Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ligue des Champions Féminine 2013-2014

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Rem56
    a répondu
    Ligue des Champions - Tyresö - Wolfsburg en finale

    Les Suédoises de Tyresö qui se sont imposés 3 à 0 face à Birmingham grâce à un doublé de Press et un but de Marta retrouveront le club allemand de Wolfsburg en finale de la Ligue des Champions le 22 mai à Lisbonne. Mené 1-0 puis 2-1 par Potsdam, Wolfsburg est parvenu à inverser la tendance grâce notamment à un doublé d'Alexandra Popp.


    Les Suédoises de Tyresö ont fait la différence à domicile


    Christen Press a marqué un doublé pour les Suédoises qui iront à Lisbonne, pour disputer la finale de l'UEFA Women's Champions League, après avoir écarté le Birmingham City LFC. Après le match nul de l'aller, Press a ouvert le score sur l'ensemble des deux matches après que Marta a raté un penalty. L'internationale américaine doublait la mise onze minutes plus tard et Marta assurait la qualification dans le temps additionnel.

    Le VfL Wolfsburg sera son adversaire le 22 mai en finale après être revenu deux fois au score en demi-finales, pour battre le 1. FFC Turbine Potsdam 4-2. Après le match nul de l'aller, Julia Simic et Genoveva Añonma ont donné deux fois l'avantage à Potsdam, qui a été rejoint d'abord par Nadine Kessler à la 18e minute puis par Alexandra Popp qui donnait l'avantage à son équipe dans la foulée. Devant 10 791 spectateurs, Martina Müller, sur un corner de Lena Gossling, permettait aux tenantes de se détacher et de s'envoler vers une deuxième finale consécutive.

    Dimanche 27 avril 2014
    TYRESÖ FF (SUE)-BIRMINGHAM CITY LFC (ANG) : 3-0 (0-0)

    Tyresö (Tyresövallen)
    Arbitre : Carina Vitulano (ITA)
    Buts : Christen Press 61’, 72', Marta Vieira da Silva 90'+3’
    Avertissement : Emily Westwood 71’ pour Birmingham.

    Vfl WOLFSBURG - 1.FFC TURBINE POTSDAM : 4-2 (3-2)
    Wolfsburg (VfL Wolfsburg Arena)
    Spectateurs : 10 791
    Buts pour Wolfsburg : Nadine Kessler 17', Alexandra Popp 36', 41', Martina Müller 80'
    Buts pour Potsdam : Julia Simic 7', Genoveva Añonma 35'

    Avertissements : Elsig 25', Cramer 78' pour Potsdam


    Lundi 28 Avril 2014
    Thibault Simonnet

    http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...ale_a8716.html
    Dernière modification par Rem56, 27/04/2014, 23h35.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    1/2 F Ligue des Championnes : les casse-têtes post 0-0
    Publié le 25 avril 2014 | Ligue des champions
    Par Philippe Serve pour Foot d'Elles



    Huit jours après leurs 0-0 des matchs allers, Tyresö et Birmingham d’une part, Wolfsburg et Potsdam de l’autre, se retrouvent pour une deuxième manche décisive dimanche après-midi (27 avril). Au bout des 90 ou 120 minutes, voire d’une séance de tirs au but : une place en finale le 22 mai à Lisbonne !


    La question pourrait presque passer pour un sujet de bac de philo : « Vit-on heureux/se avec un 0-0 à l’extérieur en match aller d’une demi-finale de Ligue des Championnes ? ». Avec son corollaire : « Un 0-0 à domicile en demi d’une 1/2 F, etc., est-il créateur d’inquiétude ? ». Suédoises, Anglaises et Allemandes (plus quelques autres nationalités rattachées) planchent dessus depuis samedi dernier. Copies exigées dimanche. Certaines bondiront de joie, reçues avec mention. Les autres sécheront leurs larmes avec difficulté. Aux Allemandes alors recalées resterait toujours l'espoir de redoubler et retenter le coup l’an prochain (les Suédoises étant d’ores et déjà inscrites). Les Anglaises, elles, auront la certitude en cas d’échec de demeurer au pays en 2015…

    Tyresö-Birmingham (14h15) : pas si évident ?

    Soyons lucides et francs : Marta, Boquete, Seger, Press, Engen et Klingenberg, plus de la moitié de l’équipe suédoise, ne se préoccupent sans doute guère de l’avenir de leur club en Damallsvenskan. Pas toutes titulaires lors des deux premiers matches de Tyresö en championnat (deux défaites), toutes ces partantes n’ont qu’une idée en tête : décrocher une Ligue des Championnes avant de quitter la Suède. Tenir, briller encore 180 minutes, voire 240 et des poussières, voilà probablement leur credo. Car qui pourrait imaginer Tyresö ne sortant pas les modestes Anglaises de Birmingham, dominées à domicile à l’aller ? Une élimination des favorites plongerait le club non plus dans la crise (il y est déjà), mais aussi dans une très profonde sinistrose…



    Des stats qui compliquent le problème…

    Tyresö a la réputation d’une grosse puissance offensive. Cependant, l’équipe n’a marqué que deux buts de plus que Birmingham dans la compétition (16 contre 14). Sans surprise, le rapport s’inverse sur le plan défensif. Les Brummies n’ont vu le ballon franchir leur ligne de but que 2 fois, les Suédoises 3. Même en nombre de tirs, Tyresö ne domine pas outrageusement (44 – 41). Différent, si l’on observe les statistiques du match aller : près de quatre fois plus de shoots pour les Sang et Or, évoluant pourtant à l’extérieur (18-5). Mais le bon positionnement de la défense anglaise a réduit ces 18 tentatives à une peau de chagrin : 3 tirs cadrés seulement (dont un poteau), 10 hors cadres, 5 contrés… Dimanche, physionomie identique ? Tyresö attaquera et Birmingham comptera sur des contres de Linnett, Lawley ou Carney, vraie plaque tournante de sa formation. Un seul, bien mené, pourrait suffire.

    Jetons un nouveau regard sur les statistiques… Tyresö a marqué 14 de ses 16 buts à domicile, en encaissant 2 sur les 3 pris au total. De quoi effrayer Birmingham ? Oui, pas de doute… Mais le BCLFC a planté 7 pions sur ses 14, la moitié, à l’extérieur… sans en prendre un seul, avec notamment une victoire 0-2 sur le terrain d’Arsenal… Tyresö aurait tort, grand tort, de ne pas se méfier de cette jeune équipe de Birmingham, inexpérimentée, mais plus solide qu’elle n’en a l’air...



    N’oublions pas un élément déterminant dans ce genre de rencontre : toute la pression reposera sur les épaules de Marta, Press, Boquete, Seger and Co. De la pression à la peur de perdre, de la peur à la maladresse et à la défaite, tout peut s’enchaîner très vite…

    Wolfsburg-Potsdam (17h15) : le duel des géantes

    Le 0-0 de l’aller cachait une partie très plaisante. Cette fois encore, ou plutôt plus que jamais, pas de calcul, attaquer s’impose. Les championnes d’Europe en titre de Wolfsburg jouent devant leur public et savent qu’un score de 1-1 les éliminerait. Et avec ces diables de Turbinen, amoureuses d’un football d’attaque, on n’est jamais assuré de ne pas en prendre un… Le combat s’annonce intense, et l’on rêve d'un suspense et des émotions équivalant à la finale de Pokal Cup de la saison dernière, ou les Louves avaient vaincu 3-2 après avoir mené 3-0, et avec les 4 derniers buts inscrits en l’espace de dix minutes…



    La somme des expériences individuelles de WOB l’emportera-t-elle sur la jeunesse du TP ? Nadine Keßler — éblouissante à l’aller — et son alter ego Lena Goeßling étoufferont-elles les Turbinen comme elles avaient si bien su le faire en première mi-temps au Karl-Liebknecht Stadium ? La vitesse de Lisa Evans laissera-t-elle sur place Luisa Wensing ? La classe d’Ada Hergerberg, décevante samedi dernier, mettra-t-elle à mal Nilla Fischer ? « La Martina » et « Poppi » martyriseront-elles la gardienne Berger, et enverront-elles les Louves défendre leur titre à Lisbonne ? Toute l’Allemagne du football féminin retient son souffle, et se demande si Ralf Potter va définitivement supplanter Bernd Dumbledore dans l’ordre des sorciers tactiques…


    Dimanche 27 avril

    Tyreso FF – Birmingham City LFC (14h15) Streaming probable (sera indiqué par Foot d’Elles).
    VfL Wolfsburg – 1.FFC Turbine Potsdam (17h15) En direct sur Eurosport.


    Crédits photos : tyresoff.se, birminghamcityladiesfc.co.uk, ffc-turbine.de

    http://www.footdelles.com/article/Li...0-0_92953.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Demi-finales - Matchs aller

    1. FFC Turbine Potsdam (ALL) 0 - 0 VfL Wolfsbourg (ALL)

    Birmingham City LFC (ANG) 0 - 0 Tyresö FF (SUE)

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    1/2 F de Ligue des Championnes : stériles en buts, pas en jeu
    Publié le 19 avril 2014 | Ligue des champions
    Par Par Philippe Serve pour Foot d’Elles



    Tout se jouera samedi 26 avril lors des retours des demi-finales de LdC. Aucune des quatre équipes restant en lice n'a réussi à prendre le dessus sur son adversaire, les deux rencontres s’achevant sur le même score nul et vierge (0-0). Suspense maintenu, donc ! Qui s’en plaindra ?


