Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Etats Unis

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Etats Unis

    D'autres discussions concernant les EU, avaient été ouvertes dans le passé, puis abandonnées avec les changements de franchises, les dernières infos se trouvaient dans le ''foot féminin vu d'ailleurs...'' les plus anciennes dans :

    http://forum.olweb.fr/showthread.php...League-et-WPSL
    http://forum.olweb.fr/showthread.php...CAA-Division-1
    http://forum.olweb.fr/showthread.php...ssional-Soccer



    NWSL : Retour sur une semaine de récompenses

    Publié le 31 août 2014 | Etats-Unis
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    Alors que la finale de la deuxième saison de NWSL va se jouer ce soir entre Seattle et Kansas City (21h HF), toutes les récompenses individuelles ont été décernées cette semaine. Meilleure joueuse, meilleure buteuse, le XI de l'année, la meilleure débutante, la meilleure gardienne... Kim Little et Seattle ont évidemment été bien récompensés. Tour d'horizon !


    Cette semaine, toutes les récompenses individuelles ont été décernées pour la deuxième saison de NWSL. De la meilleure "rookie" (joueuses débutant dans la ligue en sortant de l'université) au XI de l'année, (re)découvrez toutes les récompenses, qui sans surprise ont mis en lumière la bonne saison de Seattle notamment.

    Soulier d'Or

    Sans grande surprise, le titre de meilleure buteuse revient à l'Ecossaise Kim Little, milieu de terrain de Seattle qui a marqué à 16 reprises cette saison, améliorant le total de Lauren Holiday établi lors de la première saison (12 buts). Pour sa première saison en NWSL, Kim Little a impressionné au sein d'une équipe de Seattle revisitée à l'intersaison.

    "Rookie" de l'année

    Elle était la favorite au même titre que Kealia Ohai (Houston Dash), mais Chicago a été plus compétitif, se qualifiant presque pour les playoffs, et a eu la deuxième meilleure défense de la saison : Julie Johnston (Chicago Red Stars), défenseure ou milieu de terrain défensif, a été désignée la meilleure débutante de l'année, devant ses consoeurs Kealia Ohai (Houston Dash) et Crystal Dunn (Washington Spirit), respectivement deuxième et première de la dernière draft devant Johnston, choisie en 3e position.


    Gardienne de l'année

    Ce n'est pas une grosse surprise : malgré le - ou "grâce au" - classement final de Boston, Alyssa Naeher a été désignée mailleure gardienne de la saison. Aucune gardienne n'a réalisé autant d'arrêts qu'elle cette année (107), ni n'a joué autant (2115 minutes). Elle a réussi a se distinguer à presque tous les matches en réalisant des performances de haut niveau qui lui ont valu d'être appelée en sélection nationale en fin de saison. Elle a devancé au classement deux autres gardiennes de l'USWNT, Hope Solo (Seattle Reign) et Ashlyn Harris (Washington Spirit).


    Meilleure Défenseure de l'année

    Becky Sauerbrunn (Kansas City FC) réalise le doublé. Déjà désignée meilleure défenseure de la saison dernière, la joueuse sobre et indispensable a encore réalisé une belle saison, jouant notamment chaque minute des huit matches où l'équipe n'a pas encaissé de but (record de NWSL). Elle a devancé dans les votes Ali Krieger (Washington Spirit) et Julie Johnston, nommée meilleure rookie de l'année.


    L'entraîneur(e) de l'année

    Le titre revient à la seule femme à entraîner une équipe en NWSL, l'Anglaise Laura Harvey, auparavant à la tête d'Arsenal Ladies en Angleterre. L'entraîneure de Seattle remporte logiquement le trophée, le club ayant été impressionnant en saison régulière - remportée haut la main avec treize points d'avance sur son dauphin Kansas City. Septième et avant-dernier la saison dernière, Seattle a effectué un gros recrutement à l'intersaison et son investissement a payé, le club établissant plusieurs records de NWSL. Harvey a devancé Mark Parsons (Washington Spirit) et Vlatko Andonovski (Kansas City, vainqueur l'année dernière).


    Meilleure Joueuse de l'année

    Sans surprise, l'Ecossaise Kim Little remporte un deuxième trophée pour sa première année en NWSL. Désignée Meilleure Joueuse du mois à trois reprises alors que la saison dure à peine 5 mois, meilleure buteuse (16 buts) et 2e meilleure passeuse (7 passes), ce titre de Meilleure Joueuse est logique. Ses dribbles, son activité, sa ténacité, ses nombreux buts - dont plusieurs décisifs - ont mené Seattle tout en haut du classement, et en position de force avant d'aborder la finale ce soir. Elle a devancé dans les votes l'Espagnole Vero Boquete (Portland Thorns) arrivée pourtant en cours de saison après la disparition de Tyresö (Suède) dont elle défendait les couleurs. Amy Rodriguez (Kansas City, 13 buts) a terminé troisième dans les votes.


    Le XI de l'année

    C'est une équipe très séduisante que nous propose la NWSL, articulée en 4-3-3 :
    Dans les buts évidemment, la gardienne de l'année Alyssa Naeher (Boston Breakers).
    En défense, l'inusable Christie Rampone (Sky Blue), Kendall Fletcher, meilleure défenseure de la meilleure défense de la saison (Seattle Reign), et Becky Sauerbrunn (Kansas City) et Ali Krieger (Washington Spirit), les deux premières au vote de la Défenseure de l'année.
    C'est un milieu international qui nous est proposé, puisque composé de Jessica Fishlock, l'infatigable Galloise de Seattle (meilleure passeuse de la saison), et les deux meilleures joueuses de la saison d'après les votes, l'Ecossaise Kim Little, elle aussi à Seattle, et l'Espagnole Vero Boquete de Portland.
    En attaque, on retrouve sans surprise le duo gagnant du 2e de saison régulière, Kansas City. Lauren Holiday (8b, 7p) et Amy Rodriguez (13b, 3p) ont joué un rôle primordial dans la qualification de leur club pour les playoffs. La Japonaise Nahomi Kawasumi est la troisième joueuse de ce trio offensif. Avec 9 buts et 5 passes, elle a été très précieuse pour Seattle, se distinguant par la régularité de ses bonnes performances. Elle aurait certainement pu prétendre au titre de Meilleure Joueuse de l'année si elle avait joué dans un autre club.

    Un second XI a été proposé : dans les buts, Hope Solo (Seattle). En défense, Lauren Barnes et Stephanie Cox de Seattle, la jeune et très prometteuse Australienne Stephanie Catley (Portland), et la rookie de l'année Julie Johnston (Chicago). Au milieu, trois joueuses de l'équipe des Etats-Unis, Carli Lloyd (Western New York Flash), Allie Long (Portland) et Heather O'Reilly (Boston). En attaque, la buteuse "révélation de l'année" Jessica McDonald (Portland - meilleure buteuse du club devant Christine Sinclair et Alex Morgan), Christen Press (Chicago) arrivée en milieu de saison, et l'Anglaise de Washington Jodie Taylor.


    http://www.footdelles.com/article/Et...ses_98701.html
    Dernière modification par ours11, 03/09/2014, 13h57.

    LYON
    20 Titres de Champion de France de Basket


    1946,,2019

  • #2
    NWSL : Kansas City champion !

    Publié le 01 septembre 2014 | Etats-Unis
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    Hier soir se jouait la finale de la deuxième saison de NWSL entre Kansas City et Seattle. Les deux équipes avaient terminé aux deux premières places du classement lors de la saison régulière et s'étaient logiquement imposées en demi-finale. Hier, Kansas City a su se montrer plus réaliste pour finalement s'imposer 2-1, et succède ainsi aux Portland Thorns, premiers champions NWSL.


    Holiday/Rodriguez, le duo magique

    Pendant vingt minutes, Kansas City n'a pu mettre le pied sur le ballon. Dominateur comme en saison régulière, Seattle jouait son jeu, rapidement, techniquement, collectivement. Usant d'un pressing haut qui lui permettait de récupérer le ballon dans la partie de terrain de Kansas City, le Reign ne laissait pas à Kansas City la possibilité de vraiment exister. Les joueuses de la franchise de l'état de Washington ne se procuraient pourtant pas d'occasion franche. Il aura fallu aux coéquipières de Nicole Barnhart environ deux minutes pour poser le pied sur le ballon, puis marquer. Lancée à pleine vitesse face au but, Lauren Holiday décalait Amy Rodriguez sur sa gauche, qui ajustait Hope Solo. 21', 0-1, avec le duo magique de Kansas City à la baguette. Seattle essayait de recoller immédiatement, mais Nahomi Kawasumi envoyait sa tête hors du cadre (26').

    Amy Rodriguez était proche d'inscrire un second but peu après la demi-heure de jeu suite à un débordement de Leigh Ann Robinson côté droit, mais sa frappe à bout portant passait à côté des buts de la portière du Reign (35'). Ce fut ensuite Megan Rapinoe qui ne passait pas loin de remettre les deux égalité d'une frappe au ras du poteau, mais Barnhart se détendait bien (41'). Kansas City menait 0-1 à la pause. Dix minutes après le retour des vestiaires, Jen Buczkowski faisait une faute sur Jessica Fishlock à l'entrée de la surface plein axe, offrant un bon coup franc à Kim Little. Sa frappe sèche plein axe était cependant arrêtée sans problème par Barnhart (54').

    A peine deux minutes plus tard, revoilà l'épatante Lauren Holiday qui réalisait un petit numéro dans la surface où elle se débarassait de Keelin Winters et Lauren Barnes, glissait le ballon à Amy Rodriguez qui se jetait et trompait Hope Solo pour la deuxième fois de la soirée (56'). 0-2 pour Kansas City à un peu plus d'une demi-heure de la fin du match.


