Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Équipe de France A, campagne 2019-2021

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #51
    Une réunion de conciliation avec Wendie Renard et Noël Le Graët

    Début décembre, Wendie Renard, défenseure de l’équipe de France, a sorti son autobiographie "Mon étoile". Livre dans lequel la joueuse de l’Olympique lyonnais revient notamment sur le retrait du brassard de capitaine par Corinne Diacre à son arrivée à la tête des Bleues à l’automne 2017 (ndlr: Renard avait été capitaine de 2013 à 2017) et sur leur relation humaine compliquée. Un ouvrage qui n’a pas été très bien reçu par la sélectionneure.

    Après ce nouvel épisode de la relation conflictuelle entre les deux protagonistes des Bleues, le président de la FFF, Noël Le Graêt, attaché à l’équipe de France féminine et à l’historique de Wendie Renard chez les Bleues, a convoqué une réunion de conciliation ce mardi 14 janvier au siège de la FFF. D’un côté de la table, Corinne Diacre, de l’autre Wendie Renard et son conseiller. Avec en médiateur, le président de la FFF.

    Selon nos informations, pendant près d’une heure, les deux femmes ont d’abord eu une discussion à bâtons rompus, parfois tendue, où chacune est restée sur ses positions, mais qui a fini par s’apaiser. Noël Le Graët leur a demandé de faire en sorte de "travailler ensemble pour le bien et l’avenir de l’équipe de France, sans pour autant être amies".

    source rmc sport
    inscription depuis 20 ans sur le forum .balayée , merci le nouveau site OLWEB

    Commentaire


    • #52
      Bleues - Un début d'année mouvementé

      Selon des informations publiées ce mardi par RMC Sport, une réunion a été organisée à la FFF ce 14 janvier entre Corinne Diacre, Wendie Renard et le Président de la FFF. De plus, l'adjoint Philippe Joly a d'un commun accord quitté son poste et sera réaffecté au sein de la DTN où il reste salarié.





      L'adjoint de Corinne Diacre, Philippe Joly (44 ans) qui avait intégré le staff des Bleues pour la seconde fois de sa carrière après un précédent passage alors sous la direction de Bruno Bini alors en charge des gardiennes, ne poursuivra pas l'aventure avec les Bleues. Un départ qu'il souhaitait depuis la dernière Coupe du Monde selon RMC Sport et qui s'est décidé d'un commun accord. Arrivé en 2017, l'ancien DTR de la Ligue de Bourgogne-Franche-Comté va intégrer la Direction Technique Nationale. L'ancien adjoint de Jocelyn Gourvennec à Guingamp et Bordeaux, Éric Blahic (54 ans), est pressenti pour lui succéder selon l'Equipe.

      Une réunion de conciliation entre Wendie Renard et Corinne Diacre

      Ce mardi s'est tenu à la FFF une réunion de conciliation entre la sélectionneure Corinne Diacre d'un côté et Wendie Renard accompagnée de son conseiller de l'autre, rapporte également RMC Sport. Une relation conflictuelle accentuée le mois dernier lors de la sortie du livre de la capitaine de l'OL "Mon étoile" chez Talent Editions et les déclarations dans les médias notamment sur le retrait du brassard avec les Bleues.

      Selon les informations de RMC Sport relayées par Anthony Rech et Jano Resseguié, les débats ont été à "bâtons rompus" avant de s'apaiser avec comme médiateur le Président de la FFF Noël Le Graët. En l'absence de rendez-vous international en ce mois de janvier, c'est début mars lors du tournoi international organisé à Valenciennes et Calais face au Brésil, au Canada et aux Pays-Bas que les Bleues retrouveront les pelouses et l'intérêt suprême de la sélection à défendre comme le déclarait Wendie Renard : "J'aime ce pays, j'aime ce maillot. Je l'ai toujours défendu et je continuerai à le faire si j'ai le niveau".

      Dans son parcours de qualification à l'Euro 2021, prochaine échéance majeure après la non qualification aux JO 2020 au Japon, les Bleues disputeront quatre matchs qualificatifs d'ici la fin de saison. Il sera alors temps de faire un nouveau point sportif et extrasportif.


