Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Coupe du Monde 2011

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par Rem56 Voir le message
    Ton parallèle est troublant, j'aurais encore plus tilté si on avait été en finale de CDM :mask::crazy:
    :mdr: j'ai lu la même chose sur d'autre site en plus sérieux c'est vrai qu'il me rappelle domenech sauf que le projet de vie remplace les signe du zodiac :mdr:

    au passage quelqu'un peu me dire pourquoi j'ai les menu qui sont à moitier français et anglais:confus:
    Dernière modification par mugen85, 17/07/2011, 01h10.

    Commentaire


    • PRIVÉES DE MÉDAILLE
      CHR$ - dimanche 17 juillet 2011
      La défaite des Bleues contre la Suède aura permis de revivre en accéléré toutes les émotions du mois passé. Et de définir les objectifs 2011/2012.
      On peut se demander à quoi sert de jouer toute une Coupe du monde alors que tout est contenu dans le match pour la troisième place: la domination stérile, les erreurs défensives, le retour dans le match au courage et pour finir la déception et l’impression de défaite injuste.


      Le mérite et la (mal)chance

      Lorsque l'on perd la moitié de ses matches, on doit toutefois se garder de croire en l’injustice du football. Le sort est facétieux, mais pas au point de s’acharner toujours sur les mêmes: la malchance, c’est ce qui reste quand on a perdu. Quand on l’emporte, elle n'est plus qu'un moyen de prouver sa force de caractère. Pour les Bleues, on a encore longtemps oscillé entre les deux.
      Les deux entraîneurs avaient décidé de jouer à fond cette petite finale. Bruno Bini choisissait seulement de faire (enfin) entrer Corine Franco à la place de Laure Lepailleur, et bien sûr de changer une fois de plus la joueuse à côté de Laura Georges. Au grand bonneteau de la défense centrale, c’était cette fois-ci Wendie Renard qui sortait du gobelet. Par ailleurs Marie-Laure Delie, sortie blessée de la demi-finale [1], était remplacée en pointe par Eugénie Le Sommer.



      Face à une équipe de Suède plus proche des standards de jeu de l’équipe de France (moins rentre-dedans et plus footballeuse) que ses précédents adversaires, la France a un peu moins dominé (19 tirs à 10, 8 cadrés à 4 tout de même), mais elle semblait contrôler le match lorsque Lotta Schelin a profité d’un bon lancement et d’une approximation de la charnière française pour tromper Bérangère Sapowicz (29e). C’est à ce moment-là que la poisse est revenue visiter les Bleues, qui perdaient deux joueuses d’un coup sur cette action: Louisa Necib blessée à un genou peu avant et Bérangère Sapowicz, mal retombée sur le but. L’entrée d’Elodie Thomis était pourtant un mal pour un bien puisqu’elle apportait, devant, un mouvement qui manquait jusque là un peu.


      Les vingt dernières minutes

      Un autre changement tactique allait relancer la France: Eugénie Le Sommer, jusque-là complètement muselée dans l’axe, passait à droite et Elodie Thomis était recentrée. On ne peut pas vraiment dire qu’elle passait en pointe dans la mesure où la France jouait en fait sans véritable point d’appui devant, la flèche lyonnaise [2] partant de plus loin, ce qui lui permettait d’utiliser sa vitesse.
      C’était donc justice que ce soit elle qui marque en profitant d’une récupération haute et d’un alignement approximatif de la défense suédoise, pour placer une jolie frappe au premier poteau (56e). On notera que, même marqué par l’avant-centre, il s’agit encore une fois d’une frappe en dehors de la surface. Les Bleues semblaient alors tenir le match, surtout après qu’une altercation entre Sonia Bompastor et Jennifer Öqvist se fut soldée par l’expulsion de la Suédoise.



      Revenue à un partout et à onze contre dix, la force de caractère de l’équipe de France avait parlé. C’est sans doute sur ces dernières vingt minutes que le staff des Bleues va devoir travailler pour faire vraiment franchir un palier à cette équipe. Les Françaises ont alors semblé vouloir jouer tranquillement, comme si le score allait obligatoirement tourner en leur faveur, avec moins de mouvement et plus de ballons rendus. Le but splendide de Marie Hammarström était la conséquence logique de ces quelques dixièmes de secondes de retard, dans la prise de balle d’Eugénie Le Sommer d’abord, puis dans l’intervention Wendie Renard ensuite (82e).


