Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ligue des Champions Féminine 2014-2015

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le PSG passe tout près de l'exploit
    Publié le 14 mai 2015 | Actus / Chronos
    Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



    Le Paris Saint-Germain est passé tout près d'un exploit à Berlin en finale de Ligue des Champions à Berlin face à Francfort. Les Parisiennes s'inclinent 2-1 dans les arrêts de jeu sur un but d'Islacker qui les a crucifiées. Le rêve est passé.


    Elles auront résisté plus de 90 minutes aux vagues allemandes. Mais il leur a manqué deux minutes pour continuer d'y croire. Battues 2-1, les Parisiennes sont passées tout près de leur premier titre européen face à Francfort. 94 minutes plus tôt, au coup d'envoi de cette finale de Ligue Champions 2015, les interrogations sur la composition parisienne sont levées. Annike Krahn est donc alignée en lieu et place de Laura Georges. Elle forme la charnière qui a opéré en demi-finale face à Wolfsburg avec Delannoy. Au milieu de terrain Fatmire Alushi est titulaire. Le Paris Saint-Germain évolue avec un bloc assez bas et a décidé de ne pas faire de pressing.
    L'entame de match est clairement allemande, les joueuses de Colin Bell sont mieux entrées dans la finale au contraire des Parisiennes qui débutent leur première finale européenne avec le frein à la main et quelques déchets techniques. Les coéquipières de Sabrina Delannoy doivent faire face à un énorme pressing allemand. La ligne de récupération de Francfort est donc très haute (à 25-30 mètres de la cage parisienne) et met en difficulté la relance parisienne. Le club allemand ouvre logiquement le score par Sasic de la tête (32').

    Delie sonne la révolte

    Très (trop) seule à la pointe de l'attaque, Marie-Laure Delie effectue, comme face à Wolfsburg, le sale travail. Sur ses quelques ballons, l'attaquante parisienne réussit à conserver le cuir. Et sur sa seconde opportunité, suite à un corner, la Parisienne est à la réception d'un centre de Kenza Dali au deuxième poteau pour reprendre parfaitement le ballon de la tête et tromper Schumann (40').
    En seconde période, les joueuses de Francfort reviennent sur le terrain avec de toutes autres intentions et obligent par trois fois Kiedrzynek à s'employer. D'abord devant Sasic, puis sur corner. La gardienne parisienne a même dû être supplée sur sa ligne par Krahn (48')

    Le coaching non payant de Benstiti

    A l'heure de jeu, Farid Benstiti prend la décision de sortir Fatmire Aluhsi, plutôt très transparente et souffrante de sa cheville. Laure Boulleau cède également sa place à Joséphine Henning. Les Parisiennes se réorganisent : Delannoy passe à droite, Houara dans le couloir gauche, et Henning dans l'entrejeu. Derrière, si la défense parisienne semble bien tenir, et le match s'équilibrer, les PSG ne se procure pas d'occasions franches dans cette fin de seconde période. C'est au pire des moments que Francfort va forcer la décision. Et cette fameuse 91e minute de jeu. Sur une petite erreur de concentration, Islacker est laissée seule au point de pénalty et lobe de l'extérieur du gauche Kiedrzynek. Les joueuses de la capitale auront bien une dernière occasion dans les dernières secondes, mais Shirley Cruz sera trop courte sur le centre de Delannoy (94'). Leur rêve d'histoire est passé. Le club pourra tirer de nombreux enseignements de cette première finale perdue.


    Les réactions parisiennes en Zone Mixte :



    http://youtu.be/_lyuHq7i1hg


    http://www.footdelles.com/article/Ac...it_111630.html
    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • Ligue des Champions (Finale) - Temps additionnel fatal au PSG (1-2)

      Après avoir tenu le choc face à une équipe de Frankfurt qui aura été plus pressante et dangereuse, les Parisiennes se sont inclinées dans les arrêts de jeu, alors que l'équipe tenait une prolongation.


      Frankfurt décroche son quatrième titre européen (photos Eric Baledent/LMP)


      Les Parisiennes devaient faire face à la non titularisation de Laura Georges et Josephine Henning, insuffisamment rétablies mais présentes sur le banc. Des absences qui s'ajoutaient à celles des deux suspendues Caroline Seger et Kheira Hamraoui. Farid Benstiti alignait donc une défense composée de Sabrina Delannoy et Annike Krahn dans l'axe et les habituelles ailières Jessica Houara d'Hommeaux et Laure Boulleau.
      Au milieu de terrain, Shirley Cruz était associée à Shirley Cruz Trana alors que Kenza Dali prenait le côté gauche et Fatmire Alushi de retour de blessure était son pendant à droite. Sans surprise, Marie-Laure Delie et Kosovare Asllani constituaient l'attaque parisienne. Pour Frankfurt, Veronica Boquete débutait bien la rencontre, derrière le duo Celia Sasic et Ana Maria Crnogorcevic.

      Sasic donnait un avantage mérité


      Celia Sasic prend le dessus et inscrit son 14e but


      Pour cette finale disputée en Allemagne, Frankfurt partait favori et les joueuses de Colin Bell le montraient dès les premières minutes. Pressantes, elles dominaient le début de rencontre et obligeait Katarzyna Kiedrzynek a une première détente sur un coup franc à 25 m de Dzsenifer Marozsan (8e).
      La Franco-allemande Celia Sasic réglait la mire un quart d'heure plus tard mais sa tête au premier poteau passait à côté (23e). L'occasion suivante était la bonne pour la meilleure buteuse de cette saison en Ligue des Champions.
      A 25 m du but, la capitaine Kerstin Garefrekes adressait un ballon contré. Le centre parvenait malgré tout à Celia Sasic qui venait s'imposer devant Jessica Houara D'Hommeaux pour reprendre de la tête et marquer dans le petit filet opposé (1-0, 32'). Un 14e but européen cette saison qui concrétisait une demi-heure de domination allemande.