      Le programme 2020

      Tournoi de France

      4 mars : France - Canada, à Calais (17h00)
      7 mars : France - Brésil, à Valenciennes (21h00)
      10 mars : France - Pays-Bas, à Valenciennes (21h00)

      Qualifications Euro 2021
      10 avril : France - Macédoine du Nord
      14 avril : Autriche - France
      5 juin : France - Autriche
      9 juin : France - Kazakhstan
      18 septembre : Serbie - France
      22 septembre : Macédoine - France

      Mardi 14 Janvier 2020
      Sebastien Duret

      https://www.footofeminin.fr/Bleues-U...te_a16423.html
      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • #53
        Bleues - Corinne DIACRE : "On a eu une franche discussion"

        Interrogée par Ludovic Deroin sur Canal + Sport à la mi-temps de la rencontre Bordeaux - Lyon, la sélectionneuse Corinne Diacre a confirmé l'entretien avec Wendie Renard.

        (capture écran Canal+ Sport)
        (capture écran Canal+ Sport)



        "On s'est vu au siège de la FFF cette semaine (ndlr : mardi 14 janvier). On a eu une franche discussion. On s'est dit les choses, c'est une bonne chose. Maintenant, le sujet est clos. L'idée est de regarder maintenant vers l'avant, de continuer à travailler et de faire que cette Équipe de France soit performante. Il faut continuer à l'aller de l'avant". Des propos qui corroborent l'info révélée mardi dernier par RMC Sport.

        En mars, la France disputera le premier Tournoi de France avec des confrontations face au Canada, au Brésil et aux Pays-Bas. Une rendez-vous préparatoire et non décisif pour Diacre : "On a trois gros matchs pour préparer les quatre matchs de qualification en avril et en juin et surtout les deux matchs face à l'Autriche". La première place devrait en effet se soit face au demi-finaliste de l'Euro 2017. "Il faut continuer à gagner de la confiance, continuer à bien jouer" a ajouté la sélectionneuse.

        Dimanche 19 Janvier 2020
        Sebastien Duret

        https://www.footofeminin.fr/Bleues-C...on_a16437.html
        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • #54
          Bleues - Eric BLAHIC remplace Philippe JOLY

          Philippe Joly intègre la DTN comme formateur et c'est Eric Blahic qui le remplace au poste d'adjoint de Corinne Diacre.

          photo FFF.fr
          photo FFF.fr



          Le technicien Éric Blahic (54 ans) rejoint le staff de l’Équipe de France féminine dirigée par Corinne Diacre et occupe désormais le poste d’entraîneur-adjoint. L’ex-adjoint de Francis Smerecki, Guy Lacombe, Victor Zvunka et Jocelyn Gourvennec, qui a exercé à l’En Avant Guingamp, au FC Sochaux-Montbéliard, au Paris Saint-Germain et aux Girondins de Bordeaux, a signé un contrat d’un an et demi, jusqu’en juillet 2021.

          Corinne Diacre et son staff préparent le prochain rassemblement des Bleues qui vont disputer le Tournoi de France, à Valenciennes et Calais, du 4 au 10 mars, avec le Brésil, le Canada, la France et les Pays-Bas.

          Réaction d'Éric Blahic sur fff.fr
          "Je suis enchanté de rejoindre la Fédération Française de Football. C’est un honneur pour moi d’intégrer l’Équipe de France Féminine en tant qu’adjoint de Corinne. À titre personnel, il s’agit d’une nouvelle aventure dans un football féminin en plein développement. C’est un challenge passionnant et exaltant."

          Jeudi 30 Janvier 2020
          Sebastien Duret

          https://www.footofeminin.fr/Bleues-E...LY_a16460.html
          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • #55
            Bleues - Gaëtane THINEY : "Diacre doit "s'inspirer" de Deschamps, qui "fédère""

            Dans un entretien réalisé pour l'AFP, Gaëtane Thiney invite la sélectionneuse de l'équipe de France féminine à "moderniser" son management et à "s'inspirer" de Didier Deschamps, un technicien qui "protège ses joueurs, les aime, les fédère".


            Photo Frédérique Grando


            Q : Qu'est-ce qui vous pousse à prendre la parole, huit mois après l'élimination en quart de finale du Mondial-2019 contre les États-Unis (2-1) ?

            R : "Cette Coupe du monde a été une déception. On a envie de gagner des titres et de répondre présentes dans les rendez-vous, et aujourd'hui ce n'est pas le cas. Pour les joueuses c'est une grosse frustration puisqu'il y a une grande remise en question quotidienne. A chaque fois on échoue et on a l'impression que l'approche reste la même."

