Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Équipe de France A, campagne 2019-2021

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Équipe de France A, campagne 2019-2021




    Éliminatoires Euro 2019

    Groupe G




    1 - France : 0 pt (0)
    1 - Autriche : 0 pt (0)
    1 - Serbie : 0 pt (0)
    1 - Kazakhstan : 0 pt (0)
    1 - Macédoine du Nord : 0 pt (0)



    Mardi 8 octobre 2019
    Kazakhstan - France

    Samedi 9 novembre 2019 - Bordeaux
    France - Serbie

    Vendredi 10 avril 2020
    France - Macédoine du Nord

    Mardi 14 avril 2020
    Autriche - France

    Vendredi 5 juin 2020
    France - Autriche

    Mardi 9 juin 2020
    France - Kazakhstan

    Vendredi 18 septembre 2020
    Serbie - France

    Mardi 22 septembre 2020
    Macédoine du Nord - France



    Lien vers l'ancien topic (août 2017 à 2019)
    2011 2012 2016 2017 2018 2019

  • #2
    Matchs amicaux

    Samedi 31 août 2019 - Clermont-Ferrand
    France - Espagne

    Vendredi 4 octobre 2019 - Nîmes
    France - Islande
    2011 2012 2016 2017 2018 2019

    Commentaire


    • #3
      Listes, compos d'équipe et buteuses des matchs de l'Equipe de France Féminine :
      2011 2012 2016 2017 2018 2019

      Commentaire


      • #4
        Bleues - L'ESPAGNE à la rentrée, l'ISLANDE en octobre

        Les Bleues disputeront deux matches amicaux contre l'Espagne, en septembre, et contre l'Islande, en octobre, avant de débuter les éliminatoires de l'Euro 2021.


        (photo Frédérique Grando/FOF)



        La FFF a annoncé le programme de reprise des Bleues après leur élimination en quart de finale de la Coupe du Monde. Avant de débuter la phase qualificative de l'Euro le mardi 8 octobre avec un lointain déplacement au Kazakhstan, les joueuses de Corinne Diacre accueilleront l'Espagne, le samedi 31 août au stade Gabriel-Montpied de Clermont-Ferrand. Un mois plus tard, une nouvelle rencontre de préparation aura lieu face à l'Islande, le vendredi 4 octobre, au stade des Costières de Nîmes.

        Les qualifications débuteront ensuite avec le déplacement au Kazakhstan. Le mois suivant, les Bleues recevront la Serbie, le samedi 9 novembre à Bordeaux.


        LE PROGRAMME DE LA RENTRÉE

        Samedi 31 août 2019 : France - Espagne, à Clermont-Ferrand (Stade Gabriel Montpied)
        Vendredi 4 octobre 2019 : France - Islande, à Nîmes (Stade des Costières)
        Mardi 8 octobre 2019 : Kazakhstan-France [lieu à préciser] (Q Euro 2021)
        Samedi 9 novembre 2019 : France-Serbie, à Bordeaux (Matmut Atlantique) (Qualif. Euro 2021)

        Lundi 22 Juillet 2019
        Sebastien Duret

        https://www.footofeminin.fr/Bleues-L...re_a16085.html
        2011 2012 2016 2017 2018 2019

        Commentaire


        • #5
          Bleues - Première liste post-Coupe du Monde connue le 22 août

          Deux jours avant la reprise du championnat de Division 1 Arkema, Corinne Diacre annoncera la liste des joueuses retenues pour la rencontre de préparation prévue face à l'Espagne le 31 août prochain.

          Photo Frédérique Grando
          Photo Frédérique Grando



          Les vacances terminées, Corinne Diacre devait s'entretenir avec certaines joueuses notamment celles qui seraient susceptibles d'arrêter leur carrière internationale avait annoncé la sélectionneure. Jeudi 22 août, il sera temps de dévoiler la première liste post-Coupe du Monde à 11h30 au cours d’une conférence de presse au siège de la FFF

          Dans le cadre de la préparation aux qualifications à l'Euro 2021 qui débuteront le 8 octobre par un déplacement au Kazakhstan, les Bleues disputeront deux rencontres dont la première face à l'Espagne le samedi 31 août à Clermont-Ferrand (21h00, stade Gabriel-Montpied, en direct sur M6), soit une semaine après la reprise du championnat.


