Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Division 1 Féminine 2018-2019

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #D1F - La 21e journée se jouera intégralement un mercredi

    Prévue au calendrier général en cas de participation d'un club français aux demi-finales de la Ligue des Champions, l'avant-dernière journée de championnat se jouera en intégralité le mercredi 24 avril, une première pour la D1 féminine.



    Entre deux matchs de Ligue des Champions, les 21 et 28 avril prochain, l'Olympique Lyonnais jouera comme les onze autres équipes sa rencontre de la 21e journée le mercredi 24 avril. Avec une fin de saison avancée en raison de la Coupe du Monde, les dates se font rares et la Ligue des Champions mobilisant deux dimanches consécutifs, la journée a été positionnée en semaine.

    Pour l'occasion, Dijon accueillera l'OL au stade Gaston Gérard. Une première pour l'équipe féminine du club. Une rencontre qui se déroulera à 18h30 comme quatre autres rencontres du championnat où les enjeux sont encore présents pour le titre comme pour le maintien. Seul Paris FC - Montpellier se déroulera en début d'après-midi à 14h30.

    Les quatre rencontres à 18h30 verront s'opposer :
    PSG - Bordeaux
    Fleury - Guingamp
    Lille - Soyaux
    Metz - Rodez



    Jeudi 11 Avril 2019
    Sebastien Duret

    https://www.footofeminin.fr/D1F-La-2...di_a15658.html
    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • #D1F - Un record historique de spectateurs en D1 va tomber

      Avec déjà près de 20 000 billets vendus, le record de spectateurs d'une rencontre de D1 féminine va tomber. Mais le club espère 25 000 spectateurs et pourrait ainsi faire tomber d'autres records.





      Cela faisait 7 ans et demi que le chiffre tenait. En octobre 2011, Guingamp avait reçu l'OL en grandes pompes au stade de Roudourou devant 12 263 spectateurs. Un record qui tenait bon jusqu'à ce samedi soir. Décisif pour le titre de champion de France, le match entre l’Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain ce samedi 13 avril (20h45) au Groupama Stadium, fera tomber le record du championnat.

      En effet, près de 20 000 billets ont été vendus par le club qui mise sur une configuration de 25 000 places. Le club pourrait aussi battre son record toutes compétitions de clubs confondues qui remonte à la demi-finale de Ligue des Champions face au PSG (22 050 spectateurs) le 24 février 2016.

      Si durant de très nombreuses années, le championnat de France n'a jamais drainé de grandes affluences, on relève quelques opérations en lever de rideau de matchs masculins qui ont jalonné l'histoire mais pour lesquels le public arrivait en nombre. Mais si quelques matchs ponctuellement font monter la moyenne de la saison, la moyenne reste aux alentours de 600 à 800 spectateurs depuis l'effet "Coupe du Monde 2011".

      Le record français restera cependant en deça des deux récents records tombés en Europe, en Espagne ou en Italie.


      Les records de la D1 : 6 rencontres entre l'OL et le PSG dans le top 10

      12 263 spectateurs

      Championnat de France de D1 2011-2012
      08/10/11 Guingamp (Stade de Roudourou)
      Guingamp-Lyon : 0-5

      10 122 spectateurs
      Championnat de France de D1 2014-2015
      01/11/14 Lyon (Stade de Gerland)
      Lyon-PSG : 2-1

      8 704 spectateurs
      Championnat de France de D1 2018-2019
      18/11/18 Paris (Stade Jean-Bouin)
      PSG-Lyon : 1-1

      7 945 spectateurs
      Championnat de France de D1 2016-2017
      06/11/16 Guingamp (Stade de Roudourou)
      Guingamp-Marseille : 4-0

      7 912 spectateurs
      Championnat de France de D1 2016-2017
      13/05/17 Décines-Charpieu (Parc Olympique lyonnais)
      Lyon-PSG : 3-0

      7 850 spectateurs
      Championnat de France de D1 2012-2013
      23/02/13 Guingamp (Stade de Roudourou)
      Guingamp-Lyon : 1-5

      7 512 spectateurs
      Championnat de France de D1 2013-2014
      18/01/14 Lyon (Stade de Gerland)
      Lyon-PSG : 0-1

      7 411 spectateurs
      Championnat de France de D1 2013-2014
      17/05/14 Lyon (Stade de Gerland)
      Lyon-Montpellier : 2-1

      7 050 spectateurs
      Championnat de France de D1 2017-2018
      11/12/17 Décines-Charpieu (Groupama Stadium)
      Lyon-PSG : 1-0

      7 037 spectateurs
      Championnat de France de D1 2015-2016
      27/09/15 Lyon (Stade de Gerland)
      Lyon-PSG : 5-0

      7 000 spectateurs
      Championnat de France de D1 2011-2012
      02/06/12 Bondoufle (Stade Robert Bobin)
      Juvisy-Lyon : 0-3

      6 512 spectateurs
      Championnat de France de D1 2012-2013
      02/03/13 Lyon (Stade de Gerland)
      Lyon-PSG : 3-0

      6 297 spectateurs
      Championnat de France de D1 2013-2014
      23/02/14 Lyon (Stade de Gerland)
      Lyon-Saint-Etienne : 4-1

      6 104 spectateurs
      Championnat de France de D1 2014-2015
      03/05/15 Lyon (Stade de Gerland)
      Lyon-Arras : 14-0

      5 892 spectateurs
      Championnat de France de D1 2009-2010
      18/10/09 Paris (Parc des Princes)
      PSG-Juvisy : 1-0


      Les records des clubs français à domicile en Ligue des Champions

      Il est à relever le match européen entre clubs français à détenir la meilleure affluence s'est disputé le 1er juin 2017 lors de la finale de la Ligue des Champions à Cardiff remportée aux tirs au but par l'OL face au PSG (22 433 spectateurs)

      22 050 spectateurs
      Ligue des Champions 2015-2016
      23/04/16 Décines-Charpieu (Parc Olympique Lyonnais)
      Lyon - PSG : 7-0

      21 921 spectateurs
      Ligue des Champions 2012-2013
      13/04/13 Lyon (Stade de Gerland)
      Lyon - Juvisy : 3-0

      20 837 spectateurs
      Ligue des Champions 2017-2018
      29/04/18 Décines-Charpieu (Groupama Stadium)
      Lyon - Manchester City (ANG) : 1-0

      20 123 spectateurs
      Ligue des Champions 2010-2011
      09/04/11 Lyon (Stade de Gerland)
      Lyon - Arsenal (ANG) : 2-0

      19 214 spectateurs
      Ligue des Champions 2016-2017
      29/04/17 Décines-Charpieu (Parc OL)
      Lyon - Manchester City (ANG) : 0-1

      19 192 spectateurs
      Ligue des Champions 2016-2017
      29/04/17 Paris (Parc des Princes)
      PSG - Barcelone (ESP) : 2-0

      17 840 spectateurs
      Ligue des Champions 2018-2019
      20/03/19 Décines-Charpieu (Groupama Stadium)
      Lyon - Wolfsbourg (ALL) : 2-1 (2-0)

      15 104 spectateurs
      Ligue des Champions 2017-2018
      22/03/18 Décines-Charpieu (Groupama Stadium)
      Lyon - Barcelone (ESP) : 2-1

      14 128 spectateurs
      Ligue des Champions 2016-2017
      29/03/17 Décines-Charpieu (Parc Olympique Lyonnais)
      Lyon - Wolfsbourg (ALL) : 0-1

      13 220 spectateurs
      Ligue des Champions 2018-2019
      27/03/19 Paris (Stade Jean Bouin)
      PSG-Chelsea (ANG) : 2-1

      12 800 spectateurs
      Ligue des Champions 2011-2012
      15/04/12 Lyon (Stade de Gerland)
      Lyon - Potsdam (ALL) : 5-1

      12 694 spectateurs
      Ligue des Champions 2015-2016
      30/03/16 Paris (Stade Charléty)
      PSG - Barcelone (ESP) : 1-0

      12 575 spectateurs
      Coupe de l'UEFA 2007-2008
      30/03/08 Lyon (Stade de Gerland)
      Lyon - Umeå (SUE) : 1-1

      12 000 spectateurs
      Ligue des Champions 2016-2017
      29/03/17 Paris (Parc des Princes)
      PSG - Bayern Munich (ALL) : 4-0

      11 732 spectateurs
      Ligue des Champions 2015-2016
      23/03/16 Décines-Charpieu (Parc Olympique lyonnais)
      Lyon - Slavia Prague (RTC) : 9-1

      11 612 spectateurs
      Ligue des Champions 2012-2013
      21/04/13 Evry-Bondoufle (Stade Robert Bobin)
      Juvisy - Lyon : 1-6

      11 318 spectateurs
      Ligue des Champions 2014-2015
      28/03/15 Paris (Parc des Princes)
      PSG - Glasgow (ECO) : 5-0

      NB : 20 affluences se situent entre 5 000 et 10 000 spectateurs pour les clubs français depuis la création d'une compétition européenne

      Vendredi 12 Avril 2019
      Sebastien Duret

      https://www.footofeminin.fr/D1F-Un-r...er_a15661.html
      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • #D1F - OL - PSG : une 30e confrontation "inédite"

        Si l'OL et le PSG se sont déjà affrontés à 29 reprises en D1, cette 30e opposition mettra aux prises deux équipes à égalité de points à trois journées de la fin, une égalité qui ne s'est jamais produite à ce jour si proche du dénouement.


        Duel Daiane et Hegerberg à l'aller (photo PSG)



        Lors des matchs retour, les deux équipes ont souvent été première et deuxième au classement. Sur les 14 matchs retour joués à ce jour, à six reprises réparties, l'OL était premier, le PSG son dauphin, et même plus précisément depuis huit ans. Mais pour autant, si les deux équipes se suivaient au classement, elles n'ont jamais été à égalité de points. La saison dernière, par exemple, huit points séparaient les deux équipes et l'OL était assuré du titre.

        Ce sera donc une première et l'issue du match si une équipe venait à s'imposer prendrait une option avant de terminer sa saison les 24 avril et 4 mai. Un match nul ne laisserait pas d'autres choix que de ne pas faire de faux-pas, l'OL gardant l'avantage d'une différence de buts générale nettement favorable avec 24 buts d'avance (+71 contre +47).

