Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Équipe de France A, campagne 2019-2021

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #76
    Bleues - Les matchs de qualification à l'Euro reprogrammés

    L'UEFA a reprogrammé les matchs de qualification de l'Euro dont la phase finale a déplacée à l'été 2022. Six matchs restent à disputer en deux mois et demi.


    Les Bleues lors du match à Valenciennes (photo FFF)



    L'instance européenne a positionné les rencontres sur les deux fenêtres internationales d'octobre et de novembre 2021. Les rencontres qui devaient se dérouler en avril dernier auront lieu en octobre avec la réception de la Macédoine du Nord et un déplacement en Autriche.

    Les matchs prévus en juin ont été placé à fin novembre et début décembre avec les réceptions de l'Autriche et du Kazakhstan pour clore les qualifications.


    Le programme des qualifications

    18 septembre 2020 : Serbie - France
    22 septembre 2020 : Macédoine du Nord - France
    23 octobre 2020 : France - Macédoine du Nord
    27 octobre 2020 : Autriche - France
    27 novembre 2020 : France - Autriche
    1er décembre 2020 : France - Kazakhstan

    Mercredi 27 Mai 2020
    Sebastien Duret

    https://www.footofeminin.fr/Bleues-L...es_a16617.html
    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • #77
      Bleues - Sarah BOUHADDI annonce faire une "pause" avec la sélection

      Dans un entretien accordé au site olympique-et-lyonnais.com, l'actuelle gardienne titulaire des Bleues Sarah Bouhaddi a annoncé vouloir faire une pause avec la sélection sans pour autant y renoncer définitivement.



      Du haut de ses 149 sélections, la gardienne des Bleues et de l'OL, Sarah Bouhaddi, a fait cette annonce alors qu'elle vient de se réengager en juin pour quatre saisons avec l'OL. Sur le départ au printemps, Sarah Bouhaddi a finalement à l'issue du confinement trouvé un accord avec l'OL pour repartir à la conquête de nouveaux titres. La crise sanitaire mondiale où les États-Unis sont particulièrement touchés a en effet remis en cause ses projets de départ : "On a rediscuté avec le club car je devais prolonger pour pouvoir disputer la Ligue des champions et la Coupe de France. On est tombés d’accord sur des conditions pour une prolongation et je remercie le Président pour la confiance qu’il m’a une nouvelle fois accordée. Ceci dit, je ne m’interdis pas sur les quatre ans de vivre cette expérience aux États-Unis car cela fait partie d’un de mes rêves".

      "Une cicatrice qui n'est toujours pas refermée"


      (photo FFF)


      En sélection, la dynamique n'est pas la même et c'est pour cette raison qu'elle souhaite faire une pause : "On a disputé la dernière Coupe du monde et ce n’était pas le (...) l’objectif qu’on s’était fixés avec la Fédération et la sélectionneure. Il y a eu un après-Coupe du monde, il y a eu six mois où j’ai essayé de beaucoup réfléchir. Je vais être honnête, c’est une cicatrice qui n’est toujours pas refermée, cette Coupe du monde. Pour moi, c’est un échec sportif".

      Pour autant, elle ne déclare pas faire un trait définitif sur la sélection, ni parler de retraite internationale. L'absence de qualification pour les JO, l'Euro repoussé à 2022, le temps de réfléchir pour Bouhaddi qui en a fait part à la sélectionneure et au Président de la FFF. "J’espère que Corinne Diacre entendra bien que j’ai besoin de faire cette pause, que cela va me faire du bien" a-t-elle conclu dans l'interview.

      Mercredi 29 Juillet 2020
      Sebastien Duret

      https://www.footofeminin.fr/Bleues-S...on_a16670.html
      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • #78
        La révolte des cadres face à Diacre: ou comment l’Équipe de France féminine a failli connaître son “Knysna”

        Par Léo Quester 14/07/2020 17:00©photo : Franck FIFE/AFP, Archives FFF

        Si les tensions entre les joueuses de l’Équipe de France et leur sélectionneure Corinne Diacre ne datent pas d’hier, France Football révèle aujourd’hui que les Bleues ont bien failli, en août 2019, imiter la mutinerie de leurs homologues masculins en Afrique du Sud en 2010. Retour sur ce vrai-faux «Knysna des féminines».


        En dépit de l’élimination des Bleues en quart de finale du mondial, Corinne Diacre a été maintenue jusqu’à l’Euro à son poste de sélectionneure de l’Équipe de France par Noël le Graët. Cette décision du président de la Fédération a surpris nombre d’observateurs, l’objectif sportif fixé pour la Coupe du monde en France, à savoir une finale minimum, n’ayant pas été atteint.

        Des déclarations qui ne passent pas

        Si le maintien en poste de Corinne Diacre a interrogé les spécialistes, il a également étonné nombre de joueuses qui ne souhaitaient plus évoluer sous la direction de l’ex coach de Soyaux. En cause les déclarations polémiques à l’issue du mondial de la sélectionneure qui remettait clairement en cause l’implication de plusieurs de ses joueuses. Dans les colonnes du journal L’Equipe, dix jours seulement après l’élimination face aux Etats-Unis, Corinne Diacre s’en prenait ainsi ouvertement à Eugénie Le Sommer : «Même moi, je lui ai dit : “Pourquoi tu restes à gauche ? L’idée et notre projet de jeu, ce n’était pas ça.” Sauf que c’est ce qu’elle a fait.». Cette critique publique à l’égard d’une des cadres des Bleues, peu comprise par les Tricolores, témoignait alors du malaise existant entre Diacre et ses joueuses. Quelques semaines plus tard, Wendie Renard se livrait à son tour dans son autobiographie intitulé Mon étoile et elle n’épargnait pas la sélectionneure. La défenseure de l’OL exprimait notamment son incompréhension face à la décision de Diacre de lui retirer le capitanat des Bleues, expliquant être «tombée des nues» après que l’ancienne entraîneure de Clermont lui ai reproché de n’être qu’à «40 % de [ses] capacités en équipe de France».
        Les Bleues en mode “Knysna” ?


        La liste des malentendus entre Corinne Diacre et les cadres de l’Équipe de France semble longue. Dans son édition du jour, nos confères de France Football révèlent même que plusieurs joueuses auraient envisagé une mutinerie lors du premier rassemblement post-mondial en août 2019 avant un amical face à l’Espagne. Certainement lassées par le climat délétère du groupe, plusieurs joueuses souhaitent tirer parti de la venue du président de la FFF pour exprimer leur exaspération quant à l’attitude de Corinne Diacre. Seulement la sélectionneure a vite vent de la révolte à venir et s’entretient avec Noël le Graët dès son arrivée. Ce dernier monte alors au créneau et défend la coach devant les joueuses qui finissent par renoncer à leur «putsch». L’histoire aurait pu s’arrêter là, seulement la sélectionneure Corinne Diacre veut ensuite savoir qui sont les instigatrices de ce qui aurait pu être le «Knysna des féminines». Elle décide donc d’interroger les joueuses une à une dans l’hôtel de Clermont qui les reçoit. Loin d’apaiser la situation ces interrogatoires ne font qu’accroître les tensions, certaines joueuses sortant en pleurs.

        Si depuis le mondial, les Bleues enchaînent les victoires, les mauvaises relations entre certaines cadres et le staff pourraient bien mettre à mal les ambitions françaises pour le prochain Euro en 2022. Si le pire a peut-être été évité par le président Le Graët à Clermont, une nouvelle révolte des cadres contre Corinne Diacre n’est pas à exclure…
        inscrit depuis 2000

        Commentaire


        • #79
          Bleues - La liste annoncée le 10 septembre

          La sélectionneure de l'Équipe de France féminine communiquera le jeudi 10 septembre, à 11h30, la liste des joueuses pour Serbie-France (vendredi 18 septembre à Subotica, 21h00) et Macédoine du Nord-France (mardi 22 septembre à Skopje, 21h00).


          photo FFF



          Pour ces deux rencontres qui seront les premières après le Tournoi de France permettront aux Bleues de renouer avec la compétition, six mois après le dernier match face aux Pays-Bas. Dans sa campagne de qualification à l'Euro 2022, la France jouera son principal rival l'Autriche en octobre prochain mais devra déjà assurer deux victoires pour aborder les Autrichiennes dans les meilleures dispositions.

          Mardi 1 Septembre 2020
          Sebastien Duret

          https://www.footofeminin.fr/Bleues-L...re_a16744.html
          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • #80
            Bleues - La liste des 23 joueuses : avec MUNICH et MALARD, mais sans HAMRAOUI

            Corinne Diacre, sélectionneure de l'Équipe de France féminine, a dévoilé ce jeudi 10 septembre la liste des 23 joueuses retenues pour les matches contre la Serbie (vendredi 18 septembre à Subotica, 21h00) et la Macédoine du Nord (mardi 22 septembre à Skopje, 21h00).




