Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ligue des Champions Féminine 2014-2015

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Foot Ligue des Champions (Femmes)
    Cruz : «On n'est pas impressionnées»

    Le 27/03/2015 à 15:40:00 | Mis à jour le 27/03/2015 à 16:31:31 | 9 Commentaires

    Shirley Cruz, la milieu parisienne, de retour de blessure, assure que ses coéquipières et elles n'auront pas de pression supplémentaire au moment de recevoir Glasgow, samedi (19h00), en quarts de finale retour de C1 (2-0 à l'aller), au Parc des Princes. Elle vont savourer l'évènement.


    «Il y a plein de petits détails auxquels il faut faire attention», rappelle Shirley Cruz. (S. Mantey) (L'Equipe)

    «Après le succès lors du quart de finale aller de Ligue des champions (2-0 à Glasgow), le retour se joue au Parc des Princes. Ce sera un match particulier pour vous ?
    On est motivées et on a gagné 2-0 l’aller, là, maintenant, c’est à Glasgow de venir nous chercher. À nous de profiter des espaces qu’elles vont laisser. On espère faire un bon match pour les supporters qui vont venir demain.

    Après avoir évolué à Gerland lors de votre passage à Lyon, vous découvrez un stade mythique, le Parc des Princes…
    C’est un très beau stade, la pelouse est magnifique. On n’a rien à dire. Demain, c’est à nous de profiter car on n’a souvent la chance de jouer dans ce stade. Ça va être un bonheur pour nous et ce sera à nous de tout faire pour disputer les demi-finales.

    «C'est à moi de prendre soin de moi et petit à petit, de retrouver les sensations.»

    Comment allez-vous physiquement après votre opération à un genou ?

    Le bandage au genou, c’est par précaution. Après chaque séance, je dois mettre de la glace. Maintenant, c’est à moi de prendre soin de moi et petit à petit, de retrouver les sensations. Demain, ça va être un bon match et pour moi, c’est un bonheur de retrouver les terrains. Pouvoir jouer ici au Parc des Princes ce serait super.

    Après l’avoir emporté 2-0 à l’aller, le danger n’est-il pas de se voir déjà qualifié ?
    Il y a plein de petits détails auxquels il faut faire attention: les cartons, les filles un peu fatiguées après avoir été en sélection. On a un effectif assez costaud pour pouvoir tourner et pour que chacune ait un bon temps de jeu.

    «On peut remporter la C1»

    Risquez-vous d’être impressionnée par le fait de jouer au Parc ?

    Non, la plupart des joueuses sont internationales. On a l’habitude d’évoluer dans de grands stades. On n’est pas impressionnées, c’est un plus d’évoluer dans un stade comme celui-ci.

    Le PSG peut-il remporter la Ligue des champions cette année ?
    Oui, on a éliminé Lyon, on a montré qu’on avait les qualités. Il faut attendre pour savoir contre qui on va tomber en demi-finales. Car on va se qualifier demain. On a l’effectif, on peut le faire, à nous de remplir cet objectif-là.

    En demie, vous affronterez soit Wolfsburg, tenant du titre, soit Rosengaard, le club de Marta…
    Tous les matches de C1 sont durs. Que ce soit Rosengaard ou Wolfsburg, ce sera un grand match, on en est conscientes, on va travailler pour. Demain, on espère gagner, après ce sera à Farid de réfléchir pour la demie (rires).»
    Claire GAILLARD

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...ionnees/546377
    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • Foot Ligue des Champions PSG (Femmes)
      Le PSG annule des billets pour le match des féminines contre Glasgow

      Le 27/03/2015 à 18:23:47 | Mis à jour le 27/03/2015 à 21:31:48 | 16 Commentaires

      Le PSG veut mobiliser son public pour le premier match de son équipe féminine au Parc des Princes depuis l'arrivée des Qataris, contre Glasgow en quart de finale retour de Ligue des champions (samedi 19h00). Mais le club a annulé les places d'une quinzaine de supporters indésirables.

      Les féminines du PSG, qui évoluent d’habitude au Stade Charléty, reçoivent samedi (19h00) Glasgow City en quart de finale retour de Ligue des champions. Un beau cadeau pour les joueuses, mais également un pari de taille pour la direction, qui espère réussir à attirer un public nombreux au stade. «C’est très important de faire venir du monde, a estimé Philippe Boindrieux, directeur général adjoint du club. S’il n’y a que 3000 personnes, ça serait totalement incohérent. Pour l'instant, on a déjà distribué douze mille places.»

      Pourtant, tous les supporters ne sont pas les bienvenus. Une quinzaine d’entre eux, qui ne sont pas interdits de stade mais affirment appartenir à une liste noire, se sont vus annuler leurs billets ce vendredi, selon leur avocat, Maître Pierre Barthélémy.

      «Ils ont bien profité du match et ont mis l'ambiance»

      Au match aller, plusieurs dizaines de supporters avaient fait le déplacement à Glasgow pour encourager les joueuses, malgré l’annulation de leur places par le PSG. «La police de Glasgow a permis à ces supporters bannis par le PSG d’assister au match en étant strictement encadrés, a expliqué Laura Montgomery, la directrice du club écossais, à la presse locale. Ils ont bien profité du match et ont mis l’ambiance, donc tout s’est bien passé.» Les joueuses, elles, avaient apprécié le soutien et étaient allées remercier les supporters à la fin du match, à l’image de l’internationale française Jessica Houara.

      La Commission nationale Informatique et liberté (CNIL), qui avait déjà interdit au club en janvier 2014 d'utiliser une liste noire de supporters indésirables, a effectué deux nouvelles investigations dans les locaux du PSG ces derniers mois. Le club, de son côté, reconnaît qu'il «peut être amené à refuser la vente de places à des personnes qui ne respectent pas ses conditions générales de vente ou le règlement intérieur du Parc des Princes».
      G. F.

      http://www.lequipe.fr/Football/Actua...billets/546424
      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • Foot Ligue des Champions PSG (Femmes)
        Benstiti : «Une connerie de ne pas aller au bout»

        Le 27/03/2015 à 18:41:00 | Mis à jour le 27/03/2015 à 18:57:48

        À la veille de la réception de Glasgow en quarts de finale retour de la C1 (2-0 à l'aller), samedi (19h00), Farid Benstiti, l'entraîneur parisien, se dit «persuadé» que son équipe peut remporter la Ligue des champions cette saison.

        «Vous êtes à 90 minutes d’une qualification historique pour les demi-finales de la Ligue des champions. Comment voyez-vous les choses ?

        On va surtout être sérieux, c’est le plus important et mettre de la qualité dans le jeu puisque c’est une priorité et on ne saurait pas faire autrement sur un terrain comme celui du Parc des Princes. Le bon résultat pour la qualification ne viendra que par la qualité.

        Lors du match aller à Glasgow (2-0), vous n’avez pas beaucoup cadré vos occasions. Pour aller plus loin dans la compétition, il va falloir améliorer ça ?
        Oui, il faut travailler. Sur l’analyse sec d’un match comme celui de Glasgow, l’idée c’était de se projeter sur le retour avec nos joueuses les plus expérimentées puisque j’avais dans un coin de ma tête leur retour au Parc. Je ne me suis pas inquiété quant au nombre d’occasions. Je m’intéresse à l’efficacité derrière, de ma gardienne et de ma défense, ainsi qu’au milieu. Devant, les filles ont besoin de confiance mais elles ne la trouveront qu’avec les retours au milieu. (Shirley) Cruz revient, (Fatmire) Alushi et (Josephine) Henning aussi. La confiance de nos attaquantes devant le but va revenir avec la confiance collective.

        «C'est un argument fort que le club propose ce stade à son équipe professionnelle»

        Depuis quelques années, le PSG construit un projet autour de son équipe féminine. Dans ce contexte, le passage au Parc des Princes est-il important ?

        Oui. Bon, il y a eu le match de Lyon, où les joueuses sont passées complètement à travers (0-4). Mais on a réalisé ensuite qu’on ne pouvait pas gagner cette rencontre de Championnat. Le projet ne s’arrête pas là mais s’inscrit dans la durée. Il faut gagner aujourd’hui cette Ligue des champions, je suis persuadé qu’on peut aller la chercher. Jeudi, je disais aux joueuses lors d’un entretien collectif que ce serait vraiment une connerie de ne pas aller au bout. Je le pense sincèrement car j’ai l’expérience de cette Ligue des champions. En terme de qualité sur les 16 ou 18 équipes de départ, je pense qu’on a les joueuses - si elles sont à 100% de leurs moyens mentaux et physiques – pour le faire. C’est une opportunité à saisir. Le Parc des Princes, c’est quelque chose qui cheminait dans mon esprit, mais pas seulement dans le mien. J’ai un directeur, Philippe Boindrieux, qui y pensait aussi. Je lui ai formulé une demande, il a envoyé un mail dans la minute à toute la direction demandant la possibilité d’évoluer au Parc. C’est un argument fort que le club propose ce stade à son équipe professionnelle.

        Jouer au Parc, cela change-t-il quelque chose dans l’approche du match ?
        Oui, car on a aujourd’hui l’idée de retrouver de la possession, un jeu collectif où on va tout faire pour ne pas rendre la balle facilement à l’adversaire. Il y a quelques principes à respecter : utilisation de la largeur par les latérales et nos joueuses de couloir, la patience, la qualité technique, le déséquilibre adverse, ne pas se précipiter pour aller tout de suite vers l’avant. Ce sont des principes qu’on a redéfini ensemble et qu’on avait un petit peu oublié. Être impressionné par le Parc des Princes, je ne le comprendrais pas. C’est un bonheur immense.»