        Récemment brillante avec le maillot bleu, Delphine Cascarino pourrait participer à son 5e choc face au PSG en D1 : "On a un petit avantage. Mais en face, on sait que Paris n’a plus rien à jouer. On ne leur laissera rien". Sur les trois dernières confrontations, deux en D1 et une en finale de Coupe de France, l'OL reste sur deux nuls et une défaite et un seul but marqué. Il faut remonter à la 21e journée de la saison 2016-2017 pour que l'OL s'impose à domicile. C'était déjà dans l'enceinte du Groupama Stadium (alors Parc OL).


        Le bilan des oppositions en D1



        Vendredi 12 Avril 2019
        Sebastien Duret

        https://www.footofeminin.fr/D1F-OL-P...te_a15660.html
        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • #D1F - J20 : Course au maintien : Rodez condamné ce week-end ?

          Alors que l'équipe masculine ruthénoise va retrouver la Ligue 2 25 ans après, l'équipe féminine est sur le point de quitter la D1 après 9 saisons à ce niveau. Devant, Lille peut encore y croire.



          Opposées à Montpellier, les Rafettes de Sabrina Viguier n'ont plus qu'un infime espoir. Il faudrait en effet que Metz et Lille ne grappillent plus beaucoup de points pour espérer atteindre la 10e place avant le terme du championnat.

          L'équipe héraultaise qui se présente ce samedi s'annonce comme l'adversaire le plus redoutable au regard du classement et cela passe par une victoire à Lignon pour se donner le plus d'espoir même si un nul n'annihilerait pas tout espoir en cas de défaite de Metz et Lille dans le même temps. Il conviendrait de s'imposer à Metz et finir par une victoire face à Dijon.

          Metz sous la menace de Lille

          Au dessus de la ligne de flottaison, Metz est l'équipe la plus menacée en n'étant plus qu'à un point de Lille qui l'a battu 2-1 lors de la précédente journée. Une victoire losciste qui a relancé la fin de saison et les espoirs des joueuses de Rachel Saïdi. Il faudra cependant réussir une performance dans un calendrier compliqué avec des déplacements à Bordeaux et Montpellier et la réception de Soyaux entre les deux. Metz pour sa part n'a pas une tâche aisée en terme de calendrier avec la réception du PFC, celle de Rodez, et surtout une dernière journée à Lyon !

          Un programme des trois derniers qui permet à Dijon de croire à ses chances de maintien. Avec trois points d'avance sur Lille, la réception tout d'abord de Fleury peut permettre de s'en rapprocher. Car il faudra ensuite défier Lyon entre ses deux matchs européens puis finir à Rodez.

          Devant Guingamp, Soyaux et Fleury qui n'ont pas encore assuré le maintien pourraient l'être à l'issue de cette 20e journée. Une défaite de Lille suffirait à Fleury, alors qu'un nul entre Soyaux et Guingamp serait aussi satisfait en cas de revers lillois. Mais si le LOSC s'imposait dimanche à Bordeaux, il pourrait rester un peu plus de suspense jusqu'au bout de la saison.



          Samedi 13 Avril 2019
          Sebastien Duret

          https://www.footofeminin.fr/D1F-J20-...nd_a15662.html
          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • #D1F - J20 : le programme et les groupes connus

            Retrouvez le programme de la 20e journée de D1. Outre l'affiche OL - PSG, la lutte pour le maintien est à l'ordre du jour ce week-end.


            Metz - Paris FC

            Longeville-lès-Metz (Stade Dezavelle)
            Arbitre : Florence Guillemin
            14h30 - Foot+

            Metz : Lerond ; Belkhiter, Gomes Jatoba, Godart, Kaya, Pasquereau, Benabdelhak, Bigot, Fercocq, Gavory, Rougemont, Wenger, Delabre, Delie, Fedorova, Khelifi
            Paris FC : Benameur, Pecharman ; Butel, Cascarino, De Almeida, Ribeiro de Carvalho, Soyer ; Benoit, Bilbault, Jaurena, Jean-François, Thiney, Vaysse ; Abam, Matéo, Sällström


            Dijon - Fleury
            Dijon (Stade des Poussots)
            Arbitre : Clémence Goncalves
            14h30 - Multisports 1

            Dijon : Chavas, Mainguy ; Awona, Carage, Cuynet, Gouineau, Trevisan ; Bussaglia, Dali-Storti, Declercq, Nakkach, Solanet ; Blais, Bouillot, Dali, Thomas
            Fleury : Joly, Benoist, Fernandes, Haupais, Bauer, Roy, Jouan, D. Corboz, R. Corboz, Amani Chatelain, Gadéa, Clémaron, Léger, Lamontagne, Rabanne.


            Rodez - Montpellier
            Rodez (Stade Paul Lignon)
            Arbitre : Camille Soriano
            14h30 - Multisports 2

            Rodez : D.Garcia, Philippe ; Banuta, Cauderlier, Chareyron, Ginestet, Guetalli, Guitard, Austry, Chalabi, Saltel, Saunier, Cance, Cazeau, Lemaitre, Noiran
            Montpellier : Esnault, Murphy ; Deller, Karchaoui, Mayi Kith, Romanelli, Sembrant, Torrent ; Cayman, Puntigam, Toletti, Torrecilla ; Gauvin, Jakobsson, Le Bihan, Mondésir


            Guingamp - Soyaux
            Pabu (Stade du Centre de Formation "Akademi")
            Arbitre : Maïka Vanderstichel
            14h45 - Multisports 3

            Guingamp : Durand, Fauvel ; Debever, Dinglor, Hoarau, Jezequel, Meffometou Tcheno ; Daoudi, Le Garrec, Le Moing, Palis, Tyryshkina ; Fleury, Laurent, Oparanozie, Robert
            Soyaux : Bottega, Munich ; Boudaud, Canon, Cissoko, Collin, Couturier, M'Bassidjé, Rougé ; Da Costa, Lahmari, Pingeon, Tandia ; Babinga, Bourgouin, Cambot, Dumont


            Lyon - PSG
            Décines-Charpieu (Groupama Stadium)
            Arbitre : Victoria Beyer
            20h45 - Canal + Sport

            Lyon : Bouhaddi, Weiss ; Bronze, Bacha, Buchanan, Majri, Mbock, Renard ; Cascarino, Fishlock, Henry, Kumagai, Marozsan ; Hegerberg, Jaimes, Laurent, Le Sommer, Van de Sanden
            PSG : Endler, Kiedrzynek ; Berglund, Cook, Dudek, Glas, Paredes, Périsset ; Baltimore, Diallo, Formiga, Geyoro, Lawrence, Morroni ; Diani, Katoto, Nadim, Wang


            Dimanche : BORDEAUX - LILLE

            >>> LE CLASSEMENT




            Samedi 13 Avril 2019
            Sebastien Duret

            https://www.footofeminin.fr/D1F-J20-...us_a15664.html
            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • #D1F - Angélique ROUJAS terminera la saison sur le banc de Metz

              Victime d'un malaise mercredi, Manuel Peixoto ne sera pas sur le banc messin ce samedi face au Paris FC et jusqu'à la fin de saison.


              #D1F - Angélique ROUJAS terminera la saison sur le banc de Metz


              Si les nouvelles sont rassurantes et qu'il est sorti de l'hôpital, Manuel Peixoto sera au repos pour le match important des Messines face au Paris FC. Toujours en quête d'obtenir leur maintien, c'est Angélique Roujas qui va terminer la saison sur le banc du FC Metz avec pour objectif le maintien. L'ancienne responsable du pôle France Féminin (2004 - 2014) est manager général du FC Metz depuis 2014.

              Elle dispose des diplômes requis et a aussi déjà officié sur le banc en D1 avec l'ex-équipe de Clairefontaine. Interrogée dans Le Républicain Lorrain, elle déclare à propos de cette fin de saison : "Il ne fait pas avoir peur de nous-mêmes. On a encore notre destin en main et il faut être fort mentalement". Pour ce match décisif, les Messines devront aussi attendre dimanche pour y voir plus clair et la rencontre de Lille à Bordeaux. Une programmation que regrette Angélique Roujas : "Ce n'est pas bon pour l'équité. Si on gagne, on mettra un coup sur la tête aux Lilloises mais si on perd, ce sera une motivation supplémentaire pour elles" ajoute-t-elle dans le quotidien lorrain.

              Samedi 13 Avril 2019
              Sebastien Duret

              https://www.footofeminin.fr/D1F-Ange...tz_a15665.html
              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • #D1F - J20 : SOYAUX et FLEURY maintenus, DIJON en bonne voie, RODEZ y croit toujours

                Retrouvez les résumés des matchs de la 20e journée de D1.


                Le Paris FC peut encore viser le podium, Metz va continuer à trembler


                La troisième place est bien d'actualité pour le Paris FC après sa courte victoire à Metz. Face à une équipe en quête du maintien et restant sur un revers face à un adversaire directe, les Parisiennes ont d'entrée pressé leurs adversaires. Vaysse ouvrait les festivités (1re), Sällström était rattrapée de justesse par Gomes Jatoba. C'est Lerond qui devait ensuite sortir une parade décisive sur une frappe d'Abam (17e). Les Messines entraînées par Angélique Roujas, suite à l'absence pour raisons médicales de Manuel Peixoto, tenaient tant bien que mal mais perdait leur capitaine sur blessure avant la pause.
                En seconde période, Delabre servie par Khelifi se heurtait à Pecharman (55e). Lerond réussissait à repousser de nouveau l'échéance sur une frappe enroulée de Sällström (59e). Les Grenats pliaient sur un exploit de Thiney, qui se défaisait de deux défenseures avant de finir le travail avec sang froid (0-1, 67'). Lerond évitait un nouveau but face à Sällström (79e). En toute fin de match, sur un centre de Delabre, Delie plaçait une reprise de la tête juste à côté. En attendant le résultat du LOSC dimanche, Metz n'a qu'un point d'avance et devra impérativement s'imposer devant Rodez qui n'a pas encore dit son dernier mot.

