Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Coupe du Monde 2019

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Donc en 1/8 on a le choix entre l australie, l Italie ou le Brésil. De forte chance que ca soit le bresil. C est sans doute les plus abordable et pour les médias ce serait du pain béni. Et puis une victoire sur le Brésil avant de prendre la leçon face aux américaines , pourra donner a diacre des motifs de satisfaction. Evitons l italie ( bon on choisit pas), en voila une equipe de competitrice avec des joueuses moyennes mais qui savent quoi faire sur le terrain

    Commentaire


    • Envoyé par anaxagore Voir le message
      Ils ont fait pareil a l excellente gardienne jamaiquenne contre l Italie. En plus Ella avait arrêté le penalty et pour 50 cm, ils l ont fait retirer. C est les consignes des mecs devant les écrans c est eux et leur var qui font n importe quoi.
      Il va falloir expliquer a bilbault qu' au foot on recherche pas les touches, c est pas du rugby . Une internationale qui joue milieu et qui est incapable de faire june transversale de 20 metres. Quand a thiney , elle est desesperante, il y en a qui vont lui dire d arreter de vouloir tout faire vu qu elle reussit rien. Le pire c est de penser que pour les matchs couperet gauvin sera sur ld terrain et cascarino sur le banc. Quand a thiney j ai deja son dicours de soir de defaite, elle est parfaite dans ce role, cette fille a tellement perdu qu elle s est mise a hair la victoire. Heureusement qu on a teste 80 joueuses pendant 2 ans pour se retrouce au final avec thineyet bussaglia. Sinon les laurent et cie, c etait sans doute la seule occasion de les voir, mais contre le monstrueux Nigeria, in a même pas fait participer un max de joueuses.
      comme déjà dit. mis a part (peut être diani ( et encore)). il y a aucune des joueuses titulaires en EDF (autres que celle de l OL) qui serait meme remplaçante a l OL FEM. thiney c est l exemple meme du copinage avec la FFF et diacre. c est du meme niveau lorsque la disciple du gourou bini. avait retiré le capitanat a WENDY pour le refiler a Georges pour accélérer sa nomination dans les instances
      malheureusement l equipe de France et l otage de certains cadres et autres de la FFF ....quant on se souvient des commentaires acerbes de diacre contre l OL a sa prise de fonction on comprends mieux pourquoi gauvin est mis en ac et diani préféré a CASCARINO qui lui est pourtant largement supérieur en tout ... a l heure actuelle. dans tous les matchs que j ai vu l Allemagne et les usa sont largement supérieurs ....mis a part si elles ont une arbitrage aussi maison qu hier soir. les USA risquent bien d etre leur dernier match
      pour en revenir aux joueuses. bussaglia , thiney , bilbaut torrent c est quant meme assez faible par rapport a l emballement media sur elle
      inscription depuis 18 ans sur le forum .balayée , merci le nouveau site OLWEB

      Commentaire


      • Envoyé par anaxagore Voir le message
        Donc en 1/8 on a le choix entre l australie, l Italie ou le Brésil. De forte chance que ca soit le bresil. C est sans doute les plus abordable et pour les médias ce serait du pain béni. Et puis une victoire sur le Brésil avant de prendre la leçon face aux américaines , pourra donner a diacre des motifs de satisfaction. Evitons l italie ( bon on choisit pas), en voila une equipe de competitrice avec des joueuses moyennes mais qui savent quoi faire sur le terrain
        Ça pourrait même être la Jamaïque, mais celui qui parie la dessus deviendrait très riche ;)
        Après je vois bien le Brésil battre l'Italie, donc tout va dépendre du nombre de but marqué, voir des cartons prit.