        Claire GAILLARD

        http://www.lequipe.fr/Football/Actua...au-bout/546444
        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • Foot Ligue des Champions (Femmes)
          Au PSG féminin, «l'attente du club réside dans l'obtention de titres»

          Le 28/03/2015 à 08:29:44 | Mis à jour le 28/03/2015 à 09:01:28 | 3 Commentaires

          Philippe Boindrieux, le directeur général adjoint du PSG, évoque «l'évolution incroyable» d'un football féminin qui ne rapporte rien pour l'instant sur le plan économique. Ce qui décuple l'envie de décrocher des titres.


          Le PSG vise une place en demi-finale de la ligue des champions femmes. (Réau/L'Equipe)

          Arrivé en 2006 au PSG sous l’ère Colony Capital, Philippe Boindrieux, présente la réception de Glasgow en quart de finale retour de la C1 (aller 2-0) au Parc des Princes samedi comme «un événement» : «Beaucoup de gens ont voulu voir dans le fait de jouer ou non au Parc si on s’intéressait au foot féminin, estime le directeur général adjoint du club parisien responsable du football féminin. Je pense que le PSG a largement montré son engagement.»

          «Quel regard portez-vous sur la saison de votre équipe féminine ?
          C’est une bonne question. Ça va dépendre de la façon dont la C1 va se finaliser. Il y a une vraie frustration sur le match retour de Championnat contre Lyon, où on est passé à côté. Mais il y a une satisfaction tellement forte d’être allé gagner en Ligue des champions à Gerland qu’il faut nuancer les choses. Ce qui est important, c’est de faire mieux que la saison d’avant. Cela n’a pas été le cas en Championnat ni en Coupe de France. Donc il faut qu’on fasse beaucoup mieux en Ligue des champions.

          Samedi à Rodez, Lyon peut faire un très, très grand pas vers le titre en Championnat. Comment jugez-vous leur saison et leur continuité ?
          Il faut les féliciter car c’est une équipe impressionnante, qui a sans doute réussi à être meilleure cette saison que la précédente. Ce qui est très fort, c’est le mental des joueuses. Techniquement, elles sont très, très bonnes. Mais la différence se fait sur le plan mental. C’est un rouleau compresseur. Les filles ont l’habitude de jouer à très haut niveau, de ne rien lâcher, elles passent rarement à côté d’un gros match, c’est ce qui fait la différence.

          «Les Lyonnaises ont intégré le fait que c'est un métier et pas simplement un match entre copines»

          Le manque de vie commune de vos joueuses peut-il être aussi l’une des explications ?

          Oui, il faut un temps d’adaptation. Ça fait trois ans qu’on est au plus haut niveau concernant l’équipe féminine mais cela nécessite de la patience. Après, j’ai plutôt l’impression que les nouvelles joueuses s’incorporent bien au PSG. On a des joueuses qui ont beaucoup d’expérience internationale comme Shirley Cruz, Lira Alushi, Caroline Seger, Laura Georges. Il faut arriver à ce que toute l’équipe soit tirée par le haut niveau.

          Un mot sur le futur centre d’entraînement toujours en réflexion. Vous avez prévu de regrouper les filles avec les garçons ?
          Il y a la volonté de se dire que les filles sont totalement intégrées parce qu’on a besoin d’aller encore plus loin que Bougival. Bougival, c’est notre première étape, c’est très bien mais aujourd’hui, elles n’ont qu’un seul terrain, les U19 ne s’entraînent pas au même endroit que les pros donc quand vous voulez passer d’un lieu à un autre, c’est compliqué et il n’y a pas d’endroit où les filles peuvent passer du temps entre elles, se reposer s’il y a deux entraînements dans la journée.

          C’est le modèle de l’OL, finalement.
          (il réfléchit). Euh oui… Plus exactement, c’est un modèle logique.

          «Tout ça est fait pour devenir champion d'Europe, champion de France avec l'équipe féminine. Comme avec les hommes»

          Comment percevez-vous l’évolution de l’équipe féminine et du PSG dans son ensemble depuis votre arrivée ?

          C’est une évolution incroyable. C’est une grande chance d’avoir connu le PSG avant et de voir celui d’aujourd’hui. Ce qui est formidable c’est de voir que ce dont on a rêvé au moment de notre arrivée avec les actionnaires de l’époque - à savoir construire une très grande équipe à Paris - existe désormais. Pour que ça marche, il faut des moyens importants. Il y a un cercle vertueux. Cela n’a pas pu être fait sous les précédents actionnaires - et ce n’est pas une critique - mais il faut que les choses s’enchaînent de façon cohérente : vous investissez, vous recrutez de très, très grands joueurs, vous obtenez des titres, vous avez une visibilité, Paris vous apporte cette visibilité et vous lancez ce cercle vertueux.

          Les filles estiment qu’elles doivent au club un retour sur investissement...
          Aujourd’hui, on n’est que sur du développement concernant le football féminin puisque économiquement, il n’y a pas de retour. Les joueuses doivent comprendre que l’attente du club réside dans l’obtention de titres. Tout ça est fait pour devenir champion d’Europe, champion de France avec l’équipe féminine. Comme avec les hommes. C’est notre job de leur dire qu’il faut aller plus loin, qu’elles doivent faire plus. Elles ont le talent, les conditions, il faut bosser. C’est un métier. On parlait de Lyon. Les Lyonnaises ont complètement intégré le fait que c’est un métier et pas simplement un match entre copines.»

          Claire GAILLARD, au Parc des Princes

          http://www.lequipe.fr/Football/Actua...nomique/546551
          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • Glasgow veut croire à la qualification
            Publié le 28 mars 2015 | Actus / Chronos
            Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



            A quelques heures du match retour des quarts de finale de la Ligue des Champions féminine entre le Paris Saint-Germain et Glasgow City, Leanne Ross, la capitaine du club écossais refuse de croire que le sort de son équipe est scellé malgré la défaite à domicile lors du match aller (0-2). Glasgow vient à Paris avec l'ambition de refaire son retard.


            Est-ce la fin du parcours pour Glasgow ? Le club écossais, qui vient à Paris avec un retard de deux buts et les défaveurs des pronostics, refuse de venir en victime expiatoire. A l'instar de sa capitaine Leanne Ross, les Ecossaises veulent continuer l'aventure.

            Leanne Ross, capitaine d'une équipe donnée perdante depuis le tirage au sort, s'est dite déçue du résultat du match aller : "Nous sommes bien évidemment déçues du résultat, nous sommes des joueuses et en tant que telles, nous n'aimons pas perdre ! Nous étions bien conscientes que ce serait un match difficile, le PSG est une très bonne équipe qui dispose d'un effectif de qualité et plein d'expérience". Plus que le résultat en lui-même, elle regrette le déroulement du match qui a vu les Ecossaises passer la majeure partie de la rencontre en défense : "Pour revenir sur le match, le PSG a eu la possession du ballon et nous avons dû rester concentrées et surtout proposer une défense compacte tout le long du match. Offensivement, nous avons perdu le ballon beaucoup trop rapidement".



            Alors qu'on lui demandait si oui ou non Glasgow croyait toujours à a qualification, la capitaine écossaise a répondu que oui, elle y croyaient, et qu'elles se battraient jusqu'au bout : "Nous pensons que la qualification est toujours possible. Il sera évidemment très compliqué de renverser la situation à l'extérieur avec deux buts de retard face à une équipe très forte mais nous allons tout faire pour essayer d'y arriver". Elle ne se fait pourtant pas beaucoup d'illusions sur le déroulement du match à venir : "Nous nous attendons à un nouveau match difficile et à ce que le PSG continue à jouer l'attaque pour marquer de nouveaux buts pour s'assurer de la qualification pour les demi-finales".

            S'il semble improbable -avec tout le respect dû à Glasgow- que les Ecossaises arrivent à renverser la situation, il faut néanmoins souligner la volonté du club de croire à la qualification. Leanne Ross et ses coéquipières viennent à Paris pour tout donner et tenteront de profiter de la moindre petite occasion pour se rapprocher des demi-finales. Il devrait en être de même pour le PSG qui aura à coeur de réaliser une prestation plus aboutie qu'au match aller, d'autant plus que la rencontre se déroulera au Parc des Princes pour la première depuis l'arrivée des Qataris dans la capitale, et que plus de 12 000 personnes sont attendues.


            Crédits photos : ww.dailyrecord.co.uk, glasgowcityladiesfc.co.uk

            http://www.footdelles.com/article/Ac...on_109254.html
            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • Ligue des Champions - WOLFSBURG s'est fait peur

              Les quarts de finale retour ont débuté samedi avec les qualifications de Brondby et Wolfsburg pour les demi-finales.

