Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Division 1 Arkema 2020-2021

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #76


    D1 le Mag, best of 1
    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • #77
      #D1Arkema - Pas de modification du nombre de changements cette saison

      Une demande signée de Laurent Nicollin et cosignée par les douze clubs de D1 Arkema avait été adressée à la FFF afin de proposer cinq changements par rencontre. Le COMEX n'y a pas donné une suite favorable pour cette saison.




      Le Comité Exécutif réunit le 8 octobre dernier a étudié une demande signée par M. Laurent NICOLLIN et formulée à la demande des 12 clubs de D1 Arkema visant, avec effet immédiat, une modification du nombre de changements dans ce championnat. Cette demande dont les entraîneurs étaient favorables faisaient suite à disposer du dispositif des cinq changements autorisés par l'IFAB et appliqué en France au niveau de la Ligue 1 et Ligue 2. De nombreux pays, mais aussi la Ligue des Champions féminine ont décidé de mettre en place cette nouvelle règle.

      En France, la D1 Arkema n'a pas bénéficié de cette opportunité ce qui avait amené les entraîneurs et leurs clubs a en faire une demande commune. Cependant le COMEX a suivi les recommandations du Service Juridique de la FFF représenté par son Directeur Jean Lapeyre. Il a été rappelé que, "de jurisprudence constante, une fois la saison débutée, une modification des règles du jeu, même demandée par tous les clubs, ne peut pas s’appliquer à la saison en cours."

      Les clubs devront donc continuer la saison avec trois remplacements autorisés alors que le nombre de joueuses sur le banc est passé de 16 à 18 pour cette saison. Néanmoins, le Comité Exécutif a proposé d’intégrer cette demande afin qu’elle soit envisagée, si les circonstances la rendent nécessaire, dans les propositions de modifications de texte pour la saison prochaine.

      Jeudi 22 Octobre 2020
      Sebastien Duret

      https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...on_a16864.html
      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • #78
        #D1Arkema - Les transferts de l'intersaison

        Le marché des transferts internationaux sont clos depuis le 18 septembre. Le point sur les clubs de D1 Arkema alors que les clubs ont annoncé leurs dernières signatures (OL, Paris FC, Le Havre).



        OLYMPIQUE LYONNAIS

        Entraîneur :
        Jean-Luc Vasseur
        Reprise : 15 juin 2020
        Premier match officiel : 2 août contre Guingamp (demi-finale Coupe de France)
        Premier match amical : 18 juillet contre Medyk Konin, à Konin

        Arrivées : Sakina Karchaoui (Montpellier HSC), Dolores "Lola" Gallardo (Atlético Madrid, ESP), Sara Björk Gunnarsdóttir (VfL Wolfsburg, ALL), Ellie Carpenter (Portland Thorns FC, USA), Assimina Maoulida (US Orléans), Alice Sombath (PSG U19), Vicki Becho (PSG U19), Jodie Taylor (OL Reign, USA, prêt jusqu'au 31 décembre 2020), Célia Jimenez (OL Reign, USA, prêt)
        Retour de prêts : Jessy Roux (Stade de Reims), Emelyne Laurent (FC Girondins de Bordeaux), Melvine Malard (FC Fleury 91)

        Départs : Lisa Weiss (Aston Villa, ANG), Eva Kouache (FC Metz), Naomie Feller (fin prêt, Stade de Reims), Jessy Roux (ASJ Soyaux, prêt), Grace Kazadi (Atlético Madrid, ESP, prêt), Emelyne Laurent (Atlético Madrid, ESP, prêt), Lucy Bronze (Manchester City, ANG), Alex Greenwood (Manchester City, ANG), Shanice van de Sanden (VfL Wolfsburg, ALL)


        PARIS SAINT-GERMAIN FC

        Entraîneur :
        Olivier Echouafni
        Reprise : 29 juin 2020
        Premier match officiel : 2 août contre Bordeaux (demi-finale Coupe de France)
        Premier match amical : 17 juillet contre le FC Twente (PBA) à Saint-Germain-en-Laye

        Arrivées : Bénédicte Simon (Stade de Reims), Charlotte Voll (SC Sand, ALL), Ramona Bachmann (Chelsea FC, ANG)

        Départs : Bruno Cheyrou (Directeur Sportif), Hanna Glas (FC Bayern Munich, ALL), Eve Périsset (FC Girondins de Bordeaux), Katarzyna Kiedrzynek (VfL Wolfsburg, ALL)), Lina Boussaha (Le Havre AC), Karina Saevik (VfL Wolfsburg, ALL), Léa Khélifi (Dijon FCO, prêt)
        + U19 : Vicki Becho (O. Lyonnais), Alice Sombath (O. Lyonnais), Thelma Eninger (FC Fleury 91), Naomie Vagre (CD Pozoalbense, ESP), Sana Guermazi (CD Pozoalbense, ESP)


        GIRONDINS DE BORDEAUX

        Entraîneur :
        Pedro Martínez Losa
        Reprise : 29 juin 2020
        Premier match officiel : 2 août contre PSG (demi-finale Coupe de France)
        Premier match amical : 14 août contre l'Atlético Madrid (ESP), à Henares

        Arrivées : Eve Périsset (Paris Saint-Germain FC), Mickaëlla Cardia (O. Marseille), Julie Dufour (Lille OSC), Ella Palis (EA Guingamp), Anna Moorhouse (Westham, ANG), Katja Snoeijs (PSV Eindhoven, P-B), Elena Linari (Atlético Madrid, ESP), Darian Jenkins (OL Reign, USA, prêt)

        Départs : Erin Nayler (Reading FC, ANG), Camille Surdez (FC Bâle, SUI), Mylaine Tarrieu (Dijon FCO), Emelyne Laurent (retour prêt, O. Lyonnais), Viviane Asseyi (FC Bayern Munich, ALL), Kathellen Sousa (Inter Milan, ITA), Axelle Touzeau (prêt, Rodez AF), Sophie Istillart (Athletic Bilbao, ESP)
        + U19 : Marie Petiteau (Montpellier HSC)


        MONTPELLIER HSC

        Entraîneur :
        Frédéric Mendy
        Reprise : 30 juin 2020 (tests)
        Premier match officiel : 5 septembre (D1 Arkema)
        Premier match amical : 2 août contre FC Barcelone (ESP), à Barcelone

        Arrivées : Maelys Mpome (VGA Saint-Maur), Marie Petiteau (FC Girondins de Bordeaux), Ashleigh Weerden (FC Twente, P-B), Adelina Engman (Chelsea FC, ANG), Dominika Škorvánková (FC Bayern Munich, ALL), Leonie Pankratz (TSG 1899 Hoffenheim, ALL)
        Retour de prêts : Manon Uffren (AS Saint-Etienne), Easther Mayi Kith (FC Metz)

        Départs : Sakina Karchaoui (O. Lyonnais), Sandie Toletti (Levante UD, ESP), Lucie Esnault (FC Metz), Chloé Marty (Lille OSC), Laurence Saviana (Montauban FCTG), Manon Uffren (transfert définitif, AS Saint-Étienne), Valérie Gauvin (Everton, ANG), Easther Mayi Kith (Stade de Reims), Solène Champagnac (Rodez AF)


        PARIS FC

        Entraîneure :
        Sandrine Soubeyrand
        Reprise : 6 juillet 2020
        Premier match officiel : 6 septembre (D1 Arkema)
        Premier match amical : 21 juillet contre PSG, à Orly

        Arrivées : Daphné Corboz (FC Fleury 91), Celina Ould Hocine (PSG U19), Tess Laplacette (O. Marseille), Evelyne Viens (Sky Blue FC, USA, prêt), Kaleigh Riehl (SkyBlue FC, USA, prêt)

        Départs : Celya Barclais (FF Issy), Marith Müller-Priessen, Caroline Pimentel, Mélanie Carvalho (Issy FF), Alice Benoit
        U19 : Lucie Tengue (US Orléans), Alizée Leroy (FC Fleury 91), Rachel Diganamasso (VGA Saint-Maur)


        EA GUINGAMP

        Entraîneur :
        Frédéric Biancalani
        Reprise : 6 juillet 2020
        Premier match officiel : 2 août contre Lyon (demi-finale Coupe de France)
        Premier match amical : 5 août contre Le Havre, à Coutances (annulé)

        Arrivées : Sarah Cambot (ASJ Soyaux), Safia Tall (Stade Brestois), Wassilah Imlak (ESOF La Roche U19), Laura Alleway-Brock (Melbourne Victory FC, AUS), Anissa Lahmari (ASJ Soyaux)

        Départs : Désiré Oparanozie (Dijon FCO), Carlin Hudson (arrêt), Ella Palis (FCG Bordeaux), Ekaterina Tyryshkina (Le Havre AC), Adelie Fourré (O. Marseille), Juliette Merle, Manon Toti (Montauban FCTG), Fanny Hoarau (FC Nantes)


        FC FLEURY 91

        Entraîneur :
        David Fanzel
        Reprise : 15 juillet 2020
        Premier match officiel : 5 septembre (D1 Arkema)
        Premier match amical : 1er août contre RSC Anderlecht (BEL), à Charleville-Mézières

        Arrivées : Anja Sønstevold [NOR] (LSK Kvinner, NOR), Emma Checker [AUS] (Melbourne City FC, AUS), Maureen Bigot (FC Metz), Manon Heil (AS Nancy), Julia Spetsmark [SUE] (SL Benfica, POR), Thelma Eninger (PSG U19), Dominika Grabowska (Górnik Lęczna, POL), Léa Le Garrec (Brighton & Hove Albion, ANG), Kate Nado (VGA Saint-Maur), Kenza Chapelle (VGA Saint-Maur), Alizée Leroy (Paris FC U19), Céleste Boureille (Portland Thorns, prêt)

        Départs : Maryne Gignoux-Soulier (Dijon FCO), Daphné Corboz (Paris FC), Kelly Gadéa (FC Séville, ESP), Stine Larsen (Aston Villa, ANG), Rikke Sevecke (Everton FC, ANG), Julie Machart-Rabanne (FF Issy), Melvine Malard (fin prêt, O. Lyonnais), Sonia O'Neill [CAN] (Rangers FC, ECO), Pauline Benoist (Vaux Le Pénil La Rochette), Laurine Pinot (FC Metz), Lorena Azzaro (Lille OSC)


        STADE DE REIMS

        Entraîneure :
        Amandine Miquel
        Reprise : 13 juillet 2020
        Premier match officiel : 5 septembre (D1 Arkema)
        Premier match amical : 9 août contre Paris FC, à Bétheny

        Arrivées : Kessya Bussy (US Orléans), Naomie Feller (retour prêt, O. Lyonnais), Marie-Aurelle Awona (Madrid CFF, ESP), Easther Mayi Kith (FC Metz, prêtée par Montpellier HSC), Hana Kerner (Univ. of Virginia, USA)

        Départs : Giorgia Spinelli (AC Milan, ITA), Bénédicte Simon (Paris-Saint-Germain FC), Chloé Piérel (Lille OSC), Pauline Moitrel (FF Issy), Jessy Roux (fin prêt, O. Lyonnais), Evanna Soyeux (arrêt)


        DIJON FCO

        Entraîneur :
        Yannick Chandioux
        Reprise : 15 juillet 2020
        Premier match officiel : 5 septembre (D1 Arkema)
        Premier match amical : 5 août contre le Servette Genève (SUI), à Oyonnax

        Arrivées : Maryne Gignoux-Soulier (FC Fleury 91), Salma Amani (FF Issy), Hélène Fercocq (FC Metz), Mylaine Tarrieu (FC Girondins Bordeaux), Désiré Oparanozie (EA Guingamp), Shnia Gordon (FC Metz), Léa Khélifi (Paris Saint-Germain FC, prêt)

        Départs : Elise Bussaglia (arrêt), Emmeline Mainguy (Napoli CF, ITA), Alexia Trevisan (Thonon-Evian Grand Genève FC), Tatiana Solanet (Thonon-Evian Grand Genève FC), Laura Bouillot (Is-Selongey Football), Pauline Dechilly (RC Strasbourg Alsace), Carol Rodrigues (Hammarby IF, SUE)

        >> En savoir plus


        ASJ SOYAUX

        Entraîneur :
        Sébastien Joseph
        Reprise : 1er juillet 2020
        Premier match officiel : 5 septembre (D1 Arkema)
        Premier match amical : 6 août contre le Paris FC, à Montlouis-sur-Loire

        Arrivées : Emeline Saint-Georges (Lille OSC), Coralie Austry (Rodez AF), Paige Culver (FC Bari Pink, ITA), Nina Stapefeld (KAA Gent, BEL), Nara Estefânia Dacosta (University of Bridgeport, USA), Rachel Avant (SV Werder Brême, ALL), Jessy Roux (O. Lyonnais, prêt), Latifah Abdu (CS Monteuil, CAN)
        En cours (sous réserve d'avoir les autorisations administratives) : Nara Estefania Da Costa (Univ. Bridgeport, USA)

        Départs : Sarah Cambot (EA Guingamp), Hawa Cissoko (West Ham United), Anissa Lahmari (EA Guingamp), Lucie Pingeon (arrêt), Aurélie Rougé (arrêt), Clémentine Canon (Rodez AF), Angéline Da Costa (Stade Brestois), Cassandra Moinet (US Orléans), Sarah Magnier (Grenoble Foot 38), Manon Moreira (FF Yzeure AA)

        >> En savoir plus


        LE HAVRE AC (promu)

        Entraîneur :
        Thierry Uvenard
        Reprise : 2 juillet 2020
        Premier match officiel : 5 septembre (D1 Arkema)
        Premier match amical : 1er août contre Orléans, à Dreux

        Arrivées : Samuel Fau (entraîneur-adjoint, ASPTT Albi), Elise Legrout (UCF, Etats-Unis), Lina Boussaha (Paris Saint-Germain), Santana Sahraoui (US Orléans), Olesya Arsenieva (ASPTT Albi), Luce Ndolo Ewele (Thonon-Evian Grand Genève FC), Francisca Lara (FC Séville, ESP), Berglind Björg Þorvaldsdóttir (Breiðablik, ISL), Melike Pekel (FC Metz), Anna Björk Kristjánsdóttir (Selfoss, ISL)

        Départs : Aurélie Gagnet (FC Nantes), Ikram Adjabi (US Orléans), Léa Kergal (SM Caen), Laura Rueda (O. Marseille), Marine Allez (arrêt, coordinatrice), Marykate Bateman (USA)

        >> En savoir plus


        ISSY GPSO92 (promu)

        Entraîneur :
        Yacine Guesmia
        Reprise : 15 juillet 2020
        Premier match officiel : 5 septembre (D1 Arkema)
        Premier match amical : 1er août contre Nancy, à Cormontreuil

        Arrivées : Pauline Moitrel (Stade de Reims), Celya Barclais (Paris FC), Julie Machart-Rabanne (FC Fleury 91), Kayla Mills (Thonon-Evian Grand Genève FC), Mélanie Carvalho (Paris FC), Salma Zemzem (VGA Saint-Maur), Roselord Borgella (Maccabi Kishronot Hadera FC, ISR), Esther Mbakem Niaro (Montpellier HSC U19, prêt), Allison Pantuso (FF Lugano 1976, SUI), Julie Peruzzetto (sans club, Toulouse FC 18-19)

        Départs : Salma Amani (Dijon FCO), Pauline Dhaeyer (FC Nantes), Ana Alves Rodrigues (ES Seizième), Lilas Traïkia (arrêt), Frances Reuland



        Vendredi 25 Septembre 2020
        Sebastien Duret

        https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...ON_a16646.html
        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • #79

          Tous les buts de la 6ème journée
          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • #80

            D1 le Mag : saison 3, épisode 6

            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • #81
              #D1Arkema - J7 : le championnat continue à huis clos : MONTPELLIER - OL à l'affiche


              C'est a minima pendant tout le mois de novembre que le championnat de D1 Arkema va se poursuivre dans un contexte particulier. Disposant d'une dérogation pour se poursuivre, les clubs vont devoir malgré tout s'adapter à certaines contraintes.Si certaines rencontres s'étaient déjà déroulées à huis clos depuis le début, ce sera désormais systématique durant la période de confinement qui débute ce vendredi. Entre un statut assimilé professionnel, et une compétition destinée aux sportifs de haut niveau, la D1 Arkema fait partie des rares disciplines à maintenir son activité sportive collective. Les clubs vont cependant devoir gérer leur effectif au cours d'un mois de novembre qui comprend trois journées. Une période qui sera aussi pour les internationales préparatoire aux deux derniers matchs de qualification décisifs pour l’Équipe de France.

