Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ligue des Champions Féminine 2013-2014

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Ligue des Champions - Rebecca SPENCER (Birmingham LFC, ex-ASJ Soyaux) : "On peut les battre au match retour"

    Rebecca Spencer, gardienne de but de Birmingham est passée par l'ASJ Soyaux, il y a deux ans. A l'issue du match, elle a répondu à notre correspondant avec quelques mots en Français !


    Spencer brille dans les cages de Birmingham (photo FA)


    "Je suis contente de ne pas avoir encaissé de but et du résultat. Au cours de la première mi-temps, nous avons un peu manqué de confiance. En deuxième mi-temps nous avons cru en nous et nous sommes créés beaucoup d'occasions. Nous pouvons être un peu déçu de ne pas avoir marqué de but.
    C'est un très bon résultat contre une équipe de Tyresö qui était largement favorite pour la qualification en finale. Nous étions les outsiders pour ce match et également dans le championnat, ils ont une équipe très forte avec de grosses individualités, mais nous avons une bonne équipe qui vit bien ensemble et je pense qu'on peut les battre au match retour.
    "

    Propos recueillis par Sylvain Jamet

    Dimanche 20 Avril 2014
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...our_a8675.html
    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • Ligue des Champions - WOLFSBURG obtient le nul à POTSDAM

      Dans cette demi-finale 100% allemande, les joueuses de Bernd Schröder n'ont pas su profiter du match aller à domicile pour prendre un avantage. Au contraire, ce zéro à zéro ne les met pas dans les meilleures dispositions.


      La gardienne de Wolfsburg efficace sur les rares attaques de Potsdam


      Le début de match est pourtant favorable à Potsdam qui s'installe dans le camp de Wolfsburg. Les partenaires de Julia Simic font bien tourner le ballon mais ne se créent par la moindre occasion dans le premier quart d'heure face à une défense bien en place. Il faut en fait attendre la 16e minute pour voir une tentative de volée de Simic, si difficile qu'elle n'inquiétera pas la gardienne Schult.
      C'est à partir de cette action que la première période changea de physionomie. Non pas pour Potsdam mais en faveur des visiteuses profitant d'une fébrilité défensive locale amplifiée par les hésitations de la gardienne Ann-Katrin Berger. Kessler arrivait à transmettre à Müller qui se jetait aux 6 m mais butait sur la gardienne (19e). Suivaient alors deux corners où la gardienne manquait ses sorties et la capitaine Kessler venait apporter le danger (20e, 23e). Popp jusqu'alors inexistante avait sa première frappe déviée in extremis par la Norvégienne Mjelde en corner (23e) et adresser une frappe du gauche trop croisée (39e).
      Les doutes sur la gardienne se répétaient avec un dégagement complètement manqué qui atterrissait à 25 m sur Müller mais elle ne l'exploitait pas correctement (29e). Puis tout au long du match, les corners allaient être le symbole d'une nouvelle tactique de Wolfsburg avec une forte densité de joueuses au premier poteau du but de Potsdam, empêchant définitivement toute sortie de la gardienne.

      Nadine Kessler, meilleure joueuse, a eu la balle de match



      Dans cette rencontre, Potsdam n'aura que rarement l'occasion d'occasions franches : Anonma (51e) ou Simic (73e) tentèrent mais avec un manque de puissance ou même sans accrocher le cadre du but de Schult finalement tranquille. Wolfsburg aurait par contre pu prendre un avantage d'un but après un exploit personnel de la meilleure joueuse du match Kessler, qui éliminait Draws et Wälti avant de donner un ballon en retrait pour Faisst. La reprise prenait le chemin du cadre mais Bremer se jettait (52e). Malgré les entrées de Pohlers et Odebrecht, le score ne bougeait pas. Mais c'est surtout sur cette magnifique frappe déclenchée plein axe par Kessler de 25 m que le scénario aurait pu basculer. Cette fois-ci, la trajectoire était bien lue par la gardienne qui claquait le ballon juste au dessus de sa transversale (90+3e).

      Comme en huitième de finale face à l'Olympique Lyonnais (défaite 0-1), Potsdam n'a pas marqué de but à domicile mais préserve cette fois-ci un peu plus ses chances. Wolfsburg rentre avec quelques regrets et devra forcer la décision dans une semaine.

      Ligue des Champions - Demi-finale aller
      Samedi 19 avril 2014
      - 14h00
      FFC TURBINE POTSDAM - VfL WOLFSBURG : 0-0
      Potsdam (Karl Liebknecht Stadion)
      Temps agréable - Pelouse bonne
      Spectateurs : 5 100
      Arbitres : Efthalia Mitsi (GRE) assistée de Chrysoula Kourompylia (GRE) et Androniki Nioti (GRE). 4e arbitre : Eleni Antoniou (GRE)
      Avertissements : Elsig 25' pour Potsdam ; Popp 11', Bunte 55', Pohlers 90+1' pour Wolfsburg

      POTSDAM : 32-Ann-Katrin BERGER ; 5-Maren MJELDE, 22-Stefanie DRAWS (cap.), 21-Tabea KEMME ; 4-Johanna ELSIG ; 31-Pauline BREMER, 10-Julia SIMIC, 3-Lia WÄLTI (11-Jennifer CRAMER 78') ; 9-Ada HEGERBERG (19-Antonia GÖRANSSON 85'), 6-Genoveva ANONMA (17-Asano NAGASATO 70'), 25-Lisa EVANS. Entr.: Bernd SCHRÖDER
      Non utilisées : 26-Gudbjörg GUNNARSDOTTIR, 14-Jennifer ZIETZ, 16-Natasa ANDONOVA, 23-Lidija KULIS
      WOLFSBURG : 1-Almuth SCHULT ; 2-Luisa WENSING, 4-Nilla FISCHER, 27-Josephine HENNING, 20-Stephanie BUNTE ; 9-Anna BLASSE (26-Conny POHLERS 70'), 13-Nadine KESSLER (cap.), 28-Lena GOESSLING (7-Viola ODEBRECHT 90'), 22-Verena FAISST (23-Jovana DAMNJANOVIC 79') ; 11-Alexandra POPP, 25-Martina MÜLLER. Entr.: Ralf KELLERMAN
      Non utilisées : 29-Merle FROHMS, 10-Selina WAGNER, 16-Noelle MARITZ, 17-Laura VETTERLEIN


      Dimanche 20 Avril 2014
      Sebastien Duret

      http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...DAM_a8672.html
      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • 1/2 F de Ligue des Championnes : stériles en buts, pas en jeu
        Publié le 19 avril 2014 | Ligue des champions
        Par Par Philippe Serve pour Foot d’Elles



        Tout se jouera samedi 26 avril lors des retours des demi-finales de LdC. Aucune des quatre équipes restant en lice n'a réussi à prendre le dessus sur son adversaire, les deux rencontres s’achevant sur le même score nul et vierge (0-0). Suspense maintenu, donc ! Qui s’en plaindra ?


        Un 0-0 en match aller est toujours complexe à analyser quant à ses avantages et inconvénients. Si, a priori, éviter la défaite à l’extérieur est un bon résultat et ne pas gagner à domicile un mauvais, l’absence de buts change les choses. Potsdam et Birmingham n’ont certes pu vaincre à la maison, mais un 1-1 au retour les qualifierait. Et l’espoir des unes correspond forcément à la crainte des autres…

        Potsdam-Wolfsburg a tenu ses promesses

        Nous l’avions dit ici même, Turbinen et Louves étaient proches, le match s’annonçait serré. Il le fut. Si le spectateur repart déçu de ne pas avoir vu les filets trembler, il se réjouit d'une très belle partie, au rythme soutenu, à l’engagement physique individuel et collectif permanent, à la technique de haut niveau, et aux occasions multiples et variées.

