Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Pôles espoirs féminin

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Pôles espoirs féminin

    Source : Footd'elles

    Un pôle espoir ouvre à Strasbourg

    Publié le 18 février 2013 | Actu
    Par Julien Malherbe



    Ce sera le 7e pôle espoir féminin du pays. Après Rennes, Liévin, Vaulx-en-Velin, Blagnac, Châteauroux et Clairefontaine, c'est à Strasbourg qu'ouvrira la prochaine structure. A partir de la rentrée prochaine, l'Alsace mettra la machine en route, achevant le tissage de la toile de la formation sur l'ensemble de l'hexagone.

    Le Grand Est n'est plus lésé. Principale région dépourvue de structures de haut-niveau pour accueillir les jeunes filles, l'Alsace pourrait rapidement être à la pointe de l'évolution du football féminin français. L'ouverture du pôle espoir de Strasbourg va dans ce sens. En marge du France - Allemagne de mercredi dernier, la Ligue alsacienne de football a révélé que le Lycée Jean Monnet constituerait le 7e pôle espoir Interrégional féminin. "Jusqu'à présent, les Alsaciennes n'avaient pas la possibilité d'intégrer un pôle. Les plus proches, ceux de Liévin (Nord) et de Vaulx-en-Velin (Rhône), étaient trop éloignés", a expliqué sur le site de la Ligue d'Alsace Sandrine Ringler, membre de la DTN en charge du football féminin. Sélectionneur national des U-17, donc particulièrement concerné par la question, Guy Ferrier l'appuie : "notre objectif est que chacune puisse avoir accès à une structure d'excellence près de son domicile".

    Hausser le niveau

    Le Pôle strasbourgeois aura "tout pour leur permettre d'atteindre le niveau international avec 5 entraînements par semaine et un suivi médical régulier" détaille Ringler. L'objectif étant d'intégrer chaque année 56 joueuses aux championnats nationaux de D1 et de D2 d'ici six à sept ans. Un coup de boost qui doit permettre au football féminin hexagonal de prendre une nouvelle dimension. "Nos championnats vont prendre de l'envergure, et seront beaucoup plus relevés" assure ainsi Guy Ferrier.

    L'Alsace est évidemment le premier intéressé, mais les jeunes filles venant de Lorraine et de Franche-Comté devraient aussi abonder. A noter également la possibilité pour quelques jeunes allemandes d'intégrer le pôle, une façon de sceller un peu plus le mariage entre les deux nations. Responsable des équipes de France, Willy Sagnol est "convaincu que de belles heures attendent le football féminin français grâce à la mise en place des pôles espoirs". La première sélection se fera par concours national du 27 au 29 mai prochain. Le développement des pôles a de quoi assurer de beaux jours au football français, particulièrement lorsque l'on sait que la plupart des 21 Françaises Championnes du monde U-17 en 2012 étaient en formation dans un pôle espoir. Rendez-vous dans sept ans alors ?


    Les U-17, victorieuses au Mondial

    http://www.footdelles.com/article/Ac...urg_76639.html


    Source : site de la FFF


    LES PÔLES ESPOIRS FEMININS

    Blagnac
    Lycée Saint-Exupéry
    1, place Alain Savary
    31703 BLAGNAC
    Contact : Ligue Midi-Pyrénées (tél.: 05.61.37.61.80)

    Châteauroux
    Institut du Football Régional
    Route de Velles
    36000 CHATEAUROUX
    Contact : Ligue du Centre (tél.: 02.54.60.24.60 et mail : [email protected])
    A noter : pôle expérimental qui accueille des jeunes filles de 13 et 14 ans

    CNFE Pôle France
    Centre Technique National Fernand-Sastre
    Domaine de Montjoye
    78120 CLAIREFONTAINE-EN-YVELINES

    Liévin
    Pôle Espoir Féminin de Liévin
    Stade couvert régional de Liévin
    62800 LIEVIN
    Contact : Ligue Nord Pas-de-Calais (tél.: 03.59.08.59.62 et mail : [email protected])

    Rennes
    Pôle Espoir Féminin Football
    Lycée Bréquigny
    7, avenue Georges Graff
    35205 RENNES Cedex
    Contact : Ligue de Bretagne (tél.: 0.825.07.09.09 et mail : [email protected])

    Vaulx-en-Velin
    Pôle Espoir Féminin Lycée Robert Doisneau
    5, rue du Lycée
    69511 VAULX-EN-VELIN
    Contact : Ligue Rhône-Alpes (tél.: 04.72.15.30.76)
    Dernière modification par ours11, 03/04/2013, 17h59.