      Plus touchées par cet échec

      Avec dix minutes à jouer, une joueuse en plus et un but à remonter, deux actions symbolisent sans doute ce qui manque pour remporter ces matches. Bruno Bini a choisi comme dernier remplacement de faire entrer Caroline Pizzala, seule joueuse de champ qui n’avait pas encore joué, mais qui est plutôt une milieu relayeuse, alors qu’il avait encore sur le banc Marie-Laure Delie et Sandrine Brétigny, emmenée "parce qu’elle peut faire la différence en entrant à vingt minutes de la fin". Encore faut-il entrer quand il y a un but à marquer, ce qui n’a été le cas ni contre l’Allemagne, ni contre les Etats-Unis, ni contre la Suède [3]. Mais l’entrée de la Parisienne ne traduisait pas l’envie farouche d’aller chercher la prolongation.

      Puis, dans la dernière minute de temps additionnel, les Françaises ont eu par deux fois l’occasion d’aller porter le danger dans la surface suédoise, et elles se sont perdues par deux fois en tentant de remonter le ballon proprement pour se faire enfermer sur un côté aux abords de la ligne médiane. En théorie, il est effectivement louable de vouloir toujours passer par le jeu pour s’en sortir, mais quand il ne reste que vingt secondes, mettre au plus vite le ballon près de la cage adverse est une obligation pour égaliser, même en tentant une balle aérienne contre les Suédoises.
      Au final, les Bleues perdent donc leur troisième match de la compétition et semblent paradoxalement plus touchées par cet échec pour la troisième place que par la défaite contre les Etats-Unis. Sans doute parce que, malgré tout ce qui a été dit, la marche semblait vraiment trop haute pour la finale, alors que la Suède était vraiment une équipe à la portée des Bleues.






      Suède - France : 2-1 -



      Projet de vie et projet de jeu

      Bruno Bini et son staff [4] ont un an et quelques matches (dont le début des éliminatoires de l’Euro) pour trouver les clés permettant de faire ressembler cette équipe aux Bleus de 98-2000 plus qu’à ceux de 82-86 [5]. Il aura sans doute à analyser la pertinence de la prééminence du "projet de vie" sur le "projet de jeu". La demi-finale et la place aux JO, surtout avec le scénario contre l’Angleterre, semblent légitimer ce choix. Mais les résultats d’ensemble laissent aussi planer le doute. Après la défaite en demi-finale, Sonia Bompastor a estimé que le problème venait de ce que la France "manquait de matches de haut niveau". De fait, depuis le dernier Euro, la France n’a rencontré que la Nouvelle-Zélande parmi les qualifiées pour la Coupe du monde, et globalement les adversaires les plus dangereux ont été l’Italie (en barrages) et les Pays-Bas – soit des équipes assez éloignées du gratin [6]. Il est tout à fait impressionnant de mettre 50 buts en 10 matches contre la Serbie ou l’Estonie (ou l’Irlande, l’Ecosse et le Pays de Galles lors des prochains éliminatoires), mais cela n’épaissit sans doute pas beaucoup l’expérience.

      Le choix de la gardienne permet aussi une interrogation du même registre. Au delà de l’absence de Sarah Bouhaddi, les performances de Céline Deville ont finalement été plus convaincantes que celles de Bérangères Sapowicz. Pourtant, le choix de la numéro 1 ne faisait pas de doute et ne prêtait pas à discussion. Sauf que Céline Deville compte une quarantaine de sélection depuis 2003, a joué un quart et une demi-finale de Coupe du monde, alors que Bérangère Sapowicz compte moitié moins de capes (et sauf la première, depuis 2009, donc jamais contre des adversaires de haut niveau) et n’a encore jamais joué en Coupe d’Europe. Peut-être que la gardienne de Montpellier était plus prête à assumer l’événement que celle du PSG – dont le talent n’est certainement pas en cause.


