Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Coupe du Monde 2019

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • le snoopy aigris maintenue .. l incompétence de la FFF qui ont vraiment un soucis avec les club pros féminin .... la snoopy adjointe du gourou bini déteste les pros ( car venant du monde amateur en féminine ) et qui a tt fait pour pourrir les lyonnaises WENDY en tete avant de se rendre compte qu elle etait obligé de composer avec elles .... je comprends pas pourquoi les filles n ont pas le droit d avoir un sélectionneur digne de ce nom ou des entraineurs de haut niveau en D1 ( mis a part l arrivée de Levasseur pour le reste c est le néant )
    merci le copinage des Georges , diacre et autres bini avec le grâet et autres dans ce panier de crabe
    marre. il ont réussit a me dégoûter de l EDF. je ne regarderais plus ni soutiendrais plus l EDF tant que diacre sera la
    ONLY LYON
    GO USA
    point barre
    inscription depuis 20 ans sur le forum .balayée , merci le nouveau site OLWEB

    Commentaire


    • Coupe du Monde - Les PAYS-BAS au rendez-vous des demi-finales

      Face à l'Italie, les Pays-Bas ont assumé leur statut de favori et gagné 2-0 grâce à Vivianne Miedema et Stefanie van der Gragt buteuses en seconde période. Avec l'élimination de la France hier, les Néerlandaises font coup double et s'assurent une qualification pour les Jeux olympiques 2020.

      van der Gragt fait le break dix minutes après Miedema (photo FIFA.com)
      van der Gragt fait le break dix minutes après Miedema (photo FIFA.com)



      Entre deux équipes qui ont très peu fait tourner depuis le début de la compétition, le match débutait sur un rythme plutôt soutenu malgré la chaleur. Les deux latérales italiennes Elisa Bartoli et Alia Guagni avaient changé de côté pour profiter de la vitesse de Guagni face à Shanice van de Sanden. Les Pays-Bas se montraient les plus offensives à l'entame de la rencontre, avec Lieke Martens (2') ou Shanice van de Sanden (3'), Desiree van Lunteren (6', 10', 16') mais le danger restait faible sur les buts des Azzurre, qui répondaient avec Guagni, à la récupération du ballon et dont le tir ne trouvait le cadre (7'), et Barbara Bonansea, qui déviait de la tête pour Valentina Bergamaschi, dont la tentative de lob était manquée et le ballon était récupéré par Sari van Veenendaal (13').

      Des occasions rares sous la chaleur

      Le danger se précisait quelque peu à l'approche de la demi-heure de jeu, et il fallait une bonne intervention d'Elena Linari pour intercepter le ballon sur un une-deux entre Danielle van de Donk et Vivianne Miedema (27'), et van Veenendaal gagnait son duel aérien avec Valentina Giacinti (28'), l'attaquante italienne croisant trop sa frappe sur un service de Bergamaschi (36'). La fin du premier acte était en faveur des Pays-Bas, qui poussaient pour marquer avant la pause, mais la frappe de Martens n'était pas assez puissante (37'), comme le coup franc à terre de Spitse (42'). Jackie Groenen faisait le mauvais choix sur contre-attaque, et oubliait van de Sanden seule dans le couloir droit (45+1'). De l'autre côté, en contre-attaque également, Merel van Dongen devait réaliser un bon tacle défensif devant Giacinti dans la surface, et permettait à van Veenendaal de récupérer le ballon 45+4'). Malgré l'absence de but et la chaleur, les deux équipes offraient un match agréable.

      Les Pays-Bas, efficaces sur coups francs

      Alors que la première période avait été somme toute plutôt équilibrée, le second acte était à sens unique pour les championnes d'Europe face à une Italie qui s'effondrait. De façon assez floue tout d'abord, avec des frappes de Martens (50', 55') et van de Sanden (54') qui manquaient de puissance, une autre de Groenen contrée (51'), et un centre de van Lunteren un peu trop fort pour Miedema (52'), puis de façon plus précise. Van de Donk trouvait la barre d'une frappe aux 18 mètres (58'), le coup franc puissant de Spitse de 30 mètres (63'), et enfin, la délivrance, sur un coup franc tiré par la capitaine néerlandaise, qui trouvait la tête de Miedema. Laura Giuliani ne pouvait que toucher le ballon, mais ne pouvait empêcher l'ouverture du score, logique au vu de la domination grandissante des Néerlandaises (70').

