Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ligue des Champions Féminine 2014-2015

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par tasslehoff Voir le message
    Quelqu'un sais si Kessler et Goessling seront présente au match retour ?
    Kessi est "out" pour un long moment, je crois... aucune idée pour Goessling :sick:
    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • Pourquoi que le PSG ira en finale
      Publié le 21 avril 2015 | Phase finale
      Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



      Avant sa demi-finale retour de Ligue des Champions face à Wolfsburg, le Paris Saint-Germain est plus qu'en ballottage favorable en vue d'une qualification pour la finale. Dans l'histoire de la compétition, les chiffres prouvent que le PSG doit voir Berlin le 14 mai prochain. Décryptage.


      Dans les vieilles pages de son livre "palmarès", la Ligue des Champions féminine réserve rarement son lot de surprises au stade des demi-finales. Même si le football n'est pas une science exacte, les qualités des favoris au trône prennent presque systématiquement le pas sur l'imprévu. Au match aller, le Paris Saint-Germain a créé la sensation en s'imposant 2-0 à l'AOK Stadium face à Wolfsburg, double tenant du titre. Prenant par la même occasion une belle option pour la finale.

      Une victoire à l'extérieur, qualification (quasi) assurée

      Lorsque l'on regarde l'historique des demi-finales des treize éditions précédentes, plus de 70 % des équipes qui se sont imposées à l'extérieur au match aller se sont qualifiées suite à la confrontation retour. Seules deux exceptions restent gravées dans le livre d'or de la Ligue des Champions. Lors de l'édition 2006, où l'année noire. Vainqueur 3-2 à l'aller sur la pelouse de Postdam, Djurgården/Älvsjö avait explosé au retour à domicile 5-2. Même peine pour Montpellier qui s'était imposé 1-0 à Francfort avant de perdre 3-2 sur sa pelouse. La seule différence avec le PSG ? Les coéquipières de Sabrina Delannoy ont glané une victoire avec deux buts d'écart (2-0), qui pourraient avoir leur importance en cas de décompte au goalaverage. Les joueuses de la capitale disposent donc d'un matelas de sécurité plus important. Matelas minimum qui a toujours suffi par le passé.
      Une autre statistique qui devrait rassurer les Parisiennes. Lorsqu'un club s'impose à l'extérieur en demi-finale aller, à 85 %, il marque automatiquement lors de la confrontation retour. Il devrait donc y avoir des buts ce dimanche (coup d'envoi à 18 h) à Charléty.

      Pour l'histoire

      Après avoir éliminé l'Olympique Lyonnais en huitième de finale, les Parisiennes ont certes connu un quart de finale plus qu'abordable face à Glasgow, mais pour la première fois de l'histoire du club, l'équipe féminine se hissait à ce niveau de la compétition. En écartant le double tenant du titre Wolfsburg, le Paris Saint-Germain réaliserait un exploit historique : se défaire de deux doubles champions d'Europe. Si on poursuit le rêve jusqu'au bout, une victoire finale face à Francfort, trois fois vainqueur de la Ligue des Champions (Coupe féminine de l'UEFA jusqu'en 2009), serait un exploit retentissant au regard du parcours et surtout inégalé. Jamais une équipe n'a réussi dans une même édition à écarter trois anciens vainqueurs pour rafler la mise. Seul l'Olympique Lyonnais, lors de ses deux couronnes europénnes en 2011 et 2012 avait écarté deux anciens champions (Arsenal et Postdam en 2011, puis Postdam et Francfort en 2012). Même enseigne pour Wolfsburg en 2013 (Arsenal et l'OL avait été les victimes des Louves). Le PSG sait à quoi s'attendre lors de ses probables futures 180 minutes européennes.


      Crédit photo : psg.fr

      http://www.footdelles.com/article/Ph...le_110421.html
      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • J. Houara d'H. : « Cette saison pourrait-être la bonne, mais le chemin est encore long »
        Publié le 22 avril 2015 | Actus / Chronos
        Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles



        Entre les deux matches de Ligue des Champions, Jessica Houara d'Hommeaux, latérale droite du Paris Saint-Germain, revient sur le match aller face à Wolfsburg et se projette sur la suite de la compétition. Si le PSG a de bonnes chances de se qualifier pour la finale, l'internationale française reste tout de même prudente. Entretien.


        Tu es revenue de blessure il y a peu, alors pour commencer, comment vas-tu ?
        J.H d'H :
        « En effet, je souffrais d'une élongation à l'ischio, qui devait me tenir éloignée des terrains cinq semaines. Finalement ma convalescence a été moins longue que prévu et j'ai pu reprendre les entrainements collectifs après seulement deux semaines et demie. Aujourd'hui tout va très bien et je me sens en pleine possession de mes moyens.

        Nous ne t'attendions pas forcément titulaire face à Wolfsburg le week-end dernier. Etait-ce une surprise pour toi également ?
        - Je savais qu'il y avait des chances que je débute car j'étais prête pour ça physiquement. Avec la doc' nous avions discuté et évoqué le fait que je puisse jouer les quatre-vingt-dix minutes de la rencontre mais en gérant mes efforts dans le couloir. J'ai donc fait ce que j'avais à faire mais en m'économisant certains allers-retours le long de la ligne.



        Qu'est ce que cela fait de jouer une demi-finale de Ligue des Champions ?
        - C'est énorme ! Je pense que toutes les joueuses de football rêvent de participer à cette prestigieuse compétition. Pouvoir disputer une demi-finale de Ligue des Champions est quelque chose d'extraordinaire, qui plus est lorsque tu la joues contre le tenant du titre et que le résultat de la première manche est positif !

        Justement, avec quelques jours de recul, quel est ton sentiment sur cette victoire à Wolfsburg ?
        - Je pense que nous avons réalisé un match vraiment complet. Au-delà du résultat, c'est aussi la manière qu'il faut retenir. Nous avons fait un vrai match d'équipe ! En parlant à la fin du match, nous avons réalisé que notre collectif nous avait permis de moins nous fatiguer. Nous avons fait les efforts les unes pour les autres et nous avons aussi énormément communiqué. Je crois sincèrement que sur ce match, notre solidarité a fait la différence et que nous sentions qu'il ne pouvait pas nous arriver grand chose finalement. C'est un des matches les plus aboutis de notre saison et nous devons le garder en référence.

        Depuis le début de saison, on parle souvent des fortes individualités du PSG mais également de certains manques au niveau du jeu collectif. D'après toi, la mayonnaise a-t-elle pris pour de bon cette fois ?
        - C'est difficile à dire ou à expliquer. Lorsque l'on regarde la performance de samedi dernier, on se dit que nous avons franchi un cap mais on se demande aussi pourquoi nous n'avons pas joué comme ça toute la saison. Lorsque l'on a joué nos deux matches de Ligue des Champions contre Lyon, nous avons eu ce même sentiment de satisfaction concernant notre jeu. Pourtant, nous sommes ensuite retombées dans nos travers, alors je dirai que la mayonnaise a pris lorsque nous aurons confirmé cet état d'esprit et enchaîné les matches de cette façon.



