Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Division 1 Arkema 2020-2021

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #D1Arkema – les chiffres à connaître avant la 21e journée

    Avant le retour du championnat ce week-end, Footofeminin vous livre quelques statistiques et données à connaître autour des rencontres de la prochaine journée.




    Reims – PSG (vendredi 20h45 – Multisport 1) : pluie de buts ou logique implacable ?


    Verra-t-on un match explosif lors de cette 21e journée entre les deux attaques les plus efficaces de D1 Arkema ? Aussi bien du côté des Rémoises (20,2 xG* pour 32 buts inscrits) que des Parisiennes (64,2 xG pour 76 buts marqués), les joueuses voudront sans doute faire parler la poudre.

    D’autant que depuis février, Reims est rentré dans le rythme du top 3 du championnat avec aucun revers lors de ses 5 dernières rencontres en D1 (4 victoires, un nul). Les Stadistes devront toutefois se montrer vigilantes derrière, notamment sur les coups de pied arrêtés (hors penalty).

    Le SDR est en effet la deuxième équipe qui encaisse le plus de buts en proportion sur ces phases de jeu (12 sur 37 – 32,4%) là où le PSG reste encore le seul club à n’avoir pas encaissé le moindre but sur CPA dans la compétition.

    Précision bonus : aucune équipe n’a disputé et remporté plus de duels défensifs que le Stade de Reims en D1 Arkema cette saison (53 remportés sur 99 disputés par match – 54%).


    Bordeaux – OL (vendredi 20h45 – Multisport 2) : un choc décisif

    Si le PSG devra se méfier, l’OL aura lui droit à un duel important en vue du titre avant l’affrontement final avec les Parisiennes à la fin du mois. Face aux Bordelaises, les coups de pied arrêtés pourraient également jouer leur rôle pour faire sauter le verrou adverse.

    Lyon reste en effet la deuxième équipe qui inscrit le plus de buts en proportion sur ces phases de jeu (24 sur 69 – 34,8%) alors que le FCGB est le second club qui encaisse le moins de buts sur CPA en D1 (2 sur 18 – 11,1%). Les Lyonnaises devront en prime surveiller de près Khadija Shaw devant.

    La meilleure buteuse du championnat reste aussi celle qui crée le plus d’occasion (1,83 par match) et se montre la plus dangereuse devant (0,90 xG par match) cette saison en D1, en plus d’être celle qui tire et cadre le plus (4,1 tirs par match pour 2,3 cadrés) au sein de l’élite après Catarina Macario. L’internationale américaine, qui s’est installée dans le rythme des meilleures depuis son arrivée, sera aussi à surveiller sur ce match.

    Précision bonus : aucune joueuse n’a tenté et réussi plus de dribble que Delphine Cascarino cette saison en D1 Arkema (8 par match pour 5,4 réussis – 64%).


    Le Havre – Paris FC (vendredi 20h45 – Foot +) : la dernière chance havraise

    L’affrontement entre le HAC et le Paris FC revêt lui aussi une importance particulière pour l’un des deux clubs. C’est en effet la dernière occasion pour les hôtes de se rapprocher de la 11e place au classement et éviter de finir bons derniers du championnat.

    Mais la tâche s’annonce difficile face à une équipe parisienne solide sur la phase retour (6 victoires et un nul en 9 rencontres) et qui semble intouchable quand elle se déplace ces derniers mois. Le PFC reste en effet sur 5 succès consécutifs à l’extérieur en D1 Arkema, du jamais vu depuis décembre 2013-juin 2014 pour le club parisien (6 victoires consécutives à l’époque hors de leur base).

    Le Havre devra sûrement en prime faire sans Constance Picaud dans sa cage alors qu’après avoir affronté l’OL et le PSG lors des deux derniers matchs, il aura face à lui l’équipe présentant le troisième meilleur tir ratio** de la D1 Arkema (64,1%). Les Havraises sont prévenues.

    Précision bonus : les matchs du Paris FC sont ceux ayant vu le plus de penalties être sifflés cette saison dans l’élite : 14 en 20 rencontres, dont 7 en faveur des Parisiennes (4 marqués) et 7 en leur défaveur (6 encaissés).


    Dijon – Guingamp (vendredi 20h45 – Multisport 3) : briser la série

    En forme en 2021, avec seulement deux revers face aux cadors parisiens et lyonnais, l’EAG compte bien en profiter pour vaincre sa malédiction. En 4 duels face à Dijon au sein de l’élite, jamais les Guingampaises ne sont parvenues à l’emporter (1 défaite, 3 nuls), les deux équipes parvenant en prime toujours à trouver le chemin des filets.

    Mais comme face à Reims, les visiteuses pourront compter sur Solène Durand dans leur cage pour faire la différence : l’internationale française reste sur 6 clean sheet en 2021, se retrouvant seulement devancée par la parisienne Christiane Endler sur la même période. Le DFCO peut cependant garder espoir. Jamais les Dijonnaises n’ont enchaîné trois revers consécutifs à domicile en D1 depuis leur promotion dans l’élite en 2018.

    Précision bonus : aucune joueuse n’a subi plus de fautes que la dijonnaise Léa Khelifi cette saison en D1 Arkema (2,8 par match).


    Montpellier – Soyaux (vendredi 20h45 – Multisport 4) : à qui la faute ?

    Du côté de l’Hérault ce vendredi, l’ASJ voudra enchaîner après avoir renouer avec le succès. Incapables de remporter deux rencontres de suite dans l’élite depuis décembre 2019-janvier 2020 (vs Marseille et Dijon), les visiteuses auront toutefois fort à faire.

    Les affrontements entre le MHSC et l’ASJ ne penchent en effet pas en leur faveur : Soyaux n’a remporté aucun des 24 derniers duels entre les deux clubs, la dernière défaite montpelliéraine en D1 face à lui remontant à mai 2006 (victoire 3-1). Hors de leurs bases, il faut même remonter à janvier 2004 (victoire 3-1).

    Reste que Montpellier traverse une année 2021 tout aussi délicate que celle de son adversaire : seulement deux victoires en 9 rencontres dans l’élite, les deux face aux relégables. Sachant que la nervosité risque aussi de jouer un rôle déterminant entre les deux équipes les plus fautives de D1 cette saison (13 fautes par match pour le MHSC, 14,3 pour l’ASJ), ces dernières étant logiquement les plus sanctionnées également (2,5 cartons jaunes par match côté Montpellier, 2,1 côté Soyaux).


    Fleury – Issy (vendredi 20h45 – Multisport 5) : duel d’inefficacité

    Dans ce dernier affrontement de la J21, qui parviendra enfin à repartir de l’avant ? Le FCF 91 et le GPSO 92 comptent en effet chacun une seule victoire en 9 rencontres en 2021 dans l’élite. Les Floricumoises restent même sur 5 revers consécutifs, soit leur plus longue série depuis leurs débuts en D1 en 2017 (7 défaites consécutifs en septembre-octobre 2017).

    Seconde équipe la plus inefficace du championnat offensivement (19,7 xG pour 15 buts marqués), Fleury aura toutefois face à lui le club le plus inefficace défensivement du championnat (50,9 xG pour 72 buts concédés). Issy souffre en prime devant depuis son changement d’entraîneur : les Isséennes n’ont plus trouvé le chemin des filets depuis 6 matchs, soit la plus longue disette de leur histoire en D1 Arkema.

    Précision bonus : Célia Barclais (GPSO 92) est la joueuse ayant effectué le plus d’interceptions cette saison dans l’élite (11 par match) alors que sa coéquipière Sarah Boudaoud reste celle qui a tenté le plus de tacles (7 par match pour 4 réussis).


    Les statistiques brutes des rencontres sont fournies par notre partenaire InStat Football : https://instatsport.com

    *xG : Expected Goals, soit le nombre de buts que l’équipe aurait dû marquer en fonction de la probabilité que ses tirs se transforment en buts (calculée grâce à divers facteurs).

    **Tir ratio : nombre de tirs effectués / (nombre de tirs effectués + nombre de tirs subis) x 100. Si le résultat est supérieur à 50%, l’équipe tire plus que son opposant et inversement si le résultat est inférieur à 50%.

    Vendredi 21 Mai 2021
    Sebastien Duret

    https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...ee_a17252.html
    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • #D1Arkema - LIVE J21 - Statu quo entre le PSG et l'OL, Le Havre surprend le PFC et se rapproche d'Issy

      Le choc OL - PSG dans une semaine garde tout son intérêt puisque l'OL a réussi l'essentiel à Bordeaux, pendant que le PSG a géré son succès à Reims. En bas de tableau, Soyaux malgré sa défaite devant Montpellier, est assuré de sa 10e place alors que Le Havre peut encore dépasser Issy, après sa victoire sur le Paris FC.


      REIMS - PSG : 0-4 (0-3)

      Reims (Stade Auguste Delaune)
      Arbitres : Maïka Vanderstichel assistée de Jennifer Barrocas et Mélissa Rossignol

      0-1 Signe BRUUN 19' (Baltimore joue en appui avec Nadim qui lance sa partenaire dans le couloir gauche, puis centre pour Bruun au premier poteau qui coupe de la tête)
      0-2 Sandy BALTIMORE 42' (Morroni joue en appui avec Bachmann qui lui remet dans la course à gauche, avant de centrer pour trouver Baltimore au point de penalty qui reprend puisssamment du gauche)
      0-3 Signe BRUUN 44' (Corner côté droit tiré par Däbritz qui trouve la tête de Nadim au premier poteau. Tullis-Joyce repousse au second poteau où Bruun se jette devant Philippe et marque du droit)
      0-4 Perle MORRONI 90+4' s.p. (Doucouré accroche Diani à l'entrée de la surface. Penalty frappé du gauche par Morroni sur la gauche de Tullis-Joyce prise à contre-pied)

      Avertissement : Däbritz 77'

      Reims
      Tullis-Joyce (c) ; Doucouré, Mayi Kith, Deslandes, Philippe ; Rapp, Corboz (David 75'), Ouchène ; Herrera (Romanenko 72'), Gomes (Joly 79'), Bussy
      Banc : Dupupet (G), Awona, David, Kerner, Romanenko, van der Linden, Joly
      PSG
      Endler ; Lawrence, Paredes (c), Dudek, Morroni ; Geyoro (Fazer 79'), Däbritz ; Bachmann (Diani 75'), Nadim (Huitema 69'), Baltimore ; Bruun
      Banc : Voll (G), Cook, Diani, Fazer, Huitema, Le Guilly, Hurtré


      BORDEAUX - LYON : 0-1 (0-1)
      Libourne (Stade Jean-Antoine Moueix)
      Arbitres : Alexandra Collin assistée de Stéphanie Di Benedetto et Solenne Bartnik

      0-1 Eugénie LE SOMMER 9' (Macário côté gauche joue avec Majri dans l'axe qui remet aussitôt pour Le Sommer plein axe dans la surface. Elle ajuste la gardienne du pied droit au point de penalty)

      Avertissements : Cascarino 48' ; Marozsán 53', Kumagai 88'

      Bordeaux
      Moorhouse ; Lardez, Gilles (c), Cascarino, Chatelin ; Karchouni (Gudmundsdóttir 84'), Périsset, Jaurena, Lavogez (Dufour 72') ; Shaw, Snoeijs (Garbino 65')
      Banc : Bruneau (G), Gudmundsdóttir, Bilbault, Cardia, Garbino, Palis, Dufour
      Lyon
      Bouhaddi ; Carpenter, Buchanan, Renard (c), Karchaoui ; Marozsán (Kumagai 65'), Henry, Majri ; Cascarino, Macário (Malard 81'), Le Sommer (Parris 55')
      Banc : Gallardo (G), Bacha, Kumagai, Parris, Sombath, Cayman, Malard


      DIJON - GUINGAMP : 2-1 (2-1)
      Dijon (Stade des Poussots)
      Arbitres : Victoria Beyer assistée de Clothilde Brassart et Bérengère Jourdain

      1-0 Léa KHELIFI 6' (Gordon récupère le ballon à 30m, contrée par Mansuy et Khelifi filet au but et entre dans la surface. Elle déclenche de 14 m une frappe du gauche sur la gauche de la gardienne)
      2-0 Léa KHELIFI 11' (Gordon sur le côté gauche prend le dessus sur Renard et s'avance jusqu'aux 5,5m pour servir en retrait dans l'axe, Khelifi qui n'a plus qu'à ouvrir son pied droit à 4 m)
      2- Sarah CAMBOT 16' (Lahmari sert Fleury sur le côté gauche qui déborde pour centrer en retrait sur Cambot au second poteau qui se jette pour conclure du droit à 3 m)

      Avertissements : Lavaud 48', Nakkach 88', Stephen 90', Oparanozie 90+6' ; Brock 43', Yango 75'