    LYON
    20 Titres de Champion de France de Basket


    1946,,2019

  • #2
    Mouais. Faut voir ce qu'il va en sortir et comment vont évoluer ces joueuses. Si c'est pour se retrouver avec des golgothes sans technique non merci.
    Perso, je serai vraiment pour un investissement des clubs pour des centres de formation féminin. Mais bon...

    Commentaire


    • #3
      Cela va venir.....

      Envoyé par HFS Voir le message
      Mouais. Faut voir ce qu'il va en sortir et comment vont évoluer ces joueuses. Si c'est pour se retrouver avec des golgothes sans technique non merci.
      Perso, je serai vraiment pour un investissement des clubs pour des centres de formation féminin. Mais bon...
      Hello HFS, t'inquiètes pas , cela va venir avec le développement du foot féminin à travers sa professionnalisation.......

      Commentaire


      • #4
        Perso je pense que les poles espoirs sont complémentaires des centre de formations de club.
        Ne perdons pas de vu que pour avoir un bon championnat de D1 il faut aussi une bonne D2 et aussi beaucoup de joueuses de qualité pour les 2 divisions.
        Avec l'arrivée du pole espoir a Strabourgs peut etre qu'un grand club émergera a l'est

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par Lolo52 Voir le message
          Hello HFS, t'inquiètes pas , cela va venir avec le développement du foot féminin à travers sa professionnalisation.......
          Si tu veux, je m'inquiètes un peu dans le sens ou on a vu ce que ca a donné le CFPP de Clairefontaine, ou on se retrouvait avant avec l'élite des joueurs français, puis les centres de formation ont ouvert ( Auxerre, Nantes et consort ) et on s'est retrouvé dans les pôles avec les rebuts des centres, ceux qui réussissaient pas les entrées dans les centres, et des types plus physiques que techniques. En gros, pas mal de gaillards de 15 ans, baraqués comme des armoires, qui faisaient que courir...

          Donc, quand je vois qui est à la tête de l'équipe nationale, j'ai un peu peur de ce schéma la, puisque la plupart des filles sélectionnées sont toutes inscrites dans les pôles...

          Commentaire


          • #6
            Envoyé par hervedebully Voir le message
            Avec l'arrivée du pole espoir a Strabourgs peut etre qu'un grand club émergera a l'est
            J'en doute. En deux points.

            Le premier, on le voit avec Vendenheim, seul club alsacien de haut niveau qui ne trouve meme pas de financement pour mettre son terrain aux normes.
            Le second, le club masculin du coin, le Racing Strasbourg joue déjà sa survie en CFA.

            En Lorraine, y'a un peu plus de raison d'y croire, avec Nancy notamment, qui veut jouer la D2 dès cette année, avec l'apport d'Emilie L'Huillier par exemple et Biancalani sur place qui fait du bon boulot, mais faut il déjà que l'équipe A Masculine reste en L1...

            Commentaire


            • #7
              Helllo HFS

              Envoyé par HFS Voir le message
              Si tu veux, je m'inquiètes un peu dans le sens ou on a vu ce que ca a donné le CFPP de Clairefontaine, ou on se retrouvait avant avec l'élite des joueurs français, puis les centres de formation ont ouvert ( Auxerre, Nantes et consort ) et on s'est retrouvé dans les pôles avec les rebuts des centres, ceux qui réussissaient pas les entrées dans les centres, et des types plus physiques que techniques. En gros, pas mal de gaillards de 15 ans, baraqués comme des armoires, qui faisaient que courir...

