Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Accueil de la CM 2019 promis à la France ?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Accueil de la CM 2019 promis à la France ?

    Accueil de la CM 2019 promis à la France ?

    Publié le 23 juin 2014 | Mondial 2015
    Par Foot d'Elles



    La FA, la Fédération Anglaise, a retiré sa candidature pour l'organisation de la Coupe du Monde 2019 pour cause de mauvaises relations avec la FIFA. Un retrait qui laisse un boulevard à la France...

    Nous vous avions tenu au courant des pays qui étaient candidats à l'organisation de la Coupe du Monde en 2019. L'Afrique du Sud semblait dans un premier temps être le candidat le plus dangereux, mais ne pouvant organiser la CM U20 en 2018 (le pays accueille déjà l'édition 2016), ses chances semblent compromises.

    L'Angleterre avait au dernier moment posé sa candidature, et était devenue instantanément LA menace pour la France. On apprend aujourd'hui que le pays a retiré sa candidature car la Fédération n'est pas au mieux avec la FIFA et pense que sa candidature est vouée à l'échec. Voilà qui met la France en très bonne position pour obtenir l'accueil de la Coupe du Monde U20 en 2018 et la Coupe du Monde senior en 2019...


    http://www.footdelles.com/article/Mo...ce-_95748.html

    LYON
    20 Titres de Champion de France de Basket


    1946,,2019

  • #2
    Il semblerait que ce soit plus l'Afrique du sud, qui ait le vent en poupe..:dt:

    LYON
    20 Titres de Champion de France de Basket


    1946,,2019

    Commentaire


    • #3
      - D1 -
      Le championnat fait des envieux


      Avec 73 000 licenciées actuellement sur les 100 000 espérées dans deux ans, Brigitte Henriques s'est montrée enthousiaste pour atteindre l'objectif fixé à l'occasion de la conférence de presse de lancement de la D1 féminine. Un lancement organisé à l'occasion du séminaire des clubs de D1 et D2 qui se tient ces 28 et 29 août au siège de la FFF.


      Lancement du championnat avec les représentants de la FFF, des TV et des joueuses ce jeudi au siège de la fédération française (photo FFF)


      Brigitte Henriques s’est félicitée de "l’augmentation du niveau du championnat dans tous les domaines. L’écart se resserre entre les équipes, les clubs se structurent de plus en plus, des étrangères viennent jouer en France, les diffuseurs offrent une exposition sans cesse plus importante, c'est un signe fort". La diffusion télévisuelle est d'ailleurs l'outil moteur de développement du championnat.
      Le budget moyen en D1 est passé de 270 000 à environ 500 000 € depuis que la D1 a trouvé sa place à la TV : "On fait des envieux par rapport à d'autres sports féminins" ajoute-elle.
      Depuis 2011, les droits de D1 féminine sont proposés aux chaînes et cela permet à chaque club de recevoir 5 000 € de part fixe. Eurosport et France Télévisions ont reconduit leur engagement jusqu'en 2018 pour cette compétition.

      "LA FRANCE EST PRÊTE"


      (photo FFF)


      Si le championnat professionnel parait aujourd'hui encore loin d'être une réalité avec seulement 70 joueuses en contrat fédéral (dont 1/3 seulement à temps plein), la D1 est attractive : "Le PSG et l'OL sont les deux clubs qui investissent beaucoup dans le football féminin" indique la secrétaire générale à propos des deux seuls clubs qui n'ont que des joueuses à temps plein.
      Mais pour autant, elle a rappelé qu'il n'existait pas de modèle unique : "Il y a une vraie compétition entre les différents modèles" même si l'arrivée de clubs professionnels masculins tels le FC Metz, Nancy, l'OM ou encore Reims sont un atout pour "permettre au football féminin de se hisser vers le haut".
      A cela s'ajoute la volonté fédérale de féminiser le football à travers son plan de féminisation et de candidater à grande compétition internationale qu'est la Coupe du Monde féminine 2019. "La France est prête, les stades sont remplis quand l'équipe de France féminine joue, et grâce aux diffuseurs TV, oui, nous sommes prêts. On a envie de gagner la candidature" a démontré Brigitte Henriques.
      Vendredi 29 Août 2014
      Sebastien Duret


      http://www.footofeminin.fr/D1-Le-cha...eux_a9335.html

      LYON
      20 Titres de Champion de France de Basket


      1946,,2019

      Commentaire


      • #4
        - Coupe du Monde 2019 -
        Quatorze villes sollicitées par la FFF


        La France, candidate déclarée à l'organisation de la Coupe du Monde 2019, sera en course avec la Corée du Sud, l'Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande et l'Angleterre. Les cinq pays doivent désormais fournir un ensemble de documents pour le 31 octobre 2014.



        La FFF s'est donc déjà mobilisée pour ce dossier et a interrogé quatorze villes afin de savoir si elles se seraient intéressées pour être hôtes du tournoi. Ainsi Auxerre, Caen, Grenoble, Le Havre, Le Mans, Lyon, Montpellier, Nancy, Nice, Paris, Reims, Rennes, Troyes, Valenciennes ont été sollicitées pour accueillir la compétition qui aura lieu à l'été 2019.

        Rappelons que la FIFA avait annoncé le vendredi 9 mai que cinq pays avaient déposé leur candidature pour l'organisation de la Coupe du monde féminine de football en 2019. Les quatre autres pays sont l'Angleterre, la Corée du Sud, la Nouvelle-Zélande et l'Afrique du Sud.

        Le dernier délai de soumission de l’accord d’organisation et de l’ensemble des documents de candidature signés est fixé au 31 octobre 2014, tandis que la décision définitive sur la désignation de l’hôte sera prise lors de la première séance du Comité Exécutif de la FIFA de 2015.


        Mercredi 17 Septembre 2014
        Sebastien Duret



        http://www.footofeminin.fr/Coupe-du-...FFF_a9445.html

        LYON
        20 Titres de Champion de France de Basket


        1946,,2019

        Commentaire


        • #5
          En voyant cette carte, on a la confirmation de l'idée de la France que se fait la FFF ...:confus::shock::crazy::grn::crazy::mdr::rolleye ::sick:

          LYON
          20 Titres de Champion de France de Basket


          1946,,2019

          Commentaire


          • #6
            La ville de Paris prête à accueillir le Mondial 2019

            Publié le 01 octobre 2014 | Autres compétitions
            Par Foot d'Elles



            La Ville de Paris candidate pour être l’une des villes hôtes de la Coupe du Monde de football féminin, organisée en 2019 par la FIFA, en écho à l’intention de la FFF d’accueillir cet événement en France. Découvrez le communiqué de presse de la Ville de Paris.



