Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Coupe du Monde 2019

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Mal centré, Delphine.

    Commentaire


    • Clair ... ça recule trop, c'est pas bon.
      "Seulement 1 ou 2 départs."@JMA

      Commentaire


      • Qu'est ce qu'on joue mal !
        Qu'est ce qu'on gache nos ballons
        "Hmmm oui mère..."

        Commentaire


        • Quel fin de match horrible, si on fait le même genre de fin de match contre les USA on se fait plier.

          Commentaire


          • Le thème de ce match s'était je lache mon ballon trop tard.

            Commentaire


            • Fin du match victoire etriquée 2-1
              Pas immerité non plus, on va s'en contenter en esperant mieux

              Collectivement ca a ete quand meme bien degueulasse du debut a la fin, avec mauvais choix sur mauvais choix sur les contres de fin de 2eme MT

              Faudra montrer autre chose pour aller decrocher le titre
              "Hmmm oui mère..."

              Commentaire


              • On a compris pourquoi Wendy avait mit ce csc stupide

                en fait c'etait kimpembé
                Envoyé par imago01
                toi c"est umtiti qui est dans le tien connard
                Envoyé par imago01
                allez l'OM

                Commentaire


                • Envoyé par Ewanoahlucasino Voir le message
                  On a compris pourquoi Wendy avait mit ce csc stupide

                  en fait c'etait kimpembé
                  Il est énorme ce montage .
                  Envoyé par zakouni
                  J'aime pas les chauves


                  :mdr::mdr:

                  Commentaire


                  • C'est pas pour dire mais Torrent, Diani qui a un rail de chemin de fer aux fesses et qui perd le ballon systématiquement et/ou centre n'importe comment(à la place de Delphine), Gauvin, très approximatives et très en dessous, elle n'essaye même pas de sauter pour avoir le ballon sur les dégagement de Sarah (il parait que Gauvin n'est même pas titulaire dans son club !) et qui a été la joueuse du match!!! , Thiney Bussaglia, trop lentes.

                    Bref l'équipe de France est beaucoup trop bancale, elle manque de cohésion à cause des joueuses de D1 bien trop en dessous du niveau requis. il n'y avait qu'à voir le tête d'Eugénie au coup de sifflet final, elle sait qu'avec ces joueuses là elle n'a aucune chance d'être championne du monde. Face aux USA ça va être un carnage...

                    Et au Late football club de Canal, le "blinis",qui a tant snobé Amandine et fait jouer la Mamy Soubeyrand, qui dit que tout va bien.!! C'est la vedette à Canal, quelle buse ce mec.

                    Canal qui veut nous faire croire que l'équipe de France est une top équipe, à mon humble avis beaucoup vont déchanter. Quand on voit l'OL féminin jouer et cette équipe de France là, on mesure tout ce qui manque. Bref, beaucoup vont pleurer dans leurs chaumières.

                    Si je passe à Lourdes j'irais y déposer un cierge je ne vois que ça !
                    Et loin des esclavages, l'air qu'ils boivent ferait éclater vos poumons

                    Commentaire


                    • Coupe du Monde - Les enjeux de la deuxième journée

                      La première journée à peine terminée, voilà que commence la seconde. Présentation des douze rencontres à venir jusqu'au 16 juin, qui devraient permettre à plusieurs équipes d'obtenir déjà leur qualification pour les quarts de finale.


                      Groupe A

                      Entre la France et la Norvège, c'est déjà la première place du groupe qui se joue. Les deux équipes ont nettement battu leur adversaire de la première journée, et celle des qui s'imposera ce mercredi terminera en tête. Un match nul, et tout se jouerait à distance lors de l'ultime journée de poule. L'autre match du groupe entre le Nigeria et la Corée du Sud peut permettre à l'un des deux de se placer pour une qualification en tant que meilleur troisième, mais la différence de but après la première journée ne joue pas en leur faveur.

                      Programme
                      France-Norvège : 12 juin à 21h
                      Nigeria-Corée du Sud : 12 juin à 15h


                      Groupe B
                      Les enjeux sont similaires à ceux du groupe A, avec les deux vainqueurs de la première journée qui s'affrontent, ainsi que les deux vaincus, mais les confrontations ont été plus disputées, et la qualification (en deuxième place) du perdant du duel européen serait moins limpide que dans le groupe A. La confrontation entre l'Afrique du Sud et la Chine, deux équipes qui peuvent regretter le résultat de la première journée, vaudra le détour.

                      Programme
                      Allemagne-Espagne : 12 juin à 18h
                      Afrique du Sud-Chine : 13 juin à 21h


                      Groupe C
                      Après la victoire de l'Italie lors de la première journée, les dés sont relancés dans le groupe. L'Australie n'a plus droit à l'erreur si elle veut terminer à l'une des deux premières places, face à un Brésil qui a fait le travail face à la Jamaïque. Si la présence de cette dernière offre de bonnes chances aux trois autres équipes de se qualifier pour les huitièmes de finale, il faudra tout de même y mettre du sien. En battant l'Australie, l'Italie a déjà fait le plus dur pour s'assurer une place pour la seconde phase du tournoi. A confirmer, alors que le Brésil peut s'assurer de la qualification dès ce jeudi.

                      Programme
                      Australie-Brésil : 13 juin à 18h
                      Jamaïque-Italie : 14 juin à 18h

                      Le Brésil de Marta jouera l'Australie battue lors de son premier match (photo FIFA.com)
                      Le Brésil de Marta jouera l'Australie battue lors de son premier match (photo FIFA.com)


                      Groupe D

                      Les résultats de la première journée ont rendu ce groupe plus indécis que prévu. Le Japon n'a pas d'autre choix que de se reprendre, mais ce ne sera pas facile face à une équipe écossaise qui a des atouts et a fait trembler l'Angleterre en fin de match. C'est peut-être le match-clé du groupe, avant même celui de la dernière journée entre les deux équipes qui avaient terminé sur lep podium de la dernière édition. Dans l'autre match du groupe, l'Argentine peut-elle réitérer sa performance de la première journée ? Ce n'est pas impossible, si l'Angleterre est en manque d'idées, mais assez peu probable tout de même. Les Lionesses devraient logiquement être qualifiées pour les huitièmes de finale à l'issue de leur match.