      Dijon
      Chavas ; Goetsch, Cuynet (c), Carage, Daughetee ; Nakkach, Declercq ; Lavaud (Barbance 80'), Khelifi (Barrier 89'), Gordon (Stephen 80') ; Oparanozie
      Banc : Prieur (G), Fercocq, Barbance, Stephen, Barrier, Bonet, Amani
      Guingamp
      Durand (c) ; Mansuy, Renard, Brock (Traoré 89'), Jézéquel ; Ngock Yango (Diaby 83'), Le Mouël (Peniguel 72') ; Robert, Lahmari, Fleury ; Cambot
      Banc : Imlak (G), Sotier, Diaby, Traoré, Peniguel, Coquil, Martin


      LE HAVRE - PARIS FC : 1-0 (1-0)
      Le Havre (Stade Océane)
      Arbitre : Emeline Rochebilière assistée de Marina Barbotin et Camille Daas

      1-0 Francisca LARA 34' (Servie en profondeur par Clark dans l'axe dans le dos de Soyer, Lara résiste à Laplacette, puis à 8 m du but, elle conclut du gauche face à Nnadozie)

      Avertissements : Louis 31', Kristjansdóttir 56', Legrout 90+3'

      Le Havre
      Arsenyeva ; Sahraoui, Maoulida, Kristjánsdóttir (c), Davis ; Louis, Clark, (Sangaré 69') Tyryshkina (Koui 66'), Lara ; Pekel (Legrout 85'), Thorvaldsdóttir
      Banc : Martin (G), Tresfield, Legrout, Koui, Thornton, Policarpo, Sangaré
      Paris FC
      Nnadozie ; Laplacette, Soyer, Greboval, Aigbogun ; Vaysse, Corboz (Butel 64') ; Matéo, Thiney (c), Sow (Catala 85') ; Sällström (Jean-François 62')
      Banc : Pecharman (G), Ould Hocine, Butel, Jean-François, Claire, Catala, Savin


      MONTPELLIER - SOYAUX : 2-1 (0-0)
      Montpellier (Stade Bernard Gasset 7 - Terrain Mama Ouattara)
      Arbitres : Savina Elbour assistée de Jennifer Maubacq et Valérie Todeschini

      1-0 Elisa DE ALMEIDA 52' (Centre de Mondésir depuis le couloir droit repris de la cuisse droite par De Almeida plein axe à 5 m)
      2-0 Elisa DE ALMEIDA 55' (De Almeida complètement excentré à droite à 30 m du but, déclenche un centre qui va retomber dans la lucarne opposée de Munich, qui touche le ballon mais ne peut pas le sortir du cadre)
      2-1 Laura BOURGOUIN 63' (Lancée dans la profondeur par Gadea, Bourgouin sans contrôle plein axe à 20 m déclenche un ballon piqué du droit sur Schmitz)

      Avertissements : Le Bihan 82', Puntigam 88', De Almeida 90+2' ; Avant 62', Akaba 78', Roux 84'

      Montpellier
      Schmitz ; Torrent (c), Dekker, Lakrar, Belloumou ; De Almeida, Landeka (Blanc 90+2'), Puntigam ; Mondésir (Le Bihan 81'), Fowler, Engman (Weerden 59')
      Banc : Perrault (G), Weerden, Pankratz, Skorvankova, Nicoli, Le Bihan, Blanc
      Soyaux
      Munich ; Avant, Gadea, Tamires, Perea ; Couturier (Akaba 64'), Tandia (c), Grégoire, Cazeau (Stapelfeldt 82'), Dumont (Roux 78') ; Bourgouin
      Banc : Bottega (G), Collin, Donnary, Stapelfeldt, Boudaud, Roux, Akaba


      FLEURY - ISSY : 3-1 (1-0)
      Fleury-Mérogis (Stade Auguste Gentelet - Terrain Walter Felder)
      Arbitres : Gabrielle Guillot assistée de Amira Locutura et Méline Laurant

      1-0 Léa LE GARREC 14' (Coup franc à 25 m de Grabowska qui trouve sur le côté droit de la surface la tête de Piga qui envoie le ballon sous la barre mais la gardienne dévie sur sa barre. Le Garrec a suivi et à la retombée du ballon, elle conclut de la tête à bout portant)
      1-1 Batcheba LOUIS 50' (Rabanne sur la droite délivre un centre que Louis vient couper de la tête à 3 m au second poteau)
      2-1 Dominika GRABOSWKA 75' (Centre depuis la gauche de Dafeur repris par Diaz. La gardienne repousse et Grabowska reprend à 5 m)
      3-1 Julie PIGA 86' (Sur un bon travail à gauche de Grabowska, elle centre ensuite pour Piga, esseulée au second poteau qui reprend en demi-volée de l'intérieur du droit à 3 m du but)

      Avertissements : Haupais 37' ; Carvalho 25', Rabanne 68', Pereira 79'

      Fleury
      Heil ; Fernandes, Haupais, Piga, Sandvej (Samin 73') ; Sønstevold, Dafeur, Bigot (Eninger 40'), Le Garrec (c) (Diaz 65'), Grabowska ; De Jongh.
      Banc : Mainguy (G), Eninger, Diaz, Karlsen, Chapelle, Chatelain, Samin
      Issy
      Philippe (c) ; Barclais, Mills (Butel 76', Pantuso 90+1'), Carvalho, Pinot (Zemzem 75') ; Kaabachi, Pereira ; Teinturier, Rabanne, Borgella ; Louis
      Banc : Froger (G), Pantuso, Zemzem, Creus, Abrin, Butel, Thomas



      Vendredi 21 Mai 2021
      Sebastien Duret

      https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...sy_a17253.html
      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • Trophées UNFP - Le palmarès complet

        Les trois lauréates des trophées UNFP sont désormais connus et consacrent trois joueuses du PSG.



        Après une édition 2020, l'édition 2021 a révélé son palmarès mais sans l'organisation de cérémonie de remise. Actuel leader du championnat, le PSG voit trois joueuses raflées les trophées. Quant à l'équipe-type, fruit des votes des joueuses du championnat, elle est composée uniquement de joueuses du PSG et de l'OL.


        Meilleure gardienne : Christiane Endler (PSG)



        Étaient nommées :
        - Sarah Bouhaddi (OL)
        - Christiane Endler (PSG)
        - Phallon Tullis-Joyce (Stade de Reims)
        - Constance Picaud (Le Havre AC)
        - Anna Moorhouse (MHSC)


        Meilleure espoire : Sandy Baltimore (PSG)



        Étaient nommées :
        - Sandy Baltimore (PSG)
        - Melvine Malard (OL)
        - Kessya Bussy (Stade de Reims)
        - Ellie Carpenter (OL)
        - Julie Dufour (Girondins de Bordeaux)


        Meilleure joueuse : Kadidiatou Diani (PSG)



        Étaient nommées :
        - Kadidiatou Diani (PSG)
        - Khadija Shaw (Girondins de Bordeaux)
        - Marie-Antoinette Katoto (PSG)
        - Delphine Cascarino (OL)
        - Grace Geyoro (PSG)


        L'équipe-type



        Lundi 24 Mai 2021
        Sebastien Duret

        https://www.footofeminin.fr/Trophees...et_a17254.html
        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • #D1Arkema - Frédéric BIANCALANI prolonge de deux ans

          A la tête de l'équipe féminine depuis 2018, Frédéric Biancalani a été conforté de deux saisons de plus à son poste.


          Photo EAG



          L'ancien nancéien Frédéric Biancalani, qui était en contrat jusqu'en juin 2022 a été prolongé de deux saisons supplémentaires au sein du club breton. Une annonce faite mardi dernier par le Président Frédéric Legrand.

          L'entraîneur qui veut continuer à professionnaliser le club : "On est sur la bonne voie mais il ne faut pas s’endormir pour être encore plus pro ces prochaines années. C’est le sens de ma démarche et celle du club, c’est ce qui m’a motivé pour poursuivre l’aventure à Guingamp." Ce dernier devra s'appuyer sur la formation alors que le Président a fait part que le budget de la section féminine de l’EAG allait être revu à la baisse "comme pour la plupart des clubs de notre rang", a-t-il ajouté.

          Lundi 24 Mai 2021
          Sebastien Duret

          https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...ns_a17256.html
          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • #D1Arkema - Sandrine SOUBEYRAND prolonge trois ans au PFC

            Assuré de la quatrième place du championnat, le Paris FC a annoncé que son entraîneure Sandrine Soubeyrand prolongeait son contrat jusqu'en juin 2024.


            Sandrine Soubeyrand avec le Président Pierre Ferracci (photo PFC)



            Arrivée fin 2018, l’ancienne joueuse du FCF Juvisy s’inscrit donc dans la durée avec le Paris FC avec cette prolongation pour trois saisons supplémentaires. Âgée de 47 ans, Sandrine Soubeyrand a remodelé le collectif. Après deux saisons ponctuées d’une cinquième place en D1 Arkema, mais également d’une demi-finale de Coupe de France lors de l’exercice 2018-2019, Sandrine Soubeyrand a vu son équipe assurer une quatrième place. Le Président du PFC, Pierre Ferracci, a déclaré : « Sandrine Soubeyrand réalise, depuis 2 saisons et demi maintenant, un travail remarquable. Il est d’ailleurs apprécié des joueuses mais également du club en général. Cette prolongation est en harmonie avec le projet de l’équipe féminine. Nous avons l’ambition d’aller chercher cette troisième place qualificative pour la Ligue des Champions. Je pense que cette saison, avec un peu plus de chance, nous aurions pu talonner Bordeaux pour essayer d’accrocher la troisième place. Avec cette prolongation nous montrons que nous voulons aller de l’avant avec l’équipe féminine et inscrire ce projet dans la durée ».

            Lundi 24 Mai 2021
            Sebastien Duret

            https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...FC_a17255.html
            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire



            • Tous les buts de la 21ème journée
              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • #D1Arkema - Les statistiques de la 21e journée

                Chaque semaine, Footoféminin vous propose de revenir sur la dernière journée de championnat en ressortant une statistique ou prestation forte par match.


                Reims 0-4 PSG : solide copie pour Morroni


                Le leader du championnat a continué sans encombre sa route sur le terrain de Reims vendredi. Nettement dominateur devant (25 tirs dont 15 cadrés pour 6 xG*), le PSG n’a fait qu’une bouchée d’une équipe rémoise pourtant en forme en 2021 et qui n’avait concédé aucun revers sur ses 5 dernières rencontres. Pour y parvenir, le club parisien a pu compter sur le duo Sandy Baltimore et Signe Bruun devant en plus d’une Perle Morroni en grande forme.

                La défenseure est restée extrêmement solide dans son couloir, remportant 6 de ses 7 duels défensifs ainsi que ses 4 tacles en plus d’intercepter 3 ballons et d’en récupérer 6 dans les pieds adverses (dont 4 dans la moitié de terrain adverse). Une belle performance parachevée avec une passe décisive ainsi que son premier but sous les couleurs parisiennes depuis mars 2017 (contre Soyaux).


                Le but, la passe décisive ainsi que les 6 récupérations (en cyan) de Perle Morroni face à Reims.


                Bordeaux 0-1 OL : une victoire au forceps


                Grâce à un nouveau succès, Lyon reste de son côté au contact du PSG avant le match décisif entre les deux équipes dimanche prochain. Un seul but de Le Sommer aura permis de concrétiser la domination lyonnaise devant (4 occasions pour 14 tirs dont 5 cadrés, 1,55 xG) face à des Bordelaises bien moins mordantes qu’à l’accoutumé (2 occasions, 4 tirs dont 1 cadré, 0,19 xG).

                Le duel Shaw-Macario n’aura lui pas eu lieu, la Bordelaise ne parvenant même pas à placer le moindre tir sur la rencontre. En prime et à l’image de son but, l’OL a nettement moins cherché les duels et les dribbles en un contre un devant pour faire la différence : avec 48 duels offensifs disputés, c’est le plus faible total de Lyon sur un match de D1 depuis septembre 2018 (42 contre le PFC). Peut-être les premiers signes de la patte Bompastor sur cette équipe. Par ailleurs, ce FCGB-OL est désormais le match ayant vu le plus de passes être effectuées par les deux équipes cette saison dans la compétition (1178, 88% réussies).


                Les 48 duels offensifs disputés par l’OL face au FCGB (en bleu ceux remportés, en rouge ceux perdus).


                Le Havre 1-0 Paris FC : le mur Arsenieva


                Le PFC a lui vu dans le même temps sa belle série prendre fin. Après avoir remporté ses 5 dernières rencontres à l’extérieur, l’équipe parisienne est en effet tombée sur une Olesya Arsenieva des grands soirs. Pour la première titularisation en D1 Arkema de sa carrière, cette dernière a stoppé les 16 tirs cadrés par ses adversaires durant la rencontre (sur 26 en tout).

