Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Équipe de France A, campagne 2019-2021

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Rem56
    a répondu
    Bleues - La liste dévoilée

    Corinne Diacre a dévoilé sa liste sans grande surprise et avec notamment l'absence de Gauvin, blessée, compensée par le retour d'Emelyne Laurent.




    Jeudi 19 Novembre 2020
    Sebastien Duret

    https://www.footofeminin.fr/Bleues-L...ee_a16910.html

    Laisser un commentaire:


  • interactif
    a répondu
    Sur la base du groupe défini par Diacre, je mettrais contre l'Autriche un 4/4/2 :

    ................Peyraud Magnin......................
    De Almeida Renard Tounkara Karchaoui
    ....................Henry Geyoro.......................
    Cascarino..........ELS.........................Maj ri
    .......................Katoto..................... ............

    Pourquoi Sarr n'est pas dans le groupe ?

    Laisser un commentaire:


  • interactif
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

    Un vrai "revirement" serait que Hamraoui et/ou Lavogez soit dans le groupe.
    Pour une fois, on est d'accord, tout arrive !
    Mais comme ce sont 2 forts caractères, la compatibilité avec la psychorigide Diacre semble improbable. Malheureusement pour l'EDF qui va se taper du Clemaron ou Laurent devant qui n'ont encore rien prouvé en club et qui à mon sens n'ont pas leurs places en sélection.
    Dernière modification par interactif, 19/11/2020, 13h25.

    Laisser un commentaire:


  • MAPASSOL2
    a répondu
    Envoyé par anaxagore Voir le message
    Pas grand chose à dire, retour de périsset présence étonnante de gauvin Laurent qui remplace malard a moins que malard remplace au final Gauvin.
    ben si il y a qq chose a dire au milieu ( sourire)
    quant on connais la valeur de certaines joueuses et leurs performances en club ..... laissé sur la touche en EDF et celle qui sont sélectionnés et qui sont elles laissés sur la touche dans leur club ou aux fraises c est qq meme un problème ....

    Laisser un commentaire:


  • MAPASSOL2
    a répondu
    la liste

    Gardiennes : Durand, Munich, Peyraud-Magnin
    Défenseuses : E. Cascarino, De Almeida, Karchaoui, Morroni, Périsset, Renard, Torrent, Tounkara
    Milieux : Bilbault, Clemaron, Dali, Geyoro, Henry, Majri
    Attaquantes : Asseyi, D. Cascarino, Diani, Katoto, Laurent, Le Sommer.


    Bilbault, Clemaron. heu comment dire ?????
    une est au pâquerettes depuis le debut de saison et l autre ne joue quasiment plus avec son club anglais (Everton) cela fait depuis le 3 octobre ou elle n est meme pas rentré comme remplaçante ( le 3 c etait que comme remplaçante
    a cette interrogation. la reponse de mediacre a été en filigrane le projet de groupe et de vie. meme etat de fait que son gourou bini
    affolant.


    Laisser un commentaire:


  • MAPASSOL2
    a répondu
    pour ceux qui ont écouté son intervention. , en fait rien ne change
    il n y aura pas de réunion. ( elle va meme jusqu a dire que nlg ne lui a pas demandé pour le moment ) elle reproche aux lyonnaise d avoir parlé dans les médias. et ne remet en aucun cas son management en cause.
    ré écoutez la. (ce que je viens de faire). c est ahurissant la discipline et le mode de management des années 1870 restera aussi forte et les méthodes grosso modo les memes ( c etait en filigrane dans la toute fin de son intervention )
    et on peut parler de sa liste ou elle sélectionne de joueuses au milieu de terrain qui ne jouent meme plus en club depuis qq semaines

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par Eomer Voir le message
    Dans les coulisses de la Coupe du monde 2019 et des incompréhensions entre les Bleues et Corinne Diacre

    Amandine Henry a parlé dimanche d'un « chaos total » au sujet de la Coupe du monde 2019 sous les ordres de Corinne Diacre. Les Bleues ont en effet vécu un Mondial moins joyeux de l'intérieur que le souvenir populaire qu'il a laissé à l'extérieur.

    ...


    L'ensemble donne plus l'impression d'une accumulation de frustrations que d'un chaos. Le management ultra-vertical de Diacre a créé des crispations, plus ou moins acceptées chez les joueuses. Paradoxalement, cela n'a pas entraîné de scissions au sein du groupe, qui « vivait bien » pour de vrai. Mais, manifestement, toutes les lésions n'ont pas été pansées à la sortie du Mondial. Dix-sept mois après, la crise peut-elle permettre de tourner enfin la page de ce traumatisme ?
    En ce qui concerne les seules joueuses, sur ce qui est dit, on peut effectivement parler de "frustrations" plus que de "chaos".

