Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Coupe du Monde 2019

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #76
    Les françaises jouent trop facile.
    "Seulement 1 ou 2 départs."@JMA

    Commentaire


    • #77
      Et de 4 !!
      "Seulement 1 ou 2 départs."@JMA

      Commentaire


      • #78
        Amandineeeeeeeee, frappe a l’entrée de la surface, presque lucarne !

        Commentaire


        • #79
          Amandine Henry

          le but : https://twitter.com/GirardinExpert/s...98655972954112

          Commentaire


          • #80
            Bon victoire tranquille, le 4eme but aura un peu reveillé le match qui ronronnait pas mal dans cette 2eme MT !
            "Hmmm oui mère..."

            Commentaire


            • #81
              Coupe du Monde - Groupe A : Présentation de la CORÉE DU SUD (16/24)

              Dernière qualifiée de la zone asiatique, la Corée du Sud est une solide équipe défensivement et qui peut compter sur une joueuse clé, évoluant à Chelsea Ji Soyun.


              LA FICHE GÉNÉRALE



              Classement FIFA actuel :
              14e
              Meilleur classement FIFA : 14e (décembre 2017, depuis septembre 2018)

              Premier match de la sélection : 6 septembre 1990 contre le Japon (1-13)
              Plus large victoire : 19-0 contre les Iles Marianne du Nord (26 août 2009)
              Plus large défaite : 1-13 contre le Japon (6 septembre 1990)

              Programme de la sélection en Coupe du Monde
              7 juin 2019 : France (Paris)
              12 juin 2019 : Nigeria (Grenoble)
              17 juin 2019 : Norvège (Reims)


              La sélection en Coupe du Monde

              Participation en Coupe du Monde :
              2
              Participation aux éliminatoires : 8
              Meilleur parcours en Coupe du Monde : huitième (2015)
              Bilan général en Coupe du Monde : sept matches, une victoire, un nul, cinq défaites, 5 buts pour, 19 buts contre
              Plus large victoire : 2-1 contre l'Espagne (2015)
              Plus large défaite : 1-7 contre la Norvège (2003)
              Joueuse la plus utilisée en Coupe du Monde : Kim Jung-Mi, 7 matchs (2003, 2015)
              Meilleure buteuse en Coupe du Monde : 5 joueuses, 1 but


              Qualifications

              Coupe du Monde - Groupe A : Présentation de la COREE DU SUD (16/24)

              La Corée du Sud a terminé à la cinquième place de la Coupe d'Asie, obtenant ainsi le dernier ticket alloué à la zone. Après avoir terminé ex-aequo avec l'Australie et le Japon (qu'elle a tenus en échec sur un score nul et vierge) en phase de groupe, mais à la troisième place, elle a ensuite disputé un match décisif pour la cinquième place mais surtout la qualification pour la Coupe du monde face aux Philippines, nettement battues (5-0).

              Date de qualification : 16 avril 2018

              Bilan des qualifications
              8 matchs, 5 victoires, 3 nuls, 30 buts pour, 1 but contre
              Inde (10-0), Corée du Nord (1-1), Hong Kong (6-0), Ouzbékistan (4-0), Australie (0-0), Japon (0-0), Viêt-Nam (4-0), Philippines (5-0)

              Sélectionneur : Yoon Deok Yeo (8)
              Bilan joueuses/buteuses
              G : Kim Jung-Mi (4), Yoon Young-Seul (4)
              D : Kim Hye-Young, Kim Do-Yeon (4), Hong Hye-Ji (2), Lim Seon-Joo (7/1), Jan Sel-Gi (8/3), Kim Hye-Ri (4), Lee Eun-Min (4/1), Seo Hyun-Sook (2), Shin Damyeong (3), Kwon Eun-Som (1/1)
              M : Lee Mi-Na (7/4), Cho So-Hyun (7/6), Jeon Ga-Eul (6), Lee Young-Ju (2), Choi Yu-Ri (2), Lee So-Dam (5/1), Han Chae-Rin (3), Jang Chang (1), Yeo Min-Ji (1), Yoo Young A (4/3), Lee Youngju (1)
              A : Ji So-Yun (8/4), Jeong Seol-Bin (7), Lee Geum-Min (8/5), Son Hwa-Yeon (2), Moon Mi-Ra (2), Kang Yumi (3/1)


              Les joueuses pour la Coupe du Monde

              La liste des 23

              A l'exception de la capitaine Cho Sohyun et de la star Ji Soyoun qui évoluent en Angleterre, et de Lee Mina qui évolue au Japon, les joueuses sud-coréennes évoluent dans le championnat national.