        Commentaire


        • Envoyé par ALEXOLMAPASS Voir le message

          comme déjà dit. mis a part (peut être diani ( et encore)). il y a aucune des joueuses titulaires en EDF (autres que celle de l OL) qui serait meme remplaçante a l OL FEM. thiney c est l exemple meme du copinage avec la FFF et diacre. c est du meme niveau lorsque la disciple du gourou bini. avait retiré le capitanat a WENDY pour le refiler a Georges pour accélérer sa nomination dans les instances
          malheureusement l equipe de France et l otage de certains cadres et autres de la FFF ....quant on se souvient des commentaires acerbes de diacre contre l OL a sa prise de fonction on comprends mieux pourquoi gauvin est mis en ac et diani préféré a CASCARINO qui lui est pourtant largement supérieur en tout ... a l heure actuelle. dans tous les matchs que j ai vu l Allemagne et les usa sont largement supérieurs ....mis a part si elles ont une arbitrage aussi maison qu hier soir. les USA risquent bien d etre leur dernier match
          pour en revenir aux joueuses. bussaglia , thiney , bilbaut torrent c est quant meme assez faible par rapport a l emballement media sur elle
          Le problème de l'EDF, c'est surtout le milieu. Tu parles du niveau des joueuses par rapport à l'OL, mais le problème, c'est que même si notre 11 est majoritairement Français, derrière, c'est plutôt des étrangères qui sont remplaçante. Il y a quelques joueuses de l'EDF qui si elles étaient à l'OL aurait sans doute pu progresser plus. Diani tu l'as dit, elle a le niveau, mais Torrent, Geyoro, elles peuvent aller plus haut. Thiney, elle est pas terrible sur cette CDM, mais elle a quand même un bon niveau (mais elle aurait pu être meilleur en passant pro). Par contre, je vois pas ou est le copinage pour Thiney, elle a été écarté de l'EDF pendant prés d'un an. Diani est pas spécialement préféré à Delphine. Elles partagent a peut prêt le temps de jeux, et pour parler spécifiquement de cette CDM, le 1er match elles étaient toutes les 2 titulaires et Diani à été meilleur, du coup, préféré sur le 2eme match, et pour le 3eme, encore une fois Delphine n'a pas été au top (même si pour moi, elle a fait ce qu'elle a pu avec les miettes qu'elle a eu -obtenu faute ou corner presque à chaque fois- et qu'elle a été remplacé quand le jeu d'équipe -et du coup le sien- était en progrès).
          Pour Gauvin, la question est qui pour la remplacer ? A part mettre ELS en pointe et du coup faire monter Amel ou mettre Diani + Delphine sur les ailes, on a pas beaucoup de choix. A part Katoto, les joueuses Française en pointe il n'y en a pas beaucoup.

          Comme je le disais, le vrai problème c'est le milieux car là, oui, il y a des absentes qui avaient un meilleur niveau que des présentes. En défense, la seule absente c'est Selma (mais l'avis n'est pas partagé par tous ici).

          Enfin, il faut arrêter de parler d'arbitrage maison. Ce sont les consignes de cette CDM et la règle à été appliqué sur un 1er match avant de l'être en faveur de la France. En plus, l'arbitrage maison est censé aider, le but ne nous apporte rien, et on aurait été aidé bien mieux en perdant le match. Ça n’empêche pas que la règle soit pourrie et peut être qu'avec la polémique qu'elle génère, elle ne soit plus appliqué à partir des 1/8eme (il n'y a qu'a voir comment la VAR à été utilisé entre le 1er tour et les 1/8eme en CDM masculine.

          Commentaire


          • Envoyé par tasslehoff Voir le message

            Le problème de l'EDF, c'est surtout le milieu. Tu parles du niveau des joueuses par rapport à l'OL, mais le problème, c'est que même si notre 11 est majoritairement Français, derrière, c'est plutôt des étrangères qui sont remplaçante. Il y a quelques joueuses de l'EDF qui si elles étaient à l'OL aurait sans doute pu progresser plus. Diani tu l'as dit, elle a le niveau, mais Torrent, Geyoro, elles peuvent aller plus haut. Thiney, elle est pas terrible sur cette CDM, mais elle a quand même un bon niveau (mais elle aurait pu être meilleur en passant pro). Par contre, je vois pas ou est le copinage pour Thiney, elle a été écarté de l'EDF pendant prés d'un an. Diani est pas spécialement préféré à Delphine. Elles partagent a peut prêt le temps de jeux, et pour parler spécifiquement de cette CDM, le 1er match elles étaient toutes les 2 titulaires et Diani à été meilleur, du coup, préféré sur le 2eme match, et pour le 3eme, encore une fois Delphine n'a pas été au top (même si pour moi, elle a fait ce qu'elle a pu avec les miettes qu'elle a eu -obtenu faute ou corner presque à chaque fois- et qu'elle a été remplacé quand le jeu d'équipe -et du coup le sien- était en progrès).
            Pour Gauvin, la question est qui pour la remplacer ? A part mettre ELS en pointe et du coup faire monter Amel ou mettre Diani + Delphine sur les ailes, on a pas beaucoup de choix. A part Katoto, les joueuses Française en pointe il n'y en a pas beaucoup.

            Comme je le disais, le vrai problème c'est le milieux car là, oui, il y a des absentes qui avaient un meilleur niveau que des présentes. En défense, la seule absente c'est Selma (mais l'avis n'est pas partagé par tous ici).

