Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ligue des Champions Féminine 2020-2021

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #51
    Fiorentina WFC (ITA) 0 - 5 Manchester City FC (ANG) [0-3]
    0-1 : Ellen White 9'
    0-2 : Caroline Weir 18' (SP)
    0-3 : Ellen White 32'
    0-4 : Samantha Mewis 60'
    0-5 : Samantha Mewis 79'




    *Score du match aller
    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • #52
      Ligue des Champions (Huitièmes) - Les favoris au rendez-vous des quarts

      Le plateau des quarts de finale s'annonce des plus relevés et le programme sera connu ce vendredi.
      Accroché à l'aller, Rosengård est allé chercher une victoire 2-0 en Autriche. Les deux clubs allemands ont confirmé leurs victoires de l'aller, Wolfsburg réalisant le même score qu'à l'aller (2-0) pendant que le Bayern gagne 3-0 dont 2 penalties. Après son succès à l'aller, Chelsea a concédé le nul face à l'Atlético. Les Madrilènes ont manqué un penalty après déjà deux échecs à l'aller. Manchester City a facilement disposé de la Fiorentina. Le FC Barcelone a confirmé aussi avec un succès 5-0 au Danemark.



      Asseyi et le Bayern poursuivent l'aventure sans souci (photo FCB)


      Mercredi 10 mars 2021
      FORTUNA HJØRRING (DAN) - FC BARCELONE (ESP) : 0-5 (0-1)
      (cumul : 0-9)
      Hjørring (Hjørring Stadion)
      Arbitre : Lorraine Watson (Ecosse)
      Buts : Aitana Bonmati 36', 49', Mariona Caldentey 55' s.p., Asisat Oshoala 78', Marta Torrejón 86'
      Aucun avertissement

      Fortuna Hjørring : Line Johansen ; Sara Andersen (c) (Lærke Hammer 75'), Emily Garnier, Maria Møller Thomsen, Victoria Frances Bruce (Laura Frank 63'), Brianne Folds (Rebekka Frederiksen 63') ; Indiah Riley, Brenna Ochoa, Sofie Lundgaard (Asii Kleist Berthelsen 75'), Olivia Møller Holdt ; Emma Snerle (Signe Timmermann Clausen 68'). Entr.: Niclas Hougaard Hansen
      Barcelone : Gemma Font ; Ana-Maria Crnogorčević, Andrea Pereira (María León 53'), Jana Fernández, Leila Ouahabi ; Aitana Bonmati, Patricia Guijarro (Asisat Oshoala 53'), Vicky Losada (c) ; Caroline Graham Hansen (Marta Torrejón 73'), Mariona Caldentey (Alexia Putellas 73'), Lieke Martens (Melanie Serrano 73'). Entr.: Lluís Cortés


      ST. PÖLTEN (AUT) - ROSENGÅRD (SUE) : 0-2 (0-2) (cumul : 2-4)
      St Polten (NV Arena)
      Arbitre : Anastasia Pustovoitova (Russie)
      Buts : Emma Berglund 26', Mimmi Larsson 42'
      Avertissements : Celia Brancao-Ribeiro 29', Maria Mikolajová 66' ; Nathalie Björn 70', Mimmi Larsson 87', Sanne Troelsgaard 88'

      St. Pölten : Isabella Kresche ; Julia Tabotta, Alexandra Biróová (c), Leonarda Balog, Nicole Sauer ; Anna Bereuter (Lisa Makas 64'), Isabelle Meyer (Melanie Brunnthaler 46'), Mateja Zver ; Jennifer Klein ; Maria Mikolajová, Bernadett Zágor. Entr.: Maria Wolf et Celia Brancao-Ribeiro
      Rosengård : Stephanie Labbe ; Nathalie Björn, Emma Berglund, Glofis Perla Viggósdóttir ; Olivia Schough (Hanna Bennison 90+1'), Sanne Troelsgaard, Caroline Seger (c) (Jessica Samuelsson 86'), Fiona Brown, Katrine Veje ; Mimmi Larsson, Jelena Čanković. Entr.: Jonas Eidevall


      BAYERN MUNICH (ALL) - BIIK KAZYGURT (KAZ) : 3-0 (2-0) (cumul : 9-1)
      Munich (FC Bayern Campus)
      Arbitre : Iuliana Demetrescu (Roumanie)
      Buts : Lina Magull 2' s.p., Simone Boye Sørensen 35', Sydney Lohmann 60' s.p.
      Avertissements : Julia Pollak 31' ; Stasianne Mallin 59'
      Penalty de Lina Magull arrêté (40')

      Bayern :
      Laura Benkarth ; Amanda Ilestedt, Carina Wenninger (Hanna Glas 61'), Simone Boye Sørensen, Julia Pollak ; Lina Magull (c) (Sarah Zadrazil 46'), Sydney Lohmann (Linda Dallmann 61'), Karólína Lea Vilhjálmsdóttir ; Viviane Asseyi (Lineth Beerensteyn 61'), Ivana Rudelić, Gia Corley (Laura Donhauser 81'). Entr.: Jens Scheuer
      BIIK : Oksana Zheleznyak (c) ; Yekaterina Babshuk, Kennedy Rose, Stasianne Mallin, Brooke Denesik ; Natalie Muth, Marija Ilić ; Prisca Chilufya (Alexandra Burova 90'), Kamila Kulmagambetova (Ksenia Khairulina 65'), Madina Zhanatayeva (Brenna Connell 65') ; Gulnara Gabelia (Mariya Demidova 87'). Entr.: Kaloyan Petkov


      LILLESTRØM LSK (NOR) - WOLFSBURG (ALL) : 0-2 (0-2) (cumul : 0-4)
      Gyor (Gyirmóti Stadion) [Hongrie]
      Arbitre : Sandra Braz Bastos (Portugal)
      Buts : Ina Gausdal 43' c.s.c., Ingrid Syrstad Engen 45'
      Aucun avertissement

      Lillestrøm : Ida Norstrøm ; Ina Gausdal, Justine Vanhaevermaet, Malin Brenn ; Cathrine Dahlström (Casandra Luthcke 89') ; Nora Eide Lie, Isabell Bachor (Thea Kyvåg 71'), Emilie Woldvik, Emilie Haavi (c) ; Sophie Haug, Camilla Linberg (Mille Ivi Christensen 81'). Entr.: Knut Slatleim
      Wolfsburg : Katarzyna Kiedrzynek ; Joelle Wedemeyer (Anna Blässe 80'), Sara Doorsoun-Khajeh (Dominique Janssen 68'), Lena Goessling, Felicitas Rauch (Zsanett Jakabfi 46') ; Pia-Sophie Wolter, Ingrid Syrstad Engen, Karina Sævik, Alexandra Popp (c) (Lotta Cordes 46'), Sofie Svava ; Svenja Huth (Ewa Pajor 58'). Entr.: Stephan Lerch


      ATLETICO DE MADRID - CHELSEA (ANG) : 1-1 (0-0) (cumul : 1-3)
      Monza (Brianteo) [Italie]
      Arbitre : Stéphanie Frappart (France)
      Buts : Emelyne Laurent 90+3' ; Maren Mjelde 77' s.p.
      Avertissements : Sonia García 76' ; Niamh Charles 74'
      Penalty de Toni Duggan sur la barre (75')

      Atlético de Madrid : Hedvig Lindahl ; Grace Kazadi (Turid Knaak 67'), Laia Aleixandri, Merel van Dongen, Kylie Strom (Sonia García 67') ; Deyna Castellanos, Silvia Meseguer (c), Leicy Santos (Claudia Iglesias De La Cruz 60'), Toni Duggan (Emelyne Laurent 79') ; Ludmila Da Silva (Rasheedat Ajibade 60'), Ajara Njoya Nchout. Entr.: José Luis Sánchez Vera
      Chelsea : Ann-Kathrin Berger ; Niamh Charles, Maren Mjelde, Millie Bright (c), Jonna Andersson ; Pernille Harder (Jessie Fleming 67'), Melanie Leupolz, Ji So-Yun (Hannah Blundell 84') ; Francesca Kirby, Bethany England (Guro Reiten 42'), Samantha Kerr. Entr.: Emma Hayes


      Jeudi 11 mars 2021
      FIORENTINA (ITA) - MANCHESTER CITY (ANG) : 0-5 (0-3)

      Florence (Stadio Artemio Franchi)
      Arbitre : Esther Staubli (Suisse)
      Buts : Ellen White 9', 32', Caroline Weir 18' s.p., Samantha Mewis 60', 79'
      Aucun avertissement

      Fiorentina : Katja Schroffenegger ; Janelle Cordia, Louise Quinn, Greta Adami (c) ; Frederikke Thøgersen, Valery Vigilucci, Tessel Middag, Sara Baldi (Martina Piemonte 54'), Martina Zanoli ; Daniela Sabatino, Lana Clelland (Stephanie Breitner 79'). Entr.: Antonio Cincotta
      Manchester City : Karima Benameur-Taieb ; Georgia Stanway, Abby Dahlkemper, Esme Morgan, Alex Greenwood ; Rose Lavelle, Keira Walsh (Laura Coombs 64'), Caroline Weir (Samantha Mewis 46') ; Janine Beckie (Aoife Mannion 79'), Ellen White (c) (Millie Davies 63'), Lauren Hemp (Chloe Kelly 46'). Entr.: Gareth Taylor


      Mercredi 17 mars 2021
      AC Sparta Prague (Rtc) - Paris SG (Fra) (aller : 0-5)

      Vendredi 12 Mars 2021
      Sebastien Duret

      https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...ts_a17076.html
      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • #53
        Ligue des Champions - L'UEFA dévoile le calendrier du nouveau format pour 2021-2022

        Les dates et la liste d'accès provisoire des équipes ont été publiées pour la nouvelle édition de la Ligue des champions féminine de l'UEFA de 2021/22, qui comprendra pour la première fois une phase de groupes aller-retour.


        (photo OL)


        Le format

        La nouvelle formule offrira une phase de 4 groupes de 4 équipes entre octobre et décembre avant une traditionnelle phase à élimination directe en mars à partir des quarts de finale.
        Pour cette phase de groupes, quatre équipes seront qualifiées directement et 12 autres seront issues des voies de qualification : la voie des champions (7 équipes) et la voie des Ligues (5 équipes) avec chacun deux tours sous la forme de mini-tournois avec demi-finales et finales.

        Les participants
        L'UEFA a arrêté une liste provisoire qui précise que six fédérations auront trois qualifiés : France, Allemagne, Espagne, Angleterre, Suède, République tchèque, dix autres fédérations auront deux candidats : Danemark, Pays-Bas, Italie, Kazakhstan, Norvège, Islande, Suisse, Écosse, Russie, Biélorussie. Les autres fédérations disposeront d'un club qualifié.

