Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ligue des Champions Féminine 2012-2013

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Source : OLweb



    TONAZZI MANQUERA LA FINALE
    Publié le 20 mai 2013 à 21:23 par OT



    L'attaquante de l'OL féminin manquera la finale de la Ligue des Champions,
    son décollement au mollet n'est pas encore assez cicatrisé.

    C'est la mauvaise nouvelle de la journée, même si on pouvait un peu s'y attendre. Blessée lors de la victoire de son équipe à Arras (6-0) le 5 mai dernier, Laëtitia Tonazzi ne sera pas apte à disputer la finale de la Ligue des Champions, jeudi soir, face aux Allemandes de Wolfsbourg. L’échographie réalisée ce lundi en début d'après-midi a révélé une cicatrisation incomplète de son décollement au mollet. De son côté, Lara Dickenmann va mieux, et a continué son travail de reprise en spécifique lors de l'entraînement de cet après-midi.

    Une séance soutenue, consacrée à la conservation de balle et au travail devant le but. Patrice Lair n'étant pas vraiment satisfait de la prestation de ses joueuses, l'entraînement s'est terminé plus tard que prévu. Conséquence, celui prévu demain matin est annulé, remplacé par un réveil matinal et une promenade. Les Lyonnaises s'envoleront ensuite pour Londres dans l'après-midi.


    http://www.olweb.fr/fr/article/tonaz...ale-62701.html
    Dernière modification par ours11, 20/05/2013, 20h50.

    LYON
    20 Titres de Champion de France de Basket


    1946,,2019

    Commentaire


    • C'est vraiment dommage pour elle, je suis deg :/
      ~OL family~
      Une formidable raison d'être heureux

      Commentaire


      • En effet, bien dommage pour elle, elle doit être sacrément déçue.

        Les filles tâcheront de lui offrir le trophée :oui:

        Commentaire


        • Courage LAETITIA.

          Prompt rétablissement LAETITIA ! De tout coeur avec toi ! T'inquiète pas ! Tu mettras un triplé lors de la finale de la coupe de France !!:lov::lov::oui::oui::fier:;)

          Commentaire


          • Envoyé par Killou7 Voir le message
            En effet, bien dommage pour elle, elle doit être sacrément déçue.

            Les filles tâcheront de lui offrir le trophée :oui:



            NON! il faut lire....lui offriront le trophée!

            FAN CLUB AXEL!

            Commentaire


            • Envoyé par Lolo52 Voir le message
              Prompt rétablissement LAETITIA ! De tout coeur avec toi ! T'inquiète pas ! Tu mettras un triplé lors de la finale de la coupe de France !!:lov::lov::oui::oui::fier:;)
              L'une de ses principales motivations était de vivre ce moment exceptionnel, je mesure sa déception et elle doit être énorme.

              Commentaire


              • Source :OLweb



                

QUI EST WOLFSBOURG ?
                Publié le 21 mai 2013 à 11:27 par OT


                

Présentation de l'adversaire des Lyonnaises en finale de la Ligue des Champions...

                Le VfL Wolfsbourg a créé sa section féminine en 2003, et a connu des débuts difficiles dans le championnat allemand, la Frauen Bundesliga. Au terme de la saison 2004-2005, le club est relégué en deuxième division, mais ne va y rester qu'une saison grâce notamment aux 36 buts de Martina Müller, ancienne internationale allemande aux 100 sélections, et toujours au club aujourd'hui.

                Lors de la saison 2011-2012, le club décide d'investir d'avantage dans le football féminin en recrutent plusieurs joueuses de haut niveau. Wolfsbourg se paye le luxe de terminer à la deuxième place du championnat devant Francfort, finaliste de la Ligue des Champions face à l'OL féminin, et gagne le droit de participer pour la première fois à la Coupe d'Europe. Un parcours quasiment sans faute avec des qualifications face aux Hongroises de Raciborz (5-1, 6-1), aux Norvégiennes de Roa (4-1, 1-1), aux Russes de Rossiyanka (2-1, 2-0), et aux Anglaises d'Arsenal (2-0, 2-1).

