Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Coupe du Monde 2019

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Penalty pour l’Angleterre grâce au var.
    Parris pour le tirer, en force, but.

    Commentaire


    • Centre de Lucie pour White, belle arrêt du pieds de la gardienne.
      Dans la continuité but de White mais HJ (c’est la thématique du jour)

      Commentaire


      • 2-0, but de White après que le ballon a trainé un moment a l'entrée de la surface Ecossaise.

        Commentaire


        • Cuthbert pas loin de réduire le score.
          Dernière modification par tasslehoff, 09/06/2019, 19h24.

          Commentaire


          • Pas une minute de jeux en 2ème et but de l’Angleterre, mais encore HJ.

            Commentaire


            • Grosse parade de la gardienne Ecossaise qui stop la reprise de volée a boit portant de White alors qu’elle était en plus partie de l’autre coté.

              Commentaire


              • Réduction du score de l’Ecosse par Emslie.

                Commentaire


                • Tellement heureux de la victoire de l'Italie sur l'Australie, on va plus entendre Kerr pendant un moment

                  Commentaire


                  • Fini. L’Ecosse n’a pas proposé grand chose offensivement, a part Emslie et Cuthbert qui étaient souvent esseulées.
                    Sinon, Bronze et Parris s’entendent bien sur leurs ailes droite, pas une bonne nouvelle pour Delphine.

                    Commentaire


                    • Coupe du Monde - Groupe C : L'ITALIE vainqueur de l'AUSTRALIE pour son retour

                      Pour son premier match en Coupe du monde depuis 20 ans, l'Italie s'est imposée en toute fin de match face à l'Australie. Sam Kerr avait ouvert le score en première période, Barbara Bonansea lui a répondu avec un doublé en seconde période, très hachée par des coups de sifflet très nombreux.


                      Duels accrochés et victoire italienne (photo Frédérique Grando/FOF)



                      L'Australie et l'Italie qui ouvraient les hostilités dans le groupe C, se sont montrés offensifs dès le début de la rencontre, il n'y avait pas de round d'observation entre deux équipes qui ne s'étaient rencontrées qu'une fois, il y a cinq ans à Chypre, pour un petit feu d'artifice (5-2). Les deux équipes faisaient passer des frissons dans les défenses adverses, mais sans se créer de réelle opportunité. Sam Kerr, du côté australien (2', 3'), Ilaria Mauro et Barbara Bonansea, toutes deux lancées par Manuela Giugliano, côté italien. La seconde nommée ouvrait même le score, après avoir été dans l'axe en profondeur, mais le but était refusé pour hors-jeu, confirmé ensuite par la VAR. L'Australie prenait ensuite peu à peu le contrôle du ballon, et les courses de Kerr notamment dans le couloir gauche, ou Hayley Raso couloir droit, permettaient de voir des espaces dans la défense italienne.

                      Sam Kerr ouvre le score

                      (photo Eric Baledent/FOF)
                      (photo Eric Baledent/FOF)


                      Les Matildas passaient proches d'ouvrir le score suite à un corner repoussé, Emily van Egmond récupérait le ballon et frappait au but, mais Raso ne pouvait redresser la course du ballon pour battre Giuliani (20'). Dans la fouée, Sam Kerr se procurait un penalty suite à une faute sifflée de Sara Gama sur elle (21'), converti en deux temps pour l'ouverture du score. L'Australie se procurait d'autres occasions au cours de la première période, qu'elle dominait assez nettement. Sur corner, van Egmond était trouvée à 25 mètres et tentait un lob qui obligeait Giuliani à détourner le ballon sur sa barre (26'). Chloe Logarzo, qui arrivait lancée, manquait le cadre (28', 45+1') ou voyait sa tête stoppée par la gardienne australienne (37') alors que l'Italie manquait l'opportunité d'égaliser sur un centre de Bonansea qui trouvait Cristina Girelli au second poteau, mais ne parvenait pas à tromper Williams (31'). A la pause, l'Australie était devant au tableau d'affichage après avoir dominé assez nettement la première période.

                      Bonansea remet les deux équipes à égalité


                      L'Italie gagne 20 ans après son retour au Mondial (photo Eric Baledent/FOF)


                      Dix minutes après le début de la seconde période, l'Australie ratait le but du break par l'intermédiaire de Caitlin Foord (54'), puis Bonansea, après avoir contré Clare Polkinghorne, allait seule battre Williams pour remettre les deux équipes à égalité (56'). Suivaient alors plusieurs minutes de panique au sein de la défense australienne, en difficulté sous la pression et le pressing adverse, l'Italie ayant compris que les deux défenseures centrales n'étaient pas à l'aise balle au pied. Foord, de près suite à une touche, butait encore une fois sur Giuliani (62').

                      Puis venait une vingtaine de minutes très floues, avec des coups de sifflets dans tous les sens qui ont brouillé quelque peu la lecture de la rencontre, à commencer par une vérification de la VAR pour une potentielle main australienne sur corner italien (67').


                      (photo Frédérique Grando)

                      Après un but refusé logiquement à Daniela Sabatino pour hors-jeu (81'), l'Australie tentait de mettre la pression dans les dernières minutes de la rencontre (82', 86', 88', 90'), avant de se procurer deux occasions dans le temps additionnel. Sur un centre d'Ellie Carpenter, Sam Kerr était contrée au premier poteau (90+2'), puis Giuliani était bien présente pour sortir le ballon sur coup franc direct (90+3').

                      En toute fin de temps additionnel, l'Italie obtenait un dernier coup de sifflet en sa faveur, et Bonansea, de la tête, offrait la victoire à l'Italie, alors que Kerr et Williams -qui manquait sa sortie- passaient à côté (90+5'). Une « belle » victoire pour l'Italie face au favori du groupe, pour son retour à la compétition. Les Azzurre confirment qu'elles peuvent créer la surprise dans ce groupe face à des Matildas qui ont péché dans la finition et montré encore une fois que sa défense pouvait lui coûter cher.


                      La joueuse du match : Barbara Bonansea

                      Toujours dangereuse, elle permettait à l'Italie de revenir dans la partie puis de gagner en seconde période. Certes, la défense australienne l'a bien aidée, mais elle a confirmé qu'elle était la première arme offensive de cette équipe d'Italie qui veut marquer le coup pour son retour à la Coupe du monde.


                      Le fait du match


                      L'arbitre Borjas n'a pas "brillé" (photo Eric Baledent)


                      Le deuxième but italien, inscrit en toute fin de temps additionnel. Après une longue période de jeu très hachée, l'Australie avait mis la pression pour remporter le match, sans succès, et finalement, au bout du suspense, l'Italie marquait pour remporter trois points précieux.


