Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ligue des Champions Féminine 2015-2016

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Ligue des Champions (Quart de finale) - Des Parisiennes impatientes

    Distancé par Lyon en championnat mais en bonne voie pour une nouvelle participation à la Ligue des Champions, le finaliste 2015 retrouve les saveurs de l'Europe face au FC Barcelone (18h30).


    Les Parisiennes retrouvent l'Europe avec ambition (photo PSG.fr)


    Toujours invaincue en championnat cette saison, le FC Barcelone (2e à 1 point du leader), qui se prépare à accueillir le PSG et a conquis les 4 dernières SuperLiga, n'a pas plus perdu de match officiel depuis mai dernier en Coupe de la Reine. Pour retrouver une défaite à domicile, il faut même remonter au 24 janvier 2015 face à leur bête noire, Valence.

    Si le FC Barcelona n'a pas les performances de ses homologues masculins, on ne peut s'empêcher de faire des rapprochements car le club est réputé pour son football et l'image qu'il véhicule. Mais l'histoire de l'équipe féminine est bien plus récente et remonte officiellement à 2001, année où le club a repris le Club Femení Barcelona.

    Son histoire en Ligue des Champions est aussi récente faisant suite au premier titre national en 2012. Le meilleur parcours reste un quart de finale lors de la saison 2013-2014, éliminé par Wolfsbourg (0-3, 0-2). L'an dernier, les Espagnoles avaient déçu sorties par une peu attrayante équipe de Bristol City en huitième (0-1, 1-1).

    Laure Boulleau : "La même philosophie que leur équipe masculine"

    Depuis leur qualification face aux Suédoises d'Örebro en novembre dernier, l'attente a été longue pour les joueuses parisiennes. Quatre mois durant lesquels le PSG a su se remettre sur de bons rails pour être désormais confortablement installé à la deuxième place du championnat. Les Parisiennes se préparent à retrouver une équipe qu'elles avaient déjà affronté lors de la Ladies First Cup à Calais il y a un an et demi (1-1, 3 tirs au but à 2).

    Laure Boulleau connait bien cette adversaire comme elle l'évoque sur psg.fr : "Pour les avoir vu jouer, elles ont la même philosophie de jeu que leur équipe masculine, avec la volonté d'avoir la possession du ballon, qui est une caractéristique importante du jeu barcelonais. C'est une équipe qui sait jouer, et ça peut faire un très beau match contre nous".

    Mais les Espagnoles respectent beaucoup le finaliste 2015, tout en espérant les bousculer comme le déclare la défenseure Marta Unzue : "Elles sont favorites, elles étaient en finale la saison dernière. On va tenter de prendre du plaisir dans cette double confrontation, et de leur rendre les choses difficiles, à l’aller comme au retour".

    Cette formation catalane est réputée pour son football, au collectif bien huilé mais qui pourrait être en difficulté dans le défi physique. Ane Bergara également défenseure sait qu'il faudra répondre présent dans ce domaine : "Elles sont très fortes physiquement. Nous devrons jouer un football rapide, jouer dans le dos et éviter d’aller au contact".

    Caroline Seger : "Un objectif pour moi et l'équipe"

    L'entraîneur barcelonais ne veut surtout pas s'avouer vaincu face à un adversaire annoncé favori. "Pourquoi on ne battrait pas le PSG ? Nous sommes conscients de nos capacités, on sait contre qui on joue, nous avons des alternatives et des armes. On verra si on les exploite".

    Les Parisiennes qui ont goûté à la finale veulent aussi retrouver de nouvelles joies dans cette compétition comme la capitaine Caroline Seger : "On a disputé la finale l'an dernier et on a très envie d'aller au bout. C'est un objectif pour moi et pour l'équipe". Les Parisiennes devront donc passer cet obstacle avant peut-être de retrouver Lyon en demi-finale. Une autre source de motivation dans cette dernière partie de saison.