        Les entrées en compétition
        Le tenant du titre et les trois premières associations (France, Allemagne et Espagne) entreront en phase de groupes en octobre. Les champions des associations restantes dans la voie des champions. Les champions des associations classées de 4 à 6 (Angleterre, Suède et République tchèque) verront leur équipe entrer uniquement au 2e tour. Les deuxièmes des championnats des six associations les mieux classées (France, Allemagne, Espagne, Angleterre, Suède, République tchèque) participeront au deuxième de la voie des Ligues.
        Les équipes classées troisièmes de ces six associations et les finalistes des dix associations suivantes les mieux classées (Danemark, Pays-Bas, Italie, Kazakhstan, Norvège, Islande, Suisse, Écosse, Russie, Biélorussie) participeront au premier tour de la voie des Ligues.


        Le calendrier

        Tirage au sort des tours 1 et 2 : 21 juin

        Premier tour (mini-tournois sur un site)
        Demi-finales: 18 août
        Barrage final / troisième place: 21 août

        Deuxième tour
        Match aller : 31 août / 1er septembre
        Match retour : 8/9 septembre

        Tirage au sort de la phase de groupes
        13 septembre

        Phase de groupes
        Journée 1: 5/6 octobre
        Journée 2: 13/14 octobre
        Journée 3: 9/10 novembre
        Journée 4: 17/18 novembre
        Journée 5: 8/9 décembre
        Journée 6: 15/16 décembre

        Tirage au sort des quarts de finale et des demi-finales
        20 décembre

        Quarts de finale
        Match aller: 22/23 mars
        Match retour: 30/31 mars

        Demi finales
        Match aller: 23/24 avril
        Match retour: 30 avril/1er mai

        Finale (Juventus Stadium, Turin)
        Dimanche 22 mai 2022

        Vendredi 12 Mars 2021
        Sebastien Duret

        https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...22_a17101.html
        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • #54
          Ligue des Champions - Le PSG et l'OL croiseront leur chemin dès les quarts

          Le tirage au sort des quarts de finale de la Ligue des Champions qui se déroulait de manière intégrale à désigner une opposition entre les deux clubs français dès les quarts de finale prévus fin mars.


          Si le PSG confirme son match aller remporté face au Sparta Prague (5-0), mercredi prochain en République tchèque, il sera opposé le 23 ou 24 mars à l'OL en quart de finale de la compétition européenne avant le match retour une semaine plus tard à Décines. Il y aura donc un club français en demi-finale mais pas plus !

          Le vainqueur de ce duel franco-français sera opposé au vainqueur du choc entre le FC Barcelone et Manchester City en avril. Autant dire que la route s'annonce compliquée dans cette compétition qui est désormais très relevée à ce stade de la compétition.

          Dans l'autre tableau, le Bayern Munich hérite du FC Rosengård pendant que Chelsea sera opposé à Wolfsburg. Un duel entre club allemand est donc possible en demi-finale alors que les clubs anglais ne pourront pas se retrouver avant une finale éventuelle.





          Vendredi 12 Mars 2021
          Sebastien Duret

          https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...ts_a17097.html
          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • #55
            Quarts de finale

            Matchs aller les 23 et 24 mars 2021
            Matchs retour les 31 mars et 1er avril 2021


            FC Bayern Munich (ALL) - FC Rosengård (SUÈ)

            Sparta Prague/Paris SG - Olympique Lyonnais (FRA)

            FC Barcelone (ESP) - Manchester City FC (ANG)

            Chelsea FCW (ANG) - VfL Wolfsbourg (ALL)



            Demi-finales

            Matchs aller les 24 et 25 avril 2021
            Matchs retour les 1er et 2 mai 2021


            Sparta Prague/Paris SG/Lyon - Barcelone/Manchester City

            Bayern Munich/Rosengård - Chelsea/Wolfsbourg



            Finale

            16 mai 2021 - Göteborg (Gamla Ullevi)

            Bayern Munich/Rosengård/Chelsea/Wolfsbourg - Sparta Prague/Paris SG/Lyon/Barcelone/Manchester City
            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • #56
              Ligue des Champions - SPARTA - PSG n'aura pas lieu mercredi, la suite reste à confirmer par l'UEFA

              Si l'UEFA n'a pas encore communiqué officiellement, la rencontre étant programmée ce mercredi à 14h30 entre le Sparta Prague et le Paris Saint-Germain n'aura pas lieu.




              Dans la continuité de la décision de l'Agence Régionale de Santé d'Ile de France qui a demandé l'isolement du groupe depuis vendredi suite aux tests positifs de trois joueuses testées jeudi dernier, l'instance régionale a maintenu la décision d'isolement prévue pour 7 jours ce lundi.

              Malgré l'absence de nouveaux cas suite aux nouveaux tests réalisés 48 heures, l'ARS a recommandé de conserver le groupe à l'isolement en interdisant les entraînements collectifs avec le risque d'éventuels nouveaux cas positifs dans les prochains jours.

              Après le report du match de championnat OL - PSG qui avait entraîné de l'étonnement dans le camp lyonnais par rapport au protocole des compétitions de la FFF, la commission fédérale s'en était tenue aux recommandations de l'ARS pour prendre sa décision.

              L'UEFA dont le protocole est différent doit prendre une autre décision, alors que le prochain tour est prévu dans une semaine. Le vainqueur de ce duel doit jouer en théorie l'OL les 23/24 mars et 30 mars/1er avril. Le règlement prévoit qu'en cas d'isolement que le club qui ne peut pas présenter a minima 13 joueuses enregistrées sur la liste de l'UEFA, la rencontre est reportée si une date peut être trouvée. Or l'UEFA exige au plus tard le déroulement de cette rencontre à vendredi 19 mars, date prévue dans le règlement. A défaut de jouer, le club dans l'incapacité de jouer est donné perdant 3-0 par forfait.

              L'UEFA n'a encore rien confirmé sur l'issue du match retour

              Dans un premier temps, selon le club praguois qui a été le premier à communiquer, la rencontre serait donnée vainqueur 3-0 sur tapis vert, après une décision prise par l'UEFA en accord avec les deux clubs. Avec son succès 5-0 à l'aller, le PSG se retrouverait qualifié pour les quarts de finale et sera donc face à l'OL dans un duel franco-français.

              Mais l'UEFA n'a pas encore officiellement communiqué sur la décision à l'exception de l'annulation de la rencontre prévue ce mercredi. Le club tchèque a supprimé son premier tweet et a tweeté une autre fois à 20h22, en indiquant : "En raison de la mise en quarantaine de l'équipe française, le match avec le PSG n'aura pas lieu à la date d'origine, c'est-à-dire mercredi. Nous attendons la décision finale de l'UEFA sur la marche à suivre."

              Mardi 16 Mars 2021
              Sebastien Duret

              https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...FA_a17115.html
              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • #57
                Comment reussir à reposer son equipe toute entiere tout en se qualifiant apres avoir joué et gagné qu'un seul match...

                Comment le PSG a fait pour se retrouver avec moins de 13 joueuses enregistrées valides... ca par contre...
                "Hmmm oui mère..."

                Commentaire


                • #58
                  Ligue des Champions - SPARTA - PSG : décision vendredi

                  La Commission de l'UEFA en charge de traiter le dossier liée au non déroulement de la rencontre entre le Sparta Prague et le PSG prévu initialement ce mercredi 17 mars 2021, se réunira ce vendredi pour rendre sa décision.





                  L'annulation de la rencontre entre le Sparta Prague et le PSG avait été actée par l'UEFA ce mardi mais la décision a donné sur le sort de cette rencontre ne sera rendue que ce vendredi par la commission en charge de traiter ce type de dossier.

                  La CEDB (UEFA Control, Ethics and Disciplinary Body) devra rendre une décision sur l'absence du PSG pour cette rencontre. Le club de la capitale est depuis vendredi dernier interdit d'entraînements collectifs et donc de rencontres suite à la décision de l'Agence Régionale de Santé Ile-de-France après que trois joueuses mais aussi des membres de l'encadrement ont été testés positifs.

                  Cette période d'isolement de 7 jours exigée par l'instance régionale de Santé ne permettait pas au club parisien de jouer le match retour de Ligue des Champions. La Commission de l'UEFA devra donc déterminer la décision prise pour cette rencontre.

                  Ce mercredi midi, l'UEFA avait indiqué dans un article la qualification du PSG avant que cet article ne soit supprimé du site de l'instance européenne. Le club parisien a pour sa part communiqué : "Compte-tenu de la mise en quarantaine obligatoire de l'équipe du Paris Saint-Germain par l'autorité sanitaire compétente en France, la rencontre des 8e de finale de l'UEFA Champions League entre le Sparta Prague et le Paris Saint-Germain, initialement prévue ce mercredi 17 mars 2021 à Chomutov, ne peut se tenir. Le dossier est soumis à l’Instance de Contrôle Éthique et Disciplinaire de l'UEFA, qui prendra une décision prochainement."

                  Le règlement mis en place cette saison donnait un délai maximal pour jouer les huitièmes de finale au 19 mars 2021. Or cette rencontre prévu ce 17 mars 2021 était initialement prévue le 3 avril mais avait été reportée après des cas positifs dans l'équipe du Sparta Prague. La première rencontre s'était donc jouée en France avec le succès parisien 5-0.

                  Si l'UEFA ne donne pas la rencontre à disputer, notamment en raison des problèmes calendaires, le PSG pourrait avoir match perdu 3-0. Dans ce cas, avec le succès du match aller, le club français serait en théorie qualifié pour le tour suivant. A noter que si l'issue resterait favorable au PSG, elle le serait aussi pour la République tchèque qui bénéficierait du gain du match et donc de précieux points dans le coefficient qui déterminera établir le nombre de qualifiés et le stade de qualification pour le nouveau format de la Ligue des Champions. Mais cela pénaliserait une joueuse suspendue du Sparta Prague qui pourrait éventuellement ne pas purger sa suspension à savoir Lucie Martínková.

                  Le vainqueur devra jouer théoriquement son match aller les 23 ou 24 mars sur son terrain, avant de se déplacer à Lyon pour le match retour le 31 mars à 18h30.

                  Mercredi 17 Mars 2021
                  Sebastien Duret

                  https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...di_a17117.html
                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • #59
                    AC Sparta Prague (RTC) 3 - 0 F Paris Saint-Germain FC (FRA) [0-5]



                    *Score du match aller

                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • #60
                      Ligue des Champions - SPARTA - PSG : le PSG perdant par forfait

                      L'instance compétente de l'UEFA a rendu une décision sur le huitième de finale retour entre AC Sparta Prague contre Paris Saint-Germain, non joué le 17 mars.