                Metz - Paris FC : 0-1 (0-0)
                Longeville-lès-Metz (Stade Dezavelle) - 398 spectateurs
                Arbitre : Florence Guillemin
                14h30 - Foot+

                0-1 Gaëtane THINEY 67' (Récupération d'Abam côté gauche qui sert Thiney dans l'axe à 22 m qui efface Rougemont puis élimine Godart dans la surface avant de placer à 7 m une frappe du gauche à ras de terre entre les jambes de Lerond)

                Metz : Lerond ; Pasquereau, Godart, Gomes Jatoba (cap.) (Fercocq 40'), Kaya ; Gavory, Rougemont ; Bigot, Wenger (Delie 67'), Khelifi ; Delabre
                Banc : Viollaz (G), Belkhiter, Fercocq, Benabdelhak, Delie
                Paris FC : Pecharman ; Soyer, De Almeida, Butel, Cascarino ; Bilbault, Vaysse (Jean-François 88') ; Matéo, Thiney (cap.), Abam (Jaurena 80') ; Sällström
                Banc : Benameur (G), Jaurena, Benoit, Jean-François, Ribeiro de Carvalho


                Dijon y est presque, Fleury battu mais maintenu

                #D1F - J20 : SOYAUX et FLEURY maintenus, DIJON en bonne voie, RODEZ y croit toujours

                Les Dijonnaises se sont rapprochées du maintien après leur quatrième succès à domicile face à Fleury. Les Floriacumoises qui restaient sur la performance d'avoir accroché Lyon (1-1) ont été surprises par le corner direct de Bussaglia dont l'arbitre assistant indiqua qu'il avait franchi la ligne malgré la prise de balle de Joly (1-0, 23'). La remplaçante de Gignoux-Soulier rentrée prématurément blessée de sélection n'était pas veinarde sur le coup. Elle ne put rien faire sur la belle action de Thomas qui se déjoua de Roy avant de frapper à ras de terre (2-0, 52').
                Les joueuses de Fleury avaient pourtant eu la première opportunité par Léger, sauvée par Awona sur la ligne (5e). Puis juste avant la pause, Mainguy réalisait une parade en sortant le ballon sous la barre repris acrobatiquement par Clemaron (45+1e). Alors que Dijon tentait d'inscrire un troisième but, Machart-Rabanne réussit un splendide lob de 40 m sur Mainguy (2-1, 87'). Trop tardif mais malgré cette défaite, Fleury est maintenu. Le pire des scenarii d'ici la fin de saison verrait une égalité de Fleury avec le 11e mais serait toujours favorable au regard des confrontations directes aux Essonniennes. Dijon sera maintenue dès demain si Lille s'incline à Bordeaux

                Dijon - Fleury : 2-1 (1-0)
                Dijon (Stade des Poussots) - 931 spectateurs
                Arbitre : Clémence Goncalves
                14h30 - Multisports 1

                1-0 Elise BUSSAGLIA 23' (Corner frappé directement de la gauche vers la droite de Bussaglia capté plein axe par Joly derrière sa ligne de but)
                2-0 Lindsey THOMAS 52' (Ballon depuis le côté gauche de Declercq pour Solanet qui sert Thomas côté droit qui crochète à l'entrée de la surface devant Roy et place une frappe du gauche à ras de terre sur la gauche de Joly)
                2-1 Julie MACHART-RABANNE 87' (Machart-Rabanne au milieu de terrain voit la gardienne avancée et place une frappe de 40 m du droit qui lobe Mainguy)

                Avertissement : Bussaglia 90+1'

                Dijon : Mainguy ; Awona, Trevisan (cap.), Cuynet, Carage ; Nakkach (Dali-Storti 82'), Bussaglia ; Thomas, Solanet (Dali 54'), Declercq ; Bouillot (Blais 82')
                Banc : Chavas (G), Gouineau, Dali, Dali-Storti, Blais
                Fleury : Joly ; Fernandes, Bauer, Haupais, Roy ; Clemaron (cap.), D.Corboz, Gadea (Machart-Rabanne 46'), Lamontagne ; Léger (Chatelain 79'), Amani
                Banc : Benoist (G), R.Corboz, Chatelain, Machart-Rabanne, Jouan


                La victoire de l'espoir pour RODEZ

                Rodez s'était déjà offert le Paris FC (1-0) et avait fait trembler le PSG. Cette fois-ci, les Rafettes se sont offert le scalp de Montpellier pour la première fois de leur histoire.

                Avec trois buts inscrits sur deux tirs cadrés, l'efficacité ruthénoise a été l'un des principaux facteurs. D'entrée, les joueuses de Sabrina Viguier ne s'avouaient pas vaincues dans ce championnat, et Lemaitre arrivait à se déjouer de Dekker pour placer une frappe en pivot alors que Murphy était battue. Il fallait le retour de Puntigam (2e). Lemaitre allait perdre un autre duel avec la gardienne (20e). Les Montpelliéraines n'arrivaient pas se défaire de l'organisation adverse pour venir inquiéter Garcia même si Puntigam sur corner voyait le ballon passer proche du cadre. Dans la foulée, les Héraultaises allaient se faire surprendre avec un ballon en profondeur d'Austry pour Lemaitre qui résistait à Dekker avant de conclure d'une frappe croisée (38e).

                A la reprise, Saez choisissait l'offensive avec l'entrée de Jakobsson. C'est Gauvin, de retour de bonnes prestations en sélection, qui s'arrachait pour égaliser (1-1, 51'). Ce but réveillait Rodez qui repartait de l'avant. Lemaitre se montrait intenable et un poison pour ses adversaires. A dix minutes du terme, un coup franc joué par Austry, Dekker surprise par le rebond manquait sa tête et Cazeau juste entrée en jeu finissait le travail pour offrir cette victoire de l'espoir (2-1, 80').

                Rodez - Montpellier : 2-1 (1-0)
                Rodez (Stade Paul Lignon) - 363 spectateurs
                Arbitre : Camille Soriano
                14h30 - Multisports 2

                1-0 Flavie LEMAITRE 38' (Austry lance en profondeur Lemaitre qui résiste à Dekker et de l'entrée de la surface place une frappe croisée du droit)
                1-1 Valérie GAUVIN 51' (Servie par Karchaoui dos au but dans la surface, Gauvin pivote et place une reprise du droit du point de penalty)
                2-1 Kimberley CAZEAU 80' (Coup franc côté gauche d'Austry, le rebond surprend Dekker et Cazeau de l'entrée de la surface place une reprise de la pointe du droit)

                Avertissements : Saunier 88' ; Mondésir 79', Torrent 90'

                Rodez : D.Garcia ; Banuta, Guitard (cap.), Guellati, Chareyron ; Chalabi, Saunier, Austry ; Cance (Cauderlier 90+5'), Lemaitre, Noiran (Cazeau 76')
                Banc : Philippe (G), Ginestet, Saltel, Cauderlier, Cazeau
                Montpellier : Murphy ; Torrent, Dekker, Sembrant (cap.), Karchaoui ; Torrecilla (Jakobsson 46'), Toletti (Romanelli 75'), Puntigam ; Cayman (Mondésir 75'), Gauvin, Le Bihan
                Banc : Esnault (G), Mayi Kith, Jakobsson, Romanelli, Mondésir


                Soyaux maintenu, Guingamp devra encore patienter

                photo ASJ Soyaux
                photo ASJ Soyaux


                Dans un match entre deux équipes pas encore assurées du maintien et qui n'avaient besoin que d'une victoire, les Charentaises cueillaient à froid leurs hôtes. Dès la 5e minute, Cambot d'un coup de tête reprenait un bon centre de Dumont (0-1). Les Sojaldiciennes essayaient ensuite une longue série d'attaques locales sauvées tant bien que mal. Une reprise acrobatique de Robert sur la gardienne, sur le corner suivant, Oparanozie manquait le cadre (13e). Dans la foulée, un coup franc de Robert finissait sur la barre (15e). Munich décisive à la 29e pouvait aussi remercier ses partenaires qui allaient sauver plusieurs ballons sur la ligne de Tyryshkina (17e), Oparanozie (19e, 34e). Soyaux faisait le dos rond mais sur une action rondement menée, Dumont déviait pour Cambot et Durand sortie vers l'attaque évitait le 0-2 (31e).

                En seconde période, Guingamp va tout tenter mais sans jamais réussir à égaliser. Tous les éléments semblaient contre les Bretonnes. Meffometou trouvait le poteau (53e), Fleury égalisait après avoir suivi une frappe de Robert repoussée mais était signalée hors-jeu (68e). Le deuxième but refusé de la rencontre. Munich repoussait aussi un coup de tête de Laurent (71e). Signe de ce déficit réussite, Soyaux aurait pu réaliser le KO avec Babinga qui trouvait le poteau (57e) ou encore de une frappe de Bourgouin finalement dégagée devant le but par Jézéquel (75e). La victoire finale revenait à Soyaux avec le maintien à la clé. Guingamp devra pour sa part encore attendre.

                Guingamp - Soyaux : 0-1 (0-1)
                Pabu (Stade du Centre de Formation "Akademi") - 274 spectateurs
                Arbitre : Maïka Vanderstichel
                14h45 - Multisports 3

                0-1 Sarah CAMBOT 5' (Renversement du jeu pour Dumont côté gauche qui s'avance le long de la surface et centre pour la reprise de la tête de Cambot qui profite de la sortie manquée de Durand pour marquer à bout portant dans le but vide)

                Avertissements : Daoudi 31' ; Pingeon 33', Babinga 37', Cissoko 63', Dumont 65', Tandia 79', Bourgouin 90'

                Guingamp : Durand ; Jezequel, Debever (cap.), Meffometou Tcheno, Hoarau ; Daoudi (Fleury 64'), Tyryshkina (Palis 81') ; Laurent, Le Garrec, Robert ; Oparanozie
                Banc : Fauvel (G), Fleury, Le Moing, Dinglor, Palis
                Soyaux : Munich ; Cissoko (Rougé 67'), Couturier, M'Bassidje, Boudaud ; Babinga, Tandia (cap.), Da Costa (Clérac 58'), Dumont ; Cambot, Pingeon (Bourgouin 54')
                Banc : Moinet (G), Clérac, Canon, Bourgouin, Rougé



                >>> LE CLASSEMENT

                Dimanche 14 Avril 2019
                Sebastien Duret

                https://www.footofeminin.fr/D1F-J20-...rs_a15669.html
                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • #D1F - L'OL en route vers un 13e titre

                  Dans un choc entre deux équipes à égalité de points au coup d'envoi, les Lyonnaises ont confirmé leur supériorité nationale en s'imposant incontestablement face au PSG (5-0). Le 13e titre n'est plus loin.

