Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Coupe du Monde 2019

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Rem56
    a crée une discussion Coupe du Monde 2019

    Coupe du Monde 2019




    Phase de groupes

    Groupe A



    1. France 6 pts (+5) / 6-1
    2. Norvège 3 pts (+2) / 4-2
    3. Nigeria 3 pts (-1) / 2-3
    4. Corée du Sud 0 pt (-6) / 0-6

    7 et 8 juin
    France 4 - 0 Corée du Sud
    Norvège 3 - 0 Nigeria

    12 juin
    Nigeria 2 - 0 Corée du Sud
    France 2 - 1 Norvège

    17 juin
    Nigeria - France
    Corée du Sud - Norvège



    Groupe B



    1. Allemagne 6 pts (+2) / 2-0
    2. Espagne 3 pts (+1) / 3-2
    3. Chine 3 pts (0) / 1-1
    4. Afrique du Sud 0 pt (-3) / 1-4

    8 juin
    Allemagne 1 - 0 Chine
    Espagne 3 - 1 Afrique du Sud

    12 et 13 juin
    Allemagne 1 - 0 Espagne
    Afrique du Sud 0 - 1 Chine

    17 juin
    Chine - Espagne
    Afrique du Sud - Allemagne



    Groupe C



    1. Italie 6 pts (+6) / 7-1
    2. Brésil 3 pts (+2) / 5-3
    3. Australie 3 pts (0) / 4-4
    4. Jamaïque 0 pt (-8) / 0-8

    9 juin
    Australie 1 - 2 Italie
    Brésil 3 - 0 Jamaïque

    13 et 14 juin
    Australie 3 - 2 Brésil
    Jamaïque 0 - 5 Italie

    18 juin
    Jamaïque - Australie
    Italie - Brésil



    Groupe D



    1. Angleterre 6 pts (+2) / 3-1
    2. Japon 4 pts (+1) / 2-1
    3. Argentine 1 pt (-1) / 0-1
    4. Écosse 0 pt (-2) / 2-4

    9 et 10 juin
    Angleterre 2 - 1 Écosse
    Argentine 0 - 0 Japon

    14 juin
    Japon 2 - 1 Écosse
    Angleterre 1 - 0 Argentine

    19 juin
    Japon - Angleterre
    Écosse - Argentine



    Groupe E



    1. Pays-Bas 6 pts (+3) / 4-1
    2. Canada 6 pts (+3) / 3-0

    3. Cameroun 0 pt (-3) / 1-4
    4. Nouvelle-Zélande 0 pt (-3) / 0-3

    10 et 11 juin
    Canada 1 - 0 Cameroun
    Nouvelle-Zélande 0 - 1 Pays-Bas

    15 juin
    Pays-Bas 3 - 1 Cameroun
    Canada 2 - 0 Nouvelle-Zélande

    20 juin
    Cameroun - Nouvelle-Zélande
    Pays-Bas - Canada



    Groupe F



    1. États-Unis 3 pts (+13) / 13-0
    2. Suède 3 pts (+2) / 2-0
    3. Chili 0 pt (-2) / 0-2
    4. Thaïlande 0 pt (-13) / 0-13

    11 juin
    Chili 0 - 2 Suède
    États-Unis 13 - 0 Thaïlande

    16 juin
    Suède - Thaïlande
    États-Unis - Chili


    20 juin
    Suède - États-Unis
    Thaïlande - Chili



    Huitièmes de finale

    22 juin
    1er Groupe B - 3ème Groupe A, C ou DM38
    2ème Groupe A - 2ème Groupe CM37

    23 juin
    1er Groupe D - 3ème Groupe B, E ou FM39
    1er Groupe A - 3ème Groupe C, D ou EM40

    24 juin
    2ème Groupe B - 1er Groupe FM41
    2ème Groupe F - 2ème Groupe EM42

    25 juin
    1er Groupe C - 3ème Groupe A, B ou FM43
    1er Groupe E - 2ème Groupe DM44


    Quarts de finale

    27 juin
    Vainqueur M37 - Vainqueur M39DF1

    28 juin
    Vainqueur M40 - Vainqueur M41DF2

    29 juin
    Vainqueur M43 - Vainqueur M44DF3
    Vainqueur M38 - Vainqueur M42DF4


    Demi-finales

    2 juillet
    Vainqueur DF1 - Vainqueur DF2F1

    3 juillet
    Vainqueur DF3 - Vainqueur DF4F2


    Match pour la troisième place

    6 juillet
    Perdant F1 - Perdant F2


    Finale

    7 juillet
    Vainqueur F1 - Vainqueur F2
    Dernière modification par Rem56, Aujourd'hui, 01h26.

  • Rem56
    a répondu
    Résultats du jour :

    Pays-Bas 3 - 1 Cameroun
    1 - 0 : Vivianne Miedema 41'
    1 - 1 : Gabrielle Aboudi Onguene 43'
    2 - 1 : Dominique Bloodworth 48'
    3 - 1 : Vivianne Miedema 85'



    Canada 2 - 0 Nouvelle-Zélande
    1 - 0 : Jessie Fleming 48'
    2 - 0 : Nichelle Prince 79'

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Coupe du Monde - Groupe E : Le CANADA qualifié pour les huitièmes

    Après sa victoire face au Cameroun lors de la première journée, le Canada s'est imposé face à la Nouvelle-Zélande 2-0 avec des buts de Jessie Fleming et Nichelle Prince en seconde période, afin d'obtenir sa qualification pour les huitièmes de finale.

    Le Canada sera en huitième (photo FIFA.com)
    Le Canada sera en huitième (photo FIFA.com)



    Après la deuxième victoire en deux matches des Pays-Bas plus tôt dans la journée, le Canada avait l'occasion de se qualifier lui aussi pour les huitièmes de finale. Et face à la Nouvelle-Zélande, qui avait fait bonne figure face aux Néerlandaises lors de la première journée avant de céder dans les arrêts de jeu, les Canadiennes montraient un visage offensif dès le début de la rencontre. Janine Beckie notamment était régulièrement impliquée sur les offensives de son équipe, que ce soit à la finition (tête pas assez appuyée 10', centre-tir qui terminait sa course dans le petit filet 11', frappe contrée 14'), mais la meilleure occasion en début de rencontre était à mettre à l'actif de Christine Sinclair, qui trouvait la barre transversale d'Erin Nayler (17').

    Domination canadienne, pas de but

    Sinclair n'a pas marqué ce soir (photo FIFA.com)
    Sinclair n'a pas marqué ce soir (photo FIFA.com)


    La domination canadienne était indéniable, mais l'attaque canadienne, peu prolifique de façon générale, se heurtait à la défense néo-zélandaise qui avait fait ses preuves lors de la première journée, malgré la sortie de CJ Bott, très en vue face aux Pays-Bas, sur blessure avant la vingtième minute de jeu. Beckie ne trouvait pas le cadre sur une situation canadienne (28'), Sinclair était contrée (32'), et le Canada se montrait trop maladroit pour prendre à revers la défense des Football Ferns. La Nouvelle-Zélande se montrait elle inoffensive, et la défense canadienne était bien présente sur les sorties de balles de son adversaire. Stéphanie Labbé enlevait le ballon de devant son but sur un centre de Betsy Hassett, et Olivia Chance qui le récupérait ne trouvait pas le cadre sur la frappe qu'elle déclenchait (38'). A la pause, les deux équipes étaient dos à dos sans avoir marqué de but malgré une nette domination canadienne. Une seule vraie occasion à relever, la tête de Sinclair sur la transversale.

    Jessie Fleming, le but de la victoire

    La deuxième période avait à peine débuté que le Canada débloquait la rencontre avec l'ouverture du score de Jessie Fleming, parfaitement servie sur Nichelle Prince qui avait été servie par un long ballon dans son couloir gauche (47'). Ce but semblait donner encore plus d'allant au Canada, qui accentuait sa domination. Sinclair manquait une nouvelle grosse occasion sur un service depuis le côté gauche de Shelina Zadorsky, le ballon fuyant le cadre (50'). Idem juste avant l'heure de jeu avec Prince qui manquait le cadre sur un service de Beckie, toujours depuis le côté gauche, où Annalie Longo était en difficulté (59').

    Prince était très présente au cours de la seconde période, et se montrait souvent dans les bons coups. Une frappe plein axe captée par Erin Nayler (66'), puis une tête, qui obligeait la gardienne néo-zélandaise à bien se détendre et repousser le ballon en corner (75'). Elle était ensuite récompensée de ses efforts par un but à un peu plus de dix minutes de la fin de la rencontre, suite à une tête sur le poteau de Sinclair qui voyait le ballon lui revenir dessus, seule face au but vide (79'). Le Canada ne relâchait pas ses efforts jusqu'à la fin de la rencontre, se montrant dangereux jusqu'aux dernières minutes de la partie alors que la Nouvelle-Zélande éprouvait les pires difficultés à quitter sa moitié de terrain, se montrant tout de même dangereux sur une tête de Rosie White dans les arrêts de jeu (90+3'). Le Canada s'imposait logiquement 2-0 pour valider sa qualification pour les huitièmes de finale et disputera la première place du groupe aux Pays-Bas lors de la dernière journée. La Nouvelle-Zélande n'a elle pas su offrir la même résistance que face aux Néerlandaises lors de la première journée et tentera d'obtenir une première victoire en Coupe du monde face au Cameroun.


    La joueuse du match : Nichelle Prince

    Une passe décisive, un but, et une grosse activité notamment en seconde période. Elle a été un danger permanent pour l'arrière-garde néo-zélandaise, avant de quitter la pelouse pour les dernières minutes de la partie.


    Le fait du match

    L'ouverture du score de Jessie Fleming dès le début de la seconde période (sur une attaque rapide et rondement menée (47'). Elle a débloqué un match fermé et accentué l'emprise du Canada sur la rencontre.


    Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Groupe E - Deuxième journée
    Samedi 15 juin 2019
    - 21h00
    CANADA - NOUVELLE-ZÉLANDE : 2-0 (0-0)
    Grenoble (Stade des Alpes)
    Temps nuageux (19°C) - Terrain excellent
    Arbitres : Yoshimi Yamashita (Japon) assistée de Naomi Teshirogi (Japon) et Makoto Bozono (Japon). Arbitres réservistes : Kate Jacewicz (Australie), Sanja Rodak (Croatie). Arbitres VAR : José Maria Sanchez (Espagne) assisté de Kathryn Nesbitt (USA) et Pawel Gil (Pologne)

    Buts :
    1-0 Jessie FLEMING 48'
    (Lancée en profondeur, Prince sur le côté gauche déborde et vient servir en retrait Fleming qui ouvre son pied droit à 8 m pour placer le ballon dans le petit filet opposé)
    2-0 Nichelle PRINCE 79' (Fleming décale sur Lawrence à droite qui délivre un centre pour la reprise de la tête de Sinclair au second poteau. Le ballon est repoussé par le poteau et revient dans l'axe où Prince tend la jambe droite devant Erceg pour marquer plein axe)

    Aucun avertissement

    Canada : 1-Stephanie Labbé ; 8-Jayde Riviere (2-Allysha Chapman 75'), 3-Kadeisha Buchanan, 4-Shelina Zadorsky, 10-Ashley Lawrence ; 15-Nichelle Prince (19-Adriana Leon 84'), 11-Desiree Scott, 13-Sophie Schmidt, 16-Janine Beckie (5-Rebecca Quinn 83') ; 12-Christine Sinclair (cap.), 17-Jessie Fleming. Entr.: Kenneth Heiner-Møller
    Non utilisées : 18-Kailen Sheridan, 21-Sabrina D'Angelo, 6-Deanne Rose, 7-Julia Grosso, 9-Jordyn Huitema, 14-Gabrielle Carle, 20-Shannon Woeller, 22-Lindsay Agnew, 23-Jenna Hellstrom
    Nouvelle-Zélande : 1-Erin Nayler ; 4-C.J. Bott (10-Annalie Longo 18'), 6-Rebekah Stott, 8-Abby Erceg, 7-Ali Riley (cap.) ; 22-Olivia Chance, 2-Ria Percival, 14-Katie Bowen, 12-Betsy Hassett (9-Emma Kete 85') ; 11-Sarah Gregorius (3-Anna Green 62'), 13-Rosie White. Entr.: Tom Sermanni
    Non utilisées : 21-Victoria Esson, 23-Nadia Olla, 5-Nicole Stratford, 15-Sarah Morton, 16-Katie Duncan, 17-Hannah Wilkinson, 18-Stephanie Skilton, 19-Paige Satchell, 20-Daisy Cleverley

    Dimanche 16 Juin 2019
    Charlotte Vincelot

    https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...es_a15931.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Coupe du Monde - Groupe E : PAYS-BAS - CAMEROUN : les réactions

    Retrouvez les réactions des sélectionneurs, et des joueuses néerlandaises Miedema, Martens, Spitse et Groenen


    Alain Djeumfa (entraîneur du Cameroun) : "Il nous a manqué beaucoup de choses aujourd’hui"


    Alain Djeumfa (photo Frédérique Grando/FOF)


    « Il nous a manqué beaucoup de choses aujourd’hui. Tout d’abord, on a été désavantagé par l’organisation, avec ce match à Valenciennes à quelques heures de route seulement des Pays-Bas. Les Néerlandais avaient toutes les places dans le stade. Ensuite, sur le terrain, je suis satisfait de notre performance sur le plan du jeu, aussi bien dans l’organisation que dans l’envie. Les deux équipes ont pratiqué du jeu. On a fait jeu égal par moment face à la meilleure équipe d’Europe. Mais certaines de nos actions ont été bloquées. C’est dommage mais on doit passer au prochain match ».
    Sur la manière d’aborder les Pays-Bas : « Chaque équipe a ses forces et son style de jeu. Le Canada et les Pays-Bas ont un style de jeu différents, il a fallu s’adapter à une autre manière de jouer. On a tenté d’amener notre tactique pour faire quelque chose ».
    Sur Enganamouit : « Je n’ai pas trouvé qu’elle était à court de compétition. Elle a apporté ce que j’attendais d’elle et on continue de compter dessus pour la suite ».
    Sur le troisième match : « Maintenant, on doit viser la place de meilleur troisième, rester calme et remporter le dernier match. Il va falloir faire quelques changements dans la composition pour sortir un gros match face à la Nouvelle-Zélande ».

    Raissa Feudjio (milieu du Cameroun) : "L’arbitrage n’a pas été terrible"


    Raïssa Feudjio (photo Eric Baledent/FOF)


    « On est très contentes du travail qui a été réalisé aujourd’hui. Nous sommes revenues au score même si on prend deux buts sur des erreurs négligeables. L’arbitrage n’a pas été terrible également ce soir, penchant complètement du côté des Pays-Bas. Il nous reste un troisième match à jouer maintenant. On va tout donner pour finir parmi les meilleurs troisièmes.

    Sarina Wiegman (entraîneure des Pays-Bas) : "C’était un match très émotionnel"


    Sarina Wiegman (photo Eric Baledent/FOF)


    « C’était un match très émotionnel mais nous devions rester concentrer sur notre football. Nous en avons parlé durant la pause mais on devait continuer à développer notre jeu, ce qu’on a su faire en seconde période.
    Dans certaines phases, nous avons plus dominé. Mais nous avons éprouvé quelques difficultés. Vers la fin de la première période, nous nous sommes désorganisées, en souffrant notamment sur les longs ballons. Mais en seconde période, on a su se donner de l’air en marquant à deux reprises.
    Pendant la première période, nous n’utilisions pas l’espace de la meilleure manière. Il ne faut pas nécessairement courir quand on a le ballon. C’est à ce dernier d’avancer pour permettre à l’équipe d’attaquer ».
    Sur le match face au Canada : « Nous pouvons battre le Canada mais nous devons jouer de la meilleure des manières, surtout défensivement. Il ne faut pas laisser un match ouvert ou une chance au Canada. Nous espérons pouvoir maintenir notre niveau pour le reste de la compétition. Le Canada est plus structuré dans sa manière de jouer contrairement au Cameroun. C’est plus imprévisible, nous n’avons pas l’habitude de jouer face à ce type d’équipes. Nous avons eu du mal sur les longs ballons. Mais le match sera différent jeudi prochain ».
    Sur le record de Miedema : « Je suis heureuse pour Viviane qu’elle batte ce record. C’est une bonne chance qu’elle vise toujours plus de record ».
    Sur la suite du tournoi : « Nous sommes qualifiées en huitièmes de finale. Mais il m’ait impossible de vous dire quel serait le meilleur adversaire pour nous. L’Angleterre, le Japon, la Suède ? C’est difficile et dangereux de faire ce genre de prédiction. Chacun de ces adversaires est compliqué. Il faudra jouer de la meilleure manière possible, qu’importe l’équipe en face ».

    Viviane Miedema (attaquante des Pays-Bas) : "Je vais fêter cette victoire avec l’équipe"


    Sherida Spitse (photo Frédérique Grando/FOF)


    « Il y a eu plusieurs réflexions dans l’équipe après le premier match. Nous avons revu le match pour nous améliorer même si j’étais satisfaite de ma performance comme aujourd’hui. Avec six points, on peut maintenant voir les huitièmes de finale. Je suis heureuse de pouvoir aider l’équipe en marquant.
    Je vais fêter cette victoire avec l’équipe. Nous sommes heureuses de ce résultat. Il y a eu de la pression jusqu’à présent mais il faut rester concentrer pour finir devant le Canada. On va avoir un peu de repos pour voir la famille avant de revenir déterminées ».
    Sur le fait qu’elle ne célébrait pas autant ses buts avant : « Il y a quelques années, je pensais que c’était important de ne pas trop fêter les buts par respect pour l’équipe adverse. Mais on est en Coupe du monde, on a le droit de se lâcher un peu plus. Mais la prochaine fois, il n’y aura plus de gymnastique sur le terrain (rires) ».
    Sur les records à battre : « Je ne sais pas quand je m’arrêterais. Mais tant que je jouerais, je continuerai d’accumuler au maximum les buts. Plus de 180 buts en sélection nationale, c’est exceptionnel et je ferais tout pour faire partie de ces joueuses ».

    Lieke Martens (attaquante des Pays-Bas) : "On avait vraiment l’impression de jouer à la maison"
    « Non ce n’était pas un match frustrant, le plus important c’est de gagner. Bien sûr, on pouvait faire mieux certaines choses et on analysera le match plus tard pour voir ce que l’on peut améliorer. La situation est bien sur différente par rapport à l’Euro, les autres équipes savent comment nous jouons et nous devons nous adapter. On avait vraiment l’impression de jouer à la maison, c’était vraiment bien d’avoir autant de supporters ici »

    Sherida Spitse (milieu des Pays-Bas) : "On n’a pas d’objectif pour le tournoi"
    « Je pense que nous avons bien joué, on a contrôlé le match pendant la majorité du temps. C’est toujours important de jouer contre ce genre d’équipe. elles sont très physiques, très rapide, elles sont bien préparées au combat physique. Nous étions obligées de jouer de manière plus rapide et on a réussi à le faire plusieurs fois. On n’a pas d’objectif pour le tournoi, on regarde match après match. Après deux matchs nous avons six points et nous en sommes très contentes. »

    Jackie Groenen (milieu des Pays-Bas) : "J'ai pris des coups en un peu partout"
    « C’était un bon match, un match difficile, elles jouaient très physiques, j’ai pris des coups en un peu partout. On savait aussi qu’en deuxième mi-temps, elles allaient baisser de pied et qu’on pourrait donc trouver des ouvertures, et je pense qu’on l’a très bien fait. On a adapté notre jeu, il fallait jouer de manier plus rapide et passer le ballon avant qu’elles arrivent sur nous en situation de un contre un. On savait que même après l’égalisation, elles ne pourraient pas tenir le même rythme sur le match entier. Le Canada est l’une des meilleures équipes du monde et nous savons que ça va être un match difficile mais intéressant. »

    Dimanche 16 Juin 2019
    Daniel Marques/Sylvain Jamet

    https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...ns_a15930.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Coupe du Monde - Groupe E : les PAYS-BAS au rendez-vous

    Disputée dans un stade à guichets fermés, acquis à la cause des Oranje, les Néerlandaises se sont imposées 2 buts à 1 face au Cameroun. Une victoire qui leur ouvre les portes des huitièmes.

    La tête de Miedema sur le 1-0 (photo Eric Baledent/FOF)
    La tête de Miedema sur le 1-0 (photo Eric Baledent/FOF)



    Rapidement les joueuses de Sarina Wiegman-Glotzbach se portaient vers l'avant. La pression sur le but camerounais n'allait cependant pas se concrétiser rapidement. Si Ngo Ndom ne rassurait pas nécessairement ses partenaires de la défense des Lionnes, ces dernières se montraient solides. Difficile vainqueur lors du premier match, les Pays-Bas affichaient encore beaucoup de déchets techniques. Une domination stérile qui mettait en confiance les Camerounaises et Onguene manquait cependant le cadre (22e) alors qu'Enganamouit tentait sa chance de loin qui aurait pu surprendre van Veenendaal.