            Q : Est-ce que le problème vient de la sélectionneuse Corinne Diacre ?
            R : "Je ne suis pas là pour me battre contre qui que ce soit. La faute est surtout partagée. Ca fait huit ans qu'on n'a pas été en demi-finale d'une grande compétition. On a la chance d'avoir une Fédération avec une vraie volonté politique, des moyens financiers pour qu'on réussisse et ça ne marche pas. Il faut surtout moderniser l'approche, être plus visionnaire et encore plus impliqué dans la haute performance qui repose sur trois piliers: manager les personnalités, développer le leadership et se rendre compte que les joueuses sont dépositaires d'un savoir primordial pour la performance."

            Q : Ce n'est pas le cas actuellement ?
            R : "Quand on dit qu'on est à un but des États-Unis, ce n'est pas vrai, on est à des années d'elles. La performance repose sur des principes de respect, de +bien jouer+ ensemble, de bien-être ensemble, sur lesquels on doit progresser à tout prix. Il faut co-construire un projet en responsabilisant les joueuses. Quand on entre sur le terrain, on doit être galvanisées, avoir un groupe qui se développe, prend en maturité. Aujourd'hui, les joueuses ne s'expriment pas à la hauteur de leur potentiel."

            "Les joueuses ne s'expriment pas à la hauteur de leur potentiel"

            Q : Parce qu'elles sont freinées dans leur expression ?

            R : "La Coupe du monde, pour nous, c'est du gâchis. On n'a pas réussi à exprimer le potentiel qu'on avait et, au-delà, à le valoriser par l'énergie donnée par le public. C'est une vraie frustration. Je suis conseillère technique à la Fédération, joueuse de l'équipe de France, mon devoir c'est de faire ce qu'il y a de mieux pour l'équipe. (...) Il faut que tout le monde se remette en question. Mais l'encadrement ne peut pas faire supporter aux joueuses ce qu'on a oublié de faire ensemble."

            Q : Vos propos semblent cibler clairement le staff actuel...
            R : "C'est difficile de faire cette interview, la limite entre détruire et construire est très fragile. Et ma volonté est réelle de construire. Je ne peux pas léguer à la nouvelle génération un système, une approche, sans dire qu'il faut la moderniser. C'est mon devoir. On a la chance d'être dans une Fédération qui réussit avec les garçons. Didier Deschamps est surtout un meneur d'hommes qui sait manager des personnalités, développer du leadership. Évidemment des fois il doit y avoir des couacs, mais on doit s'inspirer de sa communication, de son management."

            Q : Le sélectionneur des Bleus est-il l'antithèse de Diacre ?
            R : "Ce qui est sûr, c'est qu'il protège ses joueurs, il les aime, il les emmène, il les fédère. Corinne Diacre ou d'autres - mon discours n'est pas anti-Corinne Diacre, je vois au-delà - doivent s'inspirer de cela. En tout cas, le football féminin a besoin d'avancer sur ces points-là, sinon on ne réussira jamais."

            "Ça fait quatre ans que je ne m'exprime pas et j'en souffre"

            Q : Êtes-vous consciente que cet entretien met en danger votre avenir en sélection ?

            R : "Oui, j'ai mesuré les risques mais dans la vie il faut en prendre, être engagée. On peut toutes faire de la langue de bois, mais ça n'avancera pas. Pourquoi je le fais médiatiquement ? Parce qu'on est souvent plus écoutées. Ça fait quatre ans que je ne m'exprime pas et j'en souffre."

            Q : Êtes-vous préparée à d'éventuelles réactions hostiles dans la presse ou les réseaux sociaux ?
            R : "En même temps, quelles conséquences ça peut avoir d'exprimer mon amour pour l'équipe et de dire que j'aimerais juste qu'on gagne, qu'on soit encore meilleures ? Qu'on doive s'appuyer sur les méthodes utilisées chez les garçons, avec une Fédération mêlant volonté politique et moyens financiers pour qu'on réussisse ? Je ne dis pas grand-chose de mal."

            Propos recueillis par Jérémy TALBOT (source AFP.fr)

            Samedi 15 Février 2020
            Source AFP

            https://www.footofeminin.fr/Bleues-G...re_a16488.html
            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • #56
              Bleues - Qualifications Euro 2021 : la FRANCE à DIJON avant de jouer en AUTRICHE

              Après le tournoi de France à Valenciennes et Calais début mars, les Bleues joueront le 10 avril à Dijon face à la Macédoine du Nord avant de jouer en Autriche quatre jours plus tard.


