Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Coupe du Monde 2011

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par mugen85 Voir le message
    :-) bussaglia aussi malgré sont but je veut pas m'acharner hein mais il me semble que corine franco joue milieu non? un milieu amandine henry franco :lov:
    Je préférerais un milieu Bussaglia-Henry, avec Franco ArD :oui:

    Corine peut jouer milieu, mais ça fait un bail qu'elle n'a pas joué à ce poste... jamais fait à l'OL, je crois et en sélection, c'était pour Italie-France... où elle avait eu un peu de mal, d'ailleurs :crazy:


    PS : merci au modo qui a modifié le titre
    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • Et demain Lotta qui envoie les allemandes regarder les JO à la télé :ang::lov:

      Commentaire


      • Envoyé par Rem56 Voir le message
        Je n'ai plus exactement l'histoire en tête... mais après la fin de Saint Louis Athletica en pleine saison, malgré les contacts avec l'OL et le fait qu'elle avait été intéressée pour faire une pige, elle avait préféré rester au pays et rejoindre feu Gold Pride :oui:
        Si le club songe de nouveau a elle, elle viendra peut être vue notre cote maintenant. Tu penses que serait possible de faire signer la jeune Allemande Popp ?

        Envoyé par Rem56 Voir le message
        Je sens qu'on va se la farcir jusqu'aux JO de Londres... elle aura quasiment 39 ans :sick::sick::sick:
        J'ai hâte de voir ça. :D

        Commentaire


        • Envoyé par D-OL89 Voir le message
          Si le club songe de nouveau a elle, elle viendra peut être vue notre cote maintenant. Tu penses que serait possible de faire signer la jeune Allemande Popp ?
          Pour le cas des allemandes, il me semble que c'était plus dur de les faire venir, car elles sont également liées avec l'armée... ou un truc du genre (olpatience pourra plus t'informer que moi sur ce point ;))

          Possible, pourquoi pas... mais il me semblait qu'elle n'avait pas particulièrement tapé dans l'oeil du coach :non:
          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • d'après bini soubeyrand a fait un match extrordinnaire :crazy::clown:

            Commentaire


            • Envoyé par Rem56 Voir le message
              Pour le cas des allemandes, il me semble que c'était plus dur de les faire venir, car elles sont également liées avec l'armée... ou un truc du genre (olpatience pourra plus t'informer que moi sur ce point ;))

              Possible, pourquoi pas... mais il me semblait qu'elle n'avait pas particulièrement tapé dans l'oeil du coach :non:
              Ok merci, t'inquiète j'y manquerai pas. :oui: est-ce qu'il yen a une qui lui a taper dans l’œil ?

              Commentaire


              • Envoyé par D-OL89 Voir le message
                Ok merci, t'inquiète j'y manquerai pas. :oui: est-ce qu'il yen a une qui lui a taper dans l’œil ?
                Il avait fait un tour cette année à l'Algarve Cup au Portugal, et il avait retenu quelques noms... mais je ne peux pas t'en dire plus, vu que je ne les ai pas :D;)
                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • Quel kiffe ce match. Du bon foot à l'ancienne sans calcul, que c'est bon. Dégueulasse le jeu des anglaises qui ont attendu tout le match.

                  L'edf féminine a son cissé en pire avec thomis. Elle court vite mais n'a pas de cerveau.
                  Dernière modification par Rad-One, 10/07/2011, 01h21.

                  Commentaire


                  • Envoyé par Rad-One Voir le message
                    Quel kiffe ce match. Du bon fit à l'ancienne sans calcul, que c'est bon. Dégueulasse le jeu des anglaises qui ont attendu tout le match.

                    L'edf féminine a son cissé en pire avec thomis. Elle court vite mais n'a pas de cerveau.
                    tu veut dire keita :mdr: no mais sa dépend parfois grâce a sa vitesse elle arrive a mettre les joueuse a l'amande comme en final ou elle avait un bon match mais le reste technique,lucidité etc c'est plus une joueuse que tu fait rentrer en fin de match quand l'adversaire est fatigué :oui:
                    mais j'ai déjà dit que de toute façon y a un moment ou elle va perdre sa place a l'ol j'ai vue des jeunes bien plus forte qu'elle.