    Mais l'article évoque aussi le conflit avec Ouvrard et l'accident de Joly sans être très disert sur les conséquences de cela.

    Ces dysfonctionnements peuvent plus justifier le mot de "chaos".

    Laisser un commentaire:


  • anaxagore
    a répondu
    Pas grand chose à dire, retour de périsset présence étonnante de gauvin Laurent qui remplace malard a moins que malard remplace au final Gauvin.

    Laisser un commentaire:


  • jrlyon
    a répondu
    La sélection vient de sortir.
    Henry y fait son retour.
    Les lyonnaises y sont toutes (ELS, Renard, Majri, Karchaoui, Cascarino)

    Laisser un commentaire:


  • anaxagore
    a répondu
    Envoyé par Eomer Voir le message
    Je viens de lire l'article "Un monde incompréhension" dans L'Equipe du jour
    Sur les relations entre les joueuses et Diacre

    Si tout est vrai dans cet article elle en tiens une sacré couche la Corinne
    On engueule les joueuses parce que les chambres ne sont pas bien rangées. Les joueuses seraient obligés de demander l'autorisation du staff pour avoir des serviettes supplémentaires.
    Les massages sont considérés comme du luxe et donc certains jours..... pas de massage.
    Il faut avoir un visage concentré et sérieux aux entrainements au cas ou ils soient filmé afin de donner une bonne image. Pareil pour les celebrations de but ou il est fortement conseillé de ne pas faire n'importe quoi
    Faut qu'elle aille entrainer en coree du nord la Corinne.

    Apres y a des trucs que je peux comprendre
    Comme l’interdiction des agents des joueuses pendant la compet

    Bref, du coup ca change un peu mon opinion sur ce sujet et je trouve que ça accentue encore plus la responsabilité de Diacre dans cette affaire.
    Même si les joueuses doivent accepter que certaines méthodes peuvent être un peu chiante, faut pas non plus allez trop loin dans la connerie.

    J'essaye de mettre l'article
    Un petit tour dans un centre de formation lui ferait le plus grand bien . Je veux bien croire que les filles sont plus maléables mais il y a des limites. La plupart sont des femmes qui gèrent leur vie comme elles l entendent. En fait diacre ne s est pas adaptée à l epoque au contraire d un de champs qui a grosso modo la même culture sociale et la même rigueur a la base..c est grave quand meme de vouloir manager aujourd hui sans la moindre pshychologie . Elle surpasse de très loin domenech

    Laisser un commentaire:


  • MAPASSOL2
    a répondu
    Envoyé par anaxagore Voir le message

    Et qui est l agent d hamraoui qui en plus à une très forte personnalité et dont il m etonnerait très fort qu' elle accepte d être traitée comme du gamine a qui on dit rangé ta chambre.
    Par contre lavogez a un talent indéniable mais son physique est catastrophique. Elle est combative mais fait tout en retard, après il y a des joueuses moins fortes appelées par diacre

    en tous cas diacre va sauver ses fesses , les médias ne l accablent pas, ça risque d être sympa le prochain rassemblement. Franchement j ai du mal a concevoir qu' elle puisse sélectionner henry, et pourtant elle va le faire et ravaler sa fierté. A mon avis elle planifié déjà sa vengeance. Amandine a intérêt de prévoir des serviettes perso et une couverture de survie. Espérons juste qu' elle oublie pas qu' il y a un match à gagner.
    on est d'accord sur hamraoui et lavogez.
    apres dans qq minutes il y aura le verdict.... comme dit plus haut. JMA qui a une relation assez privilégié avec nos fenottes de respect et d écoute (ce qui st réciproque ) a du leur demander de calmer le tir. sans renoncer a leur conviction
    et je pense que de toutes les facons. mediacre ira jusqu au bout ( sauf non qualification contre l Autriche ou changement de président et de politique. mais dans ce cas la. il faut dégager toutes les personnes a la FFF au niveau foot feminin et mettre des hommes et des femmes tellement au service du foot feminin et de sa progression vers un monde plus pro et plus performant
    et je ne vois pas HENRY. ou autres faire perdre la france pour faire dégager la sélectionneur ... pour connaitre , un peu la mentalité des lyonnaises sélectionnées . c est visiblement pas leur mentalité en tout cas , visiblement
    apres je ne suis pas dans leur tete.