              L'affiche de la journée aura lieu samedi soir avec Montpellier (3e) qui reçoit l'OL (5e). Entre les deux équipes précédemment citées au classement, le PSG jouera contre Fleury (7e).

              Le duel entre Bordeaux et Dijon permettra de juger de la capacité de réaction des Bordelaises battues à Issy et qui reçoive un adversaire qui a réussi son début de saison. Avec un bilan aussi mitigé, le Paris FC reçoit Reims dans une opposition qui s'annonce disputée.

              En bas de tableau, Soyaux, pour la dernière de Sébastien Joseph, accueille Issy dans un match "à six points". Ce sera aussi une rencontre entre adversaires directs qui opposera Guingamp au Havre.


              Samedi 31 octobre - 14h30 (Multisports 2)
              GUINGAMP - LE HAVRE
              Pabu (Stade du Centre de Formation EAG "Akademi") - match à huis clos
              Arbitres : Gabrielle Guillot assistée de Clémentine Dubreil et Meline Laurant

              Suspendu : Biancalani (entraîneur Guingamp)


              Samedi 31 octobre - 14h30 (Multisports 3)
              PARIS FC - REIMS
              Bondoufle (Stade Robert Bobin) - match à huis clos
              Arbitres : Vanessa Cruchon assistée de Camille Daas et Marie Pansart

              Suspendue : Vaysse (Paris FC)


              Samedi 31 octobre - 14h30 (Multisports 4)
              SOYAUX - GPSO ISSY
              Angoulême (Stade Camille Lebon) - match à huis clos
              Arbitres : Justine Catania assistée de Solenne Bartnik et Mélissa Rossignol


              Samedi 31 octobre - 14h30 (Multisports 1)
              BORDEAUX - DIJON
              Le Bouscat (Stade Sainte-Germain - J. Chatenet) - match à huis clos
              Arbitres : Romy Fournier assistée de Jennifer Maubacq et Violette Le Chevert

              Suspendue : E.Cascarino (Bordeaux)


              Samedi 31 octobre - 21h00 (Canal + Sport)
              MONTPELLIER - LYON
              Montpellier (Stade Bernard Gasset 7 - Terrain Mama Ouattara) - match à huis clos
              Arbitres : Savina Elbour assistée de Nabila Zaouak et Valérie Todeschini

              Suspendues : Torrent (Montpellier) ; Bacha (Lyon)


              Dimanche 1er novembre - 12h45 (Canal + Sport)
              PSG - FLEURY
              Saint-Germain-en-Laye (Stade Georges Lefèvre) - match à huis clos
              Arbitres : Florence Guillemin assistée de Jennifer Barrocas et Marina Barbotin



              October 29, 2020, 12:00 pm

              https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...he_a16884.html
              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • #82
                #D1Arkema - Laurent MORTEL, nouvel entraîneur de SOYAUX

                Après la défaite face à Issy, le nom du successeur de Sébastien Joseph a été annoncé par le directeur sportif du club Louis Dupeyrat.


                Laurent Mortel lors du tournoi qualificatif aux JO disputé en février dernier aux États-Unis



                Ce dernier n'est pas inconnu dans le football féminin puisqu'il s’agit de Laurent Mortel, qui a déjà dirigé et dirige encore une équipe féminine. Il est en effet le sélectionneur de la sélection d'Haïti dont plusieurs de ses joueuses évoluent en D1 et D2 féminines.

                Joueur dans différents clubs d'Amiens avant de devoir y mettre un terme prématurément, il est passé ensuite entraîneur à l'US Camon (2005-2010) puis Ailly-sur-Somme (2010-2016) avant de rejoindre la réserve féminine de Montpellier HSC (2017-2019).

                Il a en parallèle dirigé les équipes féminines des Universités d'Amiens Picardie puis de Montpellier.

                Cet Amiénois a ensuite quitté Montpellier pour rejoindre la sélection féminine d'Haïti en septembre 2019 avant les qualifications aux JO 2020 et à la Coupe du Monde 2023 en ligne de mire. Il y a signé un contrat de deux ans. Les derniers matchs de la sélection remontent au tournoi qualificatif en février dernier aux USA face à Panama (6-0), Costa Rica (0-2) et les Etats-Unis (0-4).

                Laurent Mortel va assurer l'intérim jusqu'en fin de saison alors qu'il continuera ses activités avec la sélection d'Haïti pour le moment en suspens dans le contexte sanitaire actuel. Son arrivée aura lieu lundi soir et disposera de dix jours pour préparer le premier déplacement chez le leader.

                Il aura aussi l'occasion de voir évoluer Kethna Louis (Le Havre), Batcheba Louis (Issy), Nérilia Mondésir (Montpellier), capitaine de la sélection haïtienne mais aussi de nombreuses joueuses évoluant en D2 française

                Dimanche 1 Novembre 2020
                Sebastien Duret

                https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...UX_a16885.html
                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • #83
                  #D1Arkema - Octobre Rose : un chèque de 10 000 Euros

                  A l'issue du mois d'octobre, le partenaire de la D1, Arkema, a remis un chèque de 100 000 Euros à l'association Ruban Rose. Ce 31 octobre mettait un terme aux opérations de soutien dans la lutte contre le cancer du sein organisée pendant la campagne Octobre Rose.





                  Cette saison, la Fédération Française de Football et le partenaire Arkema sont engagés auprès de l’association Ruban Rose. Une initiative qui s'est déroulée durant tout le mois d’octobre, et à laquelle les douze clubs de la D1 Arkema ont répondu aussi favorablement en mettant en place différentes opérations afin de sensibiliser leur public à cette cause. Comme les saisons passées, Montpellier était très investi avec des maillots dédiés pour ces rencontres, tout comme le réalise aussi le Paris Saint-Germain. Ce samedi, le Paris FC a aussi réalisé une opération avant de mettre en avant aux enchères les maillots pour récolter des dons.

                  Port du ruban rose par les salariés des clubs, crampons à lacet rose pour les joueuses, arbitres, habillage spécifique des comptes réseaux sociaux : les actions auront été nombreuses pour faire vivre cette opération et offrir à l’association Ruban Rose et à la cause qu’elle défend le maximum de visibilité.

                  Un chèque de 10 000 Euros remis à l'association



                  Le partenaire et namer du Championnat féminin de première division, Arkema, s'était engagé à verser 100€ par but marqué en D1 lors de toutes les journées de championnat du mois d’octobre dans le cadre de ses valeurs de soutien au sport féminin. Alors que 77 buts ont été réellement marqués en octobre, le partenaire a augmenté la somme allouée pour atteindre 10 000 Euros lors d'une remise symbolique ce samedi soir avant Montpellier - Lyon avec les capitaines Iva Landeka et Wendie Renard.

                  Cette opération s’inscrit dans les politiques d’engagement sociétal de la Fédération et d’Arkema qui souhaitent, par ce biais, accompagner l’association en étant pourvoyeuses de dons et sensibiliser son public – et les joueuses – au dépistage du cancer du sein.

                  Chaque année, l’Association Ruban Rose œuvre pour soutenir la recherche médicale grâce au prix Ruban Rose et pour informer le plus grand nombre au travers de la campagne de sensibilisation. L’opération Octobre Rose est l’occasion de mettre en lumière ce combat.

                  Dimanche 1 Novembre 2020
                  Sebastien Duret

                  https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...os_a16822.html
                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • #84
                    #D1Arkema - J7 : L'OL express, le PSG tranquille, BORDEAUX cartonne face à DIJON, bonnes opérations de GUINGAMP et ISSY

                    Avec sa septième victoire, l'OL reste seul en tête, et le PSG peut revenir à deux points en cas de succès dimanche devant Fleury. L'écart est creusé entre les deux premiers mais il n'en est rien ensuite puisque Montpellier, battu, voit Bordeaux et le Paris FC revenir à deux points. Lourdement battu par Bordeaux (1-5), Dijon marque le pas mais reste dans la première moitié.

                    Dans la deuxième moitié, Guingamp réussit une bonne opération en disposant du Havre, désormais lanterne rouge. C'est ausssi un week-end réussi pour Issy avec un deuxième succès de suite acquis face à un adversaire direct Soyaux, qui n'a pas réussi à finir sur une bonne note avant le départ de son entraîneur.


                    Dimanche 1er novembre - 12h45 (Canal + Sport)
                    PSG - FLEURY : 4-0 (2-0)
                    Saint-Germain-en-Laye (Stade Georges Lefèvre) - match à huis clos
                    Arbitres : Florence Guillemin assistée de Jennifer Barrocas et Marina Barbotin

                    1-0 Marie-Antoinette KATOTO 8' (Geyoro décale pour Diani à droite qui entre dans la surface sur le côté et délivre un centre piqué qui retombe au second poteau pour la reprise de la tête à bout portant de Katoto)
                    2-0 Kadidiatou DIANI 34' (Morroni côté gauche sert Baltimore qui trouve dans l'axe, Diani qui entre dans la surface et enchaîne par une frappe du droit de 15 m sur la droite de Heil)
                    3-0 Irene PAREDES 58' (Corner côté droit qui arrive sur Cook qui ressort le ballon sur la droite de la surface pour Däbritz qui centre long au second poteau pour la reprise de la tête de Paredes esseulée au second poteau à 3 m du but)
                    4-0 Marie-Antoinette KATOTO 75' (Heil à la limite de sa surface manque son dégagement. Katoto à l'affût intercepte le ballon, entre côté droit de la surface et déclenche excentrée un plat du pied droit de 10 m vers le but vide)

                    Avertissements : Morroni 90+3' ; Piga 18', Grabowska 68'

                    PSG
                    Endler ; Lawrence, Paredes (c), Cook, Morroni ; Geyoro, Luana, Däbritz (Bachmann 70') ; Diani (Bruun 79'), Katoto, Baltimore (Huitema 79')
                    Banc : Voll (G), Dudek, Bachmann, Fazer, Bruun, Huitema, Formiga
                    Fleury
                    Heil ; Meffometou, Sissoko, Piga, Sandvej ; Haupais (c), Boureille ; Diaz (Dafeur 76'), Le Garrec, Bigot (Grabowska 62') ; Spetsmark (Chapelle 78')
                    Banc : Brinon (G), Eninger, Grabowska, Chapelle, Fernandes, Dafeur, Chatelain


                    Samedi 31 octobre - 21h00 (Canal + Sport)
                    MONTPELLIER - LYON : 0-5 (0-3)
                    Montpellier (Stade Bernard Gasset 7 - Terrain Mama Ouattara) - match à huis clos
                    Arbitres : Savina Elbour assistée de Nabila Zaouak et Valérie Todeschini

                    0-1 Dzsenifer MAROZSAN 4' (Ballon récupéré par Cascarino sur le côté droit, qui délivre un centre parfait pour la reprise de la tête de Marozsan à 7 m qui le place au premier poteau, Perrault le touche mais ne parvient pas à le sortir)
                    0-2 Amandine HENRY 7' (Coup franc de Marozsan juste à l'extérieur de la surface près de l'angle côté gauche frappe du droit pour la tête d'Henry à 4 m du but au second poteau qui croise sa reprise piquée)
                    0-3 Eugénie LE SOMMER 21' (Lancée en profondeur par Gunnarsdottir, Cascarino prend sa défenseure de vitesse à droite et centre pour Le Sommer qui se jette dans l'axe pour tacler le ballon du gauche à 6 m)
                    0-4 Sara Björk GUNNARSDOTTIR 72' (Corner joué à deux depuis la gauche, Majri centre et Perrault boxe dans l'axe. Karchaoui manque sa reprise mais le ballon arrive dans l'axe sur Gunnarsdottir côté droit à 8 m du but qui conclut du plat du pied gauche dans le petit filet droit)
                    0-5 Kadeisha BUCHANAN 90+3' (Corner de Marozsan de la droite repris de la tête par Henry dans l'axe à 8 m. Buchanan est sur la trajectoire, dos au but, récupère le ballon et termine du talon droit juste devant la ligne)

                    Avertissements : Landeka 59', Skorvankova 66'

                    Montpellier
                    Perrault ; Lakrar, De Almeida, Pankratz ; Mondésir, Landeka (c), Skorvankova (Léger 75'), Belloumou ; Le Bihan ; Engman (Nicoli 84'), Fowler (Weerden 75')
                    Banc : Petiteau (G), Weerden, Banusic, Nicoli, Léger
                    Suspendue : Torrent
                    Lyon
                    Bouhaddi ; Carpenter, Renard (c), Buchanan, Karchaoui (Cayman 82') ; Henry, Gunnarsdottir (Kumagai 75') ; Marozsan ; Cascarino, Le Sommer (Parris 63'), Majri
                    Banc : Gallardo (G), Kumagai, Maoulida, Parris, Cayman, Taylor, Malard
                    Suspendue : Bacha