        Les Turbinen sont les premières en action, puis le jeu s’équilibre, sans vraie opportunité. Après un quart d’heure, Potsdam reprend le match en main, mais sous la menace des contres de Müller et Popp. L’illusion ne dure que quelques minutes, le temps que Wolfsburg se remette en marche et dégaine. Servie par Keßler, Müller bute sur Berger (19e). Sur le corner, la capitaine-passeuse est près de marquer, Berger s’interposant encore à bout portant (20e). Ça s’anime, la meute des Louves s’avère de plus en plus menaçante. Nouveau corner, tête de l’intenable Keßler sauvée sur la ligne par Wätig (23e). Le milieu du WfL étouffe celui du TP qui peine à développer son jeu habituel, avec une Hederberg assez discrète. Sur une passe en or de Keßler, le tir croisé de Popp, démarquée dans la surface côté gauche, frôle le poteau de Berger (40e). Trois minutes plus tard, le Turbine a sa seule réelle occasion de la mi-temps, une tête d’Elsig sur corner écartée in extremis. Mi-temps, un 0-0 plutôt flatteur pour Potsdam…

        Boum, boum, on se rend coup pour coup

        Le Turbine revient avec de meilleures intentions. Añonma met Schult à contribution (51e). La réplique des Louves est instantanée, Berger sauvant son camp devant Faißt, magnifiquement servie par Keßler (52e). Nouvel arrêt de Berger devant Goeßling (61e), puis de Schult face à Evans (64e). On ne s’ennuie pas une seconde ! Au tour de Fischer de voir sa reprise de la tête sur corner passer juste au-dessus (66e). Le tempo ne faiblit pas entre deux équipes volontaires, décidées à ne pas lâcher un pouce de terrain. Le Turbine accélère. Schult s’interpose à nouveau devant Elsig (68e), puis Draws la minute suivante. TP pousse le plus en cette seconde mi-temps et se crée une belle occasion après un raid rageur d’Evans, suivi d’un centre de Nagasato repris en pleine course par Simic, mais hors cadre. Potsdam presse encore, Wolfsburg a de plus en plus de mal à sortir de son camp. Mais dans le temps additionnel, c’est Berger qui doit se détendre pour claquer au-dessus de sa barre une superbe frappe de 20 mètres de Nadine Keßler, la joueuse du jour. La rencontre se termine sur un 0-0 équitable et qui promet un match retour de grande intensité samedi prochain au VfL Stadium (17h 15, en direct sur Eurosport) !



        Birmingham résiste, Tyresö bute

        À Damson Park, équation simple pour Birmingham au coup d’envoi : résister à la puissance offensive
        du Tyresö. Au bout des 90 minutes, les Anglaises pouvaient sourire, mission accomplie. Elles auront pourtant souffert, dominées par des Suédoises déterminées à plier l’affaire le plus vite possible…

        Tyresö s’empare du match à bras le corps et multiplie les tentatives (Marta, Diaz, Boquete), domine toute la première mi-temps, mais ne cadre qu’un tir sur cinq. 0-0 à la pause. On se dit que ça ne va pas durer, les joueuses des West Midlands craqueront à un moment ou un autre…

        La deuxième mi-temps se déroule à l’identique. Birmingham fait de la résistance avec son 3-4-1-2 face au 4-1-2-3 de son adversaire, concédant pas mal de coups francs, mais sans conséquence... Ça joue bas, pour contrecarrer la vitesse des attaquantes de Tyresö. En dehors d’une occasion pour Moore (62e), les Anglaises courbent l’échine tel un roseau espérant ne pas casser devant la tempête suédoise. À la 69‘,Røddik frappe sur le montant des buts de Spencer, tout heureuse de s’en tirer à si bon compte. Puis les Brumies sortent un peu le nez de l’eau et viennent titiller la surface de réparation du TFF (Lawley, Moore, Carney), mais toujours sans cadrer. De leur côté, les visiteuses se heurtent à une défense très bien organisée qui les contre souvent, d'où le nombre peu élevé de tirs au final : 14, dont 3 cadrés seulement.

        Un exploit au retour ?

        Au coup de sifflet final, le bon résultat est anglais, et ne déplait pas aux 1580 spectateurs. Un petit but inscrit au Tyresövallen samedi prochain (14h 45) pourrait envoyer Karen Carney et ses coéquipières en finale. Pour cela, il faudra néanmoins se montrer plus saignante en attaque qu’aujourd’hui : 4 tirs… tous hors cadre ! En défense, les barbelés demeureront-ils efficaces ? Martta, Press, Boquete et Seger ne sont pas encore à Lisbonne…


        Crédits photos : imago/Kamerapress

        http://www.footdelles.com/article/Li...jeu_92749.html
        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • Demi-finales - Matchs aller

          1. FFC Turbine Potsdam (ALL) 0 - 0 VfL Wolfsbourg (ALL)

          Birmingham City LFC (ANG) 0 - 0 Tyresö FF (SUE)
          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • 1/2 F Ligue des Championnes : les casse-têtes post 0-0
            Publié le 25 avril 2014 | Ligue des champions
            Par Philippe Serve pour Foot d'Elles



            Huit jours après leurs 0-0 des matchs allers, Tyresö et Birmingham d’une part, Wolfsburg et Potsdam de l’autre, se retrouvent pour une deuxième manche décisive dimanche après-midi (27 avril). Au bout des 90 ou 120 minutes, voire d’une séance de tirs au but : une place en finale le 22 mai à Lisbonne !


            La question pourrait presque passer pour un sujet de bac de philo : « Vit-on heureux/se avec un 0-0 à l’extérieur en match aller d’une demi-finale de Ligue des Championnes ? ». Avec son corollaire : « Un 0-0 à domicile en demi d’une 1/2 F, etc., est-il créateur d’inquiétude ? ». Suédoises, Anglaises et Allemandes (plus quelques autres nationalités rattachées) planchent dessus depuis samedi dernier. Copies exigées dimanche. Certaines bondiront de joie, reçues avec mention. Les autres sécheront leurs larmes avec difficulté. Aux Allemandes alors recalées resterait toujours l'espoir de redoubler et retenter le coup l’an prochain (les Suédoises étant d’ores et déjà inscrites). Les Anglaises, elles, auront la certitude en cas d’échec de demeurer au pays en 2015…

            Tyresö-Birmingham (14h15) : pas si évident ?

            Soyons lucides et francs : Marta, Boquete, Seger, Press, Engen et Klingenberg, plus de la moitié de l’équipe suédoise, ne se préoccupent sans doute guère de l’avenir de leur club en Damallsvenskan. Pas toutes titulaires lors des deux premiers matches de Tyresö en championnat (deux défaites), toutes ces partantes n’ont qu’une idée en tête : décrocher une Ligue des Championnes avant de quitter la Suède. Tenir, briller encore 180 minutes, voire 240 et des poussières, voilà probablement leur credo. Car qui pourrait imaginer Tyresö ne sortant pas les modestes Anglaises de Birmingham, dominées à domicile à l’aller ? Une élimination des favorites plongerait le club non plus dans la crise (il y est déjà), mais aussi dans une très profonde sinistrose…



            Des stats qui compliquent le problème…

            Tyresö a la réputation d’une grosse puissance offensive. Cependant, l’équipe n’a marqué que deux buts de plus que Birmingham dans la compétition (16 contre 14). Sans surprise, le rapport s’inverse sur le plan défensif. Les Brummies n’ont vu le ballon franchir leur ligne de but que 2 fois, les Suédoises 3. Même en nombre de tirs, Tyresö ne domine pas outrageusement (44 – 41). Différent, si l’on observe les statistiques du match aller : près de quatre fois plus de shoots pour les Sang et Or, évoluant pourtant à l’extérieur (18-5). Mais le bon positionnement de la défense anglaise a réduit ces 18 tentatives à une peau de chagrin : 3 tirs cadrés seulement (dont un poteau), 10 hors cadres, 5 contrés… Dimanche, physionomie identique ? Tyresö attaquera et Birmingham comptera sur des contres de Linnett, Lawley ou Carney, vraie plaque tournante de sa formation. Un seul, bien mené, pourrait suffire.

            Jetons un nouveau regard sur les statistiques… Tyresö a marqué 14 de ses 16 buts à domicile, en encaissant 2 sur les 3 pris au total. De quoi effrayer Birmingham ? Oui, pas de doute… Mais le BCLFC a planté 7 pions sur ses 14, la moitié, à l’extérieur… sans en prendre un seul, avec notamment une victoire 0-2 sur le terrain d’Arsenal… Tyresö aurait tort, grand tort, de ne pas se méfier de cette jeune équipe de Birmingham, inexpérimentée, mais plus solide qu’elle n’en a l’air...



            N’oublions pas un élément déterminant dans ce genre de rencontre : toute la pression reposera sur les épaules de Marta, Press, Boquete, Seger and Co. De la pression à la peur de perdre, de la peur à la maladresse et à la défaite, tout peut s’enchaîner très vite…

            Wolfsburg-Potsdam (17h15) : le duel des géantes

            Le 0-0 de l’aller cachait une partie très plaisante. Cette fois encore, ou plutôt plus que jamais, pas de calcul, attaquer s’impose. Les championnes d’Europe en titre de Wolfsburg jouent devant leur public et savent qu’un score de 1-1 les éliminerait. Et avec ces diables de Turbinen, amoureuses d’un football d’attaque, on n’est jamais assuré de ne pas en prendre un… Le combat s’annonce intense, et l’on rêve d'un suspense et des émotions équivalant à la finale de Pokal Cup de la saison dernière, ou les Louves avaient vaincu 3-2 après avoir mené 3-0, et avec les 4 derniers buts inscrits en l’espace de dix minutes…



            La somme des expériences individuelles de WOB l’emportera-t-elle sur la jeunesse du TP ? Nadine Keßler — éblouissante à l’aller — et son alter ego Lena Goeßling étoufferont-elles les Turbinen comme elles avaient si bien su le faire en première mi-temps au Karl-Liebknecht Stadium ? La vitesse de Lisa Evans laissera-t-elle sur place Luisa Wensing ? La classe d’Ada Hergerberg, décevante samedi dernier, mettra-t-elle à mal Nilla Fischer ? « La Martina » et « Poppi » martyriseront-elles la gardienne Berger, et enverront-elles les Louves défendre leur titre à Lisbonne ? Toute l’Allemagne du football féminin retient son souffle, et se demande si Ralf Potter va définitivement supplanter Bernd Dumbledore dans l’ordre des sorciers tactiques…


            Dimanche 27 avril

            Tyreso FF – Birmingham City LFC (14h15) Streaming probable (sera indiqué par Foot d’Elles).
            VfL Wolfsburg – 1.FFC Turbine Potsdam (17h15) En direct sur Eurosport.


