Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Équipes de France U16 / U17 / U19 / U20

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Rem56
    a répondu
    Euro U19 - Les Bleuettes perpétuent la règle de trois !

    La France a de nouveau inscrit son nom au palmarès de l'Euro des moins de 19 ans, un sacre obtenu face à l'Allemagne 2-1 grâce à des buts de Sandy Baltimore et Maëlle Lakrar après l'ouverture du score de Nicole Anyomi pour l'Allemagne. La Mannschaft avait remporté les deux précédentes finales entre les deux équipes, mais la France a su faire le dos rond pour remporter un quatrième titre en 10 ans, complétant une série de quatre titres espacés de trois ans.





    Dans cette troisième finale dans la compétition entre les deux équipes, pas de round d'observation. C'est la France qui lançait les hostilités dès la deuxième minute de jeu avec un ballon en profondeur dévié par Lisann Kaut en arrière, qui était mal défendu par Lisa Ebert, qui permettait à Naomie Feller de récupérer le ballon et servir Melvine Malard en retrait dans la surface. L'attaquante lyonnaise servait sur sa gauche Sandy Baltimore, dont la frappe manquait largement le cadre sous la pression de Laura Donhauser (2'). Alors que l'Allemagne se montrait dangereuse sur coup franc déjà deux minutes plus tard, elle concrétisait rapidement, sur sa première réelle occasion, avec une première frappe puissante de Melissa Kössler des 16 mètres qui rebondissait sur la barre transversale de Justine Lerond, et le ballon était repris dans un deuxième temps par Nicole Anyomi, ne laissant aucune chance à la gardienne française pour l'ouverture du score (6'). Encore jamais menée dans la compétition, la France se retrouvait dans une situation inédite, mais se reprenait rapidement, et obtenait l'égalisation du score quelques minutes plus tard, Carla Polito depuis l'aile droite adressant une transversale pour Baltimore au second poteau. L'attaquante parisienne, en angle fermé, trompé Wiebke Willebrand au premier poteau et remettait les deux équipes à égalité, son deuxième but dans la compétition (12').

    France et Allemagne dos à dos

    Malard n'a pas marqué cette fois-ci (photo UEFA.com)
    Malard n'a pas marqué cette fois-ci (photo UEFA.com)


    Mais cette égalisation ne permettait pas aux Bleuettes de s'installer dans la rencontre, l'Allemagne prenant les opérations en mains face à une équipe de France maladroite et qui perdait beaucoup de ballons, ne se montrant dangereuse qu'à deux reprises à la 19e minute avec deux frappes non cadrées de Feller. Justine Lerond avait l'occasion de se mettre en évidence avec une belle évidence sur une frappe de Gina-Maria Chmielinski qu'elle détournait en corner (18'), avant de réaliser une double parade sur un coup franc allemand (27'). Anyomi, la première buteuse du match, posait de gros problèmes à une défense française en difficulté, mais qui tenait bon. Elle se montrait dangereuse en profondeur notamment, obligeant Manon Revelli à un retour décisif (28'), elle marquait, mais en position de hors-jeu (36'), ou manquait le but du 2-1 et trouvait le poteau de Lerond suite à une mésentente entre Maëlle Lakrar et Lisa Martinez, celle-ci stoppant sa course avant de reprendre (40'). Quand ce n'était pas en profondeur, Anyomi parvenait à se mettre en position de centre (23'), ou décalait une partenaire (Chmielinski pour Meyer, devancée par Revelli 38'). La France, à l'exception d'un ballon dans la surface qui voyait Ebert réaliser un bon tacle dans les pieds de Julie Dufour (38'). Les deux équipes étaient à égalité à la pause, mais l'avantage était à l'Allemagne, nettement plus dangereuse.

    Le but de la victoire à Lakrar

    Lakrar a inscrit le but de la victoire sur corner (photo UEFA.com)
    Lakrar a inscrit le but de la victoire sur corner (photo UEFA.com)


    L'Allemagne, qui avait assez nettement dominé la première période, était la première équipe à se montrer dangereuse, avec des frappes de Anyomi et Meyer dans la surface contrées respectivement par Revelli puis Polito (52'), puis Lerond déviait en corner sur un long coup franc direct de Marie Müller (66'). La France ne parvenait pas à se montrer dangereuse, mais le jeu était dans l'ensemble équilibré, et la défense tricolore, bien que parfois difficilement, tenait bon. Et à l'entrée du dernier quart d'heure de jeu, c'est un coup de pied arrêté qui faisait la différence dans la rencontre, avec un corner de Julie Dufour repris du talon par Lakrar, capitaine depuis la sortie de Polito, et la France prenait les devants dans cette finale (2-1, 73'). Il s'en fallait de peu pour qu'elle ne parvienne à faire le break dans la foulée, avec une transversale de Dufour qui trouvait Becho sur la droite de la surface, la jeune Parisienne centrant instantanément pour Malard, dont la tête manquait le cadre de peu (75').

    Alors que la tension montait sur le terrain et dans les gradins, avec un jeu brouillon des deux côtés, l'Allemagne poussait pour revenir au score, et la France s'arrachait en défense. Lerond devait réaliser quelques sorties bien senties devant Shekiera Martinez (77'), Melissa Kössler, ou encore Chmielinski (90+2'), tout en se montrant présente dans les airs avec un dégagement des deux poings au second poteau sur un centre-tire de Anna Aehling (90+2'). Du côté tricolore, alors que Becho avait vu sa remise pour Dufour contrée dans la surface (84'), Baltimore, au bout du temps additionnel, s'offrait une longue course en solitaire, mais ne parvenait pas à concrétiser, tirant directement sur Willebrandt (90+5') pour ce qui était la dernière action du match, synonyme de victoire et titre pour les Bleuettes. Un titre qui récompense une belle équipe de France, parfois en difficulté, mais qui a su faire le dos rond pour faire parler sa profondeur de banc et le talent de ses joueuses.

    Après les titres décrochés par série de trois ans en 2010, 2013 et 2016, la France a inscrit une cinquième fois son nom au palmarès de l'Euro U19 sir dix finales disputées, seize ans après le premier trophée en 2003.


    Championnat d'Europe U19 de l'UEFA - Finale
    Dimanche 28 juillet 2019
    - 16h00 locales (17h00 françaises)
    FRANCE - ALLEMAGNE : 2-1 (1-1)
    Paisley (Saint-Mirren Park "Simple Digital Arena")
    Temps nuageux (15°C) - Terrain excellent
    Spectateurs : 1 135
    Arbitres : Ivana Projkovska (Macédoine du Nord) assistée de Karolin Kaivoja (Estonie) et Alexandra Theodora Petrea (Roumanie). 4e arbitre : Zuzana Valentová (Slovaquie)

    Buts :
    1-0 Nicole ANYOMI 6'
    (Meyer côté gauche sert Kössler à l'entrée de la surface qui arme une frappe du droit qui va percuter la barre et rebondir devant le but, Anyomi plus prompte que Martinez a suivi et place une reprise croisée du droit de 8 m qui va se loger sur la droite de Lerond)
    1-1 Sandy BALTIMORE 13' (Suite à une remise en touche côté droit, Polito renverse le jeu pour Baltimore esseulée à gauche qui rentre dans la surface et place une frappe puissante du gauche à ras de terre de 10 m qui termine entre la gardienne et son montant droit)
    2-1 Maëlle LAKRAR 73' (Corner de Dufour depuis le côté gauche repris par Lakrar qui arrive élancée et dévie du talon droit à 5 m au milieu des défenseures adverses)