              Quarts de finale

              Matchs Retour
              Samedi 28 mars 2015
              BRØNDBY IF - FC LINKÖPING : 1-1 (1-1)
              , à Brondby (Brøndby Stadion) (Aller : 1-0, Brondby qualifié)
              Arbitre : Bibiana Steinhaus (ALL)
              But pour Brondby : Emma Madsen 6’
              But pour Linköping : Mariann Knudsen 44’

              FC ROSENGARD - VfL WOLFSBURG : 3-3 (2-1), à Malmö (Malmö Idrottsplats) (Aller : 1-1, Wolfsburg qualifié)
              Arbitre : Esther Staubli (SUI)
              Buts pour Rosengard : Marta 24', Anja Mittag 42', Sara Björk Gunnarsdottir 90+3'
              Buts pour Wolsfburg : Alexandra Popp 4', 81', Babett Peter 55'

              PARIS SAINT-GERMAIN FC -GLASGOW CITY FC : 19h00 En direct sur beINSPORT
              Paris (Parc des Princes). Arbitre : Gyöngyi Gaál (HON)

              Dimanche 29 mars 2015
              1. FFC FRANKFURT-BRISTOL ACADEMY WFC : 12h00 En différé sur Eurosport 2
              Francfort-sur-le-Main (Stadion am Brentanobad). Arbitre : Sandra Bastos (POR)

              Matchs Aller
              Samedi 21 mars 2015
              BRISTOL ACADEMY WFC-1. FFC FRANKFURT : 0-5 (0-2)

              Bristol (Ashton Gate). Spectateurs : 1 447. Arbitre : Pernilla Larsson (SUE)
              Buts : Verónica Boquete Giadans 36', Bianca Schmidt 45', Dzsenifer Marozsán 66', Mandy Islacker 78', Kerstin Garefrekes 81'

              Dimanche 22 mars 2015
              LINKÖPINGS FC-BRØNDBY IF : 0-1 (0-1)

              Linköping (Linköping Arena). Spectateurs : 837. Arbitre : Monika Mularczyk (POL)
              But : Charlotte Rohlin 14' c.s.c.

              GLASGOW CITY FC-PARIS SAINT-GERMAIN FC : 0-2 (0-1)
              Airdrie (Excelsior Stadium). Spectateurs : 1 785. Arbitre : Riem Hussein (ALL)
              Buts : Anissa Lahmari 19', Kheira Hamraoui 53'

              WOLFSBURG VFL - FC ROSENGÅRD : 1-1 (0-0)
              Wolfsbourg (AOK stadium). Spectateurs : 1 674. Arbitre : Stéphanie Frappart (FRA)
              Buts : Verena Faisst 66' pour Wolfsburg ; Marta Vieira Da Silva 56' pour Rosengard
              Expulsion : Caroline Hansen 70' pour Wolfsburg

              Dimanche 29 Mars 2015
              Sebastien Duret

              http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...ur_a10524.html
              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • LDC : Brøndby et Wolfsburg qualifiés pour les 1/2 !
                Publié le 28 mars 2015 | Top News
                Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                Si le PSG et surtout Francfort sont qualifiés pour les demi-finales sauf retournements de situations peu probables, le suspense était bien présent dans les deux autres affiches des 1/4, Wolfsburg-Rosengård et Linköping-Brøndby. Au final, ce sont Brøndby et Wolfsburg qui décrochent leur billet pour les 1/2.


                Linköping-Brøndby (Aller 0-1)

                Les Danoises avaient réalisé une très belle opération en s'imposant sur le terrain de Linköping lors du match aller. Le match retour, joué à domicile donc, commençait de la meilleure des manières avec un but rapide d'Emma Madsen sur corner. Linköping revenait dans le match en toute fin de première période par l'intermédiaire de Knudsen (44'). Les Suédoises n'ayant pas réussi à inscrire un second but malgré 21 tirs (après les 27 du match aller...), ce sont les Danoises qui iront défier -selon toute vraisemblance- Francfort lors des demi-finales qui auront lieu à la mi-avril. Ce sera la troisième participation aux demi-finales pour le club danois, qui tentera d'accéder ainsi pour la première fois de son histoire à la finale de la compétition européenne.

                Wolfsburg-Rosengård (Aller : 1-1)
                Lors du match aller, les Suédoises étaient allées chercher un bon match nul sur le terrain des championnes d'Europe, qui avaient donc besoin d'une victoire ou d'un match nul avec minimum deux buts marqués pour se qualifier, alors que Lena Goeßling s'ajoutait à la liste des absentes du côté allemand Il fallait quatres minutes à Alexandra Popp pour mettre Wolfsburg sur des bons rails. Puis Rosengård se reprenait, Marta faisait du Marta et égalisait (24') en prenant le dessus sur une Almuth Schult auteure d'une sortie très approximative. C'était ensuite au tour d'Anja Mittag d'enfoncer le clou, transperçant Schult de près (42'). A la mi-temps, Rosengård était qualifié, mais il était bien difficile de pronostiquer laquelle de ces deux séduisantes équipes rejoindraient les demies...

                A la sortie des vestiaires, il fallait dix minutes à Babett Peter pour égaliser et permettre à Wolfsburg de se retrouver en position de qualifié (55'), et enfin Alexandra Popp encore, toujours présente dans les grandes occasions, inscrivait un troisième but (81') qui ne laissait plus vraiment de doute sur l'équipe qui affrontera le vainqueur de PSG-Glasgow en demi-finale, tant Wolfsburg semblait avoir la main sur cette fin de rencontre. L'égalisation signée Sara Bjork Gunnarsdóttir d'une fort jolie frappe pour les Suédoises (90+2) laissait bien planer le doute quelques instants, surtout que le club suédois se procurait un dernier corner, mais Ramona Bachmann ne pouvait armer sa frappe, permettant aux Louves de respirer et de continuer l'aventure.

                PSG-Glasgow
                Le compte-rendu du match sera à retrouver à l'issue de la rencontre.

                L'avant-match :
                Le PSG tourné vers les 1/2
                Glasgow veut y croire

                Si le PSG et Francfort n'ont pas encore joué leur match retour, l'avance prise lors de leur match aller devrait eur permttre de se qualifier. Les affiches pour les demi-finales seraient donc PSG-Wolfsburg et Francfort-Brøndby.

                http://www.footdelles.com/article/Ph...2-_109263.html
                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • Brøndby IF (DAN) 1 - 1 Linköpings FC (SUE) [1-0]
                  1-0 : Emma Madsen 6'
                  1-1 : Mariann Knudsen 44'

                  FC Rosengård (SUE) 3 - 3 VfL Wolfsbourg (ALL) [1-1]
                  0-1 : Alexandra Popp 4'
                  1-1 : Marta 24'
                  2-1 : Anja Mittag 42'
                  2-2 : Babett Peter 55'
                  2-3 : Alexandra Popp 81'
                  3-3 : Sara Bjork Gunnarsdóttir 90'+3

                  Paris Saint-Germain FC (FRA) 5 - 0 Glasgow City LFC (ECO) [2-0]
                  1-0 : Suzanne Lappin 26' (CSC)
                  2-0 : Marie-Laure Delie 54'
                  3-0 : Sabrina Delannoy 65' (SP)
                  4-0 : Marie-Laure Delie 68'
                  5-0 : Kenza Dali 87' (SP)



                  *Score du match aller
                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • Foot Ligue des Champions (Femmes)
                    Paris, bienvenue en demie !

                    Le 28/03/2015 à 21:08:00 | Mis à jour le 28/03/2015 à 22:09:27 | 68 Commentaires

                    Larges vainqueurs de Glasgow au Parc des Princes (5-0), les Parisiennes se sont qualifiées pour les demi-finales de la C1, une première dans leur histoire.

                    Le match : 5-0

                    C’était un drôle de match au Parc des Princes, où les Parisiennes ont offert un visage différent par période. En première, face à une équipe de Glasgow qui a subi sans jamais se montrer dangereuse (seule occasion une tête de Lappin à côté, 52e), elles ont dominé mais ont manqué d’efficacité devant le but. A la mi-temps, elles rejoignaient les vestiaires en ayant tiré onze fois mais cadré seulement à trois reprises (Alushi, 14e, Henning, 16e, Hamraoui, 29e). Les joueuses du PSG ne devaient leur avantage au tableau d’affichage qu’à un but contre son camp de Lappin (1-0, 23e).

                    En seconde période, elles se sont montrées ultra réalistes en inscrivant trois buts en quinze minutes (Delie, 54e et 68e, Delannoy sur penalty, 64e). Leur entraîneur Farid Benstiti leur avait demandé de faire le jeu et d’utiliser les côtés pour construire leurs attaques. Elles l’ont fait et plutôt bien puisque trois des cinq buts sont intervenus après un bon travail à droite de Delie sur le premier (1-0, 23e), d’Alushi sur le deuxième (2-0, 56e) et de Delannoy sur le quatrième (64e). Entrée en fin de match, Dali accentua le score sur penalty (5-0, 88e).

                    La joueuse : Delie, le déclic
                    Marie-Laure Delie ne le cache pas : elle a traversé une période très délicate. Gênée par une blessure avant de connaître des soucis dans sa vie personnelle, l’attaquante parisienne, qui a perdu sa place de titulaire en équipe de France où le sélectionneur Philippe Bergeroo lui préfère Eugénie Le Sommer, commence à retrouver ses sensations. À l’aller dimanche dernier (2-0), elle avait manqué quelques occasions franches. Pas ce samedi. Il y a bien eu ce contrôle raté sur un centre parfait de Delannoy (40e) mais avant cela Delie avait été à l’origine du premier but. Lancée par Kaci côté droit, l’ancienne Montpelliéraine éliminait son vis-à-vis et adressait un centre tendu dans la surface que Lappin déviait du gauche dans son propre but (1-0, 26e). Surtout, elle marqua ensuite un doublé. Sur un service parfait d’Alushi, de retour comme titulaire, Delie se jeta pour tromper Alexander (2-0, 53e) avant de reprendre du droit un centre en retrait de Delannoy (4-0, 68e). Ses deux premiers buts en C1 cette saison.

                    Le fait : des ultras dispersés en tribune
                    Pour le premier match de l’équipe féminine du PSG au Parc des Princes sous l’ère Qatar Sports Investments, l’ambiance était belle. 11 318 personnes en tribunes –un record alors que les Parisiennes avaient réuni 5 892 spectateurs lors de la réception de Juvisy ici-même en 2009– des chants, des drapeaux aux couleurs du club de la capitale et une qualification. Seulement parmi les supporters présents, quelques ultras rassemblés dans le virage de la tribune Paris. Après une entame de match plutôt calme à encourager leur équipe, ils firent éclater un pétard à la 12e minute avant d’entonner des chants pour demander la liberté pour les ultras («Et il est mort le Parc des Princes»). Une vingtaine de stewards fut alors déployée et le noyau de supporters fut éclaté. Vendredi, les dirigeants avaient déjà annulé environ 70 billets pris par certains supporters pour raisons de sécurité, selon le club.