            Enfin, il faut arrêter de parler d'arbitrage maison. Ce sont les consignes de cette CDM et la règle à été appliqué sur un 1er match avant de l'être en faveur de la France. En plus, l'arbitrage maison est censé aider, le but ne nous apporte rien, et on aurait été aidé bien mieux en perdant le match. Ça n’empêche pas que la règle soit pourrie et peut être qu'avec la polémique qu'elle génère, elle ne soit plus appliqué à partir des 1/8eme (il n'y a qu'a voir comment la VAR à été utilisé entre le 1er tour et les 1/8eme en CDM masculine.
            Si les regles le sont aussi en championnat, la gardienne Polonaise du PSG a du soucis a se faire!
            Thiney, est le point faible du milieu n'avance plus....a ratée +sieurs fois des ballons faciles....ne tient pas 90 mn.en plus d'etre lente.
            Geyoro, apporterait pour moi plus que Thiney au milieu.
            FAN CLUB AXEL!

            Commentaire


            • Envoyé par emiky Voir le message

              Si les regles le sont aussi en championnat, la gardienne Polonaise du PSG a du soucis a se faire!
              Thiney, est le point faible du milieu n'avance plus....a ratée +sieurs fois des ballons faciles....ne tient pas 90 mn.en plus d'etre lente.
              Geyoro, apporterait pour moi plus que Thiney au milieu.
              J'étais pas un grand fan de son passage a l'OL mais une Lavogez à 10 fois plus de ballon que Thiney et largement plus d'impact sur une rencontre.
              Mais le problème vient aussi du système, diacre est incapable de sortir de son 4231, alors qu'on sait depuis au moins 10 ans que son principal atout offensif n'est ni une 9 ni une ailière de débordement. ELS n'est jamais aussi forte que quand elle peut combiner avec une autre attaquante.


              et pour tasslehoff, diani a été transparente au premier match. (note de FF : Cascarino 7 Diani 5.)

              Commentaire


              • Envoyé par makiavely Voir le message
                et pour tasslehoff, diani a été transparente au premier match. (note de FF : Cascarino 7 Diani 5.)
                Autant pour moi, j’ai confondu avec le dernier match de préparation. Cela dit, ce que je dis reste valable, elle n’a pas vraiment défini de numéro 1 entre les 2, et même si je préfère Delphine, voir une ou l’autre sur le terrain n’est pas le problème qu’on doit craindre.

                Commentaire


                • Ce poste n'est pas vraiment le poste problématique (ou bien un problème de riche). Cette équipe manque de caractère, trop limitée mentalement, trop limitée techniquement.

                  Je suis inquiet.
                  "Seulement 1 ou 2 départs."@JMA

                  Commentaire


                  • Pour le moment notre adversaire est le Brésil. L’Australie mène 2-0, la Jamaïque n’est pas passée loin d'égaliser juste avant de se prendre le 2ème.
                    Avec un but du Brésil, ca serait l’Australie notre adversaire, mais vu le score a la mi-temps, on peut penser que la Jamaïque va en prendre d’autres maintenant qu’elles n’ont même plus l’espoir de faire un nul, a priori.

                    Commentaire


                    • Ah bah non la Jamaïque a réduit le score, ce qui donne plus de chance au Brésil de prendre la 2ème place.

                      Commentaire


                      • Triplé de Kerr qui profite d’un mauvais contrôle d’une defenseuse Jamaïcaine.

                        Commentaire


                        • Penalty pour le Brésil, perso, j’aurais pas sifflé.
                          Marta le transforme.
                          L’Australie deviens notre adversaire, jusqu’a leur prochain but.

                          Commentaire


                          • Quadruplé de Kerr qui nous redonne le Brésil en 1/8.

                            Commentaire


                            • Faudra se méfier sur les coups de pieds arrêtés quand même, c’est surtout là où elle sont dangereuses.

                              Commentaire


                              • Envoyé par tasslehoff Voir le message
                                Faudra se méfier sur les coups de pieds arrêtés quand même, c’est surtout là où elle sont dangereuses.
                                Défensivement, c'est très lâche et il va y avoir des gros coups à jouer... par contre, effectivement on n'aura pas intérêt à se rater derrière avec le potentiel offensif brésilien.
                                2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                Commentaire


                                • L'EDF peut remercier la gardienne jamaïcaine car l'Australie aurait été un adversaire bien plus compliqué que le Brésil.
                                  Le Brésil c'est des individualités devant mais un milieu et une défense hyper fébriles, souvent à la limite : ça fait penser à l'Argentine de la CDM l'année passée chez les hommes.
                                  L'EDF étant une equipe globalement solide défensivement, qui rame pour construire le jeu, elle va pouvoir se nourrir des pertes de balles brésiliennes.

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par interactif Voir le message
                                    L'EDF peut remercier la gardienne jamaïcaine
                                    Clair, elle avait déjà failli couter un penalty avant cette bourde sur le 4ème en faisant une sortie n’importe comment.

