Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Coupe du Monde 2019

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • C'est impressionnant la qualité de cette équipe japonaise (le collectif, la qualité des passes,l'intelligence de jeu, le placement en phases défensives et offensives...). Quand on voie la qualité du jeu français (jeu long horrible, peu de 1/2...), j'ai de la peine... But superbe (très belle passe et finition) soit dit en passant.

    Commentaire


    • Transversale pour le Japon.

      Commentaire


      • Au bord de la rupture les Hollandaises.

        Commentaire


        • Très belles actions japonaises ! Sugita et Iwabuchi : quelles joueuses !

          Commentaire


          • Sugita : on la tient notre numéro 6 :-)

            Commentaire


            • Ca pousse fort, faudrait pas qu'elles regrettent.
              "Seulement 1 ou 2 départs."@JMA

              Commentaire


              • Kumagai... main ?
                HANS ZIMMER

                Commentaire


                • P...n, penalty provoqué par Saki :-(

                  Commentaire


                  • Saki qui se fait tirer sur le bras, penalty en cours d’analyse.
                    Jaune et penalty.

                    Commentaire


                    • Transformé par Lieke. Assez peu merité.

                      Commentaire


                      • En quarts, ça va faire... 7 Européens + les USA...
                        HANS ZIMMER

                        Commentaire


                        • L'arbitre qui ne sait ce qu'elle siffle mais il faut siffler.
                          "Seulement 1 ou 2 départs."@JMA

                          Commentaire


                          • Voila, 7 équipes européennes en 1/4. Si on passe les USA, il faudra faire podium de CDM pour se qualifier aux JO.

                            Commentaire


                            • Envoyé par ganash69 Voir le message
                              L'arbitre qui ne sait ce qu'elle siffle mais il faut siffler.
                              La même... dommage pour le Japon...

                              Commentaire


                              • Pronostique pour les demis :
                                France - Norvège
                                Italie - Allemagne
                                Avec une grande chance de faire 1 sur 4.

                                Commentaire


                                • Coupe du Monde - Linda SEMBRANT (Suède) : « Je savais que Lindahl allait arrêter le ballon »

                                  La défenseure suédoise, à Montpellier depuis 2014, a livré dans un français parfait ses sentiments après la victoire à l’arrachée de son équipe face au Canada (1-0). Très fière de son équipe, elle a aussi félicité sa gardienne, qui a repoussé le penalty accordée à ses adversaires en deuxième mi-temps.

                                  (photo Eric Baledent/FOF)
                                  (photo Eric Baledent/FOF)


                                  Qu’est-ce que ça fait de se dire qu’on va retrouver les quarts de finale de la coupe du monde (après 2011) ?

                                  Je suis très contente, je suis fière de notre équipe, de la façon dont on a joué aujourd’hui. En première mi-temps c’était un peu compliqué, mais lors des 45 dernières minutes on a joué beaucoup mieux, on a réussi à marquer, puis on a réussi à tenir et à ne pas prendre de but, pour ça je suis très heureuse aujourd’hui.

                                  Comment vous expliquez ce changement de visage entre les deux mi-temps ?
                                  On a réussi à mieux garder le ballon une fois qu’on l’avait récupéré, on a réussi à trouver plus d’espaces entre les lignes, ça nous a donné plus de temps pour jouer. Défensivement aussi on était mieux, on était un peu plus agressives sur le porteur de balle, et ça nous a permis de défendre en avançant.

                                  Vous vous êtes appuyées sur l’une de vos plus grandes qualités, la vitesse…
                                  Oui on a des joueuses qui vont très vite devant. On a aussi des joueuses qui lisent très bien le jeu, et qui arrivent à se trouver entre les lignes pour mettre à profit cette vitesse. C’est un mélange de tout ça.

                                  Vous voilà désormais confrontées à l’Allemagne, un adversaire que vous connaissez bien…
                                  C’est vrai, depuis que je suis toute jeune on a plein d’histoires entre nous ! Ça a toujours été des matches compliqués, je sens que cette fois c’est notre tour.


                                  Sembrant aura résisté à Sinclair (photo Frédérique Grando/FOF)

                                  Que dire de votre gardienne, Hedvig Lindahl, qui fait l’arrêt du match ?

                                  Elle est très forte, elle a beaucoup travaillé pour arriver au niveau où elle est aujourd’hui. Je suis contente qu’elle ait réussi à faire cette arrêt, évidemment car c’est très important pour nous, elle le mérite. J’ai senti quand le penalty a été sifflé qu’elle allait arrêter le ballon. On sait qu’elle est grande, qu’elle est explosive. Elle a choisi le bon côté, et quand elle pousse sur ses jambes elle part loin. Le penalty est bien tiré quand même, mais c’est un bon arrêt.

