Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Équipe de France A, campagne 2019-2021

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • interactif
    a répondu
    Envoyé par Florentin Voir le message
    Je pense au contraire que cette histoire de capitanat est importante. Le capitaine est le relai de l'entraineur sur le terrain.
    La 1ère coupure entre C Diacre, sélectionneuse, et les lyonnaises, date du retrait du brassard à Wendy. j'ose espérer que Wendy a reçu une explication. Quant aux journalistes et aux supporters, C Diacre estime qu'il ne doivent rien savoir et c'est un de ses points très irritants.
    Si Henry était le relais choisi par Diacre sur le terrain, ça se saurait, non ? Vu la relation entre les 2....
    La seule chose qui compte c'est le niveau de performance de chaque joueuse, et pour le coup la capitaine a été aussi en travers sur ce match qu'en club.

    Laisser un commentaire:


  • Hagical
    a répondu
    Diacre. Une morgue inversement proportionnelle au palmarès. Imbuvable, idiote et incompétente... Ça commence à faire beaucoup pour une seule femme.

    Laisser un commentaire:


  • jrlyon
    a répondu
    Equipe de France: le clash entre Diacre et Henry (bfmtv.com)

    "Deux jours avant la confrontation à Guingamp face à l’Autriche, les joueuses sont en pleine séance de musculation à Clairefontaine. C’est alors que, selon nos informations, Corinne Diacre entre dans la salle. Le regard et le pas décidé, la sélectionneure se dirige vers sa capitaine Amandine Henry. Elle lance alors à la milieu de terrain de l’Olympique lyonnais: "Ne t’inquiète pas, tu vas l’avoir ta discussion!" Henry lui répond: "J’espère bien, ce serait bien que l’on puisse discuter!" Diacre rétorque alors: "Dans la vie tout se paye!" La joueuse répond en parlant de façon plus forte: "Tu me menaces ?!"

    Sans un mot, la sélectionneure tourne alors les talons. L’incompréhension et le malaise règnent dans la salle de musculation. Un échange brutal et bref qui met en lumière la fracture, le point de non-retour criant entre la sélectionneure et sa capitaine. Un moment qui entre dans une semaine très électrique, où les deux femmes n’ont quasiment pas échangé."

    Quelle bonne ambiance...

    Laisser un commentaire:


  • Florentin
    a répondu
    Je pense au contraire que cette histoire de capitanat est importante. Le capitaine est le relai de l'entraineur sur le terrain.
    La 1ère coupure entre C Diacre, sélectionneuse, et les lyonnaises, date du retrait du brassard à Wendy. j'ose espérer que Wendy a reçu une explication. Quant aux journalistes et aux supporters, C Diacre estime qu'il ne doivent rien savoir et c'est un de ses points très irritants.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Je ne m’attendais pas a voir Wendie prendre le brassard a la sortie de Henry, mais c’est surtout de voir comme Bilbaut est haute dans la hiérarchie, alors que c’est de loin la plus nulle de l’effectif.

    Laisser un commentaire:


  • interactif
    a répondu
    Comme prévu, une attaque/défense pendant 90 minutes avec une qualification sans trop forcer à la sortie.
    Complètement anecdotique cette histoire de brassard (ça n'empêche pas Renard de marquer manifestement) vs la qualité de la sélection qui sera faite pour l'Euro.
    Quant à Henry, elle est très très loin de la joueuse qu'elle était il y a qq années, capable de répéter les courses en cassant les lignes avec sa puissance, en frappant des 20/25m : on verra si elle retrouve ce niveau d'ici l'Euro. Et l'absence d'une meneuse technique à la création est quand même problématique pour amener un peu de folie et faire que le jeu ne repose pas uniquement sur les prestations des joueuses de côté.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Match plutôt pas mal dans l’ensemble, 2eme mi temps un peu plus poussive. Un peu déçu de l’Autriche qui n’a pas essayé de jouer.
    Un peu choqué aussi de voir Bilbaut hériter du brassard à la sortie de Amandine.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Belle tête plongeante de Amel qui fini au fond, refusé pour un HJ peut evident.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Corner de Amel devié par Matheo qui viens d’entrer et poussé au fond par Katoto pour son doublé.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Katoto double la mise sur un centre de Delphine.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    But de Wendie sur un corner tiré par Amel.
    L’EDF a bien entamé ce match je trouve, au delà du but, ça joue plutôt bien.