      Jusqu’en 2007, la France participait à l’Algarve Cup où elle se frottait au gratin mondial et où elle faisait en général bonne figure (3e ou 4e), ce qui lui faisait tous les ans trois ou quatre confrontations avec les meilleures nations. Il serait sans doute enrichissant d’y retourner. De plus, l’OL et le PSG participeront cette saison à la Coupe d’Europe, qui va donc concerner une quinzaine des 21 sélectionnées, plus une bonne partie des joueuses qui sont dans l’antichambre de la sélection. Un bon parcours du PSG serait sans doute de bon augure pour les prochains JO.


      [1] Et dont il se murmure qu’elle l’était d’entrée de jeu, ce qui aurait été diversement apprécié de ses coéquipières.
      [2] Normalement, on utilise l’appartenance à un club pour éviter la répétition des noms de joueuses, mais là c’est un peu difficile… Là il s’agit d’Elodie Thomis.
      [3] On remarquera toutefois que contre l’Allemagne et la Suède, les expulsions et blessures avaient déjà bien entamé le quota de remplacements.
      [4] Car on n’imagine pas qu’il ne soit pas reconduit pour mener l’équipe de France aux JO, et à l’Euro 2013 en Suède.
      [5] Ou à la rigueur à ceux de 84.
      [6] Et les deux saisons précédentes, ce n’était guère plus difficile.


      http://www.cahiersdufootball.net/article.php?id=4170
      Dernière modification par mugen85, 17/07/2011, 02h42.

      Commentaire


      • Envoyé par mugen85 Voir le message
        :mdr: j'ai lu la même chose sur d'autre site en plus sérieux c'est vrai qu'il me rappelle domenech sauf que le projet de vie remplace les signe du zodiac :mdr:

        au passage quelqu'un peu me dire pourquoi j'ai les menu qui sont à moitier français et anglais:confus:


        :mdr::mdr::mdr::mdr::mdr:


        Pour le pb de menu, il ne vient pas du paramètre de langue du site (à coté du logo OL en haut) ??

        Commentaire


        • Envoyé par D-OL89 Voir le message
          Il ya une chose que j'ai pas compris a ce mondial, nos défenseurs qui sont pourtant intraitable chez nous que ce soit en d1 ou un champions league, pourquoi elles on été si fébrile pendant cette coupe du monde ?
          Je me suis posé la même question, à certain moment on aurait cru que notre défense n'avait jamais joué au foot, surtout quand Bini aligna 3 Lyonnaises devant Sapo, c’était souvent panique à bord :sick:

          Lair a pas du apprécier ce qu'il a vu des perfs de George et Renard, seul Viguier a relever le niveau je trouve.

          Commentaire


          • Pire que la défense ce sont les gardiennes qui m'ont fait peur pendant tous les matchs !

            Commentaire


            • J'ai pas trouvé une seule critique des choix de Bini dans la presse...

              Et pourtant y'aurait une liste absolument immense à faire...
              No Ones Like Us, We don't care!

              Commentaire


              • D'ailleurs j'ai toujours pas compris pourquoi il a prit Céline qui était gardienne remplaçante à Montpellier. Franchement, j'ai eu du mal à digérer qu'il ne prenne pas Sarah qui pour moi est la meilleure à son poste !

                Commentaire


                • sarah je l'ai vu s'entrainer tout les matin ou je jouer au foot a l'époque et je peux le dire elle est bien meilleur que la gardienne titulaire .
                  Envoyé par zakouni
                  J'aime pas les chauves


                  :mdr::mdr:

                  Commentaire


                  • Héhé le parallèle avec la Coupe du Monde va jusqu'à la quatrième place
                    "Jon Snow, I denounce and attaint you for fornication with the enemy"

                    Commentaire


                    • Envoyé par Olol Two Voir le message
                      Héhé le parallèle avec la Coupe du Monde va jusqu'à la quatrième place

                      Personne n'a eu la machoire brisée tout de même. :-(

                      :grn:
                      sigpic

                      Commentaire


                      • Envoyé par JIM Voir le message
                        Personne n'a eu la machoire brisée tout de même. :-(

                        :grn:
                        A Bajramaj ca ne m'aurait pas forcément déplu :mask:
                        No Ones Like Us, We don't care!