                    Claire GAILLARD, au Parc des Princes

                    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...n-demie/546778
                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • Ligue des Champions - Le PSG est en demi

                      Déjà à son avantage au match aller, les Parisiennes l'ont nettement confirmé lors du match retour au Parc des Princes en s'imposant 5 à 0. Les voilà pour la première fois en demi-finale de Ligue des Champions.


                      La rage de Kenza Dali (photo Eric Baledent/LMP)


                      Fidèle à la prestation, les championnes d'Ecosse n'ont rien proposé face au PSG. Les Parisiennes qui avaient l'honneur de fouler la pelouse du Parc des Princes auront mis une mi-temps à se défaire du bloc défensif écossais avant de dérouler en seconde période.

                      Durant tout le match, le PSG a imposé son jeu et un pressing sur la défense écossaise mais le manque de précision dans la dernière passe, le dernier geste n'a jamais permis de trouver la faille. Fatmire Alushi a bien essayé mais trop timidement (14e) à inquiéter Lee Alexander. Le dernier geste est finalement venu de la joueuse de Glasgow Suzanne Lappin. Fatmire Alushi servait côté droit tentait de trouver Marie-Laure Delie est c'est finalement Suzanne Lappin qui coupait involontairement le ballon au premier poteau pour tromper sa propre gardienne (1-0, 26'). Un mauvais coup pour Glasgow qui tenait jusque là le 0-0.

                      L'efficacité retrouvée


                      Delie trouve le chemin des filets pour la première fois cette saison en Ligue des Champions


                      La seconde période était tout autre avec des Parisiennes à l'efficacité retrouvée, bien aidée par une équipe écossaise de plus en plus énervée et agressive et qui allait commettre des erreurs fatales. Fatmire Alushi encore à droite, trouvait cette fois-ci Marie-Laure Delie qui taclait le ballon (2-0, 54'). Shirley Cruz était ensuite déséquilibrée par la capitaine Emma Black. Penalty et but pour Sabrina Delannoy (3-0, 65'). Cette dernière offrait sur un centre au cordeau, le 4-0 à Marie-Laure Delie qui retrouvait ses talents de renard des surfaces en venant couper la trajectoire au premier poteau (4-0, 68'). Cet attaque-défense s'achevait sur un second penalty obtenu par Kosovare Asllani. Kenza Dali le frappait parfaitement pour réussir le contre-pied (5-0, 87').

                      Une victoire amplement méritée qui s'achevait par un tour d'honneur du Parc des Princes devant les 11 318 spectateurs présents. La prochaine étape s'annonce plus difficile face aux Allemandes de Wolfsburg, tenantes du titre et qui ont sorti les Suédoises de Rosengard emmenées par Marta.


                      RÉACTION

                      Farid Benstiti (entraîneur du PSG) :
                      "Après avoir éliminé Lyon, on peut sortir Wolfsburg"
                      On a vu une première période un peu mitigée. On a essayé de recadrer certains aspects à la mi-temps. Elles ont été très attentives avec par exemple Marie-Laure qui me demandait si elle ne devait pas plonger au premier poteau plus régulièrement parce que Lira (Alushi) servait souvent au premier alors que moi je lui demandais de rester au point de penalty. Je lui ai dit vas-y fait comme tu le sens et voilà cela s'est bien passé. Elle est en train de retrouver doucement son efficacité et s'est très positif pour nous. Il nous reste trois semaines pour préparer cette demi-finale.
                      Nous étions supérieurs à cette équipe de Glasgow, mais j’ai apprécié le contenu ce soir. En demi-finale il faudra saisir le moindre espace, la moindre opportunité face à Wolfsburg. Ce qui nous manquera c’est certainement l’expérience collective à ce niveau, donc on va bien préparer ce rendez-vous. On va rester sur nos principes de base, à savoir la concentration et l’humilité pour continuer à avancer.
                      Wolfsburg, c'est l'Olympique Lyonnais avec moins de qualités techniques mais dans le mental, c'est la même chose, elles ne font que répéter, répéter, répéter jusqu'à ce que l'adversaire craque. Je crois que l'OL est la meilleure équipe d'Europe même si elles se font fait éliminer par nous. On a sorti vraiment un très très gros morceau et même le favori car en terme de qualités de jeu, c'est le plus fort. Après avoir éliminé Lyon, on peut sortir Wolfsburg. Après avoir regardé le match contre Rosengard aujourd'hui, c'est une vraie équipe."


                      LA FICHE TECHNIQUE

                      Ligue des Champions UEFA - Quart de finale retour

                      Samedi 28 mars 2015
                      - 19h00
                      PARIS SAINT-GERMAIN - GLASGOW CITY LADIES FC : 5-0 (1-0)
                      Paris (Parc des Princes)
                      Temps bon - Terrain excellent
                      Spectateurs : 11318
                      Arbitres : Gyöngyi Gaál (HON) assisté de Brigitta Makkosne Petz (HON) et Katalin Török (HON). 4e arbitre : Katalin Sipos (HON)
                      Buts : Suzanne Lappin 26' csc, Marie-Laure Delie 54', 68', Sabrina Delannoy 65' pen., Kenza Dali 87' pen.
                      Avertissements : Shirley Cruz Traña 48', Kosovare Asllani 89' pour PSG, Fiona Brown 46', Rhonda Jones 48', Emma Black 64' pour Glasgow

                      PSG : 1-Katarzyna Kiedrzynek ; 5-Sabrina Delannoy ©, 4-Laura Georges, 22-Josephine Henning, 3-Laure Boulleau ; 14-Kheira Hamraoui, 27-Caroline Seger, 28-Shirley Cruz Traña (29-Anissa Lahmari 78') ; 19-Fatmire Alushi-Bajramaj, 18-Marie-Laure Delie (9-Kosovare Asllani 69'), 17-Aurélie Kaci (2-Kenza Dali 69'). Entr.: Farid Benstiti
                      Non utilisées : 16-Karima Benameur, 13-Annike Krahn, 26-Onema Grace Geyoro
                      Glasgow : 1-Lee Alexander ; 15-Emma Black ©, 5-Rhonda Jones, 14-Cheryl McCulloch, 11-Nicola Docherty ; 18-Abbi Grant (20-Susan Fairlie 67'), 10-Suzanne Lappin (16-Leanne Ross 83'), 6-Joanne Love, 8-Kerry Montgomery (7-Denise O'Sullivan 67'), 4-Hayley Lauder ; 17-Fiona Brown. Entr.: Eddie Wolecki Black
                      Non utilisées : 25-Megan Cunningham, 2-Lauren McMurchie, 3-Georgie Rafferty

                      Les buts
                      1-0 Lappin csc (26') :
                      Kaci à droite transmet à Delie qui effectue un bon travail pour éliminer côté droit et adresse un centre fort dans les 6 m, Lappin dévie du gauche dans son but
                      2-0 Delie (54') : gros travail d'Alushi à droite qui centre à ras de terre pour Delie qui se jette pour reprendre du droit
                      3-0 Delannoy (65') : Faute de Black sur Cruz. Delannoy frappe le penalty à ras de terre sur la droite de la gardienne et la prend à contre pied
                      4-0 Delie (68') : Cruz met sur Delannoy, c'est un peu fort mais la capitaine arrive à redresser et sert en retrait sur Delie qui vient reprendre du droit à l'angle des 6 m et tromper la gardienne
                      5-0 Dali (87') : McCulloch a indiscutablement accroché Asllani. Dali frappe le penalty à ras de terre sur la gauche de la gardienne qui est encore prise à contre pied

                      Dimanche 29 Mars 2015
                      Sebastien Duret

                      http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...mi_a10527.html
                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • Ligue des Champions - Nasser EL KHELAIFI : "Très fier du travail accompli"

                        Après la qualification historique des Parisiennes pour les demi-finales de l’UEFA Women’s Champions League, le Président du Paris Saint-Germain a tenu dans un communiqué officiel à saluer la performance de ses joueuses.


                        Le Président du PSG (photo club)


                        « Depuis les prémices de notre projet parisien, l’équipe féminine a toujours été associée à la stratégie globale du club, à savoir grandir ensemble. En validant ce samedi soir son billet pour le dernier carré européen – une première dans l’histoire du club – notre équipe a franchi un nouveau palier et s’inscrit donc pleinement dans nos ambitions. A l’occasion de cette double confrontation face à Glasgow, les joueuses, le staff, l’encadrement et toutes les entités actives du club, ont confirmé la prestation grandiose réalisée à Lyon, dans cette même compétition.

                        Comme les milliers de supporters présents au Parc des Princes ce samedi soir ou devant leur télé, j’ai suivi à distance, pour raisons professionnelles, mais néanmoins avec passion ce quart de finale, qui me rend aujourd’hui aussi fier qu’optimiste pour la suite de cette épopée européenne. Je tiens d’ailleurs tout particulièrement à remercier les plus de 11 500 fans qui se sont déplacés au Parc des Princes ce samedi soir. Pouvoir bénéficier des conditions de jeu et d’accueil du Parc des Princes ce samedi a permis à nos joueuses de se sublimer. Disputer cette affiche sur cette pelouse nous a semblés être un signal fort envoyé à Farid Benstiti et son groupe : plus que jamais, notre projet se conjugue au féminin.