    Ligue des Champions - Quart de finale aller
    Mercredi 23 mars 2016
    - 18h30
    FC BARCELONE (ESP) - PARIS-SAINT-GERMAIN (FRA)
    Barcelona (Mini Estadi)
    Arbitres : Katalin Kulcsár (HON) assistée de Judit Kulcsár (HON) et Andrea Hima (HON). 4e arbitre : Eszter Urban (HON)
    En direct sur beINSPORTS 1

    Le groupe
    Gardiennes : Kiedrzynek, Berger
    Défenseures : Boulleau, Declercq, Georges, Delannoy, Ebere, Erika, Houara d'Hommeaux
    Milieux : Dali, Hamraoui, Dahlkvist, Karchouni, Seger, Cruz
    Attaquantes : Cristiane, Sarr, Delie, Mittag, Rosana


    Discipline
    PSG

    Suspendues pour le retour en cas de carton : Shirley Cruz Traña, Jessica Houara-D’Hommeaux
    Barcelone
    Suspendue pour le retour en cas de carton : Olga García

    Parcours
    PSG

    Seizième : Olimpia Cluj Napoca (ROU) : 6-0, 9-0
    Huitième : Örebro (SUE) : 0-0, 1-1
    Barcelone
    Seizième : BIIK Kazygurt (KAZ) : 1-1, 4-1
    Huitième : FC Twente (PBA) : 1-0, 1-0


    Face-à-face Shirley Cruz - Jennifer Hermoso


    Paris-Barcelone : face à face ! par PSG

    Mercredi 23 Mars 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...es_a12285.html
    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • Le Barça, locomotive du foot espagnol
      Publié le 22 mars 2016 | Actus / Chronos
      Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



      Si l'Espagne possède les deux clubs les plus populaires du monde et l'un des championnats les plus attractifs de la planète avec la Liga, il n'en va pas de même pour la Primera División. Ā l'image de la discipline, le championnat élite du football féminin espagnol progresse mais il manque encore quelques maillons cruciaux pour le voir décoller.


      En Espagne, le football féminin est certes en retard par rapport à des voisins européens comme la France ou l'Allemagne, mais la discipline est en plein progrès. Entre 2005 et juin 2014, le nombre de licenciées a doublé passant de 20 000 à plus de 40 000. Désormais, 1,2 millions d'euros seraient investis par an par la fédération. Sur le plan international, la sélection nationale a connu sa première participation à une Coupe du monde en 2015 au Canada. Même si cela a été marquée par des conflits internes entres les joueuses et leur sélectionneur qui ont abouti à sa démission.



      Les lignes bougent

      Sur le plan national, le championnat élite connaît un suspense plus que haletant avec quatre équipes qui se tiennent en deux points. Tout l'inverse de la Bundesliga ou de la D1... Même si le Barça, actuel 2e et seul club avec une structure professionnelle, vient de rafler les quatre dernières "primera división". Un fonctionnement qui porte ses fruits. « Le niveau s'est nettement amélioré depuis que le Barça a récupéré sa section féminine (en juin 2002) et a professionnalisé son fonctionnement. Mais clairement, il faut qu'un autre grand club comme le Real Madrid investisse dans le football féminin pour lui donner un élan supplémentaire. Aujourd'hui, seul le Barça est dans un moule professionnel », concède Javier Gascón, journaliste au Mundo Deportivo.
      Du côté du leader du championnat, la direction de l’Atletic Bilbao a officialisé il y a quelques jours la signature de son premier accord de sponsoring maillot dédié à sa section féminine, une rareté en Espagne. Autre initiative récente : l'Espanyol de Barcelone a lancé une campagne de promotion vidéo de son équipe féminine pour inciter les socios à venir les voir jouer. De quoi donner des idées à d'autres pour prendre le bon wagon d'une future Primera división attractive et médiatisée ? « C'est un rêve à long terme. La sélection fonctionne déjà très bien et réunit les meilleures joueuses. Vero Boquete (Bayern), Marta Corredera (Arsenal), Vicky Losada (Arsenal), Torrecilla (MHSC), Jennifer Hermoso, Sonia Bermúdez (Atlético)... La première division commence à être très attractive. Mais j'insiste sur le fait que l'étape cruciale sera la création d'une équipe féminine par Florentino Perez (président du Real Madrid) ».

      Le Real aux abonnés absents

      Malgré ce projet de professionnalisation blaugrana, les coéquipières de Jennifer Hermoso n'attirent en moyenne que 600 spectateurs pour une rencontre à domicile en championnat. Avec la réception du Paris Saint-Germain, on espère 3 000 personnes en tribunes (entrée gratuite au Mini Estadi).
      Si de nombreux clubs espagnols se structurent, il n'en demeure pas moins qu'il manque un grand du football mondial dans le paysage. Car le quatuor de tête de la Primera división est composé de l'Athlétic Bilbao, la Real Sociedad, de Barcelone et de l'Atletico de Madrid. Le grand Real Madrid est toujours absent. Si les socios lors de la dernière assemblée générale ont une nouvelle fois questionné le président Florentino Perez sur l'éventualité d'une création, pour l'instant, dans l'intimité des couloirs de la maison blanche rien ne semble vraiment se mettre en place. Pourtant la capitale espagnole n'est pas en reste puisqu'au total sept clubs sont déjà implantés dans le football féminin dont l'Atletico et le Rayo Vallecano. Il est certain qu'un clasico féminin pourrait avoir un retentissement bien au-delà des frontières ibériques. Avant cela, le FCB tentera de réaliser un gros coup face au Paris Saint-Germain pour ouvrir en grand le livre de son histoire européenne.