            La Ville de Paris a annoncé mardi sa candidature comme ville hôte des matchs de la Coupe du monde de football féminin, organisée en 2019 par la FIFA. La FFF a manifesté l’intention de la France d’accueillir cette compétition internationale, qui se déroule tous les 4 ans.

            « Paris est prête à mettre tous ses atouts en jeu, pour que la France remporte ce défi et organise une grande fête autour du football féminin », a souligné avec enthousiasme Jean-François Martins, adjoint à la Maire de Paris en charge des sports. Si sa candidature est retenue, la capitale accueillera les matchs au sein du stand Jean Bouin, inauguré en août 2013 et répondant à tous les standards de haut niveau.


            La Coupe du monde de football féminin 2019 permettrait de poursuivre une période riche en grands événements sportifs. Après avoir accueilli la Coupe du monde de rugby féminin en août dernier, Paris s’apprête à recevoir en 2016 l’Euro de football, en 2017 les Championnats du monde de handball masculin, de Lutte et de Hockey sur glace, en 2018 les Gays Games, le championnat d’Europe de Handball féminin et le coup d’envoi de La Ryder Cup. Autant d’occasions de faire rayonner la capitale à l’international et de valoriser les pratiques sportives.



            http://www.footdelles.com/article/Au...19_100308.html

            LYON
            20 Titres de Champion de France de Basket


            1946,,2019

            Commentaire


            • #7
              Candidature CM 2019 : Nice suit Paris

              Publié le 02 octobre 2014 | Autres compétitions
              Par Foot d'Elles



              Nous vous annoncions hier que la Ville de Paris souhaitait être l’une des villes hôtes de la Coupe du Monde de football féminin 2019 si la France était désignée organisatrice par la FIFA. La Ville de Nice suit le même chemin que Paris et appuie encore un peu plus la candidature française...


              José Cobos, ancien joueur professionnel passé par Strasbourg, Paris et Nice notamment, et élu conseiller municipal de la Ville de Nice en mars 2014 a annoncé ce lundi que Nice allait se porter candidate pour être ville hôte de la Coupe du Monde Féminine 2019 si l'organisation de cette dernière revenait à la France.

              Maintenant, espérons que d'autres villes suivent le même chemin que Paris et Nice, et continuent d'appuyer la candidature de la France auprès de la FIFA...

              Pour rappel, les trois autres pays en course pour l'organisation de cette Coupe du Monde 2019 sont la Corée du Sud, la Nouvelle-Zélande et l'Afrique du Sud, mais sans vouloir être "chauvin" la France semble avoir l'avantage... avec l'Afrique du Sud qui a décalé sa candidature pour la Coupe du Monde U20 de 2016 à 2018.


              http://www.footdelles.com/article/Au...is_100377.html

              LYON
              20 Titres de Champion de France de Basket


              1946,,2019

              Commentaire


              • #8
                Candidature CM 2019 : Nice et Reims suivent Paris

                Publié le 02 octobre 2014 | Autres compétitions
                Par Foot d'Elles



                Nous vous annoncions hier que la Ville de Paris souhaitait être l’une des villes hôtes de la Coupe du Monde de football féminin 2019 si la France était désignée organisatrice par la FIFA. Les villes de Nice et Reims suivent le même chemin que Paris et appuient encore un peu plus la candidature française...



                José Cobos, ancien joueur professionnel passé par Strasbourg, Paris et Nice notamment, et élu conseiller municipal de la Ville de Nice en mars 2014 a annoncé ce lundi que Nice allait se porter candidate pour être ville hôte de la Coupe du Monde Féminine 2019 si l'organisation de cette dernière revenait à la France.

                Du côté de Reims, c'est Arnaud Robinet qui avait annoncé début septembre que Reims se verrait bien accueillir des rencontres de la Coupe du Monde féminine 2019. Le député-maire n’en a pas seulement parlé. En concertation avec Jean-Claude Hazeaux, président de la Ligue, il a fait part de son vœu à la Fédération française. L’appel du pied rémois a été pris au sérieux.

                Maintenant, espérons que d'autres villes suivent le même chemin que Paris, Nice, et Reims, et continuent d'appuyer la candidature de la France auprès de la FIFA...

                Pour rappel, les trois autres pays en course pour l'organisation de cette Coupe du Monde 2019 sont la Corée du Sud, la Nouvelle-Zélande et l'Afrique du Sud, mais sans vouloir être "chauvin" la France semble avoir l'avantage... avec l'Afrique du Sud qui a décalé sa candidature pour la Coupe du Monde U20 de 2016 à 2018.

                Verdict en Mars 2015...


                http://www.footdelles.com/article/Au...is_100377.html

                LYON
                20 Titres de Champion de France de Basket


                1946,,2019

                Commentaire


                • #9
                  LA FRANCE DÉPOSE SA CANDIDATURE

                  lundi 20 octobre 2014 - 14:00 -




                  Le jeudi 30 octobre à Zürich (Suisse), Noël Le Graët remettra à Joseph Blatter, le président de la FIFA, le dossier de candidature de la France à l’organisation de la Coupe du Monde féminine de la FIFA 2019. Il sera accompagné de Brigitte Henriques, secrétaire générale de la FFF, de Philippe Bergerôo et Wendie Renard, respectivement sélectionneur et capitaine de l’équipe de France féminine.


                  La Fédération Française tiendra le jour-même à son siège (17h00) une conférence de presse pour présenter sa candidature dans le détail. Elle se fera en présence de Noël Le Graët, Brigitte Henriques, Philippe Bergerôo, des internationales Laura Georges et Gaëtane Thiney, ainsi que des représentants de l’État et des villes candidates.