                        Commentaire


                        • Envoyé par prince-eristoff Voir le message
                          J'ai pas trouvé une seule critique des choix de Bini dans la presse...

                          Et pourtant y'aurait une liste absolument immense à faire...
                          En même temps il y a pas un seul journaliste qui a suivi le championnat de France ou la Ldc... Bon des fois ça les empêche pas d'émettre des avis quand même, mais là ils doivent même pas avoir un soupçon d'idée en tête sur yakaprendrelémeilleur(e)s
                          Plus les pandas sucent vite, plus les lamas crachent loin.

                          Commentaire


                          • Envoyé par fan2milanbaros Voir le message
                            D'ailleurs j'ai toujours pas compris pourquoi il a prit Céline qui était gardienne remplaçante à Montpellier. Franchement, j'ai eu du mal à digérer qu'il ne prenne pas Sarah qui pour moi est la meilleure à son poste !
                            Problème avec le sélectionneur et certaine joueuses si j'ai bien comprit...:rolleye:

                            vaan t’inquiète y en a eu des critique sur ces choix douteux pas mal ce sont demander pourquoi il changeait de défense a chaque fois, pourquoi il laissait une gardienne aussi médiocre dans les cages ou encore ou sont sarah et amandine regarde plus haut mon article du cahier du football très bonne analyse en passant
                            Dernière modification par mugen85, 17/07/2011, 14h32.

                            Commentaire


                            • ça peut être que ça à mon avis parce que si on regarde le niveau sportif, franchement Sarah tu dois la prendre à la mettre titulaire d'ailleurs...

                              Commentaire


                              • Envoyé par fan2milanbaros Voir le message
                                ça peut être que ça à mon avis parce que si on regarde le niveau sportif, franchement Sarah tu dois la prendre à la mettre titulaire d'ailleurs...
                                Oui au niveau sportif y a rien a dire c'est la meilleur mais bon bini en a décider autrement pour les résultat qu'ont connait un retour a la maison :clown:

                                Commentaire


                                • Envoyé par aQre06 Voir le message
                                  sarah je l'ai vu s'entrainer tout les matin ou je jouer au foot a l'époque et je peux le dire elle est bien meilleur que la gardienne titulaire .
                                  Elle est pourrie de talent, y'a rien à dire... mais elle peut paraître nonchalante par moments :oui:

                                  Mais bon, ça n'enlève en rien qu'elle est certainement notre meilleure gardienne de but française du moment :fier:
                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par Vann Voir le message
                                    En même temps il y a pas un seul journaliste qui a suivi le championnat de France ou la Ldc... Bon des fois ça les empêche pas d'émettre des avis quand même, mais là ils doivent même pas avoir un soupçon d'idée en tête sur yakaprendrelémeilleur(e)s
                                    Hé oui, c'est ça le problème... seuls les journalistes spécialisés, qui sont assez rares, et pas ceux qui ont découvert l'EDF féminine cet été peuvent tirer des enseignements critiques de la liste des 21 et des meilleurs à prendre :oui:

                                    Après, tu as aussi raison sur le faits que les non spécialistes peuvent se poser des questions à propos de l'absence de certaines joueuses...
                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • Le 17/07/2011 à 11:07 | Mis à jour le 17/07/2011 à 12:01
                                      Foot - CM (F) - Bleues
                                      Comment aller plus haut ?

                                      L'absence de réalisme dans les deux surfaces et le manque d'expérience dans le dernier carré d'une compétition. Voilà ce que devront corriger les Bleues pour être (plus) performantes en 2012.



                                      La déception des Françaises -et de Sonia Bompastor (en premier plan) après leur défaite contre la Suède.(EQ)

                                      Après avoir terminé quatrièmes de la Coupe du monde, les Bleues participeront pour la première fois de leur histoire aux Jeux Olympiques, en 2012 à Londres. Un énorme soulagement pour tout le staff, qui a atteint son objectif. Mais pour aller encore plus haut, que manque-t-il à cette équipe de France ? D'abord le réalisme. Et c'est une défenseuse qui l'affirme : «Nous devons avoir cet esprit de tueur. Dans les derniers mètres, nous sommes beaucoup trop gentilles. On a montré que nous étions l'une des équipes qui jouaient le mieux au ballon mais ça ne suffit pas», explique Sonia Bompastor. Un constat que partage l'attaquante Elodie Thomis.