    Avertissement : Chloé Philippe 90+3' pour la France

    France : 1-Justine Lerond ; 13-Manon Revelli, 5-Maëlle Lakrar, 4-Emeline Saint-Georges, 2-Lisa Martinez ; 6-Carla Polito (cap.) (10-Margaux Le Mouël 63'), 14-Chloé Philippe, 17-Julie Dufour ; 11-Sandy Baltimore, 18-Naomie Feller (20-Vicki Becho 63'), 9-Melvine Malard. Entr.: Gilles Eyquem
    Non utilisées : 16-Mary Innebeer, 3-Selma Bacha, 7-Kessya Bussy, 8-Oriane Jean-François, 12-Assimina Maoulida, 15-Thelma Eninger, 19-Lorena Azzaro
    Allemagne : 1-Wiebke Willebrandt ; 13-Laura Donhauser, 4-Sophia Kleinherne (cap.), 15-Lisa Ebert, 3-Lisann Kaut (16-Anna Aehling 78') ; 8-Leonie Köster, 10-Marie Müller ; 11-Gina-Maria Chmielinski, 7-Melissa Kössler, 19-Christin Meyer (18-Shekiera Martinez 75') ; 9-Nicole Anyomi. Entr.: Maren Meinert
    Non utilisées : 12-Rafaela Borggräfe, 2-Alicia-Sophie Gudorf, 5-Lara Schmidt, 6-Greta Stegemann, 14-Paulina Käte Krumbiegel, 17-Lena Uebach, 20-Juliane Wirtz

    Mardi 30 Juillet 2019
    Charlotte Vincelot

    https://www.footofeminin.fr/Euro-U19...s-_a16096.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    U19 - La FRANCE trop forte pour l'ESPAGNE en prolongation jouera le titre

    La France s'est qualifiée pour la finale de l'Euro après sa victoire 3-1 grâce aux buts des remplaçantes Melvine Malard et Vicki Becho (doublé), sa troisième finale en quatre ans (une victoire, une défaite). Elle fera face à l'Allemagne, vainqueur des Pays-Bas plus tôt dans la journée sur le même score.


    Malard au centre a débloqué la situation en marquant avant d'être passeuse décisive (photo UEFA.com)



    Avec le retour dans l'équipe de Selma Bacha et une Marseillaise entonnée a cappella après un couac musical, la rencontre pouvait débuter entre deux équipes qui se rencontraient pour la cinquième année consécutive dans cette catégorie d'âge.
    Malgré une pression française en début de partie avec trois corners consécutifs obtenus dès la deuxième minute de la partie, il fallait attendre la neuvième minute de jeu pour voir la première attaque de la rencontre avec une belle passe d'Oriane Jean-François dans le dos de la défense espagnole pour Julie Dufour -toujours au four et au moulin- dont le tir en angle fermé dans la surface n'inquiétait pas Catalina Coll. La défense française, qui n'avait pas donné toutes les garanties de sécurité depuis de le début de la compétition et encore contre la Norvège, était mise à contribution à plusieurs reprises au cours de la première période. Maëlle Lakrar, auteure d'une très bonne deuxième période lors du match précédent, continuait sur sa lancée avec des interventions décisives devant Olga Carmona (11', 15'). La France de son côté faisait planer le danger sur des centres au deuxième poteau (12', 13'), un tir sans danger de Dufour dans la surface (25') à un moment où l'Espagne se montrait plus présente et commençait à réussir à jouer entre les lignes (19', 27').

    Un match fermé

    Selma Bacha a fait son retour
    Selma Bacha a fait son retour


    Logiquement, Eva Maria Navarro, plutôt discrète en début de rencontre alors que l'Espagne attaquait plutôt côté gauche, se montrait plus face à Selma Bacha, qui tenait plutôt bien son couloir avant de se faire prendre et de permettre une belle frappe de l'ailière vice-championne du monde U20 qui obligeait Justine Lerond à se coucher au premier poteau (33'). La fin de première période était encore plus fermée avec une équipe de France qui rééquilibrait le jeu, et les situations potentiellement intéressantes encore moins nombreuses. Une bonne action de Dufour et Sandy Baltimore, très présente en première période, aboutissait à une frappe puissante mais non cadrée de Jean-François (34'), et Laia Codina devait dégager sur un centre de Kessya Bussy dans la surface (40'). A la pause, les deux équipes étaient dos à dos après un premier acte disputé et équilibré dans l'ensemble même si l'Espagne aura réussi de plus en plus à se trouver entre les lignes françaises.

    Toujours pas de but

    Sandy Baltimore
    Sandy Baltimore


    Sans changement à la pause de part et d'autre, le match repartait sur les mêmes bases avec quelques timides tentatives espagnoles notamment qui ne trouvaient pas le cadre (47', 48') alors que Coll se montrait solide dans les airs (53', 56'). La défense française était mise à contribution, mais ne se laissait pas avoir, et c'est sur un duel entre Bacha et Navarro que la France allait se procurer ce qui était à ce moment-là de la rencontre probablement la plus belle occasion de la partie, avec une course et une frappe de Jean-François qui ne passait pas loin de la lucarne (57'). L'Espagne répondait en interceptant une mauvaise passe de Emmeline Saint-Georges, qui se rachetait immédiatement en contrant le centre de Navarro du talon, le ballon pouvant être récupérée par Lerond, attentive (60'). Quelques minutes plus tard, Bacha, de nouveau blessée, devait laisser sa place sur le terrain, remplacée par Lorena Azzaro, Baltimore descendant d'un cran (68').

    La tension allait ensuite grandir à l'approche de la fin de la rencontre, avec tout d'abord une belle situation espagnole avec Silvia Rubio et Claudia Pina, mais la France pouvait se dégager difficilement (77'). La France lui répondait avec un lancement de Melvine Malard pour Dufour, séchée à l'entrée de la surface et qui tirait elle-même le coup franc, qui obligeait Coll à une belle parade au premier poteau (81'). Les deux équipes avaient l'occasion de faire la différence dans les dernières minutes de la partie mais manquaient leur chance. Les Espagnoles et Navarro, suite à une sortie manquée de Lerond sur coup franc et un dégagement qui n'éloignait pas assez le danger de Lakrar (83'), puis avec une frappe trop croisée de Rosa Marquez dans la surface (90+1'). La France avec deux gros loupés au deuxième poteau pour Dufour sur un service de Vicki Becho (88'), et Becho, sur un centre de Malard depuis la gauche (89'). Un tir contré de Malard, qui avait hésité dans la surface, mettait fin au temps réglementaire dans ce match à l'issue plus qu'indécise, où la France comme l'Espagne auront eu l'occasion de faire la différence.

    Malard et Becho, duo gagnant

    (photo UEFA.com)
    (photo UEFA.com)


    Dans la première période de la prolongation, c'est l'Espagne qui se montrait la plus dangereuse, avec un tir de Nerea Eizaguirre qui frôlait la barre transversale (mais Lerond était dessus) (99') ou encore une action qui obligeait Lakrar à un excellent retour dans les pieds de Navarro qui allait au but (100'). Mais c'est la France qui ouvrait le score, sur une action construite dans le couloir droit, qui aboutissait à un centre de Dufour pour Malard, dont la tête décroisée trompait Coll pour la première fois du tournoi. A la mi-temps de la prolongation, la France était devant au tableau d'affichage.

    Fins de séries espagnoles

    Julie Dufour Ã* gauche
    Julie Dufour à gauche


    Lors de la seconde période de la prolongation, la France enfonçait rapidement le clou en contre-attaque. Dufour, côté gauche, trouvait Azzaro qui s'arrachait pour glisser le ballon à Becho, qui éliminait son adversaire et trompait Coll une seconde fois (110'). A peine le temps pour Lakrar de dégager de la tête un tir dangereux de Teresa Abelleira (112') et à Justine Lerond de se montrer décisive avec un arrêt réflexe sur une reprise de Carla Bautista sur corner (113') que la France inscrivait un troisième but -ce n'était pas arrivé à l'Espagne depuis la finale de l'Euro 2015 contre la Suède de Stina Blackstenius- par l'intermédiaire de Becho, encore une fois. Dufour lançait Malard couloir gauche, l'attaquante lyonnaise faisait la différence et centrait au deuxième poteau pour la jeune Parisienne qui ne laissait pas passer l'occasion cette fois-ci (114'). L'Espagne réduisait le score par l'intermédiaire de Athenea del Castillo à la 120e minute, trop tard pour revenir dans la partie.