                  100e but pour Renard (photo OL)
                  100e but pour Renard (photo OL)



                  Dans onze jours à Dijon, l'OL avec une victoire, sera assuré de décrocher à nouveau le titre de champion de France. Ce samedi soir, pour le 500e match de leur histoire, les Lyonnaises ont franchi une nouvelle marche sans jamais trembler.

                  Avant match, Reynald Pedros annonçait : "Ce serait bien de mettre nos adversaires sous pression tout de suite, rentrer bien dans le match". Un discours entendu par ses joueuses et concrétisé par l'ouverture du score d'Ada Hegerberg. Dans le duel des meilleures buteuses du championnat, la joueuse "Ballon d'Or 2018" a pris seule la tête du classement des buteuses avec sa 19e réalisation en sautant plus haut que Lawrence sur un centre d'Henry (1-0, 8'). Un premier but qui intervenait alors que le pressing lyonnais se faisait déjà sentir (4e, 5e). Le collectif lyonnais, les combinaisons de jeu, tout semblait allait trop vite pour une défense parisienne en 5-3-2 en difficulté. Majri après une belle percée butait sur Kiedrzynek (14e), la tentative d'Henry était contrée en corner (18e).

                  Penalty sifflé pour l'OL, oublié pour le PSG

                  Le PSG obtenait son premier corner grâce à Périsset au bout de vingt minutes de jeu. Quelques minutes favorables aux Parisiennes et même un penalty non sifflé malgré la main de Mbock sur le centre de Lawrence (23e). Un scénario inverse à celui de l'aller où Lyon aurait dû bénéficier d'un penalty. Vingt-deux minutes plus tard, Victoria Beyer n'allait pas hésiter à siffler un penalty pour un main parisienne, cette fois-ci. Périsset recevait le ballon dévié par sa gardienne et Renard faisait le break pour inscrire son centième but avec l'OL (3-0, 45+1').

                  Hegerberg dans tous les coups

                  Le Sommer

                  Un net avantage au tableau d'affichage mérité car entre ces deux faits de jeu, les Lyonnaises se sont montrées supérieures, multipliant les occasions et ajoutant un autre but. Hegerberg bénéficiait d'un bon travail de Le Sommer dans l'axe pour tenter sa chance mais son extérieur du gauche fuyait le cadre (27e). Kiedrzynek sortait une parade décisive du pied face à Bronze (38e). La gardienne polonaise du PSG devait s'incliner sur une action partie d'Hegerberg pour Fishlock et finalement une finition d'un piqué parfaitement ajusté de Le Sommer (2-0, 40').

                  Van de Sanden finit le travail

                  Le quatrième but de Marozsan
                  Le quatrième but de Marozsan

                  En seconde période, le staff parisien faisait entrer Wang à la place de Berglund pour repousser à une défense à quatre. Le scénario du match ne changeait pas pour autant. Lyon restait bien en place et gérait cet avantage. Auteure d'une frappe non cadrée en première période (26e), Marozsan inscrivait le quatrième but. Avec Hegerberg, impliquée pour la troisième fois sur un but de son équipe, qui délivrait une passe entre les lignes vers Marozsan. Du gauche, l'internationale allemande finissait le travail (4-0, 60').

                  Avec ce net avantage, Reynald Pedros n'avait plus à douter du résultat final et préparait déjà les événements à venir avec les demi-finales aller et retour de la Ligue des Champions et le match de D1 intercalé entre les deux. Bronze, Henry, Cascarino puis étaient ainsi remplacées. L'attaque parisienne se montrait inoffensive faute de ballons. Katoto était remplacée par Nadim et Diani n'était pas plus en capacité de venir inquiéter Bouhaddi. Seule Bruun arrivait à cadrer une frappe trop écrasée en fin de match (88e).

                  Finalement deux remplaçantes lyonnaises s'illustraient au final. Buchanan lançait Van de Sanden qui piquait son ballon pour le 5e but dans les arrêts de jeu (5-0, 90+2'). Un succès aussi large qu'il y a trois ans et demi en championnat.

                  L'OL vise toujours le triplé

                  #D1F - L'OL en route vers un 13e titre

                  Les Lyonnaises peuvent encore rêver d'un triplé. Le championnat est en bonne voie, la finale de la Coupe de France le 8 mai face à Lille et une potentielle finale le 18 mai à condition de sortir Chelsea en demi-finales les 21 et 28 avril prochain. Mais avec la performance de ce soir, les Lyonnaises semblent inarrêtables. Comme ses partenaires, la réponse viendra définitivement du terrain, Amandine Henry résumait : "Le championnat n'est pas terminé mais on prend une belle avance (...) ça ne sert à rien de parler avant. La plus belle parole ce n'est que le terrain".


                  Championnat de France de Division 1 - 20e journée
                  Samedi 13 avril 2019
                  - 20h45
                  Lyon - PSG : 5-0 (3-0)
                  Décines-Charpieu (Groupama Stadium)
                  Spectateurs : 25 907
                  Arbitres : Victoria Beyer assistée d'Elodie Coppola et Jennifer Maubacq. 4e arbitre : Aurélie Efe

                  1-0 Ada HEGERBERG 8' (Bronze pour Henry côté droit qui délivre un centre du gauche pour la reprise de la tête d'Hegerberg au second poteau à 3 m qui saute plus haut que Lawrence pour placer le ballon au ras du poteau)
                  2-0 Eugénie LE SOMMER 40' (Hegerberg récupère au milieu de terrain le ballon sert Fishlock qui glisse dans la course de Le Sommer entrée côté gauche de la surface qui ouvre son pied droit et pique le ballon à 6 m par dessus Kiedrzynek pour trouver le petit filet opposé)
                  3-0 Wendie RENARD 45+1' s.p. (Centre de Marozsan effleuré par Kiedrzynek, le ballon rebondit sur la main de Périsset. Penalty sifflé et transformé par Renard qui ouvre son pied droit et prend Kiedrzynek à contre-pied)
                  4-0 Dzsenifer MAROZSAN 60' (Le Sommer pour Hegerberg qui délivre une passe dans l'axe pour Marozsan qui entre dans la surface, devance Lawrence, et du gauche à 11 m conclut)
                  5-0 Shanice VAN DE SANDEN 90+2' (Longue passe de Buchanan depuis son camp par dessus la défense pour Van de Sanden qui prend la défense de vitesse et vient excentrée sur la droite, piquer son ballon de 8 m face à Kiedrzynek)

                  Avertissements : Kadidiatou Diani 53', Ashley Lawrence 56' pour le PSG

                  Lyon : 16-Sarah Bouhaddi ; 2-Lucia Bronze (21-Kadeisha Buchanan 64'), 29-Griedge Mbock Bathy Nka, 3-Wendie Renard (cap.), 7-Amel Majri ; 6-Amandine Henry (5-Saki Kumagai 70'), 24-Jessica Fishlock ; 20-Delphine Cascarino (11-Shanice Van de Sanden 74'), 10-Dzsenifer Marozsan, 9-Eugénie Le Sommer ; 14-Ada Hegerberg. Entr.: Reynald Pedros
                  Non utilisées : 1-Lisa Weiss, 4-Selma Bacha
                  PSG : 1-Katarzyna Kiedrzynek ; 17-Eve Périsset, 5-Alana Cook, 14-Irene Paredes, 15-Emma Berglund (28-Shuang Wang 46'), 12-Ashley Lawrence ; 7-Aminata Diallo, 24-Miraildes Maciel Mota Formiga (cap.) (22-Signe Bruun 82'), 8-Onema Grace Geyoro ; 9-Marie-Antoinette Katoto (10-Nadia Nadim 65'), 11-Kadidiatou Diani. Entr.: Olivier Echouafni
                  Non utilisées : 2-Hanna Glas, 16-Christiane Endler

                  #D1F - L'OL en route vers un 13e titre

                  Dimanche 14 Avril 2019
                  Sebastien Duret

                  https://www.footofeminin.fr/D1F-L-OL...re_a15670.html
                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • #D1F - OL - PSG : les réactions

                    Retrouvez des réactions à l'issue de la rencontre OL - PSG


                    Jean-Michel Aulas : "Elles ont donné un peu de plaisir à cette institution"

                    C'est un match formidable avec les deux meilleures équipes françaises. Le PSG était venu avec de grosses ambitions. On a vu un très grande première mi-temps d'une intensité incroyable. Un résultat qui nous laisse espérer une fin de saison avec un parcours excellent. Elles ont donné un peu de plaisir à cette institution qui a beaucoup souffert. On souhaitait absolument aller au bout. D'année en année, c'est toujours plus difficile. On va se diriger vers un 13e titre d'affilée. C'est quelque chose d'unique.

                    Olivier Echouafni : "On a pris des buts à des moments clés"
                    On n'a pas fait ce qui se fallait. On a pris des buts à des moments clés. Il y a un fait de jeu qui est important c'est le penalty non sifflé à 1-0. Après cela n'a pas été suffisant malgré tout. On ne s'est pas créé assez d'occasions.

                    Wendie Renard : "Je préfère parler sur le terrain"
                    On voulait faire un gros match. On attendait ce match. On n'avait pas su mettre les ingrédients par rapport à Fleury. On était frustrées par rapport à ça. On a entendu beaucoup de choses sur nous. On voulait répondre sur le terrain. C'est fait de belle manière. Si on reste sérieuses, le 13e titre sera à nous. Ca se joue sur le terrain, je préfère parler sur le terrain que dans la presse. La plus belle des réponses, c'est ce que l'on a fait ce soir ensemble. On a montré que l'on est encore des championnes, des guerrières. Le 100e but pour moi est secondaire.

