoluent au stade Jean-Bouin, les Parisiennes disputeraient cette rencontre à huis-clos à cause de l'épidémie du conoravirus. Mais le club de la capitale étudie la possibilité de délocaliser la rencontre au Camp des Loges. Le stade Georges-Lefèvre pourrait, en effet, accueillir 1000 personnes (staff et spectateurs compris). La FFF attend une réponse du PSG.

    C'est donc presque la fin d'un feuilleton démarré il y a presque deux semaines. Lyon avait demandé à la FFF de changer la date en raison de la participation de trois de ses joueuses (Alex Greenwood, Nikita Parris et Saki Kumagai) à la SheBelievesCup aux Etats-Unis la semaine précédente, contre une (Irene Paredes) côté parisien. Le tournoi se terminera dans la nuit de mercredi à jeudi soit 48 heures avant le choc entre le leader du championnat Lyon et son dauphin le PSG.

    Cette décision met en colère le club rhodanien qui a réagi via un communiqué. « L'Olympique Lyonnais s'insurge contre la décision, rendue ce mardi soir par la Fédération Française de Football, de maintenir le match PSG – OL au samedi 14 mars malgré les recommandations du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) de décaler la rencontre au 4 avril prochain. Cette décision rendue tardivement, à quatre jours du match, est en totale contradiction avec les principes d'intégrité des joueuses et met en cause l'équité de la compétition. »

    http://www.leparisien.fr/sports/d1-f...20-8276811.php

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Football - D1 Féminine
    La FFF maintient le choc PSG-OL au 14 mars, à huis clos

    La Fédération française de football a tranché: le choc PSG-Lyon du Championnat de France féminin aura bien lieu le 14 mars comme prévu, malgré l’opposition du club rhodanien et une proposition de médiation du comité olympique, rejetée mardi par la FFF.


    17:40 - Temps de lecture :


    Delphine Cascarino 9e journée de D1 Féminine saison 2019 2020 : OL PSG au Groupama Stadium le 16 novembre 2019 - Lyon PSG - OL Paris - Lyon Paris Photo Progrès/Richard MOUILLAUD


    «Le Comité exécutif de la Fédération Française de Football a refusé la proposition de conciliation du CNOSF (Comité national sportif et olympique français, ndlr) de reporter au samedi 4 avril le match Paris Saint-Germain - Olympique Lyonnais», a indiqué sur son site la FFF.

    Le match se disputera à huis clos, conformément aux mesures prises pour contenir l’épidémie de nouveau coronavirus.

    Le club de Jean-Michel Aulas contestait de devoir jouer cette rencontre déterminante pour le titre le 14 mars (15H30), deux jours après le retour de trois Lyonnaises mais aussi d’une Parisienne, engagées avec leurs sélections aux États-Unis.

    Les Anglaises Alex Greenwood et Nikita Parris, la Japonaise Saki Kumagai ainsi que l’Espagnole du PSG Irene Paredes disputent actuellement au Texas la SheBelieves Cup, un tournoi amical international.

    Saisi par l’OL, le CNOSF avait proposé de reporter le match PSG-Lyon au 4 avril, ce qui impliquait de reprogrammer également les matches PSG-Reims et OL-Soyaux prévus ce week-end là.
    Championnes de France sans discontinuer depuis 2007, les Lyonnaises n’ont que trois points d’avance sur les Parisiennes avant l’affiche du week-end.

    Face à la crise sanitaire liée au coronavirus, le gouvernement a décidé d’interdire tous les rassemblements de plus de 1.000 personnes. A titre d’exemple, le match amical de l’équipe de France féminine de football prévu mardi (21H00) à Valenciennes contre les Pays-Bas se disputera à huis clos.

    https://www.leprogres.fr/sport/2020/...rs-a-huis-clos

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Communiqué
    D1 Arkema - PSG / OL : Le CNOSF a entendu les arguments de l’OL
    Publié le 06 mars 2020 à 15:13:12 par ER