                En plus d’être le troisième plus haut total de tirs cadrés pour un club sur un match cette saison dans l’élite (avec l’OL et le PSG face à Issy qui avaient trouvé le cadre 18 et 24 fois), jamais une portière n’avait effectué autant d’arrêts sur une rencontre en D1 depuis au moins septembre 2018. Une performance XXL qui permet au HAC de garder encore l’espoir d’accrocher la 11e place lors de la dernière journée.


                Les 26 tirs du Paris FC face au Havre, dont les 16 stoppés par Olesya Arsenieva (Point = cadré / X = non-cadré ou contré). 


                Montpellier 2-1 Soyaux : une réputation tenue


                Dans l’un des deux duels de cette 21e journée pour les places d’honneur, la balance aurait pu pencher d’un côté comme de l’autre jusqu’au bout. Devant au retour des vestiaires, les Montpelliéraines ont réussi à tenir leur avantage malgré la poussé Sojaldicienne en seconde pour revenir, les deux équipes se montrant aussi dangereuses l’une que l’autre devant (12 tirs dont 6 cadrés pour le MHSC, 10 frappes dont 5 cadrés pour l’ASJ).

                Montpellier et Soyaux ont toutefois aussi tenu leur rang dans un domaine moins brillant : celui de la discipline. Clubs les plus fautifs et les plus sanctionnés cette saison en D1 Arkema, ces derniers ont poussé Savina Elbour à sortir un carton jaune toutes les 3,3 fautes en moyenne (3e plus haut ratio de la saison après MHSC-EAG et PFC-OL). 20 fautes en tout et 3 cartons jaunes pour chaque équipe qui viennent gonfler encore un peu plus leurs moyennes dans ce domaine.


                Les 20 fautes sifflées lors du duel entre Montpellier (en jaune) et Soyaux (en bleu).


                Dijon 2-1 Guingamp : Khelifi mène la danse


                Après deux défaites consécutives, le DFCO est lui parvenu à repartir de l’avant sur son terrain. Dans un match très serré et animé avec plusieurs occasions de part et d’autre (19 tirs dont 10 cadrés et 2,1 xG pour Dijon, 12 tirs dont 5 cadrés et 2,3 xG pour Guingamp), Yannick Chandioux a pu de nouveau compter sur Léa Khelifi dans son rôle de meneuse pour faire la différence.

                Auteure des deux buts de son équipe sur ses quatre frappes tentées (dont 3 cadrées, 1,02 xG), la Dijonnaise s’est aussi montrée propre dans ses transmissions (78% de passes réussies) et dans ses duels (60% remportés) en plus de réussir 4 récupérations ainsi que ses 3 dribbles tentés. Elle a même confirmé son statut de joueuse qui provoque le plus de fautes adverses cette saison en D1 Arkema avec 5 fautes subies sur la rencontre (plus haut total de la J21).


                Les 4 frappes de Léa Khelifi (rouge = cadré, triangle = but), ses 4 récupérations (en cyan) ainsi que les 5 fautes subies (en bleu).


                Fleury 3-1 Issy : différence d’efficacité


                Enfin dans le dernier affrontement de cette 21e journée, Issy a longtemps cru pouvoir éviter un 17e revers cette saison dans l’élite. Mais il s’est effondré dans le dernier quart d’heure face au FCF 91, les deux clubs livrant l’une de leurs meilleures performances offensives de la saison en championnat. Et ce même si le GPSO 92 ne marquait plus depuis six matchs en D1 et que Fleury était au coup d’envoi la deuxième équipe la moins efficace de l’élite offensivement.

                Avec 7 occasions pour 13 frappes (meilleurs totaux de la saison à l’extérieur) dont 5 cadrés pour un xG de 1,81 (2e plus haut de la saison pour Issy), les promues ont eu de quoi faire la différence. Mais l’efficacité leur a fait cruellement défaut à l’image de l’occasion manquée par Teinturier seule face à la cage vide. Tout l’inverse des Floriacumoises plus précises que d’habitude : 5 occasions pour 10 tirs dont 7 cadrés (70% de tirs cadrés, 2e meilleur total de la saison pour le FCF 91) pour un xG de 2,78 (2e meilleur de la saison après HAC-FCF 91).


                Les 10 tirs de Fleury ainsi que les 13 frappes d’Issy lors de ce match (Point = cadré / X = non-cadré ou contré).


                Les statistiques brutes des rencontres sont fournies par notre partenaire InStat Football : https://instatsport.com

                *xG : Expected Goals, soit le nombre de buts que l’équipe aurait dû marquer en fonction de la probabilité que ses tirs se transforment en buts (calculée grâce à divers facteurs).



                Mercredi 26 Mai 2021
                Sebastien Duret

                https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...ee_a17260.html
                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • #D1Arkema - Christophe FOREST nouvel entraîneur pour le DFCO

                  Après l'annonce du départ de Yannick Chandioux vers Montpellier, le club dijonnais a trouvé son successeur. C'est l'entraîneur du Stade Brestois ces dernières saisons qui arrive en Côte d'Or.




                  Le DFCO a officialisé ce vendredi 28 mai la nomination de Christophe Forest au poste d’entraîneur de l’équipe féminine évoluant en Division 1 Arkema. Le nouvel entraîneur de l’équipe féminine du DFCO a paraphé un contrat d’un an, assorti d’une année supplémentaire en option.

                  Ancien défenseur du Cercle Dijon Football (1989-1991) et natif du Creusot (Saône-et-Loire), Christophe Forest (52 ans) va retrouver une région qu'il connaît bien. Joueur à Montceau, au Touquet, à Bourges, Angoulême puis au Stade Brestois, il a été ensuite entraîneur tout d’abord en tant qu’adjoint en Ligue 2, puis en Ligue 1 au Stade Brestois (2006-2012). Après un passage à Angoulême (2012-2016), il a pris les commandes de l’équipe féminine du Stade Brestois (Division 2) de 2017 à aujourd’hui.

                  Olivier Delcourt, Président du DFCO, a recherché un profil proche de celui de Yannick Chandioux : « Le nouveau coach devait être dans la même fibre que Yannick. Coïncidence, le choix s’est porté sur un autre Bourguignon ! Christophe possède une bonne réputation dans le football féminin et affiche des valeurs qui collent à celles du DFCO. Il adhère totalement au projet, avec l’objectif principal d’obtenir un nouveau maintien en D1 Arkema » précise le communiqué du club

                  Christophe Forest est prêt à relever le défi à un niveau qu'il va découvrir : « Retrouver ma Bourgogne natale et mon ancien club, c’est un immense plaisir. Je reviens surtout dans un club qui s’est très bien structuré. Prendre en charge une équipe de D1 féminine, c’est un nouveau défi pour moi. C’est un super projet. À moi de rendre la monnaie au Président et au club. Je rentre dans la cour des grands et je souhaite poursuivre du mieux possible le travail très bien entrepris depuis quatre ans par Yannick Chandioux. »

                  Christophe Forest travaillera avec le même staff déjà en place au DFCO : Pierre-Alain Picard et Pierre-Henry Coulon (entraîneurs adjoints) et Allex Humbertclaude (préparateur physique).

                  Samedi 29 Mai 2021
                  Sebastien Duret

                  https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...CO_a17262.html
                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • #D1Arkema - FLEURY : Fabrice ABRIEL succèdera à David FANZEL

                    Le FC Fleury 91 a annoncé officiellement la nomination de Fabrice Abriel pour prendre l'équipe de D1 féminine la saison prochaine.


                    photo FC Flury



                    Adjoint de David Fanzel depuis novembre dernier, Fabrice Abriel qui dirigeait depuis son arrivée les séances d'entraînement prendra ses fonctions à l'issue de cette saison.

                    L'ancien joueur professionnel formé au PSG passé ensuite par le Servette de Genève, Amiens, Guingamp, Marseille, Lorient, Nice et Valenciennes compte 247 matchs en L1 et 172 matchs en L2.

                    Après avoir officié en tant qu'entraîneur-adjoint à l'AS Poissy et à Fleury avec la D1F depuis novembre 2020, il sera à 41 ans pour la première fois à la tête dans un championnat national, sa seule expérience était au niveau régional avec le FC Gobelins (R1).

                    David Fanzel, toujours en contrat avec le club, restera dans l'organigramme mais en tant que Directeur Technique.

                    Samedi 29 Mai 2021
                    Sebastien Duret

                    https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...EL_a17264.html
                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • #D1Arkema - La dernière journée à huis clos pour tout le monde

                      Si la 21e journée programmée à 20h45 n'avait pas permis l'accueil du public à cause du couvre-feu, la 22e journée jouée en partie samedi après-midi était une opportunité. Mais la FFF en a décidé autrement.


                      Les supporters lyonnais lors du déplacement à Reims en début de saison (photo Damien LG/OL)



                      Les supporters lyonnais et parisiens savaient, avec de forts regrets, depuis l'annonce de la programmation des 21e et 22e journées, ainsi que du match en retard qu'ils ne pourraient pas aller soutenir leurs équipes en tribunes une dernière fois avant la fin de la saison.

                      Il en sera finalement aussi de même pour les quatre derniers matchs prévus samedi 5 juin à 14h30. Paris FC - Montpellier, Guingamp - Bordeaux, Soyaux - Le Havre ou encore Issy - Reims étaient au programme à un horaire accessible au public. Les quotas parus en décret le 19 mai dernier ouvraient la perspective d'occuper 35% de la capacité des places assises dans la limite de 1 000 spectateurs.

                      Mais la FFF a annoncé que la dernière journée se déroulait à huis clos pour tout le monde précisant dans sa communication aux clubs : "La diversité des situations locales mettrait de facto les clubs qui reçoivent et ceux qui se déplacent dans une situation inéquitable au regard de la présence du public dans les stades".

                      Une inéquité qui aura de toute façon existée puisque les clubs ont pu accueillir du public lors des six premières journées. Si Dijon et Montpellier auront toujours évolué à huis clos, décision prise par les clubs, 30 matchs auront eu l'opportunité d'accueillir du public avec un cumul de 13 305 spectateurs soit une moyenne de 444 par match. Le record de la saison sera finalement le match Reims - OL (1 500 spectateurs).

                      Samedi 29 Mai 2021
                      Sebastien Duret

                      https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...de_a17265.html
                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • #D1Arkema - Stéphanie FRAPPART désignée pour OL - PSG, son 36e match en D1F

                        Neuf ans après son dernier match comme arbitre en D1, Stéphanie Frappart retrouvera une pelouse du championnat à l'occasion du choc entre l'OL et le PSG. Dimanche, elle dirigera seulement son 36e match en D1 féminine.


                        (photo FFF.fr)



                        La décision prise par la DTA de désigner Stéphanie Frappart sera l'occasion pour la meilleure représentante de l'arbitrage féminin français de préparer l'Euro où elle a été désignée comme arbitre réserviste et quatrième arbitre, devenant la première femme à être sélectionnée dans le panel des arbitres d’une compétition internationale masculine. Elle enchaînera ensuite par les tournois olympiques masculin et féminin au Japon.

                        Si Stéphanie Frappart continue à officier occasionnellement sur des matchs internationaux féminins que ce soient de sélections (Barrage qualificatif pour l'Euro Russie - Portugal le 13 avril 2021) ou de clubs avec la Ligue des Champions (Atlético Madrid - Chelsea le 10 mars 2021), elle n'avait plus dirigé de match officiel dans une compétition féminine française depuis le 3 juin 2012 et la rencontre Guingamp - Soyaux.

                        La dernière fois, où elle avait dirigé les deux clubs adversaires ce dimanche, c'était lors d'un match du PSG le 15 décembre 2010 face à Juvisy (0-0) et quelques mois plus tôt l'OL face à Montpellier (2 mai 2010, 5-0).

                        Elle sera assistée dimanche soir au Groupama Stadium de Manuela Nicolosi, également retenue pour les JO, et d'Elodie Coppola. La 4e arbitre désignée est Maïka Vanderstichel, qui avait dirigé le match aller au centre.


                        Ses matchs en D1 féminine par saison

                        2011-2012 : 1
                        2010-2011 : 4
                        2009-2010 : 4
                        2008-2009 : 1
                        2007-2008 : 1
                        2006-2007 : 9
                        2005-2006 : 7
                        2004-2005 : 4
                        2003-2004 : 4

                        Premier match en D1F : 19/10/2003 Hénin-Beaumont - La Roche

                        Samedi 29 Mai 2021
                        Sebastien Duret

                        https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...1F_a17266.html
                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • #D1Arkema - OL- PSG, un titre en jeu

                          Prévu initialement le 13 mars dans le cadre de la 16e journée, le match retour entre l'OL et le PSG se tient ce dimanche 30 mai. Une rencontre toujours décisive pour le titre à une journée de la fin.