    Laisser un commentaire:


  • MAPASSOL2
    a répondu
    Envoyé par Eomer Voir le message
    Je viens de lire l'article "Un monde incompréhension" dans L'Equipe du jour
    Sur les relations entre les joueuses et Diacre

    Si tout est vrai dans cet article elle en tiens une sacré couche la Corinne
    On engueule les joueuses parce que les chambres ne sont pas bien rangées. Les joueuses seraient obligés de demander l'autorisation du staff pour avoir des serviettes supplémentaires.
    Les massages sont considérés comme du luxe et donc certains jours..... pas de massage.
    Il faut avoir un visage concentré et sérieux aux entrainements au cas ou ils soient filmé afin de donner une bonne image. Pareil pour les celebrations de but ou il est fortement conseillé de ne pas faire n'importe quoi
    Faut qu'elle aille entrainer en coree du nord la Corinne.

    Apres y a des trucs que je peux comprendre
    Comme l’interdiction des agents des joueuses pendant la compet

    Bref, du coup ca change un peu mon opinion sur ce sujet et je trouve que ça accentue encore plus la responsabilité de Diacre dans cette affaire.
    Même si les joueuses doivent accepter que certaines méthodes peuvent être un peu chiante, faut pas non plus allez trop loin dans la connerie.

    J'essaye de mettre l'article
    dans une compétition ou tu est 24/24 7/7j. quelques soient les personnes , hommes ou filles il faut des règles. mais lorsque c est règles sont trop forte avec une stature de commandement militaire et verticale. sans discussion et basé sur le reproche voir la punition . a un moment cela explose
    meme , pour ceux qui on connus l arme(comme moi ). tu a systématiquement des moments de relâchements voir de complicité avec le commandement ou tes hommes (ou femmes ) .. surtout que dans ces moments la , lorsque l accumulation se fait , le moindre reproche est venu comme une brimade et une punition et cela peu passer avec des filles de 18 ans ( et encore que qq jours) mais certainement pas avec des femmes responsables et pour certaines mère de famille
    mais ceci , encore une fois est la resultante d un long processus initié par mediacre dés sa prise de fonction ou pour elle aucune tete ne doit dépasser. aucun leader ne doit se détacher et le culte du chef maximisé
    ce n est que la continuité qu elle avait apprise avec bini en tant qu adjointe. qui avait grosso modo les memes méthodes voir pire
    ce sema , la. elle lavait fait avec Clermont aussi
    ce qui est le plus incomprehensible c est que personne n ai voulu le prendre en compter. alors que tout le monde le savait dans le foot pro au niveau de nlg
    mais encore une fois. la dtn et certaines personnes a la FFF veulent mettre la main sur le foot feminin et surtout que cela leur échappe pas par un professionnalisme qui tend a se développer partout.
    t des filles comme suobeyrant , et autres riera , henriiques , georges etc etc ne veulent pas de devollepement feminin dans ce sens. (soit pas confort , soit par philosophie soit egalement pour des intérês egosites et personnels de carrières et elle ont fait le forcing pour avoir une personne a la tete de l EDF. qui est sur le meme courant de pensée qu elles

    Laisser un commentaire:


  • anaxagore
    a répondu
    Envoyé par MAPASSOL2 Voir le message

    surtout hamraoui. car c est surtout la que se trouve l incompréhension ,....... entre ses performances et sa non sélection et la sélection de filles qui a mon avis sont au dessous d elle c est vraiment incompréhensible.
    non pas que cela soit la meilleur au monde. mais elle a largement sa place dans l'équipe
    apres oui. Lavogez a egalement sa place , je suis d'accord
    Et qui est l agent d hamraoui qui en plus à une très forte personnalité et dont il m etonnerait très fort qu' elle accepte d être traitée comme du gamine a qui on dit rangé ta chambre.
    Par contre lavogez a un talent indéniable mais son physique est catastrophique. Elle est combative mais fait tout en retard, après il y a des joueuses moins fortes appelées par diacre

    en tous cas diacre va sauver ses fesses , les médias ne l accablent pas, ça risque d être sympa le prochain rassemblement. Franchement j ai du mal a concevoir qu' elle puisse sélectionner henry, et pourtant elle va le faire et ravaler sa fierté. A mon avis elle planifié déjà sa vengeance. Amandine a intérêt de prévoir des serviettes perso et une couverture de survie. Espérons juste qu' elle oublie pas qu' il y a un match à gagner.