                      Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Groupe C - Première journée
                      Dimanche 9 juin 2019
                      - 13h00
                      AUSTRALIE - ITALIE : 1-2 (1-0)
                      Valenciennes (Stade du Hainaut)
                      Temps nuageux (18°C) - Terrain excellent
                      Spectateurs : 15 380
                      Arbitres : Melissa Borjas (Honduras) assistée de Shirley Perello (Honduras) et Felisha Mariscal (USA). Arbitres réservistes : Ekaterina Koroleva (USA), Enedina Caudillo (Mexique). Arbitres VAR : Carlos Del Cerro Grande (Espagne) assisté de Jose Maria Sanchez (Espagne) et Luciana Mascarana (Uruguay)

                      Buts :
                      1-0 Samantha KERR 22'
                      (Faute de Gama sur Kerr. Penalty frappé par Kerr sur la droite de la gardienne qui repousse mais Kerr a suivi et reprend du gauche plein axe à 5 m)
                      1-1 Barbara BONANSEA 56' (Bonansea intercepte un ballon de Polkinghorne côté gauche à plus de 25 m, s'avance dans la surface, crochète devant Kennedy et s'ouvre le but du droit à 8 m pour le placer dans le petit filet opposé)
                      1-2 Barbara BONANSEA 90+5' (Coup franc tiré côté droit près de la ligne de touche par Cernoia du gauche qui le dépose sur la tête de Bonansea au second poteau qui place une tête piquée qui va se loger au ras du poteau droit de Williams)

                      Avertissements : Lisa De Vanna 76' pour l'Australie ; Cristiana Girelli 63', Valentina Cernoia 70' pour l'Italie

                      Australie : 1-Lydia Williams ; 7-Stephanie Catley, 14-Alanna Kennedy, 4-Clare Polkinghorne, 21-Ellie Carpenter ; 13-Tameka Yallop (8-Elise Kellond-Knight 83'), 10-Emily van Egmond, 6-Chloe Logarzo (11-Lisa De Vanna 61') ; 16-Hayley Raso (19-Katrina Gorry 69'), 20-Samantha Kerr, 9-Caitlin Foord. Entr.: Ante Milicic
                      Non utilisées : 12-Teagan Micah, 18-Mackenzie Arnold, 2-Gemma Simon, 3-Aivi Luik, 5-Karly Roestabakken, 15-Emily Gielnik, 22-Amy Harrison, 23-Teigen Allen
                      Italie : 1-Laura Giuliani ; 2-Valentina Bergamaschi (19-Valentina Giacinti 77'), 3-Sara Gama, 5-Elena Linari, 7-Alia Guagni ; 4-Aurora Galli (13-Elisa Bartoli 46'), 23-Manuela Giugliano, 21-Valentina Cernoia ; 18-Ilaria Mauro (9-Daniela Sabatino 58'), 10-Cristiana Girelli, 11-Barbara Bonansea. Entr.: Milena Bertolini
                      Non utilisées : 12-Chiara Marchitelli, 22-Rosalia Pipitone, 6-Martina Rosucci, 8-Alice Parisi, 14-Stefania Tarenzi, 15-Annamaria Serturini, 16-Laura Fusetti, 17-Lisa Boattin, 20-Linda Tucceri


                      Australie (photo Frédérique Grando/FOF)

                      Italie (photo Eric Baledent/FOF)
                      Italie (photo Eric Baledent/FOF)


                      Dimanche 9 Juin 2019
                      Charlotte Vincelot

                      https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...ur_a15875.html
                      2011 2012 2016 2017 2018 2019

                      Commentaire


                      • Coupe du Monde - Groupe C : AUSTRALIE - ITALIE : les réactions

                        Retrouvez les réactions des sélectionneurs et des buteuses de la rencontre.


                        Ante Milicic (entraîneur de l’Australie) : "Ce n’est pas une défaite qui va avoir un impact"


                        Ante Milicic (photo Eric Baledent/FOF)


                        « Il reste encore deux matchs à jouer. Il faut se ressaisir rapidement et tirer les enseignements. Nous sommes déçus de perdre ce match sur la fin. On aurait mérité la victoire aujourd’hui mais il faut avancer et se concentrer sur le Brésil. (…) Nous nous sommes créés suffisamment d’occasion pour gagner. Mais par moment, on a trop facilement concédé le ballon. Il faut être plus concentrées. Il va falloir continuer de travailler. Ce n’est pas une défaite qui va avoir un impact. Nous n’allons pas changer notre style de jeu à cause d’un match. Aujourd’hui, il fallait revenir avec des points. Nous n’y sommes pas parvenus. Il va falloir continuer de corriger certaines choses et comprendre que nous avons le potentiel pour élever notre niveau ».

                        Milena Bertolini (entraîneure de l’Italie) : "Il n’y a pas d’équipe face à qui il est simple de gagner"


                        Milena Bertolini (photo Frédérique Grando/FOF)


                        « Quand on commence un match on joue pour le gagner. L’idée était de tenir l’équipe australienne loin de notre cage. En première période, mes joueuses ont renoncé à jouer. On subissait face à cette belle équipe australienne. Il fallait qu’on change, qu’on tienne mieux avec le ballon. En seconde période, les filles ont corrigé le tir, elles se sont montrer plus agressives sur le front de l’attaque.
                        (sur la non-titularisation de Bartoli) : Avant le match, j’ai dit que j’avais toujours des difficultés à faire la composition d’équipe. Il a fallu prendre des décisions tactiques. Sabatino est une titulaire par exemple en temps normal. Mais ce qui est important, c’est que quand elles sont rentrées, elles ont apporté une plus-value à l’équipe
                        Commencer la Coupe du Monde de cette façon, c’est très important. Le fait d’avoir fait augmenter l’attente en Italie est quelque chose de merveilleux pour nous. On vous le rend en remportant ce match.
                        Je suis très heureuse d’avoir remporté ce match et les trois points. Mais la Coupe du Monde nous enseigne qu’il n’y a pas d’équipe face à qui il est simple de gagner. On va jouer la Jamaïque en alignant la meilleure composition possible. C’est une équipe très forte physiquement comme la Chine l’a été face à l’Allemagne. Je ne veux pas me projeter plus loin aujourd’hui.
                        Je m’attends à ce qu’il y est une fidélisation du foot féminin en Italie. Aujourd’hui, ce match a transmis beaucoup d’émotion. Ce sont ces émotions qui permettent de fédérer. Les joueuses vivent vraiment ce tournoi comme une expérience fantastique."

                        Barbara Bonansea (attaquante de l’Italie) : "Cela n’aura que de la valeur si l’on passe ce premier tour"
                        « Je suis très heureuse d’avoir gagné et reçu ce prix. Mais cela n’aura que de la valeur si l’on passe ce premier tour. Donc ce soir on profite mais on se concentre aussi rapidement sur le prochain match.
                        (Souvenirs Coupe du Monde 1999) Sincèrement, je ne me rappelle pas 1999. Je ne connaissais pas le foot féminin. Mais on m’en a souvent parlé. On est les successeurs de cette génération et on va tâcher de continuer de gagner.
                        Je dis toujours que quand je marque, je ne comprends plus rien, je ne pense plus à rien. C’était une émotion extraordinaire de marquer en fin de rencontre comme cela, de la tête en prime alors que ce n’est pas mon point fort.
                        On a étudié cette équipe. On savait qu’en défense, elles avaient plus de difficulté et jouaient assez haut. C’est pour cela qu’on a cherché la profondeur. Il y a eu des hors-jeux mais on a su s’en défaire quand il fallait »

                        Sam Kerr (attaquante de l'Australie) : "C'est frustrant car ça casse le rythme du match."