                                      «Nous allons faire un peu plus peur aux autres équipes et nous allons surtout avoir confiance en nous maintenant».

                                      «Nous devrions nous montrer plus franches sur nos occasions, souligne l'unique buteuse face à la Suède. C'est tout ce qui nous manque car nous n'avons rien à envier aux autres équipes». Mais ce réalisme, il en faut maintenant dans les deux surfaces. Car même si la France a joué plus de matches que les autres, elle est l'équipe qui a encaissée le plus de buts dans ce Mondial (ndlr : 10 buts). «Nous avons fait preuve de fébrilité, constate la capitaine Sandrine Soubeyrand. Quand nous jouons contre de grosses équipes, c'est un point sur lequel elles s'appuient. Et ça se ressent car l'équipe adverse prend confiance au contraire de nous».

                                      Autre point mis en exergue par Bompastor : la nécessité d'être mieux préparé. L'équipe de France n'a pas vraiment l'habitude de rencontrer de grosses nations. «Il faut jouer des matches amicaux contre des équipes qui nous permettent de plus travailler. Ce serait peut-être à envisager mais c'est le staff qui le décidera.» La latérale des Bleues sait qu'il manque encore un peu d'expérience à ce groupe (seules 5 joueuses -Sapowicz, Viguier, Georges, Bompastor et Soubeyrand- sur 21 avaient pris part au Mondial 2003). Malgré tout, les Bleues reconnaissent avoir franchi un cap dans cette Coupe du monde. «On a progressé, on a un statut qui a évolué, souligne Thiney. Nous allons faire un peu plus peur aux autres équipes et nous allons surtout avoir confiance en nous maintenant».

                                      Thibault SIMONNET, à Heidelberg.

                                      http://www.lequipe.fr/Football/breve...plus-haut.html
                                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • Equipe de France
                                        Après Suède - France : les réactions

                                        Laura Georges, Camille Abily, Louisa Necib, Eugénie Le Sommer, Sonia Bompastor et Elodie Thomis reviennent sur la défaite française face à la Suède (2-1).

                                        Elodie Thomis : «On n'a pas démérité dans le jeu »

                                        « On retiendra le beau parcours qu'a fait la France dans cette compétition. Ce soir s'est passé à un fil. La Suède prend la troisième place ce soir mais ça aurait pu être l'inverse, on n'a pas démérité dans le jeu. On devrait être plus franches sur nos occasions, c'est tout ce qui manque car on n'a rien à envier aux autres équipes mais c'est en bonne voie. Il faut continuer à travailler en club, en équipe de France et comme nous sommes sur une bonne lancée, c'est de bonne augure pour la suite. On fait un superbe parcours en Coupe du monde et personne ne nous attendait là aujourd'hui. Nous sommes très fières d'être arrivées jusque là même s'il y a cette déception de ne pas avoir gagné aujourd'hui. »

                                        Laura Georges : « Toujours triste »
                                        « C'est toujours triste de terminer sur une défaite, une compétition qui avait bien commencé. Il y a des regrets. Aujourd'hui, il a manqué un peu de tout, du jus... On a pris des buts, on était à onze contre dix. Je suis déçue. L'analyse, je ne peux pas la faire à chaud, je suis un peu fatiguée. »

                                        Louisa Necib : « La médaille n'aurait pas pesé bien lourd »
                                        « Je suis triste de finir sur une défaite.. On était fatigué mais c'est normal c'est le dernier match de la compétition. Au delà de la fatigue, on s'est procuré pas mal d'occasions, il nous a manqué l'efficacité. Ça restera une belle Coupe du monde mais quand on reste sur une défaite, ça fait mal. Il faut avoir un peu de recul et se dire que nous avons quand même fait une belle compétition. Excusez-moi de l'expression mais ce soir nous sommes à la place du con. On repart sans rien. Il y aura des souvenirs on va retenir la qualification pour les J.O mais la médaille n'aurait pas pesé bien lourd. »