    Laisser un commentaire:


  • Eomer
    a répondu

    Dans les coulisses de la Coupe du monde 2019 et des incompréhensions entre les Bleues et Corinne Diacre

    Amandine Henry a parlé dimanche d'un « chaos total » au sujet de la Coupe du monde 2019 sous les ordres de Corinne Diacre. Les Bleues ont en effet vécu un Mondial moins joyeux de l'intérieur que le souvenir populaire qu'il a laissé à l'extérieur.







    Wendie Renard et ses coéquipières dépitées après leur élimination face aux États-Unis en quarts de finale de la Coupe du monde 2019. (F. Faugère/L'Équipe)


    Matthieu Barberousse, Syanie Dalmat et Nathan Gourdol mis à jour le 18 novembre 2020 à 23h37

    partager








    Le soleil est doux sur la terrasse de l'hôtel Castel Beau Site qui s'étire sur la plage de Perros-Guirec (Côtes-d'Armor). Nous sommes le 8 mai 2019. Les Bleues viennent de prendre leurs quartiers dans cette résidence de luxe pour leur premier stage de préparation à la Coupe du monde à domicile. Les joueuses font du vélo, Noël Le Graët organise une soirée crêpes, un must de son management, et Corinne Diacre semble plus radieuse et épanouie qu'on ne l'a jamais vue. Heureuse d'être enfin dans la dernière ligne droite avant le grand rendez-vous qui occupe ses pensées depuis sa nomination, deux ans auparavant. Même si, dans un sourire, la sélectionneuse a promis que les joueuses allaient « souffrir, avec l'idée de se faire mal, vraiment mal », l'heure est à l'harmonie, loin du « chaos total » décrit par Amandine Henry lors de son interview diffusée dimanche soir sur Canal Plus. Pour l'instant.



    lire aussi Ouvrard, « facilitateur » et coach mental sous pression chez les Bleues


    L'histoire de la Coupe du monde 2019 est celle d'une fissure devenue une faille entre une coach, habituée à un management à l'ancienne, directif et centralisé, et des joueuses devenues professionnelles qui ont pris l'habitude d'être plus écoutées. Entre une sélectionneuse à la personnalité parfois dure et cassante dans son expression, parfois même sans s'en rendre compte, et une génération plus choyée et cajolée, l'incompréhension s'est installée.




    Valérie Gauvin signe un autographe lors du stage de préparation à Perros-Guirec. (A. Réau/L'Équipe)


    De retour à Clairefontaine (Yvelines), le groupe est rejoint par un nouveau membre du staff. Spécialiste du coaching et de la préparation mentale, Richard Ouvrard a une réputation très flatteuse dans ce domaine. En totale osmose avec l'entraîneur Olivier Krumbholz, il a participé activement au titre mondial des handballeuses françaises en 2017. C'est Corinne Diacre qui l'a choisi, consciente de la nécessité de ce poste-là pour un groupe appelé à se côtoyer pendant presque trois mois. Mais la greffe ne prend pas.


    « Avec les filles, j'ai des interactions plus fréquentes, donc elles arrivent à démystifier et à comprendre mon travail, alors que c'est plus compliqué pour le staff d'appréhender ce que je fais »
    Richard Ouvrard, spécialiste du coaching mental, dont les méthodes sont modérément appréciées par Diacre






    Adepte d'une approche globale de son rôle, Ouvrard ne souhaite pas intervenir seulement lors de ses entretiens avec les joueuses. Diacre, elle, délègue des responsabilités à ses adjoints mais circonscrit leur champ d'intervention. Elle a du mal avec ce nouveau venu qui s'immisce dans tous les domaines. Elle ne communique quasiment pas avec celui qui est censé faire remonter l'état d'esprit des filles et leurs difficultés. À tel point qu'Ouvrard songera à quitter la préparation en cours de route. « Avec les filles, j'ai des interactions plus fréquentes, donc elles arrivent à démystifier et à comprendre mon travail, alors que c'est plus compliqué pour le staff d'appréhender ce que je fais », confie-t-il à L'Équipe deux jours avant le quart de finale face aux États-Unis (1-2). Une interview qui jette un froid glacial sur Clairefontaine.


    lire aussi Lloris « surpris » par les propos d'Henry


    Ce n'est pas la seule contrariété pour Corinne Diacre. L'arrivée des Lyonnaises le 21 mai, après leur succès en Ligue des champions, est une bonne nouvelle, vite éclipsée par l'état de forme précaire des championnes d'Europe, qui ont beaucoup donné pour remporter leur titre et n'ont pas fait l'impasse sur la fête ensuite. Tour à tour, Henry, Le Sommer, Majri, Delphine Cascarino et Mbock se blessent, ce qui freine leur préparation.