    Grosse performance de l'équipe de France qui met fin à deux séries de l'équipe d'Espagne ; les joueuses du toujours très vocal Pedro Lopez ne disputeront pas de sixième finale consécutive et ne fêteront pas de troisième titre en trois ans. La France a encore une fois fait apprécier sa profondeur de banc pour faire la différence notamment avec le duo Malard (meilleure buteuse de la compétition) et Becho (trois buts à 15 ans), mais c'est avant tout un succès collectif pour les Tricolores.

    La joie tricolore (photo UEFA.com)
    La joie tricolore (photo UEFA.com)


    GILLES EYQUEM

    Sur le match gagné contre l'Espagne :
    Comme on s’y attendait c’était un très gros match avec une très belle équipe d’Espagne. On avait bien étudié leur jeu. On savait quoi mettre en place, et on savait qu’on pouvait leur faire très très mal avec un potentiel offensif que très peu d’équipes ont.

    Sur le fait de faire tourner et tirer les bénéfices en prolongation : On avait encore change le onze de départ, comme je le dis depuis le début, on a différents profils que l’on peut faire soit parce qu’en face c’est beaucoup plus athlétique ou comme l’Espagne ce sont des joueuses un peu plus techniques. On a quand même 20 joueuses qui sont interchangeables sans que cela mette en péril le jeu de l’équipe.

    Son avis sur Vicki Becho : Je l’ai sélectionnée parce que c’est une très bonne joueuse et qu’elle pouvait apporter quelque chose qu’on n’avait pas dans l’équipe : cette fraicheur, sa jeunesse, sa capacité à percuter et à marquer.

    Sur la blessure de Selma Bacha : Ça s’est réveillé un petit-peu pendant le match, on n’a pas voulu prendre de risque et on a préféré la faire sortir. Elle a ressenti de nouveau une petite gêne à sa cuisse.

    Le système de jet et le positionnement de Julie Dufour : On avait étudié les sorties de balle de l’Espagne, et défensivement on voulait bloquer avec Julie et Naomie au début et surtout empêcher leurs latérales de monter et c’était nos excentrées qui les ont prises.

    Les entrées gagnantes de Becho et de Malard : On avait privilégié au départ la fraicheur avec Kessya et Naomie, afin de peut-être user cette équipe espagnole, et puis derrière on savait qu’en remettant Vicki et Melvine on allait leur faire très mal et ça a payé.


    Championnat d'Europe U19 de l'UEFA - Demi-finale
    Jeudi 25 juillet 2019
    - 19h30 locales (20h30 françaises)
    FRANCE - ESPAGNE : 3-1 a.p. (0-0, 0-0)
    Paisley (Saint-Mirren Park "Simple Digital Arena")
    Temps chaud (28°C) - Terrain excellent
    Spectateurs : 362
    Arbitres : Ewa Augustyn (Pologne) assistée de Line-Maria Rasmussen (Danemark) et Karolin Kaivoja (Estonie). 4e arbitre : Zuzana Valentová (Slovaquie)

    Buts :
    1-0 Melvine MALARD 104'
    (Côté droit, Azzaro délivre un centre pour la reprise décroisée de Malard qui smasge le ballon sur la droite de la gardienne)
    2-0 Vicki BECHO 110' (Becho récupère un ballon à l'extérieur de la surface en duel avec Itziar Pinillos et Abelleira, puis sert dans l'axe Becho qui se retrouve plein axe, feinte avant de placer du point de penalty une frappe du droit à ras de terre)
    3-0 Vicki BECHO 114' (Servie par Dufour, Malard sur le côté gauche déborde et place un centre tendu à ras de terre qui est repris par Becho seule dans l'axe à 3 m qui n'a plus qu'à conclure en ouvrant son pied droit)
    3-1 Athenea DEL CASTILLO 120' (Servie par Bautista sur la gauche, Del Castillo essaye un centre à ras de terre contrée par Revelli mais le ballon lui revient, elle s'avance à 6 m excentrée et place une frappe puissante du gauche qui va se loger dans la lucarne opposée)

    Avertissements : Emeline Saint-Georges 50', Maëlle Lakrar 106' pour la France ; Oihane Hernández 80', Eva Navarro 90' pour l'Espagne

    France : 1-Justine Lerond ; 13-Manon Revelli, 4-Emeline Saint-Georges, 5-Maëlle Lakrar (cap.), 3-Selma Bacha (19-Lorena Azzaro 68') ; 8-Oriane Jean-François (10-Margaux Le Mouël 101'), 14- Chloé Philippe, 17-Julie Dufour ; 7-Kessya Bussy (20-Vicki Becho 62'), 18-Naomie Feller (9-Melvine Malard 62'), 11-Sandy Baltimore (2-Lisa Martinez 119'). Entr.: Gilles Eyquem
    Non utilisées : 16-Mary Innebeer, 6-Carla Polito, 12-Assimina Maoulida, 15-Thelma Eninger
    Espagne : 13-Catalina Coll ; 2-Oihane Hernández (19-Carla Bautista 109'), 3 Berta Pujadas, 4-Laia Aleixandri, 5-Laia Codina ; 17-Rosa Márquez (cap.) (12-Itziar Pinillos 109'), 6-Ana Torrodá (20-Athenea del Castillo 98'), 14-Silvia Rubio (16-Teresa Abelleira 90') ; 18-Eva Maria Navarro, 9-Claudia Pina, 8-Olga Carmona (10-Nerea Eizaguirre 86'). Entr.: Pedro Lopez
    Non utilisées : 1-Enith Salon, 7-Rosa Otermin, 15-Maria Méndez




    U19 - La FRANCE trop forte pour l'ESPAGNE en prolongation jouera le titre

    Vendredi 26 Juillet 2019
    Charlotte Vincelot

    https://www.footofeminin.fr/U19-La-F...re_a16091.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Euro U19 - La FRANCE concède le nul, mais se qualifie pour les demies et la Coupe du Monde U20

    Après avoir battu l'Écosse et les Pays-Bas, la France avait les clés en mains face à la Norvège, qui devait la battre par quatre buts d'écart pour se qualifier. Les Tricolores, après avoir mené trois fois au score grâce à Lorena Azzaro, Vicki Becho et Melvine Malard, a finalement concédé le nul, Emilie Bragstad et Sara Horte répondant à chaque but français (3-3).

    Les Bleuettes seront Ã* la Coupe du Monde et peuvent voir plus loin (photo Sandrine Ringler)
    Les Bleuettes seront à la Coupe du Monde et peuvent voir plus loin (photo Sandrine Ringler)



    Pour ce dernier match de poule, Gilles Eyquem continuait son turnover, titularisant entre autres Assimina Maoulida et Vicki Becho, les deux plus jeunes du groupe, mais conservait trois titulaires en défense dont Lisa Martinez sur le côté gauche pour suppléer Selma Bacha, toujours blessée. Comme contre les Pays-Bas, la France ouvrait le score rapidement, sur un débordement de Martinez qui slalomait dans la défense norvégienne avant de décaler Melvine Malard sur sa gauche. La double buteuse lors du match précédent remettait ensuite devant le but pour Lorena Azzaro qui inscrivait son premier but dans la compétition et permettait à la France de mener (9'). Mais comme contre les Pays-Bas, elle concédait une égalisation rapide avec une défense encore naïve qui permettait à Celin Ildhusoy et Jenny Olsen de jouer dans la surface tricolore, et cette dernière pouvait servir Emilie Bragstad dont la frappe, déviée par Maoulida, ne laissait aucune chance à Justine Lerond (12'). Au quart d'heure de jeu, l'attaque norvégienne pouvait encore faire le jeu dans la surface des Bleuettes, mais les efforts conjugués de Martinez et Maoulida permettaient à la France de se dégager difficilement (15').