                      Programme
                      Japon-Écosse : 14 juin à 15h
                      Angleterre-Argentine : 14 juin à 21h


                      Groupe E
                      Après les deux courtes victoires de la première journée, les Pays-Bas et le Canada peuvent tous les deux se qualifier dès samedi en cas de nouvelle victoire. Si le Cameroun a bien résisté face au Canada, la tâche sera certainement plus compliquée face aux Pays-Bas. Dans l'autre match, difficile de dire laquelle des deux équipes parviendra à prendre le dessus sur l'autre. Le Canada sera favori et a priori mieux armé pour s'imposer, mais il lui faudra un peu plus d'inspiration offensive face à la défense des Football Ferns.

                      Programme
                      Pays-Bas-Cameroun : 15 juin à 15h
                      Canada-Nouvelle-Zélande : 15 juin à 21h


                      Groupe F
                      Comme dans le groupe E, les deux vainqueurs de la première journée auront l'occasion de valider leur billet pour les huitièmes de finale dès cette deuxième journée, comme prévu dès le tirage au sort. Vainqueur de justesse face au Chili, la Suède devrait pouvoir gagner plus tranquillement face à la Thaïlande, qui vient de concéder une défaite historique. Dans l'autre match, les États-Unis devraient une nouvelle fois s'imposer largement, mais probablement pas dans les mêmes proportions que lors de la première journée.

                      Programme
                      Suède-Thaïlande : 16 juin à 15h
                      États-Unis-Chili : 16 juin à 18h

                      Mercredi 12 Juin 2019
                      Sebastien Duret

                      https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...ee_a15902.html
                      2011 2012 2016 2017 2018 2019

                      Commentaire


                      • Coupe du Monde - Groupe A : Le NIGERIA se positionne

                        Le Nigeria a gagné son 4e match de Coupe du Monde et se positionne en candidat pour les huitièmes de finale au contraire d'une formation coréenne déjà presque à la maison.

                        Les Nigerianes gagnent le match qu'il fallait (photo FIFA.com)
                        Les Nigérianes gagnent le match qu'il fallait (photo FIFA.com)



                        Le Nigeria s'est relancée en battant logiquement une faible formation coréenne. Une première opportunité nigériane arrivait sur un centre d'Ordefa pour Oparanozie. Kim Minjung bloquait le premier ballon (10e). La Corée du Sud ne répondait que par deux frappes lointaines, de Lee Geummin, cadrée (18e) puis Lee Mina trop croisée (23e). C'est finalement logiquement que la situation se décantait en faveur des championnes d'Afrique. Sur un long ballon de Chikwelu pour Oparanozie, Kim Doyeon voulait intervenir mais allait surprendre sa gardienne. La validation allait cependant tarder durant près de quatre minutes, le temps d'analyser si l'attaquante guingampaise avait commis une main (1-0, 29'). Le but validé, la Corée n'allait jamais réagir.

                        En seconde période, pourtant, l'espoir était proche de renaître avec l'égalisation de Lee Geummin finalement signalée hors-jeu (58e). Le sort du match était scellé par Oshoala, lancée par Okeke, qui échappait à la défense et éliminait la gardienne (2-0, 75'). Avec cette victoire, l'espoir est donc de mise pour les Nigérianes.


                        La joueuse : Asisat Oshoala

                        La Barcelonaise aura été décisive en exploitant parfaitement la passe en profondeur d'Okeke. L'espoir du football nigérian a fait étalage de sa classe sur cette action.


                        Le fait de match

                        Quatre longues minutes, le temps nécessaire pour l'arbitre Pustovoytova et son assesseur espagnol à l'assistance vidéo pour décider de valider le premier but et ne pas sanctionner la main d'Oparanozie. Long très long...


                        Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Groupe A - Deuxième journée
                        Mercredi 12 juin 2019
                        - 15h00
                        NIGERIA - CORÉE DU SUD : 2-0 (1-0)
                        Grenoble (Stade des Alpes)
                        Temps ensoleillé (22°C) - Terrain en bon état
                        Spectateurs : 11 252
                        Arbitres : Anastasia Pustovoytova (Russie) assistée de Ekaterina Kurochkina (Russie) et Petruta Iugulescu (Roumanie). Arbitres réservistes : Ekaterina Koroleva (USA), Julia Magnusson (Suède). Arbitres VAR : Carlos Del Cerro Grande (Espagne) assisté de Paolo Valeri (Italie) et Leslie Vasquez (Chili)

                        Buts :
                        1-0 Kim Doyeon 29' c.s.c.
                        (Sur un ballon en profondeur, Kim Doyeon à l'entrée de la surface tente d'intervenir pour éviter qu'Oparanozie ne récupère mais elle dévie le ballon du tibia droit et surprend sa gardienne sortie à leur rencontre)
                        2-0 Asisat OSHOALA 75' (Bon travail d'Okeke qui récupère le ballon dans son camp, lance Oshoala en profondeur qui se déjoue de Hwang Boram puis élimine la gardienne par l'extérieur et redresse du droit dans un angle fermé)

                        Avertissements : Rita Chikwelu 61' pour le Nigeria ; Ji Soyun 49', Hwang Booram 71' pour la Corée du Sud

                        Nigeria : 16-Chiamaka Nnadozie ; 20-Chidinma Okeke, 3-Osinachi Ohale, 5-Onome Ebi, 4-Ngozi Ebere ; 11-Chinaza Uchendu (18-Halimatu Ayinde 65'), 13-Ngozi Okobi, 10-Rita Chikwelu ; 8-Asisat Oshoala (12-Uchenna Kanu 83'), 9-Désiré Oparanozie (cap.), 17-Francisca Ordega (7-Anam Imo 80'). Entr.: Thomas Dennerby
                        Non utilisées : 1-Tochukwu Oluehi, 2-Amarachi Okoronkwo, 6-Evelyn Nwabuoku, 15-Rasheedat Ajibade, 19-Chinwendu Ihezuo, 21-Alaba Jonathan, 22-Alice Ogebe, 23-Ogonna Chukwudi
                        Corée du Sud : 18-Kim Minjung ; 20-Kim Hyeri, 4-Hwang Boram, 5-Kim Doyeon, 16-Jang Selgi ; 23-Kang Chaerim (19-Lee Sodam 76'), 7-Lee Mina (9-Moon Mira 56'), 8-Cho Sohyun (cap.), 10-Ji Soyun, 17-Lee Geummin ; 11-Jung Seolbin (13-Yeo Minji 56'). Entr.: Yoon Dukyeo
                        Non utilisées : 1-Kang Gaae, 2-Lee Eunmi, 3-Jeong Yeonga, 6-Lim Seonjoo, 12-Kang Yumi, 14-Shin Damyeong, 15-Lee Youngju, 21-Jung Boram, 22-Son Hwayeon

                        Jeudi 13 Juin 2019
                        Sebastien Duret

                        https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...ne_a15904.html
                        2011 2012 2016 2017 2018 2019

                        Commentaire


                        • Coupe du Monde - Groupe B : L'ALLEMAGNE, première qualifiée pour les huitièmes

                          Face à l'Espagne, l'Allemagne l'a emporté d'un but, inscrit par Sara Däbritz en première période. Une deuxième victoire en deux matches pour la Mannschaft, qui continuera donc sa route au moins jusqu'en huitièmes de finale.