    Résumé du match :



    Réduction du score trop tardive

    Seattle aura globalement dominé le match, se procurant le plus de situations dangereuses, mais les coéquipières d'Hope Solo auront toujours trouvé une jambe, une tête ou les gants de Barnhart pour les stopper. Elles auront été confrontées tout le match à une défense repliée et solidaire, et auront de plus pêché dans le dernier geste, envoyant notamment plusieurs frappes très molles. Kim Little ayant raté une très belle occasion à un quart d'heure de la fin de cette finale, propulsant sa reprise au-dessus des buts de Barnhart (76'), il aura fallu attendre les dix dernières minutes de jeu pour que Seattle se fasse vraiment pressant et finisse par réduire le score après un corner de Kawasumi. C'est d'abord Mariah Nogueira, tout juste entrée en jeu, qui voyait sa tête être renvoyée par la barre, puis Lauren Barnes voyait son tir contré, mais Megan Rapinoe (qui avait touché la barre trois minutes plus tôt) reprenait le ballon juste en dehors de la surface et envoyait la balle au fond des filets (86'). 1-2 avec plus que quelques minutes à jouer. Seattle manquera l'occasion de revenir au score, notamment sur deux actions de Fishlock et Rapinoe, et Kansas City pouvait célébrer son titre.

    Si Seattle a largement dominé la saison régulière, le club a toujous eu du mal contre Kansas City. Les deux clubs ayant remporté chacun un match, ils s'étaient séparés à deux reprises sur des matches nuls. Porté par Lauren Holiday et Amy Rodriguez lors de ces playoffs, Kansas City remporte un titre bien mérité, un an après s'être écroulé en demi-finale contre Portland alors que l'équipe était la grande favorite pour le titre.



    Crédit photo et vidéo : NWSL



    http://www.footdelles.com/article/Et...on-_98709.html

    LYON
    20 Titres de Champion de France de Basket


    1946,,2019

    Commentaire


    • #3
      Le 14/09/2014 à 08:09:00
      Foot USA (F)
      Un record pour Hope Solo


      Hope Solo a établi un nouveau record d'invincibilité lors de la victoire contre le Mexique 8 à 0, samedi à Sandy (Utah). La gardienne de but des Etats-Unis, qui honorait sa 154e sélection lors de ce match amical, en est désormais à 72 matches sans concéder de but. Le précédent record pour une gardienne américaine était de 71 matches. Il avait été établi par Briana Scurry entre 1994 et 2008. De son côté, Abby Wambach a porté son record de buts à 170 avec un triplé contre les Mexicaines.

      http://www.lequipe.fr/Football/Actua...pe-solo/498933

      LYON
      20 Titres de Champion de France de Basket


      1946,,2019

      Commentaire


      • #4
        USA 12-0 Mexique : Hope Solo historique

        Publié le 19 septembre 2014 | Autres compétitions
        Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



        Les Etats-Unis et le Mexique se rencontraient pour une double confrontation cette semaine. Après avoir gagné 8-0 dans l'Utah, les Etats-Unis ont récidivé avec une victoire 4-0 dans l'état de New York Ce qu'il faut retenir de cette double confrontation, c'est qu'Hope Solo est historique. Retour sur les matches



        Alex Morgan dans ses oeuvres, Hope Solo historique

        Lors de la première confrontation entre les Etats-Unis et le Mexique dans l'Utah, les coéquipières de Cecilia Santiago ont subi les foudres d'Alex Morgan, auteure de deux buts et trois passes décisives (dont deux pour Abby Wambach). Au final, une victoire 8-0 des locales qui n'auront pas eu à forcer leur talent face à une défense aux abois, récoltant ainsi leur 28e victoire face à leur voisin en trente matches.

        Finalement, outre la lourde défaite récoltée par cette jeune équipe (trois titulaires étaient au Canada en août, dont la gardienne et une défenseure centrale) dont la particularité est entre autres le nombre élevé de joueuses étant nées, ayant joué ou jouant aux Etats-Unis, la principale information de la soirée est le 72e "clean sheet" (NDLR : un match sans encaisser de but) d'Hope Solo, qui a ainsi dépassé une autre légende du football américain Briana Scurry dans cette catégorie. Historique, tout simplement, pour une gardienne qui n'a toujours pas atteint la barre des 10 défaites avec l'équipe nationale en plus de 150 sélections.




        Les temps forts du match


        Victoire à domicile pour Wambach


        Dans la ville de naissance d'Abby Wambach, les Etats-Unis débutaient le match plus doucement avec une équipe remaniée offensivement, le trio Morgan/Wambach/Press étant remplacé par Sydney Leroux, Amy Rodriguez et Tobin Heath. S'appliquant à respecter les consignes de Jill Ellis et à jouer un jeu basé sur la possession et la passe, les coéquipières de Christie Rampone (qui jouait son... 297e match sous les couleurs états-uniennes) réalisaient une première période sérieuse, marquant sur leurs trois tirs cadrés par l'intermédiaire d'Amy Rodriguez, Megan Rapinoe et Tobin Heath.

        En deuxième mi-temps, le duo que tout le monde du football féminin envie, Abby Wambach/Alex Morgan, faisait son entrée, et Lauren Holiday notamment quittait le terrain. Résultat, les Etats-Unis se reposaient sur du jeu long, permettant à Morgan de faire admirer sa vitesse. Si une erreur d'Hope Solo aurait dû permettre à Veronica Perez de réduire le score, son tir vers le but vide étant bloqué par Becky Sauerbrunn, c'est finalement Alex Morgan qui aggravait le score en fin de match. Victoire 4-0 pour les Etats-Unis.



        Ce qu'il faut retenir
        • Hope Solo en est à 73 matches sans encaisser de but sous la tunique étoilée. Record.
        • Les Etats-Unis possèdent en attaque des individualités exceptionnelles. Ce n'est pas nouveau.
        • Alex Morgan est la joueuse qui a réalisé le plus de passes décisives pour Abby Wambach (15). Merci qui ?
        • Cecilia Santiago est une gardienne de grand talent. Oui, malgré les 12 buts encaissés en deux matches.
        • Les Etats-Unis progressent dans un jeu qui n'implique pas directement de balancer le ballon devant. Du moins face à des équipes moyennes.
        • Alex Morgan (x3), Abby Wambach (x2), Whitney Engen, Heather O'Reilly, Sydney Leroux, Amy Rodriguez, Megan Rapinoe et Tobin Heath ont scoré.
        • Le Mexique a du pain sur la planche, notamment en défense. Pourtant, il va se qualifier sans souci pour la Coupe du Monde.
        • Kelley O'Hara a rejoué latérale gauche. Prestation sérieuse et sobre.
        • Les Etats-Unis vont écraser les qualifications CONCACAF




        Crédit photo : ussoccer.com


        http://www.footdelles.com/article/Au...que_99697.html

        LYON
        20 Titres de Champion de France de Basket


        1946,,2019

        Commentaire


        • #5
          La CONCACAF compte jusqu'à trois
          (FIFA.com) Mardi 14 octobre 2014



          © Getty Images

          Les États-Unis se préparent à accueillir le Championnat Féminin de la CONCACAF 2014. En cas de victoire, les Américaines participeront pour la septième fois consécutive à la phase finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Le tournoi continental, qui rassemble huit formations, sera en outre le baptême du feu de Jill Ellis. La sélectionneuse se sait attendue au tournant, d’autant que son équipe pointe en tête de la hiérarchie mondiale depuis cinq ans.

          "Nous commençons à nous familiariser avec les idées de notre sélectionneuse", confie l’inusable défenseuse Christie Rampone à FIFA.com, à propos de la technicienne arrivée il y a cinq mois avec l'intention de mettre en place un jeu plus offensif. "Chaque match apporte son lot d’enseignements. Il y a toujours quelque chose à apprendre. Il faut se montrer patient et ne surtout pas s'imaginer que la qualification est acquise d’avance."

          Les paroles de Rampone sonnent comme un avertissement à ses coéquipières qui, malgré leur statut de poids lourd mondial, avaient connu de grosses difficultés pour composter leur billet quatre ans auparavant. Battues par le Mexique en demi-finale du Championnat Féminin de la CONCACAF 2010, elles avaient dû disputer un barrage intercontinental éprouvant contre l’Italie avant d’accéder à la phase finale d’Allemagne 2011. Les Canadiennes, lauréates de l’édition 2010, sont quant à elles assurées de disputer l’épreuve suprême en 2015 en tant que représentantes du pays hôte.

          Si les Américaines se concentrent sur les échéances immédiates, elles n’en oublient pas leurs objectifs à long terme pour autant. "Nous voulons reconquérir la Coupe du Monde", annonce Rampone, capitaine américaine, qui approche des 300 sélections, et qui est l’une des rares rescapées de la dernière campagne victorieuse des États-Unis, en 1999. L’équipe actuelle compte quelques grands talents dans ses rangs, au premier rang desquels on retrouve l’incontournable Abby Wambach, Joueuse Mondiale de la FIFA 2012, et Alex Morgan, que certains comparent à la grande Mia Hamm en raison de sa technique et de sa vivacité.

          Habitudes et ambitions
          La place des Américaines sur le podium ne fait guère de doute, en dépit de quelques remous au sein du groupe. Toutefois, les trois places mises en jeu vont certainement donner des idées à d’autres sélections. La Coupe du Monde Féminine passera en 2015 de 16 à 24 équipes. Pour certaines formations d’Amérique du Nord, centrale et Caraïbes, la route paraît donc plus dégagée. Le Mexique semble particulièrement ambitieux, même s’il lui faudra oublier la cuisante défaite 8:0 récemment concédée aux États-Unis.

          Dans le Groupe A, les Américaines affronteront Haïti, Trinité-et-Tobago ainsi que le Guatemala. Aucune de ces équipes n’a jamais pris part à une Coupe du Monde Féminine, alors que le groupe composé par Ellis compte 11 habituées de l’épreuve. Rappelons qu’en 2011, les Stars and Stripes avaient atteint la finale, avant de s’incliner face au Japon.