    Un 0-0 en match aller est toujours complexe à analyser quant à ses avantages et inconvénients. Si, a priori, éviter la défaite à l’extérieur est un bon résultat et ne pas gagner à domicile un mauvais, l’absence de buts change les choses. Potsdam et Birmingham n’ont certes pu vaincre à la maison, mais un 1-1 au retour les qualifierait. Et l’espoir des unes correspond forcément à la crainte des autres…

    Potsdam-Wolfsburg a tenu ses promesses

    Nous l’avions dit ici même, Turbinen et Louves étaient proches, le match s’annonçait serré. Il le fut. Si le spectateur repart déçu de ne pas avoir vu les filets trembler, il se réjouit d'une très belle partie, au rythme soutenu, à l’engagement physique individuel et collectif permanent, à la technique de haut niveau, et aux occasions multiples et variées.

    Les Turbinen sont les premières en action, puis le jeu s’équilibre, sans vraie opportunité. Après un quart d’heure, Potsdam reprend le match en main, mais sous la menace des contres de Müller et Popp. L’illusion ne dure que quelques minutes, le temps que Wolfsburg se remette en marche et dégaine. Servie par Keßler, Müller bute sur Berger (19e). Sur le corner, la capitaine-passeuse est près de marquer, Berger s’interposant encore à bout portant (20e). Ça s’anime, la meute des Louves s’avère de plus en plus menaçante. Nouveau corner, tête de l’intenable Keßler sauvée sur la ligne par Wätig (23e). Le milieu du WfL étouffe celui du TP qui peine à développer son jeu habituel, avec une Hederberg assez discrète. Sur une passe en or de Keßler, le tir croisé de Popp, démarquée dans la surface côté gauche, frôle le poteau de Berger (40e). Trois minutes plus tard, le Turbine a sa seule réelle occasion de la mi-temps, une tête d’Elsig sur corner écartée in extremis. Mi-temps, un 0-0 plutôt flatteur pour Potsdam…

    Boum, boum, on se rend coup pour coup

    Le Turbine revient avec de meilleures intentions. Añonma met Schult à contribution (51e). La réplique des Louves est instantanée, Berger sauvant son camp devant Faißt, magnifiquement servie par Keßler (52e). Nouvel arrêt de Berger devant Goeßling (61e), puis de Schult face à Evans (64e). On ne s’ennuie pas une seconde ! Au tour de Fischer de voir sa reprise de la tête sur corner passer juste au-dessus (66e). Le tempo ne faiblit pas entre deux équipes volontaires, décidées à ne pas lâcher un pouce de terrain. Le Turbine accélère. Schult s’interpose à nouveau devant Elsig (68e), puis Draws la minute suivante. TP pousse le plus en cette seconde mi-temps et se crée une belle occasion après un raid rageur d’Evans, suivi d’un centre de Nagasato repris en pleine course par Simic, mais hors cadre. Potsdam presse encore, Wolfsburg a de plus en plus de mal à sortir de son camp. Mais dans le temps additionnel, c’est Berger qui doit se détendre pour claquer au-dessus de sa barre une superbe frappe de 20 mètres de Nadine Keßler, la joueuse du jour. La rencontre se termine sur un 0-0 équitable et qui promet un match retour de grande intensité samedi prochain au VfL Stadium (17h 15, en direct sur Eurosport) !



    Birmingham résiste, Tyresö bute

    À Damson Park, équation simple pour Birmingham au coup d’envoi : résister à la puissance offensive
    du Tyresö. Au bout des 90 minutes, les Anglaises pouvaient sourire, mission accomplie. Elles auront pourtant souffert, dominées par des Suédoises déterminées à plier l’affaire le plus vite possible…

    Tyresö s’empare du match à bras le corps et multiplie les tentatives (Marta, Diaz, Boquete), domine toute la première mi-temps, mais ne cadre qu’un tir sur cinq. 0-0 à la pause. On se dit que ça ne va pas durer, les joueuses des West Midlands craqueront à un moment ou un autre…

    La deuxième mi-temps se déroule à l’identique. Birmingham fait de la résistance avec son 3-4-1-2 face au 4-1-2-3 de son adversaire, concédant pas mal de coups francs, mais sans conséquence... Ça joue bas, pour contrecarrer la vitesse des attaquantes de Tyresö. En dehors d’une occasion pour Moore (62e), les Anglaises courbent l’échine tel un roseau espérant ne pas casser devant la tempête suédoise. À la 69‘,Røddik frappe sur le montant des buts de Spencer, tout heureuse de s’en tirer à si bon compte. Puis les Brumies sortent un peu le nez de l’eau et viennent titiller la surface de réparation du TFF (Lawley, Moore, Carney), mais toujours sans cadrer. De leur côté, les visiteuses se heurtent à une défense très bien organisée qui les contre souvent, d'où le nombre peu élevé de tirs au final : 14, dont 3 cadrés seulement.

    Un exploit au retour ?

    Au coup de sifflet final, le bon résultat est anglais, et ne déplait pas aux 1580 spectateurs. Un petit but inscrit au Tyresövallen samedi prochain (14h 45) pourrait envoyer Karen Carney et ses coéquipières en finale. Pour cela, il faudra néanmoins se montrer plus saignante en attaque qu’aujourd’hui : 4 tirs… tous hors cadre ! En défense, les barbelés demeureront-ils efficaces ? Martta, Press, Boquete et Seger ne sont pas encore à Lisbonne…


    Crédits photos : imago/Kamerapress

    http://www.footdelles.com/article/Li...jeu_92749.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Ligue des Champions - WOLFSBURG obtient le nul à POTSDAM

    Dans cette demi-finale 100% allemande, les joueuses de Bernd Schröder n'ont pas su profiter du match aller à domicile pour prendre un avantage. Au contraire, ce zéro à zéro ne les met pas dans les meilleures dispositions.


    La gardienne de Wolfsburg efficace sur les rares attaques de Potsdam


    Le début de match est pourtant favorable à Potsdam qui s'installe dans le camp de Wolfsburg. Les partenaires de Julia Simic font bien tourner le ballon mais ne se créent par la moindre occasion dans le premier quart d'heure face à une défense bien en place. Il faut en fait attendre la 16e minute pour voir une tentative de volée de Simic, si difficile qu'elle n'inquiétera pas la gardienne Schult.
    C'est à partir de cette action que la première période changea de physionomie. Non pas pour Potsdam mais en faveur des visiteuses profitant d'une fébrilité défensive locale amplifiée par les hésitations de la gardienne Ann-Katrin Berger. Kessler arrivait à transmettre à Müller qui se jetait aux 6 m mais butait sur la gardienne (19e). Suivaient alors deux corners où la gardienne manquait ses sorties et la capitaine Kessler venait apporter le danger (20e, 23e). Popp jusqu'alors inexistante avait sa première frappe déviée in extremis par la Norvégienne Mjelde en corner (23e) et adresser une frappe du gauche trop croisée (39e).
    Les doutes sur la gardienne se répétaient avec un dégagement complètement manqué qui atterrissait à 25 m sur Müller mais elle ne l'exploitait pas correctement (29e). Puis tout au long du match, les corners allaient être le symbole d'une nouvelle tactique de Wolfsburg avec une forte densité de joueuses au premier poteau du but de Potsdam, empêchant définitivement toute sortie de la gardienne.

    Nadine Kessler, meilleure joueuse, a eu la balle de match



    Dans cette rencontre, Potsdam n'aura que rarement l'occasion d'occasions franches : Anonma (51e) ou Simic (73e) tentèrent mais avec un manque de puissance ou même sans accrocher le cadre du but de Schult finalement tranquille. Wolfsburg aurait par contre pu prendre un avantage d'un but après un exploit personnel de la meilleure joueuse du match Kessler, qui éliminait Draws et Wälti avant de donner un ballon en retrait pour Faisst. La reprise prenait le chemin du cadre mais Bremer se jettait (52e). Malgré les entrées de Pohlers et Odebrecht, le score ne bougeait pas. Mais c'est surtout sur cette magnifique frappe déclenchée plein axe par Kessler de 25 m que le scénario aurait pu basculer. Cette fois-ci, la trajectoire était bien lue par la gardienne qui claquait le ballon juste au dessus de sa transversale (90+3e).

    Comme en huitième de finale face à l'Olympique Lyonnais (défaite 0-1), Potsdam n'a pas marqué de but à domicile mais préserve cette fois-ci un peu plus ses chances. Wolfsburg rentre avec quelques regrets et devra forcer la décision dans une semaine.

    Ligue des Champions - Demi-finale aller
    Samedi 19 avril 2014
    - 14h00
    FFC TURBINE POTSDAM - VfL WOLFSBURG : 0-0
    Potsdam (Karl Liebknecht Stadion)
    Temps agréable - Pelouse bonne
    Spectateurs : 5 100
    Arbitres : Efthalia Mitsi (GRE) assistée de Chrysoula Kourompylia (GRE) et Androniki Nioti (GRE). 4e arbitre : Eleni Antoniou (GRE)
    Avertissements : Elsig 25' pour Potsdam ; Popp 11', Bunte 55', Pohlers 90+1' pour Wolfsburg

    POTSDAM : 32-Ann-Katrin BERGER ; 5-Maren MJELDE, 22-Stefanie DRAWS (cap.), 21-Tabea KEMME ; 4-Johanna ELSIG ; 31-Pauline BREMER, 10-Julia SIMIC, 3-Lia WÄLTI (11-Jennifer CRAMER 78') ; 9-Ada HEGERBERG (19-Antonia GÖRANSSON 85'), 6-Genoveva ANONMA (17-Asano NAGASATO 70'), 25-Lisa EVANS. Entr.: Bernd SCHRÖDER
    Non utilisées : 26-Gudbjörg GUNNARSDOTTIR, 14-Jennifer ZIETZ, 16-Natasa ANDONOVA, 23-Lidija KULIS
    WOLFSBURG : 1-Almuth SCHULT ; 2-Luisa WENSING, 4-Nilla FISCHER, 27-Josephine HENNING, 20-Stephanie BUNTE ; 9-Anna BLASSE (26-Conny POHLERS 70'), 13-Nadine KESSLER (cap.), 28-Lena GOESSLING (7-Viola ODEBRECHT 90'), 22-Verena FAISST (23-Jovana DAMNJANOVIC 79') ; 11-Alexandra POPP, 25-Martina MÜLLER. Entr.: Ralf KELLERMAN
    Non utilisées : 29-Merle FROHMS, 10-Selina WAGNER, 16-Noelle MARITZ, 17-Laura VETTERLEIN


    Dimanche 20 Avril 2014
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...DAM_a8672.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Ligue des Champions - Rebecca SPENCER (Birmingham LFC, ex-ASJ Soyaux) : "On peut les battre au match retour"

    Rebecca Spencer, gardienne de but de Birmingham est passée par l'ASJ Soyaux, il y a deux ans. A l'issue du match, elle a répondu à notre correspondant avec quelques mots en Français !