      Les Italiennes impuissantes

      Les Italiennes ne semblaient pas vraiment en mesure de pouvoir répondre à l'ouverture du score malgré une situation qui n'avait rien de rédhibitoire. Les Pays-Bas obtenaient un nouveau coup franc le long de la ligne de touche couloir droit, et après la pause fraîcheur, faisaient le break. Le coup franc était à nouveau tiré par Spitse, qui trouvait cette fois la tête de Stefanie van der Gragt qui ne laissait aucune chance à Giuliani (80'). C'est à ce moment-là que l'Italie retrouvait un petit regain d'énergie, mais Giacinti, lancée par Galli dans le dos de la défense, se heurtait à la bonne sortie de van Veenendaal (83') pour ce qui constituait sa seule opportunité de la seconde période. Le rythme baissait nettement en fin de match, les Pays-Bas étant en contrôle. Peut-être un petit peu trop, puisque Miedema, par deux fois, préférait décaler Martens dans la surface au lieu de tirer, dont la frappe enveloppée manquait le cadre (84'), puis qui voyait Manuela Giugliano venir lui prendre le ballon dans les pieds (86'). Les Néerlandaises seront bien au rendez-vous des demi-finales, et attendent désormais leur adversaire, qui sera l'Allemagne ou la Suède. C'est la fin d'un beau parcours pour les Italiennes qui ont lâché prise en seconde période, mais ont donné rendez-vous pour l'avenir.


      La joueuse du match : Sherida Spitse

      Les coups de pieds arrêtés sont un des points forts des Pays-Bas, et la capitaine est une double menace, au tir et à la passe. Cet après-midi, elle a signé deux passes décisives pour Miedema et van der Gragt pour offrir la qualification en demi-finale aux championnes d'Europe, en plus de son rôle de plaque tournante au milieu du terrain, parfaitement rempli.


      Le fait du match

      Le premier but inscrit par Vivianne Miedema, qui décante la rencontre et valide la domination de plus en plus importante des Pays-Bas au fil de la rencontre et surtout de la deuxième période. L'Italie n'a pas eu les moyens de réagir.



      Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Quart de finale
      Samedi 29 juin 2019
      - 15h00
      ITALIE - PAYS-BAS : 0-2 (0-0)
      Valenciennes (Stade du Hainaut)
      Temps très chaud (32°C) - Terrain excellent
      Spectateurs : 22 600
      Arbitres : Claudia Umpiérrez (Uruguay) assistée de Luciana Mascarana (Uruguay) et Monica Amboya (Equateur). Arbitres réservistes : Qin Liang (Chine), Fang Yan (Chine). Arbitres VAR : Carlos Del Cerro Grande (Espagne) assisté de Mariana De Almeida (Argentine) et Clément Turpin (France)

      Buts :
      0-1 Vivianne MIEDEMA 70'
      (Coup franc le long de la ligne de touche côté gauche à 35 m frappé du droit par Spitse qui dépose le ballon sur la tête de Miedema à 6 m qui reprend d'une tête décroisée devant Cernoia, Giuliani ne peut qu'effleurer le ballon)
      0-2 Stefanie VAN DER GRAGT 80' (Coup franc de Spitse côté droit à 25 m qui trouve la tête de van der Gragt qui s'élève plus haut que Guagni. La gardienne est encore trop juste pour repousser)

      Avertissements : Elena Linari 41', Alia Guagni 66', Valentina Cernoia 73', Daniela Sabatino 79' pour l'Italie

      Italie : 1-Laura Giuliani ; 7-Alia Guagni, 3-Sara Gama (cap.), 5-Elena Linari, 13-Elisa Bartoli (17-Lisa Boattin 46') ; 2-Valentina Bergamaschi (15-Annamaria Serturini 76'), 4-Aurora Galli, 23-Manuela Giugliano, 21-Valentina Cernoia ; 11-Barbara Bonansea (9-Daniela Sabatino 55'), 19-Valentina Giacinti. Entr.: Milena Bertolini
      Non utilisées : 12-Chiara Marchitelli, 22-Rosalia Pipitone, 6-Martina Rosucci, 8-Alice Parisi, 10-Cristiana Girelli, 14-Stefania Tarenzi, 16-Laura Fusetti, 18-Ilaria Mauro, 20-Linda Tucceri
      Pays-Bas : 1-Sari van Veenendaal ; 2-Desiree van Lunteren, 3-Stefanie van der Gragt (6-Anouk Dekker 87'), 20-Dominique Bloodworth, 4-Merel van Dongen ; 14-Jackie Groenen, 10-Danielle van de Donk, 8-Sherida Spitse ; 7-Shanice van de Sanden (21-Lineth Beerensteyn 56'), 9-Vivianne Miedema (19-Jill Roord 87'), 11-Lieke Martens. Entr.: Sarina Wiegman-Glotzbach
      Non utilisées : 16-Lize Kop, 23-Loes Geurts, 5-Kika van Es, 12-Victoria Pelova, 13-Renate Jansen, 15-Inessa Kaagman, 17-Ellen Jansen, 18-Danique Kerkdijk, 22-Liza van der Most