    Les Camerounaises répondent aussitôt aux Néerlandaises

    Coupe du Monde - Groupe E : les PAYS-BAS au rendez-vous

    Le premier bon mouvement offensif des Oranje s'avérait payant. Une diagonale du milieu de terrain pour trouver van de Sanden à droite qui jouait en une-deux avec Groenen et la Lyonnaise délivrait un centre pour la reprise de la tête de Miedema. L'attaquante néerlandaise inscrivait son 59e but en sélection, faisant tomber le record de Manon Malis (1-0, 41'). Les Camerounaises auraient pu se montrer abattues mais moins de deux minutes suffisaient pour égaliser. La défense centrale néerlandaise était prise de vitesse par Onguene lancée par Feudjio. A la limite du hors-jeu, elle se déjouait de la gardienne sortie tardivement pour redresser le ballon dans le but vide (1-1, 43').

    Doublé de Miedema

    Martens face Ã* Meffometou (photo Eric Baledent/FOF)
    Martens face à Meffometou (photo Eric Baledent/FOF)


    Rentrées aux vestiaires sur un score de parité, les deux équipes n'allaient pas rester longtemps à égalité. Un coup franc joué à deux avec Groenen qui partait seule sur la droite et délivrait un centre vers Bloodworth. Reprise manquée dans un premier temps mais Abam remettait le ballon en jeu et Bloodworth concluait du gauche à bout portant (2-1, 48'). Si Akaba sur un centre de Onguene plaçait une reprise sortie par Spitse (81e), les Camerounaises baissaient de rythme et la souffrance physique allait profiter aux Néerlandaises. Le troisième but inscrit par Miedema les mettait à l'abri. C'est Miedema qui signait le doublé, lancée par Beerensteyn, elle venait finir seul le travail entre les jambes de Johnson (3-1, 85').

    Une victoire synonyme de qualification pour les huitièmes de finale et pour la première fois après leur participation à la Coupe du Monde 2015, les Pays-Bas ont inscrit plus d'un but dans un match de Coupe du Monde.


    La joueuse du match : Vivianne Miedema

    Auteure d'un doublé, l'attaque néerlandaise a marqué l'histoire de la sélection en portant le record à 60 buts en équipe nationale, à seulement 22 ans. Un coup de tête parfaitement ajustée, et une frappe puissante au terme d'une action individuelle


    Le fait du match : la vague orange

    Acquis à la cause néerlandaise, ils étaient près de 15 000 à s'être déplacé à Valenciennes ce samedi pour soutenir leur sélection nationale qui leur a bien rendu avec cette plus large victoire en Coupe du Monde


    Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Groupe E - Deuxième journée
    Samedi 15 juin 2019
    - 15h00
    PAYS-BAS - CAMEROUN : 3-1 (1-1)
    Valenciennes (Stade du Hainaut)
    Temps ensoleillé (21°C) - Terrain excellent
    Spectateurs : 22 423
    Arbitres : Casey Reibelt (Australie) assistée de Lee Seul Gi (Corée du Sud) et Maiko Hagio (Japon). Arbitres réservistes : Ekaterina Koroleva (USA), Maria Sukenikova (Slovaquie). Arbitres VAR : Paolo Valeri (Italie) assisté de Mauro Vigliano (Argentine) et Mayte Chavez (Mexique)

    Buts :
    1-0 Vivianne MIEDEMA 41'
    (Diagonale du milieu pour van de Sanden côté droit qui joue un une-deux avec Groenen, et le centre est repris de la tête par Miedema aux 6 m)
    1-1 Gabrielle ABOUDI ONGUENE 43' (Remise de Enganamouit, longue ouverture de Feudjio, Aboudi Onguene devance la sortie de Van Veenendaal en poussant le ballon de la tête, avant de conclure du gauche à l'angle des 5,5m)
    2-1 Dominique BLOODWORTH 48' (Sur un coup franc côté droit à 30 m de Spitse, Groene s'échappe seule à droite jusqu'à la ligne de but pour adresser un bon centre vers Bloodworth qui manque le ballon mais Abam remet le ballon en jeu du tibia. Bloodworth en profite pour reprend du gauche à bout portant)
    3-1 Vivianne MIEDEMA 85' (Beerensteyn sert vers Miedema à 25 m qui vient s'avancer côté gauche de la surface, fixe Johnson et fusille Ngom d'une frappe du droit qui passe entre les jambes de la défenseure)

    Avertissements : Christine Manie 14', Geneviève Ngo Mbeleck 37', Raïssa Feudjio 68' pour le Cameroun

    Pays-Bas : 1-Sari van Veenendaal (cap.) ; 2-Desiree Van Lunteren, 20-Dominique Bloodworth, 6-Anouk Dekker, 5-Kika Van Es (4-Merel van Dongen 86') ; 8-Sherida Spitse, 10-Danielle van de Donk (19-Jill Roord 71'), 14-Jackie Groenen ; 7-Shanice van de Sanden (21-Lineth Beerensteyn 66'), 9-Vivianne Miedema, 11-Lieke Martens. Entr.: Sarina Wiegman-Glotzbach
    Non utilisées : 16-Lize Kop, 23-Loes Geurts, 12-Victoria Pelova, 13-Renate Jansen, 15-Inessa Kaagman, 17-Ellen Jansen, 18-Danique Kerkdijk, 22-Liza van der Most
    Cameroun : 1-Annette Ngo Ndom ; 8-Raïssa Feudjio, 4-Yvonne Leuko Chibosso, 2-Christine Manie (cap.), 6-Estelle Johnson, 12-Claudine Falonne Meffometou Tcheno ; 22-Michaela Abam (3-Ajara Nchout 60'), 10-Jeannette Grace Yango Ngock, 20-Genevieve Ngo Mbeleck (13-Charlène Meyong 66'), 7-Gabrielle Aboudi Onguene ; 17-Gaelle Enganamouit (18-Henriette Akaba 75'). Entr.: Alain Djeumfa
    Non utilisées : 16-Isabelle Mambingo Mambingo, 23-Marthe Ongmahan, 5-Augustine Ejangue, 9-Madeleine Michèle Ngono Mani, 11-Marie-Aurelle Awona, 14-Therese Ninon Abena, 15-Ysis Sonkeng, 19-Marlyse Ngo Ndoumbouk, 21-Alexandra Takounda

    Coupe du Monde - Groupe E : les PAYS-BAS au rendez-vous

    photo Frédérique Grando/FOF
    photo Frédérique Grando/FOF

    Dimanche 16 Juin 2019
    Sebastien Duret

    https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...us_a15929.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Coupe du Monde - Groupe D : Les réactions d’ANGLETERRE - ARGENTINE

    Les sélectionneurs Phil Neville et Carlos Borrello ainsi que Beth Mead et Vanina Correa ont réagi à l'issue de la rencontre.


    Phil Neville (entraîneur de l’Angleterre) : "On a vu une performance exceptionnelle de Correa"

    (photo FIFA.com)
    (photo FIFA.com)


    « Nous nous attendions à un match difficile. J’admire cette équipe argentine avec beaucoup d’opposition. Elles se sont battues jusqu’au bout. On a tenu à garder notre discipline et éviter de prendre des cartons bêtement. Mes joueuses sont restées concentrer et je suis fier d’elles aujourd’hui ».
    Sur Jodie Taylor : « Jodie est une joueuse très importante, surtout dans les grands matchs. C’est important d’avoir des joueuses comme elles. Je lui ai dit avant le match qu’elle devait marquer. Elle a eu une très bonne attitude. On voulait la récompenser en la titularisant aujourd’hui. On n’avait pas forcément profité du talent de Jodie jusqu’à présent ».
    Sur la suite du tournoi : « Nous voulons garder la même équipe pour la suite, même si l’on a effectué des changements aujourd’hui. Il y a des joueuses que l’on veut préserver pour les huitièmes. On a des joueuses assez fortes pour faire face au Japon. Nous savons que c’est une des équipes les plus fortes de ce tournoi ».
    Sur la rencontre : « Nous avons demandé aux joueuses de jouer avec passion et intensité comme face à l’Écosse. Je tiens d’ailleurs à dire que les gardiennes reçoivent souvent des critiques dans le monde du football. On a vu aujourd’hui une performance exceptionnelle de la part de Correa ».

    Betty Mead (attaquante de l’Angleterre) : "Nous allons dans la bonne direction"
    « Je suis heureuse d’avoir pu contribuer à la victoire de l’équipe ce soir. Avec Jodie (Taylor), nous avons beaucoup travailler ce type de situation. Nous avons pratiqué un très bon football, impressionnant même par moments. Il nous manquait ce dernier geste devant le but. Mais nous avons préservé jusqu’au bout. C’est ce qui nous a permis de gagner ce soir. Nous allons dans la bonne direction ».

    Carlos Borrello (entraîneur de l’Argentine) : "En ouvrant le jeu, on risquait de le payer"

    (photo FIFA.com)
    (photo FIFA.com)


    « Nous avons joué contre une équipe très forte physiquement. Il fallait les attendre et contrer. Le but arrive après une attaque de notre part. On savait qu’en ouvrant le jeu, on risquait de le payer. C’est ce qu’il s’est produit ».
    Sur l’écart entre les deux nations : « Il faut être conscient d’où se trouve l’Argentine et l’Angleterre aujourd’hui. Jouer l’attaque face aux Anglaises, c’était de la folie. C’est quand on a laissé un espace libre en attaquant qu’elles ont pu marquer. On devait rechercher un résultat aujourd’hui. Il faut que l’on travaille aussi l’aspect physique dans notre équipe, car c’est là que s’est fait la différence ».
    Sur le style de l’Angleterre : « J’ai déjà dit que le Japon et l’Angleterre étaient deux équipes différentes. L’Angleterre est très verticale et joue beaucoup dans les airs. Pour arriver au même niveau qu’elles, on a besoin de temps. La taille, le physique, il y a énormément de détails qui font la différence avec elles ».
    Sur les chances des Anglaises pour le titre : « L’Angleterre est sûrement une candidate au titre. Il y en a plusieurs avec les États-Unis, la France ou l’Allemagne mais les Anglaises font parties des favorites, il n’y a aucun doute ».