        D'après toi, qu'est-ce qui a le plus embêté les Allemandes et qu'il faudra réitérer ce week-end pour obtenir la qualification ?
        - Je crois que ce qu'il les a le plus embêté c'est que nous ne les laissions pas jouer. Le staff avait beaucoup observé cette équipe et la semaine précédent la rencontre, nous avions énormément travaillé tactiquement pour les contrer. Nous avons fait en sorte que Wolfsbourg ne puisse pas évoluer et développer son jeu comme il le fait habituellement. Je pense aussi que les Allemandes ont été un peu surprises de l'intensité et du niveau de jeu que nous avons produit.

        Comment appréhendes-tu le match retour de ce dimanche 26 avril à Charléty ?
        - J'espère que nous réussirons à renouveler la performance du premier match, tout en sachant que Wolfsburg va certainement élever son niveau de jeu. Connaissant le mental des Allemandes, elles auront les crocs et l'envie de montrer un autre visage. En tout cas, le match retour sera forcément différent car l'effet de surprise n'existe plus désormais et les Allemandes savent davantage à quoi s'attendre. Pour se qualifier, il faudra que nous soyons solides défensivement et bien concentrées jusqu'au coup de sifflet final, car rien n'est fait pour le moment.

        C'est la première fois que le PSG arrive à ce stade de la compétition... Penses-tu que cette saison pourrait-être la bonne et que vous êtes capables d'aller au bout ?
        - Le fait d'atteindre les demi-finales de la compétition récompense notre travail quotidien et l'investissement du club pour l'équipe féminine. C'est déjà une performance importante mais il faut être honnête et lucide, ce que le club attend en retour de son investissement, ce sont surtout des titres. Je ne sais pas si nous irons au bout cette saison mais c'est évidemment ce que nous souhaitons toutes et tous. Après avoir éliminé l'OL en huitièmes de finale et battu Wolfsbourg chez lui lors du match aller... cette saison pourrait-être la bonne oui, mais le chemin est encore long et nous ne devons pas griller les étapes ».


        Propos recueillis par Sandrine Dusang.

        Crédits photos : psg.fr / team pics, fréderique grando


        http://www.footdelles.com/article/Ac...ng_110472.html
        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • Ligue des Champions (Demi-finale retour) - Méfiance mais confiance pour le PSG

          Vainqueur en championnat ce mercredi, les Allemandes de Wolfsburg se sont rassurées avec le match retour de Ligue des Champions (dimanche, 18h00, Charléty) et conservent leur première place qu'elles devront conserver lors de la dernière journée le 10 mai




          Les Louves n'ont certainement pas dit leur dernier mot après une défaite 0-2 à domicile. D'autant qu'avec leur victoire face à Essen (4-0, triplé de Popp et but de Peter) ce mercredi, elles sont assurées de conserver la première place avant la dernière et pleinement se concentrer sur ce match retour de dimanche. Mais après la formation parisienne qui est allée s’imposer 2-0 à Wolfsbourg en demi-finale aller garde les cartes en main.

          Wolfsburg était invaincu en Coupe d'Europe

          L’équipe allemande était jusque là invaincue (17 victoires, 4 nuls) dans cette compétition qu’elle avait remporté pour ses deux seules participations. Les joueuses de Farid Benstiti ont en tout cas montré qu'avec leur effectif et la solide prestation réalisée, elle n'avait pas usurpé leur victoire. Le réalisme parisien et l'énorme travail de Cruz ont contribué au succès d'une équipe qui a su ouvrir le score en premier. Mais désormais, il faudra finir le travail dimanche à Charléty, car les équipes allemandes et Wolfsburg en particulier ont déjà montré qu’elles étaient capables de renverser des situations mal engagées.

          Après avoir buté par le passé sur deux futurs finalistes Francfort en 2011-2012 et Tyresö la saison dernière, le PSG a cette saison sorti Lyon en huitième et s'est ouvert la possibilité d'aller plus loin dans la compétition. Mais le résultat de l’équipe de Farid Benstiti face au double championne d’Europe en titre, était bien préparé face à une équipe de Wolfsbourg qui dispose d’un effectif impressionnant avec 17 joueuses qui ont remporté la compétition, toutes internationales et totalisant près de 900 sélections. Si côté parisien, seules cinq joueuses ont remporté la Ligue des Champions (Laura Georges et Shirley Cruz avec Lyon, Josephine Henning avec Wolfsbourg, Annike Krahn avec Duisburg et Fatmire Alushi à deux reprises avec Duisburg et Postdam), deux autres ont aussi déjà participé à une finale : Aurélie Kaci et Caroline Seger. L'effectif parisien de cette saison est aussi de qualité avec 19 Parisiennes internationales pour près de 1000 sélections.

          Toujours leader de la Bundesliga même sans ses joueuses blessées


          Shirley fait parler son expérience européenne avec 44 matchs (photo VfL)


          On pourra toujours évoqué que Wolfsbourg était amoindri mais cela n'empêche pas le club allemand d'avoir atteint la demi-finale de la compétition et surtout d'être en tête de son championnat à une journée de la fin. CQFD. Il apparaît difficile à dire si la gardienne Almuth Schult aurait arrêté l’un des deux buts mais elle n’aurait sans doute pas permis d’améliorer pour autant le jeu de son équipe. Ce sont surtout les absences de joueuses comme Luisa Wensing et Lena Goeßling qui ont sans doute plus manqué, même si là encore le club a su faire face jusqu'à présent à leurs absences par le passé. Le PSG n'était d'ailleurs pas non plus au complet privé notamment de joueuses majeures comme Laura Georges, Fatmire Alushi (légèrement blessées), Lindsey Horan et Josephine Henning. Mais le retour de Shirley Cruz en forme a par contre été une plus-value non négligeable dans la performance de samedi dernier.

          Et encore le calendrier...

          Comme cela avait été évoqué il y a une semaine sur notre site, c'est l'aspect physique qui a semblé très différent entre les deux formations. La victoire parisienne s'est dessinée avec une nette supériorité physique, fait plutôt rares face à des formations allemandes. Le calendrier lui a permis au PSG de disputer seulement deux matchs en deux mois, là où Wolfsburg en a disputé huit sur la même période. Et les Allemandes ont certes gagné ce mercredi à nouveau en championnat mais devront malgré tout de nouveau compté avec une rencontre de plus dans les jambes.

          Maintenant, il reste à transformer cette victoire en qualification pour le PSG. Le résultat de samedi dernier restera de toute façon un exploit, par son caractère inédit mais il sera inachevé si les Parisiennes ne sont pas à Berlin le 14 mai. Le staff et les joueuses parisiennes doivent bien avoir à l'esprit comme il le déclarait d'ailleurs samedi dernier que la qualification n'est pas encore acquise.