    Spencer brille dans les cages de Birmingham (photo FA)


    "Je suis contente de ne pas avoir encaissé de but et du résultat. Au cours de la première mi-temps, nous avons un peu manqué de confiance. En deuxième mi-temps nous avons cru en nous et nous sommes créés beaucoup d'occasions. Nous pouvons être un peu déçu de ne pas avoir marqué de but.
    C'est un très bon résultat contre une équipe de Tyresö qui était largement favorite pour la qualification en finale. Nous étions les outsiders pour ce match et également dans le championnat, ils ont une équipe très forte avec de grosses individualités, mais nous avons une bonne équipe qui vit bien ensemble et je pense qu'on peut les battre au match retour.
    "

    Propos recueillis par Sylvain Jamet

    Dimanche 20 Avril 2014
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...our_a8675.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Ligue des Champions - TYRESÖ accroché par BIRMINGHAM

    Le petit poucet anglais a failli faire tomber l'ogre suédois. Après une première mi-temps à l'avantage des Suédoises où les Anglaises étaient timorées et n'arrivaient pas à sortir de leur moitié de terrain, la deuxième mi temps a été très équilibrée et a failli basculer vers des filles de David Parker.


    Birmingham garde l'espoir pour le retour


    Tyresö avait bluffé en donnant la plupart des ses joueuses comme incertaines toute la semaine mais présentait son meilleur onze alors que Birmingham reconduisait l'équipe qui avait battu Arsenal. Les deux équipes jouaient en 4-3-3 même si Birmingham semblait en 4-5-1 avec son bloc positionné très bas pour empêcher Marta, Press et Boquete de prendre de la vitesse et de passer dans le dos de la défense. L'équipe suédoise démarrait le match tambour avec une première occasion de Boquete sur coup franc de l'aile gauche qui passait devant le but sans qu'aucune joueuse ne touche le ballon (2e). A la 4e Boquete frappait un corner, le ballon revenait sur Seger qui servait Press mais la frappe de l'avant centre américaine s'envolait. Marta se mettait en suite en évidence sur un ballon anodin en profondeur, elle le chipait à Harrop et sa frappe croisée venait mourir à quelques centimètres du poteau de Spencer surprise de ne pas voir Harrop lui mettre la balle en retrait (9e). Marta qui jouait en position d'ailière gauche continuait de malmener la défense des blues et percutait sur son aile avant de centrer vers Diaz a l'entrée des 16 mètres qui ratait la cible également. Au quart d'heure de jeu, la jeunesse et le manque d'expérience de Birmingham était criante puisque seule Carney sur son aile droite arrivait à mettre le pied sur le ballon. Tyresö avait bien étudié le jeu des Anglaises et pressait haut les deux rampes de lancement axiales Moore et Potter qui ne pouvaient pas poser leur jeu. Potter perdait la balle dans l'axe et Boquete en profitait pour mettre une autre banderille qui passait encore une fois au ras du poteau (16e). La première réaction des Blues intervenait à la 20e lorsque Weston, qui avait offert une passe décisive lors du quart de finale contre Arsenal, envoyait un centre très tendu qui passait devant le but mais éludait les attaquantes anglaises.

    Visage plus offensif pour Birmingham en seconde période


    (photo BFC)


    Tyresö reprenait les choses en main enchainant les corners et les frappes au but sans grand danger jusqu’à la 30e ou Marta décalait Boquete qui frappait en force au premier poteau mais Spencer sortait une énorme parade. Klingenberg se mettait ensuite en évidence sur son aile droite âpres un dédoublement et rentrait dans l'axe sur son pied gauche et envoyait une frappe décroisée qui passait au ras du poteau (36e). Le rythme se calmait jusqu'à la fin de le première mi-temps avec Birmingham continuant àfrustrer l'attaque suédoise grâce à un travail défensif énorme des dix joueuses de champ qui laissaient souvent l'avant centre Linnett esseulée en pointe. Le plan de jeu imaginé par les entraineurs de Birmingham fonctionnait bien à ce moment du match, même si la timidité offensive des joueuses anglaises avait conduit à une attaque-défense lors des 45 premières minutes.

    Birmingham attaquait la seconde mi-temps avec Carney dans un grand jour qui éliminait trois joueuses sur son aile droite et centrait en retrait ...pour personne (48e). Seger se montrait très àl'aise au milieu de terrain et était l'origine de tout les mouvements offensifs grâce àson activité incessante. Elle provoquait un coup franc que Marta frappait mais sans danger pour Spencer qui captait (49e). Sur l’action amenant le coup-franc Harrop faisait une main qui lui valait de recevoir l'unique carton jaune du match et malheureusement pour elle une suspension pour la demi-finale retour. Coup dur pour Birmingham qui devra sans doute reconstituer la charnière centrale Sargeant - Mannion qui a disputé l'Euro U19 au Pays de Galles l'an dernier au match retour.

    Centre-tir de Roddik sur la barre

    Birmingham était enfin rentré avec des attention offensives et Lawley partait en dribble de son aile gauche de son camp et frappait aux 20 mètres à côté oubliant Carney libre de tout marquage à droite (56e). Marta tentait à nouveau de débloquer la situation sur un coup franc dans l'axe à 30 m mais Spencer claquait le ballon en corner. Le jeu s'était finalement équilibré et Birmingham sortait de sa moitié de terrain avec 4 ou 5 joueuses quand elles n’étaient que trois en position d'attaque en première mi-temps. Sur une action en triangle, Moore parvenait aux 16 mètres et mettaient une frappe qui passait au ras du poteau de Soberg (63e). La plus grosse occasion du match venait de la latérale gauche Roddik qui faisait un centre tir de 25 mètres dont la trajectoire surprenait Spencer mais retombait sur la barre transversale (69e). Dans la minute suivante une poussette de Mannion sur Seger n'était pas sifflée à la fureur des joueuses et supporters de Tyresö. Les deux équipes désormais se rendaient coup sur coup à l'entrée du dernier quart d'heure avec de nombreuses frappes malheureusement non cadrées. Bizarrement Birmingham se mettait en danger sur ses corners offensifs en fin de match vite relancés par Soberg qui en profitait pour lancer des contres vers ses trois attaquantes tous sauvés de justesse La dernière occasion du match à la 88e était pour Tyresö sur un corner où un cafouillage permettait de dégager un ballon brlant qui traînait dans les 6 mètres.

    Au final le score de 0-0 est un bon résultat pour les deux équipes puisque Birmingham n'a pas concédé à domicile et espère réussir à marquer le but à l'extérieur qui compte double en cas d'égalité. Quand à Tyresö, le fait de jouer à domicile sur leur terrain synthétique et rapide et le nombre d'occasions créées laissent à penser qu'elles trouveront la faille au match retour contre une défense de Birmingham privée de sa joueuse la plus expérimentée.

    Ligue des Champions - Demi-finale aller
    Samedi 19 avril 2014
    - 14h00 locales (15h00 françaises)
    BIRMINGHAM CITY LFC (ANG) - TYRESÖ FF (SUE) : 0-0
    Solihull (Damson Park - Autotech Stadium)
    Spectateurs : 1 580
    Arbitres : Teodora Albon (ROU) assistée de Petruta Iugulescu (ROU) et, Mihaela Gomoescu (ROU). 4e arbitre : Cristina Dorcioman (ROU)
    Avertissement : Kerys Harrop 49’ pour Birmingham

    BIRMINGHAM : 22-Rebecca SPENCER ; 2-Chelsea WESTON, 5-Aoife MANNION, 6-Kerys HARROP, 4-Jessica CARTER ; 13-Jade MOORE, 11-Josanne POTTER, 8-Remi ALLEN ; 10-Karen CARNEY (cap.), 9-Kirsty LINNETT, 14-Melissa LAWLEY. Entr.: David PARKER
    Non utilisées : 18-Sophie BAGGALEY, 3-Meaghan SARGEANT, 7-Hannah KERYAKOPLIS, 12-Emily SIMPKINS, 19-Emily WESTWOOD, 20-Katie WILSON, 21-Cristina TORKILDSEN
    TYRESÖ : 21-Carola SÖBERG ; 25-Meghan KLINGENBERG, 23-Linda SEMBRANT, 3-Whitney ENGEN, 7-Line RØDDIK (2-RILANY 87') ; 7-Lisa DAHLKVIST, 12-Malin DIAZ (11-Madelaine EDLUND 88'), 17-Caroline SEGER (cap.) ; 9-Veronica BOQUETE, 13-Christen PRESS, 10-MARTA Vieira Da Silva. Entr.: Tony GUTAVSSON
    Non utilisées : 32-Tinja-Riikka KORPELA, 6-Elisabet KLINGA, 8-THAISA, 15-Johanna Rytting KANERYD, 88-MAYARA

    Dimanche 20 Avril 2014
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...HAM_a8673.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    1. FFC Turbine Potsdam (ALL) 0 - 0 VfL Wolfsbourg (ALL)

    Birmingham City LFC (ANG) 0 - 0 Tyresö FF (SUE)

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    1/2F de Ligue des Championnes : allers simples ou pas ?
    Publié le 18 avril 2014 | Ligue des champions
    Par Philippe Serve pour Foot d’Elles



    Ce samedi 19 avril auront lieu les demi-finales aller de la Ligue des Championnes. Deux chocs à première vue très différents. Tandis que les tenantes du titre de Wolfsburg iront affronter le Turbine Potsdam pour une bataille 100 % allemande, les Suédoises de Tyresö se déplaceront chez les Anglaises de Birmingham, l’équipe que l’on n’attendait pas.