              Donc, quand je vois qui est à la tête de l'équipe nationale, j'ai un peu peur de ce schéma la, puisque la plupart des filles sélectionnées sont toutes inscrites dans les pôles...
              Hi HFS, ravi de te lire !!!:-):oui:
              Je continue ton raisonnement, les futures équipes féminines professionnelles devraient avoir donc chacune leur propre centre de formation qui deviendra leur "principal pourvoyeur" pour leur équipe 1.....donc les Demoiselles se retrouvant dans les pôles nationaux car n'ayant pas le niveau pour jouer en Ligue 1, ne seront jamais sélectionnée pour l'EDF.....Il est vrai que le sélectionneur actuel de l'équipe A ne nous donne pas confiance....Mais, attention , "sa fin" quoiqu'il arrive n'a jamais été aussi proche....Il est de plus en plus isolé, le nombre de ses "ennemis" en interne de la FFF augmente de jour en jour, les plus connus sont Willy SAGNOL qui a empêché son putsch (comme quoi NLG n'est pas à 100% avec l'homme à l'anorak bleu...) et Guy FERRIER, champion du monde avec nos U17 qui voue une "haine" non dissimulée envers le sélectionneur actuel. Guy Ferrier est venu dans notre département dernièrement et il ne cache pas sa forte aversion envers ce personnage.....Donc continuons à "faire pression" , nous aurons bientôt un nouveau sélectionneur en EDF Féminine ! J'y crois !:fier:;):oui:

              Commentaire


              • #8
                Source : FootoFéminin



                Pôles féminins - Les joueuses retenues

                Les résultats du concours de recrutement des Pôles Féminins pour la saison 2013-2014 a été communiqué par la FFF.


                Clairefontaine : Fercoq Hélène, Katoto M-Antoinette, De Almeida Elisa, Dechilly Pauline, Jaffrelot Fleurestine, Chavas Mylène, Fragoli Lucie (liste d'attente : Bonet Elise, Lemoing Léonie, Gavory Christy).
                Blagnac : Pécherman Camille, Galéra Sarah, Pau Doriane, Stetic Milicia, Diop Aimy, Gonzales Marion, Sarrary Julie (liste d'attente : Braunwart Marion).
                Liévin : Damman Hilary, Cadet Amandine, Dechand Camillia, Déléhedde Alice, Prete Andréa, Koradjov Catherine, Rinaldi Pricillia.
                Strasbourg : Golfier Lucile, Dijon Mathilde, Rochet Chloé, Oumedjekane Léa, Maetz Agathe, Bitterlin Fiona, Hoffmann Léa.
                Tours : Belghit Sarah, Baudry Kimberley, Pereira Fany, Thibaud Julie, Ould Brahaim Amira.
                Rennes : Lebastard Jade, Prezeau Justine, Paillat Claire, Enguehard Romane, Ollivier Agathe, Ringenbach Océane (liste d'attente : Leseigneur Laura).
                Vaulx en Velin : Vif Manon, Ferrara Sandra, Dauriat Jade, Blanchard Ninon, Closset Océane, Salvatore Romane, Piga Julie, Billon Amandine (liste d'attente : Laurier Estelle).

                Ces résultats sportifs sont encore dépendants de l'approbation des proviseurs des établissements scolaires.

                Jeudi 30 Mai 2013
                Sebastien Duret



                http://www.footofeminin.fr/Poles-fem...ues_a6880.html

                LYON
                20 Titres de Champion de France de Basket


                1946,,2019

                Commentaire


                • #9
                  Source : Footoféminin



                  Amical
                  Le POLE ESPOIR de VAULX EN VELIN affronte le JAPON


                  Mardi 21 janvier, le pôle Espoir de Vaulx en Velin sera opposé à l’équipe Japonaise de Tokiwago High School. Sonia Bompastor et Camille Abily, les marraines du pôle, seront présentes.


                  >> CLIQUEZ ICI POUR LIRE L'ARTICLE SUR FOOTBALL69.FR <<





                  Mardi 7 Janvier 2014
                  Le chef Footengo


                  http://www.footofeminin.fr/Amical-Le...PON_a8056.html

                  LYON
                  20 Titres de Champion de France de Basket


                  1946,,2019

                  Commentaire


                  • #10
                    J'espère que fera un beau match :)
                    ~OL family~
                    Une formidable raison d'être heureux

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par NickyS.971 Voir le message
                      J'espère que fera un beau match :)
                      C'est peut être pour ça que Ami est à Lyon ?!... tu ne crois pas?...

                      LYON
                      20 Titres de Champion de France de Basket


                      1946,,2019

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par ours11 Voir le message
                        C'est peut être pour ça que Ami est à Lyon ?!... tu ne crois pas?...
                        Bah non car Ami joue avec les Urawa Reds(D1) donc...elle ne pourrait pas jouer avec une D2.