          Le Costa Rica et le Mexique partiront favoris dans le Groupe B. Les Mexicaines étaient présentes en Allemagne, tandis que les Ticas courent toujours après une première participation à l’épreuve. Entre l’organisation de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA et la qualification de la sélection masculine pour les quarts de finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, le football costaricain a le vent en poupe. "Pour la plupart, nous jouons ensemble depuis des années. Nous nous connaissons parfaitement, ce qui constitue un gros avantage", explique Raquel Rodriguez à FIFA.com. "Notre cohésion peut nous aider à surmonter bien des obstacles."

          La Martinique et la Jamaïque complètent le tableau dans cette section. Le tournoi se déroulera du 15 au 26 octobre à Chicago, Kansas City, Philadelphie et Washington. Les deux finalistes ainsi que le vainqueur du match pour la troisième place seront directement qualifiés pour Canada 2015. L’équipe qui terminera quatrième disputera un barrage contre l'Equateur pour tenter d’arracher l’un des derniers accessits.


          http://fr.fifa.com/womensworldcup/ne...553/index.html

          LYON
          20 Titres de Champion de France de Basket


          1946,,2019

          Commentaire


          • #6
            - CONCACAF 2014 -
            Tobin HEATH et Megan RAPINOE buteuses avec les USA


            Lors de la deuxième journée du groupe A, les Etats-Unis se sont nettement imposées grâce notamment à des buts des anciennes joueuses du PSG et de l'OL.




            GROUPE A
            Vendredi 17 octobre 2014
            HAÏTI-TRINITE ET TOBAGO : 0-1 (0-1)
            But :
            Kennya Cordner 37’

            ETATS UNIS-GUATEMALA : 5-0 (1-0)
            Buts :
            Tobin Heath 7', 57', Carli Lloyd 46', Whitney Engen 58’, Megan Rapinoe 66’

            Mercredi 15 octobre 2014
            GUATEMALA - HAITI : 0-1 (0-0), à Kansas City
            But :
            Lindsay Zullo 70′
            >> COMPOSITIONS http://www.concacaf.com/category/wor...-detail/211457
            >> RESUME http://www.concacaf.com/video/concac...emala-vs-haiti


            ETATS-UNIS - TRINITE ET TOBAGO : 1-0 (0-0)
            But :
            Abby Wambach 54′
            >> COMPOSITIONS http://www.concacaf.com/category/wor...-detail/211458
            >> RESUME http://www.concacaf.com/video/concac...rinidad-tobago


            Classement
            1. Etats-Unis, 6 pts (6-0)
            2. Trinité et Tobago, 3 pts (1-1)
            3. Haïti, 3 pts (1-1)
            4. Guatemala, 0 pt (0-6)

            GROUPE B
            Jeudi 16 octobre 2014
            JAMAÏQUE-MARTINIQUE : 6-0 (3-0), à Kansas City
            Buts :
            Christina Murray 2', 76', Shakira Duncan 6', Donna-Kay Henry 22', 78', Alexa Allen 72'
            >> COMPOSITIONS http://www.concacaf.com/category/wor...-detail/211459
            >> RESUME http://www.concacaf.com/video/jamaic...que-highlights



            COSTA RICA-MEXIQUE : 1-0 (1-0)
            But :
            Carolina Venegas 8’
            >> COMPOSITIONS http://www.concacaf.com/category/wor...-detail/211460
            >> RESUME http://www.concacaf.com/video/costa-...ico-highlights



            Samedi 18 Octobre 2014
            Sebastien Duret


            http://www.footofeminin.fr/CONCACAF-...USA_a9594.html

            LYON
            20 Titres de Champion de France de Basket


            1946,,2019

            Commentaire


            • #7
              Draft NWSL :
              Morgan Brian rejoint Houston !


              Publié le 16 janvier 2015 | Etats-Unis
              Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



              Ce vendredi à 9h30 (ET) avait lieu la draft en NWSL, un système qui permet au club de choisir tour à tour des joueuses sortant de l'université dans un ordre qui doit permettre aux clubs ayant réalisé une mauvaise saison de se renforcer. Sans surprise, le Dash de Houston a choisi Morgan Brian, internationale A, comme premier choix. Tous les résultats.


              Aucune surprise en ce qui concerne le premier choix de la draft 2015. Double vainqueur en titre du MAC Hermann Trophy désignant la meilleure joueuse universitaire, Morgan Brian compte déjà 19 sélections avec la sélection senior (3 buts). C'est donc une joueuse déjà expérimentée et au grand potentiel que Houston accueille, laquelle fera de plus équipe avec une de ses acolytes du milieu de terrain de l'USWNT, Carli Lloyd (qui a rejoint le club récemment lors d'un échange). Avec ces deux joueuses pour tenir le milieu de terrain, la franchise texane espère se qualifier pour les playoffs pour sa deuxième année en NWSL.

              Si Houston est bien évidemment le grand gagnant de cette draft, il ne faut pas oublier que les grands travaux de reconstruction chez les New York Flash ont permis au club d'obtenir 4 des 7 premiers choix de la draft, et donc de monter une équipe jeune avec un gros potentiel, bien encadrée par des joueuses d'expérience telles qu'Abby Wambach ou encore Whitney Engen (comprise dans l'échange avec Carli Lloyd).

              La 3e saison de NWSL débutera le vendredi 10 avril.


              Les résultats des 2 premiers tours :

              Tour 1


              1. Houston Dash — Morgan Brian, Virginia
              2. Sky Blue FC — Sarah Killion, UCLA
              3. Western New York Flash — Abby Dahlkemper, UCLA
              4. Western New York Flash — Sam Mewis, UCLA
              5. Chicago Red Stars — Stephanie McCaffrey, Boston College
              6. Western New York Flash— Lynn Williams, Pepperdine
              7. Western New York Flash — Jaelene Hinkle, Texas Tech
              8. Chicago Red Stars — Arin Gilliland, Kentucky
              9. Chicago Red Stars — Danielle Colaprico, Virginia

              Tour 2

              10. Sky Blue FC — Kristin Grubka, Florida State
              11. Chicago Red Stars — Sofia Huerta, Santa Clara
              12. FC Kansas City — Shea Groom, Texas A&M
              13. Washington Spirit — Megan Oyster, UCLA
              14. Boston Breakers — Jamia Fields, Florida State
              15. Seattle Reign FC — Havana Solaun, Florida
              16. FC Kansas City — Meghan Streight, Texas A&M
              17. FC Kansas City — Katelyn Rowland, UCLA
              18. Western New York Flash — Tatiana Coleman, University of Central Florida


              Pour rappel, les clubs de 42 joueuses allouées (dont le salaire est pris en charge par leur Fédération) ont été annoncés en début de semaine. Parmi elles, 25 sont états-uniennes, 13 canadiennes et 4 mexicaines. C'est le club des Red Stars de Chicago qui accueillera le plus grand nombre de joueuses allouées (7) devant le Washington Spirit et le Portland Thorns (6), alors que le New York Flash n'en aura que 2. Cinq joueuses de l'USWNT joueront pour Kansas City cette saison.


              Boston Breakers

              Kristie Mewis (USA)
              Alyssa Naeher (USA)
              Nkem Ezurike (CAN)
              Bianca Sierra (MEX)

              Chicago Red Stars

              Shannon Boxx (USA)
              Julie Johnston (USA)
              Christen Press (USA)
              Karina LeBlanc (CAN)
              Adriana Leon (CAN)
              Melissa Tancredi (CAN)
              Rachel Quon (CAN)

              Houston Dash

              Meghan Klingenberg (USA)
              Carli Lloyd (USA)
              Allysha Chapman (CAN)
              Erin McLeod (CAN)
              Lauren Sesselmann (CAN)

              FC Kansas City

              Nicole Barnhart (USA)
              Lauren Holiday (USA)
              Heather O’Reilly (USA)
              Amy Rodriguez (USA)
              Becky Sauerbrunn (USA)

              Portland Thorns FC

              Tobin Heath (USA)
              Alex Morgan (USA)
              Rachel Van Hollebeke (USA)
              Christine Sinclair (CAN)
              Kaylyn Kyle (CAN)
              Rhian Wilkinson (CAN)

              Seattle Reign FC

              Sydney Leroux (USA)
              Megan Rapinoe (USA)
              Hope Solo (USA)

              Sky Blue FC

              Kelley O'Hara (USA)
              Christie Rampone (USA)
              Jonelle Filigno (CAN)
              Monica Ocampo (MEX)

              Washington Spirit

              Crystal Dunn (USA)
              Ashlyn Harris (USA)
              Ali Krieger (USA)
              Diana Matheson (CAN)
              Veronica Perez (MEX)
              Arianna Romero (MEX)

              Western New York Flash

              Whitney Engen (USA)
              Abby Wambach (USA)



              http://www.footdelles.com/article/Et...n-_105278.html

              LYON
              20 Titres de Champion de France de Basket


              1946,,2019

              Commentaire


              • #8
                Hope Solo suspendue un mois

                Publié le 22 janvier 2015 | Etats-Unis
                Par Koralee Cano pour Foot d'Elles



                La fédération Américaine a décidé de suspendre l'une de ses joueuses emblématiques : Hope Solo. Cette dernière ne fera pas donc partie de la sélection qui affrontera la France à Lorient le 08/02.



                Dans son communiqué officiel, l'US Soccer explique les raisons de cette sanction : « Durant le rassemblement de l'équipe nationale, Hope a eu un comportement qui a eu un impact négatif sur son équipe et ses coéquipières », et invite l'internationale à « prendre pour le moment ses distances avec l'équipe ». Si la sanction n'est que d'un mois, la fédération américaine a tout de même précisé que son retour en sélection serait examiné. Autrement dit, rien n'est gagné pour l'instant.

                Selon la presse, cette décision fait suite à nouvel écart de conduite lors d'un contrôle de police le week-end dernier. Hope Solo avait déjà eu affaire aux forces de l'ordre en 2014, après une altercation avec des membres de sa famille lors d'une fête d'anniversaire. Les poursuites avaient récemment été abandonnées par la justice US.

