Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ligue des Champions Féminine 2015-2016

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Audience TV : Ol-Wolfsburg cartonne fort !



    La finale de la Ligue des champions féminine entre l'Olympique Lyonnais et Wolfsburg a fait une très grosse audience jeudi soir, malgré le partage entre France 2 et France 3. En effet, ce match a réuni 1,35 million de téléspectateurs sur France 2 pour sa première partie, puis 2,7 millions sur France 3. L'audience est même montée jusqu'à 4,3 millions de personnes au moment des tirs au but victorieux pour l'OL.

    http://www.foot01.com/equipe/ol/audi...ne-fort,212440
    10ème titre de championnes : Lyon capitale du foot féminin :lov:

    Commentaire


    • Classement uefa après la finale :

      https://drive.google.com/file/d/0B_q...ew?usp=sharing

      BRAVO A NOS FILLE !!!
      VIVE L'OL FEMININ :fier:

      Commentaire


      • On ne reprendra pas la 1ère place la saison prochaine et on va même perdre beaucoup de terrain vu que Wolfsburg n'a pas participé en 2011-2012 et que nous avions gagné. Il faudra sans doute attendre 3 ans avant de reprendre notre 1ère place UEFA le temps que Wolfsbourg perdent ses 2 victoires et en supposant qu'on continue à faire des finales mais ça n'a que peu d'importance, seul les trophées comptent :fier:
        Envoyé par psgmagic69
        A qui on fait les fesses ce week end :lov:
        :grn:

        Commentaire


        • D'ailleurs une question, pour cette édition étaient qualifiés coté allemand le tenant du titre (Francfort) et les 2 premiers du championnat (Bayern et Wolfsbourg)

          Du fait que l'OL est champion d'Europe, va t-on être qualifié en tant que champion d'Europe ou en tant que champion de France. Pour nous et Paris ça ne change rien mais la question est de savoir est-ce que Montpellier se qualifie en tant que second français (3ème mais passant 2nd du fait que l'OL soit déjà qualifié) ou est-ce que la place revient à une autre fédé ?

          Je pense qu'on en aura que 2 parce qu'on est dans les 2 premiers mais c'est pas très logique, on mériterait d'avoir 3 clubs à mon sens comme les allemands cette saison.

          Et puis je pense que 2 clubs ça ne suffit pas compte tenu de la différence de niveau abyssale entre les meilleurs et le reste, on devrait passer à 3 voire à 4 pour les 2 plus forts coeff, ça densifierait la compétition un petit peu, surtout avec les clubs allemands.
          Envoyé par psgmagic69
          A qui on fait les fesses ce week end :lov:
          :grn:

          Commentaire


          • Envoyé par lochiba88 Voir le message
            D'ailleurs une question, pour cette édition étaient qualifiés coté allemand le tenant du titre (Francfort) et les 2 premiers du championnat (Bayern et Wolfsbourg)

            Du fait que l'OL est champion d'Europe, va t-on être qualifié en tant que champion d'Europe ou en tant que champion de France. Pour nous et Paris ça ne change rien mais la question est de savoir est-ce que Montpellier se qualifie en tant que second français (3ème mais passant 2nd du fait que l'OL soit déjà qualifié) ou est-ce que la place revient à une autre fédé ?

            Je pense qu'on en aura que 2 parce qu'on est dans les 2 premiers mais c'est pas très logique, on mériterait d'avoir 3 clubs à mon sens comme les allemands cette saison.

            Et puis je pense que 2 clubs ça ne suffit pas compte tenu de la différence de niveau abyssale entre les meilleurs et le reste, on devrait passer à 3 voire à 4 pour les 2 plus forts coeff, ça densifierait la compétition un petit peu, surtout avec les clubs allemands.
            Il me semble mais je peux me tromper que si le club vainqueur de la coupe n'est pas qualifié dans son pays il le devient du fait d'être le vainqueur. C'est donc en somme une sorte de dérogation.
            Le football se joue à 11 contre 11 et à la fin c'est Lyon qui gagne.

            Commentaire


            • Envoyé par lochiba88 Voir le message
              D'ailleurs une question, pour cette édition étaient qualifiés coté allemand le tenant du titre (Francfort) et les 2 premiers du championnat (Bayern et Wolfsbourg)

              Du fait que l'OL est champion d'Europe, va t-on être qualifié en tant que champion d'Europe ou en tant que champion de France. Pour nous et Paris ça ne change rien mais la question est de savoir est-ce que Montpellier se qualifie en tant que second français (3ème mais passant 2nd du fait que l'OL soit déjà qualifié) ou est-ce que la place revient à une autre fédé ?

              Je pense qu'on en aura que 2 parce qu'on est dans les 2 premiers mais c'est pas très logique, on mériterait d'avoir 3 clubs à mon sens comme les allemands cette saison.

              Et puis je pense que 2 clubs ça ne suffit pas compte tenu de la différence de niveau abyssale entre les meilleurs et le reste, on devrait passer à 3 voire à 4 pour les 2 plus forts coeff, ça densifierait la compétition un petit peu, surtout avec les clubs allemands.
              Remporter la ligue des champions est une qualif pour la suivante que si c'est pas déjà fait avec le championnat.

              Mais je serai pour la qualif d'un troisième club du pays dans ce cas là.
              VIVE L'OL FEMININ :fier:

              Commentaire


              • Envoyé par ANTOINE36000 Voir le message
                C h a m p i o n n e
                le foot se joue a 11 et a la fin c est. L olympique lyonnais qui gagne
                :lov: :fier::folie::play::youpi:

                On est passé par toutes les émotions mais quelle finale ! Merci les filles ! Vous êtes les meilleures :fier:
                :lov:

                Commentaire


                • Ça serait pas la première fois qu une équipe française de foot bat une équipe allemande au tir aux buts ?

                  Commentaire


                  • Ligue des Champions - L'OLYMPIQUE LYONNAIS réussit la passe de trois

                    Cinq ans jour pour jour après son premier titre européen, l'Olympique Lyonnais a décroché le troisième trophée de son histoire en venant à bout des Allemandes de Wolfsbourg. Elles réussissent aussi le triplé cette saison.


                    Ada Hegerberg a montré la voie du succès (photo UEFA.com)


                    Pour cette finale, Gérard Prêcheur faisait le pari d'un système en 3-5-2 avec une défense à trois composée d'Henry, Renard et Mbock. Et surtout avec la volonté de voir Bremer à droite et Majri à gauche prendre les couloirs pour trouver les espaces. Un choix payant qui permettra après onze minutes de jeu de voir Ada Hegerberg ouvrir le score (0-1, 11'). La meilleure buteuse de la compétition inscrivait là son 12e but européen de la saison en concluant dans les 5,5 m une action de Bremer qui avait débordé Kerschowski couloir droit.
                    Une ouverture du score qui mettait aussi un terme à un début de match où l'on ressentait énormément d'engagement et de tension. Signe que l'ouverture du score allait aussi être un avantage psychologique entre deux équipes très proches. Les Lyonnaises avaient concédé un corner dès la première minute, alors que Le Sommer avait répondu par une première frappe cadrée (2e).

