Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Allemagne

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #51
    M.Makanza : "Potsdam est un grand club"

    Publié le 17 novembre 2015 | Allemagne
    Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



    Arrivée à Potsdam dans les derniers jours du mercato, Marina Makanza vit sa deuxième expérience en Bundesliga après Fribourg (2010-2013). Mais le Turbine connait un début de saison délicat : cinq défaites, un nul et deux victoires. Après avoir inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs face à Hoffenheim, l'ailière française semble ravie d'évoluer dans un club emblématique.



    Lors de la septième journée de championnat, Potsdam s'est imposé 3-0 face à Hoffenheim avec le premier but de Marina Makanza. Après une première expérience à Fribourg, l'ailière française est donc revenue en Allemagne sous les couleurs de Potsdam. Entretien réalisé avant la défaite face à Iéna lors de la huitième journée (1-0).


    Comment jugez-vous le début de saison de Potsdam ?
    M.M : « C'est un début de saison diffcile. Il y a beaucoup de recrues dans le groupe, six dont quatre qui sont entrées dans le onze titulaire. Et il y a eu aussi beaucoup de départs cet été : Bremer, Andonova. L'équipe est un peu en reconstruction, mais on travaille bien à l'entrainement.

    Avec ce début de saison compliqué, ne regrettez-vous pas d'être revenue en Allemagne ?
    - Je ne regrette pas du tout. Cela ne fait que deux mois, on ne peut pas juger pour l'instant. Je ferai un bilan à la trève ou en fin de saison. C'est long une saison. On l'a vu ce week-end, en jouant et en concrétisant nos occasions, on voit que cela réussit.

    Vous n'êtes pas encore une titulaire indiscutable dans cette équipe...
    - Il y a de la concurrence, il y a pas mal de bonnes joueueses, des internationales. Je n'ai pas lâché, je travaille dur à l'entrainement. On a changé de système tactique, on est désormais en 4-3-3. Cela me convient plus, je joue sur un coté, j'ai plus de libertés et plus de chances de jouer.

    Après une première expérience à Fribourg, pourquoi avoir décidé ce retour en Bundesliga ?
    - À Fribourg, je suis partie car je voulais tenter une aventure. C'était nouveau. Pour Potsdam, j'avais eu un bon de sortie. J'étais en accord avec Montpellier si j'avais une opportunité. Au départ il y a eu Liverpool, mais cela ne s'est pas fait. À une semaine de la reprise, j'ai eu des contacts avec Potsdam, j'ai fait une semaine d'entrainement et j'ai signé pour deux ans. L'entraîneur me connaissait et se rappelait de moi à Fribourg.


    "Bernd Schröder est très dur sur le plan sportif, mais top sur le plan humain"


    Justement, vous évoluez sous les ordres de Bernd Schröder, une légende d'entraîneur outre-Rhin.
    - L'entraineur est très très exigeant, c'est un bon entraineur. Il est tout le temps derrrière nous pour repousser nos limites, tout le temps à fond. Ce week-end on gagne, et lundi après la victoire, c'était limite comme si on avait perdu. Il n'y a jamais de relâchement. On doit être à fond sur tous les exercices. Il est aussi très très proche de nous. Quand je ne jouais pas, j'ai senti qu'il était là. Il m'a soutenue, il m'a dit de continuer à travailler, j'ai même eu un entretien avec lui. C'est quelqu'un qui échange, qui n'est pas fermé. Il est dur sur le plan sportif mais sur le plan humain, il est top.

    Lors de votre arrivée à Potsdam, vous avez pu constater la difficulté de la préparation d'avant-saison...
    - Je croyais que c'était une légende ! Mais quand je suis arrivée j'ai vu que non (rires). Pendant quatre semaines, on avait trois entrainements par jour, c'est dur c'est sûr. Après on s'adapte un peu, sans s'habituer vraiment ! Les deux premières semaines j'en ai bavé. Après on rentre dans le rythme.



    Potsdam, c'est deux Ligue des Champions, six titres de champion d'Allemagne. Au quotidien, on sent que le club a une histoire ?
    - On le voit oui. Les logos sont affichés dans les bureaux des dirigeants, il y a les Coupes aussi. On voit le palmarès. Mêmes les fans sont là quand cela ne va pas. Après Sand (défaite 0-2), ils étaient présents, ils ne nous ont jamais sifflées. Il y a un grand respect pour l'entraineur aussi. C'est vraiment un grand club.