                Sous ses faux airs de novice européen, Wolfsbourg fait déjà partie des épouvantails de la compétition. L'équipe entraînée par Ralf Kellerman possède plusieurs internationales allemandes : Henning (12 sélections), Wensing (10 sélections), Faisst (19 sélections), Kessler (9 sélections), Popp (35 sélections). Ces joueuses représentent la jeunesse allemande qui s'impose avec la National Maanschaft, favorite de l'Euro 2013 au même titre que la France et la Suède, organisatrice. Une jeunesse encadrée par des joueuses d'expérience : Müller donc, mais aussi Odebrecht (suspendue pour la finale), et la serial buteuse Pohlers, auteure de 42 réalisations en 38 apparitions en Ligue des Champions. Le meilleur bilan d'Europe.

                Les « Louves » viennent de s'offrir un premier doublé Frauen Bundesliga et Coupe d'Allemagne, et sont donc en lice pour le triplé, comme l'OL féminin. Mais Ralf Kellerman sera privé de plusieurs éléments clefs pour affronter les Championnes d'Europe en titre : Odebrecht (suspendue), Wagner (genou), Faisst (fièvre ganglionnaire) et peut-être même Popp (cheville).

                Composition probable face à l'OL :
Vetterlain – Wensing, Henning, Hartmann, Tetzlaff – Blässe, Kessler, Goessling, Jakabfi (ou Magull) – Pohlers, Müller.



                http://www.olweb.fr/fr/article/qui-e...urg-62702.html

                LYON
                20 Titres de Champion de France de Basket


                1946,,2019

                Commentaire


                • Les Hongroises de Racibórz... :rolleye:

                  Commentaire


                  • Envoyé par jojolapyn Voir le message
                    Les Hongroises de Racibórz... :rolleye:
                    :mdr:

                    Chapeau la précision ! :grn:

                    Commentaire


                    • Envoyé par Bad_fab Voir le message
                      :mdr:

                      Chapeau la précision ! :grn:
                      Vraiment Olivier me déçoit de plus en plus, a croire qu'il s’embête a écrire les articles. Il faut lui dire que se sont des polonaises; et puis la remplaçante de Faisst n'est pas inscrit!!!! Sans oublier Rebecca Smith, trop peu utiliser mais blessée quand même!!! Il faut être précis:(
                      C'est la finale quand même.:D:grn::grn::grn::grn:
                      Un sélectionneur n'est plus efficace au delà de 6:rolleye:

                      Commentaire


                      • Source : FootoFéminin



                        Ligue des Champions :
                        Des louves contre des lionnes
                        (partie I)


                        La finale de la Ligue des Championnes opposera Lyon à une équipe allemande comme tous les ans depuis quatre ans. Cette année, c’est Wolfsbourg, novice en la matière qui représente la Bundesliga en finale.




                        Lotta Schelin et Conny Pohlers (photo uefa.com)

                        L’affiche de la finale de Ligue des Championnes était envisageable dès le début de la saison, entre un Olympique Lyonnais double tenant du titre et et un VfL Wolfsbourg en pleine progression et très renforcé, au contraire de Potsdam qui venait de perdre en particulier Babett Peter et Bianca Schmidt parties à Francfort et Viola Odebrecht arrivée justement à Wolfsbourg.

                        Arsenal et les clubs suédois ne semblant pas vraiment en mesure de remettre en cause la désormais traditionnelle mainmise de Lyon et des clubs allemands sur la compétition européenne, le pronostic se portait naturellement sur Potsdam et sur les deux clubs que l’on retrouve finalement.

                        LA SUPRISE ARSENAL

                        Pourtant les Anglaises ont quelque peu fait mentir le pronostic : dans l’élan de la création de la Women’Premier League, championnat professionnel, Arsenal a éliminé Potsdam en huitièmes de finales en l’emportant à l’aller comme au retour, ce qui reste un événement, les éliminations avant la finale d’équipes allemandes hors des duels germano-allemands se comptant sur les doigts d’une main.

                        Mais en demi-finale, Arsenal a buté sur Wolfsbourg en perdant tous ses espoirs dès le match aller perdu 2-0 à domicile. Même si Kim Little entretenait un petit espoir en égalisant à 1-1 en début de deuxième mi-temps au retour, la capitaine Nadine Keßler remettait les choses à plat en transformant un pénalty en deux temps.