                        La prochaine étape sera désormais d’aller chercher un billet pour la grande finale de Berlin, ce qui donnerait encore davantage de relief aux performances de nos talentueuses ambassadrices. En demi-finale, le VfL Wolfsbourg, double tenant du titre, nous attendra pour un double rendez-vous qui s’annonce tout simplement passionnant. Car c’est en affrontant les têtes d’affiche sur la scène internationale que cette équipe continuera d’écrire son histoire. »

                        Source PSG.fr

                        Dimanche 29 Mars 2015
                        Sebastien Duret

                        http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...li_a10530.html
                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • Le PSG finit bien le travail au Parc des Princes
                          Publié le 28 mars 2015 | Actus / Chronos
                          Par Smash & Goal pour Foot d'Elles



                          Quasiment qualifié avant le coup d'envoi grâce à sa victoire au match aller (2-0), le Paris Saint-Germain a bien terminé le travail au Parc des Princes face à Glasgow. Victoire nette 5-0 qui ouvre officiellement la porte des demi-finales de cette Ligue des Champions 2015. Le PSG y rencontrera l'ogre allemand Wolfsbourg.


                          Au coup d’envoi, les Parisiennes connaissaient déjà leur futur adversaire sans faire injure à Glasgow. Wolfsbourg s’était sorti du piège Rosengard (3-3). Mais il restait quatre-vingt-dix minutes à jouer face à des Ecossaises qui ne s’avouaient pas vaincues au moment de fouler la pelouse du Parc des Princes.

                          Un match à sens unique

                          Dès les premières minutes, on comprend vite que l’on va assister au même schéma d’attaque-défense qu’au mach aller. Les coéquipières d’Emma Black franchissent rarement la ligne médiane balle au pied. Elles finissent par débloquer le verrou écossais avec l’aide de Lappin. Suite à un corner, Marie-Laure Delie provoque sur la droite de la surface et centre fort. La numéro 10 de Glasgow dévie le ballon dans son propre but (26’). Après ça, les occasions parisiennes s’accumulent sur le but de Megan Alexander sans succès. Il faudra attendre la 54e minute de jeu et une nouvelle accélération Cruz-Alushi pour voir Marie-Laure Delie faire le break. Critiquée pour son manque d’efficacité ces dernières semaines, l’attaquante parisienne a remis ses crampons à l’endroit avec un doublé amplement mérité (69’), ses premiers buts cette saison sur la scène européenne : "j'avais dit que je me sentais bien. Cela s'est bien passé ce soir pour moi, pourvu que cela dure", confie l'attaquante. Derrière, le PSG a déroulé face à des Ecossaises qui ont craqué physiquement. Tout d’abord, l’insaisissable Shirley Cruz provoque un pénalty transformé par Sabrina Delannoy (65’). En fin de rencontre, c’est au tour de Kosovare Asllani d’obtenir un nouveau pénalty cette fois transformé par Kenza Dali (87’). Le PSG s’impose 5-0, continue d'écrire son histoire et la fête aura été belle devant 11 318 spectateurs.



                          Contre Wolfsbourg, cela ne passera pas

                          Le score fleuve pourrait dissimuler certains aspects négatifs de cette rencontre. Pourtant, face à un adversaire complètement acculé dans son camp, les joueuses de Farid Benstiti ont encore une fois manqué de précision dans le dernier geste notamment au cours de la première période. Avec douze tirs cadrés sur un total de vint-cinq frappes au cours de la rencontre, le réalisme était encore une fois aux abonnés absents par moments. Face au grand favori de la compétition Wolfsbourg, il faudra être plus réaliste devant le but car les occasions seront moins nombreuses (25 tirs face à Glasgow). Quoiqu'il en soit, le PSG a franchi une marche de plus vers son rêve de sacre européen.

                          https://www.youtube.com/watch?v=UcaTsa4xCVM

                          Crédit Photo : psg.fr

                          http://www.footdelles.com/article/Ac...es_109265.html
                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • 1. FFC Francfort (ALL) 7 - 0 Bristol Academy WFC (ANG) [5-0]
                            1-0 : Kozue Ando 8'
                            2-0 : Dzsenifer Marozsán 38'
                            3-0 : Mandy Islacker 58'
                            4-0 : Mandy Islacker 68'
                            5-0 : Mandy Islacker 75'
                            6-0 : Laura Störzel 87'
                            7-0 : Jana Löber 90'+3 (SP)



                            *Score du match aller
                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • Ligue des Champions - Sabrina DELANNOY (PSG) : "On peut aller jusqu'au bout"

                              La défenseure internationale du PSG Sabrina Delannoy a évoqué le parcours de son club dans cette compétition et croit au titre en Ligue des Champions.


                              La rage de Sabrina Delannoy (photo Eric Baledent/LMP)

                              Comment avez-vous vécu ce match au Parc des Princes ?

                              On a eu la chance de pouvoir s'entraîner sur la pelouse, de prendre des repères. Le vestiaire est très grand, de prendre les accès, c'est particulier et en même temps ce n'est que du positif. Ce n'est pas quelque chose qui vient nuire à la préparation. La descente du bus, elle était comme chez les garçons. Le tapis rouge, un petit peu de monde qui nous attend et qui nous acclame. Donc là, on était vraiment entré dans le vif du sujet. C'est des émotions qui sont difficiles à décrire. Avant le match, on était assez ému mais on n'a pas été impressionnée, on a joué notre jeu et on a essayé de profiter des instants qui nous sont donnés de fouler la pelouse du Parc des Princes. De voir des dizaines de milliers de personnes qui sont derrière nous, c'était juste magnifique. On en a profité et le score nous a souri. On a montré un joli visage. On a senti les gens mobilisés. Je les remercie d'être venu. Cela fait chaud au cœur de sentir que les féminines au PSG, c'est important. Il y a du monde derrière nous.

                              "Des matchs qui font progresser"

                              Comment avez-vous géré la pression au moment du penalty ?

                              C'est un moment où il faut se mettre dans une bulle. Quand l'arbitre montre le point de penalty, je sais que c'est à moi d'y aller, je sais que c'est ma mission. J'en ai tiré beaucoup des penalties mais celui là sera particulier. Je joue au PSG depuis 10 ans, pour marquer un but au Parc des Princes. Je sentais le public derrière moi qui était un petit peu sous pression aussi. J'ai essayé simplement de me mettre dans ma bulle. De penser que c'est un penalty comme les autres, même si ce n'est pas le cas. Après, j'ai savouré d'avoir réussi à marquer.

                              Que pensez-vous de ce parcours européen ?
                              Notre quart de finale était déjà historique, la demi le sera d'autant plus. C'est quelque chose qui va rester dans l'histoire du club et je suis d'autant plus satisfaite que c'est notre équipe qui est en train de marquer l'histoire du club. On sait que contrairement à l'Olympique Lyonnais, le PSG a très peu de matches en Ligue des Champions. Pour moi, les matches en Ligue des champions sont des matches particuliers qui font progresser. On a un championnat qui n'est pas très homogène et malheureusement ce n'est pas ce qui fait grandir. On a la chance de prendre ces matches là pour continuer à construire une équipe et construire l'histoire du club. Même si cela ne fait que trois ans, trois ans, ce n'est pas très long. A nous de continuer dans ce sens et à prendre tous les matchs de haut niveau qui nous sont donnés pour continuer à avancer.

                              "On est en train de grandir"


                              Tour de stade à la fin du match (photo Wyll Photographie)

                              Pouvez-vous remporter cette compétition ?

                              Personnellement, je suis au club depuis très longtemps et j'attends un titre comme celui là, depuis tout le temps. J'espère vraiment que l'on va aller en finale et que l'on va remporter ce titre. En tout cas, on travaille au quotidien, depuis longtemps. C'est beaucoup de sacrifices, la vie de sportives de haut niveau. On s'en rend pas forcément compte donc ces moments là, il faut vraiment les savourer. C'est vraiment des récompenses. Je suis très satisfaite et je vais faire en sorte que tout cela continue le plus longtemps possible.

                              Quel avis avez-vous sur votre futur adversaire : Wolfsburg ?
                              On a obtenu cette qualification et on sait que c'est une vraie satisfaction. On sait que cela ne va pas être évident contre Wolfsburg, on sait que c'est une grosse équipe mais quand on sort l'Olympique Lyonnais, on peut aller jusqu'au bout. Bien sûr que l'on y croit. Il y a eu un tournant. On a pris confiance quand on a battu Lyon. On a fait des erreurs en Coupe de France et en championnat et on ne va pas l'oublier, mais en tout cas en Ligue des Champions, c'est une compétition qui est particulière. On a des joueuses d'expérience qui ont déjà joué des finales, qui ont remporté cette Ligue des champions. Elles savent que cela a une saveur particulière et petit à petit, on est en train de grandir. Des matches comme cela, cela donne beaucoup d'expériences et de maturités à un groupe et je sens que l'on est en train de grandir ensemble et je pense que c'est la bonne année pour le PSG.
                              On a de bonnes chances face à Wolfsburg. On les a joué en match de préparation et cela va être complètement différent. On n'avait pas notre équipe au complet, elles aussi. Mais tout est possible. Franchement, il y a deux matches. On a le temps de bien se préparer. Je ne suis pas inquiète. Pour l'instant, on est dans un état d'esprit où on va continuer de savourer cette soirée. Il faut savoir savourer ces moments là, et on a le temps de bien travailler. On va récupérer nos blessées petit à petit. Je ne suis pas inquiète et plutôt confiante. Cela sera compliqué mais on est capable de le faire.