    Laisser un commentaire:


  • Florentin
    a répondu
    Majri, si elle est en forme, son meilleur poste est à gauche (c'est peut-être là qu'elle va jouer). Si elle n'est pas en forme elle sera encore plus mauvaise en 10
    Kenza Dali, oui c'est une n°10; simplement je pense qu'elle n'a pas le niveau de l'équipe de France

    Laisser un commentaire:


  • interactif
    a répondu
    Envoyé par Florentin Voir le message
    442 ou 4231 nécessitent, me semble t'il, d'avoir une n°10. Ce qu'on n'a pas
    Majri aime bien jouer dans l'axe, donc la voir jouer derrière Katoto, avec Cascarino (ou Diani) à droite, et Baltimore à gauche, peut être une option. Kenza Dali dans l'axe, avec Majri en MOG, en est une autre (j'ai vu qu'elle était remplaçante à West Ham ces dernières semaines).

    Laisser un commentaire:


  • Florentin
    a répondu
    442 ou 4231 nécessitent, me semble t'il, d'avoir une n°10. Ce qu'on n'a pas

    Laisser un commentaire:


  • interactif
    a répondu
    J'ai oublié Laurent dans les attaquantes.
    Face à une équipe qui va jouer à 10 derrière, j'ose espérer que Diacre va partir sur un 442 ou un 4231. Toute la question étant de savoir qui on associe dans l'axe.
    Karchaoui et De Almeida sur les côtés étant à mon sens les profils de latérales les plus intéressantes pour évoluer face à un adversaire regroupé qui nous laissera la possession.

    Laisser un commentaire:


  • Florentin
    a répondu
    Majri me parait dans le dur en ce moment. Les 3 meilleures me paraissent être Katoto, Diani et Delphine. Mais il faut que celle-ci reste à droite, poste aussi de Diani. Oui compliqué
    J'aimerai bien savoir ce qu'a donné la petite causerie du président de la FFF, hier au stage et comment les joueuses l'ont reçu. J'ai bien peur qu'on n'en sache rien

    Laisser un commentaire:


  • interactif
    a répondu
    Asseyi blessée remplacée.......par une milieu (Jean-François). 3ème forfait après ELS et Torrent.
    Du coup, les options en attaque sont de plus en plus limitées : Katoto, Mateo, Majri, Baltimore, Cascarino et Diani sur les côtés.
    Curieux de voir la compo que va nous pondre Diacre.

    Laisser un commentaire:


  • MAPASSOL2
    a répondu
    Envoyé par makiavely Voir le message
    https://www.beinsports.com/france/eq...bleues/1588914

    Donc après avoir détruit tout ce que son père a fait pour le foot féminin à Montpellier, il s'attaque aux Lyonnaise directement.
    Encore un bel exemple de la détresse des "fils de" qui essayent d'exister alors qu'ils n'ont jamais rien fait de leur vie.
    et lui qu a t il donc réalise. hormis l exploit d avoir été dans les couilles de son père , né au bon moment et au bon endroit ?
    son père avait un langage fleuri. mais au moins il pouvait parler car il avait accomplis
    lui et son frère c est nada

    Laisser un commentaire:


  • MAPASSOL2
    a répondu
    Envoyé par makiavely Voir le message
    https://www.beinsports.com/france/eq...bleues/1588914

    Donc après avoir détruit tout ce que son père a fait pour le foot féminin à Montpellier, il s'attaque aux Lyonnaise directement.
    Encore un bel exemple de la détresse des "fils de" qui essayent d'exister alors qu'ils n'ont jamais rien fait de leur vie.
    on est pas tres éloigné de ce que pense qq un , ici.

    Laisser un commentaire:


  • makiavely
    a répondu
    https://www.beinsports.com/france/eq...bleues/1588914

    Donc après avoir détruit tout ce que son père a fait pour le foot féminin à Montpellier, il s'attaque aux Lyonnaise directement.
    Encore un bel exemple de la détresse des "fils de" qui essayent d'exister alors qu'ils n'ont jamais rien fait de leur vie.

    Laisser un commentaire:


  • interactif
    a répondu
    https://www.fff.fr/actualites/195847...s-de-france-1/

    Une petite léchouille au Paris FC en passant.