                    Les Lyonnaises avaient la maîtrise


                    Saki Kumagai aura travaillé dans l'ombre, comme ici, devant Zsanett Jakabfi (photo UEFA.com)


                    Wolfsbourg se devait de réagir mais après trente minutes ne s'était pas procuré d'occasion au grand désarroi de Ralf Kellermann. Au contraire de Lyon qui aurait pu faire le break sans un arrêt réflexe de la gardienne allemande. Schult repoussait à bout portant une reprise de Le Sommer bien servie en remise par Hegerberg où Henry était à l'origine de l'action sur une longue transversale (26e).
                    La première sensation de frayeur devant le but lyonnais survenait après un corner obtenu par Jakabfi. Le ballon frappé tendu par Goessling traversait la surface de part et d'autre (31e). Les Lyonnaises gardaient la maîtrise du ballon jusqu'au repos même si elle se montraient coupables de quelques fautes avant le repos.

                    Sur le reculoir puis rejoint à la 88e minute


                    Popp a relancé la finale à la 88e minute (photo UEFA.com)


                    Menant à la pause (1-0), l'équipe de Gérard Prêcheur se devait de continuer au retour des vestiaires avec le même système basé sur la maîtrise du ballon et la volonté de trouver des déséquilibres sur les côtés. Les Lyonnaises étaient proches du second but sur un corner de Necib repris de la tête par Renard mais sauvé sur la ligne par son ex-coéquipière Bussaglia (48e). Mais par la suite, les Lyonnaises n'allaient plus approcher le but allemand devant du coup se contenter de frappes plus ou moins lointaines. Celle de Necib de 40 m était splendide mais le cadre se dérobait (64e), sans plus de réussite cinq minutes après (69e). Abily avait aussi une occasion de frapper après un bon travail de Bremer (67e)

                    Elles reculaient et le dernier quart d'heure était de plus en plus difficile pour des Lyonnaises obligées de défendre, sans parvenir à se donner de l'air dans le jeu. Des frappes contrées in extremis ou Popp trop juste (83e) ne manquaient pas d'inquiéter l'OL. Le plus dur restait à venir avec un centre de la remplaçante Wullaert repris de la tête par Popp (1-1, 88'). Sur ce coup, Bouhaddi et Mbock commettaient des erreurs de jugement. Un scénario terrible pour Lyon qui après avoir dominé, se voyait pousser en prolongation.

                    Une belle récompense pour Kumagai



                    Une prolongation qui débutait mal pour les Lyonnaises avec un nouveau flottement de la défense (92e). Après un ballon sauvé par Mbock, une reprise croisée de Popp passait devant le but de Bouhaddi. Majri répondait par une frappe à son tour qui passait devant le but (93e). Lyon se reprenait ensuite et Schelin après une tête d'Abily avait la balle du 1-2 (103e). Mais le match allait se jouer aux tirs au but. Un exercice mal débuté après l'échec d'Hegerberg. Mais Bouhaddi sortait deux arrêts dont celui de la Française Bussaglia. Kumagai ne tremblait pas.

                    L'internationale japonaise, élue joueuse du match, offrait le troisième titre européen à Lyon après ceux de 2011 et 2012, mettant ainsi fin à quatre ans de disette. Un trophée qui permet aussi d'accomplir le triplé cette saison Championnat - Coupe de France - Ligue des Champions, comme celui acquis en 2012. L'occasion aussi réussie de prendre une revanche sur Wolfsbourg qui s'était imposé en 2013 en finale (1-0).


                    Gérard Prêcheur : "Je savais que l'on était dans un bon jour"

                    Gérard Prêcheur (entraîneur de Lyon) :
                    "C'était tendu. Cela m'aurait fait mal de ne pas gagner cette finale avec la prestation qu'on fait les filles. Il y a eu un petit coup du sort en fin de match. Elles ont eu la force morale de ne pas réitérer ce qui s'était passé l'année dernière contre Paris. Je suis vraiment content. Même dans la prolongation, j'avais confiance. Je savais que l'on était dans un bon jour. On est allé provoquer la réussite. Bravo".

                    Louisa Necib (milieu de Lyon) : "Il y a plein d'émotions, on est mené au score, elles reviennent, et puis on s'impose aux tirs au but. C'est l'ascenseur émotionnel. Sur la suite de ma carrière, je ne sais pas, je suis perdue"

                    Thierry Braillard (Secrétaire d'Etat aux Sports) : "C'est une équipe française qui s'impose. On a vécu quelque chose d'extraordinaire. C'est une équipe française qui a battu une équipe allemande. C'est de bonne augure pour les Jeux Olympiques"

                    Jean-Michel Aulas (Président de Lyon) : "C'est évidemment un grand suspense mais un immense bonheur. C'est d'autant plus difficile de battre les Allemandes aux penalties. Ce n'est jamais arrivé. On s'est un peu liquéfié au fil du match".

                    Lara Dickenmann (latérale de Wolfsbourg, ex-Lyonnaise) : "Je pense qu'on est très déçues, on a fait un bon match. Nous nous sommes battues jusqu'au bout. Nous sommes revenues au score en fin de match. Nous avons démontré nos valeurs. Nous voulions vraiment gagner cette finale. Perdre comme cela, c'est encore plus dur. Je suis aussi déçue pour Élise, qui a raté son penalty".

                    Ralf Kellermann (entraîneur de Wolfsbourg) : "Je veux dire bravo à Lyon pour son succès dans cette compétition. C'est difficile de perdre un match comme cela aux tirs au but, mais nous éprouvons toutefois de la fierté. Nous sommes arrivés à rester vivants jusqu'à la fin grâce a une grande mentalité. Il n'en reste pas moins que la défaite fait mal. Nous étions bien en défense, c'est vrai Lyon se créait des occasions, mais c'était normal. Nous n'avons pris qu'un but qui était évitable après une perte de balle. Sur le plan psychologique, atteindre la prolongation nous permettait d'entrevoir ce deuxième but, mais c'est Lyon qui l'a marqué. Peu après l'égalisation, nous avons eu la sensation que nous pouvions remporter ce trophée, mais la séance de tirs au but est toujours une loterie. Il y a de l'amertume, car nous sommes passés proches du sacre, j'ai beaucoup de respect pour toutes les joueuses qui se sont préparées et qui ont haussé leur niveau de jeu"

                    Les buts
                    0-1 Ada HEGERBERG 11' (Servie par Abily, Bremer prend le dessus sur Kerschowski côté droit, rentre dans la surface et centre en retrait. Hegerberg profitant d'une faute de main de la gardienne, hérite du ballon et reprend du droit dans les 5,5 m au premier poteau) vidéo ci-contre
                    1-1 Alexandra POPP 88' (Wullaert sur la gauche centre pour la reprise de la tête au second de Popp qui prend le dessus sur Mbock et profite de la sortie manquée de Bouhaddi)

                    Tirs au but
                    1-0 Alexandra Popp (Frappe du gauche et met un contre-pied parfait sur la droite de Bouhaddi)
                    Arrêté - Ada Hegerberg (Frappe du droit sur la droite mais la gardienne part du bon côté)
                    2-0 Isabel Kerschowski (Frappe en force du droit sur la droite de la gardienne)
                    2-1 Lotta Schelin (Frappe du droit sur la droite de la gardienne)
                    3-1 Babett Peter (Frappe du droit à contre-pied sur la droite de Bouhaddi)
                    3-2 Wendie Renard (Frappe du droit qui trouve le petit filet droit et prend la gardienne à contre-pied)
                    Arrêté - Nilla Fischer (Frappe du droit, Bouhaddi part du bon côté et se couche)
                    3-3 Griedge Mbock Bathy Nka (Frappe du droit dans le petit filet droit de Schult prise à contre-pied)
                    Arrêté - Elise Bussaglia (Frappe sur la gauche de Bouhaddi qui choisit le bon côté)
                    4-3 Saki Kumagai (Frappe du droit sur la droite de Schult prise à contre-pied)