    L’Olympique Lyonnais apprécie la décision rendue par le CNOSF à propos de la programmation du match décisif de D1 Féminine PSG – OL. Le conciliateur a entendu les arguments de l’Olympique Lyonnais et propose aux différentes parties prenantes de jouer le match, comptant pour la 17ème journée de D1, le 4 avril prochain afin de respecter l’intégrité physique des joueuses, l’équité de la compétition et l’intérêt du diffuseur Canal+ , ce qui est conforme à la demande de l’Olympique Lyonnais. L’Olympique Lyonnais attend désormais avec sérénité le retour de la Fédération Française de Football, à laquelle revient la décision finale de confirmer la recommandation faite par le CNOSF.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art.../communique-ol

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #D1Arkema - Programmation de la 17e journée : PSG - OL maintenu au samedi, l'OL saisit le CNOSF

    Les dates et horaires ont été actualisées ce mardi 25 février sur le site de la FFF. PSG - OL reste fixé au samedi 14 mars et à noter que les six rencontres sont programmés sur cinq créneaux différents dont deux autours de rencontres de Ligue 1. L'OL a annoncé saisir le CNOSF



    Dans un communiqué publié lundi soir par l'Olympique Lyonnais, le club rhodanien alertait sur la programmation au samedi après-midi du match face au PSG. Les dirigeants de l'OL dont quatre joueuses disputent la SheBelieves Cup aux États-Unis indiquaient que le délai proposé n'est raisonnable "pour assurer leur intégrité physique et respecter ainsi ses obligations essentielles en tant qu’employeur." Le club avait proposé de disputer la rencontre dès le samedi 29 février, ou encore le lundi 16 mars. Mais aucune des propositions n'avait trouvé l'accord du club parisien, la FFF précisant par ailleurs : "Dans tous les cas, pour qu'il y ait changement de date, il faut que les deux clubs participants soient demandeurs, ce qui ne semble pas être le cas. C'est très compliqué de changer une date".

    Le dimanche 15 mars, aussi proposé par l'OL, était aussi exclu de la programmation : "Pour des questions de sécurité, cela n'est pas envisageable car les féminines joueraient à Jean-Bouin, à côté du Parc des Princes où l'équipe masculine doit également disputer un match, ce que refuse la préfecture de police" précise la FFF au Progrès. Le changement de date a aussi été refusé par le club parisien. De son côté, le PSG avait réagi dès lundi soir : "Pour cette rencontre au sommet du Championnat de France, les équipes du Paris Saint-Germain et de l'Olympique lyonnais seront sur un pied d'égalité. Toutes deux devront composer sans quelques-unes de leurs joueuses internationales. Conformément au calendrier mis en place par la FFF, les deux équipes s'affronteront comme prévu le samedi 14 mars prochain au Stade Jean-Bouin à 15h30. Le Paris Saint-Germain souhaite rappeler son respect absolu des règles et son attachement à l'esprit d'équité entre les compétiteurs".

    La programmation de la 17e journée affichée ce mardi en fin de journée



    Il restait alors à la FFF à valider le calendrier des rencontres de cette 17e journée, la FFF précisant au Progrès par rapport aux difficultés calendaires : "Le calendrier est fait depuis bien longtemps, depuis le début de la saison. On essaye toujours de faire primer l'intérêt collectif. Au match aller, le même problème s'était posé puisque OL-PSG s'était joué de retour de trêve. La sélectionneuse de l'équipe de France n'avait choisi de disputer qu'un match sur deux pour libérer les Françaises et leur permettre un retour plus tôt dans leurs clubs. Là, c'est un tournoi à 3 matchs, c'est difficilement possible", précisant par ailleurs "C'est d'ailleurs pour ça que nous n'avons pas renouvelé le contrat avec la She Believes Cup car c'est un tournoi très chronophage, avec beaucoup de décalage horaire. Là, le tournoi de France se passe dans le Nord de la France, c'est beaucoup moins contraignant et cela demande beaucoup moins d'efforts. Les clubs savent depuis le début de la saison que leurs joueuses internationales sont amenées à rejoindre leurs sélections, et que pour certaines cela signifiait de participer à ce tournoi aux États-Unis."

    Le calendrier de la journée est finalement paru sur le site de la FFF ce mardi 25 février. La journée est éclatée sur cinq créneaux différents et la rencontre PSG - OL reste programmée au 14 mars à 15h30. Montpellier - Marseille se jouera dès 13h15 en lever de rideau de la Ligue 1 à La Mosson alors que deux matchs seront joués à l'horaire habituel de 14h30 : Reims - Soyaux et Dijon - Fleury. Enfin deux matchs sont décalés au dimanche avec Paris FC - Guingamp à 14h45 puis Bordeaux - Metz à 17h30 en baisser de rideau au Matmut Atlantique.