          L'historique

          Mais il faut se rappeler que les deux précédentes victoires françaises dans un match aller en terre allemande s’étaient conclues par une élimination. Mais il s’agissait de deux victoires 1-0 : en 2006, Montpellier était allé s’imposer 1-0 à Francfort en demi-finale aller, mais s’était incliné 3-2 au retour (en l’absence de Sonia Bompastor et Camille Abily suspendues). La saison dernière, Lyon avait gagné 1-0 à Potsdam avant de perdre 2-1 au retour avec notamment un penalty concédé. Cette fois-ci il y aura deux buts à défendre, à condition de ne pas en concéder un trop tôt dans la partie pour relancer leurs adversaires. Car les Allemandes ne se laissent jamais abattre. Wolfsbourg avait concédé le nul 1-1 sur sa pelouse au tour précédent contre Rosengård et s’était retrouvé mené 2-1 avant de ne prendre l’avantage qu’à dix minutes de la fin. De même, lors de la finale de l’an dernier, il avait été mené 2-0 puis 3-2 avant de l’emporter face à Tyresö (4-3). Il s’agit donc d’une équipe qui a la capacité de rattraper une situation mal engagée.

          Avec CHR$


          POUR ASSISTER A LA DEMI-FINALE

          Dimanche 26 avril à 18h00 au stade Charléty
          >> BILLETTERIE




          Jeudi 23 Avril 2015
          Sebastien Duret

          http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...SG_a10672.html
          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • Demi-finales - Matchs aller

            VfL Wolfsbourg (ALL) 0 - 2 Paris Saint-Germain FC (FRA)

            1. FFC Francfort (ALL) 7 - 0 Brøndby IF (DAN)
            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • Ligue des Champions - FRANKFURT assomme à nouveau BRØNDBY (6-0)

              La demi-finale retour entre Frankfurt et Brondby était dénouée de suspense depuis le match aller (7-0), et le match retour a été du même acabit avec une victoire allemande aisée (6-0)


              Les Allemandes du FFC Frankfurt ont confirmé leur qualification samedi sur le terrain de leurs adversaires en inscrivant six nouveaux buts soit treize en deux matchs ! Deux triplés de Veronica Boquete (7e, 32e, 84e) et de Célia Sasic (14e, 25e, 39e), déjà auteur d'un quadruplé à l'aller ont offert une nouvelle finale aux Allemandes qui retrouveront à Berlin le 14 mai le vainqueur de la double confrontation PSG - Wolfsburg remportée à l'aller 2-0 par les Parisiennes.

              Samedi 25 Avril 2015
              Sebastien Duret

              http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...-0_a10693.html
              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • Francfort attend Paris
                Publié le 25 avril 2015 | Actus / Chronos
                Par Foot d'Elles



                Sans surprise, Francfort a conclu la formalité de sa demi-finale face à Brøndby par une nette victoire 6-0 (13-0 sur la double confrontation). Les Allemandes sont donc qualifiées pour la finale de cette Ligue des Champions 2015. La sixième de leur histoire. Un record.


                Il n'y avait plus aucun suspense quant à la qualification de Francfort pour la finale de cette Ligue des Champions 2015. Après leur large victoire au match aller à domicile aux allures d'un score de baby-foot, les Allemandes ont remis ça cet après-midi sur la pelouse danoise. Un second succès 6-0 et un ticket officiellement validé pour Berlin le 14 mai prochain. Célia Šašić et Verónica Boquete ont marqué trois buts chacune dans cette rencontre. La première en est à 13 réalisations en sept matches dans la compétition. Les joueuses de Colin Bell menaient déjà 5-0 à la pause.

                Ce total de treize buts inscrits au stade des demi-finales constitue un nouveau record, mieux que le 11-1 réussi par l'Umeå IK contre le Kolbotn IL en 2006. Les triples championnes d'Europe disputeront la sixième finale européenne de leur histoire. Un autre record inscrit à leur tableau d'honneur. Elles attendent de pied ferme leur adversaire : le Paris Saint-Germain ou Wolfsburg (coup d'envoi ce dimanche à 18h).


                Crédit photo : uefa.com

                http://www.footdelles.com/article/Ac...is_110651.html
                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • Foot Ligue des Champions (Femmes) PSG
                  Jessica Houara : «On peut écrire l'histoire du club»

                  Le 25/04/2015 à 14:20:00 | 7 Commentaires

                  Jessica Houara estime que la demi-finale retour de Ligue des champions contre Wolfsburg, dimanche à Charléty (aller 2-0), sera le match le plus important et le plus compliqué du PSG cette saison. Mais l'ambition est claire : offrir au club parisien sa première finale de C1.


                  Jessica Houara était absente au match aller. (L'Equipe)

                  «Vous avez été éloignée des terrains quelques temps après votre lésion aux ischio-jambiers et avez rejoué samedi dernier. Comment vous sentez-vous ?
                  Je me sens très, très bien. Je n’ai pas été éloignée si longtemps que ça des terrains finalement. J’ai eu cinq jours de repos puis j’ai vite repris avec le groupe. On a fait attention avec le staff médical de faire en sorte que tout se passe bien pour ma reprise, de ne pas prendre trop de risques. Je me sens en pleine possession de mes moyens.

                  Cette demi-finale retour est-elle le match le plus important de la saison du PSG ?
                  Oui, c’est le match le plus important parce qu’on peut écrire l’histoire du club en allant en finale. Cela va aussi être le match le plus difficile de la saison. Les équipes allemandes ne lâchent jamais rien. Elles peuvent revenir au score très rapidement, elles l’ont fait en finale de la Ligue des champions l’année dernière (menées 0-2 après 30 minutes, elles l’ont emporté 4-3 contre Tyresö). Elles vont arriver avec le couteau entre les dents. C’est à nous d’être sérieuses, concentrées de la première à la dernière minute du match, de ne pas prendre de but, d’être solides et de jouer en équipe. Si on joue comme au match aller, je pense que tout ira bien pour nous.

                  «On est loin d'avoir un pied en finale.»

                  Comment abordez-vous un match pareil après l’avoir emporté 2-0 à l’extérieur ?

                  Très sérieusement, beaucoup de monde nous dit qu’on a déjà un pied en finale. On est loin d’avoir un pied en finale. On a travaillé toute la semaine pour êtres prêtes pour demain, le staff a énormément bossé pour observer cette équipe, quelqu’un est allé les voir jouer mercredi en Championnat. On sait à quoi s’attendre. Elles vont venir nous presser car elles n’ont qu’une envie, c’est de marquer. Elles vont toutes se jeter vers l’avant pour marquer, à nous d’exploiter toutes les contres et d’être efficaces dans ces situations-là.

                  Après l’élimination des garçons par le Barça, y’a-t-il une pression supplémentaire à l’idée d’offrir cette première finale de C1 au club ?
                  Non, il n’y a pas de pression supplémentaire. C’est Wolfsburg qui l’a. Elles sont favorites à la base sur cette demi-finale. Je ne parlerai pas de pression. Au contraire, c’est quelque chose de très positif pour nous, on a envie de ramener ce titre-là au PSG cette saison. »
                  Claire GAILLARD, à Charléty

                  http://www.lequipe.fr/Football/Actua...du-club/553842
                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • Paris face à son histoire
                    Publié le 25 avril 2015 | Top News
                    Par Smash & Goal pour Foot d'Elles



                    Lors de cette demi-finale retour de Ligue des Champions, le Paris Saint-germain reçoit au stade Charléty (dimanche 18h) le double tenant du titre Wolfsburg. les Parisiennes arrivent en position de force après s'être imposées à l'aller 2-0.