                                  Vous imaginez aller jusqu’en finale ?
                                  Bien sûr ! Si on dispute une coupe du monde et qu’on imagine pas être en finale, je ne sais pas… Il faut toujours rêver, on sait que c’est une longue route pour y arriver, mais on sait que c’est possible, on travaille tous les jours pour, je suis contente qu’on ait franchi encore une étape aujourd’hui (lundi). Lors du premier match c’est toujours très différents il y a beaucoup d’émotion, maintenant on est bien dedans, et on veut continuer à avancer parce que plus tu sors tôt et moins tu as l’impression d’avoir joué une coupe du monde.

                                  Vous aviez déjà joué devant autant de monde en France ?
                                  Non pas en France, c’était magnifique. Ce sont des matches comme ceux-là qui vous procurent le plus de plaisir. J’aimerais jouer dans des ambiances comme celles-ci toutes les semaines, ce n’est pas encore le cas pour l’instant. Mais on rêve d’avoir de telles ambiances, comme ça avait été le cas aux J.O de Rio où on avait joué devant 80 000 personnes, c’est ce genre de matches dont on se souvient.



                                  Mardi 25 Juin 2019
                                  Vincent Roussel

                                  https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...on_a15996.html
                                  2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                  Commentaire


                                  • Coupe du Monde - SUÈDE - CANADA : les réactions

                                    Retrouvez les réactions des joueuses canadiennes et suédoises après la qualification de la Suède en huitième de finale.


                                    Réactions du Canada : la déception prédomine

                                    Sinclair et ses partenaires (photo Eric Baledent/FOF)
                                    Sinclair et ses partenaires (photo Eric Baledent/FOF)


                                    Kadeisha Buchanan (défenseure du Canada) :
                                    « On savait que ça allait être un match accroché, on était confiantes mais on pouvait donner encore plus. Le temps a joué contre nous. Comme d’habitude, le Canada n’abandonne jamais, et on se bat jusqu’au coup de sifflet final.
                                    Les espoirs déçus du Canada : Un jour sans ? Je pense que la Suède a très bien joué. Nous savions qu’elles étaient très dangereuses dans la transition, c’est ce qui nous « tué » aujourd’hui. On aurait pu mieux gérer ces phases.
                                    La chaleur : Si ça nous a handicapé ? Non pas trop, je pense qu’on a bien géré ce paramètre, on a beaucoup de façon de lutter contre ces températures élevées ».

                                    Sophie Schmidt (milieu du Canada) : « Je pense qu’on a réalisé une performance solide, sur le but on s’est un peu trop exposées. Mais c’est comme ça que fonctionne le foot. On a été très bonnes en première mi-temps, mais on n’a pas réussi à se créer assez d’occasions franches pour pouvoir marquer, c’est peut-être ce qui nous a le plus manqué lors de ce tournoi.
                                    La différence entre la première et la deuxième période : Une fois qu’elles ont réussi à marquer, c’était difficile de revenir, puisqu’elles ont gagné en puissance, elles ont aussi pris plus de confiance, on s’est battues pour revenir, c’est passé tout près, mais être tout près, ce n’est pas assez.
                                    Le penalty : Je ne sais pas pourquoi Christine (Sinclair) n’a pas tiré le penalty, je ne faisais pas partie de la prise de décision. La gardienne (Hedvig Lindahl), a été phénoménale, elle couvre beaucoup d’espace. On pensait que le ballon allait rentrer, mais tout ce qui est placé un peu en hauteur, elle l’arrête. Janine Beckie n’a pas eu de chance.
                                    Son sentiment : Je suis écœurée, cette élimination me fend le cœur, surtout pour celles dont c’était la dernière coupe du monde. Non je ne pense pas que ce soit injuste ».

                                    Allysha Champan (latérale du Canada) : « La performance du Canada : Malheureusement, les Suédoises ont des joueuses très grandes donc c’était difficile pour nous de reprendre le ballon suite aux actions qu’on avait construites. Je pense qu’on aurait pu faire mieux dans les 30 derniers mètres adverses, et dans les transitions défensives. Mais globalement, j’ai trouvé qu’on avait réalisé une bonne prestation. On a tout donné sur le terrain.
                                    Le but Suédois qui change la physionomie du match : Oui ça les a un peu reboosté. Mais on a aussi eu des occasions d’égaliser ensuite, on n’a tout simplement pas su les convertir. Il y a évidemment ce penalty (raté), malheureusement ce n’est pas rentré mais il faut aller de l’avant ».