                          A l'aller, le PSG s'était imposé 1-0 grâce à un but de Katoto (photo OL)



                          Il y a deux mois et demi, l'écart de points entre les deux équipes était le même mais en dehors de cela, beaucoup de choses ont changé.

                          Le 18 avril dernier, le PSG est allé décrocher une victoire sur la pelouse du Groupama Stadium, s'offrant alors une qualification en demi-finale face au FC Barcelone. Ce jour-là, le PSG initialement à l'origine du report pour cause de cas de COVID-19 avait récupéré tout son effectif pendant que l'OL sortait tout juste d'une période compliquée avec un cluster au sein de l'effectif et du staff.

                          Pas prêtes physiquement, les Lyonnaises manquaient de peu la qualification sans un arrêt décisif de la gardienne parisienne Endler face à Malard. Une élimination prématurée pour l'OL qui va coûter quelques jours plus tard la place de Jean-Luc Vasseur. C'est désormais Sonia Bompastor qui a repris le flambeau pour tenter de donner à l'OL le seul titre encore possible cette saison. Avec l'annulation du Trophée des Champions et de la Coupe de France, seul le championnat pourra éviter une saison sans trophée.

                          Vers de probables absences de Katoto et Formiga

                          Le PSG a su garder son avantage au classement, mais a été stoppé en Ligue des Champions par le futur vainqueur. Une rencontre où Formiga s'est blessée et se remet péniblement. Si Diani, blessée dans lors des demi-finales est de retour, c'est par contre Katoto qui reste aussi incertaine.

                          Il y a enfin l'approche de l'intersaison et ses transferts. Au PSG, les départs s'annoncent nombreux et plusieurs joueuses sont annoncées à l'OL comme le rapportait RMC Sport cette semaine. Il y a tout d'abord la Chilienne Christiane Endler dont l'OL a fait une priorité avec le départ de Sarah Bouhaddi à l'OL Reign. Elle n'est pas seule puisque Signe Bruun serait aussi du voyage dans le Rhône. Le PSG perdra aussi Paredes qui semble promise à un retour en Espagne. Enfin Morroni est aussi en suspens avec des possibilités d'aller à l'OL.

                          Avant de penser à son avenir, Olivier Echouafni va essayer d'amener le PSG à un premier titre en championnat. Les Parisiennes ont la possibilité de décrocher un titre de championne de France dès dimanche soir en cas de victoire. Pour l'OL, seule la victoire compte pour être maître de son destin dans cinq jours et viser un 15e titre en championnat.


                          Dimanche 31 mai 2021 - 21h00
                          OLYMPIQUE LYONNAIS - PARIS SAINT-GERMAIN
                          En direct sur Canal+
                          Décines-Charpieu (Groupama Stadium)
                          Arbitres : Stéphanie Frappart assistée de Manuela Nicolosi et Elodie Coppola. 4e arbitre : Maïka Vanderstichel

                          Lyon
                          Bouhaddi, Gallardo, Talaslahti ; Bacha, Buchanan, Carpenter, Cayman, Karchaoui, Renard, Sombath ; Henry, Kumagai, Majri, Marozsán ; Cascarino, Le Sommer, Macário, Malard, Parris, Taylor

                          PSG
                          Endler, Voll ; Cook, Dudek, Lawrence, Le Guilly, Morroni, Paredes ; Bachmann, Baltimore, Däbritz, Fazer, Formiga (?), Geyoro, Nadim ; Bruun, Hurtré, Huitema, Katoto (?), Nadim

                          Samedi 29 Mai 2021
                          Sebastien Duret

                          https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...eu_a17267.html
                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • #D1Arkema - OL- PSG : 5 chiffres avant le choc

                            Le duel décisif pour l'attribution du titre se déroule dimanche soir. Retrouvez cinq chiffres avant ce choc.


                            Cascarino lors du match aller (photo OL)


                            21.
                            Ce dimanche soir, ce sera le 21e duel entre l’OL (et ex-Lyon FC) et le PSG en terres lyonnaises. En 20 OL-PSG disputés à domicile en D1 Arkema, l’OL ne s’est incliné qu’à une seule reprise (17 victoires, 2 nuls). C’était le 18 janvier 2014 à Gerland avec un but victorieux de Laura Georges avant la pause (0-1).

                            2. L’OL n’a plus concédé deux revers à domicile sur une même saison toutes compétitions confondues depuis 2016-2017 (défaites 0-1 contre Wolfsburg et Manchester City).

                            3. Jamais Lyon ne s’est incliné à trois reprises toutes compétitions confondues face à une même équipe sur une saison depuis sa fusion avec l’OL à l’été 2004.

                            8. Aucune joueuse n’a tenté et réussi plus de dribbles que la lyonnaise Delphine Cascarino cette saison en D1 Arkema (8,3 dribbles par match tentés pour 5,4 réussis, 65% de réussite). À noter que cette dernière n’a jamais marqué dans un OL-PSG.

                            36. L’attaquante du PSG Marie-Antoinette Katoto a été impliquée sur 36 buts en 25 matchs cette saison en championnat et en Ligue des champions féminine (25 buts, 11 passes décisives). Seule Jennifer Hermoso fait mieux dans les 4 championnats européens majeurs (France, Allemagne, Espagne, Angleterre) en étant impliquée sur 42 réalisations en 28 rencontres (30 buts, 12 passes décisives).

                            Dimanche 30 Mai 2021
                            Daniel Marques

                            https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...oc_a17268.html
                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • #D1Arkema - Le PSG tient tête à l'OL et reste leader

                              Muettes offensivement, les Lyonnaises restent un point derrière le PSG qui file vers un premier titre national.


                              Bouhaddi et ses coéquipières auront été en difficulté à quelques reprises (photo Damien LG/OL)



                              Sans toutes leurs forces offensives, Lyonnaises et Parisiennes sont restées muettes dans ce choc du championnat décisif pour l'attribution du titre.

                              Les joueuses du PSG avaient l'avantage au classement et un match nul leur permettait de rester maître de leur destin lors de l'ultime journée face à Dijon. Pour sa part, l'OL n'avait aucune question à se poser avec l'obligation de s'imposer. Les Lyonnaises devaient se passer d'Eugénie Le Sommer, blessée, et c'est un côté gauche avec Bacha - Majri - Karchaoui qui était aligné au coup d'envoi. En face, Echouafni ne pouvait pas compter sur Formiga et Katoto mais alignait Diani de retour de blessure.

                              Dans ce contexte, les Lyonnaises étaient les premières à prendre le contrôle du match. Mais sur un débordement de Lawrence qui jouait avec Baltimore, le PSG réussissait par le premier tir cadré. Le centre au second poteau trouvait Diani esseulée dont la reprise écrasée du droit était finalement bloquée en deux temps par Bouhaddi (5e). Baltimore avait ensuite l'opportunité de cadrer. Sa tentative terminait dans les gants de Bouhaddi (11e).

                              Deux rapides opportunités à l'image d'une rencontre où les Lyonnaises furent les plus présentes dans l'impact mais sans assez être créatives pour se procurer des occasions franches. Face à cela, le PSG bousculé par l'impact lyonnais a préservé le but d'Endler inviolé.

                              Diani a manqué de lucidité pour son retour


                              Diani, Morroni et Karchaoui (photo PSG)


                              Si Diani n'affichait pas toute sa plénitude, elle parvenait à trouver des espaces dans la défense parisienne. Sur un centre de Diani, Bouhaddi relâchait le ballon et Bachmann avait l'opportunité de reprendre mais elle trouvait Renard sur sa trajectoire (23e). Un quart d'heure plus tard, sur un débordement à gauche, elle hésitait entre la frappe et centre pour Bruun. Buchanan intervenait (38e).

                              Endler passait finalement une rencontre sereine. Elle se saisissait pour la première fois d'un ballon suite à un coup franc joué par Macário pour le coup de tête d'Henry (36e) avant de voir Karchaoui décalée par Macário envoyer sa frappe au dessus (41e).

                              Endler a veillé jusqu'au bout

                              La physionomie du début de seconde période restait inchangée. Après que Karchaoui eut espérée obtenir un penalty pour une faute de Lawrence (57e), Bruun ne croyait pas à l'opportunité qu'elle venait d'avoir. Sur un corner de Baltimore, Paredes était trouvée au second poteau. Sa reprise de la tête renvoyée par Renard dans l'axe lui revenait. La Danoise reprenait mais envoyait sa frappe du droit juste à côté du montant de Bouhaddi (62e). Le manque de lucidité de Diani laissait l'OL encore en course (66e).

                              Sonia Bompastor apportait du sang neuf avec notamment l'entrée de Malard qui se démarquait rapidement (70e). Mais à l'image de ses partenaires, elle n'arrivait pas à déstabiliser la défense parisienne. Majri écrasait trop sa frappe (74e), Renard sur un corner remisait de la tête mais le ballon était écarté par Morroni (87e). L'occasion la plus dangereuse était finalement dans les arrêts de jeu avec un centre au sol de Kumagai vers Majri où Endler surgissait sans se poser de question (90+1e). Et lorsque Malard partait seule au but éliminer Endler, elle était finalement logiquement signalée hors-jeu (90+3e).


                              Division 1 Arkema - 16e journée (match en retard)
                              Dimanche 31 mai 2021
                              - 21h00
                              OLYMPIQUE LYONNAIS - PARIS SAINT-GERMAIN : 0-0
                              Décines-Charpieu (Groupama Stadium)
                              Match joué à huis clos
                              Temps dégagé (21°C) - Terrain excellent
                              Arbitres : Stéphanie Frappart assistée de Manuela Nicolosi et Elodie Coppola. 4e arbitre : Maïka Vanderstichel

                              Avertissements : Sandy Baltimore 35', Irene Paredes 57', Ashley Lawrence 67' pour le PSG

                              Lyon : 16-Sarah Bouhaddi ; 12-Ellie Carpenter (23-Janice Cayman 78'), 21-Kadeisha Buchanan, 3-Wendie Renard (cap.), 4-Selma Bacha ; 10-Dzsenifer Marozsán, 6-Amandine Henry, 7-Amel Majri ; 20-Delphine Cascarino (28-Melvine Malard 70'), 13-Catarina Macário, 26-Sakina Karchaoui (5-Saki Kumagai 70'). Entr.: Sonia Bompastor
                              Non utilisées : 1-Dolores Gallardo, 17-Nikita Parris, 18-Alice Sombath, 24-Jodie Taylor
                              PSG : 16-Christiane Endler ; 12-Ashley Lawrence, 14-Irene Paredes (cap.), 4-Paulina Dudek (5-Alana Cook 74'), 20-Perle Morroni ; 11-Kadidiatou Diani, 8-Grace Geyoro, 13-Sara Däbritz, 21-Sandy Baltimore ; 22-Signe Bruun (23-Jordyn Huitema 65'), 7-Ramona Bachmann (10-Nadia Nadim 81'). Entr.: Olivier Echouafni
                              Non utilisées : 1-Charlotte Voll, 18-Laurina Fazer, 28-Jade Le Guilly, 33-Océane Hurtré

                              Dimanche 30 Mai 2021
                              Sebastien Duret

                              https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...er_a17269.html
                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • #D1Arkema - OL - PSG, les réactions

                                Retrouvez les réactions à l'issue de la rencontre


                                Däbritz passe sa tête (photo PSG)


                                Amandine Henry (OL)

                                "On voulait aller chercher la victoire pour aller chercher le titre. Il reste un match. On garde espoir même si ce résultat résume notre saison. On a eu des coups de moins bien. On n'a pas été chanceuses, on a eu pas mal d'occasions. On a eu une équipe solide en face. Elles ont fait une très bonne saison, elles le méritent aussi.
                                Il va falloir se remobiliser la saison prochaine. Cela fait partie de la compétition. Cela veut dire que le championnat devient plus attractif"

                                Irene Paredes (PSG)
                                "Pour le moment, on a fait un match nul très important. On est contente parce que ce n'était pas évident. On avance petit à petit. On voulait gagner aujourd'hui même si on a eu des occasions et si on a souffert à la fin. Ce résultat est important mais ce n'est pas le titre. Il faudra finir le travail."

                                Sarah Bouhaddi (OL)
                                "Forcément déçue, on a démarré pour ce match pour le gagner. Je pense que l'on n'a pas vu la même équipe au Parc des Princes. On a eu de belles intentions mais on n'a pas marqué.
                                Le PSG est une belle équipe qui défend très bien, qui se replie très vite. Elles sont agressives. Cela ne nous a pas réussi aujourd'hui et au match aller. C'est à l'image de notre saison. Il y a du travail à faire offensivement. On a manqué de confiance en début de saison et en milieu de saison. On en a repris un peu plus à la fin. On a eu plusieurs périodes compliquées cette saison. On joue depuis un an sans pause. C'est normal qu'il y ait de la fatigue et des doutes. Je ne suis pas inquiète pour mes coéquipières. Il faudra se remettre au travail. Ce soir, on devait jouer resserré. On a mis pas mal de pression. Il a manqué d'accompagnement à la récupération du ballon. On a un effectif de joueuses compétitrices. C'est tout un groupe qui a échoué ce soir."