                    Ligue des Champions - Finale
                    Jeudi 26 mai 2016
                    - 18h00
                    VfL WOLFSBURG (ALL) - OLYMPIQUE LYONNAIS : 1-1 a.p. (0-1, 1-1) puis 3 tirs au but à 4
                    Reggio Emilia [ITA] (Mapei Stadium-Città del Tricolore)
                    Temps chaud (25°C) - Terrain excellent
                    Spectateurs : 15 117
                    Arbitres : Katalin Kulcsár (HON) assistée de Judit Kulcsár (HON) et Andrea Hima (HON). 4e arbitre : Gyöngyi Gaál (HON)
                    But pour Wolfsbourg : Alexandra POPP 88'
                    But pour la France : Ada HEGERBERG 11'

                    Avertissements : Necib 22', Kumagai 44', Abily 101' pour Lyon
                    Tirs au but : Popp (1-0), Hegerberg (arrêté), Kerschowski (2-0), Schelin (2-1), Peter (3-1), Renard (3-2), Fischer (arrêté), Mbock (3-3), Bussaglia (arrêté), Kumagai (3-4)

                    Wolfsbourg : 1-Almuth Schult ; 21-Lara Dickenmann, 4-Nilla Fischer (cap.), 8-Babett Peter, 27-Isabel Kerschowski ; 30-Elise Bussaglia ; 9-Anna Blässe (20-Stephanie Bunte 113'), 18-Vanessa Bernauer (10-Tessa Wullaert 73'), 28-Lena Goessling, 11-Alexandra Popp ; 3-Zsanett Jakabfi (19-Romana Bachmann 59'). Entr.: Ralf Kellermann
                    Non utilisées : 29-Merle Frohms, 2-Luisa Wensing, 17-Ewa Pajor, 24-Joelle Wedemeyer
                    Lyon : 16-Sarah Bouhaddi ; 6-Amandine Henry, 3-Wendie Renard (cap.), 29-Griedge Mbock Bathy Nka ; 22-Pauline Bremer (12-Elodie Thomis 86'), 5-Saki Kumagai, 23-Camille Abily, 7-Amel Majri ; 10-Louisa Necib ; 9-Eugénie Le Sommer (8-Lotta Schelin 79'), 14-Ada Hegerberg. Entr.: Gérard Prêcheur
                    Non utilisées : 30-Méline Gérard, 17-Corine Petit, 19-Eve Périsset, 20-Delphine Cascarino, 24-Mylaine Tarrieu


                    Wendie Renard hisse le trophée européen (photo UEFA.com)

                    Vendredi 27 Mai 2016
                    Sebastien Duret

                    http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...is_a12545.html
                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • L'OL, à nouveau sur le toit de l'Europe
                      Publié le 26 mai 2016 | Actus / Chronos
                      Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



                      Après avoir maîtrisé l'ensemble de la rencontre, l'Olympique Lyonnais a subi l'égalisation allemande dans les dernières minutes et a dû batailler jusqu'aux tirs au buts dans cette finale de Ligue des Champions 2016. Une finale de haute intensité qui a vu Sarah Bouhaddi, la gardienne de l'OL, passer de l'ombre à la lumière.


                      Elles ont retrouvé leur trône. Après deux ans de disette, les Lyonnaises ont donc renoué avec le succès en Coupe d'Europe. Cette finale et cette troisième couronne continentale étaient sur toutes les lèvres depuis des mois. Considérée comme l'objectif ultime d'une saison qui ne serait vraiment aboutie qu'à la condition de revenir avec le trophée de Reggio Emilia. Favorites, les Fenottes ont tremblé face aux Louves de Wolfsburg mais elles l'ont emporté.

                      Une entame en boulet de canon

                      Si quelques incertitudes planaient quant à sa participation à la finale jusqu'à la veille de la rencontre, Eugénie Le Sommer tient bien sa place et c'est elle qui est la première dangereuse par deux frappes (2', 7'). Les Lyonnaises réalisent globalement une entame de match impressionnante d'impact physique. Evoluant très haut, elles gênent considérablement la relance allemande. C'est du côté droit que la situation va rapidement se débloquer. Après un énorme travail, Pauline Bremer entre dans la surface de réparation et parvient à centrer en retrait en bout de course. Ada Hegerberg surgit au premier poteau pour reprendre le cuir dans le but vide et inscrire son 13e but dans la compétition cette saison (12'). Derrière, les Lyonnaises ont continué de maîtriser le rythme de la rencontre mais au fil des minutes, les Louves réussissent à rééquilibrer les débats sans toutefois se montrer réellement dangereuses.
                      Au retour des vestiaires, les Fenottes ratent l'occasion idéale de faire le break. Sur un corner, la tête de Wendie Renard est repoussée sur sa ligne par Elise Bussaglia (48'). Derrière, les Fenottes gardent leur emprise sur la rencontre, leur bloc semble bien en place et elles gagnent les duels. Les joueurs de Gérard Prêcheur multiplient d'ailleurs les occasions. Mais ni Bremer (52'), Abily (59', 60', 67'), ou encore Necib (64', 69'), qui avait des fourmis dans les jambes pour son dernier match sous le maillot de l'OL, ne parviennent à trouver la faille et tromper une Almuth Schult dans un grand soir.

                      Bouhaddi, de l'ombre à la lumière

                      Et puis la tension a commencé à monter dans les vingt dernières minutes de jeu avec la peur de l’égalisation allemande. Les Rhodaniennes commencent à reculer et moins jouer. Ce n'est pas faute d'avoir été prévenu dans les vestiaires par Gérard Prêcheur à la mi-temps. Et surtout les Louves qui ne lâchent rien jusqu'au coup de sifflet final, tentent de pousser pour revenir au score. A l'image des frappes de Popp (66') ou Bachmann (72'), ou encore de ce centre fuyant de Wullaert qui passe devant la cage de Sarah Bouhaddi (83'). Mais la bande à Wendie Renard va finir par craquer. Alexandra Popp prenant le dessus sur Sarah Bouhaddi sortie à l'abordage sur un centre venu de la gauche (88'). D'entrée de prolongations, les Lyonnaises frôlent la correctionnelle avec une nouvelle sortie hasardeuse de Sarah Bouhaddi devant Griedge Mbock Bathy (92'). Le K.O est tout proche à plusieurs reprises dans les deux camps, les Rhodaniennnes ne semblent pas au mieux comme marquées par cette égalisation à quelques minutes de la fin du temps réglementaire. Mais aucune équipe ne parviendra à prendre le dessus et c'est donc par une séance de tirs aux buts que cette Coupe d'Europe 2016 choisira son nouveau propriétaire.
                      Une séance qui commence mal avec le raté d'Ada Hegerberg en première tireuse, et puis Sarah Bouhaddi a surgi de sa ligne. Par deux fois. Face à la capitaine Fischer, paralysée par les crampes en prolongations, puis face à son ancienne coéquipière Elise Bussaglia. Finalement, ce sera la sage Saki Kumagai qui donnera la victoire à l'OL (4-3 aux t.a.b).