      Delie inflige le premier but à Frankfurt



      Mais ce but entraînait la réaction d'une équipe parisienne jusqu'alors nullement dangereuse devant le but de Désirée Schumann.
      Le premier tir cadré était réussi par Marie-Laure Delie (35e) mais la première véritable occasion était à mettre au crédit de Kenza Dali dont la frappe de l'entrée de la surface obligeait Désirée Schumann à sortir à l'horizontale le ballon en corner (40e).
      C'est sur ce corner que le PSG allait réussir l'égalisation. Frappé par Kenza Dali, le ballon était repoussé mais revenait sur la n°2 parisienne qui centrait pour la tête de Marie-Laure Delie. Au second poteau, elle sautait plus haut pour catapulter le ballon au fond (1-1, 40'). Frankfurt encaissait son premier but de la saison en Ligue des Champions.

      Georges et Henning stabilisent l'équipe


      Seger a indéniablement manqué aux côtés de Cruz


      La seconde période démarrait comme la première avec des occasions allemandes par Celia Sasic (49e) avant deux dégagements aux abords de la ligne de but de Katarzyna Kiedrzynek (50e) puis Annike Krahn (51e). Simone Laudehr était dangereuse avec une frappe sous la transversale (53e). La partie allait ensuite s'équilibrée avec les entrées de Laura Georges et Josephine Henning à l'heure de jeu.
      La première remplaçait Fatmire Alushi, peu en vue ce jeudi et dont la longue blessure pour absence lui a été certainement préjudiciable pour trouver du rythme dans cette rencontre. La seconde prenait la place de Laure Boulleau, blessée.
      Les Parisiennes étaient mieux dans le match et Katarzyna Kiedrzynek s'imposait dans le jeu aérien comme sur le coup franc de Dzsenifer Marozsán, rassurant toute sa défense. Côté allemand, les premiers changements offensifs étaient effectuées et après que Simone Laudehr ait envoyé un ballon frôlé le cadre (81e), la remplaçante Mandu Islacker frappait trop haut (87e).

      Temps additionnel fatal


      Le but de la victoire allemande, Kiedrzynek est battue


      Le PSG, solide pour tenir bon dans ce type de rencontre, faisait le dos rond comme il avait su le faire cette saison face à Lyon ou encore Wolfsburg. La prolongation se rapprochait, et quatre minutes de temps additionnel était annoncée. Au bout de soixante secondes, le match basculait.
      Sur un ballon mal dégagé par Annike Krahn puis Aurélie Kaci, Kerstin Garefrekes de la tête arrivait à le remettre sur Mandy Islacker plein axe à une douzaine de mètres. Sa reprise instantanée de l'extérieur du gauche ne laissait aucune chance à la gardienne du PSG, battue sur sa gauche (2-1, 90+1').
      Cruel dénouement pour les Parisiennes qui voient leur rêve s'envoler dans les pires instants d'une rencontre.
      La déception était à la hauteur de la survenance du but même si Frankfurt mérite sa victoire sur l'ensemble de la rencontre. Les larmes aux yeux, les Parisiennes ont pu recevoir en présence de la Chancelière allemande Angela Merkel, de la Maire de Paris, Anne Hidalgo, leur médaille.
      La saison prochaine, elles auront de nouveau le droit de goûter à cette compétition. Tout comme les Allemandes, d'ailleurs, qui après avoir perdu la possibilité d'obtenir un ticket en championnat après leur troisième place, se voit offrir malgré tout la possibilité de le défendre la saison prochaine grâce à cette victoire. Trois clubs allemands seront donc présents la saison prochaine.


      >> VOIR SUR FOOTOFEMININ :
      - Les réactions
      - Les buts du match en vidéo
      - Le classement des buteuses


      Ligue des Champions UEFA - Finale
      Jeudi 14 mai 2015
      - 18h00
      1.FFC FRANKFURT - PARIS SAINT-GERMAIN : 2-1 (1-1)
      Berlin (Friedrich-Ludwig-Jahn-Sportpark)
      Temps ensoleillé - Terrain bon
      Spectateurs : 17 147
      Arbitres : Esther Staubli (SUI) assistée de Belinda Brem (SUI) et Susann Küng (SUI). 4e arbitre : Désirée Grundbacher (SUI). 5e arbitre : Emilie Aubry (SUI)
      Buts pour Frankfurt : Celia SASIC 32', Mandy ISLACKER 90+1'
      But pour le PSG : Marie-Laure DELIE 40'

      Avertissements : Laudehr 44' pour Frankfurt ; Delannoy 74', Krahn 84' pour le PSG