                      Sandy Baltimore faisait partie des joueuses positives au COVID-19



                      Dans sa décision, l'UEFA précise en préambule : "À la suite de plusieurs résultats positifs au COVID-19 survenus lors de tests organisés en prévision d'un match de compétition nationale, les autorités sanitaires compétentes en France ont décidé de mettre en quarantaine toute l'équipe de football féminin du Paris Saint-Germain. Par conséquent, le huitième de finale retour de la Ligue des champions féminine de l'UEFA entre l'AC Sparta Prague (CZE) et le Paris Saint-Germain (FRA) n'a pas pu être disputé.

                      L'affaire a été soumise à l'Instance de contrôle, d'éthique et de discipline de l'UEFA, pour qu'une décision soit prise. Sur la base de l'article 29 (3) du Règlement disciplinaire de l'UEFA et compte tenu des circonstances urgentes de l'affaire, le président de l'Instance de contrôle, d'éthique et de discipline de l'UEFA a renvoyé l'affaire directement à l'Instance d'appel pour décision.
                      "

                      Le Président de l'Instance d'appel de l'UEFA a pris la décision suivante le 19 mars 2021:

                      - Déclarer le match de l'UEFA Women's Champions League 2020/21 entre l'AC Sparta Praha et le Paris Saint-Germain, qui devait se jouer le 17 mars 2021, comme forfait par le Paris Saint-Germain (qui est donc réputé avoir perdu le match 3-0) pour avoir été responsable de la non-tenue du match (comme prévu à l'article 23.01 du Règlement de l'UEFA Women's Champions League 2020/21 en relation avec l'article 27 (1) du Règlement disciplinaire de l'UEFA).

                      Le PSG face à l'OL en quart

                      Après un succès 5-0 à l'aller, le PSG donné perdant 0-3 au retour se retrouve néanmoins qualifié pour les quarts de finale et sera opposé à l'OL. La programmation des rencontres devraient rapidement être officialisée.

                      Samedi 20 Mars 2021
                      Sebastien Duret

                      https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...it_a17119.html
                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • #61
                        Huitièmes de finale - Matchs retour

                        Club Atlético de Madrid Féminas (ESP) 1 - 1 Chelsea FCW (ANG) [0-2]

                        Brøndby IF (DAN) 1 - 3 Olympique Lyonnais (FRA) [0-2]

                        Lillestrøm SK Kvinner FK (NOR) 0 - 2 VfL Wolfsbourg (ALL) [0-2]

                        Fortuna Hjørring (DAN) 0 - 5 FC Barcelone (ESP) [0-4]

                        FC Bayern Munich (ALL) 3 - 0 FC BIIK-Kazygurt (KAZ) [6-1]

                        SKN Sankt Pölten Frauen (AUT) 0 - 2 FC Rosengård (SUÈ) [2-2]

                        Fiorentina WFC (ITA) 0 - 5 Manchester City FC (ANG) [0-3]

                        AC Sparta Prague (RTC) 3 - 0 F Paris Saint-Germain FC (FRA) [0-5]


                        *Score du match aller
                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • #62
                          Ligue des Champions - Retour sur les précédentes confrontations européennes entre l'OL et le PSG

                          L'OL et le PSG se retrouvent ce mercredi pour la septième sur la scène européenne. Six précédentes rencontres jouées à l'occasion de doubles confrontations en huitième en 2014, en demi en 2016, puis sur un match lors de la finale 2017 et de la demi-finale 2020. Retour


                          Le plus indécis




                          Deux clubs français au sommet de l'Europe, la finale 2017 aura retenu en haleine les spectateurs et mis à rude épreuve les nerfs des Lyonnaises et Parisiennes.
                          Au cours de cette saison 2016-2017, les deux clubs se sont rencontrés à quatre reprises. Cette confrontation en finale est la quatrième de la saison. Une saison qui avait débuté par un succès parisien face à Lyon en championnat grâce à Marie-Laure Delie. Le championnat avait choisi son camp depuis longtemps après notamment la perte par pénalité du PSG lors de la première journée face à Albi. Au retour, l'OL s'était imposé 3-0. C'est finalement dans les coupes que le suspense a perduré. En finale de Coupe de France, à Vannes, deux semaines avant la Ligue des Champions, les tirs au but avaient déjà décidé du vainqueur. L'OL s'en était sorti 7 tirs au but à 6. L'issue fut la même à Cardiff. Un match sans but (0-0) et une série de tirs au but où Le Sommer puis Geyoro ont manqué pour chaque équipe. C'est lors de la mort subite que le match a basculé. La gardienne du PSG Kiedrzynek s'élançait mais manquait le cadre. Bouhaddi ne tremblait pas pour offrir le trophée à son club.

                          >> Le résumé

                          Jeudi 01 juin 2017 à 21h00
                          Cardiff (Cardiff City Stadium)
                          Lyon - PSG : 0-0 (tab 7-6)
                          Spectateurs : 22433
                          Arbitres : Bibiana Steinhaus (ALL) assisté de Katrin Rafalski (ALL) et Christina Biehl (ALL).
                          Avertissements : Saki Kumagai 66' pour Lyon, Aminata Diallo 55', Laura Georges 81', Perle Morroni 115' pour PSG

                          Lyon : 16-Sarah Bouhaddi, 29-Griedge Mbock Bathy Nka, 21-Kadeisha Buchanan, 3-Wendie Renard ©, 7-Amel Majri, 5-Saki Kumagai, 23-Camille Abily, 10-Dzsenifer Marozsán, 9-Eugénie Le Sommer, 14-Ada Hegerberg (22-Pauline Bremer 60'), 31-Alex Morgan (12-Élodie Thomis 23', 18-Claire Lavogez 107'), Entr.: Gérard Prêcheur
                          Non utilisées : 30-Méline Gérard, 8-Jessica Houara d'Hommeaux, 26-Josephine Henning, 27-Caroline Seger
                          PSG : 1-Katarzyna Kiedrzynek, 26-Grace Geyoro, 5-Sabrina Delannoy, 14-Irene Paredes, 17-Ève Périsset (20-Perle Morroni 90'), 7-Aminata Diallo (21-Vero Boquete 57'), 28-Shirley Cruz © (4-Laura Georges 80'), 24-Formiga, 12-Ashley Lawrence, 10-Cristiane, 18-Marie-Laure Delie, Entr.: Patrice Lair
                          Non utilisées : 16-Loes Geurts, 3-Laure Boulleau, 19-Lina Boussaha, 22-Sana Daoudi

                          Tirs aux buts : Cristiane (0-1), Majri (1-1), Delannoy (1-2), Le Sommer (arrêté, 1-2), Geyoro (arrêté, 1-2), Renard (2-2), Delie (2-3), Mbock (3-3), Formiga (3-4), Kumagai (4-4), Boquete (4-5), Marozsan (5-5), Lawrence (5-6), Abily (6-6), Kiedrzynek (à côté, 6-6), Bouhaddi (7-6)


                          Le plus déséquilibré



                          Opposés en demi-finale, les deux clubs français n'abordaient pas la rencontre dans les mêmes dispositions. Si l'OL avait ménagé Henry, le PSG lui était privé de Houara et Cruz suspendues. L'OL ouvrait le score par Hegerberg (18e) avant que son adversaire ne perde une première joueuse sur blessure (21e). Hamraoui (33e) et Georges (37e) devaient aussi quitter le terrain avant la pause. La cause était entendue car Le Sommer (28e, 42e), Hegerberg (40e) et Abily (45e) permettaient de mener 5-0. En seconde période, les entrantes Necib et Schelin marquaient à leur tour pour le plus large succès lyonnais face au PSG (7-0). Le match retour était plus modestement remporté 1-0.

                          >> Le résumé

                          Samedi 23 avril 2016 à 15h00
                          Décines-Charpieu (Parc Olympique Lyonnais)
                          Lyon - PSG : 7-0 (5-0)
                          Spectateurs : 22050
                          Arbitres : Bibiana Steinhaus (ALL) assisté de Katrin Rafalski (GER) et Karoline Wacker (GER).
                          Buts : Ada Hegerberg 18', 40', Eugénie Le Sommer 28', 42', Camille Abily 45', Louisa Necib-Cadamuro 73', Lotta Schelin 76'
                          Avertissement : Rosana 44' pour PSG

                          Lyon : 16-Sarah Bouhaddi, 22-Pauline Bremer (17-Corine Petit-Franco 79'), 29-Griedge Mbock Bathy Nka, 3-Wendie Renard ©, 7-Amel Majri, 15-Aurélie Kaci (10-Louisa Necib-Cadamuro 63'), 23-Camille Abily, 5-Saki Kumagai, 9-Eugénie Le Sommer, 14-Ada Hegerberg, 12-Élodie Thomis (8-Lotta Schelin 60'), Entr.: Gérard Prêcheur
                          Non utilisées : 30-Méline Gérard, 19-Ève Périsset, 20-Delphine Cascarino, 24-Mylaine Tarrieu
                          PSG : 1-Katarzyna Kiedrzynek, 5-Sabrina Delannoy, 4-Laura Georges (7-Rosana 37'), 8-Erika, 3-Laure Boulleau (17-Lisa Dahlkvist 21'), 2-Kenza Dali, 27-Caroline Seger ©, 14-Kheira Hamraoui (20-Perle Morroni 33'), 10-Cristiane, 18-Marie-Laure Delie, 29-Anja Mittag, Entr.: Farid Benstiti
                          Non utilisées : 30-Ann-Katrin Berger, 21-Anissa Lahmari, 24-Ghoutia Karchouni, 26-Grace Geyoro

                          1-0 Hegerberg (18') : Sur une passe en retrait de Hamraoui vers Erika pas assez puissante, Hegerberg récupère le ballon puis élimine Kiedrzynek avant de glisser le ballon du pied gauche
                          2-0 Le Sommer (28') : Mbock allonge à droite pour Hegerberg qui entre dans la surface et centre pour Le Sommer, esseulée qui reprend du plat du pied droit plein axe
                          3-0 Hegerberg (40') : Service pour Le Sommer à gauche qui donne un caviar à Hegerberg qui marque du plat du pied droit
                          4-0 Le Sommer (42') : Alertée par Mbock, Thomis côté droit centre pour Le Sommer au second poteau qui tacle le ballon du gauche en se jetant
                          5-0 Abily (45') : Coup franc frappé à 18 m plein axe est enroulée du droit et trouve la lucarne droite de Kiedrzynek
                          6-0 Necib-Cadamuro (73') : Servie en retrait par Le Sommer à 20 m axe gauche, Necib élimine Seger d'un petit crochet et déclenche une magnifique frappe du droit qui trouve la lucarne droite
                          7-0 Schelin (76') : Bon travail de Necib qui trouve, Schelin, dos au but dans la surface côté droit, qui contrôle puis pivote, élimine sa défenseure et placer une frappe à ras de terre


                          Le plus surprenant



                          Après un match nul 1-1 à l'aller, tout restait à faire pour ce match retour. Les Lyonnaises partaient favorites de ce duel et se montraient pleines d'initiatives. L'OL se voyait oublier un penalty en sa faveur pour une main de Georges (10e). Si le PSG avait besoin d'un but pour se qualifier, il se contentait de défendre. Majri trouvait le poteau (49e) laissant l'OL à la portée de son adversaire. Ce dernier allait alors réussir le braquage parfait. Sur un coup franc d'Hamraoui, Alushi déjà buteuse à l'aller, offrait la qualification au PSG sur le seul tir cadré de son équipe (0-1, 79'). L'OL était K.O. et sorti pour la deuxième année de suite en huitième de finale.