                    Samedi 31 octobre - 14h30 (Multisports 2)
                    GUINGAMP - LE HAVRE : 2-1 (1-1)
                    Pabu (Stade du Centre de Formation EAG "Akademi") - match à huis clos
                    Arbitres : Gabrielle Guillot assistée de Clémentine Dubreil et Meline Laurant

                    1-0 Faustine ROBERT 2' (Fleury remonte le ballon dans l'axe et arrive aux abords de la surface, où Legrout avec son retour lui retire mais le donne involontairement sur le côté droit de la surface à Robert démarquée qui enroule une frappe du gauche de 14 m dans la lucarne opposée)
                    1-1 Berglind THORVALDSDOTTIR 4' (Corner de Huaumé-Danet depuis le côté gauche qui traverse les 5,5 m et arrive sur Thorvaldsdóttir esseulée au second poteau qui reprend de demi-volée du gauche pour placer le ballon en force sous la barre)
                    2-1 Sarah CAMBOT 80' (Jézéquel recupère un ballon dans l'axe à 35 m trouve Cambot à 20 m qui se retourne, élimine Kristjánsdóttir et ouvre son pied droit à 14 m pour placer le ballon dans le coin en bas à gauche du but de Picaud)

                    Avertissement : Mansuy 83'

                    Guingamp
                    Durand (c) ; Mansuy, Gevitz, Brock, Jézéquel ; Le Mouël (Lahmari 58'), Daoudi ; Robert, Peniguel (Traoré 75'), Fleury ; Cambot (Ngock Yango 86')
                    Banc : Imlak (G), Lukas, Ngock Yango, Traoré, Tall, Lahmari, Le Campion
                    Suspendu : Biancalani (entraîneur Guingamp)
                    Le Havre
                    Picaud ; Sahraoui, Tyryshkina, Kristjánsdóttir, Davis (Thornton 61') ; Lara, Legrout, Huaumé-Danet (c) (Policarpo 89'), Louis (Ewele 77') ; Clark, Thorvaldsdóttir
                    Banc : Arsenyeva (G), Tresfield, Koui, Thornton, Policarpo, Ewele, Levesque


                    Samedi 31 octobre - 14h30 (Multisports 3)
                    PARIS FC - REIMS : 3-1 (2-1)
                    Bondoufle (Stade Robert Bobin) - match à huis clos
                    Arbitres : Vanessa Cruchon assistée de Camille Daas et Marie Pansart

                    1-0 Clara MATEO 14' (Centre depuis la gauche de la surface de Viens qui arrive à Soyer côté opposé, qui remet en retrait pour la reprise du gauche à 6 m de Matéo)
                    1-1 Rachel CORBOZ 34' s.p. (Nnadozie sort en retard sur Gomes. Penalty frappé du droit par Corboz sur la droite de Nnadozie)
                    2-1 Clara MATEO 40' (Centre depuis la gauche qui arrive au second poteau sur Soyer qui remet d'un retourné vers le but où Kravets renvoie le ballon dans l'axe sur Matéo à 11 m qui reprend sans contrôle d'une frappe puissante du droit)
                    3-1 Clara MATEO 56' (Une-deux entre Matéo et Viens de la tête dans la surface. Matéo se retrouve face à Mayi Kith aux abords des 5,5m, crochète puis place un extérieur du droit)

                    Avertissement : Nnadozie 33'

                    Paris FC
                    Nnadozie ; Soyer, Butel, Riehl, Greboval (Ould Hocine 90+1') ; Jean-François, Corboz ; Matéo, Thiney (c), Aigbogun (Catala 83') ; Viens (Sällström 66')
                    Banc : Honegger, Ould Hocine, Laplacette, Sow, Sällström, Savin, Catala
                    Suspendue : Vaysse (Paris FC)
                    Reims
                    Tullis-Joyce (c) ; Doucouré (Rapp 84'), Kravets, Awona, Mayi Kith ; van der Linden (David 72'), Corboz, Joly ; Romanenko, Gomes (Ouchene 72'), Bussy
                    Banc : Dupupet (G), David, Herrera, Kerner, Ouchene, Deslandes, Rapp


                    Samedi 31 octobre - 14h30 (Multisports 4)
                    SOYAUX - GPSO ISSY : 0-1 (0-1)
                    Angoulême (Stade Camille Lebon) - match à huis clos
                    Arbitres : Justine Catania assistée de Solenne Bartnik et Mélissa Rossignol

                    0-1 Batcheba LOUIS 13' (Sur une passe en profondeur de Zemzem, Louis décalée sur la gauche résiste, élimine, Collin, entre dans la surface et trompe Munich d'une frappe du gauche entre le poteau et la gardienne)

                    Avertissements : Couturier 47', M'Bassidje 74' ; Bayo 70', Pantuso 85'

                    NB. Faute de Pantuso sur Cazeau. Penalty frappé du droit par Bourgouin sur la droite de Froger partie du bon côté (45+3')

                    Soyaux
                    Munich ; Couturier, Collin (Culver 80'), M'Bassidje, Boudaud ; Avant (Dumont 59'), Tandia (c), Benoit (Roux 65'), Bourgouin ; Cazeau, Stapelfeld
                    Banc : Bottega (G), Dumont, Culver, Donnary, Austry, Roux, Camus
                    Issy
                    Froger ; Boudaoud, Butel (c), Pantuso, Debonne ; Barclais, Bayo (Mills 72') ; Teinturier, Rabanne, Zemzem (Mbakem Niaro 54') ; Louis (Kaabachi 76')
                    Banc : Longo Nsame (G), Pereira, Kaabachi, Mondiri, Creus, Mills, Mbakem Niaro


                    Samedi 31 octobre - 14h30 (Multisports 1)
                    BORDEAUX - DIJON 5-1 (1-1)
                    Le Bouscat (Stade Sainte-Germain - J. Chatenet) - match à huis clos
                    Arbitres : Romy Fournier assistée de Jennifer Maubacq et Violette Le Chevert

                    0-1 Léa DECLERCQ 6' (Première frappe de Lavaud repoussée par la barre qui revient dans l'axe où la défense remet le ballon dans l'axe sur Declercq qui reprend du gauche en force au sol. Gilles dans l'axe dévie dans les 5,5 m et surprend sa gardienne Moorhouse)
                    1-1 Claire LAVOGEZ 12' (Coup franc obtenu à 17 m plein axe que Lavogez enroule du droit par dessus le mur pour trouver la lucarne droite de Chavas)
                    2-1 Khadija SHAW 48' (Centre depuis la gauche de Chatelin en retrait sur Karchouni qui place une tête vers l'avant et Shaw à 6 m reprend de volée du droit)
                    3-1 Khadija SHAW 58' (Shaw arrive côté gauche de la surface, crochète Fercocq qui déclenche une puissante frappe du droit qui va retomber dans la lucarne gauche de Chavas)
                    4-1 Khadija SHAW 66' (Servie à l'entrée de la surface côté gauche par Garbino, Shaw s'avance jusqu'à l'angle des 5,5 m et conclut d'un plat du pied droit croisé à ras de terre)
                    5-1 Maëlle GARBINO 88' (Karchouni à gauche sert Shaw au point de penalty, choisit au lieu de frapper, de décaler sur sa gauche pour Garbino démarquée, qui contrôle et place une frappe du gauche à mi-hauteur)

                    Avertissements : Jaurena 43', Garbino 70' ; Goetsch 30' et 32'
                    Expulsion : Goetsch 32'

                    Bordeaux
                    Moorhouse ; Périsset, Thibaud, Gilles, Chatelin (Lardez 81') ; Karchouni, Bilbault (c), Jaurena, Lavogez (Dufour 74') ; Shaw, Snoeijs (Garbino 63')
                    Banc : Bruneau (G), Cardia, Linari, Garbino, Palis, Lardez, Dufour
                    Suspendue : E.Cascarino (Bordeaux)
                    Dijon
                    Chavas ; Goetsch, Cuynet (c) (Carage 77'), Fercocq, Daughetee ; Declercq, Nakkach ; Lavaud, Khelifi (Tarrieu 87'), Barbance ; Gordon (Oparanozie 63')
                    Banc : Gignoux (G), Oparanozie, Tarrieu, Carage, Bonet, Chaney



                    Dimanche 1 Novembre 2020
                    Sebastien Duret

                    https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...SY_a16884.html
                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • #85

                      Tous les buts de la 7ème journée

                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • #86
                        #D1Arkema - Joueuse du mois : SHAW, MATEO et BALTIMORE nommées

                        Khadija Shaw, Clara Matéo et Sandy Baltimore sont les trois nommées pour le Trophée de la joueuse du mois de D1 Arkema en octobre.




                        Un premier vote effectué par un jury de représentants des médias a désigné trois candidates, en l'occurrence trois attaquantes : Khadija Shaw (Girondins de Bordeaux), Clara Matéo (Paris FC) et Sandy Baltimore (Paris SG). Comme en septembre, chaque média désignait un classement de cinq joueuses.

                        Place, désormais, au vote du public sur les réseaux sociaux officiels de la D1 Arkema, jusqu'au lundi 9 novembre :
                        - Twitter
                        - Instagram
                        - Facebook



                        Jeudi 5 Novembre 2020
                        Sebastien Duret

                        https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...es_a16889.html
                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • #87
                          #D1Arkema - Laurent MORTEL (Soyaux) : "On va jouer avec la pression dans les matchs à venir"

                          Lors de sa première conférence de presse, le nouvel entraîneur de l'ASJ Soyaux a fait un état des lieux de la situation du club et de ses attentes pour permettre au club charentais de se maintenir.


                          Laurent Mortel (capture écran Charente Libre)


                          Qu'est-ce que qui vous a plu dans le projet de Soyaux ?

                          L'histoire et le passé du club est facteur important dans la décision. Soyaux fait partie des clubs historiques de la D1 et pour moi, cela est important. Ensuite, il y a les retours que j'ai pu avoir de différents collègues dans le milieu. Il y a cette notion d'équipe, de corps, de cohésion avec ces valeurs-là. Je pense que dans la situation actuelle, ce sont des valeurs importantes dans la quête du maintien et la stabilité du club.

                          Le classement de Soyaux, avant-dernier, ne vous a pas fait effrayer ?
                          J'aurai préféré avoir trois points de plus. On est au mois de novembre, on est responsable des résultats qui vont arriver désormais. A nous de travailler. C'est vrai que les deux défaites contre des adversaires contre Guingamp et Issy nous mettent dans une difficulté. On est avant-dernier aujourd'hui même si tout est serré, on va jouer avec la pression dans les matchs à venir. Dans ce championnat, il y a trois championnats. Il y a deux équipes vont de disputer la première place. Ensuite, il y a quelques équipes qui vont se battre pour la troisième et ensuite on sera quelques équipes à se battre pour se maintenir. Aujourd'hui, au regard des résultats, nous en sommes là mais ce n'est pas un manque d'ambitions. Il faut être tout simplement très terre à terre par rapport à ce qui se passe.

                          Quels sont les manques que vous avez identifiés ?
                          A partir du moment où vous marquez quatre buts sur coups de pied arrêtés et que vous ne marquez pas dans le jeu, c'est que l'on doit améliorer certains points. Sur le plan offensif, dans l'animation, on doit poser des problèmes à l'adversaire. Est-ce que l'on est capable de poser des problèmes à l'adversaire ? C'est ce que l'on va essayer de travailler cette semaine et d'avoir réponse par rapport à cela.

                          Quel est votre parcours ?
                          J'ai une mission avec l'équipe nationale A féminine d'Haïti. On m'a également demandé de participer à la phase finale qualificative des Jeux Olympiques aux USA. Ensuite, on m'a confié d'accompagner l'équipe U20 dans les qualifications pour la Coupe du Monde. Chose que l'on a fait et on attend un match barrage couperet pour se qualifier pour la phase finale de la Coupe du Monde. Après je viens de Montpellier, j'ai travaillé pendant deux ans au club professionnel de Montpellier.

                          Vous avez signé jusqu'à la fin de saison, est-ce que vous envisage de rester au-delà ?
                          Cela fait partie des choses que l'on discutera. Je pense que là, il est important de travailler, de vite mettre l'équipe sur de bons rails, de laver les esprits, de retrouver la sérénité, de la confiance, de partager des moments ensemble. On essaiera de voir en mars/avril avec la direction selon ce que souhaite faire le club et éventuellement sur un plan personnel de voir ce qu'il est possible de faire.

                          Est-ce que le mieux passe par un recrutement ?
                          Pour moi, c'est indéniable. Je pense qu'il y a besoin d'enrichir le groupe que ce soit en quantité et en qualité. L'arrivée de nouvelles joueuses fait partie des discussions que l'on aura avec l'équipe dirigeante pour renforcer l'équipe et mettre aussi un peu plus de concurrence au sein du groupe. Ce qui fait avancer, c'est l'émulation, la concurrence et aujourd'hui avoir un banc plus important. On est sur un fil d'équilibriste. Il faut attention avec les blessures, avec la COVID, avec les suspensions. Le moindre point devient maintenant très important. Sauf d'avoir des joueuses qui ne sont pas sous contrat, il faudra patienter (ndlr : les joueuses sous contrat ne peuvent changer de club qu'entre le 1er et le 31 janvier 2021).

                          Vous allez commencer contre Lyon ?
                          On commence contre la meilleure équipe d'Europe. Pour moi, jouer Lyon ou le PSG, cela fait partie de ce qui se met de mieux en France et en Europe. L'idée est de voir comment est capable de répondre aux problèmes qu'ils vont nous poser et ils vont nous en poser beaucoup. Mais aussi à voir comment nous, sur certains coups, on est capable d'oser, de se permettre de. Les coups seront minimes mais je pense qu'il faut que l'équipe se lâche aussi et accepte à un moment donné, qui à être punir, d'aller poser problème et apprendre de ces matchs-là pour mieux gérer les matchs à confrontations directes que l'on a peut-être mal gérés dernièrement.

                          Retrouvez la vidéo sur La Charente Libre

                          Samedi 7 Novembre 2020
                          Sebastien Duret

                          https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...ir_a16891.html
                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • #88
                            #D1Arkema - Bilan au tiers du championnat avant la 8e journée

                            La huitième journée se déroule ce week-end et c'est déjà le tiers du championnat qui sera joué au cours de celle-ci. L'occasion de faire un point sur la situation des douze formations de la D1 Arkema.