          Le calendrier

          31/08 Clermont-Ferrand France-Espagne (amical)
          04/10 Nîmes France-Islande (amical)
          08/10 A fixer Kazakhstan-France (Eliminatoires Euro 2021)
          09/11 Bordeaux France-Serbie (amical)

          Mercredi 14 Août 2019
          Sebastien Duret

          https://www.footofeminin.fr/Bleues-P...ut_a16124.html
          2011 2012 2016 2017 2018 2019

          Commentaire


          • #6
            https://www.fff.fr/actualites/185858...s-de-france-1/

            Pas de Périsset (blessée?), pas de Katoto (pour le coup plus justifiable qu'avant la CDM car elle n'est plus titulaire en club).
            Bussaglia a du raccrocher j'imagine, exit Clemaron, retour de Dali.
            Qq jeunes joueuses comme De Almeida et Khelifi incorporées au groupe. Et la présence de Laurent qui pour moi est risible.
            On garde donc les Thiney, Torrent and co qui nous auront ébloui en juin dernier, et Hamraoui peut toujours se brosser : Coco fidèle à elle même :)

            Commentaire


            • #7
              Bleues - Liste pour FRANCE - ESPAGNE : Quatre changements par rapport au Mondial

              Corinne Diacre a annoncé ce jeudi matin la liste des 23 Bleues qui participeront au premier rassemblement de la saison. Vingt-trois joueuses avec quatre changements par rapport au groupe qui a disputé la Coupe du Monde en juin dernier.

              Bleues - Liste pour FRANCE - ESPAGNE : Quatre changements par rapport au Mondial


              GARDIENNES
              Sortie :

              Pauline Peyraud-Magnin (Arsenal, ANG)

              Entrée :
              Justine Lerond (FC Metz)

              DÉFENSEURES
              Sortie :
              Eve Périsset (PSG)

              Entrée :
              Elisa De Almeida (Montpellier HSC)

              MILIEUX
              Sorties :
              Elise Bussaglia (Dijon FCO)
              Maeva Clemaron (Everton, ANG)

              Entrées :
              Kenza Dali (West Ham, ANG)
              Léa Khelifi (PSG)

              ATTAQUANTES
              Sorties :
              néant

              Entrées :
              néant


              Retraite internationale pour Bussaglia, trois nouvelles venues

              Pauline Peyraud-Magnin qui participe à la préparation avec Arsenal mais où elle n'a pas encore joué ne sera pas du premier stage mais c'est la jeune championne d'Europe U19 Justine Lerond qui connait sa première convocation en A.

              En défense, Eve Périsset n'est pas non plus apte et n'a d'ailleurs pas participé aux derniers matchs du PSG en Suisse. C'est Elisa De Almeida, aussi transfuge du Paris FC vers Montpellier cet été qui connait sa première convocation.

              En milieu de terrain, Elise Bussaglia qui avait fait part de sa retraite internationale n'a pas été appelée, ni Maeva Clemaron partie en Angleterre. L'occasion pour Kenza Dali de faire son retour alors que Léa Khelifi connait sa première convocation à son tour.

              Dans le secteur offensif, les mêmes joueuses ont été rappelées pour ce rassemblement de l'Équipe de France féminine qui affrontera la sélection espagnole le samedi 31 août à Clermont-Ferrand (21h00, stade Gabriel-Montpied, en direct sur M6).

              Cette rencontre internationale constituera le premier rendez-vous post Coupe du Monde pour les Bleues, et servira de préparation avant le coup d’envoi des qualifications pour l’Euro 2021 qui démarreront en octobre au Kazakhstan.

              Jeudi 22 Août 2019
              Sebastien Duret

              https://www.footofeminin.fr/Bleues-L...al_a16142.html
              2011 2012 2016 2017 2018 2019

              Commentaire


              • #8
                Bleues - Corinne DIACRE : « On va se retrouver sereinement »

                Près de deux mois après la fin de la coupe du monde, l’équipe de France retrouvera les terrains le 31 août face à l’Espagne. Pour sa première liste post-Mondial, Corinne Diacre a choisi la continuité, en appelant 19 des 23 mondialistes. L’occasion de débriefer avec certaines, dont Eugénie Le Sommer.


                Reprise des Bleues la semaine prochaine (photo FFF)


                Cela a dû être compliqué pour vous d’établir votre liste alors que les championnats nationaux n’ont pas encore repris. Quels critères ont primé ?