                          >> Le résumé

                          Mercredi 12 novembre 2014 à 18h45
                          Lyon (Stade de Gerland)
                          Lyon - PSG : 0-1 (0-0)
                          Spectateurs : 8488
                          Arbitres : Katalin Kulcsár (HON) assisté de Andrea Hima (HON) et Katalin Török (HON).
                          But : Fatmire Alushi-Bajramaj 79'
                          Avertissements : Wendie Renard 27', Élise Bussaglia 90' pour Lyon, Aurélie Kaci 25', Caroline Seger 74', Marie-Laure Delie 83', Kenza Dali 86' pour PSG

                          Lyon : 16-Sarah Bouhaddi, 21-Lara Dickenmann, 5-Saki Kumagai, 3-Wendie Renard ©, 7-Amel Majri, 15-Élise Bussaglia, 6-Amandine Henry, 10-Louisa Necib-Cadamuro, 9-Eugénie Le Sommer, 8-Lotta Schelin, 14-Ada Hegerberg (12-Élodie Thomis 58'), Entr.: Gérard Prêcheur
                          Non utilisées : 30-Méline Gérard, 2-Noémie Carage, 19-Ève Périsset, 17-Corine Petit-Franco, 4-Makan Mouchou Traoré, 11-Lucie Pingeon
                          PSG : 1-Katarzyna Kiedrzynek, 5-Sabrina Delannoy ©, 4-Laura Georges, 23-Josephine Henning, 11-Jessica Houara d'Hommeaux, 27-Caroline Seger, 28-Shirley Cruz, 17-Aurélie Kaci (14-Kheira Hamraoui 59'), 19-Fatmire Alushi-Bajramaj, 9-Kosovare Asllani (2-Kenza Dali 46'), 7-Lindsey Horan (18-Marie-Laure Delie 66'), Entr.: Farid Benstiti
                          Non utilisées : 30-Ann-Katrin Berger, 3-Laure Boulleau, 13-Annike Krahn, 23-Sara Gama

                          0-1 Alushi-Bajramaj (79') : Coup-franc de Kheira Hamraoui dévié de la tête par Laura Georges pour Fatmire Alushi qui marque de près.


                          Le plus récent



                          A l'occasion du final8 organisé en match simple sur le sol espagnol, le PSG et l'OL se retrouvaient au mois d'août pour clore la Ligue des Champions entamée onze mois plus tôt. Cette confrontation jouée à huis clos était bien entamée par le PSG mais les Lyonnaises répondaient aussi devant le but de Endler. L'OL manquait d'obtenir un penalty pour un tirage de maillot de Dudek sur Buchanan (53e) mais d'autres faits de jeu allaient se produire. Geyoro côté PSG (66e) voyait rouge pour un deuxième avertissement et dans la foulée, le coup franc de Majri trouvait la tête de Renard au second poteau (0-1, 67'). Un but libérateur pour l'OL qui terminait cependant aussi à dix après l'exclusion de Parris (75e).

                          >> Le résumé

                          Mercredi 26 août 2020 à 20h00
                          Bilbao (San Mamés)
                          PSG - Lyon : 0-1 (0-0)
                          Match joué à huis clos
                          Arbitres : Anastasia Pustovoitova (Russie) assisté de Ekaterina Kurochkina (Russie) et Karolin Kaivoja (Estonie). 4e: Ivana Martinči.
                          But : Wendie Renard 67'
                          Avertissements : Nadia Nadim 18', Grace Geyoro 30', 66', Olivier Echouafni 73' pour PSG, Nikita Parris 52', 75' pour Lyon
                          Expulsions : Grace Geyoro 66' pour PSG, Nikita Parris 75' pour Lyon

                          PSG : 16-Christiane Endler , 12-Ashley Lawrence, 14-Irene Paredes ©, 4-Paulina Dudek, 20-Perle Morroni, 13-Sara Däbritz, 8-Grace Geyoro, 10-Nadia Nadim (21-Sandy Baltimore 54', 22-Signe Bruun 81'), 7-Ramona Bachmann (24-Formiga 67'), 11-Kadidiatou Diani, 9-Marie-Antoinette Katoto, Entr.: Olivier Echouafni
                          Non utilisées : 1-Charlotte Voll, 30-Arianna Criscione, 2-Bénédicte Simon, 5-Alana Cook, 6-Luana, 15-Karina Sævik, 18-Laurina Fazer, 23-Jordyn Huitema, 27-Léa Khelifi
                          Lyon : 16-Sarah Bouhaddi, 2-Lucy Bronze, 21-Kadeisha Buchanan, 3-Wendie Renard ©, 26-Sakina Karchaoui (4-Selma Bacha 73'), 8-Sara Björk Gunnarsdóttir, 5-Saki Kumagai, 20-Delphine Cascarino (9-Eugénie Le Sommer 77'), 10-Dzsenifer Marozsán (11-Shanice van de Sanden 87'), 7-Amel Majri, 17-Nikita Parris, Entr.: Jean-Luc Vasseur
                          Non utilisées : 1-Lola Gallardo, 40-Katriina Talaslahti, 12-Ellie Carpenter, 15-Alex Greenwood, 23-Janice Cayman, 24-Jodie Taylor, 28-Melvine Malard

                          0-1 Renard (67') : Coup franc décalé à droite à 25 m frappé par Majri du gauche pour trouver la tête de Renard au second poteau à 5,5 m qui place le ballon sur la droite d'Endler au ras du montant


                          Les duels européens

                          2019-2020 Demi finales PSG-Lyon 0-1

                          2016-2017 Finale Lyon-PSG 0-0 (tab 7-6)

                          2015-2016 Demi finales PSG-Lyon 0-1
                          2015-2016 Demi finales Lyon-PSG 7-0

                          2014-2015 Huitièmes de finale Lyon-PSG 0-1
                          2014-2015 Huitièmes de finale PSG-Lyon 1-1

                          March 22, 2021, 4:00 pm

                          https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...SG_a17125.html
                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • #63
                            #UWCL – Analyse : le PSG peut-il réitérer un succès face à l’OL ?

                            Ce mercredi, Lyon et Paris s’opposent dans le premier d’une série de trois duels d’ici la fin de saison. Vainqueurs en novembre dernier en championnat avec maitrise, les Parisiennes peuvent-elles rééditer leur performance ? Éléments de réponse avec un retour sur cette rencontre de D1.


                            Photo FFF



                            Comment éviter de retomber dans le piège de son adversaire ? Après s’être fait surprendre en D1 Arkema il y a quelques mois, Lyon a dû ressasser un temps ce match où il avait été mis à défaut par les joueuses d’Olivier Echouafni. En deçà de leur niveau habituel, les Lyonnaises avaient surtout été réduites au silence offensivement comme rarement.

                            Seulement 4 tirs dont 1 cadré et 0,28 xG*, soit leur plus faible total depuis au moins le début de saison 2017-2018 toutes compétitions confondues. Pour parvenir à asphyxier l’OL à ce point, le PSG était venu avec un plan rôdé basé sur différents aspects avec ses qualités mais aussi ses failles, peu exploitées alors par leur opposant ce soir-là.

                            Un pressing parisien tout terrain

                            Niveau systèmes de jeu, le PSG s’était présenté au Parc des Princes dans un 4-3-3 assez conventionnel et plus étiré face au 4-4-2 de l’OL plus dense aussi bien défensivement qu’offensivement. Positionné haut sur le terrain, le bloc parisien a pour objectif d’agresser d’entrée son adversaire en l’empêchant au maximum de ressortir grâce à un contre-pressing de haute intensité.


                            Le 4-4-2 de l’OL en phase défensive face au 4-3-3 parisien en phase offensive

                            En effet, Paris a ce soir-là impressionné dans ce domaine, exerçant notamment dans les 20 premières minutes une pression constante sur la moindre prise de balle lyonnaise. Pas forcément habituées à être mises sous une telle pression, les joueuses de Jean-Luc Vasseur multiplie alors les erreurs et les passes en retrait, se retrouvant même comme dans le cas ci-dessous obligées de dégager le ballon en vitesse.

                            Ici Bouhaddi tente de ressortir en relançant vers Marozsan venue aider. Le PSG enclenche directement son pressing avec Geyoro qui sort sur la joueuse allemande pendant que Katoto et Däbritz se dirigent vers Renard et Buchanan (image 1). Marozsan, ne pouvant pas se retourner, se retrouve forcée à rejouer avec sa gardienne qui cherche du coup à jouer vers Renard. Geyoro poursuit son effort en commençant à anticiper la future passe. Däbritz change de marquage et revient vers Marozsan pendant que les autres parisiennes tiennent leur vis-à-vis (image 2).

                            Au moment où Renard reçoit le ballon, Geyoro a fermé la ligne de passe vers Bouhaddi pendant que Diani finit de fermer celle vers Karchaoui. Katoto maintient la pression sur la défenseure qui cherche une solution (image 3). Enfermée et mise sous pression par Katoto et Geyoro, Renard se retrouve obligée de dégager le ballon en tribune, offrant au PSG une touche permettant à son bloc de rester haut (image 4).


                            Un exemple du contre-pressing parisien, extrêmement présent dans le premier acte.

                            Ce contre-pressing, conjugué à une forte présence sur les seconds ballons en cas de dégagement, permet aux Parisiennes de gratter un certain nombre de ballons haut pour ensuite déclencher une attaque en à peine quelques passes. De quoi se sortir pour elles du problème lié à la densité du bloc lyonnais en défense, ce dernier rendant difficile à trouver une attaquante entre les lignes.

                            Preuve de son efficacité : jamais le PSG n’avait récupéré autant de ballon dans la moitié de terrain adverse lors d’un PSG-OL que ce soir-là (21). À l’inverse, l’OL n’avait jamais perdu autant de ballons dans sa propre partie du terrain sur les quatre dernières saisons en championnat (29).

                            Un OL trop attentiste défensivement

                            Comme trop souvent cette saison, Lyon a de son côté peu usé du contre-pressing. Dans le premier quart d’heure, il est même apparu plutôt bas sur le terrain, préférant attendre que le PSG s’engouffre dans ses lignes pour mieux l’aspirer et contre-attaquer. Ce manque d’agressivité, ajouté à une difficulté à ressortir le ballon de sa moitié de terrain, a énormément profité au PSG dans le premier acte. Le seul but de la rencontre en est d’ailleurs l’illustration parfaite.