                  Les journalistes souhaitant assister à cette conférence de presse sont priés de faire leur demande à [email protected] en précisant leur nom et le média qu’ils représentent, le mercredi 29 octobre au plus tard. Seuls les détenteurs de la carte de presse seront acceptés. Les techniciens non détenteurs d’une carte de presse devront envoyer leur nom et le média pour lequel ils travaillent à cette même adresse.


                  http://www.fff.fr/actualites/144328-...sa-candidature

                  LYON
                  20 Titres de Champion de France de Basket


                  1946,,2019

                  Commentaire


                  • #10
                    Publié le 30/10/2014 à 18:31

                    FOOTBALL FÉMININ.
                    Lyon accueillera la finale 2019 si la France obtient la coupe du monde



                    / Photo d'archives Stéphane Guiochon

                    La fédération française de football a déposé ce jeudi auprès de la Fifa, à Zurich, son dossier de candidature pour l’organisation de la coupe du monde féminine de football 2019.


                    Ce même jeudi Noël le Graët a présenté ce dossier, dévoilant que le stade des Lumières sera le cadre du match d’ouverture et de la finale de cette coupe du monde si le dossier français l’emporte. Il faudra pour cela obtenir plus de voix que la Corée du Sud, seul autre candidat à cette organisation. La fifa prendra sa décision sur l’attribution de ce Mondial 2019 en mars 2015.

                    Le choix du nouveau stade de Lyon n’est pas une surprise. Avec ses 58000 places, il doit être livré dans un peu plus d’un an et accueillera des matchs de l’Euro 2016.
                    Par ailleurs, l’OL possède la meilleure équipe française, les féminines ayant remporté par deux fois ces dernières années la Ligue des champions.

                    Le mondial 2015 aura lieu au Canada, en juin.


                    http://www.leprogres.fr/sports/2014/...monde-feminine

                    LYON
                    20 Titres de Champion de France de Basket


                    1946,,2019

                    Commentaire


                    • #11
                      GRENOBLE / FOOT FEMININ

                      Le stade des Alpes pourrait accueillir 6 à 7 matches
                      de la Coupe du monde 2019



                      Louisa Necib (à droite sur la photo) pourrait jouer cette Coupe du monde 2019. Photo AFP / Patrick Stollarz


                      Christophe Ferrari, le président de Grenoble-Alpes Métropole, a répondu positivement à la demande du président de la Fédération française deFootball (FFF), Noël Le Graët, d’accueillir des matchs de la Coupe du monde féminine de football 2019 au stade des Alpes dans le cadre de la candidature de la France à son organisation.
                      Cette candidature, tout juste transmise à la FIFA, est présentée ce vendredi par la FFF à Paris.
                      Le pays organisateur sera désigné l’an prochain.
                      Plus d’infos dans nos éditions sud-iséroises de ce vendredi 31 octobre.


                      http://www.ledauphine.com/isere-sud/...coupe-du-monde

                      LYON
                      20 Titres de Champion de France de Basket


                      1946,,2019

                      Commentaire


                      • #12
                        2019 :
                        Une Coupe du Monde féminine et française ?


                        Publié le 31 octobre 2014
                        Par Melissa Gruenzig pour Foot d'Elles



                        Le 30 octobre 2014, Noël Le Graët, président de la FFF, Brigitte Henriques, secrétaire générale et Philippe Bergerôo, entraîneur de l’Équipe de France se sont rendus à Zurich afin d’officialiser la candidature de la France à l’organisation de la Coupe du Monde féminine de la FIFA en 2019 face à la Corée du Sud. De retour à Paris, ils ont tenu une conférence de presse au siège de la FFF.



                        « La France est prête », a déclaré Brigitte Henriques, secrétaire générale de la FFF. Le football féminin français connaît en effet une croissance très importante (+ 20.000 licenciées en 3 ans) grâce notamment aux bons résultats de l’équipe nationale qui occupe actuellement la 4e place du classement de la FIFA. « Un contexte favorable à la candidature française », selon la secrétaire générale.

                        Onze villes ont été présélectionnées pour l’événement : Auxerre, Grenoble, Le Havre, Lyon, Montpellier, Nancy, Nice, Paris, Reims, Rennes et Valenciennes, parmi lesquelles neuf seront retenues si la France est choisie pour organiser la Coupe. Les Lyonnaises et Lyonnais devraient ainsi avoir l’honneur d’accueillir le lancement et la finale de la Coupe du Monde au stade des Lumières qui compte 48.000 places.

                        Si la France est sélectionnée, elle devra également organiser en 2018 la Coupe du Monde féminine U-20 de la FIFA. Contrairement à celle de 2014, qui a lieu dans différentes villes canadiennes, la France a proposé, à la manière d’un « village olympique », la ville de Rennes comme site unique.






                        Invitées à la conférence de presse, les joueuses de l’Équipe de France Laura Georges et Gaëtane Thiney ont été émues par l’enthousiasme général suscité par la candidature française.

                        « Organiser la Coupe du Monde féminine serait un formidable booster pour la féminisation du sport en France et enverrait un message fort en faveur de l’égalité et de la mixité », a déclaré Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse, et des Sports.

                        Les membres du comité exécutif de la FIFA rendront leur décision en mars 2015.



                        Crédit photos : fff.fr


                        http://www.footdelles.com/article/Au...e-_101856.html

                        LYON
                        20 Titres de Champion de France de Basket


                        1946,,2019

                        Commentaire


                        • #13
                          Coupe du Monde 2019 :
                          comment est fait le choix ?


                          Publié le 18 mars 2015 | Autres compétitions
                          Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



                          Lors de son meeting des 19 et 20 mars, le comité exécutif de la FIFA choisira le pays organisateur de la Coupe du Monde 2019. En lice : la France et la Corée du Sud. Comment est désignéi le pays organisateur d’un mondial ? Quelle nation a une longueur d’avance à quelques heures du verdict ? Eléments de réponse.




                          Les dés sont désormais entre leurs mains. Lors de son meeting des 19 et 20 mars, les vingt-deux membres du comité exécutif de la FIFA éliront le pays organisateur de la Coupe du Monde 2019 parmi les deux finalistes : la France et la Corée du Sud.

                          Qui vote et comment ?