            Ces deux rencontres entre les Françaises (3es au classement FIFA), et les Serbes (41es) puis les Macédoniennes du Nord (129es), entrent dans le cadre des éliminatoires de l’Euro prévu en Angleterre (phase finale reportée en 2022). Il s’agira, pour les Bleues, du premier rendez-vous depuis la victoire au Tournoi de France en mars dernier.

            Pour ces deux premiers matches de la saison, qui seront retransmis sur W9, Corinne Diacre a convoqué vingt-trois joueuses.

            Henry et Geyoro blessées, pas d'Hamraoui

            Alors qu'Amandine Henry et Grace Geyoro ne seront rétablies que fin septembre, le milieu de terrain offrait le possible retour de Kheira Hamraoui qui a joué un rôle majeur dans les prestations du FC Barcelone. Par contre, Maeva Clemaron et Kenza Dali qui évoluent outre-Manche sont de retour et auront l'occasion de se montrer.

            Au poste de gardienne, après que Bouhaddi ait annoncé vouloir prendre du recul avec la sélection, c'est Romane Munich qui vient compléter le trio de gardiennes où figurent Peyraud-Magnin et Durand.

            En défense, avec les indisponibilités de Mbock et de Tounkara, Julie Thibaud est appelée tout comme Anaig Butel.

            Enfin dans le secteur offensif, Malard fait son apparition.


            Les points de la conférence de presse



            Les choix pour remplacer les blessées

            Pour Kheira Hamraoui, c'est un choix. À ce poste j'ai souhaité revoir Maeva Clémaron que je n'ai pas vu depuis la Coupe du monde.

            La pause souhaitée de Bouhaddi
            Tout d'abord, on peut saluer sa carrière, son expérience du niveau international. Elle a un passé dans cette équipe de France mais également avec son club, son palmarès est exemplaire. Je ne peux qu'entendre ce qu'elle m'a dit. Je n'accepte pas sa décision mais je la respecte. C'est pour ça que je ne l'ai pas convoquée. J'espère qu'elle changera d'avis et que l'équipe de France pourra compter sur elle.

            La gardienne pour la remplacer
            Pauline Peyraud-Magnin était numéro 2 quand Sarah était là. La logique veut qu'elle prenne la place de numéro 1. Si sa performance n'est pas à la hauteur on pourra revoir cette hiérarchie. Nous avions suivi Romane Munich l'année dernière. Elle a été performante avec son club le week-end dernier et elle a confirmé ce qu'on avait vu la saison dernière. On ne sait pas ce que ce sera par la suite, elle va mettre son expérience au service du groupe car elle était internationale chez les jeunes.

            Le capitanat
            J'ai deux vice-capitaines, Eugénie Le Sommer et Marion Torrent. Le capitanat reviendra en priorité à Eugénie si elle démarre, sinon ce sera Marion

            La convocation de Melvine Malard
            C'est une jeune prometteuse, elle a fait des matches de préparation avec l'Olympique Lyonnais très probants. C'est l'occasion de lancer une nouvelle jeune dans ce groupe. On va voir comment elle va vivre avec nous.

            La convocation de Julie Thibaud
            A la sortie de la Coupe du Monde U20, elle n'avait pas assez de temps de jeu dans son club. Aujourd'hui, toutes les conditions sont réunies. Elle bénéficie des absences de Griedge Mbock et Aïssatou Tounkara, comme Annaïg Butel

            Jeudi 10 Septembre 2020
            Sebastien Duret

            https://www.footofeminin.fr/Bleues-L...UI_a16759.html
            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • #81
              Bleues - Wendie RENARD forfait, Estelle CASCARINO appelée

              Une nouvelle Lyonnaise manquera à l'appel pour le premier rassemblement des Bleues depuis le tournoi de France suite à l'annonce du forfait de Wendie Renard.





              Alors que Sarah Bouhaddi a décidé de mettre en pause sa présence en Équipe de France, qu'Amandine Henry et Griedge Mbock sont blessées, la défenseure centrale des Bleues, Wendie Renard s'est blessée lors du match de D1 Arkema Stade de Reims-Olympique Lyonnais disputé vendredi soir indique la FFF dans son communiqué sans préciser la nature et la localisation de la blessure.

              De plus, en raison de la situation sanitaire, la joueuse lyonnaise a été dispensée de se présenter à Clairefontaine pour faire constater sa blessure. Elle est remplacée dans le groupe par la Bordelaise Estelle Cascarino (1 sélection).

              Les vingt-trois joueuses sélectionnées pour ce rassemblement ont rendez-vous au Centre National du Football de Clairefontaine ce lundi à 15h00. Elles affronteront la Serbie ce vendredi 18 septembre à Subotica (21h00) puis la Macédoine du Nord le mardi 22 septembre à Skopje dans le cadre des éliminatoires de l'Euro.


              Les principales absentes

              Blessées :
              Renard (120 sélections)
              Henry (92 sélections)
              Mbock (60 sélections)
              Geyoro (31 sélections)
              Tounkara (16 sélections)

              Choix personnel
              Bouhaddi (149 sélections)

              Lundi 14 Septembre 2020
              Sebastien Duret

              https://www.footofeminin.fr/Bleues-W...ee_a16771.html
              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • #82
                Bleues - Corinne DIACRE : "Je suis confiante"

                Six mois après sa dernière sortie, l'équipe de France renoue avec les éliminatoires pour l'Euro 2022 ce vendredi face à la Serbie (21h). Une rencontre que les Bleues vont aborder avec une équipe remaniée, due aux nombreuses absences, notamment en défense centrale. Si Corinne Diacre a gardé le secret de sa composition d'équipe, elle ne s'est pas avouée inquiète avant ce qui s'apparente à un match piège.


                Photo FFF


                Sans Griedge M'Bock, Wendie Renard et Aissatou Tounkara, toutes trois absentes pour cause de blessure, qui tiendra la charnière centrale face à la Serbie ?

                Pendant cette semaine de stage, j'ai vu 4 joueuses (Annaïg Butel, Estelle Cascarino, Julie Thibaud, et Elisa De Almeida) très investies et très à l'écoute, en défense centrale. Elles ont également été très performantes, mon choix n'est pas encore arrêté, mais ça se précise.

                Il y a une semaine, à l'annonce de la liste, vous vous inquiétiez des possibles disparités au niveau concernant la condition physique des joueuses. Il y a de bonnes surprises à l'issue de cette semaine de stage ?
                J'ai vu des filles très investies. Sur un match de 90 minutes, ça nous permettra d'avoir plus de repère, mais sur ce que j'ai vu pour l'instant, j'estime que toutes les joueuses sont de niveau égal dans ce domaine, en tout cas il y a eu beaucoup d'intensité sur nos séances. C'est plutôt encourageant.

                Dans cette liste, vous avez beaucoup de choix en attaque (9 joueuses à vocation offensive), dont deux joueuses qui marchent sur l'eau depuis le début de la saison de D1, Kadidiatou Diani et Delphine Cascarino. Vous comptez les associer demain ?
                Il faudra quand même que je mette neuf autres joueuses pour composer un onze (sourire). Mais effectivement, dans le domaine offensif, j'ai l'embarras du choix. Je suis confiante. Malgré la jeunesse de cette équipe, je sais que j'ai des joueuses de niveau international et que je sais que je pourrai leur faire confiance demain. L'important sera de faire un bon match et de prendre les trois points pour continuer sur notre lancée.

                Au vu de l'adversaire, prévoyiez-vous un schéma très offensif face à la Serbie ?
                Je ne sais pas comment va jouer la Serbie. On a des images mais qui datent d'assez loin désormais du fait de notre longue période d'inactivité. Elles n'ont plus rien à perdre dans ce groupe donc je pense que ce serait leur manquer de respect que de dire qu'elles vont nous attendre depuis leur camp. Si elles jouent un peu plus devant cela nous permettra peut-être de nous faciliter la tâche sur le plan offensif. Mais on a prévu tous les scénarios possibles et ce sera à nous de nous adapter.

                Vous ne vous attendez donc pas forcément à vous heurter à un bloc resserré ?
                Je ne m'attends pas à un schéma de jeu très bas. En novembre dernier, lorsqu'on les avait affrontées (victoire des Bleues 6-0), elles avaient évolué avec un bloc médian. Je pense qu'on aura droit à un match ouvert, je ne sais pas exactement dans quelles conditions nous allons évoluer demain mais je sais que la pelouse sera bonne, cela devrait nous permettre de développer notre jeu.

                Il y a peu, vous avez dit que vous préféreriez voir Marie-Antoinette Katoto dans un poste plus reculé. Est-ce que vous avez travaillé dans cette configuration cette semaine ?
                On a tenté plusieurs choses. Vous l'avez dit, j'ai de la quantité, mais surtout de la qualité devant, plusieurs joueuses qui peuvent jouer à un poste différent au niveau de l'attaque. A moi de trouver une combinaison qui fonctionne pour demain.