                L’objectif c’était de reprendre les 23 mondialistes, je n’ai pas pu le faire car Elise Bussaglia prend sa retraite internationale. Concernant les autres, Pauline Peyraud-Magnin, Eve Perisset et Maeva Clemaron sont blessées c’est pour ça que je les ai remplacé par des jeunes joueuses. Et Kenza Dali qui fait son retour, même si elle n’est pas très vieille non plus (sourire).
                >> La liste

                Pourquoi avoir fait le choix de convoquer à nouveau le maximum de mondialistes ?
                Je voulais reprendre les 23 (joueuses sélectionnées pour la coupe du monde, NDLR) parce qu’on a vécu une belle aventure ! Il y a eu de la déception mais il y a eu de vrais bons moments partagés. Ça s’est terminé mal et surtout vite car il faut se quitter dès l’élimination, prévoir les retours… C’est surtout que je n’ai rien à reprocher à personne, donc à partir de là, le championnat n’ayant pas repris, je voulais retrouver le groupe avec qui on a vécu une belle compétition.

                « Il faut se laisser le temps »

                C’est un nouveau chapitre qui s’ouvre, ou vous avez choisi de continuer dans la lignée de cette coupe du monde ?

                C’est un retour de vacances, un premier match de début de saison. Les filles sont en fin de préparation, elles vont redémarrer le championnat ce week-end, il faut se laisser le temps de se poser les bonnes questions. Il y a beaucoup de choses qui ont bien fonctionné, d’autre moins, c’est sûr, mais ce sera à mon staff, à moi et aux joueuses de dresser un bilan, on le fera en interne. Pour l’instant c’est comme ça, j’aurais le mois de septembre pour retrouver les terrains, voir les filles dans leurs clubs.

                Après vos propos à son encontre à la fin de la coupe du monde, avez-vous prévu d’avoir discussion tactique avec Eugénie Le Sommer ?
                Je l’ai eu au téléphone, on en a déjà parlé, elle se met au service de l’équipe de France, elle me l’a répété. Qu’elle joue dans l’axe ou à gauche ça ne lui pose pas de problème, c’est une de mes cadres, quel que soit son poste elle se met au service de l’équipe de France. Elle sait que j’ai confiance en elle.

                Après plusieurs semaines de vacances, que retenez-vous de cette coupe du monde ?
                On a déjà fait un bilan au lendemain de la défaite, il y a cette déception sportive mais les filles peuvent être fières de ce qu’elles ont fait. Sur cette compétition on n’a pas eu le brin de chance qu’il faut pour aller au bout. Ce que je retiens surtout c’est qu’on n’emmagasine pas d’expérience sur des matches supplémentaires, les demies ou la finale, c’est ce qui nous manque encore à ce jour. Il faut qu’on continue à travailler. Ce qui est intéressant c’est l’engouement populaire, ce qu’on a réussi à montrer il faut surfer sur ça. Il ne faut pas qu’on s’endorme sur nos lauriers, on a encore des choses à travailler. Mais c’est positif, quand on voit que le match qui va venir à Clermont, les places sont parties en dix jours, ça dénote quelque chose.

                « La porte n’est pas fermée pour Katoto »

                Gaëtane Thiney est encore dans la liste. Qu’avez-vous pensé de sa coupe du monde ? S’est-elle fixée un objectif précis (2021 voire 2023) avec vous ?

                Elle a été à l’image du groupe France, elle a donné tout ce qu’elle avait à donner. Sincèrement, les filles ont montré une belle image. C’est sûr qu’on pouvait attendre plus de cette équipe de France, mais toutes les filles qui ont fait le Mondial ont tout donné. Gaëtane est dans la liste aujourd’hui, on fera un point avec elle la semaine prochaine, on verra ce que l’avenir lui réserve à elle, si elle a encore la capacité de donner le meilleur d’elle-même en équipe nationale.

                Marie-Antoinette Katoto ne fait pas partie de la liste, vous souhaitez qu’elle continue à faire ses preuves avec le PSG avant de la rappeler ?
                Marie-Antoinette fait partie d’un groupe élargi, comme d’autres. J’ai vu quelques matches de sa part en préparation, aujourd’hui j‘ai pris 23 joueuses, elle n’en fait pas partie, ce n’est pas pour ça que la porte est fermée pour elle.

                Le titre de championnes d’Europe est-il un objectif prioritaire ?
                L’objectif pour le moment c’est de se qualifier pour l’Euro. Il faut y aller étape par étape, il faut digérer la déception (du Mondial), et aller de l’avant.