            Crédits photos : tyresoff.se, birminghamcityladiesfc.co.uk, ffc-turbine.de

            http://www.footdelles.com/article/Li...0-0_92953.html
            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • Ligue des Champions - Tyresö - Wolfsburg en finale

              Les Suédoises de Tyresö qui se sont imposés 3 à 0 face à Birmingham grâce à un doublé de Press et un but de Marta retrouveront le club allemand de Wolfsburg en finale de la Ligue des Champions le 22 mai à Lisbonne. Mené 1-0 puis 2-1 par Potsdam, Wolfsburg est parvenu à inverser la tendance grâce notamment à un doublé d'Alexandra Popp.


              Les Suédoises de Tyresö ont fait la différence à domicile


              Christen Press a marqué un doublé pour les Suédoises qui iront à Lisbonne, pour disputer la finale de l'UEFA Women's Champions League, après avoir écarté le Birmingham City LFC. Après le match nul de l'aller, Press a ouvert le score sur l'ensemble des deux matches après que Marta a raté un penalty. L'internationale américaine doublait la mise onze minutes plus tard et Marta assurait la qualification dans le temps additionnel.

              Le VfL Wolfsburg sera son adversaire le 22 mai en finale après être revenu deux fois au score en demi-finales, pour battre le 1. FFC Turbine Potsdam 4-2. Après le match nul de l'aller, Julia Simic et Genoveva Añonma ont donné deux fois l'avantage à Potsdam, qui a été rejoint d'abord par Nadine Kessler à la 18e minute puis par Alexandra Popp qui donnait l'avantage à son équipe dans la foulée. Devant 10 791 spectateurs, Martina Müller, sur un corner de Lena Gossling, permettait aux tenantes de se détacher et de s'envoler vers une deuxième finale consécutive.

              Dimanche 27 avril 2014
              TYRESÖ FF (SUE)-BIRMINGHAM CITY LFC (ANG) : 3-0 (0-0)

              Tyresö (Tyresövallen)
              Arbitre : Carina Vitulano (ITA)
              Buts : Christen Press 61’, 72', Marta Vieira da Silva 90'+3’
              Avertissement : Emily Westwood 71’ pour Birmingham.

              Vfl WOLFSBURG - 1.FFC TURBINE POTSDAM : 4-2 (3-2)
              Wolfsburg (VfL Wolfsburg Arena)
              Spectateurs : 10 791
              Buts pour Wolfsburg : Nadine Kessler 17', Alexandra Popp 36', 41', Martina Müller 80'
              Buts pour Potsdam : Julia Simic 7', Genoveva Añonma 35'

              Avertissements : Elsig 25', Cramer 78' pour Potsdam


              Lundi 28 Avril 2014
              Thibault Simonnet

              http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...ale_a8716.html
              Dernière modification par Rem56, 28/04/2014, 00h35.
              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • Tyresö FF (SUE) 3 - 0 Birmingham City LFC (ANG) [0-0]
                1-0 : Christen Press 61'
                2-0 : Christen Press 72'
                3-0 : Marta 90'+3

                VfL Wolfsbourg (ALL) 4 - 2 1. FFC Turbine Potsdam (ALL) [0-0]
                0-1 : Julia Simic 7'
                1-1 : Nadine Kessler 17'
                1-2 : Genoveva Añonma 35'
                2-2 : Alexandra Popp 36'
                3-2 : Alexandra Popp 41'
                4-2 : Martina Müller 80'




                *Score du match aller
                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • 1/2 F de LdC : Tyresö en finale !
                  Publié le 28 avril 2014 | Ligue des champions
                  Par Philippe Serve pour Foot d’Elles



                  Malgré une large domination à Birmingham à l’aller, les Suédoises de Tyresö n’avaient pu marquer (0-0). Elles se sont rattrapées à domicile grâce à leur Légion étrangère (3-0), et joueront leur première finale de Ligue des Championnes le 22 mai !


                  Un doublé décisif face au PSG en 16e, un autre contre Hjørring au tour suivant, un triplé face à Neulengbach en quart, et encore deux buts ce dimanche qui envoie son équipe en finale de la LdC, Tyresö peut dire merci à Christen Press et ses neuf buts dans la compétition, en espérant qu’elle en ait gardé un ou deux sous les crampons pour Lisbonne…

                  Tyresö à l’assaut, Birmingham en Fort Alamo

                  Superbe temps sur Stockholm, mais tempête sans surprise sur le but anglais durant 90 minutes. Le TFF a décidé de mettre le maximum de rythme et de passer par les ailes. Birmingham défend très bas et en nombre. Christen Press fait admirer sa puissance et sa pointe de vitesse à plusieurs reprises en débordement, mais longtemps sans résultat tangible : centre-tir (6’), centre ne trouvant personne (9’). Première grosse occasion en fin de premier quart d’heure, une volée dans la surface de Dahlkvist, sa frappe heurte le petit filet... Deux minutes plus tard, magnifique ouverture en profondeur d’Engen qui arrive à Press dans le dos de la défense centrale anglaise, mais l’internationale états-unienne rate son contrôle, puis sa frappe… Pas le temps de souffler, Marta voit son bon tir détourné en corner par Rebecca Spencer… La pression suédoise ne se relâche pas… Une-deux dans la surface Seger-Boquete, mais un peu trop long (22’), puis une tête de Press sur un centre de Diaz, bloquée par Spencer (23’)… Match agréable, Tyresö imprime de la vitesse au jeu… Un tir de Boquete est détourné devant la ligne par Weston (32’). Sur le corner, le ballon rebondit sur la cuisse de Dahlkvist et file à côté… Un nouveau corner de Marta finit en but, mais refusé pour une charge de Press sur Spencer (36’)… Trois minutes plus tard, un centre parfait de la Brésilienne aboutit sur la tête de Press qui croise trop sa reprise... La dernière occasion est anglaise avec (enfin !) un tir d’Allen, bien capté par Korpela…

                  0-0 à la pause, tout reste à faire, malgré l’énorme domination de Tyresö…



                  Une bonne campagne de Press

                  La deuxième période débute à l’identique. Diaz pénètre dans la surface, son tir est contré de la main par Weston, plus dans un geste de protection que volontaire. Pénalty ! Marta s’élance et expédie son missile largement au-dessus ! (48’) Le numéro 10 de Tyresö se remet dans le match avec une tentative bloquée par Spencer (54’)... Quelques secondes plus tard, Boquete met un coup d’accélérateur plein axe, prend sa chance des 18 mètres, transversale ! Puis Press, sur un contre, se trouve démarquée à gauche dans la surface, mais rate sa frappe (56’)… Rare occasion anglaise avec un centre de Karen Carney entraînant une action confuse sur le but suédois, Korpela relâchant le ballon (58’)…



                  Birmingham presse plus haut et essaie de sortir un peu, mais trop timidement. Survient alors l’ouverture du score. Marta sert sa compatriote Diaz qui délivre une passe parfaite pour Press, laquelle aligne Spencer (1-0, 61’)…

                  La défense de fer des Brumies aura tenu 151’ face à l’armada suédoise… Tyresö continue d’appuyer, sachant qu’une égalisation anglaise serait synonyme d’élimination... Dix minutes après son premier but, Press double la mise. Bien décalée à gauche par Boquete, Marta adresse un excellent centre. Spencer rate l’interception, et Diaz reprend au second poteau. La gardienne anglaise s’interpose, mais ne peut que dévier la balle sur sa barre. Press est la plus prompte à la retombée (2-0, 72’)… Birmingham réagit avec un centre tendu de Lawley, et Korpela doit se jeter dans les pieds de Linnett… Tyresö contrôle le dernier quart d’heure, avant que Marta ne se rachète définitivement de son pénalty raté en clôturant la marque dans le temps additionnel, au bout d’un une-deux avec Press (3-0, 92’)…



                  Une sortie en fanfare ?