                        Camille Abily, buteuse l'an dernier en finale (photo uefa.com)


                        LA SUÈDE BATTUE PAR LA FRANCE

                        Les équipes suédoises ont par contre confirmé qu’avec le déclin d’Umeå et en attendant l’arrivée du Tyresö de Marta, Christen Press et Verónica Boquete, elles n’étaient plus en mesure de jouer le titre. Malmö, qualifié comme champion et entre temps vice-champion à la différence de but avec Tyresö a explosé face à Lyon en quart de finale (0-5 et 0-3) et Göteborg a concédé deux défaites à Juvisy au même stade confirmant que la Division 1 n’a pas grand chose à envier au Damallsvenskan.

                        Avant de rencontrer Arsenal, Wolfsbourg avait eu un parcours relativement facile d’abord face aux Polonaise de l’Unia Racibórz puis au Norvégiennes de Røa qui ont toutefois réussi à arracher le nul au retour. En quart, ce sont les Russes de Rossiyanka qui se dressaient face aux Allemandes qui se faisaient une légère frayeur à l’aller dans la Volkswagen Arena : menant 2-0 et à 11 contre 10 après l’expulsion d’Olesya Mashina, elles avaient concédé un but dès le début de deuxième mi-temps et restaient à portée avant le match retour malgré une importante domination (19 tirs à 5). Au stade Luzhniki, il leur fallait plus d’une heure avant de se mettre à l’abri.

                        Le parcours lyonnais a été nettement plus linéaire face à des adversaires du même calibre : les Finlandaise du PK-35 Vantaa ont été avalées 7-0 et 5-0, l’autre équipe russe du Zorkiy Krasnogorsk n’a pas mieux résisté (0-9 et 0-2) et Malmö a donc également été balayé. La demi-finales franco-française contre Juvisy a connu à peu près aussi peu de suspense et Lyon arrive en finale avec des statistiques impressionnantes (8 matchs, 8 victoires, 40 buts marqués, 1 but encaissé).

                        LA MÊME RÉUSSITE DOMESTIQUE

                        Lyon et Wolfsbourg arrivent à Stamford Bridge après une saison déjà réussie sur le plan national. Les deux équipes ont été sacrées en championnat au mois d’avril avant la fin de la compétition. Là aussi, le parcours diffère un peu : Lyon a remporté tous ses matchs alors que Wolfsbourg a laissé quelques points en routes : un 0-0 contre Essen lors de la 6e journée et un 2-2 contre Bad-Neuenahr lors de la 11e trois jours avant une lourde défaite 3-0 contre le Bayern avec un milieu remanié privé de Nadine Keßler et de Zsanett Jakabfi. Les louves avaient donc remporté 26 de leurs 30 premiers matchs de la saison, toutes compétitions confondues.

                        Elles ont en particulier affirmé leurs prétentions sur le titre au mois de novembre en battant Francfort et Potsdam à 15 jours d’intervalle. Contre les championnes en titre, c’est la capitaine Nadine Keßler qui renversait la situation alors que son équipe était menée 1-0, but de Lisa Evans mais jouait en supériorité numérique après l’expulsion de Jeannette Yango. Elle égalisait d’abord à dix minutes de la fin avant de marquer le but de la victoires dans les arrêts de jeu.

                        Wolfsbourg a certes perdu les deux matchs retours ces dernières semaines mais le match contre Potsdam n’a aucune signification pour une équipe qui avait déjà le titre en poche et les yeux tournés vers ses deux finales du mois de mai et qui est arrivée avec une composition très fantaisiste et 7 titulaires au repos (sans compter les blessées). Le match contre Francfort est plus intéressant même s’il n’était pas vraiment décisif non plus puisqu’une victoire dans les quatre derniers matchs suffisait4. Face à une équipe de Francfort remise en selle par son deuxième changement d’entraîneurs de la saison et son recrutement hivernal, elles étaient logiquement battues.

                        La suite demain et jeudi.

                        CHR$

                        Mardi 21 Mai 2013
                        Sebastien Duret



                        http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...e-I_a6818.html
                        Dernière modification par ours11, 21/05/2013, 19h32.