                    Commentaire


                    • Envoyé par Rad-One Voir le message
                      Quel kiffe ce match. Du bon fit à l'ancienne sans calcul, que c'est bon. Dégueulasse le jeu des anglaises qui ont attendu tout le match.

                      L'edf féminine a son cissé en pire avec thomis. Elle court vite mais n'a pas de cerveau.
                      lol elle est brouillonne mais elle peut aussi sortir des matchs de dingue, rendre folle les défenses faut qu'elle travaille devant le but, avec une tel vitesse si elle travaille la technique elle fera très très mal. On pourra compter sur Lair pour la faire progresser. :ang::oui:

                      Commentaire


                      • pauvre bretigny, qui rentre en jeu et est sortie après...

                        ca doit pas etre très évident à gérer pour elle...

                        on aura probablement besoin d'elle en demi

                        quel plaisir apores coup de revoir cette séance de tirs aux buts

                        et tellement content pour Camille que la France ait gagnée sinon la pauvre avec son tir au but manqué :non:
                        Visitez mon site web svp : www.interviewsport.fr ;)

                        Commentaire


                        • Envoyé par Atmosphere Voir le message
                          pauvre bretigny, qui rentre en jeu et est sortie après...

                          ca doit pas etre très évident à gérer pour elle...

                          on aura probablement besoin d'elle en demi

                          quel plaisir apores coup de revoir cette séance de tirs aux buts

                          et tellement content pour Camille que la France ait gagnée sinon la pauvre avec son tir au but manqué :non:
                          Pourquoi il a fait sortir bretigny d'ailleurs ???

                          Commentaire


                          • Il fallait faire rentrer Eugenie pour sa percussion et il ne pouvait pas sortir une milieu de terrain pour une question d'equilibre et Bret ne sert pas a grand chose dans la construction du jeu,elle doit etre en pointe. Sinon, il fallait sortir Delie, donc malheureusement pour Bret entree et sortie.

                            Commentaire


                            • Envoyé par shlj Voir le message
                              Il fallait faire rentrer Eugenie pour sa percussion et il ne pouvait pas sortir une milieu de terrain pour une question d'equilibre et Bret ne sert pas a grand chose dans la construction du jeu,elle doit etre en pointe. Sinon, il fallait sortir Delie, donc malheureusement pour Bret entree et sortie.
                              :oui: la logique était effectivement de sortir delie qui a jouer pendant tout le match et de mettre bret mais bon avec bini maintenant je suis habituer :crazy::crazy:

                              Commentaire


                              • Envoyé par shlj Voir le message
                                Il fallait faire rentrer Eugenie pour sa percussion et il ne pouvait pas sortir une milieu de terrain pour une question d'equilibre et Bret ne sert pas a grand chose dans la construction du jeu,elle doit etre en pointe. Sinon, il fallait sortir Delie, donc malheureusement pour Bret entree et sortie.
                                D'ailleurs elle était pas mal MLD, elle a fait un boulot énorme dos au but qui permettait a l'équipe de mieux ressortir, dommage qu'elle soit trop isoler devant, avec un jeu ou on a le ballon elle doit être devant pour finir les actions, faut que le milieu de terrain accompagne plus les actions.

                                Commentaire


                                • Résultats du jour :

                                  Angleterre 1 - 1 a.p. France
                                  1 - 0 : Jill Scott (59')
                                  1 - 1 : Elise Bussaglia (88')


                                  3 tirs aux but à 4
                                  0 - 0 : Camile Abily
                                  1 - 0 : Kelly Smith
                                  1 - 1 : Elise Bussaglia
                                  2 - 1 : Karen Carney
                                  2 - 2 : Gaëtane Thiney
                                  3 - 2 : Casey Stoney
                                  3 - 3 : Sonia Bompastor
                                  3 - 3 : Claire Rafferty
                                  3 - 4 : Eugenie Le Sommer
                                  3 - 4 : Faye White



                                  Allemagne 0 - 1 a.p. Japon
                                  0 - 1 : Karina Maruyama (108')
                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • Equipe de France
                                    La France en demi-finale !