    Le 25 mai, à une semaine du dernier match de préparation, c'est Philippe Joly qui est victime d'un grave accident de la route, dont il réchappe miraculeusement. Il est absent du stage pendant huit jours et traverse la Coupe du monde hanté par ce souvenir. Avec son plus fidèle adjoint, son complice avec qui elle a longtemps travaillé sous les ordres de Bruno Bini, un peu diminué, Diacre accentue son autorité. Elle veut tout contrôler, tout surveiller et des tensions s'installent. La lecture de la presse, trop critique ou trop laudatrice, est interdite à Clairefontaine, ce qui n'avait d'ailleurs pas empêché Aimé Jacquet d'être champion du monde en 1998.


    Les règles de vie quotidienne pèsent sur certaines joueuses



    Mais c'est avec les joueuses que les incompréhensions montent comme une mauvaise mayonnaise. Passe encore pour Valérie Gauvin, privée de match d'ouverture à cause de retards à des causeries et tancée pour une chambre trop mal rangée, qui sèche ses larmes avec un but face à la Norvège (2-1) dès le deuxième match. Ce sont toutes les règles de vie quotidienne qui pèsent de plus en plus sur certaines joueuses du groupe. Les points de frustration ? L'horaire des petits-déjeuners jugé trop strict par exemple, mais aussi le choix de casser régulièrement les groupes d'entraînements pour les faire travailler à différents créneaux, ce qui a pu être interprété comme des sanctions pour celles qui s'entraînaient le plus tôt. La rigidité des différents choix surprend. La vigilance du staff va jusqu'à valider ou non la possibilité d'avoir une serviette supplémentaire dans sa chambre. Cette accumulation de petites choses finit par lasser.


    Des recommandations sur les photos à diffuser sur les réseaux sociaux...

    Un autre point d'achoppement naît autour des massages, certaines joueuses sont habituées dans leur club à en recevoir quand bon leur semble pour récupérer et se libérer, alors que la sélectionneuse plus réticente, considère cela comme un luxe. La veille du match fatidique contre les USA, les salles de soins sont fermées tôt, quand certaines auraient aimé s'enlever quelques tensions nerveuses. La divergence de point de vue s'étend également aux réseaux sociaux et à l'image renvoyée par l'équipe de France. Dans le souci de ne pas donner de prise aux détracteurs du football féminin, il est conseillé d'avoir un visage concentré aux entraînements, pour ne pas laisser croire à un quelconque relâchement. Attention aussi aux célébrations de buts, surveillées et pouvant être critiquées.


    Dans cette atmosphère très encadrée, avec une pression qui monte autour des joueuses et la sélectionneuse aussi vite que les audiences télé, les moments pour décompresser et sortir du sempiternel triptyque terrain-soins-chambre, ne sont pas nombreux.


    lire aussi Bussaglia : « Il y a des torts des deux côtés »


    « Plus tu vieillis, plus c'est dur d'aller en sélection, parce que tu as moins de liberté. Quand tu es jeune, tu prends ça comme des retrouvailles avec les copines. Quand tu vieillis, tu attaches plus d'importance à ta famille, tes proches. En sélection, c'est un vase clos, et finalement, pendant la Coupe du monde, on n'avait pas beaucoup le droit de sortir, de voir nos familles, pas le droit de prendre l'air par moments, expliquait Élise Bussaglia dans nos colonnes lundi. C'était compliqué et ça a pesé. Je pense que ce qui était plus dur pendant cette Coupe du monde pour les anciennes, c'était ce manque de liberté pour souffler dans les moments off. » Les joueuses peuvent voir leur famille quelques heures après les matches, et ont droit à un seul après-midi de liberté le 20 juin, avant le 8e de finale contre le Brésil. Difficile, pour les plus expérimentées surtout. Les agents, eux, ont été bannis durant toute la compétition.