                                    Ashley Lawrence (photo Eric Baledent/FOF)
                                    Ashley Lawrence (photo Eric Baledent/FOF)

                                    Ashley Lawrence (latérale du Canada) :
                                    « La rencontre : C’était un match un peu bizarre. Je pense qu’on a bien joué, mais on savait que ça allait être serré. On s’est créé des occasions, on a failli marquer, la gardienne adverse fait un superbe arrêt sur le penalty, je pense que Beckie a bien tiré, mais parfois c’est comme ça. Bien sûr on est déçues, je pense qu’on doit gagner ce match. Notre objectif c’était de remporter la coupe du monde, mais c’est comme ça.
                                    Le plan de jeu : On voulait utiliser les côtés oui, on savait qu’on avait de la vitesse dans les couloirs, afin de centrer vers Sinclair au centre, puisqu’elle est très bonne de la tête. Mais je pense qu’on doit faire plus, aussi quand on perd le ballon. On connaissait la vitesse de la Suède en transition, on devait leur couper l’espace défensivement. On a montré qu’on était ensembles, c’est notre équipe, on est collective et on est solides.
                                    L’intensité qui a baissé de leur côté en deuxième période : On sait que pendant les matches, surtout face à la Suède, on va avoir des hauts et des bas. Parfois elles ont le ballon, parfois c’est nous, et quand c’est le cas on doit mieux faire. On doit prendre des risques, frapper au but. On doit en faire un peu plus, même si je pense qu’on a très bien joué ».

                                    Christine Sinclair (attaquante du Canada) : « Ce qu’elle ressent après l’élimination : De la déception, pour être honnête je pense qu’on a bien joué ce soir. Je suis déçue du résultat mais pas de la façon dont on a joué, tout le monde a tout donné sur le terrain. En tant que joueuse on ne peut demander plus à ses coéquipières, on n’a pas eu assez de chance pour réussir à égaliser, mais c’est le jeu.
                                    Le penalty : On a plusieurs joueuses qui s’entraînent à les tirer après l’entraînement, Hedvig (Lindahl) avait arrêté mon penalty lors de l’Algarve Cup il y a quelques mois, c’est pourquoi je suis allée vers Janine (Beckie) pour lui demander si elle se sentait de le tirer. Elle m’a dit : « absolument ». Je me sens mal rien que de lui avoir demandé ça, j’ai toute confiance en elle, comme nous toutes, elle ne craint rien sur le terrain. Je lui ai demandé à la fin du match si elle avait placé le ballon où elle le voulait, elle m’a dit oui. On ne peut pas faire mieux. La gardienne a fait un arrêt de classe mondiale, c’est une grande gardienne, on ne pouvait rien faire en plus.
                                    Si ça va la marquer : Celle-là va faire mal oui je pense, parce qu’on a bien joué, qu’on avait l’équipe pour aller plus loin dans ce tournoi, donc ça déçoit. Pour moi, la suite c’est d’aller à Portland, et d’essayer de gagner un championnat là-bas.
                                    Si on la verra en 2023 : Je ne sais pas, on verra si le Canada veut de moi (sourire).
                                    Suède-Allemagne : Ça va être une superbe rencontre, ce sont deux grosses équipes. Si la Suède peut battre l’Allemagne ? Oui, absolument, c’est une équipe très bien organisée défensivement, ils savent prendre leur chance quand ils en ont une, et je crois que l’Allemagne n’a pas vraiment été bousculée jusqu’ici, donc ce sera un beau match.


                                    Réactions suédoises : La confiance ascendante

                                    Blackstenius ouvre le score (photo Eric Baledent/FOF)
                                    Blackstenius ouvre le score (photo Eric Baledent/FOF)

                                    Peter Gerhardsson (entraîneur de la Suède) :
                                    « J’ai eu la meilleure préparation possible face à l’Allemagne avec le match de ce soir. La manière dont on a joué ce soir montre que l’on peut jouer à haut niveau, surtout sur la seconde période. Au début nous étions sur la défensive, mais ensuite nous sommes montées. Nous avons bien défendu jusqu’à avoir cette occasion de but. C’est important d’avoir des joueuses aussi comme Lindahl pour faire la différence ».
                                    Sur la défense : « Nous avions eu des difficultés lors des premiers matchs en défense. On n’était pas assez bon à cause d’un défaut de communication de notre part. Sinclair nous a posé des difficultés ».
                                    Sur Blackstenius : « Lorsqu’on joue en attaque, c’est mieux pour la confiance quand on marque beaucoup. Mais j’aime avoir une équipe haute. On a de très bonnes joueuses devant qui défendent aussi très haut. Il ne faut pas trop penser à la confiance en soi sur le moment. Il faut jouer simplement. J’ai dit à Stina qu’elle avait très bien joué. Elle n’était pas inquiète ou gênée pendant les entraînements. C’est très important pour elle, ça va compter. Ça va lui donner confiance ».