                  Les tombeuses du PSG joueront donc la finale de Lisbonne le 22 mai, et oublieront le temps d’un match la grave crise dans laquelle le club est plongé. Marta, Boquete, Seger, Press, Engen et Klingenberg diront ce jour-là adieu à leurs supporters avant de partir sous d’autres cieux. Un titre de Championne d’Europe mettrait sans doute beaucoup de baume aux cœurs. Mais, même si on félicitera chaudement les Anglaises de Birmingham pour leur parcours et leur grande qualité défensive, face aux tenantes de Wolfsburg, l’affaire sera toute autre…



                  Crédits photos : captures d'écran Eurosport.

                  http://www.footdelles.com/article/Li...le-_93001.html
                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • 1/2 F de LdC : Wolfsburg défendra son titre !
                    Publié le 28 avril 2014 | Ligue des champions
                    Par Philippe Serve pour Foot d’Elles



                    Au bout d’un match palpitant que, seul sans doute, le football féminin allemand est en mesure d’offrir, les tenantes du titre de Wolfsburg ont disposé de leurs compatriotes de Potsdam (4-2). Les Louves défendront leur trophée le 22 mai à Lisbonne face à Tyresö.


                    Nous avions annoncé ici même un « duel de géantes », « un combat intense » à venir, et rêvions d'un match digne de la finale 2013 de Pokal Cup entre les Louves de Wolfsburg et les Turbinen de Potsdam… Nous ne pensions pas si bien dire… L’aller, malgré son score vierge ? Très bon. Le retour ? Sublime !

                    Simic et Keßler, héroïnes d’un premier quart d’heure de folie

                    Sous les yeux des 11 000 spectateurs du Volkswagen Arena, les deux formations alignent leur dispositif habituel : 4-4-2 pour WOB, 3-4-3 pour TP. Ça démarre tambour battant, avec une tête juste au-dessus de la Japonaise du Turbine, Asano Nagasato (2’). WOB répond avec un coup-franc de Faißt, et la tête de Popp détournée en corner… Le ton est donné… Toutes à l'attaque ! Le 0-0 de l’aller pousse chaque équipe à se livrer… Anna Blässe, match énorme, oblige Berger, la gardienne de Potsdam à sauver du pied (5’)… Puis, l’Écossaise Lisa Evans met le turbo sur son aile droite. Genoveva Añonma ne peut reprendre son centre en première intention, mais récupère le ballon et remise vers Julia Simic qui frappe dans la lucarne opposée de Schult. Un bijou ! 0-1 pour Potsdam après sept minutes, grand froid dans le stade…

                    Les tenantes du titre doivent maintenant marquer deux fois pour se qualifier... Un deuxième coup dur arrive avec la blessure de Lena Goeßling, fauchée par Elsig, et qui hurle de douleur, épaule démise (10’). Sortie définitive ? Elle revient contre toute attente… Dans la foulée, Evans s’écroule à son tour et cède sa place à la Norvégienne Ada Hegerberg (13’)… Combat intense ? Oh que oui ! Et magnifique... Nadine Keßler, exceptionnelle à l'aller, vogue toujours sur son nuage. La capitaine des Louves s’enfonce dans la surface adverse, mystifie trois adversaires, et dépose d’une pichenette le cuir dans le coin des filets de Berger (1-1, 16’). Du très grand art !



                    Le courage de Goeßling, les coups de tête de Popp

                    Suite à son égalisation, WOB met la pression, notamment sur le flanc gauche de la défense du TP où Blässe martyrise Kemme à chaque prise de balle. Keßler, Goeßling, Faißt confisquent le milieu de terrain… Alors qu’on atteint la demi-heure de jeu, Goeßling lève les bras pour récupérer le ballon sorti en touche… et se déboîte à nouveau l’épaule ! Nouveaux hurlements de douleur, nouvelles larmes, nouvelle manipulation, nouveau retour sur le pré de l’indestructible Lena, à l’arrivée la meilleure joueuse du match. On se pince pour y croire… On n‘a encore rien vu…

                    32’, Nagasato donne le ballon à Hegerberg entre deux adversaires. Tacle somptueux de Fischer qui écarte le danger… 120 secondes plus tard, gag : une sortie hors surface de Schult. La gardienne fait n’importe quoi, ne dégage pas, veut dribbler Nagasato qui lui fauche la balle. La petite sœur d’Ogimi n’a plus qu’à le glisser à Añonma qui l’expédie au fond des filets désertés ! (1-2, 34’)…



                    Revoilà Wolfsburg le dos au mur… Le doute… quel doute ? Sur la remise en jeu, Keßler envoie un centre millimétré au second poteau sur la tête d’Alexandra Popp. But ! (2-2, 35’)… On exulte devant le spectacle, dont le rythme ne faiblit pas un instant. Loin d’être abattues, les Turbinen repartent au combat, guidées par une Añonma très remuante… Mais à cinq minutes de la pause, centre de la droite, tendu, parfait, de Blässe. « Poppi » catapulte le ballon au fond pour le doublé (40’).

                    3-2 à la mi-temps…

                    http://www.youtube.com/watch?v=ciH4EhsTuhA

                    Le Turbine en panne face à une machine parfaitement huilée

                    À la reprise, on continue (presque) sur le même rythme. Blässe poursuit son festival sur son aile. Déboulé rageur avec appui sur Müller (49’), puis centre au premier poteau dégagé en catastrophe (52’). Sur l’action, la capitaine du Turbine, Stefanie Draws se blesse et sort, remplacée par Jennifer Cramer… Goeßling, phénoménale d’activité, prend sa chance de 25 m, Berger est sur la trajectoire (55’)…

                    L’engagement physique atteint par les deux équipes laisse pantois. TP tente de recoller au score, mais les Louves rôdent partout et chassent en meute… La tension monte. Simic, excellente toute la partie, s’énerve après Popp qu’elle soupçonne (à tort) de simulation. Peu à peu, le match devient plus haché, les fautes se multiplient, dues à des contacts toujours percutants. Les occasions nettes se raréfient. On note une frappe de Faißt de 20 m, bien captée par Berger… La turbine de Potsdam commence à perdre de l’énergie, à tourner au ralenti. Les Louves le sentent, elles jettent leurs dernières forces pour achever l’adversaire... 79’, corner de Goeßling pour sa commère Keßler (quel duo !) au premier poteau. Le numéro 13 prolonge d’une tête retournée vers le second montant où Müller, oubliée, plonge et marque de la tête. « La Martina » a frappé, et vient d’inscrire son 8e but de la compétition cette saison, envoyant pour sûr son club en finale (4-2, 79’).



                    Il reste au WOB à contrôler les ultimes minutes face à des adversaires courageuses, mais exsangues… puis à exploser de joie au coup de sifflet final. Les Louves défendront leur titre le 22 mai à Lisbonne après une démonstration impressionnante. Mais félicitations aux deux équipes pour ce spectacle de très haute volée. On en redemande ! Vœu exaucé : elles se retrouveront le 16 mai, même lieu, pour le compte de la Bundesliga. On s’en pourlèche déjà les babines…



                    Crédits photos : captures d'écran Eurosport 2, wfl-wolfsburg.de, de.eurosport.yahoo.com

                    http://www.footdelles.com/article/Li...re-_93002.html
                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • 11000 spectateurs pour une demi de LdC entre 2 clubs allemands, je ne sais pas pour vous mais pour moi je trouve ça plutôt ridicule.

                      Commentaire


                      • Envoyé par Bad_fab Voir le message
                        11000 spectateurs pour une demi de LdC entre 2 clubs allemands, je ne sais pas pour vous mais pour moi je trouve ça plutôt ridicule.
                        Ils sont comme nous, quand y a pas Lyon ça les intéresse moins... :proud:
                        Ce canard n'a qu'un bec, et n'eut jamais envie d'en avoir deux.

                        Commentaire


                        • Envoyé par Lalgeriano Voir le message
                          Ils sont comme nous, quand y a pas Lyon ça les intéresse moins... :proud:
                          Je crois bien que c'est ça. Pas d'OL pas d'affluence. :grn:

                          Commentaire


                          • Demi-finales - Matchs retour

                            Tyresö FF (SUE) 3 - 0 Birmingham City LFC (ANG) [0-0]

                            VfL Wolfsbourg (ALL) 4 - 2 1. FFC Turbine Potsdam (ALL) [0-0]


                            *Score du match aller
                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • Ligue des Champions - Souvenirs de championnes

                              Avant la treizième finale féminine de clubs de l'UEFA jeudi à Lisbonne, d'anciennes vainqueurs comme Lotta Schelin reviennent sur leurs heures de gloire sur uefa.com...


                              Souvenirs pour Schelin et d'autres championnes

                              2002 : Steffi Jones
                              1. FFC Frankfurt 2-0 Umeå IK

                              "J'ai même réussi à marquer pendant cette finale, avant d'aller jouer aux États-Unis. C'était la première fois que je jouais dans le stade d'une équipe masculine, un grand stade, et il pleuvait des cordes. C'était quelque chose d'énorme pour nous. C'était normal pour une équipe masculine, mais pour nous, c'était un moment fort."