                                    Après 120 minutes de combat face à une équipe anglaise accrocheuse, les Bleues ont réussi à faire chuter les Anglaises lors de la séance de tirs de but



                                    Une joie historique (photo : Eric Baledent)


                                    "Elle est très belle la vie", Bruno Bini en conférence, très ému savourait un match qu'il ne pourra jamais oublier, comme toutes les joueuses et tous ceux qui l'ont vécu jusqu'à cette insoutenable séance de tirs au but. Menées au score jusqu'à la 88e minute, les Françaises qui étaient durant toute la rencontre apparues supérieures ont encore une fois fait pencher la tendance en leur faveur.

                                    Et pourtant fidèles à elles-mêmes, les partenaires de Kelly Smith auraient pu filer à l'anglaise. Dès la 17e seconde, elles prenaient la défense française à revers. Le coup d'envoi était donné par les deux milieux défensives et Ellen White se retrouvait déjà face à Deville à l'entrée de la surface. La gardienne des Bleues excentrait son adversaire, qui se heurtait ensuite au tacle décisif de Georges (1re). On retrouvait la numéro 9 anglaise, cette fois-ci devancée par la gardienne des Bleues à la 35e minute. Les Anglaises avaient aussi décidé de mettre la pression sur les corners (11e, 22e, 45+2e, 64e). Pour les Françaises, elles n'avaient pas pléthores d'occasions. La plus franche en première période était sur un service de Delie pour Thiney qui tentait une demi-volée de 25 m que Bardsley allait chercher près de son poteau gauche (25e). Delie si habile dans son jeu en déviation durant ce match n'était par contre jamais en position de tromper malgré toute sa volonté (7e, 29e, 36e). Necib de 20 m tentait sa chance mais le ballon passait au dessus (30e) avant un coup franc sorti en corner par la gardienne (37e). La meneuse des Bleues provoquait ensuite un duel aérien entre Bradsley et Lepailleur remporté par la n°1 anglaise.

                                    Le scénario restait le même à la reprise. La première occasion était pour Yankey (47e) avant une alerte de Jill Scott juste au dessus (55e). A force de pousser sans concrétiser, la France allait tomber dans le piège. Jill Scott sur un ballon en profondeur de Carney profitait d'une mésentente entre Lepailleur et Viguier pour venir lober Deville (1-0, 59'). Les Anglaises n'allaient plus sortir de leur camp sous la pression tricolore mais aussi parce qu'elles étaient physiquement à bout. Necib tentait encore sa chance sur un coup franc de 30 m que la gardienne bloquait de manière peu académique (65e) avant l'apport de Thomis.

                                    Une entrée en jeu qui allait redynamiser les offensives françaises grâce à sa vitesse. Après une minute sur le terrain, son premier débordement côté droit était conclu par un centre pour Thiney au 2e poteau que Smith venait chiper (68e). Elle récidivait sur une frappe excentrée que Bardsley repoussait avant une reprise de Delie pas assez appuyée (76e). C'est encore elle qui mettait Unitt "dans le vent" tenter une frappe alors que le centre aurait pu trouver preneur (85e).

                                    Mais les Bleues affichaient alors des ressources inespérées. Sur un corner de Thiney repris de la tête par Lepailleur, c'est l'attaquante White qui sauvait de la tête sur sa ligne de but (86e). Le score ne pouvait pas en rester ainsi. Bussaglia choisissait alors d'ajouter la manière sur une frappe enroulée du gauche dans la lucarne ! Delie au duel dans la surface laissait le ballon revenir sur la vice-capitaine qui des 16 m plaçait son ballon (1-1, 88'). Les Françaises n'en restaient pas là et Thiney trouvait la tête de Lepailleur qui croisait trop (89e) puis une dernière frappe de Thiney était contrée (90e). Il fallait donc avoir recours à 30 minutes de prolongation.

                                    Les Anglaises déjà éreintées n'allaient sortir qu'une fois de leur camp mais aurait pu réussir le hold up. Ellen White héritait d'un ballon sur une longue relance de la gardienne pour venir se présenter dans les 16 m. Sa frappe puissante terminait juste à l'extérieur du cadre faisant trembler les filets du mauvais côté (103e). Une série de corners français et quelques tentatives de Le Sommer entrée pour le quart d'heure n'y changeaient rien. Comme lors des récentes confrontations, le score restait de parité et il fallait une séance de tirs au but pour départager les deux équipes. A ce jeu-là, malgré l'arrêt sur la première frappe d'Abily, la suite allait sourire aux Bleues. Rafferty ne trouvait pas le cadre avant que la capitaine anglaise ne voit sa frappe s'écraser sur la barre lors du tir décisif !