              Les absentes
              Il n'y en a pas. La Corée du Sud n'a pas un réservoir de joueuses qui lui permet de se priver de ses meilleures joueuses.

              Équipe-type
              En partant sur une tactique en 4-1-4-1, Kim Junmi défendra les buts de la sélection devant un quatuor composé de Jang Selgi (ou Lee Eunmi), et Park Sera sur les côtés, Lim Seonjoo et Jeong Yeonga ou Shin Damyeong au centre, Cho Sohyun devant la défense, Lee Mina, Ji Soyoun, Lee Geummin et Moon Mira au milieu, Yeo Minji seule en pointe. Des joueuses comme Lee Sodam ou Jung Seolbin peuvent également s'insérer dans l'équipe de départ. En variation à ce 4-1-4-1, l'équipe peut également évoluer en 4-3-3 ou 4-4-1-1 avec Ji Soyoun seule en soutien de son attaquante.



              Commentaires sur l’équipe
              § Points forts :
              tactique, Ji Soyun, solidité défensive
              § Points faibles : physique, talent général individuel moindre que chez les voisines asiatiques
              § Joueuses clés : Ji Soyun, Cho Sohyun
              § Infos à savoir sur le système de jeu : si l'adversaire parvient à neutraliser Ji Soyun, l'équipe éprouve des difficultés à se montrer dangereuse offensivement. C'est l'une des équipes les plus intéressantes à observer au niveau tactique.

              La joueuse à suivre
              Ji Soyun est une joueuse qui peut faire la différence à n'importe quel moment et a souvent libéré son équipe. Mais elle est souvent quelque peu isolée.

              Le sélectionneur
              Yoon Deok Yeo est un ancien international sud-coréen, qui a participé à la Coupe du monde en 1990. A la tête de la sélection depuis 2013, il travaille dans la continuité. Pour sa première Coupe du monde, la Corée du Sud a atteint les huitièmes de finale (défaite 0-3 contre la France). Quatrième de la Coupe d'Asie en 2014, l'équipe n'a pas fait mieux en 2018 avec une 5e place, mais elle avait terminé ex-aequo avec l’Australie et le Japon, tous les deux tenus en échec lors de la phase de groupe.


              La préparation

              31 mai 2019 : Suède 0-1 (P)
              28 mai 2019 : Suède 0-4 (P) Non FIFA (3x30 min)
              9 avril 2019 : Islande 1-1 (N)
              6 avril 2019 : Islande 2-3 (P)
              6 mars 2019 : Nouvelle-Zélande 2-0 (G)
              3 mars 2019 : Australie 1-4 (P)
              28 février 2019 : Argentine 5-0 (G)
              20 janvier 2019 : Chine 0-1 (P)
              17 janvier 2019 : Roumanie 3-0 (G)


              Faits et chiffres

              Troisième Coupe du Monde et troisième opposition face à la France au programme. Une défaite 0-1 en 2003 pour deux sélections qui découvraient la compétition, une élimination 0-3 en huitième il y a quatre ans avant le match d'ouverture ce vendredi.


              L'avis de FOOTOFÉMININ

              Face à la France, le Nigeria et la Norvège (dans l'ordre des matches), la Corée du Sud ne part pas favorite et fera face à des équipes sont les qualités physiques pourraient lui causer du souci. Mais à moins d'avoir trouvé la clé tactique, ce qui rend le match plus facile, elle peut mettre en échec plus d'une sélection et créer une surprise. Le groupe est plutôt ouvert, ce qui lui laisse ses chances de faire au moins aussi bien qu'il y a quatre ans avec une qualification pour les huitièmes de finale.