                La gardienne a décidé de réagir sur les réseaux sociaux afin d'indiquer qu'elle acceptait la décision, mais également pour présenter des excuses publiques.



                À 33 ans, elle a remporté deux titres olympiques et compte à ce jour un 159 sélection en équipe nationale. Qui pour lui succéder ? Réussira-t-elle a retrouver sa place de n°1 à son retour ?

                Source : USWNT



                http://www.footdelles.com/article/Et...is_105661.html

                LYON
                20 Titres de Champion de France de Basket


                1946,,2019

                Commentaire


                • #9
                  Le portrait chiffré de Mia Hamm

                  Publié le 09 janvier 2015 | Les chroniques
                  Par Koralee Cano pour Foot d'Elles



                  Certaines joueuses ont marqué l'histoire du football. Amateurs de la discipline ou non, nombreux sont ceux ayant déjà entendu les noms de Marinette Pichon, Birgit Prinz ou encore Marta. Mais que sait-on réellement de ces joueuses ? À l'aide de quelques chiffres, découvrons d'un peu plus près l'histoire de celles qui ont écrit l'histoire du football. Zoom aujourd'hui sur Mia Hamm.



                  17 :
                  Agée de 17 ans, elle remporte le championnat de l'Etat de Virgine avec l'équipe des Lake Braddock Secondary School de Burke en 1989. La native de Selma, en Alabama, a passé sa jeunesse dans différentes bases de l'United States Air Force au sein d'une famille de passionnés de football.

                  1 : Elle n'a connu qu'1 défaite en 95 rencontres sous les couleurs des North Carolina Tar Heels en championnat universitaire. Elle y jouera durant 5 ans, remportant pas moins de 4 titres en championnat NCAA de soccer féminin à quatre reprises.

                  103 : Lorsqu'elle termine ses études en 1993, le bilan de la jeune diplômée est exceptionnel : 103 buts et 72 passes décisives. Déjà à l'époque, elle est comparée à une autre légende du sport : Michael Jordan. Entre temps, son nom est déjà très lié au soccer, la puissance de sa frappe et la finesse de sa technique ont séduit les supporters de tous horizons.

                  Premier pas chez les A

                  15 :
                  Pour sa première sélection en équipe nationale en août 1987, elle n'a que 15 ans et reste toujours la plus jeune joueuse à débuter en sélection. Elle s'imposera rapidement comme une titulaire incontournable. C'est le début de la légende !

                  2 : En 2004 lors des jeux olympiques d'été à Athènes, les Américaines gagnent leur 2e médaille d'or. Elles s'étaient initialement imposées lors des jeux d'Atlanta en 1996 et avaient su profiter de l'engouement pour le soccer pour gagner la coupe du monde en 1999.



                  275 : Lorsqu'elle met un terme à sa carrière footballistique, Mariel Margaret Hamm de son vrai nom, a joué 275 matches avec la sélection américaine. Avec 158 buts marqués sous le maillot national, elle détient le record de buts marqués pour les États-Unis, que ce soit chez les femmes ou chez les hommes.


                  Sacres collectifs et distinctions personnelles

                  3 :
                  Au cours de sa longue carrière, elle sera sacrée 3 fois Meilleure joueuse par l' US Soccer Federation en 1996, 1997 et 1998. Pendant la majeure partie de sa carrière, il n'existe pas de championnat de soccer féminin professionnel aux États-Unis, de sorte qu'elle n'évolue dans aucun club professionnel. Le premier championnat, opposant huit franchises, est lancé en avril 2001 et y a joué sous les couleurs des Washington Freedom.

                  2014 : Alors que Corinne Diacre vient de rejoindre Clermont Foot, Mia Hamm rejoint l'encadrement de l'AS Roma courant 2014. Comme en France, il s'agit d'une grande 1ère dans l'histoire du football. Depuis 2010, elle était l'ambassadrice du FC Barcelone pour les États-Unis.


                  Crédits : USWNT

                  http://www.footdelles.com/article/Le...mm_104966.html

                  LYON
                  20 Titres de Champion de France de Basket


                  1946,,2019

                  Commentaire


                  • #10
                    USA - Hope SOLO fait encore parler d'elle...

                    Alors que la justice n'avait pas donné suite dans une affaire familiale de violence domestique, la gardienne s'est vu suspendue un mois par sa Fédération en raison de son comportement.


                    Hope Solo fait encore parler hors du terrain (photo DR)


                    La gardienne de but de l'équipe des États-Unis Hope Solo a été suspendue un mois par la Fédération américaine de football mercredi, et manquera donc le match amical contre la France le 8 février prochain à Lorient. «Durant le rassemblement de l'équipe nationale, Hope a eu un comportement qui a eu un impact négatif sur son équipe et ses coéquipières», a indiqué la Fédération Américaine dans un communiqué.

                    «Nous pensons qu'il vaut mieux pour elle qu'elle prenne pour le moment ses distances avec l'équipe», a ajouté l'US Soccer, qui a précisé que son retour en sélection sera examiné au terme de sa suspension de 30 jours. Selon le site d'informations TMZ, Solo a été impliquée le week-end dernier dans un incident avec la police de Los Angeles. Alors que son époux, Jerramy Stevens, un ancien joueur de la NFL était verbalisé pour conduite en état d'ivresse, elle a insulté les policiers et fait preuve d'un «comportement belliqueux».

                    Solo avait déjà eu à faire à la police en 2014 pour une altercation avec des membres de sa famille lors d'une fête d'anniversaire. Agée de 33 ans, elle a été sélectionnée à 159 reprises en équipe des États-Unis et a remporté deux titres olympiques, en 2008 et 2012.

                    Dans le cadre de la préparation de la Coupe du monde 2015 au Canada (6 juin-5 juillet), les États-Unis vont affronter outre la France le 8 février, l'Angleterre le 13 février à Milton Keynes, sans Solo. Les États-Unis affronteront dans la phase de groupes du Mondial 2015 l'Australie, la Suède et le Nigéria.

                    Vendredi 23 Janvier 2015
                    Sebastien Duret

                    http://www.footofeminin.fr/USA-Hope-...le_a10151.html

                    LYON
                    20 Titres de Champion de France de Basket


                    1946,,2019

                    Commentaire


                    • #11
                      Les Américaines pour affronter la France !

                      Publié le 30 janvier 2015 | Equipe de France A
                      Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles



                      Ce vendredi 30 janvier, Jill Ellis, sélectionneure de l'équipe nationale américaine a communiqué la liste des joueuses qui participeront au voyage de 13 jours en Europe. Les USA affronteront d'abord les Bleues le 8 février à Lorient, puis l'Angleterre le 13 février à Milton Keynes. Découvrez la liste des 24 joueuses sélectionnées... avec comme surprise la 1ère sélection de la jeune Tori Huster !






                      Source : ussoccer.com



                      http://www.footdelles.com/article/Eq...e-_106161.html

                      LYON
                      20 Titres de Champion de France de Basket


                      1946,,2019

                      Commentaire


                      • #12
                        Instant Replay - Le but d'Alex Morgan

                        Publié le 17 février 2015 | FE TV
                        Par Foot d'Elles



                        (Re)Vivez cet instant de football féminin, sélectionné par Foot d'Elles. Chaque semaine, une nouvelle vidéo sera mise en ligne. Elle mettra en lumière un geste technique, une déclaration, une célébration de but... Commentez, échangez et partagez-la sur les réseaux sociaux !


                        Cette semaine, nous vous proposons de découvrir le but d'Alex Morgan qui donne la victoire aux Etats Unis 1 - 0 face à l'Angleterre. Alex Morgan confirme qu'elle est une valeur sûre de la sélection américaine à moins de quatre mois de l'ouverture de la Coupe du Monde au Canada.



                        Vidéo : U.S. Soccer



                        http://www.footdelles.com/images/act...tantreplay.jpg

                        LYON
                        20 Titres de Champion de France de Basket


                        1946,,2019

                        Commentaire


                        • #13
                          NWSL :
                          qui succèdera à Kansas City ?


                          Publié le 10 avril 2015 | Etats-Unis
                          Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles

                          La troisième saison de NWSL commence ce vendredi aux Etats-Unis, avec toujours neuf équipes en lice pour aller chercher le titre et succéder à Portland et Kansas City. Avec un calendrier qui fera la part belle aux absences liées aux sélections, qui parait le mieux embarqué pour remporter la troisième édition de la ligue états-unienne ?






                          Qui succèdera au palmarès à Kansas City, qui avait fait forte impression lors des playoffs 2014 ? Les championnes en titre seront parmi les principaux candidats à leur propre succession mais la concurrence devrait être féroce avec Seattle et Portland notamment. La clé pour tous les clubs devrait être la gestion de l'effectif alors qu'une bonne partie des joueuses sera concernée par la Coupe du Monde et sa préparation, et que de nombreuses joueuses ont pris leur retraite. Découvrez les équipes en lice pour le titre 2015, les principaux mouvements de chaque club et leur effectif actuel.

                          Les candidats

                          Seattle Reign

                          Un seul départ important à déplorer, celui de la Japonaise Nahomi Kawasumi. Après la razzia effectuée sur le marché des transferts la saison dernière, le club a été plus raisonnable cette saison. L'assise défensive (la meilleure de la saison passée) n'a que peu bougé et a même été renforcée. L'attaque devrait continuer à faire des étincelles, d'autant plus que l'équipe dirigée par Laura Harvey ne sera que peu touchée par la Coupe du Monde et qu'Abby Wambach, qui a rejoint le club après avoir déclaré faire une croix sur la saison pourrait peut-être jouer. Après avoir survolé la saison régulière en 2014 avant d'échouer en finale, l'objectif sera évidemment de faire mieux...