    « Sportivement, je n'ai pas vécu à 100 % l'épanouissement. Humainement, je voyais des filles pleurer dans leur chambre. Moi-même j'ai pleuré »
    Amandine Henry






    « Sportivement, je n'ai pas vécu à 100 % l'épanouissement. Humainement, je voyais des filles pleurer dans leur chambre. Moi-même j'ai pleuré », a expliqué Amandine Henry. La capitaine, rayonnante lors des premiers rendez-vous avec la presse en début de compétition, s'est éteinte petit à petit. Une remarque de Diacre devant le groupe à son encontre après le Nigeria (1-0), passe mal. Lors de la conférence de presse suivante, un peu absente, Amandine Henry ne prend quasiment pas la parole.




    Amandine Henry, non loin de Corinne Diacre, ne prend quasiment pas la parole lors d'une conférence. (A. Grimm/AFP)


    Les pleurs de Geyoro

    Des pleurs, il y en a aussi dans la chambre de la jeune étoile du PSG, Grace Geyoro, très atteinte par son temps de jeu (7 minutes sur toute la Coupe du monde) avec un sentiment d'impuissance et d'incompréhension par manque de réponses. L'absence de communication globale a souvent été ressentie, notamment chez les remplaçantes. D'autres joueuses ont traversé des moments de doute, mais difficile de délier toutes les langues dix-sept mois plus tard. « Je n'ai rien à dire, pour moi ça s'est très bien passé », glisse toutefois un membre du groupe, qui confirme que tout le monde n'a pas vécu le Mondial de la même manière.


    lire aussi Le Graët sur la situation actuelle chez les Bleues : « Ce n'est pas durable »


    L'ensemble donne plus l'impression d'une accumulation de frustrations que d'un chaos. Le management ultra-vertical de Diacre a créé des crispations, plus ou moins acceptées chez les joueuses. Paradoxalement, cela n'a pas entraîné de scissions au sein du groupe, qui « vivait bien » pour de vrai. Mais, manifestement, toutes les lésions n'ont pas été pansées à la sortie du Mondial. Dix-sept mois après, la crise peut-elle permettre de tourner enfin la page de ce traumatisme ?







    Laisser un commentaire:


  • Eomer
    a répondu
    Je viens de lire l'article "Un monde incompréhension" dans L'Equipe du jour
    Sur les relations entre les joueuses et Diacre

    Si tout est vrai dans cet article elle en tiens une sacré couche la Corinne
    On engueule les joueuses parce que les chambres ne sont pas bien rangées. Les joueuses seraient obligés de demander l'autorisation du staff pour avoir des serviettes supplémentaires.
    Les massages sont considérés comme du luxe et donc certains jours..... pas de massage.
    Il faut avoir un visage concentré et sérieux aux entrainements au cas ou ils soient filmé afin de donner une bonne image. Pareil pour les celebrations de but ou il est fortement conseillé de ne pas faire n'importe quoi
    Faut qu'elle aille entrainer en coree du nord la Corinne.

    Apres y a des trucs que je peux comprendre
    Comme l’interdiction des agents des joueuses pendant la compet

    Bref, du coup ca change un peu mon opinion sur ce sujet et je trouve que ça accentue encore plus la responsabilité de Diacre dans cette affaire.
    Même si les joueuses doivent accepter que certaines méthodes peuvent être un peu chiante, faut pas non plus allez trop loin dans la connerie.

    J'essaye de mettre l'article

    Laisser un commentaire:


  • MAPASSOL2
    a répondu
    je pense (sans en etre sur ) que nlg a du demander a JMA d intervenir ou de demander a calmer le jeu et de faire passer le message aux filles de l OL qu il allait s en occuper voir de donner qq garanties . et qu il y a eu qq coups de fils pour faire redescendre la pression sans froisser de la part de notre PREZ a nos joueuses .... et comme il y a assez d intelligence chez nos fenottes certaines on du se dire que tout le monde etant maintenant au courant des problèmes ... que les choses aller avancer ... ce qui n exclus pas ,que si il y a encore des problèmes ,dans le futur elles ne se gênent pas pour les aborder médiatiquement comme alors

    Laisser un commentaire:


  • MAPASSOL2
    a répondu
    Envoyé par anaxagore Voir le message
    Pour parler sportif , faut pas être naïf non plus. Les problèmes existent mais il y a des gens derrière ses déclarations. Sans son agent henry ne passe pas au CFC et malgré ses déclarations d amour répété Sonia déteste diacre qui le lui rend bien en ne sélectionnant pas ses protégées des qu' elle le peut. Bref rien de bien différend que dans la vrai vie, touche pas à mon grisbi
    on sait de quant date la détestation de Sonia envers mediacre
    donc oui tu a raison , c est une facon de "composer"... car elle a des filles qui seront un jour en EDF. donc elle se doit detre conciliante avec les sélectionneurs. quelque ils soient ... et ne pas compromettre les chances des filles en faisant passer ses "problèmes" du passé avant l interret du centre de formation et des filles qui la composent
    c est son role dailleur. elle est responsable a tout point de vue et heureusement