    Le communiqué de l'OL

    L’Olympique Lyonnais va engager dans les prochaines heures une procédure devant le CNOSF pour que cette programmation soit annulée et le match programmé à une autre date qui soit, elle, en parfaite cohérence avec la protection des joueuses, l’équité de la compétition et l’intérêt du diffuseur Canal +.

    En effet par cette décision, le football féminin ne respecte donc pas les joueuses et leur intégrité physique mais, tout aussi étonnant, il fait l’impasse sur une programmation plus en rapport avec un succès d’audience télévisée qui aurait contribué à sa promotion, comme ce fut le cas le 19 novembre 2018 (462 000 téléspectateurs en moyenne pour un PSG-OL disputé le dimanche à 21 H sur Canal +) et le 19 novembre 2019 (moyenne de 321 000 téléspectateurs pour un OL-PSG joué un samedi à 17 H 30 devant 30 661 spectateurs au Groupama Stadium et diffusé également sur Canal +).

    La FFF s’est aujourd’hui félicitée d’organiser les 14 et 15 mars les matches de D1 Montpellier – Marseille et Bordeaux – Metz en lever et en baisser de rideau de matches de L1, dans le but de continuer à promouvoir le football féminin.

    L’Olympique Lyonnais se réjouit de cette décision mais il s’étonne et regrette que la FFF n’ait pas décidé de faire jouer ce match PSG – OL, déterminant pour l’attribution du titre de Champion de France, en lever de rideau du match de L1 PSG – Nice du dimanche 15 mars, d’autant plus que le PSG revendique un rôle moteur dans la promotion du football féminin et que Canal + souhaitait cette programmation qui aurait offert une belle exposition à ce match et aurait donc contribué à cette promotion du football féminin.


    Mercredi 26 Février 2020
    Sebastien Duret

    https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...SF_a16512.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Communiqué
    Programmation de PSG - OL en D1 Arkema
    Publié le 26 février 2020 à 20:39:59 par



    L’Olympique Lyonnais a pris connaissance avec étonnement et dépit de la décision de la Fédération Française de Football de programmer injustement au samedi 14 mars, coup d’envoi à 15 H 30, le match PSG - OL comptant pour la 17ème journée de D1.


    Cette décision inique fait fi de l’intégrité physique de quatre joueuses de l’Olympique Lyonnais, mais aussi de l’une du PSG, même si le club parisien semble se satisfaire de cette programmation.

    L’Olympique Lyonnais va engager dans les prochaines heures une procédure devant le CNOSF pour que cette programmation soit annulée et le match programmé à une autre date qui soit, elle, en parfaite cohérence avec la protection des joueuses, l’équité de la compétition et l’intérêt du diffuseur Canal +.

    En effet par cette décision, le football féminin ne respecte donc pas les joueuses et leur intégrité physique mais, tout aussi étonnant, il fait l’impasse sur une programmation plus en rapport avec un succès d’audience télévisée qui aurait contribué à sa promotion, comme ce fut le cas le 19 novembre 2018 (462 000 téléspectateurs en moyenne pour un PSG-OL disputé le dimanche à 21 H sur Canal +) et le 19 novembre 2019 (moyenne de 321 000 téléspectateurs pour un OL-PSG joué un samedi à 17 H 30 devant 30 661 spectateurs au Groupama Stadium et diffusé également sur Canal +).

    La FFF s’est aujourd’hui félicitée d’organiser les 14 et 15 mars les matches de D1 Montpellier – Marseille et Bordeaux – Metz en lever et en baisser de rideau de matches de L1, dans le but de continuer à promouvoir le football féminin.