                        (photo Frédérique Grando)


                        « On s'attendait à un match difficile. On a dominé la première période avec 4-5 actions importantes pour nous. Mais on laissé le match durer trop longtemps. C'est une déception mais il reste deux matchs pour se rattraper. On va se concentrer sur le Brésil désormais. Nous avons juste arrêter de jouer au football. Nous avons dominé mais nous avons manqué de chance.
                        (sur l'arbitrage) : C'est très frustrant. Le jeu s'arrête deux minutes pour un hors-jeu, puis on revient en arrière pour autre chose. Si c'est hors-jeu, autant le dire de suite car on est obligé à chaque fois d'arrêter le jeu alors qu'on a le ballon. Mais on doit faire avec. Mais c'est frustrant car ça casse le rythme du match.
                        Le match est passé. Maintenant il faut passer au prochain match face au Brésil. Il va falloir gagner face à elles et face à la Jamaïque".

                        Dimanche 9 Juin 2019
                        Daniel Marques

                        https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...ns_a15877.html
                        2011 2012 2016 2017 2018 2019

                        Commentaire


                        • Coupe du Monde - Groupe C : Le BRÉSIL s'impose avec l'expérience de CRISTIANE

                          Dans ce duel exotique, les Brésiliennes ont su faire face à la fougue jamaïcaine pour prendre le dessus 3-0 grâce au talent de Cristiane.


                          Cristiane, triple buteuse (photo FIFA.com)



                          Restant sur une série de neuf défaites en matchs de préparation, le Brésil n'affichait pas la sérénité des grands jours. A cela s'ajoutait l'absence de joueuses clés, blessées, certaines remplacées dans la liste finale ou d'autres restées sur le banc comme Marta. Une absence seulement sur le premier match selon le sélectionneur brésilien qui a pu voir une autre de ses joueuses offensives s'exprimer pour mettre son équipe sur la bonne voie.

                          Un premier match du Brésil pour sa 8e Coupe du Monde face à la Jamaïque, équipe surprise et nouvelle venue en phase finale. Les Reggae Girlz ne pouvaient faire valoir l'expérience à l'inverse de Formiga qui disputait ce dimanche dans un stade comble sa 7e Coupe du Monde !

                          Schneider décisive dans le but jamaïcain


                          Shaw aura tenté de faire le spectacle (photo FIFA.com)


                          En début de rencontre, les Brésiliennes manquaient de précision alors que se dessinait très rapidement le scénario de cette rencontre. Une défense jamaïcaine en difficulté dans le jeu en profondeur et des attaquantes auriverde qui prenaient le meilleur avec leur vitesse. Lancée en profondeur, Debinha se présentait face à Schneider. La gardienne des Reggae Girlz arrivait à dévier le ballon du bout des doigts au sol (8e). Trois minutes après, Debinha était de nouveau cherchée dans l'axe, mais Plummer effectuait une bonne couverture.

                          La gardienne jamaïcaine devait s'incliner au quart d'heure de jeu. Sur une action à gauche, Andressa Alves délivrait un centre pour la reprise décroisée de la tête imparable (1-0, 15'). Le 90e but en sélection de Cristiane rassurait son équipe. Pour autant, les joueuses de Vadão allaient régulièrement buter sur le dernier rempart adverse. Une bonne sortie lui permettait d'éviter le second but devant Debinha (25e), qui jaillissait ensuite sur un centre d'Andressa Alves pour empêcher Beatriz de marquer (27e). Elle stoppait même un penalty d'Andressa Alves en allant bien chercher le ballon au ras de son poteau droit (39e).

                          Coup du chapeau pour Cristiane


                          Cristiane et Debinha (photo FIFA.com)


                          Les Reggae Girlz s'appuyaient sur leur star Shaw. Son gabarit, son sens du but étaient des atouts formidables. Sur le côté gauche, elle arrivait à se défaire de deux adversaires pour déclencher la première frappe cadrée de son équipe (14e). C'est encore elle que l'on retrouvait servie par Solaun. Seule de l'extérieur de la surface, elle cherchait la lucarne de Barbara qui devait sortir le ballon en corner (30e). Barbara sauvait son équipe de l'égalisation de nouveau face à la future bordelaise Shaw (36e).

                          La seconde période démarrait idéalement pour le Brésil. Cinq minutes suffisaient à faire le break. Un bon travail de Debinha, un centre d'Andressa Alves et Cristiane avec son sens du but se jetait au second poteau (2-0, 50'). Les Jamaïcaines avaient encore quelques opportunités par Shaw en duel aérien avec Barbara (59e) ou sur un bon centre de Carter pour A.Swaby qui trouvait au second poteau le petit filet extérieur (61e). S'en était fini des espoirs de la Jamaïque lorsque Cristiane d'un maître coup franc réussit le coup du chapeau (3-0, 64').

                          En fin de match, les changements offensifs brésiliens permettaient au Brésil de se procuer de nouvelles occasions. Geyse d'une frappe du gauche de l'entrée de la surface amenait Schneider à une nouvelle parade (78e). Cette dernière d'une mésentente avec Plummer aurait pu voir Ludmila en profiter mais elle manquait le cadre en reprenant le centre de Geyse (78e). Une dernière opportunité de Ludmila ne trouvait pas le cadre (88e).


                          La joueuse du match : Cristiane

                          A 34 ans, l'ancienne joueuse du PSG, Cristiane, a montré qu'elle était toujours une talentueuse attaquante. Pour sa 139e sélection, elle a réussi le coup du chapeau portant son total à 92 sélections : un but de la tête, deux du gauche dont sur un coup franc.


                          Le fait du match

                          Allyson Schneider a stoppé un penalty à la 39e minute en allant sortir une frappe d'Andressa Alves. Une parade décisive à l'image de la prestation de la joueuse.