              Coupe du Monde - Groupe A : Présentation de la COREE DU SUD (16/24)

              Vendredi 7 Juin 2019
              Charlotte Vincelot/Sébastien Duret

              https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...24_a15858.html
              2011 2012 2016 2017 2018 2019

              Commentaire


              • #82
                Coupe du Monde - Les Bleues et Stéphanie FRAPPART évoquent l'arrivée de l'assistance vidéo

                Le 15 mars dernier, la FIFA prenait la décision d'appliquer le dispositif de la VAR à la Coupe du Monde. Une décision historique que les Bleues pourraient découvrir dès ce soir lors du match d'ouverture. Nous avons interrogé des Bleues et Stéphanie Frappart.





                Si les joueuses vont découvrir le dispositif, pour l'arbitre française, Stéphanie Frappart, cela est un outil qu'elle connaît déjà : "Cela ne va pas changer grand chose, je vais continuer à arbitrer normalement. La mise en place de la VAR, c'est une assistance. C'est vraiment en cas d'alerte. Si on doit m'appeler, il y a la roue de secours qui me permettra de sauver un match". En septembre dernier, le Président de la FIFA annonçait que la mise en place de la VAR était prématurée parce que les arbitres féminines n'étaient pas formées. Finalement six mois plus tard, la décision était prise par l'instance et les arbitres familiarisées avec l'outil : "On est déjà préparé, on a fait plusieurs stages avec la FIFA. On arbitre avec la VAR, les assistants-vidéos seront des garçons qui ont pratiqué lors de la Coupe du Monde en Russie et qui ont leur expérience".

                "Cela peut aussi enlever quelque fois le petit vice que l'on peut avoir"

                Pour l'attaquante Valérie Gauvin, c'est une bonne chose : "J'aime bien quand c'est juste. Quand il y a un point d'interrogation, que ce soit pour un penalty, un but, des deux côtés, on sera plus sûr. Il n'y aura plus rien à dire". A l'inverse, si le dispositif est une bonne chose pour Marion Torrent, en tant que défenseure, elle est plus mitigée pour ne pas être la victime : "Cela dépend de quel point de vue, on se place. Quand c'est positif pour nous, tant mieux, quand c'est négatif, c'est vrai que si l'arbitre ne l'a pas vu, c'est dommage. Cela peut aussi enlever quelque fois le petit vice que l'on peut avoir chez un défenseur, chez un attaquant".

                Prendre les décisions justes, c'est avant tout ce que retient la troisième gardienne Solène Durand qui prône aussi l'équité hommes-femmes à travers cette nouveauté : "Ça permet aux arbitres de ne pas se faire critiquer eux aussi, parce qu'on parle beaucoup des critiques envers les joueurs et les joueuses mais les arbitres en prennent pas mal sur la tête aussi, donc ça leur permettra aussi d'être plus soulagés. On veut les mêmes infrastructures que les garçons, c'est aussi important d'avoir les même dispositifs sur le terrain que les hommes".

                "Si on regarde les images, on prendra le temps pour prendre la bonne décision"

                La défenseure Griedge Mbock est prête à tenir compte dans ce nouvel ingrédient : "Il va falloir s'adapter mais ce n'est pas quelque chose sur lequel on s'appuie forcément, ça va faire partir du jeu, pour nous le plus important c'est le terrain".

                Mais l'arbitre restera seule juge dans ce dispositif comme le souligne Mbock : "C'est quelque chose qui n'est pas forcément de notre fait parce que ce n'est pas nous qui pouvons appeler la VAR". Mais l'usage ne sera pas abusif, Stéphanie Frappart le rappelle : "Il y a un protocole qui est très clair, c'est de corriger les erreurs. On le pratique, on a fait des matchs avec, on sait que l'on peut être appelé. Dans l'arbitrage, on sait aussi reconnaître nos erreurs. Une décision, cela va très vite dans un sens ou dans l'autre. Si on regarde les images, on prendra le temps pour prendre la bonne décision."

                "Sur les situations de main où chacun a un avis différent"

                Le plus dur, comme cela est déjà le cas, restera l'interprétation, notamment dans le cas des mains dans la surface. Pour Valérie Gauvin, l'incertitude reste parfois de mise dans ces situations : "Cela est vraiment jugé par l'arbitre. Même nous étant joueuse, c'est vrai que parfois que cela est compliqué". Sa partenaire de Montpellier Marion Torrent est aussi de cet avis : "On est censé ne pas faire de fautes trop dangereuses. C'est plutôt sur les situations de main où chacun a un avis différent". La gardienne Solène Durand préfère malgré tout ce dispositif : "Ça permet de mettre les choses à plat, même s'il restera toujours des polémiques, ça réduit pas mal les choses". A cela Stéphanie Frappart répond : "Il y aura toujours des faits d'interprétation. Mais quand on est devant la vidéo, on doit prendre en compte les considérations et les faits du jeu".