    Elles approchent. Elles y sont presque. Les participantes au dernier carré de la Ligue des Championnes 2014, les yeux rivés sur le 22 mai et Lisbonne, aiguisent leurs crampons, révisent leurs contrôles de balle, leurs frappes, leurs tacles glissés et les schémas tactiques mis en place par leurs entraîneurs. Les pouls s’accélèrent, les cœurs palpitent… Diable, les choses deviennent sérieuses à seulement deux matches d’une finale européenne…

    Un super goût de Bundesliga

    Une finale avant la lettre qui devrait valoir son pesant de bretzels. Les louves du VfL Wolfsburg, championnes d'Europe en titre, défient les Turbinen de Potsdam sur leur pelouse, avec l’idée de préserver leurs chances pour le retour. Mais dans leur antre du Karl Liebknecht Stadium, nul doute que les joueuses du « sorcier » Bernd Schröder, actuellement en tête de la Bundesliga, bâtissent un tout autre plan : limer les crocs des louves, et prendre un avantage substantiel avant la deuxième manche…

    Les deux équipes se connaissent sur le bout des doigts. À la lutte pour le titre en championnat la saison passée (Wolfsburg terminant 4 pts devant Potsdam, quadruple tenant) et en Pokal Cup (les louves l’emportant 3-2 à l’issue d’une finale fantastique), elles sont très proches l’une de l’autre cette année encore, le Turbine menant le bal avec… 4 pts d’avance sur le VfL qui aura l’apanage de le recevoir le 16 mai…



    Un Turbine Potsdam international et jeune

    Jouant indifféremment en 3-4-3 (même à l’extérieur) ou en 4-3-3, le Turbine est la plus internationale des formations de Bundesliga. On n’y compte pas moins de 12 étrangères (10 nationalités différentes) pour 13 Allemandes. Cette première originalité s’accompagne d’une seconde : la juvénilité de l’ensemble. Sur les 16 joueuses principales de l'effectif, seules deux ont plus de 25 ans, huit moins de 23, la benjamine s’avérant la pépite de l’équipe (la Norvégienne Ada Hegerberg, 18 ans) !

    Mais derrière cette jeunesse, se cache un « vieux » coach. Bernd Schröder, 71 ans, légende vivante, viscéralement attaché depuis quatre décennies à Potsdam avec qui il a tout remporté, d’abord en RDA (6 titres), puis en Allemagne réunifiée (6 Bundesliga, 3 Pokal et 2 LdC, plus 2 autres finales perdues). Un grand monsieur, affable, toujours respectueux, simple, à l’image d’un club à l’esprit « familial ». Et très, très efficace… Un sorcier !

    Wolsburg, la copie inversée

    Le VfL se situe à l’opposé du Turbine. En tout. Appui sur un club pro masculin, palmarès vierge jusqu’à la saison passée et son triplé historique (championnat, coupe, LdC), joueuses pour la plupart très expérimentées. Et un jeune coach, Ralf Kellermann, 45 ans. Dominer tactiquement Patrice Lair et… Bernd Schröder a forcé le respect et l’a propulsé dans la cour des grands… Sous ses ordres, une pléiade d’internationales (14), et seulement quatre étrangères. Si l’on trouve là aussi quelques jeunes éléments, telle la talentueuse Lina Magull (19 ans), la moyenne d’âge est plus élevée que chez l’adversaire avec neuf joueuses au-delà de 25 ans. Parfois bien davantage, comme ses deux canonnières, « la Martina » (Müller, 34 ans) et Conny Pohlers (35 ans) qui vient d’annoncer sa retraite pour la fin de saison en rêvant à une 4e LdC personnelle…

    Sur le plan tactique, le VfL s’adapte à l'adversaire, favorisant à l’extérieur un système en 4-4-2, voire souvent en 4-5-1, avec un milieu bétonné par les inépuisables Lena Goeßling et Nadine Keßler, avec Viola Odebrecht devant la défense et la Hongroise Zsanett Jakabfi en meneuse de jeu.



    Birmingham-Tyresö ou le bal des débutantes

    L’autre demi-finale, moins « glamour » a priori (mais méfions-nous des apparences) aura un goût de nouveauté absolue. En effet, ni les Suédoises de Tyresö, ni les Anglaises de Birmingham n’avaient jamais atteint ce stade de la compétition. Les joueuses des Midlands avaient été sorties l’an passé dès les 16e par les Italiennes de Bardolino. Quant à Tyresö, cette participation à la LdC est tout simplement sa première !

    La grande inconnue Tyresö

    On l’a dit et répété, y compris sur Foot d’Elles, l'équipe suédoise est en très sévère crise. Alors que certains dirigeants de clubs appelaient à sa relégation administrative immédiate, et que son effectif va exploser dès la LdC terminée (Press, Klingenberg, Boquete, Marta, Seger, ces deux dernières étant supposées courtisées par le PSG), personne ne peut prédire dans quelles dispositions psychologiques les tombeuses de Paris vont se présenter dans cette demi-finale. On imagine cependant que l’attrait de gagner un titre si prestigieux motivera les joueuses avant leur départ vers de nouvelles aventures. Seule, Marta a déjà l’expérience d’une finale européenne, d’ailleurs remportée avec Umeå (2004).

    L’équipe entraînée par Tony Gustavsson (40 ans) s'avère imprévisible, capable de se montrer irrésistible un jour ou quelconque un autre. Le week-end dernier, Tyresö a débuté la saison de Damallsvenskan par une défaite peu reluisante à Kristianstadt, formation mineure du championnat (0-2). Mais l’équipe jouait sans Marta, Boquete, Seger et deux de ses trois Américaines ne sont apparues que dans l'ultime demi-heure de jeu (Press et Engen). On restera donc très prudent devant l’énigme que représentent aujourd’hui les Sang et Or de la banlieue de Stockholm…



    Birmingham pour l’exploit

    À Londres, on aime bien se moquer des « Brummies » et de leur accent. Mais en 2014, c’est le club des West-Midlands qui se retrouve aux portes d’une finale européenne après avoir sorti… Arsenal en quart. Présence inattendue, avec pas mal de chance au tirage (Vantaa et Krasnogorsk avant les Gunners), mais voilà, le BCL est là et bien là. Les joueuses ne partiront pas favorites face aux stars de Tyresö. Elles aussi ont entamé leur championnat par un résultat décevant (0-0 à la maison face à Everton). Mais David Parker avait fait tourner en prévision du choc européen. Face à Marta et Press, Birmingham s’appuiera comme d’habitude sur son excellente défense, et comptera sur le talent de Karen Carney pour provoquer des failles dans l'arrière-garde pas toujours assurée de l’équipe suédoise.
    Et après tout, la ville est jumelée avec Lyon et Francfort (8 finales à eux deux)… De quoi donner des idées…


    Turbine Potsdam-VfL Wolfsburg (14h)
    Birmingham CL – Tyresö FF (15h)


    Crédits photos : Ville Vuorinen, tyresoff.se, ffd-turbine.de

    http://www.footdelles.com/article/Li...pas_92676.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Ligue des Champions - Derby allemand et outsider en demies !

    Les demi-finales aller de la Ligue des champions se déroulent ce samedi 19 avril. L'occasion de faire le point sur ces deux rencontres entre un derby entre clubs allemands et un duel Birmingham - Tyresö, outsider et trouble-fête.


    Les trophées des Ligues des Champions masculine et féminine sont à Lisbonne (photo UEFA)

    Le neuvième derby allemand en Ligue des champions !

    Il n'est peut-être pas surprenant de voir le 1. FFC Turbine Potsdam affronter une autre équipe allemande, le VfL Wolfsburg, en UEFA Women's Champions League. Ce sera même la troisième demi-finale de Potsdam face à une autre équipe allemande en six ans ! Le club éliminant le FCR 2001 Duisburg, tout comme le Wolfsburg, alors tenant du titre, aux tirs au but après deux victoires 1-0 à domicile en 2009/10. Même chose 12 mois plus tard contre le même adversaire (total : 3-2).
    Potsdam a en fait disputé le premier derby allemand dans cette compétition. C'était lors de la finale 2005/06, jouée en matches aller-retour, et avait été battu 4-0 à domicile et 3-2 à l'extérieur par le 1. FFC Frankfurt.

    Potsdam et Wolfsburg vont donc disputer le cinquième derby allemand dans cette compétition. Au total, quatre autres pays ont connu ce genre de duel en Europe : la Suède avec l'Umeå IK battu par le Djurgården IF DFF, la Russie avec le WFC Rossiyanka qui s'est imposé face à son compatriote du FC Energy Vorenzh, la France avec l'Olympique Lyonnais qui a éliminé le FCF Juvisy Essonne en demies en 2010/11, et enfin l'Angleterre le mois dernier lorsque l'Arsenal LFC et le Birmingham City LFC ont croisé le fer. Arsenal disputait alors un 12e quart de finale record, mais Birmingham, battu quatre fois par son adversaire en 2013, s'imposait finalement 1-0 à domicile et 2-0 à l'extérieur, prouvant ainsi que ce genre de match est toujours imprévisible.