      Frankfurt : 1-Desirée Schumann ; 13-Marith Priessen, 27-Peggy Kuznik, 4-Kathrin-Julia Hendrich ; 23-Bianca Schmidt (15-Svenja Huth 79'), 11-Simone Laudehr (14-Kozue Ando 87') ; 10-Dzsenifer Marozsán, 7-Veronica Boquete Giadans, 18-Kerstin Garefrekes (cap.) ; 21-Ana Maria Crnogorčević (17-Mandy Islacker 66'), 9-Celia Šašić. Entr.: Colin Bell
      Non utilisées : 31-Anke Preuss, 30-Anne-Katherine Kremer, 3-Laura Störzel, 25-Saskia Bartusiak
      PSG : 1-Katarzyna Kiedrzynek ; 11-Jessica Houara-D’Hommeaux, 5-Sabrina Delannoy (cap.), 13-Annike Krahn, 3-Laure Boulleau (22-Josephine Henning 60') ; 19-Fatmire Alushi (4-Laura Georges 58'), 17-Aurélie Kaci, 28-Shirley Cruz Traña, 2-Kenza Dali ; 9-Kosovare Asllani (15-Ouleymata Sarr 90+5') ; 18-Marie-Laure Delie. Entr.: Farid Benstiti
      Non utilisées : 30-Ann-Kathrin Berger, 10-Linda Bresonik, 23-Sara Gama, 29-Anissa Lahmari

      Vendredi 15 Mai 2015
      Sebastien Duret

      http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...-2_a10797.html
      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • Ligue des Champions (Finale) - Réactions : "Cela va nous aider pour gagner un trophée"

        Battues ce jeudi soir par Frankfurt dans les arrêts de jeu, la défaite était difficile à digérer pour les Parisiennes, au contraire des Allemands euphoriques


        Déception pour la capitaine Sabrina Delannoy (photo Eric Baledent/LMP)

        Farid Benstiti (entraîneur du PSG) : " J'espérais vraiment pouvoir réussir quelque chose"

        "En première période, nous n'avons pas été à la hauteur. Les filles ne sont pas bien entrées dans le match. Il a fallu mettre les choses au point dans le vestiaire. La seconde période a été meilleure, l'équipe était plus forte. On a retrouvé de l’équilibre avec les entrées de Georges et Henning. J'espérais vraiment pouvoir réussir quelque chose, mais elles ont marqué à la 90e minute. Le match nous échappe au moment où je pensais qu’il allait basculer pour nous.
        On se préparait déjà à la prolongation. C’est très dur, c’est un coup d’assommoir qui ne permet pas de croire qu’on a été battu. Les filles sont dévastées mais il n'y a pas de raison de l'être. Elles ont fait une très beau parcours en Ligue des Champions et elles n’ont pas du tout à rougir de leur match. Même si des joueuses manquaient, celles qui étaient là ont été à la hauteur d'une finale. Mais cela nous a laissé moins de possibilités.

        Colin Bell (entraineur de Frankfurt) : "Cette victoire est méritée"
        "Je suis très heureux. C'est un rêve qui devient réalité. Nous étions très forts sur le plan tactique. Les filles ont répondu présent. On a su neutraliser l’équipe du Paris-Saint-Germain. Nous avons eu la maîtrise dans le milieu de terrain. Cette victoire est méritée même si le but est survenu tard. On a du mal à saisir ce qu’il nous arrive en fait.
        Nous avons répondu présent en attaque avec Célia Šašić et Ana Maria Crnogorčević. On a fait en sorte que Paris ne puisse pas dominer ce match. Nous avons coupé l'alimentation de Delie. Ce soir, on a encore accentué le poste de libéro. J’ai demandé à Peggy Kuznik de jouer encore plus bas que d’habitude parce que Paris joue beaucoup avec des longs ballons devant pour Marie-Laure Delie. Je crois que cela a bien fonctionné. Les autres joueuses dangereuses, Shirley Cruz et Fatmire Alushi, nous avons réussi à les museler.
        Le fait pour moi d'être le premier Anglais, c'est dingue. Il y a tellement de coachs célèbres en Angleterre et c’est le "petit" Colin Bell que personne ne connaît qui remporte la Ligue des Champions. C'est incroyable !"

        "Ce n’est pas encore la bonne année"



        Nasser Al-Khelaïfi (Président du PSG) : "L’avenir nous sourira"

        "Nous sommes tous forcément déçus ce soir mais je reste extrêmement fier de cette saison. Après un début de match difficile, nous avons su réagir pour égaliser. La deuxième période a été équilibrée et la décision s'est jouée en toute fin de match. Cette finale va apporter de l'expérience à ce groupe et je suis certain que l’avenir nous sourira et nous apportera de nombreux trophées. Je tiens également à féliciter Francfort pour sa victoire ce soir. "

        Anne Hidalgo (Maire de Paris) : "Je suis fière d’elles"
        "Il y a de la déception car on y a cru. En première mi-temps, on a été clairement dominé. Et puis il y a eu l’égalisation. On avait sur plan technique une très belle équipe. Le métier et l’expérience ont sans doute fait la différence. Les joueuses étaient en larmes. Je partage cette déception mais elles ont fait un super beau parcours. Je suis fière d’elles."

        Sabrina Delannoy (Défenseur du PSG) : "On sort la tête haute"
        "Cruel, c’est le mot qu’on a toutes en tête. On n’a pas fait un mauvais match, on a réussi à revenir au score, ce qui n’était pas facile. Francfort a été plus lucide, plus efficace, et a bénéficié du détail qui a fait la différence. On sort la tête haute de la compétition vu notre parcours. Ce n’est pas encore la bonne année, il faut tirer les enseignements et se reconcentrer pour la saison prochaine. J’espère que les efforts que l’on fait depuis trois ans vont se concrétiser. On a un groupe avec beaucoup de qualités, et le staff nous fait travailler dans des conditions idéales. "

        "Frustration et déception"

        Laura Georges (Défenseur du PSG) : "Beaucoup de déception"

        "Les finales se jouent sur des détails, et il faut être concentré jusqu’au bout. En première période, il y a eu une grosse domination de Francfort et, ensuite, cela s’est équilibré. A mon avis, elles n’étaient pas supérieures à nous, mais elles ont su bien garder le ballon. Il y a beaucoup de déception ce soir."