      Samedi 29 Juin 2019
      Charlotte Vincelot

      https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...es_a16023.html
      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • Coupe du Monde - ITALIE - PAYS-BAS : les réactions des sélectionneuses

        Retrouvez les réactions de Milena Bertolini et Sarina Wiegman à l'issue de la rencontre.


        Milena Bertolini à droite (photo FIFA.com)


        Miléna Bertolini (entraîneure de l’Italie)

        « Je n’imaginais rien d’aussi beau, avec de tels résultats. Lorsque nous avons quitté l’Italie, je ne pensais pas qu’on atteindrait un tel niveau, surtout dans la phase éliminatoire. Bien entendu on est tristes ce soir. Mais fières du parcours que l’on a fait ».
        Sur l’impact de ce Mondial en Italie : « Les joueuses ont permis de rendre les gens amoureux du football féminin en Italie. Elles ont fait beaucoup pour le développement de la discipline là-bas. Ce Mondial va en prime leur permettre de gagner en confiance ».
        Sur la seconde période : « On a eu du mal après la pause physiquement. Au niveau tactique, nous avons su nous mettre au niveau des néerlandaises. Mais lorsque l’on joue un quart face aux Pays-Bas, il faut tout faire pour les empêcher de marquer car on n’aura pas beaucoup d’occasions. À la pause, j’ai vu la fatigue sur les visages. Mais je n’avais que trois changements, dont un que j’ai fait car une joueuse s’était blessée. Lorsqu’on est fatigué, on perd en lucidité et on finit par prendre de mauvaises décisions ».
        Sur l’implication des clubs italiens : « Les grands clubs font déjà beaucoup pour le foot féminin. Ils ont commencé il y a deux ans mais ils font déjà beaucoup pour changer le sport. Mais il faut aussi une volonté politique, pour que le football féminin soit reconnu autant que le football masculin. Les joueuses, ce sont des amateurs et elles ont affronté des professionnelles dans cette Coupe du monde. C’est exceptionnel d’obtenir de tels résultats face à des pros. Mais les clubs doivent maintenant leur donner de meilleures conditions pour avancer ».
        Sur elle, son staff et d’éventuels regrets : « Si nous sommes allés jusqu’ici, même si la lumière est sur moi, c’est aussi grâce à notre staff, sportif, médical, etc. Je ne vais pas m’évaluer moi-même. Mais je veux donner un vote de confiance à mon staff aujourd’hui. Ils vous aident à aller plus loin que vous ne le feriez vous-même. Sur les regrets, nous sommes arrivées fatiguées à la Coupe du monde. Lors du 5e match, nous étions vidées. Ça s’est ressenti sur la seconde période ce soir ».