                        LYON
                        20 Titres de Champion de France de Basket


                        1946,,2019

                        Commentaire


                        • Forfait de Laëtitia, Lara qui ne devrait pas débuter la rencontre, ces deux infos laissent peu de place à des surprises pour la compo de départ: si Toto n'aurait vraisemblablement pas été titularisée, j'aurais bien voulu savoir qui Patrice aurait titularisé entre Lara et Megan. :dt:

                          La seule petite interrogation concerne l'aile droite: ELS ou Elodie ?

                          Commentaire


                          • Envoyé par mickael Voir le message
                            Forfait de Laëtitia, Lara qui ne devrait pas débuter la rencontre, ces deux infos laissent peu de place à des surprises pour la compo de départ: si Toto n'aurait vraisemblablement pas été titularisée, j'aurais bien voulu savoir qui Patrice aurait titularisé entre Lara et Megan. :dt:

                            La seule petite interrogation concerne l'aile droite: ELS ou Elodie ?
                            Je pense que Lara va entrer en seconde partie de rencontre, pour soulager Sonia en défense...

                            LYON
                            20 Titres de Champion de France de Basket


                            1946,,2019

                            Commentaire


                            • Dégouté pour Toto. :non:

                              Ce sera une source de motivation pour les filles. (si elles en avaient encore besoin).

                              Trop hâte d'être à Jeudi.
                              L'Olympique Lyonnais est une formidable raison d'être heureux !

                              Commentaire


                              • Commentaire


                                • Magnifique :lov::lov::lov::lov::lov::lov::lov::lov:
                                  ~OL family~
                                  Une formidable raison d'être heureux

                                  Commentaire


                                  • Très joli en effet. Cela donne envie de venir :)
                                    Le football se joue à 11 contre 11 et à la fin c'est Lyon qui gagne.

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par NickyS.971 Voir le message
                                      Magnifique :lov::lov::lov::lov::lov::lov::lov::lov:
                                      ya plus ka changer la statue...:clown::mdr:

                                      dslé...:o:grn:

                                      sinon super oui...:lov::lov::lov::lov::fier::fier::fier:

                                      LYON
                                      20 Titres de Champion de France de Basket


                                      1946,,2019

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par ours11 Voir le message
                                        ya plus ka changer la statue...:clown::mdr:
                                        Plaît-il ?

                                        Ce canard n'a qu'un bec, et n'eut jamais envie d'en avoir deux.

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par Lalgeriano Voir le message
                                          Plaît-il ?

                                          Génial Lalgeriano...:lov::lov::lov::-):fier::fier::fier::fier:

                                          LYON
                                          20 Titres de Champion de France de Basket


                                          1946,,2019

                                          Commentaire


                                          • Source : FootoFéminin



                                            Ligue des Champions
                                            OL - Wolsbourg des histoires parallèles
                                            (Partie II)


                                            L’Olympique Lyonnais et le VfL Wolfsbourg sont tous les deux des clubs professionnels avec une équipe masculine dans le championnat d’élite et tous deux ont remporté un ou plusieurs titres dans les années récentes, en 2009 pour le club allemand. L’intégration de l’équipe féminine date de 2003 pour Wolfsbourg et de 2004 pour Lyon.


                                            Wolfsburg peut réaliser le triplé comme Lyon (photo DR)

                                            Si l’OL a succédé au FCF Lyon qui venait de passer à quelques minutes du titre, le VfL Wolfsbourg a pris la relève du Wendschotter SV Wolfsbourg de Claudia Müller qui venait de finir 9e, 33 points derrière Francfort. Le Wendschotter avait lui-même pris la suite du VfR Eintracht Wolfsbourg en 1996 et évoluait en Bundesliga depuis 1998 après avoir manqué la qualification pour la saison initiale de la poule unique.
                                            Tout comme la section féminine du FC Lyon datait du début des années 1970, l’Eintracht avait été créé en 1973 et avait régulièrement évolué au plus haut niveau, atteignant la finale de la Coupe en 1984 et faisant partie des 20 équipes participant à la première Bundesliga en 1990.

                                            Ne partant pas du même point, les deux clubs n’ont pas mis le même temps pour arriver au sommet : l’OL a remporté son premier titre sous ce nom dès 2007 et atteint sa première demi-finale européenne la saison suivante et a récidivé tous les ans depuis. Le VfL Wolfsbourg a eu plus de difficultés. Reléguées en 2005 après deux saisons dans la deuxième moitié de classement, les louves remontent immédiatement, en particulier grâce aux 36 buts de Martina Müller.