                « Je n’ai pas de regrets »

                Quels enseignements vous tirez de votre première grande compétition en tant que sélectionneuse des Bleues ?

                On a beaucoup travaillé avec mon staff, j’ai beaucoup travaillé sur certains points qui étaient à améliorer. Tout n’est pas encore parfait, mais à l’image de la joueuse que je pouvais être, je sais que l’entraînement paie, je continue donc à m’entraîner.

                Regrettez-vous de ne pas avoir utilisé l’ensemble de votre groupe lors de ce Mondial. Est-ce un aspect sur lequel vous allez travailler en vue de l’Euro 2021 ?
                Je n’ai pas de regrets, ils ne font pas avancer. La Fifa nous autorise à avoir 23 joueuses sur la feuille de match, avec trois voire 4 changements par match, il est difficile de satisfaire tout le monde, et je ne suis pas là pour faire plaisir. Je tire des enseignements sur ce qu’on a fait, moi et mon staff, mais je n’ai aucun regret. Mes choix ont été faits en mon âme et conscience.

                Sentez-vous le besoin d’aplanir certaines tensions ? On a notamment vu Jean-Michel Aulas prendre la défense de ses joueuses.
                Chacun est maître de sa communication, j’ai pris note de ce qu’il a dit, personne n’est infaillible, personne ne commet pas d’erreurs, ça peut arriver, maintenant il n’y a pas de tensions. J’ai appelé Eugénie pour lui dire que mes propos (tenus dans Téléfoot et dans Le Parisien) avaient été mal interprétés. Elle m’a entendu, on va se retrouver la semaine prochaine sereinement.

                « Elisa De Almeida est une joueuse prometteuse »

                Vous l’avez dit, le match à venir se déroule à Clermont, c’est forcément un lieu particulier pour vous (elle a entraîné l’équipe masculine de 2014 à 2017, NDLR)…

                Ce qui est intéressant pour l’équipe de France c’est d’aller dans un département qui n’a pas accueilli la coupe du monde, c’est ce qu’on va faire jusqu’à la fin de l’année 2019. Quand le président (Noel Le Graet) m’a demandé j’ai dit oui avec plaisir, j’ai encore de bons contacts là-bas. Ce sera particulier pour moi, dans un vestiaire et un stade que je connais bien.

                Dans cette liste figure pour la première fois Elisa De Almeida. Qu’est-ce qui vous a poussé à la sélectionner ?
                Elle fait partie des jeunes joueuses qu’on a suivi avec mon staff toute la saison dernière. Elle avait fait la coupe du monde U20, elle a changé de club cette année, c’est une joueuse prometteuse, et j’ai deux ans pour préparer une nouvelle équipe en vue du championnat d’Europe. Avec le forfait d’Eve Perisset, il me semblait important d’intégrer de jeunes joueuses, Elisa en fait partie, même si elle a cette capacité d’évoluer latérale ou défenseure centrale.

                Il y a aussi Justine Lerond, championne d’Europe U19 cet été…
                Justine a fait un très bon championnat d’Europe, elle a plein de qualité et elle l’a démontré, déjà lors de la coupe du monde U20 l’an passé. Elle a aussi eu une saison pleine en D1 lors de la saison passée, c’est une très bonne joueuse en devenir, j’ai appelé son entraîneur (Manu Peixoto) pour savoir si je pouvais l’avoir à disposition, puisqu’elle est rentrée tardivement du championnat d’Europe. Justine va avoir de l’expérience avec nous, c’est bien de faire monter des jeunes. Il y a d’autres jeunes qu’on va voir cette saison, la porte n’est fermée à personne, elles seront peut-être en Bleues selon leur performance avec leurs clubs.

                C’est votre première liste depuis la coupe du monde, est-ce que vous avez senti un changement de statut de l’équipe de France cet été, pendant les vacances ?
                Au-delà de la déception sportive, l’équipe de France a livré une belle compétition. Les gens sont bienveillants, ils sont contents. Certains ont découvert la discipline, et ceux qui avaient émis un jugement négatif, avec cette coupe du monde ils ont changé leur regard sur notre discipline, c’est plutôt positif.