                                    Stina Blackstenius (attaquante de la Suède, buteuse du jour) : « Le prochain adversaire, l’Allemagne : Je ne me concentre pas sur cet adversaire pour l’instant, on va bien profiter de cette victoire et de cette qualification, on voulait remporter ce match, maintenant on a quelques jours pour se préparer.
                                    Son but : Je reçois une superbe passe d’Asllani, et quand j’ai vu le ballon je n’avais qu’une envie : être la première sur le ballon. Je suis si contente de faire partie de cette équipe.
                                    Le public : C’est incroyable de jouer devant autant de monde. Je ne peux pas vraiment expliquer ce qu’on ressent, j’ai vraiment apprécié ce moment ».

                                    Kosovare Asllani (milieu de la Suède) : « Le match : On est restées patientes, on a tenté de rendre le match compliquées pour elles, on savait qu’on allait se créer des occasions. Peu à peu on a réussi à récupérer le ballon un peu plus haut, on a réussi à marquer un but magnifique je dois dire (sourire). Et puis évidemment il y a eu ce magnifique arrêt de notre gardienne sur le penalty. On a été meilleures en seconde période c’est vrai, mais on ne peut pas être excellentes de bout en bout, on n’a peut-être pas été dominantes lors des 45 premières minutes mais on a proposé un très bon bloc défensif, on savait que le jeu allait s’ouvrir, il fallait être patientes.
                                    Ce que ça faisait de jouer au Parc, elle l’ancienne du PSG : J’adore le Parc ! Le PSG a une place spéciale dans mon cœur. Quand je reviens maintenant je sens que ça fait partie de mon histoire. Je me sentais vraiment intégrée au projet du PSG, j’y ai été pendant 3 ans et demi, donc c’est forcément spécial. En plus j’adore Paris.
                                    Enfin gagner à Lyon (en demie et en finale) ? (rires) Peut-être, mais on va prendre match par match ! »


                                    (photo Frédérique Grando/FOF)

                                    Sofia Jakobsson (attaquante de la Suède) :
                                    « Son sentiment après cette partie : Oui forcément je suis heureuse, on ressent beaucoup de choses après un match aussi accroché. C’est un match où il y a tout eu, bien sûr il y a eu le penalty, mais on a eu des occasions, elles aussi en ont eu, c’était un match très disputé physiquement, mais je suis super contente qu’on puisse désormais jouer les quarts de finale.
                                    Le discours à la mi-temps : le Canada a très bien joué lors des 45 premières minutes, peut-être qu’on était un peu nerveuses… En tout cas à la pause on s’est dit qu’il fallait qu’on croit plus en notre jeu, et que lorsqu’on recevait le ballon on devait très vite l’envoyer vers l’espace, et jouer sur nos joueuses rapides, car on va vite devant. C’est ce qu’on a bien réussi à faire, et ça nous a permis d’empocher cette victoire.
                                    Les changements face aux USA qui ont permis de se reposer qui expliquent ce résultat ? Je ne sais pas si c’était tactique, si c’était la fatigue. Mais les joueuses qui ont joué contre les États-Unis ont aussi été très performantes ce soir (lundi). Face aux Américaines, on a pas eu beaucoup de chance, concernant les buts qu’elles ont marqué. Je ne sais pas si c’était lié.
                                    L’Allemagne : Pourquoi on pourrait les battre ? Parce qu’ils nous ont battu tant de fois que maintenant c’est notre tour (sourire). On a une équipe avec beaucoup de talent, des joueuses rapides, des joueuses techniques, une défense très forte et une gardienne incroyable, donc j’espère qu’on réalisera un grand match et qu’on arrivera à battre l’Allemagne. On a perdu en finale des derniers jeux olympiques, donc j’espère que maintenant ça va être notre tour. Si on joue comme aujourd’hui on a de bonnes chances de l’emporter. Avoir deux jours de repos en moins ? Non ce n’est pas un désavantage, on sait comment prendre soin de nos corps, on va boire beaucoup, bien manger, se reposer, et on sera prêtes.
                                    Stina Blackstenius, qui marque le but de la victoire : Oui je suis très contente pour elle, c’est une joueuse tellement talentueuse. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas réussi à marquer, c’est désormais chose faite, et c’est un but très important qui plus est.
                                    Le public : C’était fantastique ! Je voudrais tellement pouvoir jouer devant autant de monde à chaque match ! Ce tournoi est très spécial, puisque le foot féminin a l’occasion de montrer qu’il peut livrer de très bons matches, les gens aiment ça, et c’est génial d’aller sur le terrain devant autant de personnes.
                                    Hedvig Lindahl : Elle est fantastique, elle a déjà fait des parades comme celle-ci lors des jeux olympiques, c’est une gardienne explosive, très forte, elle a de l’expérience, et aujourd’hui elle vient de montrer que c’est l’une des meilleures gardiennes du monde. En dehors du terrain, c’est une leader. Elle a disputé tellement de tournois, elle parle avec tout le monde, que ce soit les jeunes ou non. Avec Caroline Seger, Nilla Fischer et d’autres joueuses importantes, c’est un guide pour l’équipe ».