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par makiavely Voir le message
                                      J'étais pas un grand fan de son passage a l'OL mais une Lavogez à 10 fois plus de ballon que Thiney et largement plus d'impact sur une rencontre.
                                      Mais le problème vient aussi du système, diacre est incapable de sortir de son 4231, alors qu'on sait depuis au moins 10 ans que son principal atout offensif n'est ni une 9 ni une ailière de débordement. ELS n'est jamais aussi forte que quand elle peut combiner avec une autre attaquante.
                                      Tu m'ôtes les mots de la bouche... le problème de la liste de Diacre, c'est que tu n'as qu'une seule 10 avec Thiney et qu'elle n'est plus vraiment influente dans le jeu qu'avant après les 3 matchs de poule. Tu aurais pris Lavogez, ça aurait été parfait pour soulager Thiney durant le match

                                      Sinon, oui le système est trop limité si tu ne prends pas les bons profils... quand je vois que la nulissime Bilbaut est préférée à la surcotée Geyoro (bien que cette dernière est largement meilleure que la première) par exemple, c'est à se poser des questions. En potentiel offensif, ce serait tellement mieux sur le papier avoir Majri à gauche, ELS en pointe et Cascarino/Diani à droite, avec Thiney en 10 (d'où les absences de Lavogez et Katoto sont préjudiciables pour le turn over), mais bon...
                                      2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                      Commentaire


                                      • Coupe du Monde - Groupe C : L'AUSTRALIE s'impose, la JAMAÏQUE sort avec les honneurs

                                        Malgré une troisième défaite pour sa première participation à la compétition, la Jamaïque a marqué son premier but et sort avec les honneurs face à une formation australienne emmenée par Sam Kerr auteure d'un quadruplé qui assure la deuxième place du groupe.


                                        Kerr (N°20) a emmené son équipe vers les huitièmes (photo FIFA.com)



                                        Pour ce dernier match de groupe, l'Australie avait besoin d'une victoire pour assurer sa qualification en huitième de finale alors que la Jamaïque était pratiquement éliminée. La formation australienne était modifiée avec notamment les titularisations de De Vanna et Gorry, et celle de la jeune Roestbakken. Son homologue jamaïcain faisait aussi des modifications dont le poste de gardienne, mais s'appuyait toujours sur Shaw, repositionnée cependant derrière Matthews.

                                        Les Australiennes prenaient le jeu à leur compte et Kerr se mettait rapidement en évidence en tentant sa chance d'une frappe lobée aisément captée par McClure (5e). Ce n'était que partie remise pour la capitaine des Matildas qui allait parler son jeu de tête une première fois en reprenant en pleine extension un centre de Gielnik (0-1, 11'). Alors que van Egmond était proche du break avec une frappe lointaine sur la barre transversale de McClure (18e), on retrouvait Kerr avant la pause pour une action similaire au premier but. Un centre venu cette fois-ci de la droite de Gorry et une reprise de la tête parfaitement maîtrisée (0-2, 42').

                                        Solaun pour une première


                                        Solaun, à droite, reste la première buteuse de la Jamaïque en Coupe du Monde (photo FIFA.com)


                                        Les Jamaïcaines faisaient mieux que de défendre profitant de leur rapidité à se projeter vers l'avant. La première véritable occasion arrivait sur un corner de Grey pour la tête de Shaw qui plaçait le ballon juste à côté du second poteau (41e). Les Reggae Girlz allaient se voir récompenser au retour des vestiaires. C'est la joueuse entrée à la pause, Solaun, qui enthousiasmait tout un pays en marquant le premier but de la sélection en Coupe du Monde. Lancée en profondeur par Shaw, elle assurait parfaitement la fin de l'action après avoir surpris sa défenseure et éliminé la gardienne (1-2, 49'). Dans la foulée, la balle du 2-2 était très proche avec une frappe puissance de Matthews (51e).

                                        Kerr finit le travail

                                        L'héroïne du match restait Kerr. Alors qu'elle semblait assurer la troisième place à son équipe en profitant d'une erreur de la défenseure Campbell (1-3, 69'), le Brésil ouvrait la marque quelques instants plus tard. Pour un but, l'Australie se voyait troisième. Mais Kerr redonnait un coup d'accélération en venant presser la gardienne et profiter d'une erreur de relance pour marquer dans le but vide (1-4, 83').

                                        Une victoire par trois buts d'écart qui assure la deuxième place, permettant d'éviter la France en huitième. L'Australie poursuit son aventure alors que celle de la Jamaïque s'est achevée définitivement ce mardi soir.