                          La néo Parisienne Däbritz qualifie l'Allemagne (photo FIFA.com)



                          Dans ce match qui pouvait permettre à une des deux équipes de se qualifier pour les huitièmes de finale, l'Espagne laisser voir d'entrée un autre visage que contre l'Afrique du Sud, beaucoup plus volontaire. Avec Nahikari Garcia en pointe, Jenni Hermoso un cran plus bas, l'attaque espagnole était plus dynamique, d'autant plus que Virginia Torrecilla, très présente en début de rencontre, n'hésitait pas à tenter des tirs de loin (contrés, mais tentés). Nahikari, chez les Espagnoles, se montrait dynamique sur le flan de l'attaque, et mettait en difficulté la défense centrale par son placement et sa vitesse. A la 11e minute de jeu, il fallait un bon retour de Sara Doorsoun dans la surface pour l'empêcher de tirer (11'), puis elle manquait le cadre après avoir devancé Doorsoun et Marina Hegering (14'), et se trouvait ensuite en position de passeuse, pour Silvia Meseguer alors qu'Alexia Putellas avait laissé passer, mais sa frappe manquait également le cadre (16'). L'Espagne se montrait volontaire et dangereuse, mais manquait de précision dans le dernier geste alors que l'Allemagne, plutôt en-dedans, commençait à se montrer plus incisive sur ses (contre-)attaques.

                          Däbritz l'opportuniste

                          Svenja Huth notamment était active sur son couloir droit, ainsi que Giulia Gwinn, qui tirait cependant trop sur la gardienne (17') ou hors cadre (18'). Sandra Panos enlevait bien le ballon à Huth qui l'attendait, sur un centre venu de la gauche (25'), et l'attaquante allemande tergiversait dans la surface avant de frapper directement sur la gardienne espagnole (32'). La délivrance venait pour l'Allemagne juste avant la pause, Huth étant au début de l'action avec un centre pour Alex Popp, dont la tête était repoussée, mais le ballon relâché par Panos, et Sara Däbritz se précipitait pour le mettre au fond des filets, devançant une Marta Torrejon attentiste (43'). Avec ce but d'avance à la pause, l'Allemagne s'en sortait plutôt bien face à une équipe espagnole qui avait montré un visage plus séduisant que face à l'Afrique du Sud.

                          L'Espagne, trop indécise, trop imprécise

                          Alors que Martina Voss-Tecklenburg effectuait un changement dès la reprise, Klara Bühl faisant son entreée en jeu, l'Espagne tentait timidement de rester sur sa bonne dynamique de la première période, mais Torrejon, de la tête (47'), ou Mariona Caldentey, dont le tir passait largement à côté des buts d'Almuth Schult (51'), ne mettaient pas en danger l'arrière-garde allemande. La jeune Bühl faisait elle parler sa vitesse en contre-attaque, mais ne trouvait que Panos (62'), ou manquait le cadre d'un tir puissant alors que Däbritz attendait le ballon (64'). L'Espagne, de nouveau un peu plus dynamique offensivement avec l'entrée en jeu de Lucia Garcia à l'heure de jeu, ne parvenait cependant pas à se montrer réellement dangereuse, et manquait de présence sur les seconds ballons.

                          Däbritz, de la tête sur le premier corner allemand de la partie, plaçait sa tête, mais Panos était bien présente pour lui refuser le but du break (76'). Les dernières minutes de la rencontre étaient plutôt en faveur de l'Espagne, qui avait retrouvé son attentisme malgré les efforts de Lucia Garcia, qui avait pris le dessus sur Verena Schweers, mais manquait son centre dans la surface (83'). Plus généralement, les Espagnoles avaient retrouvé une leur réticence à prendre leur chance, et manquaient ainsi l'opportunité de créer vraiment le danger sur les buts allemands. L'arbitre de la rencontre sifflait la fin du match sur un dernier coup franc obtenu par l'Allemagne, qui ne donnait rien. Et la Mannschaft est donc la première équipe de cette Coupe du monde à s'assurer une place en huitièmes de finale, après deux victoires difficilement obtenues. Pour l'Espagne, un duel intéressant est attendu face à la Chine lors de la dernière journée, selon le résultat de l'autre match du groupe.


                          La joueuse du match : Sara Däbritz

                          Parce qu'aucune joueuse n'a particulièrement survolé la rencontre. Elle a inscrit l'unique but de la rencontre, sous forme de symbole entre l'attentisme de Marta Torrejon, pourtant proche du ballon, et l'envie de la future joueuse du PSG, pour aller mettre le ballon au fond des filets, un but synonyme de qualification pour les huitièmes de finale.


                          Le fait du match

                          La contre-attaque de Lucia Garcia à moins de dix minutes de la fin de la rencontre. Elle résumait assez bien une Espagne intéressante jusqu'à un certain point, et qui éprouve des difficultés à faire les bons choix dans la zone de vérité.