    "Ces jeunes sont incroyables"

    L'outsider Birmingham

    Birmingham l'espérait mais ne s'attendait pas nécessairement à atteindre ce stade de la compétition. Avec des moyens bien inférieurs à ses autres adversaires du dernier carré, la formation anglaise a affiché des qualités malgré tout de solidité et de compétitrice. Kirsty Linnett, buteuse en quart de finale face à Arsenal déclarait après la qualification sur uefa.com : "Nous avons écrit l'histoire et tout le monde éprouve une grande joie. Avoir marqué un but, c'est le plus beau. Accéder aux demi-finales, c'est incroyable". Et évoqué Tyresö en adversaire laisse aussi rêveur la joueuse : "J'ai admiré Marta pendant toute ma carrière alors je suis pressée de jouer contre elle. Nous avons beaucoup d'internationales anglaises chez les jeunes. Nous avons appris très vite". Alors après les stars d'Arsenal, ce sont d'elles de Tyresö qui arrivent. Mais cela n'abat pas Karen Carney : "Tout le monde dit que nous ne sommes pas favorites parce que nous avons perdu des joueuses, c'est vrai. Mais ces jeunes sont incroyables. Elles ont faim et je crois beaucoup en elles." Reste à savoir comment évoluera une formation de Tyresö à la peine financièrement et qui vient de débuter son championnat par une défaite. Si l'on pouvait attendre cette équipe à ce stade de la compétition, son passé ne lui donnait pas les gages en tout début de saison, rapidement mis de côté après que le PSG en ait fait les frais.

    LE PROGRAMME

    Aller : Samedi 19 avril 2014

    FFC Turbine Potsdam (ALL)-VfL Wolfsburg (ALL) : 14h00, à Potsdam (Karl Liebknecht stadion)
    Birmingham City LFC (ANG)-Tyresö FF (SUE) : 15h00, à Solihull (Damson Park)
    Retour : Dimanche 27 avril 2014
    Tyresö FF (SUE)-Birmingham City LFC (ANG) : 14h45, à Tyresö (Tyresövallen)
    Wolfsburg VfL (ALL)-1. FFC Turbine Potsdam (ALL) : 17h15, à Wolfsburg (Volkswagen-Arena) Eurosport 2

    Vendredi 18 Avril 2014
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...es-_a8664.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Quarts de finale - Matchs retour

    NÖSV Neulengbach (AUT) 0 - 0 Tyresö FF (SUE) [1-8]

    FC Barcelone (ESP) 0 - 2 VfL Wolfsbourg (ALL) [0-3]

    1. FFC Turbine Potsdam (ALL) 4 - 1 ASD Torres CF (ITA) [8-0]

    Arsenal LFC (ANG) 0 - 2 Birmingham City LFC (ANG) [0-1]


    *Score du match aller

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    LDC : Birmingham s'invite à la table des demis !
    Publié le 31 mars 2014 | Ligue des champions
    Par Philippe Serve pour Foot d'Elles



    Il y aura bien — pour la 7e année consécutive ! — une équipe allemande en finale de la Ligue des Championnes le 22 mai prochain à Lisbonne. Les quarts retour disputés ce week-end ont confirmé les résultats des manches aller. Seule surprise — très relative — l’élimination d’Arsenal par un autre club anglais, Birmingham.


    Neulengbach se refait un petit honneur, Tyresö tranquille

    SV Neulengach – Tyresö : 0-0


    Étrillées en Suède (1-8), les Autrichiennes du SV Neulengbach n’avaient d’autre projet face aux Suédoises de Tyresö que d’éviter un nouveau camouflet devant leur public. Les tombeuses du PSG en 16e se permirent le luxe de laisser Marta et Seger sur le banc. Elles n’en dominèrent pas moins la rencontre avec 18 tirs (contre 7). Mais cette fois, la gardienne du SV, Manuela Zinsberger, eut la satisfaction de conserver sa garde inviolée grâce à une dizaine d’arrêts. Un 0-0 à l’arrivée, et des Autrichiennes récupérant un bout d’honneur à l’occasion de leur 50e match européen. Tyresö, de son côté, filait tranquillement en demi-finale pour y affronter Birmingham…

    Le Barça encore trop tendre, des Louves toujours impitoyables

    Barcelone – Wolfsburg : 0-2


    Barcelone avait reçu une leçon à Wolfsburg au match aller, avec au final un score flatteur pour les Catalanes (0-3). Sur leur terrain et sous la pluie, les Blaugrana ont montré un tout autre visage pendant une demi-heure, retrouvant leur jeu collectif à base de passes courtes, face à des Allemandes au déchet technique inhabituel. Une domination cependant stérile et plutôt confinée dans leur propre camp, nouvelle démonstration que possession de balle ne signifie pas forcément mise en danger de l’adversaire. Puis les Louves accentuèrent leur pressing et dominèrent le dernier quart d'heure, conclu « à l’allemande » par un but marqué juste avant la pause grâce à leur duo magique : coup franc excentré de Lena Goeßling déposé sur la tête puissante de Nadine Keßler (45’, 0-1)…

    WOB poursuivait sur sa lancée en 2e période, malgré quelques velléités catalanes. Alexandra Popp débordait à gauche et adressait un excellent centre à ras de terre, que Martina Müller propulsait au fond des filets (75’, 0-2)… Barcelone aura offert une meilleure prestation qu’en Allemagne, sans toutefois jamais menacer des championnes d’Europe en titre maîtresses de leur sujet (21 tirs contre 6 pour WOB). La grosse déception restera la pépite Alexia Putellas, totalement mise sous l’éteignoir lors des deux rencontres… Wolfsburg, pour sa part, demeure invaincu depuis ses débuts en LdC l’an passé, et peut se préparer à sa finale avant la lettre contre Potsdam…



    Le Turbine à sa main, arrivederci Torres Calcio !

    Turbine Potsdam – Torres Calcio : 4-1


    À quelle sauce les championnes italiennes de Torres Calcio allaient-elles être dévorées par les Allemandes du Turbine Potsdam, après l’humiliation subie à domicile à l’aller (0-8) ? La résistance transalpine se montrait efficace moins d’une mi-temps, la défense craquant à la 38’. Genoveva Añonma remettait intelligemment en retrait dans la surface pour la Japonaise Asano Nagasato (la petite sœur de Yuki Ogimi), qui reprenait du pied gauche et tout en finesse pour envoyer le cuir au ras du poteau opposé d’Arianna Criscione. À trois minutes de la pause, une énorme mésentente défensive italienne offrait littéralement le but à la Suissesse Wälti (42’, 2-0). Torres parvenait à réduire le score très vite à la reprise par Giulia Domenichetti (49’, 2-1). Moins de cinq minutes plus tard, la Norvégienne Ada Hegerberg redonnait deux buts d’avance au Turbine, puis trois à la 85’, suite à un contre fulgurant mené par l’Écossaise Lisa Evans (4-1)…

    http://www.youtube.com/watch?v=1GkpL5D48S4

    Le canon rouillé d’Arsenal, la défense de fer de Birmingham

    Arsenal – Birmingham : 0-2


    Le dernier quart de finale 100 % anglais s’annonçait de loin le plus serré après la courte — mais très méritée — victoire de Birmingham face aux Gunners Ladies d’Arsenal (1-0). Il aura fallu moins d’une demi-heure de jeu équilibré pour voir les joueuses des Midlands prendre l’avantage par la jeune Kirsty Linnett (20 ans) sur une passe de Remi Allen (25’, 0-1). La situation devenait compliquée pour les Londoniennes désormais dans l’obligation de scorer trois fois ! Ce furent au contraire les visiteuses qui enfoncèrent rapidement le clou, la passeuse Allen se transformant en buteuse sur un service de la toujours impeccable Karen Carney (32’, 0-2)…

    45 minutes pour marquer 4 buts sans en encaisser, autant dire que les carottes étaient bien cuites pour les Gunners à la pause. Kelly Smith frappait sur un montant à la 57’, bien insuffisant pour renverser la vapeur. Plus d’un tir sur deux n’était pas cadré et si la défense de Birmingham, sa gardienne Rebecca Spencer en tête, subissait davantage qu’en première période, elle ne tremblait jamais vraiment. Arsenal passe à la trappe sans marquer le moindre but sur les deux manches. Avec son effectif profondément renouvelé, le club de la capitale a besoin de temps pour présenter quelque chose qui ressemble à une équipe compétitive…

    En route pour les demi-finales !

    Si le Tyresö de Marta, Press et Boquete était clairement attendu à ce stade de la compétition, une fois le PSG écarté de sa route dès les 16e, il n’en allait pas de même pour Birmingham, seule vraie surprise de ces demi-finales. Marta — enterrée un peu trop vite par certain/es — essaiera de se qualifier pour sa quatrième finale de LdC (les trois premières jouées avec Umeå), en espérant y décrocher ensuite une deuxième couronne après celle de 2004, à 18 ans. Mais pour cela, il faudra prendre le dessus sur une équipe qui vient d’aligner six succès en autant de matches européens, avec 14 buts marqués pour 2 encaissés… Même si Tyresö part largement favori (avec match retour à domicile), on se montrera très prudent…

    Les championnes d’Europe du VfL Wolsburg rencontreront donc leurs compatriotes du Turbine Potsdam pour deux rencontres que l’on attend exceptionnelles. En lutte à trois (avec le FFC Francfort) pour le titre en Bundesliga que les Louves avaient remporté pour la première fois la saison dernière devant les Turbinen, les deux équipes se connaissent sur le bout des doigts. D’autant que plusieurs joueuses de Wolfsburg et non des moindres (la capitaine Keßler, Pohlers, Odebrecht, Henning) sont passées par Potsdam avec qui elles ont gagné cette LdC ! Cette saison, les deux formations n’avaient pu se départager sur le terrain de Potsdam (1-1). Le match retour était prévu le 27 avril. Il sera reporté, les deux équipes ayant ce jour-là mieux à faire… S’affronter pour une place en finale européenne !