        Sarina Wiegman (entraîneure des Pays-Bas)
        « Je suis ravie de mon équipe. Depuis l’Euro, nous avons gagné confiance en nous. Nous devions améliorer notre jeu pour aller loin dans cette Coupe du monde, ce que nous avons fait. Je suis plus fière que surprise d’être en demi-finale du Mondial aujourd’hui ».
        Le discours à la mi-temps : « Je n’ai pas beaucoup parlé. Je leur avais déjà dit qu’il y avait beaucoup d’espaces sur les côtés, que les distances au milieu étaient trop larges. C’était ce que nous devions changer pour mieux conserver le ballon et améliorer nos passes ».
        Sur la qualification pour les JO : « Ce sont des tournois très importants donc c’est essentiel pour nous d’y être. C’est une compétition importante pour notre discipline. Je n’en ai jamais rêvé mais j’y serais en tant que coach. Maintenant, on peut en prime atteindre la finale de la Coupe du monde. C’est un rêve qui devient réalité ».
        Sur un éventuel départ s’il y avait eu une défaite : « Je n’y ai jamais pensé. Le but est d’avoir constamment des retours constructifs. Je suis heureuse d’être l’entraîneur de cette équipe néerlandaise ».
        Sur la fatigue de l’équipe : « Je ne suis pas vraiment inquiète, nous avons trois jours pour se remettre. Les victoires aident en prime au niveau mental. Il faut maintenant définir de nouveaux objectifs et continuer de travailler pour y arriver ».
        Sur les supporters : « Ils nous aident énormément. Ils ont fait l’effort de venir partout en France, même jusqu’à Rennes. C’est un sentiment unique que de voir autant de monde nous soutenir. Et l’on s’y habitue vite ».
        Sur une potentielle victoire finale : « Nous devons encore jouer les demi-finales, beaucoup de choses peuvent se passer durant ce match. Il va falloir se battre jusqu’au bout. On a vu que certains matchs pouvaient être plus difficile pour nous. Et collectivement nous voulons fournir une bonne performance mercredi prochain ».

        Samedi 29 Juin 2019
        Daniel Marques

        https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...es_a16024.html
        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • Coupe du Monde - La SUÈDE s'offre l'ALLEMAGNE

          Dans ce remake de la finale des JO 2016, la Suède a réussi le coup parfait face à l'Allemagne et s'offre un séjour d'une semaine supplémentaire en France dans le dernier carré.


          Gros coup de chaud à Rennes ! (photo FIFA.com)



          La Suède optait pour un jeu direct qui allait mettre en difficulté la défense allemande jusqu'alors restée invaincue. Une première alerte arrivait par Jakobsson face à Schult (13e). Les Allemandes prenaient pourtant l'avantage en premier lorsque Däbritz perçait les lignes pour servir Magull dont le contrôle du droit était aussi réussi que la frappe entre les jambes de la gardienne (1-0, 16'). Trois minutes plus tard, une tête de Schüller posait moins de problème à Lindahl (19e).

          Les Suédoises ne se laissaient pas déstabiliser et sur une longue balle de Sembrant pour Jakobsson dans l'axe, elle arrivait à 11 m côté droit et finissait par une frappe croisée du droit dans le petit filet (1-1, 22'). L'arme offensive des Suédoises était proche de réussir à nouveau avec Rolfö pour Blackstenius et Schult qui sortait en corner (37e). Après l'entrée de Maier avant la pause suite à la blessure de Simon, Marozsan à peine rétablie (fracture à l'orteil) faisait son entrée.

          Deuxième but dès la reprise

          Coupe du Monde - La SUEDE s'offre l'ALLEMAGNE

          Un apport qui n'allait pas suffire aux Allemandes cueillies à froid avec un centre de Jakobsson et la reprise de la tête de Rolfö repoussée par Schult mais où surgissait Blackstenius (1-2, 48'). La réaction allemande était difficile et Lindahl veillait en sortant de sa surface pour repousser le ballon. Däbritz tentait alors le lob qui passait à côté (57e). Même après la sortie prématurée de Fischer, la défense suédoise ne paniquait pas. Mieux ce sont ses partenaires qui auraient pu achever l'Allemagne avec Blackstenius (71e, 88e) puis Jakobsson (78e). Sur une dernière action, un centre Huth pour la tête d'Hegering ne trouvait pas le cadre (90+3e).


          La joueuse du match : Sofia Jakobsson

          La Montpelliéraine qui n'a pas beaucoup brillé cette saison en D1 a montré toute son importance dans le dispositif suédois permettant d'égaliser avant d'être à l'origine du second but.


          Le fait de match : l'entrée de Marozsan

          Absente des trois derniers matchs, la sélectionneuse qui n'avait probablement pas prévu cela a été contrainte de faire entrer la Lyonnaise. Son apport dans le jeu s'est avéré insuffisant, tout comme sur les coups de pied arrêtés.


          Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Quart de finale
          Samedi 29 juin 2019
          - 18h30
          ALLEMAGNE - SUÈDE : 1-2 (1-1)
          Rennes (Roazhon Park)
          Temps très chaud (32°C) - Terrain excellent
          Spectateurs : 25 301
          Arbitres : Stéphanie Frappart (France) assistée de Manuela Nicolosi (France) et Michelle O'Neill (Irlande). Arbitres réservistes : Melissa Borjas (Honduras), Felisha Mariscal (Etats-Unis). Arbitres VAR : José Maria Sanchez (Espagne) assisté de Chris Beath (Australie) et Lucie Ratajova (République tchèque)

          Buts :
          1-0 Lina MAGULL 16'
          (Erreur de relance d'Eriksson, Däbritz récupère et accélère à droite pour servir dans l'axe Magull qui enchaîne à 11 m contrôle et reprise du droit entre les jambes de Lindahl)
          1-1 Sofia JAKOBSSON 22' (Longue balle de 60 m de Sembrant pour Jakobsson qui part dans l'axe et surprend la défense centrale pour placer à 11 m côté droit une frappe croisée du droit dans le petit filet)
          1-2 Stina BLACKSTENIUS 48' (Jakobsson à droite centre pour la reprise de la tête de Rolfö. Schult repousse sur Blackstenius qui place une reprise du gauche à 5 m)

          Avertissement : Fridolina Rolfö 56' pour la Suède

          Allemagne : 1-Almuth Schult ; 15-Giulia Gwinn, 23-Sara Doorsoun-Khajeh, 5-Marina Hegering, 2-Carolin Simon (4-Leonie Maier 43') ; 13-Sara Däbritz, 16-Linda Dallmmann (10-Dzsenifer Marozsan 46'), 20-Lina Magull ; 9-Svenja Huth, 11-Alexandra Popp (cap.), 7-Lea Schüller (6-Lena Oberdorf 69'). Entr.: Martina Voss-Tecklenburg
          Non utilisées : 12-Laura Benkarth, 21-Merle Frohms, 3-Kathrin Hendrich, 8-Lena Goessling, 14-Johanna Elsig, 17-Verena Schweers, 18-Melanie Leupolz, 19-Klara Bühl, 22-Turid Knaak
          Suède : 1-Hedvig Lindahl ; 4-Hanna Glas, 5-Nilla Fischer (13-Amanda Ilestedt 66'), 3-Linda Sembrant, 6-Magdalena Eriksson ; 23-Elin Rubensson (15-Nathalie Bjorn 86'), 9-Kosovare Asllani, 17-Caroline Seger (cap.) ; 10-Sofia Jakobsson, 11-Stina Blackstenius, 18-Fridolina Rölfo (8-Lina Hurtig 90+5'). Entr.: Peter Gerhardsson
          Non utilisées : 12-Jennifer Falk, 21-Zecira Musovic, 2-Jonna Andersson, 7-Madelen Janogy, 14-Julia Roddar, 16-Julia Zigiotti, 19-Anna Anvegard, 20-Mimmi Larsson, 22-Olivia Schough

          Dimanche 30 Juin 2019
          Sebastien Duret

          https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...NE_a16027.html
          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • Bronze: si je suis a ce niveau là, c'est grace a lyon.

            elle dit qu'elle a halluciné par le niveau des entrainements.
            et le fait de defendre sur majri marozsan hegerberg, le sommer, tous les jours, cela l'a rendu bien meilleure.

            Commentaire


            • Un petit prono pour les 2 matchs à venir : USA / Pays-Bas en finale.

              Le Graet a dit que Diacre serait là en septembre, rien ne dit qu'elle ne va pas prendre un coup de chausson ensuite s'ils trouvent un profil intéressant pour la remplacer. On se souvient du cas Echouafni.

              Commentaire


              • Envoyé par Izihood69 Voir le message
                Bronze: si je suis a ce niveau là, c'est grace a lyon.

                elle dit qu'elle a halluciné par le niveau des entrainements.
                et le fait de defendre sur majri marozsan hegerberg, le sommer, tous les jours, cela l'a rendu bien meilleure.
                Selon les grands journalistes de l'Equipe c'est de l'arrogance de croire qu'en venant à Lyon les joueuses de niveau international s'améliorent .
                Envoyé par zakouni
                J'aime pas les chauves


                :mdr::mdr:

                Commentaire


                • Envoyé par aQre06 Voir le message

                  Selon les grands journalistes de l'Equipe c'est de l'arrogance de croire qu'en venant à Lyon les joueuses de niveau international s'améliorent .
                  Par que contre cela leur pose aucun problème de dire que mendy va progresser au contact des grands joueurs du real.

                  Commentaire


                  • C'est quoi ces putains de vuvuzela et de tambours ?
                    Supporter de l'Olympique Lyopresque.
                    Presqu'en finale, presqu'en LdC.