                Allez-vous changer de manière de communiquer, peut-être avec un discours un peu moins cash ?
                Il y a des discours en interne, après j’ai ma façon d’être, il est difficile de changer, mais comme j’ai dit tout à l’heure je m’entraîne dur, je sais que le travail paye. Je pense que je vais progresser, après les entraînements ça prend du temps, on ne peut pas changer du tout au tout. Parfois on me juge un peu trop vite, sans me connaître, mais ça fait partie du jeu. Je sais qui je suis, je ne fais pas que piquer les joueuses, c’est réducteur je trouve de résumer ma communication à des piques, je suis aussi parfois très gentille (sourire).

                Vincent Roussel

                Jeudi 22 Août 2019
                Sebastien Duret

                https://www.footofeminin.fr/Bleues-C...nt_a16143.html
                2011 2012 2016 2017 2018 2019

                Commentaire


                • #9
                  Bleues - Élise BUSSAGLIA officialise sa retraite internationale

                  Si l'arrêt de sa carrière internationale était prévu, l'annonce officielle en a été faite ce jeudi sur le site de Dijon après l'annonce de la liste de Corinne Diacre.

                  (photo FFF)
                  (photo FFF)



                  La deuxième joueuse la plus capée Élise Bussaglia (192 sélections, 30 buts) a officialisé sa retraite internationale à travers ce message publié sur le site du DFCO

                  "Après ces 16 années en sélection, il est temps pour moi de tourner la page et de penser à d'autres projets et d'autres défis.

                  J'ai vécu énormément de choses avec la sélection, de superbes moments et d'autres plus difficiles, mais je ne retiendrai que le positif. Le niveau international est très exigeant, je suis donc d'autant plus fière d'avoir porté de si nombreuses fois ce maillot bleu que j'aime tant.

                  J'ai tout donné sur et en dehors du terrain avec des réussites et des échecs. C'est la loi du sport. Pour moi, la vérité est et restera le travail et la rigueur, je n'ai donc aucun regret car je sais que j'ai apporté tout ce que je pouvais à l'équipe. Je remercie les différents coachs que j'ai eus et les partenaires avec qui j'ai eu la chance d'évoluer. Je pense aussi évidemment à ma famille et mes proches qui m'ont toujours soutenue, je n'aurais pas réussi ce long chemin sans eux. Ils ont, eux aussi, subi les exigences du haut niveau mais m'ont toujours parfaitement entourée.

                  Je souhaite le meilleur au staff et aux générations actuelles et à venir en espérant que l'Équipe de France décroche enfin un titre.

                  Allez les Bleues, allez la France.
                  "

                  Pour la joueuse, institutrice de formation, il reste encore une année de contrat avec le DFCO avant de probablement prendre le chemin de l'école.


                  Élise BUSSAGLIA en Bleue

                  192 sélections pour 134 victoires, 27 nuls et 31 défaites
                  148 fois titulaire
                  13 322 minutes
                  30 buts dont 4 penalties

                  1re sélection : 15 novembre 2003 France - Pologne (7-1)
                  1er but : 8 septembre 2004 Danemark - France (2-3)

                  >>> Ses matchs

                  Jeudi 22 Août 2019
                  Sebastien Duret

                  https://www.footofeminin.fr/Bleues-E...le_a16146.html
                  2011 2012 2016 2017 2018 2019

                  Commentaire


                  • #10
                    Bleues - La FFF organisera un tournoi à quatre équipes en mars prochain

                    Depuis 2003 et sa préparation à sa première Coupe du Monde, l'équipe de France a régulièrement part à des tournois à l'étranger dans le cadre de sa préparation. Mais l'engouement suscité l'été dernier a donné des envies au Président de la FFF d'en faire autant sur le sol français.

                    La France disputera trois matchs en mars sur son sol (photo AJA)
                    La France disputera trois matchs en mars sur son sol (photo AJA)



                    Si les adversaires restent à déterminer, une certitude est la période de ce tournoi puisque la FIFA a identifié dans son calendrier la période du 2 au 10 mars 2020 pour les rencontres internationales. Entre périple à l'étranger et fatigue physique, la France n'avait pas pris part à un tournoi international la saison dernière sur cette période, préférant deux matchs amicaux en France.