                Il reste à tirer profit de ces faits de jeu. Comme pour Grace Geyoro : "On va voir comment cela va se dérouler. Forcément, quand il y a un temps mort, il y a une pression inhabituelle". Le sens de la décision de l'arbitre sera aussi à gérer : "Si on est éliminées en demi-finale à cause de la VAR, on ne dira peut-être pas que c'est une bonne chose... (sourire)". Marion Torrent préférant finalement qu'il n'y est pas besoin d'en faire usage : "On espère que les arbitres n'auront pas l'utilité et en tout cas, que cela tourne en notre faveur !"

                https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...eo_a15859.html
                2011 2012 2016 2017 2018 2019

                Commentaire


                • #83
                  Coupe du Monde - Billet : De l'ombre à la lumière

                  Le moment de briller, le slogan de la Coupe qui débute ce vendredi, est le reflet d'une pratique à un nouveau tournant de son histoire.



                  Longtemps dans l'ombre du football pratiqué par les hommes, les femmes doivent encore et toujours convaincre que le football n'est pas unisexe. Non, il n'y a pas que les hommes qui ont le droit de courir derrière un ballon, jouer collectivement, marquer des buts en frappant dans le cuir.

                  Au prix d'arguments d'inélégance, de pseudo raisons médicales, tout a été avancé par les détracteurs et aujourd'hui encore, malgré l'évolution des mentalités, il faudra s'attendre à des remarques sexistes et des comparaisons avec leurs homologues masculins.

                  Ces comparaisons qui n'ont pas lieu d'être, sont celles de personnes qui font de la pratique masculine du football la référence. "Le jeu va moins vite"..."Ce n'est pas un sport féminin"..."Les gardiennes sont trop petites"... on pourrait encore en citer des dizaines mais derrière ces quelques mots, une analogie est faite entre les hommes et les femmes. Or, chacun a le droit de pratiquer son sport comme il l'entend et les femmes ont bien des arguments pour mettre en valeur le football. Fluidité, technique, état d'esprit et enthousiasme, elles ont su montrer que le football était un sport mixte sans vouloir chercher les comparaisons.

                  Tous au diapason

                  Cette Coupe du Monde qui va se dérouler pendant un mois en France est une mise en lumière exceptionnelle. Tous les projecteurs seront tournés vers la France. Neuf stades, 24 équipes, 52 matchs, des centaines de médias accrédités, près d'un million de billets déjà vendus... La réalité est bien là, les femmes ont leur place dans le football et une chance inouïe leur est donnée de l'exprimer.

                  C'est un long combat qui ne cesse de durer depuis des années. Quelques lueurs entrevues en France après la Coupe du Monde 2011 avec l'augmentation des diffusions télévisuelles, un plan fédéral de développement, des instances européennes et mondiales qui n'ont plus fait du football au féminin le dernier des sujets. Aujourd'hui la femme a sa place dans le football et ce n'est que justice.

                  Pour autant, lorsque j'ai commencé à suivre le football au féminin il y a près de 20 ans, nous étions à des années-lumières de toutes ces espérances. Quelques matchs télévisés, aucune communication sur la sélection, celle-ci n'attirait pas la moindre attention, même après avoir disputé deux championnats d'Europe (1997, 2001). L'éclaircie avec le match de qualification à Saint-Étienne et la participation à la Coupe du Monde 2003 ne changea alors guère les choses. Dans un ciel toujours nuageux, il était encore difficile de percer.

                  Les résultats, un titre... on demandait à la France d'aller au bout d'une compétition pour lui donner plus de visibilité, de reconnaissance et de moyens. Le raisonnement n'aurait-il pas dû être inverser ? Accompagner, former pour prendre le train en marche d'une pratique qui a toutes sa place.

                  Pour cette compétition en France, tout le monde se met au diapason. Des diffuseurs TV, des médias écrits, radiophoniques, les annonceurs, chacun apporte sa contribution. Mais bien plus que la promotion d'un mois, il faut que cela se démocratise de manière durable. Le public a aussi son mot à dire et l'impact populaire sera révélateur.