    Parmi vos nouvelles coéquipières, qui vous impressionne le plus ?
    - Tabea Kemme, elle m'impressionne tous les jours à l'entrainement, elle est toujours à fond. Elle est comme chez elle. Bianca Schmidt, derrière, quand elle joue, je sais que quand elle est en un contre un, elle bloque la joueuse à chaque fois. Elle respire la sérénité.

    Entre votre expérience à Fribourg et cette nouvelle saison à Potsdam, comment évaluez-vous le niveau de la Bundesliga ?
    - A l'époque, je trouvais que le niveau était serré. Mais là c'est encore pire. Chaque week-end, tu ne peux pas prédire un score, il peut y avoir des surprises à chaque journée. Certes on a perdu contre Sand, mais il y avait un bon match de notre part. Le niveau est encore plus serré et homogène.

    De l'Allemagne, vous suivez les performances de l'équipe de France avec l'envie d'y retourner après avoir participé à la préparation pour le Mondial ?
    - J'ai toujours envie d'y retourner mais il y a des critères : le temps de jeu, par rapport au poste... D'abord je veux prendre du plaisir pour moi, jouer à Potsdam, m'éclater et après si cela revient je serai la plus heureuse.

    L'équipe de France n'a pas été très convaincante lors de ses dernières sorties. De quel oeil voyez-vous les performances tricolores ?
    - Cela reste toujours un bon niveau, et il y avait pas mal de blessées face aux Pays-Bas ou l'Ukraine. Il y a pas mal de jeunes dans ce groupe, il faut que cela prenne. Il n'y a pas urgence ».


    Propos recueillis par Anthony Rech


    http://www.footdelles.com/article/Li...ub_121211.html

    LYON
    20 Titres de Champion de France de Basket


    1946,,2019

    Commentaire


    • #52
      Allemagne : Le Bayern et Wolfsburg en balade,
      Francfort à la peine


      Publié le 23 novembre 2015 | Allemagne
      Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



      Le Bayern Munich et Wolfsburg n'ont pas fait dans le détail ce week-end, Potsdam non plus, prenant un peu d'air au classement, alors que de son côté Francfort ne l'a emporté que lors des arrêts de jeu. Essen continue à occuper la troisième place, le Werder Brême et Cologne les deux dernières. Résultats et classements après cette neuvième journée.



      Le Bayern et Wolfsburg en balade
      Victoire 0-5 du leader et champion en titre bavarois vendredi sur le terrain du Bayer Leverkusen, avec un triplé de la Néerlandaise Vivianne Miedema (8', 42', 75') et des buts de Gina Lewandowski (39'), décidément en grande forme et de Melanie Behringer pour clôturer le score d'une frappe lointaine (80'). A noter l'entrée en jeu de Vero Boquete, blessée de longue date qui revient aux affaires. Son entrée a montré qu'elle allait pouvoir apporter de façon certaine dans la création de jeu.
      Wolfsburg, sans Lara Dickenmann ni Elise Bussaglia, a fait la différence en première période sur le terrain d'Hoffenheim, marquant les quatre buts de la victoire par l'intermédiaire de Zsanett Jakabfi (2'), Julia Šimić (15'), et Lena Goeßling (18' sp, 36'). A noter le sur-place d'Hoffenheim depuis la blessure de sa gardienne Martina Tufekovic. Espérons pour le club qu'il n'y ait pas de lien de cause à effet car elle va rater encore quelques matches... Au classement, le Bayern et Wolfsburg occupent donc toujours les deux premières places, le champion en titre ayant six poiint d'avance sur les Louves.

      Francfort, au bout du suspense !
      C'était LE match à ne pas rater de la journée ! Les championnes d'Europe, qualifiées de justesse pour les quarts de finale de la Ligue des Champions quelques jours auparavant après leur déconvenue le week-end dernier, l'ont emporté dans les arrêts de jeu sur le terrain de Iéna. Lucie Voňková a ouvert le score pour Iéna (5'), Mandy Islacker lui a répondu (23'). Iva Landeka en a remis une couche (55'), mais Kerstin Garefrekes a égalisé (70').
      Iva Landeka de nouveau, sur penalty, permettait à Iéna de prendre les devants (75'), mais Dzsenifer Marozsán et Kerstin Garefrekes coup sur coup (80', 81') permettaient à Francfort de passer devant à dix minutes de la fin du match. Ivana Rudelic pensait accrocher le match nul (87'), mais Dzsenifer Marozsán donnait finalement la victoire à Francfort (90+2'). Cette semaine, à défaut de convaincre, Francfort a proposé du suspense en assurant l'essentiel. Les championnes d'Europe, avec cette victoire 4-5, sont toujours à neuf points du Bayern et trois de Wolfsburg.