    Vanina Correa (gardienne de l’Argentine) : "On ne devrait pas autant critiquer les gardiennes"
    « Je vois les choses d’une autre manière aujourd’hui. Sur le match, en dehors du penalty que je sors, je me sens triste. Cette défaite complique notre qualification. Il faudra faire un gros match face à l’Écosse ».
    Sur les gardiennes : « Nous commettons peut-être plus d’erreurs nous les gardiennes de football féminin. Mais de nos jours, nous avons une meilleure préparation. Mais je pense que l’on ne devrait pas autant critiquer les gardiennes. Tout le monde fait des erreurs. C’est juste que quand nous on la fait, cela coûte un but ».

    Samedi 15 Juin 2019
    Daniel Marques

    https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...NE_a15928.html

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    CJP qui n'arrête pas de dire que le Canada n’est pas spectaculaire. Je pense le contraire, ça joue juste, en mouvement, ça combine beaucoup, ça varie le jeu, bref, c’est spectaculaire.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    But un peu heureux du canada avec une tête de Sinclair renvoyé par le poteau dans l’axe sur une autre Canadienne qui n’a plis qu’a poussé au fond.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Bon bah elles commencent de la meilleurs des façons la 2ème période en marquant puis en se procurant une enorme occasion du 2-0.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    1er mi temps nettement dominé par les Canadiennes avec notamment une grosse occasion, mais les NZ ont aussi eu leur grosse occasion. Si le Canada n’arrive pas a marquer elles pourraient se faire piéger.

    Laisser un commentaire:


  • -Msila28
    a répondu
    Le match Pays-Bas (F) – Cameroun (F) est vraiment pas mal ! surpris par le niveau du Cameroun, ça joue super bien. Dommage, elles se font avoir sur un contre en voulant revenir au score pour un 2-2

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Contre l’Argentine je crois que ce serait pire, c’est typiquement le genre d’equipe qu’on sait pas jouer, toutes en défense et une bonne gardienne. Mais heureusement, grâce a la victoire Anglaise, je ne pense pas qu’elles puissent finir meilleurs 3ème car je les vois pas gagner leur match contre l’Ecosse.

    Sinon je viens de mettre le match des PB et de voir le but du 3-1 dans un stade entièrement orange.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    J'avais pas fait gaffe mais on est officiellement qualifié depuis jeudi je crois.

    Vu que la Chine et l'Espagne s'affrontent, le 3ème du groupe B sera nécessairement derrière nous, tout comme le 3ème du groupe D (Japon ou Argentine). On est donc dans les 16 !!! 1ère étape franchie sans sourciller.

    Maintenant va falloir penser au 1/8ème, on peut aligner les coiffeuses contre le Nigéria, mais si on ne perd pas, on terminer à la 1ère place et on affrontera le 3ème de la poule C ou D ou E.
    Encore cette usine à gaz des meilleurs 3èmes comme à l'euro bon si c'est le 3ème de la poule C, on peut tomber direct contre le Brésil tout de même, si les brésiliennes battent l'Italie ou sinon peut être le 3ème du groupe D (Argentine ? Japon ?) donc potentiellement déjà un bon morceau, Brésil ou Japon en 1/8èmes puis USA ce serait pas un cadeau

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Envoyé par tasslehoff Voir le message
    Angleterre ouvre enfin le score par Taylor, après avoir longtemps buté sur la gardienne.
    Très impressionnante ce soir, après avoir déjà brillé contre le Japon... elle a été logiquement élue joueuse du match.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Résultats du jour :

    Japon 2 - 1 Écosse
    1 - 0 : Mana Iwabuchi 23'
    2 - 0 : Yuika Sugasawa 37' (SP)
    2 - 1 : Lana Clelland 88'



    Jamaïque 0 - 5 Italie
    0 - 1 : Cristiana Girelli 12' (SP)
    0 - 2 : Cristiana Girelli 25'
    0 - 3 : Cristiana Girelli 46'
    0 - 4 : Aurora Galli 71'
    0 - 5 : Aurora Galli 81'



    Angleterre 1 - 0 Argentine
    1 - 0 : Jodie Taylor 62'

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Coupe du Monde - Groupe D : L'ANGLETERRE vient à bout de l'ARGENTINE

    L'Angleterre, qui avait remporté son premier match contre l'Écosse, a récidivé face à une équipe d'Argentine qui n'a pas réussi à réitérer son exploit de la première journée face au Japon.

    Taylor a inscrit l'unique but anglais (photo FIFA.com)
    Taylor a inscrit l'unique but anglais (photo FIFA.com)



    Avertie de la défense argentine après le nul obtenu par les joueuses de Carlos Borello contre le Japon, l'Angleterre voulait s'éviter un scénario similaire et rapidement faire la différence. Les Lionesses se portaient vers l'offensive dès la première minute de jeu, Nikita Parris trouvant Lucy Bronze dans la surface pour une tête contrée (1'). Mais comme pour les Japonaises, les Anglaises avaient finalement assez peu d'occasions franches, à l'image de Beth Mead, active sur son couloir gauche, mais maladroite dans le dernier geste. Jill Scott, de la tête (13'), Aldana Cometti proche de marquer contre son camp (24') ne faisaient pas vraiment trembler Vanina Correa. Mais, quelques minutes avant la demi-heure de jeu, Alex Greenwood, pourtant peu offensive, obtenait un penalty pour une faute de Ruth Bravo (27'). Nikita Parris s'élançait, mais Correa se détendait bien pour repousser sur son poteau et éviter l'ouverture du score (28').

    Correa, le dernier rempart


    Vanina Correa a longtemps retardé l'échéance (photo FIFA.com)


    L'Angleterre venait de manquer une occasion en or de débloquer un match fermé et changer le déroulement de la rencontre. D'autant plus que les Argentines continuaient à défendre parfaitement. A l'exception d'une frappe non cadrée de Scott en dehors de la surface (38'), les Anglaises n'arrivaient pas à se montrer dangereuses. Il fallait un mauvais dégagement argentin pour que les Lionesses passent une nouvelle fois proches de marquer, Kirby récupérait le ballon et servait immédiatement Beth Mead, esseulée, mais elle manquait son duel avec la gardienne argentine, qui réalisait un deuxième arrêt décisif lors de cette première période. A la pause, l'Argentine n'avait toujours pas encaissé de but et parvenait à faire déjouer l'Angleterre comme elle l'avait fait contre le Japon déjà lors de son premier match. Du côté anglais, ça manquait de dynamisme, de redoublements et combinaisons, et de vitesse pour faire la différence, ses deux plus grosses occasions venant d'erreurs argentines.

    Taylor montre la voie

    Tenue en échec à la pause, l'Angleterre reprenait ses offensives dès le début de la seconde période, et un centre de Parris qui longeait la ligne de but dans le dos de Correa, avancée (46'). Suite à un coup franc repoussé par la défense argentine, le ballon revenait sur Parris, plein, qui frappait puissamment mais Correa repoussait encore une fois sa frappe (51'), avant que la gardienne argentine n'arrive à récupérer quelques minutes plus tard une tête puissante, mais plein axe, de Taylor (56'). L'Angleterre continuait à pousser, et son travail finissait par payer juste après l'heure de jeu. Fran Kirby servait Mead sur sa gauche, qui adressait un très bon centre à Taylor, au second poteau, qui délivrait et soulageait son équipe (61')

    Scott continuait à être un danger de la tête, sur coups de pieds arrêtés (65') ou dans le jeu (72', sur un très bon centre de Greenwood) , mais elle ne parvenait pas à trouver le cadre et permettre à l'Angleterre de prendre de l'air. Et l'Argentine tentait d'en profiter sur coup franc, mais la frappe lointaine de Mariana Larroquette se dirigeait directement sur Telford (76'). L'Angleterre avait beau pousser pour augmenter son avantage, elle n'y parvenait pas, et l'Argentine restait inoffensive. La rencontre se terminait donc sur le score de 1-0 face à l'Argentine, qui aura une nouvelle fois fait déjouer son adversaire mais n'aura pas tenu toute la rencontre. Sans éblouir, les Lionesses ont remporté leurs deux matches et obtenu leur qualification pour les huitièmes de finale. L'Argentine n'a elle pas perdu tout espoir de qualification, car une victoire face à l'Ecosse lui permettrait très certainement de passer.



    La joueuse du match : Vanina Correa

    Elle a certes dû céder à l'heure de jeu, mais elle a repoussé l'échéance à plusieurs reprises auparavant, avec deux parades très importantes en première période dont une sur penalty, et permis à l'Argentine de croire à la possibilité d'accrocher l'Angleterre après avoir tenu en échec le Japon.


    Le fait du match

    Le but de Jodie Taylor à la 61e minute de jeu. La défense argentine, imperméable contre le Japon et lors de la première période, très resserrée et disciplinée, cédait pour la première fois depuis le début de la compétition, au grand soulagement des Lionesses, car ce but est également synonyme de qualification.



    Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Groupe D - Deuxième journée
    Vendredi 14 juin 2019
    - 21h00
    ANGLETERRE - ARGENTINE : 1-0 (0-0)
    Le Havre (Stade Océane)
    Temps doux (18°C) - Terrain excellent
    Spectateurs : 20 294
    Arbitres : Qin Liang (Chine) assistée de Fang Yan (Chine) et Kim Kyoung Min (Corée du Sud). Arbitres réservistes : Ri Hyang Ok (Corée du Nord), Hong Kum Nyo (Corée du Nord). Arbitres VAR : Felix Zwayer (Allemagne) assisté de Sascha Stegemann (Allemagne) et Katrin Rafalski (Allemagne)

    But :
    1-0 Jodie TAYLOR 61'
    (White amorce une contre-attaque dans l'axe décale sur Kirby à gauche qui trouve Mead dans le couloir gauche, son centre immédiat trouve Taylor qui vient mettre son pied droit en opposition à 4 m pour conclure)

    N.B. Tacle de Bravo qui déséquilibre Greenwood. Parris frappe le penalty sur la gauche de Correa qui réalise une parade magnifique déviant le ballon sur son poteau (28')

    Avertissements : Jade Moore 45+2' pour l'Angleterre ; Aldana Cometti 39', Agustina Barroso 69' pour l'Argentine

    Angleterre : 13-Carly Telford ; 2-Lucia Bronze, 5-Stephanie Houghton (cap.), 15-Abbie McManus, 3-Alex Greenwood ; 22-Beth Mead (19-Georgia Stanway 81'), 16-Jade Moore, 8-Jill Scott ; 10-Francesca Kirby (20-Karen Carney 89'), 9-Jodie Taylor, 7-Nikita Parris (17-Rachel Daly 87'). Entr.: Phil Neville
    Non utilisées : 1-Karen Bardsley, 21-Mary Earps, 4-Keira Walsh, 6-Millie Bright, 12-Demi Stokes, 14-Leah Williamson, 18-Ellen White, 23-Lucy Staniforth
    Argentine : 1-Vanina Correa ; 4-Adriana Sachs, 2-Agustina Barroso, 6-Aldana Cometti, 3-Eliana Stabile ; 10-Estefania Banini (cap.) (19-Mariana Larroquette 68'), 8-Ruth Bravo, 14-Miriam Mayorga, 16-Lorena Benitez (5-Vanesa Santana 77'), 11-Florencia Bonsegundo ; 9-Soledad Jaimes (7-Yael Oviedo 90'). Entr.: Carlos Borrello
    Non utilisées : 12-Gabriela Garton, 23-Solana Pereyra, 13-Virginia Gomez, 15-Maria Potassa, 17-Mariela Coronel, 18-Gabriela Chavez, 20-Dalila Ippolito, 21-Natalie Juncos, 22-Milagros Menendez

    Samedi 15 Juin 2019
    Charlotte Vincelot

    https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...NE_a15927.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Coupe du Monde - Groupe C : l'ITALIE facile face à la JAMAÏQUE

    Après avoir battu l'Australie lors de la première journée, l'Italie a récidivé face à la Jamaïque, largement battue 5-0, avec un triplé pour Cristiana Girelli, et un doublé pour Aurora Galli.