    Une première période riche en buts

    La Norvège, plus agressive dans les duels et plutôt bien en place, continuait à se montrer dangereuse, et il fallait une bonne intervention de Lerond dans les airs (23'), ou une frappe trop croisée d'Anna Josendal (27') pour que le score en reste à 1-1 avant que la France ne reprenne le dessus, avec un centre de Manon Revelli au deuxième poteau pour Malard, privée du ballon par la déviation du bout des gants de Hanne Larsen (29'), puis un deuxième but inscrit en contre-attaque. Celle-ci était menée par Malard, qui trouvait Lorena Azzaro sur sa gauche près de la surface. Elle tirait et voyait sa frappe déviée sur sa barre par Larsen, mais Becho avait bien suivi et glissait le ballon au fond des filets malgré la gardienne norvégienne (34'). Le premier but dans la compétition pour la jeune Parisienne. Cependant, pour la deuxième fois de la rencontre, la France concédait une égalisation, sur un coup franc de Josendal excentré côté droit effleuré par Bragstad, auteure d'un doublé (39'). La première période se prenait fin avec une belle intervention de Maëlle Lakrar dans les pieds de Bragstad alors que le chemin du but était ouvert pour la grande attaquante qui avait en plus du soutien (45'). A la pause, la France était en tête du groupe après un premier acte prolifique qui aura cependant montré encore de la fébrilité dans la défense française

    La France termine en tête

    Déjà fébrile en première période, la défense française était souvent prise à défaut au cours de la seconde période, et il fallait notamment des interventions décisives de Lakrar, en patronne, dans le premier quart d'heure pour conserver le score (48', 52', 53', 54', 58'), alors qu'une mauvaise communication entre Lerond et Revelli permettait à Joanna Baekkelund de tenter sa chance d'une tête lobée qui ne trompait pas la gardienne française (47'), que Maoulida réussissait un tacle décisif dans la surface sur Olsen (64'), et Nygard était gênée par le retour de la défense (69'), avant que Lillegard ne trouve que les bras de Lerond (75'). Les Tricolores de leur côté se montraient dangereuses dès la reprise, avec un centre de Becho pour Malard que l'attaquante ne pouvait bien reprendre (48'). La jeune Parisienne manquait elle le cadre à deux reprises (50', 56'), tout comme Revelli (60'), et aurait peut-être pu obtenir un penalty (69', 82'). Elle se montrait toutefois décisive encore une fois et, au deuxième poteau, manquait son tir et remisait finalement pour Malard qui trouvait le fond des filets pour la troisième fois du tournoi (76').

    La France tient bon avec Lerond

    Malheureusement, pour la cinquième fois depuis le début du tournoi, la France concédait l'égalisation. Chloé Philippe, peu à l'aise depuis son entrée en jeu, permettait à Nygard de tenter un lob qui manquait de peu le cadre (86'), et finalement, sur un coup franc concédé sur le côté droit de la surface française, Sara Horte s'élevait plus haut que tout le monde pour inscrire le troisième but norvégien de la partie (89'), qui prenait fin après une dernière intervention de Lakrar d'une talonnade suite à un débordement de Lillegard (90+1'). La France, qui avait de très grandes chances de qualification, n'a pas laissé passer sa chance et termine en tête de son groupe. Elle obtient ainsi sa qualification pour la prochaine Coupe du monde des moins de 20 ans qui se déroulera finalement probablement au Nigeria, et affrontera jeudi l'Espagne en demi-finale, après le match nul et vierge entre les tenantes du titres et l'Allemagne dans l'autre groupe. La performance de la défense française sera particulièrement intéressante face à une équipe aussi rôdée et dangereuse que l'Espagne.


    Championnat d'Europe U19 de l'UEFA - Groupe A - Troisième journée
    Lundi 22 juillet 2019
    - 18h15 locales (19h15 françaises)
    FRANCE - NORVÈGE : 3-3 (2-2)
    Glasgow (Firhill Park "The Energy Check Stadium")
    Temps légèrement couvert (22°C) - Terrain excellent
    Spectateurs : 231
    Arbitres : Ivana Projkovska (Macédoine du Nord) assistée de Karolin Kaivoja (Estonie) et Sabrina Keinersdorfer (Suisse). 4e arbitre : Zuzana Valentová (Slovaquie)

    Buts :
    1-0 Lorena AZZARO 9'
    (Martinez dans l'axe remonte le ballon décale pour Malard à gauche qui délivre un centre pour Azzaro qui ouvre son pied droit et dévie au premier poteau à l'angle des 5,5m)
    1-1 Emilie BRAGSTAD 12' (Nygård trouve Røsholm Olsen qui résiste à sa défenseure dos au but, elle remet sur Bragstad qui place une frappe du droit de 13 m déviée par Maoulida, le ballon retombant dans le petit filet opposé sur la droite de Lerond)
    2-1 Vicki BECHO 34' (Malard sur la gauche contrôle et accélère pour servir dans la course d'Azzaro qui arrive excentrée et place une frappe du gauche sur laquelle la gardienne commet une faute de main, le ballon rebondit sur la barre et revient à 3 m du but où Becho seule pousse du droit)
    2-2 Emilie BRAGSTAD 39' (Coup franc côté droit à 40 m tiré par Jøsendal qui retombe sur Bragstad à 6 m qui dévie de la poitrine et trouve Lerond sur sa droite qui a hésité à sortir)
    3-2 Melvine MALARD 76' (Centre de Baltimore depuis la gauche pour Becho au duel avec Jøsendal au second poteau qui remet de la tête sur Malard plein axe qui place une reprise du droit à 6 m du but)
    3-3 Sara Iren Lindbak HØRTE 89' (Coup franc côté droit tiré par Sørum qui dépose le ballon sur la tête de Hørte plein axe qui saute plus haut que tout le monde à 5,5m et catapulte le ballon hors de portée)

    Avertissement : Rikke Bogetveit Nygård 90+1' pour la Norvège

    France : 1-Justine Lerond ; 13-Manon Revelli, 12-Assimina Maoulida (4-Emeline Saint-Georges 79'), 5-Maëlle Lakrar, 2-Lisa Martinez (14-Chloé Philippe 46') ; 6-Carla Polito (cap.), 10-Margaux Le Mouël, 15-Thelma Eninger (17-Justine Dufour 66') ; 20-Vicki Becho (7- Kessya Bussy 86'), 19-Lorena Azzaro (11-Sandy Baltimore 66'), 9-Melvine Malard. Entr.: Gilles Eyquem
    Non utilisées : 16-Mary Innebeer, 3-Selma Bacha, 8-Oriane Jean-François, 18-Naomie Feller
    Norvège : 12-Hanne Larsen ; 13-Marthine Østenstad (14-Sara Hørte 80'), 2-Malin Skulstad Sunde (cap.), 3-Joanna Aalstad Baekkelund ; 18-Celin Bizet Ildhusøy (17-Runa Lillegård 74'), 8-Rikke Bogetvet Nygård, 10-Olaug Tvedten (9-Elin Ahgren Sørum 80'), 7-Julie Blakstad, 5-Anna Langås Jøsendal ; 15-Emilie Bragstad, 11-Jenny Kristine Røsholm Olsen (16-Elisabeth Terland 68'). Entr.: Nils Lexerød
    Non utilisées : 1-Karen Olive Sneve, 4-My Sørsdahl Haugland, 6-Mathilde Hauge Harviken, 19-Ragne Hagen Svastuen, 20-Silje Bjørneboe



    Mardi 23 Juillet 2019
    Charlotte Vincelot

    https://www.footofeminin.fr/Euro-U19...20_a16086.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    U19 - La FRANCE bat les PAYS-BAS sur la fin

    Après sa victoire à l'arraché contre l'Écosse lors de la première journée, la France affrontait les Pays-Bas qui avaient de leur côté largement battu la Norvège. Après un match longtemps indécis, les Bleuettes ont réussi à faire la différence en fin de rencontre avec un doublé de Melvine Malard, entrée en jeu. Naomie Feller avait ouvert le score, Jonna van de Velde lui avait répondu en première période. Les Tricolore s'imposent donc 3-1 et la qualification pour les demi-finales leur tend les bras.