                              Propos recueillis par William Commegrain/lesfeminines.fr


                              Mardi 31 Mars 2015
                              Sebastien Duret

                              http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...ut_a10541.html
                              Dernière modification par Rem56, 01/04/2015, 21h50.
                              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • Quarts de finale - Matchs retour

                                Brøndby IF (DAN) 1 - 1 Linköpings FC (SUE) [1-0]

                                FC Rosengård (SUE) 3 - 3 VfL Wolfsbourg (ALL) [1-1]

                                Paris Saint-Germain FC (FRA) 5 - 0 Glasgow City LFC (ECO) [2-0]

                                1. FFC Francfort (ALL) 7 - 0 Bristol Academy WFC (ANG) [5-0]


                                *Score du match aller
                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • Ligue des Champions - Le PSG à WOLFSBURG le 18 avril à 18h, retour le dimanche 26 à 18h à Charléty

                                  On connaît désormais les dates et heures des demi-finales de la Ligue des Champions.


                                  Les Parisiennes ne retrouveront pas le Parc des Princes (photo Eric Baledent/LMP)


                                  Le match aller programmé en Allemagne se déroulera le samedi 18 avril à 18h00 à l'AOK Stadion. Le retour aura lieu le dimanche 26 avril à 18h00 au stade Charléty.

                                  Dans l'autre demi-finale, Frankfurt recevra Brondby le dimanche 19 avril avant de jouer le match retour le samedi 25 avril à Brondby.


                                  LE PROGRAMME

                                  Demi-finales aller

                                  Samedi 18 avril 2015
                                  VfL Wolfsburg (ALL) - Paris-Saint-Germain (FRA) : 18h00, à Wolsburg (AOK Stadion)
                                  Dimanche 19 avril 2015
                                  FFC Frankfurt (ALL) - Brøndby IF (DAN) : 14h00, à Frankfurt (Stadion am Brentano Bad)

                                  Demi-finales retour
                                  Samedi 25 avril 2015
                                  Brøndby IF (DAN) - FFC Frankfurt (ALL) : 12h00, à Brøndby (Brøndby 2 Stadion)
                                  Dimanche 26 avril 2015
                                  Paris-Saint-Germain (FRA) - VfL Wolfsburg (ALL) : 18h00, à Paris (Stade Charléty)

                                  Finale
                                  Jeudi 14 mai 2015
                                  Coup d'envoi : 18h00, à Berlin (Friedrich-Ludwig-Jahn-Sportpark)

                                  Mardi 7 Avril 2015
                                  Sebastien Duret

                                  http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...ty_a10573.html
                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • Wolfsbourg-PSG : Un parfum d'histoire
                                    Publié le 14 avril 2015 | Top News
                                    Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



                                    Ce samedi 18 avril, le Paris Saint-Germain se déplace en Allemagne pour affronter le champion en titre Wolfsbourg en demi-finale aller de Ligue des Champions. C'est la première fois de l'histoire du club que le PSG atteint ce stade de la compétition. Et peut-être l'année où jamais pour régner sur le vieux continent trois ans après l'arrivée des Qataris.


                                    Cette semaine, au centre d'entrainement de Bougival, il plane comme un doux parfum d'histoire. A l'abri des regards, le Paris Saint-Germain se prépare à la rencontre la plus importante de son histoire. face à l'ogre Wolfsbourg, les joueuses de la capitale ont l'occasion de grimper une marche de plus vers l'excellence.

                                    Le club grandit

                                    Depuis l'arrivée des Qataris, le budget des féminines a connu une sérieuse croissance pour être désormais le plus important de France (l'enveloppe approcherait les 7 millions d'euros). Après deux ans et demi d'investissement, c'est donc un bon timing pour ouvrir la page dorée du palmarès.

                                    Si cet exercice 2014-2015 est déjà historique avec une première qualification en quart de finale en Ligue des Champions dans l'histoire du club, les joueuses ne doivent pas se contenter de cette première ligne. Et elles veulent plus, plus loin : "il nous manque un titre pour concrétiser tout le travail réalisé au quotidien. On se doit, nous les joueuses, de rendre au club tout l'investissement fait depuis plusieurs saisons. On est en train de grandir et j'espère que l'on ira au bout", confie Sabrina Delannoy.



                                    Une prise de conscience

                                    Farid Benstiti le martèle, il a "un groupe pour aller au bout de cette compétition. Ce serait une énorme connerie de ne pas la gagner". Mais, si après avoir éliminé l'Olympique Lyonnais, le PSG est devenu un favori pour le titre à Berlin le 14 mai prochain, il reste encore un peu de chemin pour concrétiser cette envie et l'écrire noir sur blanc à jamais. Car parmi les Bleu et Rouge, si certaines ont déjà remporté la Ligue des Champions avec leurs précédents clubs (Fatmire Alushi avec Postdam, ou encore Josephine Henning avec Wolfsbourg), leur vécu commun est encore un peu fragile. A l'exception d'une performance de choix en huitième face au rival lyonnais, c'est à peu près le seul événement qui a fait chavirer les coeurs parisiens. A l'inverse de Wolfsbourg qui cherche à réaliser un incroyable triplé sur la scène européenne. Les coéquipières de Laura Georges ont la capacité de concrétiser leurs rêves, elles doivent ne pas louper cette chance. Car à la fin, on se souvient des champions. Pas tout le temps de ceux qui jouent bien.

                                    http://www.footdelles.com/article/Ph...re_110095.html
                                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • Ligue des Champions - Marie-Laure DELIE : "On a une carte à jouer"

                                      Après avoir retrouvé le chemin des filets en Ligue des Champions lors du quart de finale face à Glasgow, l'attaquante Marie-Laure Delie évoque la demi-finale face à Wolfsburg (samedi à 18h00).


                                      Marie-Laure voudra briller en demi-finale (photo Eric Baledent/LMP)


                                      Que retenez-vous du quart de finale face à Glasgow facilement remporté ?
                                      Leur ambition était de ne pas prendre de buts. Elles étaient à onze derrière. On prenait des coups tout le temps. Elles se défendaient avec leurs armes aussi. On a fait avec. On a su dominer les deux rencontres sans être inquiété. C'est bien.

                                      Comment avez-vous apprécié de jouer au Parc en quart de finale ?
                                      En tant que parisienne, c'est un rêve de jouer au Parc des princes. La pelouse est magnifique. C'est un rêve et un bonheur. Les supporters sont venus nombreux. Ce sont des matches où on a envie de profiter tout simplement. On a su produire du beau jeu et faire du beau spectacle. C'était important. C'est quelque chose quand on est footballeuse. Je viens de Paris. Pour moi, c'était le club mythique. Et le stade mythique. C'est quelque chose que l'on n'oublie pas.

                                      Ressentez-vous un soutien du club ?
                                      Les dirigeants sont à fond derrière nous et c'est bien que le club nous suive.

                                      "Wolfsburg est forcément favori"



                                      Comment avez-vous vécu vos deux buts face à Glasgow ?

                                      Cela faisait un petit moment que j'étais en manque de confiance. Je n'étais pas très bien personnellement et j'ai vu que tout le monde était derrière moi, aussi bien au PSG qu'en équipe de France. Je savais que cela allait revenir très rapidement. Et cela a été, sur le plus beau stade du Monde. J'attendais ces buts avec impatience. Et je savais que cela allait arriver car j'étais beaucoup mieux, aussi bien physiquement que mentalement. C'était qu'une question de temps et ce soir cela a été le cas.

                                      Comment envisagez-vous cette demi-finale face à Glasgow ?
                                      On a hâte de jouer ce genre de match. On ne s'est pas encore penché sur Wolfsburg. On n'a pas été inquiété sur les deux rencontres en quart de finale mais contre Wolfsburg, cela sera un tout autre match. On sait que l'on attend une grosse opposition. Pour elles, cela fait un long moment qu'elles jouent ensemble. Elles sont favorites forcément. Elles ont gagné deux fois la Ligue des Champions. C'est un club phare du football féminin. On arrive à trouver un vrai collectif. On va aller se battre avec nos armes aussi car on a vraiment une carte à jouer. Cela fait trois ans que le Qatar met de l'argent dans la section féminine. Maintenant, le club a recruté de bonnes joueuses, mais il fallait trouver le collectif et je pense qu'avec les années qui passent, on arrive à jouer ensemble et à se connaître. C'est de bon augure pour la suite.

                                      Propos recueillis par William Commegrain/lesfeminines.fr


                                      Marie-Laure DELIE en chiffres

                                      Sélection A

                                      85 matchs - 57 buts

                                      Sélections jeunes
                                      39 matchs - 32 buts

                                      Ligue des Champions
                                      15 matchs - 6 buts

                                      D1
                                      199 matchs - 148 buts

                                      >> SA FICHE

                                      Jeudi 16 Avril 2015
                                      Sebastien Duret

                                      http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...er_a10625.html
                                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • Le PSG se prépare à l'exploit
                                        Publié le 16 avril 2015 | Top News
                                        Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



                                        Le Paris Saint-Germain se prépare au pus grand défi de son histoire. Une demi-finale aller de Ligue des Champions face au double-tenant du titre Wolfsburg et sur ses terres à l’AOK Stadium. Immersion dans les coulisses de la préparation parisienne avant ce choc européen.


                                        « Cette demi-finale, c’est de la bonne pression. On joue au football pour ce genre de matches ». A l’image de Josephine Henning (25 ans), les joueuses du Paris Saint-Germain trépignent à l’idée d’affronter l’ogre Wolfsburg en demi-finale aller de Ligue des Champions (samedi 18h). Car à l’AOK Stadium, les joueuses de la capitale seront face au plus grand défi de l’histoire du club.