                            Lyon tente alors de ressortir côté gauche avec Majri. Cette dernière voit le contre-pressing parisien s’exercer, le triangle Diani-Däbritz-Lawrence tentant de lui fermer toute opportunité de passe. En prime, l’ailière ne reçoit aucun soutien, Le Sommer préférant notamment se replacer plutôt que de poursuivre son dézonage pour offrir une solution dans l’axe (image 1). Résultat, le triangle se referme quelques mètres plus loin, permettant à Diani de récupérer le ballon. Cette dernière décide de percuter vers l’espace libre, Henry restant statique dans l’axe pendant que le duo Geyoro-Katoto attire la charnière centrale devant (image 2).

                            Dépassée par l’accélération, Kumagai ne peut plus intervenir et Henry déclenche trop tardivement son pressing. Le milieu de l’OL est battu et Diani a tout l’espace pour envoyer sa passe en profondeur vers Katoto. Cette dernière profite du décalage entre les deux centrales, Renard tentant de sortir de sa ligne pour couper la transmission, sans succès (image 3). Bien servie, Katoto n’a plus qu’à se défaire de Bouhaddi pour s’ouvrir une position de frappe dans la cage vide (image 4).


                            Le but parisien, symbole du manque d’agressivité côté lyonnais.

                            Il faudra attendre la demi-heure de jeu pour voir le bloc lyonnais s’installer plus souvent dans la moitié de terrain parisienne, profitant entre autres d’un pressing de moins en moins intense de son adversaire au fil de la rencontre. L’opposition entre le PSG et l’OL a par ailleurs montré une nouvelle fois à quel point l’absence d’une attaquante comme Hegerberg pouvait se faire sentir au sein du collectif lyonnais.

                            Là où la Norvégienne avait à la fois la capacité de tenir le ballon devant pour permettre au bloc de monter ainsi que de dézoner pour offrir une solution supplémentaire dans la construction, ses remplaçantes Le Sommer puis Parris ne sont pas parvenues à le faire aussi bien. Le delta fut encore plus flagrant sur ce match, Katoto remplissant solidement ce rôle côté parisien pour permettre à son équipe de remonter par séquences.

                            Un déséquilibre et des failles peu exploitées

                            La volonté de jouer très haut pour bloquer l’OL n’était pourtant pas sans conséquence pour le PSG. Si ce dernier venait à perdre le ballon rapidement, Luana ainsi que Däbritz ou Geyoro en fonction du côté étaient chargées de couper de suite les lignes de passes vers les attaquantes adverses.

                            Si leur qualité technique n’est plus à démontrer, il reste toutefois difficile pour elles de couvrir parfaitement tout le temps tous les circuits de passes potentiels. Et sur les rares fois où ce déséquilibre a été exploité, Paris s’est retrouvé en grand danger défensivement.

                            Dans l’exemple ci-dessous, tout part d’une tentative de Paredes de trouver Katoto, qui avait dézoné dans le demi-espace** (image 1). Majri parvient à intercepter la transmission et tente de trouver directement Marozsan dans l’axe, bien placée entre le milieu et la défense parisienne. Luana tente de couper la ligne de passe mais se retrouve trop courte. Geyoro et Lawrence resserrent elles leur marquage individuel (image 2).

                            Prise de court, la défense du PSG tente comme depuis le début du match de mettre Le Sommer hors-jeu. La charnière recule toutefois beaucoup trop et le retard de Lawrence ouvre l’espace dans le dos pour l’attaquante française qui peut être servie (image 3). Dépassée, Lawrence se retrouve obligée de faire faute pour stopper Le Sommer dans son élan (image 4). Le tir lyonnais sur le coup franc obtenu sera la seule frappe cadrée de la rencontre.


                            Le déséquilibre du PSG lorsqu’il est en phase offensive n’a été exploité que trop ponctuellement.

                            Mais Lyon n’a que peu exploité cet espace entre le milieu et la défense de Paris, dézonant peu entre les lignes ou dans les half-spaces pour offrir des solutions et préférant bien souvent jouer sur les ailes sans toujours parvenir à combiner ou à jouer en triangle. À tel point que sur certaines séquences en première période, on a pu voir se dessiner une circulation en U au sein du jeu lyonnais, l’axe du terrain se retrouvant totalement déserté comme sur l’image ci-dessous.

                            Dans cet exemple, Majri finira à un moment par dézoner dans l’espace libre mais s’y retrouvera une nouvelle fois enfermée faute de soutien. En plus de ne pas suffisamment dézoner dans ces espaces pour perturber le bloc adverse, l’OL y a aussi retrouvé Däbritz et Geyoro les fois où il y a été, ces dernières ne laissant pas leur vis-à-vis se retourner pour se projeter.


                            Lyon tente de ressortir vers l’avant mais aucune joueuse n’est présente dans l’axe.

                            Savoir neutraliser à défaut de dominer


                            Ces défauts seront en partie gommés en seconde période. Fatigué de ses efforts en première, le PSG n’arrive plus à imprimer le même pressing sur le bloc lyonnais. Le positionnement un peu plus en retrait de l’attaquante de Marozsan vient aussi offrir une solution supplémentaire dans l’axe.

                            Résultat, on assiste sur ce second acte à une opposition plus classique, Paris attendant un peu plus l’OL et cherchant le contre. Marozsan, Majri et Cascarino sont plus fréquemment trouvées entre les lignes même si les combinaisons restent limitées. Plusieurs actions sont en effet rendues possibles grâce aux différences individuelles faites par les joueuses.

                            Ce renversement de domination se ressent jusque dans les chiffres : 5 des 6 tirs parisiens ont eu lieu en première période, alors que 3 des 4 frappes lyonnaises ont été effectuées en seconde. Dans le dur, le PSG applique alors une logique simple : à défaut de pouvoir dominer les échanges, il les neutralise autant que possible.

                            Le club de la capitale n’hésite pas à allonger la durée de ses phases de possession, quitte à faire tourner derrière. Quand il s’agit d’attaquer, sa ligne arrière évite de monter autant qu’en première période, se retrouvant donc moins exposées aux contres en profondeur. Et Lyon se retrouve avec beaucoup plus d’espace pour jouer. Mais comme souvent cette saison, le jeu de position des joueuses de Jean-Luc Vasseur reste assez stérile et focalisé sur les ailes.

                            Même les entrées de Gunnarsdóttir et Malard, qui ont apporté plus de percussion dans le jeu de l’OL, n’ont pas corrigé la maladresse aux abords de la surface. Dans l’exemple ci-dessous, Carpenter décide justement de percuter en trouvant Cascarino en appui (image 1). Une fois le une-deux effectué, l’arrière latérale accélère et profite de la fatigue de Geyoro, qui ne peut plus suivre au marquage, pour aller fixer Dudek.

                            Elle a alors deux solutions : décaler sur l’aile vers Cascarino qui serait enfermée ou revenir vers l’axe pour continuer de fixer (image 3). L’Australienne décide de repiquer mais, alors que le bloc du PSG est focalisé sur elle et Parris (7 joueuses parisiennes autour des deux), elle décide de transmettre le ballon à l’attaquante. Alors qu’à l’opposé, Majri et Marozsan sont seules et qu’un trou béant s’est ouvert dans le dos de la défense de Paris (image 4).


                            Carpenter parvient à combiner et à percer le rideau parisien mais effectue le mauvais choix sur sa dernière passe.

                            Un double affrontement dans un contexte particulier


                            La rencontre de novembre dernier avait mis en lumière la difficulté que pouvait avoir l’OL à se créer des occasions, cette saison plus que les précédentes. Un constat qui s’est vérifié par la suite lors de plusieurs rencontres, la dernière en date restant le duel face à Brondby où les Lyonnaises ont eu du mal à faire exploser le bloc adverse.

                            Mais plus que l’appauvrissement avéré du jeu lyonnais ces dernières années ou sa difficulté à exploiter les failles adverses, le contre-pressing hyper intense des Parisiennes dans le premier acte avait aussi été une clé déterminante. En venant gêner l’OL aussi haut, le PSG s’était ouvert des opportunités inédites devant dans un duel face à son principal rival. Des efforts qu’elles avaient payé dans le second acte en acceptant de subir plus après que ces derniers aient été récompensés rapidement dans le premier.

                            Les joueuses d’Olivier Echouafni pourront-elles répéter de telles séquences de pressing, avec la même précision au moment de couper les transmissions ? C’est toute la question qui se pose, qui plus est dans un contexte cette fois particulier.

                            Le PSG et l’OL n’ont en effet plus joué depuis deux semaines environ suite au report de leur chocs pour cause de Covid-19. Et ils devront tous deux enchaîner trois rencontres en l’espace d’une semaine. Fournir de tels efforts de pressing sur au moins deux rencontres rapprochées semble compliquer. Et Lyon a eu le temps pour trouver les solutions face à ce dernier.


                            Les statistiques de cet article sont fournies par notre partenaire InStat Football : https://instatsport.com

                            *xG: Expected Goals, soit le nombre de buts que l’équipe aurait dû marquer en fonction de la probabilité que ses tirs se transforment en buts (calculée grâce à divers facteurs).

                            **Half-space, soit le demi-espace. Si on divise le terrain de manière égale en cinq dans la longueur, ce sont les deux bandes situées entre les ailes et l’axe. Une position où se placent souvent les joueuses en football, permettant par exemple de jouer en appui avec une coéquipière qui serait dans l’axe.

                            Mercredi 24 Mars 2021
                            Daniel Marques

                            https://www.footofeminin.fr/UWCL-Ana...OL_a17126.html
                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • #64
                              FC Barcelone (ESP) 3 - 0 Manchester City FC (ANG)
                              1-0 : Asisat Oshoala 35'
                              2-0 : Mariona Caldentey 53' (SP)
                              3-0 : Jennifer Hermoso 86'

                              Chelsea FCW (ANG) 2 - 1 VfL Wolfsbourg (ALL)
                              1-0 : Samantha Kerr 55'
                              2-0 : Pernille Harder 66'
                              2-1 : Dominique Janssen 70' (SP)

                              Paris Saint-Germain FC (FRA) 0 - 1 Olympique Lyonnais (FRA)
                              0-1 : Wendie Renard 86' (SP)
                              FC Bayern Munich (ALL) 3 - 0 FC Rosengård (SUÈ)
                              1-0 : Linda Dallmann 9'
                              2-0 : Klara Bühl 28'
                              3-0 : Lineth Beerensteyn 65'
                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • #65
                                Ligue des Champions (Quart) - Un penalty, et une victoire précieuse pour Lyon

                                L'Olympique lyonnais s'est imposé dans ce match aller des quarts de finale de la Ligue des champions face au Paris-Saint-Germain. Un penalty de Wendie Renard en toute fin de match permet à Lyon d'être en position de force avant le match retour.