    Entrée décisive de Malard (photo UEFA.com)
    Entrée décisive de Malard (photo UEFA.com)



    Entre les deux équipes ayant remporté leur premier match du tournoi, pas de temps mort pour débuter la partie. Les Pays-Bas mettaient la pression sur la défense française, et les Tricolores ne parvenaient pas à sortir de leur moitié de terrain. Dès la deuxième minute de jeu, il fallait un bon retour de Lisa Martinez pour gêner Jonna van de Velde en position de tir dans la surface. Les Néerlandaises se procuraient deux corners rapidement, le premier demandant une intervention de Lerond au premier poteau.

    Van de Velde répond à Feller

    Puis, sur la première sortie française, Sandy Baltimore récupérait une mauvaise passe de Lieske Carleer et pénétrait dans la surface puis tirait, le ballon était bien repoussé par Daphne van Domselaar mais Naomie Feller était la première dessus et elle ouvrait le score, son deuxième but dans le tournoi (5'). Les Françaises se montraient efficaces, marquant sur leur première occasion de la partie.
    Mais à peine le temps de profiter de l'ouverture du score que les Pays-Bas profitaient de l'attentisme de la défense tricolore pour égaliser. Romée Leuchter, partie dans le dos de Martinez couloir droit, pouvait centrer, le ballon était dégagé dans l'axe par Manon Revelli, puis van de Velde prenait le dessus sur Oriane Jean-François de la tête avant de se retrouver seule avec le ballon face au but, la défense tricolore ne montant pas. Déjà buteuse lors de la première journée, van de Velde remettait les deux équipes à égalité (7').

    Les Françaises accusaient un peu le coup, puis le jeu s'équilibrait sur le reste de la première période. D'un côté, des Françaises dangereuses par l'intermédiaire de Baltimore (20', 24') ou Feller (17') de l'autre, des Néerlandaises toujours dangereuses dans la profondeur, ce qui manquait de profiter à Van de Velde à nouveau, sur un centre de Joëlle Smits qui avait déposé Emmeline Saint-Georges (20'), Smits encore, profitant de l'espace dans une défense mal alignée mais qui butait sur Justine Lerond (35'), la gardienne française se mettant également en évidence sur une bonne sortie aérienne sur coup franc (42') ou en anticipant bien le service en profondeur pour Smits (44'). Dans le jeu, les débats étaient plutôt équilibrés et disputés, mais les Néerlandaises se montraient plus tranchantes devant le but français alors que les Tricolores faisaient encore preuve de manque de justesse.

    Melvine Malard, rentrée gagnante

    La France revenait des vestiaires avec le bon état d'esprit, mais aucune équipe ne parvenait à créer le danger, jusqu'à une contre-attaque sans conséquence menée par Julie Dufour (52'), qui servait ensuite parfaitement Kessya Bussy dont la frappe ne trompait pas ven Domselaar (55'). Les Néerlandaises répliquaient avec Kirsten van der Westeringh, dont le centre ne trouvait personne (55'). Jean-François ne trouvait ensuite pas le cadre (62'), et les Pays-Bas manquaient une belle occasion de prendre l'avantage avec ses nouvelles entrantes. Le centre dangereux de Kerstin Casparij était effleuré (67'), puis la frappe de l'ailière gauche voyait Lerond bien plonger (67'). La France n'était pas en reste, et après une sortie manquée de van Domselaar, le ballon revenait sur Polito, qui arrivait lancée mais manquait le cadre (69'), tout comme Leuchter quelques minutes plus tard sur une action similaire (72').

    La gardienne française continuait à se montrer sous son meilleur jour, avec un beau plongeon sur une frappe puissante de Leuchter (75'), tandis que van Domselaar au contraire se faisait peur en relâchant une frappe de Dufour, avant de se rattraper et de dévier le ballon de justesse devant Melvine Malard entrée en jeu peu avant (79'). Finalement, l'attaquante tricolore entrée en jeu allait se montrer doublement décisive, une première fois sur un service de Vicki Becho, qui la voyait crocheter son adversaire dans la surface et du pied droit prendre van Domselaar à contre-pied au premier poteau (85'), puis une seconde fois dans les arrêts de jeu, une nouvelle fois lancée couloir gauche, elle faisait cette fois deux crochets pour marquer du pied gauche (90+3'). Encore une fois, la France s'impose en fin de rencontre. Une victoire précieuse pour les Bleuettes face à des Néerlandaises solides. Le coaching de Gilles Eyquem en seconde période a encore une fois été gagnant. Objectif désormais, la Norvège lundi et les demi-finales.


    La réaction de Gilles Eyquem

    Sur le match :
    je suis très heureux, parce que les Pays-Bas, c'est une belle équipe avec un gros potentiel offensif. On a su préparer le match et conditionner les filles pour faire ce beau résultat parce que ce n'était pas gagné au départ. On l'a vu, on était en difficulté avec leur puissance, leur vitesse, elles nous ont embêté. Mais on a su faire le dos rond et quand on a commencé à prendre le dessus physiquement, c'était bien mieux.

    Victoires en fin de match : c'est un signe de pugnacité du groupe capable de se bagarrer ensemble, avec le banc. Il est présent et nous permet de faire des différences. C'est ce que j'ai dit aux filles, on a un atout, j'ai vingt joueuses susceptibles à un moment de faire basculer le match, et c'est là qu'on fait la différence. La règle des cinq remplacements : c'est très important à gérer, ça nous aide bien, et surtout à préserver les filles.

    Match face à la Norvège : il va falloir se préparer de la même façon, un troisième match déterminant, il faudra aller chercher un point au minimum pour se qualifier.


    Championnat d'Europe U19 de l'UEFA - Groupe A - Deuxième journée
    Vendredi 19 juillet 2019
    - 16h00 locales (17h00 françaises)
    PAYS-BAS - FRANCE : 1-3 (1-1)
    Paisley (Saint-Mirren Park "Simple Digital Arena")
    Temps couvert (20°C) - Terrain excellent
    Spectateurs : 152
    Arbitres : Silvia Domingos (Portugal) assistée de Betül Nur Yilmaz (Turquie) et Karolin Kaivoja (Estonie). 4e arbitre : Ewa Augustyn (Pologne)

    Buts :
    0-1 Naomie FELLER 5'
    (Baltimore remonte le ballon côté gauche, le perd, mais suit l'action et le récupère et vient frapper à 13 m du gauche, la gardienne renvoie dans l'axe sur Feller plein axe qui reprend du droit à 10 m)
    1-1 Jonna VAN DE VELE 7' (Ouverture de Carleer pour Smits sur la droite qui centre au cordeau au second poteau. Revelli renvoie dans l'axe. Van de Velde prend le dessus sur Jean-François et place une demi-volée du droit en force de 13 m au ras du poteau gauche)
    1-2 Melvine MALARD 85' (Récupération au milieu de Jean-François qui sert Malard côté gauche qui entre dans la surface, crochète devant Wilms et arme une frappe tendue du droit à 13 m qui terme au ras du poteau droit)
    1-3 Melvine MALARD 90+3' (Talonnade astucieuse de Feller dans l'axe à 35 m qui lance Malard sur la gauche qui crochète deux fois devant Wilms et conclu par une frappe croisée du gauche à ras de terre de l'angle des 5,5 m)

    Aucun avertissement

    Pays-Bas : 1-Daphne van Domselaar ; 2-Lynn Wilms, 3-Lieske Carleer, 4-Lisa Doorn, 5-Janou Levels (17-Naomi Hilhorst 90+2'), 6-Jonna van de Velde (18-Romy Spelman 76'), 8-Marisa Olislagers, 10-Jill Baijings (20-Kerstin Casparij 66'), 7-Romée Leuchter, 9-Joelle Smits, 11-Kirsten van de Westeringh (19-Chasity Grant 66'). Entr.: Jessica Torny
    Non utilisées : 16-Nicole Panis, 12-Moisa van Koot, 13-Gwyneth Hendriks, 14-Roos van der Veen, 15-Dana Philippo
    France : 1-Justine Lerond ; 2-Lisa Martinez, 5-Maëlle Lakrar, 4-Emeline Saint-Georges, 13-Manon Revelli, 8-Oriane Jean-François (10-Margaux Le Mouël 75'), 17-Julie Dufour, 6-Carla Polito, 7-Kessya Bussy (20-Vicki Becho 61'), 18-Naomie Feller (19-Lorena Azzaro 90+3'), 11-Sandy Baltimore (9- Melvine Malard 74'). Entr.: Gilles Eyquem
    Non utilisées : 16-Mary Innebeer, 12-Assimina Maoulida, 14-Chloé Philippe, 15-Thelma Eninger

    Samedi 20 Juillet 2019
    Charlotte Vincelot

    https://www.footofeminin.fr/U19-La-F...in_a16080.html

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Comme la demi, match sympa.
    J’ai bien aimé le match de Revelli que j’avais pas trouvé top en demi.
    Baltimore a encore été importante.