                En finale de la Ligue des champions, Lyon a évolué avec Eugénie Le Sommer et Delphine Cascarino devant. Cela vous donne des idées ?
                L'équipe de Lyon, c'est l'équipe de Lyon, l'équipe de France c'est l'équipe de France. J'ai la chance d'avoir des joueuses qui jouent dans d'autres clubs que Lyon, même si les Lyonnaises performent en Ligue des champions. Il faut aussi que je trouve ces automatismes et les bonnes combinaisons pour associer toutes les forces en présence.

                Vous avez prévu d'aligner deux compositions bien différentes pour les deux matches à venir ?
                Pour l'instant je ne me suis pas du tout concentrée sur notre second match (prévu mardi) face à la Macédoine, donc je ne peux pas vous dire. Si j'utiliserai mes 5 changements ce vendredi ? Cela dépend de la physionomie du match.

                Comment vous sentez les joueuses dans cette période de crise sanitaire due au Covid-19, et toutes les contraintes qui vont avec ?
                On ne peut pas l'oublier, en raison du port du masque et également des nombreux lavages de main, après il n'y a pas de psychose à ce sujet. Le staff médical de l'équipe de France a fait le maximum pour qu'on soit sécurisées. Je peux vous dire que les joueuses font tout pour respecter au mieux les consignes.

                Vendredi 18 Septembre 2020
                Vincent Roussel

                https://www.footofeminin.fr/Bleues-C...te_a16780.html
                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • #83
                  Bleues - Un succès au petit trot face à la SERBIE (2-0)

                  Six mois après sa dernière rencontre, les Bleues privées de nombreuses titulaires ont retrouvé les pelouses en qualification à l'Euro 2022, signant une victoire 2-0 acquise dès le premier quart d'heure





                  Avec l'absence de nombreuses joueuses cadres et expérimentées (Renard, Henry, Mbock, Bouhaddi...), les Bleues faisaient leur retour après la longue interruption liée à la pandémie ce vendredi en Serbie. Une rencontre face à un adversaire battu 6-0 lors du match aller et pour lequel il n'y avait pas lieu de s'inquiéter à condition de prendre le match par le bon bout.

                  C'est ce que l'Equipe de France a su faire dans un dispositif en 4-3-3 inédit au regard du onze titulaire où Le Sommer positionnée en milieu de gauche pesait à elle seule plus de 40% des sélections de l'équipe ! La capitaine qui avait l'occasion une nouvelle fois d'égaler le record de buts en sélection de Marinette Pichon (80 contre 81) est de nouveau restée muette.

                  Les Bleues bien aidées par la défense serbe


                  Asseyi est entrée dans le dernier quart d'heure


                  C'est bien aidée par la défense serbe que ces partenaires ont rapidement trouvé la faille. Lancée par Majri à gauche, Diani s'avançait à gauche pour délivrer un centre au premier poteau pour sa partenaire Katoto. La Parisienne déviait le ballon que la gardienne d'un sauvetage miraculeux arrivait à sortir du cadre avant malheureusement de voir Frajtovic le renvoyer dans le but (0-1, 6'). Un premier coup du sort avant un second au quart d'heure de jeu.

                  Cette fois-ci, Estelle Cascarino récupérait le ballon pour le donner à sa soeur Delphine à droite. Le centre de la Lyonnaise arrivait au second poteau. Une remise de la défense sur Majri qui n'en demandait pas plus pour conclure du gauche à bout portant (0-2, 15').

                  Passée cette entame efficace, la suite aura été décevante face au 41e FIFA. Peyraud-Magnin promue n°1 dans le but aura même été contrainte à deux parades (23e, 51e) pour éviter la réduction de l'écart serbe.

                  Les Bleues finissaient cependant mieux la rencontre. Aux abords de la surface, Karchaoui déclenchait une frappe de l'intérieur du pied droit qui terminait sur la barre (81e). Puis c'est la néo-internationale Melvine Malard qui manquait de peu le cadre sur une reprise de la tête (86e).

                  Dès mardi, en Macédoine du Nord, les Bleues poursuivront par leur quatrième match de qualification. Une nouvelle victoire est attendue avant de retrouver en octobre l'Autriche, adversaire direct pour la première place du groupe.


                  Match de qualification à l'Euro 2022 - Groupe G
                  Vendredi 18 septembre 2020 - 21h00
                  SERBIE - FRANCE : 0-2 (0-2)
                  Subotica (Gradski Stadion)
                  Match à huis clos
                  Temps dégagé - terrain excellent
                  Arbitres : Frida Nielsen (Danemark) assistée de Sidsel Rasmussen (Danemark) et Fie Bruun (Danemark). 4e arbitre : Frederikke Lydia Søkjær (Danemark)

                  Buts :
                  0-1 Andjela FRAJTOVIC 6' c.s.c.
                  (Diani décalée côté gauche par Majri, s'avance dans le couloir puis centre en retrait pour Katoto au premier poteau qui dévie le ballon au niveau de la taille, la gardienne n'a pas la main gauche ferme mais arrive en se jetant en arrière à repousser d'une claquette de la main gauche. Le ballon rebondit sur le tibia gauche Frajtović avant de revenir dans le but)
                  0-2 Amel MAJRI 15' (E.Cascarino récupère le ballon à 40 m et sert D.Cascarino sur la droite qui percute sur le côté droit de la surface et délivre un centre qui retombe au second poteau. Oršoja remet le ballon de la tête sur Majri qui reprend de volée du gauche sans contrôle à 5 m)

                  Avertissements : Dina Blagojević 18', Vajda Oršoja 73', Biljana Bradić 90+6' pour la Serbie ; Anthony Grech-Angelini (préparateur physique) 53', Estelle Cascarino 78' pour la France

                  Serbie : 1-Milica Kostić ; 2-Vajda Oršoja, 5-Violeta Slović (cap.), 6-Nevena Damjanović, 13-Andjela Frajtović ; 8-Dina Blagojević (21-Tijana Matić 90+3'), 16-Sara Pavlović (11-Biljana Bradić 90+4') ; 17-Allegra Poljak (9-Miljana Ivanović 87'), 10-Jelena Čanković, 20-Tijana Filipović ; 7-Milica Mijatović. Entr.: Predrag Grozdanović
                  Non utilisées : 12-Sara Cetinja, 23-Ljiljana Gardijan, 3-Maja Dimitrijević, 4-Tijana Janković, 14-Jovana Miladinović, 15-Andjela Krstić, 18-Emilija Ema Petrović, 19-Ivana Trbojević, 22-Tijana Filipović
                  France : 21-Pauline Peyraud-Magnin ; 4-Marion Torrent, 22-Elisa De Almeida, 3-Estelle Casarino, 7-Sakina Karchaoui ; 12-Marie-Antoinette Katoto, 14-Charlotte Bilbault, 9-Eugénie Le Sommer (cap.) (18-Viviane Asseyi 74') ; 20-Delphine Cascarino, 11-Kadidiatou Diani (6-Maéva Clemaron 88'), 10-Amel Majri (8-Melvine Malard 65'). Entr.: Corinne Diacre
                  Non utilisées : 1-Solène Durand, 16-Romane Munich, 2-Eve Périsset, 5-Anaïg Butel, 13-Valérie Gauvin, 15-Kenza Dali, 17-Ouleymata Sarr, 19-Julie Thibaud, 23-Perle Morroni






                  Vendredi 18 Septembre 2020
                  Sebastien Duret

                  https://www.footofeminin.fr/Bleues-U...-0_a16783.html
                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • #84
                    Bleues - SERBIE - FRANCE : les réactions

                    Retrouvez les réactions de Diacre, D.Cascarino, Karchaoui, De Almeida et Diani.




                    Corinne DIACRE : "On a manqué d'automatismes"


                    « On est contentes parce qu'on était venues chercher les trois points et c'est chose faite. On savait que ce ne serait pas facile. Donc très satisfaite du résultat. Les filles ont fait le job dans le premier quart d'heure en marquant ces deux buts, et heureusement parce qu'après on a vu que ce n'était pas facile.
                    C'est difficile de comparer avec le match du mois de novembre
                    (victoire 6-0), c'était dans des conditions totalement différentes, là ça faisait six mois qu'on ne s'était pas vues. On a manqué effectivement d'automatismes, c'était très clair. Maintenant on avait aussi beaucoup de changements, il faut laisser du temps au temps. On a mis deux buts de plus que l'adversaire sans en encaisser. Tout n'est pas parfait, c'est vrai, mais on avait dit que notre priorité serait de venir chercher les trois points. Certes le match n'était pas extraordinaire, mais gagner les trois points c'était l'essentiel.
                    On a manqué de largeur surtout, on a un peu trop insisté avec le jeu dans l'axe. On a aussi manqué de mobilité. Et quand il y en avait, on faisait les mêmes appels, il fallait mettre un peu de variété et on n'a pas su le faire. Mais les conditions étaient difficiles, les filles ont fait le boulot en mettant deux buts.
                    »
                    Source AFP


                    Amel MAJRI : "On va retravailler ça pour ça soit beaucoup mieux"

                    « On a su répondre aux consignes de la coach de marquer dans les quinze premières minutes et de se mettre à l'abri. Après, à certains moments du match, on aurait pu faire beaucoup mieux, notamment techniquement, et gérer un peu plus nos temps forts et temps faibles. On prend les trois points, on a atteint l'objectif, c'est le principal.
                    On a travaillé des choses à l'entraînement, on a essayé de les mettre en place sur le terrain. Cela s'est vu par moments, à d'autres c'était un peu plus compliqué sur le plan technique. On va retravailler ça pour que face à la Macédoine du Nord ça soit beaucoup mieux, et qu'on récupère trois points à nouveau.
                    »

                    Samedi 19 Septembre 2020
                    Sebastien Duret

                    https://www.footofeminin.fr/Bleues-S...ns_a16784.html
                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • #85

                      Bleues : Eugénie Le Sommer et la « décision courageuse » de Sarah Bouhaddi



                      Le Sommer (à droite) veut aller de l'avant. (A. Martin/L'Équipe)En conférence de presse ce lundi, l'attaquante des Bleues Eugénie Le Sommer a évoqué la décision de Sarah Bouhaddi de ne plus venir en équipe de France tant que Corinne Diacre serait en place en parlant d'« une décision courageuse ».