                                            Conny Pohlers au centre sera l'une des joueuses à suivre (photo DR)

                                            LE VIRAGE VERS LE PROFESSIONNALISME

                                            Jusqu’en 2011, Wolfsbourg navigue entre la 5e et la 8e place de la Bundesliga, assez bien pour ne pas se faire de frayeur, pas assez pour se mêler à la lutte pour le titre ou la qualification européenne. Mais cela est sans doute insuffisant pour un club soutenu par une multinationale comme Volkswagen. Le tournant intervient à l’été 2011 avec l’arrivée des finalistes de la Ligue des Championnes (et vainqueurs la saison précédentes) Josephine Henning et Nadine Keßler de Potsdam, ainsi que celle de Conny Pohlers qui arrive de Francort et de Lena Goeßling de Bad Neuenahr. Toutes quatre sont déjà internationales, comme le sont aussi Verena Faißt, Navina Omilade et Martina Müller déjà présentes.

                                            Le résultat ne se fait pas attendre et Wolfsbourg finit la saison à la seconde place, trois points derrière Potsdam mais sept devant Francfort, favori de la compétition et finaliste de la Ligue des Championnes. Le moteur de l’équipe est le duo du milieu constitué de Nadine Keßler et Lena Goeßling et son arme fatale celui d’attaque Martina Müller-Conny Pohlers. Alisa Vetterlein est déjà titulaire dans le but, Verena Faißt arpente déjà son côté gauche et Zsanett Jakabfi alimente déjà le duo d’attaque. En défense centrale, Josephine Henning est d’abord associée à l’expérimentée Navina Omilade (championne d’Europe 2001 et 2005 avec la Mannschaft) puis à Maren Tetzlaff et enfin à la néo-zélandaise Rebecca Smith. Ralf Kellermann fait jouer son équipe en 4-4-2 mais alterne à l’occasion avec le 3-5-2 allemand traditionnel.

                                            Les Vertes concèdent trois défaites dont deux contre Potsdam qui coûtent cher au décompte final, mais battent deux fois Francfort, ce qui est aussi important. Conny Pohlers finit deuxième buteuse avec 19 buts derrière Genoveva Añonma 20, aucune autre joueuse ne dépassant les 10 buts. La troisième défaite a lieu lors du match aller contre Duisbourg, autre cador de Bundesliga : il s’agit du dernier champion (en 2000) avant l’oligopole de Francfort et Potsdam. Wolfsbourg est le premier depuis.

                                            En quasi faillite le club de la Ruhr a sans doute passé le témoin à Wolfsbourg comme troisième larron du trio de tête et pour marquer le coup, a vu partir Luisa Wensing et Alexandra Popp vers la Basse-Saxe. La dernière pierre à l’édifice est l’arrivée de Viola Odebrecht en provenance de Potsdam.

                                            L'EXPÉRIENCE EUROPÉENNE

                                            Wolfsbourg s’apprête alors à disputer pour la première fois une Coupe d’Europe. Il est le cinquième club allemand à le faire. Les trois premiers, Francfort, Potsdam et Duisbourg ont remporté la compétition pour leur première participation. Seul le Bayern n’a pas réussi, éliminé par Montpellier. Wolfsbourg cherchera à faire aussi bien en s’appuyant donc sur un effectif expérimenté comptant plusieurs joueuse déjà titrées : Josephine Henning, Viola Odebrecht et Nadine Keßler en 2010 avec Potsdam, Alexandra Popp en 2009 avec Duisbourg (après avoir infligé à Lyon sa seule vraie défaite en Coupe d’Europe, 3-1 en demi-finale retour), Conny Pohlers en 2008 avec Francfort, Navina Omilade avec déjà Viola Odebrecht et Conny Pohlers en 2005 avec Potsdam. Six joueuses dont trois devraient être sur la pelouse connaissent déjà l’événement pour l’avoir remporté (et la plupart ont eu l’occasion en plus de perdre une finale).