    Le tirplé pour Girelli (photo Eric Baledent/FOF)
    Le tirplé pour Girelli (photo Eric Baledent/FOF)



    Pas de temps mort dans cette rencontre, entre l'Italie, vainqueur lors de la première journée, et la Jamaïque, battue par le Brésil. La première à se montrer dangereuse était Miranda Grey dès la première minute de la rencontre, la dernière arrivée dans le groupe, en remplacement de Kayla McCoy. Malheureusement pour elle, son centre était intercepté par Valentina Cernoia (1'). Les minutes suivantes étaient à l'avantage de l'Italie, avec une première frappe de Barbara Bonansea (5'), un centre en retrait de l'ailière italienne (6'), et... un tacle d'Allyson Swaby sur Bonansea dans sa surface. Le penalty était sifflé après vérification de la VAR, et Sydney Schneider déviait la tentative de Cristiana Girelli en corner (11'). Mais après nouvelle vérification de la VAR, le penalty était à retirer, avec carton jaune pour la jeune gardienne jamaïcaine, avancée sur la frappe. Girelli profitait de la deuxième chance qui lui était accordée pour ouvrir le score (12').

    Un doublé pour Girelli

    Coupe du Monde - Groupe C : l'ITALIE facile face Ã* la JAMAÏQUE

    La Jamaïque, qui obligeait Laura Giuliani à être vigilante sur des passes dans le dos de la défense italienne, allait encaisser un second but avant la demi-heure de jeu. Sur un corner tiré par Manuela Giugliano, le ballon traversait la surface avant de trouver la cuisse de Girelli, bien heureuse de pouvoir battre Schneider une seconde fois (25'). Et l'Italie continuait à pousser, se montrant dangereux sur chaque coup de pied arrêté. Sur l'un, la tentative de Valentina Bergamaschi était repoussée, le ballon revenait sur Daniela Sabatino qui trouvait la barre transversale (28'). Les Reggae Girlz se montraient ensuite un peu plus dangereuses en fin de première période, avec Khadija Shaw et Grey (29', 37', 39'), une mauvaise communication entre les deux attaquantes privant la Jamaïque d'une belle opportunité en contre-attaque (35'). A la pause, l'Italie menait de deux buts, doublé de Cristiana Girelli, sur penalty et de la cuisse sur corner, un score logique au vue de la domination delle Azzurre.

    L'Italie s'échappe

    Dès l'engagement, l'Italie inscrivait le troisième but qui mettait fin aux espoirs jamaïcains. Sur un centre de Giugliano, Schneider manquait sa sortie et Girelli marquait de la tête dans le but vide (46'). Puis l'Italie reculait quelque peu, et les Reggae Girlz allaient se montrer à leur avantage pendant une belle vingtaine de minutes, sans parvenir cependant à réduire le score et relancer le suspense dans la rencontre. Grey, servie au second poteau par Shaw, était contrée par Linari (52'), puis il fallait une double intervention de Giugliano sur une occasion qui débutait avec Shaw qui récupérait le ballon dans les pieds de Giuliani, indécise sur son dégagement (58'). Sur un contre en faveur de Solaun face à Linari, il fallait que Gama se jette pour dégager devant Shaw (63'). Enfin, sur un centre-tir de Deneisha Blackwood, Giuliani déviait le ballon sur sa barre, puis Linari se jetait pour dégager devant sa ligne (69').

    Le temps-fort jamaïcain prenait fin avec le quatrième but italie, œuvre de Aurora Galli, entrée en jeu quelques minutes auparavant. Servie par Lisa Boattin dans l'axe, sans défenseure devant elle, elle envoyait une frappe puissante que Schneide ne pouvait que dévier en lucarne (71'). Alors que Bartoli, de l'autre côté du terrain, contrait Blackwood, bien servie dans la surface (79'), Galli allait inscrire un cinquième but. Sur une belle passe de Giugliano dans le dos de la défense jamaïcaine, elle éliminait Schneider pour marquer dans le but vide (85'). Le match prenait fin suite à une belle frappe de Solaun, bien repoussée par Giuliani (90+3'). Victoire large et logique de l'Italie face à une équipe de Jamaïque dépassée défensivement, mais qui a réussi à se créer de belles occasions.


    La joueuse du match : Manuela Giugliano

    Elle n'a marqué aucun des cinq buts italiens, mais elle a délivré trois passes décisives, été très active au milieu du terrain, et également décisive en défense pour éviter une réduction du score jamaïcaine.


    Le fait du match

    L'ouverture du score, avec le double soutien de la VAR. Pour décider du penalty, dans un premier temps, puis pour retirer le penalty, dans un second temps, alors que Girelli avait vu son tir repoussé.


    Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Groupe C - Deuxième journée
    Vendredi 14 juin 2019
    - 18h00
    JAMAÏQUE - ITALIE : 0-5 (0-2)
    Reims (Stade Auguste Delaune)
    Temps nuageux (24°C) - Terrain excellent
    Spectateurs : 12 016
    Arbitres : Anna-Marie Keighley (Nouvelle-Zélande) assistée de Sarah Jones (Nouvelle-Zélande) et Maria Salamasina (Samoa). Arbitres réservistes : Claudia Umpiérrez (Uruguay), Monica Amboya (Equateur). Arbitres VAR : Danny Makkelie (Pays-Bas) assisté de Pawel Gil (Pologne) et Chrysoula Kourompylia (Grèce)

    Buts :
    0-1 Cristiana GIRELLI 12' s.p.
    (Faute de A.Swaby sur Bonansea côté droit de la surface. Girelli frappe un premier penalty arrêté par la gardienne sur sa gauche. L'arbitre le fait retirer, la gardienne ayant quitté sa ligne de but. Girelli change de côté et place sa frappe du droit sur la droite de la gardienne prise à contre-pied)
    0-2 Cristiana GIRELLI 25' (Sur un corner venu de la droite de Giugliano, Bonansea dévie de la cuisse gauche aux 5,5 m et dévie le ballon dans le petit droit)
    0-3 Cristiana GIRELLI 46' (Long centre de la Giugliano qui trouve Girelli seule à 3 m du but où Schneider sort trop tardivement, battue par la déviation de la tête de Girelli)
    0-4 Aurora GALLI 71' (Servie par Bonansea à 25 m, Galli déclenche une frappe du droit dans la lucarne droite)
    0-5 Aurora GALLI 81' (Passe dans la profondeur de Giugliano qui trouve Galli à l'entrée de la surface partie dans le dos de la défense qui élimine Schneider au point de penalty et vient pousser le ballon du droit dans le but vide)

    Avertissements : Sydney Schneider 12', Khadija Shaw 59' pour la Jamaïque

    Jamaïque : 1-Sydney Schneider ; 12-Sashana Campbell, 5-Konya Plummer (cap.), 17-Allyson Swaby, 14-Deneisha Blackwood ; 21-Olufolasade Adamolekun (2-Lauren Silver 76'), 6-Havana Solaun, 4-Chantelle Swaby (9-Marlo Sweatman 46'), 7-Chinyelu Asher ; 11-Khadija Shaw, 22-Mireya Grey (10-Jody Brown 66'). Entr.: Hue Menzies
    Non utilisées : 13-Nicole McClure, 3-Chanel Hudson-Marks, 8-Ashleigh Shim, 15-Tiffany Cameron, 16-Dominique Bond-Flasza, 18-Trudi Carter, 19-Toriana Patterson, 20-Cheyna Matthews
    Italie : 1-Laura Giuliani ; 7-Alia Guagni (17-Lisa Boattin 57'), 3-Sara Gama (cap.), 5-Elena Linari, 13-Elisa Bartoli ; 2-Valentina Bergamaschi (4-Aurora Galli 65'), 23-Manuela Giugliano, 21-Valentine Cernoia ; 9-Daniela Sabatino, 10-Cristiana Girelli (19-Valentina Giacinti 72'), 11-Barbara Bonansea. Entr.: Milena Bertolini
    Non utilisées : 12-Chiara Marchitelli, 22-Rosalia Pipitone, 6-Martina Rosucci, 8-Alice Parisi, 14-Stefania Tarenzi, 15-Annamaria Serturini, 16-Laura Fusetti, 18-Ilaria Mauro, 20-Linda Tucceri

    Coupe du Monde - Groupe C : l'ITALIE facile face Ã* la JAMAÏQUE

    Samedi 15 Juin 2019
    Charlotte Vincelot

    https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...UE_a15924.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Coupe du Monde - Asako TAKAKURA (Japon) : "Il y a de la marge pour nous améliorer"

    La sélectionneuse du Japon est revenue sur le début de Coupe du Monde de la sélection nippone.

    Asako Takakura (photo Eric Baledent/FOF)
    Asako Takakura (photo Eric Baledent/FOF)


    Le secteur offensif qui donne satisfaction

    C’était un match qu’il fallait absolument gagner, bien qu’il y ait eu des moments difficiles, il fallait qu’on soit agressives et qu’on marque, c’est ce qu’on a fait. Lors du premier match nous n’avons pas pu jouer notre jeu, cette fois nous avons pu développer davantage notre football. Concernant la défense, nous avons commis des erreurs que l’on n’aurait pas dû faire, cela nous a coûté un but.