              (photo FFF.fr)



              Les joueuses de Corinne Diacre seront le vendredi 10 avril 2020 au stade Gaston Gérard de Dijon pour accueillir la Macédoine du Nord dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2021. Une rencontre qui se déroulera à 21h00 comme le précise le site de l'UEFA.

              Quatre jours plus tard, le mardi 14 avril à 21h00, la France jouera un match important en Autriche à St Pölten. Deux mois plus tard, les Bleues évolueront à domicile face à ce même adversaire dans un lieu non encore annoncé.

              La liste des Bleues mercredi 26 février

              Corinne Diacre, sélectionneure de l'Equipe de France Féminine, communiquera le mercredi 26 février à 11h30, au siège de la FFF, la liste des joueuses retenues pour la première édition du Tournoi de France. L’Équipe de France féminine (4e au classement FIFA) affrontera successivement le Canada (8e) le mercredi 4 mars (17h00, stade de l’Épopée à Calais), le Brésil (9e) le samedi 7 mars (21h00, stade du Hainaut à Valenciennes) et les Pays-Bas (3es, champion d’Europe en titre et finaliste de la Coupe du monde) le mardi 10 mars (21h00, stade du Hainaut à Valenciennes).


              Le programme des Bleues

              du 2 au 11 mars, Tournoi de France

              4 mars : France - Canada, au stade de l’Épopée à Calais (17h00)
              7 mars : France - Brésil, au stade du Hainaut à Valenciennes (21h00)
              10 mars : France - Pays-Bas, au stade du Hainaut à Valenciennes (21h00)

              du 6 au 15 avril, éliminatoires de l'Euro 2021
              10 avril : France - Macédoine du Nord, à Dijon (21h00)
              14 avril : Autriche - France, à St. Pölten (21h00)

              du 1er au 10 juin, éliminatoires de l'Euro 2021
              5 juin : France - Autriche, lieu à officialiser (21h00)
              9 juin : France - Kazakhstan, lieu à officialiser (21h00)

              du lundi 14 au 23 septembre, éliminatoires de l'Euro 2021
              18 septembre : Serbie - France
              22 septembre : Macédoine du Nord - France

              Jeudi 20 Février 2020
              Sebastien Duret

              https://www.footofeminin.fr/Bleues-Q...HE_a16497.html
              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • #57
                Bleues - La liste pour le tournoi de France : sans THINEY, le retour de SARR

                Corinne Diacre a communiqué ce mercredi la liste des joueuses retenue pour le Tournoi de France du 4 au 10 mars avec le Brésil, le Canada et les Pays-Bas.





                Extraits


                A propos de l'absence de Gaëtane THINEY
                J'avais rencontré Gaëtane fin novembre pour lui signifier qu'à l'avenir je pourrais me passer de ses services. Je n'avais pas été ferme et catégorique, seules les compétitions du week-end me guidant dans mes choix. J'ai trouvé qu'après la Coupe du monde, ses performances étaient en-deçà de ce qu'elle avait pu montrer auparavant.

                A propos du retour d'Ouleymata SARR
                De grosses performances ces dernières semaines, des buts marqués, j'ai vu un autre Ouleyamata qui a l'air d'être moins gênée par des pépins physiques. Tout semble rentré dans l'ordre et certainement que le travail fait par le club lui convient bien.

                A propos du tournoi
                On n'a pas de pression particulière. L'objectif de ce tournoi est de se préparer pour les quatre matchs de qualification d'avril et juin, même si le profil des équipes sera différent de ce que l'on retrouvera ensuite.

                A propos des changements dans le staff
                Philippe Joly a accepté une proposition du Président pour intégrer à la DTN. On a fait une short-list des entraîneurs susceptibles de nous rejoindre. Eric Blahic a accepté de venir nous épauler. L'arrivée d'Elisabeth Bougeard-Tournon en tant que responsable de la délégation.

                Le temps de jeu des joueuses avant PSG - OL
                A contrario du match aller où on avait un seul match officiel, là on a trois matchs non officiels mais importants néanmoins. C'est évident que pour les deux clubs en question, je ferai attention aux temps de jeu des joueuses concernées pour qu'il s'y retrouve. Je n'irai pas au détriment de ces deux clubs.