                    Reynald Pedros : "C'est important de mettre beaucoup de rythme"
                    J'ai récupéré des joueuses qui avaient beaucoup de plaisir de se retrouver (...) On avait loupé l'entame du match aller, je l'avais rappelé aux filles. C'est important de mettre beaucoup de rythme, beaucoup d'intensité. C'est ce qui a été fait. On a joué face à une défense à cinq, on n'avait pas l'habitude face au PSG. Ça nous a laissé des espaces sur les côtés. On a marqué rapidement et ensuite cela s'est enchaîné (...) Quand on est juste dans le football, on marque des buts.

                    #D1F - OL - PSG : les réactions

                    Dimanche 14 Avril 2019
                    Sebastien Duret

                    https://www.footofeminin.fr/D1F-OL-P...ns_a15671.html
                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • #D1F - J20 : trois équipes supplémentaires maintenues, quatre à la lutte

                      Cette 20e journée a permis à trois équipes d'assurer leur maintien. Mais rien n'est encore acquis pour le reste des équipes malgré un avantage comptable pour Guingamp.


                      #D1F - J20 : trois équipes supplémentaires maintenues, quatre Ã* la lutte


                      Entre Metz, Lille et Rodez, seulement trois points séparent ces équipes et la prochaine journée prévue le mercredi 24 avril verra Metz accueillir Rodez. Le match de la dernière chance pour les deux équipes mais qui pourrait aussi profiter à Lille.

                      Rodez jusqu'au bout
                      La première victoire de leur histoire face à Montpellier en vingt confrontations a marqué les esprits, ceux d'une équipe qui n'est pas décidée à quitter l'élite aussi facilement que cela aurait pu le laisser présager il y a quelques semaines. Sabrina Viguier a pu apprécier la rigueur de son équipe : "La victoire est passée par le respect de ce qu'on a demandé, des consignes. C'est un match qui récompense le travail et l'abnégation dont on fait preuve". Si cette victoire est intéressante car combinée aux défaites de Metz et Lille, il faudra impérativement réussir un résultat à Metz avant de finir face à Dijon : "Evidemment rien n'est gagné mais rien n'est perdu surtout (...) Il faut continuer à croire en nous jusqu'au bout".

                      Lille toujours dans le coup
                      Après sa victoire contre Metz, les Lilloises n'ont pas réussi un nouveau coup. En déplacement à Bordeaux, l'espoir a pourtant bien existé lorsque Polito a surpris Bruneau (23'). Mais les Bordelaises en seconde période ont accéléré et Asseyi déjà buteuse pour l'égalisation a offert le but de la victoire à la Nordiste Lavogez dans les arrêts de jeu. Une défaite difficile à digérer pour les Lilloises et leur entraîneure : "On ne voulait pas forcément sortir avec le point du match nul mais les trois points de la victoire. Maintenant c'est encore réalisable, on reçoit Soyaux à la maison et essayer de récupérer ces trois points précieux pour la suite."

                      Metz sous pression
                      Les Messines n'avancent plus et le programme de fin de saison offre deux matchs des extrêmes. Tout d'abord la venue d'une équipe de Rodez qui peut encore croire à son maintien, puis le déplacement à Lyon qui devrait fêter son titre à domicile. Samedi face au Paris FC, le Metz aurait pu espérer le nul mais une erreur défensive a coûté cher. Pour Angélique Roujas, qui suppléait Manuel Peixoto pour raison de santé, a pu voir le manque d'expérience de son équipe dans ce type de situation : "Le seul regret, c'est qu'on prend un but bête, au moment du match où on était le mieux. On n'a pas suffisamment bien maîtrisé la rencontre. En attaque, on s'est précipité sur des coups qu'on aurait pu mieux négocier. On a été trop respectueuses par rapport à cette équipe de Paris. Il faut continuer à travailler, on va se battre jusqu'au bout".

                      Guingamp attend, Soyaux libéré
                      Le duel entre Guingamp et Soyaux était celui du maintien en cas de victoire. Les Charentaises ont réussi le coup parfait en ouvrant rapidement la marque avant de subir les assauts bretons. Sébastien Joseph le reconnaissait à l'issue de la victoire de son équipe : "Notre victoire n'est pas méritée, il faut être honnête. Mais on a essayé d'être efficace et on a aligné un quatrième match consécutif sans prendre de but". Dans ce domaine, Guingamp a cédé une fois mais c'est surtout offensivement que l'équipe a pêché : "Il faut que l'on apprenne à mieux gérer ce genre de matchs pour ne pas courir après le score tout au long de la rencontre. L'investissement des joueuses est bon mais il faut qu'on soit beaucoup plus décisif et tueur dans la surface". Si Guingamp reste en bonne position, au moins un match nul sera le bienvenu.

                      Dijon poursuit en D1, Fleury aussi
                      Promu cette saison, Dijon a renouvelé son bail ce dimanche après la défaite lilloise face à Bordeaux. Samedi, les Dijonnaises avaient fait un grand pas en disposant de Fleury grâce à Bussaglia et Thomas. Yannick Chandioux le savait : "On voulait gagner ce match contre un adversaire costaud (...) Je suis content, au-delà du résultat, de l'état d'esprit de l'équipe. On a montré des valeurs aujourd'hui (ndlr : samedi), ce qu'on a montré souvent à domicile (...) Il faut retenir la victoire et j'espère le maintien avec le résultat des concurrents". Chose faite ! Samedi, pour sa part, Fleury battu par Dijon avait malgré tout assuré son maintien, en profitant de la défaite de Metz.



                      Lundi 15 Avril 2019
                      Sebastien Duret

                      https://www.footofeminin.fr/D1F-J20-...te_a15675.html
                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire




                      • D1 Féminine le Mag, épisode 19
                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • Envoyé par interactif Voir le message
                          Ce que j'aurais fait comme choix :
                          - Maro meilleure joueuse
                          - Endler meilleure gardienne
                          - Katoto meilleure Espoir
                          - Pedros meilleur coach (encore en course en LDC et en CDF, pas que le jeu proposé me ravisse toujours...)
                          - Maro plus beau but

                          Ce que je vois comme palmarès :
                          - Majri meilleure joueuse
                          - Endler meilleure gardienne
                          - Katoto meilleure Espoir
                          - Pedros meilleur coach
                          - apparemment Asseyi pour le plus beau but
                          Maro meilleure joueuse, l'honneur est sauf.
                          Le coach de Bordeaux récompensé parce qu'il faut faire plaisir à tout le monde.

                          Commentaire


                          • Moi j'ai bien aimé la gardienne Chilienne du PSG élue meilleur gardienne (je conteste pas ça) et dans l'équipe type c'est l'autre gardienne du PSG ...

                            Aussi Perisset à la place de Bronze, bon après de ce que j'ai compris c'est Houara, Boulleau et d'autres consultantes qui ont voté donc ça n'a pas beaucoup de valeur, pour l'objectivité on repassera

                            Maro meilleure joueuse y a pas photo et dire qu'elle a loupé le début de saison !

                            Commentaire


                            • Le psg plebicité avec riera houara et boulleau dans le jury, c'est surprenant.

                              5 parisiennes dans le 11
                              1 parisienne meilleure gardienne
                              1 parisienne meilleure espoir
                              bref
                              j aurais plutot mis ce onze
                              endler
                              bronze mbock renard majri
                              henry maroszan fishlock
                              diani hegerberg katoto
                              3 parisiennes
                              Majri son debut de la saison la sauve dans le onze.
                              katoto a marqué 5 ou 6 penos et a été inexistante a l aller contre lyon et au retour. Mais comme majri elle a des stats .
                              Perisset elle est sympa, mais la mettre devant bronze, c'est la pire blague de l'année.


                              le coach de bordeaux elu, tant mieux pour lui. De toute façon ni pedros ni echouafni le merite.

                              Commentaire


                              • Cette cérémonie c'est l'école des fans, il faut récompenser tout le monde, mettre en avant qq joueuses françaises CDM oblige (cf Périsset), un trophée pour Pedros pour ne pas qu'il fasse la gueule de voir le coach de Bordeaux récompensé.
                                La meilleure joueuse de d1 est mise en avant, c'est bien l'essentiel pour moi.

                                Commentaire


                                • L'équipe-type me semble refléter le message médiatique que les médias ont cherché à vendre tout au cours de la saison ; l'écart entre le PSG et l'Ol s'est encore réduit et il y a désormais match entre les 2 clubs.

                                  Manque de chance, la remise des récompenses se fait au lendemain d'un match qui a montré toute la distance qui existe encore (et dont on avait des indices avec la qualification de l'Ol et l'élimination du PSG en WCL).

                                  Si on entre dans les détails, préférer Perisset à Bronze est juste ridicule.

                                  Mais oublier ELS et retenir Katoto ne vaut guère mieux.

                                  Commentaire


                                  • La présence de Katoto est logique (au coude à coude avec Hegerberg sur le nombre de buts marqués dans la saison).
                                    Perisset, comme Majri au milieu qui est en travers depuis de nombreuses semaines, ne devraient pas être dans cette equipe mais c'est la touche EDF qu'il faut mettre en avant avant la CDM.
                                    Pour la répartition OL / PSG, dire que le second n'a pas le niveau reviendrait à dévaloriser la d1 féminine, sachant que derrière ces deux clubs....c'est l'objectif contraire de la cérémonie d'hier soir.