                      Alors que nous vous avons révélé ce dimanche que Sarah Bouhaddi ne voulait plus revenir en équipe de France tant que Corinne Diacre serait en poste, l'attaquante des Bleues Eugénie Le Sommer, coéquipière de la gardienne à Lyon, a réagi à cette information ce lundi en conférence de presse, à la veille du match en Macédoine du Nord, en qualifications pour l'Euro. Elle a notamment évoqué les relations parfois tendues entre la sélectionneuse et ses joueuses, qui tendent à s'apaiser, mais a soutenu Bouhaddi.


                      « On a eu des moments difficiles. Je respecte la décision de Sarah, je lui en ai déjà parlé, ça restera entre nous. C'est une décision courageuse de sa part, a expliqué ELS. On sait tous que tout n'a pas été parfait par le passé. On essaye aujourd'hui d'avancer, on s'est dit certaines choses aussi. Je pense que la coach fait des efforts dans ce sens aussi. Le plus important, ça reste la performance. »



                      Diacre, arrivée en conférence de presse après Le Sommer, a confirmé la nature des motivations de Bouhaddi : « J'ai entendu ses propos, elle me l'avait effectivement signifié. Je pense avoir tenu compte de sa décision en ne la sélectionnant pas. Il est difficile aujourd'hui de sélectionner quelqu'un qui n'a pas envie de porter le maillot bleu. Elle a exprimé que, visiblement, j'étais la cause de sa volonté de ne plus venir en équipe de France. Maintenant, l'équipe de France n'appartient à personne, ni aux joueuses ni à la sélectionneuse. Aujourd'hui, je travaille avec un groupe. J'ai entendu sa décision, je la respecte, il est important pour moi de rester concentrée sur les joueuses qui sont présentes aujourd'hui et sur le match à venir demain (mardi). »

                      inscrit depuis 2000

                      Commentaire


                      • #86
                        Bleues - FRANCE - MACÉDOINE DU NORD : le match retour programmé à Orléans

                        Lors de son prochain rassemblement en octobre, l’Équipe de France Féminine affrontera la Macédoine du Nord au Stade de la Source à Orléans (Loiret), dans le cadre des éliminatoires à l’UEFA Euro 2022. Une rencontre pour le moment fixée à huis clos.



                        Après le match aller qui se joue ce mardi, les Bleues recevront la Macédoine du Nord (129e au classement mondial de la FIFA) le vendredi 23 octobre à 21h00 à Orléans. Dans le contexte actuel et les restrictions de l'UEFA, ce match se jouera à huis clos. Les Bleues iront ensuite jouer en Autriche, le mardi 27 octobre.



                        Mardi 22 Septembre 2020
                        Sebastien Duret

                        https://www.footofeminin.fr/Bleues-F...ns_a16789.html
                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • #87
                          Bleues - MACÉDOINE DU NORD - FRANCE : Un adversaire touché par le COVID-19 et des absences majeures

                          Les Bleues enchaînent par une deuxième rencontre de qualification ce mardi. Après la victoire en Serbie (2-0), les Tricolores ont pris leur envol vers Skopje. Le sélectionneur macédonien va devoir faire prendre la mayonnaise avec une équipe renouvelée aux deux tiers depuis le dernier match officiel face à la Serbie.


                          Photo archives



                          Pour cette seconde rencontre française depuis la pandémie dans le cadre des qualifications après la pandémie, c'est un adversaire fortement amoindri qui va se présenter sur la pelouse de la National Arena Todor Proeski. La sélection nationale macédonienne qui a vu le jour en 2004 pointe à la 129e place du classement FIFA, soit l'avant-dernière nation européenne (seule l'Andorre fait moins bien). Avec quelque 2 000 joueuses licenciées au sein d'un pays qui compte un peu plus de 2 millions d'habitants, la tâche s'annonce ardue. Autre chiffre parlant, même si la Fédération a mis en place une programme de développement du football féminin depuis 2016, les moyens alloués par cette fédération coincée au nord de la Grèce est inférieure au budget d'un club de D1 en France (moins de 500 000 Euros).

                          La Macédoine du Nord sans sa meilleure joueuse


                          Photo archives


                          Au niveau de la sélection, la meilleure joueuse macédonienne est incontestablement Natasha Andonova. L'attaquante de 26 ans est passée par le PSG sans y trouver sa place (2017, 7 matchs officiels). Passée par le Turbine Potsdam (Allemagne) entre 2011 et 2015 (61 matchs en équipe A), elle avait rejoint Rosengård (34 matchs, 20 buts) en deux saisons. Après le club parisien, elle a réussi à rejoindre l'ambition club du FC Barcelone (43 matchs, 7 buts). Depuis 2019, elle joue à Levante, où elle vient de prolonger cet été jusqu'en 2022. Mais le club ne pourra pas compter sur sa meilleure attaquante (33 sélections, 11 buts). Elle ne sera pas la seule absente. La co-meilleure buteuse de la sélection Gentjan Rochi (34 sélections, 11 buts) exclue lors du dernier match face à la Serbie, est suspendue. D'autres difficultés se sont accumulées pour le sélectionneur Kiril Izov. La milieu Romana Trajkovska et la défenseure Maja Angelovska ne peuvent pas arriver de Suisse et Slovénie en raison des règles imposées par le pays de séjour. Autre milieu absente, Marjana Naceva (13 sélections) est blessée à l'épaule.

                          Sept joueuses positives au COVID-19 remplacées

                          Le sélectionneur dès l'annonce de sa première liste de 20 joueuses ne manquait pas de déclarer "nous essaierons de proposer une opposition digne". Sauf que la situation ne s'est pas améliorée pour la sélection nationale. Rassemblée le 18 septembre au Park Hotel de Skopje, les joueuses ont effectué un premier dépistage au COVID-19. Les résultats qui sont tombés ont révélé que sept joueuses étaient positives aux test. Deux joueuses de Kamenica Sasa et cinq joueuses de Tiverija, asymptomatiques mais isolées comme le prévoit le protocole UEFA. Alors que cinq entraînements étaient prévus avec la rencontre, l'équipe nationale et le staff ont dû s'organiser pour préparer le match en isolant les membres de l'équipe et interdisant tout contact dans l'attente des résultats des cas contacts. La deuxième série de tests a révélé aucun autre cas. Cependant les sept forfaits ont amené le sélectionneur a appelé six nouvelles joueuses : Sara Kolarovska (Déf, 23 ans, ZFK Skopje 2014), Dragana Gegova (Att, 20 ans, ZFK Skopje 2014, 0/0), Elena Petrovska (Att, ZFK Skopje 2014, 22 ans, 0/0), Sara Hussein (ZFK SC Istatov, 0/0) et Ana Milcevska (ZFK SC Istatov, 0/0) dont le retour de Afrodita Salihi (Att, 31 ans, ZFK Skopje 2014, 29/4) qui avait arrêté sa carrière internationale depuis 2016 !