                                    Mardi 25 Juin 2019
                                    Vincent Roussel/Daniel Marques

                                    https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...ns_a15997.html
                                    2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                    Commentaire


                                    • Coupe du Monde - Solide, l'ITALIE continue sa route

                                      Après avoir terminé en tête de son groupe, l'Italie a continué sur sa lancée face à la Chine avec une victoire 2-0, buts de Valentina Giacinti et Aurora Galli en début de chaque période, pour se qualifier pour les quarts de finale comme en 1991. Elle attend désormais son prochain adversaire.


                                      Coupe du Monde - Solide, l'ITALIE continue sa route


                                      Le début de match était à sens unique, avec une grosse pression italienne sur les buts chinois. Il y avait plusieurs alertes, sur coup franc (3'), sur des centres contrés (7') ou encore sur une mauvaise passe de Han Peng pour Valentina Giacinti qui se retournait vite mais ne parvenait pas à trouver le cadre (13'). La défense chinoise d'ordinaire si organisée se trouvait en grande difficulté face à la volonté italienne. Et logiquement, les Azzurre ouvrait le score par l'intermédiaire de Giacinti, très dangereuse en début de rencontre. Elle était au début de l'action, avec un contre favorable sur Wu Haiyan, puis à la conclusion, la frappe d'Elisa Bartoli contrée dans la surface (15'). Sur l'action, la gardienne chinoise aurait pu être expulsée pour sa sortie sur la latérale italienne.

                                      Giacinti met l'Italie devant

                                      Après l'ouverture du score, l'Italie baissait assez rapidement le pied, et la Chine montait en régime. Son retour dans le match aurait pu se faire sur penalty si l'arbitre avait sifflé le pied de Sara Gama à la tête de Wang Shuang, mais ce n'était pas le cas (25'). Laura Giuliani, maladroite sur ses dégagements depuis le début de partie, avait l'occasion de se mettre en évidence, avec une belle claquette sur une frappe de Wang Yan qui retombait sous la barre (28'). Si la Chine faisait planer le danger, c'est l'Italie qui passait proche du but du break, avec Valentina Bergamaschi dans la profondeur, dont la frappe était déviée en corner par Peng Shimeng, décisive sur le coup (33'). La fin de la première période était nettement dominée par la Chine, mais la défense italienne était bien en place, et Elena Linari (35', 37'), Alia Guagni (43') et Bartoli (45+3') avaient toutes l'occasion de faire des interventions décisives et empêcher les Roses d'Acier de revenir au score. A la pause, l'Italie était devant au tableau d'affichage.

                                      Galli, le but du break

                                      La Chine avait bien fini la première période mais elle encaissait rapidement un deuxième but et ne pouvait pas retrouver le rythme. L'Italie ne profitait pas d'une perte de ballon dangereuse (48'), mais trouvait rapidement l'ouverture avec Aurora Galli, entrée en jeu avant la pause à la place de Cristiana Girelli, et qui marquait de 25 mètres, sans élan, petit filet opposé (49'). La tâche, déjà compliquée pour la Chine maladroite dans le dernier geste face à une défense bien en place, se compliquait encore plus avec ce deuxième but. Les Roses d'Acier se tournaient vers l'attaque et s'exposait à des contre-attaques plutôt bien gérées, mais ne parvenait pas à susprendre l'arrière-garde transalpine.

                                      Quand la Chine parvenait à faire la différence, et une joueuse chinoise se trouvait en position de frappe, c'était en manquant de puissance (65', 68', 75', 84'), en étant contrée ou en hésitant à tirer (Li Ying 78'). La Chine n'y arrivait pas, et c'est même l'Italie, avec Giacinti, qui s'offrait la dernière occasion de la rencontre et obligeait Peng Shimeng à se coucher (90+2'). Solide, l'Italie a su marquer quand il le fallait avant de se reposer sur sa défense bien en place pour mettre en échec les différentes tentatives chinoises, qui ont en plus manqué de mordant. Vingt-huit après, voilà l'Italie de retour en quart de finale. La Chine était trop « tendre » pour espérer un autre résultat.


                                      La joueuse du match : Elisa Bartoli

                                      La latérale italienne a réalisé un match très solide, comme toute la défense, mais elle a permis avec l'appui d'Elena Linari de bien s'occuper de la joueuse chinoise la plus dangereuse, Li Ying. Elle est également impliquée sur le premier but italien.


                                      Le fait du match

                                      Le deuxième but italien signé Aurora Galli, inscrit en tout début de seconde période, n'a pas permis à la Chine de reprendre le match sur la lancée de la fin du premier acte. L'Italie a pu ensuite gérer son avance au score.