                Mercredi 26 Février 2020
                Sebastien Duret

                https://www.footofeminin.fr/Bleues-L...RR_a16513.html
                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • #58
                  Bleues - Corinne DIACRE : « On a besoin de redonner un peu d’émotion à notre public »

                  L’équipe de France est de retour ! Après une longue pause, les Bleues se retrouvent pour disputer le Tournoi de France, dont c’est la première édition, face au Canada, au Brésil et aux Pays-Bas du 4 au 10 mars prochain. La sélectionneuse tricolore Corinne Diacre a dévoilé sa liste, dans laquelle les Bordelaises Sarr et Cascarino font leur retour.


                  (photo FFF)


                  On note l’absence de Gaëtane Thiney dans le groupe de 23 joueuses. Que lui reprochez-vous ? Est-ce son âge, son niveau de jeu, ou les critiques qu’elle a pu formuler dans la presse ?

                  J’avais rencontré Gaëtane fin novembre pour lui signifier qu’à l’avenir je pourrais me passer de ses services. C’était quelque chose qui était prévu depuis quelques temps donc. Seules les compétitions du week-end me guident dans mes choix, et au niveau de ses performances après la coupe du monde, j’ai trouvé qu’elles étaient en deca de ce qu’elle avait pu nous montrer auparavant, voilà pourquoi elle n’est pas là aujourd’hui.

                  « Je voulais revoir Estelle Cascarino au niveau international »

                  Dans cette liste, on remarque aussi le retour d’Ouleymata Sarr. Qu’est-ce qui vous a convaincu de la faire revenir ?
                  Elle a fait de grosses performances ces dernières semaines, elle a marqué des buts (5 en 13 apparitions en Ligue 1 cette saison, NDLR). J’ai vu une autre Ouleymata, qui a l’air aussi d’être moins gênée par des pépins physiques comme ça a pu etre le cas dans le passé. Quand on regarde ses temps de jeu depuis le mois de janvier c’est impressionnant, même si la fin d’année 2019 avait été tronquée car elle était, il me semble, en délicatesse avec ses genoux. Là tout semble rentrer dans l’ordre. Certainement que le travail fait aux Girondins de Bordeaux lui convient bien.

                  Elle fait son retour dans cette liste (elle ne compte qu’une sélection, en octobre 2017), quel regard portez-vous sur la saison d’Estelle Cascarino, une autre Girondine ?
                  Elle n’a pas joué tout de suite avec Bordeaux en début de saison, elle le fait de plus en plus régulièrement. J’ai trouvé quelqu’un de plus mature dans le jeu, qui a progressé athlétiquement, je pense que le travail fait avec le coach Martinez Losa pèse aussi. J’ai voulu la revoir au niveau international. C’est mieux pour moi de confronter ces jeunes joueuses avec ce qui se fait de meilleur dans le monde.

                  En fin d’année dernière, vous aviez annoncé votre envie de voir l’équipe de France disputer plus de matches à l’extérieur. Soutenez-vous, du coup, l’organisation de ce tournoi en France ?
                  Bien sûr. Je suis forcément partie prenante de l’organisation de ce tournoi. C’est surtout sur la prochaine année où on aimerait aller jouer à l’extérieur. Ce tournoi, ça fait quelques moments qu’on parle avec le président, c’était une volonté de sa part après la coupe du monde. On a besoin d’avoir notre public à nos côtés, de leur redonner un peu d’émotion comme on avait pu en vivre pendant la coupe du monde. Surtout qu’on n’a pas joué dans les Hauts-de-France pendant le Mondial donc ce sera l’occasion pour les gens du Nord de recevoir l’équipe de France.

                  Diacre ménagera les Parisiennes et les Lyonnaises avant le choc de D1

                  (photo FFF)
                  (photo FFF)

                  Y-a-t-il une certaine pression avant cette première édition du tournoi de France ?

                  On va jouer trois matches de haut niveau face à trois adversaires probants et intéressants. On n’a pas de pression particulière, l’objectif c’est clairement de se préparer pour avril et juin, pour nos quatre matches de qualification à venir. Le profil des équipes qu’on va rencontrer en mars sera très différent d’avril ou juin, mais ce sera à nous d’installer notre jeu.

                  Sur le plan tactique, comment comptez-vous aborder les matches à venir ?
                  On va surtout se préparer nous, on va tomber contre trois équipes qui vont faire les JO, donc à mon sens ils ont plus de pression que nous. On va s’attarder sur le fait que l’équipe de France joue bien, mais surtout qu’elle gagne.