    Du coup, en DC, on va avoir droit à un duo Renard/Cascarino ?
    Katoto sûrement en pointe puisqu'elle a l'air finalement apte, Majri derrière elle avec Baltimore à gauche ? Ou alors un 433 bien frileux avec Bilbault alignée, pour bien se faire chier et gagner sur un CPA à l'arrache ?

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - Le SOMMER blessée, BALTIMORE appelée en renfort

    Sortie sur blessure au cours de la rencontre face au PSG, vendredi dernier, l'attaquante lyonnaise et des Bleues devrait être absente 15 jours a annoncé son club. La Parisienne Sandy Baltimore a été appelée pour pallier l'incertitude concernant Le Sommer.


    Le Sommer est sortie à la 29e (photo Damien LG/OL)



    Elle a passé une échographie samedi qui a révélé une lésion à l’ischio-jambier gauche. L’attaquante lyonnaise passera une IRM de confirmation lundi matin mais devrait être indisponible une quinzaine de jours.

    Elle va donc manquer les deux derniers matchs de qualification des Bleues dont le décisif France - Autriche vendredi prochain à Guingamp. Après Valérie Gauvin, c'est la seconde joueuse régulièrement appelée à évoluer en attaque qui manquera ce rendez-vous. Corinne Diacre pourra par contre compter sur Marie-Antoinette Katoto touchée à la jambe droite sur une intervention de Wendie Renard et dont les examens se sont révélés rassurants a fait part l’encadrement du PSG.

    Première pour Baltimore


    Baltimore vendredi soir (photo PSG)


    Ce dimanche, Sandy Baltimore a été appelée comme 24e joueuse suite à l'incertitude concernant la meilleure buteuse de l'histoire des Bleues. C'est une première pour la latérale gauche qui réussit un très bon début de saison.

    Dimanche 22 Novembre 2020
    Sebastien Duret

    https://www.footofeminin.fr/Bleues-L...rt_a16921.html

    Laisser un commentaire:


  • interactif
    a répondu
    Diacre a du faire un malaise en voyant ELS et Katoto se blesser. Elle va être belle l'attaque de l'EDF contre l'Autriche à ce rythme....

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - Corinne DIACRE : "Je n'utiliserai les médias comme intermédiaire"

    En préambule de l'annonce de la liste, Corinne Diacre a tenu à répondre à certaines questions suite aux différentes communications médiatiques de ces derniers jours.




    Faisant référence, à la une de l’Équipe "Peut-elle tenir ?", la sélectionneure a répondu dans un long message préparé : "La réponse est oui. Je veux rassurer tout le monde. Je n'ai jamais été aussi motivé dans le cadre de ma fonction et de mes responsabilités pour aller chercher le seul objectif qui occupe mon esprit aujourd'hui à savoir qualifier notre équipe nationale pour le prochain championnat d’Europe. Cela ferait 3 équipes françaises après l’équipe de Didier Deschamps et les espoirs de Sylvain Ripoll à préparer les Euro 2021 et 2022. Le football français a besoin plus que jamais de ce réconfort. Les supporters n'attendent que cela, c'est la raison pour laquelle nous avons besoin durant ce rassemblement capital d'une bonne attitude générale, de sérénité, d'ambition et de ne penser qu'à notre réussite collective. Bien évidemment j’ai entendu les déclarations critiques de ces derniers temps mais le moment n'est pas venu aujourd'hui de régler ce problème alors que notre équipe nationale joue son avenir sur le terrain."

    "Le moment n'est pas venu aujourd'hui de régler ce problème"

    "Les problèmes nous les réglerons les yeux dans les yeux mais en aucun cas je n'utiliserai les médias comme intermédiaire. Toutes, nous avons à prouver que l’équipe de France peut gagner un titre ce que nous n'avons jamais fait mais nous avons ça en commun. Ce qui compte ici c'est le destin de l'équipe nationale. Les Français ont montré qu’ils aimaient les Bleues. Ce serait indécent de gâcher ce bonheur. Je ne suis pas insensible à la difficulté dans laquelle la société française aujourd'hui se bat : maladie, chômage, pauvreté, violence. Il est inacceptable de donner en spectacle des querelles de personnes. Nous devons faire preuve de dignité. Le Président Le Graët l'a dit : "il faut arrêter tout cela". Je vais arrêter avec tout ça sans renier mes valeurs : l'exigence, le travail, l'état d'esprit, l'esprit de compétition, la combativité. Il faut des remises en question, j'y suis prête la première vérité c'est le terrain. Rien n'est facile, rien n'est fait. Il faut aller chercher cette qualification. Mon engagement est total le contexte est difficile mais on ne cède rien ne vous inquiétez pas les staffs tiennent le choc et savent faire preuve de l'autorité nécessaire et moi la première."