                  Hommes-femmes, même passion, mais pas les mêmes droits ?

                  Quelques sujets de comparaison ont encore fait débat. Le château de Clairefontaine libéré par les Bleues au profit des Bleus, les montants des primes dix fois inférieur pour les joueuses par rapport à leurs homologues masculins. On pourrait y ajouter l'absence de camp de base à la Coupe du Monde qui débute ce jour contrairement à celle de Russie l'été dernier, les sommes attribués aux sélections en fonction de leur parcours elles aussi inférieures.
                  C'est un autre débat bien plus large que le football qui s'ouvre. Celui de l'économie. Le football pratiqué par les hommes a atteint de telles sommets qu'aujourd'hui, les montants ne veulent parfois plus rien dire. Pour autant, les inégalités entre les sexes sont bien réelles et sociétales. A travail égal aujourd'hui, les femmes n'ont pas les mêmes revenus. Il faut continuer à lutter contre cela, faire en sorte que toutes soient être humain soit valorisé équitablement.

                  Un combat âpre que la première ballon d'Or Ada Hegerberg a décidé de mener contre sa fédération au détriment de son parcours personnel. La Norvégienne qui ne disputera pas la Coupe du Monde en France, est un exemple, un modèle. Son acharnement doit continuer à faire prendre conscience des réalités du sport féminin.

                  Souhaitons que les prises de parole, les effets de la Coupe du Monde, mettront suffisamment en lumière les actrices de ce spectacle qui s'ouvre au Parc des Princes. Mesdames, c'est à vous.

                  Coupe du Monde - Billet : De l'ombre Ã* la lumière

                  Vendredi 7 Juin 2019
                  Sebastien Duret

                  https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...re_a15856.html
                  2011 2012 2016 2017 2018 2019

                  Commentaire


                  • #84
                    Coupe du Monde - Une entrée en matière réussie pour les Bleues

                    Pour le match d'ouverture de la Coupe du monde 2019, la France n'a pas fait dans le détail avec une large victoire 4-0 face à la Corée du Sud. Wendie Renard a inscrit un doublé, Eugénie Le Sommer a ouvert le score, Amandine Henry l'a clôturé. Une entrée en matière solide pour les Bleues, qui avaient fait la différence dès la première période.





                    Sans Valérie Gauvin, punie pour deux retards à l'entraînement, le trio offensif des Bleues était composé de Eugénie Le Sommer à gauche, Delphine Cascarino à droite, et Kadidiatou Diani en pointe. Face à un adversaire qui peut offrir une défense difficile à percer, la France s'est rendu la vie facile en ouvrant le score rapidement, après avoir mis la pression dès le début de la rencontre : Amandine Henry, qui tentait une frappe enroulée qui ratait de peu la lucarne opposée (2'). Sur un centre de Marion Torrent, qui profitait comme Delphine Cascarino des largesses de Jang Selgi, Kim Minjung déviait le ballon, attendu par Diani, et Eugénie Le Sommer était surprise et le ballon terminait sa course en sortie de but (5'). Diani servait ensuite Le Sommer plein axe, mais sa frappe à terre décroisée était bien captée par la gardienne coréenne (6'). La grosse pression française de début de match faisait mouche avant la dixième minute de jeu, avec un ballon récupéré couloir droit par Henry et Diani, la première adressant ensuite un centre dans la surface, Gaëtane Thiney laissait passer le ballon et Le Sommer, dans son dos, ne se posait pas de question et de près, en force, elle inscrivait le premier but de cette Coupe du monde malgré l'effort de Kim Minjung qui touchait le ballon (9').