                      Le triplé est conquis

                      Les Lyonnaises ont fait, non sans mal, une exception à l'adage : « et à la fin ce sont les Allemandes qui gagnent ». Ce qui fera peut-être du bien à certaines joueuses qui feront partie de l'aventure olympique cet été. L'Olympique Lyonnais décroche là sa troisième Coupe d'Europe (après 2011 et 2012) et devient le deuxième club le plus titré du Vieux Continent derrière Francfort. Le club de Jean-Michel Aulas réalise aussi ce fameux triplé championnat-coupe nationale-Ligue des Champions (le deuxième de son histoire). Un exploit retentissant qui offre une sortie magnifique à Amandine Henry, Louisa Necib et Lotta Schelin qui peuvent partir l'esprit léger. Et il se pourrait bien que l'OL soit encore plus puissant la saison prochaine. Pour finir : Bravo et respect.


                      La feuille de match :

                      Compositions d'équipe :
                      OL :
                      Bouhaddi - Bremer, Henry, Renard, Mbock Bathy, Majri - Kumagai, Abily, Necib - Le Sommer, Hegerberg.
                      Wolfsburg : Schult - Peter, Fischer, Goessling, Dickenmann - Bussaglia, Bernauer, Kerschowski, Blässe - Jakabfi, Popp.

                      Buts : Hegerberg (12') pour l'OL, Popp (88') pour Wolfsburg.
                      Cartons jaunes : Necib, Abily, Kumagai pour l'OL.

                      http://www.footdelles.com/article/Ac...pe_133071.html
                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • Foot Ligue des Champions (Femmes)
                        L'OL remporte la Ligue des champions face à Wolfsburg

                        Le 26/05/2016 à 20:42:00 | Mis à jour le 26/05/2016 à 23:36:08 | 744 Commentaires

                        L'Olympique Lyonnais a remporté la Ligue des champions féminine face à Wolfsburg (1-1, 4-3 tab) au terme d'un match à suspense. C'est le troisième titre de l'OL dans l'histoire de la compétition.


                        Les Lyonnaises sont championnes d'Europe. (S. Rellandini/Reuters)

                        Le match : 1-1, 4-3 tab
                        Les Lyonnaises avaient franchement de quoi se rendre la partie plus facile. Largement dominatrices durant les 70 premières minutes, les joueuses de Gérard Prêcheur ont eu toutes les occasions pour sécuriser un troisième titre en Ligue des champions. Elles ont fini par s’imposer aux tirs au but (1-1, 4-3 tab) à Reggio d'Emilie. Après l’ouverture du score rapide d’Hegerberg (12e), bien placée pour reprendre un centre de Bremer taclé au bout d’un énorme débordement, les occasions ont plu. Eugénie Le Sommer à bout portant (26e, voir plus bas), Louisa Necib d’une puissante frappe des 30 mètres (64e) puis Camille Abily (67e) servie sur un plateau, auraient pu concrétiser la totale maîtrise lyonnaise.

                        Positionnées dans un 3-5-2 très inspiré, les coéquipières d’Amandine Henry ont dicté le tempo de la rencontre grâce notamment à la future joueuse de Portland, positionnée au poste de défenseur droit et formidable premier relanceur de son équipe. La connexion Henry-Majri a parfaitement fonctionné et, dans l’entrejeu, Abily, Necib et Kumagai régnaient. Mais à force de manquer des occasions, l’OL a fini par faire espérer un Wolfsburg dépassé, en même temps qu’il commençait à prendre peur. Les Allemands qui reviennent au score et qui gagnent à la fin… On connaît le refrain.

                        Wolfsburg, déjà vainqueur en 2013 face à l'OL, est bien revenu au score grâce à Popp dans les derniers instants de la partie. Lotta Schelin, elle aussi pour son dernier match, a buté sur la gardienne allemande en prolongation et Hegerberg a été la première à manquer son tir au but. Le scénario semblait écrit. Mais, heureusement pour les Lyonnaises (et pour le jeu), cette fois la chanson a déraillé. Bouhaddi, un ton en-dessous jusqu’alors, a stoppé deux tentatives allemandes dont celle de sa compatriote Elise Bussaglia pour redonner vie aux couleurs lyonnaises et laisser Kumagai réussir son tir au but pour offrir à l’OL un troisième titre en Ligue des champions après 2011 et 2012.

                        Le tournant : Le Sommer bute sur Schult
                        C'est sans doute la plus nette des multiples occasions lyonnaises dans ce match. Quelques minutes après l’ouverture du score de Hegerberg, l'OL a eu la possibilité de creuser l’écart. Amandine Henry, précieuse dans la relance, jouait un long ballon vers Eugénie Le Sommer qui parvenait à dévier de la tête vers la Norvégienne qui lui remettait le ballon subtilement dans la foulée. Mais la reprise puissante du gauche de l’attaquante française était déviée par une sortie tonique d’Almuth Schult. Wolfsburg pouvait espérer, en vain.

                        La joueuse : Bouhaddi des bas et des hauts
                        La joueuse la moins sollicitée du match côté lyonnais n’était pas au niveau de ses coéquipières. En première période, la gardienne des Bleues avait déjà montré quelques signes de fébrilité. Sur un corner de Lena Goessling, Sarah Bouhaddi avait vu le ballon, pourtant à sa portée, flotter dans sa surface de but. À la 88e minute, la gardienne de l’OL choisissait cette fois de sortir sur le centre au deuxième poteau de Tessa Wullaert alors que les Lyonnaises commençaient à reculer. Une sortie complètement ratée. Sans vraiment décoller, Bouhaddi, poing droit en avant, voyait Alexandra Popp reprendre le ballon de la tête et offrir l’égalisation aux Allemandes. Un match raté. Mais... la gardienne lyonnaise a finalement retourné son destin en stoppant deux tentatives allemandes au cours de la séance de tirs au but.

                        D.P.

                        http://www.lequipe.fr/Football/Actua...ampions/682820
                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • Foot Ligue des Champions (Femmes) OL
                          Gérard Prêcheur : «On aurait pu se mettre à l'abri»

                          Le 26/05/2016 à 22:19:00 | 66 Commentaires

                          L'entraîneur de Lyon Gérard Prêcheur s'est dit «excessivement satisfait» après la victoire de son équipe en finale de la Ligue des champions féminine même si ses joueuses ont manqué beaucoup d'occasions.


                          L'OL de Prêcheur est champion d'Europe. (F. Faugère/L'Equipe)

                          «Quel est votre sentiment sur ce match et comment expliquez-vous l'égalisation allemande ?
                          C'était un bon match je pense. Et pour ça il faut deux équipes, donc bravo aussi à Wolfsburg pour sa prestation. Je ne crois pas qu'on ait trop reculé. C'est surtout qu'une petite consigne n'a pas été respectée. Donc tactiquement, ça n'était pas complètement abouti. On a été performant offensivement mais aussi sur l'organisation défensive, qui est quelque chose qu'on avait beaucoup travaillé. Elles se sont créé très peu d'occasions, peut-être une ou deux, et elles marquent sur l'une d'elles. On peut chercher plein d'explications mais c'est un fait de jeu. On aurait pu se mettre à l'abri mais on n'aurait pas eu ce suspense, alors...

                          Que pensez-vous des deux arrêts de Sarah Bouhaddi lors des tirs au but ?
                          On ne peut que se réjouir que notre gardienne soit déterminante dans des moments clés. Je suis content pour elle. On sent parfois des choses. Je sentais qu'Elise allait rater, qu'elle allait ouvrir son pied comme elle le fait souvent. Je la connais depuis 15 ans. Je suis content pour Sarah mais c'est surtout une belle satisfaction collective. Ç’aurait été une frustration extrême de repartir sans ce trophée après une prestation de cette qualité.

                          Est-ce aussi une satisfaction personnelle ?
                          C'est une satisfaction professionnelle. L'entraîneur de l'OL est excessivement satisfait. C'est un métier que je redécouvre, qui est excessivement prenant en temps et en énergie. Mais c'est une satisfaction professionnelle.»