                                            Conny Pohlers a non seulement gagné deux finales et perdu une (avec Potsdam contre Francfort en 2006) mais elle a marqué 8 buts en finales, en 6 matchs puisque cela se jouait à l’époque en match aller et retour. Si elle l’emporte cette année, elle deviendra la seule joueuse à avoir remporté la Coupe d’Europe pour trois clubs différents. En outre, l’effectif compte 10 internationales allemandes dont 7 en activité mais seules Viola Odebrecht (Coupe du monde 2003), Navina Omilade (Euro 2001 et 2005), Martina Müller (Coupe du monde 2003 et 2007, Euro 2001 et 2009) et Conny Pohlers (Coupe du monde 2005 et Euro 2005) ont remporté un titre avec l’Allemagne, soit les trois qui ont pris leur retraite internationale (récemment pour Martina Müller puisque c’était contre la France en novembre pour sa 101e sélection) et Viola Odebrecht.

                                            Cela peut sembler étonnant dans la mesure où la Mannschaft a trusté les titres, remportant toutes les éditions de l’Euro depuis 1995 et les Coupes du monde 2003 et 2007. Mais elle n’a plus rien remporté depuis 2009 et les autres internationales ne le sont que depuis 2010. Il faut d’ailleurs noter que contrairement à ses rivaux de Francfort et de Potsdam, l’effectif de Wolfsbourg n’est à peu près composé que de joueuses allemandes, en dehors de l'internationale Hongroise Zsanett Jakabfi et de la Néo-Zélandaise Rebecca Smith (qui n’a pas encore joué cette saison et qui quittera le club en fin de saison).

                                            La plupart des joueuses sont passées par les sélections de jeunes et a eu l’occasion de remporter des titres et de disputer des finales. Il faut dire que Wolfsbourg est une équipe jeune. Sa moyenne d’âge pondérée par le temps de jeu est de 24,5 ans et elle est nettement augmentée par Viola Odebrecht (30 ans), Martina Müller (33 ans) et Conny Pohlers (34 ans). Parmi les autres joueuses qui ont joué plus de l’équivalent de 5 matchs, seule Ivonne Hartmann (31 ans) et Anna Blässe (26 ans) ont plus de 25 ans. En comparaison, la moyenne d’âge pondérée des Lyonnaises est de 26,8 ans et le gros de l’effectif lyonnais a entre 26 et 29 ans, en dehors de Wendie Renard (22 ans) et d’Eugénie Le Sommer (23 ans) d’un côté et de Sonia Bompastor, Laetitia Tonazzi et Sabrina Viguier (32 ans) de l’autre côté.

                                            CHR$

                                            La suite demain



                                            Mardi 21 Mai 2013
                                            Sebastien Duret



                                            http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...-II_a6819.html
                                            Dernière modification par ours11, 21/05/2013, 21h26.

                                            LYON
                                            20 Titres de Champion de France de Basket


                                            1946,,2019

                                            Commentaire


                                            • Envoyé par ours11 Voir le message
                                              Génial Lalgeriano...:lov::lov::lov::-):fier::fier::fier::fier:
                                              Ouiche, j'espère que je ne m'avance pas trop... :o
                                              Ce canard n'a qu'un bec, et n'eut jamais envie d'en avoir deux.

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par ours11 Voir le message
                                                Génial Lalgeriano...:lov::lov::lov::-):fier::fier::fier::fier:
                                                Queen Lotta en statue, j'approuve :lov::lov:
                                                ~OL family~
                                                Une formidable raison d'être heureux

                                                Commentaire


                                                • Avec le forfait de Toto, et Lara qui ne sera pas à 100% on aura quand même une équipe très très compétitive...
                                                  Sachant qu’Eugénie a jouée tout le match samedi je vois bien débuter Elodie, en plus l'ArG ne sera pas Faisst, et sa c'est un très bonne nouvelle, donc martyriser pendant 60 min l'ArG et la terminer avec une ELS sa peut le daire :mdr::mdr::mdr:

                                                  :fier::fier: Lalgeriano, on espère tous que sa sera SON terrain jeudi soir

                                                  Commentaire


                                                  • En 2011 c'était sa tactique favorite... Elodie d'abord et ELS pour finir le boulot...;):-)

                                                    LYON
                                                    20 Titres de Champion de France de Basket


                                                    1946,,2019

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X