                          Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Groupe B - Deuxième journée
                          Mercredi 12 juin 2019
                          - 18h00
                          ALLEMAGNE - ESPAGNE : 1-0 (1-0)
                          Valenciennes (Stade du Hainaut)
                          Temps nuageux et averses (17°C) - Terrain excellent
                          Spectateurs : 20 761
                          Arbitres : Kateryna Monzul (Ukraine) assistée de Maryna Striletska (Ukraine) et Oleksandra Ardasheva (Ukraine). Arbitres réservistes : Sandra Braz Bastos (Portugal), Mihaela Tepusa (Roumanie). Arbitres VAR : Danny Makkelie (Pays-Bas) assisté de Pawel Gil (Pologne) et Michelle O'Neill (Irlande)

                          But :
                          1-0 Sara DÄBRITZ 42'
                          (Centre depuis le côté droit de Huth qui trouve Popp. Sa reprise de la tête est repoussée par la gardienne dans ses 6 m, Marta Torrejon ne dégage pas et Däbritz vient tacler dans ses pieds pour pousser le ballon derrière la ligne)

                          Avertissement : Verena Schweers 63' pour l'Allemagne

                          Allemagne : 1-Almuth Schult ; 3-Kathrin Hendrich (19-Klara Bühl 46'), 5-Marina Hegering, 23-Sara Doorsoun-Khajeh, 15-Giulia Gwinn ; 8-Lena Goessling (18-Melanie Leupolz 80'), 13-Sara Däbritz, 6-Lena Oberdorf (20-Lina Magull 64') ; 9-Svenja Huth, 11-Alexandra Popp (cap.), 17-Verena Schweers. Entr.: Martina Voss-Tecklenburg
                          Non utilisées : 12-Laura Benkarth, 21-Merle Frohms, 2-Carolin Simon, 4-Leonie Maier, 7-Lea Schüller, 14-Johanna Elsig, 16-Linda Dallmann, 22-Turid Knaak
                          Espagne : 13-Sandra Panos ; 8-Marta Torrejon (cap.), 4-Irene Paredes, 16-Maria Leon, 7-Marta Corredera ; 15-Silvia Meseguer (12-Patricia Guijarro 66'), 10-Jennifer Hermoso, 14-Virginia Torrecilla ; 9-Mariona Caldentey (17-Lucia Garcia 59'), 22-Nahikari Garcia, 11-Alexia Putellas (18-Aitana Bonmati 77'). Entr.: Jorge Vilda
                          Non utilisées : 1-Lola Gallardo, 23-Maria Quinones, 2-Dolores Gallardo, 3-Leila Ouahabi, 5-Ivana Andres, 6-Vicky Losada, 19-Amanda Sampedro, 20-Andrea Pereira, 21-Andrea Falcon

                          Jeudi 13 Juin 2019
                          Charlotte Vincelot

                          https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...es_a15906.html
                          2011 2012 2016 2017 2018 2019

                          Commentaire


                          • Coupe du Monde - Groupe B : Les réactions après ALLEMAGNE - ESPAGNE

                            Retrouvez les réactions des sélectionneurs, de la buteuse Däbritz et de Torrecilla.


                            Martina Voss-Tecklenburg (sélectionneure de l'Allemagne) : "Nous avons essayé de jouer différemment en l'absence de Marozsan"


                            Les deux sélectionneurs (photo FIFA.com)


                            « Le plus important, c'est le résultat final. Nous savions que ça allait être un match difficile avec des adversaires qui avaient beaucoup de vitesse et de percussion. Le groupe est compliqué mais nous avons désormais six points au compteur. On a su sortir victorieuses. Pour le prochain match, nous ne sous-estimons pas l'Afrique du Sud, il va falloir se donner au maximum pour gagner. On va également devoir continuer à progresser dans le jeu.
                            Il reste plusieurs secteurs à améliorer. Il faut prendre des meilleures décisions dans la dernière passe, savoir jouer plus direct quand il le faut. Sur ce match, nous n'étions en prime pas aussi rapides que ce qu'on espérait. Mais on sort avec une nouvelle victoire.
                            Bien sûr, Marozsan n'était pas présente. Nous avons essayé de jouer différemment en son absence. D'habitude, on peut compter sur elle pour tenir le ballon. Mais on a essayé de compenser ce manque avec d'autres joueuses talentueuses qui pouvaient elles aussi marqué.
                            Almuth fait un très bon travail. Elle a été présente tout au long de ce match et ce dès les premières occasions. Je suis heureuse et fière de sa prestation. Elle est un atout pour l'équipe, aussi bien sûr qu'en dehors du terrain. C'est une joueuse importante dans notre jeu.
                            Nous savions que le début de tournoi allait être difficile, avec un groupe serré. C'est pour cela qu'on est heureuses de sortir de ces deux rencontres avec six points. Si nous ne l'avions pas emporté aujourd'hui, on aurait dû marquer énormément de buts lors de la prochaine rencontre pour passer. Mais on va sortir de cette poule avec de l'expérience supplémentaire après avoir joué trois équipes avec trois styles de jeu distincts ».

                            Jorge Vilda (sélectionneur de l'Espagne) : "On voit que l'Espagne est plus forte aujourd'hui"
                            « On joue pour gagner des matchs. Le résultat est le plus important mais ce que l'on produit aussi. On voit que l'Espagne est plus forte aujourd'hui. On a dominé l'Allemagne pendant une grande partie du temps. Mais au final, on se fait piéger sur une erreur, c'est comme ça. Cela nous coûte une défaite.
                            On a su neutraliser l'Allemagne et dominer le match par moment. Dans le dernier geste, on a souvent manqué de patience. C'est dommage mais je suis très fier de la prestation de mon équipe. Un match nul aurait été un bon résultat mais maintenant il faut se reposer et préparer le prochain match face à la Chine.
                            Nous sommes sur la bonne voie. On est en développement mais on voit que le travail porte ses fruits. On améliore les conditions pour y arriver, on est à chaque fois un peu plus près et je suis sûr qu'un jour, on y arrivera. Nous avons manqué de chance. Nous avons eu plusieurs occasions mais nous n'avons pas su concrétiser.
                            On ne pense pas encore à la phase de qualification. Il faut récupérer avant le match face à la Chine. On va voir ce que cette dernière fait demain avant de se préparer pour la dernière rencontre. Mais l'objectif reste d'atteindre les 8e de finale.
                            Bien sûr, il y a un peu de colère de perdre un match comme ça, sachant que mes joueuses méritaient quelque chose. Il va falloir attendre quelques jours avant que cette colère redescende. Mais d'un autre côté, on reste tranquille. On sait qu'on a sorti un bon match, qu'il n'y a pas de quoi paniquer et qu'il faut regarder de l'avant.
                            On va attendre demain pour voir ce qu'il se passe. Mais il va falloir surveiller les chiffres bien sûr. On ne dépend que de nous même pour passer au prochain tour. Le potentiel est présent et doit nous permettre de sortir un bon match contre la Chine ».