                          AFP

                          http://www.lequipe.fr/Football/Actua...-l-abri/682870
                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • Ligue des Champions (Finale) - Les réactions lyonnaises

                            Wendie Renard, Lotta Schelin, Saki Kumagai, Ada Hegerberg, Sarah Bouhaddi et Eugénie Le Sommer ont réagi sur les différents médias (OLTV, UEFA) à l'issue de cette victoire.


                            (photo UEFA.com)

                            Wendie Renard (défenseure et capitaine de Lyon) :
                            "On a su rester sereines. La séance des tirs au but a été longue mais on resté dans le coup malgré un mauvais départ. On se devait de marquer même si leur gardienne a fait beaucoup d’intox. Elle pouvait bouger à droite ou à gauche, de toute manière la cage fait toujours la même dimension."

                            Lotta Schelin (attaquante de Lyon) : "C’est un truc de fou ! Je ne pouvais pas imaginer tant d’émotions. Je voulais gagner à l’issue des 90 minutes mais là avec ce scénario, c’est encore plus beau. On sentait que c’était notre jour, même lors de la séance des tirs au but. Après le pénalty de Saki, je n’ai jamais ressenti un truc pareil. Je suis trop ému. Le trophée de la Ligue des Champions est maintenant de retour à la maison, à Lyon. Je me dis que partir avec le numéro 8 et après 8 années passées au club, c’était écrit. J’adore Lyon, j’adore le club, c’était tellement beau.

                            Saki Kumagai (milieue de terrain de Lyon) : "Je m'entraîne toujours à tirer les penalties comme cela (avec beaucoup d'élan), je veux voir ce que fait la gardienne dans de telles situations. Nous sommes restées concentrées sur notre jeu de la première à la dernière minute. Et maintenant nous ne ressentons que du bonheur. C'est devenu très difficile pour nous, surtout après la l'égalisation de Wolfsburg, à deux minutes de la fin du match. Nous avons essayé de marquer ce deuxième but. Nous nous sommes créés des occasions, mais il y avait toujours le risque d'encaisser un but. Ce fut un match difficile, mais au final, nous avons réussi."

                            Ada Hegerberg (attaquante et buteuse de Lyon) : "Sur le but, j’ai vu Pauline Bremer qui avançait avec le ballon, c’était un peu le bordel. Elle m’a fait finalement une belle passe et j’ai marqué. C’est difficile de dire ce que je ressens, demain ce sera sans doute plus facile de le décrire. C’est en tout cas la plus belle joie de ma vie J’ai raté ensuite mon tir au but et je suis contente d’avoir des copines comme ça. Les filles ont fait le job et ont su garder leurs nerfs. On a réalisé une saison incroyable avec le triplé et cela me donne encore plus de motivation pour la saison prochaine."

                            Sarah Bouhaddi (gardienne de Lyon) : "On prend ce but sur un centre aérien et avec Griedge, on se fait devancer par l’attaquante de Wolfsbourg. Pendant le match, j’avais été très peu sollicitée et je me devais de faire aussi ma part de travail dans cette finale. On va maintenant décompresser, profiter des vacances et fêter ça à Lyon."

                            Eugénie Le Sommer (attaquante) : "J’aurai aimé être à 100% pour cette finale mais le principal est d’avoir fini sur une bonne note, notamment pour toutes les joueuses qui vont partir. Ce sont de superbes émotions à vivre."

                            Vendredi 27 Mai 2016

                            http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...es_a12550.html
                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • Foot Ligue des Champions (Femmes) OL
                              Camille Abily : «Un magnifique dénouement»

                              Le 26/05/2016 à 23:48:00 | Mis à jour le 27/05/2016 à 00:22:11 | 14 Commentaires

                              Camille Abily et les Lyonnaises étaient forcément heureuses de l'issue d'une finale de Ligue des champions à suspense, remportée aux tirs au but face à Wolfsburg.


                              Les Lyonnaises exultent après le tir au but de Kumagai. (F. Faugère/L'Equipe)

                              Camille Abily (milieu de l'OL, vainqueur de la Ligue des champions face à Wolfsburg) : «C'est magnifique, il y a beaucoup d'émotions. C'était un match très tactique avec un dénouement magnifique. On va profiter. On réalise de nouveau le triplé, c'est fantastique car c'est très difficile de répéter de telles performances. On a eu la force mentale pour s'accrocher quand elles sont revenues. Les Allemandes n'ont pas été trop dangereuses. On maîtrisait le match mais à la fin, elles ont poussé. On sait que Popp a un très bon jeu de tête, elle va chercher le ballon haut. Physiquement, en prolongation, on était mieux qu'elles. La fête ? Franchement, je ne sais pas. Ce soir, je suis tellement fatiguée (sourires).»

                              Wendie Renard (capitaine de l'OL) : «Aujourd'hui, on a pris une revanche. On voulait réaliser ce triplé et on l'a fait même si ça a été très dur à la fin. On a joué en 3-5-2, c'est un système où il faut un temps d'adaptation. Avant la séance de tirs au but, on s'est réunies et on s'est dit : "on veut la gagner ou la perdre ?" On a mal démarré cette série mais on a renversé la situation. Battre les Allemandes ? Oui c'est important mais c'est différent en club et en sélection. Ça prouve qu'on est là. Sur cinq finales, on en a gagné trois. Après deux ans sans la jouer, c'est la plus belle.»

                              Sarah Bouhaddi (gardienne de l'OL) : «Je prends ce but où je me fais devancer mais on savait que mentalement on était là. Je suis très fière de l'équipe.»

                              C. Ga

                              http://www.lequipe.fr/Football/Actua...ouement/682930
                              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • LDC : Les réactions d'Ada Hegerberg et Lotta Schelin
                                Publié le 27 mai 2016 | Actus / Chronos
                                Par La Rédaction



                                A l'issue de la finale de la Ligue des Champions remportée par l'Olympique Lyonnais, Ada Hegerberg et Lotta Schelin se sont exprimées sur le titre européen, le club, et dans le cas de Schelin, son départ et ce que représente Lyon pour elle


                                Ada Hegerberg

                                (meilleure buteuse de la compétition avec 13 réalisations)

                                A propos de la victoire :
                                "C'est probablement le plus grand jour de ma vie, je ne peux pas décrire ce que je ressens actuellement, je suis tellement fière de faire partie de cette équipe, c'est totalement mérité."

                                Sur le fait d'accomplir un rêve au long cours :
                                "J'ai rêvé de gagner la compétition chaque jour à l'entrainement. Le faire demande beaucoup de travail, et être là aujourd'hui prouve que le travail peut porter ses fruits et donner des résultats."


                                Lotta Schelin
                                (qui a fait ses adieux à Lyon sur ce dernier titre)

                                Sur le fait de gagner le trophée pour son dernier match avec le club :
                                "C'est fou, complètement fou. Je n'ai jamais rien ressenti de tel, parce que c'est spécial de gagner aux tirs au but, parce que vous savez que la décision peut pencher d'un côté comme de l'autre. Il y a eu beaucoup d'émotions, et beaucoup de larmes."

                                A propos de Lyon, et à quel point le club va lui manquer :
                                "Ce club est tellement incroyable, vous pouvez le voir juste avec ce que nous avons accompli ces dernières années."
                                "Nous avons un président (Jean-Michel Aulas ndlr) incroyable qui nous donne la possibilité d'évoluer à ce niveau."
                                "Je suis tellement heureuse d'avoir pu évoluer huit ans dans ce club, c'est quelque chose de précieux dont je me souviendrai."