                            L'OL et PSG, une lutte à deux


                            C'est un scénario récurrent au fil des ans et cette saison n'y échappe pas. La première place du championnat se jouera entre les deux mêmes clubs avec déjà un avantage pris par l'OL sur le plan comptable. Deux points perdus par le PSG face à Bordeaux (0-0) et désormais le PSG qui reçoit l'OL dans une semaine n'aura pas le droit à la défaite au risque de voir le titre s'envoler une quatorzième fois de suite au profit de l'OL. Sept sur sept pour l'OL mais une statistique inédite depuis que l'OL conquiert des titres est à souligner. Avec 23 buts inscrits en sept journées, l'OL n'a jamais vu son attaque aussi peu prolifique. Une situation à relativiser car en dehors du PSG, l'OL doit jouer par ailleurs pour la fin des matchs aller les trois derniers du classement : Soyaux, Le Havre et Issy.

                            Son rival parisien fait presque aussi bien mais est déjà resté muet devant Bordeaux. Les Parisiennes qui jouent Issy ce week-end aura un tournant à jouer pour le titre alors que la qualification européenne ne semble déjà plus laisser de doutes. A la différence que la nouvelle formule nécessitera le passage par un tour de qualification avant la phase de poules.




                            Trois candidats à une place européenne ?



                            Cette nouvelle troisième place qui offre la possibilité d'atteindre le premier tour de qualification de la Ligue des Champions est une aubaine pour les clubs qui restaient chaque saison aux portes de l'Europe. Montpellier et Paris FC (ex-Juvisy) ont déjà connu les joutes européennes et visent un retour mais depuis deux saisons, l'ambitieux club bordelais s'invite à la course au podium qu'il a acquis lors de la dernière saison tronquée (3e place). Mais ces trois équipes ont des profils bien différents.

                            Une formation montpelliéraine fortement renouvelée depuis l'arrivée de Frédéric Mendy avec un accent plus étranger. Sur le plan offensif, avec seulement neuf buts marqués, Montpellier a su décrocher des points parfois à l'arraché comme face au Paris FC (2-1). Bordeaux s'est construit au fil des saisons une équipe solide et compétitive. La défense a permis la saison dernière de décrocher des points précieux. Mais la nouvelle saison a été marquée par un début manqué à Reims (4-4) avant un rachat face au PSG (0-0). L'équipe montre une certaine perfectibilité et irrégularité passant de prolifiques victoires devant Fleury (6-1) et Dijon (5-1) à un échec à Issy (1-3). Enfin le Paris FC avec un effectif expérimenté et quelques touches de jeunesse reste une valeur sure pour la course à la troisième place. Le nul concédé face au Havre (1-1) puis la défaite sur le fil à Montpellier (1-2) auraient pu permettre aussi un meilleur bilan mais l'équipe reste bien candidate à la troisième place.

                            Outsiders : entre maintien et top 6



                            Fleury, Reims, Dijon, Guingamp, Soyaux, ces formations ne sont pas nouvelles venues en D1 et chaque saison est l'occasion de voir celles-ci capables d'accrocher les équipes citées précédemment tout en réalisant des contre-performances ou de mauvaises séries face à des adversaires directs. Aucune d'entre elles n'est à l'abri de la relégation mais c'est plus la quantité que la qualité de l'effectif qui pourra être un enjeu pour viser le top 6 et de ne pas douter pour le maintien.

                            En terme d'effectif, Dijon a mis des atouts offensifs supplémentaires de son côté pour ne pas connaître les difficultés de la saison écoulée. En sept matchs cette saison, l'équipe côte-d'orienne a marqué autant de buts qu'en 12 matchs l'an passé grâce notamment à Gordon et alors qu'Oparanozie n'a retrouvé sa pleine capacité et que Tarrieu n'avait pas pu débuter dès septembre du fait de son reclassement amateur.
                            Fidèle à sa gestion des dernières saisons, Fleury recrute beaucoup à l'étranger, lointain mais malin. De quoi profiter de l'expérience d'étrangères (Sandvej, Boureille, Grabowska, Spetsmark, Diaz...) tout en ayant pas le même coût que les étrangères les plus capées. A cela s'ajoute la plus-value de Française comme Le Garrec pour mener le jeu de l'équipe.
                            Le Stade de Reims privilégie le jeu et cela porte parfois ses fruits à l'image du spectaculaire nul face à Bordeaux (4-4). Sans briller, l'équipe a aussi pris les précieux points face aux adversaires directs comme Le Havre (1-0) et Issy où la large victoire n'avait pas pour autant satisfait Amandine Miquel sur le plan du jeu (7-1). Face à Lyon, PSG, Montpellier et le Paris FC a cédé mais voit une série importante de quatre matchs se profiler.
                            Guingamp va mieux après des débuts compliqués. Avec un effectif serré où 14 joueuses ont disputé 93% du temps de jeu, Biancalani cherche comme les saisons passées à tirer le meilleur de son jeune groupe. Le plus dur est de maintenir ce rythme. La défaite à Dijon suivie du court revers à Bordeaux a été salvateur et les succès face à Soyaux et au Havre ont relancé l'équipe coïncidant aussi avec le retour de Louise Fleury.
                            Soyaux en phase descendante connaîtra-t-il un choc psychologique lié au départ volontaire de Sébastien Joseph et l'arrivée de Laurent Mortel. Tout comme Guingamp, Soyaux doit faire avec un effectif réduit et amputé de la grave blessure d'Anna Clérac. Benoit est arrivée dans le même secteur de jeu cependant c'est offensivement que les Charentaises sont à la peine avec seulement 4 buts inscrits (dont deux coups francs et un corner). L'arrivée de recrues est souhaitée mais il faudra aussi géré le budget pour les nouveaux dirigeants. Après les revers devant Guingamp et Issy, les prochaines journées avec notamment Lyon et Bordeaux ne font pas faciliter la relance de la dynamique positive.


                            Les promus face à leur destin

                            Trouver le rythme de la D1 n'est jamais simple pour les promus et ceux de cette saison n'échappent pas à la règle. Issy qui vient juste de sortir de la zone de relégation (au bénéfice provisoire de son succès devant Soyauxà et Le Havre qui y a glissé sont dans des dynamiques différentes. Après la lourde défaite face au Havre, les claques face à Reims (1-7) et le Paris FC (0-5), Yacine Guesmia a su recadrer les choses et les joueuses ont trouvé le bon alliage entre la défense et l'attaque. La victoire devant Bordeaux (3-1) s'est confirmée par le succès à Soyaux (1-0) qui aurait même pu être plus large avec plus de réalisme. Mais la défense a su se montrer solide pour ne pas concéder de but, une première sur les 26 derniers matchs de D1.
                            Mais pour Issy comme pour Le Havre, la fin des matchs aller s'annonce ardue avec PSG, Montpellier et Lyon à jouer. Le Havre est même encore plus mal loti car le quatrième adversaire est Bordeaux. Si le promu affiche actuellement la quatrième défense du championnata avec 10 buts encaissés, celle-ci va être mise à rude épreuve. L'absence de la capitaine McDonough a trouvé une remplaçante avec l'Islande Kristjánsdóttir. Mais son arrivée tardive comme celles de d'autres joueuses n'a pas permis de préparer la saison dans les meilleures conditions pour être performant face aux adversaires directs. Certes le succès d'Issy était positif, la suite fut moins brillants et l'attaque emmenée par Thorvaldsdóttir devra se montrer plus performante lors des matchs retour.



                            Vendredi 13 Novembre 2020
                            Sebastien Duret

                            https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...ee_a16894.html
                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • #89
                              #D1Arkema - Khadija SHAW élue joueuse du mois

                              Avec 44 % des voix, l’attaquante des Girondins de Bordeaux est la lauréate du mois d'octobre du Trophée de meilleure joueuse de D1 Arkema.





                              Après Kadidiatou Diani en septembre, c'est la Bordelaise Khadija Shaw qui a été élue joueuse du mois en octobre de cette récompense individuelle. Elle a été plébiscitée par les votes du jury et a aussi rallié une majorité de suffrages lors du vote du public organisé sur les réseaux sociaux de la D1 Arkema (Twitter, Facebook, Instagram). Avec 44 % des voix, elle devance Sandy Baltimore (32 %, Paris SG) et Clara Matéo (24 %, Paris FC), les deux autres joueuses nommées.



                              Vendredi 13 Novembre 2020
                              Sebastien Duret

                              https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...is_a16897.html
                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • #90
                                #D1Arkema - Après les tumultes, SOYAUX cherche la sérénité pour avancer

                                En l'espace d'une semaine, l'ASJ Soyaux a connu beaucoup de tumultes. Mais entre vents et marées, le club charentais désormais présidé par Benoît Letapissier espère bien relevé la tête.


                                Photo Christophe Ringaud



                                Sur le terrain, le mois d'octobre a été difficile avec les défaites face à Guingamp (3-0), PSG (0-3) et Issy (0-1) alors que Sébastien Joseph qui avait décidé pour raisons personnelles et professionnelles de retour dans le Sud-Est, espérait finir sur une bonne note. La réalité du terrain a été toute autre mais en coulisses, la situation n'a pas été simple non plus à gérer.

                                De nouveaux dirigeants étaient arrivés au club et avaient l'ambition de structurer le club pour lui permettre de se tourner vers une professionnalisation. Un projet initial auquel adhérait Sébastien Joseph alors que la fusion avec le club d'Angoulême avait avortée en juin 2019. Pour parvenir à ses nouveaux objectifs, une Société à Actions Simplifiée avait été créé avec Joël Cordeau à la Présidence depuis juillet dernier, et Joël Dupeyrat en directeur sportif. L'actionnaire majoritaire de cette nouvelle structure étant Benoît Letapissier à travers sa société en téléphonie détenant 51% de la SAS (L'association ASJ Soyaux ayant 25% et les deux dirigeants partis 12% chacun se répartissaient le reste des parts).

                                Départ de deux actionnaires et dirigeants


                                Benoît Letapissier prend seul les rênes de la SAS


                                Dans une situation devenue compliquée, voilà que ce 5 novembre, Joël Cordeau et Louis Dupeyrat faisaient part de leur démission aux joueuses. Une décision sur fond de désaccord avec l'actionnaire majoritaire, qui a finalement repris la présidence de la SAS samedi dernier. Ce dernier s'est engagé à reprendre les dossiers en cours et se donne deux ans pour structurer et développer le club charentais.

                                Alors qu'il n'avait pas été informé du choix du nouvel entraîneur Laurent Mortel, il lui a finalement donné confiance en signant samedi dernier le CDD qui le lie jusqu'à la fin de la saison. Ce dernier sera accompagné d'un adjoint Florent Mira (en provenance de l'AS Lattes, adjoint avec l'équipe féminine en R1) et Mathieu Dupré (préparateur physique avec l'équipe réserve Nîmes Ol. en N3).

                                Letapissier a aussi trouvé un nouveau référent technique au club avec l'arrivée de l'expérimenté Robert Corfou, passé par la DTN au Cameroun mais aussi ancien Directeur Technique Régional en Ile-de-France et aujourd'hui retraité en Charente-Maritime. Son expérience et son réseau sont espérés pour permettre de se projeter et de structurer.

                                Laurent Mortel confirmé


                                Laurent Mortel (facebook ASJ Soyaux)


                                Sportivement, le club, comme cela est souhaité par Laurent Mortel et l'était par son prédécesseur, va chercher à étoffer son effectif. Une défenseure internationale Haïtienne Chelsea Surpris a déjà signé en attendant de trouver d'autres joueuses, sachant qu'il faudra attendre janvier pour faire signer des joueuses en contrat fédéral, le club pouvant aussi miser sur des prêts. Benoît Letapissier a en tout cas précisé que cela ne serait pas un problème financier : "Je ferai tout ce qu'il faut pour y parvenir", ajoutant qu'il avait orienté le staff sur quelques joueuses.

                                Dans cette histoire, les joueuses restent concentrées sur le sportif avec dix jours d'entraînement avec le nouveau coach. Pour le premier rendez-vous face à l'OL mieux vaut de ne pas avoir la tête ailleurs au risque de prendre une valise. Laurent Mortel a donc travaillé notamment sur un nouveau système de jeu plus compact oubliant le 3-5-2 existant.


                                Laurent Mortel avant OL - SOYAUX (source : Charente Libre)



                                Vendredi 13 Novembre 2020
                                Sebastien Duret

                                https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...er_a16896.html
                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • #91
                                  #D1Arkema - J8 : Le PSG écrasant ISSY, l'OL assure, BORDEAUX profite des accrocs de MONTPELLIER et du PARIS FC

                                  L'OL a ouvert cette huitième journée par une victoire face à Soyaux vendredi. Les cinq autres rencontres se déroulent ce samedi après-midi



                                  Samedi 14 novembre 2020 - 16h30 (Canal + Sport)
                                  GPSO ISSY - PSG : 0-14 (0-7)
                                  Clairefontaine-en-Yvelines (Stade Pierre Pibarot) - huis clos
                                  Arbitres : Florence Guillemin assistée de Amira Locutura et Méline Laurant

                                  0-1 Kadidiatou DIANI 5' (Geyoro trouve Diani juste à l'extérieur de la surface qui joue en appui avec Katoto dans l'axe qui lui remet côté droit de la surface. Elle effectue un contrôle orienté extérieur pied droit puis enchaîne par une frappe du droit de 8 m)
                                  0-2 Marie-Antoinette KATOTO 7' (Nadim couloir droit joue en retrait sur Diani qui délivre un centre pour la reprise de la tête de Katoto au point de penalty qui place le ballon dans le petit filet gauche de Froger)
                                  0-3 Marie-Antoinette KATOTO 9' (Diani accélère sur le côté droit, entre la surface se défait de Pantuso et Debonne et centre au cordeau pour trouver Katoto seule au second poteau qui met son pied droit en opposition pour pousser le ballon derrière la ligne)
                                  0-4 Nadia NADIM 24' (Centre de Diani depuis le couloir droit pour Nadim qui reprend d'une volée décroisée du droit de 9 m)
                                  0-5 Ashley LAWRENCE 30' (Corner de Baltimore côté gauche, Froger boxe le ballon au second poteau que Formiga récupère et ressort sur Lawrence. A 22 m, elle arme une frappe du gauche dans la lucarne gauche de Froger)
                                  0-6 Nadia NADIM 40' (Servie par Formiga, Nadim joue sur Katoto sur la droite qui centre et lui remet le ballon pour la reprise taclée du droit à 7 m qui conclut au premier poteau)
                                  0-7 Kadidiatou DIANI 44' (Nadim récupère le ballon dans son camp côté droit près de la ligne médiane, sert Diani qui voit Froger avancée et déclenche une frappe du droit de 50 m qui lobe la gardienne)
                                  0-8 Nadia NADIM 48' (Froger veut jouer court dans la surface avec Pantuso sur sa gauche qui remet vers l'axe sous la pression de Katoto. Nadim intercepte à 7 m, élimine Froger et conclut du droit dans le but vide)
                                  0-9 Nadia NADIM 64' (Pressing de Formiga sur Kaabachi à 20 m qui sert Nadim, elle déclenche de 15 m une balle lobée qui retombe juste derrière la ligne malgré l'intervention de Froger)
                                  0-10 Nadia NADIM 68' (Longue ouverture de Cook pour Huitema qui voit sa frappe contrée, arrivé sur Bruun qui dévie sur Nadim seule côté gauche qui reprend du droit de 10 m)
                                  0-11 Nadia NADIM 74' (Lawrence joue Bachmann à droite qui centre en retrait sur Nadim à 12 m qui reprend du droit et place sous la barre)
                                  0-12 Signe BRUUN 84' (Fazer récupère à 25 m et trouve Bruun qui crochète du droit et conclut du gauche dans l'axe à 11 m)
                                  0-13 Ramona BACHMANN 85' (Dudek récupère dans son camp à 30 m de son but et adresse un ballon vers l'avant qui traverse toutes les lignes et arrive sur Bachmann côté droit qui entre dans la surface et pique son ballon du droit face à Froger à 10 m)
                                  0-14 Nadia NADIM 90' (Fazer récupère à 20 m une relance dans l'axe de Froger, entre dans la surface côté droit, et décale à l'opposé sur Nadim qui conclut d'une frappe croisée du gauche de 10 m)