    Coté Allemand j’ai bien aimé la 11.

    Sinon Malard fini meilleure buteuse de la compétition.

    Laisser un commentaire:


  • -Msila28
    a répondu

    Selma Bacha, Melvine Malard, Lorena Azzaro, et Manon Revelli TeamOL remportent l'Euro U19 avec l'équipe de France


    Vidéo : https://twitter.com/Msila28_/status/...719150593?s=20


    vidéo : https://twitter.com/Msila28_/status/...974465024?s=20

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Ah merde, je regarde sur l’equipe 21 qui diffuse finalement en différé. J’ai une mi temps de retard.

    Laisser un commentaire:


  • -Msila28
    a répondu
    La France remporte la finale de l'Euro U19 féminin face à l'Allemagne. C'est son 5ème Titre Européen !!

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    La France qui avait concédée l’ouverture du score rapidement viens d’egaliser par Baltimore, la gardienne s’est quand même bien planté même si l’enchainement de la Française est bien fait.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Et 2-0, but de Becho servie par Azzaro. Il reste 10mn de prolongation.
    Malard offre le doublé a Becho, la France affrontera l’Allemagne en finale.
    La France n’aura pas reussie a garder sa cage inviolé, but prit a la 120eme.

    Gros match de Dufour et Lakrar. Belle entré en jeux de Malard et Becho.
    Le point noir de la soirée est la rechute de Selma.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    But de Mallard sur un centre de Dufour.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Risqué le tacle de Lakkrar dans la surface, mais bien maitrisé

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    2 buts coup sur coup qu’on rate...

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Envoyé par emiky Voir le message
    ca joue pas trop mal!
    Ouais, plutôt agréable a regarder. J’ai bien aimé Dufour et Baltimore. Selma a un peu de mal pour le moment.

    Laisser un commentaire:


  • emiky
    a répondu
    ca joue pas trop mal!

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Les orgas ont « perdu » l’hymne Français, la Marseillaise est donc chanté accapela par le staf et les joueuses.
    Retour de Selma titulaire.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    U19 - La FRANCE bat les PAYS-BAS sur la fin

    Après sa victoire à l'arraché contre l'Écosse lors de la première journée, la France affrontait les Pays-Bas qui avaient de leur côté largement battu la Norvège. Après un match longtemps indécis, les Bleuettes ont réussi à faire la différence en fin de rencontre avec un doublé de Melvine Malard, entrée en jeu. Naomie Feller avait ouvert le score, Jonna van de Velde lui avait répondu en première période. Les Tricolore s'imposent donc 3-1 et la qualification pour les demi-finales leur tend les bras.


    U19 - La FRANCE bat les PAYS-BAS sur la fin


    Entre les deux équipes ayant remporté leur premier match du tournoi, pas de temps mort pour débuter la partie. Les Pays-Bas mettaient la pression sur la défense française, et les Tricolores ne parvenaient pas à sortir de leur moitié de terrain. Dès la deuxième minute de jeu, il fallait un bon retour de Lisa Martinez pour gêner Jonna van de Velde en position de tir dans la surface. Les Néerlandaises se procuraient deux corners rapidement, le premier demandant une intervention de Lerond au premier poteau.

    Van de Velde répond à Feller

    Puis, sur la première sortie française, Sandy Baltimore récupérait une mauvaise passe de Lieske Carleer et pénétrait dans la surface puis tirait, le ballon était bien repoussé par Daphne van Domselaar mais Naomie Feller était la première dessus et elle ouvrait le score, son deuxième but dans le tournoi (5'). Les Françaises se montraient efficaces, marquant sur leur première occasion de la partie.
    Mais à peine le temps de profiter de l'ouverture du score que les Pays-Bas profitaient de l'attentisme de la défense tricolore pour égaliser. Romée Leuchter, partie dans le dos de Martinez couloir droit, pouvait centrer, le ballon était dégagé dans l'axe par Manon Revelli, puis van de Velde prenait le dessus sur Oriane Jean-François de la tête avant de se retrouver seule avec le ballon face au but, la défense tricolore ne montant pas. Déjà buteuse lors de la première journée, van de Velde remettait les deux équipes à égalité (7').

    Les Françaises accusaient un peu le coup, puis le jeu s'équilibrait sur le reste de la première période. D'un côté, des Françaises dangereuses par l'intermédiaire de Baltimore (20', 24') ou Feller (17') de l'autre, des Néerlandaises toujours dangereuses dans la profondeur, ce qui manquait de profiter à Van de Velde à nouveau, sur un centre de Joëlle Smits qui avait déposé Emmeline Saint-Georges (20'), Smits encore, profitant de l'espace dans une défense mal alignée mais qui butait sur Justine Lerond (35'), la gardienne française se mettant également en évidence sur une bonne sortie aérienne sur coup franc (42') ou en anticipant bien le service en profondeur pour Smits (44'). Dans le jeu, les débats étaient plutôt équilibrés et disputés, mais les Néerlandaises se montraient plus tranchantes devant le but français alors que les Tricolores faisaient encore preuve de manque de justesse.

    Melvine Malard, rentrée gagnante

    La France revenait des vestiaires avec le bon état d'esprit, mais aucune équipe ne parvenait à créer le danger, jusqu'à une contre-attaque sans conséquence menée par Julie Dufour (52'), qui servait ensuite parfaitement Kessya Bussy dont la frappe ne trompait pas ven Domselaar (55'). Les Néerlandaises répliquaient avec Kirsten van der Westeringh, dont le centre ne trouvait personne (55'). Jean-François ne trouvait ensuite pas le cadre (62'), et les Pays-Bas manquaient une belle occasion de prendre l'avantage avec ses nouvelles entrantes. Le centre dangereux de Kerstin Casparij était effleuré (67'), puis la frappe de l'ailière gauche voyait Lerond bien plonger (67'). La France n'était pas en reste, et après une sortie manquée de van Domselaar, le ballon revenait sur Polito, qui arrivait lancée mais manquait le cadre (69'), tout comme Leuchter quelques minutes plus tard sur une action similaire (72').

    La gardienne française continuait à se montrer sous son meilleur jour, avec un beau plongeon sur une frappe puissante de Leuchter (75'), tandis que van Domselaar au contraire se faisait peur en relâchant une frappe de Dufour, avant de se rattraper et de dévier le ballon de justesse devant Melvine Malard entrée en jeu peu avant (79'). Finalement, l'attaquante tricolore entrée en jeu allait se montrer doublement décisive, une première fois sur un service de Vicki Becho, qui la voyait crocheter son adversaire dans la surface et du pied droit prendre van Domselaar à contre-pied au premier poteau (85'), puis une seconde fois dans les arrêts de jeu, une nouvelle fois lancée couloir gauche, elle faisait cette fois deux crochets pour marquer du pied gauche (90+3'). Encore une fois, la France s'impose en fin de rencontre. Une victoire précieuse pour les Bleuettes face à des Néerlandaises solides. Le coaching de Gilles Eyquem en seconde période a encore une fois été gagnant. Objectif désormais, la Norvège lundi et les demi-finales.