                                Propos recueillis par Kieran Thievam au Stadio Città del Tricolore à Reggio Emilia (Italie)
                                Crédit photo : UEFA


                                http://www.footdelles.com/article/Ac...in_133121.html
                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • LDC : Kumagai, Mbock, Bremer et Renard au-dessus du lot
                                  Publié le 27 mai 2016 | Actus / Chronos
                                  Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                                  Finale de la Ligue des Champions oblige, Foot d'Elles vous propose les notes de la rencontre côté lyonnais, avec une appréciation de leur performance dans ce match leur ayant permis de remporter leur troisième titre européen.


                                  Sarah Bouhaddi : 3 + 2

                                  Une note en deux parties au vu des circonstances. Peu sollicitée pendant le match, elle s'est montrée solide dans l'ensemble, avant de réaliser une mauvaise sortie qui coûte le but de l'égalisation à la 88'. Une erreur qui coûte cher, qui n'a pas sa place dans un match de ce niveau et aurait pu avoir des conséquences autrement plus graves. Elle s'est malgré tout montrée décisive lors de la séance de tirs au but, arrêtant deux tirs, mal tirés.

                                  Pauline Bremer : 8
                                  Présente et solide mais assez peu sollicitée en défense, ses montées ont fait beaucoup de mal à la défense allemande et notamment Isabell Kerschowski, complètement dépassée. C'est une de ses premières chevauchées qui lui a permis de donner une passe décisive sur le seul but lyonnais de la rencontre (12'). Aurait dû être créditée d'une autre passe décisive sur une passe pour Camille Abily (67'). Remplacée par Elodie Thomis (86') qui ne s'est pas montrée décisive offensivement et est coupable de plusieurs absences défensivement, l'une permettant à Tessa Wullaert de centrer pour l'égalisation allemande (88').

                                  Amandine Henry : 6
                                  Placée à droite d'une défense à trois, Henry n'a pas réalisé un gros match mais a tout de même réalisé de belles interventions notamment en fin de match (85', 90+2'). Plus en vue après le remplacement de Pauline Bremer par Elodie Thomis.

                                  Wendie Renard : 7,5
                                  La capitaine lyonnaise a réalisé un gros match et s'est montrée présente de bout en bout de la rencontre, réalisant de nombreuses interventions notamment après la mi-temps (55', 73', 79', 100', 110'). Aurait pu inscrire un but, mais sa tête a été sauvée par Elise Bussaglia sur sa ligne (48'). A réussi son tir au but.

                                  Griedge Mbock : 7,5
                                  Gros match de la jeune défenseure, très en vue dès le début de la partie (8', 9', 21', 47', 62', 78', 80', 96') avant de baisser un peu le pied lors des prolongations. A réussi son tir au but.

                                  Amel Majri : 6
                                  Moins en vue que son homologue du couloir droit, moins influente et moins décisive, Majri n'a pas réalisé un gros match et n'a pas réussi à se montrer décisive en attaque malgré les espaces laissés par une Lara Dickenmann peu en vue. Pas loin d'être créditée d'une passe décisive pour Ada Hegerberg (93').

                                  Saki Kumagai : 8
                                  Dans un rôle de sentinelle, la Japonaise a été incontournable et a réalisé un gros match. Omniprésente, précieuse, assurément une très belle prestation pour Kumagai -malgré quelques petites erreurs avec la fatigue en fin de rencontre- qui a en plus offert le titre à Lyon en inscrivant sans trembler le cinquième tir au but rhodanien.

                                  Camille Abily : 6,5
                                  Très en vue en première période notamment, elle a peu à peu disparu, ne se montrant que ponctuellement. Auteure de quelques belles ouvertures qui auraient pu mériter meilleur sort, elle a également essayé et raté plusieurs tirs (55', 59', 60'). Aurait dû marquer sur un excellent service de Pauline Bremer mais a trop assuré son tir (67').

                                  Louisa Necib : 6,5
                                  Présente dans le jeu malgré des périodes d'absence, Necib aurait pu fêter ses adieux à Lyon en marquant un superbe but mais sa frappe lointaine est passé juste à côté des buts d'Almuth Schult (64').

                                  Eugénie Le Sommer : 4,5
                                  Malgré la domination certaine de Lyon en première période particulièrement, Eugénie Le Sommer, assez active, s'est surtout mise en évidence par un tête à tête raté avec Almuth Schult (26'), et en gâchant une situation de contre-attaque à 5 contre 3 pour Lyon, préférant tirer et se faisant contrer, juste avant la pause (44'). Malgré une défense de Wolsfburg pas vraiment synchro, prise au piège du hors-jeu (29', 62'). Remplacée par Lotta Schelin (79'), pas vraiment plus en vue et bien prise par sa compatriote Nilla Fischer, avant de réussir son tir au but.

                                  Ada Hegerberg : 5
                                  La Norvégienne obtient la moyenne grâce à son but, sur lequel elle a montré sa présence et son opportunisme (12'). Au-delà de ça, Hegerberg ne s'est pas vraiment montrée et a été plutôt discrète alors que Lyon avait le pied sur le ballon une majeure partie du match. Proche du doublé en début de prolongations mais trop courte (93'). A raté son tir au but.


                                  Wolfsburg
                                  Hier, c'est le Wolfsburg des mauvais jours qui a fait son apparition, celui de la première partie de saison qui se cherche, qui ne joue pas en équipe, tout le contraire de ce que l'équipe sait faire. Après un début de match très compliqué, Wolfsburg a su faire le dos rond et profiter de l'incapacité lyonnaise à faire le break -voire plus- pour rester dans la partie, et rendre les débats plus équilibrés par moments, en fin de match et en prolongations particulièrement.
                                  Si Isabell Kerschowski, pari raté de Ralf Kellerman au poste de latérale gauche, est complètement passée à travers de son match, comme Vanessa Bernauer au milieu de terrain, d'autres joueuses ont su se montrer plus à leur avantage.
                                  Lena Goeßling, décidément indispensable, Alex Popp, auteure de l'égalisation et proche du doublé (92'), ou encore Tessa Wullaert, auteure d'une excellente rentrée et d'une passe décisive avant de baisser le pied après l'égalisation. Pas toujours à son avantage mais pas franchement aidée par ses coéquipières, la capitaine Nilla Fischer s'est montrée plutôt solide et a parfaitement défendu sur sa compatriote Lotta Schelin. Enfin, Almuth Schult, dans un bon jour, s'est montrée solide dans les buts même si elle fait partie des Louves ayant permis le but lyonnais.

                                  http://www.footdelles.com/article/Ac...ot_133073.html
                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • Foot Ligue des Champions (Femmes) OL
                                    Schelin, Necib, Henry : une bien belle révérence

                                    Le 26/05/2016 à 23:32:00 | Mis à jour le 26/05/2016 à 23:33:17 | 117 Commentaires

                                    Trois joueuses disputaient leur dernier match sous les couleurs de l'OL, lors de la finale de Ligue des champions remportée face à Wolfsburg (1-1, 4-3 tab). Retour sur leur prestation.