                          Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Groupe C - Première journée
                          Dimanche 9 juin 2019
                          - 15h30
                          BRÉSIL - JAMAÏQUE : 3-0 (1-0)
                          Grenoble (Stade des Alpes)
                          Temps nuageux (24°C) - Terrain excellent
                          Spectateurs : 17 668
                          Arbitres : Riem Hussein (Allemagne) assistée de Kylie Cockburn (Écosse) et Mihaela Tepusa (Roumanie). Arbitres réservistes : Kateryna Monzul (Ukraine), Petruta Iugulescu (Roumanie). Arbitres VAR : Bastian Dankert (Allemagne) assisté de Maryna Striletska (Ukraine) et Sascha Stegemann (Allemagne)

                          Buts :
                          1-0 CRISTIANE 15'
                          (Suite à une touche sur la gauche, Andressa Alves délivre un centre pour Cristiane au point de penalty qui place une reprise de la tête décroisée)
                          2-0 CRISTIANE 50' (Debinha récupère à 30 m dans l'axe, accélère pour décaler sur Andressa Alves côté droit qui délivre un centre qui passe devant le but et est repris d'un tacle du gauche par Cristiane au second poteau)
                          3-0 CRISTIANE 64' (Coup franc légèrement excentré à gauche à 20 m frappé par Cristiane qui enroule du gauche pour contourner le mur et envoyer le ballon dans la lucarne opposée, frappant le dessous de la barre avant de rebondir derrière la ligne)

                          Avertissements : Formiga 58', Daiane 82' pour le Brésil ; Konya Plummer 17' pour la Jamaïque

                          Brésil : 1-Barbara ; 13-Leticia Santos, 14-Kathellen Sousa (3-Daiane 76'), 21-Mônica, 6-Tamires ; 7-Andressa Alves, 8-Formiga, 5-Thaisa, 9-Debinha ; 16-Béatriz (23-Geyse 65'), 11-Cristiane (19-Ludmila 65'). Entr.: Vadão
                          Non utilisées : 12-Aline, 22-Léticia, 2-Poliana, 4-Tayla, 10-Marta, 15-Camila, 17-Andressinha, 18-Luana, 20-Raquel Fernandes
                          Jamaïque : 1-Sydney Schneider ; 16-Dominique Bond-Flasza, 5-Konya Plummer, 17-Allyson Swaby, 14-Den-Den Blackwood ; 4-Chantelle Swaby, 6-Havana Solaun (7-Chinyelu Asher 72'), 9-Marlo Sweatman ; 20-Cheyna Matthews (10-Jody Brown 62'), 11-Khadija Shaw, 18-Trudi Carter (15-Tiffany Cameron 79'). Entr.: Hue Menzies
                          Non utilisées : 13-Nicole McClure, 23-Yazmeen Jamieson, 2-Lauren Silver, 3-Chanel Hudson-Marks, 8-Ashleigh Shim, 12-Sashana Campbell, 19-Toriana Patterson, 21-Olufolasade Adamolekun, 22-Mireya Grey

                          Dimanche 9 Juin 2019
                          Sebastien Duret

                          https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...NE_a15876.html
                          2011 2012 2016 2017 2018 2019

                          Commentaire


                          • Australie-Italie : pas vu le match, mais uniquement les dernières minutes. Victoire méritée des italiennes selon ce que j'ai lu... encore une fois, Kerr aurait mieux fait de se la fermer il y a quelques temps quand elle critiquait le niveau du football européen. Karma

                            Brésil-Jamaïque : rencontre plaisante. Je pensais que les jamaïcaines allaient se prendre une grosse branlée, mais le 3-0 reflète finalement cette rencontre. Bonnes surprises avec la gardienne Schneider et l'attaquante Shaw (future girondine), même si l'équipe était assez limitée mais combattive et n'ayant pas peur d'attaquer.
                            Un Brésil pas vraiment clinquant mais efficace, on sent aussi que les absences derrière font mal, c'est pas la sécurité...

                            Angleterre-Écosse : score logique, les anglaises étaient supérieures sur le papier et ça s'est traduit sur le terrain. But quand même mérité des écossaises qui n'ont rien lâché dans ce match.
                            2011 2012 2016 2017 2018 2019

                            Commentaire


                            • Résultats du jour :

                              Australie 1 - 2 Italie
                              1 - 0 : Sam Kerr 22'
                              1 - 1 : Barbara Bonansea 56'
                              1 - 2 : Barbara Bonansea 90'+5



                              Brésil 3 - 0 Jamaïque
                              1 - 0 : Cristiane 15'
                              2 - 0 : Cristiane 50'
                              3 - 0 : Cristiane 64'



                              Angleterre 2 - 1 Écosse
                              1 - 0 : Nikita Parris 14' (SP)
                              2 - 0 : Ellen White 40'
                              2 - 1 : Claire Emslie 79'
                              2011 2012 2016 2017 2018 2019

                              Commentaire


                              • Coupe du Monde - Groupe D : Le derby britannique pour l'ANGLETERRE

                                Le choc britannique entre les Anglaises, troisièmes du dernier Mondial et l'Écosse qui dispute sa première Coupe du Monde se déroulait sur la Côte d'Azur.
                                Malgré un but concédé en fin de match, l'Angleterre s'est logiquement imposée 2 buts à 1 face à son voisin écossais.

                                Les Anglaises fêtent leur victoire (photo FIFA.com)
                                Les Anglaises fêtent leur victoire (photo FIFA.com)



                                Durant une mi-temps, l'Angleterre a totalement dominé son sujet, démontrant sa puissance et sa maîtrise technique. Alors que personne ne s'était manifesté pour signaler une main, l'assistance vidéo signalait à l'arbitre le geste. La main de Docherty entraînait un penalty et l'ouverture du score de la néo-Lyonnaise Parris (1-0, 14'). La gardienne écossaise se montrait ensuite décisive tout d'abord en repoussant du pied une volée de White (22e) puis sur une intervention devant Mead (33e). La frappe de White n'était ensuite pas assez appuyée et Alexander encore présente (34e). Mais une erreur de sa défense coûtait chère avant la pause. Beattie renvoyait dans l'axe, le ballon allait revenir à White qui concluait (2-0, 40').

                                L'Écosse ne se laissait pas abattre. Avant la pause, Cuthbert sur une récupération à 20 m venait placer une frappe croisée au ras du poteau (42e). Sur le côté droit de l'attaque écossaise, Emslie se montrait (58e). Un arrêt réflexe d'Alexander sur une remise de la tête de Scott pour White entretenait l'espoir écossais (71e). D'autant qu'avec peut-être trop de suffisance, Houghton perdait un ballon que Emslie allait conclure d'une frappe légèrement déviée par McManuys (2-1, 79'). Les Anglaises remettaient la pression et préservaient finalement l'essentiel.