                              2003 : Hanna Ljungberg
                              Umeå IK 4-1/3-0 Fortuna Hjørring

                              "En finale, nous avons commencé par une victoire à domicile. Puis, à Hjorring, on a marqué rapidement, ce qui a permis d'éteindre toute tension qu'on aurait pu avoir. Je me souviens que j'ai été convoquée pour un test antidopage au coup de sifflet final, donc j'ai raté le début des célébrations ! Remporter la Coupe féminine de l'UEFA avait une grande importance pour nous. C'était quelque chose de spécial d'être les meilleures d'Europe. C'était très important pour la ville aussi."

                              2007 : Jayne Ludlow
                              Arsenal LFC 1-0/0-0 Umeå IK

                              "C'était l'apogée d'une équipe de filles qui avaient passé six ou sept ans ensemble. Et quand on reste aussi longtemps ensemble et qu'on se connaît aussi bien, ça fait une vraie différence. Vous savez qu'on va tout donner et que vos coéquipières vont travailler aussi dur que possible pour obtenir un bon résultat."

                              2009 : Annike Krahn
                              FCR 2001 Duisburg 6-0/1-1 Zvezda-2005

                              "Cette finale était une grande expérience que nous n'oublierons jamais. C'est un succès incroyable du point de vue sportif, c'était notre première participation à la Coupe féminine de l'UEFA et nous avions éliminé le tenant, Francfort, ainsi que Lyon, un autre favori, et puis nous avons gagné le titre. Aucune d'entre nous ne s'y attendait."

                              2010 : Jennifer Zietz
                              1. FFC Potsdam 0-0 Olympique Lyonnais (7-6 aux t.a.b.)

                              "C'était à Madrid, qui est une ville magnifique. On y avait passé toute la semaine, et même les joueuses qui ne pouvaient pas être alignées étaient venues. C'était une expérience pour toute l'équipe, une autre expérience partagée. On ne peut pas décrire un match comme ça. Physiquement, on était épuisées."

                              2011 : Lotta Schelin
                              Olympique Lyonnais 2-0 1. FFC Turbine Potsdam

                              "Je pense que c'était un match incroyable. On a fait tout ce qu'on a pu, on ne les a pas laissées se procurer beaucoup d'occasions devant les buts et nous avons marqué deux fois. Le deuxième but était vraiment fantastique. On est resté solide et on a très bien joué, même si le match était assez ouvert par moments."

                              Mardi 20 Mai 2014
                              Sebastien Duret

                              http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...nes_a8834.html
                              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • Finale LDC : un duel devant les cages
                                Publié le 21 mai 2014 | Ligue des champions
                                Par Foot d'Elles



                                Le 22 mai prochain, la pelouse du stade de Restelo à Lisbonne sera foulée par les deux meilleures buteuses de la Ligue des Champions 2014. En tête Christen Press, l’attaquante de Tyresö avec 9 réalisations pour 8 matches joués, et en seconde position Martina Müller, l’attaquante de Wolfsburg qui a marqué 8 buts sur 7 matches. Avec deux attaquantes à plus d'un but par match en moyenne, il y aura forcément un match dans le match lors de cette finale.


                                Christen Press, le pied d’or suédois ?


                                ​Auteure d’un doublé en demi-finale retour face à Birmingham, l’Américaine Christen Press est la meilleure buteuse de cette Ligue des Champions. Avec 9 réalisations à son actif, l’attaquante de Tyresö a de quoi inquiéter la défense allemande : également passeuse (5 passes décisives), Press fera partie des joueuses à ne pas lâcher.



                                ​Arrivée en 2013 à Tyresö, l’internationale américaine continue son évolution après avoir brillé la saison dernière. Sur les 20 matches qu’elle a disputés, elle avait fait trembler les filets à 23 reprises. Tyresö avait ainsi atteint la finale de la Supercoupe de Suède et la deuxième place en Damallsvenskan. Mais c’est en Ligue des Champions qu’elle fait le plus parler d’elle. En seizièmes, c'est elle qui marque les deux buts qui éliminent le Paris Saint-Germain, exploit qu’elle réitère lors du tour suivant face au Fortuna Hjørring.

                                ​En finale, avec ses coéquipières, elle devra être aussi efficace et partir de Tyresö en soulevant la Coupe pour son dernier match en Europe avant de rejoindre les Red Stars de Chicago. Ensuite, sa carrière a tout pour exploser aux USA où elle a marqué les esprits dés ses premières foulées en sélection.

                                ​Martina Müller, Deutsche Qualität

                                ​En inscrivant l’ultime but face à Potsdam, Martina Müller a confirmé la qualification en finale de Wolfsburg. Sa tête plongeante face au Turbine l’a fait grimper à la deuxième position du classement des buteuses, juste derrière… Christen Press.

                                ​Buteuse à 13 reprises en championnat, elle joue une part importante dans la saison des Blanche et Verte, actuellement troisième de Bundesliga à un point des deux leaders.



                                Mais son point fort, c’est l’expérience. Du haut de ses 34 ans, Martina Müller n’en est pas à son coup d’essai. Avec 97 sélections en équipe nationale, l’Allemande a soulevé deux Coupes du Monde en 2003 et en 2007 et deux Coupes d’Europe en 2001 et en 2009. Sans compter que c’est elle qui a inscrit l’unique but de la rencontre face à Lyon lors de la finale de la LDC 2013.

                                ​Entre la jeunesse de Christen Press et l’expérience de Martina Müller, la finale de cette Ligue des Champions 2014 s'annonce plus que passionnante. Un véritable duel de buteuses attend le monde du football le 22 mai prochain à Lisbonne.


                                Crédits photos : svenskfotboll.se / IconSport

                                http://www.footdelles.com/article/Li...ges_94108.html
                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • Ligue des Champions (finale) - TYRESÖ face à son destin

                                  Les Suédoises opposées aux Allemandes de Wolfsburg jouent leur avenir dans cette finale de Ligue des Champions. Si une défaite pour les précipiter plus rapidement en faillite, un succès entretiendrait l'espoir.


                                  photo uefa.com


                                  Quelques semaines après avoir vu le FC Bayern München échouer dans la conservation de son titre européen chez les hommes, un autre club allemand, celui de Wolfsburg, va tenter le même exploit. Il y a douze mois, l'équipe de Bundesliga battait l’Olympique Lyonnais en finale à Stamford Bridge, grâce entre autres aux exploits de Goessling. La milieu allemand peut récidiver cette saison. Mais son entraineur est prudent : "Nous n’allons pas les sous-estimer. Nous étions débutants la saison dernière et Lyon était le champion en titre. C’était le contraire de ce qui se passe aujourd’hui et l’année dernière, les débutants ont gagné". Car face à Tyresö, la partie ne s'annonce pas facile avec les internationales suédoise mais aussi étrangères. Un groupe bien connu mais les championnes en titre s'attendent à du 50-50. Ralf Kellermann avoue que "Tyresö est la meilleure équipe en Europe sur le plan offensif. C’est une attaque de dingue". Il faudrait cependant profiter de leur faiblesse pour trouver la faille.

                                  Tyresö : "Marta - Press, une attaque de feu"

                                  Avec l'Américaine Christen Press et la Brésilienne Marta, la ligne offensive du club suédois a posé beaucoup de problèmes à ses adversaires. Le PSG en a d'ailleurs fait les frais dès les seizièmes de finales. Marta attire toutes les attentions, ce qui a pu profiter à Christen Press comme elle l'avoue sur uefa.com : "Cela me donne beaucoup plus de liberté, et j'espère faire de même pour elle". Pour le club suédois fondé en 1971, cette opportunité de titre européen, contrasterait avec la période difficile vécue par le club. En effet, le club semble avoir eu les yeux plus gros que le ventre et est menacé de faillite et de retrait de licence par la fédération suédoise. Le bilan de l'exercice 2013 n'a d'ailleurs toujours pas été présenté à la Fédération alors que la date butoir était fixée au 16 mars 2014.

                                  Mais encore en lice en Ligue des Champions, le club a semble-t-il profité de cette position pour retarder l'échéance qui pourrait l'envoyer en troisième division la saison prochaine. Un sauvetage économique est-il encore possible ? Il faudra en tout cas que les joueuses soient dans les meilleures conditions pour disputer cette finale. Pour l'attaquante Christen Press : "Je pense que ça va être un défi que l’on va relever avec beaucoup de cœur, qui nous l’abordons avec la joie de jouer, c’est le genre de match que l’on peut gagner."


                                  Ligue des Champions - Finale
                                  Jeudi 22 mai 2014
                                  - 20h30
                                  TYRESÖ FF (Suède) - VfL WOLFSBURG (Allemagne)
                                  Arbitres : Kateryna Monzul (UKR) assistée de Natalia Rachynska (UKR) et Maryna Senikobylenko (UKR). 4e et 5e arbitres : Kateryna Zora (UKR) et Olga Almeida (POR).
                                  En direct sur Eurosport

                                  Tyresö (onze possible): Korpela, Engen, Røddik, Dahlkvist, Verónica Boquete, Marta, Diaz, Press, Seger, Sembrant, Klingenberg
                                  Wolfsburg (onze possible) : Schult, Wensing, Fischer, Blässe, Popp, Kessler, Bunte, Faisst, Müller, Henning, Goessling


                                  QUELQUES FAITS ET CHIFFRES

                                  Antécédents

                                  • Ces deux formations ne se sont jamais affrontées en compétition officielle. Elles n'ont également jamais croisé d'équipes du même pays que leur adversaire.