    Jeudi 19 Novembre 2020
    Sebastien Duret

    https://www.footofeminin.fr/Bleues-C...re_a16911.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - Conférence de presse de Corinne DIACRE : "Il faudra régler les choses mais aujourd'hui la priorité c’est le match à venir"

    Lors de la conférence de presse qui a suivi l'annonce de la liste, Corinne Diacre a répondu aux questions des médias, reportant après les rencontres de qualification, la gestion des problèmes évoqués après celles-ci.




    Est-ce que ces déclarations dans les médias n'auraient pas pu être évitées ? Est-ce que vous ne considérez pas que vous avez une une part de responsabilité dans dans l'échec de la discussion ?

    Amandine fait partie de la liste des 23 comme comme les autres joueuses. Effectivement j'avais fait le choix sur le stage précédent de ne pas la convoquer. Ce n'était pas une sanction. Tout le monde a pris ça comme un affront mais c’était une décision du moment. Je suis sélectionneure de l’équipe de France je dois faire des choix un instant T. C'était une sanction pour elle, une non sélection à un instant T pour moi. Aujourd'hui elle fait partie des 23. J’espère tout simplement qu’elle sera concentrée au même titre que les autres pour aller chercher cette qualification. C’est tout ce qui nous importe dans un premier temps. On aura le temps de régler effectivement les problèmes. J'ai entendu des choses effectivement peut-être que l'on aurait pu faire ça différemment mais c'est fait donc on va pas revenir dessus. Maintenant je crois que notre priorité elle est tout simplement d'être concentrées dans un premier temps sur le terrain et dans un second temps nous aurons à régler la deuxième question.

    Amandine Henry n’est pas la seule. Il y a eu aussi de Sarah Bouhaddi, Jean-Michel Aulas notamment qui réclamaient une grande réunion entre le staff, le groupe, le Président Noël Le Graët pour mettre les choses à plat. Pourquoi celle-ci n'a pas eu lieu avant que tout s'envenime ? Est-ce que c'est encore possible de pacifier la situation après toutes ses passes d'armes entre les 4 Lyonnaises ?
    Je vous le répète je suis sélectionneure de l’équipe de France et mon patron c’est Noël Le Graët. S’il me dit Corinne on fait une réunion je viens à la réunion. Mon Président n’a pas émis le souhait de faire cette réunion, en tout cas pour le moment mais je vous l'ai dit le temps viendra on doit effectivement régler ce qui ne va pas mais je vous le dis aussi la priorité aujourd’hui j’annonce une liste. Lundi je vais retrouver les 23 joueuses sélectionnées et nous jouons un match capital pour la qualification au championnat d’Europe le vendredi 27 donc j'ai envie de dire notre priorité aujourd'hui doit être celle d'être très concentrées sur le terrain pour aller chercher cette victoire pour nous permettre d'avoir cette première place dans le groupe ce qui est notre objectif.

    "Amandine en tant que capitaine et ça ne changera pas sur le prochain rassemblement"

    Est-ce que au vu des événements de ces derniers jours et l’apparence de tension extrême qui aurait pu être décrite par notamment votre capitaine Amandine Henry, avez-vous pensé à démissionner ?

    La réponse elle était dans le préambule. Je reste debout et non la démission. Je suis soutenue par mon Président et par des joueuses. Après j'entends j'ai entendu les déclarations de certaines. C’est un problème effectivement, il faudra régler les choses mais aujourd'hui la priorité c’est l’équipe de France et surtout le match à venir.

    Priorité au terrain mais nous comment est-ce possible que les joueuses avancent ensemble lundi prochain au vu de tout ce qui s'est passé ?
    C’est une très bonne question maintenant moi je suis sélectionneure de l’équipe de France. Je vais retrouver mon groupe lundi. Il y en aura des discussions mais je vous l’ai dit en temps voulu.