                    Finies donc la SheBelieves Cup, l'Algarve Cup ou la Cyprus Cup, ce sera un tournoi à quatre équipes en France qui va voir le jour comme le rapporte L'Equipe suite à l'annonce faite par Noël Le Graët ce mercredi. Il reste désormais à trouver les adversaires, ceux ayant pris part à la dernière SheBelievesCup étant engagés contractuellement sur plusieurs saisons (Japon, Angleterre et Brésil). Il n'en est pas de même pour les tournois de l'Algarve et de Chypre. Une sélection comme l'Allemagne n'avait pas fait non plus de tournois en mars dernier. D'autres comme l'Australie en avait organisé un sous la forme d'un one-shot. Comme pour les autres tournois de cette période de mars, les équipes devraient connues en fin d'année civile. Les lieux aussi sont importants car l'intérêt est aussi de continuer dans la dynamique de la Coupe du Monde pour garnir les stades.

                    Des précédents ponctuels

                    Plusieurs tournois ont été organisés ponctuellement en France avec quatre équipes ou plus. Mais ces derniers n'ont jamais été pérennes. En 1992 et 1993, la France avait participé à la Lyon'ne Cup organisée par le FC Lyon où prenaient part des sélections et aussi des clubs. En 1995, c'est un tournoi anniversaire organisé pour les 25 ans de la reconnaissance du football féminin que la France s'était confrontée au Canada, à l'Italie et aux États-Unis. Trois ans plus tard, en 1998, du côté de Rennes, un tournoi avec le soutien du Ministère des Sports avait vu se confronter l'Espagne, le Maroc, l'Algérie et la France. Le dernier tournoi organisé en France remonte à 2002. En Ligue du Centre-Ouest, la France avait joué le Japon, le Canada et l'Australie. Depuis cette date, la France a uniquement pris part à des tournois à l'étranger : Portugal, Chine, Chypre ou encore les Etats-Unis.


                    Le calendrier 2019-2020 des Bleues

                    31 août : France - Espagne, à Clermont-Ferrand (Amical)
                    4 octobre : France - Islande, à Nîmes (Amical)
                    8 octobre : Kazakhstan - France, à Shymkent (Q. Euro 2021)
                    9 novembre : France - Serbie, à Bordeaux (Q. Euro 2021)
                    2 au 10 mars : tournoi en France à quatre équipes
                    10 avril : France - Macédoine du Nord (Q. Euro 2021)
                    14 avril : Autriche - France (Q. Euro 2021)
                    5 juin : France - Autriche (Q. Euro 2021)
                    9 juin : France - Kazakhstan (Q. Euro 2021)

                    Mercredi 28 Août 2019
                    Sebastien Duret

                    https://www.footofeminin.fr/Bleues-L...in_a16159.html
                    2011 2012 2016 2017 2018 2019

                    Commentaire


                    • #11
                      Buuuuuut ELS.

                      Commentaire


                      • #12
                        Amel qui rentre a la place de Thiney et passe a gauche a la place de Eugenie qui se recentre.

                        Commentaire


                        • #13
                          Delphine qui va entrer la place de Gauvin qui viens de gâcher un caviar de ELS

                          Commentaire


                          • #14
                            Dali remplace Geyoro.

                            Commentaire


                            • #15
                              Quelle conne cette arbitre qui met un jaune Delphine qui tombe dans la surface mais se relève immédiatement. Delphine se venge en mettant un but sur l’action qui suit avec un petit lob d’un piqué tout en touché.

                              Commentaire


                              • #16
                                Fini, 2-0, 2ème mi-temps bien sympathique.

                                Commentaire


                                • #17
                                  Bleues - Une deuxième période aboutie et une rentrée victorieuse face à l'ESPAGNE

                                  Avec une seconde période plus aboutie et des changements bénéfiques, les Françaises ont pris le dessus logiquement face au 13e du classement FIFA, l'Espagne pour cette rentrée des Bleues avec des réalisations de Le Sommer et Cascarino.


                                  Le Sommer continue à augmenter son compteur personnel



                                  Pour cette reprise, deux mois après l'élimination face aux futures championnes du Monde au Parc des Princes, les Bleues refoulaient une pelouse française. Opposée à l'Espagne sur le terrain de Clermont-Ferrand, l'équipe de France alignée était proche du visage de la Coupe du Monde avec neuf joueuses sur onze au départ. Seules Karchaoui prenait place à gauche suite à la blessure de Majri, tandis que Bussaglia ayant arrêté sa carrière internationale, elle était remplacée par Geyoro.