                                  Repères
                                  • Tyresö voudra imiter Wolfsburg, qui devenait la quatrième équipe à remporter la compétition lors de se première participation la saison dernière. Les trois autres sont allemandes : 1. FFC Frankfurt (2002, édition inaugurale), 1. FFC Turbine Potsdam (2005) et FCR 2001 Duisburg (2009).

                                  • Quatre équipes allemandes – Francfort (2002, 2006, 2008), Potsdam (2005, 2010), Duisbourg (2009) et Wolfsburg (2013) – ont remporté le trophée. Les Suédoises de l'Umeå IK (2003, 2004), les Françaises de l'Olympique Lyonnais (2011, 2012) et les Anglaises de l'Arsenal LFC (2007) sont les autres formations à avoir été sacrées.

                                  • Wolfsburg voudra devenir la troisième équipe à remporter deux titres de rang après Umeå et Lyon.

                                  • Une formation allemande dispute la finale pour la septième année de rang, et la onzième fois de l'histoire de la compétition.

                                  • Une formation suédoise est présente en finale pour la septième fois, Umeå l'emportant en 2003 et 2004 mais s'inclinant en 2002, 2007 et 2008, tout comme le Djurgårdens IF DFF en 2005. Une formation allemande ou suédoise (ou les deux) prenait part aux 13 finales de l'histoire de la compétition.

                                  • C'est la cinquième fois en 13 saisons que la finale oppose Allemandes et Suédoises. Frankfurt battait Umeå en 2002 et 2008 mais s'inclinait face à cette même formation en 2004. Potsdam dominait Djurgården en 2005.

                                  Sur les équipes
                                  • Plusieurs joueuses de Tyresö quitteront le club à la fin de la saison : Meghan Kingenberg, Whitney Engen, Christen Press, Marta, Caroline Seger et Verónica Boquete.

                                  • L'attaquante de Tyresö Marta voudra remporter à nouveau cette compétition dix ans après son premier et seul titre, avec Umeå contre Francfort. Elle inscrivait un doublé lors de la victoire 3-0 en Suède à l'aller et un but lors du succès 5-0 en Allemagne.

                                  • Marta a également disputé les finales perdues par Umeå en 2007 et 2008. Edlund, Lisa Dahlkvist et Carola Söberg étaient également présentes en 2007 et 2008.

                                  • En finale 2008, Marta ouvrait le score pour Umeå lors du match aller avant l'égalisation de Conny Pohlers pour Francfort. Pohlers inscrivait ensuite un doublé lors de la victoire 3-2 à Francfort, où Dahlqvist marquait également pour les visiteuses.

                                  • Du côté de Wolfsburg, Pohlers disputera la dernière rencontre européenne de sa carrière avant de raccrocher les crampons à la fin de la saison. Elle est également la seule joueuse à avoir gagné la compétition avec trois équipes différentes : Potsdam (2005), Francfort (2008) et Wolfsburg (2013).

                                  • Pohlers et Viola Odebrecht pourraient devenir les premières joueuses à remporter ce trophée à quatre reprises.

                                  • Pohlers est la meilleure buteuse de l'histoire de la compétition avec 48 buts.

                                  • Avec huit buts, Pohlers est la meilleure buteuse en finale de la compétition, quatre longueurs devant Marta à la deuxième place.

                                  • Kellermann pourrait imiter Bernd Schröder (Potsdam, 2005 & 2010), Hans-Jürgen Tritschoks (Frankfurt 2006 & 2008) et Patrice Lair (Lyon, 2011 & 2012) en remportant cette compétition à deux reprises en tant qu'entraîneur.

                                  • Nilla Fischer (Wolfsburg) partage les vestiaires de la sélection suédoise avec Söberg, Seger, Edlund, Dahlqvist, Antonia Göransson et Malin Diaz.

                                  À Lisbonne
                                  • Wolfsburg voudra devenir la deuxième formation allemande à brandir un trophée européen à Lisbonne : SV Werder Bremen dominait l'AS Monaco FC 2-0 pour remporter la Coupe de vainqueurs de coupe européenne 1992 lors de la seule finale disputée à l'ancien Estádio da Luz.

                                  Jeudi 22 Mai 2014
                                  Sebastien Duret

                                  http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...tin_a8844.html
                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • Très beau match entre Tyreso et Wolsburg.
                                    Tyreso mène 2-0 grâce à des buts de Marta et Boquete en quelques minutes aux alentours de la demi-heure.

                                    Commentaire


                                    • Belle remontée de Wolfsbourg avec des buts de Popp et Muller en 5 minutes qui leur permettent de revenir
                                      Doublé de Marta qui permet à Tyreso de repasser devant 3-2.
                                      Le Hold up de Tyreso :shock: (3 tirs : 3buts)

                                      Commentaire


                                      • 3-3 match de fou entre les deux équipes ,but de Verena Faist

                                        Commentaire


                                        • 4-3 pour Wolfsbourg ,doublé de Muller

                                          Commentaire


                                          • Le 22/05/2014 à 22:24:00 | Mis à jour le 22/05/2014 à 22:49:57
                                            Foot Ligue des Champions (Femmes)
                                            Wolfsburg garde sa couronne

                                            Mené 2-0 à la pause, puis 3-2, Wolfsburg est parvenu à s'imposer en finale de la Ligue des champions, jeudi face au club suédois de Tyresö (4-3). C'est la deuxième fois consécutive que le club allemand est sacré.



                                            Verena Faisst a relancé Wolfsburg en égalisant à 3-3. (L'Equipe)

                                            C'est sans doute l'expérience qui a fait la différence, jeudi en finale de la Ligue des champions à Lisbonne. Face aux Suédoises de Tyresö, qui participaient pour la première fois cette saison à la plus prestigieuse des compétitions européennes, Wolfsburg, tenant du titre, est parvenu à garder la tête froide (4-3). Martina Müller, qui avait déjà égalisé à 2-2 (53e), a offert la victoire aux Allemandes à dix minutes de la fin. C'est la troisième fois, après Umea (2003, 2004) et Lyon (2011, 2012), qu'un club est sacré deux années de rang. Pour le Tyresö de Marta, dont le doublé n'a pas suffi, cette défaite marque la fin d'une belle aventure. En proie à de grosses difficultés financières, le club risque d'être rétrogradé en troisième division et va perdre ses meilleurs éléments, dont sa star brésilienne, élue à cinq reprises joueuse de l'année par la FIFA.
                                            Rédaction

                                            http://www.lequipe.fr/Football/Actua...ouronne/467539
                                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • LdC : Indestructible Wolfsburg, au bout d’une finale de rêve !
                                              Publié le 22 mai 2014 | Ligue des champions
                                              Par Philippe Serve pour Foot d'Elles



                                              Wolfsburg, en battant Tyresö ce 22 Mai à l’issue d’une finale époustouflante (4-3), a conservé son titre de championne d’Europe et aura fortement marqué les esprits. Une soirée qui restera dans les annales du football féminin !


                                              Jour J pour la Ligue des Championnes 2014 à Lisbonne… Les Allemandes du VfL Wolsburg, tombeuses des Lyonnaises la saison passée (1-0), allaient-elles conservé leur titre ? Le cèderaient-elles aux Suédoises de Tyresö ? Deux équipes se présentant presque au complet. Annoncées incertaines, voire absentes il y a une semaine ou ces derniers jours, la capitaine des Louves Nadine Keßler et Josephine Henning foulaient la pelouse chez les Vertes, tandis que l’Espagnole Veronica Boquete figurait bien parmi les Sang et Or…

                                              Devant 20 000 spectateurs, pas de round d’observation, les joueuses montrent beaucoup de détermination des deux côtés. Le jeu se déroule essentiellement sur le côté droit de la défense allemande dans les premières minutes, avec très peu d’espaces. Si Tyresö semble déterminé à camper dans le camp du VfL, ce sont les Louves qui portent le premier coup de croc. Sur l’aile droite, Blässe laisse sur place Roddick, son centre est difficilement repoussé (10’)… Trois minutes plus tard, on retrouve les deux mêmes. L’Allemande récupère le ballon dans les pieds de la Danoise de Tyresö, nouveau centre qui trouve cette fois la tête de Popp. Juste au-dessus (13’)…. La minute suivante, suite à un coup de coude involontaire Dalhqvist dans un duel aérien, Lena Goeßling s’écroule, pommette explosée, visage en sang. Elle sort du terrain en pleurs, et laisse ses partenaires jouer à dix pendant cinq longues minutes…. Tyresö tente de profiter de sa supériorité numérique, mais en vain, Wolfsburg fait le dos rond… L’indestructible Lena revient, et rééquilibre immédiatement le jeu…

                                              25’ : Nadine Keßler, au four et au moulin depuis le début du match, fait la différence dans la surface suédoise côté gauche, et centre d’une pichenette de l’extérieur du droit entre deux adversaires. Martina Müller échoue du bout du pied et à bout portant sur la gardienne Soberg…

                                              Alors que l’on pense WOB en train de prendre le dessus, le match va basculer… Suite à une balle perdue par Keßler et récupérée par Boquete, Marta perce au milieu de trois adversaires et fusille Schult (28’, 1-0)…



                                              Pas le temps de respirer et Tyresö fait le break sur une énorme action de Press. Isolée à gauche de la surface, elle attire à elle la défense allemande, déborde jusqu’à la ligne et centre en retrait pour Boquete, seule dans l’axe (30’, 2-0) !