                            Sara Däbritz (milieu de l'Allemagne) :
                            « Nous étions soulagées et très heureuses après cette victoire. Nous nous sommes données à 100% pour gagner ce match. Il a fallu se battre mais nous avons maintenant six points. Nous pouvons aborder la fin de la phase de poule et les 8e de finale avec confiance.
                            Nous pouvons et nous devons nous améliorer. L'Espagne était très forte dans la possession du ballon mais on a su progresser à ce niveau au fil du match. Et au final, c'est nous qui nous imposons (...) Même en l'absence de Marozsan, nous voulions sortir de ce match avec un nouveau succès. C'est chose faite. »

                            Virginia Torrecilla (milieu de l'Espagne) : " La différence entre nos deux équipes se fait sur la réalisation"
                            « Il y a beaucoup de regrets après ce match. On avait beaucoup travaillé avant, on a réussi à avoir pas mal d'occasions mais on a pas su marquer comme lors du dernier match. On a tout donné mais le résultat ne nous a pas été favorable.
                            On a vu aujourd'hui une très bonne Espagne, cela faisait longtemps que l'on ne l'avait plus vue. On a très bien travaillé cette rencontre. Mais on sait que l'Allemagne peut faire mal sur une contre-attaque. C'est la différence entre eux et nous.
                            La différence entre nos deux équipes se fait sur la réalisation. Des fois, on manque des occasions importantes. Aujourd'hui, on n'a pas trouvé la faille. Mais on va continuer de travailler pour s'améliorer avant d'affronter la Chine ».

                            Mercredi 12 Juin 2019
                            Daniel Marques

                            https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...NE_a15909.html
                            2011 2012 2016 2017 2018 2019

                            Commentaire


                            • Bleues - Première victoire en compétition face à la NORVÈGE

                              Grâce à une réalisation de Valérie Gauvin et un penalty d'Eugénie Le Sommer, la France s'impose face à la Norvège dans un match décisif pour la première place du groupe A. Cette victoire est une première face à la Norvège en compétition.

                              Gauvin a inscrit le premier but tricolore (photo Eric Baledent)
                              Gauvin a inscrit le premier but tricolore (photo Eric Baledent)



                              Après la prestation réussie face à la Corée du Sud, Corinne Diacre procédait à un changement dans son onze de départ, préférant Valérie Gauvin à la pointe de l'attaque et faisant glisser Kadidiatou Diani à droite ce qui avait pour effet de reléguer Delphine Cascarino sur le banc.

                              Face au principal adversaire du groupe, les Bleues montraient de bonnes intentions au coup d'envoi obtenant un premier coup franc d'entrée frappé par Thiney avec Henry trop juste au second poteau (1re). La Norvège laissait passer ces quelques minutes favorables au pays hôte pour profiter des erreurs défensives tricolores. Une hésitation entre Mbock et Bouhaddi, Herlovsen surgissait pour venir mettre la pression (9e). C'est ensuite un pressing de Graham Hansen sur Torrent qui permettait à Reitent de centrer vers Saevik. La joueuse de Kolbotn jaillissait devant Henry mais ne pouvait reprendre correctement (11e). Cette même joueuse se retrouvait ensuite dans le couloir droit pour mettre la pression sur la relance de Majri. Herlovsen obtenait finalement le corner concédé par Renard (13e). Ce temps fort norvégien se concluait par une occasion franche. Le corner de Reiten dévié de la tête au premier poteau par Engen était dégagé de la tête par Majri (19e).

                              Dix minutes compliquées

                              Après ce passage à vide d'une dizaine de minutes, la France repartait de l'avant. La difficulté de trouver une solution dans l'axe allait se répéter jusqu'à la pause. Torrent (25e), Majri (25e), Diani (31e, 44e) voyaient leurs centres passer sans solution devant le but. Certes Gauvin se retrouvait parfois à la retombée sans être dans une position idéale pour reprendre (24e, 26e). Ce qui aurait pu être le cas avec Thiney servie en retrait par Henry mais le contrôle de trop permettait le retour de la défense (36e).

                              Quant aux Norvégiennes, Saevik sur un centre en retrait de Reiten pour une reprise aux 16 m finissait sa frappe largement au dessus (34e) alors qu'une bonne combinaison à trois sur la droite de l'attaque norvégienne se concluait par une frappe cadrée de Moe Wild bien bloqué par Bouhaddi (41e).

                              Gauvin dès la reprise

                              Au retour des vestiaires, Thiney et Gauvin venaient se positionner vers l'avant et la première action était la bonne. Henry au milieu de terrain décalait sur Majri à gauche dont le centre passait devant Thiney avant d'être repris par Gauvin. L'attaquante des Bleues inscrivait là son 11e but en 21 sélections, 44 secondes après la reprise (1-0, 46').

                              Renard fautive

                              Renard, mains sur la tête (photo Eric Baledent/FOF)
                              Renard, mains sur la tête (photo Eric Baledent/FOF)


                              On pensait le plus dur fait mais sur un centre de Herlovsen où aucune adversaire n'était présente, Renard déviait le ballon dans son propre but (1-1, 54'). Tout était à refaire. Les Bleues ne se laissaient pas abattre. Un contre français où Diani était prise en sandwich, se concluait par une frappe pas assez appuyée de Gauvin (57e).

                              Le Sommer redonne l'avantage

                              Le penalty réussi par Le Sommer (photo Eric Baledent/FOF)
                              Le penalty réussi par Le Sommer (photo Eric Baledent/FOF)


                              Il fallait cependant une décision de l'assistance vidéo pour redonner l'opportunité aux Bleues de marquer. Un dégagement d'Engen, un pied qui traîne sur Torrent, et Bibiana Steinhaus après avoir consulté les images désignait le point de penalty. Le Sommer saisissait l'aubaine en toute maîtrise pour son 76e but en sélection.

                              Ce but changeait la tactique des équipes. Alors que Diacre remplaçait Thiney par Bilbault avec un milieu renforcé, Utland prenait la place de Saevik, et se plaçait devant Herlovsen afin d'afficher un visage plus offensif côté norvégien. La France aurait pu malgré tout profiter d'une offensive menée par Diani et Cascarino pour faire le break (88e). La vigilance était de mise et Bouhaddi sortait parfaitement à la limite de sa surface pour bloquer le ballon (90e).