    Championnat d'Europe U19 de l'UEFA - Groupe A - Première journée
    Vendredi 19 juillet 2019
    - 16h00 locales (17h00 françaises)
    PAYS-BAS - FRANCE : 1-3 (1-1)
    Paisley (Saint-Mirren Park "Simple Digital Arena")
    Temps couvert (20°C) - Terrain excellent
    Spectateurs : 200 environ
    Arbitres : Silvia Domingos (Portugal) assistée de Betül Nur Yilmaz (Turquie) et Karolin Kaivoja (Estonie). 4e arbitre : Ewa Augustyn (Pologne)

    Buts :
    0-1 Naomie FELLER 5'
    (Baltimore remonte le ballon côté gauche, le perd, mais suit l'action et le récupère et vient frapper à 13 m du gauche, la gardienne renvoie dans l'axe sur Feller plein axe qui reprend du droit à 10 m)
    1-1 Jonna VAN DE VELE 7' (Ouverture de Carleer pour Smits sur la droite qui centre au cordeau au second poteau. Revelli renvoie dans l'axe. Van de Velde prend le dessus sur Jean-François et place une demi-volée du droit en force de 13 m au ras du poteau gauche)
    1-2 Melvine MALARD 85' (Récupération au milieu de Jean-François qui sert Malard côté gauche qui entre dans la surface, crochète devant Wilms et arme une frappe tendue du droit à 13 m qui terme au ras du poteau droit)
    1-3 Melvine MALARD 90+3' (Talonnade astucieuse de Feller dans l'axe à 35 m qui lance Malard sur la gauche qui crochète deux fois devant Wilms et conclu par une frappe croisée du gauche à ras de terre de l'angle des 5,5 m)

    Aucun avertissement

    Pays-Bas : 1-Daphne van Domselaar ; 2-Lynn Wilms, 3-Lieske Carleer, 4-Lisa Doorn, 5-Janou Levels (17-Naomi Hilhorst 90+2'), 6-Jonna van de Velde (18-Romy Spelman 76'), 8-Marisa Olislagers, 10-Jill Baijings (20-Kerstin Casparij 66'), 7-Romée Leuchter, 9-Joelle Smits, 11-Kirsten van de Westeringh (19-Chasity Grant 66'). Entr.: Jessica Torny
    France : 1-Justine Lerond ; 2-Lisa Martinez, 5-Maëlle Lakrar, 4-Emeline Saint-Georges, 13-Manon Revelli, 8-Oriane Jean-François (10-Margaux Le Mouël 75'), 17-Julie Dufour, 6-Carla Polito, 7-Kessya Bussy (20-Vicki Becho 61'), 18-Naomie Feller (19-Lorena Azzaro 90+3'), 11-Sandy Baltimore (9- Melvine Malard 74'). Entr.: Gilles Eyquem

    Samedi 20 Juillet 2019
    Charlotte Vincelot

    https://www.footofeminin.fr/U19-La-F...in_a16080.html

    Laisser un commentaire:


  • ALEXOLMAPASS
    a répondu
    Envoyé par jeroboam Voir le message

    il semblerait que Bacha ressent une gêne au niveau de la cuisse. Elle n'avait déjà pas débuté le match précédent.
    je ne comprends pas ils la font jouer malgré une blessure. les 15 dernières minutes ( même si a elle était quasi décisive avec une passe dec) quel interet de relancer 15 mn en fin de match autant essayer de consolider ... autant la préserver mais bon peut être qu elle se sentait bien aussi

    Laisser un commentaire:


  • anaxagore
    a répondu
    Eyquem l a fait jouer 10ln contre l Écosse d ou rechuté.

    Laisser un commentaire:


  • anaxagore
    a répondu
    Bacha est blessée à une cuisse , Et quel l a fait jouer 10 mn contre l'espace et donc rechuté.Decidement le staff médical de l EDF . Par contre pas mal la petite revelli ard. C est la même famille que les 2 steph,mdr une revelli a Lyon.

    Laisser un commentaire:


  • jeroboam
    a répondu
    Envoyé par ALEXOLMAPASS Voir le message
    les commentaires des deux consultantes ou journalistes de l équipe TV sont consternants. a les écouter l EDF. domine et devrais remporter le match haut la main. visiblement. on doit pas trop voir le même match
    quant au fait que SALMA. soit remplaçante. vu le niveau de la titulaire a son poste eyquem a du être recruté en meme temps que diacre
    c est pas possible
    il semblerait que Bacha ressent une gêne au niveau de la cuisse. Elle n'avait déjà pas débuté le match précédent.

    Laisser un commentaire:


  • ALEXOLMAPASS
    a répondu
    les commentaires des deux consultantes ou journalistes de l équipe TV sont consternants. a les écouter l EDF. domine et devrais remporter le match haut la main. visiblement. on doit pas trop voir le même match
    quant au fait que SALMA. soit remplaçante. vu le niveau de la titulaire a son poste eyquem a du être recruté en meme temps que diacre
    c est pas possible

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Euro U19 - La FRANCE se fait peur, mais remporte les trois points

    La victoire pour ce match d'ouverture face au pays hôte aura été longue à se dessiner. Après l'ouverture du score de Baltimore, l'Écosse a égalisé et finalement Feller dans les arrêts de jeu a offert la victoire aux Françaises.

    Durant une heure, le score est resté vierge (photo UEFA.com)
    Durant une heure, le score est resté vierge (photo UEFA.com)



    Face à l'adversaire supposé le plus faible du groupe, Gilles Eyquem faisait plusieurs choix pour ce premier match de la compétition, laissant notamment Selma Bacha sur le banc. Sans surprise, la France dominait dès le début de la rencontre, l'Ecosse préférant jouer sur la défensive en profitant des maladresses françaises avec notamment Jamie-Lee Napier, aggressive au pressing, ce qui lui permettait notamment de récupérer le ballon à la lutte avec Maëlle Lakrar, et de lancer Kathleen McGovern sur le côté droit, qui obligeait Carla Polito à dégager en corner. Les Ecossaisses privilégiaient les longs ballons, mais ne parvenaient pas à prendre à défaut la défense française.

    Des choses intéressantes, pas de but

    Euro U19 - La FRANCE se fait peur, mais remporte les trois points

    De l'autre côté en revanche, les Tricolores montraient de belles dispositions offensives, avec de belles combinaisons entre joueuses de l'attaque et également avec le milieu français. Sandy Baltimore faisait apprécier sa technique pour éliminer ses adversaires directes, Kessya Bussy sa vitesse, Melvine Malard son jeu de corps. Mais malgré les tentatives et quelques belles occasions côté français (tête de Lisa Martinez sur corner 15', frappe de Melvine Malard bien captée 32'), c'est surtout la défense écossaise qui se mettait en évidence et notamment Jenna Clark, très solide.

    Malard en faisait les frais, puisque plusieurs de ses tentatives se heurtaient à la défenseure (22', 26', 29') qui jouait un rôle déterminant dans la performance défensive (collective) de son équipe. Ses coéquipières n'étaient pas en reste, qu'il s'agisse entre autres de la capitaine Amy Muir, toujours bien placée et posée ou Michaela McAlonie, décisive devant Margaux Le Mouël notamment (22') ou en stoppant une belle action collective des Bleuettes dans sa surface (36'). La fin de la première période était sifflée suite à un coup franc dangereux écossais, mais Justine Lerond s'imposait dans les airs devant Clark pour éviter la mauvaise surprise (45').