                  Ce rassemblement prend place avant choc PSG-OL en D1 (le 14 mars). Comment allez-vous gérer le temps de jeu des lyonnaises et des Parisiennes, nombreuses dans ce groupe ?
                  A contrario du match aller où on jouait avant un match officiel, là ce sont trois matches non officiel, bien qu’importants. Je sais que les clubs avaient souhaité jouer le dimanche mais ça n’avait pas pu se faire. C’est évident que pour les deux clubs en questions je ferai attention aux temps de jeu des concernées, pour que tout le monde s’y retrouve. L’Equipe de France est au service des clubs et inversement. Ce tournoi est amical même si on va avoir des objectifs importants, mais je n’irai pas au détriment de ces deux clubs en vue de ce match-là.

                  « Si une jeune joueuse émerge cet été, elle fera partie de l’équipe »

                  Le dernier rassemblement a eu lieu il y a plusieurs mois. Comment avez-vous maintenu le contact depuis novembre ?
                  J’ai tout simplement suivi les joueuses en compétition le week-end, avec mon staff. On a la chance que tous les matches soient retransmis, ça nous permet de quasiment tout voir chaque week-end. Je suis également allée voir (Pauline) Peyraud-Magnin et (Maéva) Clemaron en Angleterre ainsi que (Aissatou) Tounkara à Madrid. Ça m’a permis de voir dans quelles conditions elles pouvaient évoluer et passer un petit moment d’échange très sympathique avec elles.

                  Vous avez expliqué que ce tournoi de France devrait servir à préparer les prochains matches de qualification. En vue de l’Euro 2021, on voit peu de très jeunes joueuses ayant gagné avec les équipes de jeunes, est-ce que vous envisager d’en intégrer encore au cours de l’année prochaine ?
                  Les U19 vont disputer tournoi de la manga sur les mêmes dates que nous au mois de mars avant un tournoi qualificatif en avril. Donc priorité à la qualification des U19 pour le championnat d’Europe. Les U20 partent aussi en mars pour préparer la coupe du monde. Gilles Eyquem (le sélectionneur des U20) a d’ailleurs laissé quelques U20 à disposition des U19 pour qu’elles se qualifient. Là c’était un tournoi amical donc la priorité était aux jeunes. Après la porte n’est fermée pour personne, si une jeune joueuse émerge après cet été, elle fera partie sans problème de l’équipe de France.

                  « Il faut que Katoto prenne du plaisir et trouve ses marques »

                  Vous avez fait l’objet de pas mal de critiques depuis la coupe du monde. Cela vous a atteint ? Qu’avez-vous modifié dans votre relation avec vos joueuses et dans votre management ? Vous êtes la même qu’en 2019 ?
                  Je ne suis pas la même en 2020, j’ai changé de coupe de cheveux (sourire) ! Les critiques font partie de ma fonction, j’ai entendu ce qui s’est dit, j’ai fait mon analyse de tout ça. Je suis têtue mais je ne suis pas fermée et obtus, j’ai une réelle envie d’avancer et de m’améliorer. Mais on ne peut pas se refaire intégralement non plus. Il y a des choses qui ont déjà évolué, d’autres qui évolueront très certainement. On ne peut pas plaire à tout le monde.

                  Marie-Antoinette Katoto a fait de bonnes performances avec le PSG et l’équipe de France, est-ce l’occasion pour elle de s’installer à la pointe de l’équipe de France ?
                  Je ne veux pas lui mettre de pression, elle fera ce qu’elle fera mais il faut qu’elle soit bien dans sa tête. Aujourd’hui c’est le cas puisqu’elle réalise de bonnes performances avec son club. Il faut qu’elle prenne du plaisir à jouer, qu’elle trouve ses marques avec d’autres joueuses, des automatismes. Effectivement ses dernières sorties en équipe nationale sont encourageantes, il n’y a pas de raison que ça change en 2020, au contraire ! Je pense qu’elle a aussi muri, on a pas mal échangé, on s’est dit les choses, je lui ai expliqué pourquoi je ne l’ai pas pris pendant la coupe du monde, je pense qu’elle a apprécié cette discussion, et maintenant, comme avec les autres, on est tourné vers l’avant. Aujourd’hui elle fait partie des 23 et à l’avenir j’espère qu’elle fera partie d’un groupe encore plus réduit.

                  Jeudi 27 Février 2020
                  Vincent Roussel

                  https://www.footofeminin.fr/Bleues-C...ic_a16514.html
                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire

                  Chargement...
                  X