        Shirley Cruz (Milieu de terrain du PSG) : "C’est un apprentissage"
        "On a su égaliser alors, encaisser un but comme cela, à la dernière minute, c’est très dur. Paris est un projet qui est en train de naître, de grandir. Il faut passer par là. C’est un apprentissage. Cela va nous aider pour gagner un trophée la saison prochaine. On a réalisé une belle saison, mais sans titre à la fin. C’est frustrant."

        Celia Sasic (Attaquante de Frankfurt) : "On ne peut pas rêver mieux"
        "On a du mal à y croire, mais apparemment c'est vrai: on a gagné la Ligue des Champions! Sur les 90 minutes, on est allé les chercher et je pense qu'on s'est créé beaucoup plus d'occasions que le PSG, même si on a eu un moment un peu moins bien. Marquer à la dernière seconde pour gagner un titre, on ne peut pas rêver mieux. Quand j'ai vu le ballon qui passait la ligne, j'étais vraiment folle de joie parce qu'il y avait une très grande gardienne en face, qui a fait des arrêts fantastiques. Maintenant, on va faire une fête énorme. Je connais les filles et je peux vous dire que je ne sais dans combien de jours ça va finir !"

        Avec Eurosport, PSG.fr, RMC et conférence de presse UEFA


        >> VOIR SUR FOOTOFEMININ :
        - Le compte-rendu
        - Les buts du match en vidéo
        - Le classement des buteuses


        Vendredi 15 Mai 2015
        Sebastien Duret

        http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...ee_a10799.html
        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • Les 3 buts du match :

          1-0 Celia SASIC 32' : http://www.wat.tv/video/video-l-ouve...53_2f1o7_.html
          1-1 Marie-Laure DELIE 40' : http://www.wat.tv/video/seoncd-potea...9p_2f1o7_.html
          2-1 Mandy ISLACKER 90+1' : http://www.wat.tv/video/video-but-qu...hj_2f1o7_.html
          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • Encore une saison blanche pour le PSG féminin, Farid qui n'a toujours pas glané un seul titre malgré l'avalanche de pétrodollars.

            je lève mon verre et je dis : Santé !!!! :teuf:

            :grn:

            Un truc pas banal c'est que cette défaite parisienne est largement plus commentée que les titres européens de l'OL. Si après ça on a encore un doute sur la presse sportive et ses préférences !
            La saison prochaine rien ne sera relayé, black out total sur les compétitions féminines car l'OL va encore tout rafler. C'était l'année ou jamais pour le PSGf, dommage ! :)

            Commentaire


            • Et oui... c'est quand même pas à tous coups que l'on gagne au Loto... hein !!!...:diable::clown:

              LYON
              20 Titres de Champion de France de Basket


              1946,,2019

              Commentaire


              • Un grand bravo à notre ville jumelle... FRANCFORT !!!...:lov::teuf:

                LYON
                20 Titres de Champion de France de Basket


                1946,,2019

                Commentaire


                • Je n'aime pas les Allemandes, mais j'aime encore moins les parisiennes. Quel bonheur de voir ce but marqué dans le temps additionnel !

                  J'étais seul à la maison. Sur le but d'ISLACKER, j'ai poussé un cri qui a dû faire tressaillir les voisins.

                  En début de saison, le Q$G voulait tout gagner. Au final, RIEN DU TOUT !!! Dans le c.l !

                  Quelle jouissance de voir les gueules qu'affichaient les Q$G_einnes et Benstiti, à la fin du match !

                  ALLEZ L'OL !!!

                  Commentaire


                  • Ligue des Champions - Celia SASIC termine meilleure buteuse

                    Sans surprise, la joueuse de Frankfurt Celia Sasic a terminé la compétition en tête et égale le record de buts inscrits sur une saison.


                    Celia Sasic (photo Eric Baledent/LMP)


                    Célia Šašić termine meilleure buteuse de la saison et grâce à son but en finale contre le Paris Saint-Germain, elle égale Margrét Lára Vidarsdóttir (2008/09) et Conny Pohlers (2004/05).


                    Classement des buteuses 2014/15

                    14 buts

                    Célia Šašić (1. FFC Frankfurt)

                    9 buts
                    Milena Nikolić (ŽFK Spartak)

                    8 buts
                    Fabienne Humm (FC Zürich)
                    Ewa Pajor (KKPK Medyk Konin)

                    6 buts
                    Verónica Boquete (1. FFC Frankfurt)
                    Dzsenifer Marozsán (1. FFC Frankfurt)


                    Meilleures buteuses des saisons précédentes

                    2013/14 : Milena Nikolić (ŽFK Spartak) 11
                    2012/13 : Laura Rus (Apollon Limassol LFC) 11
                    2011/12 : Camille Abily, Eugénie Le Sommer (Olympique Lyonnais) 9
                    2010/11 : Inka Grings (FCR 2001 Duisburg) 13
                    2009/10 : Vanessa Bürki (FC Bayern München) 11
                    2008/09 : Margrét Lára Vidarsdóttir (Valur Reykjavík) 14
                    2007/08 : Vira Dyatel (Zhilstroy-1 Karkhiv), Patrizia Panico (ASD CF Bardolino Verona), Margrét Lára Vidarsdóttir (Valur Reykjavík) 9
                    2006/07 : Julie Fleeting (Arsenal LFC) 9
                    2005/06 : Margrét Lára Vidarsdóttir (Valur Reykjavík) 11
                    2004/05 : Conny Pohlers (1. FFC Turbine Potsdam) 14
                    2003/04 : Maria Gstöttner (SV Neulengbach) 11
                    2002/03 : Hanna Ljungberg (Umeå IK) 10
                    2001/02 : Gabriela Enache (FC Codru Anenii Noi) 12