    L’Olympique Lyonnais se réjouit de cette décision mais il s’étonne et regrette que la FFF n’ait pas décidé de faire jouer ce match PSG – OL, déterminant pour l’attribution du titre de Champion de France, en lever de rideau du match de L1 PSG – Nice du dimanche 15 mars, d’autant plus que le PSG revendique un rôle moteur dans la promotion du football féminin et que Canal + souhaitait cette programmation qui aurait offert une belle exposition à ce match et aurait donc contribué à cette promotion du football féminin.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...l-en-d1-arkema

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #D1Arkema - L'OL réagit à la programmation du choc face au PSG

    Si la publication officielle de la rencontre de D1 Arkema n'a pas été annoncée, depuis deux semaines le match est présenté le samedi 14 mars à 15h30 par le diffuseur, une programmation qui intervient juste après la période internationale. Au lendemain de sa victoire face à Montpellier, le club lyonnais réagit.


    L'OL s'est imposé 5-0 face à Montpellier dimanche (photo OL.fr)



    Dans son communiqué, le club lyonnais évoque le délai rapproché entre le dernier match des joueuses internationales participant à la SheBelieves Cup aux États-Unis et cette rencontre de la 17e journée : "La Fédération Française de Football envisage de fixer au samedi 14 mars à 15H30, sans tenir compte du calendrier international, le match PSG – OL comptant pour la 17ème journée de D1 féminine alors que son partenaire Canal + souhaitait que cette rencontre, l’une des meilleures affiches de la saison qui pourrait être décisive pour l’attribution du titre, se joue le dimanche 15 mars pour bénéficier d’une meilleure exposition."

    L’Olympique Lyonnais explique avoir dès le 12 février alerté la FFF que cette programmation poserait un problème d’équité puisqu’il devrait alors se priver de quatre de ses joueuses (Lucy Bronze, Alex Greenwood, Nikita Parris et Saki Kumagai) pour assurer leur intégrité physique et respecter ainsi ses obligations essentielles en tant qu’employeur. Ces joueuses terminant le tournoi outre-Atlantique près de Dallas tôt le jeudi matin 12 mars en heure française (7 heures de décalage horaire). Le club complète dans son message : "Compte tenu de l’horaire de ces matches et des 15 H de vol, le retour à Lyon de ces joueuses ne peut se faire avant le jeudi soir pour certaines et vendredi en milieu de journée pour la dernière."

    D'autres dates proposées

    Dans ce même communiqué, "l’Olympique Lyonnais a proposé à la FFF plusieurs autres dates pour programmer cette rencontre, samedi 29 février, lundi 16 mars ou encore interversion de deux journées de championnat que le PSG a systématiquement refusées", précise-t-il.

    Pour conclure, l'actuel leader du championnat qui jouera un match décisif lors de la prochaine journée "fait entière confiance à la FFF pour tenir compte de cette directive et programmer ce match PSG – OL à une autre date que ce samedi 14 mars, et pour s’inscrire ainsi dans l’application de la Carte d’Ethique et de Déontologie du Football qui mentionne notamment « Les instances du Football tiennent un rôle premier dans l’élaboration des règles par rapport aux besoins des acteurs du jeu et à la protection de leurs droits » mais aussi « Le Football est défini par des règles. Le respect absolu de ces règles est la condition d’égalité des chances entre les compétiteurs et peut, seul, garantir que le résultat final se fonde uniquement sur la valeur sportive. Ce respect doit être recherché non seulement dans la lettre de la règle, mais aussi dans son esprit »."

    Le PSG a réagi à son tour

    « Après avoir étudié toutes les alternatives possibles et malgré sa bonne volonté, le PSG constate que les conditions ne permettent pas de répondre favorablement à la demande de l'Olympique lyonnais, a écrit le PSG dans un communiqué ce lundi soir. Les équipes seront sur un pied d'égalité, elles devront composer sans quelques-unes de leurs joueuses internationales. (...) elles s'affronteront comme prévu le samedi 14 mars au Stade Jean-Bouin à 15 h 30. »

    Lundi 24 Février 2020
    Sebastien Duret

    https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...SG_a16509.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / Communiqué
    Communiqué au sujet de PSG - OL en D1 Féminine
    Publié le 24 février 2020 à 17:58:56 par sc




    La Fédération Française de Football envisage de fixer au samedi 14 mars à 15H30, sans tenir compte du calendrier international, le match PSG – OL comptant pour la 17ème journée de D1 féminine alors que son partenaire Canal + souhaitait que cette rencontre, l’une des meilleures affiches de la saison qui pourrait être décisive pour l’attribution du titre, se joue le dimanche 15 mars pour bénéficier d’une meilleure exposition.