                                  Avertissement : Kaabachi 60'

                                  ISSY
                                  Froger ; Boudaoud, Butel (c), Pantuso, Debonne ; Barclais, Mills (Kaabachi 57'), Barclais, Rabanne ; Teinturier (Borgella 63'), Louis, Zemzem (Mbakem Niaro 63')
                                  Banc : Moitrel (G), Pereira, Kaabachi, Mondiri, Creus, Mbakem Niaro, Borgella
                                  Suspendue : Bayo (Issy)
                                  PSG
                                  Endler ; Lawrence, Cook, Dudek, Baltimore ; Geyoro (Fazer 67'), Formiga (c) ; Diani (Huitema 58'), Nadim, Bachmann ; Katoto (Bruun 58')
                                  Banc : Voll (G), Luana, Däbritz, Paredes, Fazer, Bruun, Huitema
                                  Suspendue : Morroni (PSG)


                                  Samedi 14 novembre 2020 - 13h00 (Foot+)
                                  LE HAVRE - BORDEAUX : 0-2 (0-2)
                                  Le Havre (Stade Océane) - huis clos
                                  Arbitres : Justine Catania assistée de Stéphanie Di Benedetto et Mara Pansart

                                  0-1 Ghoutia KARCHOUNI 7' (Thibaud lance couloir gauche pour Garbino qui centre aux 5,5 m où Picaud renvoie dans l'axe en devançant Shaw mais le ballon revient sur Karchouni plein axe qui enroule du droit de 19 m pour marquer sur la gauche de Picaud)
                                  0-2 Khadija SHAW 15' (Bilbault dans le camp bordelais sert Karchouni qui lance Shaw sur sa gauche qui résiste à la défenseure Tresfield entre dans la surface et conclut de l'extérieur du droit à 7 m entre les jambes de Picaud)

                                  Avertissement : Lardez 62'

                                  LE HAVRE
                                  Picaud ; Sahraoui, Davis, Kristjánsdóttir (c), Tresfield, Thornton ; Clark (Neal 87'), Legrout, Tyryshkina (Huaumé-Danet 32'), Koui (Ewele 80') ; Thorvaldsdóttir
                                  Banc : Arsenyeva (G), Neal, Policarpo, Ewele, Huaumé-Danet
                                  BORDEAUX
                                  Moorhouse ; Périsset, Thibaud, Gilles, Lardez ; Karchouni (Cardia 86'), Bilbault (c), Jaurena, Garbino (Dufour 79') ; Snoeijs (Jenkins 71'), Shaw
                                  Banc : Bruneau (G), Cardia, Linari, Palis, Chatelin, Jenkins, Dufour
                                  Suspendue : Cascarino (Bordeaux)


                                  Samedi 14 novembre 2020 - 14h30 (Foot+)
                                  DIJON - MONTPELLIER : 1-0 (1-0)
                                  Dijon (Stade des Poussots) - huis clos
                                  Arbitres : Maïka Vanderstichel assistée de Jennifer Maubacq et Clothilde Brassart

                                  1-0 Désiré OPARANOZIE 36' (Lavaud côté droit joue avec Bonet le long de la ligne de touche, elle continue dans le couloir et centre dans les 5,5m, le ballon touché par Nicoli au premier poteau arrive sur Oparanozie qui décroise sa reprise de la tête)

                                  Avertissements : Gordon 90+4' ; Pankratz 23', Nicoli 33', Léger 53', Puntigam 63'

                                  DIJON
                                  Chavas ; Bonet, Fercocq, Carage, Daughetee ; Nakkach, Declercq ; Lavaud (Barbance 72'), Khelifi (Stephen 90+3'), Oparanozie (c) (Amani 82'), Gordon
                                  Banc : Gignoux (G), Barbance, Cuynet, Stephen, Barrier, Chaney, Amani
                                  Suspendue : Goetsch (Dijon)
                                  MONTPELLIER
                                  Perrault ; Lakrar, De Almeida, Nicoli, Pankratz ; Landeka (c), Engman (Banusic 82'), Mondésir, Puntigam (Le Bihan 75'), Fowler, Léger (Petermann 58')
                                  Banc : Petiteau (G), Belloumou, Weerden, Banusic, Petermann, Le Bihan, Stiévenart
                                  Suspendue : Skorvankova (Montpellier)


                                  Samedi 14 novembre 2020 - 14h30 (Foot+)
                                  GUINGAMP - PARIS FC : 1-1 (0-0)
                                  Pabu (Stade du Centre de Formation EAG "Akamedi") - huis clos
                                  Arbitres : Savina Elbour assistée de Bérengère Jourdain et Siham Boudina

                                  1-0 Louise FLEURY 58' (Daoudi joue pour Traoré à droite de la surface qui centre vers le second poteau où Fleury arrive pour reprendre aux 5 m de l'intérieur du gauche)
                                  1-1 Anaig BUTEL 83' s.p. (Faute de Brock dans la surface sur Viens. Penalty frappé par Butel qui ouvre son pied droit et place le ballon au ras du poteau gauche à mi-hauteur)

                                  Avertissements : Jézéquel 56', Traoré 74', Lahmari 82' ; Butel 90+3'

                                  GUINGAMP
                                  Durand (c) ; Mansuy, Gevitz, Brock, Jézéquel (Lukas 57') ; Lahmari (Peniguel 86'), Daoudi ; Robert, Traoré (Le Mouël 76'), Fleury ; Cambot
                                  Banc : Le Page (G), Sotier, Lukas, Diaby, Tall, Le Mouël, Peniguel
                                  Suspendu : Frédéric Biancalani (entraîneur)
                                  PARIS FC
                                  Honegger ; Soyer, Butel, Riehl, Greboval ; Sow, Corboz (Jean-François 79') ; Matéo (Catala 90+3'), Thiney (c), Aigbogun (Sällström 67') ; Viens
                                  Banc : Nnadozie (G), Laplacette, Jean-François, Ferreira, Sällström, Catala, Savin


                                  Samedi 14 novembre 2020 - 14h30 (Foot+)
                                  REIMS - FLEURY : 1-2
                                  Bétheny (Stade Louis Blériot) - huis clos
                                  Arbitres : Victoria Beyer assistée de Camille Daas et Mélissa Rossignol

                                  0-1 Léa LE GARREC 11' s.p. (Suite à un corner, Philippe commet une main dans la surface au second poteau dans son duel avec Chapelle. Penalty frappé par Le Garrec ouvre son pied droit et marque à ras de terre sur la gauche de Tullis-Joyce)
                                  0-2 Maureen BIGOT 62' (Long ballon de Dafeur pour Chapelle à l'opposée qui arrive côté droit de la surface qui centre pour Bigot dans l'axe. Elle dribble la gardienne par la droite et redresse du droit à l'angle des 5,5m)
                                  1-2 Darya KRAVETS 89' (Corner côté droit joué par Deslandes et reprise de la tête au second poteau de Kravets à 8 m qui croise pour trouver la lucarne gauche de Heil)

                                  Avertissements : Philippe 11', Ouchène 34', Doucouré 62', Kravets 79' ; Sandvej 29', Grabowska 39', Fernandes 56'

                                  REIMS
                                  Tullis-Joyce (c) ; Doucouré, Kravets, Deslandes, Mayi Kith ; van der Linden (David 59'), Ouchene, Philippe (Corboz 75') ; Herrera (Romanenko 85'), Gomes, Bussy
                                  Banc : Dupupet (G), Awona, David, Kerner, Corboz, Romanenko, Rapp
                                  FLEURY
                                  Heil ; Fernandes, Sissoko, Piga, Sandvej ; Dafeur, Boureille ; Grabowska (Chatelain 90+2'), Le Garrec (c), Bigot (Haupais 80') ; Chapelle (Diaz 63')
                                  Banc : Philippe (G), Meffometou, Eninger, Makanza, Diaz, Chatelain, Haupais


                                  Vendredi 13 novembre 2020 - 18h30 (Canal + Sport)
                                  LYON - SOYAUX : 5-1 (3-0)
                                  Décines-Charpieu (Groupama Training Center) - huis clos
                                  Arbitres : Alexandra Collin assistée de Angélique Aubin-Hostains et Violette Le Chevert

                                  1-0 Dzsenifer MAROZSAN 21' (Henry trouve Karchaoui dans la surface côté gauche qui centre devant le but où Marozsan, esseulée, au delà du second poteau à l'angle des 5,5 m reprend du droit sans contrôle)
                                  2-0 Wendie RENARD 27' (Faute de Bourgouin sur Karchaoui. Penalty frappé par Renard du gauche dans l'axe. Munich repousse mais Renard a suivi et ouvre son pied gauche pour reprendre en demi-volée à 6 m et placer le ballon sous la barre)
                                  3-0 Nikita PARRIS 43' (Cascarino accélère côté droit puis délivre un centre au second poteau sur Parris qui reprend d'une tête piquée)
                                  3-1 Rachel AVANT 56' (Coup franc joué côté droit à 20 m par Bourgouin qui choisit une frappe directe qui termine sur la barre et revient dans l'axe sur la tête d'Avant à 4 m qui reprend le ballon, celui-ci frappe le dessous de la barre avant de rebondir derrière la ligne)
                                  4-1 Nikita PARRIS 62' (Décalage parfait de Marozsan pour trouver Parris côté gauche de la surface qui contrôle et arme une frappe du gauche qui va se loger dans la lucarne droite de Munich)
                                  5-1 Kadeisha BUCHANAN 79' (Coup franc à 40 m côté droit de Marozsan qui trouve au second poteau Renard qui remet de la tête dans l'axe sur Buchanan qui catapulte à 5 m de la tête le ballon au fond)

                                  NB : Penalty de Renard repoussé par Munich (27')

                                  Avertissements : Renard 55' ; Cazeau 16', Avant 51', Stapelfeldt 83'

                                  LYON
                                  Gallardo ; Carpenter (Cayman 67'), Buchanan, Renard (c), Karchaoui ; Henry, Gunnarsdottir ; Cascarino (Kumagai 46'), Marozsan, Le Sommer (Malard 78') ; Parris
                                  Banc : Talaslahti (G), Kumagai, Maoulida, Sombath, Cayman, Taylor, Malard
                                  SOYAUX
                                  Munich ; Dumont (Roux 73'), Culver, Couturier, Boudaud ; Benoit, Tandia (c) ; Avant, Bourgouin (Surpris 90'), Stapelfeld ; Cazeau (Austry 82')
                                  Banc : Bottega (G), Collin, Donnary, Austry, Roux, Camus, Surpris
                                  Suspendue : M'Bassidjé (Soyaux)



                                  Samedi 14 Novembre 2020
                                  Sebastien Duret

                                  https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...FC_a16895.html
                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • #92

                                    D1 le Mag : saison 3, épisode 7


                                    D1 le Mag : saison 3, épisode 8
                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • #93

                                      Tous les buts de la 8ème journée
                                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • #94
                                        #D1Arkema - Tests COVID : pas d'obligation, mais tout le monde se teste

                                        Lors des 6e et 7e journées de championnat, les différents clubs du championnat avaient alerté sur la non systématisation de réaliser des tests COVID au sein de la D1 comme cela est le cas dans le football professionnel masculin. Le COMEX a apporté une réponse lors sa dernière réunion.


                                        Les Montpelliéraines comme tous les clubs sont entrées sur les terrains de D1 pour alerter sur les tests COVID (photo RDH/MHSC)



                                        Le Comité Exécutif avait été informé de la réception d’un courrier en date du 30 octobre dernier, relatif au protocole Covid encadrant les rencontres des Championnats de D1 Arkema et du National. Ce dernier était cosigné par les associations et syndicats suivants : AFPF, UNECATEF, UNFP, SAFE et U2C2F. Sur les terrains de D1 Arkema, les joueuses et arbitres avaient porté le masque lors de leurs entrées sur les terrains afin de demander à la FFF de rendre obligatoire les tests.

                                        "Notre responsabilité d'employeur nous impose de mettre en œuvre tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger la santé de tous les acteurs" indiquait Laurent Nicollin, Président de Montpellier et de l'AFPF en octobre dernier. Une demande similaire formulée par les représentants des éducateurs et des arbitres. L'entraîneur du PSG évoquait une volonté d'équité sanitaire : "Mais la différence de structuration entre les clubs ne doit pas avoir pour conséquence une absence d'équité sportive, liée à une application différente des règles sanitaires au sein d'une même compétition... Il nous faut des règles identiques pour tous."

                                        Lors de sa dernière réunion, le COMEX y a donné réponse. Le Direction des Compétitions Nationales Christophe Drouvroy a tout d'abord rappelé que "le protocole adopté pour les compétitions nationales n’est pas aussi exigeant que celui mis en place par la LFP en raison de l’absence d’un staff médical présent quotidiennement auprès des effectifs concernés."

                                        La D1, seul championnat sans report à ce jour

                                        "Si le championnat National a enregistré de multiples reports à la suite de recommandations des ARS en raison de tests positifs, il faut noter que la D1 Arkema est le seul championnat national à ne pas avoir enregistré jusqu’à présent de matchs reportés" a également précisé ce dernier. La D1 Arkema est en effet le championnat organisé par la FFF qui n'a pas vu de rencontres reportées même si des cas positifs ont été déclarés au sein des clubs, les joueuses ont été rapidement isolées, la FFF précisant : "Il est probable que l’engagement des clubs à procéder à des tests hebdomadaires en lien avec les staffs médicaux des structures professionnelles auxquelles les équipes de D1 Arkema sont adossées, explique que les effectifs n’aient pas été touchés au sein de clusters."