                              Cette victoire est historique pour les Bleues. Jamais, elle n'avait battu la Norvège en compétition officielle (qualifications ou phase finale). Il faudra désormais gérer le dernier match face à une équipe du Nigeria qui jouera sa place en huitième après son succès sur la Corée du Sud.


                              La joueuse du match : Valérie GAUVIN

                              Valérie Gauvin, joueuse du match
                              Valérie Gauvin, joueuse du match


                              Combative, elle a bataillé dans la surface norvégien. Parfois en difficulté face au jeu rigoureux, elle a parfaitement répondu présente et a été récompensée par ce but juste après la pause.


                              Le fait du match : la VAR

                              Bibiana Steinhaus (photo Frédérique Grando/FOF)
                              Bibiana Steinhaus (photo Frédérique Grando/FOF)


                              Comme lors de la rencontre Espagne - Afrique du Sud, la VAR a permis de siffler un penalty suite à un pied qui traînait après un dégagement d'une défenseure. Steinhaus a ainsi permis à la France d'avoir l'opportunité de repasser devant


                              Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Groupe A - Deuxième journée
                              Mercredi 12 juin 2019
                              - 21h00
                              FRANCE - NORVÈGE : 2-1 (0-0)
                              Nice (Allianz Riviera)
                              Temps agréable (21°C) - Terrain excellent
                              Spectateurs : 34 872
                              Arbitres : Bibiana Steinhaus (Allemagne) assistée de Katrin Rafalski (Allemagne) et Chrysoula Kourompylia (Grèce). Arbitres réservistes : Riem Hussein (Allemagne), Lisa Rashid (Angleterre). Arbitres VAR : Felix Zwayer (Allemagne) assisté de Sascha Stegemann (Allemagne) et Chantal Boudreau (Canada)

                              Buts :
                              1-0 Valérie GAUVIN 46'
                              (Henry décale sur Majri côté gauche qui délivre un centre repris par Gauvin du gauche aux 6 m devant Thorisdottir)
                              1-1 Wendie RENARD 54' c.s.c. (Reiten trouve Herlovsen côté gauche qui délivre un centre fort à ras de terre devant le but. Alors qu'aucune Norvégienne n'est à la réception, Renard vient pousser le ballon au fond des filets.
                              2-1 Eugénie LE SOMMER 72' s.p. (Faute de Engen qui laisse trainer ses crampons sur le genou droit de Torrent. Le Sommer frappe le penalty du droit à ras de terre sur la droite de Hjelmseth)

                              Avertissements : Ingrid Engen 71' pour la Norvège ; Eugénie Le Sommer 56' pour la France

                              France : 16-Sarah Bouhaddi ; 4-Marion Torrent, 19-Griedge Mbock Bathy Nka, 3-Wendie Renard, 10-Amel Majri ; 15-Elise Bussaglia, 6-Amandine Henry (cap.) ; 11-Kadidiatou Diani, 17-Gaëtane Thiney (14-Charlotte Bilbault 82'), 9-Eugénie Le Sommer ; 13-Valérie Gauvin (20-Delphine Cascarino 85'). Entr.: Corinne Diacre
                              Non utilisées : 1-Solène Durand, 21-Pauline Peyraud-Magnin, 2-Eve Périsset, 5-Aïssatou Tounkara, 7-Sakina Karchaoui, 8-Grace Geyoro, 12-Emelyne Laurent, 18-Viviane Asseyi, 23-Maéva Clemaron
                              Blessée : 22-Julie Debever

                              Norvège : 1-Ingrid Hjelmseth ; 2-Ingrid Moe Wold (5-Synne Skinnes Hansen 86'), 6-Maren Nævdal Mjelde (cap.), 3-Maria Thorisdottir, 17-Kristine Minde ; 8-Vilde Bøe Risa (18-Frida Leonhardsen Maanum 90+1'), 14-Ingrid Syrstad Engen ; 21-Karina Sævik (11-Lisa-Marie Karlseng Utland 76'), 10-Caroline Graham Hansen, 16-Guro Reiten ; 9-Isabell Lehn Herlovsen. Entr.: Martin Sjögren
                              Non utilisées : 12-Cecilie Hauståker Fiskerstrand, 23-Oda Maria Hove Bogstad, 4-Stine Hovland, 7-Elise Hove Thorsnes, 13-Therese Sessy Åsland, 15-Amalie Vevle Eikeland, 19-Cecilie Redisch Kvamme, 20-Emilie Bosshard Haavi, 22-Emilie Nautnes

                              La France (photo Frédérique Grando/FOF)
                              La France (photo Frédérique Grando/FOF)

                              La Norvège (photo Eric Baledent/FOF)
                              La Norvège (photo Eric Baledent/FOF)


                              Jeudi 13 Juin 2019
                              Sebastien Duret

                              https://www.footofeminin.fr/Bleues-P...GE_a15907.html
                              2011 2012 2016 2017 2018 2019

                              Commentaire


                              • Bleues - FRANCE - NORVÈGE : Corinne DIACRE : "On veut faire un carton plein"

                                Corinne Diacre a apprécié le comportement de son équipe et de Valérie Gauvin mais pour autant ne souhaite pas se satisfaire de cette performance.


                                Corinne Diacre avec Gaëtane Thiney (photo Eric Baledent/FOF)


                                Vous annonciez ne pas changer le onze de départ, qu'est ce qui vous a fait changer d'avis ?

                                Il ne faut pas croire tout ce que je dis (sourire).

                                Que pensez-vous de la prestation de Valérie Gauvin ?
                                Elle a fait son job. Elle a été un peu en difficulté sur la première période. L'idée, c'était quelle soit plus décisive en deuxième. Elle l'a fait très rapidement, c'est plutôt intéressant. Elle avait à cœur de montrer cela à cette équipe. C'est bien mais il ne faut surtout pas que cela s'arrête-là.

                                Vous avez deux victoires, cela va-t-il modifier la gestion du troisième match ?
                                On savait que ce serait un match différent. On savait que l'on ne gagnerait toujours pas aussi facilement. On savait que ce serait un adversaire coriace, qu'il fallait le respecter. On a fait ce qu'il fallait même s'il y a encore des erreurs que l'on peut gommer. On a fait un match sérieux, courageux, physiquement, mentalement. Pour le Nigeria, je n'avais pensé à rien. Je vais y penser demain après une bonne nuit. On se réunira avec mon staff pour savoir ce que l'on fait, ce que l'on ne fait pas. Il faudra voir s'il faut les laisser dans le rythme.