                    Meilleures buteuses de l'histoire de la compétition

                    Conny Pohlers (1. FFC Turbine Potsdam/1. FFC Frankfurt/VfL Wolfsburg) 48
                    Anja Mittag (1. FFC Turbine Potsdam/FC Rosengård) 46
                    Marta (Umeå IK/Tyresö FF/FC Rosengård) 41
                    Nina Burger (SV Neulengbach) 40
                    Hanna Ljungberg (Umeå IK) 39
                    Inka Grings (FCR 2001 Duisburg/FC Zürich) 38
                    Lotta Schelin (Olympique Lyonnais) 37

                    Vendredi 15 Mai 2015
                    Sebastien Duret

                    http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...se_a10798.html
                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • LDC : La défaite parisienne en quatre points
                      Publié le 15 mai 2015 | Actus / Chronos
                      Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



                      Le Paris Saint-Germain n'a donc pas remporté sa première finale européenne ce jeudi soir à Berlin face à Francfort. Trop timides en début de match et manquant de justesse technique, les Parisiennes n'ont pas réalisé le match tant attendu. Analyse.


                      Pour sa première finale européenne, le Paris Saint-Germain s'est donc incliné face au désormais quadruple champion d'Europe Francfort. Focus sur les cinq points tactiques qui ont participé à la défaite parisienne.

                      Agressivité et justesse technique

                      Farid Benstiti et Sabrina Delannoy le martelaient ces derniers jours. Il fallait rééditer la performance de la demi-finale aller face à Wolfsburg. Être très agressive sur le porteur de balle et avoir une justesse technique au-dessus de la moyenne. Mais cette agressivité, c'est Francfort qui l'avait. Lors de la première demi-heure de jeu, les coéquipières de Celia Sasic ont étouffé les Parisiennes dans leur première relance avec un bloc très haut et parfois trois joueuses sur le porteur de balle. C'est en partie de là qu'est venue l'ouverture de l'attaquante. « Le travail abattu par Marozsan, Crnogorcevic, Boquete et Garefrekes a été impressionnant. C'est d'ailleurs ce qui a embêté Paris dans ses relances », constate Sandrine Dusang, consultante Foot d'Elles.
                      De leurs côtés, les joueuses de la capitale sont entrées beaucoup trop timidement dans ce grand match. Peut-être intimidées par tout l'environnement de cette soirée. Elles ont alors commis trop d'imprécisions techniques (passes, contrôles). Sandrine Dusang, abonde dans le même sens. « L'entame des Parisiennes n'a pas été très bonne malheureusement. J'ai eu l'impression que l'enjeu leur avait un peu coupé les jambes et qu'elles avaient du mal à rentrer dans leur match. Je crois qu'elles ont été très appliquées pour bien défendre ensemble, mais ont peut-être manqué un peu d'agressivité sur le porteur de balle par moment. »

                      La domination était allemande

                      Si les Parisiennes ont tenté de colmater les brèches au cours de la première période, les vagues allemandes ont été à chaque fois dangereuses. Il a fallu une grande Kiedrzynek pour préserver le score et garder le PSG dans le match. La statistique parle d'elle-même : Francfort a frappé 21 fois au but contre huit tentatives seulement pour les Parisiennes.
                      « Au fur et à mesure, les Allemandes ont pris l'ascendant dans le jeu, et le PSG a reculé. Les défenseures étaient plutôt en place et à distance d'intervention mais n'agissaient pas forcément pour récupérer le ballon. Le PSG s'est alors retrouvé avec un bloc équipe relativement bas et s'est mis en position de subir le jeu plutôt que de vouloir le produire », analyse Sandrine Dusang.

                      Asllani et Alushi aux abonnées absentes

                      Fatmire Alushi avait l'expérience d'une finale de Ligue des Champions. Malheureusement pour le PSG, cela ne s'est pas beaucoup vu sur la pelouse ce jeudi soir. L'Allemande a été transparente probablement à court de rythme après avoir très peu joué ces dernières semaines. Et visiblement souffrante de sa cheville à sa sortie du terrain. De son côté, Kosovare Asllani a réalisé une partie dans la droite lignée de ces dernières semaines. Beaucoup trop loin de Marie Laure-Delie, trop peu précise dans ses gestes et passes, elle a très (trop) mal utilisé les quelques munitions à sa disposition. Laissant l'attaquante française se battre toute seule face à la ligne défensive allemande.

                      Au milieu, un seul être vous manque...

                      Au cours de cette finale, l'entrejeu parisien a été orphelin. Perdu parfois sans son guide, sa tour de contrôle. Plus que jamais l'absence de Caroline Seger s'est fait ressentir (suspendue). Aurélie Kaci n'a jamais réussi à surnager dans la bataille du milieu. Seule Shirley Cruz a dominé par moments les débats par sa finesse technique mais elle était bien seule. « L'absence de Caroline Seger a été remarquée. Shirley Cruz a du coup été un peu plus sur la réserve et moins percutante que d'habitude ».

                      http://www.footdelles.com/article/Ac...ts_111636.html
                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • Envoyé par demonbak Voir le message
                        Bah tu t'es pas trompé ! :fier:
                        ?????????????????????????????????????????????????? ??????????????????????????????????