    1/2 F (aller 19 et 20 avril, retour 26 et 27 avril)
    Birmingham City L.F.C. – Tyresö FF
    FFC Turbine Potsdam – VfL Wolfsburg


    Crédit photo et vidéo: birminghamcityladiesfc.co.uk / Al Ahly Women's

    http://www.footdelles.com/article/Li...is-_91639.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    FC Barcelone (ESP) 0 - 2 VfL Wolfsbourg (ALL) [0-3]
    0-1 : Nadine Kessler 45'+1
    0-2 : Martina Müller 74'

    1. FFC Turbine Potsdam (ALL) 4 - 1 ASD Torres CF (ITA) [8-0]
    1-0 : Asano Nagasato 38'
    2-0 : Lia Wälti 43'
    2-1 : Giulia Domenichetti 49'
    3-1 : Ada Hegerberg 54'
    4-1 : Ada Hegerberg 85'

    Arsenal LFC (ANG) 0 - 2 Birmingham City LFC (ANG) [0-1]
    0-1 : Kirsty Linnett 25'
    0-2 : Remi Allen 32'




    *Score du match aller
    Dernière modification par Rem56, 31/03/2014, 16h57.

    Laisser un commentaire:


  • Bigbastoune
    a répondu
    @ours11

    Pour le coup, les parisiennes ne jouent pas aujourd'hui et doivent être en récupération aujourd'hui (match amical joué contre Guingamp hier) et donc elles n'ont que ça à faire ! En plus Jess est dans un plan média alors ! :-)

    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Nadine Kessler 1-0 pour Wolfsburg..;

    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Actuellement sur Eurosport :

    Barcelone-Wolfsburg

    puis

    Potsdam-Torres en 1/4 de LDC...:grn:

    pas un mot sur la qualif de Potsdam ...et ses pénos oubliés pour l'OL...:grn:

    Ils ont invité une parisienne, qui, comme on le sait, ont une bien plus grande expérience de la LDC que nous...:grn:
    Dernière modification par ours11, 30/03/2014, 11h45.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    NÖSV Neulengbach (AUT) 0 - 0 Tyresö FF (SUE) [1-8]



    *Score du match aller
    Dernière modification par Rem56, 29/03/2014, 18h38.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Ligue des Champions féminine : Format à revoir ?
    Publié le 28 mars 2014 | Ligue des champions
    Par Claire Patry pour Foot d'Elles



    La Ligue des Champions féminine ne semble guère passionner les foules cette année. Quarts de finale ternes car pour la plupart à sens unique, élimination prématurée de certains prétendants au titre... Le déroulement actuel de la compétition nuit à l'intérêt sportif et risque à terme de désintéresser le public. C'est pourquoi un changement de format semble inéluctable dans les années à venir. Explication et éléments de réflexion.


    Victorieuse 8-1 de Neulengbach dimanche dernier avec son club de Tyresö en quart de finale aller de la Ligue des Champions, Caroline Seger aurait dû se réjouir. Pas trop de difficultés à prévoir au match retour avec pareil score à l'aller. Mais la coéquipière de Marta & Co a laissé filtrer cette petite phrase, qui en dit long sur la crédibilité de la compétition : "c'était marrant, mais oui il faudrait maintenant songer à remanier la procédure d'attribution des têtes de séries".

    Une critique récurrente cette année

    La capitaine scandinave n'est pas la seule à avoir clairement formulé ce problème. Cela a été mis à jour dès les 16e de finale, qui ont vu s'affronter le PSG et Tyresö, deux équipes "pouvant aller au bout de la compétition" selon l'entraîneur parisien Farid Benstiti. Puis en huitièmes, nous avons assisté à Wolfsburg-Malmö et Lyon-Potsdam, deux affiches d'un niveau bien supérieur au spectacle offert en quarts dimanche dernier. Le célèbre entraîneur de Potsdam Bernd Schröder, content de la qualification de son équipe aux dépens de l'OL, avait toutefois regretté d'avoir joué l'équipe de Patrice Lair si tôt. Entre doubles vainqueurs de la compétition, on se respecte.


    Potsdam - OL, finale de 2011

    Des quarts de finale déséquilibrés et prévisibles, quelle crédibilité ?

    Du coup, on a assisté en quarts à des matchs aller en grande majorité à sens unique : outre le tonitruant 8-1 infligé par Tyresö à Neulengbach, Wolfsburg n'a fait qu'une bouchée de Barcelone (3-0), et Potsdam a littéralement écrasé Torres (8-0). Le seul match un tant soit peu serré a eu lieu entre deux équipes anglaises, Birmingham et Arsenal (1-0).
    Ces scores fleuves sont accompagnés de la sensation que les équipes présentes en quarts ne sont pas forcément les meilleures, mais surtout celles qui ont bénéficié du tirage le plus favorable. Malmö, Lyon, et le PSG doivent rire jaune en voyant ces résultats.
    Au final, un seul match retour vaudra la peine d'être regardé dimanche prochain : Arsenal - Birmingham. Et ce n'est pas rendre service au football féminin.

    Idées à l'attention de l'UEFA

    En Ligue des Champions masculine, il semblerait totalement improbable que le Barça et le Bayern ne se rencontrent dès les huitièmes de finale. Le but d'une éventuelle réforme de la compétition féminine serait, à l'instar de ce qui se passe chez les hommes, d'éviter que des favoris ne s'éliminent trop tôt et tuent une partie du spectacle. Chez les féminines, le système actuel de protection des "têtes de série" dans les premières phases de la compétition a montré ses limites : rappelons que Tyresö - qui va sans doute se retrouver en finale - n'était même pas tête de série cette année, ce qui a coûté cher au PSG notamment. Instaurer un système de poules avec classement pourrait par exemple être une solution plus juste que le tirage au sort pour déterminer les matchs à élimination directe.

    Et enfin, pourquoi ne pas donner une 3e place qualificative en Ligue des Champions à certains Championnats de haut niveau ? On pense évidemment à l'Allemagne, ce pays où les 3 premiers clubs de Bundesliga ont virtuellement le niveau pour se hisser dans le dernier carré de la compétition. Les Championnats suédois, anglais, et la D1 féminine pourraient également postuler à une 3e place. En France, nul doute qu'à côté de l'ogre lyonnais, au moins 3 équipes (Montpellier, Juvisy, Paris) auraient les moyens de tirer leur épingle du jeu en Ligue des Champions.


    Plus d'infos :

    Résumé complet des quarts (matchs allers)


    Crédits photos : TyresoFF.se, UEFA.com

    http://www.footdelles.com/article/Li...ir-_91490.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Quarts de finale - Matchs aller

    Tyresö FF (SUE) 8 - 1 NÖSV Neulengbach (AUT)

    ASD Torres CF (ITA) 0 - 8 1. FFC Turbine Potsdam (ALL)

    VfL Wolfsbourg (ALL) 3 - 0 FC Barcelone (ESP)

    Birmingham City LFC (ANG) 1 - 0 Arsenal LFC (ANG)

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Ligue des Champions - Courte option pour BIRMINGHAM

    Dans son jardin, Birmigham a pris une courte avance sur Arsenal en s'imposant un à zéro lors des quarts de finale aller.


    Rémi Allen a inscrit l'unique but du match


    Pour ce quart de finale de Ligue des Champions entre les deux formations anglaises, les entraîneurs avaient décidé de proposer une surprise dans chaque équipe avec Kinga préférée en défense centrale à Hoogendjiik à Arsenal, alors que du côté de Birmingham, la très jeune Jess Carter (seize ans) était titularisée en latérale gauche. Birmingham évoluait dans un inhabituel 4-2-3-1 alors qu'Arsenal a évolué dans son 4-3-3 classique.

    D’entrée, Arsenal mettait la pression avec deux corners et prenait le contrôle du jeu. Le système d’Arsenal était tres fluide et les cinq joueuses offensives alternaient sur les trois postes offensifs. Birmingham en était réduit à lancer des contres vers son avant-centre esseulée Kirsty Linnett. Birmingham s’appuyait sur sa milieu de terrain Remi Allen qui percutait régulièrement dans l’axe et réclamait un penalty en vain (9e). Alex Scott montait régulièrement sur le côté droit et son centre trouvait Ohno qui était gênée et ne pouvait qu’expédier le ballon dans les nuages (11e). Le match s'équilibrait et Birmingham commençait à sortir un peu plus depuis la 15e minute. La plus grosse occasion du début de match intervenait à la 22e minute avec Carney qui mettait la balle à Weston. Elle centrait de 30 m dans le paquet, Byrne boxait le ballon et Lawley le récupérait à 15 m mais frappait largement au dessus du but.

    Allen délivre Birmingham

    Birmingham trouvait finalement la faille après 26 minutes. Carney remettait la balle à Weston qui centrait au point de penalty pour Allen. Sa superbe volée indirecte allait se loger en lucarne. Arsenal se faisait prendre sur la même action que quatre minutes auparavant ! Et Birmingham enflammait le match avec un une-deux Moore-Linnett conclu par une frappe un peu molle de Moore (29e). A la 35e, Potter s’essayait avec un coup franc de 35 m mais tiré trop dans l’axe. Les esprits commençaient à s’échauffer et les coups francs à pleuvoir. Une nouvelle grosse occasion était pour Linnett qui voyait sa frappe sauvée sur la ligne par Stoney qui suppléait sa gardienne. Birmingham avait pris l'ascendant et le gardait jusqu'à la pause.

    Linnett, un poison constant pour Arsenal

    A la reprise, les mêmes vingt-deux actrices repartaient avec une première occasion de Lawley qui éliminait Scott et centrait vers Allen mais Kinga parvenait à lui souffler sous le nez (51e). Les cartons pleuvaient à leur tour comme Linnett sur un tacle en retard ou Kinga qui empêchait Linnett avant qu’elle parte au but. Cette dernière posait beaucoup de problèmes avec sa vitesse face aux deux arrières centrales d’Arsenal plus lentes. Sur un bel enchainement de Linnett en appui avec Lawley, elle frappait de 20 metres (62e). Le jeu se stabilisait et il fallait attendre la 70e pour voir une action de Scott sur un centre vicieux dégagé en touche. A la 86e, Arsenal manque un but tout fait, Weir joue un coup franc très vite vers Smith qui sert Ohno démarquée mais elle tire largement au dessus. Sur l’action suivante, Bailey tente de lober Spencer mais la gardienne capte le ballon (87e). Ce sera tout pour une deuxième mi-temps où les équipes se sont neutralisées. Ce score de un à zéro laisse présagé d’un match retour aussi ouvert et indécis dimanche prochain à Barnet.