                                    Les Bleues peuvent laisser exploser leur joie, les voilà en demi-finale d'une Coupe du Monde et l'élimination de l'Allemagne leur ouvre également la porte des Jeux Olympiques de 2012 à Londres avec l'assurance de prendre l'un des deux tickets européens lors de ce Mondial.

                                    Samedi 9 juillet 2011 - 18h00
                                    ANGLETERRE - FRANCE : 1-1 a.p. (0-0, 1-1) (tab 3-4)
                                    Leverkusen (BayArena)
                                    Temps agréable et couvert - Terrain excellent
                                    Spectateurs : 26 375
                                    Arbitres : Jenny Palmqvist (SUE) assistée de Anna Nyström (SUE) et Helen Karo (SUE). 4e arbitre : Christina Pedersen (NOR)
                                    But pour l'Angleterre : Jill SCOTT 59'
                                    But pour la France : Elise BUSSAGLIA 88'

                                    Avertissements : Williams 5', E.White 77', Bardsley 87', J.Scott 90+3' pour l'Angleterre
                                    Tirs au but : Abily (arrêté), K.Smith (1-0), Bussaglia (1-1), Carney (2-1), Thiney (2-2), Stoney (3-2), Bompastor (3-3), Rafferty (à côté), Le Sommer (3-4), F.White (transversale)
                                    ANGLETERRE :
                                    1-Karen BARDSLEY ; 2-Alex SCOTT (16-Stephanie HOUGHTON 81'), 5-Faye WHITE, 6-Casey STONEY, 3-Rachel UNITT (20-Claire RAFFERTY 81') ; 4-Jill SCOTT, 8-Fara WILLIAMS ; 12-Karen CARNEY, 10-Kelly SMITH, 11-Rachel YANKEY (18-Anita ASANTE 84') ; 9-Ellen WHITE. Entr.: Hope POWELL
                                    Non utilisées : 13-Rachel BROWN, 21-Siobhan CHAMBERLAIN, 7-Jessica CLARKE, 15-Sophie BRADLEY, 17-Laura BASSETT, 19-Dunia SUSI
                                    FRANCE : 1-Céline DEVILLE ; 11-Laure LEPAILLEUR, 4-Laura GEORGES, 20-Sabrina VIGUIER, 8-Sonia BOMPASTOR ; 15-Elise BUSSAGLIA, 6-Sandrine SOUBEYRAND (cap.) (12-Elodie THOMIS 67') ; 10-Camille ABILY, 17-Gaëtane THINEY, 14-Louisa NECIB (19-Sandrine BRETIGNY 79', 9-Eugénie LE SOMMER 106') ; 18-Marie-Laure DELIE. Entr.: Bruno BINI
                                    Non utilisées : 2-Wendie RENARD, 3-Laure BOULLEAU, 5-Ophélie MEILLEROUX, 7-Corine FRANCO, 13-Caroline PIZZALA, 21-Laëtitia PHILIPPE

                                    http://www.footofeminin.fr/La-France...le-_a3437.html
                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • Equipe de France
                                      Les premières réactions

                                      Marie-Laure Delie, Gaëtane Thiney et Sonia Bompastor reviennent sur la qualification des Bleues pour le dernier carré de la Coupe du monde.


                                      Marie-Laure Delie : « On était au-dessus »

                                      « Ça fait plaisir. On a dominé tout le match, ça nous aurait fait mal de ne pas être qualifié. On a eu peur mais on n'a pas douté car on a eu des occasions tout le match et on savait que l'on en aurait d'autres et que ça rentrerait. Finalement, c'est rentré deux minutes avant la fin du match. C'est nickel. On était au-dessus, on ne méritait pas de perdre. Brésil ou États-Unis, ce sera un gros match, on a hâte d'y être. »