                    Doublé de Renard sur corner



                    Malgré de timides incursions sud-coréennes dans la moitié de terrain française, avec notamment un nouveau ballon en profondeur entre les deux défenseures axiales -ce qui avait fonctionné pour la Chine en match de préparation- (16', 20'), le match était sens unique. La défense centrale française se mettait ensuite en évidence de l'autre côté du terrain, sur corner. Sur un premier, repoussé, Renard servait Mbock dans la surface, qui tentait un retourné, le ballon fuyant largement le cadre (22'). Cinq minutes plus tard, sur une combinaison à cinq, Thiney pour Majri pour Le Sommer dont le centre trouvait Renard, au second poteau, qui déviait de la tête pour Mbock, dont la reprise de volée ne laissait aucune chance à Kim Minjung, pour le deuxième but français de la rencontre (27'). Mais. Pour la première fois en Coupe du monde féminine, la VAR était utilisée, et concluait après deux minutes de discussion à l'annulation du but pour un hors-jeu de Mbock (29'). Il ne s'agissait que d'un contre-temps pour les Bleues qui continuaient à pousser et Amel Majri, plutôt discrète lors du début de rencontre, se distinguait par une passe laser pour Le Sommer, dont la frappe était déviée en corner (34'). Sur le corner, tiré par Thiney, Renard, au deuxième poteau, sautait plus haut que tout le monde et inscrivait le but du break (35'). La France, qui ne relâchait pas la pression, continuait à se montrer dangereuse, et sur un nouveau corner (onze au total en première période) obtenu dans le temps additionnel de la première période, Majri trouvait Renard plein axe entre deux défenseures, qui ne se privait pas pour y aller de son doublé personnel (45+2') et permettre à la France de prendre le large avant la pause, sifflé sur l’engagement.

                    Henry finit le travail proprement



                    Après une première période bien rythmée, le deuxième acte commençait plus doucement. Les Tricolores baissaient quelque peu le pied, malgré des opportunités, par l'intermédiaire de Le Sommer (54'), contrée suite à un corner repoussé, Henry, plein axe, qui obligeait Kim Minju à se bien se coucher (57'). La Corée du Sud se montrait plus présente offensivement au cours de la seconde période. Première alerte avec Kang Chaerim, entrée en jeu en début de seconde période, qui tentait de trouver Jung Seolbin au premier poteau, mais en vain (63'). Au cours des vingt dernières minutes de la rencontre, les Coréennes profitaient de plusieurs passes manquées par la France et de l'attentisme en défense pour porter le danger. Kang Chaerim, sur une mauvaise passe de Bussaglia, manquait le cadre (70'). Lee Mina, entrée en jeu, manquait sa frappe et le cadre après avoir profité d'une mauvaise appréciation de Renard sur un long ballon (77'). Dans la foulée, la France passait proche du quatrième but, mais Bussaglia, sur une remise de Thiney, manquait le cadre (78'). C'était ensuite au tour d'Henry de perdre le ballon, ce qui profitait à Kim Hyeri, finalement contrée par Mbock, le ballon étant capté par Sarah Bouhaddi, très tranquille tout au long de la rencontre (84'). La minute suivante, suite à un bon travail de Le Sommer, Henry remettait dans l'axe et ajustait Kim Minju lucarne opposée pour le quatrième but tricolore de la soirée. Sur une dernière intervention de Mbock, qui contrait Lee Geummin rentrée dans l'axe du terrain pour tirer, la fin de la rencontre était sifflée. La France remporte le premier match de la Coupe du monde 2019 face à la Corée du Sud.


                    Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Groupe A - Première journée
                    Vendredi 7 juin 2019
                    - 21h00
                    FRANCE - CORÉE DU SUD : 4-0 (3-0)
                    Paris (Parc des Princes)
                    Temps frais et légèrement pluvieux (15°C) - Terrain en bon état
                    Spectateurs : 45 261
                    Arbitres : Claudia Umpiérrez (Uruguay) assistée de Luciana Mascarana (Uruguay) et Monica Amboya (Equateur). Arbitres de réserve : Melissa Borjas (Honduras) et Mariana De Almeida (Argentine)
                    Arbitres VAR : Mauro Vigliano (Argentine) assisté de José Maria Sanchez (Espagne) et Felisha Mariscal (USA)

                    Buts :
                    1-0 Eugénie LE SOMMER 9'
                    (Bon pressing sur le côté gauche d'Henry sur Jan Selgi, qui récupère et joue à deux avec Diani. Henry déborde et centre en retrait pour la reprise du droit de Le Sommer à 7 m, la gardienne touche du bout des doigts, le ballon frappe le dessous de la barre avant d'entrer)
                    2-0 Wendie RENARD 35' (Corner tiré de la droite tendu par Thiney qui est repris de la tête par Renard à 5 m au second poteau)
                    3-0 Wendie RENARD 45+2' (Corner tiré de la gauche tendu par Majri et repris d'une tête piquée à 10 m par Renard qui place le ballon au premier poteau)
                    4-0 Amandine HENRY 85' (Bon travail de Le Sommer au milieu qui trouve Henry qui se présente à 20 m et enroule une frappe du droit qui va se loger au ras du poteau gauche opposé)