                          La liste initiale

                          G : Viktorija PANCHUROVA (ZFK Tiverija, 20 ans, 9 sélections/0 but), Magdalena LEKOVSKA (ZFK SC Istatov, 21 ans, 0/0), ​​Verica KOLEVSKA (ZFK Despina, 0/0)

                          D : Ane BOSESKA (ZFK Tiverija, 23 ans, 5/0), Julija ZIVIKJ (ZFK Ljuboten, 19 ans, 5/0), Hristina JOSHEVSKA (ZFK Kamenica Sasa, 19 ans, 0/0), Pavlinka NIKOLOVSKA (ZFK Kamenica SASKA, 22 ans, 10/0), Daniela VELESKA (ZFK Despina, 5/0), Ivana NIKOLOVA (ZFK Tiverija, 19 ans, 1/0)

                          M : Aleksandra RISTOVSKA (ZFK Tiverija, 25 ans, 12/0), Sara VELKOVA (ZFK Tiverija, 18 ans, 0/0), Elma SHEMSOVIЌJ (ZFK Skopje 2014, 21 ans, 5/0), Katerina MILESKA (ZFK Despina, 31 ans, 40/0), Jana СHUBRINOVSKA (ZFK Kamenica SASKA, 21 ans, 10/0), Rabija DERVISHI (ZFK Kamenica Sasa, 20 ans, 2/0)

                          A : Teodora DIMOSKA (ZFK Tiverija, 19 ans, 6/0), Eli JAKOVSKA (ZFK Lokomotiv-Stara Zagora, 25 ans, 19/2), Kristina MOJSOSKA (ZFK Ass United, 16 ans, 0/0), Hava MUSTAFA (ZFK Shkendija, 23 ans, 5/0), Ulza MAKSUTI (UZK MAS, 21 ans, 6/0).

                          La Fédération n'a pas précisé dans son communiqué les joueuses concernées, indiquant seulement les clubs de Tiverija (5 joueuses) et Kamenica Sasa (2 joueuses)

                          Lundi 21 Septembre 2020
                          Sebastien Duret

                          https://www.footofeminin.fr/Bleues-M...es_a16787.html
                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • #88
                            Doublé de ELS en 2mn sur CF puis Penalty qui lui permettent d'égaler et dépasser Marinette Pichon.

                            Commentaire


                            • #89
                              Score final, 7-0 pas de grand enseignement a tirer contre un si faible adversaire. Delphine a ete la meilleure pour moi, heureusement, elle fini avec ces 2 jambes, car si elle avait pas sauté a temps, ca aurait pu faire tres mal. La Macedonienne qui a meme pas prit un jaune.
                              J’ai bien aimé les entrées de Moroni et Dali sinon.

                              Commentaire


                              • #90
                                Delphine il faut qu’elle aille voir un marabout lol : une volée détournée in extremis, un poteau et une barre... je ne savais pas qu’elle pouvait tirer des coups francs.

                                Commentaire


                                • #91
                                  Bravo à ELS pour son record !
                                  "L'Olympique Lyonnais est une formidable raison d'être heureux"

                                  Commentaire


                                  • #92
                                    Bleues - Une large victoire en MACÉDOINE

                                    C'est une victoire sans trembler que les Tricolores ont décroché pour leur première rencontre face à la Macédoine du Nord marquée par le record de buts en sélection désormais détenu par Le Sommer.


                                    Le Sommer transforme le penalty qui permet de porter le total à 82 buts en 172 sélections



                                    Après une victoire en Serbie (2-0), les Bleues enchaînent par l'adversaire le plus faible du groupe mais aussi l'avant-dernier européen au classement FIFA. Cette sélection de Macédoine du Nord restait à prendre avec sérieux mais l'inquiétude n'était pas de mise et cette rencontre était enfin l'occasion pour Le Sommer de battre le record de buts en sélection détenu par Marinette Pichon (81).

                                    Les Nord-Macédoniennes n'étaient pas dans les meilleures dispositions pour accueillir les Françaises. Déjà privé de ses meilleures attaquantes : Andovona (blessée) et Rochi (suspendue), le coach adverse voyait sept joueuses positives au COVID-19 isolées du groupe. L'obligation de rappeler d'autres joueuses si bien qu'au coup d'envoi, la défense locale alignait trois joueuses dont c'était la première sélection en A.

                                    Le onze tricolore affichait de nouveau un visage offensif où Katoto repositionnée en pointe dans l'axe était entourée de Malard pour sa première titularisation. Un autre changement était effectué dans le onze avec la titularisation d'Asseyi, Majri et Diani restant sur le banc par rapport au match en Serbie.

                                    Le Sommer fait tomber le record en quatre minutes


                                    Le Sommer y est parvenu (photo G. Bigot.FFF)


                                    La rencontre se déroulait immédiatement à sens unique. Bilbault tentait sa chance de 25 m (3e) avant de Cascarino ne parte dans une série de dribbles à droite pour délivrer un centre fort devant le but. Malard manquait de peu de le reprendre (4e). C'est encore Cascarino qui se promenait dans son couloir pour trouver Le Sommer. La difficile reprise ne donnait rien (9e). Puis c'est Le Sommer qui trouvait Katoto dont la reprise du gauche était repoussée (11e).

                                    La situation était finalement décantée par celle que tout le monde attendait à la finition. Le Sommer délivrait un coup franc complétement excentré côté gauche qui venait rebondir dans la surface et finir dans le petit filet opposé sans être touché (0-1, 14'). Un but qui permettait d'égaler le record de Marinette Pichon. Quatre minutes plus tard, ce chiffre de 81 buts tombait définitivement puisqu'un penalty obtenu par Katoto était réussi par Le Sommer. Le sixième de la capitaine tricolore sous le maillot des A (0-2, 18').


                                    Katoto évoluait à la pointe de l'attaque (photo G. Bigot/FFF)

                                    Les Bleues déroulaient durant ces quelque minutes d'euphorie. Un centre de Karchaoui, une première tentative de Cascarino repoussée et finalement Katoto à l'affût y allait de son but (0-3, 20'). Le dernier but du premier acte. L'efficacité fuyait ensuite la France. Le Sommer servie par Katoto et Malard d'une frappe de 20 m se heurtaient aux parades de Panchurova (23e, 25e). Deux autres opportunités avec une volée de Cascarino (23e) et un centre d'Asseyi (38e) passaient devant le but sans trouver preneur.

                                    Si la victoire ne faisait plus l'ombre d'un doute, il restait à la bonifier. Sur un coup franc joué par Asseyi dévié par la gardienne sur la barre, le ballon profitait à Katoto. Sur la ligne, De Almeida venait assurer même si l'attribution du but est à Katoto (0-4, 51'). Cascarino n'avait pas la même réussite. Servie en retrait par Sarr, juste entrée en jeu, elle croisait sa frappe mais le poteau opposé repoussait (54e). C'est ensuite la barre sur un coup franc dans l'axe qui empêchait la Lyonnaise de trouver le chemin des filets (55e).

                                    Torrent et De Almeida, premiers buts


                                    De Almeida et Torrent se félicitent (photo G. Bigot/FFF)


                                    La Macédoine du Nord parvenait tout de même a décroché un corner sur une passe en retrait mal assurée, l'occasion pour Peyraud-Magnin de toucher ses seuls ballons dans une soirée tranquille (65e). De buteuse, Le Sommer devenait passeuse pour offrir deux corners décisifs avec Torrent à la conclusion (0-5, 78') et De Almeida (0-7, 90+2'), deux défenseures qui ouvrent leur compteur but en sélection. Entre temps, Asseyi convertissait un penalty obtenu par Morroni (0-6, 82'). Quant à Bilbault (77e), Malard (79e) et Dali (85e, 86e), la réussite n'était pas au rendez-vous.

                                    Cette large victoire permet aux Bleues de revenir à trois points de l'Autriche avec un match en moins. Un adversaire que la France retrouvera lors de son prochain rassemblement en octobre. Il faudra auparavant rejouer la Macédoine du Nord à Orléans.


                                    Match de qualification à l'Euro 2022 - Groupe G
                                    Mardi 22 septembre 2020
                                    - 21h00
                                    MACÉDOINE DU NORD - FRANCE : 0-7 (0-3)
                                    Skopje (Toše Proeski National Arena)
                                    Match à huis clos
                                    Temps dégagé - terrain excellent
                                    Arbitres : Reelika Turi (Estonie) assistée de Karolin Kaivoja (Estonie) et Anni Rahula (Estonie). 4e arbitre : Luisa Klaar (Estonie)

                                    Buts :
                                    0-1 Eugénie LE SOMMER 14'
                                    (Coup franc situé à 1 m de la ligne de touche, côté gauche à 25 m du but, que Le Sommer frappe rentrant du droit, le ballon rebondit au premier poteau près de l'angle des 5,5m et finit dans le petit filet opposé sans être touché)
                                    0-2 Eugénie LE SOMMER 18' s.p. (Tacle de Kolarovska sur Katoto qui est déséquilibrée. Le Sommer ouvre son pied droit pour frapper le penalty et prendre la gardienne à contre-pied)
                                    0-3 Marie-Antoinette KATOTO 20' (Karchaoui sur le côté gauche adresse un long ballon vers Cascarino aux 5,5 m côté opposé qui reprend de volée du droit, la gardienne repousse dans l'axe où Katoto contrôle puis finit du droit plein axe à 4 m du but vide)
                                    0-4 Marie-Antoinette KATOTO 51' (Coup franc excentré sur le côté gauche de la surface, frappé par Asseyi. La gardienne dévie le ballon sur sa barre qui revient sur Katoto qui reprend de la semelle du droit. Le ballon franchit la ligne de justesse avant d'être repoussé. De Almeida assurait en le pousser au fond du droit)
                                    0-5 Marion TORRENT 78' (Corner de Le Sommer côté droit qui arrive au point de penalty. Kolarovska repousse de la tête dans l'axe. Torrent à 22 m contrôle du gauche puis enchaîne par une frappe puissante du droit que la gardienne ne peut repousser)
                                    0-6 Viviane ASSEYI 82' s.p. (Faute de Maksuti sur Morroni. Asseyi le frappe du droit sur la droite de la gardienne prise à contre-pied)
                                    0-7 Elisa DE ALMEIDA 90+2' (Corner tiré par Le Sommer depuis la gauche qui arrive au second poteau où De Almeida surgit pour passer devant son adversaire et marquer d'un plat du pied droit à 5 m)