                                        Cependant cette démarche visait aussi à ceux tous les clubs s'engagent dans cette même démarche. Deux clubs ne procédaient pas régulièrement à un test de leur effectif. Ces derniers ont confirmé qu’ils avaient désormais systématisé les rendez-vous auprès d’un laboratoire pour procéder à une campagne de tests chaque mercredi.

                                        La Rémoise Magou Doucouré interrogé par L'Union déclarait sur le sujet : "Les tests, c'est devenu une routine". A Guingamp comme pour beaucoup de clubs rattachés aux structures professionnelles, les tests étaient déjà faits hebdomadairement, souvent le mercredi, permettant ainsi d'avoir les résultats avant le week-end de championnat. C'est par exemple le cas à Soyaux qui profite du centre clinical situé à quelques encâblures du club.

                                        Si les derniers clubs qui ne le faisait pas régulièrement ont franchi le pas, cela permet donc de satisfaire à la demande même si le protocole des compétitions ne le rend pas obligatoire et systématique. Cependant, le COMEX a confirmé "sa volonté que tous les clubs engagés dans les championnats de D1 Arkema et de National maintiennent impérativement leur engagement à procéder à des tests de leur effectifs durant la suite de la saison, et ce, avant chaque rencontre officielle."

                                        Vendredi 20 Novembre 2020
                                        Sebastien Duret

                                        https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...te_a16914.html
                                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • #95
                                          #D1Arkema - J9 : Jean-Luc VASSEUR (OL) : "Il y a un avantage mental, mais on reste toujours vigilant"

                                          L'entraîneur lyonnais prépare le rendez-vous au Parc des Princes, un stade et un club qu'il a bien connus comme joueur. Retour sur la conférence de presse.


                                          capture OLTV


                                          Quel est l'état des troupes ?

                                          Eugénie et Sakina ont été managées et gérées aujourd'hui (ndlr : ce mercredi) parce qu'il y a eu des petites alertes. On est à deux jours du match, on a préféré les mettre au repos et on verra demain.

                                          L'OL n'a plus gagné depuis 2015 en championnat à Paris, comment l'expliquez-vous ?
                                          Déjà, on n'a pas le match retour l'année dernière, cela aurait peut-être été l'occasion de gagner là-bas. C'est une équipe avec l'OL qui est une très grande équipe sur le plan international. C'est forcément des matchs relevés. On joue au Parc des Princes, c'est une célébration du foot, pas du foot féminin mais du Foot retransmis sur une chaîne qui accompagne le football depuis des années (ndlr : Canal +). C'est une très belle opportunité pour que ce soit une belle fête.

                                          "J'ai affaire à des championnes qui savent gérer ce type d'événements"

                                          Etes-vous favori pour cette rencontre ?

                                          C'est le football. C'est toujours des matchs âpres et difficiles. La preuve sur les deux derniers matchs, il y a une finale de Coupe de France que l'on a remportée aux tirs au but. Il y a eu ce match de Champions League avec les événements du match qui nous ont amené à le remporter. Cela reste des matchs de haut niveau. Cela se joue à des détails près. On sait que l'on s'y prépare, on a l'habitude. J'ai affaire à des championnes qui savent gérer ce type d'événements. On ira avec ces valeurs, cet état d'esprit jouer au Parc.

                                          Y-a-t'il un avantage mental ? Est-ce que cela joue dans votre préparation ?
                                          Il y a un avantage mental, oui, avec les résultats passés, mais on reste toujours vigilant. Cela reste des matchs où ça se joue à vraiment pas grand chose donc on a toujours ça en tête. Il y a une forme d'humilité par rapport à cette approche-là. Mais aussi une forme de conviction au fond. Rien n'est joué d'avance, ça, on le sait.

                                          Quel poids cela pèse dans la préparation ?
                                          C'est plus les filles qui ont l'expérience et qui pourront en parler. Wendie a l'expérience de ces matchs. J'ai du faire trois matchs avec le PSG, on les a remporté soit aux tirs au but, soit dans le jeu. Cela a toujours été difficile. En face, on a une belle équipe qui a du talent, des qualités, un club qui met des moyens pour cette équipe.

                                          "La priorité, c'est ce match"



                                          Quand vous étiez joueur au PSG, vous n'imaginiez pas revenir comme coach sur ce terrain ?

                                          Il y a 30 ans, je n'imaginais pas que ce serait coach. C'est un plaisir de revenir sur ce terrain qui est important pour moi. Aujourd'hui, je suis à Lyon, je suis très content et on a un super challenge avec les filles à relever. A l'issue de ce match, rien ne sera fini. On reste toujours concentrés sur le prochain événement. On remercie le PSG de nous accueillir au Parc des Princes mais on aurait aimé qu'il soit un peu plus plein.

                                          Est-ce que les joueuses sont affectées par ce qui se passe en Equipe de France ?
                                          On reste focalisés sur le match de Paris. C'est un gros match sur lequel toute notre énergie est dessus et le reste, on l'a mis de côté. J'ai affaire à des grandes professionnelles et elles savent qu'elles sont les priorités aujourd'hui. La priorité, c'est ce match dont on vient évoquer tous les paramètres.

                                          Est-ce que cela ne met plus de pression médiatique sur ce match ?
                                          C'est le mental qui joue. C'est de prioriser, de se dégager d'un maximum de stress, de pression qui n'est pas forcément bonne. Ce sont des championnes parce qu'elles arrivent toujours à trouver cet équilibre. Elles l'ont trouvé cette semaine, elles le trouveront vendredi. On les mettra dans les meilleures conditions. Parfois, c'est personnel.

                                          "La sélection, ce sera après, la semaine prochaine"

                                          La liste qui sort demain n'est pas un événement qui pourrait polluer la préparation ?

                                          Les filles vont regarder, forcément. Porter le maillot de l’Équipe de France, c'est toujours une fierté pour elles. Après elles replongeront vite sur le match car la sélection, ce sera après, la semaine prochaine.

                                          Personnellement en tant qu'entraîneur, on sait que les histoires restent dans le vestiaire. Une de vos joueuses a parlé ouvertement. Avez-vous été surpris ?
                                          On est focus sur le match du Paris Saint-Germain. La priorité est ce match. On pourra en reparler après, une fois que le match sera passé. Mais aujourd'hui, l'événement, c'est le nôtre, celui de l'Olympique Lyonnais. Des joueuses, du staff, des fans, des dirigeants.

                                          Avez-vous une attention particulière sur Kadidiatou Diani ?
                                          Toute joueuse du Paris Saint-Germain a du talent, à tous les postes. On est soucieux de ça. Il n'y aura pas forcément qu'une joueuse sur lequel il faudra être attentif. Mais sur un ensemble, un collectif. A nous d'avoir le ballon, d'imprégner notre style, notre envie, d'être ambitieux dans le jeu.

                                          Mercredi 18 Novembre 2020
                                          Sebastien Duret

                                          https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...nt_a16908.html
                                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • #96
                                            #D1Arkema - J9 : Wendie RENARD (OL) : "Cela se joue souvent contre le Paris Saint-Germain"

                                            La capitaine lyonnaise a évoqué ce mercredi en conférence de presse l'affiche de ce vendredi soir face au Paris-Saint-Germain (21h00, Canal +).


                                            L'an dernier, vous étiez suspendue contre le PSG. Vous devez avoir hâte de jouer ce match ?

                                            De manière générale, on a hâte de jouer tous les matchs. C'est un choc parce que depuis plusieurs années, le monde du football et les journalistes ont fait que ce soit un choc. C'est un match attendu. On a hâte de jouer ce match. Il faudra être prêtes vendredi à 21h00, au coup d'envoi. On est dans notre préparation, on sait ce que l'on a à faire. En face, elles ont aussi envie de nous battre. Ce sera à nous encore une fois de mettre les ingrédients pour le remporter. On sait ce qui nous attend.

                                            Comment expliquez-vous les résultats à Paris. Qu'est-ce qui fait que vous ne gagniez pas ces dernières années ?
                                            C'est une équipe qui est très solide défensivement. A la maison, on a aussi cette envie avec les supporters même si malheureusement aujourd'hui, cela fait quelques temps qu'il n'y a pas les supporters. Quand vous avez vos supporters derrière vous, cela nous pousse à tenir le score ou donner le maximum pour gagner. C'est pour ça, ce sont toujours des matchs à enjeu, difficile à gagner. Cela se joue sur des détails. On a fait beaucoup de matchs nuls mais ce qui compte, c'est le titre au bout et on a été championnes. C'est ce que je vais retenir.
                                            On est à deux points de Paris Saint-Germain. Cela va être un match compliqué parce que c'est une belle équipe mais encore une fois, on a les arguments pour les embêter. On joue au Parc des Princes, un stade mythique, c'est à nous de jouer.

                                            "Ce sera à nous de bien l'entamer dès les premières minutes"


                                            capture image OLTV

                                            Vous pouvez faire un grand pas dans le championnat en cas de victoire ?

                                            C'est sûr qu'en les mettant à cinq points, tu fais un pas vers le titre. Après il restera des matchs et si tu les négocies pas bien, tu peux vite tomber dans tes travers. Chaque match est différent. Encore une fois, c'est un choc. Ce sera à nous de bien l'entamer dès les premières minutes mais effectivement en cas de victoire, on prendrait encore plus l'ascendant mais rien ne sera joué. Le championnat est long. Après le COVID, il peut y avoir des blessures. Il suffit qu'il manque deux/trois joueuses dans l'effectif, on peut être déstabilisées même si on a un groupe compétant. Mais on voit au haut niveau que cela se joue à des détails. Avant de penser classement, il faut penser à jouer et à gagner.

                                            Vous dites que tout ne sera pas jouer mais on se rend compte par le passé, que cela se joue sur ces confrontations ?
                                            On ne va pas se le cacher, c'est vrai mais on a vu que l'on a laissé des points à Dijon, à Bordeaux. Rien n'est joué parce que si tu négliges l'adversaire, si tu ne respectes pas le football, tôt ou tard, tu les payes. Le championnat, c'est jusqu'au bout. Ici à l'OL, avec l'enchaînement des matchs, cela peut être compliqué. On peut entendre que l'on néglige des matchs. Mais on entame nos matchs de la même manière et on a toujours envie de gagner. Cela se joue souvent contre le Paris Saint-Germain mais là aussi parce que c'est un grand club qui met des moyens année après année. Cela va faire une belle affiche. On est habituées.

                                            "Ce sera à nous d'écrire l'histoire du match de vendredi soir"

                                            Est-ce malgré tout cela ne vous donne pas de la confiance ?

                                            La confiance, c'est un danger. Bien sûr, c'est important quand tu gagnes, l'adversaire de pose des questions. Chaque match est différent, tout est remis à zéro à partir du moment où le match commence. Ce sera à nous d'écrire l'histoire du match de vendredi soir. Le passé parle pour nous mais la vérité d'aujourd'hui n'est pas celle de demain et dans le sport encore plus. C'est pour cela que l'humilité, c'est important et le respect de l'adversaire, c'est important. On respecte tout le monde. On est confiantes mais si nous ne sommes pas collectivement ensemble, on aura des failles. J'ai confiance en mes coéquipières.

                                            En l'absence de public, est-ce que ces matchs ont la même saveur ?
                                            J'en profite pour faire un coucou à nos supporters. C'est vrai que c'est un peu difficile, ils ont toujours tendance à nous suivre dans les quatre coins de la France et en Europe. Cela manque maintenant on sait que lorsque l'on va sur le terrain, on est déjà dans notre bulle et c'est à nous de ramener cette victoire pour les rendre fiers et ramener ce petit bonheur dans cette période.

                                            A propos des Bleues : "On a déjà parlé. Cela ne sert à rien de continuer"

                                            Est-ce que la préparation a été perturbée avec tout ce qui se passe autour de l'Equipe de France ?

                                            Non pas du tout parce que c'est différent. On est aussi en club et on sait sur quoi on doit se focaliser. On a un match important vendredi. Pas du tout !
                                            On a déjà parlé. Cela ne sert à rien de continuer. Le plus important, c'est Paris. Voilà. On a une semaine pour préparer ce match. Il y a des discussions. On ne va pas en rajouter des tonnes à chaque fois. Aujourd'hui, le but est de bien se préparer. On a un match important.

                                            Attendez-vous la liste avec impatience. Pensez-vous être dans la liste demain ?
                                            Bonne question (rires). Aujourd'hui, je joue, j'enchaine mes matchs, je suis bien. Après la coach fera ses choix comme elle a toujours fait. Il n'y a pas de problèmes.

                                            En tant que défenseure, avez-vous une attention particulière sur Kadidiatou Diani ?
                                            Je la connais aussi en Equipe de France. Il n'y a pas une joueuse, c'est un collectif qui est particulièrement solide avec des joueuses qui s'entendent très bien, qui combinent bien. Kadi, on connait ses qualités, on ne va pas les lier mais on a des arguments en face. Ce sera un match dans le match mais il n'y a pas forcément une focalisation sur une joueuse. C'est ensemble que l'on gagne. Biensûr, à un moment donné, il faut faire la différence individuellement. Il faudra être costaud collectivement.

                                            Cela fait quelques années que vous jouez en D1. Est-ce que le Paris Saint-Germain a été votre plus dur adversaire en D1 ?
                                            Non, par forcément, il y a eu des adversaires costauds par le passé. Après c'est une équipe qui se structure années après années, après on ne peut pas le cacher. C'est une équipe collectivement qui a son mot à dire. Chaque fois, cela donne un beau duel. Le score est souvent serré à un but, aux tirs au but.

                                            Mercredi 18 Novembre 2020
                                            Sebastien Duret

                                            https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...in_a16907.html
                                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • #97
                                              #D1Arkema - J9 : Olivier ECHOUAFNI (PSG) : " Un choc à aborder avec motivation et relâchement"

                                              Avant de recevoir l'OL au Parc des Princes lors du choc de cette 9e journée, ce vendredi (21h), le coach du PSG Olivier Echouafni a insisté sur la façon d'aborder, au mieux, une rencontre qui réussit bien aux Parisiennes depuis quelques années à domicile en championnat. Et qu'il ne leur faudra pas perdre sous peine de voir l'OL prendre 5 points d'avance dans la course au titre.


                                              Olivier Echouafni (photo PSG.fr)


                                              A quel point la victoire record face à Issy (14-0) la semaine dernière vous apporte de la confiance avant d’affronter Lyon ?