    Feller, un but qui compte

    Euro U19 - La FRANCE se fait peur, mais remporte les trois points

    La seconde période repartait sur les mêmes bases que la première, deux équipes n'hésitant pas à attaquer, sans succès malgré quelques alertes en faveur des Tricolores. Le Mouël et Malard laissait leur place à Thelma Eninger et Vicki Becho respectivement peu avant l'heure de jeu, et la France ouvrait le score quelques minutes plus tard par l'intermédiaire de Sandy Baltimore, d'un centre-tir qui surprenait tout le monde (0-1, 60'). L'Écosse tentait de revenir sur coups de pieds arrêtés, avec deux coups francs dangereux (64', 73'), et un corner tenté directement par Muir au premier poteau (65'). Les Bleuettes tentaient d'enfoncer le clou avec Bussy (76'), Selma Bacha, entrée en jeu peu avant (79'), ou sur coup franc avec Lorena Azzaro et Thelma Eninger (80'). Mais c'est l'Écosse, dans la foulée, qui parvenait à revenir au score. Emma Craig, lancée dans le dos de Lakrar et Bacha, se heurtait dans un premier temps à la défense française, avant de pouvoir placer le bout de son pied et voir le ballon terminer au fond des filets (1-1, 81'). Une récompense assez juste pour une équipe volontaire qui n'aura pas épargné ses efforts.

    L'Écosse passait proche de prendre l'avantage dans les dernières minutes du temps réglementaire, avec Laura Davidson qui était lancée en profondeur en contre-attaque, et profitait de l'intervention manquée de Lisa Martinez pour aller au bout. Mais, gênée par la présence de Manon Revelli, elle manquait le cadre de peu une fois arrivée dans la surface (88'). Et c'est finalement la France qui avait le dernier mot par l'intermédiaire de Naomie Feller, entrée à un quart d'heure de la fin de la rencontre. En début de temps additionnel, elle était trouvée dans la surface et ne manquait pas le cadre à bout portant pour offrir la victoire à la France (1-2, 90+1').

    Un succès long à se dessiner, et une entrée dans la compétition qui a failli tourner au match piège pour les Bleuettes face au pays-hôte. Ce mardi, la France se contentera des trois points avant d'affronter lors de son prochain match les Pays-Bas, vainqueurs de la Norvège 5-0 lors de cette première journée.



    Championnat d'Europe U19 de l'UEFA - Groupe A - Première journée
    Mardi 16 juillet 2019
    - 19h30 locales (20h30 françaises)
    ÉCOSSE - FRANCE : 1-2 (0-0)
    Paisley (Saint-Mirren Park "Simple Digital Arena")
    Temps ensoleillé (20°C) - Terrain excellent
    Spectateurs : 1 285
    Arbitres : Zuzana Valentová (Slovaquie) assistée de Line-Maria Rasmussen (Danemark) et Sabrina Keinersdorfer (Suisse). 4e arbitre : Elvira Nurmustafina (Kazakhstan)

    Buts :
    0-1 Sandy BALTIOMORE 60'
    (Baltimore côté gauche déborde le long de la surface et de l'extérieur délivre un centre-tir du gauche qui vient retomber dans le petit filet opposé)
    1-1 Emma CRAIG 81' (Frappe de Craig dans la surface contrée par Bacha, le ballon arrive sur Polito qui le remet involontairement dans les pieds de Craig qui reprend du gauche et envoie le ballon terminé doucement sur la droite de la gardienne)
    1-2 Naomie FELLER 90+1' (Bacha remonte côté gauche et à l'entrée de la surface sert Feller dans la surface à 10 m qui contrôle et déclenche une frappe du gauche dans la lucarne droite de la gardienne)

    Avertissement : Emma Craig 80' pour l'Ecosse

    Écosse : 12-Sophie Allison ; 6-Rachel Brown, 8-Michaela MacAlonie, 5-Jenna Clark, 3-Charlotte Newsham (14-Rebecca McGowan 85') ; 7-Kirstie McIntosh, 2-Amy Muir (cap.), 10-Jamie-Lee Napier ; 18-Laura McCartney (11-Emma Craig 70'), 9-Kathleen McGovern, 19-Lauren Davidson. Entr.: Pauline Hamill
    Non utilisées : 1-Emily Mutch, 4-Jennifer Smith, 13-Robyn McCafferty, 16-Kirsty Morrison, 17-Carly Girasoli, 20-Abby Callaghan
    France : 1-Justine Lerond ; 13-Manon Revelli, 2-Lisa Martinez, 5-Maëlle Lakrar, 14-Chloé Philippe (3-Selma Bacha 70') ; 6-Carla Polito (cap.), 10- Margaux Le Mouël (15-Thelma Eninger 57'), 17-Julie Dufour ; 11-Sandy Baltimore (19-Lorena Azzaro 78'), 7-Kessya Bussy (18-Naomie Feller 77'), 9-Melvine Malard (20-Vicki Becho 57'). Entr.: Gilles Eyquem
    Non utilisées : 16-Mary Innebeer, 4-Emeline Saint-Georges, 8-Oriane Jean-François

    Jeudi 18 Juillet 2019
    Charlotte Vincelot

    https://www.footofeminin.fr/Euro-U19...ts_a16076.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Euro U19 - Gilles EYQUEM : "Cela va monter en puissance"

    Avant de débuter ce soir face à l'Écosse (20h30), le sélectionneur Gilles Eyquem évoque la préparation et les objectifs du tournoi.

    Gilles Eyquem avec Sandrine Ringler et Sandrine Roux (photo sébastien Duret)
    Gilles Eyquem avec Sandrine Ringler et Sandrine Roux (photo sébastien Duret)


    Retour sur le stage de préparation élargi

    On a essayé d'être cohérent par rapport à l'équilibre du groupe, des vingt joueuses pour l'Euro. On s'était fixé sur un nombre de filles par ligne. Cela a été un des critères, l'autre, celles qui paraissaient le mieux et qui pouvaient apporter le plus à l'équipe que soient jeunes ou pas. C'est toujours un moment délicat pour les filles qui nous ont quitté en pleine préparation. Cela fait partie des choix que doit assumer l'entraîneur. Je leur ai demandé de rester prêtes car jusqu'au premier match, il y avait moyen de les rappeler.

    Les présences des joueuses Thelma Eninger et Vicki Becho
    C'est lié à la finale du Challenge U19 où elles ont montré qu'elles avaient des qualités. Je les ai fait venir au stage. Elles ont vite montré lors du stage qu'elles méritaient de partir avec nous. Cela a rééquilibré entre Lyon et Paris (rire) !

    Le match de préparation face à la Chine (1-0)
    On avait mis l'accent sur un gros travail de préparation. C'est normal que les filles aient les jambes lourdes. On n'avait pas fait de ce match, l'obligation de gagner. On a été depuis le départ sur l'Écosse (ndlr : vendredi dernier) dans l'affûtage pour être prêt le premier match.

    L'Écosse
    Sur le papier, c'est l'équipe la moins huppée avec la Belgique de l'autre côté mais il faut toujours se méfier. Elles sont chez elles. Ce sont des équipes qui vont être prêtes. On va avoir l'avantage de jouer sur un très beau terrain, large. Cela va nous plaire. Maintenant il va falloir être présent dans l'impact.

    Les deux autres adversaires
    Cela va monter en puissance. Les Pays-Bas ont une très belle équipe. C'est collectivement très propre. La Norvège que l'on a vu en mars et qui nous a battue, qui met beaucoup d'impact. Les autres nations travaillent aussi. Si l'on veut rester dans le top 4, il va falloir cravacher.

    Objectif Coupe du Monde U20 ?
    C'est l'objectif premier. Être en demi-finale, c'est signe de Coupe du Monde. On est là pour donner de l'expérience et du vécu aux joueuses. Il n'y a rien de mieux. La cerise sur le gâteau, ce sera le titre : 2013, 2016 et ... 2019.

    Mardi 16 Juillet 2019
    Sebastien Duret

    https://www.footofeminin.fr/Euro-U19...ce_a16073.html

    Laisser un commentaire:


  • exile97
    a répondu
    Manon Revelli (O. Lyonnais) une Revelli à l'OL !!! heureusement que les poteaux sont ronds

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X