                                "On ne s'est pas démobilisées"

                                Pensez-vous gérer ce dernier match ?

                                On va savourer ces six premiers points. La Norvège nous a donné beaucoup de travail. Le Nigeria va nous en donner aussi. On veut faire un carton plein. Pour nous, le goal average, normalement il ne nous servira pas. On veut aller chercher les neuf points.

                                Êtes-vous désormais un favori ?
                                Non, toujours pas, on est toujours outsider La difficulté que l'on a rencontrée ce soir, cela se reproduire. On aura des matchs difficiles, âpres, ce n'est pas parce que l'on a deux matchs, deux victoires, que l'on devient un favori.

                                Qu'avez-vous appris de votre groupe ?
                                Je connais parfaitement mon groupe. Ce soir, elles ne m'ont rien appris. On travaille sur certaines choses, il y a encore des choses que l'on peut gommer, des erreurs individuelles, collectives que l'on doit gommer pour aller plus loin dans la compétition.

                                Qu'avez-vous dit aux joueuses à la mi-temps ?
                                Je n'avais pas besoin de les remotiver. Elles étaient dans leur match, concentrées, je leur ai dit de continuer à faire ce que l'on avait fait en corrigeant deux trois choses tactiques. L'idée était de redémarrer fort. Le plus était de mettre le premier but même si je peux regretter l'égalisation rapide. Derrière on ne s'est pas démobilisées.

                                Jeudi 13 Juin 2019
                                Sebastien Duret

                                https://www.footofeminin.fr/Bleues-F...in_a15908.html
                                2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                Commentaire


                                • Coupe du Monde - Groupe A : Martin SJÖGREN (Norvège) : "Je crois que nous avons été puni"

                                  Le sélectionneur norvégien était satisfait de la performance de son équipe et s'attendait à ce genre de rencontres, évoquant le seul regret de ce but concédé sur penalty.




                                  Comment avez-vous vécu ce penalty sifflé ?

                                  Je n'ai pas vraiment compris ce qu'il se passait. Mais il faut que je regarde la vidéo que j'analyse avant de me prononcer. Je n'ai vu que des photos. Je crois que nous avons été puni. Je ne sais pas s'il y avait vraiment penalty. Je ne pourrais pas me prononcer encore s'il y a une faute de commise. C'est la décision de l'arbitre, il faut l'accepter.

                                  Que pensez-vous de la prestation de votre équipe ?
                                  Nous avons fait jeu égal cependant avec les Françaises. Nous sommes traversés par beaucoup d'émotions. Parfois nous pouvons y faire face, d'autres fois non. Nous savions que nous allions avoir un adversaire très fort. Nous avions une bonne stratégie de jeu. Nous l'avons menée à bien. Je n'ai pas été surprise par l'équipe de France. Je pense que nous aurions mérité un match nul partout.

                                  Cette stratégie était laquelle ?
                                  Nous savions que la France était très physique, qu'elles allaient beaucoup attaquées, surtout latéralement, qu'elles étaient très rapides. Nous étions préparés à cela. En matière de défense, nous savons qu'elles sont très fortes en terme de pressing. On pouvait les prendre de vitesse. Nous avons bien joué mais c'est dommage de ne pas avoir obtenu ce match nul.

                                  Pouvez-vous expliquer pourquoi vous aviez mis Utland sur le banc ?
                                  Nous avons différentes manières de composer l'équipe. Tout dépend de notre adversaire et de leur stratégie. Nous avions une stratégie qui incluait Karine Saevik. Nous avons une stratégie qui dépend fortement de l'adversaire que nous rencontrerons. Pour le prochain match, nous allons avoir un plan de jeu complètement différent.

                                  Auriez-vous envisagé une autre performance ?
                                  Nous avons bien joué, c'est une bonne performance. Nous avons montré à tous que la Norvège était un adversaire difficile pour n'importe quelle équipe dans ce tournoi. Je ne dirais jamais que j'aurais joué ce match d'une autre manière.

                                  Jeudi 13 Juin 2019
                                  Sebastien Duret

                                  https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...ni_a15910.html
                                  2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                  Commentaire


                                  • Résultats du jour :

                                    Nigeria 2 - 0 Corée du Sud
                                    1 - 0 : Kim Doyeon 29' (CSC)
                                    2 - 0 : Asisat Oshoala 75'



                                    Allemagne 1 - 0 Espagne
                                    1 - 0 : Sara Däbritz 42'


                                    France 2 - 1 Norvège
                                    1 - 0 : Valérie Gauvin 46'
                                    1 - 1 : Wendie Renard 54' (CSC)
                                    2 - 1 : Eugénie Le Sommer 72' (SP)
                                    2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                    Commentaire


                                    • Premier vrai test passé avec succès, au moins on a pu voir ce qu'on avait dans le ventre ce soir face à une nation plus huppée. Des moments rassurants, d'autres beaucoup moins, mais la victoire est là.
                                      Juste pas aimé le coaching genesiesque de Diacre, qui a attendu les 10 dernières minutes pour faire que 2 changements, alors que Diani et Thiney étaient totalement carbonisées... et qui n'a même pas sorti la bonne joueuse, histoire de blinder ça au milieu.

                                      On se dirige droit vers un France-USA en quarts, avec ce groupe là, sauf improbable miracle... ça ne passera pas. Trop limitées sur le plan du jeu et aucune profondeur de banc.
                                      2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                      Commentaire


                                      • l'association "Norvégiennes agressives" + "arbitre laxiste/complice" a été très préjudiciable à la qualité du match. Le VAR a fait son job. La faute commise est exactement celle de l'Afrique du sud contre l’Espagne, qui a donné lieu à un penalty aussi.
                                        Il faut faire tourner contre le Nigeria.
                                        le public a été formidable.

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par Rem56 Voir le message
                                          Premier vrai test passé avec succès, au moins on a pu voir ce qu'on avait dans le ventre ce soir face à une nation plus huppée. Des moments rassurants, d'autres beaucoup moins, mais la victoire est là.
                                          Juste pas aimé le coaching genesiesque de Diacre, qui a attendu les 10 dernières minutes pour faire que 2 changements, alors que Diani et Thiney étaient totalement carbonisées... et qui n'a même pas sorti la bonne joueuse, histoire de blinder ça au milieu.