                                        Sonia Bompastor : « Plus concentrée sur le jeu que sur les sifflets »
                                        « Ça ne fait jamais plaisir de se faire siffler, c'est la première fois que ça m'arrivait. J'étais énervée car à onze contre dix, on n'arrive pas à gagner ce match qui était à notre portée. Il faudra revoir le match, analyser ce qui n' pas bien fonctionné, il y a des motifs de satisfaction à ressortir mais on a perdu, il y a donc plus de motifs d'insatisfactions. J'ai loupé quelques passes mais ce n'était pas uniquement à cause des sifflets. Il y avait aussi la fatigue et le fait que l'on doive marquer très rapidement. Après j'étais à fond dedans, j'étais plus concentrée sur le jeu que sur les sifflets mais c'est vrai que ça fait bizarre. »

                                        Eugénie Le Sommer : « Les équipes nous craindront plus »
                                        « A dix contre onze, on n'a pas su les mette en difficulté. Elles étaient redoutables devant. On a peut-être manqué de fraîcheur physique, mais on n'a pas réussi à trouver les bons décalages, c'est ce qui fait qu'on n'a pas marqué plus de buts. C'était dur toute seule devant, on ne m'a pas trouvé souvent, c'était peut-être mes appels, je ne sais pas. En première mi-temps, on aurait pu les mettre plus en difficulté si on avait plus poser notre jeu. C'est compliqué de finir comme ça, on aurait aimé terminer sur une bonne note. Mais il faut relativiser, on ne s'attendait pas à être quatrième du mondial. Il faut se servir de ça pour avancer car maintenant on sait de quoi on est capables. Les équipes nous craindront plus maintenant. Je pense qu'on a gagné quelque chose dans cette Coupe du monde. »

                                        Camille Abily : « On a manqué de fraîcheur »
                                        « Je pense que ça s'est vu sur le match : on a manqué de fraîcheur et on n'a pas réussi à imposer notre jeu comme on avait su le faire auparavant. Il y a une petite déception car on avait à cœur de mieux finir. On est plus sous le coup de la déception. Quand on y repensera dans une ou deux semaines, on se dira que l'on a fait un beau parcours mais là on a perdu au pied du podium, c'est dur. »

                                        Thibault Simonnet, à Sinsheim

                                        http://www.footofeminin.fr/Apres-Sue...ons_a3499.html
                                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • Coupe du Monde 2011
                                          Schelin : « Je leur ai fait des câlins »

                                          Lotta Schelin est heureuse de la troisième place acquise par la Suède face à une équipe de France qu'elle connaît par cœur.


                                          Lotta Schelin, ici face à Sonia Bompastor, aura fait quelques misères à la défense française inscrivant notamment le premier but suédois (Photo : Eric Baledent)

                                          Lotta, qu'est-ce qui a fait la différence aujourd'hui ?

                                          Ce sont deux bonnes équipes. Mais nous, on est vraiment une équipe, on travaille l'une pour l'autre. Marie Hammarstrom, n'a pas beaucoup joué depuis le début de la compétition mais elle est rentrée, elle a marqué un super but et c'est ce qui a fait la différence.

                                          On vous sent vraiment heureuse ce soir.
                                          On a raté l'opportunité de jouer la finale, on s'est donc reconcentré sur ce match-là. Et quand tu es à ce stade de la compétition, tu n'as qu'une envie : gagner. Et puis c'est quand même une médaille. Il faut être contente.

                                          Qu'avez-vous dit à vos coéquipières lyonnaises ?
                                          Je leur ai fait des câlins (sourires), je n'ai pas beaucoup parlé. Je suis contente mais en même temps je suis triste pour elles car c'est dur. Enfin, c'est la vie, c'est le foot, c'est comme ça.

                                          Vous pourrez les chambrer à votre retour à Lyon ?
                                          Non, je vais rester tranquille (rires). Elles ont fait une belle Coupe du monde. Je suis contente pour elles.

                                          Thibault Simonnet, à Sinsheim.