                                      Gaëtane Thiney : « Méga-confiante »
                                      « Avec Juvisy, nous avions aussi loupé notre premier penalty en quart de finale du Challenge de France avant de remporter la séance face à Lyon. C'est pour ça que j'ai dit aux filles : « No stress ». J'étais sûre de moi, méga-confiante. J'ai été en demi du challenge grâce à ça et j'étais sûre qu'on allait le refaire, ça fait presque la même émotion à la fin (rires). Lors du cinquième tir au but, j'ai dit : « Préparez vous elle va louper. » En plus c'est une arrière, elle avait des crampes, elle va mettre une grosse frappe. Je ne sais pas pourquoi mais il y a des trucs tu les sens. Pour l'instant je ne réalise pas trop, quand je serais sur mon lit en train de décompresser peut-être que. C'est fou et en même temps, on aurait tellement pu en mettre trois et être tranquille. Nerveusement ça bouffe beaucoup d'énergie. On a bien joué, on a maîtrisé la balle. Mais on a manqué de réussite, on s'est peut-être un peu empressé, on aurait pu percuter et puis on voulait trop faire la dernière passe et rentrer dans le but avec le ballon. Malgré tout, on n'a pas douté, on a continué à pousser, ça ne marchait pas mais on a bien fait de continuer. Et même si le but intervient à la 88e, je pensais qu'on allait gagner 2-1 à la 92e. Ça nous aurait fait 30 minutes de moins. »

                                      Sonia Bompastor : « Mon plus beau match avec les Bleues »
                                      « C'est sans contestation mon plus beau match avec l'équipe de France. Perdre au penalty, c'est cruel pour les Anglaises mais avoir cette délivrance au bout des prolongations où l'on a dominé, c'est génial pour nous. Les Anglaises étaient fatiguées. J'ai eu un peu peur que l'on regrette de ne pas avoir marqué mais ça a tourné en notre faveur donc tant mieux, ça change. Sur mon penalty ? Je me suis posé quelques questions mais j'étais confiante dans le sens où la gardienne partait avant. Je me suis dit : « Ait confiance en toi, prends tes responsabilités et ne te prends pas la tête. D'habitude je croise et puis quand je l'ai vu partir j'ai ouvert mon pied. La pensée est surtout pour ma famille. Mes frères sont partis au Portugal, ils ont regardé le match de là-bas. Ce soir, j e m'attends à avoir 15.000 messages. Ils sont trop fier de moi. Ils sont heureux et mois je suis heureuse de les rendre heureux.»

                                      http://www.footofeminin.fr/Les-premi...ons_a3443.html
                                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • Equipe de France
                                        Soubeyrand : "Moi aussi, j'ai eu quelques larmes"

                                        La capitaine des Bleues sortie à la mi-temps revient sur cette performance historique. A 37 ans, elle reconnait que c'est le plus beau match de sa carrière en termes d'émotions.



                                        Soubeyrand et les joueuses remplaçantes quittant le banc (photo : Eric Baledent)

                                        Y avez-vous toujours cru ?

                                        Sur le banc, on y croyait car sur chaque action on aurait pu marquer. Elles étaient fatiguées mais on ne savait pas si on devait s'engager totalement car elles étaient dangereuses à l'image du tir de White en prolongation. Tant que ce n'est pas fini il y a toujours de l'espoir car auparavant on est passé par par tellement de désillusions. On a fait du coaching mental et j'ai retenu une phrase : « Tant qu'il y a de l'espoir, le vie continue ». Et c'est la force du groupe, personne ne s'est démobilisé et pourtant c'était compliqué. On avait beaucoup d'occasions mais on n'a pas été efficaces. Physiquement au bout de la 60e, ça commençait à craquer dans tous les sens côté anglais, on s'est dit à un moment ou à un autre, ça va le faire et puis ça l'a fait. Sur le but depuis le banc, on ne voit même pas le ballon rentrer, c'est juste quand il touche le filet opposé qu'on voit qu'on a marqué.

                                        Est-ce le plus beau résultat de votre carrière ?
                                        C'était le plus beau match de ma carrière en termes d'émotions il n' y a pas d'égal, je ne suis jamais arrivé jusque là. C'est le plus beau jour du foot féminin français. C'est fantastique pour tous ceux qui travaillent pour le foot féminin. Personnellement, ce sera une super aventure humaine mais quand je vais rentrer chez moi et ça ne me changera pas. On n'a pas envie de s'arrêter, on a laissé beaucoup de forces dans la bataille, on a joué 120 minutes il reste trois jours pour récupérer. On va savourer demain, après-demain et puis mardi. Je vais faire le maximum pour être prête la prochaine fois. Que je joue ou pas, ça m'est complètement égal. La force de cette équipe, c'est que tout le monde peut jouer, « Bret » est rentrée puis ressortie, ce n'était pas évident. Après toutes celles qui étaient sur le banc de touche étaient hyper motivées, c'est ce qui fait notre force. Tout le monde amène sa pierre à l'édifice. Elo (NDLR : Elodie Thomis) a fait une super rentrée, Eugénie (Le Sommer) aussi. Moi aussi j'ai eu quelques larmes, ça fait longtemps que je joue, et je ne suis jamais allée aussi loin avec l'équipe de France. C'est quand même fort. Là ça nous sourit, c'est génial pour ceux qui le vivent et ceux qui le vivent à travers nous aussi.