                                          On se dirige droit vers un France-USA en quarts, avec ce groupe là, sauf improbable miracle... ça ne passera pas. Trop limitées sur le plan du jeu et aucune profondeur de banc.
                                          Globalement la même analyse.

                                          Le seul poste où la doublure "vaut" la titulaire, c'est à l'aile droite (Diani/Cascarino).

                                          Il y a aussi Torrent/Perisset mais, pour moi, c'est un maillon faible.

                                          Je ne vois pas Thiney et Bussaglia tenir physiquement sur la durée.

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par JP Caze Voir le message
                                            La faute commise est exactement celle de l'Afrique du sud contre l’Espagne, qui a donné lieu à un penalty aussi.
                                            Elle y ressemble beaucoup, j'y vois quand même des petites nuances qui fait que je vois celle de l'Afrique du Sud comme scandaleuse.
                                            La joueuse Africaine est plus en avance sur le ballon que la Norvégienne.
                                            La joueuse Africaine ne loupe pas a moitié le ballon, son dégagement est réussi.
                                            La joueuse Africaine tombe vers l'arrière, ce qui fait que son pieds monte, la joueuse Norvégienne continue le geste de son pieds vers l'avant.
                                            La joueuse Espagnol est prise dans sa course et s'empale sur le pieds de l'Africaine en train de tomber. Alors que la Française se plante au sol et c'est le pieds de la Norvégienne qui viens sur sa cuisse.

                                            Après, je trouve ça bien que les 2 "fautes" soient quand même jugé pareillement et que les arbitres soient allé voir elles mêmes.

                                            Par contre, j'ai toujours du mal avec les cartons jaune qu'on se prends par rapport aux fautes qu'on subies qui ne sont pas pénalisés.
                                            Le carton que prends ELS est une vaste blague.

                                            Commentaire


                                            • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

                                              Globalement la même analyse.

                                              Le seul poste où la doublure "vaut" la titulaire, c'est à l'aile droite (Diani/Cascarino).

                                              Il y a aussi Torrent/Perisset mais, pour moi, c'est un maillon faible.

                                              Je ne vois pas Thiney et Bussaglia tenir physiquement sur la durée.
                                              On peut dire que la remplaçante de Bussaglia l'a vaut (mais aucune des 2 ne valent l'équipe de France).
                                              Après, on a aussi Tounkara, qui s'en valoir nos 2 Lyonnaises à un vrai niveau EDF je trouve.

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par Rem56 Voir le message
                                                Premier vrai test passé avec succès, au moins on a pu voir ce qu'on avait dans le ventre ce soir face à une nation plus huppée. Des moments rassurants, d'autres beaucoup moins, mais la victoire est là.
                                                Juste pas aimé le coaching genesiesque de Diacre, qui a attendu les 10 dernières minutes pour faire que 2 changements, alors que Diani et Thiney étaient totalement carbonisées... et qui n'a même pas sorti la bonne joueuse, histoire de blinder ça au milieu.

                                                On se dirige droit vers un France-USA en quarts, avec ce groupe là, sauf improbable miracle... ça ne passera pas. Trop limitées sur le plan du jeu et aucune profondeur de banc.
                                                ça veut dire que les filles ne verraient pas Lyon, quel crève coeur si c'est le cas

                                                Finalement Wendie avait bien compris, on aurait mieux fait de se vautrer hier puis battre le Nigéria derrière en terminant 2ème derrière les norvégiennes, certes faut battre tout le monde si on veut être champion du monde mais quitte à affronter les américaines, c'est cruel que ça soit pas en finale, quelle promo pour le foot féminin qu'une apothéose France - USA au Parc OL. ****** je suis deg, quel tirage de merde sérieux !!!

                                                Et puis le fait qu'ils aient mis 13-0 me rassure pas, autant on était passe près en 2011, autant j'ai peur maintenant

                                                Commentaire


                                                • Envoyé par tasslehoff Voir le message
                                                  Elle y ressemble beaucoup, j'y vois quand même des petites nuances qui fait que je vois celle de l'Afrique du Sud comme scandaleuse.
                                                  La joueuse Africaine est plus en avance sur le ballon que la Norvégienne.
                                                  La joueuse Africaine ne loupe pas a moitié le ballon, son dégagement est réussi.
                                                  La joueuse Africaine tombe vers l'arrière, ce qui fait que son pieds monte, la joueuse Norvégienne continue le geste de son pieds vers l'avant.
                                                  La joueuse Espagnol est prise dans sa course et s'empale sur le pieds de l'Africaine en train de tomber. Alors que la Française se plante au sol et c'est le pieds de la Norvégienne qui viens sur sa cuisse.

                                                  Après, je trouve ça bien que les 2 "fautes" soient quand même jugé pareillement et que les arbitres soient allé voir elles mêmes.

                                                  Par contre, j'ai toujours du mal avec les cartons jaune qu'on se prends par rapport aux fautes qu'on subies qui ne sont pas pénalisés.
                                                  Le carton que prends ELS est une vaste blague.
                                                  Quand on voit la réaction de l'arbitre devant les images, on ne voit pas qqun de convaincu qu'il y ait faute et qui revient immédiatement sur la pelouse.
                                                  On la voit même indiquer le ballon touché par la norvégienne sur le ralenti qu'elle demande à plusieurs reprises, tout en discutant avec les personnes du VAR via son oreillette : je vois donc plus une arbitre qui suit ce qu'on lui indique de siffler qu'une arbitre convaincue de la décision qu'elle prend...
                                                  Je ne vois pas ce que le fait que le dégagement soit réussi ou non vient faire dans la décision : Torrent venant contrer son dégagement, si celui-ci avait été mieux réussi, le contact aurait existé aussi.
                                                  Entre cette décision, la main de l'attaquant nigérianne non sifflée (la joueuse ayant reconnue l'avoir touché après le match, cf l'Equipe du Soir), les deux penos non sifflés aux US alors que pour le coup les images sont limpides....
                                                  Dernière modification par interactif, 13/06/2019, 16h04.

                                                  Commentaire


                                                  • On se qualifie avant la dernière journée si y'a un match nul sur Chine-AfSud ou sur Australie-Brésil ou n'importe quel autre match à venir des poules B, C, E et F.

                                                    Vu que si par malheur on termine que 3ème, on sera meilleur 3ème que le 3ème de la poule D et de n'importe quelle autre poule qui terminera pas sur une égalité à 3 équipes à 6 pts.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X