                                          http://www.footofeminin.fr/Schelin-J...ins_a3501.html
                                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • J'viens de regarder le resumé.
                                            Abusééééé la gardienne sur le but de Lotta !
                                            Et Bompastor en rajoute à peine sur le carton rouge...:grn:

                                            Un grand bravo aux françaises pour leur beau parcours :lov:

                                            Commentaire


                                            • Envoyé par Miss-OL-Juni Voir le message
                                              J'viens de regarder le resumé.
                                              Abusééééé la gardienne sur le but de Lotta !
                                              Et Bompastor en rajoute à peine sur le carton rouge...:grn:

                                              Un grand bravo aux françaises pour leur beau parcours :lov:
                                              C'est pour ça que le "public" n'a pas aimé et a sifflé... on a bien vu la réaction acerbe de Bruno Bini lors de son ITW en fin de match :crazy:


                                              Petit diaporama sur le parcours des Bleues : http://www.lequipe.fr/Portfolio/Foot...MONDE2011.html :fier:
                                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par Rem56 Voir le message
                                                C'est pour ça que le "public" n'a pas aimé et a sifflé... on a bien vu la réaction acerbe de Bruno Bini lors de son ITW en fin de match :crazy:


                                                Petit diaporama sur le parcours des Bleues : http://www.lequipe.fr/Portfolio/Foot...MONDE2011.html :fier:
                                                :D il avait les boules, il s'en est servit comme excuse pour justifier la défaite de sont équipes :crazy:.
                                                Il pensait que parce que c'était des femmes le public n'allait pas siffler quel bisounours :mdr:

                                                Commentaire


                                                • samedi 16 juillet 2011 - 23h50
                                                  Mondial FIFA Féminin Allemagne 2011
                                                  Thiney : "Je pense vraiment qu'on a progressé"



                                                  La capitaine Sandrine Soubeyrand et sa coéquipière Gaëtane Thiney (photo) livrent une première réaction après la défaite 2-1 face à la Suède, qui laisse la France au pied du podium final.

                                                  Sandrine Soubeyrand

                                                  "C'est un beau parcours, avec une qualification pour les JO, ce n'est pas rien. Là, on est un peu déçues, mais il faut savoir savourer. On finit avec trois défaites contre des équipes qui sont régulièrement qualifiées pour les Mondiaux et les JO. On a été stériles, on a manqué de percussion, de changements de rythme. C'est difficile de se relancer après une demi-finale. On aurait bien aimé monter dans la tribune et serrer la main du président de la FIFA. Il y a des choses à améliorer, il faut trouver une stabilité défensive, on a fait preuve de trop de fébrilité. Cela donne de la confiance à l'équipe adverse. Offensivement, ces équipes là ont souvent des attaquantes très fortes. Nous, on a plus un collectif que des individualités."

                                                  Gaétane Thiney
                                                  "Il faut continuer de vivre. Nous sommes déçues, nous avons montré quelques faiblesses, il y avait de la fatigue. Mais on ne fait pas non plus un match pitoyable. Il faut régler tous les détails, engranger de l'expérience, c'est ce qu'on a fait ici. C'est bien d'être au-dessus des autres équipes, mais maintenant il faut être au-dessus et gagner. Cela restera des super souvenirs, des choses qu'on ne vivra peut-être qu'une fois. C'était génial, avec ces stades pleins.

                                                  Mais il manque le résultat. Je pense vraiment qu'on a progressé, qu'on va faire plus peur et qu'on aura plus confiance. Les sifflets ? Non c'était rigolo (sourire). Cela ne nous a pas gênées. Pendant le match, tu ne penses pas à ça. L'arbitre ? Elle avait les cheveux courts et à un moment elle m'a demandé comment j'allais. En français. Il n'y avait pas corner sur le but ? Ah bon. En même temps, on n'était pas obligées de mal le dégager, la 20 était pas obligée de mettre le but de sa vie et en plus on pouvait encore marquer derrière."

                                                  http://www.fff.fr/selections/feminin...u/538454.shtml
                                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • Résultat - Match pour la 3ème place :

                                                    Suède 2 - 1 France
                                                    1 - 0 : Lotta Schelin (29')
                                                    1 - 1 : Elodie Thomis (56')
                                                    Josephine Öqvist (SUE) (68')
                                                    2 - 1 : Marie Hammarström (82')
                                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X