                                    Avertissements : Eli Jakovska 13', Katerina Mileska 50', Hava Mustafa 73', Ulza Maksuti 81' pour la Macédoine du Nord

                                    Macédoine du Nord : 1-Viktorija Panchurova ; 14-Sindis Polozhani, 18-Hristina Joshevska, 5-Sara Kolarovska, 13-Julija Zivikj ; 4-Katerina Mileska (cap.) ; 11-Eli Jakovska (2-Daniela Veleska 90+2'), 9-Hava Mustafa (15-Elena Petrovska 86'), 6-Elma Shemsovikj, 7-Ulza Maksuti ; 10-Afrodita Saliihi (20-Jana Chubrinovska 80'). Entr.: Kiril Izov
                                    Non utilisées : 12-Magdalena Lekovska, 23-Verica Kolevska, 3-Teodora Gjorgjievska, 8-Kristina Mojsoska, 16-Sara Husein, 17-Dragana Gegova, 19-Ana Milchevska
                                    France : 21-Pauline Peyraud-Magnin ; 4-Marion Torrent, 22-Elisa De Almeida, 3-Estelle Cascarino, 7-Sakina Karchaoui (23-Perle Morroni 65') ; 18-Viviane Asseyi, 14-Charlotte Bilbault, 9-Eugénie Le Sommer (cap.) ; 20-Delphine Cascarino (15-Kenza Dali 61'), 12-Marie-Antoinette Katoto (17-Ouleymata Sarr 51'), 8-Melvine Malard. Entr.: Corinne Diacre
                                    Non utilisées : 1-Solène Durand, 16-Romane Munich, 2-Eve Périsset, 5-Anaïg Butel, 6-Maéva Clemaron, 10-Amel Majri, 11-Kadidiatou Diani, 13-Valérie Gauvin, 19-Julie Thibaud


                                    le onze de départ (photo FFF)



                                    Mercredi 23 Septembre 2020
                                    Sebastien Duret

                                    https://www.footofeminin.fr/Bleues-U...NE_a16791.html
                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • #93
                                      Bleues - Eugénie LE SOMMER au sommet

                                      L’attaquante de l’Olympique Lyonnais, auteure de 2 buts face à la Macédoine du nord entre dans l’histoire : la voilà désormais, avec 82 unités, devenue la meilleure buteuse de l’histoire des Bleues. Un accomplissement comme une évidence pour cette avant-centre remarquable.


                                      Le Sommer a fait tomber le record de Pichon



                                      Après quatre matches sans marquer, il ne lui aura fallu que trois minutes pour y arriver. En inscrivant, à la 14e minute, un coup franc direct puis en récidivant à la 18e sur penalty, face à la Macédoine du Nord, Eugénie Le Sommer a battu le record de buts de Pichon en Bleue. Enfin ! Depuis le 29 août 2006, lorsque la première star française du football féminin Marinette Pichon avait inscrit son 81e et dernier but sous le maillot tricolore, on attendait de savoir qui battrait son record. Depuis quelques années, l’identité de cette joueuse était devenue une évidence. Et aujourd’hui, elle peut s’en targuer haut et fort : Eugénie Le Sommer est entrée dans l’Histoire en surpassant l’ancienne attaquante de Saint-Memmie, avec 82 réalisations.

                                      Un premier but réussi sur un coup franc direct : "on avait travaillé cela avant le match, de cadrer la frappe au deuxième poteau et que si personne ne la touche, cela aille au fond. Cela a réussi ce soir". Le record égalé puis battu : "Il y a eu plus d'émotions sur le deuxième avec le record battu. Je suis fière d'avoir battu ce record même si ce n'est pas une finalité pour moi. Je continue d'avancer."

                                      Quatorze doublés, un triplé, un quadruplé

                                      Depuis de nombreux mois, Marinette Pichon n’a eu de cesse de proclamer que ce record allait tomber dans les mains de la native de Grasse, dans le sud-est, mais qui a grandi et fait ses débuts professionnels en Bretagne. Le Sommer n'a pas manqué de lui dédicacer en réalisant un M avec ses mains. "Une petite pensée pour elle qui m'avait envoyé des messages. Cela faisait longtemps que l'on en discutait toutes les deux."

                                      Avec un ratio de 0,5 but/match avec l’équipe nationale depuis sa première réalisation contre l’Écosse en mars 2009, la finisseuse de 30 ans fondait inévitablement sur la glorieuse marque de son ainée, alors que Marie-Laure Delie, un moment en compétition pour décrocher le Graal, s’est arrêtée à 65 buts, sa dernière sélection remontant à 2017. Avec Le Sommer, les buts vont souvent de paires, en témoigne ses 14 doublés inscrits sous le maillot frappé du coq. A son actif, un triplé, mais aussi un quadruplé, inscrit face à la Bulgarie en 2013. Et seulement six buts sur penalty.

                                      Habile des deux pieds (45 buts du droit, 15 du gauche), dotée d’une frappe puissante, la buteuse au mètre soixante-et-un a aussi su, au fil des années, démontrer son aisance dans le domaine aérien (20 buts). Et ce record ne fait finalement que s’ajouter à toute une liste d’exploits plus ou moins grands. Avec 10 titres de championne de France et 8 coupes de France, elle représente l’un des atouts les plus précieux de cet OL insatiable sur la scène nationale et européenne. Meilleure buteuse de l’Histoire du club Rhodanien (270 buts), où elle arrivée en 2010, elle avait atteint fin septembre 2019 la barre des 300 buts en club. Titanesque.

                                      « Là où j’ai le plus progressé, c’est dans la prise de décision »

                                      Un sens du but inné, fruit de beaucoup de travail et d’expérience accumulées, comme elle nous l’avait raconté au cours d’une interview début 2018 : « Là où j’ai le plus progressé, c’est par rapport à ma prise de décision : Vais-je frapper du gauche, du droit, ou est-ce que je frappe en force, est-ce que je fais un ballon piqué ? Le plus dur c’est de faire le bon choix au bon moment, et c’est ce que j’ai appris à Lyon en m’entraînant tous les jours avec les meilleures défenseures et les meilleures attaquantes ». La joueuse a aussi gagné en confiance au fil des ans, comme nous le rapportait aussi son entraîneur Patrice Lair : « Quand elle est arrivée à Lyon, elle s’exprimait à peine, et maintenant tu la vois et tu sens qu’elle est sûre d’elle, en interview elle montre une certaine maturité, une certaine prestance… Sa personnalité s’est développée en même temps que ses qualités de buteuse ! ». Assez pour devenir un pilier en club et en sélection. Elle est d’ailleurs vice-capitaine en Bleues, derrière sa partenaire Amandine Henry, qui vante de son côté « une joueuse complète ».

                                      Une dernière saison moins prolifique et entachée par des blessures


                                      La joie de Le Sommer (photo G. Bigot/FFF)


                                      Alors qu’on attendait que le record tombe depuis déjà quelques matches, fin octobre 2019, la sélectionneuse Corinne Diacre rappelait, au moment de comparer l’ancienne et la nouvelle recordwoman de buts en sélection : « Ce n’est pas tout à fait le même profil de joueuse. Marinette a évolué sur une période où l’équipe de France jouait moins de matches, on était beaucoup moins valorisées qu’aujourd’hui, on avait plus de difficulté à gagner des matches aussi ». Une façon de rendre hommage à son ancienne coéquipière et de souligner la performance réalisée alors, tandis que l’attaquante de l’OL, aux sept Ligues des champions, aura mis un peu plus de temps que Pichon à y arriver (172 sélections contre 112 pour l’ancienne joueuse des New Jersey Wildcats).

                                      Une statistique qui s’explique, entre autres, par un placement plus excentré du but, couloir gauche, qui n’aura jamais autant fait parler que lors de la Coupe du monde organisée en France en 2019. Certainement sa plus grosse déception à ce stade de sa carrière. Eugénie Le Sommer aura eu beaucoup de mal à s’exprimer sur la pelouse lors du Mondial sur son sol, lors duquel elle rêvait tant d’emmener sa nation sur le toit du monde.