                        Pis les deux clubs ne jouent pas dans la meme ville ou quoi...de même Ami se serait entrainer avec eux...et pas avec nous..
                        ~OL family~
                        Une formidable raison d'être heureux

                        Commentaire


                        • #13
                          Hum... c'est vrai, tu as raison....:o

                          LYON
                          20 Titres de Champion de France de Basket


                          1946,,2019

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par ours11 Voir le message
                            Hum... c'est vrai, tu as raison....:o
                            Nan Ami est juste en vacances...mais elle est tarée et a décidé de s'entrainer avec l'équipe MDR:grn::lov::mdr:
                            ~OL family~
                            Une formidable raison d'être heureux

                            Commentaire


                            • #15
                              Source : Footoféminin


                              Amical
                              Pole Espoir Vaulx en Velin - Tokiwagi High School : 2-2

                              En amical ce mardi soir, à Décines, le Pôle Espoir de Vaulx en Velin a fait match nul face à la Tokiwagi High School (2-2). Les buteuses du Pôle sont Marichaud sur coup franc (15e) et Fabre (40e). Du côté japonais, M. Sasaki avait ouvert le score (10e) et Sugihara a permis l'égalisation en contre (47e).



                              Mercredi 22 Janvier 2014
                              Sebastien Duret




                              http://www.footofeminin.fr/Amical-Po...2-2_a8138.html

                              LYON
                              20 Titres de Champion de France de Basket


                              1946,,2019

                              Commentaire


                              • #16
                                "En Avant", les filles hier

                                Mardi 23 septembre 2014 - : Reprise du Pôle Espoirs Féminin...
                                http://footbretagne.fff.fr/

                                "Le Pôle Espoirs Féminin de Rennes a repris le chemin de l'entraînement depuis le 3 Septembre 2014. La FFF n'ayant pas programmé de stage de rentrée des Pôles, les joueuses ont donc pu être disponibles pour leurs clubs respectifs afin de s'intégrer pour le mieux dans leur équipe...
                                Ce mois de Septembre nous offre de très bonnes conditions nous permettant de travailler dans la qualité. Dans le contenu, un gros travail est basé sur la coordination avec et sans ballon, sur la maîtrise individuelle et sur les principes de jeu inhérents à la possession de balle.

                                Les joueuses auront l'occasion de parfaire leur connaissance et les exigences du Haut Niveau en allant observer le STADE RENNAIS FC contre le TFC ce soir au stade de la Route de Lorient. "
                                http://footbretagne.fff.fr/cg/7700//.../2110851.shtml (5 photos)
                                Photos de "En Avant", les filles.



                                Dernière modification par ours11, 24/09/2014, 15h19.

                                LYON
                                20 Titres de Champion de France de Basket


                                1946,,2019

                                Commentaire


                                • #17
                                  - Formation -
                                  Le Pôle FRANCE de Clairefontaine à l'INSEP


                                  Elles ont entre quinze et dix-sept ans et font partie du pôle France. Les meilleures Françaises de chaque classe d'âge. Une sélection parmi les soixante-dix autres qui sont réparties dans les pôles régionaux, pour être plus à proximité de leur environnement familial. Vingt-quatre à peu près au total. Le futur de la France du football féminin est désormais à l'INSEP.


                                  L'INSEP


                                  Installées depuis Septembre 2014 à l'INSEP (Institut National du Sport, de l'Expertise et de la Performance), 28ème Pôle France intégrant l'institut, elles y préparent leur futur personnel au sein d'un environnement multi-sportifs où tous les athlètes de haut niveau se retrouvent, quelles que soient leurs disciplines, dans une sorte d'Université de la Performance, insérée dans un ADN de l'Olympisme français, maîtrisant parfaitement la notion de double projet, au cœur de la démarche de Jean-Pierre De Vincenzi : d'un côté, celui sportif ; de l'autre, celui scolaire et universitaire.

                                  DTN du Basket-ball, entraîneur médaille d'argent Jo de Sydney 2000, récemment nommé, ce dernier cherche à ouvrir l'INSEP « appartenant à tous car propriété de l'Etat », auprès de tous les partenaires potentiels (entreprises, fédérations, athlètes) pour associer, ce qu'il qualifie sur la très récente INSEP web tv (Octobre 2014) être un centre multiculturel de compétences diverses (chercheurs, entraîneurs, fédérations, athlètes, etc..) toutes les composantes vers un objectif partagé, la performance, identifié autour d'une valeur commune : « l'Or Olympique ».