                                Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Groupe D - Première journée
                                Dimanche 9 juin 2019
                                - 18h00
                                ANGLETERRE - ÉCOSSE : 2-1 (2-0)
                                Nice (Allianz Riviera)
                                Temps nuageux (27°C) - Terrain excellent
                                Spectateurs : 13 188
                                Arbitres : Jana Adamkova (République tchèque) assistée de Lucie Ratajova (République tchèque) et Maria Sukenikova (Slovaquie). Arbitres réservistes : Anastasia Pustovoytova (Russie), Sanja Rodak (Croatie). Arbitres VAR : Felix Zwayer (Allemagne) assisté de Pawel Gil (Pologne) et Ekaterina Kurochkina (Russie)

                                Buts :
                                1-0 Nikita PARRIS 14' s.p.
                                (Centre de la gauche de Kirby et main de Docherty dans la surface. Parris le frappe du droit sur la droite de la gardienne à mi-hauteur)
                                2-0 Ellen WHITE 40' (Relance de Beattie dans l'axe interceptée à 25 m par Greenwood qui remet dans l'axe vers Kirby et White, cette dernière juste à l'entrée de la surface ouvre de l'intérieur du gauche venait placer le ballon sur la droite de la gardienne)
                                2-1 Claire EMSLIE 79' (Récupération de Evans côté gauche sur un ballon perdu par Houghton. Le ballon est décalé sur la droite de la surface à Emslie qui place une frappe du droit de 8 m légèrement déviée par McManus)

                                Avertissements : Jennifer Beattie 43', Nicola Docherty 47' pour l'Ecosse

                                Angleterre : 1-Karen Bardsley ; 2-Lucia Bronze, 5-Stephanie Houghton (cap.), 6-Millie Bright (15-Abbie McManus 55'), 3-Alex Greenwood ; 4-Keira Walsh, 10-Francesca Kirby (19-Georgia Stanway 82'), 8-Jill Scott ; 7-Nikita Parris, 18-Ellen White, 22-Beth Mead (20-Karen Carney 71'). Entr.: Phil Neville
                                Non utilisées : 13-Carly Telford, 21-Mary Earps, 9-Jodie Taylor, 14-Leah Williamson, 16-Jade Moore, 17-Rachel Daly, 23-Lucy Staniforth
                                Écosse : 1-Lee Alexander ; 15-Sophie Howard (14-Chloe Arthur 75'), 4-Rachel Corsie (cap.), 5-Jennifer Beattie, 3-Nicola Docherty (2-Kirsty Smith 55') ; 11-Lisa Evans, 16-Christie Murray (23-Lizzie Arnot 87'), 8-Kim Little, 9-Caroline Weir, 18-Claire Emslie ; 22-Erin Cuthbert. Entr.: Michelle Kerr
                                Non utilisées : 12-Shannon Lynn, 21-Jenna Fife, 6-Joanne Love, 7-Hayley Lauder, 10-Leanne Crichton, 13-Jane Ross, 17-Joelle Murray, 19-Lana Clelland, 20-Fiona Brown

                                Dimanche 9 Juin 2019
                                Sebastien Duret

                                https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...RE_a15878.html
                                2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                Commentaire


                                • franchement et honnetement je ne voit personne dans le reste de cette equipe de france qui puisse etre titulaire dans notre equipe
                                  meme pas diani et encore moins gauvin
                                  inscription depuis 18 ans sur le forum .balayée , merci le nouveau site OLWEB

                                  Commentaire


                                  • Tiens, Turpin a la VAR pour le match Japon Argentine.
                                    Kumagai contre Jaimes.

                                    Commentaire


                                    • 1er mi-temps ou il ne s’est rien passé.

                                      Commentaire


                                      • 65eme et 1er tir de l’Argentine.

                                        Commentaire


                                        • Je savais pas que l'equipe d'argentine feminin etait un nain niveau foot. Je m'attendais a un gros match quand j'ai vu l'affiche.
                                          Envoyé par imago01
                                          toi c"est umtiti qui est dans le tien connard
                                          Envoyé par imago01
                                          allez l'OM

                                          Commentaire


                                          • L’Argentine repart avec ce qu’elle est venue chercher, 1 point avec ce nul 0-0 bien pourri. C’est pour le moment l'équipe la plus faible que j’ai vu. Les Japonaises n’auront pas réussi a trouver la faille.

                                            Commentaire


                                            • Ada prend cher quand meme en ce moment, entre odegaard qui la descend ou la Fox sport qui la finit, elle ramasse pour son absence.

                                              Commentaire


                                              • Coupe du Monde - Groupe D : Présentation de l'ARGENTINE (17/24)

                                                L’Argentine dispute sa troisième Coupe du Monde. Lors des éditions de 2003 et de 2007, elle avait été éliminée en phase de groupes après avoir perdu tous ses matches dont un cinglant 0-11. Et le groupe D de cette édition s'annonce aussi très compliqué.


                                                LA FICHE GÉNÉRALE



                                                Classement FIFA actuel :
                                                37e
                                                Meilleur classement FIFA : 27e (juin 2008)

                                                Premier match de la sélection : 3 décembre 1993 contre le Chili (3-2)
                                                Plus large victoire : 12-0 contre la Bolivie (12 janvier 1995)
                                                Plus large défaite : 0-11 contre l'Allemagne (10 septembre 2007)

                                                Programme de la sélection en Coupe du Monde
                                                10 juin 2019 : Japon (Paris)
                                                14 juin 2019 : Angleterre (Le Havre)
                                                19 juin 2019 : Écosse (Paris)


                                                La sélection en Coupe du Monde

                                                Participation en Coupe du Monde :
                                                2
                                                Participation aux éliminatoires : 7
                                                Meilleur parcours en Coupe du Monde : 4e en phase de groupe
                                                Bilan général en Coupe du Monde : six matches, six défaites, 2 buts pour, 33 buts contre
                                                Plus large victoire : néant
                                                Plus large défaite : 0-11 contre l'Allemagne (2007)
                                                Joueuse la plus utilisée en Coupe du Monde : Clarisa Huber et Fabiana Vallejos (2003, 2007), 6 matchs
                                                Meilleure buteuse en Coupe du Monde : Yanina Gaitan (2003) et Eva Gonzalez (2007), 1 but


                                                Qualifications

                                                Coupe du Monde - Groupe D : Présentation de l'ARGENTINE (17/24)

                                                L'Argentine a terminé à la troisième place des qualifications sud-américaines, obtenant ainsi le droit de disputer un barrage avec une équipe de la zone CONMEBOL (qui sera le Panama). Lors de la première phase, elle avait terminé deuxième derrière le Brésil, qui l'avait battue, et gagné le droit de disputer la phase finale suite à sa victoire lors de la dernière journée face au Venezuela. Lors de la phase finale, après une victoire contre la Colombie, elle s'était nettement inclinée face au Brésil et au Chili, ne parvenant donc pas à se qualifier directement. En barrage contre le Panama, l'Argentine faisait la différence dès le match aller, remporté 4-0, puis allait confirmer sa qualification pour la Coupe du monde à Panama City au retour (1-1).

                                                Date de qualification : 13 novembre 2018

                                                Bilan des qualifications
                                                9 matchs, 5 victoires, 1 nul, 3 défaites, 20 buts pour, 15 buts contre
                                                Bolivie (3-0), Equateur (6-3), Venezuela (2-0), Colombie (3-1), Brésil (1-3, 0-3), Chili (0-4), Panama (4-0, 1-1)

                                                Sélectionneur : Borrello (9)
                                                Bilan joueuses/buteuses
                                                G : Correa (9)
                                                D : Barroso (9), Stabile (8/2), Sachs (6), Chávez (1), Bravo (8/1), Otazu (1), Camara (3), Juncos (6), Cometti (9)
                                                M : Santana (9), Bonsegundo (9/4), Banini (9/3), Coronel (2/1), Mayorga (1)
                                                A : Jaimes (7/5), Larroquette (9/3), Oviedo (6), Rodriguez (6/1), Potassa (3), Urbani (4)


                                                Les joueuses pour la Coupe du Monde

                                                La liste des 23

                                                Les Argentines évoluent principalement à domicile (6 à l'UAI Urquiza), mais également en Espagne (8), et pour Sole Jaimes, en France.