                                        La joueuse du match : Sam Kerr

                                        Avec un quadruplé réalisé ce mardi face à la Jamaïque, Kerr a porté son équipe vers les huitièmes et permet d'assurer la seconde place du groupe


                                        Le fait du match

                                        Le premier but inscrit par la Jamaïque en Coupe du Monde. Une réalisation qui récompense une équipe qui aura essayé lors de ses trois matchs de trouver le chemin des filets. Une juste récompense.



                                        Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Groupe C - Troisième journée
                                        Mardi 18 juin 2019
                                        - 21h00
                                        JAMAÏQUE - AUSTRALIE : 1-4 (0-2)
                                        Grenoble (Stade des Alpes)
                                        Temps chaud (26°C°) - Terrain en bon état
                                        Spectateurs : 17 402
                                        Arbitres : Katalin Kulcsar (Hongrie) assistée de Katalin Torok (Hongrie) et Sanja Rodak (Croatie). Arbitres réservistes : Jana Adamkova (République tchèque), Maria Sukenikova (Slovaquie). Arbitres VAR : Jose Maria Sanchez (Espagne) assisté de Sian Massey (Angleterre) et Mohammed Abdulla Mohammed (Emirats Arabes Unis)

                                        Buts :
                                        0-1 Samantha KERR 11'
                                        (De Vanna joue en retrait couloir gauche sur Gielnik à 30 m qui délivre un long centre rentrant pour la reprise de la tête en pleine extension de Kerr qui saute devant C.Swaby à 11 m et place le ballon dans la lucarne droite, sous la barre, de Schneider)
                                        0-2 Samantha KERR 42' (Centre depuis la droite de Gorry repris plein axe par Kerr, esseulée, qui rabat le ballon de la tête au fond sur la gauche de McClure)
                                        1-2 Havana SOLAUN 49' (Shaw récupère le ballon au milieu de terrain après un duel avec van Egmond et lance en profondeur Solaun qui résiste à la défense, élimine la gardienne à l'entrée de la surface et vient redresser du gauche vers le côté opposé)
                                        1-3 Samantha KERR 69' (Raso s'infiltre sur le côté droit de la surface et centre aux 5,5m, Campbell de la cuisse remet dans l'axe sur Kerr qui ajuste du gauche la gardienne)
                                        1-4 Samantha KERR 83' (Sur une passe en retrait de Plummer vers sa gardienne McClure, cette dernière veut relancer sur le côté opposé mais manque le ballon et Kerr surgit pour tacler du gauche le ballon dans le but)

                                        Avertissements : Konya Plummer 71' pour la Jamaïque ; Emily van Egmond 76' pour l'Australie

                                        Jamaïque : 13-Nicole McClure ; 12-Sashana Campbell, 5-Konya Plummer (cap.), 17-Allyson Swaby, 14-Deneisha Blackwood ; 4-Chantelle Swaby, 11-Khadija Shaw, 19-Toriana Patterson ; 22-Mireya Grey (10-Jody Brown 72'), 20-Cheyna Matthews (18-Trudi Carter 59'), 15-Tiffany Cameron (6-Havana Solaun 46'). Entr.: Hue Menzies
                                        Non utilisées : 1-Sydney Schneider, 23-Yazmeen Jamieson, 2-Lauren Silver, 3-Chanel Hudson-Marks, 7-Chinyelu Asher, 8-Ashleigh Shim, 9-Marlo Sweatman, 16-Dominique Bond-Flasza, 21-Olufolasade Adamolekun
                                        Australie : 1-Lydia Williams ; 21-Ellie Carpentier, 14-Alanna Kennedy, 7-Stephanie Catley, 5-Karly Roestbakken ; 15-Emily Gielnik (9-Caitlin Foord 59'), 6-Chloe Logarzo, 10-Emily van Egmond, 19-Katrina Gorry (3-Aivi Luik 87'), 11-Lisa De Vanna (16-Hayley Raso 63') ; 20-Samantha Kerr (cap.). Entr.: Ante Milicic
                                        Non utilisées : 12-Teagan Micah, 18-Mackenzie Arnold, 2-Gema Simon, 8-Elise Kellond-Knight, 17-Mary Fowler, 22-Amy Harrison, 23-Teigen Allen

                                        Mercredi 19 Juin 2019
                                        Sebastien Duret

                                        https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...rs_a15950.html
                                        2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                        Commentaire


                                        • Coupe du Monde - Groupe C : MARTA offre la victoire, le BRÉSIL troisième

                                          Malgré la victoire, obtenue grâce à un penalty inscrit par Marta à un quart d'heure de la fin de la rencontre, le Brésil termine à la troisième place du groupe, ce qui en fait un candidat pour faire face à la France en huitièmes de finale, et l'Italie a conservé la tête devant l'Australie.