    L’Olympique Lyonnais a expliqué dès le 12 février à la FFF que cette programmation poserait un problème d’équité puisqu’il devrait alors se priver de 4 de ses joueuses pour assurer leur intégrité physique et respecter ainsi ses obligations essentielles en tant qu’employeur.

    En effet, l’Olympique Lyonais a expliqué que ses joueuses internationales anglaises (Lucy Bronze, Alex Greenwood et Nikita Parris) et japonaise (Saki Kumagai) devaient jouer des matchs de la SheBelieves Cup près de Dallas aux Etats Unis qui se termineraient tôt le jeudi matin 12 mars en heure française (7 heures de décalage horaire).

    Compte tenu de l’horaire de ces matches et des 15 H de vol, le retour à Lyon de ces joueuses ne peut se faire avant le jeudi soir pour certaines et vendredi en milieu de journée pour la dernière.

    Il n’est donc pas possible de faire disputer une nouvelle rencontre à ces 4 joueuses dès le samedi 14 mars,
    • deux jours et demi après ces matches internationaux
    • moins de deux jours après leur retour à Lyon, même d’un seul jour pour l’une d’entre elle
    • avec 7 heures de décalage ce qui signifierait un coup d’envoi à 8h30 du matin pour des joueuses venant de séjourner deux semaines aux États-Unis


    L’Olympique Lyonnais a proposé à la FFF plusieurs autres dates pour programmer cette rencontre, samedi 29 février, lundi 16 mars ou encore interversion de deux journées de championnat que le PSG a systématiquement refusées.

    L’Olympique Lyonnais rappelle par ailleurs que la Fédération organise durant cette trêve internationale le tournoi de France pour lequel elle a établi un calendrier dans le strict respect des directives de la FIFA « Ces matches peuvent être programmés n’importe quel jour à condition qu’un minimum de 2 jours calendaires complets restent disponibles entre deux matches (par exemple jeudi/dimanche/mercredi) ».

    L’Olympique Lyonnais fait entière confiance à la FFF pour tenir compte de cette directive et programmer ce match PSG – OL à une autre date que ce samedi 14 mars, et pour s’inscrire ainsi dans l’application de la Carte d’Ethique et de Déontologie du Football qui mentionne notamment « Les instances du Football tiennent un rôle premier dans l’élaboration des règles par rapport aux besoins des acteurs du jeu et à la protection de leurs droits » mais aussi « Le Football est défini par des règles. Le respect absolu de ces règles est la condition d’égalité des chances entre les compétiteurs et peut, seul, garantir que le résultat final se fonde uniquement sur la valeur sportive. Ce respect doit être recherché non seulement dans la lettre de la règle, mais aussi dans son esprit ».

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...en-d1-feminine

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    [D1, 16e journée] OL – MHSC (5-0) : Les Lyonnaises en contrôle, le podium s'éloigne pour Montpellier
    Publié le 23 février 2020 16:17



    L'Olympique Lyonnais a disposé de Montpellier en conclusion de la 16e journée de D1. La rencontre a tourné au cavalier seul au retour des vestiaires, malgré une encourageante réaction des Héraultaises dans le premier acte. Au classement, Lyon est de nouveau seul en tête alors que le podium semble désormais hors de portée du MHSC.


    Le week-end se terminait par l'un des classiques de la D1, deux équipes habituées à jouer les premiers rôles et qui se sont régulièrement disputées les premières places en championnat. Pourtant, les temps sont plus difficiles pour Montpellier cette saison, désormais hors du podium, à la poursuite de Bordeaux dans la course aux places d'honneur.

    Lyon en tête dès l'entame

    La partie débute comme un rappel à l'ordre pour les Héraultaises, qui encaissent l'ouverture du score dès la première minute de jeu sur corner. Un coup de pied arrêté joué en deux temps, avec Amel Majri qui peut s'appuyer sur Dzsenifer Marozsan, avant de centrer dans la surface. Surprise par le centre de Majri, Cindy Perrault ne peut capter le ballon, et c'est Amandine Henry qui en profite pour conclure de près (1re).