                          Le vote final sera effectué par diverses personnalités du football mondial. Les vingt-cinq membres du comité exécutif de la FIFA y participeront. Le président Sepp Blatter, le premier vice-président Issa Hayatou, sept vice-présidents représentant les différentes associations continentales et les seize membres (élus pour quatre ans) dont … une femme : Lydia Nsekera.
                          Chaque membre élira le pays hôte en fonction de critères bien précis : « le pays candidat doit avoir le soutien de son gouvernement, de la communauté nationale du football dans son ensemble et disposer d’infrastructures modernes avec un budget maîtrisé pour l’accueil de la compétition », affirme un porte-parole de la FIFA. Mais pas seulement. Le pays candidat doit également promouvoir le football féminin au maximum.
                          Le vote des vingt-cinq membres du comité exécutif se fait à la majorité absolue. En cas d’égalité, le président Joseph Blatter aura une voix prépondérante. Contrairement aux compétitions masculines, aucune délégation de la FIFA n’a visité les pays candidats pour se faire son opinion.


                          La Corée du Sud aurait une longueur d’avance



                          Par principe la FIFA préfère que ce soit le même pays qui organise la Coupe du Monde U20 et les séniors. Les candidats réalisent donc un dossier à deux volets : pour la compétition des sélections A, et le tournoi des -20 ans (ndlr : la France souhaiterait l’organiser autour de Rennes). Et dans le domaine de l’organisation, la République de Corée a une longueur d’avance. Le pays des matins calmes a déjà accueilli le Mondial masculin en 2002, la Coupe du Monde U17 en 2007 et va à nouveau l’organiser en 2017, ainsi que l’organisation du mondial des U20 (uniquement compétitions masculines). Mais ce serait la première fois que la Corée du Sud accueillerait un tournoi féminin affilié à la FIFA. En face la France a, tout le monde s’en souvient, accueilli la Coupe du Monde 1998. Mais depuis c’est à peu près tout. Autant dire que la relation de confiance entre les hautes instances de la FIFA et le candidat asiatique sont plutôt bonnes.
                          Selon nos informations, les représentants de la candidature tricolore seraient plutôt pessimistes à l’idée de l'emporter dans quelques heures. Problème de lobbying? Peut-être. Et ils ont de quoi car l’édition 2011 avait eu lieu en Allemagne (Europe), en 2015 direction le Canada (Amérique). Donc en toute logique, au nom du principe de rotation des continents (entré en vigueur depuis les compétitions de 2010), il ne serait pas surprenant que la Corée du Sud rafle la mise (ndlr : même si le Japon est déjà pressenti pour l’édition 2023). En cas de victoire, Lyon, et son nouveau stade, accueillerait le match d’ouverture.


                          Crédit Photo : fff.fr



                          http://www.footdelles.com/article/Au...x-_108594.html

                          LYON
                          20 Titres de Champion de France de Basket


                          1946,,2019

                          Commentaire


                          • #14
                            - Coupe du Monde 2019 -
                            Les raisons d'une candidature FRANÇAISE


                            Ce jeudi en fin de journée, la FIFA désignera le candidat retenu pour l'organisation de la Coupe du Monde 2019. La France est en lice avec la Corée du Sud. Retrouvez les éléments de la candidature française.




                            Au cours de ces dernières années, la FIFA a créé un environnement propice au développement du football féminin au sein des associations membres, par des programmes faits sur mesure et une mise en valeur des compétitions féminines FIFA, avec au sommet, la Coupe du Monde féminine. La dernière édition (en Allemagne en 2011) fut une véritable célébration du football. Elle a montré au monde ce que le jeu féminin pouvait apporter, non seulement à toute la famille du football, mais également au sport en général.
                            La France est maintenant prête à accueillir la Coupe du Monde féminine et veut désormais prouver que sa candidature offre à la FIFA la meilleure plateforme pour promouvoir le tournoi, et le football féminin en général.
                            La France est un pays du football, le sport le plus populaire et le plus répandu dans l’Hexagone. La France est aussi reconnue pour ses infrastructures de transport, mais aussi sa culture et son tourisme qui sont des vecteurs supplémentaires à prendre en compte autour de la candidature.
                            Au niveau du développement football féminin, au cours des dernières années, la FFF en a fait un objectif prioritaire. Plusieurs initiatives ambitieuses ont été lancées et ont mis en évidence une passion vive et croissante pour le football féminin.

                            IL Y A EU UN AVANT ET UN APRÈS ALLEMAGNE 2011

                            Cette candidature fait partie intégrante de cette stratégie, et permettrait à la FFF de continuer à bâtir sur des fondations solides. En effet, la Coupe du Monde de la FIFA 2011 en Allemagne a eu un impact énorme en France grâce à une couverture médiatique inouïe, un niveau de jeu très élevé et, bien évidemment, le parcours remarquable de l’équipe de France (4e). Il y a eu un avant et un après Allemagne 2011. Il n’existe pas meilleur moyen que d’accueillir un événement d’une telle importance et magnitude que la Coupe du Monde pour que la FFF atteigne son objectif de positionner le football comme n°1 des sports féminins.
                            En collaboration étroite avec la FIFA et ses partenaires (notamment l’Etat et les collectivités territoriales hôtes), la France veut s’assurer que cette Coupe du Monde 2019 aura un impact profond et de longue durée, non seulement pour le football féminin en France et dans le reste du monde, mais aussi pour le sport féminin en général. Elle veut aussi offrir aux joueuses les meilleures conditions pour jouer et pour partager avec le public.
                            « France 2019 » doit être un tournoi unique pour tout le monde (équipes, partenaires, spectateurs et téléspectateurs, bénévoles, médias, grand public).

                            Source FFF

                            TROIS AXES FONDAMENTAUX

                            Une organisation parfaite

                            Chaque année, la France réussit l’accueil de plusieurs événements sportifs internationaux. Au fil du temps, une véritable compétence a été
                            développée, soutenue par une infrastructure mature. La FFF a déjà un savoir-faire prouvé en matière d’organisation - un savoir-faire qui sera
                            encore plus évolué suite à l’organisation de l’UEFA Euro 2016. La France sait ce qu’il faut pour organiser un événement réussi et s’engage à mettre en oeuvre les éléments suivants pour garantir le succès de la Coupe du Monde féminine 2019
                            - Un concept solide, avec des infrastructures adaptées (stades, centres d’entraînement, hébergement, transports ou centres médicaux)
                            - Une organisation fiable et sûre avec l’engagement national des professionnels expérimentés et la participation d’un grand nombre de bénévoles très motivés et formés. Une mobilisation totale de l’Etat, des collectivités locales, des clubs
                            - Une plateforme de communication ambitieuse pour nourrir l’enthousiasme pour le football et le sport en général chez les Français et pour soutenir les initiatives « stades remplis » et héritages.
                            - Une approche écologique et durable en cohérence avec les principes de la FIFA avec un programme de sensibilisation à l’environnement.