      http://www.footdelles.com/article/Ac...ol_129103.html
      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • Ligue des Champions (Quart de finale) - Les Lyonnaises vont voir les choses en grand

        Les Lyonnaises vont disputer ce mercredi (19h00) le premier match de l'histoire dans le parc OL. Un honneur qui leur a été réservé pour affronter le Slavia Prague.




        Le Président Jean-Michel Aulas défend la cause féminine jusqu'au bout et n'a pas manqué d'offrir aux Lyonnaises pour le premier quart de finale de Ligue des Champions depuis trois ans l'honneur de fouler la pelouse du Parc OL.

        Un choix que l'entraîneur lyonnais apprécie à sa juste valeur : "C’est une reconnaissance extraordinaire. Les filles sont logées à la même enseigne que les garçons". Camille Abily qui sera la capitaine pour cette rencontre, en l'absence de Wendie Renard, toujours blessée, voit une motivation supplémentaire pour ce rendez-vous. "C’est déjà le jardin de l’équipe masculine, et on espère que ça va aussi devenir le nôtre".

        Se mettre à l'abri dès l'aller


        Gérard Prêcheur veut faire la différence dès le match aller (photo OL)


        A la veille de cette rencontre, les Lyonnaises ont pu se rendre compte depuis la pelouse de l'immensité de cette enceinte, laissant la préparation du match prendre dessus sur la concentration de cet important rendez-vous.

        Il faut désormais que cette première soit une réussite sportive. Car si Lyon est favori face au Slavia Prague, il faudra le confirmer sur le terrain. Gérard Prêcheur qui a pu préparer ce rendez-vous depuis le mois de novembre se méfie d'une équipe tchèque solide et physique : "Cette équipe réalise un beau parcours dans la compétition et reste sur une belle série". La victoire sera donc indispensable et si possible le plus nettement possible pour ne pas avoir à se mettre en difficulté lors du match retour dans une semaine.

        Anton Mišovec (Prague) : "Nous attendrons leurs erreurs"


        Les joueuses de Prague ont également foulé la pelouse ce mardi soir (photo SKSP)


        Ayant atteint l'objectif des quarts, l'entraîneur du Slavia Prague, Anton Mišovec, n'est pas impressionné par ce contexte : "Je ne suis pas nerveux, parce que je crois que nous pouvons faire un bon résultat", en espérant garder une chance de qualification pour le match retour. "Lyon sera certes favori et va faire le jeu mais si nous jouons en bloc, nous attendrons leurs erreurs, pour nous créer des occasions".

        Les joueuses d'Anton Mišovec ont préparé ce rendez-vous avec un stage aux îles Canaries, et remporté des victoires en amical : 5-2 contre l'USV Jena, 7-4 contre Ferencváros et 3-2 contre Medyk Konin. Ensuite, elles ont atteint la finale de la Coupe de République tchèque en battant 3-1 l'équipe de Slovácko et elles ont repris le championnat par une autre victoire, 6-0 sur le Bohemians Prague, avant de battre à nouveau Slovácko 5-0 pour rester à égalité en tête avec le Sparta Prague.

        Lyon espère compter sur l'appui du public lyonnais. Et pour que le stade ne sonne pas creux, le club s'est donné les moyens de ses ambitions et propose un concert de Christophe Maé à l'issue du match.