                                          Marta recordwoman (photo FIFA.com)
                                          Marta recordwoman (photo FIFA.com)



                                          Dans ce match entre l'Italie, déjà qualifiée, et le Brésil, en bonne position pour la rejoindre, le match partait tambour battant, Marta et ses coéquipières à l'attaque. Le Brésil obtenait un corner sur un bon centre de Leticia sorti par Alia Guiagni (4'), et Marta, sur une remise de Ludmila, était contrée par Valentina Cernoia à l'entrée de la surface (5'). Dans la foulée, l'Italie se procurait la première belle occasion de la rencontre avec Valentina Giacinti qui décalait Barbara Bonansea, dont le tir bien placé était dévié en corner par Barbara (5'). L'Italie se montrait dangereuse avec Bonansea, qui éliminait Kathellen mais dont le centre était dévié (10'), Ludmila amenait le danger sur une attaque rapide mais son service pour Marta était trop profond et Laura Giuliani était la première sur le ballon (11'). Peu après le quart d'heure de jeu, le Brésil butait sur Giuliani sur plusieurs situations de corners. Sur le premier, Debinha tentait une talonnade, Giuliani repoussait le ballon d'un arrêt réflexe sur ce qui aurait pu être un des buts du tournoi (17'). Sur le deuxième, déviait le ballon sur sa barre (17'), et sur le troisième, Kathellen, de la tête, manquait le cadre (18').

                                          Des occasions, des frissons, pas de but

                                          Kathellen et Girelli (photo FIFA.com)
                                          Kathellen et Girelli (photo FIFA.com)


                                          Après un début de rencontre plutôt en faveur du Brésil, la rencontre s'équilibrait, et les deux équipes se montraient tour à tour dangereuses, l'Italie prenant un peu l'ascendant en fin de première période. Elena Linari, très présente au contact de Cristiane jusqu'à la sortie de l'attaquante brésilienne, s'élevait bien pour l'empêcher de marquer (21' mais également 28', 38'), puis Debinha, sur coup franc, récupérait le ballon et tentait la reprise, mais manquait le cadre de peu (23'). Un centre-tir de Valentina Cernoia frôlait le poteau de Barbara, alors que Valentina Giacinti était trop courte au deuxième poteau (24'). Une tête d'Elena Linari contrée par Kathellen, sur corner (31'). Cristiane mettait ensuite la pression sur Giuliano, dont le dégagement était presque contré, mais cela offrait une opportunité de but à l'Italie, en attaque rapide. Guagni était servie dans le couloir droit et servait Bonansea face au but, dont la reprise puissante était repoussée par une Barbara aérienne (40').

                                          Marta, puissance 17

                                          Là où la première période avait été équilibrée en terme d'occasions et de possession, la seconde période tournait à l'avantage du Brésil, qui se montrait rapidement dangereux avec Andressinha sur coup franc. Le ballon trouvait le haut de la barre transversale de Giuliani (52'). Quelques minutes plus tard, sur corner, Kathellen voyait sa tête frôler le poteau de la gardienne italienne (56'), puis Beatriz, qui avait remplacée une Cristiane parfaitement prise par la charnière centrale italienne, tentait de tromper Giuliani d'une talonnade, mais voyait le ballon manquer le cadre (65'). La pression brésilienne se faisait de plus en plus pressante, et Marta, Debinha et Beatriz jouaient au milieu de la défense italienne, et la première citée servait la seconde d'une pichenette au-dessus de la défense mais sa reprise du pied gauche manquait de puissance et ne prenait pas Giuliani à défaut (72').

                                          Les efforts brésiliens finissaient par être récompensés, et Debinha, en vitesse dans la surface, obtenait un penalty pour une obstruction de Linari, très solide tout au long de la rencontre mais prise à défaut par la vitesse de l'attaquante auriverde (72'). Marta se chargeait de tirer le penalty, et inscrivait son dix-septième but en Coupe du monde en prenant Giuliani à contre-pied (74'). Une ouverture du score logique au vu du scénario de la rencontre, qui faisait entrer Marta un peu plus dans l'histoire encore. L'Italie, qui conservait malgré ce but la première place du groupe, tentait cependant de revenir au score en fin de partie, avec Valentina Bergamaschi notamment dans la profondeur (77', 79') ou à la réception de centre (85'), mais Barbara était bien présente dans sa surface. Après un dernier coup franc obtenu par Bonansea dans les arrêts de jeu, l'Italie manquait l'égalisation et la gardienne brésilienne réalisait un dernier arrêt pour mettre fin à la rencontre (90+5').


                                          La joueuse du match : Debinha

                                          Elle aurait pu marquer à plusieurs reprises (de fort jolie manière), mais a soit manqué le cadre, soit buté sur Laura Giuliani. Quoi qu'il en soit, elle fut un danger permament pour l'Italie, elle a fait parler sa technique tout au long de la rencontre et sa vitesse pour obtenir un penalty en fin de rencontre, qui allait permettre à Marta d'offrir la victoire au Brésil.