                          Les mouvements importants


                          L'effectif à l'ouverture de la saison (qui peut changer presque à tout moment)



                          Portland Thorns
                          A Portland, tout pourrait dépendre des trois premiers mois de la saison. De nombreuses joueuses seront absentes (pour diverses raisons et pour des durées variables) et il faudra donc ne pas perdre trop de points. Le club a encore frappé fort au niveau du recrutement mais a perdu plusieurs joueuses-clés. Il ne fait aucun doute cependant qu'une fois l'effectif au complet, l'équipe aura très fière allure avec notamment quatre attaquantes de très haut niveau et une défense et un milieu de terrain très solides.







                          Houston Dash
                          La franchise texane a réalisé un beau recrutement pour sa deuxième saison dans la ligue, cependant le duo qui devrait tenir le milieu de terrain (Brian/Lloyd) sera absent une bonne partie de la saison. Le club a réalisé un recrutement solide qui pourrait lui permettre d'aller se battre pour la qualification pour les playoffs si trop de points n'ont pas été perdus en début de saison. Le domaine offensif reste toutefois une interrogation, alors que l'équipe était de loin la pire attaque la saison dernière. Houston devrait dans tous les cas faire mieux qu'en 2014 (16 défaites en 24 matches).







                          Kansas City FC
                          Non content du titre acquis avec brio la saison dernière, Kansas City revient encore plus fort et fera encore partie des favoris pour le titre. Parmi les arrivées, à noter celles de Heather O'Reilly et Yael Averbuch qui renforcent encore le milieu de terrain. Le club a également été judicieux dans ses choix de draft et pourrait en apprécier les conséquences rapidement. Seule ombre au tableau avant le début de saison, les absences prévues pour cause de Coupe du Monde. Le recrutement et les joueuses présentes laissent cependant penser que l'équipe dirigée par le très bon Vlatko Andonovski, qui a resigné, sera encore une fois très forte.







                          Western New York Flash
                          L'équipe a connu un gros relooking à l'intersaison et il est difficile de savoir si la mayonnaise va prendre immédiatement. Avec quatre des sept premiers choix de draft, ce sont donc des jeunes joueuses à fort potentiel qui rejoignent New York où elles seront entourées de joueuses d'expérience malgré les départs plusieurs cadres. La bonne nouvelle, c'est que le club ne sera que peu touché par la Coupe du Monde et devrait donc disposer de la majorité de son effectif pour toute la saison. Si l'équipe pourrait être solide, l'attaque est une question en suspens avec de nombreuses arrivées. Sydney Leroux en sera la patronne quand elle sera là.






                          Boston Breakers
                          La saison s'annonce compliquée du côté de Boston... Entre retraites et changements de clubs, ce sont tout simplement les meilleures joueuses d'une équipe qui avait peiné la saison dernière qui ont quitté le navire. Il devrait être très compliqué pour Boston d'atteindre les playoffs, à moins que le quatuor brésilien qui a rejoint le club fasse des étincelles, épaulé par Alyssa Naeher et Kristie Mewis.







                          Washington Spirit
                          Le club a connu quelques changements à l'intersaison, notamment en défense. Il semblerait que l'équipe se retrouve plus équilibrée et solide, mais elle a perdu des éléments importants en attaque. Alors que deux attaquantes sont en reprise, ce sera donc à deux recrues étrangères, l'Argentine Banini et la Nigériane Ordega, de prendre la succesion de Jodie Taylor et Diana Matheson, auteures de plus de la moitié des buts de l'équipe la saison passée. Si les nouvelles recrues défensives tiennent la route, l'équipe ne devrait pas trop être handicapée par la Coupe du Monde.







                          Sky Blue FC
                          Encore une équipe qui sera fortement diminuée jusque l'après-Coupe du Monde. L'équipe du New Jersey a connu également quelques pertes de poids, Sophie Schmidt concentrée sur le Mondial ou CoCo Goodson en défense, mais Nadia Nadim a signé pour la saison, et elle sera très attendue après les quelques matches joués la saison dernière. D'autant plus que le Danemark n'est pas qualifié pour le Canada... Cette équipe aura cependant fort belle allure une fois que toutes les joueuses seront présentes et devrait présenter le onze-type le plus rapide de la ligue.







                          Chicago Red Stars
                          L'effectif n'est pas encore définitif pour une équipe qui ne commencera sa saison que dans une semaine. Ce qui est certain, c'est que le groupe a peu bougé à l'intersaison, et la qualification pour les playoffs ratée de peu la saison dernière, sera l'objectif premier du club. L'effectif est de qualité, et sa continuité devrait aider Chicago à passer un palier en termes de résultats. Touché également par les absences liées à la Coupe du Monde, Chicago se verra amputer de huit joueuses normalement, et non pas des moindres. La saison du club pourrait donc se jouer sur la capacité des présentes à obtenir des bons résultats avec une bonne partie de l'équipe-type absente.





                          Calendrier
                          La 3e saison de NWSL débute ce vendredi et se terminera le 27 septembre. Le calendrier a été allégé avec 20 matches de saison régulière par club au lieu de 24, et la ligue fera une pause pendant la phase de poule de la Coupe du Monde (du 7 au 18 juin). Tout le calendrier.

                          NB : A noter que cette année encore, tous les matches seront retransmis sur la chaine Youtube de la ligue.



                          http://www.footdelles.com/article/Et...y-_109784.html

                          LYON
                          20 Titres de Champion de France de Basket


                          1946,,2019

                          Commentaire


                          • #14
                            NWSL - J1 :
                            Kansas City chute d'entrée


                            Publié le 13 avril 2015 | Etats-Unis
                            Par Foot d'Elles



                            La troisième saison de NWSL commençait ce vendredi aux Etats-Unis, avec toujours neuf équipes en lice pour aller chercher le titre. Kansas City, champion en titre, a chuté d'entrée. Portland et Seattle prennent un bon départ. Point complet sur cette première journée.


                            Kansas chute d'entrée
                            Les joueuses du Sky Blue FC pouront se targuer d'être les premières à avoir fait chuter le champion en titre. C'est d'ailleurs par la nouvelle recrue Nadia Nadim, qui n'a pas a tardé à se mettre dans le ryhtme de son nouveau club, que la victoire est venue (29'). D'une superbe reprise de volée dans un angle fermé, l'attaquante danoise a transpercé la gardienne Nicole Barnhart. Au cours de cette rencontre, l'équipe du New Jersey a montré de belles qualités de conservation de balle, notamment en deuxième période. Si l'on prend en compte les matches de la saison régulière passée, les coéquipières de Nadia Nadim restent sur six victoires consécutives.

                            Seattle cartonne New York
                            Candidat au titre, Seattle n'a pas manqué son départ. Bien aidé par une Megan Rapinoe des grands jours qui a inscrit le premier "hat trick" de sa carrière en NWSL. En première période, Fishlock ouvrira le score sur un service de l'intenable Rapinoe (25'), et Beverly Yanez complètera le tableau d'affichage (53'). Jordan Angeli réduit l'écart au score à l'heure de jeu avant le festval Rapinoe (71', 74' et 86'). Victoire finale 5-1 pour Seattle. Comme cela était dit dans notre article de présentation du championnat, la mayonnaise semble ne pas avoir encore pris avec les arrivées des jeunes draftées à New York.

                            Portland ne fait pas de détails
                            Avec de nombreuses joueuses importantes absentes pour diverses raisons, Portland laissait songeur avant cette entame de championnat. Les Thorns ont vite dissiper les doutes sur leur potentiel offensif. Face à Boston, les coéquipières de Tobin Heath ont fait le spectacle devant plus de 13 000 spectateurs. Sinead Farrelly ouvre le score peu avant la demi-heure de jeu (21') suite à un corner de Heath. Meleana Shim double la mise sur un service de Kendall Johnson (38'). Boston réduira l'écart au score par Stephanie McCaffrey à l'heure de jeu (63') avant que Allie Long ne scelle le sort de la rencontre en l'espace de soixante secondes par deux fois (71' et 72') sur un double service de Meleana Shim. Providence Park est en train de devenir une forteresse imprenable. Portland n'a plus perdu à domicile depuis six rencontres.

                            Houston dans le rythme
                            Carli Llyod aura vite donné raison aux dirigeants de Houston. Arrivée à l'intersaison, l'Américaine aura débloqué le compteur 2014-2015 du Dash dans le temps additionnel de la première période (45+6). Le trio qu'elle forme avec Morgan Brian et Rachael Axon a maîtrisé l'entrejeu et a été la rampe de lancement des offensives texanes. Kealia Ohai fera le break à la 51e minute de jeu. En seconde période, Washington essaiera de revenir dans la partie par Christine Nairn (77') sans réussite. Houston s'impose finalement 2-0.


                            Les Résultats :
                            Sky Blue 1-0 Kansas City
                            Portland Thorns 4-1 Boston Breakers
                            Houston Dash 2-0 Washington Spirit
                            Seattle Reign 5-1 Western New York Flash






                            Crédit Photo : nwsl.com



                            http://www.footdelles.com/article/Et...ee_109975.html

                            LYON
                            20 Titres de Champion de France de Basket


                            1946,,2019

                            Commentaire


                            • #15
                              USA :
                              Défaites pour Seattle et Kansas City !


                              Publié le 20 avril 2015 | Etats-Unis
                              Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                              Deuxième match, et première défaite de la saison, pour Seattle face à Chicago. Pour Kansas City, le champion en titre, c'est une deuxième défaite en autant de matches. Portland s'est difficilement imposé face au Flash alors que Sky Blue et Houston ont partagé les points. Retour sur la deuxième journée de NWSL.