    Moins d'une minute de jeu, et les coups de pied arrêtés permettent de nouveau à l'OL de prendre l'avantage au score. Les Lyonnaises ont d'ailleurs eu l'occasion de doubler leur avance sur une autre phase arrêtée. Un coup franc qui se termine par un but de Griedge Mbock, mais le (très) léger hors-jeu de Wendie Renard au départ de l'action préserve Montpellier d'une nouvelle sanction (17e).

    La partie se révèle engagée, parfois rugueuse avec Camille Soriano qui a souvent laissé jouer malgré des protestations de part et d'autre. Montpellier s'accroche tant bien que mal, avec Cindy Perrault qui se jette dans les pieds de Nikita Parris, pour éviter un nouveau but (18e).

    Un réveil de courte durée pour les Héraultaises

    La suite est plus intéressante pour Montpellier, qui subit moins les vagues lyonnaises, et parvient même à s'inviter dans le camp adverse. Il faut par exemple une intervention autoritaire de Griedge Mbock pour priver Nérilia Mondésir d'une balle de but à l'entrée de la surface lyonnaise (28e). Un meilleur visage des Héraultaises qui n'interrompt que ponctuellement la domination de l'OL.

    Cindy Perrault doit notamment s'interposer sur la frappe de Nikita Parris (41e) parvenue à se jouer d'Anouk Dekker, à l'entrée de la surface du MHSC. L'apparence d'un match qui se rééquilibre ne passera d'ailleurs pas la mi-temps. Dès le retour des vestiaires, Lyon retrouve la main et provoque des erreurs de plus en plus coûteuses du côté de Montpellier.

    Les Lyonnaises n'en demandaient pas tant

    Suite à une relance au pied mal assurée, Cindy Perrault semble d'abord se rattraper en repoussant la frappe de Delphine Cascarino. Pourtant, le deuxième ballon est exploité par Nikita Parris qui transmet de la tête pour Amel Majri. L'internationale tricolore ne manque pas le cadre, et Lyon peut rapidement faire le break (51e).

    Les Lyonnaises se rendent ensuite la tâche facile sur un excellent mouvement collectif partie de l'arrière. Après un échange de passes au milieu avec Dzsenifer Marozsan, Amandine Henry peut transmettre pour Alex Greenwood côté gauche. L'espace disponible pour la latérale anglaise se transforme en un centre parfaitement pour trouver la tête de sa compatriote Nikita Parris. La reprise est croisée et Parris ne laisse aucune chance à Cindy Perrault (58e).

    À nouveau positionnée en pointe, Parris ne s'arrête pas là et s'offre un doublé dans la foulée. Alors que Cindy Perrault tarde sur son dégagement, l'attaquante lyonnaise se jette dans ses pieds et son tacle se transforme en but (60e). Montpellier a plongé en l'espace de dix minutes, et Lyon n'a plus grand chose à craindre dans cette partie.

    Montpellier relégué à 7 points du podium

    Nérilia Mondésir place l'une des rares frappes (non cadrée) de Montpellier dans ce second acte (72e), au cours duquel la jeune recrue australienne Mary Fowler a fait son entrée du côté du MHSC. Des premières minutes positives éclipsées par cette lourde défaite subie face aux leaders.

    Lyon n'a d'ailleurs pas encore fini de faire trembler les filets, avec les contributions d'Eugénie Le Sommer et de Naomie Feller sorties de banc. On les retrouve sur l'action qui mène au cinquième but lyonnais, inscrit par Dzsenifer Marozsan après s'être jouée d'Anouk Dekker dans la surface héraultaise (90+4).

    La démonstration est brutale pour Montpellier, loin du compte cette saison derrière un trio de tête qui se dessine de plus en plus clairement, avec Bordeaux qui accompagne cette saison Lyon et le Paris Saint-Germain. Pour l'OL, cette victoire permet d'ailleurs de conforter sa première place, avec de nouveau 3 points d'avance sur le PSG en tête de la D1.