                                  Malgré la volonté affichée dans les premières minutes, les Bleues se retrouvaient en difficulté pour mettre à mal le collectif espagnol, toujours aussi à l'aise pour conserver et faire circuler le ballon. Avec un manque de justesse technique dans les transmissions, gênée dans la relance, la France n'arrivait pas à imposer son jeu et se procurer des occasions. La pause fraîcheur s'avérait bénéfique aux Bleues (22e). Au retour sur le terrain avait lieu une alerte sur le but de Paños sur un centre-tir depuis la gauche de Karchaoui qui rebondissait sur le poteau opposé avant une minute plus tard avec l'ouverture du score.

                                  Le Sommer exploite l'erreur de Panos

                                  Geyoro dans la surface décalait sur Diani à droite qui délivrait un centre aérien repoussé au second poteau par la gardienne espagnole sur Le Sommer qui mettait l'intérieur du droit pour reprendre en volée au second poteau et frapper le dessous de la barre. Le ballon venait ensuite finir derrière la ligne de but où Paredes ne pouvait que constater le résultat (1-0, 27'). La 77e réalisation de Le Sommer qui n'est désormais plus qu'à quatre unités d'égaler le record de Pichon.

                                  Mieux, les Bleues arrivaient à récupérer des ballons au milieu comme Henry (35e). Elle trouvait Diani qui accélérait avant de décaler pour Le Sommer mais le centre ne donnait rien. Juste avant le repos, Diani éliminait sur la droite, avant de trouver Thiney dans la surface qui contrôlait puis enchaînait par une frappe pied droit contrée par Jimenez jaillissant pour contrer (45+2e).

                                  Des changements bénéfiques

                                  Dès la reprise de la rencontre en seconde période, Diacre apportait du sang frais avec les entrées de Tounkara et Majri, cette dernière évoluait au poste de milieu gauche. Après dix minutes de jeu, servie par Le sommer à la limite du hors-jeu, Gauvin venait buter sur Paños en face-à-face avant que l'arbitre ne siffle le hors-jeu (55e). La Montpelliéraine quittait ensuite ses partenaires, remplacée par Cascarino qui se mettait rapidement en évidence en étant au départ d'une action conclue par une occasion de Diani, tout juste replacée dans l'axe, qui tentait de lober la gardienne mais se heurtait à cette dernière à la limite de la surface (60e).

                                  Cascarino pour le second

                                  Cascarino l'espérait et elle y parvenait en venant inscrire un but. D'un long ballon de Renard depuis le camp français, elle lançait sa coéquipière à droite partie dans le dos de la défense et qui profitait de la position de la gardienne pour tenter une balle piquée du droit croisée qui finissait dans le petit filet opposée (2-0, 76'). Un sursaut espagnol de quelques minutes en changeait rien car en dehors de la frappe lointaine et cadrée de Patricia Guijarro, Bouhaddi passait une soirée tranquille (78e). En fin de match, Cascarino bien servie par Dali, entrée en jeu aussi, trouvait le cadre mais aussi la gardienne (90+2e). C'est une autre entrante, Asseyi qui s'essayait ensuite à une frappe enroulée mais juste à côté (90+3e).

                                  Si tout n'a pas été parfait notamment en première période, le recadrage à la pause et les changements opérés ont offert un deuxième acte de meilleure facture avec Majri plus haute à gauche, puis Cascarino à droite, et le repositionnement de Diani et Le Sommer dans l'axe. Il reste un mois pour suivre les joueuses avec leur club afin de définir l'équipe qui débutera la campagne éliminatoire au Kazakhstan, avec un autre match de préparation contre l'Islande lors de ce même rassemblement.


                                  Corinne Diacre (sur M6)
                                  "On a eu un peu de mal à se mettre dans le rythme, peut-être à cause de la chaleur. On avait à cœur de montrer que cela avait été dur mais que l'on avait digéré l'élimination en quart de finale de la Coupe du Monde. Je vais avoir un mois de septembre d'observations. Je vais me laisser le temps d'observer les matchs, les joueuses et je prendrais en octobre avec un match de qualification les plus en forme du moment".