                              Christen Press fait plier Seattle
                              Entre deux prétendants aux playoffs, le match fut équilibré dans l'ensemble. A l'exception de dix minutes folles, Chicago et Seattle ont fait jeu égal et le résultat aurait pu être tout autre. C'était sans compter sur Christen Press, inarrêtable ce samedi. C'est pourtant Seattle qui ouvrait le score sur une tête de Beverly Yanez, suite à un corner tiré par Megan Rapinoe (31'). Il fallait moins d'une minute à Christen Press pour devancer la défense centrale de Seattle et battre Hope Solo de l'entrée de la surface (32'). Chicago prenait même l'avantage trois minutes plus tard, Jen Hoy n'ayant plus qu'à pousser le ballon au fond des filets suite à un service de Press. Seattle répondait ensuite par Kendall Fletcher qui égalisait de la tête après une mauvaise relance de la défense de Chicago sur un centre de Kim Little (39').

                              A la mi-temps, le score est de 2-2. Malgré de nombreuses occasions de part et d'autre, il faudra attendre les arrêts de jeu pour voir le score évoluer. Sur un dégagement plutôt anodin de la défense de Chicago, Christen Press mettait le turbo pour devancer Lauren Barnes, et allait une nouvelle fois tromper Hope Solo de l'entrée de la surface (91'). L'attaquante était tout simplement injouable ce samedi. Premier match de la saison, et première victoire pour Chicago.


                              Portland s'impose une nouvelle fois
                              Devant plus de 13 000 spectateurs dans son antre de Providence Park, Portland a su se faire violence pour remporter une deuxième victoire cette saison. Face au Flash, c'est Allie Long qui a donné la victoire à ses coéquipières en devançant de la tête Sabrina D'Angelo sur un service de Sinead Farrelly (22'). C'est déjà le troisième but de la saison pour Long qui, comme l'année dernière, démarre fort la saison. Portland est actuellement le seul club avec deux victoires au compteur. Le Western New York Flash, new look, enregistre donc sa deuxième défaite de la saison.

                              Kansas City chute à nouveau
                              Opposé au Spirit de Washington, le champion en titre s'est de nouveau incliné pour son deuxième match de la saison, 1-3. Ce sont pourtant les championnes qui ouvraient le score suite à un une-deux entre Heather O'Reilly et Lauren Holiday, la première nommée lobant finalement Ashlyn Harris pour inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs (6'). Washington répliquait trois minutes plus tard par l'intermédiaire de Christine Nairn, qui trompait Nicole Barnhart d'une grosse frappe des 30 mètres, sa spécialité. Dès l'entame de la seconde période, après un premier acte très nettement dominé par Kansas City qui se heurtait à une grande Harris dans les buts, la vitesse de Crystal Dunn faisait des dégâts.

                              Partie de loin, elle s'enfonçait dans la défense de KC, décalait Laura Del Rio sur sa droite. La nouvelle joueuse du Spirit remettait ensuite à Dunn, qui n'avait plus qu'à pousser le ballon dans les filets (46'). Nairn parachevait ensuite la victoire de Washington en tirant un coup-franc puissant à l'entrée de la surface après une faute obtenue par Dunn. Dunn, Nairn, Harris, un trio gagnant pour Washington ce samedi. Deuxième défaite en autant de matches pour Kansas City malgré des matches nettement dominés. Il va falloir vite réagir.



                              Pas de vainqueur entre Houston et Sky Blue
                              Les deux équipes avaient remporté leur premier match et pouvaient espérer démarrer la saison avec deux victoires après une saison 2014 qui avait mal commencé (et mal fini pour Houston). L'excellente Katy Freels permettait à Sky Blue d'ouvrir le score au quart d'heure de jeu en reprenant un centre en retrait de Kelley O'Hara, mais Jessica McDonald, révélation de la saison dernière, égalisait en reprenant un centre de Morgan Brian (52'). A noter la sortie sur blessure à la mi-temps de Nadia Nadim du côté de Sky Blue, qui n'a donc pas pu enchaîner avec une seconde victoire. Les deux équipes restent en haut du classement avec quatre points au compteur.




                              Crédit photos et vidéos : NWSL


                              http://www.footdelles.com/article/Et...y-_110313.html

                              LYON
                              20 Titres de Champion de France de Basket


                              1946,,2019

                              Commentaire


                              • #16
                                NWSL : Seattle chute encore !

                                Publié le 27 avril 2015 | Etats-Unis
                                Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                                Troisième journée de NWSL, et déjà deuxième défaite pour Seattle, battu par le champion en titre, Kansas City qui enregistre donc sa première victoire de la saison. Dans les autres matches de la journée, Chicago et Portland n'ont pu se départager, Boston et Washington ont respectivement pris le dessus sur Houston et Sky Blue.





                                Première pour Kansas City, seconde pour Seattle
                                Destins contraires dans le choc de la journée. Kansas City, champion en titre, avait deux défaites en autant de matches à son compteur au début de la rencontre, alors que Seattle voulait se relancer après son revers face à Chicago (3-2). Et pourtant, ce sont bien les coéquipières de Lauren Holiday qui se sont imposées 1-0, grâce à une Amy Rodriguez des grands soirs, danger de tous les instants. La décision s'est faite en tout début de deuxième période (48'), suite à une remontée à une touche de balle. Sarah Hagen lançait parfaitement Rodriguez entre Kendall Fletcher et Lauren Barnes, et la deuxième meilleure buteuse de l'an dernier s'en allait battre Hope Solo d'une belle frappe lobée. Avec cette défaite, Seattle recule logiquement au classement alors que Kansas City engrange ses premiers points sans pour autant quitter le bas du tableau, à égalité de points désormais avec son adversaire du jour.

                                Christen Press ne suffit pas
                                Malgré un début de calendrier compliqué avec comme deux premiers adversaires Seattle et Portland, Chicago fait plus que se défendre. Après sa victoire contre Seattle, Chicago a accroché Portland 2-2. Christen Press, élue joueuse de la semaine avant le match, lançait parfaitement les Red Stars avec un doublé inscrit dans les huit premières minutes de jeu (4', 8'). Christine Sinclair réduisait le score peu avant la demi-heure de jeu (28'), puis Mana Shim égalisait dès la reprise de la seconde période (47'). Malgré une domination des Thorns et une fin de match hachée par les fautes, il n'y aura pas de nouveau but inscrit. Invaincus, les deux clubs occupent les premières places du classement, Portland en tête.




                                Boston ouvre son compteur
                                Opposé à Houston, invaincu et tout juste vainqueur de Kansas City, Boston arrivait de son côté avec deux défaites en deux matches. Julie King ouvrait rapidement le score pour Boston (8'), puis Nkem Ezurike doublait la mise à la demi-heure de jeu. Jessica McDonald, sur le podium des meilleures buteuses la saison dernière avec Portland, réduisait le score pour Houston (35'), puis égalisait à la 68e minute de jeu. Hélas pour Houston, qui pensait avoir fait le plus dur en revenant au score, Carli Lloyd inscrivait ensuite un but contre son camp (71'), offrant ainsi la victoire aux Breakers (3-2). Boston a ouvert son compteur points, Houston voit Washington le dépasser pour la deuxième place.

                                Washington prend le dessus sur Sky Blue
                                Encore un but précoce lors de cette jounée avec la réalisation de Crystal Dunn dès la 6e minute de jeu pour Washington qui prenait ainsi le meilleur départ dans ce match entre deux prétendants aux playoffs. La jeune joueuse réalisait ensuite le doublé à la 40e, donnant un avantage de deux buts à la pause au Spirit. Christine Nairn en ajoutait un troisième à la reprise (48'), avant que Katy Freels ne réduise le score (63'). Malgré une domination certaine en fin de match, Sky Blue récolte là sa première défaite de la saison (1-3) alors que Washington, avec une deuxième victoire, occupe désormais la 2e place du classement à un point de Portland.





                                Crédit photos et vidéos : NWSL


                                http://www.footdelles.com/article/Li...e-_110679.html
                                Dernière modification par ours11, 28/04/2015, 14h00.

                                LYON
                                20 Titres de Champion de France de Basket


                                1946,,2019

                                Commentaire


                                • #17
                                  NWSL :
                                  Kansas City et Seattle se reprennent !


                                  Publié le 03 mai 2015 | Etats-Unis
                                  Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                                  Après un mois d'avril décevant (deux défaites), Kansas City et Seattle se sont repris ce samedi avec des victoires respectives contre Houston et Washington. Chicago enchaîne contre Sky Blue et revient à hauteur de Portland en tête, et le Flash enregistre sa première victoire de la saison face à Boston


                                  Petit à petit, les équipes font leurs adieux à leurs mondialistes. Certaines ont pu en profiter une dernière fois, pour d'autres c'était déjà fini... Retour prévu en juin ou juillet !

                                  Seattle se reprend
                                  Après deux défaites consécutives, Seattle a redressé la barre contre Washington. Une victoire trois buts à un qui fait du bien au club premier de la saison régulière l'année dernière. Une longue balle de Fletcher, un débordement sur l'aile gauche de Merrit Mathias, une frappe de Beverly Yanez entre trois adversaires. Après une grosse demi-heure de domination, Seattle ouvrait le score. La 2e mi-temps débutait avec une très belle opportunité d'égalisation pour Washington, mais c'est bien Seattle qui doublait la mise à la 48e ; Mathias s'imposait pour être à la réception d'un centre de Kim Little. Joanna Lohman réduisait ensuite le score suite à une belle combinaison (63'), mais Jessica Fishlock se jetait sur une balle en profondeur de Kim Little pour permettre à Seattle de reprendre deux buts d'avance (75'). Alternance de jeu court et long, gros pressing, Seattle, peu diminué par l'absence de ses internationales, a bien dominé cette rencontre et remonte au classement à hauteur de Washington grâce à cette victoire.




                                  Chicago sur sa lancée
                                  Pas de Kelley O'Hara, Christie Rampone ou autres mondialistes du côté de Sky Blue alors que du côté des Red Stars, toutes les internationales étaient bien sur le terrain. Dans un match assez peu vivant, et si Christen Press - la meilleure joueuse du début de saison - a eu l'occasion d'ouvrir le score, c'est sa jeune coéquipière rookie Danielle Calaprico qui inscrivait l'unique but de la partie (54') suivant bien après avoir vu son premier tir contré par.... le visage de sa coéquipière Julie Johnston, qui devait en plus vite se baisser pour éviter le deuxième tir. Avec cette victoire, Chicago rejoint Portland en tête du classement, Sky Blue de son côté chute encore après cette deuxième défaite d'affilée.