    Feuille de match

    Dimanche 23 février 2020, 14h15 – Décines-Charpieu (OL Training Center) – D1 (16e journée)
    Olympique Lyonnais – Montpellier HSC5-0 (1-0)

    Arbitre :
    Camille Soriano
    Buts : Amandine Henry (1re), Amel Majri (51e), Nikita Parris (58e et 60e) et Dzsenifer Marozsan (90+4).
    Avertissement : Saki Kumagai (3e) pour l'Olympique Lyonnais ; Nérilla Mondésir (65e) pour le Montpellier HSC

    Les équipes :

    Olympique Lyonnais : 16-S. Bouhaddi – 2-L. Bronze, 3-W. Renard (cap.), 29-G. Mbock (21-K. Buchanan 71e), 15-A. Greenwood, 5-S. Kumagai (12-N. Feller 66e), A. Henry, 10-D. Marozsan, 20-D. Cascarino, 7-A. Majri, 17-N. Parris (9-E. Le Sommer 79e).
    Entraîneur : Jean-Luc Vasseur​
    Montpellier HSC : 30-C. Perrault – 13-M. Romanelli (20-M. Lakrar 63e), 4-M. Torrent, 6-A. Dekker, 3-I. Belloumou (9-M. Fowler 58e) 19-I. Landeka, 8-S. Toletti (27-S. Puntigam 82e), 29-C. Le Bihan, 11-N. Mondésir, 7-S. Karchaoui, 22-L. Petermann.
    Entraîneur : Frédéric Mendy


    Hichem Djemai

    https://www.coeursdefoot.fr/event/-d...r-montpellier/

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Féminines / D1 Arkema
    L'OL assomme Montpellier (5-0)
    Publié le 23 février 2020 à 14:09:22 par YM



    Les Lyonnaises ont cartonné contre Montpellier (5-0), ce dimanche au Groupama OL Training Center, pour le compte de la 16ème journée de D1 Arkema. Place désormais à une longue période de trêve internationale.


    LES TEMPS FORTS


    1'. Corner joué à deux, Majri arme une frappe mal repoussée par Perrault, Henry conclut. 1-0.
    8'. Corner de Marozsan, tête de Renard repoussée... par une lyonnaise.
    17'. Sur une remise de Parris, Mbock marque d'une reprise. But refusé pour un hors-jeu inexistant.
    31'. Perrault boxe un centre de Majri sur Greenwood qui ne parvient pas à redresser sa tête.
    42'. Parris efface Dekker d'un râteau et arme une frappe puissante que Perrault détourne en corner.
    47'. Corner rentrant de Majri, Kumagai surgit mais sa tête passe au-dessus.
    52'. Tir de Cascarino détourné par Perrault, Parris remet pour Majri qui marque dans le petit filet. 2-0.
    57'. Après un joli mouvement collectif, Greenwood centre vers Parris qui marque de la tête. 3-0.
    59'. Perrault tarde à dégager, Parris se jette et contre le ballon qui termine sa course au fond. 4-0.
    77'. Servie sur la droite, Mondésir revient dans l'axe et enroule une frappe qui file juste à côté.
    90+4'. Feller trouve Marozsan dans la surface qui crochète son vis à vis avant de battre Perrault. 5-0.




    RÉSUMÉ ET ENSEIGNEMENTS

    Un soleil radieux, une température douce pour un mois de février, du monde en tribune et deux belles équipes sur la pelouse : tout est réuni en ce dimanche après-midi pour assister à un joli spectacle entre l'OL et Montpellier au Groupama OL Training Center. Qui plus est, ce duel qui oppose le leader de D1 Arkema et le quatrième du championnat comporte son lot d'enjeux. Pour les joueuses de Jean-Luc Vasseur, il s'agit de tenir à distance le Paris Saint-Germain, vainqueur de Guingamp (4-1) la veille et revenu à leur hauteur au classement. Quant aux Montpelliéraines, l'objectif est de creuser l'écart qui les sépare du Paris FC, leur poursuivant direct qui a été accroché par Reims (0-0) en ouverture de cette 16ème journée, tout en réduisant le gap avec Bordeaux, qui s'est imposé à Soyaux (0-4) samedi.