    Le premier match face à l’Argentine
    On était déterminées à remporter ce premier match, il s’est soldé sur un nul, et nous avons appris a quel point il est difficile de gagne un match CDM, ce matin, on a vu que les joueuses ont changé d’expression. Contre l’Argentine, on a vraiment appris quelques chose, notre niveau a augmenté d’un cran ; contre l’Angleterre, nous voudrons encore monter en puissance, et mieux jouer.

    Sa préparation du match de ce vendredi
    Après un match, il faut voir ce qu’ont ressenti les joueuses. Évidemment nous en parlons, nous réexaminons le match et faisons une analyse du prochain adversaire, c’est la routine. Il y a beaucoup d’ajustements mineurs à préparer, on ne va pas changer radicalement notre approche.
    Lorsque vous observez l’adversaire, il faut voir la forme des joueuses, si elles exercent un pressing… Cela fait partie des scenarii qui peuvent arriver. Mais ce sont les joueuses qui doivent décider de la stratégie à adopter elles-mêmes au fil du match, même si c’est imprévu.

    Son choix de titulariser Ichise en défense à la place de Minami
    Ichise n’est pas grande, mais elle a un jeu très intelligent, elle sait faire les bonnes passes, bien se mouvoir, distribuer le jeu, et on a pensé à utiliser ses forces dans cette rencontre en tant qu’équipe. Shimizu ? Au marquage individuel, c’est du haut niveau. Elles ont connu des moments où il fallait prendre des décisions très rapidement, elles ont été persévérantes, je suis fière d’elles.

    Le travail qu’il reste à effectuer avec les joueuses
    J’attends beaucoup d’elles. Aujourd’hui nous avons réussi à gagne contre l’Écosse qui est une très bonne équipe, nous en sommes très heureuses. D’un point de vue technique, de la façon dont le jeu se développe, il y a de la marge pour nous améliorer, on va travailler, discuter ensemble pour progresser.

    Son objectif, capitaliser sur le succès du Japon en Coupe du monde U20 l’année dernière ?
    Au niveau de la composition, tout le monde sait qu’on a une équipe très jeune, ce n’est pas la raison pour laquelle je les ai choisi. (Jun) Endo a réussi par ses bonnes performances à entrer dans l’équipe, elle est calme pour son âge, 19 ans, elle réalise un beau parcours jusqu’ici (passeuse décisive sur le premier but aujourd’hui, NDLR). Elle a appris quelque chose lors de ce match, elle va pouvoir utiliser ces acquis pour le match suivant.

    Le match à venir face à l’Angleterre
    Le style de notre sélection a été assimilé par bon nombre de joueuses, dès qu’on a la balle, on va vers le but. Notre style ne changera pas.

    Sugasawa, qui apporte un jeu différent au Japon et un poids dans le jeu aérien
    Oui, cette joueuse est assez grande par rapport au reste de l’équipe, parfois elle est prise pour cible, c’est une pièce maitresse de l’équipe, et donc chaque joueuse a une valeur inestimable pour moi, chacune compte à mes yeux.

    Samedi 15 Juin 2019
    Vincent Roussel

    https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...er_a15926.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Coupe du Monde - Saki KUMAGAI (Japon) : « Contre l’Argentine, on a fait un peu n’importe quoi… »

    Un grand sourire aux lèvres, la capitaine du Japon Saki Kumagi était forcément heureuse du succès acquis par les Nadeshiko, face à l’Écosse, à Rennes ce jeudi (2-1). La Lyonnaise est également très heureuse de retrouver sa coéquipières Lucy Bronze au prochain match, décisif pour la premier place du groupe D.


    La capitaine du Japon (photo Frédérique Grando/FOF)


    On vous imagine soulagées après cette première victoire dans ce Mondial ?

    Oui, mais ce n’était pas un match facile. On a quand même réussi à gagner, à prendre trois points, c’est le plus important pour nous. On n’avait pas bien joué au premier match, ça avait donné ce nul face à l’Argentine (0-0), mais il fallait continuer d’avancer pour bien aborder ce match, on est contentes.

    Il y avait un peu de pression dans le groupe ? On vous a senti de mieux en mieux après que vous avez débloqué le score ?
    C’est vrai. Contre l’Argentine, on a fait un peu n’importe quoi, donc là on s’était dit avant le match qu’il fallait tirer au but, obtenir plus d’occasions que lundi. C’est ce qu’on a réussi à faire en première mi-temps où on s’est créé pas mal d’opportunités. On a mieux joué que lors du premier match et surtout, on a mieux réussi à s’exprimer sur le terrain.

    A la mi-temps, vous aviez deux buts d’avance, quels ont été les mots d’Asako Takakura, votre sélectionneuse ?
    La coach nous a dit qu’il restait 45 minutes à jouer, qu’il ne fallait pas se relâcher, bien au contraire, mais continuer à jouer comme on l’avait fait. On devait aborder le deuxième acte comme s’il y avait 0-0, et finalement on l’a emporté.

    Même si ça a été compliqué en fin de partie. C’était à cause d’une certaine fatigue chez vous ?
    Non, c’est normal, on gagnait de deux buts, c’est l’Écosse qui avait besoin de réduire le score et de marquer. C’était plus dur, c’est vrai, mais on savait que notre objectif c’était de défendre notre but coûte que coûte ! De la panique ? Non pas du tout, c’est passé et on l’a emporté.

    Maintenant, vous attend un choc face à l’Angleterre (mercredi à 21h00 face à Nice), où vous aurez l’opportunité de terminer à la première place du groupe…
    On a encore les cartes en main, en gagnant on peut terminer en tête, heureusement, on va essayer de l’emporter, et bien se préparer pour cette rencontre.

    Vous aurez face à vous deux coéquipières à Lyon, Nikita Parris, qui vous rejoindra cet été, et Lucy Bronze.
    Oui, j’ai hâte de jouer avec mes coéquipières. Je ne jouerai peut-être pas directement face à Lucy, on ne sera pas en un contre un, mais c’est comme ça. Ce qui est sûr, c’est que je vais aider mes coéquipières japonaises en leur disant « Lucy elle fait ci, elle fait ça », je vais leur donner plein d’informations (rires).

    Samedi 15 Juin 2019
    Vincent Roussel

    https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...oi_a15925.html

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Toujours aussi chiante a voir jouer les Argentines, elles ont même pas cherché a égaliser.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Angleterre ouvre enfin le score par Taylor, après avoir longtemps buté sur la gardienne.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Coupe du Monde - JAPON - ÉCOSSE : les réactions

    Retrouvez les réactions des actrices de la rencontre remportée par le Japon face à l'Écosse (2-1).


    Mana Iwabuchi (attaquante du Japon) : "On a beaucoup réfléchi entre joueuses"

    « Je n'ai pas joué dès le début de la première rencontre, donc tout ce que j'avais à l'esprit, c'était de gagner, c'est ce que tout le monde a à l'esprit, on a réussi à marquer deux fois ça nous a donné la victoire. La première rencontre s'est soldée par un match nul, on a beaucoup réfléchi entre joueuses, analysé la rencontre pour pouvoir répondre aux problèmes auxquels nous avons été confrontées, afin de jouer en tant qu'entité et ressouder l'équipe pour obtenir le résultat aujourd'hui.
    Le match à venir : Comme nous avons remporté ce match, nous sommes là où nous voulions être. Ceci dit, l'Angleterre se situe à un niveau différent, il va falloir se battre, aller de l'avant attaquer, et ce sera le cas pour chacune d'entre nous dans l'équipe ».

    Nicola Docherty (défenseure de l'Écosse, remplaçante ce vendredi)
    « Forcément, nous sommes déçues par ce résultat, on aurait dû marquer plus de buts, surtout après la deuxième mi-temps que nous avons disputé, mais on est l'Écosse, on va se battre. Mais avec une victoire dans le dernier match ça pourrait passer ; absolument, on en est consciente et c'est pourquoi on va se concentrer pleinement sur ce match face à l'Argentine pour obtenir cette victoire dont on avait besoin.
    Sa réaction sur le but de Clelland : On a toutes sauté, d'ailleurs quel finish ! C'est ce qu'elle fait, c'est une excellente buteuse, on sait que lorsqu'elle a le ballon dans les pieds, elle va frapper et ça va soit finir au fond des filets soit nous offrir une occasion très dangereuse ».

    Lisa Evans (attaquante de l'Écosse) : "On a besoin de ces 3 points"
    « Les deux buts dans la première mi-temps nous on fait mal, les Japonaises ont montré toutes leurs qualités aujourd'hui. Je ne peux pas commenter les buts car je ne les ai pas revus, mais on savait que ce serait très difficile de marquer contre cette formation qui évolue bien en place. Le but de Clelland est magnifique, elle a mis une frappe superbe.
    On ne va même pas s'intéresser au match Angleterre-Argentine, on veut gagner notre dernière rencontre, on sait qu'on a besoin de 3 points, c'est la seule chose qui nous intéresse désormais. On prend chaque match comme il vient, je sais que ça fait cliché, mais on a besoin de ces 3 points, et c'est tout ce qu'on va essayer d'aller chercher maintenant.
    Le soutien des supporters a été absolument fantastique. Mon père et ma mère étaient dans les tribunes, c'était bien de les avoir pour nous soutenir ».

    Shelley Kerr (sélectionneuse de l'Écosse) : "Nous ne sommes pas une équipe écossaise qui jouera à dix derrière)
    « Nous avons concédés deux buts sur des erreurs et en face il y avait une équipe très forte en particulier son jeu sans ballon. Je pense que pendant la majorité de la deuxième mi-temps nous avons vraiment bien joué, et nous avons terminé le match très fort. Je suis très fière de mes joueuses. Pour notre première Coupe du monde, nous avons perdu contre l'Angleterre et contre le Japon. Nous devons prendre les éléments positifs de ces deux matchs et les intégrer lors de notre match contre l'Argentine.
    Tactiquement, il y a beaucoup d'équipes classées au delà de la 20e place qui joueraient des équipes classées 3e et 7e de la FIFA en jouant de manière défensive en parquant le bus devant ! Mais je ne coache pas les équipes de cette manière-là, sinon nous ne progresserons jamais. Nous avons vraiment progressé sur les 18 derniers mois parce que nous avons une certaine philosophie de jeu. Certains peuvent penser que ce n'est pas la meilleure méthode, mais il est très important pour nous de jouer avec une philosophie et un style de jeu clair. Nous n'avons pas eu de chance également, je pense qu'on aurait dû avoir un penalty et ça aurait pu être un tournant du match.
    Nous nous attendions à ce que le Japon soit motivé aujourd'hui, ils devaient gagner après leur contre-performance contre l'Argentine. L'Argentine m'a aussi impressionné avec leur tactique, même si c'est quelque chose que nous ferions pas contre le Japon. Ils ont des joueuses de classe mondiale, donc on s'attendait à ce type de performance de leur part. On avait travaillé sur la manière de défendre contre leur jeu d'attaque, on savait que cela serait très dur.
    Lors de la causerie d'avant match, j'avais dis aux joueuses que nous devions être courageuses et jouer de manière positive. Nous ne sommes pas une équipe écossaise qui jouera à dix derrière. Nous avons maintenant assez de joueuses offensives pour causer des problèmes aux adversaires ».