                                        Ne rien laisser au hasard

                                        Pour préparer cette rencontre capitale, les Parisiennes ont disposé d’une semaine pleine ensemble au retour des sélections (ndlr : après avoir effectué un stage au Qatar). « Nous avons pu beaucoup échanger entre nous pour améliorer certaines choses. Nous en avons profité pour insister sur l’aspect tactique et faire de nombreuses séances vidéos pour tout savoir de Wolfsburg. Nous voulons ne rien laisser au hasard », confie la défenseure allemande. Farid Benstiti peut également compter sur Jessica Houara. Retenue dans le groupe pour ce match aller, la latérale droite semble remise sur pieds.

                                        Pour obtenir un résultat samedi, il ne faudra pas réitérer une première période comme celle du Parc des Princes face à Glasgow lors du quart de finale retour. Avec un niveau de jeu mitigé et parfois un manque de réalisme : « il faudra saisir la moindre opportunité, le moindre espace. On a souvent battu les grandes équipes sur notre concentration, notre constance et notre humilité, nous allons garder ces principes », insiste Farid Benstiti.



                                        LA performance comme unique destin

                                        Si les qualités individuelles sont indéniables dans le collectif parisien (Asllani, Alushi, Cruz entre autres), leur vécu commun est encore bien faible en comparaison à celui de l’armada allemande. « Sur l’équipe qui débutera samedi, on sera probablement aussi forts que Wolfsburg. La seule chose qui nous manque c’est l’expérience collective d’une demi-finale ensemble », admet le coach parisien.

                                        Sur le papier, Wolfsburg apparait comme le favori de cette demi-finale. Ce qui n’est pas pour déplaire aux Parisiennes. Mais il ne faudra pas trop respecter le double tenant du titre dans son antre. « On sait comment on doit jouer samedi. Il faudra surtout être très agressives car on sait que c’est une de leurs qualités principales. Nous devrons réaliser une grande performance et jouer notre meilleur football car le niveau s’élève », glisse Josephine Henning. Si les Parisiennes connaissent la recette de la bonne performance, encore devront-elles l’appliquer samedi soir à l’AOK Stadium. Car il ne faudra pas imiter leurs homologues masculins, pleins de bonnes intentions mais inexistants face au FC Barcelone.


                                        Crédit Photo : Frédérique Grando / www.psg.fr

                                        http://www.footdelles.com/article/Ph...it_110246.html
                                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • Ligue des Champions - WOLFSBURG - PSG : deux préparations opposées, un même objectif

                                          Alors que les Parisiennes ont disputé très peu de rencontres officielles depuis deux mois, les Allemandes ont enchaîné les matchs. Les Françaises n'ont plus que la Ligue des Champions comme enjeu alors que leurs adversaires sont sur les trois tableaux. Présentation de cette demi-finale (samedi à 18h00).


                                          Les Parisiennes débuteront comme en quart de finale par un match aller en déplacement (photo Eric Baledent/LMP)


                                          Entre un calendrier chargé pour le VfL Wolfsburg et celui des Parisiennes "light", les deux équipes n'aborderont pas la rencontre dans les mêmes conditions. Mais à qui cela sera-t-il favorable ?

                                          Après avoir connu un mois de janvier chargé (4 rencontres de D1 et 2 de Coupe de France), puis un mois de février (2 matchs de D1 et une rencontre de Coupe de France avec l'élimination face à Guingamp), le PSG est depuis uniquement axé sur la Ligue des Champions. Les deux rencontres face à Glasgow les 22 et 28 mars ont été une formalité, s'en est suivi un stage au Qatar, alors qu'elles abordent ce samedi un tout autre adversaire, Wolfsburg, double tenant du titre.

                                          Les Parisiennes qui ont vu depuis les Lyonnaises décrocher le titre de championne de France, n'ont plus que cette compétition comme enjeu pour cette fin de saison.

                                          7 matchs en un mois pour Wolfsburg


                                          Wolfsburg s'est imposé 10-0 ce mercredi face à Herforder (photo VfL)


                                          Pour les Allemandes, le calendrier est tout autre et les enjeux aussi. En Frauen Bundesliga, elles occupent le fauteuil de leader mais avec seulement deux longueurs d'avance sur Frankfurt alors qu'il reste deux matchs à jouer. Et l'un d'entre eux aura lieu mercredi prochain entre les deux rencontres de Ligue des Champions, une rencontre à Essen (5e) avant un match qui s'annonce comme une finale à Frankfurt (2e), le 10 mai lors de la dernière journée. Les matchs décisifs ne manquent pas pour les Allemandes qui ont repris le championnat mi-février avec sept matchs joués depuis (5 victoires, 1 nul contre Munich et une défaite contre Potsdam). Et les joueuses de Wolfsburg ne sont pas arrêtées là puisque le 1er avril, elles ont décroché une place en finale de Coupe d'Allemagne (le 1er mai contre Potsdam) en battant Fribourg après prolongation.

                                          Les joueuses de Wolfsburg sont donc sur tous les tableaux avec des rencontres tout aussi décisives les unes que les autres. Mais pour les Allemandes, jouer sur tous les tableaux n'est pas nouveau. Les Parisiennes découvriront pour leur part les demi-finales. En tout cas, le PSG car les joueuses sont nombreuses à avoir déjà évolué à ce stade de la compétition entre les ex-Lyonnaises comme Georges, ou encore les étrangères qui sont pour certaines sont titrées dans cette compétition.

                                          Au PSG, la fraîcheur physique, à Wolfsburg, le rythme de la compétition


                                          Farid Benstiti a déjà connu une demi-finale de Ligue des Champions avec l'OL


                                          L'expérience, la fraîcheur physique, autant d'éléments qui seront à prendre compte alors que les Parisiennes ont accentué leur préparation notamment tactique pour identifier les failles de leurs adversaires et aussi peaufiner l'organisation.

                                          Les Parisiennes, qui disposeront d'un effectif quasiment au complet (Horan, Declercq et Karchouni restent blessées) et où Jessica Houara d'Hommeaux fera son retour de blessure, affronteront un adversaire dont l'effectif n'est pas épargné par les pépins (Kessler, Goessling...)

                                          Pour autant, Farid Benstiti est confiant sur psg.fr : « On sent un groupe bien dans sa tête, sûr de sa force. On a une vraie chance de passer ce cap. J’ai vu plusieurs fois Wolfsbourg jouer. C’est une grosse équipe, mais cet évènement va se jouer à mon avis au niveau mental. » Vingt-et-une joueuses prennent ce vendredi à la direction de l'Allemagne pour tenter de décrocher un résultat mais aussi de croire encore à la qualification pour la finale lors du match retour dimanche prochain à Charléty.


                                          Le groupe parisien

                                          Gardiennes :
                                          Karima Benameur, Ann-Kathrin Berger, Katarzyna Kiedrzynek
                                          Défenseures : Laure Boulleau, Sabrina Delannoy, Laura Georges, Josephine Henning, Jessica Houara D'Hommeaux, Annike Krahn
                                          Milieux : Fatmire Alushi, Shirley Cruz Trana, Kenza Dali, Kheira Hamraoui, Aurélie Kaci, Sara Gama, Perle Morroni, Caroline Seger
                                          Attaquantes : Kosovare Asllani, Linda Bresonik, Marie-Laure Delie, Ouleymata Sarr

                                          Vendredi 17 Avril 2015
                                          Sebastien Duret

                                          http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...if_a10635.html
                                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • LDC : Royal, Paris a un pied en finale
                                            Publié le 18 avril 2015 | Actus / Chronos
                                            Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



                                            Auteur d'un match quasi parfait, le Paris Saint-Germain s'est imposé 2-0 à Wolfsburg, pourtant double tenant du titre. Les Parisiennes ont un pied en finale de cette Ligue des Champions 2015.


                                            Beaucoup craignaient une hémorragie, un match à sens unique à l’AOK Stadium, l'antre imprenable du VFL Wolfsburg. Mais au cours de cette demi-finale aller de Ligue des Champions, la fébrilité est venue du camp que l’on attendait un peu moins. Au cours d’un début de match plein de rythme, les Parisiennes se procurent d'emblée les meilleures occasions. Une entame vite récompensée. Bousculée dans le dos, Aurélie Kaci s’écroule dans la surface. La capitaine Sabrina Delannoy se charge de le transformer le pénalty : 1-0 (11’).



                                            Un récital de première période

                                            Si Martina Muller avait allumé la première mèche dès les premières secondes (1’), ce fut un coup d’épée dans l’eau pour les Allemandes, car ce premier acte a vu un récital parisien. Pendant quarante-cinq minutes, les joueuses de Farid Benstiti ont étouffé Wolfsburg. Notamment par un énorme pressing sur les deuxièmes ballons et une belle maîtrise collective. Au milieu de terrain, Shirley Cruz a régné sans partage par son volume de jeu, ses récupérations et sa lecture du jeu. Elle est d’ailleurs récompensée sur une superbe frappe lobée (26’). Un but qui offre le break aux Parisiennes : 2-0. A partir de la demi-heure de jeu, les Louves stoppent leur pressing, peut-être usées par l’intensité imposée par les Parisiennes, qui réalisent probablement leur meilleure première période de la saison.

                                            Wolfsburg perd son invincibilité

                                            Au retour des vestiaires, le PSG maîtrise son avantage au tableau d’affichage. Si, à l’heure de jeu, les Allemandes retrouvent un peu d’allant et se procurent leur première vraie occasion par Martina Muller - une reprise du gauche qui s’échappe du cadre (64’) – Kiedrzynek n’aura jamais été mise en danger. Privées de Kessler et Goessling, les Louves ont semblé parfois nerveuses, perdues sans leurs guides habituels. Ralf Kellermann, l’entraîneur allemand, est même prié de finir la rencontre en tribunes (82e).
                                            Le Paris Saint-Germain s’impose donc 2-0 et s’entrouvre la porte de la finale avant le retour à Charléty. Seule fausse note du jour : l’expulsion d’Hamraoui pour un coup de coude (87e). Avec ce match aller, Wolfsburg a perdu son invincibilité dans la compétition, après vingt-quatre matches sans défaite. De quoi apprécier à sa juste valeur la performance parisienne.