                                Dans ce duel fratricide entre les deux meilleures équipes françaises, le Paris Saint-Germain débutait bien la rencontre, frappant au but dès le coup d'envoi (Diani, non cadré), obtenant rapidement un corner (4'), montrant ainsi ses bonnes intentions. Mais c'est Lyon qui se montrait dangereux le premier, un mauvais contrôle de Formiga permettant à Nikita Parris de s'infiltrer dans la surface et obliger Christiane Endler à un bel arrêt (10'). Ce sera la seule véritable occasion de l'Olympique lyonnais au cours de cette première période. Dominé, notamment dans l'entrejeu, par une équipe parisienne très haute au pressing, l'OL ne parvenait pas à développer son jeu. Et sans une Sarah Bouhaddi solide dans les buts, le club rhodanien aurait pu rentrer au vestiaire en retard en tableau d'affichage.

                                Le PSG domine en vain



                                Bouhaddi se montrait décisive à plusieurs reprises, remportant son duel avec Marie-Antoinette Katoto, lancée par Kadidiatou Diani (12'), se montrant plus prompte que Grace Geyoro pour s'emparer du ballon sur une talonnade-centre de Sara Däbritz (15'). Elle se détendait bien sur une frappe puissante de Diani (22'), puis sur une frappe plus vicieuse de Ramona Bachmann (33'). Elle profitait également de Katoto qui ne parvenait pas à accrocher le cadre sur un bon service de Diani (39').

                                Collectivement plus cohérent, le PSG a nettement dominé la première période, sans parvenir à trouver le chemin des filets. Contre Lyon, même en-deçà du niveau de jeu que cette équipe peut produire et bien manipulé par une équipe parisienne bien en place, il n'est jamais bien judicieux de laisser passer sa chance, d'autant plus que le PSG a fourni des efforts physiques non négligeables pour rendre son adversaire inoffensif..

                                Wendie Renard, le penalty de la victoire



                                Si le PSG redémarrait la seconde période sur le même rythme, avec une première action initiée par Bachmann, qui servait Däbritz en retrait. L'Allemande tentait sa chance hors de la surface, mais croisait trop sa frappe (46'). Le rapport de force tournait ensuite peu à peu à l'avantage de Lyon, les entrées en jeu et une baisse de forme physique du côté parisien lui permettant de reprendre la direction des opérations. Les Rhodaniennes butaient cependant sur une défense bien en place. Les frappes de Saki Kumagai (49') et Amel Majri (59') étaient contrées par la défense parisienne, Amandine Henry manquait le cadre sur corner (72'), tout comme Paulina Dudek du côté parisien (83').

                                Finalement, et comme souvent dans ce genre de rencontres disputées, qui plus est entre deux adversaires qui se connaissent très bien, c'est un détail qui fera la différence. Cette fois-ci, c'est un dégagement de Paredes qui touchait la main de Formiga dans sa surface, offrant ainsi un penalty à Lyon. Un cadeau que la capitaine rhodanienne Wendie Renard ne laissait pas passer, offrant ainsi une victoire précieuse à Lyon en pole position avant le match retour. Paris, à son avantage en première période notamment, peut avoir quelques regrets. Sans briller, l'OL réalise une très bonne opération, sans pour autant s'être mis à l'abri avant le match retour, qui sera sans aucun doute encore une fois âprement disputé.


                                Ligue des Champions - Quart de finale aller
                                Mercredi 24 mars 2021
                                - 18h00
                                PARIS SAINT-GERMAIN - OLYMPIQUE LYONNAIS : 0-1 (0-0)
                                Paris (Parc des Princes) - Match joué à huis clos
                                Temps ensoleillé (18°C) - Terrain excellent
                                Arbitres : Esther Staubli (Suisse) assistée de Susann Küng (Suisse) et Michelle O'Neill (Irlande). 4e arbitre : Désirée Grundbacher (Suisse)

                                But :
                                0-1 Wendie RENARD 86' s.p.
                                (Sur un dégagement de Paredes à la limite de la surface, Formiga le contre de la main. Penalty sifflé et réussi par Renard du droit qui frappe calmement du droit sur la gauche d'Endler prise à contre-pied)

                                Avertissements : Irene Paredes 47', Signe Bruun 90+2' pour le PSG ; Amel Majri 7', Sakina Karchaoui 90+4' pour Lyon

                                PSG : 16-Christiane Endler ; 12-Ashley Lawrence, 14-Irene Paredes (cap.), 4-Paulina Dudek, 20-Perle Morroni ; 8-Grace Geyoro, 24-Formiga, 13-Sara Däbritz (23-Jordyn Huitema 87') ; 11-Kadidiatou Diani (22-Signe Bruun 70'), 9-Marie-Antoinette Katoto (10-Nadia Nadim 87'), 7-Ramona Bachmann (21-Sandy Baltimore 62'). Entr.: Olivier Echouafni
                                Non utilisées : 1-Charlotte Boll, 40-Alice Pinguet, 2-Bénédicte Simon, 5-Alana Cook, 18-Laurina Fazer, 25-Magnaba Folquet, 27-Océane Hurtré, 28-Jade Le Guilly
                                Lyon : 16-Sarah Bouhaddi ; 12-Ellie Carpenter, 21-Kadeisha Buchanan, 3-Wendie Renard (cap.), 26-Sakina Karchaoui ; 6-Amandine Henry, 5-Saki Kumagai (9-Eugénie Le Sommer 62') ; 20-Delphine Cascarino (13-Catarina Macario 76'), 10-Dzsenifer Marozsán (11-Damaris Egurrola 62'), 7-Amel Majri (23-Janice Cayman 90') ; 17-Nikita Parris (28-Melvine Malard 75'). Entr.: Jean-Luc Vasseur
                                Non utilisées : 1-Lola Gallardo, 40-Katriina Talaslahti, 8-Sara Björk Gunnarsdóttir, 27-Vicki Becho

                                March 24, 2021, 4:52 pm

                                https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...on_a17132.html
                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • #66
                                  Ligue des Champions (Quart) - PSG - OL : les réactions

                                  Retrouvez les réactions des entraîneurs, de la buteuse Wendie Renard, de la gardienne Sarah Bouhaddi et de Perle Morroni




                                  Jean-Luc Vasseur (entraîneur de Lyon)

                                  "Deux grandes équipes se rencontraient ce soir. On savait que le PSG était sur une bonne dynamique. Il fallait être costaud. La première mi-temps n’était pas bonne. La deuxième était bien meilleure, avec des possibilités. Tous les matchs face au PSG sont des combats, avec des scores étriqués. On vire en tête, mais il y a un deuxième match. Il faut rester focus. Nos adversaires avaient des ambitions de jeu engagées. La première minute a donné le ton. On a besoin de tout le monde. Sarah Bouhaddi a été très bonne en première période, la défense également. Notre dernier rempart était au niveau d'un quart de finale de Ligue des Champions. Elle a pu garder notre cage inviolée. Il y a des signes de satisfaction. Ce but à l'extérieur est important, mais nous restons concentrés sur ce deuxième match. Il faudra rebatailler, faire un gros match, être solide, et avoir un meilleur contrôle."

                                  Wendie Renard (capitaine et buteuse de Lyon)
                                  "On leur a donné les armes pour se faire battre. On a su faire le dos rond. A la mi-temps, on a changé de visage. On ne va pas faire la fine bouche. La victoire est importante. On continue. En deuxième mi-temps, on a récupéré le ballon un peu plus haut. Sarah Bouhaddi a réussi à nous tenir dans le match. On a rectifié les choses à la mi-temps. On est reparti avec de meilleures intentions. (...) Il n'y a pas de supporters donc il y a moins de pression. Les buts à l'extérieur sont importants. Nous sommes habituées aujourd'hui. Le plus important est de répondre sur le terrain. Je pense qu'on a manqué de justesse technique. Nous n'avons pas été au niveau techniquement sur la première mi-temps. Forcément, on a de l'expérience. Mais il y en a aussi en face. Nous avons été un peu plus agressives et conquérantes en deuxième mi-temps."

                                  Sarah Bouhaddi (gardienne de Lyon)
                                  "Quand on repart avec une victoire à l’extérieur, c’est bénéfique. Il va falloir rester vigilante en vue du match retour, j’ai essayé d’être la plus présente possible, j’ai essayé de répondre positivement et d’apporter ce que je pouvais à l’équipe. Il faut prendre confiance et se libérer pour les prochains matchs. "

                                  Amandine Henry (milieu de Lyon)
                                  "Il ne va pas falloir se reposer sur nos lauriers, on a seulement un but d’avance, il va falloir finir le travail au match retour. Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait un match en entier, je suis très contente de mon retour, c’est une soirée réussie. Il y a eu deux équipes ce soir, à la mi-temps on n’était pas satisfaite, on a eu un déclic et ça s’est vu. Le résultat est mérité au vu de la deuxième mi-temps mais il va falloir qu’on travaille aussi pour ne pas reproduire nos erreurs de la première."

                                  Olivier Echouafni (entraîneur du PSG)
                                  "J'ai du mal à analyser le match, mais peut-être que 0-0 était le minimum que nous aurions dû obtenir. Nous pouvons dire que nous avons réalisé une excellente performance, surtout en première mi-temps. Les filles étaient incroyables et nous aurions dû être récompensés. Nous avons peut-être manqué un peu d'efficacité dans notre geste final, et nous étions face à une excellente gardienne de but. Nous n'avons pas été assez tueuse devant le but. Ce n'est que la mi-temps [dans cette confrontation]. Je pense que nous aurons plus d'endurance après une semaine à partir de maintenant. Tout reste possible. Nous avons régulièrement marqué à l'extérieur cette saison, et notre match de championnat ce week-end nous permettra de reprendre notre rythme. Nous irons à Lyon pour gagner. Nous avons la capacité d'obtenir un excellent résultat là-bas, et marquer là-bas ne nous pose aucun problème."

                                  Perle Morroni (défenseure du PSG)
                                  "Nous sommes déçues, même si nous manquions un peu de rythme. Nous n'étions pas à 100%. Nous irons à Lyon avec de meilleures intentions. Nous n'avons pas pu tuer le match au début. Nous avons eu beaucoup d'occasions, et si nous avions réussi à marquer tôt, cela aurait été un match différent. Cela fait quelques jours depuis la dernière fois que nous avions joué et nous n'étions pas totalement prêtes, mais je suis sûr que cela viendra. Nous n'abandonnerons jamais."

                                  Sources : OL, UEFA, PSG

                                  March 24, 2021, 4:38 pm

                                  https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...ns_a17134.html
                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • #67
                                    Ligue des Champions – PSG-OL : les tops et les flops

                                    Vainqueur du match aller face au PSG malgré une première période compliquée (1-0), l’OL a pris une option ce mercredi sur la qualification. Zoom sur les tops et flops du match.