                                      Avec seulement deux buts inscrits lors des phases de poule, et des prestations poussives à partir des huitièmes de finale, la joueuse aux plus de 162 000 abonnés sur Twitter n’aura pas réussi son défi. Une discussion poussée avec la sélectionneure Corinne Diacre avait même été nécessaire au retour des vacances pour aplanir les différends qui avaient surgi après l’élimination en quart par les États-Unis, la coach reprochant à son ailière de ne pas avoir suivi ses consignes.
                                      De quoi finalement redynamiser la battante : un but face à l’Espagne pour le premier match post-Mondial, une sublime volée du gauche en octobre face à l’Islande en amical – avant une frappe du droit tout aussi belle. L’attaquante tricolore avait marqué pour le 3e match de suite face au Kazakhstan. Gênée par une blessure au mollet, elle avait dû faire une croix sur le rassemblement de novembre, où la France s’était baladée face à la Serbie (6-0) et où elle aurait pu déjà faire tomber le record. Sans parler de la pandémie de Covid-19, qui a privé les Bleues de match pendant 6 mois. Une broutille désormais pour Eugénie Le Sommer, enfin délivrée du poids de l’attente, et qui trône désormais tout en haut de la pyramide.


                                      Eugénie LE SOMMER en chiffres

                                      172 sélections (122 victoires, 29 nuls, 21 défaites)
                                      82 buts

                                      Ses performances
                                      1 quadruplé
                                      1 triplé
                                      14 doublés
                                      47 unités

                                      Ses passeuses préférées
                                      10 Elodie Thomis
                                      8 Louisa Necib
                                      7 Gaëtane Thiney
                                      5 Camille Abily

                                      Ses adversaires préférés
                                      Bulgarie 5
                                      Albanie 4
                                      Mexique 4
                                      Roumanie 4

                                      Ses surfaces de frappes préférées
                                      45 du droit
                                      15 du gauche
                                      20 de la tête
                                      2 autres

                                      Sa manière de marquer
                                      67 sur une action de jeu
                                      6 sur penalty
                                      6 suite à des coups francs
                                      3 suite à des corners

                                      Son lieu de frappe
                                      74 depuis dans la surface
                                      8 hors de la surface


                                      Sa répartition par quart d'heure
                                      1-15 : 14
                                      16-30 : 9
                                      31-45 : 16
                                      45+ : 1

                                      46-60 : 14
                                      61-75 : 15
                                      76-90 : 11
                                      90+ : 0

                                      Sa répartition par saison sportive
                                      2008-2009 : 2
                                      2009-2010 : 5
                                      2010-2011 : 2
                                      2011-2012 : 8
                                      2012-2013 : 11
                                      2013-2014 : 7
                                      2014-2015 : 12
                                      2015-2016 : 6
                                      2016-2017 : 8
                                      2017-2018 : 7
                                      2018-2019 : 8
                                      2019-2020 : 4
                                      2020-2021 : 2


                                      Top 5 des buteuses en sélection

                                      Eugénie Le Sommer (82)
                                      Marinette Pichon (81)
                                      Marie-Laure Delie (65)
                                      Gaëtane Thiney (58)
                                      Camille Abily (37)

                                      Mardi 22 Septembre 2020
                                      Vincent Roussel

                                      https://www.footofeminin.fr/Bleues-E...et_a16790.html
                                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • #94
                                        Bleues - Corinne DIACRE prolongée en secret jusqu'à l'Euro 2022

                                        Quatre mois après en avoir parlé lors d'une interview, le Président de la FFF a prolongé Corinne Diacre jusqu'à la fin de l'Euro décalé d'un an. Une information rapportée par RMC Sport alors que la FFF n'a fait aucune annonce officielle à ce jour.


                                        photo FFF



                                        RMC Sport rapporte ce mardi 13 octobre que Corinne Diacre a bien été prolongée à son poste de sélectionneure des Bleues. Si aucune annonce officielle n'a été fait par la FFF, le contrat de Corinne Diacre en place depuis l'été 2017 aurait été formalisé depuis la rentrée. Une décision qui n'a pas été communiquée aux proches ni aux joueuses à ce jour rapporte RMC Sport alors que plusieurs événements récents ont montré des difficultés dans les relations avec des joueuses cadres.

                                        Ce jeudi, Corinne Diacre annoncera la liste des joueuses retenues pour les deux prochains rendez-vous des Tricolores face à la Macédoine du Nord (23 octobre à Orléans) puis le match aller décisif face à l'Autriche (27 octobre à Wiener Neustadt) dans le cadre des qualifications à l'Euro, compétition déplacée en 2022 en raison de la pandémie et donc date d'échéance du contrat de Diacre.


                                        Les prochaines dates

                                        15 octobre
                                        Annonce de la liste (11h30)

                                        18 octobre
                                        Rassemblement à Clairefontaine

                                        23 octobre
                                        France - Macédoine du Nord, à Orléans

                                        27 octobre
                                        Autriche - France, à Wiener Stadt

                                        27 novembre
                                        France - Autriche

                                        1er décembre
                                        France - Kazakhstan

                                        Mercredi 14 Octobre 2020
                                        Sebastien Duret

                                        https://www.footofeminin.fr/Bleues-C...22_a16835.html
                                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • #95
                                          Bleues - GUINGAMP et VANNES après ORLÉANS

                                          Les lieux des dernières rencontres qualificatives des Bleues sont connues. Corinne Diacre en a fait l'annonce ce jeudi lors de la conférence de presse. Après Orléans, les Bleues joueront en Bretagne à Guingamp puis Vannes.



                                          Après avoir accueilli une première fois les Bleues en 2012 face à l'Irlande (4-0), le Stade de Roudourou à Guingamp recevra le match décisif face à l'Autriche fin novembre.
                                          Les Bleues joueront ensuite à Vannes. Ce sera la première venue des A dans ce stade qui a accueilli la finale de la Coupe de France féminine, la Coupe du Monde U20 en 2018 et le Championnat du Monde militaires féminin en 2016.


                                          LES PROCHAINES RENCONTRES


                                          Le Stade de la Rabine à Vannes

                                          23 octobre

                                          France - Macédoine du Nord, à Orléans (21h00)

                                          27 octobre
                                          Autriche - France, à Wiener Stadt (21h00)

                                          27 novembre
                                          France - Autriche, à Guingamp (21h00)

                                          1er décembre
                                          France - Kazakhstan, à Vannes (21h00)

                                          Jeudi 15 Octobre 2020
                                          Sebastien Duret

                                          https://www.footofeminin.fr/Bleues-G...NS_a16839.html
                                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • #96
                                            Bleues - Une liste sans Amandine HENRY, première pour Oriane JEAN-FRANÇOIS

                                            La liste de Corinne Diacre pour les matchs France-Macédoine du Nord et Autriche-France.




                                            Jeudi 15 Octobre 2020
                                            Sebastien Duret

                                            https://www.footofeminin.fr/Bleues-U...IS_a16838.html
                                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • #97
                                              Bleues - Corinne DIACRE : "Je me base sur les résultats"

                                              Lors de la conférence de presse organisée ce jeudi, Corinne Diacre a évoqué son contrat, les absences d'Henry et Périsset mais aussi la vie du groupe et la première convocation de Jean-François.




                                              Quelle est à la raison de l'absence d'Amandine Henry ?

                                              C'est une raison sportive. Je l'ai appelée hier pour lui dire que je ne la prenais pas dans le groupe sur ce stage-là pour lui laisser du temps pour revenir à son meilleur niveau.
                                              C'est une compétitrice. Elle a entendue ma décision, après j'ai senti au son de sa voix que cette décision ne lui faisait pas plaisir. Je n'en attendais pas moins de toute façon de sa part.

                                              Vous ne pensiez pas qu'avec le match de ce week-end et le stage, elle avait les moyens de revenir à un meilleur niveau ?
                                              C'était une possibilité. Maintenant j'ai pris cette décision qui n'était pas facile à prendre. C'est une cadre du groupe, c'est même la capitaine de cette équipe. C'est une décision à un instant T. Aujourd'hui, il n'y a rien à interpréter. A chaque rassemblement, il y a des mouvements, c'est Amandine aujourd'hui. C'est le propre d'une sélection, il y a des nouvelles joueuses, des filles qui reviennent.

                                              Ce dernier jour, on a appris la prolongation de votre contrat. Pourquoi cela n'a pas été fait de manière plus officielle ?
                                              Je n'ai pas signé de contrat supplémentaire. J'ai juste signé un avenant lié au décalage de la compétition. A partir du moment où le Président l'avait déjà annoncé en juin, il suffisait de signer l'avenant. C'est une raison pour lesquelles nous n'avons pas communiqué.

                                              Périsset positive au COVID-19

                                              Eve Périsset est absente, pour quelles raisons ?

                                              Eve est positive au COVID-19. On a reçu les tests hier soir. Elle a une période d'incubation. Malheureusement, je ne peux pas la sélectionner. Mais asymptomatique.

                                              Cascarino et Thibaud ne sont considérées comme cas contact ?
                                              Pas pour le moment, leurs tests sont négatifs, je n'ai pas eu d'informations contraires.