                                              Ça nous apporte de la confiance dans le sens où si on avait été accrochés ça nous aurait mis dans une disposition différente avant cette rencontre. Les circonstances de ce match ont fait qu’on a réussi une très bonne entame et qu’ensuite on a pu enchainer. On a eu beaucoup d’efficacité dans les deux surfaces, surtout dans la surface adverse, avec, au bout du compte, un score fleuve. J’étais particulièrement content, cela nous apporte de la confiance, notamment sur le plan offensif.

                                              "J'espère que l'Equipe de France va retrouver de la sérénité"

                                              Sur les derniers matches face à Lyon vous avez souvent manqué d’allant offensif, est-ce que ce 14-0 va aider vos joueuses à débloquer ce qui leur manque face à l'OL ?

                                              On le souhaite. C’est vrai que face à Lyon, on a moins d’occasions et de situations de but. Cela peut être des demi-occasions, mais on se doit d’avoir une animation offensive beaucoup plus performante que ces dernières années. Il nous a toujours manqué de présence dans la surface de réparation, de frappes… C’est à partir de ce constat qu’on a essayé de s’améliorer et c’est ce qu’on a fait depuis deux ou trois mois.

                                              Dans quelle mesure la situation délicate en Équipe de France peut parasiter la rencontre ?
                                              Je ne sais pas vraiment de quoi vous parlez, nous on n’a pas eu de parasites, on a essayé de préparer au mieux notre rencontre, après ce qui peut se passer au niveau de l’équipe de France, il y a des choses qui ont été dites, mais nous on reste focalisés sur le match. J’espère que l’équipe de France va retrouver de la sérénité, elle en manque cruellement, ça fait mal de voir tout ça. Il faut que la France se qualifie pour l’Euro c’est important pour l’ensemble des clubs.

                                              "Jouer au Parc, cela montre l'intérêt de nos dirigeants"

                                              L’an passé en championnat, vous gagniez vos matches avec moins d’écart que cette année. Ce qui a changé, c’est la profondeur du banc ?

                                              Oui, c’est un ensemble de chose. Il y a une véritable progression de la part du groupe et des filles. L’an passé on manquait d’efficacité, là cette année on est en train de réaliser notre meilleur début de saison de l’histoire du club, notamment sur le plan offensif avec 36 buts inscrits après 8 journées et un seul but encaissé. Tout le monde est impliqué sur le plan défensif aussi, c’est important. Il y a un banc qui est plus impliqué et qui apporte des solutions et de la fraîcheur, de la détermination. Il y a une vraie belle concurrence, ça tire le groupe vers le haut et c’est ça qui est important pour un coach.

                                              Le match va se jouer au Parc des Princes, ça peut motiver davantage vos joueuses ?
                                              C’est historique ce qu’on va vivre demain. Le 18 novembre 2018, il y avait la première affiche en direct sur Canal +, et là le 20 novembre 2020, première historique au Parc des Princes en championnat, car ça avait déjà été le cas en Ligue des champions face au Bayern et à Barcelone. C’est une véritable motivation pour les filles et le groupe. Je tiens à remercier le président, mais aussi Leo (directeur sportif du club), qui nous a permis de jouer au Parc, cela montre l’intérêt de l’ensemble de nos dirigeants et ça les filles en sont très heureuses.

                                              Comment vous êtes-vous préparés mentalement pour ce match ?
                                              Il ne faut pas trop en faire non plus, mais il y a une approche psychologique à avoir. Elle a été faite surtout au niveau du terrain. Après plus on va se rapprocher du match, plus il faudra l’aborder avec envie et motivation, mais en même temps sans forcément beaucoup de pression, il faut être relâché. Je pense que les filles ont gagné en maturité et ça c’est primordial dans ce genre de confrontation.

                                              "On veut poursuivre notre série d'invincibilité à domicile"

                                              Leonardo est-il venu vous rendre visite pour vous motiver ?

                                              J’étais avec Leonardo il y a tout juste une demi-heure (jeudi, NDLR), il vient de passer voir le groupe, pour être présent et essayer d’apporter son soutien puisqu’il ne pourra pas être là demain. Les garçons joueront à Monaco à la même heure, mais il voulait nous apporter son soutien sur le dernier entraînement.

                                              Concernant votre groupe, serez-vous au complet pour ce choc ?
                                              La première bonne nouvelle c’est que tout le monde est négatif au niveau des tests covid. Ensuite, à part Jordyn Huitema et Ramona Bachmann, qui ne se sont pas entraînées en début de semaine avant de rejoindre le groupe, on est au complet.

                                              Vous n’avez plus été battu par Lyon à domicile depuis 2015, et restez sur 3 nuls et une victoire, c’est un motif d’espoir de se dire que si vous devez les battre, ce sera à domicile ?
                                              On est sur une formidable série à domicile en championnat oui, on a envie de la poursuivre. L’an passé on n’a pas pu jouer le match retour à domicile, on était déçus. Mais aujourd’hui on a à cœur d’être dans ce match, focalisés sur ce qui va nous attendre, mais je trouve les filles très concernées par le match, l’enjeu. Avec cette maturité qu’elles ont pris depuis deux ou trois ans, on sent qu’il y a un groupe.

                                              Pensez-vous que le fait que certaines de vos joueuses côtoient des Lyonnaises en sélection constitue un frein quand elles les affronte ?
                                              C’est toujours difficile d’être confronté à des personnes qu’on apprécie, je l’ai vécu en tant que joueur, c’est vrai qu’il faut mettre l’émotion de côté. Mais après quand on est en match on défend surtout les intérêts du club, c’est ce que les filles voudront faire. Malheureusement dans un stade vide, on aurait voulu jouer au Parc des Princes avec nos supporters, ils nous manquent cruellement, on va tout faire pour réaliser un grand match pour eux. On connait des gens qui sont frustrés de pas venir au stade nous encourager, on aura une forte pensée pour eux.


                                              Sara Däbritz : "Nous avons beaucoup progressé mentalement ces derniers mois"

                                              "J’ai déjà joué au Parc des Princes, sous les couleurs du Bayern. C’est un stade incroyable, ça va être incroyable pour nous de pouvoir jouer là-bas, on a hâte d’y jouer demain. Comment faire pour battre l’OL ? Lors des derniers matches, également en Ligue des champions, ce sont les petits détails qui ont fait la différence. Il va falloir être concentré de la première à la dernière minute, qu’on donne tout. On a une bonne équipe, avec beaucoup de qualités, et il faudra le montrer demain. Si on a un déficit mental par rapport à l’OL ? C’est sûr que les Lyonnaises ont beaucoup de confiance car elles ont gagné beaucoup de trophées ces dernières saisons, mais je pense que nous progressons beaucoup, en termes de mentalité surtout, les matches de Ligue des champions nous on beaucoup aidé. Nous avons aussi beaucoup progressé en tant qu’équipe au cours des derniers mois, et je pense qu’on est prêtes mentalement".

                                              Vendredi 20 Novembre 2020
                                              Vincent Roussel

                                              https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...nt_a16913.html
                                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • #98
                                                #D1Arkema - PSG - OL : une première au Parc en D1

                                                Si le PSG et l'OL vont se rencontrer pour la première fois au Parc des Princes en D1, ce ne sera cependant pas la première fois que les deux équipes se rencontrent sur cette pelouse. Celles-ci s'étaient déjà affrontées en Ligue des Champions il y a quatre ans et demi.


                                                Schelin est l'unique buteuse lyonnaise au Parc (photo UEFA.com)



                                                Deux Parisiennes et cinq Lyonnaises ont déjà foulé cette pelouse lors d'un duel PSG - OL. C'était le 2 mai 2016 en demi-finale retour de Ligue des Champions. A l'aller, l'OL avait écrasé le PSG (7-0) rendant le match retour sans réel en jeu. Malgré tout, les Lyonnaises avaient confirmé avec une victoire 1-0 grâce à un but de Lotta Schelin (44e) sur une passe de Wendie Renard. La capitaine lyonnaise était déjà présente comme Sarah Bouhaddi, Saki Kumagai, Amandine Henry, Eugénie Le Sommer. Deux autres Lyonnaises actuellement blessées étaient aussi là à savoir Griedge Mbock et Ada Hegerberg. Pour le PSG, seules Perle Morroni et Grace Geyoro sont encore présentes.

                                                Si la rencontre de ce vendredi soir se jouera à huis clos, ce lundi soir de 2016, ils étaient 5 855 spectateurs présents. Contrairement à l'OL qui a tout accueilli son adversaire parisien dans une enceinte majeure depuis 10 ans, le PSG a souvent évoluer sur différents terrains dont récemment deux fois au terrain d'honneur du Camp des Loges où l'OL a concédé un nul et une défaite.

                                                Le PSG n'a plus joué au Parc des Princes en championnat depuis la rencontre face à Juvisy (1-0) le dimanche 18 octobre 2009. Les Parisiennes avaient cependant retrouvé l'enceinte historique à l'occasion de rencontres de Ligue des Champions.


                                                Le bilan des PSG - OL : 17 matchs, 1 victoire parisienne, 7 nuls, 9 victoires lyonnaises

                                                D1 2018-2019 10e journée PSG-Lyon 1-1 - Paris (Stade Jean Bouin)
                                                D1 2017-2018 21e journée PSG-Lyon 0-0 - Saint-Germain-en-Laye (Stade Georges Lefèvre)
                                                D1 2016-2017 11e journée PSG-Lyon 1-0 - Saint-Germain-en-Laye (Stade Georges Lefèvre)
                                                D1 2015-2016 15e journée PSG-Lyon 0-0 - Paris (Stade Sébastien Charléty)
                                                D1 2014-2015 18e journée PSG-Lyon 0-4 - Paris (Stade Sébastien Charléty)
                                                CE 2014-2015 Huitième de finale PSG-Lyon 1-1 - Paris (Stade Sébastien Charléty)
                                                D1 2013-2014 4e journée PSG-Lyon 0-3 - Paris (Stade Sébastien Charléty)
                                                D1 2012-2013 9e journée PSG-Lyon 0-1 - Paris (Stade Sébastien Charléty)
                                                D1 2011-2012 7e journée PSG-Lyon 0-0 - Créteil (Stade Dominique Duvauchelle)
                                                D1 2010-2011 9e journée PSG-Lyon 1-2 - Saint-Germain-en-Laye (Camp des Loges - terrain n°4)
                                                D1 2009-2010 20e journée PSG-Lyon 0-0 - Saint-Germain-en-Laye (Stade Georges Lefèvre)
                                                CdF 2009-2010 Demi-finale PSG-Lyon 1-1 (tab 3-2) - Saint-Germain-en-Laye (Stade Georges Lefèvre)
                                                D1 2008-2009 22e journée PSG-Lyon 0-2 - Le Pecq (Stade Louis Raffegeau)
                                                D1 2007-2008 2e journée PSG-Lyon 0-2 - Saint-Germain-en-Laye (Camp des Loges - terrain n°4)
                                                D1 2006-2007 17e journée PSG-Lyon 1-2 - Saint-Germain-en-Laye (Stade Georges Lefèvre)
                                                D1 2005-2006 12e journée PSG-Lyon 1-2 - Saint-Germain-en-Laye (Stade Georges Lefèvre)
                                                D1 2004-2005 11e journée PSG-Lyon 0-3 - Saint-Germain-en-Laye (Stade Georges Lefèvre)


                                                Le bilan des OL - PSG : 19 matchs, 16 victoires lyonnaises, 1 nul, 2 victoires parisiennes

                                                D1 2019-2020 9e journée Lyon-PSG 1-0 - Décines-Charpieu (Groupama Stadium)
                                                D1 2018-2019 20e journée Lyon-PSG 5-0 - Décines-Charpieu (Groupama Stadium)
                                                CdF 2018-2019 Quart de finale Lyon-PSG 1-0 - Décines-Charpieu (Groupama Stadium)
                                                D1 2017-2018 11e journée Lyon-PSG 1-0 - Décines-Charpieu (Groupama Stadium)
                                                D1 2016-2017 21e journée Lyon-PSG 3-0 - Décines-Charpieu (Groupama Stadium*)
                                                CE 2015-2016 Demi-finale Lyon-PSG 7-0 - Décines-Charpieu (Groupama Stadium*)
                                                D1 2015-2016 4e journée Lyon-PSG 5-0 - Lyon (Stade de Gerland)
                                                CE 2014-2015 Huitième de finale Lyon-PSG 0-1 - Lyon (Stade de Gerland)
                                                D1 2014-2015 8e journée Lyon-PSG 2-1 - Lyon (Stade de Gerland)
                                                D1 2013-2014 14e journée Lyon-PSG 0-1 - Lyon (Stade de Gerland)
                                                D1 2012-2013 19e journée Lyon-PSG 3-0 - Lyon (Stade de Gerland)
                                                D1 2011-2012 17e journée Lyon-PSG 3-0 - Lyon (Stade de Gerland)
                                                D1 2010-2011 19e journée Lyon-PSG 3-0 - Lyon (Stade de Gerland)
                                                D1 2009-2010 10e journée Lyon-PSG 1-1 - Lyon (Stade de Gerland)
                                                D1 2008-2009 1re journée Lyon-PSG 2-0 - Lyon (Plaine des Jeux de Gerland - terrain n°10)
                                                D1 2007-2008 12e journée Lyon-PSG 4-0 - Lyon (Plaine des Jeux de Gerland - terrain n°10)
                                                D1 2006-2007 7e journée Lyon-PSG 4-1 - Lyon (Plaine des Jeux de Gerland - terrain n°10)
                                                D1 2005-2006 2e journée Lyon-PSG 1-0 - Lyon (Plaine des Jeux de Gerland - terrain n°10)
                                                D1 2004-2005 21e journée Lyon-PSG 2-0 - Lyon (Plaine des Jeux de Gerland - terrain n°5)
                                                *baptisé au Parc OL à cette période


                                                Le bilan sur terrain neutre : 4 victoires lyonnaises, 4 nuls, 1 victoire parisienne

                                                CE 2019-2020 Demi-finale PSG-Lyon 0-1 - Bilbao (San Mamès)
                                                CdF 2019-2020 Finale Lyon-PSG 0-0 (tab 4-3) - Auxerre (Stade Abbé Deschamps)
                                                TC 2019-2020 Finale Lyon-PSG 1-1 (tab 4-3) - Guingamp (Stade du Roudourou)
                                                CdF 2017-2018 Finale PSG-Lyon 1-0 - Strasbourg (Stade de la Meinau)
                                                CE 2016-2017 Finale Lyon-PSG 0-0 (tab 7-6) - Cardiff (Cardiff City Stadium)
                                                CdF 2016-2017 Finale PSG-Lyon 1-1 (tab 6-7) - Vannes (Stade de la Rabine)
                                                CE 2015-2016 Demi-finale PSG-Lyon 0-1 - Paris (Parc des Princes)
                                                CdF 2013-2014 Finale Lyon-PSG 2-0 - Le Mans (MMArena)
                                                CdF 2007-2008 Finale PSG-Lyon 0-3 - Saint-Denis (Stade de France)

                                                Vendredi 20 Novembre 2020
                                                Sebastien Duret

                                                https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...D1_a16916.html
                                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • #99
                                                  #D1Arkema - J9 : Le PSG remporte le choc face à l'OL

                                                  Le PSG s'est logiquement imposé ce vendredi dans le choc du championnat grâce à un but de Katoto qui a mis un terme à une série de 80 matchs d'invincibilité en D1 d'un OL méconnaissable.