                    Le Paris Saint-Germain s'apprête à disputer les 90 minutes les plus importantes de son histoire. En demi-finale retour de Ligue des Champions, les Parisiennes accueillent une bête blessée, deux fois championne d'Europe : Wolfsburg. Après s'être imposées 2-0 à l'AOK Stadium, les joueuses de Farid Benstiti semblent prêtes au combat.

                    Ecrire l'histoire du club

                    En cas de victoire, de nul, ou de défaite par moins de deux buts d'écart ce dimanche face à Wolfsburg, les Parisiennes seront donc qualifiées pour la première finale de Ligue des Champions de l'histoire du club. Autant dire que cette demi-finale retour est entourée d'un environnement quelque peu atypique. "On aborde ce match très sérieusement, il n'y a pas de pression supplémentaire pour nous, c'est Wolfsburg qu'il l'a. Il y a beaucoup de gens autour de nous qui nous disent que nous avons un pied en finale, c'est loin d'être le cas", confie Jessica Houara d'Hommeaux.

                    Encore une fois pour cette demi-finale retour, rien n'a été laissé au hasard : nombreuses séances vidéos durant toute la semaine et un membre du staff du PSG a supervisé la rencontre de Frauen Bundesliga de Wolfsburg en milieu de semaine. "On sait qu'elles vont nous presser très haut dès le début de match car elles voudront à tout prix marquer, c'est à nous de profiter de ça et être efficaces en contre attaque". Et pour profiter de cet avantage au score, il faudra surtout réussir l'entame de match qui sera capitale à Charléty. Car, comme le clame l'entraineur parisien, il n'y a pas de grande différence en termes de talent entre les deux équipes, mais ce qui fera la différence c'est l'investissement mental.

                    Se méfier des Louves qui dorment

                    Dire que le Paris Saint-Germain est déjà en route pour sa première finale européenne serait ignorer l'expérience allemande. Doubles championnes d'Europe en titre, les Louves sont toujours en course pour un triplé historique à condition de réussir le match parfait ce dimanche. D'autant plus que, les Vertes se sont remises en scelle cette semaine face à Essen en championnat (victoire 4-0). Wolfsburg pourra également compter sur deux de ses armes maîtresses de retour de blessure : Almuth Schult et Lena Goeßling. Outre l'orgueil du champion, le VFL est capable de grandes remontées pour aller chercher le graal. L'année passée en finale face à Tyreso, Wolfsburg avait été mené deux fois au score avant de s'imposer 4-3. C'est dire si la ténacité est une qualité intrinsèque lorsque l'on porte ce maillot vert et blanc. Les Parisiennes sont prévenues. Réponse à partir de 18 h ce dimanche après 90 minutes pour l'histoire.


                    Crédit Vidéo : Smash & Goal Production

                    http://www.footdelles.com/article/Ph...re_110652.html
                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • Ligue des Champions (Demi-finales) - Le PSG tentera de rejoindre Frankfurt en finale

                      La demi-finale retour entre Frankfurt et Brondby était dénouée de suspense depuis le match aller (7-0), et le match retour a été du même acabit avec une victoire allemande aisée (6-0). Frankfurt disputera sa 6e finale face au PSG ou Wolfsburg qui se rencontrent ce dimanche.


                      L'Espagnole Boquete a réalisé un triplé (photo FFC)


                      Les Allemandes du FFC Frankfurt ont confirmé leur qualification samedi sur le terrain de leurs adversaires en inscrivant six nouveaux buts soit treize en deux matchs ! Deux triplés de Veronica Boquete (7e, 32e, 84e) et de Célia Sasic (14e, 25e, 39e), déjà auteur d'un quadruplé à l'aller ont offert une nouvelle finale aux Allemandes qui retrouveront à Berlin le 14 mai le vainqueur de la double confrontation PSG - Wolfsburg remportée à l'aller 2-0 par les Parisiennes.

                      PSG ou Wolfsburg

                      Ce dimanche, la section féminine du PSG va disputer ce dimanche le match le plus important de son histoire du club. C'est en effet une place en finale de Ligue des Champions que devront obtenir des Parisiennes qui ont pris deux buts d'avance à l'issue du match aller. Mais les Allemandes en 90 voire 120 minutes sont capables de renverser la situation et viendront remonter pour défendre le titre qu'elles détiennent depuis deux saisons. Il faudra donc avant tout ne pas prendre de but pour les Parisiennes dont la solidité sera prépondérante.


                      DEMI-FINALES RETOUR

                      Dimanche 26 avril 2015
                      - 18h00
                      PARIS SAINT-GERMAIN - VfL WOLFSBURG (ALL)
                      Paris (Stade Charléty)
                      Arbitres : Kateryna Monzul (UKR) assistée de Natalia Rachynska (UKR) et Maryna Striletska (UKR). 4e arbitre : Kateryna Zora (UKR)

                      Samedi 25 avril 2015 - 12h00
                      BRØNDBY IF (DAN) - 1.FFC FRANKFURT : 0-6 (0-5)
                      Brøndby (Brøndby Stadion)
                      Spectateurs : 1 385
                      Arbitres : Efthalia Mitsi (GRE) assistée de Chrysoula Kourompylia (GRE) et Panagiota Koutsoumpou (GRE). 4e arbitre : Eleni Lampadariou (GRE)
                      Buts : Veronica Boquete Giadans 7', 32', 84', Celia Sasic 14', 25', 39'
                      Aucun avertissement

                      Brøndby IF : 1-Katrine Abel ; 8-Theresa Nielsen (cap.), 3-Simone Boye Sørensen, 4-Rikke Sevecke, 12-Stine Larsen ; 17-Julie Tavlo-Petersson, 10-Louise Kristiansen ; 15-Chirine Lamti (6-Julie Jensen 87'), 9-Nanna Christiansen, 23-Fatima Ali Abu Alful (22-Amalie Grønbæk Thestrup 46') ; 21-Emma Madsen (5-Louise Ringsing 46'). Entr.: Per Nielsen
                      Non utilisées : 30-Anna Louise Kaas, 26-Isabelle Schwartz, 14-Stephanie Holm, 18-Julie Tranekjer
                      1. FFC Frankfurt : 1-Desirée Schumann ; 18-Kerstin Garefrekes (cap.), 13-Marith Prießen (3-Laura Störzel 46'), 25-Saskia Bartusiak, 4-Kathrin-Julia Hendrich, 21-Ana Maria Crnogorcevic (17-Mandy Islacker 46') ; 14-Kozue Ando ; 7-Veronica Boquete Giadans, 10-Dzsenifer Marozsán ; 9-Célia Sasic, 15-Svenja Huth. Entr.: Colin Bell
                      Non utilisées : 31-Anke Preuss, 30-Anne-Kathrine Kremer, 23-Bianca Schmidt, 27-Peggy Kuznik