        Ligue des Champions - Quart de finale aller
        Mercredi 23 mars 2016
        - 19h00
        OLYMPIQUE LYONNAIS (FRA) - SK SLAVIA PRAGUE (RTC)
        Décines-Charpieu (Parc Olympique Lyonnais)
        Arbitres : Pernilla Larsson (SUE) assistée de Julia Magnusson (SUE) et Anna Nyström (SUE). 4e arbitre : Sara Persson (SUE)
        En direct sur beINSPORTS 2

        Tarif : de 10 à 60€

        Le groupe

        Gardiennes : Bouhaddi, Gerard, Perrault
        Défenseures : Kumagai, Mbock, Majri, Kaci, Petit
        Miieux : Henry, Abily, Necib, Lavogez, Perisset, Pingeon
        Attaquantes : Hegerberg, Le Sommer, Thomis, D. Cascarino, Tarrieu


        Discipline
        Lyon

        Suspendues pour le retour en cas de carton : Aurélie Kaci, Amel Majri
        Slavia Prague
        Suspendues pour le retour en cas de carton : Diana Bartovičová, Petra Divišová, Tereza Kožárová, Kateřina Svitková, Jana Tomášková

        Parcours
        Lyon

        Seizième : Medyk Konin (POL) : 6-0, 3-0
        Huitième : Atlético Madrid (ESP) : 3-1, 6-0
        Slavia Prague
        Seizième : Brøndby IF (DAN) : 4-1, 0-1
        Huitième : Zvezda 2005 (RUS) : 2-1, 0-0




        Elles chantent Christophe Maé (en concert ce mercredi après la rencontre)



        Mercredi 23 Mars 2016
        Sebastien Duret

        http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...nd_a12284.html
        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • Envoyé par mickael Voir le message
          Je pense vraiment que le Barça peut poser des soucis à Paris sur ce match, ce sera intéressant à suivre.
          Elles auront leur chance, même si ça risque d'être difficile pour elle physiquement... je souhaite vraiment que le Barça bouscule le PSG en tous cas (je rêve d'un bon vieux 0-0 en Espagne et d'un 1-1 à Paris qui éliminerait les parigottes )
          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • Je pense que nous allons jouer avec une defense a 3..(Petit-Kumagai-m'boock)
            FAN CLUB AXEL!

            Commentaire


            • LDC : Fête programmée à Lyon face au Slavia Prague
              Publié le 23 mars 2016 | Actus / Chronos
              Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



              Pour son retour en quart de finale de la Ligue des Champions et la première des féminines au Parc OL, Lyon a programmé une belle fête. Avant un concert prévu en clôture du match, l'OL devrait se faire plaisir sur le terrain face à un adversaire bien plus faible et qui sera en plus diminué ce mercredi. Présentation


              Une nouvelle fois parmi les grands favoris pour le titre européen, l'Olympique Lyonnais devrait passer le stade des quarts de finale sans souci avant de retrouver le Paris Saint-Germain ou le FC Barcelone en demi-finale. Ce soir, c'est le Slavia Prague que les Fenottes vont affronter dans le nouveau stade du club, le Parc OL. Une rencontre attendue, plus pour l'ambiance et la fête prévues, alors qu'il s'agira de la première soirée européenne du nouveau stade, que le match en lui-même, sans réel suspense. Présentation de l'adversaire des Lyonnaises.

              Le Slavia, pour la découverte

              Double champion de République Tchèque en titre, le Slavia Prague a dominé le championnat ces deux dernières années, mettant fin à la domination de son voisin le Sparta. Cette saison, les deux clubs sont encore une fois les deux favoris pour le titre national qu'ils se partagent depuis les débuts de la ligue. Le Sparta devrait terminer en tête de la saison régulière (il reste une journée à disputer) grâce à une meilleure différence de but -même configuration que la saison passée-, la décision se fera donc lors de la deuxième partie du championnat, qui regroupe les quatre meilleures équipes de la saison régulière.
              En Ligue des Champions, le Slavia va découvrir les quarts de finale après avoir éliminé Brøndby (Danemark, 4-2 sur l'ensemble des deux rencontres) et Zvezda (Russie, 2-1 sur l'ensemble des deux rencontres). Il avait été éliminé dès son entrée en lice par le FC Barcelone l'année passée. Pour se hisser à ce stade de la compétition, les Tchèques ont bâti leurs qualifications lors des matches aller disputés à domicile, devant un public peu nombreux mais vocal, avant de tenir leur avantage lors des matches retour. Si elles n'ont jamais encaissé plus d'un but lors des quatre rencontres disputées jusqu'ici, cela devrait changer ce soir.