                                                Les absentes
                                                Il n'y en a pas. L'Argentine n'a pas un réservoir de joueuses élargi.

                                                Équipe-type
                                                Dans un système en 4-2-3-1, Vanina Correa dans les buts, une défense Eliana Stabile, Aldana Cometti et Agustina Barroso au centre, Adriana Sachs (ou Natalia Juntos). Au milieu, Ruth Bravo et Vanessa Santana derrière un trio Florencia Bonsegundo, Estefania Banini, Mariana Larroquette en soutien de Sole Jaimes



                                                Commentaires sur l’équipe
                                                § Points forts :
                                                talent offensif, grinta
                                                § Points faibles : niveau général, défense
                                                § Joueuses clés : Estefania Banini, Florencia Bonsegundo, Mariana Larroquette, Sole Jaimes
                                                § Infos à savoir sur le système de jeu : l'équipe est déséquilibrée, entre un secteur offensif plutôt intéressant, emmené par Banini et Sole Jaimes, et un secteur défensif qui peut rapidement exploser.

                                                La joueuse à suivre
                                                Estefania Banini est la star de la sélection. La numéro 10 fait souvent la différence, et si l'Argentine veut espérer un résultat, il faudra qu'elle évolue à son meilleur niveau.

                                                Le sélectionneur
                                                Carlos Borrello est synonyme des plus belles années du football féminin argentin, puisque pour son premier passage auprès de la sélection entre 1998 et 2012 (il s'occupait également avec succès des sélections de jeunes à l'époque), l'Argentine avait disputé les deux seules Coupes du monde de son histoire et gagné la seule Copa America non remportée par le Brésil en 2006. Revenu à la tête de la sélection en 2017, il a mené l'équipe à une troisième participation à un Mondial.


                                                La préparation

                                                23 mai 2019 : Uruguay 3-1 (G)
                                                8 avril 2019 : CNS Coyotes (USA) 6-0 (G)
                                                6 avril 2019 : UNLV Rebels (USA) 0-1 (P)
                                                4 avril 2019 : BYU Cougars (USA) 1-1 (N)
                                                2 avril 2019 : Utah Valley (USA) 3-1 (G)
                                                6 mars 2019 : Australie 0-3 (P)
                                                3 mars 2019 : Nouvelle-Zélande 0-2 (P)
                                                28 février 2019 : Corée du Sud 0-5 (P)


                                                Faits et chiffres

                                                L’Argentine en est à sa troisième participation à l’épreuve reine. Lors des éditions de 2003 et de 2007, elle avait été éliminée en phase de groupes après avoir perdu tous ses matches. Dans les deux cas, les Argentines avaient affronté les Allemandes et les Japonaises au premier tour.
                                                L’Argentine a inscrit deux buts en six rencontres de Coupe du Monde Féminine de la FIFA, toujours face à des formations européennes. Yanina Gaitan a fait mouche en 2003 contre l’Allemagne, tout comme Eva Gonzalez en 2007 devant l’Angleterre.


                                                L'avis de FOOTOFÉMININ

                                                Face au Japon, à l'Angleterre et à l'Écosse (dans l'ordre), l'Argentine peut difficilement rêver à un huitième de finale pour son retour à la compétition, douze ans après. Obtenir son premier point, pour sa troisième participation, serait déjà une réussite.

                                                Coupe du Monde - Groupe D : Présentation de l'ARGENTINE (17/24)

                                                Lundi 10 Juin 2019
                                                Charlotte Vincelot/Sébastien Duret

                                                https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...24_a15880.html
                                                2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                                Commentaire


                                                • Coupe du Monde - Groupe D : Présentation du JAPON (18/24)

                                                  Champion du Monde en 2011, finaliste en 2015, le Japon sera l'une des nations redoutables du tournoi.


                                                  LA FICHE GÉNÉRALE



                                                  Classement FIFA actuel :
                                                  7e
                                                  Meilleur classement FIFA : 3e (décembre 2011)

                                                  Premier match de la sélection : 7 juin 1981 contre Taïwan (0-1)
                                                  Plus large victoire : 21-0 contre Guam (5 décembre 1997)
                                                  Plus large défaite : 0-9 contre les États-Unis (29 avril 1999)

                                                  Programme de la sélection en Coupe du Monde
                                                  10 juin 2019 : Argentine (Paris)
                                                  14 juin 2019 : Écosse (Rennes)
                                                  19 juin 2019 : Angleterre (Nice)


                                                  La sélection en Coupe du Monde

                                                  Participation en Coupe du Monde :
                                                  7
                                                  Participation aux éliminatoires : 8
                                                  Meilleur parcours en Coupe du Monde : vainqueur (2011)
                                                  Bilan général en Coupe du Monde : 29 matches, 13 victoires, 3 nuls, 13 défaites, 36 buts pour, 54 buts contre
                                                  Plus large victoire : 6-0 contre l'Argentine (2003)
                                                  Plus large défaite : 0-8 contre la Suède (1991)
                                                  Joueuse la plus utilisée en Coupe du Monde : Homare Sawa, 24 matchs (1995, 1999, 2003, 2007, 2011, 2015)
                                                  Meilleure buteuse en Coupe du Monde : Homare Sawa, 8 buts (2003, 2011)


                                                  Qualifications

                                                  Le Japon a remporté la Coupe d'Asie dont il était tenant du titre, en battant une nouvelle fois l'Australie en finale. Les Nadeshiko s'étaient qualifiées en obtenant leur billet pour les demi-finales de la compétition, en terminant à la seconde place de leur groupe disputé puisque trois équipes étaient ex-aequo (avec l'Australie et la Corée du Sud). En demi-finale, le Japon avait gagné contre la Chine. Mana Iwabuchi a terminé la compétition avec le trophée de meilleure joueuse.

                                                  Date de qualification : 13 avril 2018

                                                  Bilan des qualifications
                                                  5 matchs, 3 victoires, 2 nuls, 9 buts pour, 2 buts contre
                                                  Viêtnam (4-0), Corée du Sud (0-0), Australie (1-1, 1-0), Chine (3-1)

                                                  Sélectionneur : Takakura (5)
                                                  Bilan joueuses/buteuses
                                                  G : Yamashita (4), Ikeda (1)
                                                  D : Kumagai (5), Sameshima (4), Ichise (4), Shimizu (4), Ariyoshi (2), Miyake (1)
                                                  M : Nakajima (4/1), Miz. Sakaguchi (4/1), Hasegawa (4), Utsugi (3), Sumida (2), Naomoto (1)
                                                  A : Iwabuchi (5/2), Sugasawa (4), Yokoyama (4/4), Kawasumi (3), Tanaka (3/1), Masuya (3)


                                                  Les joueuses pour la Coupe du Monde

                                                  La liste des 23

                                                  A l'exception de Rumi Utsugi (NWSL) et Saki Kumagai (OL), toutes les Japonaises sélectionnées évoluent dans le championnat national, notamment du côté du champion, le NTV Beleza (10) et l'INAC Kobe (5). Dans l'ensemble, c'est une jeune équipe qui défendra les couleurs du Japon lors de la Coupe du monde, avec plusieurs piliers vice- et/ou championnes du monde pour encadrer les jeunes talents.