                                  Le Flash à retardement
                                  Après deux défaites pour débuter la saison, le Flash s'est enfin réveillé face à Boston. Entre deux équipes qui pouvaient compter sur leurs mondialistes, les rookies se sont mises en avant. Stephanie McCaffrey du côté de Boston, qui offrait l'ouverture du score à Morgan Malborough (15') et confirmait encore une fois tous les espoirs placés en elle. Sam Mewis du côté du Flash, qui inscrivait son premier but pro pour l'égalisation (23') sur une passe de Becky Edwards, ensuite buteuse (62') grâce à bon travail d'une autre rookie, Lynn Williams. Sydney Leroux clôturait la marque en fin de match (88') sur une passe de la très prometteuse rookie Abby Dahlkemper. New look, le Flash dispose d'un effectif intéressant avec notamment plusieurs jeunes parmi les plus prometteuses choisies lors de la dernière draft. Les résultats du club pourraient dépendre de leur production.




                                  Kansas City souffle
                                  Sans ses mondialistes US mais avec ses mondialistes canadiennes (même si seule Allysha Chapman a joué), Houston s'est incliné à domicile face à Kansas City (sans ses internationales), malgré de plus nombreuses occasions. Liz Bogus (42') puis Shea Groom (51') sur une passe de Sarah Hagen ont donné la victoire au champion en titre. En l'absence des mondialistes, la rookie Groom et l'expérimentée Hagen ont montré de belles promesses pour la suite de la compétition. Kansas City remonte au classement, Houston stagne en bas de tableau.



                                  Crédit photos et vidéos : NWSL






                                  http://www.footdelles.com/article/Li...t-_110953.html

                                  LYON
                                  20 Titres de Champion de France de Basket


                                  1946,,2019

                                  Commentaire


                                  • #18
                                    Suite...



                                    LYON
                                    20 Titres de Champion de France de Basket


                                    1946,,2019

                                    Commentaire


                                    • #19
                                      Etats-Unis

                                      Après deux défaites pour démarrer la saison, Kansas City s'est bien repris et a enchainé avec une troisième victoire, 0-1 face au Flash. Le champion en titre n'est cependant que 2e car Chicago a encore gagné, 3-0 contre Boston. Dans les deux autres matches de la semaine, Sky Blue et Seattle se sont quittés sur le score de un but partout, alors que Portland et Washington ont partagé les points sur le score de 2-2.




                                      http://www.footdelles.com/article/Au...s-_111340.html

                                      LYON
                                      20 Titres de Champion de France de Basket


                                      1946,,2019

                                      Commentaire


                                      • #20
                                        Etats-Unis

                                        Entre le Flash et Kansas City, le match fut moche et physique. Trois cartons à cinq, mais aucun but d'inscrit dans cette rencontre, où personne n'a -inexplicablement- vu rouge. C'est le quatrième match sans encaisser de but pour le champion en titre. Le Flash reste en queue de peloton. Mené de deux buts, le leader Chicago a réussi à revenir au score face à Houston grâce à un doublé de Sofia Huerta. Résultat final, 2-2, et Chicago conserve sa première place. Seul club invaincu (avec Chicago) avant cette journée, Portland est tombé face à Boston. Kristie Mewis a inscrit le seul but de la partie dans les dernières secondes du temps additionnel. Autre victoire sur le plus petit des scores obtenu en fin de temps additionnel, celle de Washington face à Sky Blue grâce à la Nigériane Francisca Ordega. Un résultat qui permet au Spirit d'être 2e du classement, alors que Sky Blue continue à occuper les bas-fonds.




                                        http://www.footdelles.com/article/Au...rs_111672.html

                                        LYON
                                        20 Titres de Champion de France de Basket


                                        1946,,2019

                                        Commentaire


                                        • #21
                                          13 juillet 2015

                                          Etats-Unis : Chicago leader

                                          Le championnat n'avait fait que deux petites semaines de pause lors de la phase de poule de la Coupe du Monde, mais a vite repris. Alors que de nombreux matches ont été joués sans les mondialistes, c'est Chicago qui est en tête du classement avec six victoires et trois nuls en 10 matches, devant Seattle qui compte un match en plus (une défaite). Non retenue pour la Coupe du Monde, Crystal Dunn a été la meilleure joueuse de la Ligue dont elle est la meilleure buteuse pour le moment.
                                          En queue de classement, on retrouve Sky Blue qui vient cependant de l'emporter face à Portland (1-0) grâce à Sam Kerr, buteuse pour son premier match sous ses nouvelles couleurs. Le début de la remontée ? Portland occupe pour le moment une étonnante 7e place, à quatre points du podium. Rien n'est fait dans ce championnat qui voit les mondialistes rejoindre leur équipe petit à petit.





                                          http://www.footdelles.com/article/Fo...ts_114631.html
                                          Dernière modification par ours11, 03/09/2015, 12h52.

                                          LYON
                                          20 Titres de Champion de France de Basket


                                          1946,,2019

                                          Commentaire


                                          • #22
                                            20 juillet 2015

                                            Etats-Unis

                                            Trois matches seulement se sont joués cette semaine. Malgré son match nul face aux Boston Breakers (1-1), Chicago reste au sommet du classement avec à la défaite de Seattle à Washington 3-0, avec notamment deux buts signés Christine Nairn et Crystal Dunn (absolument intenable) que l'on pourrait (re)voir vite en équipe nationale grâce à leurs bonnes performances. Dans le dernier match de la semaine, le Flash, où Whitney Engen faisait son retour, et l'Australienne Michelle Heyman (1 but) ses débuts -en attendant la Colombienne Lady Andrade-, n'a pas réussi à conserver son avantage au tableau d'affichage (2-0, 3-1) et s'est fait rejoindre par Sky Blue. Score final, 3-3, avec notamment deux passes décisives pour Kelley O'Hara, également de retour, tout comme Christine Rampone, auteure du but égalisateur. Sky Blue reste toutefois en queue de classement.






                                            http://www.footdelles.com/article/Fo...rs_115059.html
                                            Dernière modification par ours11, 03/09/2015, 12h54.

                                            LYON
                                            20 Titres de Champion de France de Basket


                                            1946,,2019

                                            Commentaire


                                            • #23
                                              27 juillet 2015

                                              Etats-Unis

                                              Sept matches étaient au programme cette semaine en NWSL. L'équipe de la semaine, c'est le Seattle Reign qui a battu deux fois Portland (0-1, 3-0), la première victoire se jouant devant une foule record de 21144 spectateurs à Providence Park. Deux victoires qui permettent à Seattle de prendre la tête du classement (avec un match en plus), alors que son concurrent le plus dangereux, Chicago, n'obtenait "que" 4 points de ses matches de la semaine : une courte victoire face à Boston 1-2 grâce à un but à la 90e minute de jeu de Christen Press, entrée sur le terrain en cours de match, et un match nul contre Washington 1-1, avec des buts signés par les incontournables Press (31') et Crystal Dunn (83'), en tête du classement des buteuses.

                                              Bonne semaine pour Houston qui se replace à un point des playoffs après son match nul face à Kansas City 1-1 et sa victoire face au Flash 0-1. Les deux buts texans ont été inscrits par Carli Lloyd, évidemment, qui tenait à la victoire contre le Flash, son ancienne équipe. S'il n'a joué qu'un match cette semaine, le club du New Jersey Sky Blue a remporté une victoire précieuse face à Boston 3-1 qui lui permet de laisser la dernière place au classement à son adversaire de la semaine, et même de passer devant Portland. L'attaque de Sky Blue a marqué quasiment autant lors de ses deux derniers matches que lors de tout le début de saison (6/8). L'arrivée de Sam Kerr (2 buts en 3 matches) et le retour de Kelley O'Hara (2 buts, 2 passes en deux matches) y sont pour beaucoup.






                                              http://www.footdelles.com/article/Fo...es_115735.html
                                              Dernière modification par ours11, 03/09/2015, 12h51.

                                              LYON
                                              20 Titres de Champion de France de Basket


                                              1946,,2019

                                              Commentaire


                                              • #24
                                                02 août 2015

                                                La NWSL sur le chemin de la stabilité ?

                                                Publié le 02 août 2015 | Top News
                                                Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                                                La fin de la 3e saison de NWSL approche. Moment fatidique de la WUSA et la WPS, la NWSL va-t-elle pouvoir capitaliser sur le titre mondial obtenu en 2015 pour se construire un avenir stable ? Point sur la situation actuelle, en comparaison avec ses prédécesseures, et sur son avenir potentiel



                                                En 1999, les Etats-Unis remportent leur deuxième Coupe du Monde. Un succès qui donne des idées, et l'année suivante voit la création de la première ligue de football féminin professionnelle au monde, la Women's United Soccer Association (WUSA). Disputée de 2001 à 2003, elle disparaît ensuite pour raisons financières. Rebelote en 2007, une nouvelle ligue est créée, la Women's Professional Soccer (WPS). Elle débute en 2009, et se déroule également pendant trois saisons, disparaissant ensuite également pour des raisons financières principalement.
                                                Si deux ligues, la Women's Premier Soccer League et la W-League, créées respectivement en 1997 et 1995, sont toujours en place, il s'agit plus de ligues de développement où peuvent évoluer notamment des joueuses universitaires, aux côtés de joueuses plus expérimentées, notamment entre deux ligues pro. Des équipes réserves de NWSL y évoluent désormais.
                                                Après l'arrêt de la WPS, annoncée fin 2012 (la saison 2012 n'a pas été jouée), il ne fallut que peu de temps avant que la National Women's Soccer League soit créée (2012, première saison en 2013). Le but est évidemment de créer une ligue stable, et pour ce faire, les échecs de la WUSA et de la WPS permettent de savoir les erreurs à éviter. La NWSL semble être sur le bon chemin. Découvrez ce qui a changé, et les raisons d'un succès croissant.