      Potsdam convaincant
      Sans Marina Makanza, Potsdam a pris le dessus sur Cologne 4-0. Viktoria Schwalm, Svenja Huth par deux fois et Jennifer Cramer ont permis à Potsdam de souffler, avec désormais quatre points d'avance sur la zone de relégation et deux de retard sur la 6e place d'Hoffenheim. Potsdam pourrait revenir dans la première moitié de classement avant le mercato hivernal, ce qui serait plus conforme aux standards du club.

      Les autres résultats
      Essen continue sa bonne saison. Avec le mauvais départ de Potsdam, le club s'est imposé comme le quatrième membre du Top 4, confirmant sa dernière saison. Sans surprise, Charline Hartmann a joué un rôle important dans le succès 3-0 des siennes face au Werder Brême en inscrivant un doublé. Essen reste troisième du classement à égalité de points avec Francfort, mais une meilleure différence de buts.
      Dans le dernier match de la journée, Sand et Fribourg n'ont pas réussi à inscrire le moindre but. Au classement, Sand, 5e, se laisse décrocher par Essen et Francfort, alors que Fribourg manque l'occasion de s'installer en première moitié de tableau.


      Crédit photo : DFB


      http://www.footdelles.com/article/Li...ne_121986.html

      LYON
      20 Titres de Champion de France de Basket


      1946,,2019

      Commentaire


      • #53
        Allemagne : La perf de Potsdam, le Bayern s'envole

        Publié le 07 décembre 2015 | Allemagne
        Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



        La dixième journée de Bundesliga a permis au Bayern Munich de prendre neuf points d'avance en tête du classement. Potsdam a réalisé une grosse performance à Wolfsburg, privant certainement les Louves de tout espoir de titre. Francfort a également gagné, rejoignant Wolfsfburg au classement. Résultats et classements.



        La perf' de Potsdam
        Le Turbine est allé s'imposer 5-2 à Wolfsburg, enlevant ainsi aux Louves quasi tout espoir de titre. La joueuse du match a été Svenja Huth, auteure d'un doublé et bosseuse infatigable, mais c'est une grosse performance collective qu'a réalisée Potsdam en imposant notamment un pressing tout terrain quasiment tout au long du match. Dans une rencontre sans temps-mort, ce sont donc les visiteuses qui ouvrent le score par l'intermédiaire de Huth (24'). D'une tête placée, Lara Dickenmann égalise pour Wolfsburg dix minutes plus tard, puis Caroline Hansen a donné l'avantage aux Louves juste avant la pause. En début de seconde période, Stefanie Draws puis Tabea Kemme coup sur coup égalisent, puis donnent l'avantage à Potsdam (49', 50').
        Elise Bussaglia et Marina Makanza faisaient leur entrée sur le terrain à la 64e. Et c'est la deuxième qui a su tirer son épingle du jeu en étant à l'origine du 2-4, puisque son tir, repoussé par le poteau, tapait le dos d'une Merle Frohms en extension qui ne pouvait rien faire (72'). Makanza se mettait de nouveau en évidence en étant à la passe sur le dernier but de Svenja Huth (88'). Avec ce succès, Potsdam revient à trois points de la quatrième place. Du côté de Wolfsburg, le leadership de Martina Müller et Nadine Kessler semble manquer malgré l'impressionnant effectif. Avec neuf points de retard sur le Bayern, les carottes semblent cuites pour les Louves.

        Le Bayern, au bout du suspense
        Les championnes d'Allemagne se sont difficilement imposées 2-1 face à Essen, un des outsiders les plus dangereux depuis le début de saison. Caroline Abbé avait ouvert le score pour les Munichoises (5'), avant que Nina Brüggemann n'égalise en début de deuxième période (48'). Malheureusement pour Essen, une de ses joueuses majeures, Charline Hartmann, actuelle meilleure buteuse de la ligue avec six réalisations, se faisait expulser (57'). Et Essen a fini par craquer en toute fin de match, sur un but de Sara Däbritz (88') qui permet au Bayern de s'envoler largement en tête du classement. Malgré la défaite, Essen reste en haut du tableau et peut se féliciter de sa belle performance.