    Vous avez placer l’objectif de la qualification comme priorité absolue et semblez repousser un peu plus tard les débats sur l’organisation de l’équipe de France et de ne pas tirer tout le potentiel de votre effectif même si la qualification pour l’Euro semble favorable. N'est-ce pas urgent au contraire avant l'Euro de traiter ce dossier de l'organisation de l'équipe ?
    Je n’ai pas envie de négliger notre adversaire qui est l’Autriche. Je vous rappelle que nous avons été tenu en échec chez elles il y a quelques semaines. Très sincèrement par respect pour cette équipe et vous le savez très bien dans le sport, dans le football encore plus, un match n’est jamais gagné d’avance. Je suis focus sur le match contre l’Autriche sachant que pour le moment nous ne sommes pas qualifiées pour le championnat d’Europe donc ça ne sert à rien de prévoir l’avenir tant que l’équipe de France n’est pas qualifiée pour le championnat d’Europe.

    Est-ce que Amandine Henry sera capitaine ?
    Nous avons démarré les qualifications avec Amandine en tant que capitaine et ça ne changera pas sur le prochain rassemblement.

    Amandine Henry a évoqué des sentiments partagés lorsque certaines joueuses apprennent leur sélection entre joie et crainte. Comment réagissez-vous à ces déclarations ? Est-ce que vous sentez un climat pesant et la crainte de certaines joueuses avant de venir ?
    Je peux vous assurer que l’ambiance en équipe de France est très bonne. Je peux comprendre qu’il y ait des fois des réticences pour certaines mais j’ai envie de vous dire que si on doit venir pleurer en équipe de France, il ne faut pas venir. Je veux dire faut il faut rester mesuré. J’ai beaucoup d’amis qui sont anciennes internationales et qui rêveraient de revenir en équipe de France dont certaines ont envie de venir. Il ne faut pas parce que une ou deux ont manifesté des craintes ou comment dire un sentiment de tristesse. Je peux vous assurer que ce n’est pas le cas de la majorité des joueuses de l’équipe de France.

    "Je mettrai la meilleure équipe sur le terrain"

    Quand vous allez arriver dans le vestiaire, vous allez retrouver vos joueuses, est-ce que vous allez uniquement leur parler du match de l’Autriche qui arrive ou est-ce que vous allez devoir tenir un peu le discours qu'il y a des soucis ?

    Le discours que je vais leur adresser, j'espère que celui-ci restera en interne. Le discours que j'aurais auprès de mes joueuses sera leur discours. J'ai un discours aujourd'hui face à vous et j'aurai un face à mes joueuses. J'espère que celui-ci pourra rester entre quatre murs

    Sarah Bouhaddi a pris la parole hier soir (ndlr : mercredi). Elle n’est pas dans la liste aujourd’hui mais elle a appelé à un retour éventuel en équipe de France, elle se dit à nouveau disponible pour l’équipe de France. Comment vous avez accueilli cette invitation finalement. Est-ce qu’elle peut revenir dans un futur proche en équipe de France ?
    J'ai découvert ça ce matin (ndlr : jeudi) effectivement avec un peu de surprise. J'ai un match à préparer, je viens de sélectionner 23 joueuses dont 3 gardiennes. Je vais faire en sorte de bien travailler avec ces trois gardiennes. Gilles Fouache, mon entraîneur des gardiennes de but va tout faire pour les mettre dans les meilleures conditions pour être performante contre l’Autriche. Il viendra le temps ensuite d'avoir une réflexion sur le sujet que vous venez de m'exposer.

    Il y a 2 match très très importants contre l’Autriche et le Kazakhstan. Est-ce que vous avez l’impression avec le climat actuel que vous allez peut-être jouer votre poste sur ces 2 rencontres ?
    Je suis focalisée sur le résultat de l’équipe de France. Je suis sélectionneure, je fais des choix. Je ferai des choix aussi sur la composition de l'équipe et je mettrai la meilleure équipe sur le terrain pour battre l’Autriche. Si nous battons l’Autriche, la question ne se pose même pas et très sincèrement je ne me pose pas la question. Mon avenir personnel je n'en fais pas. Je n'ai jamais mis ma position, mon poste en avant et ce n'est pas aujourd'hui que je vais commencer à le faire.