                        Commentaire


                        • Foot Ligue des Champions (Femmes)
                          2 millions devant la finale Francfort - PSG

                          Le 15/05/2015 à 09:40:00 | Mis à jour le 15/05/2015 à 15:04:49 | 63 Commentaires

                          La finale de la Ligue des Champions, perdue (2-1) par le PSG contre Francfort en toute fin de match, a attiré le public sur France 2.

                          Pour une première sur France 2, la finale de la Ligue des champions féminine entre Francfort et le PSG a séduit 2,1 millions de téléspectateurs pour 13,2% de part d'audience. C'est un peu moins que ce que réalise cette case horaire habituellement mais c'est un score qui installe France 2 à la 3e place à l'audimat. Le record d'audience pour un match de foot féminin n'a donc pas été battu et appartient toujours aux Bleues qui avaient réuni 2,3 millions de téléspectateurs en 2011 lors de la demi-finale de la Coupe du monde féminine France-USA, sur Direct 8, devenue D8. Cette finale était également retransmise en direct sur Eurosport mais la chaîne n'a pas encore communiqué ses audiences.
                          V.R-B

                          http://www.lequipe.fr/Medias/Actuali...ort-psg/558656


                          Foot Ligue des Champions (Femmes) PSG
                          Al-Khelaïfi : «C'est très dur, bien sûr»

                          Le 15/05/2015 à 01:19:00 | Mis à jour le 15/05/2015 à 15:07:32 | 42 Commentaires

                          Il n'allait pas manquer ça : sa première finale de Ligue des champions depuis qu'il a été nommé président du Paris-Saint-Germain en juin 2011. Nasser al-Khelaïfi était à Berlin, jeudi, mais il n'a pas porté chance à ses joueuses, battues (1-2) par Francfort. «C'est très dur, bien sûr mais c'est une grande motivation pour nous l'année prochaine de la remporter, a-t-il déclaré en zone mixte. C'est le foot, il faut accepter la défaite. Il faut travailler plus et plus dur. On est un peu en avance sur nos plans mais je crois vraiment en cet effectif. On a une belle équipe. On a été mieux en seconde période. J'étais déçu pour les joueuses mais c'est motivant pour l'avenir.»
                          C. Ga., à Berlin

                          http://www.lequipe.fr/Football/Actua...ien-sur/558628
                          Dernière modification par Rem56, 15/05/2015, 18h09.
                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • Foot Ligue des Champions (Femmes) PSG
                            Braillard : «L'occasion de se rattraper à la Coupe du monde»

                            Le 15/05/2015 à 01:28:00 | Mis à jour le 15/05/2015 à 15:06:09 | 12 Commentaires

                            Présents à Berlin pour soutenir le PSG, finalement battu par Francfort (1-2), jeudi soir en finale de la Ligue des champions, Thierry Braillard et Anne Hidalgo ont salué la prestation des joueuses de Farid Benstiti.

                            Présent à Berlin pour assister à la finale de la Ligue des champions femmes Francfort-PSG (2-1) au côté de Michel Platini, le président de l’UEFA, d’Angela Merkel, la chancelière allemande, de Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, Thierry Braillard a regretté la défaite des Parisiennes «pas passées loin de réaliser l’exploit». «C’est peut-être un manque d’expérience de prendre un but dans le temps additionnel, a souligné le secrétaire d’Etat aux Sports. Je rends hommage à Farid Benstiti qui a très bien réorganisé son équipe en seconde période. On attendait la prolongation et puis ce but mortel est arrivé. On pensait que le plus dur était fait quand les joueuses sont revenues au score.» Thierry Braillard a aussi livré les mots de réconfort qu’il a glissé à certaines joueuses : «J’ai dit à Laura Georges, Sabrina Delannoy et Laure Boulleau qu’elles auront l’occasion de se rattraper dans quelques semaines à la Coupe du monde. Elles reviendront encore plus fortes.»

                            De son côté, Anne Hidalgo s’est dite «très fière de cette équipe du Paris-Saint-Germain». «La finale était à portée de mains face à une équipe de Francfort qui n’avait pas encaissé de buts depuis longtemps. Il y a eu plus d’expérience de l’autre côté, a estimé la Maire de Paris. Une belle équipe comme Paris peut espérer remporter la Ligue des champions bientôt. C’est dur pour les filles d’autant qu’elles ont vu qu’elles pouvaient accrocher Francfort. Dans le temps additionnel, il y a sûrement eu des erreurs et un moment de relâchement qui font qu’elles encaissent ce but.» Et de conclure : «Elles portent haut les couleurs de Paris et ont bien représenté le football et le sport féminin.»
                            Claire GAILLARD à Berlin

                            http://www.lequipe.fr/Football/Actua...u-monde/558630
                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • Foot Ligue des Champions (Femmes) PSG
                              Georges : «Ça doit nous servir»

                              Le 15/05/2015 à 00:56:00 | Mis à jour le 15/05/2015 à 15:15:25 | 3 Commentaires

                              Laura Georges, la défenseure du PSG, voit dans cette défaite en finale de la Ligue des champions face à Francfort (1-2) l'occasion de grandir sa jeune équipe.

                              «Nasser al-Khelaïfi était présent en tribunes pour assister à la finale. C’est une forme de reconnaissance ?

                              Ça fait très, très plaisir. Le président est venu nous parler, nous dire qu’il était fier de nous.