    Laisser un commentaire:


  • MAPASSOL2
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

    Un vrai "revirement" serait que Hamraoui et/ou Lavogez soit dans le groupe.
    surtout hamraoui. car c est surtout la que se trouve l incompréhension ,....... entre ses performances et sa non sélection et la sélection de filles qui a mon avis sont au dessous d elle c est vraiment incompréhensible.
    non pas que cela soit la meilleur au monde. mais elle a largement sa place dans l'équipe
    apres oui. Lavogez a egalement sa place , je suis d'accord

    Laisser un commentaire:


  • Florentin
    a répondu
    C'est quand même très étonnant. Conférence de presse demain à 11h30 de C Diacre, retransmise par l'équipe TV.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par interactif Voir le message
    https://lyonsportsactu.fr/foot/2020/...ez-les-bleues/

    Revirement de situation ? En lien avec l'annonce du prochain groupe ?
    Un vrai "revirement" serait que Hamraoui et/ou Lavogez soit dans le groupe.

    Laisser un commentaire:


  • interactif
    a répondu
    https://lyonsportsactu.fr/foot/2020/...ez-les-bleues/

    Revirement de situation ? En lien avec l'annonce du prochain groupe ?

    Laisser un commentaire:


  • anaxagore
    a répondu
    Pour parler sportif , faut pas être naïf non plus. Les problèmes existent mais il y a des gens derrière ses déclarations. Sans son agent henry ne passe pas au CFC et malgré ses déclarations d amour répété Sonia déteste diacre qui le lui rend bien en ne sélectionnant pas ses protégées des qu' elle le peut. Bref rien de bien différend que dans la vrai vie, touche pas à mon grisbi

    Laisser un commentaire:


  • anaxagore
    a répondu
    Diacre est une calamité pour l humanité, mais le seul et unique responsable c es le graet . Et dire que le gars va encore s en tirer par un tour de table ou on va mettre les choses à plat. Le gars a compris depuis longtemps que ne rien faire est la seule option pour rester en place. . Il doit se marrer de voir des gens qui croient en ce qu ils font se débattre pour faire avancer les choses. J admire son cynisme , sa facon de détester tout le monde en les flattant tous.c est la marque des grands, il a copié blatter. Arrivez à faire défendre ses cadres qui dérapent lors de soirée avec des femmes par une féministe montre l étendu de son talent. Et le foot dans tout ça? Il s en fout royalement et avec son expérience et son vécu on ne peut pas lui en vouloir.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par auto67 Voir le message

    T'es quand même bourré de certitudes dans ton genre.

    Je t'ai dit, en 98, on a gagné sans Canto et Ginola, pourtant on lisait les mêmes phrases du genre "on peut pas gagner sans eux".


    ps : un dialogue cordial, ça veut dire un dialogue sans insulte, pas un dialogue dans lequel on est d'accord hein, surtout qu'on peut pas tomber d'accord avec un interlocuteur aussi borné. Je sais que le français est de moins en moins compris (l'autre tâche qui pond des pavés indigestes le prouve sans arrêt) mais tout de même, je n'emploie aucun mot difficile.
    Sur le sujet de la responsabilité de Diacre dans le "bordel actuel", absolument.

    Diacre est une calamité pour le football français féminin de haut niveau.

    Son profil personnel (qui la rend incapable de manager un groupe en le fédérant) associé à une idéologie assumée hostile à la professionnalisation du football féminin ((idéologie anti-féministe au passage) font peser des menaces sur l'avenir du football professionnel féminin français.

    Et il y en a une qui est en train de passer entre les gouttes alors que ses responsabilités sont énormes, c'est Henriques (c'était à elle de demander à Le Graet le limogeage de Diacre après le fiasco de la CdM).

    L'argument Cantona Ginola est juste risible. L'EdF féminine peut très bien se passer de Gauvain et Asseyi.