    Attendu, le spectacle n'a pas mis bien longtemps à démarrer. Bien entré dans son match, l'OL obtient un corner sur sa première incursion dans le camp adverse. Celui-ci est joué à deux entre Marozsan et Majri. L'internationale française adresse un centre mal capté par Perrault, la portière héraultaise, et Amandine Henry en profite pour ouvrir le score en poussant la balle au fond des filets (1', 1-0). Une entame parfaite pour Lyon, qui domine globalement le début de match et inscrit un second but par le biais de Mbock qui sera finalement refusé pour une position de hors-jeu peu évidente (17'). Mieux en place après au fil des minutes, Montpellier sort peu à peu la tête de l'eau mais sans se montrer réellement dangereux. L'équipe de Frédéric Mendy peut même remercier sa gardienne, vigilante face à Parris (42'), qui lui permet de regagner les vestiaires à la pause avec un seul petit but de retard au tableau d'affichage.



    Le second acte reprend sur les mêmes bases que celles sur lesquelles s'est terminé le premier. Montpellier arrive à se projeter par intermittence mais l'OL a la possession et les occasions. Et sur l'une d'elles, Perrault, auteure d'un sauvetage devant Cascarino, ne peut rien sur la frappe d'Amel Majri qui suit (52', 2-0). Un but qui va libérer les Olympiennes. Dans la foulée, au terme d'une superbe action, Greenwood délivre un centre au second poteau parfaitement réceptionné de la tête par Nikita Parris (57', 3-0). L'internationale anglaise va d'ailleurs inscrire un doublé quelques instants plus tard en contrant un dégagement de Perrault (59', 4-0). En moins de dix minutes, l'OL a asséné un énorme coup sur la tête de Montpellier et peut gérer tranquillement la suite de cette rencontre. Parris, l'héroïne de cette affiche, cède sa place à Le Sommer, qui effectue son retour de blessure, et la rencontre se termine sur une réalisation pleine de classe de Dzsenifer Marozsan, servie par une autre entrante, Feller (90+4', 5-0). L'OL s'impose avec brio et peut aborder la période de trêve internationale avec le sentiment du devoir accompli.




    RÉACTIONS

    Jean-Michel Aulas :
    « C'était un match plein. Les joueuses ont été très efficaces. Félicitations aux joueuses, c'était un match très agréable à voir avant Paris. On est sur le bon chemin malgré les pépins subis dernièrement. On a un effectif de qualité. Nikita (Parris) a montré ses grandes qualités. Je tenais à la féliciter. »

    Wendie Renard : « C'était important de gagner avant d'aller en sélection. On est très bien entrées dans la rencontre. Le coach nous a demandé d'avoir de la maîtrise. On a été plus efficaces en deuxième période et ça leur a mis un coup. Il faut féliciter tout le groupe. »

    Eugénie Le Sommer : « Ça fait du bien de rejouer et d'avoir la victoire au bout. Je suis très contente, j'espère enchaîner. Je dois retrouver du rythme pour revenir à 100%. »

    Nikita Parris : « C'était un grand match, pour l'équipe et pour moi. On a bien joué face à une belle équipe. C'était une rencontre importante et ce résultat est important pour la suite. Je fais de bon mieux à chaque match pour ce maillot. »


    FEUILLE DE MATCH

    Au Groupama OL Training Center de Décines.
    D1 Arkema (J16) : Olympique Lyonnais - Montpellier HSC 5-0 (1-0).
    Arbitre : Camille Soriano. Spectateurs : 1 500.

    Buts : A. Henry (1'), A. Majri (52'), N. Parris (57' et 59') et D. Marozsan (90+4') pour l'OL.
    Avertissements : S. Kumagai (4') à l'OL. N. Mondésir (65') au MHSC.

    OL : S. Bouhaddi - L. Bronze, G. Mbock (K. Buchanan, 71'), W. Renard ©, A. Greenwood - A. Henry, S. Kumagai (N. Feller, 66') - D. Cascarino, D. Marozsan, A. Majri - N. Parris (E. Le Sommer, 79'). Entraîneur : Jean-Luc Vasseur.

    MHSC : C. Perrault - M. Romanelli (M. Lakrar, 63'), M. Torrent ©, A. Dekker, I. Belloumou (M. Fowler, 57') - C. Le Bihan, S. Toletti (S. Puntigam, 83'), I. Landeka - N. Mondésir, L. Petermann, S. Karchaoui. Entraîneur : Frédéric Mendy.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...lier-2019-2020

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X