                                Sonia Bompastor (entraîneur de l'OL)
                                "Il y a beaucoup de déception sur ce match. Il fallait gagner, au moins marquer un but. On en n'a pas été capable. On a manqué de maitrise au milieu pour asseoir un peu plus notre domination. On va analyser tranquillement et continuer à travailler. Il reste une dernière journée. C'est le message que j'ai transmis aux joueuses dans le vestiaire. Il va falloir préparer ce dernier match face à Fleury mais on est tributaire de notre adversaire. On n'a plus notre destin entre nos mains. On avait étudié le jeu du PSG. Il fallait trouver un bon équilibre mais offensivement on a manqué de justesse technique et de maitrise collective. L'idée était de mettre en difficulté les latérales parisiennes en jouant dans leur dos. On a vu quelques situations mais ça n'a pas suffi. Les joueuses ont donné ce qu'elles pouvaient donner ce soir sur les plans physique et mental. On a plutôt été solides défensivement même si le PSG a eu quelques occasions. Mes joueuses ont répondu aux attentes. On connait les qualités d'Ada Hegerberg. Elle aurait pu nous faire du bien. Mais il manque aussi d'autres joueuses."

                                Propos recueillis sur Canal+, OL TV


                                Olivier Echouafni (entraîneur du PSG)
                                "Cela a été un vrai combat dans tous les sens du terme. On était venus ici pour gagner car, depuis le début de la saison, on avait la volonté de gagner tous les matches. Sur la physionomie du match, on aurait mérité la victoire, nous avons eu pas mal de situations mais nous avons manqué de lucidité dans le dernier geste mais on prend ce match nul (sourires). On a été solides défensivement.
                                Mathématiquement, rien n'est fait, il reste encore un match, contre Dijon vendredi. Il n'y a pas d'euphorie, juste le sentiment du travail bien fait, accompli. On a bien négocié ce virage"

                                Dimanche 30 Mai 2021
                                Sebastien Duret

                                https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...ns_a17270.html
                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • #D1Arkema - Les nommées des trophées de la D1 dévoilés

                                  Les trois nommées dans chacune des catégories ont été annoncés par la FFF avant le palmarès qui sera dévoilé samedi prochain sur Canal+



                                  Les entraîneur(e)s, capitaines et gardiennes de D1 Arkema ont désigné les douze candidats dans les quatre catégories de ces récompenses individuelles. Auxquels s'ajoutent les trois joueuses en lice pour le trophée du plus beau but, départagées par le vote du public.

                                  Les lauréat(e)s de ces prix seront révélé(e)s samedi 5 juin lors d’une édition spéciale du magazine de la FFF D1 Le Mag exceptionnellement retransmise par Canal+ et FFFtv.


                                  TROPHÉE DE LA MEILLEURE JOUEUSE




                                  TROPHÉE DU/DE LA MEILLEUR(E) ENTRAÎNEUR(E)




                                  TROPHÉE DE LA MEILLEURE ESPOIR




                                  TROPHÉE DE LA MEILLEURE GARDIENNE




                                  Le Trophée du plus beau but




                                  Mercredi 2 Juin 2021
                                  Sebastien Duret

                                  https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...es_a17275.html
                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • #D1Arkema – les chiffres à connaître avant la 22e journée

                                    Avant le retour du championnat ce week-end, Footoféminin vous livre quelques statistiques et données à connaître autour des rencontres de la prochaine journée.




                                    PSG – Dijon (vendredi 20h45 – Canal+ Sport et Foot +) : le titre dans le viseur


                                    Plus qu’une victoire pour plier l’affaire. En recevant le DFCO ce vendredi, les Parisiennes savent ce qu’il reste à accomplir pour aller chercher le premier titre en D1 Arkema de leur histoire. D’autant que l’adversaire leur est favorable : 4 victoires en 4 duels et aucun but encaissé face à ce dernier.

                                    Cependant, le PSG devra sans doute à nouveau faire sans Marie-Antoinette Katoto. Une absence qui l’empêchera de gonfler ses statistiques et d’assurer sa première place au classement des buteuses, elle qui a été impliquée sur 36 buts en 25 matchs cette saison en championnat et en Ligue des champions féminine (25 buts, 11 passes décisives). Seule Jennifer Hermoso fait mieux dans les 4 championnats européens majeurs (France, Allemagne, Espagne, Angleterre) en étant impliquée sur 42 réalisations en 28 rencontres (30 buts, 12 passes décisives).

                                    Précision bonus : le DFCO a encaissé 9 buts dans le premier quart d’heure de la seconde période cette saison soit 26% de ses buts concédés, plus que tout autre équipe de l’élite sur ce quart d’heure en proportion. À l’inverse, le PSG a inscrit 11 réalisations sur ces 15 minutes au retour des vestiaires, aucune autre équipe de D1 Arkema ne fait mieux en 2020/21.


                                    OL – Fleury (vendredi 20h45 – Canal+ Sport et Multisport 1) : surveiller les CPA

                                    S’il doit espérer un faux-pas parisien pour obtenir un nouveau titre, l’OL voudra surtout finir sa saison de la meilleure des manières à domicile. Face à une équipe floriacumoise à la peine en 2021 (seulement 2 victoires dont aucune hors de ses bases), Lyon devrait faire parler la poudre vendredi soir.

                                    Car si les Lyonnaises ne finiront surement pas la saison avec la meilleure attaque du championnat, avec 3,3 buts par match actuellement, elles risquent surtout de signer leur plus faible moyenne de buts par match en D1 Arkema depuis 2005-2006 (1,55 à l’époque, par ailleurs la dernière saison où Lyon n’avait pas été sacré).

                                    Mais les joueuses de Sonia Bompastor pourront compter sur les coups de pieds arrêtés (hors penalty) pour faire la différence, elles qui restent la deuxième équipe de l’élite à marquer le plus sur ces phases (26 sur 70 – 37,1%) pendant que le FCF 91 est lui le club qui encaisse le plus de buts sur CPA en proportion (13 sur 34 – 38,2%).


                                    Guingamp – Bordeaux (samedi 14h30 – Multisport 2) : soigner les statistiques

                                    En terres bretonnes, le duel entre l’EAG et le FCGB revêtira une importance moindre, Bordeaux étant assuré de finir troisième alors que Guingamp peut encore finir 5e. Ce serait son meilleur classement dans l’élite depuis 2014/15. Mais il ne faudra pas s’attendre à une pluie de buts.

                                    En 8 affrontements dans l’histoire, si le bilan est légèrement en faveur des Bordelaises (3 victoires, 3 nuls, 2 défaites), ces rencontres n’ont jamais été décidées par plus d’un but d’écart. L’EAG n’a même jamais réussi à s’imposer sur son terrain face au FCGB en trois tentatives.

                                    Il devra en plus contenir une Khadija Shaw venue pour faire la différence et s’adjuger le titre de meilleure buteuse. Si elle y parvient elle sera, en plus d’être la première bordelaise à y parvenir, également la seconde joueuse hors OL ou PSG à remporter ce titre sur les 10 dernières saisons après Gaëtane Thiney en 2013-2014 (25 buts à l’époque).


                                    Paris FC – Montpellier (samedi 14h30 – Multisport 1) : terminer en beauté

                                    Assuré de finir quatrième, le Paris FC voudra lui prendre sa revanche face à Montpellier sur sa pelouse ce samedi. Un objectif pas si simple pour les Parisiennes au regard de l’historique récent des confrontations : le PFC (ex-Juvisy) a perdu ses six derniers matchs à domicile face au MHSC toutes compétitions confondues, sa dernière victoire remontant à mars 2014 (2-1) avec notamment un but de Camille Catala.

                                    Si un but a des chances d’être marqué lors de cette rencontre, les PFC-MHSC ne comptant que trois 0-0 dans l’histoire en 59 affiches (en mars 2017, janvier 2012 et janvier 2002 à chaque fois à Montpellier), ouvrir le score pourrait toutefois s’avérer être un piège pour l’équipe qui y parvient. En effet sur les trois derniers affrontements entre les deux clubs en D1 Arkema, l’équipe qui a inscrit le premier but s’est à chaque fois inclinée à la fin.

                                    Précision bonus : le Paris FC et Montpellier ont été signalé respectivement 62 et 55 fois hors-jeu cette saison dans l’élite en 21 rencontres, soit plus que toute autre équipe de D1 Arkema en 2020/21.


                                    Issy – Reims (samedi 14h30 – Multisport 4) : se montrer efficace

                                    En bas de tableau, Issy sait qu’il devra encore se battre ce week-end. Encore menacé par le HAC et sa dernière place, il devra prendre au moins un point face au Stade de Reims pour rester à coup sûr 11e du classement. Un résultat qui ne sera pas simple à obtenir face à des Rémoises toujours aussi solides.

                                    En 5 affrontements dans l’histoire, le SDR ne s’est même jamais incliné face au GPSO 92 (4 victoires, 1 nul), signant sa plus large victoire en D1 Arkema depuis sa remontée lors du match aller (7-1). En prime, la différence d’efficacité entre les deux équipes pourrait de nouveau se ressentir comme il y a quelques mois, Reims restant redoutable devant (20 xG* pour 32 buts marqués) alors qu’Issy continue d’être l’équipe la plus inefficace défensivement du championnat (54 xG contre pour 75 buts encaissés).

                                    Précision bonus : Reims a marqué 12 buts à la suite d’une contre-attaque cette saison dans l’élite. Seul le PSG (21) fait mieux en D1 Arkema en 2020/21. Par ailleurs, aucune équipe de l’élite n’a récupéré plus de ballons par match que Issy (48) et Reims (45) cette saison.


                                    Soyaux – Le Havre (samedi 14h30 – Multisport 3) : continuer d’y croire

                                    Enfin à l’instar d’Issy, le HAC veut lui aussi croire en ses chances de ne pas finir bon dernier du championnat. Vainqueur surprise face au Paris FC, il devra à nouveau faire mentir les chiffres pour se défaire des Sojaldiciennes, contre qui il s’est à chaque fois incliné en 3 affrontements toutes compétitions confondues.

                                    Les deux clubs sont à la fois ceux qui cadrent le moins de frappes par match en championnat en 2020/21 (2,3 pour le Havre, 3,4 pour Soyaux), ceux qui disputent le plus de duels aériens par match (32 chacun) ou encore ceux qui utilisent le moins de passes à chaque attaque réussie (0,95 en moyenne pour l’ASJ, 1,05 pour le HAC).

                                    Mais surtout, les Havraises devront se montrer solides sur coups de pied arrêtés (hors penalty), Soyaux étant l’équipe qui a inscrit le plus de buts en proportion sur ces phases de jeu cette saison en championnat (6 sur 12 – 50%).

                                    Précision bonus : le HAC a inscrit 100% de ses buts depuis l’intérieur de la surface cette saison en D1 Arkema. C’est la seule équipe dans ce cas au sein de l’élite en 2020/21.


                                    Les statistiques brutes des rencontres sont fournies par notre partenaire InStat Football : https://instatsport.com

                                    *xG : Expected Goals, soit le nombre de buts que l’équipe aurait dû marquer en fonction de la probabilité que ses tirs se transforment en buts (calculée grâce à divers facteurs).

                                    Vendredi 4 Juin 2021
                                    Daniel Marques

                                    https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...ee_a17279.html
                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • #D1Arkema - Dénouement pour le titre ce soir : le PSG pour une première ?

                                      Après avoir ramené un match nul (0-0) de son déplacement dans le Rhône, le PSG a l'opportunité d'obtenir un premier titre de championnat de France de D1 ce vendredi soir. Mais l'OL reste à l'affût


                                      Les Parisiennes à 90 minutes d'un premier titre en D1 (photo PSG)



                                      Une victoire et le titre sera assuré pour les Parisiennes, tout autre résultat pourrait permettre à l'OL de retrouver la place de leader perdue depuis la 9e journée. Alors que le PSG accueille Dijon au Stade Jean Bouin, l'OL recevra de son côté Fleury. Deux équipes classées 8e et 9e qui n'ont plus d'enjeux majeurs et qui vont pouvoir se pencher sur la prochaine saison avec de nouveaux entraîneurs.