                                                  Les absentes
                                                  Plusieurs joueuses absentes auraient probablement eu leur place dans la liste, mais c'est la difficulté d'avoir un réservoir de joueuses solides, faire des choix. Et celui qui a fait soulever quelques sourcils a été de ne pas sélectionner la meilleure buteuse des deux dernières saisons de championnat, Mina Tanaka, au contraire de beaucoup de ses partenaires et notamment les jeunes Rikako Kobayashi, Riko Ueki et surtout Jun Endo en attaque, 59 ans à elles trois lors de la compétition. Il ne fait pourtant aucun doute que chacune de ces joueuses s'inscrit dans le futur de la sélection.
                                                  NB. Riko Ueki a déclaré forfait sur blessure et c'est Saori Takarada qui la remplace (les deux ont mis 5 buts à la dernière CM U20)

                                                  Équipe-type
                                                  Le Japon est adepte du turnover. Dans une organisation en 4-4-2 (ou 4-2-3-1), Ayaka Yamashita part avec une petite longueur d'avance dans les buts. En défense, Aya Sameshima et Risa Shimizu sur les côtés, Saki Kumagai épaulée de Nana Ichise ou Moeka Minami. Au milieu, l'association Hina Sugita/Rumi Utsugi peut être privilégiée au centre (Narumi Miura ou Mizuho Sakaguchi- qui revient de blessure- sont également des titulaires potentielles) avec Yui Hasegawa et Emi Nakajima dans les couloirs. En attaque, on pourra voir l'association Rikako Kobayashi/Kumi Yokoyama débuter, ou peut-être Mana Iwabuchi en soutien de Yuika Sugasawa. Les possibilités sont nombreuses...



                                                  Commentaires sur l’équipe
                                                  § Points forts :
                                                  talent, mélange jeunesse/expérience, collectif, technique, mental
                                                  § Points faibles : des difficultés entrevues face à des équipes physiques et rapides, peut-être un manque d'expérience chez certaines ?
                                                  § Joueuses clés : Aya Sameshima, Saki Kumagai, Emi Nakajima, Mana Iwabuchi, Rumi Utsugi...
                                                  § Infos à savoir sur le système de jeu : jeu court ou jeu long, le danger vient de partout

                                                  La joueuse à suivre
                                                  S'il faut n'en choisir qu'une... Mana Iwabuchi, un grand talent précoce à la carrière hachée par les blessures, mais qui semble enfin, à 26 ans, en pleine possession de ses moyens. Meilleure joueuse de la dernière Coupe d'Asie des nations, elle sera l'une des principales armes offensives (pourtant nombreuses) de la sélection.

                                                  Le sélectionneur
                                                  Asako Takakura est une ancienne internationale japonaise qui aura connu une longue carrière de joueuse, avant de se tourner vers le banc. Elle s'est fait une réputation auprès des sélections de jeunes, avec entre autres un titre mondial avec la sélection U17 en 2014. Elle est devenue en avril 2016 la première femme à entrainer la sélection A, prenant le relai de Norio Sasaki à la suite de l'échec lors du tournoi qualificatif pour les JO 2016 disputé le mois précédent, avec l'objectif de reconstruire pour les échéances mondiales à venir, à commencer par la Coupe du monde 2019. Elle a remporté au passage la Coupe d'Asie des nations 2018 qui servait de qualification pour le Mondial.


                                                  La préparation

                                                  2 juin 2019 : Espagne 1-1 (N)
                                                  9 avril 2019 : Allemagne 2-2 (N)
                                                  4 avril 2019 : France 1-3 (P)
                                                  6 mars 2019 : Angleterre 0-3 (P)
                                                  3 mars 2019 : Brésil 3-1 (G)
                                                  28 février 2019 : États-Unis 2-2 (N)


                                                  Faits et chiffres

                                                  Présente lors de chaque édition, le Japon a triomphé en 2011, devenant la quatrième équipe à remporter la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, après les États-Unis, la Norvège et l’Allemagne. Lors des deux derniers tournois, les Nippones ont atteint la finale, rencontrant à chaque fois les États-Unis.
                                                  Championne du monde, Ballon d’Or adidas et Soulier d’Or adidas en 2011, Homare Sawa est l’une des deux joueuses à avoir participé à six phases finales planétaires. La Japonaise, a débuté sur la scène mondiale en Suède en 1995 comme la Brésilienne Formiga, et tiré sa révérence il y a 4 ans au Canada.


                                                  L'avis de FOOTOFÉMININ

                                                  Face à l'Argentine, l'Écosse et l'Angleterre (dans l'ordre des matches), le Japon a l'opportunité de monter en puissance pour débuter la qualification. Le dernier match de groupe face à l'Angleterre, qui devrait logiquement décider de la première place du groupe, sera une des principales affiches de la phase de poules, entre deux équipes pouvant prétendre au titre mondial. Si le fait qu'il fut rare d'observer l'équipe au complet, cadres comprises, ces derniers temps, brouille un peu les pistes -tout comme certains résultats-, il ne fait aucun doute que le Japon a le potentiel pour retrouver les sommets mondiaux, d'autant plus que la compétition s'annonce plutôt ouverte. Mais l'on peut également que la compétition arrive un tout petit peu trop tôt pour le titre...

                                                  Coupe du Monde - Groupe D : Présentation du JAPON (18/24)

                                                  Lundi 10 Juin 2019
                                                  Charlotte Vincelot/Sébastien Duret

                                                  https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...24_a15881.html
                                                  2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                                  Commentaire


                                                  • Coupe du Monde - Groupe E : Présentation du CANADA (19/24)

                                                    Derrière les Etats-Unis, le Canada est une valeur sure de la zone CONCACAF. Une nation emmenée par Christine Sinclair qui sera à suivre.