                      Dimanche 26 Avril 2015
                      Sebastien Duret

                      http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...le_a10693.html
                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • Salut Rem56 , est ce que tu penses que les féminines du PSG vont se qualifier et affronter vraisemblablement le FFC Frankfurt ?
                        CIAO
                        7titres de champions de France pour l'OL .A jamais les Premiers

                        Commentaire


                        • Envoyé par Stella69 Voir le message
                          Salut Rem56 , est ce que tu penses que les féminines du PSG vont se qualifier et affronter vraisemblablement le FFC Frankfurt ?
                          CIAO
                          Ça a été dur... mais tout ce que j'espère désormais, c'est qu'elles se feront nettoyer en finale par Francfort :lov::fier:
                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • Le PSG s'offre sa première finale !
                            Publié le 26 avril 2015 | Actus / Chronos
                            Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



                            Le Paris Saint-Germain aura donc tenu le choc face à Wolfsburg lors de cette demi-finale retour de Ligue des Champions. Les Parisiennes ont plié mais n'ont pas rompu. Elles s'inclinent 2-1 à Charléty mais sont qualifiées grâce à leur victoire à l'aller (2-0) pour leur première finale européenne.


                            Farid Benstiti avait insisté sur l'importance de l'entame de match auprès de ses joueuses une bonne partie de la semaine. L'entraineur parisien craignait quinze premières minutes suffocantes de Wolfsburg lors de cette demi-finale retour de Ligue des Champions. Mais les Rouge et Bleu n'ont jamais manqué d'air. Ce sont d'ailleurs les Parisiennes les plus efficaces encore une fois.

                            Efficacité totale

                            Sur leur première situation intéressante dans la surface allemande, Aurélie Kaci, tête baissée, avance face au but et envoie le ballon sous la barre de Schult (6'). Le PSG mène déjà 1-0 et réalise l'entame parfaite une nouvelle fois. Derrière, les joueuses de la capitale ont défendu, plutôt très bien. Le bloc compact parisien a annihilé toute tentative des Louves. Et quand il avait un peu le feu dans les 20 mètres, Delannoy et Krahn pouvaient compter sur une Marie-Delie comme point d'appui pour faire remonter le bloc. L'attaquante a fait le sale boulot comme on dit. Seule devant en phase défensive, Delie a su conserver les quelques minutions à sa disposition. Signe qu'elle est de retour pour de bon. Philippe Bergerôo appréciera.

                            Le PSG plie mais ne rompt pas

                            Au retour des vestiaires, les Allemandes mettent (enfin) le pied sur l'accélérateur et se procurent deux énormes occasions coup sur coup. D'abord, par Popp dont la tête est magnifiquement sortie par Kiedrzynek (51e). A peine soixante secondes plus tard, Goessling enverra un missile sur la barre de la gardienne parisienne. Les joueuses de Benstiti réagiront à l'heure de jeu par Alushi. Tout juste entrée, la Parisienne récupère le ballon suite à un coup franc de Dali mais sa frappe s'échappe de la lucarne de Schult (64e).

                            Derrière, en l'espace de cinq minutes. le PSG cédera à deux reprises. Tout d'abord, sur une frappe déviée de Martina Müller qui prend à contre-pied Kiedrzynek (71e) et ensuite sur une frappe parfaitement enroulée de Jakabfi (74'), alors que l'arbitre aurait pu siffler une faute sur Jessica Houara à la perte de balle parisienne. De quoi se donner des sueurs froides pour le dernier quart d'heure qui aura finalement été le plus compliqué de cette double confrontation. Tout le public de Charléty aura tremblé jusqu'à la dernière seconde de jeu et un ultime coup franc des Louves, mais l'essentiel est préservé. Paris s'incline 2-1 mais disputera la toute première finale européenne de son histoire (14 mai à Berlin) gràce à sa victoire 2-0 au match aller. Les Parisiennes devront toutefois se passer de Seger, suspenduee après son carton jaune (sévère) à la 70e.

                            http://www.footdelles.com/article/Ac...e-_110677.html
                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • Foot Ligue des Champions (Femmes)
                              Le PSG est en finale de la Ligue des champions !

                              Le 26/04/2015 à 19:52:00 | Mis à jour le 26/04/2015 à 20:09:21 | 13 Commentaires

                              Le PSG s'est qualifié dimanche pour la finale de la Ligue des champions en éliminant Wolfsburg sur les deux matches (2-0, 1-2). Après avoir ouvert le score très tôt dans la rencontre par Kaci, le PSG s'est fait peur en encaissant deux buts dans les vingt dernières minutes. Mais les Parisiennes disputeront, le 14 mai à Berlin, leur première finale de Ligue des champions.


                              Marie-Laure Delie et le PSG affronteront Francfort en finale de la Ligue des champions. (L'Equipe)

                              Le match : 1-2
                              L'entraîneur parisien Farid Benstiti redoutait l’entame de match de Wolfsburg, qui avait deux buts à remonter après sa défaite à domicile samedi dernier lors de la demi-finale aller de la Ligue des champions (0-2), et avait insisté toute la semaine sur l’importance des quinze premières minutes. L’entraîneur parisien n’avait pas tort car les Louves ont bien gêné ses joueuses. Mais pendant seulement six minutes. Le temps pour le PSG d’ouvrir le score par Kaci.

                              Avant ce but, Wolfsburg, disposé dans un 3-4-3 très offensif avec une défense qui évoluait légèrement en dessous du rond central, avait eu une grosse occasion après un centre de Popp, plus rapide que Houara sur le coup, mais la tête d’Ogimi filait à droite du but de Kiedrzynek. Avec trois buts d’avance, Paris n’avait plus qu’à contenir les assauts allemands peu dangereux en première période (frappe du gauche de Hansen au-dessus, 15e, tête de Popp non cadrée, 23e) mais nettement plus en seconde car les joueuses de Kellermann revenaient avec d’autres intentions.

                              Il fallut la vigilance de Kiedrzynek sur une tête de Popp (51e) puis l’aide de sa transversale sur une tentative de Goessling (52e). Les remplacements de Kellermann s’avéraient payants puisque Müller, en déviant un tir de Faisst égalisait (1-1, 71e), dix minutes après son entrée. Jakabfi n’eut besoin que de trois minutes pour donner l’avantage à Wolfsburg d’une frappe de l’intérieur du droit (1-2, 74e). La fin de match fut tendue (parade de Kiedrzynek sur une tentative de Bernauer, 88e) mais Paris, qui aurait pu se mettre à l’abri plus tôt par Alushi (65e) ou Delie (66e), a tenu.

                              La joueuse : Aurélie Kaci
                              Décidément, avec elle, il ne faut pas arriver en retard au stade. Samedi dernier, à Wolfsburg, après dix minutes de jeu, Aurélie Kaci avait provoqué le penalty, qui avait permis à Sabrina Delannoy d’ouvrir le score. A Charléty, la milieu internationale a remis ça mais s’est chargée elle-même de marquer. Après une touche rapidement jouée par Laure Boulleau et déviée par Kosovare Asllani, Kaci accélérait, pénétrait dans la surface et, sans jamais regarder le but adverse, s’en allait tromper Schult d’une frappe puissante du droit (1-0, 6e).