                                    Commentaire


                                    • #D1F - Trophées de la D1 : Dzsenifer MAROZSAN élue meilleure joueuse, toutes les lauréates

                                      La cérémonie des trophées de la D1 féminine avait lieu ce lundi 15 avril 2019 à Clairefontaine


                                      Meilleure joueuse : Dzsenifer MAROZSAN



                                      Palmarès

                                      2018-2019 : Dzsenifer Marozsan (Lyon)
                                      2017-2018 : Dzsenifer Marozsan (Lyon)
                                      2016-2017 : Eugénie Le Sommer (Lyon)
                                      2015-2016 : Ada Hegerberg (Lyon)
                                      2014-2015 : Sofia Jakobsson (Montpellier)
                                      2013-2014 : Gaëtane Thiney (FCF Juvisy)
                                      2012-2013 : Shirley Cruz Traña (PSG)
                                      2011-2012 : Julie Morel (EA Guingamp)
                                      2010-2011 : Elise Bussaglia (PSG)
                                      2009-2010 : Eugénie Le Sommer (Stade Briochin)


                                      Meilleure gardienne : Christiane ENDLER



                                      Palmarès

                                      2018-2019 : Christiane Endler (PSG)
                                      2017-2018 : Casey Murphy (Montpellier)
                                      2016-2017 : Katarzyna Kiedrzynek (PSG)
                                      2015-2016 : Katarzyna Kiedrzynek (PSG)


                                      Meilleure espoir : Marie-Antoinette KATOTO



                                      Palmarès

                                      2018-2019 : Marie-Antoinette Katoto (PSG)
                                      2017-2018 : Marie-Antoinette Katoto (PSG)
                                      2016-2017 : Onema Grace Geyoro (PSG)
                                      2015-2016 : non créé


                                      Meilleur entraîneur : Jérôme DAUBA



                                      Palmarès

                                      2018-2019 : Jérôme Dauba (Bordeaux)
                                      2017-2018 : Jérôme Dauba (Bordeaux)
                                      2016-2017 : Christophe Parra (Marseille)
                                      2015-2016 : Gérard Prêcheur (Lyon)


                                      Plus beau but : Viviane ASSEYI



                                      Palmarès

                                      2018-2019 : Viviane Asseyi (Bordeaux)
                                      2017-2018 : Kheira Hamraoui (Lyon)
                                      2016-2017 : Juliette Loumagne (Bordeaux)
                                      2015-2016 : non créé


                                      Meilleure arbitre : Maika VANDERSTICHEL

                                      Palmarès

                                      2018-2019 : Maika Vanderstichel
                                      2017-2018 : Florence Guillemin
                                      2016-2017 : Solen Dallongeville
                                      2015-2016 : Florence Guillemin


                                      Equipe-type

                                      2018-2019

                                      Katarzyna Kiedrzynek (PSG) - Eve Perisset, Griedge Mbock, Wendie Renard, Perle Morroni - Amandine Henry - Kadidiatou Diani, Dzsenifer Marozsan, Amel Majri - Marie-Antoinette Katoto, Ada Hegerberg

                                      2017-2018
                                      Casey Murphy (MHSC) ; Lucia Bronze (OL), Griedge Mbock (OL), Wendie Renard (OL), Sakina Karchaoui (MHSC) ; Amandine Henry (OL), Dzsenifer Marozsan (OL), Formiga (PSG) ; Marie-Antoinette Katoto (PSG), Ada Hegerberg (OL), Eugénie Le Sommer (OL)

                                      2016-2017
                                      Katarzyna Kiedrzynek (PSG) ; Ève Périsset (PSG), Irene Paredes (PSG), Wendie Renard (OL), Sakina Karchaoui (MHSC), Onema Grace Geyoro (PSG), Camille Abily (OL), Amel Majri (OL), Cristiane (PSG), Eugénie Le Sommer (OL), Ada Hegerberg (OL)

                                      2015-2016
                                      Katarzyna Kiedrzynek (PSG) ; Jessica Houara d'Hommeaux (PSG), Wendie Renard (OL), Erika (PSG), Amel Majri (OL) ; Amandine Henry (OL), Gaëtane Thiney (Juvisy), Camille Abily (OL) ; Cristiane (PSG), Eugénie Le Sommer (OL), Ada Hegerberg (OL)



                                      Mercredi 17 Avril 2019
                                      Sebastien Duret

                                      https://www.footofeminin.fr/D1F-Trop...es_a15676.html
                                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire




                                      • Les buts de la 20ème journée : Lyon-Paris SG, Rodez-Montpellier, Dijon-Fleury, Metz-Paris FC, Guingamp-Soyaux et Bordeaux-Lille.
                                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire




                                        • D1 Féminine le Mag, épisode 20

                                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • #D1F - J21 : ça sent la fin ! Les enjeux à connaître

                                            Cette 21e journée programmée en semaine pourrait sceller le championnat que ce soit pour le titre comme pour la relégation. Le programme


                                            Dijon - Lyon

                                            Dijon (Stade Gaston Gérard)
                                            Arbitre : Jennifer Maubacq
                                            18h30 - Canal + Sport

                                            Programmée pour la première fois pour les féminines de Dijon au stade Gaston Gérard, cette affiche opposera une équipe de Dijon, assurée de son maintien, à celle de Lyon qui a l'occasion de décrocher son 13e titre consécutif.

                                            >> Lyon champion si :
                                            - l'OL bat Dijon
                                            - le PSG perd
                                            - l'OL et le PSG font match nul


                                            Paris FC - Montpellier
                                            Paris (Stade Sébastien Charléty)
                                            Arbitre : Alexandra Collin
                                            14h30 -

                                            La troisième place en ligne de mire. L'opposition entre le Paris FC et Montpellier aura l'intérêt de voir deux équipes qui peuvent viser la troisième place honorifique. Pour cela, seule la victoire comptera car dans le même temps, Bordeaux est aussi dans le coup avec un déplacement au PSG en début de soirée.


                                            Metz - Rodez
                                            Metz (Stade Dezavelle)
                                            Arbitre : Hélène Burban
                                            18h30 -

                                            C'est le maintien qui se joue entre Metz (10e) et Rodez (12e). Les Ruthénoises n'ont pas dit au revoir à cet espoir et l'ont montré en battant pour la première fois de leur histoire Montpellier. A l'aller, Metz s'était imposé 3-2 à Rodez. Si Metz s'impose, il faudra suivre le résultat de Lille face à Soyaux. Un nul condamnerait Rodez mais n'assurerait pas le maintien à Metz qui devrait finir à Lyon sous la pression du LOSC pour éviter la 11e place. En cas de succès de Rodez, tout resterait à jouer.

                                            >> Metz maintenu si :
                                            - Metz bat Rodez et que Lille ne gagne pas. Metz bénéficie d'un meilleur bilan en confrontations directes face à Lille

                                            >> Rodez relégué si :
                                            - Rodez ne gagne pas à Metz


                                            Lille - Soyaux
                                            Camphin-en-Pévèle (Complexe Sportif de Luchin)
                                            Arbitre : Aurélie Efe
                                            18h30 -

                                            Les Lilloises battues à Bordeaux dans les arrêts de jeu sont toujours à un point des Messines à deux journées de la fin. Elles accueillent Soyaux désormais maintenu avec la nécessité de s'imposer avant de connaître le résultat de Metz - Rodez.

                                            Lille relégué si :
                                            - Metz gagne et que Lille ne gagne pas.


                                            Fleury - Guingamp
                                            Bondoufle (Stade Robert Bobin)
                                            Arbitre : Solenne Bartnik
                                            18h30 -

                                            Après avoir manqué de réussite devant Soyaux (0-1), Guingamp se rend à Fleury pour assurer définitivement son maintien. Si Guingamp possède cinq points d'avance sur le LOSC, et n'a besoin que d'un match nul pour l'obtenir

                                            Guingamp maintenu si :
                                            - Guingamp ne perd pas
                                            - Lille ne gagne pas


                                            PSG - Bordeaux
                                            Paris (Stade Jean Bouin)
                                            Arbitre : Elodie Coppola
                                            18h30 -

                                            Si 20 points séparent les deux équipes au classement, l'un est second, l'autre troisième. Cette rencontre est aussi l'occasion pour Bordeaux de continuer à prendre à la troisième place qui ne pourra cependant pas être acquise dès cette 21e journée avec l'opposition directe de ces deux poursuivants.



                                            >>> LE CLASSEMENT

                                            Mercredi 24 Avril 2019
                                            Sebastien Duret

                                            https://www.footofeminin.fr/D1F-J21-...re_a15690.html
                                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • #D1F - J21 : l'OL champion pour la 13e fois, balade parisienne

                                              Cette avant-dernière journée a scellé le destin du champion. Lyon a fait la différence en seconde période contre Dijon tandis que son dauphin a écrasé Bordeaux mais ne peut dépasser l'OL à une journée de la fin.

                                              photo twitter OL
                                              photo twitter OL



                                              Le scénario était attendu avec le sacre lyonnais ce mercredi soir entre deux rencontres de Ligue des Champions. Les Lyonnaises l'ont fait mais ont dû accélérer en seconde période pour le concrétiser face à une équipe dijonnaise, assurée du maintien, mais accrocheuse. La première période voyait une alerte sur le but de Bouhaddi avec une frappe de Dali, bien servie par Thomas, qui terminait sur la barre (12e). Alignée en pointe dans une équipe remaniée sans Hegerberg et Cascarino sur le banc, Marozsan et Renard en tribune, l'Argentine Jaimes manquait une première reprise (16e). Remuante sur le côté, Majri après une talonnade de Le Sommer essayait d'inquiéter Mainguy (36e). La latérale gauche allait finalement débloquer la situation à la reprise en étant à l'affût pour reprendre une première action de Le Sommer repoussée par le poteau (48e). Pedros apportait de la fraîcheur : "On n'a pas su trouver le rythme en première mi-temps. Cela a été mieux en deuxième" pour le technicien qui faisait ensuite entrer Hegerberg, alors qu'Henry touchée à la cheville devait sortir prématurément. Le Sommer et Mbock coup sur coup scellaient le 13e titre lyonnais (0-3, 65') avant une dernière réalisation de Van de Sanden (0-4, 86').

                                              "On laisse le foot parler"

                                              #D1F - J21 : l'OL champion pour la 13e fois, balade parisienne

                                              La cause entendue, les Lyonnaises vont savourer ce soir avant de récupérer en vue du match retour contre Chelsea. Une victoire sur laquelle Reynald Pedros peut s'appuyer mentalement : "On s'était donné les moyens d'être champion ce soir après avoir battu le PSG. Je pense que dans la dynamique positive, c'était important de gagner et de ne pas attendre le match contre Metz pour être champion". La milieu lyonnaise Amandine Henry a fait les frais d'une semelle de Nakkach : "J'ai les crampons sur la cheville. J'espère que ça ira mieux demain" avant d'évoquer ce trophée : "Chaque saison, il est difficile de le gagner, mais c'est l'objectif principal. C'est l'aboutissement d'une saison".