    A Birmingham,
    Sylvain Jamet

    Ligue des Champions - Quart de finale aller
    Lundi 24 mars 2014
    BIRMINGHAM - ARSENAL : 1-0 (1-0)

    Birmingham (St Andrew's)
    Spectateurs : 2 671
    Arbitres : Esther Staubli (SUI) assistée de Belinda Brem (SUI) et Susann Küng (SUI). 4e arbitre : Jane Simms (ENG)
    But : Remi ALLEN 26'
    Avertissements : Linnett 56' à Birmingham ; K.Smith 19', Carter 55', Kinga 60' à Arsenal

    BIRMINGHAM : 22-Rebecca SPENCER ; 2-Chelsea WESTON, 5-Aoife MANNION, 6-Kerys HARROP, 4-Jessica CARTER ; 8-Remi ALLEN, 10-Karen CARNEY (cap.) ; 13-Jade MOORE, 11-Josanne POTTER, 14-Melissa LAWLEY ; 9-Kirsty LINNETT (12-Emily SIMPKINS 80'). Entr.: David PARKER
    Non utilisées : 18-Sophie BAGGALEY, 3-Meaghan SARGEANT, 21-Cristina TORKILDSEN, 7-Hannah KERYAKOPLIS, 20-Katie WILKINSON, 23-Coral-Jade HAINES
    ARSENAL : 1-Emma BYRNE ; 22-Alex SCOTT, 18-Emma MITCHELL, 23-Casey STONEY, 4-Yukari KINGA ; 25-Jade BAILEY, 20-Caroline WEIR, 27-Shinobu OHNO ; 15-Danielle CARTER, 10-Kelly SMITH (cap.), 11-Rachel YANKEY (24-Freda AYISI 77'). Entr.: Shelley KERR
    Non utilisées : 21-Siobhan CHAMBERLAIN, 6-Anouk HOOGENDIJK, 34-Vyan SAMPSON, 14-Leah WILLIAMSON, 30-Bianca BRAGG, 35-Carl HUMPHREY

    Mardi 25 Mars 2014
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...HAM_a8513.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    1/4 F de LdC : ALLERS SIMPLES POUR LES DEMIES
    Publié le 24 mars 2014 | Ligue des champions
    Par Par Philippe Serve pour Foot d’Elles



    Les trois premiers quarts de finale aller de Ligue des Championnes joués ce dimanche en ont décidé ainsi : pas de suspense le week-end prochain pour les matches retours. Tandis que le Turbine Potsdam (8-0 au Torres Calcio) et Tyresö FF (8-1 face à Neulengbach) n’ont pas fait dans la dentelle, compostant par avance leurs billets pour les demi-finales, qui pourrait douter que le VfL Wolfsburg ne figure dans le dernier carré les 19 et 20 avril prochains après son succès 3-0 contre Barcelone ? Dernier quart ce lundi avec une partie 100 % anglaise opposant Birmingham et Arsenal.


    Bernd Schröder, Tony Gustavsson et même Ralf Kellerman, les entraîneurs de Potsdam, Tyresö et Wolfsburg auront l'opportunité d'opérer à une rotation de leurs effectifs pour la seconde manche des quarts de finale de Ligue des championnes dans moins d'une semaine. Leurs équipes ne risquent en effet pas grand-chose après leurs festivals respectifs, offerts à l’occasion des rencontres allers. Évitons la langue de bois, et avouons que les dés jetés et les jeux faits, les qualifications paraissent bien acquises.

    Tyresö et Potsdam, la preuve par 8

    En Chine, le chiffre 8 s’affirme porte-bonheur et promesse de prospérité. Tyresö et Potsdam ont beau être des clubs suédois et allemands, ils en adopteront la croyance sans souci. En passant chacun 8 buts à leurs adversaires du jour, ils s’assurent d’ores et déjà une place dans le dernier carré de la compétition.

    À domicile, Tyresö a oublié un instant les menaces de faillite en pulvérisant les Autrichiennes du SV Neulengbach (8-1). Quatre but par mi-temps, avec deux triplés signés Christen Press (qui a scoré dès le coup d’envoi), et Marta, toutes deux en grande forme, Dahlqvist et Edlund participant à la fête. Leurs adversaires, bien impuissantes, se contenteront d’avoir sauvé l'honneur par la Taiwanaise et ex-stéphanoise Tseng Shu-ho qui ne cachait pas sa joie alors que la marque affichait déjà 5-0... Pour sa première participation à la LdC, l’équipe suédoise, impressionnante (sept buts sur huit au moins sont magnifiques), peut rêver d’aller au bout. La Brésilienne Marta aspire, elle, à une deuxième couronne personnelle, après celle décrochée il y a tout juste 10 ans en arrière avec Umeå.





    De son côté, le Turbine Potsdam a éparpillé par petits bouts, façon puzzle, et sur leur propre pelouse de Sardaigne les Italiennes du Torres Calcio (0-8) ! Comme Tyresö, les Allemandes ont joué et marqué avec la régularité d’un métronome, avec quatre buts par période.

    Après avoir profité d’un malheureux csc de l’Italienne Cimini dès la 2e minute, les Turbinen ont enfilé les buts les uns derrière les autres : Wälti, Bremer, Simic pour un doublé, Anonma, Elsig, et Evans… Patrizia Panico et ses coéquipières ont bien tenté un sursaut d’orgueil en deuxième période, matérialisé par une frappe sur le poteau, mais la statistique finale est sans appel… TP : 17 tirs, 12 cadrés, 8 buts. TC : 10 tirs, 3 cadrés, 0 but…

    Les Louves de Wolfsburg avaient faim

    On les avait annoncées favorites ici même, mais on ne pensait pas voir les Allemandes si dominatrices et, pour tout dire, offrir une telle démonstration de football collectif aux championnes d’Espagne du Barça, réputées pour leur style de jeu, tout en possession de balle. Soyons directs : ceux et celles qui attendaient ou espéraient un Barça féminin conquérant et possédant la maîtrise du ballon face aux tenantes du titre en auront été pour leurs frais.

    Face à une excellente équipe de Wolfsburg jouant pied au plancher de la première à la dernière seconde, les Catalanes, repliées dans leurs trente mètres, n'ont pas vu le jour pendant les 45 premières minutes, soulagées de retourner aux vestiaires avec un seul but de retard.

    Un but imparable, parti d’une superbe passe à la limite du hors-jeu de Lena Goeßling pour Magull, qui servait un caviar à Nadine Keßler, isolée devant la cage. (34’, 1-0)… Auparavant, Lina Magull avait échoué à bout portant sur Laura Rafols (5’), puis une belle reprise de la Hongroise du WOB Jakabfi avait filé au ras du montant opposé. Les Blaugrana, elles, n’eurent qu’une occasion, leur seule de toute la rencontre, avec une tête de Torrecilla sur le poteau (12’). Sur le contre extrêmement dangereux, Dieguez descendait Goeßling et récoltait un carton jaune indiscutable… Le 2-0 était peut-être au bout…

    Après son but, Wolfsburg combina de mieux en mieux, avec Goeßling, Magull (19 ans et future grande star, à n'en pas douter), Keßler, Jakabfi aux manettes, et une Müller très en jambes. Peu avant la pause, il s’en fallut d’un poteau pour que le coup de tête de Nadine Keßler ne fasse le break (42’).
    Le milieu du Barça était littéralement annihilé par celui du WOB. Devant, Bermudez ne voyait pas la balle, et la jeune Alexia Putellas pointait aux abonnées absentes.

    Leçon de football

    La 2e mi-temps s’avéra du même tonneau, les championnes d’Europe en titre continuant à dérouler leur leçon de football face à des Catalanes totalement désarmées. Et sur un corner de Magull, suivi d'une première tête de Keßler repoussée, Martina Müller plaçait la sienne et la balle finissait sa course dans les filets (52' 2-0)… Nouvelle occasion cinq minutes plus tard pour la capitaine des Louves après une première tentative de Jakabfi. Cette dernière mettait à son tour Rafols en grand danger grâce à une belle tête sur un centre de Wensing.

    Il n’y avait qu’une équipe sur le terrain, et plusieurs classes d’écart entre les deux formations Un troisième but arriva sans surprise à la 65e minute. Une action d’école : Magull décalait Popp à gauche, qui envoyait un centre tendu et parfait, Müller laissait très intelligemment passer pour Jakabfi qui propulsait le cuir au fond des filets (3-0)… Les Catalanes peuvent s’estimer heureuses de repartir d’Allemagne sans une valise plus lourde, tant elles ont été dominées dans tous les compartiments du jeu : physique — on s’y attendait —, mais aussi tactique et technique.

    L’Allemagne (sûrement) une nouvelle fois en finale

    La qualification de Potsdam en poche, et celle de Wolfsburg ne faisant guère de doute, une équipe allemande sera bel et bien en finale pour la 7e année consécutive (sur un total de 13 éditions), puisque Turbinen et Louves s’affronteront en demi…. Quant aux Suédoises, autres présentes certaines au prochain tour, elles ne savent qu’une chose : elles iront en Angleterre pour y arracher une place en finale. Mais pour y rencontrer qui ? Arsenal ou Birmingham ? Début de réponse peut-être ce lundi… Si une rencontre doit être plus serrée et offrir un retour à suspense, ce pourrait être celle-là…


    Tyresö FF – SV Neulengbach : 8-1 (4-0)
    Press (1', 64', 80') Marta (5', 27', 85’), Dahlqvist (31’), Edlund (74’).
    Tseng Shu-o (68’).