    Laisser un commentaire:


  • interactif
    a répondu
    Envoyé par makiavely Voir le message

    Le problème n'est pas tant de changer de capitaine, mais les motivations données pour justifier ce changement.
    Oui les capitaines bougent en sélection et comme c'est un role de relais, il y a tout intérêt a ce que la sélectionneuse choisissent un joueuse avec qui le dialogue passe. Le problème c'est que Renard l'a vécu (à tord ou a raison mais connaissant le passif de diacre et son antagonisme avec l'OL et ses joueuses, mon choix est vite fait) comme une volonté de casser de la lyonnaise dans une pathétique tentative de montrer son autorité.

    Tu parles d'avoir une discussion avec elle et NLG, parce que tu crois sincèrement que de 1, cette discussion aurait désamorcé quoique ce soit, de 2 elle aurait été ravis de devoir se justifier devant son employeur et ses employés de sa façon de manager?

    Ton hypocrisie a toi c'est que tu abordes ce qui c'est passé quelques jours avant, en occultant tout ce qui se passe depuis se nomination.

    Contrairement a ce qu'on essaye de vendre, l'affaire n'est ni l'interview de henry, ni la non convocation d'Henri, ni la réunion des lyonnaise avec NLG. l'affaire, c'est qu'on a, à la tête de l'équipe de France, une personne aigrie, qui vient du football féminin amateur, et qui par jalousie/haine/incapacité (a choisir) déteste tout ce que représente l'OL et les Lyonnaises, c'est à dire le monde professionnel dans le foot féminin.
    et qui, n'ayant pas la moindre crédibilité en tant que joueuse et pas plus en tant qu'entraineur, à voulu compenser ces défauts par une "sur-autorité"
    D'ailleurs elle a essayé de faire la même chose avec les joueurs de clermont, la différence c'est qu'il n'avait pas le même rapport d'attachement à leur club que les joueuses de l'OL ont à l'EDF et donc qu'il s'en cognait que "l'autre" s’excite pour faire croire a de l'autorité (dixit des joueurs eux-même)
    C'est à Renard de mettre son égo de côté pour un simple brassard et de se concentrer sur le jeu. Dès lors que Renard voulait ce brassard, les explications que tu pourras lui donner ne lui plairont jamais. Aux dernières nouvelles, le pouvoir de décision revient au manager et chaque joueuse du groupe doit accepter le mode de fonctionnement de celui-ci. Et si les résultats ne sont pas au bout, on change.

    Une chose est sûre, les messes basses, pour "profiter de l'aubaine" de l'absence de Diacre, quand on veut résoudre des problèmes, c'est tout sauf la méthode indiquée.
    Henry et ses copines veulent-elles vraiment les régler ? J'en doute fortement en les écoutant ou lisant, je vois une bataille de pouvoirs avec des cadres de l'OL habituées à diriger les choses en club et qui veulent faire la même chose en EDF. Et là réside l'hypocrisie dans la façon de procéder. On le voit bien avec Bouhaddi qui se met en retrait de l'EDF.....tout en continuant à critiquer régulièrement la sélectionneuse par médias interposés et en disant aux joueuses en sélection qu'elles ne gagneront rien : comme état d'esprit, on a connu mieux....

    De la discussion en question, j'attends de NLG qu'il tape du poing sur la table en disant à tout ce beau monde de rester à sa place, de se taire, de se mettre au boulot pour le bien de l'EDF. Y a une qualification à chercher et un Euro à jouer derrière, les états d'âmes de x ou y (pas que des lyonnaises puisque Thiney est à ajouter à la liste) sont plus que secondaires à côté. Et comme tous les sélectionneurs, elle sera jugée sur les résultats obtenus.
    Ensuite, celles qui ne veulent plus bosser avec Diacre ne sont pas obligées de le faire, on le voit avec Bouhaddi.
    Le management est un paramètre, pas l'alpha et l'omega de ce qu'on demande à un sélectionneur : Echouafni, cool avec les joueuses, bonne ambiance en EDF en 2017 dixit ELS, et à la sortie un contenu dégueulasse et une élimination ridicule à l'Euro, mais comme il est sympa, "c'est pas grave".

    Au final dans cette histoire on a un comptable jemenfoutiste, une psychorigide avec des compos loufoques et des joueuses qui n'ont rien gagné en EDF aux comportements de divas ou dans l'ingratitude la plus totale (Thiney qui devrait plutôt remercier Diacre de l'avoir prise aussi longtemps sous son aile). Pas grand chose à sauver, à l'image de l'amateurisme qui gangrène le foot feminin français.
    Dernière modification par interactif, 17/11/2020, 17h52.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X