                                        Une qualification en demi-finale et la médiatisation de ce parcours peut-il servir le football au féminin français ?
                                        Si on a fait naitre des vocations, on n'en tirera les fruits que dans dix ans. Nous on a écrit une belle histoire, la médiatisation au vue des autres disciplines féminines, c'est éphémère et furtif. Ce qui est intéressant, c'est que l'on fasse des résultats après la médiatisation viendra peut-être plus tard. Il faut à chaque fois remettre en cause ce que l'on fait et si on prouve que le foot féminin français a la place pour chaque fois aller dans le dernier carré, la médiatisation suivra.

                                        http://www.footofeminin.fr/Soubeyran...mes_a3444.html
                                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • ELLES AVAIENT RENDEZ-VOUS LE 9 JUILLET

                                          CHR$ (avec J.L.) - dimanche 10 juillet 2011
                                          Coupées du monde – Les Bleues échappent au hold-up anglais pour gagner encore plus que la première demi-finale mondiale de leur histoire.
                                          Si l'équipe de France avait péri contre l'Angleterre, comme on l'a longtemps cru au cours du match, puis de la séance de tirs au but, l'autopsie aurait été simple: la difficulté à convertir sa domination (totale en première période) avait quelque chose de fatal face à des Anglaises qui, de leur côté, étaient allées au bout d'une action parfaitement menée – quasiment leur seule. Trop de tirs non cadrés sur les 33 adressés par les Bleues (contre 7), un excès chronique d'égoïsme face au but... les regrets promettaient d'être éternels, comme aurait immanquablement titré L'Équipe.



                                          Devoir cette victoire, contre une équipe manifestement plus faible, à une égalisation à la 88e minute et à la bonne fortune des penalties tient donc du paradoxe et d'une certaine justice à la fois. Au moins ce scénario a-t-il bénéficié à l'intensité émotionnelle de ce quart de finale: exactement ce qu'il fallait pour s'offrir un "match référence" en même temps qu'une bien jolie date dans l'histoire de la discipline. Exactement ce qu'il fallait, aussi, pour que les filles continuent à attirer la lumière.


                                          * * *

                                          À quoi tient le sort d’un sélectionneur ? La fonction est faite de choix forcément discutables et dont la pertinence sera jugée d’une manière définitive pour un ballon qui heurte un poteau d’un côté où de l’autre.


                                          Une demi-heure pour survivre

                                          À deux minutes de la fin du quart de finale contre l’Angleterre, le "projet de vie" cher à Bruno Bini n’y faisait rien, la France jouait sa partition classique de domination, de beau jeu et d’inefficacité. Bien sûr on allait reparler de l’absence de Sarah Bouhaddi comme suppléante de Bérangère Sapowicz (alors que Céline Deville ne pouvait rien sur le but), de celle d’Amandine Henry puisque Sandrine Soubeyrand avait de nouveau été remplacée dès que les choses s’étaient gâtées. Mais la frappe d’Elise Bussaglia entrait dans le but de Karen Beardsley après avoir heurté le poteau, et le projet avait au moins une demi-heure supplémentaire à vivre.
                                          Après le tir au but de Camille Abily se posait la question de la sortie de Sandrine Brétigny après moins d’une demi-heure sur le terrain – comme une manière de renoncer à faire la différence avant la fin de la prolongation –, et encore plus la décision de ne pas travailler les tirs aux buts.