                    NB. But refusé à Griedge Mbock Bathy Nka pour un hors-jeu (27')

                    France : 16-Sarah Bouhaddi ; 4-Marion Torrent, 19-Griedge Mbock Bathy Nka, 3-Wendie Renard, 10-Amel Majri (2-Eve Périsset 74') ; 6-Amandine Henry, 15-Elise Bussaglia ; 20-Delphine Cascarino (13-Valérie Gauvin 70'), 17-Gaëtane Thiney (8-Grace Geyoro 86'), 9-Eugénie Le Sommer ; 11-Kadidiatou Diani. Entr.: Corinne Diacre
                    Non utilisées : 1-Solène Durand, 21-Pauline Peyraud-Magnin, 5-Aïssatou Tounkara, 7-Sakina Karchaoui, 12-Emelyne Laurent, 14-Charlotte Bilbault, 18-Viviane Asseyi, 22-Julie Debever, 23-Maéva Clemaron
                    Corée du Sud : 18-Kim Minjung ; 20-Kim Hyeri, 4-Hwang Boram, 5-Kim Doyeon, 16-Jang Selgi ; 15-Lee Youngju (7-Lee Mina 69'), 8-Cho Sohyun (cap.) ; 12-Kang Yumi (23-Kang Chaerim 62'), 10-Ji Soyun, 17-Lee Geummin ; 11-Jung Seolbin (13-Yeo Minji 86'). Entr.: Yoon Dukyeo
                    Non utilisées : 1-Kang Gaae, 2-Lee Eunmi, 3-Jeong Yeonga, 6-Lim Seonjoo, 9-Moon Mira, 14-Shin Damyeong, 19-Lee Sodam, 21-Jung Boram, 22-Son Hwayeon



                    https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...es_a15861.html
                    2011 2012 2016 2017 2018 2019

                    Commentaire


                    • #85
                      Entrée propre de nos Bleues, face à des sud-coréennes totalement amorphes et limitées... les asiatiques étaient totalement absentes en première période, bouffées par le pressing français et timorées par l'enjeu, je pense, alors que la pression était sur nos françaises. Il fallait rapidement marquer pour éviter le moindre doute et ça a été fait, et bien fait... même après le but refusé après intervention de la VAR, ça ne les a pas plus perturbées que ça puis le 3-0 à la juste avant la MT nous a permis de pouvoir gérer tranquille pour la suite.

                      Superbe but d'Amandine en 2MT, dans une partie totalement gérée et sans trop puiser dans les réserves. Pas vraiment de top/flop, j'ai juste trouvé Diani empruntée et peut être prise par l'enjeu, et pas mal de déchet de la part de Buss'. Sinon, rien à dire, tout a été géré de A à Z... et ça fait plaisir
                      2011 2012 2016 2017 2018 2019

                      Commentaire


                      • #86
                        Résultat du jour :

                        France 4 - 0 Corée du Sud
                        1 - 0 : Eugénie Le Sommer 9'
                        2 - 0 : Wendie Renard 35'
                        3 - 0 : Wendie Renard 45'+2'
                        4 - 0 : Amandine Henry 85'
                        2011 2012 2016 2017 2018 2019

                        Commentaire


                        • #87
                          OL 4 Corée du Sud 0. What else ?

                          Entame de Coupe du monde parfaite, même s'il ne faut s'enflammer. On verra ce que ça donnera face aux grosses cylindrées.

                          Dommage que Camille Abily, Louisa Necib et même Sonia Bompastor ne soient plus là pour apporter leur expérience.

                          C'est l'une des dernières cartes de cette génération dorée pour ramener quelque chose. On croise les doigts.
                          10ème titre de championnes : Lyon capitale du foot féminin :lov:

                          Commentaire


                          • #88
                            Tellement vrai ...