                                      Comme probablement pour le PSG avec Olivier Echouafni qui arrive en fin de contrat et dont le poste pourrait revenir à Gérard Prêcheur, Yannick Chandioux qui a signé à Montpellier sera remplacé par Christophe Forest (Brest, D2). Sur le banc de Fleury, il y aura une inversion des rôles, Fabrice Abriel jusqu'alors adjoint prendra les fonctions de David Fanzel pour la prochaine saison.

                                      Mais avant de se projeter officiellement sur la prochaine saison, le PSG a un travail à finir. L'opportunité est inédite puisque les Parisiennes, leader avec un point d'avance, ont l'occasion de mettre fin à une série de 14 titres nationaux consécutifs de l'OL.

                                      Dans l'histoire du club parisien, le palmarès de l'équipe féminine est bien maigre. Cinquante ans après sa création, la section féminine a décroché un Championnat de France de D2 en 2001 et deux Coupes de France en 2010 et 2018. Le reste est une longue série de places de second, ou de finalistes.

                                      Absences offensives au PSG et à l'OL

                                      Pour ce dernier rendez-vous, les deux rivaux ne disposeront pas de toutes leurs armes. Pour le leader, Signe Bruun blessée face à l'OL (tête) est forfait tandis que Marie-Antoinette Katoto est incertaine. Jordyn Huitema pourrait en profiter pour débuter en pointe entourée de Sandy Baltimore et Kadidiatou Diani. Dans ce secteur offensif, Ramona Bachmann et Nadia Nadim seront aussi des alternatives en cours de match. Echouafni disposera par contre du retour de Formiga.
                                      En face, Dijon sera surtout privé de Léa Khelifi, prêtée par le PSG et dont une clause lui interdit de jouer contre son club.

                                      Dans l'autre rencontre, l'OL est aussi diminué. Cascarino et Macário manquent à l'appel, mais Le Sommer fait son retour dans le groupe. Il reste à avoir quel système offensif sera adopté après les difficultés rencontrées la semaine passée pour se procurer des occasions. Les Lyonnaises tenteront en tout cas de bien finir pour ne pas avoir de regrets lors de cette ultime journée.


                                      Vendredi 4 juin 2021 - 20h45 (Multiplex sur Canal + Sport/ Match sur Multisports 1)
                                      PSG - DIJON
                                      Paris (Stade Jean Bouin)
                                      Arbitres : Victoria Beyer assistée de Stéphanie Di Benedetto et Solenne Bartnik

                                      PSG
                                      Endler, Voll ; Cook, Dudek, Lawrence, Le Guilly, Morroni, Paredes, Simon ; Däbritz, Fazer, Formiga, Geyoro ; Bachmann, Baltimore, Diani, Huitema, Hurtré, Katoto (?)
                                      Dijon
                                      Chavas, Gignoux ; Bonet, Carage, Cuynet, Daughetee, Goetsch ; Amani, Barbance, Declercq, Fercocq, Girardot, Nakkach ; Barrier, Gordon, Lavaud, Oparanozie, Tarrieu


                                      Vendredi 4 juin 2021 - 20h45 (Multiplex sur Canal + Sport/ Match sur Multisports 2)
                                      LYON - FLEURY
                                      Décines-Charpieu (Stade Groupama Training Center)
                                      Arbitres : Savina Elbour assistée de Clémentine Dubreil et Camille Daas

                                      Lyon
                                      Bouhaddi, Gallardo ; Bacha, Karchaoui, Buchanan, Renard, Carpenter, Cayman ; Benyahia, Henry, Kumagai, Majri, Marozsan ; Becho, Le Sommer, Malard, Parris, Taylor
                                      Fleury

                                      Vendredi 4 Juin 2021
                                      Sebastien Duret

                                      https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...re_a17277.html
                                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • #D1Arkema - Le PSG décroche son premier titre en D1

                                        Les Parisiennes ont décroché le premier titre de champion de France de D1 de leur histoire.


                                        capture écran Canal+ Sport



                                        Au terme d'une saison où elles ont terminé invaincues, les joueuses du PSG inscrivent pour la première fois le nom du club au palmarès d'une compétition créée en 1974. Un titre qui survient 50 ans après la création de la section féminine du club et vingt ans et un jour après celui décroché en N1B (D2) et l'accession dans l'élite.

                                        Au stade Jean Bouin que les joueuses d'Olivier Echouafni retrouvaient pour l'occasion, la victoire est quasiment indispensable sous peine de voir l'OL repasser devant. Mais c'était sans la meilleure buteuse Katoto laissée en tribunes en raison de sa blessure, tandis que Formiga était sur le banc pour son retour dans le groupe.

                                        Un penalty précoce

                                        Nadim se retrouvait titulaire et allait être à l'origine du premier but avec un penalty sifflé après tout juste sept minutes. Une main décollée du corps de Nakkach sur une frappe de la Danoise et l'Allemande Däbritz ne tremblait pas (1-0, 8'). Le PSG disposait alors que trois points d'avance sur l'OL. Mais du côté de Décines, malgré les absences de Macário et Cascarino en attaque, la présence sur le banc de Le Sommer, les Lyonnaises allaient dérouler. Après l'ouverture du score de Majri (15e), Malard (26e) puis Parris (32e) assuraient une avance confortable à la pause.

                                        L'OL déroule, la capitaine parisienne fait le break

                                        Le PSG n'avait pas le même rendement mais manquait aussi de réussite avec Bachmann qui touchait les montants à deux reprises (44e, 45e). A la pause, le leader restait le PSG mais sans être à l'abri. D'ailleurs, une frayeur passait dans les rangs parisiens sur un corner coupé de la tête par Cuynet. Endler repoussait juste devant Oparanozie (53e). "C'était important de marquer le deuxième. Avec le deuxième, c'était fait" soulignait la capitaine Paredes, auteur du but libérateur sur un corner de Baltimore (2-0, 61'). Pendant ce temps-là, l'OL enchaînait les buts après les entrées de Marozsán, Le Sommer et Taylor. Un ultime but parisien de Huitema confortait un peu plus ce succès (3-0, 90'). Et lorsque l'arbitre sifflait la fin du match à 22h33, synonyme de titre, l'OL faisait le grand huit.

                                        "Le premier déclic a été le match aller au parc des Princes"

                                        A l'issue d'une saison perturbée par la COVID-19, le PSG termine invaincu avec une victoire décisive au match aller face à l'OL. Leader depuis la 9e journée, le PSG n'a plus cédé sa première place. L'OL tombe après 14 succès de titre, le PSG souvent dauphin, réussit cette saison à passer le cap. "C'est l'aboutissement d'années de travail" indiquait l'une des joueuses clé arrivée à maturité, Grace Geyoro. Sa capitaine Irene Paredes ajoutant : "On l'a mérité".

                                        Le dernier mot étant pour l'entraîneur Olivier Echouafni, en fin de contrat avec le club et qui ne connaît pas encore son avenir. "C'est un bon moment. Il faut en profiter. Il n'y en a pas beaucoup. Le match a été très long. La journée a été très longue. Il fallait gagner ce 22e match, on l'a fait. On n'a pas fait un très grand match, mais on l'a fait". Les Parisiennes ont ensuite dû tenir la cadence. "On n'a pas le droit à l'erreur. Le premier déclic a été le match aller au parc des Princes qui a permis au groupe de prendre confiance. Elles ont été capables de les battre, cela a été un gros déclic". Quant à son avenir, si rien ne semblait officiellement décidé, Echouafni aimerait poursuivre : "Cela donne envie de continuer. Ce groupe ne doit pas s'arrêter là. Il a encore une marge de progression. Peu importe ce qui va se passer. On a réussi l'objectif qui m'a été donné il y a trois ans."


                                        Les championnes 2021

                                        Les 22 joueuses ayant joué
                                        G : Endler (22 matchs, 4 buts encaissés)
                                        D : Paredes (21 matchs/6 buts), Lawrence (20/1) Morroni (18/1), Dudek (17/1), Cook (13/0), Simon (4/0), Le Guilly (1/0)
                                        M : Däbritz (18/3), Geyoro (17/3), Formiga (15/1), Luana (9/2), Fazer (6/0), Khelifi (1/0, prêtée à Dijon)
                                        A : Baltimore (21/8), Katoto (19/21), Diani (19/13), Bruun (18/7), Huitema (16/3), Nadim (15/10), Bachmann (14/2), Hurtré (2/0)

                                        Les deux gardiennes remplaçantes non entrées : Voll (0), Pinguet (0)

                                        Le staff
                                        Olivier Echouafni, entraîneur
                                        Bernard Mendy, entraîneur-adjoint
                                        Bruno Valencony, entraîneur des gardiennes
                                        Sébastien Garcia Guia, préparateur physique
                                        Julien Roger, analyste vidéo

                                        Vendredi 4 Juin 2021
                                        Sebastien Duret

                                        https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...D1_a17281.html
                                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • Trophées de la D1 Arkema - Les lauréats : les Parisiennes largement récompensées

                                          Le PSG a trusté une large majorité des récompenses des trophées de la D1 Arkema : Echouafni, Diani, Endler, Baltimore... et six joueuses dans l'équipe-type. Les Lyonnaises et la Bordelaise Shaw sont aussi dans le XI.



















                                          Samedi 5 Juin 2021
                                          Sebastien Duret

                                          https://www.footofeminin.fr/Trophees...es_a17283.html
                                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • #D1Arkema - LIVE J22 : GUINGAMP tombe BORDEAUX, LE HAVRE termine lanterne rouge

                                            La saison s'est achevée ce samedi 5 juin. Au terme de cet exercice, Guingamp réussit un succès face à Bordeaux.


                                            Samedi 5 juin 2021
                                            - 14h30 (Multisports 1)
                                            PARIS FC - MONTPELLIER : 2-0 (1-0)
                                            Bondoufle (Stade Robert Bobin)
                                            Arbitres : Vanessa Cruchon assistée de Amira Locutura et Marina Barbotin

                                            1-0 Clara MATEO 32' (Relance manquée de Schmitz qui renvoie sur Matéo seule à 25 m du but. Elle déclenche un lob du droit)
                                            2-0 Annaig BUTEL 61' (Corner côté gauche joué par Thiney à mi-hauteur que Sällström dévie légèrement au premier poteau. Schmitz touche légèrement le ballon mais Butel se jette à 3 m pour tacler du gauche devant Puntigam)

                                            NB : Penalty obtenu par Sällström qui veut se faire justice mais envoie sa frappe du droit sur la barre (79')

                                            Avertissements : Matéo 51' ; De Almeida 24', Lakrar 85'

                                            Paris FC
                                            Nnadozie ; Soyer, Butel, Greboval, Aigbogun ; Jean-François (Sällström 58'), Vaysse (Claire 86'), Corboz ; Matéo, Thiney (c), Savin (Catala 57')
                                            Banc : Pecharman (G), Ould Hocine, Laplacette, Claire, Sow, Sällström, Catala
                                            Montpellier
                                            Schmitz ; Torrent (c), Lakrar, De Almeida, Belloumou ; Mondésir, Landeka (Blanc 74'), Puntigam ; Le Bihan, Fowler (Engman 46'), Weerden (Dekker 68')
                                            Banc : Perrault (G), Dekker, Pankratz, Engman, Skorvankova, Nicoli, Blanc


                                            Samedi 5 juin 2021 - 14h30 (Multisports 2)
                                            GUINGAMP - BORDEAUX : 4-2 (1-1)
                                            Pabu (Stade du Centre de Formation "Akademi")
                                            Arbitres : Charlène Laur assisté de Nabila Zaouak et Siham Boudina

                                            1-0 Alisson PENIGUEL 32' (Fleury servie côté gauche de la surface par Le Mouël, arme une puissante frappe du gauche qui rebondit sur la barre, le ballon retombe dans les 5,5 m. Peniguel est plus prompte que Bruneau pour conclure du droit en se jetant à 2 m)
                                            1-1 Khadija SHAW 33' (Lardez combine avec Dufour côté droit, qui se défait de Jézéquel pour entrer dans la surface et centrer devant le but. Mansuy renvoie dans l'axe et Shaw récupère, élimine son adversaire puis croise une frappe du droit)
                                            1-2 Claire LAVOGEZ 57' (Longue ouverture de Garbino pour trouver dans la profondeur plein axe Lavogez qui tend son pied pour jouer le ballon devant la tête de Jézéquel, l'action se poursuit avec un contrôle du gauche puis une frappe lobée du droit de l'entrée de la surface)
                                            2-2 Alisson PENIGUEL 72' (Robert déborde à gauche et centre au sol en retrait pour Traoré qui reprend du droit. Le dos de Cascarino contre le ballon qui prend de la hauteur. Peniguel dos au but à 5 m tente un retourné du droit qui termine au ras du montant droit)
                                            3-2 Emmy JEZEQUEL 74' (Corner rentrant de Robert depuis la droite que Chatelin renvoie de la tête ans l'axe. Jézéquel sans contrôle reprend d'une volée du droit et envoie le ballon qui plonge sous la barre)
                                            4-2 Dialamba DIABY 89' (Sur une longue passe depuis la gauche de Fleury, le ballon arrive pour Diaby à l'entrée de la surface qui prend le temps avant de placer une demi-volée du droit près du point de penalty)