    Claire Emslie (attaquante de l'Écosse) : "Il nous reste encore une chance de nous qualifier"
    « On était menées de deux buts, j'ai pensé qu'on devait attaquer plus, c'est ce que j'ai essayé de faire (ndlr : elle est entrée à la 60e minute), mais aussi avoir plus de possession dans le dernier tiers du match, malheureusement ça n'a pas suffi pour marquer deux buts.
    On va devoir se remettre de cette rencontre, et nous préparer du mieux possible (ndlr : pour le match face à l'Argentine), on va devoir faire nos « devoirs », pour aller sur le terrain et réaliser une bonne performance, dans ce dernier match, car il nous reste encore une chance de nous qualifier.
    Le but de Lana Clelland : C'était un super but, c'est une joueuse fantastique, elle a une très bonne frappe, c'était bien qu'elle rentre sur le terrain aujourd'hui car on avait besoin d'elle ».

    Jennifer Beattie (défenseure de l'Écosse) : "Je ne sais pas pourquoi nous avons du mal à démarrer"
    « Je ne sais pas pourquoi nous avons du mal à démarrer nos matchs. C'est un point que nous allons devoir travailler avant le match contre l'Argentine. A la mi-temps, la coach nous a demandé de presser un peu plus haut et de rester calme quand nous avions le ballon. Le Japon a l'un des meilleurs jeux sans ballon du monde, elles font du jeu a une touche de balle, et il est donc très difficile de défendre contre ce type de jeu ».

    (photo FIFA.com)
    (photo FIFA.com)

    Vendredi 14 Juin 2019
    Vincent Roussel/Sylvain Jamet

    https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...ns_a15923.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Coupe du Monde - Groupe D : Première victoire pour le JAPON

    Accroché par l'Argentine lors de la première journée, le Japon a remporté son duel face à l'Écosse en marquant à deux reprises en première période par l'intermédiaire de Mana Iwabuchi et Yuika Sugasawa. L'Écosse s'est réveillée en seconde période et a fini par réduire le score grâce à Lana Clelland, trop tard. Victoire 2-1 pour les Nadeshiko.

    (photo FIFA.com)
    (photo FIFA.com)



    Méconnaissable et inoffensif contre l'Argentine lors de la première journée, le Japon a montré un autre visage dès le début de la rencontre, avec plus de dynamisme et d'envie d'aller au but. Dès la première minute de jeu, Yuika Sugasawa trouvait Mana Iwabuchi dans la surface, qui parvenait à s'emparer de la balle dans les airs. Le premier danger venait sur un nouveau centre de Sugasawa repris aux 16 mètres par Emi Nakajima, le ballon passant de peu à côté du poteau gauche de Lee Alexander (7').

    Le Japon à l'offensive

    Offensives, mais face à une défense bien en place en début de rencontre, les occasions étaient peu nombreuses. Une frappe d'Iwabuchi au premier poteau était bien captée par Alexander (17'), puis l'attaquante, qui n'était pas titulaire lors de la première rencontre, trouvait l'ouverture, plein axe aux 18 mètres, et trompait Alexander d'une frappe qui terminait sous la barre (23'). Malgré la différence de taille, ce sont les Japonaises qui gagnaient les duels de la tête, notamment dans la surface écossaise. Et sans l'intervention de Kim Little sur sa ligne, Saki Kumagai inscrivait le deuxième but japonais (31'). Sur le corner qui suivait, Sugasawa, du talon au premier poteau, trouvait l'extérieur de celui-ci.

    Alors que l'Écosse ne se montrait pas dangereuse offensivement, avec une défense japonaise bien en place, les Nadeshiko continuaient à amener le danger dans la surface écossaise. Et Sugasawa obtenait un penalty suite à une faute de Corsie, et se faisait justice elle-même, prenant Alexander à contre-pied pour le but du break (37'). Quelques frissons passaient au sein de la défense japonaise sur une frappe d'Erin Cuthbert qui frôlait la barre transversale (42'), et une bonne situation suite à un coup franc écossais, Little et ses coéquipières butant sur la défense (44'), mais finalement c'est le Japon qui avait le dernier mot dans cette première période, avec une frappe de Hina Sugita qui allait chercher derrière elle un centre de Jun Endo, et trouvait la barre transversale. Le ballon revenait sur Risa Shimizu, dont la frappe manquait le cadre (45+1'). A la pause, le Japon possédait un avantage logique de deux buts, qui aurait même pu être plus important. L'Écosse, déjà battue lors de la première journée, n'avait pas réussi à mettre la pression sur la défense japonaise.

    L'Écosse y croit jusqu'au bout

    Après une première période quelque peu en sens unique, le Japon reprenait la seconde période sur un rythme moindre, le jeu s'équilibrant. Il fallait cependant plusieurs interventions décisives de la défense écossaise, comme celle de Beattie devant Sugasawa (55'), ou de Lee Alexander (58') pour garder l'Écosse dans le match, alors que Kumagai manquait une occasion en or sur corner, esseulée au point de penalty (56'), et que Nana Ichise réalisait une très belle intervention dans les pieds de Lisa Evans dans la surface (57'). Avec l'heure de jeu passée, et l'entré en jeu de Claire Emslie, la physionomie du match changeait du tout au tout, et l'Écosse prenait l'ascendant, le Japon se montrant solide en défense, et dangereux sur contre-attaque.

    Sur un corner écossais, Ayaka Yamashite repoussait le ballon sur Evans, qui manquait le cadre (66'). Puis sur un ballon récupéré haut par Erin Cuthbert, il fallait encore une fois une belle intervention d'Ichise pour l'empêcher d'aller au but (76'), avant que l'attaquante écossaise ne manque la réduction du score, stoppée par le poteau sur corner (78'). Yamashite devait ensuite plonger et mettre en corner une frappe d'Evans de 25 mètres, avant qu'Ichise, impeccable jusque là, donne le ballon à Lana Clelland, qui ne manquait pas l'occasion de réduire le score d'une superbe frappe de 25 mètres qui terminait dans la lucarne de Yamashita (88'). L'Écosse avait beau pousser pour l'égalisation, le Japon tenait bon et manquait même encore une fois le ballon du troisième but, la frappe de Sugita était joliment repoussée par Alexander (90+2'). Une nouvelle fois, l'Écosse peut avoir des regrets avec un réveil tardif, et une deuxième défaite en deux rencontres. Tout n'est pas perdu cependant en cas de bonne performance face à l'Argentine. Le Japon, malgré la dernière demi-heure, obtient un premier succès précieux avant d'affronter l'Angleterre.


    La joueuse du match : Lee Alexander

    Battue à deux reprises en première période, sur une frappe qu'elle ne voyait pas partir et un penalty, elle se montrait décisive à plusieurs reprises en seconde période pour garder l'Écosse dans le match, et au final, sur un dernier arrêt, lui permettre d'avoir une différence de but minimale lui permettant d'espérer encore les huitièmes de finale.


    Le fait du match

    L'entrée en jeu de Claire Emslie, qui a redynamisé l'équipe écossaise. La pression a fini par payer, et si la réduction du score est venue d'une erreur japonaise, elle a été un danger permanent lors de la dernière demi-heure de jeu.



    Coupe du Monde de la FIFA 2016 - Groupe D - Deuxième journée
    Vendredi 14 juin 2019
    - 15h00
    JAPON - ÉCOSSE : 2-1 (2-0)
    Rennes (Roazhon Park)
    Temps ensoleillé (20°C) - Terrain excellent
    Spectateurs : 13 201
    Arbitres : Lidya Tafesse Abebe (Ethiopie) assistée de Mary Njoroge (Kenya) et Queency Victoire (Maurice). Arbitres réservistes : Gladys Lengwe (Zambie), Princess Brown (Jamaïque). Arbitres VAR : Massimiliano Irrati (Italie) assisté de Drew Fischer (Canada) et Oleksandra Ardasheva (Ukraine)

    Buts :
    1-0 Mana IWABUCHI 23'
    (Servie par Endo qui récupère un ballon à l'extérieur de la surface côté gauche, elle trouve plein axe, Iwabuchi qui contrôle et enchaîne par une frappe du droit sous la barre)
    2-0 Yuika SUGASAWA 37' s.p. (Corsie accroche Sugasawa. Sugasawa frappe le penalty en ouvrant son pied droit pour prendre la gardienne à contre-pied à ras de terre)
    2-1 Lana CLELLAND 88' (Erreur de relance de 5m vers l'axe, Clelland hérite du ballon et déclenche une frappe du gauche de 20 m en lucarne)

    Avertissements : Aya Sameshima 19' pour le Japon ; Rachel Corsie 36' pour l'Écosse

    Japon : 18-Ayaka Yamashita ; 22-Risa Shimizu, 4-Saki Kumagai (cap.), 5-Nana Ichise, 3-Aya Sameshima ; 7-Emi Nakajima, 6-Hina Sugita, 17-Narumi Miura, 19-Jun Endo (11-Rikako Kobayashi 66') ; 9-Yuika Sugasawa, 8-Mana Iwabuchi (14-Yui Hasegawa 81'). Entr.: Asako Takakura
    Non utilisées : 1-Sakiko Ikeda, 21-Chika Hirao, 2-Rumi Utsugi, 10-Mizuho Sakaguchi, 12-Moeka Minami, 13-Saori Takarada, 15-Yuka Momiki, 16-Asato Miyagawa, 20-Kumi Yokoyama, 23-Shiori Miyake
    Écosse : 1-Lee Alexander ; 2-Kirsty Smith, 4-Rachel Corsie (cap.), 5-Jennifer Beattie, 7-Hayley Lauder ; 11-Lisa Evans (20-Fiona Brown 85'), 8-Kim Little, 9-Caroline Weir, 23-Lizzie Arnot (18-Claire Emslie 60') ; 22-Erin Cuthbert, 13-Jane Ross (19-Lana Clelland 76'). Entr.: Michelle Kerr
    Non utilisées : 12-Shannon Lynn, 21-Jenna Fife, 3-Nicola Docherty, 6-Joanne Love, 10-Leanne Crichton, 14-Chloe Arthur, 15-Sophie Howard, 16-Christie Murray, 17-Joelle Murray

    Samedi 15 Juin 2019
    Charlotte Vincelot

    https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...ON_a15922.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Coupe du Monde - WANG SHUANG (Chine), une timide montée en puissance

    La joueuse du PSG s’est démenée lors de la victoire de la Chine face à l’Afrique du Sud, au Parc des Princes, jeudi (1-0). Si elle a fait des différences sur la fin, la star du pays n’a pas réussi à se montrer décisive.