                                              Wolfsburg prend un coup sur la tête, mais se remet vite dans la partie, et essaye de revenir avant la pause. A la 41’, Müller dans la surface adresse un bon tir que Soberg repousse. Wagner reprend, mais la gardienne est à nouveau à la parade (41’)…

                                              La mi-temps intervient sur ce score de 2-0…

                                              Dès la reprise ou presque, Wolfsburg relance le match. Blässe adresse un centre tendu, Popp surgit et catapulte le cuir au fond (47’, 2-1)… Le match devient alors complètement fou…



                                              48’ : longue ouverture de Henning pour Müller dans le dos de la défense suédoise. La Martina se présente seule devant Soberg mais tire sur la gardienne. Dans la même minute, Blässe centre en retrait pour Keßler qui pivote sur elle-même et échoue d’un rien. Wagner ne peut conclure derrière… 52’ : nouveau centre de Blässe, intenable sur son aile droite, capté par Soberg…

                                              Une minute plus tard, Müller part encore dans le dos de la défense et gagne cette fois son duel avec la gardienne (53’, 2-2) !



                                              Wolfsburg est revenu au score ! Mais nous ne sommes pas au bout de nos émotions, loin s’en faut…

                                              Sur la remise en jeu, mauvais renvoi de la tête de Fischer sur Press qui tire de l’angle des 5,50 m. Directement sur Schult…

                                              56’ : Suite à un coup-franc lointain très généreusement accordé par l’arbitre à Boquete, Marta s’emmène le ballon, crochète intérieur deux Allemandes, et enroule un bijou de frappe lucarne opposée ! 3-2, Tyresö est à nouveau devant ! Vous avez le bonjour de Marta, soi-disant bonne pour la retraite…





                                              Toute autre équipe que Wolfsburg se serait peut-être écroulée après avoir vu tant d’efforts pour revenir réduits en poussière… Mais les Allemandes repartent à l’assaut des buts suédois, avec une tête de Popp de peu à côté suite à un coup-franc (59’)…

                                              62’ : un superbe centre de Bunte à ras de terre est paré du bout des doigts par Soberg…

                                              67’ : Popp s’arrache et ouvre magnifiquement dans l’intervalle entre deux défenseurs pour Verena Faißt qui crucifie Soberg ! 3-3 ! On croit rêver…

                                              [IMG]hhttp://www.rapportenligne.com/Plateforme2011/public/medias/publication/artImg/Foot%20d%27Elles/ibpKL9NBHp64lx.gif[/IMG]

                                              Le match ne faiblit pas d’intensité… Le meilleur reste à venir…

                                              80’ : l’exemplaire Nadine Keßler réussit un véritable exploit dans la surface côté droit. Elle mystifie la défense suédoise et dépose un caviar à deux mètres devant le but de Soberg. Müller est la plus prompte pour pousser le ballon au fond, inscrivant au passage son 10e but personnel de la saison en LdC (meilleure buteuse). 4-3 ! Pour la première fois, les championnes d’Europe en titre mènent au score…



                                              Tyresö jette ses dernières forces dans la bataille pour tenter de revenir… Sur un centre dangereux d’Eglund, Schult se jette au devant de Marta, un brin trop courte (86’)… L’ultime occasion est pour Veronica Boquete sur coup-franc à 25 m, mais son tir s’envole au-dessus de la cage… Les Suédoises poussent mais se heurtent à une vraie muraille…

                                              C’est fini… Le VfL Wolfsburg conserve son titre à l’issue d’une partie admirable, enthousiasmante, inoubliable…



                                              Un grand coup de chapeau aux joueuses de Tyresö qui auront rendu honneur aux couleurs d’un club toujours menacé de faillite et de rétrogradation… Marta, Seger, Boquete, Press, Engen, Klingenberg peuvent partir sous d’autres cieux. Le cœur lourd sans doute, et terriblement frustrées. Mais en paix avec elles-mêmes. Elles auront joué jusqu’au bout…

                                              Quant aux Keßler, Goeßling, Müller, Popp, Henning et autres (on n’oubliera pas Pohlers qui arrête sa carrière sur un 4e titre personnel, et qu’on aurait aimé voir ne serait que 30 secondes sur la pelouse), elles peuvent s’enorgueillir d’un record : deux participations à la Ligue des Championnes, deux titres, aucune défaite. Qui dit mieux ? Personne.

                                              Wolfsburg est sans doute aujourd’hui plus que la meilleure équipe d’Europe.


                                              Crédit photo : BFLNews, crédit gifs : Eurosport

                                              http://www.footdelles.com/article/Li...eve_94287.html
                                              Dernière modification par Rem56, 24/05/2014, 00h15.
                                              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • Ligue des Champions (finale) - Et à la fin, WOLFSBURG garde son titre

                                                Menées 2-0 à la pause, les Allemandes de Wolfsburg ont renversé la vapeur en seconde période pour conserver leur titre européen une deuxième année consécutive.


                                                Les Allemandes savourent le titre conservé (photo Eric Baledent)


                                                Dans cette finale riche en buts, l'entame n'était pour autant lancée sur une dynamique offensive. Les deux équipes, qui se rencontraient pour la première fois, restaient bien en place. Il fallait attendre la 25e minute pour voir une première occasion lorsque sur un centre de Kessler venu de la droite effectué de l'extérieur du droit. Engen cafouillait devant Müller qui pouvait reprendre et la gardienne était finalement heureuse d'hériter du ballon. Une alerte pour l'équipe suédoise de Tyresö qui participait pour la première fois à la Ligue des Champions.

                                                Mais atteindre cette finale n'était pas un aboutissement et Marta qui ne l'a remporté qu'une seule fois avait à coeur de se mettre en évidence. La Brésilienne n'allait plus tarder à sortir le grand jeu. Press récupérait un ballon à 30 m dans les pieds de Kessler et servait Marta. Elle accélérait, prenait le dessus plein axe sur deux défenseures et plaçait une frappe piquée croisée du droit à l'entrée de la surface (1-0, 28'). Un coup d'éclat suivi d'un autre. L'Américaine Press emmenait la défense de la droite vers le côté gauche et adressait un centre pour Veronica Boquete qui arrivait élancée et reprenait du droit au point de penalty (2-0, 30'). Wolfsburg K.O. ? Que nenni, les Allemandes en avaient sous la semelle et le physique allait prendre le dessus dès le retour des vestiaires.

                                                Wolfsburg inscrit quatre buts en seconde période


                                                Marta quitte Tyresö sur une défaite en finale (photo Eric Baledent)


                                                Avec un changement offensif effectué à la pause, l'équipe allemande partait d'entrée à l'attaque et se relançait dès la 47e minute. Sur un centre adressé par Blässe depuis la droite, repris d'une tête piquée par Popp qui arrivait élancée aux 6 m (1-2). Et l'égalisation suivait rapidement, six minutes plus tard, Müller lancée en profondeur à la limite du hors jeu depuis le milieu de terrain, elle entrait dans la surface et plaçait une frappe du droit au ras du montant de la gardienne (2-2, 53').

                                                Le match allait s'emballer, Marta répondait du tac au tac sur un nouvel exploit personnel. Marta crochetait dans la surface devant Wensing et plaçait d'une frappe enroulée du droit envoyant le ballon au ras du poteau opposé de Schult (3-2, 56') ! Magnifique ! Malgré cette classe individuelle, les Allemandes allaient se montrer plus fraîches physiquement et profitées d'un coup sur sort. Alors que l'arrière droite de Tyresö Klingenberg se faisait soigner au bord du terrain. Popp servait dans l'intervalle, Faisst sur ce côté délaissé et qui gagnait son duel en plaçant une frappe à ras de terre du gauche (3-3, 67'). Wolfsburg allait pour la première fois prendre l'avantage dans cette finale sur un énorme travail à droite de Kessler, élue joueuse du match. Elle s'infiltrait dans la défense, et arrivait à servir en retrait Müller dans les 6 m qui reprenait en deux temps (3-4, 80'). Wolfsburg devant, mais Tyresö qui tentait en vain d'égaliser, le rêve était passé, et l'avenir s'annonce désormais sombre pour cette équipe en proie à des difficultés financières.
                                                Retenons en tout cas, que les deux équipes ont offert un beau spectacle.