                                    Les tops


                                    Sarah Bouhaddi : Alors que son équipe était aux abonnés absents en première période, la portière de l’OL a fait parler son expérience pour maintenir son équipe en vie. Tout d’abord devant Katoto parfaitement lancée en profondeur (12e) puis sur les frappes de Diani (22e) ou encore Bachmann (33e). Et ce sans compter ses bonnes sorties hors de sa ligne. Si les Lyonnaises sont rentrées aux vestiaires à la pause avec un score nul et vierge, c’est en grande partie grâce à elle.

                                    Kadidiatou Diani : On attendait beaucoup de son entente avec Katoto qui avait déjà fait mal à Lyon en novembre dernier. L’ailière a confirmé une nouvelle fois son statut de top joueuse sur ce match. Particulièrement remuante sur son côté, mettant Karchaoui en grande difficulté, elle a obtenu la première situation de la rencontre (1e) avant d’offrir à Katoto deux grosses occasions sur un plateau (12e, 39e) en plus d’une frappe puissante (22e). Sa sortie suite à des crampes à 20 minutes du terme a éteint les dernières velléités offensives du PSG, en plus de nourrir les doutes quant à sa présence au match retour.

                                    Damaris Egurrola : Elle n’aura pas été la joueuse la plus en vue sur la dernière demi-heure qu’elle a disputé. Mais son entrée a marqué un tournant dans la rencontre pour l’OL. Solide dans ses interventions et intéressante dans ses ouvertures, elle a surtout libéré Henry et Majri en venant se positionner en pointe basse du milieu en losange lyonnais. Ses coéquipières ont alors pu se montrer plus offensives dans les demi-espaces. Un rééquilibre du milieu qui, conjugué à une baisse de forme du PSG, a permis à l’OL d’avoir l’ascendant jusqu’au bout.


                                    Les flops

                                    Saki Kumagai : Si Lyon a été grandement dépassé dans le premier acte, la milieu japonaise en aura été tout le symbole. D’habitude dans le tempo, elle a été débordée de toute part. Pertes de balles multiples et imprécisions en pagaille dans ses transmissions face au pressing parisien. Pas aidé également par ses coéquipières au milieu, elle a été submergée jusqu’à sa sortie à l’heure de jeu.

                                    Sakina Karchaoui : Elle a aussi vécu un calvaire de bout en bout. Déjà bridée dans ses montées par la présence fréquente sur son côté de Majri et Cascarino, l’arrière gauche n’a jamais réussi à tenir Diani durant la rencontre, la laissant par exemple centrer dans le premier acte (39e). Son imprécision dans les relances s’est également ressentie et la sortie de l’attaquante parisienne n’aura pas tout arrangé, Katoto continuant de la bousculer dans son couloir en seconde période.

                                    Amel Majri : La Lyonnaise, malgré ses efforts et sa bonne volonté, a frisé la correctionnelle dans cette rencontre. Sanctionnée logiquement d’un carton jaune pour sa faute sur Formiga (7e), elle a ensuite été à la limite sur ses interventions, allant jusqu’à recevoir un dernier avertissement verbal quelques minutes plus tard. Un excès d’engagement qui n’a pas servi sa prestation, déjà ternie par des mauvais choix sur certaines situations de l’OL.

                                    March 24, 2021, 5:02 pm

                                    https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...ps_a17135.html
                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • #68
                                      Ligue des Champions - BARCELONE et le BAYERN en bonne position

                                      PSG-OL n'était pas la seule affiche de ces quarts de finale, qui offraient d'alléchants duels. Barcelone, face à Manchester City, et le Bayern Munich, face à Rosengård, s'en sont le mieux sorti. Le suspense reste entier entre Chelsea et Wolfsburg, et entre Lyon et Paris.


                                      Barcelone-Manchester City : Barcelone tout en maîtrise




                                      Dans ce match d'ouverture des quarts de finale, Barcelone n'a pas fait dans le détail avec une victoire nette et logique 3-0. Après un petit quart d'heure d'observation, les Catalanes appuyaient sur l'accélérateur, et sans une Ellie Roebuck décisive à plusieurs reprises devant Asisat Oshoala, Caroline Hansen ou encore Alexia, Barcelone aurait ouvert le score plus tôt dans la partie. Le leader du championnat espagnol était tout de même récompensé de ses efforts à dix minutes de la fin du premier acte, suite à un coup franc de Hansen repoussé. Oshoala, à 18m face au but, trouvait la faille en s'aidant du poteau, et Roebuck ne pouvait rien faire (1-0 35'). Paradoxalement, la domination barcelonaise qui fut plus nette en première période ne leur permettait pas de creuser l'écart.
                                      Il fallait pour cela attendre la seconde période, avec un but rapide sur penalty (obtenu par Oshoala) de Mariona (52'), et en fin de rencontre un dernier but pour conclure la belle prestation catalane, par l'intermédiaire de Jenni entrée en cours de jeu (86'). Le plus gros regret de Manchester City, qui aura offert une meilleure prestation en seconde période, sera sûrement ce penalty de Chloe Kelly stoppé par Sandra Panos -peu sollicitée au cours de la rencontre- qui aurait permis aux Mancuniennes de réduire le score et changer le scénario de la rencontre (56'). Avec trois buts de retard avant le match retour et des prestations très contrastées -le dynamisme de Lauren Hemp a offert de bonnes opportunités, les latérales gauches Esme Morgan puis Demi Stokes ont particulièrement souffert-, City est mal embarqué pour une qualification en demi-finale. Il lui faudra sortir le grand jeu pour tenter de renverser la dynamique.

                                      Feuille de match
                                      Barcelone : 1- Sandra Panos, 8- Marta Torrejon (18- Ana-Maria Crnogorcevic 80'), 17- Andreia Pereira, 4- Mapi Leon, 15- Leila Ouahabi, 14- Aitana Bonmati (10- Kheira Hamraoui 70'), 12- Patri Guijarro, 11- Alexia Putellas ©, 16- Caroline Hansen (22- Lieke Martens 62'), 9- Mariona Caldentey, 20- Asisat Oshoala (7- Jenni Hermoso 70')
                                      Manchester City : 26- Ellie Roebuck, 20- Lucy Bronze, 13- Abby Dahlkemper, 27- Alex Greenwood, 14- Esme Morgan (3- Demi Stokes 46'), 19- Caroline Weir, 24- Keira Walsh, 22- Sam Mewis, 9- Chloe Kelly (21- Rose Lavelle 70'), 15- Lauren Hemp, 18- Ellen White © (10- Georgia Stanway 70')


                                      Chelsea-Wolfsburg : Les Louves ont vendangé mais restent dans le match



                                      La première période entre les deux équipes voyait une domination assez nette des Louves de Wolfsburg, dangereuses à plus d'une reprise. Ewa Pajor trouvait le poteau (14') et voyait son retourné repoussé sur sa ligne par Jonna Andersson (21'), Fridolina Rolfö butait sur Ann-Katrin Berger (21' à deux reprises, 39') ou manquait le cadre de peu (32'). Wolfsburg manquait d'ouvrir le score à plusieurs reprises, et ne parvenait pas à prendre l'avantage avant la pause face à une équipe de Chelsea en difficulté face à la bonne organisation allemande. La rencontre allait se décanter en seconde période, offrant sans nul doute de gros regrets à Wolfsburg. Alors que Svenja Huth trouvait une Rolfö décidément peu en réussite, sa tentative de la tête étant cette fois-ci repoussée par le poteau (49'), Chelsea, efficace, ouvrait le score quelques minutes plus tard. Ji So-yun trouvait Fran Kirby qui servait parfaitement Sam Kerr, l'Australienne évitant la sortie de Katarzyna Kiedrzynek pour marquer (55').
                                      Alors que Rolfö, encore une fois, butait sur Berger, auteure d'une excellente parade (63'), Pernille Harder profitait d'une mauvaise relance de Kiedrzynek, le ballon étant récupéré par Kirby, qui servait Kerr, qui décalait l'ancienne Louve, Harder, pour le but du break (66'). Une leçon de réalisme qui faisait mal à Wolfsburg, les Allemandes ne baissant cependant pas les bras. Huth obtenait un penalty après une faute d'Eriksson et cette fois-ci, Berger -à son avantage tout au long de la rencontre, décisive au tour précédent sur penalty face à l'Atlético Madrid), ne pouvait cette fois-ci rien faire sur la belle frappe de Dominique Janssen qui permettait à Wolfsburg de réduire le score (69'). Malgré ses nombreuses occasions manquées et une équipe de Chelsea opportuniste et efficace, Wolfsburg peut toujours croire en ses chances avant le match retour.

                                      Feuille de match
                                      Chelsea : 30- Ann-Katrin Berger, 25- Jonna Andersson, 16- Magdalena Eriksson, 4- Millie Bright, 21- Niamh Charles, 8- Melanie Leupolz, 5- Sophie Ingle, 10- Ji So-yun (22- Erin Cuthbert 74'), 14- Fran Kirby (11- Guro Reiten 80') , 20- Sam Kerr, 23- Pernille Harder
                                      Wolfsburg : 77- Katrzyna Kiedrzynek, 4- Kathrin Hendrich, 23- Sara Doorsoun-Khajeh, 6- Dominique Janssen, 13- Felicitas Rauch, 5- Lena Oberdorf, 11- Alex Popp ©, 15- Ingrid Engen, 10- Svenja Huth, 17- Ewa Pajor (3- Zsanett Jakabfi 76'), 14- Fridolina Rolfö (16- Rebecca Blomqvist 66')


                                      Bayern Munich-Rosengård : Le Bayern, tranquillement



                                      Dans l'affiche qui se présentait comme la plus déséquilibrée de ces quarts de finale, le Bayern Munich a su prendre un avantage décisif dès cette rencontre aller face à un adversaire qui ne comptait qui plus est que seize joueuses sur sa feuille de matchs, ses nouvelles recrues ne pouvant être alignées, remportée 3-0. Les Bavaroises ont su faire la différence rapidement sur des frappes de Linda Dallmann (9') puis Klara Bühl (28') pour retourner au vestiaire avec un avantage de deux buts d'avance confirmant la domination allemande au cours de la première période malgré une équipe suédoise combative mais limitée et comptant principalement sur la vitesse de Mimmi Larsson pour faire la différence. Le Bayern ajoutait un troisième but après l'heure de jeu, Dallmann servant Lineth Beerensteyn -qui aura causé des soucis à Rosengård tout au long la rencontre- qui profitait d'un contre favorable après un premier tir pour tromper Labbé (65'). C'est au final une victoire nette pour le Bayern Munich qui dispose d'un avantage de trois buts avant le match retour. Rosengård n'a pas semblé être en mesure de pouvoir renverser la situation et si l'équipe s'est montrée généreuse en défense, elle devra faire mieux à tous les niveaux.