                              Aurélie Kaci a marqué pour le PSG (L'Equipe)

                              C’est l’une des Parisiennes en forme du moment et ça n’a pas échappé à Philippe Bergeroo. Jeudi, le sélectionneur des Bleues a couché son nom sur sa liste des sept réservistes appelées pour la préparation pour la Coupe du monde 2015 (6 juin-5 juillet). Elle aurait pu espérer mieux ? Oui, mais le technicien a choisi la logique de groupe et a retenu dans les vingt-trois sa coéquipière parisienne Kheira Hamraoui, moins en vue ces dernières semaines mais régulièrement appelée. En cas de blessure d’ici le départ pour le Canada, comptez sur Kaci.

                              La stat' : 1
                              Quelques jours après l’élimination des footballeurs et des handballeurs en quarts de finale de la Ligue des champions, le PSG version QSI tient sa première finale de C1. Et Nasser al-Khelaïfi, le président parisien, a dû apprécier en tribune. Deuxièmes du Championnat après avoir notamment offert le titre à Lyon dans un match à sens unique (0-4) et éliminées en Coupe de France par Guingamp, les Parisiennes misaient tout sur la Ligue des champions pour remplir l’objectif assigné par leurs dirigeants, qui consentent des efforts financiers importants.

                              Le 14 mai, à Berlin, Paris sera outsider face l'équipe de Francfort, club le plus titré dans la compétition (2002, 2006, 2008). Seul bémol de l’après-midi, la suspension de la milieu suédoise Caroline Seger, avertie pour un tacle sur Popp.
                              Claire GAILLARD

                              http://www.lequipe.fr/Football/Actua...ampions/554219
                              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • Envoyé par Rem56 Voir le message
                                Ça a été dur... mais tout ce que j'espère désormais, c'est qu'elles se feront nettoyer en finale par Francfort :lov::fier:
                                OOOOOOOOOOOOOOOOOhhhhhhhhhhhhhhhh ! Quelle mauvaise pensée ! Je suis choquée ! :grn::grn:
                                Jamais je n'aurais une pensée pareille :joue::joue:

                                Commentaire


                                • Ligue des Champions - Le PSG en finale malgré la défaite

                                  Le Paris Saint-Germain a atteint dans la douleur la finale de la Ligue des Champions après une défaite 2-1 à domicile contre les double championnes d'Europe en titre du VfL Wolfsburg.


                                  Les Parisiennes fêtent leur qualification devant les 5 859 spectateurs ! (photo UEFA)


                                  Après leur victoire 2-0 à l'aller, les joueuses de Farid Benstiti semblaient parties pour un début de soirée tranquille puisqu'Aurélie Kaci ouvrait le score rapidement, mais tout a été remis en cause à quinze minutes de la fin avec deux buts en trois minutes des Allemandes. Les Parisiennes ont dû faire face au pressing allemand pour décrocher une place en finale face un autre club allemand, le FFC Frankfurt, à Berlin le 14 mai (18h00).

                                  Depuis une semaine et la victoire en Allemagne, les joueuses et le staff avaient bien gardé dans l'esprit que les Louves ne viendraient pas à Paris, avec l'esprit d'être éliminées. Les Allemandes voulaient l'affront du match aller et réussirent leur début de match avec un système offensif en 3-4-3. Les Allemandes qui récupéraient leur gardienne Almuth Schult et leur milieu Lena Goessling gênaient d'entrée les Parisiennes. Comme à l'aller, Katarzyna Kiedrzynek était alertée d'entrée. Après un bon travail d'Alexandra Popp côté gauche, elle débordait Jessica Houara D'Hommeaux pour trouver la tête plongeante de Yuki Ogimi aux six mètres, la gardienne parisienne s'interposait le ballon filait à la droite du but (4e).

                                  Kaci donne de l'air


                                  Aurélie Kaci fête son but (photo Eric Baledent/LMP)


                                  Le PSG ne tardait pas à se procurer sa première occasion et celle-ci allait faire mouche. Suite à une touche rapidement jouée par Laure Boulleau côté gauche et déviée par Kosovare Asllani entre deux Allemandes, Aurélie Kaci récupérait et s'infiltrait dans la surface et déclenchait une frappe puissante du droit qui allait se loger côté opposé du but de Almuth Schult (1-0, 6'). Un but imparable qui refroidissait les Allemandes alors moins entreprenantes et que les rares frappes de Caroline Hansen (15e) ou tête d'Alexandra Popp (23e) ne permettaient pas de voir le doute s'installer. Tout du moins jusqu'à la reprise.

                                  Car la seconde période débutait avec des Allemandes plus dangereuses que jamais. La gardienne du PSG devait stopper une tête d'Alexandra Popp (51e) puis remercier sa barre transversale sur une frappe de Lena Goessling des 18 m (52e). Ralf Kellermann jugeait alors qu'il était temps de dégainer ses cartouches offensives : Martina Müller en premier lieu.

                                  Deux buts allemands en trois minutes



                                  L'ex-internationale allemande n'allait pas tarder à se faire remarquer. En pleine période de flottement côté parisien après l'avertissement de Caroline Seger qui la privait de finale, Verena Faisst tentait une frappe de 20 m que Martina Müller déviait au point de penalty et surprenait Kiedrzynek (1-1, 71'). Trois minutes après, le VfL Wolfsburg prenait l'avantage. Martina Müller pressait la défense centrale parisienne et arrivait à la lutte avec Jessica Houara à glisser le ballon à Zsanett Jakabfi sur la gauche. Tout juste entrée en jeu, la Hongroise enroulait le ballon du droit et trouvait le petit filet opposé (1-2, 74').

                                  Faute de s'être mises à l'abri sur les contres-attaques de cette seconde période avec Fatmire Alushi (65'), Marie-Laure Delie (66'), les Parisiennes tremblaient jusqu'au bout. Il fallait des parades décisives de la gardienne polonaise du PSG pour éviter le KO. Tout d'abord sur une belle envolée après une frappe de Vanessa Bernauer qui prenait le chemin de la lucarne opposée (88e) puis sur une sortie décisive dans les pieds de Martina Müller (90+4e).

                                  Outsider de cette demi-finale, les Parisiennes ont créé la sensation en empêchant les Allemandes de tenter la passe de trois titres. Le 14 mai, à Berlin, Paris sera encore outsider face Frankfurt, triple vainqueur (2002, 2006, 2008) et facile vainqueur de Brondby (7-0, 6-0).