                                                  Echouafni alignait une équipe avec un visage offensif en 4-3-3 face à une équipe lyonnaise en 4-2-3-1 avec Le Sommer alignée en pointe. Si Nadia Nadim était sur le banc, le trio Diani - Katoto - Baltimore a pesé sur le milieu lyonnais.

                                                  D'entrée les Parisiennes ont mis un pressing haut sur la défense lyonnaise. Ambitieuses, les Parisiennes gênaient leurs adversaires qui n'arrivaient pas à installer leur jeu. La capitaine Wendie Renard ne mâchait pas ses mots sur son équipe : "C'est le néant. On n'a rien fait. On n'a pas gagné un duel. On avait la peur de jouer. Toutes nos contrôles étaient vers l'arrière".

                                                  Dans un Parc des Princes vidé de tout public mais porté par le soutien des hauts-parleurs et des chants du Collectif ultras Paris, Diani allait récupérer le ballon au milieu de terrain sur Majri puis lancer Katoto. L'attaquante parisienne prenait Buchanan de vitesse, éliminait Bouhaddi. Elle finissait par redresser sa frappe pour marquer dans le but vide, profitant du retour manqué de Buchanan (1-0, 11').

                                                  Un seul tir cadré pour l'OL


                                                  Marozsan contrée par Geyoro qui fait un bon retour (photo PSG)


                                                  Alors que les Lyonnaises arrivaient à se sortir de situations difficiles sur les coups de pied arrêtés, les six corners obtenus n'allaient rien donné. Sur l'un d'eux, le coup de tête d'Henry était non cadré (35e). A cette difficulté s'ajoutait la sortie prématurée sur blessure de Le Sommer, victime d'une élongation à la cuisse. La confiance des locales s'illustrait par un retourné de Katoto sur un centre de Diani. La tentative passait hors du but de Bouhaddi (42e).

                                                  En seconde période, on retrouvait des Lyonnaises qui jouaient un peu plus haut mais le manque de justesse technique persistait. Marozsan en position de frappe dans la surface était contrée (50e). Et lorsqu'une opportunité pouvait survenir sur un contre en surnombre, Parris tergiversait et Morroni stoppait cet élan (62e). Dix minutes plus tard, Katoto réussissait à se défaire de Renard sur le côté gauche avant que la capitaine lyonnaise ne la stoppe irrégulièrement (72e).

                                                  Les changements lyonnais n'apportaient pas de nouvel élan. Malard à peine entrée en jeu se retrouvait seule pour négocier une attaque mais Paredes puis Morroni et Lawrence la stoppait, à l'image de l'omniprésence défensive parisienne (87e). Sans solution, on retrouvait même Bouhaddi intervenir dans le camp parisien pour éviter un contre adverse (88e). Le score en restait là, le PSG mettant fin à la série de 80 matchs sans défaite en D1 des Lyonnaises.

                                                  Cette victoire parisienne leur permet de prendre la première place avec un point d'avance après neuf journées.


                                                  Vendredi 20 novembre 2020 - 21h00 (Canal +)
                                                  PARIS SAINT-GERMAIN - LYON : 1-0 (1-0)
                                                  Paris (Parc des Princes) - huis clos
                                                  Arbitres : Maïka Vanderstichel assistée de Jennifer Maubacq et Clothilde Brassart. 4e arbitre : Alexandra Collin

                                                  1-0 Marie-Antoinette KATOTO 11' (Récupération au milieu de Diani, qui accélère et sert Katoto en profondeur, entre dans la surface, élimine Bouhaddi par la droite et trouve le cadre de 10 m d'un tir écrasé du droit prenant à revers Buchanan qui revenait défendre)

                                                  Avertissements : Lawrence 16' ; Kumagai 14', Henry 60', Renard 72'

                                                  PSG
                                                  Endler ; Lawrence, Paredes (c), Dudek (Cook 69'), Morroni ; Geyoro, Luana (Formiga 86'), Däbritz ; Diani, Katoto (Bruun 76'), Baltimore
                                                  Banc : Voll (G), Cook, Bachmann, Nadim, Bruun, Huitema, Formiga
                                                  Lyon
                                                  Bouhaddi ; Carpenter, Buchanan, Renard (c), Karchaoui ; Henry, Kumagai ; Cascarino (Malard 83'), Marozsan, Majri (Gunnarsdottir 69') ; Le Sommer (Parris 29')
                                                  Banc : Gallardo (G), Bacha, Gunnarsdottir, Parris, Cayman, Taylor, Malard


                                                  Réactions

                                                  Wendie RENARD (capitaine de Lyon)

                                                  "C'est le néant. On n'a rien fait. Paris mérite leur victoire. On n'a pas gagné un duel en première période. On avait la peur de jouer. Toutes nos contrôles étaient vers l'arrière. On est à chaud, donc on va analyser, mais il y a plein de choses à corriger. Il faut rester calme. Elles ont été costaudes. On n'a pas eu de situations à part sur les corners. La saison est encore longue et on va travailler pour retrouver cette première place."

                                                  Irene PAREDES (capitaine du PSG)
                                                  "Gagner, c'était le but et on l'a fait, donc on est très contentes. C'est incroyable de jouer dans un stade comme celui-là, c'est toujours un peu plus de motivation. Aujourd'hui, on était mieux que d'habitude, on a eu des occasions et on est très contentes. Il faut fêter ça mais on n'a pris que trois points, la compétition continue. À l'intérieur du vestiaire, on savait qu'on pouvait les battre".

                                                  Marie-Antoinette KATOTO (buteuse du PSG)
                                                  "C’est une belle victoire. Je pense sincèrement que c’est l’un de nos meilleurs matches contre l’OL. La première mi-temps était très bonne. En deuxième, on a été un peu dans le dur mais on a tenu le résultat. On va corriger ce qu’il faut. Ça montre qu’on a bien progressé. On a appris de tous nos erreurs et échecs. Sur mon but, je vois la gardienne sortir et je décide de la dribbler. Après, j’ai cru que la balle ne rentrait pas. J’ai vu la défenseure au dernier moment et elle glisse, tant mieux. Donc avec de la réussite aussi ça finit au fond et on a les trois points. C’est parfait.

                                                  Kadidiatou DIANI (attaquante du PSG)
                                                  "On avait à cœur de battre Lyon. Cela faisait longtemps. On a réussi avec beaucoup de détermination. Je suis fière des filles. On voulait les presser assez haut, c'est ce que l'on a fait. Ça a payé. Le championnat est encore long. Il n'est pas fini."

                                                  Sarah BOUHADDI (gardienne de l'OL)
                                                  "C’est une grosse déception. Ce match nous tenait à cœur. On n’a pas été au rendez-vous. On va se remobiliser. On est tristes car on est des compétitrices. Il y a encore beaucoup de matches à jouer. Beaucoup de gens attendaient que l’OL tombe, c’est malheureusement arrivé ce soir. On va rebondir et tout faire pour aller chercher le titre. Le championnat est encore long. Le PSG a fait un bon match également. Est-ce qu'elles sont capables de faire ces performances contre les autres équipes, on va voir. On fera tout pour gagner le match retour.
                                                  Notre préparation n’a pas été du tout perturbée. On est des professionnelles on sait faire la part des choses
                                                  "

                                                  Olivier ECHOUAFNI (entraîneur du PSG)
                                                  "Quand vous regardez les statistiques, la dernière défaite de l'OL en championnat remonte à décembre 2016 avec un but de Marie-Laure Delie. L'OL avait dominé mais Paris avait gagné. Ce soir, Paris a réalisé un grand match, une grande prestation. Il fallait être à 150% dans ce match. On a réussi à marquer en premier. Il fallait que l'on arrive à les faire douter et après on a réussi à tenir le résultat"

                                                  Jean-Luc VASSEUR (entraîneur de Lyon)
                                                  "C'est une grande déception d'avoir loupé ce rendez-vous, de ne pas avoir su se battre, d'aborder ce rendez-vous de la meilleure des façons. Nous n’avons pas été au niveau. On a manqué de justesse technique. On ne s'est pas créé beaucoup d'occasions. C'est une soirée ratée. On n'a pas forcément toutes les explications pour le moment. On va revoir tout ça. Il n'y avait pas de signes avant-coureur, sauf l'entame de match avec plein d'hésitations, de fautes, de manque d'engagement, de distances trop éloignées. Tout le monde va se remettre en question, à travailler pour continuer à reprendre la dynamique de victoires. Nous avons été piqués ce soir."

                                                  Vendredi 20 Novembre 2020
                                                  Sebastien Duret

                                                  https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...OL_a16918.html
                                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • #D1Arkema - En chiffres, comment le PSG a fait vaciller la machine lyonnaise

                                                    Vainqueur de l’Olympique Lyonnais lors du choc de la D1 Arkema et désormais nouveau leader, le Paris Saint-Germain a mis les ingrédients pour faire tomber une équipe intouchable depuis des années. Retour sur cette rencontre en chiffres.


                                                    De par sa rareté, un succès face à l’OL fait toujours parler quand il survient. Mais si les qualificatifs comme « historique » ou « exploit » ressortent depuis vendredi, c’est avant tout grâce à la manière employée par le PSG pour parvenir à infliger une troisième défaite à son adversaire dans l’histoire des confrontations entre les deux équipes en D1. En maitrise durant la majeure partie de la rencontre, les Parisiennes ont paralysé une équipe lyonnaise des mauvais jours.

                                                    Et ce en commençant par les réduire au silence offensivement. Avec quatre tirs pour seulement un cadré, l’OL affiche ses pires statistiques toutes compétitions confondues depuis au moins le début de la saison 2017-2018 (soit 102 rencontres analysées). Même chose pour les xG* lyonnais sur ce match, avec un petit 0,28 (pire total TCC sur la même période) loin des standards des joueuses de Jean-Luc Vasseur en championnat (2,7 xG par match). En proportion de tirs cadrés (25%), seule la demi-finale aller face à Manchester City en avril 2018 fait pire (22% de tirs cadrés).


                                                    Les quatre tirs de l’OL face au PSG (Point = réussi / X = hors cadre ou contré).

                                                    Paris a retenu les leçons du passé


                                                    Pour parvenir à asphyxier l’OL devant dans de telles proportions, les joueuses d’Olivier Echouafni ont su tirer les enseignements des récents affrontements entre les deux équipes. Et ce en gênant avant tout les transmissions lyonnaises : 82% de passes réussies seulement contre 87% en moyenne en D1. Un chiffre similaire à ceux vu lors des derniers PSG-OL en Coupe de France et en championnat (80%).

                                                    Un pressing et une intensité constants qui ont permis au PSG de récupérer un nombre record de ballons dans la moitié de terrain adverse dans un PSG-OL (21). De quoi forcer les Fenottes à reculer légèrement et à se précipiter par instant, ces dernières perdant par conséquent pas moins de 29 ballons dans leur propre moitié de terrain (plus haut total en championnat sur les quatre dernières saisons). Symbole de ces difficultés à contrôler l’entrejeu, la rencontre difficile vécue par Amandine Henry au Parc des Princes.

                                                    D’habitude métronome du jeu rhodanien et essentielle dans les transitions, la milieu a été bousculée dans les duels. En effet, si elle est restée dans ses standards défensivement, elle a fait preuve de plus de difficultés pour ressortir les ballons rapidement et se projeter vers l’avant, avec une faible proportion de duels offensifs (2 sur 7 disputés) et aériens remportés (1 sur 5 disputés) par l’internationale française en plus d’un jeu de passe plus latéral ou en arrière que d’habitude. En prime, sur les quatre ballons qu’elle perd, trois sont dans sa moitié de terrain.

                                                    Tout l’inverse d’une Sara Däbritz à l’opposé dans le milieu parisien, auteure d’un gros travail dans l’ombre et bien souvent au marquage de la Française notamment dans le premier acte : 41% de duels offensifs remportés (7 sur 17 disputés dont 3 dribbles sur 4 réussis) et 75% de duels aériens remportés (3 sur 4 disputés). Sa volonté de remonter le ballon lui en a fait perdre un certain nombre (9) mais toujours à bonne distance de sa cage : seulement deux ont été lâchés dans sa moitié de terrain.



                                                    Rien d’alarmant pour l’OL mais…

                                                    En brisant la mécanique habituelle du milieu de l’OL, Paris a réduit les velléités offensives de celui-ci en rendant son jeu stérile. En atteste le nombre de fois où les Lyonnaises sont parvenues à rentrer dans la surface adversaire (13 fois soit leur plus faible total en championnat depuis deux ans). Et contrairement à ce qui a pu arriver lors des derniers affrontements, Lyon n’a pas réussi à se sauver grâce aux coups de pied arrêtés malgré sept tentatives. La faute notamment à une Christiane Endler solide dans ses sorties et une Wendie Renard bien cadrée par la défense parisienne.

                                                    Comme le montrent les chiffres globaux et la rencontre dans son ensemble, à défaut de pouvoir dominer pleinement le match, le PSG a su le neutraliser pour mieux le maitriser sur la durée, bien aidé par son but inscrit rapidement dans la partie. Un plan similaire à celui tenté récemment par le Bayern pendant le Final 8 de la Ligue des Championnes en août dernier mais avec cette fois plus de maitrise et de réussite au bout.



                                                    Pour l’OL, il n’y a pas de quoi paniquer pour la suite. Mais ce coup de frein est à prendre sérieusement en compte pour des Lyonnaises moins tranchantes par séquence depuis le début de saison, comme ce fut le cas par exemple contre Fleury ou Dijon, et qui ont fini par le payer.

                                                    Des enseignements à tirer des deux côtés qui ne confirment en tout cas qu’une seule chose : le match retour promet d’être palpitant.


                                                    Toutes les statistiques de cet article sont fournies par notre partenaire InStat Football : https://instatsport.com

                                                    *xG : Expected Goals, soit le nombre de buts que l’équipe aurait dû marquer en fonction de la probabilité que ses tirs se transforment en buts (calculée grâce à divers facteurs).

                                                    Dimanche 22 Novembre 2020
                                                    Daniel Marques

                                                    https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...se_a16920.html
                                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X