                                              Un treizième trophée qui confirme l'hégémonie lyonnais mais fruit aussi d'un travail pour le Président Jean-Michel Aulas : "Il faut se remettre en cause. On a beaucoup joué sur les qualités individuelle et humaine des joueuses. Elles sont insatisfaites à chaque fois en pensant que l'on peut encore faire mieux. Cela a été très dur. Même ce soir, à la mi-temps, dans une semaine capitale, on n'a pas joué à notre niveau. On avait un stress permanent, qui grandit chaque année. Chaque fois, il va falloir hausser le niveau de jeu, et l'investissement pour arriver à rester sur le trône". Le dernier mot revenant à Hegerberg dans cette course au(x) titre(s) : "La saison a été un peu plus dure, c'était un challenge, mais ça prouve qu'on est capable de gagner quand même. On a montré qu'il restait un grand écart entre le PSG et nous. On laisse le foot parler."

                                              Katoto prend de l'avance

                                              Katoto au centre, totalise désormais 22 buts (photo PSG)
                                              Katoto au centre, totalise désormais 22 buts (photo PSG)


                                              Après la victoire de Montpellier plus tôt dans la journée face au PFC, le PSG n'a pas fait dans le détail face à Bordeaux 6-2, une victoire acquise dès la première demi-heure de jeu (4-0). Marie-Antoinette Katoto a inscrit un triplé, Kadidiatou Diani un doublé.

                                              Après des alertes dès les premières minutes de la rencontre, le PSG a rapidement ouvert le score puis fait le break coup sur coup grâce à Marie-Antoinette Katoto, avec le concours de la défense centrale bordelaise. Sur l'ouverture du score, elle interceptait une mauvaise passe en retrait de Kathellen pour Vanessa Gilles à l'entrée de la surface, puis s'en allait battre Erin Nayler pour la première fois de la soirée (11'). Dans la foulée, suite à une récupération haute de Diani dans les pieds de Gilles, elle frappait de 20 mètres du pied gauche, et offrait le break au PSG (12'). En difficulté, Bordeaux réagissait timidement avec une frappe de Claire Lavogez non cadrée (19').
                                              Après Katoto, c'était au tour de Diani d'inscrire un doublé. Tout d'abord sur une frappe « aveugle » entre deux défenseures, qui prenait Nayler quelque peu à contre-pied (20'). Elle était ensuite à la conclusion d'une action collective autour de la surface bordelaise, décalée par Aminata Diallo. Depuis la droite de la surface, sa frappe croisée rebondissait sur le poteau et terminait sa course au fond des filets (28').
                                              La fin de la première période offrait un léger changement de scénario dans ce match à sens unique, avec deux arrêts décisifs consécutifs de la part de Nayler, devant Katoto (39'), puis Nadia Nadim, dont elle déviait la frappe à bout portant sur sa barre (41'). Et, à deux minutes de la pause, Carol, servie par Solène Barbance, réduisait le score d'une belle frappe lucarne opposée (43'). Pas de quoi relancer le suspense cependant. Après quarante-cinq minutes de jeu, le PSG menait 4-1.

                                              Quadruplé pour Katoto

                                              Dès la reprise de la seconde période, Paris reprenait la direction des opérations, et il fallait une belle intervention de Nayler sur un coup franc de Eve Périsset (48'), qui avait une seconde opportunité quelques minutes plus tard sur un service de Katoto. Arrivée lancée, elle voyait sa frappe contrée par Sophie Istillart (54'). Alors que Lavogez voyait un coup franc retomber sur le dessus du filet de Katarzyna Kiedrzynek (57'), Perle Morroni manquait de s'inviter à la fête et voyait sa frappe être déviée et toucher le poteau (59'). Les efforts parisiens finissaient par payer, avec un service de Morroni qui trouvait la tête de Katoto pour le cinquième but parisien (62').
                                              Alors que les deux équipes échangeaient des frappes non cadrées, Barbance ou Viviane Asseyi côté bordelais, Signe Bruun côté parisien, Bordeaux réduisait une nouvelle fois le score sur coup franc. Delphine Chatelin, du bout du pied, parvenait à trouver le fond des filets parisiens (83'). La rencontre se terminait avec un dernier but pour Katoto au bout du temps additionnel, pour achever la large victoire parisienne, obtenue sans aucune difficulté face à une équipe bordelaise bien décevante ce mercredi soir. Avec ce quadruplé, Katoto reprend la tête du classement des buteuses avec 22 buts au compteur.

                                              Montpellier, troisième place en vue

                                              photo footofeminin.fr
                                              photo footofeminin.fr


                                              Entre deux formations à la lutte pour la troisième place, le Paris FC et Montpellier se sont livrés une bataille qui a souri aux Montpelliéraines.
                                              La rencontre voyait deux équipes se procurer tour à tour des opportunités au cours du premier acte mais sans réussite. Thiney répondait à Gauvin dans les premières minutes (7e) juste avant que Montpellier ne bénéficie d'un penalty pour une main de Cascarino. Cayman se chargeait de le frapper mais Pecharman repoussait sa tentative (9e). Du premier acte, il faudra aussi retenir la tentative de lob du droit de près de 30 m de Matéo. Inspirée mais repoussée par le poteau de Murphy pourtant battue (31e). Dans la foulée, un coup franc de Thiney venait passer tout près du montant sans être touché (32e).
                                              En seconde période, Thiney se jouait de Romanelli et Dekker pour se retrouver face à Murphy qui s'imposait (57e). La réplique arrivait aussitôt. Jakobsson côté droit plaçait une frappe croisée sur le montant opposé de Pecharman (58e). Mais la Montpelliéraine allait avoir plus de réussite un quart d'heure après pour inscrire son cinquième but de la saison (0-1, 72'). La seule réalisation d'une rencontre où Mondésir trouva ensuite la barre sur un centre-tir (79e) tout comme le coup franc direct de Toletti dévié sur la barre (90e). Pour les Parisiennes, les offensives restèrent vaines et l'espoir d'une troisième place définitivement envolé.


                                              Dijon - Lyon : 0-4 (0-0)
                                              Dijon (Stade Gaston Gérard) - 4 164 spectateurs
                                              Arbitre : Jennifer Maubacq
                                              18h30 - Canal + Sport

                                              0-1 Amel MAJRI 48' (Van de Sanden à droite centre pour Le Sommer au second poteau qui place une reprise repoussée par le poteau droit. Le ballon revient dans l'axe sur Majri qui conclut)
                                              0-2 Eugénie LE SOMMER 62' (Frappe de 25 m du droit de Le Sommer qui va heurter le dessous de la barre de la lucarne droite)
                                              0-3 Griedge MBOCK BATHY NKA 65' (Corner de Simon repris de la tête par Mbock qui place le ballon au premier poteau)
                                              0-4 Shanice VAN DE SANDEN 86' (Cascarino à droite centre pour la reprise plein axe du droit à 5 m de Van de Sanden)

                                              Avertissement : Nakkach 58'

                                              Dijon : Mainguy ; Awona, Trevisan (cap.), Cuynet, Carage (Maetz 89') ; Declercq, Nakkach (Dali-Storti 77'), Bussaglia, Dali, Bouillot (Blais 74'), Thomas
                                              Banc : Pinel (G), Maetz, Solanet, Dali-Storti, Blais
                                              Lyon : Bouhaddi ; Mbock Bathy Nka, Buchanan, Kumagai, Simon ; Henry (Bacha 60'), Fishlock ; Van de Sanden, Le Sommer (Cascarino 67'), Majri ; Jaimes (Hegerberg 50')
                                              Banc : Weiss, Bacha, Hegerberg, Cascarino, Malard


                                              PSG - Bordeaux : 6-2 (4-1)
                                              Paris (Stade Jean Bouin)
                                              Arbitre : Elodie Coppola
                                              18h30 - Foot+

                                              1-0 Marie-Antoinette KATOTO 11' (Ballon dans l'axe de Sousa intercepté par Katoto qui élimine son adversaire et ouvre son pied droit à 10 m pour battre Nayler)
                                              2-0 Marie-Antoinette KATOTO 12' (Ballon dans l'axe de Istillart récupéré par Katoto qui arme une frappe de 19 m du gauche sous la barre plein axe)
                                              3-0 Kadidiatou DIANI 20' (Ballon renvoyé dans l'axe par Gilles sur Diani à 20 m qui place une frappe en pivot du droit sur la droite de Nayler)
                                              4-0 Kadidiatou DIANI 28' (Action devant la surface avec Katoto en retrait sur Diallo qui glisse en une touche dans la profondeur vers Diani côté droit de la surface qui place une frappe croisée du droit de 10 m dans le petit filet opposé)
                                              4-1 Carol RODRIGUES 43' (Barbance sert Carol Rodrigues qui se retrouve jusqu'à 18 m côté droit et place une frappe en pivot du droit)
                                              5-1 Marie-Antoinette KATOTO 62' (Morroni délivre une passe en profondeur pour la reprise décroisée de la tête de 6 m de Katoto qui termine dans le petit filet gauche)
                                              5-2 Delphine CHATELIN 82' (Coup franc de Lavogez à 22 m côté droit, le ballon est dévié à 3 m par l'intérieur du pied de Chatelin devant Kiedrzynek, le ballon rebondit sur le poteau droit avant d'entrer)
                                              6-2 Marie-Antoinette KATOTO 90+5' (Diallo récupère à 30 m et décale sur Katoto à gauche qui enchaîne contrôle du gauche dans la surface et ouvre son pied droit à 10 m)

                                              Avertissements : Dudek 84' ; Barbance 13'

                                              PSG : Kiedrzynek ; Périsset (Glas 76'), Paredes, Dudek, Morroni ; Diani, Diallo, Formiga (cap.) (Geyoro 76'), Baltimore (Bruun 67') ; Nadim, Katoto
                                              Banc : Endler (G), Glas, Geyoro, Bruun, Wang
                                              Bordeaux : Nayler ; Lardez, Kathellen Sousa, Gilles, Chatelin ; Barbance (Gathrat 86'), Istillart (cap.), Lavaud (Bornes 77') ; Lavogez; Asseyi, Carol Rodrigues (Karchouni 67')
                                              Banc : Bruneau (G), Bornes, Karchouni, Gathrat, Garbino


                                              Paris FC - Montpellier : 0-1 (0-0)
                                              Paris (Stade Sébastien Charléty) - 3 417 spectateurs
                                              Arbitre : Alexandra Collin
                                              14h30 - Foot+