                                  Ligue des Champions - Demi-finales retour
                                  Dimanche 26 avril 2015
                                  - 18h00
                                  PARIS SAINT-GERMAIN - VfL WOLFSBURG (ALL) : 1-2 (1-0)
                                  Paris (Stade Charléty)
                                  Temps pluvieux - Terrain glissant
                                  Spectateurs : 5 859
                                  Arbitres : Kateryna Monzul (UKR) assistée de Natalia Rachynska (UKR) et Maryna Striletska (UKR). 4e arbitre : Kateryna Zora (UKR)
                                  But pour le PSG : Aurélie KACI 6'
                                  Buts pour Wolfsburg : Martina MÜLLER 71', Zsanett JAKABFI 74'

                                  Avertissements : Seger 70' pour le PSG ; Blässe 24', Popp 61', Peter 63' pour Wolfsburg

                                  PSG : 1-Katarzyna Kiedrzynek ; 11-Jessica Houara D'Hommeaux, 5-Sabrina Delannoy (cap.), 13-Annike Krahn, 3-Laure Boulleau ; 27-Caroline Seger, 28-Shirley Cruz Trana ; 2-Kenza Dali, 9-Kosovare Asllani (19-Fatmire Alushi 62'), 17-Aurélie Kaci (25-Marie-Antoinette Katoto 86') ; 18-Marie-Laure Delie (10-Linda Bresonik 81'). Entr.: Farid Benstiti
                                  Non utilisées : 30-Ann-Kathrin Berger, 15-Ouleymata Sarr, 20-Perle Morroni, 29-Anissa Lahmari
                                  Wolfsburg : 1-Almuth Schult ; 16-Noëlle Maritz (25-Martina Müller 62'), 4-Nilla Fischer (cap.), 8-Babett Peter (3-Zsanett Jakabfi 71') ; 9-Anna Blässe, 18-Vanessa Bernauer, 28-Lena Goeßling, 22-Verena Faißt ; 26-Caroline Hansen, 19-Yuki Ogimi (31-Julia Simic 83'), 11-Alexandra Popp. Entr.: Ralf Kellermann
                                  Non utilisées : 29-Merle Frohms, 14-Lina Magull, 20-Stephanie Bunte, 27-Isabel Kerchowski


                                  Lundi 27 Avril 2015
                                  Sebastien Duret

                                  http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...te_a10700.html
                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • Ligue des Champions - PSG - WOLFSBURG (1-2) - Les réactions

                                    Malgré la défaite 1-2 face à Wolfsburg, le PSG a décroché sa place en finale de Ligue des Champions grâce au succès 2-0 à l'extérieur. Farid Benstiti et Jessica Houara D'Hommeaux ont réagi à chaud.


                                    Farid Benstiti a tremblé sur son banc (photo Eric Baledent/LMP)

                                    Farid BENSTITI : "Seger va nous manquer en finale"

                                    Ce qui est le plus important, l'objectif, c'était la qualif', elles l'ont fait. Le club va tout faire pour qu'on la gagne.
                                    Il y a tout un contexte psychologique et mental avec le sentiment que l'adversaire est revenu et cette sensation d'être proche du Graal. Les filles collectivement n'ont pas eu l'habitude de vivre ces expériences ensemble. Çà n'a pas de prix et le sent aujourd'hui.
                                    On a eu un manque de maîtrise sur les deux tiers de la seconde période. On doit tuer le match. On a pêché dans le réalisme. Marie-Laure Delie, elle va au but, au lieu de frapper, elle donne. Ce problème de précipitation est le phénomène du fait de la non-expérience que des équipes comme Wolfsburg a, Lyon a sur ces matchs-là.
                                    Ce qui m'ennuie c'est le carton jaune de Caroline Seger, c'est tellement immérité. Elle va nous manquer pour la finale. C'est terrible pour elle, mais on va récupérer Laura Georges, Josephine Henning. On a avoir Alushi à 100% de ses moyens. Travailler sur des blessées que l'on n'a pas eues.
                                    La finale sera moins difficile en fait, les finales c'est du bonheur, du plaisir, on est plus relâché, quoi qu'on en dise, les gens pensent le contraire mais on est beaucoup plus relâché.

                                    Jessica HOUARA D'HOMMEAUX : "On a qu'une envie, aller au bout"
                                    C'est un mélange de plein de sentiments, avec de la fierté, une immense joie. Avec Sab' (Delannoy) et Laure (Boulleau), on est très anciennes au PSG, on a tout vécu et aller en finale ensemble en Ligue des Champions, c'est juste merveilleux après avoir éliminé Lyon, Wolfsburg.
                                    On va essayer de bien récupérer, et de gagner la finale pour écrire l'histoire du club. On a qu'une envie, d'aller au bout, pour faire plaisir à tout le monde, pour écrire l'histoire du PSG, et récompenser tout le travail que l'on fait et que les dirigeants mettent en nous. On va aller gagner ce titre.

                                    Au micro de beIN SPORTS

                                    Nasser AL-KHELAÏFI : "On a investi dans ce projet féminin"
                                    On est bien évidemment très heureux de cette qualification historique pour la finale. On a investi dans ce projet féminin depuis maintenant trois ans, et les résultats sont là. On ira à Berlin avec la ferme intention de gagner ce trophée, et de remporter notre premier titre sur la scène féminine.
                                    C’est une journée pleine pour le club avec la Coupe de France remportée par nos handballeurs dans l’après-midi, ici aussi, à Paris. Nous sommes dans une période décisive pour le club, qui répond présent en cette fin de saison. Il nous reste encore quelques semaines pour tenter d’enrichir notre palmarès, et ce concernant toutes les entités du Paris Saint-Germain.


                                    Et aussi

                                    Sabrina Delannoy : "Je suis la plus heureuse"

                                    "Les 20 dernières minutes ont été très longues c’est vrai, mais c’était important de pouvoir garder ce score, on a su faire ce qu’il fallait, rester toutes ensemble. C’est une vraie satisfaction ce soir. Le but que l’on marque vaut très cher. On a fait le travail, on est en finale, c’est superbe. On a senti tout le public pousser derrière nous ce soir. Je suis la plus heureuse, et ce sera encore mieux si on soulève cette coupe le 14 mai"

                                    Laure Boulleau : "Le match aller nous sauve"
                                    "Nous sommes heureuses, fatiguées, et même exténuées ! Mentalement c’était un vrai combat, car elles poussaient très fort en fin de partie. Le groupe a tenu, a été solidaire ce soir. Forcément ce n’était pas évident après ces 2 buts coup sur coup, mais nous sommes qualifiées, c’est l’essentiel. Le match aller là-bas nous sauve je pense. Maintenant, on va jouer Francfort, un nouvel adversaire à prendre avec beaucoup de sérieux"

                                    Shirley Cruz : "Il faut la gagner"
                                    "C’était très très dur, mais ce qui compte à l’arrivée c’est la qualification. C’est historique pour Paris, donc on va savourer cette semaine et ensuite on se concentrera sur cette finale. On doit continuer à travailler, si on veut que ce soit extraordinaire il faut la gagner, bien étudier Francfort et également récupérer au maximum"

                                    Source PSG.fr


                                    Lundi 27 Avril 2015
                                    Sebastien Duret

                                    http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...ns_a10699.html
                                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • Brøndby IF (DAN) 0 - 6 1. FFC Francfort (ALL) [0-7]
                                      0-1 : Verónica Boquete 7'
                                      0-2 : Célia Šašić 14'
                                      0-3 : Célia Šašić 25'
                                      0-4 : Verónica Boquete 32'
                                      0-5 : Célia Šašić 39'
                                      0-6 : Verónica Boquete 84'

                                      Paris Saint-Germain FC (FRA) 1 - 2 VfL Wolfsbourg (ALL) [2-0]
                                      1-0 : Aurélie Kaci 6'
                                      1-1 : Martina Müller 71'
                                      1-2 : Zsanett Jakabfi 74'



                                      *Score du match aller
                                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • Foot Ligue des Champions (Femmes) PSG
                                        Al-Khelaïfi : «Vraiment très fiers»

                                        Le 26/04/2015 à 21:52:00 | Mis à jour le 26/04/2015 à 22:29:47 | 22 Commentaires

                                        Après la qualification du PSG en finale de la Ligue des champions féminine, Nasser al-Khelaïfi, président du club, s'est dit «très fier.» «La fin de semaine est meilleure que le début», a-t-il ajouté.