                                  C'est le savoir-faire de l'INSEP où les médailles ne se comptent plus depuis sa création (1975) et qui a été l'exception française en créant un établissement d'état dans un monde occidental qui n'avait pas encore à l'esprit que le sport était l'expression d'une qualité individuelle ainsi que celle d'une nation que la Fédération Française de Football a choisi comme partenaire pour un projet très ambitieux qui respire à chaque propos : la Coupe du Monde de football féminin en 2019 pour lequel la France déposera son dossier de candidature dans la quinzaine qui va venir.

                                  Le Savoir-faire de l'INSEP
                                  28 Pôles France. INSEP, un acronyme qui respire le dépassement de soi. « Institut National du Sport de l'Expertise et de la Performance ». Des résultats sportifs qui dépassent le normal. Une entité déclinée régionalement. Des conditions d'aide à la performance sportive rarement égalées ailleurs.

                                  Un ensemble d'arguments.
                                  On trouve donc à l'INSEP désormais les jeunes footballeuses du Pôle France autrefois à Clairefontaine qui côtoient des basketteurs du même âge, des judokas, des épéistes, assis sur les mêmes bancs d'école ; disposant des mêmes avantages, énormes quand on arrive à ce niveau de performances : une classe à 3 minutes de son terrain d'entraînement, des horaires aménagés prévus et organisés, étudiés et analysés pour permettre une réussite à 100 % aux différentes options du baccalauréat 2014, des soins médicaux immédiats et des outils venant d'autres disciplines que le centre de Clairefontaine, axé sur le football ne pouvait pas offrir.

                                  Reconnus par les fédérations.
                                  Pourtant les fédérations, « clientes » de l'INSEP se sont créees des outils indépendants. Le football, le Judo, le Cyclisme. Mais sur le plan « formation sportive et formation scolaire », aucunes ne sont arrivées à égaler le niveau atteint par l'établissement. C'est ce que précisait Jean-Pierre de Vincenzi quand il avait failli supprimer la piste de cyclisme, datant de l'époque lointaine de Daniel Morelon et Pierre Trentin, rappelé à l'ordre par la même Fédération, confirmant son engagement auprès de l'INSEP pour « former les jeunes » en complément de l'outil moderne qu'il s'était créé pour encadrer les A.

                                  Une réussite scolaire, sociale.
                                  Un ensemble d'accords constitué de contrats spécifiques auprès de l'Education Nationale comme du Ministère de l'Enseignement Supérieur déléguant, sur place des enseignants de qualité permettant de présenter un résultat final de 100 % au baccalauréat 2014, toutes options confondues avec 4 mentions TB, 12 Bien et 19 assez bien. Inès Jaurena (Fcf Juvisy) étant là pour justifier que l'approche universitaire était aussi bien abordée avec une 2ème année de journalisme encadrée par des professeurs d'écoles reconnues venant dans l'établissement, pour former les candidats à des diplômes d'état.

                                  Un lieu historique synonyme de valeurs
                                  De plus, étant dans un environnement au passé glorieux que Jean-Pierre de Vincenzi souhaite mettre, au quotidien en lumière, comme un cadre d'accompagnement des anciens vers les jeunes, les athlètes conscients de cette force, se cadrent et s'auto-régulent entre eux, dès lors que certains ou certaines commettent des impairs de règles dites comme non-dites. Une forme de transmission des valeurs, du plus haut niveau, vers le plus haut niveau.

                                  Dans ce lieu historique, s'y sont formés David Douillet, Tony Parker, Jean-François Lamour, Teddy Riner, Amélie Mauresmo, etc... et la liste de ceux qui ont pu s'y réaliser sur le plan scolaire, universitaire et ensuite professionnel montre à quel point, l'INSEP a su gérer la pratique de l'exigence sportive et de celle professionnelle pour apporter les bases de la réussite humaine et financière tout simplement.

                                  LE CHOIX DE LA FÉDÉRATION, SPÉCIFIQUE AUX FÉMININES.