                            La fête du football féminin
                            La France fera en sorte que tous les participants au tournoi vivent la meilleure expérience possible, en créant un environnement idéal et une atmosphère spéciale : joueuses, familles de la FIFA, médias, sponsors, bénévoles, spectateurs.
                            - Dans les stades, un programme d’animations. Cette atmosphère conviviale doit aboutir en un record du nombre de billets vendus.
                            - Dans les villes, les zones « fêtes » dans des lieux symboliques accueilliront les fans du monde entier, tout en valorisant l’héritage artistique et culturel des villes. Ces zones seront en accès libre.
                            - Partout en France, les écoles et les clubs de football seront encouragés à organiser des activités sociales pour maximiser le contact et la promotion du tournoi.

                            Un héritage durable
                            L’une des ambitions est que la compétition laisse derrière elle un héritage considérable pour les jeunes, les femmes et le football en France et à l’étranger. La FFF accepte la responsabilité qui accompagne l’organisation de cet événement spécial et, s’engage à jouer son rôle en soutenant la politique de la FIFA à l’égard du football féminin.
                            Une équipe dédiée à la féminisation du football est déjà en place et travaille très activement sous la direction de Brigitte Henriques, Secrétaire Générale de la FFF. Récompensé par l’UEFA et le ministère des Sports, ce plan de féminisation adhère complètement aux 10 principes clés de la FIFA. Il a déjà obtenu des résultats importants. Les fondations sont donc posées pour maximiser l’impact de la Coupe du Monde féminine de la FIFA 2019.

                            LIRE AUSSI...

                            >> LA COREE DU SUD, AUTRE CANDIDAT
                            http://www.footofeminin.fr/Coupe-du-...at_a10470.html

                            >> LA COUPE DU MONDE U20 2018 : LA BRETAGNE TERRE D'ACCUEIL
                            http://www.footofeminin.fr/Candidatu...il_a10469.html




                            Jeudi 19 Mars 2015
                            Sebastien Duret



                            http://www.footofeminin.fr/Coupe-du-...SE_a10468.html

                            LYON
                            20 Titres de Champion de France de Basket


                            1946,,2019

                            Commentaire


                            • #15
                              - Coupe du Monde 2019 -
                              La COREE du SUD, l'autre candidat


                              Accueillis par le Président de la FIFA Blatter et le Secrétaire Général de la FIFA Jérôme Valcke, des délégués représentant les fédérations de football de France et de République de Corée avaient remis leurs documents de candidature pour la Coupe du Monde féminine U-20 de la FIFA 2018 et la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019 le 29 octobre dernier.


                              Les représentants sud-coréens lors du dépôt du dossier en octobre dernier


                              La République de Corée, dont la délégation incluait le président de la Fédération coréenne de football, Mong Gyuchung, avait été la première à remettre officiellement ses documents. "Nous sommes très fiers de poser notre candidature pour ces deux compétitions", a affirmé Mong Gyuchung.
                              "Nous avons le soutien total de notre chef de gouvernement (la Présidente de la République de Corée, Park Geunhye) et l'organisation de cette compétition nous aiderait beaucoup à développer le football féminin dans notre pays. Ce serait la première fois que la République de Corée accueille un tournoi féminin de la FIFA, mais nous avons une bonne expérience dans d'autres compétitions de la FIFA, puisque nous avons déjà accueilli la Coupe du Monde de la FIFA 2002, la Coupe du Monde U-17 en 2007 et en 2017, la Coupe du Monde U-20 de la FIFA se déroulera dans notre pays."
                              Cette riche et fructueuse expérience de la République de Corée en matière d'organisation de grands événements sportifs a été reconnue par Joseph S. Blatter au moment de recevoir les documents : "Nous savons que vous êtes de très bons organisateurs. Nous avons pu le constater à l'occasion des diverses compétitions de la FIFA que vous avez organisées par le passé. Ce ne serait pas une première pour vous. Les candidatures pour organiser des tournois sont une question de confiance. Nous vous souhaitons la meilleure réussite. Bonne chance !"
                              Mais il est bien difficile avant l'annonce officielle d'avoir des éléments d'informations sur l'organisation sud-coréenne qui n'a pas communiqué sur le contenu de son dossier. A noter que trois autres pays avaient retiré le dossier avant de se retirer : l'Angleterre, la Nouvelle-Zélande, et l'Afrique du Sud voulaient être candidates.

                              LIRE AUSSI SUR FOOTOFEMININ

                              >> LES RAISONS D'UNE CANDIDATURE
                              http://www.footofeminin.fr/Coupe-du-...SE_a10468.html
                              >> LA COUPE DU MONDE U20 2018 : LA BRETAGNE TERRE D'ACCUEIL
                              http://www.footofeminin.fr/Candidatu...il_a10469.html


                              Jeudi 19 Mars 2015
                              Sebastien Duret




                              http://www.footofeminin.fr/Coupe-du-...at_a10470.html

                              LYON
                              20 Titres de Champion de France de Basket


                              1946,,2019

                              Commentaire


                              • #16

                                Commentaire


                                • #17
                                  La France recevra également la Coupe du Monde féminine des Moins de 20. La compétition (16 équipes) se disputera en 2018 en Bretagne.

                                  Commentaire


                                  • #18
                                    le match d'ouverture et la Finale se joueront dans le Grand Stade de l'OL

                                    Commentaire


                                    • #19
                                      Envoyé par -Msila28 Voir le message
                                      le match d'ouverture et la Finale se joueront dans le Grand Stade de l'OL
                                      Beaucoup des Bleues actuelles seront à un âge limite, ça va brasser après le Canada.
                                      Ce canard n'a qu'un bec, et n'eut jamais envie d'en avoir deux.

                                      Commentaire


                                      • #20
                                        Coupe du Monde 2019 - La FRANCE sera le pays organisateur !

                                        Sepp Blatter l'a annoncé ce jeudi 19 mars. Le comité exécutif de la FIFA a voté pour que la France organise la Coupe du Monde 2019, et un an plus tôt la Coupe du Monde U20 en 2018.