                                              Avec l'objectif de l'Euro, est-ce que vous pensez avoir l'adhésion et la cohésion de l'ensemble de votre groupe ?
                                              Je me base sur les résultats. Aujourd'hui, les résultats sont bons. On est encore en course pour les qualifications pour le Championnat d'Europe. On a deux matchs importants qui nous attendent. Les joueuses que je sélectionne, répondent au plan de jeu donné. Dernièrement sur le stage de septembre, on a fait deux matchs, même si la Serbie, cela était un peu plus poussif, on ne s'était pas vu depuis six mois. Contre la Macédoine du Nord, on a montré un autre visage. On a su pointer du doigt nos défaillances contre la Serbie que l'on a su mettre en application contre la Macédoine. Et surtout, on a très bien vécu le mois de septembre. On a apporté des modifications, on est dans cet objectif de continuer à avancer. Après il faudra poser la question aux joueuses. Au moment où les résultats sont là, l'adhésion au terrain est là.

                                              Un mot sur la nouvelle joueuse Oriane Jean-François ?
                                              Même si Gilles Eyquem prépare la Coupe du Monde U20, je trouve que c'est bien d'injecter quelques jeunes joueuses. On l'a vu sur le dernier stage avec Melvine Malard qui a fait un très bon stage. Qui a joué un peu de malchance car elle n'a pas réussi à ouvrir son compteur but.
                                              L'arrivée d'Oriane à un poste de milieu de terrain, elle a du temps de jeu régulier à Paris FC et c'est une joueuse qui est très prometteuse. Je remercie Gilles Eyquem de me la laisser à disposition. C'est bien à ces joueuses de gouter à l'équipe de France A.

                                              "A partir du moment où il y a plus d'échanges, on est à même de trouver des solutions pour le groupe"

                                              En l'absence d'Amandine Henry, qui sera capitaine ?

                                              Comme sur les derniers stages, Eugénie Le Sommer est la vice-capitaine et sera capitaine.

                                              Qu'avez-vous apporté sur le quotidien avec votre groupe ?
                                              On a modifié certaines choses. On travaille différemment. C'est un ensemble, il n'y a pas que moi et le staff, les joueuses aussi apportent autre chose. A partir du moment où il y a plus d'échanges, on est à même de trouver des solutions pour le groupe.

                                              Un mot sur le début de saison de Kadidiatou Diani
                                              C'est un très bon début de saison. On connait très bien Kadi, elle avait fait une très bonne Coupe du Monde. Elle redémarre bien le championnat. Avec nous, elle a été performante. Ce que je peux lui souhaiter, c'est de continuer sur cette lancée. Ce sera tout bénéfique pour son club et pour l'Equipe de France.

                                              Les questions ont été posées par Anthony Rech (RMC Sport), Matthieu Barberousse (L'Equipe) et Nicolas Jambou (L'Equipière)

                                              Jeudi 15 Octobre 2020
                                              Sebastien Duret

                                              https://www.footofeminin.fr/Bleues-C...ts_a16840.html
                                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • #98

                                                BLEUES: LES JOUEUSES LYONNAISES INTERPELLENT LE GRAËT APRÈS LA PROLONGATION DE DIACRE

                                                Une partie des joueuses de l’OL, cadres de l’équipe de France de football, ont interpellé le président de la Fédération française de football Noël Le Graët sur la prolongation de Corinne Diacre à la tête des Bleues.



                                                Le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët était en déplacement à Lyon cette semaine, mardi plus exactement, pour remettre une médaille de la Fédération française de football (FFF) aux joueuses de l'Olympique lyonnais suite à leur dernier titre en Ligue des champions. Après la cérémonie et quelques séances photo, Noël Le Graët a été interpellé par des joueuses lyonnaises cadres du groupe France.
                                                Le Graët n'avait pas de solution à offrir


                                                Un échange à bâtons rompus pendant lequel les joueuses ont exprimé leur mal-être à venir en équipe de France sous les ordres de Corinne Diacre. Elles ont également insisté sur le fait que l'équipe de France allait droit dans le mur si la situation persistait, que trop de choses difficiles s'étaient passées ces dernières années et que dans ces conditions, il serait impossible d'aller chercher un titre lors de l'Euro 2022. Le président a semblé encaisser les propos sans vraiment offrir de solutions.

                                                En délicatesse avec une partie de son groupe, Corinne Diacre a été prolongée dans le plus grand secret à la tête de l’équipe de France au printemps, ce qui n’est pas du tout passé auprès de certains éléments de l’équipe de France qui entretiennent des relations difficiles avec la patronne des Bleus. Défenseur de sa sélectionneuse depuis sa prise de fonction, le président Noël Le Graët n’a, selon toute vraisemblance, pas tenu compte du contexte et des récentes tensions apparues ces derniers mois dans sa réflexion. Corinne Diacre tiendra donc les rênes de l’équipe de France jusqu’à l’Euro 2022. Et cela ne plait pas à tout le monde.

                                                inscrit depuis 2000

                                                Commentaire


                                                • #99
                                                  ÉQUIPE DE FRANCE: POSITIVE AU COVID-19, DIACRE SERA ABSENTE DU RASSEMBLEMENT


                                                  Testée positive en amont du rassemblement de l’équipe de France féminine de football, la sélectionneuse Corinne Diacre gardera le contact avec ses joueuses par visio-conférence uniquement.



                                                  Sale semaine pour Corinne Diacre. Vilipendée par une partie de son groupe après la non-convocation de la Lyonnaise Amandine Henry, alors qu’une crise couvait déjà après le renouvellement de son contrat en catimini, la sélectionneuse de l’équipe de France féminine de football a été testée positive au coronavirus, annonce la Fédération française de football.


                                                  Diacre et son adjoint seront absents physiquement


                                                  Les tests réalisés ont été pratiqués en amont du rassemblement qui doit avoir lieu ce lundi, avant deux matches de qualification à l’Euro 2022 contre la Macédoine du Nord (vendredi 23 octobre) et face à l’Autriche (mardi 27 octobre). Corinne Diacre et son entraîneur des gardiennes, Gilles Fouache, lui aussi positif, ne pourront être présents physiquements auprès de leurs joueuses pour ces différentes échéances.


                                                  "Eric Blahic, adjoint, et Anthony Grech Angelini, préparateur physique, prendront le relais de Corinne Diacre sur le terrain lors de ce rassemblement. La coach sera en contact constant avec son staff et ses joueuses par visio-conférence", précise la Fédération française de football (FFF) dans un communiqué. Le nom du remplaçant de Gilles Fouache sera communiqué ultérieurement, indique encore la FFF.
                                                  inscrit depuis 2000

                                                  Commentaire


                                                  • Bleues - Corinne DIACRE et Gilles FOUACHE positifs à la COVID-19

                                                    Nouveau rebondissement avec l’Équipe de France après que la non-sélection d'Amandine Henry ait fait couler beaucoup d'encres depuis jeudi midi. Dans un communiqué paru ce samedi midi, la FFF a indiqué que la sélectionneuse et l'entraîneur des gardiennes avaient été contrôlés positifs à la COVID-19 lors du test effectué en amont du prochain rassemblement des Bleues, mais sont asymptomatiques





                                                    Corinne Diacre, sélectionneure de l’Equipe de France Féminine, et Gilles Fouache, l’entraîneur des gardiennes, ont été contrôlés positifs, ne seront donc pas présents au stage prévu à compter de ce lundi 19 octobre à Clairefontaine. Même s'ils sont asymptomatiques, ils vont devoir observer une période d'isolement qui correspondra au stage et aux deux matches de qualification à l’UEFA Euro 2022 face à la Macédoine du Nord (vendredi 23 octobre, 21h à Orléans) et face à l’Autriche (mardi 27 octobre, 21h à Wiener Neustadt).

                                                    Ce sont donc Eric Blahic, adjoint, et Anthony Grech Angelini, préparateur physique, qui prendront le relais de Corinne Diacre sur le terrain lors de ce rassemblement. La coach sera en contact constant avec son staff et ses joueuses par visio-conférence précise la FFF dans son communiqué. « Je confie la sélection avec grande confiance à Eric et Anthony. Nous échangerons de manière constante pendant les 10 jours de stage avec l’objectif inchangé de remporter ces deux matches de qualification. La situation est très particulière mais nous nous adapterons, le plus important étant de respecter les mesures sanitaires pour préserver la santé de tous », a déclaré Corinne Diacre sur FFF.fr. Cependant Gilles Fouache, entraîneur des gardiennes, sera remplacé par un technicien spécifique dont le nom sera communiqué ultérieurement.

                                                    Pour rappel, en mars dernier, l'adjoint de Corinne Diacre, Eric Blahic avait été aussi testé positif et n'avait pas participé au Tournoi de France.

                                                    Samedi 17 Octobre 2020
                                                    Sebastien Duret

                                                    https://www.footofeminin.fr/Bleues-C...19_a16853.html
                                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X