                                            Crédit Photo : Meyline T, Frédérique Grando

                                            http://www.footdelles.com/article/Ac...le_110301.html
                                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • LDC : Les quatre raisons du succès parisien
                                              Publié le 19 avril 2015 | Phase finale
                                              Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



                                              A l'AOK Stadium, le Paris Saint-Germain a réalisé l'un de ses meilleurs de matches de sa saison. Focus sur les facteurs et les joueuses qui ont amené la victoire parisienne face au double tenant du titre Wolfsburg (2-0).


                                              Farid Benstiti le martelait depuis des semaines. Sur le papier, au coup d'envoi, son équipe avait largement de quoi rivaliser avec le onze de Wolfsburg. Ses joueuses l'ont prouvé en l'espace de 90 minutes à l'AOK Stadium. Zoom sur quatre points clés de cette demi-finale aller de Ligue des Champions.

                                              Une performance physique et collective

                                              D'entrée, le Paris Saint-Germain annonce la couleur. Avec un bloc haut et un pressing de tous les instants, les Parisiennes voulaient agresser le porteur de balle. Une énorme intensité qui a été vite récompensée par l'ouverture du score de Sabrina Delannoy sur pénalty (12e). Plus agressif dans les duels, le milieu parisien (Cruz-Seger-Kaci-Dali-Asllani) a réussi à couper le porteur de balle de ses soutiens. "Wolfsburg a été surpris par le rythme et l'intensité imposés par le PSG. J'avoue avoir été impressionnée par la performance parisienne", concède Sandrine Dusang, consultante Foot d'Elles.

                                              Shirley Cruz, la reine de l'entrejeu

                                              Si les Parisiennes ont autant mis en difficulté les Louves ce samedi, elles le doivent à leur meneure de jeu de poche. Shirley Cruz, qui avait cruellement manqué aux Bleu et Rouge face à l'Olymique Lyonnais en championnat (défaite 4-0, lors de la 18e journée de D1), a régné sur l'entrejeu. Par ses nombreuses récupérations, son insatiable travail de repli défensif, son aisance balle au pied et ses ouvertures lumineuses, la Costaricienne a livré une prestation au plus-que-parfait. "Comme on pouvait s'y attendre, Shirley Cruz a répondu présente. Elle a été très efficace dans sa projection vers l'avant et toujours lucide dans les zones compliquées", analyse Sandrine Dusang. Logiquement récompensée par un but superbe (26e). A 29 ans, Cruz semble être arrivée plus qu'à maturité. Au meilleur des moments. Tant mieux pour le PSG.

                                              Paris enfin réaliste

                                              Ces derniers mois, les attaquantes parisiennes se procuraient de nombreuses occasions mais peinaient à trouver la faille. Dernier exemple en date sur la scène européenne face à Glasgow. Au quart de finale retour au Parc des Princes, les joueuses de la capitale avaient frappé vingt-cinq fois au but pour seulement douze tirs cadrés (à peine 50%). Face à Wolfsburg, Farid Benstiti savait que ses joueuses n'auraient que quelques occasions, elles ont su les mettre au fond : sur l'ensemble de la rencontre, les coéquipières de Sabrina Delannoy se sont procuré sept situations de frappe pour six cadrées (85%). "Paris a globalement dominé la rencontre sans pour autant se procurer beaucoup d'occasions. L'efficacité était là. C'est très positif pour la suite de la compétition". C'est à ce ratio là que l'on peut s'ouvrir les portes d'une finale européenne.

                                              Les absences remarquées (ou pas)

                                              Pour cette demi-finale aller, les Louves étaient privées de leurs maîtres à jouer : Nadine Kessler et Lena Goessling. Sans ses leaders, Wolfsburg a même paru désemparé à certains instants. Ne sachant plus trop quoi faire du ballon. Une impuissance qui a révélé de la nervosité, le VFL étant probablement vexé de voir cette troisième finale européenne d'affilée lui échapper.
                                              Côté parisien, en défense, deux absences de marque ne se sont pas fait remarquer. Au coup d'envoi, Laura Georges était sur le banc. De son côté, la solide Joséphine Henning n'étais pas retenue dans le groupe. La charnière centrale était donc composée du duo Delannoy-Krahn. Les deux défenseures ont été rarement prises à défaut par Müller ou Popp au cours de cette rencontre : "c'est intéressant de savoir qu'en cas de besoin, Farid Benstiti peut compter sur Krahn". Malgré les changements opérés par Farid Benstiti, toutes les joueuses de la capitale ont répondu présentes. C'est un signe qui ne trompe pas. Tout le groupe tend vers ce même objectif : ce premier titre historique.

                                              http://www.footdelles.com/article/Ph...en_110303.html
                                              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • Ligue des Champions - FRANKFURT écrase BRØNDBY (7-0)

                                                Après la victoire du PSG samedi (2-0), la deuxième demi-finale entre Frankfurt et Brondby s'est achevée sur une écrasante victoire des Allemandes qui ont fait un grand pas vers la finale.


                                                Celia Sasic devient seule meilleure buteuse de la compétition avec dix buts (photo FFC)


                                                Celia Šašić a signé un quadruplé (10', 32', 61', 68'), Dzsenifer Marozsán 41' et Simone Laudehr 46' ont été les autres buteuses, alors que le septième est un but de Rikke Sevecke contre son camp (28e).
                                                Les Allemandes mises sur orbite par ce penalty obtenu en début de match ont ensuite affiché une efficacité redoutable avec 7 buts inscrits pour 13 tirs cadrés ! Des Allemandes euphoriques face à des Danoises totalement dépassées, l'entraîneur danois Per Nielsen confirmait après match : "Aujourd'hui, il n'y a pas grand chose à dire. Francfort était la meilleure équipe. Une équipe de classe mondiale avec un entraîneur de haut niveau".
                                                Le match retour samedi prochain s'annonce comme une formalité et les Allemandes pourront gérer leur effectif alors que le championnat allemand à deux journées de la fin s'annonce encore très indécis avec Wolfsburg et le Bayern de Munich.


                                                Ligue des Champions - Demi-finale aller
                                                Dimanche 19 avril 2015
                                                - 14h00
                                                FFC FRANKFURT (ALL) - BRØNDBY IF (DAN) : 7-0 (4-0)
                                                Frankfurt-am-Main (Stadion am Brentano Bad)
                                                Temps ensoleillé - Terrain excellent
                                                Spectateurs : 3 120
                                                Arbitres : Katalin Kulcsár (HON) assistée de Judit Kulcsár (HON) et Andrea Hima (HON). 4e arbitre : Gyöngyi Gaál (HON)
                                                Buts : Celia SASIC 10' s.p., 32', 62', 69', Rikke SEVECKE 28' c.s.c., Dzsenifer MAROZSAN 41', Simone LAUDEHR 46'
                                                Avertissements : Veje 9', Jans 27' pour Brøndby

                                                Frankfurt : 1-Désirée Schumann ; 13-Marith Priessen, 27-Peggu Kuznik, 4-Kathrin-Julia Hendrich ; 23-Bianca Schmidt (17-Mandy Islacker 69'), 11-Simone Laudehr (cap.) (25-Saskia Bartusiak 64'), 10-Dzsenifer Marozsan, 21-Ana-Maria Crnogorcevic ; 7-Veronica Boquete Giadans, 9-Celia Sasic (14-Kozue Ando 74'), 15-Svenja Huth. Entr.: Colin Bell
                                                Non utilisées : 30-Anne-Kathrine Kremer, 31-Anke Preuss, 3-Laura Störzel, 18-Kerstin Garefrekes
                                                Brøndby : 1-Katrine Abel ; 4-Rikke Sevecke, 3-Simone Boye Sørensen, 12-Stine Larsen ; 2-Mie Jans ; 17-Julie Tavlo-Petersson, 15-Chirine Lamti (6-Julie Jensen 88') ; 8-Theresa Nielsen (cap.), 9-Nanna Christiansen, 11-Katrine Vej (23-Fatima Ali Abu Alful 75') ; 21-Emma Madsen (22-Amalie Grønbaek Thestrup 61'). Entr.: Per Nielsen
                                                Non utilisées : 26-Isabella Schwartz, 14-Stephanie Holm, 5-Louise Ringsing, 18-Julie Tranekjer

                                                Lundi 20 Avril 2015
                                                Sebastien Duret

                                                http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...-0_a10652.html
                                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • VfL Wolfsbourg (ALL) 0 - 2 Paris Saint-Germain FC (FRA)
                                                  0-1 : Sabrina Delannoy 12' (SP)
                                                  0-2 : Shirley Cruz Traña 26'
                                                  Kheira Hamraoui 87' (PAR)

                                                  1. FFC Francfort (ALL) 7 - 0 Brøndby IF (DAN)
                                                  1-0 : Célia Šašić 10' (SP)
                                                  2-0 : Rikke Sevecke 28' (CSC)
                                                  3-0 : Célia Šašić 32'
                                                  4-0 : Dzsenifer Marozsán 41'
                                                  5-0 : Simone Laudehr 46'
                                                  6-0 : Célia Šašić 62'
                                                  7-0 : Célia Šašić 69'
                                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • Quelqu'un sais si Kessler et Goessling seront présente au match retour ?

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X