                                            Avertissements : Traoré 36', Le Mouël 52', Cambot 61', Daoudi 82'

                                            Guingamp
                                            Durand (c) ; Mansuy, Renard, Jézéquel ; Robert (Diaby 87'), Le Mouël (Daoudi 78'), Yango, Fleury ; Peniguel (Coquil 90+3'), Traoré
                                            Banc : Le Page (G), Sotier, Daoudi, Diaby, Martin, Guillois, Coquil
                                            Bordeaux
                                            Bruneau ; Lardez, Gilles (c), Cascarino, Chatelin ; Palis (Jaurena 68'), Périsset ; Dufour (Snoeijs 78'), Lavogez, Garbino ; Shaw (Gudmundsdóttir 63')
                                            Banc : Moorhouse (G), Gudmundsdóttir, Bilbault, Karchouni, Cardia, Jaurena, Snoeijs


                                            Samedi 5 juin 2021 - 14h30 (Multisports 3)
                                            SOYAUX - LE HAVRE : 3-0 (1-0)
                                            Soyaux (Stade Léo Lagrange)
                                            Arbitres : Gabrielle Guillot assistée de Jennifer Barrocas et Mélissa Rossignol

                                            1-0 Laura BOURGOUIN 2' (Sur une ouverture de Tandia, bon travail de Dumont sur le côté gauche qui s'avance dans la surface après avoir éliminé Tresfield avant de servir en retrait Bourgouin près de l'angle des 5,5m qui reprend du gauche au premier poteau)
                                            2-0 Laura BOURGOUIN 77' (Coup franc légèrement excentré à gauche à 20 m qu'enroule du droit Bourgouin pour passer le ballon au dessus du mur avant qu'il ne retombe sur la droite de la gardienne qui ne peut que l'effleurer)
                                            3-0 Vanessa GREGOIRE 80' s.p. (Poussette de Louis sur Bourgouin qui chute. Grégoire se charge du penalty en frappant fort du droit sur la droite de la gardienne prise à contre-pied)

                                            Expulsions : Roux 90+2' ; Louis 90+2'

                                            Soyaux
                                            Munich ; Avant (Boudaud 81'), Collin, Tamires, Perea ; Donnary (Couturier 58'), Tandia (c) ; Grégoire, Cazeau (Roux 68'), Dumont ; Bourgouin
                                            Banc : Bottega (G), Stapelfeldt, Boudaud, Couturier, Roux, Akaba, Gadea
                                            Le Havre
                                            Picaud (c) ; Sahraoui, Tresfield (Legrout 69'), Maoulida, Davis ; Louis, Lara, Koui (Levesque 78'), Clark (Sangaré 46') ; Pekel, Thorvaldsdóttir
                                            Banc : Arsenyeva (G), Legrout, Thornton, Policarpo, Sangaré, Levesque, Aubert


                                            Samedi 5 juin 2021 - 14h30 (Multisports 4)
                                            ISSY - REIMS : 1-2 (1-2)
                                            Boulogne-Billancourt (Stade Marcel Le Gallo)
                                            Arbitres : Justine Catania assistée de Valérie Todeschini et Violette Le Chevert

                                            1-0 Laurie TEINTURIER 10' (Kaabachi récupère de la tête le ballon à 30 m et joue sur sa droite pour Rabanne qui délivre un centre millimétré pour trouver Teinturier à la retombée au point de penalty qui reprend d'une frappe en cloche du droit pour lober la gardienne)
                                            1-1 Melissa HERRERA 13' (Bayo joue en retrait vers Philippe mais la passe n'est pas assez appuyée et Herrera intercepte à 20 m avant de venir marquer du droit aux 5,5 m dans le but vide)
                                            1-2 Kessya BUSSY 38' (Herrera sur le côté droit centre fort au sol devant le but pour trouver Bussy qui ouvre son plat du pied droit à 2 m pour conclure au second poteau)

                                            N.B. : Penalty obtenu par Louis. Kaabachi le tire sur la gauche de la Tullis-Joyce partie du bon côté (61')

                                            Avertissements : Pereira 63' ; David 60', Kravets 67'

                                            Issy
                                            Philippe (c) ; Barclais, Bayo, Carvalho, Debonne ; Teinturier (Zemzem 69'), Pereira (Pantuso 75'), Rabanne ; Borgella, Kaabachi, Louis (Mbakem Niaro 81')
                                            Banc : Froger (G), Pantuso, Zemzem, Creus, Mbakem Niaro, Pinot, Thomas
                                            Reims
                                            Tullis-Joyce (c) ; Doucouré, Kravets, Deslandes, Mayi Kith ; Rapp (David 46'), Corboz (Joly 64'), Ouchene (van der Linden 80') ; Herrera, Gomes, Bussy
                                            Banc : Dupupet (G), David, Kerner, Romanenko, van der Linden, Joly, Lejeune


                                            Vendredi 4 juin 2021 - 20h45 (Multiplex sur Canal + Sport/ Match sur Multisports 1)
                                            LYON - FLEURY : 8-0 (3-0)
                                            Décines-Charpieu (Stade Groupama Training Center)
                                            Arbitres : Savina Elbour assistée de Clémentine Dubreil et Camille Daas

                                            1-0 Amel MAJRI 15' (Centre depuis la gauche renvoyé par Piga sur Kumagai dans l'axe qui remet involontairement sur Henry qui place une frappe repoussée par Heil sur sa droite. Majri surgit pour reprendre du plat du pied gauche à 3 m)
                                            2-0 Melvine MALARD 26' (Benyahia au milieu côté droit trouve Malard dans l'intervalle qui se défait de Sissoko à l'entrée de la surface puis croise sa frappe du droit et marque avec l'aide du poteau droit de Heil)
                                            3-0 Nikita PARRIS 32' (Majri dans l'axe à 20 m de l'extérieur du gauche sert Parris à droite près de l'angle des 5,5m qui place une frappe croisée puissante du droit entre les jambes de Chavas)
                                            4-0 Nikita PARRIS 54' (Bacha côté gauche délivre un centre au second poteau où Parris à l'angle des 5,5m ajuste une puissante tête piquée sur la droite de la gardienne)
                                            5-0 Wendie RENARD 65' (Coup franc à 30 m côté gauche tiré par Marozsán qui trouve Renard au second poteau pour une reprise de la tête de 6 m alors que Heil est en retard)
                                            6-0 Eugénie LE SOMMER 81' (Parris à gauche voit sa reprise contrée par Sissoko le ballon revient dans l'axe sur Le Sommer qui reprend de 11 m d'une demi-volée du droit imparable au premier poteau)
                                            7-0 Jodie TAYLOR 84' (Sur une accélération côté droit de la surface de Parris, elle centre au cordeau pour trouver en retrait Taylor esseulée plein axe à 5 m qui finit l'action de la tête)
                                            8-0 Kadeisha BUCHANAN 90+2' (Parris côté de la surface ressort sur Marozsán qui centre puissamment devant le but où Buchanan dévie légèrement d'une tête décroisée au premier poteau)

                                            Lyon
                                            Bouhaddi ; Cayman, Renard, Buchanan, Bacha ; Henry (Marozsán 46'), Kumagai (c), Benyahia (Le Sommer 63') ; Parris, Malard, Majri (Taylor 68')
                                            Banc : Gallardo (G), Le Sommer, Marozsán, Carpenter, Taylor, Karchaoui, Becho
                                            Fleury
                                            Heil ; Bigot, Sissoko, Piga, Sandvej ; De Jongh, Le Garrec (c), Sønstevold (Haupais 81'), Eninger, Dafeur (Samin 69') ; Chapelle (Diaz 63')
                                            Banc : Mainguy (G), Diaz, Karlsen, Leroy, Chabane, Haupais, Samin


                                            Vendredi 4 juin 2021 - 20h45 (Multiplex sur Canal + Sport/ Match sur Foot+)
                                            PSG - DIJON : 3-0 (1-0)
                                            Paris (Stade Jean Bouin)
                                            Arbitres : Victoria Beyer assistée de Stéphanie Di Benedetto et Solenne Bartnik

                                            1-0 Sara DÄBRITZ 8' (Main de Nakkach aux 5,5m sur une reprise de Nadim. Penalty tiré du gauche par Däbritz sur la gauche de Chavas qui ne peut pas repousser)
                                            2-0 Irene PAREDES 61' (Corner depuis la gauche de Baltimore, Chavas manque son intervention et Paredes plein axe à 5 m place son coup de tête)
                                            3-0 Jordyn HUITEMA 90' (Baltimore le long de la surface côté droit effectue un centre rentrant du gauche que Huitema coupe de la tête à 6 m au premier poteau)

                                            Avertissement : Nakkach 7'

                                            PSG
                                            Endler ; Lawrence, Cook, Paredes (c), Morroni ; Däbritz, Geyoro ; Diani (Formiga 85'), Nadim (Huitema 69'), Baltimore ; Bachmann (Fazer 75')
                                            Banc : Voll (G), Dudek, Fazer, Huitema, Formiga, Le Guilly, Hurtré
                                            Dijon
                                            Chavas ; Goetsch, Cuynet (c), Carage, Daughetee ; Fercocq ; Barbance (Amani 86'), Nakkach (Lavaud 75'), Declercq, Gordon (Tarrieu 75') ; Oparanozie
                                            Banc : Gignoux (G), Tarrieu, Lavaud, Barrier, Bonet, Amani, Girardot


                                            Däbritz a montré la voie (photo PSG)

                                            Samedi 5 Juin 2021
                                            Sebastien Duret

                                            https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...ge_a17280.html
                                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • #D1Arkema - 2021-2022 : Saint-Étienne en 12e équipe ?

                                              Si aucune information officielle n'est à ce jour paru quant à l'organisation du championnat de D1 Arkema 2021-2022, plusieurs scenarii sont envisageables pour maintenir la prochaine saison mais l'un tient plus la corde que les autres. L'Assemblée Fédérale n'a pas apporté de nouveaux éléments mais le nouveau point à l'article 6 du championnat de France applicable au 1er juillet pourrait être un élément de réponse.


                                              10 équipes : improbable


                                              Le 6 mai dernier, L’Équipe rapportait que le championnat pourrait se jouer à dix équipes. Une information démentie depuis par plusieurs membres du COMEX dont Brigitte Henriques et Jean-Michel Aulas.


                                              11 équipes : avec le règlement actuel

                                              11 équipes, c'est un scénario qui ne peut pas être exclu car celui-ci serait l'application du règlement actuel du championnat qui permet le repêchage de l'équipe classée 11e mais pas celle classée du 12e. Reste que le règlement évolue au 1er juillet prochain...


                                              12 équipes : deux scenarii

                                              Le maintien du 12e ?
                                              C'est une éventualité mais elle nécessite de déroger au règlement actuel qui ne permet pas le maintien de l'équipe classée dernière. Or le championnat aura été à son terme et en conséquence, maintenir l'équipe classée dernière serait contraire à l'esprit du championnat. La saison dernière, l'arrêt des compétitions avait entraîné la relégation d'une équipe par groupe de championnat. Il apparait difficile d'entrevoir que cela ne s'applique pas sur un championnat joué intégralement

                                              La promotion du meilleur 2e 2019-2020
                                              C'est la piste qui semble le plus crédible. A cela, plusieurs éléments concordent pour y parvenir. Tout d'abord, le COMEX dans sa réunion du 6 mai, une modification règlementaire a été apportée à l'article 6 au championnat de France de D1 et peut s'appliquer au 1er juillet prochain :

                                              "ARTICLE 6 - CHAMPIONNAT DE FRANCE FÉMININ DE D1 ARKEMA
                                              6.1 Les 12 équipes qualifiées pour disputer le Championnat de France Féminin de D1 Arkema sont :
                                              a) les 10 équipes classées jusqu’à la 10ème place incluse de D1 Arkema de la saison précédente
                                              b) les 2 équipes ayant obtenu le meilleur classement dans chacun des 2 groupes de D2 au terme de la saison précédente
                                              c) Le cas échéant, et jusqu’à la date du 17 juillet, le club nécessaire pour atteindre le nombre de 12 clubs défini au présent règlement, est le club classé 11ème de la D1 Arkema à l’issue de la saison précédente.