    Torres Calcio- FFC Turbine Potsdam : 0-8 (0-4)
    Cimini (csc, 2’), Wälti (27'), Bremer (28'), Simic (43', 50'), Anonma (55'), Elsig (79'), Evans (82').

    VfL Wolfsburg- FC Barcelone : 3-0 (1-0)
    Keßler (34’), Müller (52’), Jakabfi (65’).


    Crédits photos : Ralph Richter/https://www.vfl-wolfsburg.de

    http://www.footdelles.com/article/Li...IES_91284.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Tyresö FF (SUE) 8 - 1 NÖSV Neulengbach (AUT)
    1-0 : Christen Press 1'
    2-0 : Marta 5'
    3-0 : Marta 27'
    4-0 : Lisa Dahlkvist 31'
    5-0 : Christen Press 64'
    5-1 : Tseng Shu-O 68'
    6-1 : Madelaine Edlund 74'
    7-1 : Christen Press 80'
    8-1 : Marta 85'

    ASD Torres CF (ITA) 0 - 8 1. FFC Turbine Potsdam (ALL)
    0-1 : Linda Tucceri Cimini 2' (CSC)
    0-2 : Lia Wälti 27'
    0-3 : Pauline Bremer 28'
    0-4 : Julia Simic 44'
    0-5 : Julia Simic 53'
    0-6 : Genoveva Añonma 55'
    0-7 : Johanna Elsig 78'
    0-8 : Lisa Evans 79'

    VfL Wolfsbourg (ALL) 3 - 0 FC Barcelone (ESP)
    1-0 : Nadine Kessler 34'
    2-0 : Martina Müller 52'
    3-0 : Zsanett Jakabfi 65'

    Birmingham City LFC (ANG) 1 - 0 Arsenal LFC (ANG)
    1-0 : Remi Allen 26'

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Birmingham l'emporte 1-0 sur son terrain contre Arsenal.

    Ca semble le seul match retour qui aura de l'intérêt.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Tyreso à domicile contre Neulengbach n'a pas fait le détail (8-1).

    Encore moins Potsdam en déplacement à Torres (8-0).

    Wolfsburg s'est contenté d'un 3-0 à domicile contre Barcelone.

    Arsenal ladies contre Birminghan ce soir.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    LDC : Wolfsburg - Barcelone, opposition de styles
    Publié le 21 mars 2014 | Ligue des champions
    Par Philippe Serve pour Foot d'Elles



    En affiche des quarts de finale aller de la Ligue des Championnes 2013-14, les Allemandes du VfL Wolfsburg, tenantes du titre, reçoivent les Espagnoles du Barça, dimanche 23 mars (17h15, en direct sur Eurosport). Enjeux et étude comparative.


    Si le Wolfsburg de 2012-13 a réalisé la saison passée un triplé aussi historique que celui du Bayern Munich de Frank Ribéry, le Barça de Jennifer Hermoso est encore bien loin de la réputation et des résultats européens de la formation de Léo Messi. Mais l'équipe, à l'image de la sélection nationale féminine espagnole, semble suffisamment en devenir pour que la rencontre des deux onze constitue le temps fort des quarts de finale de cette Ligue des Championnes 2014. Deux équipes qui partagent quelques points communs… et beaucoup de différences…

    Un cheminement (presque) semblable... et trompeur

    L'une comme l'autre sont les sections féminines de clubs masculins professionnels. Certes, chez les hommes, le Barça appartient depuis toujours au gratin du football mondial, alors que le VfL en est bien loin, avec son seul titre de champion d'Allemagne (2009) et sa 66e place au classement UEFA... Mais les histoires de ces sections se ressemblent pas mal. Celle du Barça est créée en 2001, celle de Wolfsburg deux ans plus tard. La première se stabilise en Superliga à partir de 2004-05, la seconde s'installe en Frauen Bundesliga en 2006-07. Les Catalanes remportent leur premier championnat national en 2012, les Louves en 2013... Leur processus évolutionnaire semble suivre un même rythme. Mais l'équipe sponsorisée par VW (sans qui la ville de Wolfsburg ne respirerait plus) va passer une surmultipliée, que celle financée par Qatari Airways n’a pas encore été capable d'assurer…

    LdC 2013 dans le rétro : résultats contrastés

    Lors de la saison 2012-13, les Allemandes frappent en effet très fort. Tandis que les Blaugranas mettent sous vitrine leur deuxième titre de championnes d'Espagne consécutif, avec une Copa del Rey en bonus (la deuxième de leur histoire), les Louves affamées, au palmarès encore vierge, font main basse sur tout ce qui passe à portée. Elles gagnent leur première Bundesliga, leur première Pokal Cup et, de leur toute première participation à la LdC (due à leur place de dauphines du Turbine Potsdam la saison précédente), ramènent la coupe européenne à la maison, provoquant les larmes des invincibles Lyonnaises, doubles tenantes du titre et battues sur un penalty de "La Martina" (Müller)... Le Barça, lui, s’est fait éjecter dès son entrée dans la compétition, explosé par les Gunners d'Arsenal Ladies (0-3, 0-4)...



    Un Wolfsburg 2014 moins fringant ?

    Cette saison voit un Wolfsburg moins dominateur en Bundesliga. À moins d'une dizaine de journées de la fin, l'équipe n'occupe que la 3e place, à cinq points de Francfort et quatre de Potsdam. La prudence reste cependant de mise, le calendrier se montrant plus favorable au VfL qu'à ses adversaires. Les joueuses de Ralf Kellerman auront en effet l'avantage de les recevoir, notamment les actuelles leaders à la toute dernière journée. Et si l'équipe a d'ores et déjà perdu la Pokal Cup après son élimination dès les 8es par Francfort (0-1), elle paraît bien décidée à ne pas lâcher son titre européen. D'autant qu'une deuxième victoire lui permettrait de revenir la saison prochaine, perspective mise en danger par son classement du jour en Bundesliga. Du coup, "Kessi" (la capitaine Nadine Keßler) et ses amies retrouvent leur sérieux. Elles atomisent les Estonniennes de Pärnu (14-0, 13-0) et passent à la trappe leur compatriote Anja Mittag et les Suédoises de Malmö (2-1, 3-1)...

    En deux saisons de LdC, Wolfsburg affiche un bilan impressionnant : 13 matches, 12 victoires, 1 nul, 57 buts marqués, 8 encaissés. Défaite inconnue... La vétérane Conny Pohlers (35 ans), meilleure buteuse de la compétition en 2013 avec l'Italienne Panico (8 buts), fait encore la course en tête cette saison, ayant scoré six fois, et portant son total en LdC à 48 réalisations, record absolu !

    Un Barça 2014 consacré ?

    Les filles du Barça roulent bien cette saison. En route pour leur 3e championnat d'Espagne d'affilié (8 pts d'avance sur le — désormais traditionnel — rival malheureux de l'Athletic Club Bilbao, que les Catalanes accueillent lors de la prochaine journée de Liga), elles ont surmonté le traumatisme de leur début européen raté de 2013. Certes, l'équipe s’est quelque peu extraite aux forceps des 16es face aux Danoises de Brondby (0-0, 2-2), mais elle est passée. Et en 8e, le FC Zürich n’a pas pesé lourd (3-0, 3-1). Ce rendez-vous face aux championnes d'Europe allemandes servira de test majeur. La marche sera-t-elle trop haute ? Dans une interview accordée au site de l'Uefa, un certain complexe d'infériorité affleure dans les propos de la brillante et jeune Alexia Putellas (20 ans). Nous saurons bientôt s'il n'avait pas lieu d'être, ou si la double championne d’Europe U17 avec l'Espagne a fait preuve de lucidité...



    Des Catalanes sans surprise…

    Calqué sur celui des Iniesta, Xavi et Messi, et codifié il y a vingt-cinq ans par Johann Cruijff, le jeu des Barcelonaises ne varie jamais : possession de balle, passes courtes, collectif tourné vers l'avant et s'appuyant sur une qualité technique de haut niveau. On tire beaucoup (42 fois en deux matches contre Zürich) et on cadre assez bien (15)... Mais face à une équipe plus physique, un risque existe pour le Barça de se retrouver impuissant. On l'a vu contre Arsenal en 2013. Cette saison, Brondby a bousculé les Catalanes, se créant plus d'occasions qu’elles malgré l'élimination. Face au pressing incessant et à l'impact des Goeßling, Fischer, Popp ou Keßler, les Blaugrana pourraient éprouver des difficultés à développer leur jeu.

    … mais quel visage pour les Louves ?

    D'autant que peu d'équipes comme Wolfsburg savent s’adapter aux situations les plus diverses, et changer éventuellement de dispositif tactique. La formation de Ralf Kellerman joue très bas si nécessaire, fait le dos rond, harcèle et étouffe l'adversaire, sabote à leurs racines ses circuits préférentiels, avant de le poignarder avec des contres meurtriers. Ça vous rappelle quelque chose ? Sûrement... Mais le VfL est tout aussi capable de prendre le jeu à son compte lorsqu'on ne s'y attend pas. Et voilà le onze en mode rouleau-compresseur. Une version moins fréquente cette saison ? Sans doute. Mais d’ici à les en croire désormais incapables…

    Alors ? La rigueur, le pragmatisme et l'expérience germanique ? Ou la fougue, la finesse et la jeunesse catalane ? Seule certitude : les spectateurs auront droit à une belle opposition de styles...

    Wolfsburg partira favori sur ce match à domicile, et même pour la qualification. Mais Sonia Bermudez et ses coéquipières ne sortiront pas des vestiaires en brebis vouées à se faire dévorer par la meute des louves...




    Crédits photos : vfl-wolfsburg.de, fcbarcelona.es

    http://www.footdelles.com/article/Li...les_91185.html

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X