                                                Pour l'amour du jeu



                                                La majorité des joueuses évoluant en NWSL gagne à peine de quoi vivre. Avec un salaire minimum fixé à moins de 7000$ pour la saison (maximum de 37 800$ pour les quelques joueuses de niveau international), de nombreuses joueuses ont un job à côté, sont hébergées par des familles d'accueil ou ont la chance de voir leur famille les soutenir financièrement. Avec 14 000$ mensuels (selon le New York Times), Megan Rapinoe gagnait plus en un mois avec l'Olympique Lyonnais qu'un nombre important de joueuses en une saison de NWSL. Pour résumer la situation : la majorité des joueuses évoluant en NWSL le font car c'est leur passion, et non pas pour l'argent qu'elles pourraient gagner. En dehors des quelques joueuses émargeant dans les eaux du salaire maximum, seules les "allocated players" états-uniennes, au salaire payé par la fédération (et non pas les clubs), évalué à six chiffres*, vivent confortablement. Même les "allocated players" canadiennes et mexicaines gagnent peu, et leur nombre dans la ligue décroît année après année.
                                                La conséquence de ces bas salaires, qui demandent à ce que les joueuses se trouvent un job ou une opportunité dans une ligue à l'étranger entre deux saisons, est le nombre élevé de joueuses prenant leur retraite, souvent jeunes, souvent importantes pour leur équipe. Elles ne peuvent pas toujours refuser les offres d'emploi intéressantes qui leur sont proposées. Une majorité pourtant continue l'aventure, parce que c'est leur passion donc, mais également parce qu'elles sont un des piliers d'une ligue stable sur le long terme, et une des principales raisons pour laquelle la ligue peut exister. Les salaires ont augmenté depuis les débuts de la ligue, et devraient continuer à évoluer progressivement. Les sacrifices financiers consentis par de très nombreuses joueuses sont une des clés d'une ligue qui veut s'inscrire dans la durée, après deux essais infructueux.

                                                Ont-elles trouvé leur public ?



                                                Lors de sa première saison, la NWSL était celle des trois ligues qui avaient un nombre de spectateurs moyen assistant aux matches le plus bas (8100 pour la WUSA, 4684 pour la WPS, 4271 pour la NWSL). Sans compter que la moyenne de Portland, supérieure à 13000, fausse quelque peu ce chiffre. Sans Portland, moins de 3000 personnes se déplaçaient au stade en 2013, idem en 2014.
                                                Ces chiffres bas en comparaison de deux ligues qui ont mis la clé sous la porte pour raisons financières, et entre autres un nombre de spectateurs pas assez important pourrait être mauvais signe pour la NWSL. Mais contrairement aux deux autres ligues, le nombre de spectateurs n'a presque pas baissé lors de la deuxième année, grâce notamment à l'arrivée du Houston Dash comme 9e club de la ligue, et 2e derrière Portland au niveau des spectateurs. Alors que la WUSA et la WPS ont vu 1000 spectateurs de moins environ en moyenne aux matches, la NWSL n'en a perdu que 100.
                                                Une des premières raisons de ces chiffres peu importants, c'est la capacité des stades, plus modeste : celui qui a la plus grande capacité en NWSL est logiquement celui de Portland, Providence Park (plus de 20000 places). Dans la WUSA, trois stades avaient des capacités supérieures à 30000 places. On peut noter également que le FC Kansas City, champion en titre, a changé de stade chaque année. Deuxième en terme de spectateurs lors de la première saison, dans un stade de plus de 6000 places, le voici désormais dans un stade de 1500 places (avec des gradins supplémentaires).
                                                Actuellement, l'effet Coupe du Monde bat son plein, comme en Angleterre. Avec 21144 spectateurs lors de la rencontre face à Seattle, Portland a battu le record de la ligue, et toutes les équipes ont vu une grosse augmentation. La question maintenant, c'est comment retenir ces spectateurs, et capitaliser dessus pour la saison prochaine, alors que celle-ci approche rapidement de son terme, menant à plusieurs mois sans match officiel. Chicago et Boston ont déjà décidé de mettre les abonnements pour 2016 en vente ce mois-ci, pour surfer sur la vague...


                                                Partenariats et exposition

                                                Les équipes NWSL ont toutes plusieurs partenaires, souvent locaux, que ce soit comme sponsor, pour l'utilisation du stade, etc. Mais pour l'instant, les montants sont insuffisants pour que la ligue prenne son envol. C'est donc un des points critiques pour le futur de la NWSL, avec le nombre de spectateurs. Il faudra plus de partenaires, et des partenaires importants, pour que la ligue devienne autonome. Aujourd'hui, c'est la fédération états-unienne (USSF) qui paie tout ou presque, le salaire des membres de la direction, les arbitres, le marketing... ce qui pour l'instant permet, avec les bas salaires, de voir la ligue disputer une troisième saison.
                                                La NWSL a réussi à obtenir des partenariats TV chaque saison (Fox Sports, ESPN), permettant une plus grande exposition. Mais ce qui différencie la NWSL de toutes les ligues de football féminin au monde et de ses prédécesseures, c'est la possibilité de voir tous les matches de la saison, que ce soit en streaming en direct (parfois une vraie aventure) ou plus tard sur la chaîne youtube de la ligue. Alors que les joueuses sont de plus en plus nombreuses à venir de l'étranger, cette offre, gratuite, même si le niveau de jeu n'est pas toujours au rendez-vous, a un énorme potentiel en terme d'exposition mondiale.


                                                Vers une ligue all-stars ?



                                                Pour l'instant, la NWSL est loin de posséder les grands noms de la WUSA ou de la WPS, où les équipes pouvaient être des dream teams où se côtoyaient (entre autres) Marta, Alex Morgan, Christine Sinclair, Caroline Seger... A l'heure actuelle, il est assez peu probable de voir les stars européennes rejoindre la NWSL. Les ligues européennes sont plutôt compétitives, la Ligue des Champions féminine est la compétition de clubs la plus prestigieuse, et surtout, les salaires dans les plus grands clubs intéressants. Les meilleurs joueuses européennes n'ont pour l'instant aucun intérêt ou presque à rejoindre la NWSL, que ce soit sportivement ou financièrement.
                                                Pour l'instant donc, la NWSL doit se « contenter » de ses championnes du monde, mais dans un pays très porté sur le patriotisme, les noms d'Abby Wambach, Carli Lloyd, Megan Rapinoe, Hope Solo ou Alex Morgan font des ravages. A l'exception de plusieurs Australiennes, et de quelques joueuses d'avenir et/ou qui ont marqué la Coupe du Monde (la Colombienne Lady Andrade, la Brésilienne Andressa...), rares sont les joueuses étrangères, encore plus rares les « stars » non nord-américaines.

                                                Le titre mondial obtenu cette année est une opportunité en or pour la NWSL. L'effet Coupe du Monde bat son plein actuellement, et il faudra que la ligue sache capitaliser au mieux sur cet effet pour se construire un avenir stable et éviter de connaître le sort de la WUSA et de la WPS. En cela, la présence des stars nord-américaines est primordiale, car c'est ce qui fait vendre, faute de pouvoir attirer des « stars » étrangères en nombre. Portland et Houston, supportés par des équipes de MLS (la ligue masculine) montrent la voie d'une stabilité future. Plusieurs franchises MLS ont annoncé être intéressées par la création d'une section féminine. Si plusieurs rejoignaient la ligue, son horizon s'éclaircirait de façon très nette.

                                                *Selon le rapport financier de l'USSF concernant la période avril 2012-mars 2013, Alex Morgan était la joueuse US la mieux payée (282 564$), devant Becky Sauerbrunn (274 871$) et Christie Rampone (272 913$). Les autres joueuses étaient a priori juste derrière. Des chiffres qui englobent : l'activité à temps plein avec l'US Soccer, les bonus de la victoire olympique, les contrats pour la tournée de la victoire après les JO et les contrats NWSL.

                                                Crédit photo : Mark Murray



                                                http://www.footdelles.com/article/Li...e-_116129.html
                                                Dernière modification par ours11, 03/09/2015, 12h50.

                                                LYON
                                                20 Titres de Champion de France de Basket


                                                1946,,2019

                                                Commentaire


                                                • #25
                                                  10 août 2015

                                                  Etats-Unis

                                                  Belle semaine pour Portland qui se replace dans la lutte pour les playoffs, à égalité de points avec Houston à la 4e place. Les coéquipières d'Allie Long, très en forme avec trois buts et une passe cette semaine, ont battu Boston (5-2) et Chicago (2-1) à domicile, devant près de 16 000 spectateurs à chaque fois, quittant ainsi le bas de classement pour se replacer idéalement pour les playoffs à un mois de la fin de la saison régulière. Boston, qui aurait pu être éliminé de la course aux playoffs s'est imposé face à Washington (2-1) et conserve un petit espoir de disputer les demi-finales.
                                                  Sa défaite face à Sky Blue (0-2) conjuguée aux résultats de ses adversaires voit Houston reculer à la 6e place du classement. Malgré son (r)éveil depuis le retour/arrivée des mondialistes, Sky Blue devrait cependant manquer les playoffs avec un calendrier très difficile d'ici la fin de saison. Irrégulier depuis le début de saison, le champion en titre Kansas City s'est largement imposé face au Flash 4-0, sans Lauren Holiday et occupe actuellement la dernière place qualificative pour les playoffs. Sans avoir joué, Seattle conserve la tête du classement avec trois points d'avance sur Chicago qui a perdu contre Portland.




                                                  http://www.footdelles.com/article/Li...se_116148.html

                                                  LYON
                                                  20 Titres de Champion de France de Basket


                                                  1946,,2019

                                                  Commentaire

                                                  Chargement...
                                                  X