                                                Ligue des Champions - Finale
                                                Jeudi 22 mai 2014
                                                - 20h30 françaises (19h30 locales)
                                                TYRESÖ FF (Suède) - VfL WOLFSBURG (Allemagne) : 3-4 (2-0)
                                                Belenense (Estádio do Restelo)
                                                Spectateurs : 8 000
                                                Temps chaud - Terrain excellent
                                                Arbitres : Kateryna Monzul (UKR) assistée de Natalia Rachynska (UKR) et Maryna Senikobylenko (UKR). 4e et 5e arbitres : Kateryna Zora (UKR) et Olga Almeida (POR).
                                                Buts pour Tyresö : MARTA Vieira Da Silva 28', 56', VERONICA Boquete Giadans 30'
                                                Buts pour Wolfsburg : Alexandra POPP 47', Martina MÜLLER 53', 80', Verena FAISST 67'

                                                Avertissement : Seger 79' à Tyresö

                                                Tyresö : 21-Carola Söberg ; 25-Meghan Klingenberg (6-Elisabet Klinga 69'), 23-Linda Sembrant, 3-Whitney Engen, 5-Line Røddik ; 12-Malin Diaz (11-Madelaine Edlund 67'), 17-Caroline Seger (cap.), 7-Lisa Dahlkvist (8-Thaisa de Moraes Rosa Moreno 83'), 9-Veronica Boquete Giadans, 10-Marta Vieira Da Silva ; 13-Christen Press. Entr.: Tony Gustavsson
                                                Non utilisées : 32-Tinja-Riikka Korpela, 2-Rilany Aguiar da Silva, 15-Johanna Rytting Kaneryd, 88-Mayara de Fonseca Bordin
                                                Wolfsburg : 1-Almuth Schult ; 2-Luisa Wensing, 4-Nilla Fischer, 27-Josephine Henning, 20-Stephanie Bunte ; 9-Anna Blässe, 13-Nadine Kessler (cap.), 28-Lena Goessling (18-Ivonne Hartmann 90+2'), 25-Martina Müller ; 11-Alexandra Popp, 10-Selina Wagner (22-Verena Faisst 46'). Entr.: Ralf Kellermann
                                                Non utilisées : 29-Merle Frohms, 16-Noelle Maritz, 17-Laura Vetterlein, 23-Jovana Damnjanovic, 26-Conny Pohlers



                                                Vendredi 23 Mai 2014
                                                Sebastien Duret

                                                http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...tre_a8850.html
                                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • LDC : réactions d’après-match entre fête et déception.
                                                  Publié le 23 mai 2014 | Ligue des champions
                                                  Par Morgane Pringault pour Foot d'Elles



                                                  Certaines se sont prêtées avec joie à nos questions, d’autres les larmes aux yeux, ont eu beaucoup de difficulté à revenir sur leur prestation. Martina Müller, Lena Goessling, Nadine Kessler, Christen Press et Caroline Seger, les grands noms du football actuel nous ont fait part de leur réaction.


                                                  La joie des Allemandes


                                                  Un mot, la première réaction des joueuses de Wolfsburg : « ce soir nous allons faire la fête », répètent elles tour à tour. Martina Müller, nous dit « Je suis sur un petit nuage. Je suis tellement heureuse. » Puis, plus sérieusement elles évoquent les difficultés qu’elles ont eues pendant cette rencontre loin d’être gagnée d’avance. « C’était un match difficile. Mais nous étions dans la même situation que face à Potsdam (ndlr en demi finale Wolsburg gagne 4-2 en étant mené au score). On a réussi à gagner collectivement. » explique Lena Goessling.

                                                  Nadine Kessler ajoute à ces propos « J’ai toujours cru en mon équipe, même dans les moments les plus difficiles je savais que nous pouvions le faire. Mais nous avons eu de la chance, Tyresö n’était pas facile à jouer » Et quand nous évoquons la première mi-temps, Nadine Kessler nous répond « Les deux premiers buts sont des erreurs défensives, sur le deuxième but Press dribble toute la défense avant de servir Boquete. Nous aurions pu les éviter. » Elle ajoute que « ces deux premiers buts pris coup sur coup nous ont plombé »



                                                  Alors quels ont été les mots magiques qui ont remotivé les joueuses de Kellerman ?

                                                  C’est Martina Müller qui nous répond, « Je leur ai dit que nous pouvions le faire, qu’il fallait que l’on redevienne une équipe ». Nadine Kessler complète en disant « c’est ce que nous avons fait en deuxième période. Nous sommes revenues avec beaucoup d’impact physique. »

                                                  Les joueuses de Wolsburg n’avaient qu’un seul objectif après la victoire, la fêter avec leurs proches. A l’image d’un membre du staff qui est venu arroser de bière Nadine Kessler en pleine interview.

                                                  La déception des Suédoises

                                                  Elles se sont malgré tout présentées. Le visage triste, les yeux rougis par les larmes qui ont coulé. Mais ont tout de même réagi et répondu à nos questions.

                                                  Une seule question ? Que s'est-il passé ? Caroline Seger, la capitaine suédoise est la première à nous répondre. « On a tout donné en première mi-temps. Nous savions que Wolfsburg allait réagir et tout faire pour revenir au score. Physiquement elles nous ont été supérieures. »



                                                  Qu’est ce qui a manqué alors pour gagner ce match ? « Je suis déçue de notre deuxième période. Nous avions nos chances et on a relâché nos efforts. Wofsburg a un très beau jeu et elles nous l’ont montré. » tels sont les mots de Christen Press. Ce sont ses derniers sous les couleurs de Tyresö, elle garde bon souvenir avec cette équipe. « La Ligue des Champions aurait été une belle récompense avant de partir. »

                                                  Parlons-en de l’avenir, Christen Press va rejoindre les Chicago Red Stars, « ma famille me manquait et être aux Etas-Unis me permet de préparer la Coupe du Monde au Canada. » Quant à Caroline Seger, le point d’interrogation règne toujours. Dans quel club évoluera t-elle ? A cette question, elle nous répond qu’elle ne sait pas encore. « Je quitte Tyresö, mais je n’ai pas encore pris ma décision. » Et le Paris Saint-Germain ? « Peut-être » nous répond t-elle.



                                                  Crédit photo : uefa

                                                  http://www.footdelles.com/article/Li...ion_94341.html
                                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • La 12ème femme, les supporters
                                                    Publié le 23 mai 2014 | Ligue des champions
                                                    Par Morgane Pringault pour Foot d'Elles



                                                    2583 km. C’est ce qui sépare Wolfsburg de Lisbonne. Une distance qui n’a pas arrêté ses supporters allemands venus soutenir leur équipe dans cette dernière manche. Pas loin de cent personnes ont fait le déplacement, en voiture pour certains, en avion pour d’autres.


                                                    Durant cette rencontre, jamais ils n’ont cessé d’encourager leurs joueuses. D’ailleurs, dans les gradins, tous portent le maillot blanc et vert, et tous ont le nom d’une joueuse dans le dos. Pourquoi donc ? Parce que ce sont les parents des joueuses en majorité. La mère de Verena Faisst, nous dit qu’elle est « à la fois stressée et excitée par ce match » et elle a donné de la voix pour sa fille et ses coéquipières. Tous n’ont pas fait le voyage en vain, ils n’étaient que cent, et pourtant au coup de sifflet final, on aurait dit qu’ils étaient deux cents !

                                                    « Boquete, Boquete »

                                                    Elles portent le maillot de Tyresö FF, et à prime abord nous nous disons que la Suède sera présente pour la première finale de son équipe. Puis, nous nous rapprochons, et la froideur de la langue suédoise, se substitue à la chaleur de l’espagnol. « On a fait six heures de car pour venir à Lisbonne ».



                                                    Sur leur maillot de Tyresö le numéro 9, dans leur voix un seul nom : celui de Veronica Boquete. Leur star à elles. Celle qui représente l’Espagne dans cette équipe suédoise. De bonne humeur, à l’origine des nombreuses hola qui ont rugi dans le stade, les Espagnoles sont reparties le visage fermé, mais jusqu’au bout elles ont été présentes. Elles applaudissent les joueuses quand elles quittent le stade en bus. Jusqu’à la fin, elles ont porté les couleurs de cette équipe scandinave. Jusqu’à la fin, le nom de Boquete a résonné.

                                                    Avec une telle distance, entre Lisbonne et les deux finalistes il ne fallait pas s’attendre à ce que les gradins soient remplis. Mais au final, peu importe le nombre, ceux qui ont été présents se sont donnés à fond pour leurs joueuses.



                                                    http://www.footdelles.com/article/Li...ers_94298.html
                                                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X