                              La défaite doit être difficile à accepter. Comment le prenez-vous ?
                              Il faut le prendre comme une première expérience pour le Paris-Saint-Germain. Cela doit nous servir pour les années suivantes. Ce soir, il y a beaucoup de déception et de frustration car on a été dominées en première période, mais c’était plus équilibré en seconde. C’est frustrant car on perd dans les dernières minutes.

                              Que ressentez-vous à la 92e minute quand vous encaissez ce second but allemand ?
                              On se dit que ce n’est pas fini, on aurait pu égaliser à la toute fin (par Cruz, 94e). Mais ça reste du football, il n’y a pas mort d’homme. Il faut se relever. Pour certaines filles, c’était leur première finale. Certaines joueuses étaient absentes, d’autres revenaient de blessure. On a pas mal subi en première période. Ça doit nous donner plus de confiance. Le groupe est jeune.

                              «Différent avec moi ? Il faut poser la question au coach»

                              Vous avez effectué une très bonne entrée en jeu en seconde période. Le match n’aurait peut-être pas été le même avec vous…

                              Avec moi ? Il faut poser la question au coach. Ce n’est pas mon rôle de commenter ses choix. Il a fait en sorte d’aligner la meilleure équipe possible à ses yeux.

                              Vous allez vous rattraper avec l’équipe de France que vous rejoindrez samedi pour la préparation à la Coupe du monde ?
                              Ce n’est pas une séance de rattrapage, c’est un autre objectif. Quand on est déçue dans une compétition, l’avantage c’est de se mettre en tête un autre objectif. Il y a de belles choses à venir avec l’équipe de France, il faut juste travailler.»
                              Claire GAILLARD à Berlin

                              http://www.lequipe.fr/Football/Actua...-servir/558624
                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • Foot Ligue des Champions (Femmes) PSG
                                Boulleau touchée au genou droit

                                Le 15/05/2015 à 01:08:00 | Mis à jour le 15/05/2015 à 15:12:55 | 9 Commentaires

                                Sortie en seconde période, face à Francfort (1-2) en finale de la Ligue des champions femmes jeudi, la latérale gauche Laure Boulleau souffre du genou droit. Une blessure qui remonte à lundi dernier. «Je me suis fait ça sur un mauvais contact. Au début du match, ça allait, ça tenait et puis sur une touche après la vingtième minute, mon genou est parti, raconte l'internationale française. En seconde période, je ressentais davantage la douleur. Je me suis demandée s'il fallait que je continue, j'avais le cul entre deux chaises mais j'étais prête à mourir sur le terrain. J'ai préféré sortir, car rester n'était pas bon pour l'équipe.»

                                Alors qu'elle doit rallier Clairefontaine samedi avec les autres internationales françaises du PSG pour préparer la Coupe du monde (6 juin-5 juillet au Canada), doute-t-elle de sa participation au Mondial ? «Non, je pense que c'est une entorse qui s'est un peu aggravée, glisse Boulleau. Je ne suis pas inquiète. La page bleue va nous permettre de passer à autre chose. Je vais prendre mon temps pour me soigner.»
                                C. Ga., à Berlin

                                http://www.lequipe.fr/Football/Actua...u-droit/558626
                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • Envoyé par lelavallois Voir le message
                                  ?????????????????????????????????????????????????? ??????????????????????????????????
                                  Regarde les articles de presse, notamment les déclarations des politiques... même quand on avait gagné 2 ans d’affilée, on n'avait pas été autant encensées que ça :crazy:

                                  Là elles ont perdu, heureusement et logiquement, car ça aurait été véritablement une insulte pour le football féminin une telle vict... euh nouveau braquage à main armé comme ça :sick:

                                  Dänke Frankfurt, dänke Mandy :lov::lov::lov::fier:
                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par Rem56 Voir le message
                                    Regarde les articles de presse, notamment les déclarations des politiques... même quand on avait gagné 2 ans d’affilée, on n'avait pas été autant encensées que ça :crazy:

                                    Là elles ont perdu, heureusement et logiquement, car ça aurait été véritablement une insulte pour le football féminin une telle vict... euh nouveau braquage à main armé comme ça :sick:

                                    Dänke Frankfurt, dänke Mandy :lov::lov::lov::fier:
                                    C'est exactement ce qu'exprime mon post, allez relit le bien ...

                                    Commentaire


                                    • Ligue des Champions (Finale) - Brèves d'après match : ALUSHI future maman, 2,1 millions à la TV, 250000 Euros

                                      Retrouvez les brèves après cette finale de la Ligue des Champions sous un format inédit.


                                      Les Bleues ont suivi le match au Château à Clairefontaine (photo FFF)

                                      Les Bleues soutiennent le PSG

                                      Actuellement au CNF Clairefontaine pour préparer la coupe du monde, l’Equipe de France féminine a suivi avec beaucoup d’attention la finale de Ligue des Champions féminine, entre le Paris SG et Francfort. Les Bleues, en compagnie du staff dont le sélectionneur Philippe Bergeroo, se sont réunies dans le salon de leur résidence, pour soutenir leurs coéquipières parisiennes qui les rejoindront samedi 16 mai.

                                      Alushi future maman
                                      La joueuse du PSG ne participera pas à la Coupe du Monde en Allemagne. A 27 ans, elle attend son premier enfant. Ce vendredi, elle s'est exprimée sur le sujet : "Je tenais à jouer la Coupe du Monde, mais il y a des choses dans la vie qui sont tout simplement plus importantes que le football. Je suis fière de mes nombreuses réalisations sportives et pour tout ce que j'ai connu en équipe nationale et avec mes clubs. Ce fut un grand moment. Mais la vie de famille est tout aussi importante et je commence une nouvelle étape, car je vais bientôt être mère. Je suis vraiment impatiente d'y être. Si tout se passe comme je l'imagine, mais je vais un jour revenir comme footballeuse".