                                  Match de préparation aux qualifications à l'Euro 2021
                                  Samedi 31 août 2019
                                  - 21h00
                                  FRANCE - ESPAGNE : 2-0 (1-0)
                                  Clermont-Ferrand (Stade Gabriel Montpied)
                                  Temps partiellement couvert (25°C) - Terrain bon
                                  Spectateurs : 9 500
                                  Arbitres : Rebecca Welch (Angleterre) assistée de Natalie Aspinall (Angleterre) et Melissa Burgin (Angleterre). 4e arbitre : Kirsty Dowle (Angleterre)

                                  Buts :
                                  1-0 Eugénie LE SOMMER 27'
                                  (Geyoro dans la surface décale pour Diani à droite qui centre devant le but. Paños repousse de la main droite sur Le Sommer au second poteau qui reprend de l'intérieur du droit à 5 m. Le ballon heurte le dessous de la barre avant d'entrer derrière la ligne où Paredes est impuissante)
                                  2-0 Delphine CASCARINO 76' (Longue balle de Renard à 60 m du but espagnol par dessus la défense espagnole pour trouver Cascarino à droite qui part dans le dos et vient du droit piquer son ballon à 10 m du but et marquer dans le petit filet opposé)

                                  Avertissements : Wendie Renard 42', Delphine Cascarino 75' pour la France ; Nahikari García 18', Lucí García 36' pour l'Espagne

                                  France : 16-Sarah Bouhaddi ; 4-Marion Torrent, 19-Griedge Mbock Bathy Nka (5-Aïssatou Tounkara 46'), 3-Wendie Renard (cap.), 7-Sakina Karchaoui ; 11-Kadidiatou Diani (18-Viviane Asseyi 90'), 6-Amandine Henry (cap.) (14-Charlotte Bilbault 83'), 8-Grace Geyoro (15-Kenza Dali 74'), 9-Eugénie Le Sommer ; 17-Gaëtane Thiney (10-Amel Majri 46'), 13-Valérie Gauvin (20-Delphine Cascarino 58'). Entr.: Corinne Diacre
                                  Non utilisées : 1-Solène Durand, 21-Justine Lerond, 2-Elisa De Almeida, 12-Emelyne Laurent, 22-Julie Debever, 23-Léa Khelifi
                                  Espagne : 13-Sandra Paños ; 2-Célia Jiménez, 4-Irene Paredes (cap.), 19-María Pilar León, 3-Leila Ouahabi ; 12-Patricia Guijarro, 14-Virginia Torrecilla (18-Aitana Bonmatí 82'), 11-Alexia Putellas ; 17-Lucí García (9-Eva Maria Navarro 73'), 22-Nahikari García (21-Andrea Sánchez Falcón 59'), 8-Mariona Caldentey (19-Amanda Sampedro 82'). Entr.: Jorge Vilda
                                  Non utilisées : 1-Dolores Gallardo, 23-Sara Serrat, 5-Ivana Andrés, 6-Vicky Losada, 7-Gemma Gili, 10-Irene Guerrero, 15-Laia Alexandri, 20-Andrea Pereira

                                  Samedi 31 Août 2019
                                  Sebastien Duret

                                  https://www.footofeminin.fr/Bleues-U...NE_a16162.html
                                  2011 2012 2016 2017 2018 2019

                                  Commentaire


                                  • #18
                                    Corinne Diacre (sur M6)
                                    "On a eu un peu de mal à se mettre dans le rythme, peut-être à cause de la chaleur. On avait à cœur de montrer que cela avait été dur mais que l'on avait digéré l'élimination en quart de finale de la Coupe du Monde. Je vais avoir un mois de septembre d'observations. Je vais me laisser le temps d'observer les matchs, les joueuses et je prendrais en octobre avec un match de qualification les plus en forme du moment".


                                    pourquoi ?? tu n avais pas le temps avant,,,,,,??????,
                                    . vu que tu ne t'est jamais déplacé année dernière , pour voir la seule équipe qui te fournis des joueuses en qualités et quantités ........OLYMPIQUE LYONNAIS

                                    pauvre médiAcre. heureusement que deux lyonnaise te sauve encore les fesses hier soir .... parcequ au vu de la première mi temps les espagnoles on dominées quasiment de la tête et des épaules ta composition
                                    inscription depuis 18 ans sur le forum .balayée , merci le nouveau site OLWEB

                                    Commentaire


                                    • #19
                                      La seule évolution c'est Majri qui ne joue plus derrière (à voir si cela sera le cas sur la durée car avec le duo Karchaoui / Torrent, cela va prendre l'eau sévère sur les côtés).
                                      Quant au niveau de Panos côté espagnol, ça ne s'arrange pas.
                                      Dernière modification par interactif, 02/09/2019, 02h51.

                                      Commentaire

                                      Chargement...
                                      X