                                    Pauline Bremer saute sur Lotta Schelin qui va quitter le club. (F. Faugère/L'Equipe)

                                    Lotta Schelin, de la volonté et une occasion
                                    La Suédoise aux 225 buts en 224 matches sous le maillot lyonnais est entrée à la 79e minute pour remplacer Eugénie Le Sommer, présente mais maladroite devant. Lotta Schelin a souvent été cherchée par ses coéquipières. Un peu trop parfois. Alors que l’OL subissait un peu, l’avant-centre a souvent été envoyé dans la profondeur, en vain. Schelin n’a pas réussi à faire de différence par la course, souvent dépassée par la défense allemande. Mais celle qui pourrait signer à Göteborg pour la prochaine saison est passée près d’offrir la victoire aux siennes en prolongation. Sur un corner de Louisa Necib à la 103e minute, la légende de l’OL a pourtant buté, comme tant de ses coéquipières, sur Almuth Schult. Elle a réussi son tir au but et pu sauter dans les bras de Louisa Necib à la fin du match.

                                    Louisa Necib, la beauté du geste
                                    Lorsqu’elle n’est pas cantonnée sur un côté, Louisa Necib peut rayonner sur tout le terrain. L’internationale française, finalement titulaire, formait le trio du milieu de terrain avec Camille Abily et Saki Kumagai. Très libre dans ses mouvements Necib a fluidifié le jeu lyonnais et dicté le tempo de son équipe comme un numéro 10 à l’ancienne. La gardienne de Wolfsburg l’a empêché d’accrocher une passe décisive à son tableau de stats en sortant les tentatives de Renard et Schelin notamment. Celle qui pourrait arrêter sa carrière après les Jeux Olympiques a fait passer un frisson dans les tribunes du stade de Reggio d'Emilie à l’heure de jeu, sur une frappe somptueuse des 30 mètres flirtant avec la lucarne.

                                    Amandine Henry, quarterback avant les États-Unis
                                    Au coup d’envoi, Gérard Prêcheur avait aligné ses joueuses dans un système en 3-5-2. Mais l’entraîneur lyonnais n’a pas choisi de placer la Japonaise Saki Kumagai derrière, aux côtés de Wendie Renard et Griedge Mbock, mais plutôt Amandine Henry, maître à jouer du milieu de terrain de l’équipe de France. Défensivement, la future joueuse de Portland (États-Unis) a largement tenu le choc, seulement débordée une fois par Zsanett Jakabfi (30e), sans conséquences. Mais c’est surtout à la relance qu’Henry a brillé. Même si les Lyonnaises ressortaient alternaient les sorties de balles des deux côtés, Amandine Henry a énormément pesé dans un rôle de meneuse reculé, trouvant les intervalles et le jeu long sur Majri à l’opposé ou vers le duo d’attaque (comme sur l’occasion de Le Sommer à la 26e). Henry a encore élargi sa palette.

                                    D.P.

                                    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...verence/682920
                                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • LDC : L'équipe de la saison avec 10 Lyonnaises !
                                      Publié le 27 mai 2016 | Actus / Chronos
                                      Par La Rédaction



                                      L'UEFA vient de publier son équipe de la saison, composée de 18 joueuses. Ayant dominé la compétition de bout en bout, l'Olympique Lyonnais place dix joueuses dans la sélection, et le Paris Saint-Germain deux de plus. Retrouvez la sélection


                                      Vainqueur de la Ligue des Champions, l'Olympique Lyonnais est présent en force dans l'équipe all-star de la saison publiée par l'UEFA avec dix représentantes. Le Paris Saint-Germain est, avec l'autre demi-finaliste perdant Francfort, représenté par deux joueuses (Shirley Cruz et Cristiane), ainsi que Wolfsburg, le finaliste malheureux représenté par deux de ses piliers, Nilla Fischer et Lena Goessling.
                                      En comptant par nationalité, les Françaises sont les plus nombreuses (7), devant les Allemandes (4).


                                      Gardiennes
                                      Sarah Bouhaddi (Lyon)
                                      Sandra Paños (Barcelona)

                                      Défenseures
                                      Emma Berglund (Rosengård)
                                      Wendie Renard (Lyon)
                                      Amel Majri (Lyon)
                                      Griedge M'bock Bathy (Lyon)
                                      Nilla Fischer (Wolfsburg)
                                      Pauline Bremer (Lyon)

                                      Milieux de terrain
                                      Simone Laudehr (FFC Frankfurt)
                                      Saki Kumagai (Lyon)
                                      Camille Abily (Lyon)
                                      Shirley Cruz Traña (Paris)
                                      Louisa Necib (Lyon)
                                      Lena Goessling (Wolfsburg)

                                      Attaquantes
                                      Dzsenifer Marozsán (FFC Frankfurt)
                                      Eugénie Le Sommer (Lyon)
                                      Ada Hegerberg (Lyon)
                                      Cristiane (Paris)

                                      http://www.footdelles.com/article/Ac...s-_133122.html
                                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • Ligue des Champions - Ada HEGERBERG termine meilleure buteuse avec 13 buts

                                        La Lyonnaise Ada Hegerberg termine meilleure buteuse de la Ligue des Champions (qualifications et phase à élimination incluses) avec 13 buts mais n'égale pas le record de 14 buts en une édition.


                                        Ada Hegerberg a marqué son 13e but lors de la finale (photo UEFA.com)


                                        LE CLASSEMENT


                                        >> 13 buts
                                        Ada Hegerberg (Lyon)

                                        >> 9 buts
                                        Ebere Orji (Ferencvaros)

                                        >> 7 buts
                                        Uchechi Sunday (Minsk)
                                        Jill Roord (Twente)

                                        >> 6 buts
                                        Aleksandra Sikora (Medyk Konin)
                                        Cristiane (PSG)

                                        >> 5 buts
                                        Jasna Djokovic (Sarajevo)
                                        Eugénie Le Sommer (Lyon)
                                        Marta (Rosengard)
                                        Poliana (Stjarnan)
                                        Sanna Saarinen (PK 35)

                                        >> 4 buts
                                        Alexandra Lunca (Olimpia Cluj)
                                        Carol Breen (Wexford)
                                        Elena Dimitrijevic (PAOK)
                                        Jelena Marenic (Subotica)
                                        Josee Belanger (Rosengard)
                                        Lotta Schelin (Lyon)
                                        Melania Gabbiadini (Verona)
                                        Nadia Nadim (Hjorring)
                                        Olga Ovdiychuk (Kharkiv)

                                        >> 3 buts
                                        Alexandra Popp (Wolfsburg)
                                        Andreea Voicu (Olimpia Cluj)
                                        Anja Mittag (PSG)
                                        Bernadett Zágor (Ferencvaros)
                                        Camille Abily (Lyon)
                                        Caroline Graham Hansen (Wolfsburg)
                                        Daryna Apanaschenko (Zvezda 2005)
                                        Dimitra Panteliadou (PAOK)
                                        Eleni Kakambouki (PAOK)
                                        Eleni Markou (PAOK)
                                        Ellen Jansen (Twente)
                                        Eveliina Parikka (PK 35)
                                        Fanni Vágó (Spratzern)
                                        Hanne Ojanperä (PK 35)
                                        Katarzyna Daleszczyk (Medyk Konin)
                                        Kerstin Garefrekes (Frankfurt)
                                        Louisa Necib (Lyon)
                                        Maud Roetgering (Twente)
                                        Patrycja Balcerzak (Medyk Konin)
                                        Petra Divišová (Slavia Prague)
                                        Renate Jansen (Twente)
                                        Sanna Talonen (Örebro)
                                        Sanni Franssi (PK 35)
                                        Tiffany Cameron (Apollon)
                                        Valeria Pirone (Verona)

                                        Vendredi 27 Mai 2016
                                        Sebastien Duret

                                        http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...ts_a12549.html
                                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par lochiba88 Voir le message
                                          D'ailleurs une question, pour cette édition étaient qualifiés coté allemand le tenant du titre (Francfort) et les 2 premiers du championnat (Bayern et Wolfsbourg)

                                          Du fait que l'OL est champion d'Europe, va t-on être qualifié en tant que champion d'Europe ou en tant que champion de France. Pour nous et Paris ça ne change rien mais la question est de savoir est-ce que Montpellier se qualifie en tant que second français (3ème mais passant 2nd du fait que l'OL soit déjà qualifié) ou est-ce que la place revient à une autre fédé ?