                                          Le fait du match

                                          Le penalty inscrit par Marta à un quart d'heure de la fin de la rencontre. Non seulement parce qu'il a permis au Brésil d'ouvrir le score et de remporter la rencontre, mais également parce qu'il s'agit du 17e but de Marta en Coupe du monde. Elle passe ainsi devant Miroslav Klose et détient seule le record de buts inscrits en Coupe du monde.


                                          Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Groupe C - Troisième journée
                                          Mardi 18 juin 2019
                                          - 21h00
                                          ITALIE - BRÉSIL : 0-1 (0-0)
                                          Valenciennes (Stade du Hainaut)
                                          Spectateurs : 21 669
                                          Temps nuageux (23°C) - Terrain excellent
                                          Arbitres : Lucila Venegas (Mexique) assistée de Mayte Chavez (Mexique) et Enedina Caudillo (Mexique). Arbitres réservistes : Ekaterina Koroleva (USA), Mary Njoroge (Kenya). Arbitres VAR : Carlos Del Cerro Grande (Espagne) assisté de Loreto Toloza (Chili) et Tiago Martins (Portugal)

                                          But :
                                          0-1 MARTA 74' s.p.
                                          (Penalty frappé du gauche en force à ras de terre sur la gauche de la gardienne prise à contre-pied)

                                          Avertissements : Elisa Bartoli 15' pour l'Italie ; Leticia Santos 13', Kathellen Sousa 90+4' pour le Brésil

                                          Italie : 1-Laura Giuliani ; 7-Alia Guagni, 3-Sara Gama (cap.), 5-Elena Linari, 13
                                          -Elisa Bartoli (17-Lisa Boattin 71') ; 4-Aurora Galli, 23-Manuela Giugliano, 21-Valentina Cernoia ; 19-Valentina Giacinti (2-Valentina Bergamaschi 63'), 10-Cristiana Girelli (18-Ilaria Mauro 78'), 11-Barbara Bonansea. Entr.: Milena Bertolini
                                          Non utilisées : 12-Chiara Marchitelli, 22-Rosalia Pipitone, 6-Martina Rosucci, 8-Alice Parisi, 9-Daniela Sabatino, 14-Stefania Tarenzi, 15-Annamaria Serturini, 16-Laura Fusetti, 20-Linda Tucceri
                                          Brésil : 1-Barbara ; 13-Leticia Santos (2-Poliana 76'), 14-Kathellen Sousa, 21-Mônica, 6-Tamires ; 17-Andressinha, 5-Thaisa, 10-Marta (cap.) (18-Luana 84') ; 19-Ludmila, 11-Cristiane (16-Beatriz 65'), 9-Debinha. Entr.: Vadao
                                          Non utilisées : 12-Aline, 22-Leticia, 3-Daiane, 4-Tayla, 7-Andressa Alves, 15-Camila, 20-Raquel Fernandes, 23-Geyse

                                          Mercredi 19 Juin 2019
                                          Charlotte Vincelot

                                          https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...me_a15951.html
                                          2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                          Commentaire


                                          • Résultats du jour :

                                            Jamaïque 1 - 4 Australie
                                            0 - 1 : Samantha Kerr 11'
                                            0 - 2 : Samantha Kerr 42'
                                            1 - 2 : Havana Solaun 49'
                                            1 - 3 : Samantha Kerr 69'
                                            1 - 4 : Samantha Kerr 83'



                                            Italie 0 - 1 Brésil
                                            0 - 1 : Marta 74' (SP)

                                            2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                            Commentaire


                                            • Bon donc France - Brésil en 1/8èmes

                                              Mais on est quand même pas verni pour le tirage, pour les quarts mais aussi pour ces 1/8èmes, j'aurais préféré affronté les australiennes

                                              En terminant 2ème non seulement on évitait les States en quarts mais on aurait affronté l'Australie en 1/8ème.

                                              Commentaire


                                              • Eh bien moi je trouve que le Brésil est un bon tirage, elles sont au même niveau que nous et défendent assez mal. Ça devrait pouvoir passer pour la grande boucherie en 1/4.. Je suis d accord avec tout ce qui s est dit. On manque de talent et la fédération qui s autocongratule devrait se remettre en cause. Quand henriques et Jossinet arrêterons de se croire irrésistibles ça ira mieux. Il faut dire que quand j entend vendroux et sa clique leur balancer des fleurs , les 2 bobos ne se sentent plus. Le problème est au milieu, on est ok.mais hamraoui, dali voir kaci sont elles inférieurs à ce qu' 9n voit sur le terrain? Se passer d hamraoui , il faut quand même le faire. Bon espérons que contre le Brésil, bussaglia nous règle le cas marta, que thiney soit malade. Moi en état je mets ELS en 10, marre de la voir se morfondre sur son cote gauche.