                                  L'ex-judokate Frédérique Jossinet a contribué à ce rapprochement


                                  Ce savoir faire semble avoir été essentiel aux yeux de Brigitte Henriques, rappelant une vérité biblique aux interlocuteurs présents, et utiles à rappeler aux joueuses en devenir : « le football féminin est fait, quasiment à l'unanimité de clubs amateurs qui n'ont pas les moyens de donner une rémunération totale et complète aux joueuses. Les joueuses payées ne sont pas professionnelles, elles sont sous statut amateur et on ne peut pas promettre à une jeune joueuse de vivre de sa passion, en France comme dans les autres pays européens. L'exception de Lyon et du PSG restent des exceptions, et tant mieux qu'on les aient en France».
                                  François Blanquart (DTN) appuyant l'argument en précisant que les excès du football masculin en la matière amenait maintenant « à mettre en place des formations pour les joueurs masculins afin qu'ils trouvent des solutions de reconversion » alors que la rémunération perçue de leurs qualités sportives avaient été bien insuffisante pour en vivre, ou pour épargner.
                                  C'est donc sous la houlette de Frédérique Jossinet que ce projet s'est mis en place, (détachée auprès de la FFF, responsable de la transversalité du projet de la féminisation du football féminin) restée très longtemps à l'INSEP et dont on ne compte plus les médailles olympiques, diplômée de l'Essec avec un Master du Sport, spécialisé en management et stratégie d'entreprise, plus qu'habituée des lieux qui nous communiquait sa passion de l'endroit et à quel point ; elle pouvait affirmer que « c'était un lien fantastique d'échanges, de performances, et de formations » concluant auprès des jeunes joueuses que c'était certainement « la meilleure chance de leur vie ».

                                  William Commegrain.
                                  Lesfeminines.fr


                                  DIDIER CHRISTOPHE EN CHARGE DE LA FORMATION

                                  Après une phase d'adaptation prévue par François Blanquart, les jeunes filles devraient travailler dans les mêmes conditions footballistiques qu'à Clairefontaine puisqu'au-delà du synthétique, suffisant pour le groupe actuel, un terrain annexe verra le jour pour compléter l'offre de terrains. Didier Christophe, en charge de la formation de ces jeunes filles, rappelant que les conditions étaient identiques voire meilleures, puisque tous les départements de la formation des jeunes étaient dans un même lieu, disponibles au même moment.
                                  Pour elles, si l'environnement du football était plus complet à Clairefontaine avec plus de terrains, notamment le synthétique couvert, le fait d'avoir une scolarité dans le même lieu leur permettait de s'entraîner deux fois par jour, en gagnant sur le temps de trajet vers le lycée de Rambouillet et les heures de permanence perdues alors que la gestion du temps leur permettait actuellement de pouvoir se reposer dans leurs chambres, entre deux entraînements.
                                  En transférant le Pôle France de Clairefontaine vers l'INSEP, la Fédération Française de Football cherche à améliorer l'acquis pour aller vers des titres, en bénéficiant du savoir-faire unique de l'INSEP, adapté à l'économie du football féminin : la performance sportive associée à la réussite scolaire et universitaire. Si l'INSEP y trouve un partenaire économique justifié par un savoir-faire identifié ; la Fédération opte pour un outil à disposition qui a une vocation essentielle : se donner l'objectif de remporter la Coupe du Monde 2019 en offrant un meilleur outil à la génération appelée à la jouer. Au final, deux objectifs qui s'associent : la mission « Or Olympique » de JP de Vincenzi et « le titre de Champion du Monde de football féminin ».
                                  Une porte ouverte vers l'excellence ? La Fédération Française répondant : « vers un titre ! »

                                  Mercredi 15 Octobre 2014
                                  Sebastien Duret



                                  http://www.footofeminin.fr/Formation...SEP_a9583.html

                                  LYON
                                  20 Titres de Champion de France de Basket


                                  1946,,2019

                                  Commentaire


                                  • #18
                                    - Vidéo -
                                    Les débuts du Pôle France à l'INSEP


                                    Créé en 1998 à Clairefontaine, le pôle France féminin est installé depuis septembre à l'INSEP (Porte de Vincennes à Paris), sous la direction de l'ancien joueur de l'équipe de France Didier Christophe.




                                    Samedi 18 Octobre 2014
                                    Sebastien Duret


                                    http://www.footofeminin.fr/Video-Les...SEP_a9605.html

                                    LYON
                                    20 Titres de Champion de France de Basket


                                    1946,,2019

                                    Commentaire

                                    Chargement...
                                    X