                                                    LA FICHE GÉNÉRALE



                                                    Classement FIFA actuel :
                                                    5e
                                                    Meilleur classement FIFA : 4e (mars 2018)

                                                    Premier match de la sélection : 7 juin 1986 contre les Etats-Unis (0-6)
                                                    Plus large victoire : 21-0 contre Porto Rico (28 août 1998)
                                                    Plus large défaite : 1-9 contre les États-Unis (19 mai 1995 et 2 juin 2000), 1-9 contre la Norvège (19 juin 2001)

                                                    Programme de la sélection en Coupe du Monde
                                                    10 juin 2019 : Cameroun (Montpellier)
                                                    15 juin 2019 : Nouvelle-Zélande (Grenoble)
                                                    20 juin 2019 : Pays-Bas (Reims)


                                                    La sélection en Coupe du Monde

                                                    Participation en Coupe du Monde :
                                                    6
                                                    Participation aux éliminatoires : 7
                                                    Meilleur parcours en Coupe du Monde : 4e (2003)
                                                    Bilan général en Coupe du Monde : 23 matches, 12 défaites, 5 nuls, , 6 victoires, 30 buts pour, 49 buts contre
                                                    Plus large victoire : 4-0 contre le Ghana (2007)
                                                    Plus large défaite : 0-7 contre la Norvège (1995)
                                                    Joueuse la plus utilisée en Coupe du Monde : Christine Sinclair, 17 matchs (2003, 2007, 2011, 2015)
                                                    Meilleure buteuse en Coupe du Monde : Christine Sinclair, 9 buts (2003, 2007, 2011, 2015)


                                                    Qualifications

                                                    Coupe du Monde - Groupe E : Présentation du CANADA (19/24)

                                                    Le Canada a atteint la finale du tournoi de qualification pour la Coupe du monde, s'inclinant en finale contre les États-Unis. Auparavant, Christine Sinclair et ses coéquipières avaient remporté leur groupe avec trois victoires en trois matches contre la Jamaïque, Cuba et le Costa Rica. En demi-finale, elles avaient facilement disposé du Panama pour gagner leur ticket pour la France, avant donc de s'incliner en finale contre leur meilleur ennemi.

                                                    Date de qualification : 14 octobre 2018

                                                    Bilan des qualifications
                                                    5 matchs, 4 victoires, 1 défaite, 24 buts pour, 3 buts contre
                                                    Jamaïque (2-0), Cuba (12-0), Costa Rica (3-1), Panama (7-0), États-Unis (0-2)

                                                    Sélectionneur : Heiner-Møller (5)
                                                    Bilan joueuses/buteuses
                                                    G : Labbé (4), Sheridan (1)
                                                    D : Chapman (4), Zadorsky (5), Buchanan (3), Grosso (3), Regan (1), Agnew (2)
                                                    M : Quinn (5/2), Matheson (5/1), Lawrence (5), Schmidt (5), Fleming (4/1)
                                                    A : Rose (2/1), Huitema (3/4), Sinclair (5/4), Carle (1), Prince (4/3), Beckie (4/2), Leon (4/6)


                                                    Les joueuses pour la Coupe du Monde

                                                    La liste des 23

                                                    Les joueuses évoluent principalement aux États-Unis, en NWSL ou en université, et en Europe, dans différents championnats : France (4, Huitema incluse), Suède (3), Angleterre (2). Comme souvent, l'équipe est un mélange de joueuses (très) expérimentées et de jeunes joueuses prêtes à s'installer durablement.

                                                    Les absentes
                                                    Diana Matheson et Erin McLeod, plus de 300 sélections à elles deux, vont manquer la Coupe du monde sur blessure. Deux joueuses importantes et qui font (faisaient) partie intégrale de la sélection qu'elles côtoient toutes les deux depuis plus de quinze ans. Alors que l'équipe comprend un certain nombre de jeunes joueuses, leur expérience sur, et en dehors du terrain va se faire sentir.

                                                    Équipe-type
                                                    La composition la plus probable, en 4-3-3 : Stéphanie Labbé dans les buts, Kadeisha Buchanan et Shelina Zadorsky en défense centrale, avec Ashley Lawrence (qui peut être titulaire sur les deux côtés, à droite comme à gauche) et Allysha Chapman sur les côtés. Au milieu, un trio Desiree Scott, Jessie Fleming, Sophie Schmidt tient la route, avec un trio en attaque composé de Christine Sinclair, Janine Beckie et Nichelle Prince.



                                                    Commentaires sur l’équipe
                                                    § Points forts :
                                                    défense, organisation
                                                    § Points faibles : manque de profondeur de banc, manque d'idées parfois
                                                    § Joueuses clés : Kadeisha Buchanan, Ashley Lawrence, le trio du milieu de terrain, Christine Sinclair
                                                    § Infos à savoir sur le système de jeu : l'équipe propose un mélange de puissance et de vitesse à certains postes, et peut attaquer aussi bien dans l'axe que par les côtés.

                                                    La joueuse à suivre
                                                    Christine Sinclair peut devenir la meilleure buteuse de l'histoire en sélection lors de la Coupe du monde, mais aussi toutes sélections confondues. Véritable légende, l'attaquante qui fêtera ses 36 ans pendant la compétition continue à être un vrai exemple pour ses coéquipières.

                                                    Le sélectionneur
                                                    Le Danois Kenneth Heiner-Møller, ancien attaquant, a commencé sa carrière de coach du côté de Brøndby, avant de prendre en main la sélection danoise entre 2006 et 2013, arrêtant après avoir atteint la demi-finale de l'Euro 2013. Adjoint de John Herdman, sélectionneur du Canada, depuis 2015, il lui a succédé quand celui-ci a pris la tête de la sélection masculine, début 2018. Pour sa première compétition avec la sélection, Heiner-Møller et le Canada se sont qualifiés pour la Coupe du monde.


                                                    La préparation

                                                    24 mai 2019 : Espagne 0-0 (N)
                                                    18 mai 2019 : Mexique 3-0 (G)
                                                    8 avril 2019 : Nigeria 2-1 (G)
                                                    5 avril 2019 : Angleterre 1-0 (G)
                                                    6 mars 2019 : Suède 0-0 tab 6-5 (N)
                                                    1er mars 2019 : Écosse 1-0 (G)
                                                    27 février 2019 : Islande 0-0 (N)
                                                    22 janvier 2019 : Norvège 1-0 (G)
                                                    17 janvier 2019 : Suisse 0-0 (N) Non FIFA


                                                    Faits et chiffres

                                                    Seulement absent de l’édition inaugurale, le Canada s’est qualifié pour sa septième Coupe du Monde Féminine de la FIFA consécutive. Son meilleur résultat est une quatrième place obtenue en 2003.
                                                    Christine Sinclair fait partie des neuf joueuses ayant marqué lors de quatre phases finales de Coupe du Monde.


                                                    L'avis de FOOTOFÉMININ

                                                    La qualification pour les huitièmes de finale est le premier objectif. Le Canada pourra monter en puissance, en affrontant d'abord le Cameroun, puis la Nouvelle-Zélande, et enfin les Pays-Bas, son concurrent pour la première place du groupe. La défense canadienne peut se montrer très solide, ce qui peut ensuite faire la différence lors des matches à élimination directe. Mais il faudra que l'attaque se mettre au niveau pour rejoindre les quarts de finale, et pourquoi pas le dernier carré, 16 ans après sa 4e place.

                                                    Coupe du Monde - Groupe E : Présentation du CANADA (19/24)

                                                    Lundi 10 Juin 2019
                                                    Charlotte Vincelot/Sébastien Duret

                                                    https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...24_a15882.html
                                                    2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X