    "J'ai noté des points d'amélioration que l'on va mettre en place"

    Quels efforts vous voyez à faire dans votre management qui a été critiqué ces derniers jours ?

    Je ne parlais pas des efforts uniquement de mon côté. Je pense que les efforts doivent être partagés. Il faut impérativement que tout le monde soit sur la même longueur d'ondes.

    Est-ce que est-ce que vous craignez justement que les les prises de paroles récentes créent des fractures dans le groupe entre les joueuses ?
    Je pense que déjà il serait important de voir dans quel état d'esprit tout le monde arrive lundi aujourd'hui. C'est prématuré que de penser à cette question et même d'émettre une hypothèse. Nous en parlerons lundi avec les gens concernés.

    Considérez-vous le 0-0 en Autriche comme une grosse contre-performance ? Est-ce que finalement les tensions qui pouvait déjà y avoir dans le groupe expliquent que le résultat n'est pas pu être selon la logique sportive ?
    Contre-performance, c'est comment dire on aurait préféré gagner. Ça je vous l'accorde, maintenant on n'a pas trouvé la clé pour marquer ce but qui nous aurait permis de remporter la victoire. Autant j'étais assez satisfait de notre prestation à l'issue du match. Autant en revoyant les images, j'ai trouvé que l'on avait manqué beaucoup de choses. On avait manqué de de mouvement, on a manqué de liant, de justesse technique, des choses sur lesquelles on va travailler de nouveau
    De là à parler de contre-performance, je trouve que vous y allez un peu fort. On a été tenu en échec. Une défaite pour moi aurait été une contre-performance complètement, maintenant un match nul à l'extérieur. On a eu la maîtrise du match, notre gardienne Pauline Peyraud-Magnin a fait 2 ou 3 arrêts de grande classe mais en dehors de ça, elle n'a pas été mise en danger tout comme notre animation défensive. A partir de là, je vous dis le seul défaut que l'on a eu sur ce match c'est de ne pas avoir trouvé la clé et en même temps on a manqué de réussite parce que sur certaines actions on avait fait très très bien les choses. Je pense que ce soir là on aurait pu jouer une demi-heure de plus le résultat aurait été le même à la fin du match. Il y a des matchs comme ça quand ça ne veut pas rentrer. En tout cas moi j'ai noté des points d'amélioration que l'on va mettre en place la semaine prochaine à l'entraînement pour justement aller chercher ces 3 points contre l’Autriche.

    Est-ce que d'une certaine manière on peut imaginer que les joueuses puissent ne pas tout faire pour gagner ce match-là ?
    Je ne suis pas à leur place. J’espère qu’elles seront toutes concentrées et que nous irons dans le même sens pour aller chercher cette victoire contre l’Autriche. Normalement, j'ai affaire à des joueuses intelligentes donc je ne vois pas pourquoi il en serait autrement. Aujourd’hui l’équipe de France doit aller chercher cette qualification et je vous dis je vais mettre la meilleure équipe sur le terrain pour aller la chercher

    Vous allez mettre la meilleure équipe possible c’était la phrase de Noël Le Graët dimanche soir. Est-ce que vous avez ressenti cela comme une forme de pression ?
    Je suis la sélectionneure. Je mettrais l’équipe que j’estime la plus en forme et la plus compétente le 27 novembre prochain.

    Vous nous avez souvent dit que le temps de jeu était important pour établir votre sélection. Il y a des joueuses qui jouent un peu moins notamment avec Clemaron qui n’a quasiment pas joué depuis le début de saison. Pourquoi la sélectionner alors qu’elle ne joue pas beaucoup avec avec son club en Angleterre ?
    Elle ne joue pas beaucoup que depuis quelques semaines puisqu'elle a participé au début de saison donc vos informations ne sont pas tout à fait bonnes. Vous remarquerez que j’ai aussi sélectionné des joueuses qui n’ont pas joué le week-end dernier donc j’ai souhaité simplement garder un groupe cohérent et qui est fidèle à mes dernières lignes.

    Jeudi 19 Novembre 2020
    Sebastien Duret

    https://www.footofeminin.fr/Bleues-C...-a_a16912.html

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X