                                                Commentaire


                                                • Envoyé par tasslehoff Voir le message

                                                  Le problème de l'EDF, c'est surtout le milieu. Tu parles du niveau des joueuses par rapport à l'OL, mais le problème, c'est que même si notre 11 est majoritairement Français, derrière, c'est plutôt des étrangères qui sont remplaçante. Il y a quelques joueuses de l'EDF qui si elles étaient à l'OL aurait sans doute pu progresser plus. Diani tu l'as dit, elle a le niveau, mais Torrent, Geyoro, elles peuvent aller plus haut. Thiney, elle est pas terrible sur cette CDM, mais elle a quand même un bon niveau (mais elle aurait pu être meilleur en passant pro). Par contre, je vois pas ou est le copinage pour Thiney, elle a été écarté de l'EDF pendant prés d'un an. Diani est pas spécialement préféré à Delphine. Elles partagent a peut prêt le temps de jeux, et pour parler spécifiquement de cette CDM, le 1er match elles étaient toutes les 2 titulaires et Diani à été meilleur, du coup, préféré sur le 2eme match, et pour le 3eme, encore une fois Delphine n'a pas été au top (même si pour moi, elle a fait ce qu'elle a pu avec les miettes qu'elle a eu -obtenu faute ou corner presque à chaque fois- et qu'elle a été remplacé quand le jeu d'équipe -et du coup le sien- était en progrès).
                                                  Pour Gauvin, la question est qui pour la remplacer ? A part mettre ELS en pointe et du coup faire monter Amel ou mettre Diani + Delphine sur les ailes, on a pas beaucoup de choix. A part Katoto, les joueuses Française en pointe il n'y en a pas beaucoup.

                                                  Comme je le disais, le vrai problème c'est le milieux car là, oui, il y a des absentes qui avaient un meilleur niveau que des présentes. En défense, la seule absente c'est Selma (mais l'avis n'est pas partagé par tous ici).

                                                  Enfin, il faut arrêter de parler d'arbitrage maison. Ce sont les consignes de cette CDM et la règle à été appliqué sur un 1er match avant de l'être en faveur de la France. En plus, l'arbitrage maison est censé aider, le but ne nous apporte rien, et on aurait été aidé bien mieux en perdant le match. Ça n’empêche pas que la règle soit pourrie et peut être qu'avec la polémique qu'elle génère, elle ne soit plus appliqué à partir des 1/8eme (il n'y a qu'a voir comment la VAR à été utilisé entre le 1er tour et les 1/8eme en CDM masculine.
                                                  je ne partage pas ton avis. mais chacun son opinion
                                                  thiney est clairement protégé et le comportement de diacre le confirme depuis son arrivée et ses propos contre l OL a peine voilées ainsi que le capitanat donné a Georges ainsi que sa sélection systématique. il y a qq chose de pourri a la fede (espérant un jour que JMA fasse le ménage dans les rangs si il décide de se présenter prochainement)
                                                  et oui LYONNAISE ou pas. je trouve meilleur CASCARINO. que diani
                                                  l arbitrage féminin quelque soit le niveau est une mascarade a vouloir a tout prix faire arbitrer par des femmes on en arrive a des incompétences flagrantes pire que chez les hommes
                                                  les erreurs en faveur du Quatar sur le championnat de France en sont la preuve vivante
                                                  inscription depuis 18 ans sur le forum .balayée , merci le nouveau site OLWEB

                                                  Commentaire


                                                  • Les maillons faibles de l'EdF sont connus :

                                                    - Torrent, Gauvin, Bussaglia et Thiney pour les titulaires

                                                    - le banc à quelques exceptions (Tounkara, Perisset)

                                                    - un seul poste doublé, Diani/Cascarino

                                                    Torrent/Perisset, on n'a pas mieux en magasin.

                                                    Gauvin, on aurait pu avoir mieux. Mais Diacre s'est fixé sur elle et n'a pas donné du temps de jeu aux autres possibilités. Aujourd'hui ne pas mettre Gauvin en AC, c'est du bricolage.

                                                    Thiney et Bussaglia, je ne suis pas convaincu que l'on ait mieux en stock sur un match. Mais je suis tout autant convaincu qu'elles ne tiendront pas un tournoi (et qu'elles ont assez de métier pour gérer leurs matches et donc affaiblir le rendement de l'équipe avec un gros risque sur un match couperet comme le 1/8ème). Pour elles, c'est le choix du banc fait par Diacre qui pose question.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X