                            https://scontent-mrs2-1.xx.fbcdn.net...50&oe=5D9DFE33
                            10ème titre de championnes : Lyon capitale du foot féminin :lov:

                            Commentaire


                            • #89
                              Envoyé par Lyonking6903 Voir le message
                              OL 4 Corée du Sud 0. What else ?

                              Entame de Coupe du monde parfaite, même s'il ne faut s'enflammer. On verra ce que ça donnera face aux grosses cylindrées.

                              Dommage que Camille Abily, Louisa Necib et même Sonia Bompastor ne soient plus là pour apporter leur expérience.

                              C'est l'une des dernières cartes de cette génération dorée pour ramener quelque chose. On croise les doigts.
                              Je suis bien content du 4-0 amplement mérité mais j'attends de voir contre une nation qui saura leurs donner du fil à retordre par-ce que offensivement la Corée du Sud c'était très très faible .
                              Envoyé par zakouni
                              J'aime pas les chauves


                              :mdr::mdr:

                              Commentaire


                              • #90
                                Envoyé par Lyonking6903 Voir le message
                                OL 4 Corée du Sud 0. What else ?

                                Entame de Coupe du monde parfaite, même s'il ne faut s'enflammer. On verra ce que ça donnera face aux grosses cylindrées.

                                Dommage que Camille Abily, Louisa Necib et même Sonia Bompastor ne soient plus là pour apporter leur expérience.

                                C'est l'une des dernières cartes de cette génération dorée pour ramener quelque chose. On croise les doigts.
                                Je suis pas trop le foot feminin mais on sait pourquoi Necib a totalement arreté le foot a 29 ans ?
                                Envoyé par imago01
                                toi c"est umtiti qui est dans le tien connard
                                Envoyé par imago01
                                allez l'OM

                                Commentaire


                                • #91
                                  Envoyé par Ewanoahlucasino Voir le message

                                  Je suis pas trop le foot feminin mais on sait pourquoi Necib a totalement arreté le foot a 29 ans ?
                                  Je crois qu'elle avait des projets personnels (elle devait se marier l'année de sa dernière saison à Lyon).

                                  L'envie peut-être de fonder une famille.

                                  Elle va néanmoins être consultante pour TF1 pour cette Coupe du Monde.
                                  10ème titre de championnes : Lyon capitale du foot féminin :lov:

                                  Commentaire


                                  • #92
                                    9,83 millions de télespectateurs pour un match de football féminin en France, le précédent record à 4,12 millions a été pulvérisé. Ça part plutôt bien sur le terrain comme autour, Finkielkraut tournera sa langue dans sa bouche avant de la ramener la prochaine fois.

                                    Espérons que l'aventure nous mène jusqu'à Lyon, pour cela faudra éviter ou battre les américaines en quarts.

                                    Commentaire


                                    • #93
                                      Ouverture du score des Africaines du sud face a l’Espagne, belle frape.

                                      Commentaire


                                      • #94
                                        Le coach espagnol a procédé a 2 changement a la mi temps en changeant de dispositif de 4-5-1 a 4-3-3 et bizarrement ça va beaucoup mieux avec déjà 3 grosses occasions en 10mn.

                                        Commentaire


                                        • #95
                                          Ouh, l’Africaine rate le 2-0 avec le bit complètement ouvert.

                                          Commentaire


                                          • #96
                                            Egalisation Espagnole sur penalty.

                                            Commentaire


                                            • #97
                                              Et le 2ème but Espagnol mais refusé pour HJ, la gardienne s'était bien trouée dans sa sortie.

                                              Commentaire


                                              • #98
                                                2eme penalty pour l’Espagne mais celui ci est honteux. La fille dégage le ballon en étant en déséquilibre, elle tombe en arrière et son pied avec lequel elle a dégagé le ballon va sur la cuisse de l’Espagnole qui avait continué sa course en avant.
                                                Et en plus elle se prend un 2eme jaune sur cette « faute ».

                                                Commentaire


                                                • #99
                                                  3eme but Espagnol, ballon en profondeur.

                                                  Commentaire


                                                  • La Norvège mène 3-0 a la mi temps, score un peu sévère.
                                                    Reiten marque le 1er et fait la passe sur le 2eme, marqué par Utland qui oblige la Nigériane a intervenir et mettre le csc sur le 3ème

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X