        Les autres résultats
        Dzsenifer Marozsán (39') et Mandy Islacker (45') ont marqué en fin de première période pour offrir la victoire 2-0 à Francfort face à Sand. Ce succès permet aux championnes d'Europe de revenir à hauteur de Wolfsburg à 9 points de la tête. Après avoir encaissé huit buts lors des deux dernières journées, Francfort a retrouvé la solidité défensive de son début de saison (aucun but encaissé lors des quatre premières journées).
        Belle victoire d'Hoffenheim à Brême 0-4 après plusieurs résultats décevants. Hoffenheim est désormais 5e avec un point de retard sur Essen, 4e. Lise Munk et Anna Gerhardt ont permis à Cologne d'obtenir sa première victoire de la saison sur le terrain de Iéna 0-2. La différence était faite après huit minutes de jeu. C'est Fribourg qui a réalisé le plus gros carton de la journée en battant le Bayer Leverkusen 6-1, avec en ouverture du score le premier but de Giulia Gwinn, grand espoir allemand de 16 ans.


        Crédit photo : DFB


        http://www.footdelles.com/article/Li...le_122981.html

        LYON
        20 Titres de Champion de France de Basket


        1946,,2019

        Commentaire


        • #54
          A la mi-championnat, le Bayern sans concurrent


          Publié le 14 décembre 2015 | Allemagne
          Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



          Une fois n'est pas coutume, le trio de tête s'est imposé sans trop de souci lors de la 11e journée de Frauen Bundesliga. Potsdam poursuit sa remontée, alors qu'Essen a subi la loi de Fribourg. Résultats de la journée et bilan à la mi-championnat




          Les résultats :
          Hoffenheim-Bayern Munich : 1-3
          Cologne-Wolfsburg : 0-3
          Bayer Leverkusen-Francfort : 0-4
          Essen-Fribourg : 0-3
          Sand-Iéna : 2-1
          Potsdam-Werder Brême : 4-0

          Le leader

          Le Bayern, pépère
          La victoire de ce week-end sur la pelouse d'Hoffenheim permet au Bayern de terminer la phase aller du championnat avec un bilan presque parfait de 10 victoires et un match nul (face à Iéna), et surtout, une avance de neuf points sur le duo de poursuivants. Vainqueur de tous ses adversaires directs, le Bayern semble encore plus solide que l'année passée, et d'autant plus mobilisé pour aller chercher un deuxième titre consécutif que le club s'est fait éliminer de la Ligue des Champions dès son entrée en lice. Efficace en attaque (3e attaque), mais surtout solide en défense (1e défense et de loin), il lui faudra un gros passage à vide pour que le titre lui échappe.

          Le duo de poursuivants
          Qui de Wolfsburg ou de Francfort terminera sur la 2e marche du podium ? Avec cinq points d'avance sur la quatrième place et neuf de retard sur la tête du classement, les deux clubs semblent partis pour se disputer la deuxième place qualificative pour la LDC. Aucun des deux n'a vraiment convaincu en ce début de saison, Ralf Kellerman ayant semble-t-il du mal à trouver la bonne formule pour exploiter au maximum de son formidable effectif, et Francfort peine malgré les efforts de sa capitaine Kerstin Garefrekes, indispensable. Sans vraiment convaincre pour le moment, les deux clubs auront du mal à aller chercher le championnat, ce qui ne les empêchera pas d'essayer.

          La bataille pour la 4e place
          Entre Fribourg 4e, et Hoffenheim, 8e, deux petits points seulement. Autant dire que pour ces deux clubs, mais également Sand, Potsdam et Essen, le classement peut évoluer à chaque journée. C'est donc l'équipe de Lina Magull, prêtée par Wolfsburg, qui a réussi à terminer au pied du podium après les 11 premières journées grâce à une victoire ce week-end sur la pelouse d'Essen qui occupait la place depuis plusieurs semaines devant Hoffenheim, autre grand perdant de la journée. A noter la bonne forme actuelle de Potsdam qui a véritablement repris des couleurs et qui sera un adversaire dangereux. Pour tous ces clubs, capables de très belles performances, le classement final devrait récompenser le plus constant d'entre eux...

          Pour le maintien
          A mi-championnat, ce sont les deux promus, le Werder Brême et Cologne, qui occupent les deux places de relégables. Malgré leur bonne volonté et plusieurs belles performances, il sera compliqué de se maintenir même si le Bayer Leverkusen, encore une fois bien décevant, ne dispose que de deux points d'avance sur la zone de relégation. Deux points devant le Bayer, Iéna n'est pas vraiment tranquille mais dispose d'un petit matelas qu'il lui faudra fructifier.



          Crédit photo : DFB


          http://www.footdelles.com/article/Li...nt_123388.html

          LYON
          20 Titres de Champion de France de Basket


          1946,,2019

          Commentaire

          Chargement...
          X