                                          Je pense qu'on en aura que 2 parce qu'on est dans les 2 premiers mais c'est pas très logique, on mériterait d'avoir 3 clubs à mon sens comme les allemands cette saison.

                                          Et puis je pense que 2 clubs ça ne suffit pas compte tenu de la différence de niveau abyssale entre les meilleurs et le reste, on devrait passer à 3 voire à 4 pour les 2 plus forts coeff, ça densifierait la compétition un petit peu, surtout avec les clubs allemands.
                                          L'OL est qualifié en tant que champion d'Europe et en tant que champion de France ;)

                                          Pour avoir 3 clubs, il faudrait que le vainqueur de l'édition précédente ne termine pas dans les 2 premières places du championnat... en clair, si l'OL avait terminé à partir de la 3ème place à l'issue de la saison de D1F 2015-2016, il aurait été qualifié en sa qualité de tenant du titre avec le champion et le vice-champion.
                                          Ce qui n'est donc pas le cas cette saison, donc 2 places pour la France la saison prochaine :oui:
                                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par ju83 Voir le message
                                            Ça serait pas la première fois qu une équipe française de foot bat une équipe allemande au tir aux buts ?
                                            Oui. Ça fait donc 1-1, la balle au centre :D:fier:
                                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • Ligue des Champions 2016-2017 : 59 équipes au départ, LYON et le PSG feront leur entrée en 16es de finale

                                              C'est un nombre de records d'équipes qui participeront la saison prochaine à la Ligue des Champions. 59 équipes représentant 47 pays seront au départ de cette compétition avec pour la première fois douze pays (contre huit auparavant) qui auront deux représentants, alors que le Kosovo présentera pour la première fois une équipe.




                                              Le tenant du titre, Lyon, les deux représentants des onze pays les mieux classés et le champion du pays classé 12e, la Norvège, seront exempts du tour de qualification et entreront lors des 16es de finale, soit 23 équipes.
                                              Les 36 autres équipes, le second du championnat norvégien, et les 35 champions des pays les moins bien classés débuteront la compétition lors du tour de qualification du 23 au 28 août. Le tirage au sort de cette phase sera effectué le 24 juin prochain.

                                              Les hôtes de ce tournoi de qualification ont déjà été désigné par l'UEFA suite aux candidatures. Il s'agit de Apollon, Twente, PK-35 Vantaa, SFK 2000 Sarajevo, Medyk Konin, Osijek, Pomurje, Wexford Youths et Cardiff Met. Les vainqueurs des neuf groupes accèderont aux 16es de finale les 5/6 et 12/13 octobre.

                                              Parmi les participants de cette saison, quelques équipes exemptes du tour de qualification feront leurs débuts européens en octobre comme Manchester City.

                                              >> Les coefficients des pays
                                              >> Les coefficients des clubs


                                              Le calendrier

                                              Tour de qualification : 23–28 août (tirage au sort le 24 juin)
                                              16es de finale : 5/6 & 12/13 Octobre (tirage au sort le 1er septembre)
                                              8es de finale : 9/10 & 16/17 Novembre (tirage au sort le 17 octobre)
                                              Quarts : 22/23 & 29/30 Mars (tirage au sort le 25 novembre)
                                              Demies : 22/23 & 29/30 Avril (tirage au sort le 25 novembre)
                                              Finale (Cardiff City Stadium): 1er Juin

                                              Les chapeaux

                                              Les exempts du tour de qualification

                                              1 Lyon (FRA, tenant) 114.410
                                              2 Wolfsburg (GER) 116.535
                                              3 FC Rosengård (SWE) 85.615
                                              4 Paris Saint-Germain (FRA) 74.410
                                              5 Fortuna Hjørring (DEN) 51.705
                                              6 Brøndby IF (DEN) 50.705
                                              7 Barcelona (ESP) 49.695
                                              8 Rossiyanka (RUS) 44.365
                                              9 Glasgow City FC (SCO) 39.900
                                              10 Sparta Praha (CZE) 36.550
                                              11 Bayern München (GER) 34.535
                                              12 Zvezda-2005 (RUS)) 32.365
                                              13 Brescia (ITA) 27.705
                                              14 Verona (ITA) 25.705
                                              15 Slavia Praha (CZE) 25.550
                                              16 Chelsea (ENG) 24.830
                                              17 Eskilstuna United (SWE) 21.615
                                              18 LSK Kvinner (NOR) 21.405
                                              19 St. Pölten (AUT) 18.065
                                              20 Manchester City (ENG) 16.830
                                              21 Athletic Club (ESP) 13.695
                                              22 Hibernian (SCO) 9.900
                                              23 2e Autriche: Neulengbach (41.065) ou Sturm Graz (10.065)

                                              Les chapeaux du tour de qualification (*club hôte désigné)
                                              Chapeau 1
                                              1 FC Zürich (SUI) 34.240
                                              2 Apollon (CYP)* 23.940
                                              3 Standard Liège (BEL) 22.610
                                              4 FC Twente (NED)* 21.600
                                              5 Olimpia Cluj (ROU) 21.280
                                              6 ŽFK Spartak (SRB) 19.950
                                              7 BIIK-Kazygurt (KAZ) 17.270
                                              8 PK-35 Vantaa (FIN)* 16.290
                                              9 SFK 2000 Sarajevo (BIH)* 14.630

                                              Chapeau 2
                                              10 Gintra Universitetas (LTU) 13.965
                                              11 Konak Belediyespor (TUR) 13.795
                                              12 Medyk Konin (POL)* 13.445
                                              13 Pomurje (SVN)* 11.970
                                              14 Osijek (CRO)* 11.970
                                              15 WFC Kharkiv (UKR) 11.300
                                              16 PAOK (GRE) 10.305
                                              17 Avaldsnes (NOR) 9.405
                                              18 NSA Sofia (BUL) 8.645

                                              Chapeau 3
                                              19 Pärnu (EST) 7.980
                                              20 Minsk (BLR) 7.800
                                              21 Ferencváros (HUN) 6.455
                                              22 Slovak Bratislava (SVK) 5.815
                                              23 Wexford Youths (IRL)* 5.630
                                              24 CF Benfica (POR) 5.465
                                              25 Breidablik (IRL) 5.445
                                              26 KÍ Klaksvík (FRO) 3.990
                                              27 Ramat HaSharon (ISR) 2.640

                                              Chapeau 4
                                              28 KS Vllaznia (ALB) 1.995
                                              29 Cardiff Met (WAL)* 1.660
                                              30 Rīgas FS (LVA) 1.330
                                              31 Dragon 2014 (MKD) 0.990
                                              32 Newry City (NIR) 0.990
                                              33 Hibernians (MLT) 0.665
                                              34 Breznica Pljevija (MNE) 0.330
                                              35 Criuleni (MDA) 0.000
                                              36 Hajvalia (KOS) 0.000

                                              http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...le_a12603.html
                                              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire

                                              Chargement...
                                              X