                                      Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Huitième de finale
                                      Mardi 25 juin 2019
                                      - 18h00
                                      ITALIE - CHINE : 2-0 (1-0)
                                      Montpellier (Stade de la Mosson)
                                      Temps chaud (28°C) - Terrain en bon état
                                      Spectateurs : 17 492
                                      Arbitres : Edina Alves Batista (Brésil) assistée de Neuza Back (Brésil) et Tatiane Sacilotti (Brésil). Arbitres réservistes : Laura Fortunato (Argentine), Mary Blanco (Colombie). Arbitres VAR : Mauro Vigliano (Argentine) assisté de Tiago Martins (Portugal) et Mariana De Almeida (Argentine)

                                      Buts :
                                      1-0 Valentina GIACINTI 15'
                                      (Giacinti sur le côté droit trouver Bonansea dans l'axe à 20 m qui glisse sur la gauche à Bartoli dans le dos de la défense. Bartoli percutée par la gardienne arrive à décaler sur sa droite en retrait pour Giacinti qui reprend du gauche à 8 m)
                                      2-0 Aurora GALLI 49' (Ballon récupéré par Guagni côté droit qui trouve Galli dans l'axe à 25 m qui arme une frappe du droit qui rebondit deux fois dans la surface avant de se loger dans le petit droit de Peng Shimeng)

                                      Aucun avertissement

                                      Italie : 1-Laura Giuliani ; 7-Alia Guagni, 3-Sara Gama (cap.), 5-Elena Linari, 13-Elisa Bartoli ; 2-Valentina Bergamaschi (18-Ilaria Mauro 63'), 23-Manuela Giugliano, 21-Valentina Cernoia ; 19-Valentina Giacinti, 10-Cristiana Girelli (4-Aurora Galli 39'), 11-Barbara Bonansea (6-Martina Rosucci 71'). Entr.: Milena Bertolini
                                      Non utilisées : 12-Chiara Marchitelli, 22-Rosalia Pipitone, 8-Alice Parisi, 9-Daniela Sabatino, 14-Stefania Tarenzi, 15-Annamaria Serturini, 16-Laura Fusetti, 17-Lisa Boattin, 20-Linda Tucceri
                                      Chine : 12-Peng Shimeng ; 6-Han Peng, 5-Wu Haiyan (cap.), 3-Lin Yuping, 2-Liu Shanshan ; 11-Wang Shanshan (15-Song Duan 61'), 20-Zhang Rui, 13-Wang Yan (21-Yao Wei 61'), 17-Gu Yasha (9-Yang Li 46') ; 7-Wang Shuang, 10-Li Ying. Entr.: Jia Xiuquan
                                      Non utilisées : 1-Xu Huan, 18-Bi Xiaolin, 4-Lou Jiahui, 8-Li Jiayue, 14-Wang Ying, 16-Li Wen, 22-Luo Guiping, 23-Liu Yanqiu

                                      Mercredi 26 Juin 2019
                                      Charlotte Vincelot

                                      https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...te_a16000.html
                                      2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                      Commentaire


                                      • Coupe du Monde - les PAYS-BAS à l'arraché

                                        Face à un Japon séduisant, les Pays-Bas ont beaucoup souffert mais ont fini par arracher la victoire (2-1) grâce à un penalty de Lieke Martens à la 90e minute de jeu. Elle avait ouvert le score en première période, avant de voir Yui Hasegawa lui répondre en fin de première période.


                                        Martens signe un doublé (photo FIFA.com)



                                        Entre les championnes d'Europe et les vice-championnes du monde, ce sont les Néerlandaises qui ont pris le meilleur départ dans le match en effectuant notamment un pressing haut pour gêner les relances japonaises, et priver les Nadeshiko de ballons. Une tactique payante, mais qui se heurtait à l'arrière-garde japonaise, bien en place. Aya Sameshima (5'), Saki Kumagai (7'), Nana Ichise (16') devant Vivianne Miedema empêchaient la buteuse néerlandaise de se mettre en position de frappe. Ichise, après avoir contré Miedema, contrait également Danielle van de Donk et les Pays-Bas obtenaient un corner. Sur celui-ci, Lieke Martens, au premier poteau, réussissait une aile de pigeon, le ballon passant entre les jambes de Yuika Sugasawa pour aller terminer petit filet opposé, une belle -et logique- ouverture du score pour les Néerlandaises (17').