                                              0-1 Sofia JAKOBSSON 72' (Servie à la limite du hors-jeu sur le côté droit, Jakobsson résiste à Cascarino et conclut d'une frappe croisée du droit)

                                              NB. Main de Cascarino. Penalty de Cayman arrêté par Pecharman (9e)

                                              Avertissements : Butel 90' ; Cayman 60'

                                              Paris FC : Pecharman ; Soyer, De Almeida, Butel, Cascarino ; Bilbault, Vaysse (Ribeiro de Carvalho 86') ; Matéo, Thiney (cap.), Jean-François (Benoit 61') ; Sällström (Jaurena 61')
                                              Banc : Benameur, Jaurena, Benoit, Ribeiro de Carvalho, Leroy
                                              Montpellier : Murphy ; Romanelli (Mondésir 63'), Dekker, Lakrar, Karchaoui ; Torrent (cap.), Puntigam ; Jakobsson (Toletti 82'), Le Bihan, Cayman ; Gauvin
                                              Banc : Esnault (G), Toletti, Torrecilla, Mondésir, Sembrant

                                              Jeudi 25 Avril 2019
                                              Charlotte Vincelot/Sébastien Duret

                                              https://www.footofeminin.fr/D1F-J21-...ne_a15704.html
                                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • #D1F - J21 : deux équipes pour un fauteuil, RODEZ relégué

                                                La neuvième saison de Rodez aura été celle de la relégation. Battu par un adversaire direct, Rodez n'a plus d'espoirs alors que Metz qui croyait assurer du maintien va devoir jouer sa place en D1 lors de la dernière journée avec Lille vainqueur sur le fil de Soyaux.



                                                Trois équipes à la lutte pour le maintien sont passées par toutes les émotions ce mercredi soir. Des espoirs ruthénois qui ont mené au score, à ceux de Metz, pour finalement voir Lille garder ces chances. Retour sur le déroulement de la 21e journée.
                                                L'autre équipe concernée, Guingamp n'a pas connu ce scénario assurant son maintien par une victoire 2-1 grâce au doublé de Fleury.

                                                Rodez de l'espoir à l'au revoir

                                                18:55 METZ - RODEZ : 0-1 (Cazeau 25')

                                                Avec l'ouverture du score de Cazeau, les trois équipes se retrouvent alors avec 16 points. Dans le bilan des confrontations directes, les trois équipes totalisant 6 points, le classement est le suivant : 10. Metz, 11. Rodez, 12. Lille

                                                19:01 METZ - RODEZ : penalty manqué par Lemaitre (32')
                                                Les Ruthénoises manquent de faire le break et un penalty de Lemaitre finit au dessus du cadre.

                                                19:07 METZ - RODEZ : 1-1 (Wenger 37')
                                                Metz revient dans la partie grâce à Wenger et renvoie Rodez à la dernière place. Rien n'est encore joué. A la pause, la situation est la même qu'au coup d'envoi.

                                                Le but de Khelifi assurait le maintien

                                                19:41 METZ - RODEZ : 2-1 (Khelifi 54')

                                                Premier coup de massue pour Rodez. Metz prend les devants grâce au magnifique coup franc direct de Khelifi. Rodez est alors mathématiquement relégué pour la première fois de cette journée. Il en est de même pour Lille qui accuse alors trois points de retard sur Metz et un moins bon bilan en confrontation directe.

                                                20:01 LILLE - SOYAUX : 0-0 (Sarr exclue 76')
                                                La situation lilloise se complique avec l'exclusion de Sarr qui avait eu une belle occasion dans la rencontre (55e). Dans le même temps, Banuta effectue un sauvetage décisif sur sa ligne sur une frappe de Delie. Metz est en bonne voie.

                                                Lernon entretient le suspense

                                                source : loeildulillois Instagram
                                                source : loeildulillois Instagram

                                                20:15 LILLE - SOYAUX : 1-0 (Lernon 90')

                                                Après avoir été décisive à plusieurs reprises, Munich doit finalement s'incliner devant Lernon oubliée au marquage à la 90e minute de jeu. Un but qui relance tout. Rodez reste relégué mais Lille revient à un point de Metz.

                                                20:21 METZ - RODEZ : 3-1 (Delabre 90+4')
                                                Metz assure sa victoire mais pas le maintien. Le but lillois contraint à repousser à la dernière journée le verdict. Lille ira à Montpellier, tandis que Metz jouera à Lyon. Lille devra cependant gagner devant Montpellier car les Lilloises ont un bilan direct avec Metz défavorable (victoire 2-1 et défaite 0-2).


                                                Metz - Rodez : 3-1 (1-1)
                                                Metz (Stade Dezavelle) - 450 spectateurs
                                                Arbitre : Hélène Burban
                                                18h30 - Multisports 2

                                                0-1 Kimberley CAZEAU 25' (Longue passe en profondeur de Cance pour Cazeau qui échappe à la défense centrale messine pour entrer dans la surface et venir conclure d'une frappe croisée du droit de 8 m dans le petit filet droit de Lerond)
                                                1-1 Meryll WENGER 37' (Corner ruthénois, Khelifi effectue le contre côté droit et trouve Wenger qui effectue un contrôle en aile de pigeon et s'excentre à droite pour enchaîner par une balle piquée du droit sur la gardienne)
                                                2-1 Léa KHELIFI 54' (Coup franc enroulé du gauche à 19 m légèrement excentré à gauche qui va se loger dans la lucarne droite de Garcia)
                                                3-1 Amélie DELABRE 90+4' (Kaya effectue un gros travail à gauche sert en retrait pour Delie qui remise sur Delabre à l'entrée de la surface qui enroule une frappe du droit dans le petit filet opposé)

                                                Avertissement : Delabre 15', Kaya 58' ; Chalabi 49', Banuta 53'

                                                NB Penalty obtenu par Cance pour une faute de Godart. Lemaitre frappe le penalty du droit au dessus du cadre (32e)

                                                Metz : Lerond ; Bigot, Godart (cap.), Pasquereau, Kaya ; Gavory (Fedorova 82'), Rougemont, Wenger (Fercocq 67'), Khelifi, Delabre, Delie
                                                Banc : Belkhiter, Fercocq, Benabdelhak, Fedorova, Sarpong
                                                Rodez : Garcia ; Banuta (Fleury 83'), Guitard (cap.), Guellati, Chareyron ; Chalabi (Noiran 59'), Saunier, Austry, Cance, Lemaitre, Cazeau
                                                Banc : Philippe (G), Ginestet, Saltel, Noiran, Fleury


                                                Lille - Soyaux : 1-0 (0-0)
                                                Camphin-en-Pévèle (Complexe Sportif de Luchin) - 1 223 spectateurs
                                                Arbitre : Aurélie Efe
                                                18h30 - Multisports 3

                                                1-0 Jessica LERNON 90' (Coup franc côté gauche, le ballon perdu par Rougé et est récupéré à 20 m par Boussaha qui décale sur la gauche vers Lernon démarquée qui place une frappe du gauche au ras du montant droit)

                                                Avertissements : Sarr 33' et 76', Coutereels 77' ; Boudaud 23', Cambot 51', Cissoko 55', Tandia 57'
                                                Expulsion : Sarr 76'

                                                Lille : Launay ; Lernon, Coutereels (cap), Nicoli, Dafeur ; Mansuy, Polito, Demeyere, Boussaha (Bauduin 90+3') ; Diaz (Dufour 52'), Sarr
                                                Banc : Innebeer (G), Bauduin, Boucly, Dufour, Teegarden
                                                Soyaux : Munich ; Cissoko, Couturier, Rougé, Boudaud (M'Bassidje 81'), Clérac (Lahmari 63'), Tandia (cap.), Bourgouin, Dumont, Pingeon (Canon 65'), Cambot
                                                Banc : Bottega (G), M’Bassidje, Da Costa, Lahmari, Canon


                                                Fleury - Guingamp : 1-2 (0-1)
                                                Bondoufle (Stade Robert Bobin) - 221 spectateurs
                                                Arbitre : Solenne Bartnik
                                                18h30 - Multisports 1

                                                0-1 Louise FLEURY 37' (Le Garrec récupère le ballon à 30 m côté droit et délivre une passe vers le côté gauche pour Fleury à l'entrée de la surface qui conclut d'une frappe du gauche en lucarne)
                                                0-2 Louise FLEURY 63' (Corner qui arrive au second poteau, le ballon est disputé et Fleury place une frappe sur la barre, le ballon lui revient et la demi-volée du gauche de 6 m termien au fond)
                                                1-2 Mélissa ROY 90' (Roy joue avec Pinot sur le côté gauche qui lui remet dans la surface, et Roy enchaîne par une frappe du gauche)

                                                Avertissement : Machart-Rabanne 15'

                                                Fleury : Joly ; Fernandes, Bauer, Haupais, Roy ; Clemaron (cap.), Amani (Thériez 88'), D.Corboz, Léger (R.Corboz 72'), Machart-Rabanne, Lamontagne (Pinot 79')
                                                Banc : Benoist (G), R.Corboz, Jouan, Pinot, Thériez
                                                Guingamp : Durand ; Dinglor, Debever (cap.), Meffometou Tcheno, Hoarau ; Tyryshkina, Palis (Daoudi 53') ; Laurent, Le Garrec, Fleury (Le Moing 88'), Oparanozie (Robert 67')
                                                Banc : Fauvel (G), Robert, Le Moing, Peniguel, Daoudi

                                                Jeudi 25 Avril 2019
                                                Sebastien Duret

                                                https://www.footofeminin.fr/D1F-J21-...ue_a15705.html
                                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire




                                                • Les buts de la 21ème journée : Paris FC-Montpellier, Dijon-Lyon, Paris SG-Bordeaux, Metz-Rodez, Fleury-Guingamp et Lille-Soyaux.
                                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • Trophées UNFP - Les nommées dévoilées

                                                    Les cinq prétendantes au titre de meilleure joueuse ainsi que les cinq au titre de meilleure espoir ont été dévoilées ce jeudi 4 mai





                                                    Jeudi 2 Mai 2019
                                                    Sebastien Duret

                                                    https://www.footofeminin.fr/Trophees...es_a15732.html
                                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X