                                        L'annonce de Sepp Blatter (photo FIFA)


                                        En octobre dernier, le Président de la FFF déclarait : "Il s’agit pour le football français d’un véritable projet historique. Les villes et les clubs ont décidé, avec conviction, de lui apporter leur concours actif. Cet engouement atteste de la volonté des collectivités locales présentes à nos côtés, mais aussi de beaucoup d’autres, de participer au développement du football féminin sur tout le territoire français"
                                        La FIFA a donc choisi la France pour organiser ce grand événement. Après deux éditions en Asie, deux en Europe et trois en Amérique du Nord, ce sera donc un retour en Europe. Elle organisera également l'année précédente, la Coupe du Monde U20 en 2018.
                                        L’annonce a été faite aujourd’hui à l’occasion d’une cérémonie tenue au siège de la FIFA, à Zurich, et conduite par le Président de la FIFA, Joseph S. Blatter, et Lydia Nsekera, membre du Comité Exécutif de la FIFA. Les deux équipes de candidatures étaient représentées par Noël Le Graët, président de la Fédération Française de Football, et Chung Mong-gyu, président de la Fédération de Football de République de Corée. L’annonce a été faite après une décision unanime prise aujourd’hui par le Comité Exécutif de la FIFA.

                                        Neuf villes hôtes



                                        Cinq pays s’étaient initialement déclarés intéressés par l’organisation des compétitions – Afrique du Sud, Angleterre, France, Nouvelle-Zélande et République de Corée –, puis seuls deux d’entre eux, la France et la République de Corée ont déposé auprès de la FIFA leur dossier officiel de candidature en octobre 2014.
                                        Les critères d’évaluation des dossiers de candidature couvraient une vaste gamme de domaines, dont la maîtrise des coûts (budget estimé à 40 millions d'Euro), la promotion, le potentiel de création d’un programme d’héritage novateur et significatif pour le football national, le soutien et l’implication de la communauté du football, les infrastructures existantes et la viabilité des projets d’amélioration y afférents, ainsi que le soutien public et privé.
                                        Neuf villes (parmi les onze : Auxerre, Grenoble, Le Havre, Lyon, Montpellier, Nancy, Nice, Paris (Jean Bouin), Reims, Rennes, Valenciennes) accueilleront la Coupe du Monde de la FIFA 2019 pour un tournoi de vingt-quatre équipes et cinquante-deux matches, programmé en juin 2019. Le Grand Stade de Lyon abritera le match d’ouverture et la finale. En 2018, pour la Coupe du Monde U20, 16 pays y participeront avec des rencontres à Rennes, Saint-Brieuc, Vannes et Saint-Malo.


                                        LIRE AUSSI SUR FOOTOFEMININ :
                                        >> LA CORÉE DU SUD, AUTRE CANDIDAT
                                        >> LES RAISONS D'UNE CANDIDATURE
                                        >> LA COUPE DU MONDE U20 2018 : LA BRETAGNE TERRE D'ACCUEIL



                                        Les précédents pays hôtes

                                        2015 : Canada
                                        2011 : Allemagne
                                        2007 : Chine
                                        2003 : USA (initialement en Chine mais délocalisé aux USA, suite à la découverte en Asie de la maladie infectieuse : Syndrome Respiratoire Aigu Sévère (SRAS))
                                        1999 : USA
                                        1995 : Suède
                                        1991 : Chine



                                        Vendredi 20 Mars 2015
                                        Sebastien Duret

                                        http://www.footofeminin.fr/Coupe-du-...r-_a10471.html
                                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • #21
                                          Coupe du Monde 2019 - Premières réactions : "Un formidable levier"

                                          Retrouvez les premières réactions recueillies (sources FFF et Eurosport)



                                          >> Noël Le Graët (Président de la FFF) :

                                          « Je remercie le comité exécutif de la FIFA et son président Joseph Blatter de la confiance qu’ils nous témoignent. Mes remerciements s’adressent aussi à l’État, aux villes, au CNOSF, au Centre National du Développement du Sport (CNDS) qui se sont mobilisés pour notre candidature. Cette candidature n’aurait pas été possible sans le monde amateur (ligues, districts, clubs) qui se dévoue au quotidien en faveur du football féminin. Cet événement constitue un formidable levier de développement du football féminin, et du sport féminin, dans notre pays. Il constitue à la fois une récompense et un encouragement au plan de féminisation du football, engagé par la fédération depuis 2011 ». En effet, le nombre de pratiquantes est passé en quatre ans de 54 500 à 83 500 en quatre ans (+ 35 %), avec un objectif de 100 000 joueuses au cours de la saison prochaine. Je suis tellement content pour le football féminin. Ça nous donne une chance extraordinaire de développer ce sport que l'on aime tous. On a des possibilités énormes de développement. Il y avait une fenêtre, c'était le bon moment de se porter candidat. On a décidé de jouer sur des stades de 20 000 à 25 000 places avec une possibilité de remplir ses stades, un travail du marketing intéressant. On a choisi des stades qui n'ont pas l'Euro 2016 mais qui ont beaucoup investi dans le football, et qui veulent organiser un grand événement ».

                                          >> Philippe Bergerôo (sélectionneur de l’Équipe de France féminine) :
                                          « C'est une magnifique opportunité pour l’avenir. Plusieurs de mes joueuses ont moins de 25 ans, elles composeront l’ossature de la sélection dans quatre ans. La France aura une équipe compétitive en 2019. »

                                          « Il y a quatre ans, on était dans l'anonymat complet »

                                          >> Wendie Renard (capitaine de l’Olympique Lyonnais et des Bleues) :

                                          « C’est un rêve de disputer une Coupe du Monde à la maison. On se souvient tous de 98. J’ai envie de connaître les mêmes émotions. »

                                          >> Frédérique Jossinet (en charge du suivi du plan de féminisation) :
                                          « J'ai l'impression de revivre ma médaille aux JO d'argent de 2004 où on est quand même un peu partagé juste avant l'annonce même si on a fait un énorme travail. Je remercie tout le travail des administratifs de la FFF, de Brigitte Henriques. »