                                        Nasser al-Khelaïfi (président du Paris-SG, après la qualification pour la finale de C1) :
                                        «On est vraiment très fiers. J’espère remporter cette finale. Il ne reste plus qu’un match pour la gagner. C’est un bon week-end avec la qualification des filles, la Ligue 1 (victoire 6-1 face à Lille) et la victoire des handballeurs. C’est magnifique. La fin de semaine est meilleure que le début.»

                                        Shirley Cruz (milieu du Paris-SG) : «On a souffert mais on est en finale. Wolfsburg est une équipe qui joue mieux à l’extérieur, on le savait. Avons-nous douté ? Non, on savait qu’on avait l’avantage après notre succès 2-0 à l’aller. On est resté solidaires jusqu’à la fin. On a été une vraie équipe aujourd’hui même si on a perdu. On est en finale.»

                                        Sabrina Delannoy (défenseure et capitaine du Paris-SG) : «C’est une grosse satisfaction. On a mis beaucoup d’énergie et tout notre cœur. Il y avait beaucoup de tension en fin de match. J’ai quand même un sentiment amer de ne pas avoir Caroline Seger avec nous pour la finale (elle sera suspendue après avoir reçu un carton rouge). Elle ne méritait pas ça. On va savourer cette qualification. C’est vraiment extraordinaire dans une carrière. On va se projeter rapidement sur la finale contre Francfort car on n’a encore rien gagné. Le président est venu nous dire qu’il était heureux.»
                                        C. Ga.

                                        http://www.lequipe.fr/Football/Actua...s-fiers/554254
                                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • Foot Ligue des Champions (Femmes) PSG
                                          Benstiti : «Je vais me sentir un peu orphelin»

                                          Le 26/04/2015 à 23:51:00

                                          Farid Benstiti, l'entraîneur du PSG, heureux après la qualification de son équipe pour la finale de la Ligue des champions, regrettait la suspension de sa milieu Caroline Seger.


                                          Farid Benstiti félicité par Nasser Al-Khelaïfi après la qualification du PSG. (L'Equipe)

                                          «Vous vous attendiez à une entame de match compliquée, mais vous avez plutôt souffert sur la fin…
                                          Oui, on a inversé le scénario. L’entame a été très bonne, Wolfsburg a encore été surpris avec ce but rapide d’Aurélie Kaci. On peut mettre le 2-0. La seconde période est plus compliquée car elles marquent à un moment où Seger prend son carton jaune, il y a une sorte d’ascendant qui est pris. On a fait un super match à l’aller et une très bonne première période où on a maîtrisé. Je me disais merde, elles ne vont quand même pas marquer car mes joueuses méritent d’aller en finale.

                                          Quels enseignements tirez-vous de cette défaite ?
                                          Il va falloir qu’on se rappelle de cette seconde période car on ne va pas pouvoir souffrir comme ça à chaque fois. Physiquement, les filles y étaient. Si on avait eu à revenir au score, Wolfsburg aurait souffert physiquement. Mais là, on est dans une situation où le psychologique prend le pas sur le physique (après le second but allemand) et vous n’avez plus de jambes, plus de tête… Mes défenseures ont été solides, mes milieux ont un peu lâché.

                                          «J'ai senti l'arbitre basculer du côté de Wolfsburg»

                                          Sur ce deuxième but, il y a faute de Müller sur Jessica Houara…

                                          J’ai senti l’arbitre basculer du côté de Wolfsburg. Elle avait le cœur parisien sur la première période et le cœur allemand sur la seconde. Je suis surtout triste pour Caroline (Seger). C’est un coup dur. Je ressens un sentiment de frustration car elle a déjà perdu en finale (l’an dernier face à Wolfsburg, 3-4) et moi aussi (en 2010, avec l’OL contre Potsdam, 0-0, 6-7 aux t.a.b.). On s’était promis de jouer une finale ensemble et de la gagner. Je vais me sentir un peu orphelin.?

                                          Comment jouer sans elle, en finale face à Francfort ?
                                          Au moment où je vous parle, j ‘ai déjà réfléchi à comment remplacer Seger au milieu. Ca bouillonne dans ma tête. On va récupérer Laura Georges, Josephine Henning, Fatmire Alushi sera à 100% et on va préparer Marie-Laure Delie, qui n’est pas encore au maximum de son potentiel. On aura des armes. Ce serait quelque chose de fantastique pour le PSG de remporter quelques titres glorieux.»
                                          C. Ga.

                                          http://www.lequipe.fr/Football/Actua...rphelin/554280
                                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par chaponoir69 Voir le message
                                            OOOOOOOOOOOOOOOOOhhhhhhhhhhhhhhhh ! Quelle mauvaise pensée ! Je suis choquée ! :grn::grn:
                                            Jamais je n'aurais une pensée pareille :joue::joue:
                                            Moi, une mauvaise pensée ? A peine :ang::grn::D
                                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • Eliminer Lyon et Wolfsburg la même saison, c'est de la science-fiction là ? :dt:
                                              Envoyé par psgmagic69
                                              A qui on fait les fesses ce week end :lov:
                                              :grn:

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par lochiba88 Voir le message
                                                Eliminer Lyon et Wolfsburg la même saison, c'est de la science-fiction là ? :dt:
                                                Non c'est Paris
                                                A propos de Pjanic

                                                Envoyé par Lloris.1
                                                Dire que certains voyaient Pastore plus fort.

                                                Commentaire


                                                • Envoyé par lochiba88 Voir le message
                                                  Eliminer Lyon et Wolfsburg la même saison, c'est de la science-fiction là ? :dt:
                                                  Ah non, je peux t'assurer que les billets reçus par les arbitres de leur confrontation contre nous sont bien réels... :sick:

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par pauletapsg Voir le message
                                                    Non c'est Paris
                                                    Revanches programmées la saison prochaine, ça sera possible chez les féminines mais aussi chez les mecs
                                                    Envoyé par psgmagic69
                                                    A qui on fait les fesses ce week end :lov:
                                                    :grn:

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X