                                        Hasegawa répond à Martens


                                        Le Japon s'est relancé (photo FIFA.com)


                                        La réponse japonaise était presque immédiate, suite à un jeu à trois avec Yui Hasegawa et Mana Iwabuchi qui servait ensuite Sugasawa, dont la frappe enveloppée ne trouvait que le poteau de Sari van Veenendaal (20'). Une belle occasion de revenir dans la partie manquée, mais le jeu s'équilibrait ensuite, avant de basculer avec des Nadeshiko plus entreprenantes. Merel van Dongen déviait de justesse un bon centre de Risa Shimizu pour Iwabuchi (36'), puis le Japon obtenait une égalisation logique suite à une belle action collective. Couloir gauche, Hina Sugita trouvait Sugasawa en pivot, qui servait Iwabuchi, dans l'axe. Celle-ci éliminait Jackie Groenen avant de servir d'une petite passe axiale Hasegawa couverte par les deux défenseures centrales néerlandaises loin du ballon, qui ajustait van Veenendaal (43'). A la pause, rien n'était décidé entre deux équipes qui auront eu leur période de domination.

                                        Martens, le penalty de la qualif'

                                        Le penalty de la qualification
                                        Le penalty de la qualification


                                        A l'exception d'un coup franc de Sherida Spitse qui obligeait Ayaka Yamashita à bien se coucher (49'), la seconde période était assez nettement dominée par le Japon. Sugasawa (57'), Emi Nakajima qui obligeait van Veenendaal à un bel arrêt (64'), Hasegawa qui manquait le cadre après une super talonnade d'Iwabuchi (71'), Iwabuchi en angle fermé (76') apportaient le danger sur les buts néerlandais, quand de l'autre côté, Ichise se montrait encore décisive, sur un centre, puis une frappe de Desiree van Lunteren (75'). La renconre manquait de basculer sur une belle frappe de Sugita, qui avait éliminé Dominique Bloodworth d'un crochet avant de voir sa frappe repoussée par la barre (79'). Les actions s'enchaînaient pour les Nadeshiko, et van Veenendaal réalisait un arrêt décisif sur une frappe de Momiki (80'), puis Narumi Miura manquait le cadre de très peu, bien décalée par Momiki (82').

                                        Finalement, la décision se faisait sur une main de Kumagai dans sa surface, qui permettait à Martens de convertir le penalty, son deuxième but de la soirée, à la 90e minute. Les Japonaises avaient beau pousser pour l'égalisation pendant le temps additionnel, avec encore une frappe de Sugita repoussée par Spitse (90+2'), le score n'évoluait pas. Une élimination cruelle pour le Japon, que l'on aura vu à son avantage, et plutôt heureuse pour les championnes d'Europe qui auront beaucoup subi. Il y a aura donc bien sept équipes européennes en quarts de finale. Le Japon a toutefois montré qu'il était bel et bien de retour, et prend rendez-vous pour les Jeux olympiques.


                                        La joueuse du match : Hina Sugita

                                        La jeune milieu de terrain japonaise a encore été omniprésente au cœur du jeu son équipe. Sa performance est à l'image de celle des Nadeshiko ce soir, très intéressante, et manquant d'un peu de justesse ou de chance pour forcer la décision, avec notamment la transversale qu'elle a trouvé en fin de match.


                                        Le fait du match

                                        Le penalty accordé et converti par Lieke Martens a bien évidemment changé le cours de la rencontre. Inscrit à la 90e minute après une grosse domination japonaise, les Pays-Bas ont profité d'une main de la malheureuse Saki Kumagai pour se qualifier pour leur premier quart de finale mondial.



                                        Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Huitième de finale
                                        Mardi 25 juin 2019
                                        - 21h00
                                        PAYS-BAS - JAPON : 2-1 (1-1)
                                        Rennes (Roazhon Park)
                                        Temps ensoleillé (22°C) - Terrain excellent
                                        Spectateurs : 21 076
                                        Arbitres : Melissa Borjas (Honduras) assistée de Shirley Perello (Honduras) et Chantal Boudreau (Canada). Arbitres réservistes : Ekaterina Koroleva (Etats-Unis), Sian Massey (Angleterre). Arbitres VAR : Chris Beath (Australie) assisté de Clément Turpin (France) et Kylie Cockburn (Ecosse)

                                        Buts :
                                        1-0 Lieke MARTENS 17'
                                        (Corner frappé tendu au premier poteau par Spitse dévié d'une aile de pigeon du droit à l'angle des 5,5 m par Martens qui envoie le ballon au petit filet opposé, passant entre les jambes de Sugasawa)
                                        1-1 Yui HASEGAWA 43' (Sugita sur le côté gauche centre sur Sugasawa dans l'axe à l'entrée de la surface qui remet pour Iwabuchi qui glisse le ballon d'une balle piquée dans l'espace vers Hasegawa qui ouvre bien son pied droit à 10 m pour tromper d'un ballon piqué van Veenendaal sur sa gauche)
                                        2-1 Lieke MARTENS 90' s.p. (Main de Kumagai sur une frappe de Miedema. Martens frappe le penalty en ouvrant son pied droit pour prendre à contre-pied la gardienne)