                                          En définitive, si la France est en demi-finales de la Coupe du monde, elle le doit peut-être bien au projet de vie de Bruno Bini [1]. Car ce qui différencie cette équipe de France de ses devancières n’est sans doute pas à chercher du côté des aspects techniques et tactiques. La sélection de l’Euro 2005 (avec déjà la génération des Camille Abily et Elise Bussaglia, et même celle de Louisa Necib et Elodie Thomis, mais avec encore la génération précédente des Marinette Pichon et Corinne Diacre) était sans doute au moins aussi forte. Mais elle n’avait pas su faire la décision contre une Norvège déjà déclinante.


                                          Les mêmes, en mieux

                                          Mis à part Céline Deville qui remplaçait Béranagère Sapowicz suspendue, l’équipe alignée était la même que contre le Canada, avec Sabrina Viguier dans l’axe à la place de Wendie Renard [2]. La disposition offensive était identique à celle de la première mi-temps contre le Nigéria avec Marie-Laure Delie en pointe, soutenue par Louisa Necib et alimentée sur les ailes par Gaëtane Thiney et Camille Abily.
                                          Après une alerte dès la première minute, qui aurait pu permettre de voir Laetitia Philippe jouer tout le match et les Bleues à dix, l’organisation permettait à celles-ci de se mettre le plus souvent en position d’attaque – sans toutefois se montrer réellement dangereuses, souvent par manque de spontanéité devant le but. Et bien entendu, à l’heure de jeu, Jill Scott lobait Céline Deville sur une contre-attaque.


                                          Passée la période réglementaire de déception, les Françaises repartaient de l’avant et dominaient sans partage. Outre les qualités mentales, techniques et physiques des Bleues, la fin de match à sens unique doit sans doute beaucoup à l’équipe anglaise: l’équipe quasiment la plus âgée de la compétition dispose d'un avantage en terme d’expérience et de gestion du match, mais sans doute pas en terme d’endurance. Et les changements réalisés par Hope Powell resteront sans doute parmi ces décisions incompréhensibles qui font la petite histoire du football: pourquoi laisser Kelly Smith sur le terrain alors qu’elle était déjà sur une jambe lors du premier changement?

                                          Après l’égalisation, pour le moins méritée, les Bleues reprenaient leur domination lors de la prolongation, sans parvenir à prendre l’avantage. Mais comme la séance de tirs au buts n’est pas entièrement une loterie, Faye White, qui avait achevé la rencontre dans la souffrance de ses crampes, envoyait son tir sur la transversale et la France dans le dernier carré mondial après un match dominé sans marquer, puis une séance de tirs aux buts. Il était sans doute nécessaire de refaire l’habituel chemin de croix, pour en changer l’issue et définitivement conjurer le sort.

                                          [1] De là à citer Paolo Coelho dans l'interview d'après-match…
                                          [2] Et Laure Lepailleur devenue inamovible à droite, transformant Corinne Franco en spectatrice.


                                          http://www.cahiersdufootball.net/article.php?id=4162

                                          Commentaire


                                          • En voilà une de belle ... Une !

                                            Commentaire


                                            • :fier: BIG UP aux filles :fier:

                                              Un match qui fut plaisant à regarder avec des bleues qui n'ont rien laché !!! un grand merci pour toutes ces émotions ! quel pied d'être en demi !

                                              On est avec vous les filles !

                                              FAITES NOUS ENCORE REVER !

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par D-OL89 Voir le message
                                                D'ailleurs elle était pas mal MLD, elle a fait un boulot énorme dos au but qui permettait a l'équipe de mieux ressortir, dommage qu'elle soit trop isoler devant, avec un jeu ou on a le ballon elle doit être devant pour finir les actions, faut que le milieu de terrain accompagne plus les actions.
                                                C'est une question de profil devant le but, Bret a moins de poids physiquement que Delie.
                                                Et elle ne fait pas les meme deplacements avec et sans ballon.

                                                Commentaire


                                                • http://www.lequipe.fr/Football/breve...ce-aux-jo.html

                                                  La photo est cruelle... Mais moi je l'adore et on peut dire que c'est pas volé :lov:
                                                  Dernière modification par prince-eristoff, 10/07/2011, 11h27.
                                                  No Ones Like Us, We don't care!

                                                  Commentaire


                                                  • Une pensée pour RMC qui hier matin, invitait ses auditeurs à parier 1000€ sur la victoire de l'Allemagne face au Japon tellement ce résultat leur semblait évident. :grn:
                                                    "Je n’ai aucun joueur en partance pour Monaco." (JMA, 25/06/2013):clown:

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X