    La Parisienne Wang Shuang évoluait pour la première fois au Parc des Princes (photo FIFA.com)



    Elle n’était pas à proprement parler dans « son » jardin. Celui dans lequel elle a l’habitude de briller se situe juste à côté, à Jean Bouin. Mais il est certain que ce match face à l’Afrique du Sud (1-0), qui a relancé la Chine dans la course aux 8es de finale, au Parc des Princes ce jeudi soir, avait un parfum particulier pour l’attaquante au mètre 64.

    Un début de match compliqué, une fin de partie plus aboutie

    Elle n’y a jamais joué cette saison avec le PSG féminin, la faute surtout à l’absence demi-finale de Ligue des champions (qui aurait peut-être poussé la direction du PSG à jouer au Parc), mais aussi à l’envie du club de stabiliser son équipe dans l’enceinte adjacente, après une saison passée à errer entre le camp des loges et le stade Charléty. Mais elle connaissait bien le stade pour y avoir, notamment, fêté le nouvel an chinois en compagnie de l’équipe masculine. Elle y aura donc foulé pour la première fois de sa carrière (en compétition) la pelouse sous le maillot de la Chine.
    Une soirée mi-figue mi-raisin pour la numéro 7, qui a d’abord beaucoup raté, ne se montrant quasiment pas impliquée dans les actions dangereuses de son équipe, le jeu penchant à gauche du côté de Liu et Gu, alors que sa zone d’activité se situait dans le couloir opposé. Mais la néo-Parisienne, qu’on a dit éreintée par une longue saison, où elle aura multiplié les bonnes prestations (8 buts en 25 matches toutes compétitions confondues), a déjà semblé monter en gamme.

    « Elle a fait un excellent travail pour l’équipe »

    Dans le dur depuis quelques semaines, elle avait débuté sur le banc face à l’Allemagne le week-end dernier. Wang Shuang n’avait pas pu éviter la défaite des Chinoises pour commencer ce Mondial, malgré son entrée au retour des vestiaires. Pire, elle s’était seulement signalée en obtenant un carton jaune. Cette petite méforme pouvait s’expliquer, car la joueuse de 24 ans a vécu une saison saison où elle a beaucoup été sollicitée. Pas facile de s’exiler si loin de ses terres, seule ou presque, alors qu’on ne maîtrise ni le Français ni l’Anglais.

    Surtout lorsque l’on a dû s’adapter à un autre style de jeu, et tenter de mener de front les ambitions de son club tout au long de la saison avec une intense préparation pour un Mondial. Sans oublier toutes les obligations publicitaires et médiatiques dont elle fait l’objet. Mais la fin de match face aux Banyana Banyana, où elle s’est baladée sur tous le front de l’attaque, où elle a fait passer quelques frissons à la défense adverse sur coup franc (84e) puis sur corner (85e) et sa débauche d’énergie remarquable, considérant qu’on vivait les derniers instants du match, laissent entrevoir un regain de forme, qu’il va lui falloir confirmer vite.

    « Je pense que vous avez tous vu la performance de Wang Shuang. Chaque joueuse avait ce désir puissant de remporter ce match comme elle. Nous voulions faire une belle performance et Wang Shuang ne fait pas exception à la règle, expliquait son sélectionneur, Jia Xiuquan après le coup de sifflet final. Elle a fait un excellent travail pour l’équipe ». Un coach heureux donc, et qui va d’autant plus compter sur un de ses meilleurs atouts pour défier l’Espagne, lundi.

    Samedi 15 Juin 2019
    Vincent Roussel

    https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...ce_a15921.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Coupe du Monde - Janine VAN WYK (Afrique du Sud) : « On n’aura plus rien à perdre contre l’Allemagne, alors autant jouer offensif »

    Après la deuxième défaite en autant de match de son équipe à la coupe du monde face à la Chine, jeudi au Parc des Princes (1-0), la capitaine de l’Afrique du Sud Janine Van Wyk voulait retenir deux choses : que l’équipe progresse, et qu’elle devra jouer son va-tout face à l’Allemagne pour ne pas rentrer bredouille.

    La capitaine van Wyk (photo FIFA.com)
    La capitaine van Wyk (photo FIFA.com)


    Deuxième défaite pour vous dans ce Mondial, comment vous sentez vous après ce match ?

    C'est décevant oui, c'est un deuxième revers qui nous sort presque pour de bon de la compétition, et nous empêche d'accéder au tour suivant. Mais ça ne veut pas dire que mon va arrêter de jouer le football qu'on a développé. Notre premier objectif était de sortir de la phase de groupe, ça ne va vraisemblablement pas arriver, mais il faut qu'on fasse comme si nous allions nous qualifier pour le tour suivant, surtout contre l'Allemagne. Nous devons nous donner pour objectif de rentrer à la maison avec une victoire, pourquoi pas. Au-delà de ça, ce tournoi a été extraordinaire pour nous, pas en terme de résultat mais en terme de performances, on n'a pas laissé nos adversaires nous marcher dessus, c'est bon signe. Cela veut dire qu'on resserre le fossé entre les équipes classées à la 49e place mondiale au classement Fifa (la place occupée par les Banyana Banyana, NDLR) et celle à la 20e place. On gagne de l'expérience, lentement, sans championnat professionnel sur notre sol, sans les structures qu'ont ces équipes… Considéré tout cela nous nous sommes bien débrouillées.

    Qu'avez-vous appris au cours de cette coupe du monde ?
    Nous avons pas mal de joueuses qui sont encore jeunes et expérimentées, qui prennent du galon et on a vu que c'est difficile d'égaler des équipes qui ont déjà joué de telles compétitions, à de nombreuses reprises. Cela va nous aider à progresser.

    Vous avez toujours cette volonté de jouer vers l'avant, c'est ce que vous demande la coach ?
    Notre plan de jeu, surtout contre des adversaires d'un gros calibre, c’est qu’on ne peut pas leur laisser d'espaces derrière sinon ils vont nous punir. Donc avec nos atouts, notre rythme et notre vitesse on veut aller de l'avant, on tente de prendre nos adversaires en contre. On l'a vu contre l'Espagne, on a marqué un but sur ces phases de jeu, on l'a encore vu ce soir (jeudi), on s'est créé beaucoup d'occasion que nous n'avons pas su convertir, sinon le résultat aurait été bien différent. Mais c'est notre football. Je pense qu'il faut désormais en changer contre l'Allemagne où nous n'avons rien à perdre, il va falloir sortir de notre camp et proposer un jeu d'attaque.

    Vous avez joué votre premier match au Havre, ce jeudi à Paris. Le Parc des Princes était impressionnant ?
    Oui, c'était de bonnes expériences, surtout ici, peu de footballeuse peuvent dire qu'elles ont joué dans de telles enceintes, donc pour nous c'était une superbe enceinte, une très belle ambiance, on se sent professionnelles, c'est génial, c’est quelque chose que l’on peut apprécier.

    Que pensez-vous de cette équipe de Chine ?
    C'est une équipe bien organisée, très disciplinée, elles sont difficiles à surpasser. Elles jouent très intelligemment avec le ballon, mais chaque équipe a ses faiblesses, nous avons tenté de les exploiter, notamment sur la ligne défensive ou leur défenseures centrales montaient haut, on a essayé de trouver des espaces derrières mais ça n'a pas marché pour nous aujourd'hui, malheureusement. Mais on voit que c'est une équipe qui travaille ensemble depuis longtemps, surtout dans leur pays, il n'y en a qu'une qui joue à l'étranger je crois, on voit la discipline et l'organisation qu'elles ont pu développer.

    A quel point pensez-vous être loin de battre ces équipes ?
    Si vous m'aviez demandé cela en 2015, si on avait fait la coupe du monde, j’aurais dit que nous en étions loin, cette coupe du monde est tombée au moment parfait pour nous, des joueuses de talent ont rejoint nos rangs, pas mal ont joué les coupe du monde U17 et U20 récemment, elles ont amené leur expérience à elle, et je ne pense plus que nous soyons très loin. Si l'on peut se montrer plus précises devant le but, travailler plus ces situations, alors je pense qu'on obtiendra des résultats. Quand on regarde le classement de la Chine de l'Espagne, elles sont dans les 20 premières, nous sommes 49e, à première vue on aurait pu s'attendre à prendre un score comme celui que les États-Unis ont passé à la Thaïlande (13-0). Donc nous ne sommes pas loin de pouvoir rivaliser avec ces équipes, mais il nous faut encore travailler certains points, faire grandir cette équipe. Si on peut se qualifier à la prochaine coupe du monde, on fera mieux.

    Et vous à titre personnel, vous êtes âgée comparé à une partie du reste de l’équipe, vous pourrez certainement jouer une coupe du monde en plus mais difficilement 2, vous avez des regrets ?
    Je ne pense pas que je puisse avoir des regrets, je suis fière de représenter mon pays, d’en être une leader, de participer à notre première coupe du monde. Bien sûr on est déçu du résultat, puisque toutes les équipes voudraient accéder au tour suivant, possiblement soulever le trophée, mais nous il nous faut être réalistes. On a du travail à faire, je suis fière de la façon dont s’est comporté, du football qu’on a joué, surtout ce soir, on a vraiment vu de la résilience chez chacune d’entre nous, donc on ne pourrait pas plus nous en demander.

    Vendredi 14 Juin 2019
    Vincent Roussel

    https://www.footofeminin.fr/Coupe-du...er_a15919.html

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X