                                              d) le ou les équipes nécessaires pour atteindre le nombre de 12 participants prévu au présent règlement, et jusqu’à la date du 17 juillet, dès lors que le total de ceux prévus aux paragraphes a), b) et c) ne l’atteint pas, désignés exclusivement parmi les équipes classées 2ème des 2 groupes du Championnat de France Féminine de D2 à l’issue de la saison précédente selon les critères suivants :
                                              1. l’équipe classée meilleure deuxième de D2 de la saison précédente. Les équipes classées exclusivement deuxième sont départagées par le nombre de points obtenus lors des rencontres aller et retour qui les ont opposés aux cinq autres équipes classées de la 1ère à la 6ème place de leur groupe selon les modalités de classement précisées à l'article 10.2 ci-après.
                                              2. la seconde meilleure équipe classée deuxième de D2 de la saison précédente selon les modalités de l'alinéa 1 ci-dessus."

                                              Un règlement désormais similaire aux autres championnats d'élite


                                              Cette modification prévoit donc une nouvelle alternative pour repêcher une équipe comme cela existait d'ailleurs dans le championnat National et celui de D1 Futsal. Si le 12e du championnat ne peut donc pas être repêché, il reste la possibilité de promouvoir une équipe de D2. Or la saison blanche a été décrétée pour le championnat de France de D2 2020-2021. La vacance en D1 ne peut donc pas être comblée sur ce critère-là. Mais elle pourrait l'être en suivant les dispositions proposées aux compétitions régionales et départementales et indiquées lors de cette même réunion du COMEX du 6 mai.

                                              "Dans le cas où il existera des places vacantes au sein d’un groupe, pour quelque motif que ce soit (équipe qui ne se réengage pas, équipe rétrogradée pour raison administrative ou disciplinaire…etc.), il y aura lieu, sauf dans la situation visée à la fin du point 3 ci-dessous, d’appliquer les règles en matière de vacance prévues dans les textes de l’instance concernée, en se fondant sur le classement final de la saison 2019/2020."

                                              Saint-Étienne, le bénéficiaire ?


                                              Les Vertes futures promues ?


                                              Non promu par le club au ratio à l'issue de la saison 2019-2020 aux dépens du Havre AC, l'AS Saint-Étienne pourrait devenir l'équipe bénéficiaire. En effet, la possibilité prévue à partir du 1er juillet dans le règlement du championnat de France permet en effet à l'instance de promouvoir pour l'organisation du championnat de France à venir l'équipe classée meilleure deuxième de D2 de la saison précédente avant le 17 juillet. Si la saison 2020-2021 est blanche, l'application du dispositif proposé aux Ligues et District, à savoir de se fonder sur le classement final 2019-2020. L'AS Saint-Étienne et Rodez AF étaient les équipes classées 2e en D2. Pour les départager, les rencontres face aux équipes classées 1re à la 6e place n'ont pas été totalement disputées. Mais le mode de calcul était prévu par le COMEX du 16 avril 2020 (ratio de points sur les matchs joués face à ces équipes classées 1 à 6). Dans ce cas, l'AS Saint-Étienne compterait un ratio de 2,33 (14/6) contre 1,75 (14/8) pour Rodez

                                              Une décision similaire pour le National et la D1 Futsal

                                              Le souhait de la FFF est d'appliquer la même décision pour le championnat de D1 Arkema que celui de National et de la D1 Futsal. Or le championnat de National disposait déjà d'un point de règlement pour promouvoir les meilleurs deuxièmes. La modification règlementaire apportée à la D1 permet désormais d'utiliser la même décision pour le National, la D1 Arkema et le championnat de France de D1 Futsal.

                                              Un enjeu ce samedi

                                              Cette alternative confirme en tout cas l'enjeu de la 12e place. Le Havre qui se rend à Soyaux pourrait en cas de victoire devancer Issy. Il faudrait pour cela que Issy ne gagne pas. Car les Isséennes ne peuvent pas devancer Le Havre en cas d'égalité au regard des confrontations directes.

                                              Samedi 5 Juin 2021

                                              https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...pe_a17282.html
                                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • #D1Arkema - GPSO92 ISSY - STADE DE REIMS : les réactions des entraîneurs

                                                Retour sur la rencontre entre le GPSO92 Issy et le Stade de Reims avec les réactions des deux entraîneurs.


                                                Camillo Vaz (entraîneur du GPSO 92 Issy) : "Les filles ont joué le jeu, elles ont relevé la tête"


                                                Les Isséennes ont pêché dans la finition (photo Patrick Vielcanet/GPSO92 Issy)

                                                Votre réaction tout d’abord après cette défaite malgré une bonne prestation de votre équipe ?

                                                On est dans la continuité du match contre Fleury dans le positif. En termes d’impact, d’envie et de production de jeu, on n’a rien n’a envié à Reims aujourd’hui. Mais on a un problème qu’on avait moins quand on était que sur de l’animation défensive, c’est qu’en se procurant des occasions on n’arrive pas à en mettre.
                                                Donc on finit avec une pointe de déception parce qu’une fois de plus, les filles ne sont pas récompensées de ce qu’elles font réellement en fait.

                                                N’y-a-t-il pas aussi de gros regrets quand on voit que le plan était bien taillé et fonctionnait mais que les deux buts encaissés viennent chacun d’erreurs défensives évitables, notamment le premier ?
                                                Oui mais de toute façon les buts, c’est soit une erreur ou une succession d’erreurs. Donc ce n’est pas forcément le premier but par exemple. Il y a combien d’occasions avant ce but-là ? Il y a aussi un penalty, deux poteaux. L’erreur fait partie du jeu.
                                                Ça ne me gêne pas de prendre un but ou deux comme je l’ai déjà dit à Fleury. Là, c’est la même chose. S’il y a 4-3 ou 5-3, c’est le football. Et moi, je préfère ce football-là avec le groupe que j’ai à disposition. Maintenant, ce n’est pas cette erreur-là qui nous fait perdre le match. Je pense vraiment que ce sont les occasions que l’on ne met pas.

                                                Justement, comment expliquez-vous ce manque d’efficacité ?
                                                Il y a un peu de tout. Un manque de lucidité, des lacunes techniques… Une attaquante qui marque des buts, ça coûte cher. Et il n’y a pas que dans le football masculin que ça coûte cher. Nous on a des filles qui ont un potentiel. Mais entre avoir un potentiel et mettre 15 buts par an en D1 Arkema, il y a une différence.

                                                Pour terminer, comme vous l’avez dit vous étiez sur ces prestations positives sur ces derniers matchs avec une progression. Malgré la 11e place, entre votre arrivée et maintenant, quel bilan faites-vous ?
                                                Le bilan n’est pas bon vu qu’on ne prend pas de points. Après, je pense que la mission était difficile. Les filles ont joué le jeu, elles ont relevé la tête et le club a fait en sorte qu’on puisse aller jusqu’au bout. Elles ont vécu l’aventure jusqu’au bout. Maintenant, il est temps de faire les comptes : on est 11e donc l’objectif n’est pas rempli.
                                                On peut trouver du positif comme du négatif. Moi, je préfère retenir le positif. Il y a un groupe qui a vécu des péripéties, qui s’est battu ce soir (ndlr : samedi), qui a montré des choses et qui a progressé. Et je pense que c’était important.


                                                Amandine Miquel (entraîneure du Stade de Reims)

                                                Quel est votre sentiment après cette dernière victoire de la saison obtenue dans un match compliqué de bout en bout ?

                                                Compliqué c’est poli. Donc je vais rester poli. C’était un match compliqué où l’on n’a pas bien joué. On l’emporte quand même, tant mieux pour nous. Je suis déçue pour Issy qui méritait la victoire, j’espère que ça ne leur portera pas préjudice s’il n’y a qu’une équipe qui descend. Mais pour une fois, on ne va retenir que le score.

                                                Comment vous expliquez le fait d’avoir été mis autant en difficulté, notamment en première ?
                                                On a techniquement un peu déjoué, on a manqué de justesse. Les choix n’ont pas été très bons offensivement sur les derniers ballons et défensivement, on a été beaucoup trop distants ou en réaction. Face à une équipe qui joue sa survie, il faut défendre avec un peu plus de conviction. Je ne m’en prends pas qu’aux défenseurs sur ce coup, c’est l’intégralité de l’équipe.
                                                Donc prestation décevante de notre part, sans compter les occasions qu’on a raté. Mais même en les marquant, elles en ont eu plus en face donc on va se contenter du 2-1. On a notre gardienne qui nous dépanner bien aussi sur le penalty donc on est content sur la globalité de la saison.

                                                En avant-match, vous aviez parlé de « guerre » et du fait qu’il allait falloir « se battre jusqu’au bout ». Vous y avez clairement eu le droit sur cette rencontre…
                                                On ne s’attendait pas à moins de leur part. On s’attendait à plus de la nôtre. Mais bon, on ne peut pas toujours avoir ce qu’on veut. Mais on a totalement été servies avec ce qu’on attendait de leur part et bravo à eux car vu le nombre de poteaux et d’occasions qu’elles ont, elles n’ont vraiment pas démérité. Elle aurait mérité mieux en termes de points.

                                                Avec ce résultat, Reims termine 6e : son meilleur classement depuis 35 ans. Quel bilan vous faites globalement de cette saison ?
                                                Posé comme ça, c’est un bon bilan (sourire). Après forcément, on lorgnait sur la cinquième place. Mais la sixième est bonne aussi. D’ailleurs, bravo à Guingamp qui est allé l’arracher contre Bordeaux, ce n’était pas gagné d’avance.
                                                À mon sens, cette 5e place, c’est un peu la première place de notre championnat à nous. On va dire qu’aujourd’hui, on est deuxièmes. C’est un peu frustrant mais on a quand même fait une bonne saison. Et c’est vrai qu’historiquement, on est en progression constante depuis quatre saisons. Donc à nous maintenant de continuer et de faire mieux encore l’année prochaine.

                                                S’il devait y avoir des regrets, serait-ce presque plus sur la première partie de saison où certains virages ont été mal négociés contrairement à la seconde partie ?
                                                Oui c’est sûr qu’en première partie de saison, on a mis du temps à trouver les automatismes et une façon de jouer qui allait. Sur la deuxième partie, on ne peut pas se reprocher grand-chose si ce n’est le match nul à Guingamp qui nous aurait permis là d’être cinquième.
                                                Mais sur la seconde partie de saison, elles ont été très bonnes. Il a fallu du temps pour se mettre en route sur la première. C’est à nous de le savoir et de le rectifier. Après, ce ne sera pas beaucoup plus facile avec une grosse rotation dans notre effectif d’être performant dès la fin août.

                                                Pour se projeter justement sur la prochaine saison, beaucoup de départs ont été annoncés ces derniers jours. Où en êtes-vous du recrutement à ce niveau et comment voyez-vous la saison qui arrive ?
                                                On a déjà fini notre recrutement, on l’annoncera en temps et en heure. On est optimiste. On garde une base conséquente et on a recruté en fonction pour palier à certains départs. On récupèrera aussi Naomi Feller qui est un élément important offensivement. Donc l’idée c’est de continuer la progression sur la saison prochaine. Il va falloir qu’on soit bons pour être performants dès la première partie de saison avec de nouvelles joueuses à intégrer.

                                                S’il y avait un objectif de place, ce serait lequel ?
                                                La saison prochaine ? Le maintien (sourire). Il faut être prudent. Redemandez-moi à Noël, je vous dirai. Mais là je vais dire le maintien car c’est tellement aléatoire avec le Covid, les droits TV… Pour avoir échangé avec mes collègues, on a tous pris un gros coup dans nos budgets. Et j’espère juste que les autres ont pris un plus gros coup que moi dans ce dernier. La stratégie, c’est qui sera le moins pauvre l’année prochaine. Et j’espère que ce ne sera pas nous. Parce que sinon, ça va être difficile.

                                                Mardi 8 Juin 2021
                                                Daniel Marques

                                                https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...rs_a17285.html
                                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • #D1Arkema - La DNCG prononce la relégation de SOYAUX en D2

                                                  Sur la sellette la saison dernière, la DNCG a décidé dans sa réunion du 8 juin la relégation administrative de l'ASJ Soyaux en D2.



                                                  Si cette décision est encore susceptible d'appel de la part du club charentais, elle est dans sa décision en première instance un gros coup dur pour Soyaux qui avait été reçu en audience ce même jour. La DNCG qui effectue le contrôle du budget des clubs à l'issue de cette saison a décidé au regard des pièces fournies et éléments financiers d'ordonner la rétrogradation administrative en D2 féminine. Soyaux avait fait part précédemment de son mécontentement de ne pas avoir reçu l'intégralité de la subvention initialement prévue. La part issue de la LFP n'ayant finalement pas été versée.

                                                  Une annonce qui va perturber la préparation de la nouvelle saison du club qui avait déjà préparé activement son recrutement.



                                                  Mardi 8 Juin 2021
                                                  Sebastien Duret

                                                  https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...D2_a17286.html
                                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire



                                                  • Tous les buts de la 22ème journée

                                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X