                                      Feuille de match
                                      Bayern Munich : 1- Laura Benkarth, 19- Carina Wenninger, 27- Marina Hegering, 14- Amanda Ilestedt, 5- Hannah Glas, 11- Lea Schüller (15- Ivana Rudelić 87'), 25- Sarah Zadrazil, 16- Lina Magull ©, 17- Klara Bühl (18- Viviane Asseyi 70'), 10- Linda Dallmann (21- Simone Laudehr 90+1'), 6- Lineth Beerensteyn (30- Caroline Simon 90+1')
                                      Rosengård : 1- Stéphanie Labbé, 15- Jessica Wik, 25- Emma Berglund, 4- Glódís Viggósdóttir, 7- Fiona Brown (8- Hanna Bennison 67'), 51- Sana Troelsgaard, 17- Caroline Seger ©, 10- Jelena Čanković, 2- Katrine Veje, 11- Mimmi Larsson (9- Anna Anvegård 85'), 22- Olivia Schough

                                      March 24, 2021, 4:25 pm

                                      https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...on_a17133.html
                                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • #69
                                        Quarts de finale - matchs aller

                                        FC Barcelone (ESP) 3 - 0 Manchester City FC (ANG)

                                        Chelsea FCW (ANG) 2 - 1 VfL Wolfsbourg (ALL)

                                        Paris Saint-Germain FC (FRA) 0 - 1 Olympique Lyonnais (FRA)

                                        FC Bayern Munich (ALL) 3 - 0 FC Rosengård (SUÈ)
                                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • #70
                                          Ligue des Champions - Six cas de COVID-19 en quelques jours à l'OL

                                          L’Olympique Lyonnais a informé ce lundi que les tests PCR réalisés le matin même, dans le cadre du match retour des 1/4 de finales de la Women’s Champions League, avaient révélé 4 cas positifs à la COVID-19 au sein du groupe professionnel féminin.





                                          Ces quatre cas positifs déclarés ce lundi matin s’ajoutent à deux autres cas révélés en fin de semaine dernière, après les tests PCR effectués par l’ensemble de l’effectif avant le déplacement à Dijon pour le compte de la 17ème journée de D1 Arkema.

                                          Selon Le Progrès, cinq joueuses de l'OL seraient positives au Covid-19 : Griedge MBock, Wendie Renard, Amel Majri, Janice Cayman et Delphine Cascarino, ainsi qu'un membre du staff, le docteur David Mouriesse.

                                          Au regard du nombre de cas et des directives de l’Agence Régionale de Santé appelant à isoler l’ensemble de la section féminine, l’Olympique Lyonnais a demandé à l’UEFA le report du match retour prévu ce mercredi 31 mars au Groupama Stadium contre le Paris Saint-Germain.

                                          Dans son communiqué, l'OL informe avoir prévenu, dès connaissance des résultats, l’UEFA et le PSG de la situation très critique touchant son groupe professionnel féminin.

                                          Contrairement au PSG lors du tour précédent où le calendrier ne permet plus de dates disponibles, car la rencontre avait déjà été reportée une première fois, ce quart de finale retour dispose de trois semaines pour être jouer. Il devra cependant se jouer au plus tard le 20 avril prochain comme le précise le règlement de la compétition 2020-2021. Mais en plus de cette rencontre de Ligue des Champions, l'OL doit jouer en championnat en théorie à Guingamp dimanche prochain avant la période internationale du 5 au 13 avril puis un nouveau match de championnat contre Le Havre le 17 avril. L'UEFA pourrait le reprogrammer à la place d'un match de championnat.

                                          March 29, 2021, 1:49 pm

                                          https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...OL_a17144.html
                                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • #71
                                            Dommage de pas avoir gagner 4 - 0 a l'aller, on aurait ainsi pu déclarer forfait et se qualifier !

                                            Commentaire


                                            • #72
                                              Ligue des Champions - Le quart retour OL - PSG reporté

                                              Suite à six cas positifs à la COVID-19 au sein du groupe professionnel féminin, l'effectif a été placé à l'isolement. Comme prévu dans son règlement, l'UEFA a prononcé le report de la rencontre. La date reste à fixer.





                                              Suite aux quatre cas positifs déclarés ce lundi matin qui s’ajoutent à deux autres cas révélés en fin de semaine dernière, l’Agence Régionale de Santé a appelé à isoler l’ensemble de la section féminine, l’Olympique Lyonnais.

                                              Le club lyonnais vainqueur 1-0 en quart de finale aller face au PSG a demandé lundi à l’UEFA le report du match retour prévu ce mercredi 31 mars au Groupama Stadium contre le Paris Saint-Germain. L'UEFA a entériné le report en attendant de fixer la nouvelle date.

                                              Contrairement au PSG lors du tour précédent où le calendrier ne permettait plus de dates disponibles (19 mars, date butoir), car la rencontre avait déjà été reportée une première fois, ce quart de finale retour dispose de trois semaines pour être jouer. Il devra cependant se jouer au plus tard le 20 avril prochain comme le précise le règlement de la compétition 2020-2021.

                                              Le calendrier se charge

                                              Mais en plus de cette rencontre de Ligue des Champions, l'OL doit jouer en championnat en théorie à Guingamp dimanche prochain avant la période internationale du 5 au 13 avril puis un nouveau match de championnat contre Le Havre le 17 avril. L'UEFA pourrait le reprogrammer à la place d'un match de championnat (17 avril ou au plus tard le 20 avril).

                                              Si cependant, aucune date n'était trouvée avant le 20 avril, l'instance européenne devrait se prononcer sur l'issue du match retour. C'est alors ce qui s'était passé pour le PSG en huitième de finale retour. Mais d'ici là, il reste trois semaines pour organiser la rencontre.

                                              Mercredi 31 Mars 2021
                                              Sebastien Duret

                                              https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...te_a17146.html
                                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • #73
                                                VfL Wolfsbourg (ALL) 0 - 3 Chelsea FCW (ANG) [1-2]
                                                0-1 : Pernille Harder 27' (SP)
                                                0-2 : Samantha Kerr 32'
                                                0-3 : Francesca Kirby 81'


                                                Manchester City FC (ANG) 2 - 1 FC Barcelone (ESP) [0-3]
                                                1-0 : Janine Beckie 20'
                                                1-1 : Asisat Oshoala 59'
                                                2-1 : Samantha Mewis 68' (SP)




                                                *Score du match aller
                                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • #74
                                                  #UWCL - OL-PSG fixé au 18 avril et un calendrier de D1 à réorganiser

                                                  La saison doit se terminer dans un peu plus de deux mois mais les reports successifs pour les équipes françaises vont compliquer l'organisation du calendrier avec l'OL (3 matchs), le PSG (2 matchs) mais aussi le Paris FC qui porte son nombre de reports à trois matchs en D1 !


                                                  (photo UEFA.com)



                                                  Les effets des reports du COVID-19 se font de plus en plus ressentir depuis quelques semaines et le calendrier de fin de saison pour certaines équipes s'annonce chargé contrairement à d'autres.

                                                  Avec deux journées de championnat par mois depuis le début de l'année, le calendrier est parfois ressenti comme léger ce qui est en effet le cas pour dix équipes, d'autant plus cette saison avec la Coupe de France féminine dont un seul tour fédéral aura été joué avant son annulation. Mais les reports liés au COVID-19 ont alourdi le calendrier de fin de saison des équipes les plus sollicitées.

                                                  Encore en lice en Ligue des Champions, l'OL et le PSG se rencontreront donc le dimanche 18 avril, suite à la décision prise par l'UEFA, soit 2 jours avant la date butoir prévue au règlement, et une semaine avant les demi-finales dont l'un des clubs français sera nécessairement concerné. Reste à savoir qui de l'OL qui possède un but d'avance après le match aller et du PSG y prendra part. La FFF qui a été consulté va en conséquence reporter les rencontres de championnat du 17 avril OL - Le Havre et Paris FC - PSG. Du coup, dans l'immédiat, il est difficile de reprogrammer tous les matchs en retard de la D1 Arkema sans connaître l'issue du quart de finale retour.

                                                  Une autre équipe cumule les reports. Après deux récents reports liés à des cas de COVID-19, le Paris FC attend désormais les nouvelles dates pour jouer Issy et Fleury et donc désormais face au PSG. Les dates sans championnat pendant les demi-finales de la Ligue des Champions semblent favorables (24 mai - 1er mai). Il resterait alors à reprogrammer les rencontres de l'OL et du PSG en fonction de leur parcours européen. Le choc de D1 entre ses deux clubs par contre n'a que peu d'opportunités calendaires le week-end puisqu'il reste en tout état de cause, le dernier week-end de mai initialement prévu pour la finale de la Coupe de France, ou encore celui du 16 mai si aucun club français n'était en finale européenne. Sinon, ce sera nécessairement en semaine. Et là, le choix des dates reste assez étendu mais cela s'intercalerait forcément entre deux week-ends de compétition pour l'une des deux équipes.


                                                  Trois matchs de retard pour l'OL et le Paris FC

                                                  D1 Arkema - Matchs à reprogrammer
                                                  J16 : OL - PSG

                                                  J17 : GPSO92 Issy - Paris FC

                                                  J18 : Paris FC - Fleury
                                                  J18 : Guingamp - OL

                                                  J19 : OL - Le Havre (à reporter par la FFF suite à la reprogrammation de l'UEFA)
                                                  J19 : Paris FC - PSG (à reporter par la FFF suite à la reprogrammation de l'UEFA)

                                                  Dates libres le week-end
                                                  24 avril - 1er mai - 16 mai : dates libres pour les équipes éliminées en Ligue des Champions
                                                  29 mai (date libérée suite à l'arrêt de la compétition par le COMEX de la FFF)

                                                  Dates libres en semaine
                                                  En dehors des périodes FIFA, les dates en milieu de semaine (mercredi) sont disponibles (21, 28 avril, 5, 12, 19 et 26 mai, 2 juin)


                                                  Les dates connues

                                                  D1 Arkema (FFF)

                                                  J18 : 3-4 avril
                                                  J19 : 17 avril
                                                  J20 : 8 mai
                                                  J21 : 22 mai
                                                  J22 : 5 juin

                                                  Ligue des Champions (UEFA)
                                                  1/4 retour OL - PSG : 18 avril
                                                  1/2 aller OL/PSG - Barcelone/Manchester City : 24/25 avril
                                                  1/2 retour Barcelone/Manchester City - OL/PSG : 1/2 mai
                                                  finale : 16 mai

                                                  Dates internationales (FIFA)
                                                  5-13 avril
                                                  7-15 juin

                                                  Mercredi 31 Mars 2021
                                                  Sebastien Duret

                                                  https://www.footofeminin.fr/UWCL-OL-...er_a17147.html
                                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • #75
                                                    FC Rosengård (SUÈ) 0 - 1 FC Bayern Munich (ALL) [0-3]
                                                    0-1 : Lea Schüller 22'



                                                    *Score du match aller
                                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X