                                          >> Brigitte Henriques (secrétaire générale de la FFF) :
                                          « Je fais partie comme d'autres, des générations, où il y a 30 ans, c'était compliqué, ça ne se faisait vraiment pas d'avoir des filles jouer au foot. On se disait nous on en jouera jamais, on en organisera jamais en France. Wendie Renard disait qu'elle en rêvait avec pour image celle de Didier Deschamps en 1998. Rêver de pouvoir gagner cela en France, cela est magnifique. Je dis merci à Noel Le Graët qui avait cette volonté de candidater. On avait un dossier qui tenait la route. Il y a un ensemble de facteurs (formations, médias, résultats). Il y a une vraie volonté de tous les acteurs. On a vraiment envie mais cela n'est pas venue tout cuit comme ça. J'ai une pensée pour Marilou Duringer, pour Bernadette Constantin. Il y a quatre ans, on était dans l'anonymat complet. »

                                          Vendredi 20 Mars 2015
                                          Sebastien Duret

                                          http://www.footofeminin.fr/Coupe-du-...er_a10476.html
                                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • #22
                                            La Coupe du Monde 2019 sera ... en France !
                                            Publié le 19 mars 2015 | Foot international
                                            Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



                                            Le président de la FIFA Sepp Blatter vient d'annoncer de Zurich que la France organisera la Coupe du Monde 2019. La candidature tricolore rafle la mise devant la Corée du Sud.


                                            Rendez-vous dans quatre ans ! En 2019, la Coupe du Monde de football féminin se déroulera en France. La FIFA, réunie aujourd'hui à Zürich en comité exécutif, a voté en faveur de la candidature tricolore. Fin octobre dernier, la Fédération Française de Football avait remis son dossier de candidature à l'organisation de la Coupe du Monde féminine de la FIFA 2019. L'autre finaliste : la Corée du Sud. Si Sepp Blatter a tenu à préciser que "les deux nations ont montré les capacités pour organiser une telle compétition. La France et la Corée du Sud possèdent un championnat d'un excellent niveau et réputé". La France, au final, l'emporte.

                                            "Cet événement constitue un formidable levier de développement du football féminin, et du sport féminin, dans notre pays. Il constitue à la fois une récompense et un encouragement au plan de féminisation du football, engagé par la fédération depuis 2011", se félicite le président de la FFF Noël Le Graët.

                                            Philippe Bergerôo, le sélectionneur de l’Équipe de France féminine, évoque "une magnifique opportunité pour l’avenir. Plusieurs de mes joueuses ont moins de 25 ans, elles composeront l’ossature de la sélection dans quatre ans. La France aura une équipe compétitive en 2019". De son côté, Laura Georges s'est dit "très contente, vraiment très contente ! J'ai suivi l'annonce en direct. Je me sens d'autant plus concernée que j'étais présente en octobre dernier avec Gaëtane Thiney lorsque la France a remis son dossier de candidature. Je félicite toutes les personnes qui ont travaillé sur le sujet. C'est une belle récompense".

                                            Le Mondial 2019, programmé en juin, réunira vingt-quatre nations pour un total de cinquante-deux matches. Onze villes souhaitent l’accueillir : Auxerre, Grenoble, Lyon, Le Havre, Montpellier, Nancy, Nice, Reims, Rennes, Paris, Valenciennes. Neuf seront retenues. Le Grand Stade de Lyon abritera le match d’ouverture et la finale. La France recevra également la Coupe du Monde féminine des Moins de 20 ans. La compétition, rassemblant 16 équipes, se disputera en 2018 en Bretagne (Rennes, Saint-Brieuc, Vannes et Saint-Malo).


                                            Les premiers tweets des Bleues







                                            http://www.footdelles.com/article/Fo...ce_108788.html
                                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • #23
                                              En route vers 2019 !
                                              Publié le 19 mars 2015 | Top News
                                              Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



                                              Le président de la FIFA Sepp Blatter a annoncé ce jeudi de Zurich que la France organisera la Coupe du Monde 2019. La candidature tricolore rafle la mise devant la Corée du Sud. Une nouvelle qui ne fait que concrétiser la progression du football féminin en France. Le football féminin français a désormais quatre ans pour s’imposer à la maison.


                                              La France accueillera donc la Coupe du Monde 2019. Avant le Mondial au Canada, le football féminin français vient de remporter une première grande victoire. Une désignation qui ne doit rien au hasard et qui permet de repousser les horizons de développement pendant quatre ans.

                                              La montée en puissance récompensée

                                              En l’espace de sept coupes du monde et treize championnats d’Europe, la troisième nation mondiale au classement FIFA n’avait jamais obtenu l’organisation d’une grande compétition internationale. Face à la Corée du Sud (18e au classement FIFA), cette victoire tricolore pour l’organisation du Mondial 2019 vient récompenser un travail débuté il y a plusieurs années. La Fédération française a mis en axe prioritaire de travail la féminisation du football. Si le palmarès de l’équipe nationale est encore vierge (demi-finale au mondial 2011, quatrième place aux JO de Londres en 2012), les Bleues sont en pleine progression sous l’ère Bergeroo et partent favorites pour le Mondial canadien cet été. Côté club l’Olympique Lyonnais a déjà conquis par deux fois l’Europe (vainqueur de la Ligue des Champions en 2011 et 2012). Et surtout pour la première fois il y a quelques semaines, le cap des 80 000 licenciées a été franchi. Des chiffres qui font de la France, une place forte du football féminin.
                                              « Cela récompense l’investissement de beaucoup de monde depuis des années. Déjà celles qui ont fait que le football féminin existe en France. Et ensuite le développement dans les pôles, les clubs et les districts qui prend une ampleur de plus en plus importante », confie Gaëtane Thiney.



                                              2015, rampe de lancement

                                              Evidemment la fête dans quatre ans se prépare déjà maintenant avec le mondial canadien. Car si la France réalise une performance de choix l’été prochain Outre-Atlantique, cela pourrait être la rampe de lancement vers 2019 : « il va y avoir du travail, beaucoup de travail pendant quatre ans. Mais cette Coupe du Monde à la maison va booster les joueuses et en 2019, certaines cadres de 2015 seront encore présentes dans le groupe », analyse Patrice Lair, consultant Eurosport. Dans le groupe France actuel pourraient être présentes des joueuses comme Wendie Renard (24 ans), Amandine Henry (24 ans) ou encore Claire Lavogez (20 ans) pour ne citer qu'elles. Avec quatre ans de vécu international au minimum ensemble, ces Bleues pourraient peut-être imiter leurs homologues masculins de 1998. « Jouer en France cela va être idéal, on sera poussé par tout un pays. On aura encore plus de motivation pour s’imposer », souffle la Montpelliéraine Claire Lavogez. Mais avant de penser à 2019, les Bleues pourront déjà se concentrer sur le Canada dans deux mois et demi. Pour peut-être (enfin) débloquer le palmarès tricolore.