                                      2,119 millions en France
                                      C'est le chiffre de téléspectateurs qui ont suivi en moyenne la finale de la Ligue des Champions sur France 2 jeudi soir. Un chiffre qui correspondant à 13.2% de part de marché à partir de 18 heures. A cette occasion, France 2 avait déprogrammé "Joker" et "N’oubliez pas les paroles". L'audience d'Eurosport n'a pas été communiquée

                                      2,310 millions en Allemagne
                                      L'audience cumulée en Allemagne est quasiment similaire. 1,97 million de téléspectateurs ont regardé le match sur ZDF (part de marché de 10,9%) auxquels s'ajoutent les 340 000 téléspectateurs d'Eurosport (2,0% de part de marché). ZDF atteint un total proche de celui de 2012 lors de Frankfurt - Lyon (2,06 millions). Les finales de 2013 et 2014 n'avaient été retransmises que sur Eurosport Allemagne.

                                      Frankfurt 1,8 - PSG 6,5
                                      Le budget des Allemandes a eu raison de celui des Parisiennes. Frankfurt disposait d'un budget de 1,8 millions cette saison contre 6 à 7 millions pour le PSG.

                                      Indice UEFA : l'OL en tête
                                      Les Lyonnaises sont en tête du classement UEFA des clubs. Elles devancent Potsdam et Wolfsburg. Le PSG pointe à la 8e place.
                                      Le classement
                                      1 Olympique Lyonnais (FRA) 115,080
                                      2 1. FFC Turbine Potsdam (ALL) 97,680
                                      2 Vfl Wolfsburg (ALL) 97,680
                                      4 Arsenal Ladies FC (ANG) 79,140
                                      5 1. FFC Frankfurt (ALL) 72,680
                                      6 FC Rosengård (SUE) 69,295
                                      7 ASD Torres Calcio Femminile (ITA) 59,550
                                      8 Paris Saint-Germain FC (FRA) 59,080
                                      9 WFC Rossiyanka (RUS) 53,520
                                      10 FCF Juvisy (FRA) 53,080
                                      11 Brøndby IF (DAN) 51,705

                                      La France derrière l'Allemagne
                                      Les performances des clubs allemands sont indéniables et l'Allemagne possède 20 points d'avance sur la France, seconde. La Suède est troisième de cet indice.
                                      Le classement
                                      1 ALL 96,00
                                      2 FRA 76,00
                                      3 SUE 61,50
                                      4 ANG 58,00
                                      5 RUS 44,00
                                      6 ESP 41,00
                                      7 DAN 39,00
                                      8 ITA 35,00
                                      9 AUT 32,50
                                      10 CZE 32,00
                                      11 NOR 30,00
                                      12 ECO 29,00

                                      Premier trophée pour Islacker
                                      Buteuse décisive contre le PSG, la joueuse Mandy Islacker n'avait jusque là remporté aucun trophée. Ce premier réussi grâce à son but "a énormément de signification" selon la joueuse.

                                      250 000 Euros pour le 1.FFC Frankfurt
                                      Le club vainqueur a empoché 250 000 Euros pour sa victoire en finale de Ligue des Champions face au PSG. Les Allemandes ont aussi décroché une place pour la prochaine Ligue des Champions qui leur avait échappé en championnat (3e). Le PSG a touché pour sa part 200 000 Euros.

                                      800 supporters à Berlin
                                      Quelque 800 supporters du PSG étaient présents à Berlin pour soutenir leur équipe. Ils étaient 1 200 côté allemand pour une affluence totale de 17 147 spectateurs.

                                      670
                                      C'est le nombre de minutes de la série d’imperméabilité de la défense de Frankfurt en Ligue des champions cette saison. Soit sept matches et 40 minutes, moment choisi pour Marie-Laure Delie pour tromper Désirée Schumann. Le dernier but remontait au premier tour avec la Serbe Nikoleta Nikolic dans le temps additionnel du match aller.

                                      Samedi 16 Mai 2015
                                      Sebastien Duret

                                      http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...os_a10803.html
                                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par Rem56 Voir le message
                                        Regarde les articles de presse, notamment les déclarations des politiques... même quand on avait gagné 2 ans d’affilée, on n'avait pas été autant encensées que ça :crazy:

                                        Là elles ont perdu, heureusement et logiquement, car ça aurait été véritablement une insulte pour le football féminin une telle vict... euh nouveau braquage à main armé comme ça :sick:

                                        Dänke Frankfurt, dänke Mandy :lov::lov::lov::fier:
                                        Oui à la lecture de la presse, j'ai eu l'impression qu'elles avaient gagné.

                                        C'est fou comme le coach et les joueuses se voilent la face.
                                        L'Olympique Lyonnais est une formidable raison d'être heureux !

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par chris1308 Voir le message
                                          ...

                                          C'est fou comme le coach et les joueuses se voilent la face.
                                          Oui, et je pense que c'est une des causes de leurs "échecs". Il et elles se voient plus belles qu'elles ne sont.

                                          Sur le long terme, on ne peut pas s'en sortir avec un but pour une occas et en concédant au moins 5 fois plus d'occas à l'adversaire.

                                          Ca fait "un exploit" (sic) quand tu y arrives.

                                          Quand tu n'y arrives pas, tu as l'unanimité (et c'est assez rare) des commentateurs de l'EDS pour dire que ta défaite est logique.

                                          Commentaire

                                          Chargement...
                                          X