                                        Avertissement : Saki Kumagai 89' pour le Japon

                                        Pays-Bas : 1-Sari van Veenendaal (cap.) ; 2-Desiree van Lunteren, 3-Stefanie van der Gragt, 20-Dominique Bloodworth, 4-Merel van Dongen (5-Kika van Es 85') ; 14-Jackie Groenen, 10-Danielle van de Donk (19-Jill Roord 87'), 8-Sherida Spitse ; 7-Shanice van de Sanden (21-Lineth Beerensteyn 68'), 9-Vivianne Miedema, 11-Lieke Martens. Entr.: Sarina Wiegman-Glotzbach
                                        Non utilisées : 16-Lize Kop, 23-Loes Geurts, 6-Anouk Dekker, 12-Victoria Pelova, 13-Renate Jansen, 15-Inessa Kaagman, 17-Ellen Jansen, 18-Danique Kerkdijk, 22-Liza van der Most
                                        Japon : 18-Ayaka Yamashita ; 22-Risa Shimizu, 4-Saki Kumagai (cap.), 5-Nana Ichise, 3-Aya Sameshima ; 7-Emi Nakajima (15-Yuka Momiki 72'), 17-Narumi Miura, 6-Hina Sugita, 14-Yui Hasegawa ; 9-Yuika Sugasawa, 8-Mana Iwabuchi (13-Saori Takarada 90+1').Entr.: Asako Takakura
                                        Non utilisées : 1-Sakiko Ikeda, 21-Chika Hirao, 2-Rumi Utsugi, 10-Mizuho Sakaguchi, 11-Rikako Kobayashi, 12-Moeka Minami, 16-Asato Miyagawa, 19-Jun Endo, 20-Kumi Yokoyama, 23-Shiori Miyake

                                        Mardi 25 Juin 2019
                                        Charlotte Vincelot

                                        https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...he_a16001.html
                                        2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                        Commentaire


                                        • Résultats du jour :

                                          Italie 2 - 0 Chine
                                          1 - 0 : Valentina Giacinti 15'
                                          2 - 0 : Aurora Galli 49'



                                          Pays-Bas 2 - 1 Japon
                                          1 - 0 : Lieke Martens 17'
                                          1 - 1 : Yui Hasegawa 43'
                                          2 - 1 : Lieke Martens 90' (SP)
                                          2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                          Commentaire


                                          • Au final un tableau sans grande suprise

                                            Angleterre - Norvège
                                            France - USA
                                            Allemagne - Suède
                                            Italie - Pays-Bas

                                            France - USA et Allemagne - Suède étaient des quarts attendus, les équipes étaient programmées pour être 1er des poules A, F, B et 2ème de la poule F pour la Suède.
                                            Angleterre attendue aussi évidement, Pays-Bas également même s'il fallait quand même passer le Japon...

                                            Y'avait juste débat sur la Norvège et la surprise de l'Italie (on attendait plutôt le Brésil à cette place je dirais) mais pour le reste c'est du très très lourd et de l'annoncé. Le Japon aussi sort prématurément de la compétition mais ils sont tombés sur la route de l'Angleterre puis des Pays-Bas, c'était pas un cadeau. Valait mieux terminer 2ème de la poule A, F ou C que 2ème des poules B ou D qui allaient se bouffer un gros morceau avec un 1er de poule.

                                            Pour la suite on peut regretter effectivement ce France - USA prématuré.

                                            Un tableau de rêve aurait été d'amener la France, les USA avec l'Angleterre et l'Allemagne dans un final Four de folie dans notre formidable outil connecté, mais le champion d'Europe hollandais s'il passe la surprise italienne ne ferait pas tâche non plus.

                                            Commentaire


                                            • Mon prono pour les D/F ...

                                              Norvège
                                              USA
                                              Allemagne
                                              Pays-Bas
                                              "Seulement 1 ou 2 départs."@JMA

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par ganash69 Voir le message
                                                Mon prono pour les D/F ...

                                                Norvège
                                                USA
                                                Allemagne
                                                Pays-Bas
                                                Angleterre
                                                France
                                                Allemagne
                                                Italie
                                                FAN CLUB AXEL!

                                                Commentaire


                                                • Angleterre / USA
                                                  Pays-Bas / Allemagne

                                                  Commentaire


                                                  • Je vois bien la France passer , les USA n'ont pas été incroyable du tout contre l'Espagne pour pas dire autre chose , la seule condition pour moi c'est une grande Eugenie car c'est pas trop ça pour l'instant , elle doit être plus présente , tenter plus sa chance , Diani fait de bonne chose mais seule c'est compliquer , Gauvin je la trouve surcoté à mort mais elle fait le taf pour l'instant alors ..
                                                    Envoyé par zakouni
                                                    J'aime pas les chauves


                                                    :mdr::mdr:

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X