                                              Crédit photo : fff.fr

                                              http://www.footdelles.com/article/Fo...9-_108790.html
                                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • #24
                                                "Incroyable, extraordinaire, le choc"
                                                Publié le 19 mars 2015 | Top News
                                                Par Loïse Delacotte pour Foot d'Elles



                                                Lorsqu'on leur demandera où ils étaient ce jeudi 19 mars 2015 quand ils ont appris la nomination de la France pour la Coupe du Monde 2019, dans vingt ans, ils s'en souviendront tous encore.


                                                Sabrina Delannoy était au travail, enfermée dans une salle de réunion. Le portable greffé à la main et les yeux rivés sur l'horloge, la défenseure du PSG s'est échappée de sa salle pour regarder le résultat sur Internet. «Je savais que ça allait tomber, j'étais trop impatiente. Je me suis précipitée sur le net dés que j'ai pu.» Et à 18h15, elle a laissé exploser sa joie. « Je suis hyper contente. C'est tellement mérité, C'est extraordinaire pour tout le monde. Pour les joueuses, pour les organisateurs, pour les familles, pour les supporters et surtout pour le foot féminin.»

                                                C'est à la radio que Patrice Lair a lui appris la nouvelle. L'ancien entraîneur de l'Olympique Lyonnais était tout seul. «J'avais presque oublié à quelle heure ça devait tomber. J'ai allumé mon poste, et j'ai entendu la nomination. Ça m'a fait un petit choc parce que honnêtement j'étais sceptique.» Pour Patrice Lair la victoire de la France est un juste retour des choses. « C'est presque normal en fait. On a tellement bossé depuis des années, c'est vraiment une belle récompense, mais attention, une récompense méritée.»



                                                Une véritable surprise pour Claire Lavogez qui elle doutait un peu. «J'ai vu le tweet de la FIFA s'afficher sur mon smartphone, et il m'a fallu quelques secondes pour réaliser ce qu'il se passait». Quelques secondes pour que la jeune milieu de terrain de Montpellier comprenne toutes les implications de cette annonce. «J'ai tout de suite pensé à ma famille. Ce coup-ci ils pourront être là pour me soutenir. Franchement ça va être énorme, c'est que du bonheur. J'ai encore du mal à y croire.»

                                                Regarder son portable en voiture c'est interdit, et pourtant c'est comme ça que Camille Abily a elle appris la désignation de la France. « J'étais en train de rentrer de l'entraînement, et j'ai regardé twitter, c'était la folie. J'ai vu que j'avais des messages de plusieurs journalistes. Et là j'ai compris.» Une vraie satisfaction pour la milieu de terrain de l'OL «Jouer à la maison c'est complètement inédit, pour toutes les anciennes générations qui ont attendu ça pendant des années, c'est un rêve.»

                                                Un rêve qui devrait bousculer le regard que porte le grand public sur le football féminin. «En France on en parle de plus en plus. Dans quatre ans je suis convaincu que ça aura explosé.» affirme Claire Lavogez. Aucun doute pour Patrice Lair, c'est effectivement l'outil qu'il manquait. «C'est exactement ça qu'il fallait. Ça va booster les médias, booster l'intérêt des Français, et booster les licences.» assure l'ancien entraîneur. De l'OL Plus de jeunes joueuses sur les terrains, mais aussi assurément beaucoup plus de caméras dans les stades pour Sabrina Delannoy. «Une Coupe du Monde en France c'est du jamais vu. Les médias en parleront, la visibilité sera énorme. Peu importe qui sera sur le terrain en 2019. Tout le monde parlera de nous. Enfin.»

                                                La première compétition internationale sur le sol français donnera peut-être enfin au football féminin ses lettres de noblesse.


                                                Crédit Photo : fff.fr

                                                http://www.footdelles.com/article/Fo...oc_108791.html
                                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • #25
                                                  Foot Coupe du Monde 2019 (Femmes)
                                                  La France organisera la Coupe du monde 2019 !

                                                  Le 19/03/2015 à 18:16:00 | Mis à jour le 19/03/2015 à 18:42:22 | 28 Commentaires

                                                  Le football féminin français a remporté une grande victoire, jeudi : la FIFA a retenu l'Hexagone pour recevoir le Mondial 2019. La FFF remercie l'instance de sa «confiance». Officiels, joueuses : les réactions enthousiastes affluent.


                                                  Les Bleues accueilleront le Mondial féminin en 2019. (L'Equipe)

                                                  La FIFA a annnoncé peu après 18h00 jeudi que la France avait été retenue pour l'organisation de la Coupe du monde féminine 2019, de préférence à la Corée du Sud, l'autre pays candidat en "finale". Le Mondial 2019, programmé en juin, réunira 24 nations pour un total de 52 matches, rappelle la FFF. Onze villes sont pressenties pour l’accueillir: Auxerre, Grenoble, Lyon, Le Havre, Montpellier, Nancy, Nice, Reims, Rennes, Paris, Valenciennes. Neuf seront retenues. Le Grand Stade de Lyon abritera le match d’ouverture et la finale.

                                                  «Je remercie le comité exécutif de la FIFA et son président Joseph Blatter de la confiance qu’ils nous témoignent, écrit Noël Le Graët dans un communiqué diffusé sur le site de la Fédération. Mes remerciements s’adressent aussi à l’État, aux villes, au CNOSF, au Centre National du Développement du Sport (CNDS) qui se sont mobilisés pour notre candidature, poursuit le président de la 3F. Cette candidature n’aurait pas été possible sans le monde amateur (ligues, districts, clubs) qui se dévoue au quotidien en faveur du football féminin.»

                                                  Philippe Bergerôo, le sélectionneur de l’Équipe de France, évoque «une magnifique opportunité pour l’avenir. Plusieurs de mes joueuses ont moins de 25 ans, elles composeront l’ossature de la sélection dans quatre ans. La France aura une équipe compétitive en 2019.»

                                                  http://www.lequipe.fr/Football/Actua...la-fifa/544452
                                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire

                                                  Chargement...
                                                  X