                    Commentaire


                    • 1-0 USA, but de la jolie Press.
                      Supporter de l'Olympique Lyopresque.
                      Presqu'en finale, presqu'en LdC.

                      Commentaire


                      • Popopoop égalisation !!!!

                        Commentaire


                        • Envoyé par -Msila28 Voir le message
                          Popopoop égalisation !!!!
                          C'est plus facile quand c'est pas Gauvin en pointe !

                          ps : c'est quoi tous ces smileys ? je suis choqué !
                          Supporter de l'Olympique Lyopresque.
                          Presqu'en finale, presqu'en LdC.

                          Commentaire


                          • Match de haut niveau...
                            Les Françaises n'avaient absolument pas le niveau pour être invitées
                            Nono : "Qui parle de sportif?"

                            Commentaire


                            • Envoyé par aQre06 Voir le message

                              Selon les grands journalistes de l'Equipe c'est de l'arrogance de croire qu'en venant à Lyon les joueuses de niveau international s'améliorent .
                              Y'a des journalistes à l'Epique ?
                              Nono : "Qui parle de sportif?"

                              Commentaire


                              • Sur les corners les americaines laissent une joueuse juste a coté de la gardienne qui vient se planter devant elle pour faire obstruction et l'empecher de sortir au moment ou le corner est tiré
                                "Hmmm oui mère..."

                                Commentaire


                                • 2-1 pour les ricaines à la mi-temps, deux buts des jolies queues de cheval Press et Morgan contre une réalisation de la toute britannique Hélène Blanche. Match plutôt agréable.
                                  Supporter de l'Olympique Lyopresque.
                                  Presqu'en finale, presqu'en LdC.

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par Hagical Voir le message
                                    Match de haut niveau...
                                    Les Françaises n'avaient absolument pas le niveau pour être invitées
                                    un peu de French bashing, y'avait longtemps.
                                    Franchement quand je vois le niveau des US, qui je le rappelle ont 2M de licenciées, le double de match de sélection par an, un calendrier de match en club aménagé pour être au top à la coupe du monde. Et malgré ça, elle passe grâce à un pénalty scandaleux contre l'espagne (qu'est ce qu'on aurait pris si la France était passer dans ces conditions), elle passe contre la France avec - de 40% de possession et en se faisant bouffer en 2ème par une pauvre équipe de France, entrainée par une cloche et avec 3 joueuses totalement inutiles dans son 11.

                                    Commentaire


                                    • Quel loupé americain sur ce cadeau offert par les anglais !!!
                                      "Hmmm oui mère..."

                                      Commentaire


                                      • Press qui ne lève pas la tête ...
                                        Supporter de l'Olympique Lyopresque.
                                        Presqu'en finale, presqu'en LdC.

                                        Commentaire


                                        • Je la trouve tout sauf de bon niveau cette 2eme MT
                                          "Hmmm oui mère..."

                                          Commentaire


                                          • Ca calcule plus et la fatigue commence à se faire sentir, beaucoup de fautes d'inattention.
                                            Supporter de l'Olympique Lyopresque.
                                            Presqu'en finale, presqu'en LdC.

                                            Commentaire


                                            • les US encore sauvé par la VAR?

                                              Commentaire


                                              • Bah disons que si on accord le but anglais alors il aurait fallut accepter celui des ricaines contre la France.
                                                Supporter de l'Olympique Lyopresque.
                                                Presqu'en finale, presqu'en LdC.

                                                Commentaire


                                                • Merde, meme ici, les arbitres ne vont pas voir eux meme la VAR
                                                  J'ai pas vu les ralentis, mais l'arbitre non plus
                                                  Ce n'est donc pas ELLE qui prend la decision et c'est ca que je trouve INSUPPORTABLE
                                                  "Hmmm oui mère..."

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par ganash69 Voir le message
                                                    Bah disons que si on accord le but anglais alors il aurait fallut accepter celui des ricaines contre la France.
                                                    j'avais pas encore l'arret sur image quand j'ai écrit.
                                                    Par contre comme je le dit depuis le début de la VAR et lizarazu a eu la meme analyse, on sait très bien que les caméras ne sont pas adapté a faire un arret sur image avec la précision et la fréquence de rafraichissement pour être à 100% sur que l'image proposé montre vraiment l'instant ou le ballon part.
                                                    On est en train de parler de cm, que le matos ne peut pas donner.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X