              Des joueuses de qualité

              Le Slavia Prague évolue en 433 avec un trio offensif Tereza Kožárová/Kateřina Svitková/Petra Divišová pas inintéressant. La première sera suspendue pour le match aller pour avoir récolté deux cartons lors des quatre premières rencontres, tout comme Diana Bartovičová, maillon important du sytème d'Anton Mišovec devant la défense. Le Slavia se présente donc à Lyon diminué. L'expérimentée Petra Divišová, sur l'aile droite, est la meilleure buteuse du club et sera un danger par sa vivacité et son adresse devant le but. La jeune Kateřina Svitková est un espoir de la sélection et une joueuse puissante, technique et qui dispose d'une bonne vision du jeu. Il faudra faire particulièrement attention à elle car elle est également une tireuse de coups de pieds arrêtés (principale source de buts pour le club en LDC) adroite.
              En revanche, en ce qui concerne la défense, Lyon ne devrait pas connaitre trop de souci pour marquer. Dans les buts, la jeune Sára Juračková n'est pas des plus rassurantes et ses dégagements sur sorties de but ne dépassent pas les 35 mètres. Idéal pour mettre un gros pressing. La défense a également une tendance assez dangereuse à anticiper et à se retrouver battue dans son dos. Elle a toutefois réussi à se montrer assez solide pour aider le club à parvenir jusqu'en quart et comme les Serbes du Spartak Subotica l'ont montré contre Wolfsburg, il est possible de tenir une grosse attaque en échec.


              Crédit photo : zenyfotball

              http://www.footdelles.com/article/Ac...ue_129117.html
              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • LDC : Le programme des 1/4
                Publié le 23 mars 2016 | Actus / Chronos
                Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                Retour de la Ligue des Champions ce mercredi avec les matches aller des quarts de finale. Quatre rencontres sont au programme dont la belle affiche Rosengård-Francfort, alors que l'opposition entre le FC Barcelone et le Paris Saint-Germain vaudra aussi le coup d'oeil. Le programme des quarts de finale


                Wolsfburg-Brescia

                Les Allemandes partiront largement favorites de leur double confrontation face aux vice-championnes d'Italie et actuelles leader de la Série A. En confiance après son importante victoire face à Francfort en championnat ce week-end, Wolfsburg a les cartes en main pour faire la différence dès le match aller joué à domicile face à une équipe qui a bataillé pour éliminer Liverpool et le Fortuna Hjørring. La talentueuse et jeune gardienne roumaine de Brescia Camelia Ceasar devrait avoir du pain sur la planche alors que Caroline Hansen semble très en forme, entre autres. Les absences côté Wolfburg ne devraient pas empêcher les Louves de s'imposer.

                Barcelone-PSG
                Si la confrontation n'aura pas l'attrait médiatique ou même sportif de sa version masculine, elle n'en sera pas moins une des plus intéressantes de ces quarts de finale. Barcelone sera un nouvel adversaire compliqué à affronter pour un PSG qui aura cependant tous les atouts pour s'en sortir, avec son alliance de physique et de technique. Barcelone n'aura rien à perdre et s'appuiera sur son jeu technique et vif et ses joueuses de qualité pour faire mentir les pronostics.
                Le Barça, locomotive du football espagnol

                OL-Slavia Prague
                C'est l'affiche la plus déséquilibrée de ces quarts de finale. L'Olympique Lyonnais sera largement favori face au double champion de République Tchèque et tentera de marquer le coup avec un gros score pour sa première au Parc OL.
                Présentation du Slavia Prague

                Rosengård-Francfort
                C'est l'affiche de ces quarts de finale. Les Suédoises de Rosengård vont bientôt reprendre le championnat et viennent de remporter la Super Coupe avec son niveau séduisant quatuor offensif Marta/Nataša Andonova/Gaëlle Enganamouit/Lieke Martens. Francfort de son côté vient de perdre un match important contre Wolfsburg en championnat mais a montré du mieux au niveau du jeu après un début de saison poussif. Les Suédoises partiront légèrement favorites, mais avec un collectif à créer car l'effectif a changé et un certain manque de compétition. Francfort tentera de faire oublier de nouveaux remous internes en gagnant sur le terrain.



                http://www.footdelles.com/article/Ac...-4_129118.html
                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • Envoyé par Rem56 Voir le message
                  Elles auront leur chance, même si ça risque d'être difficile pour elle physiquement... je souhaite vraiment que le Barça bouscule le PSG en tous cas (je rêve d'un bon vieux 0-0 en Espagne et d'un 1-1 à Paris qui éliminerait les parigottes )
                  Pourquoi tant de haine envers nous?:(
                  Je veux le seul,le pur trésor,
                  celui qui fait largesse des autres.

                  Commentaire


                  • Foot Ligue des Champions (Femmes)
                    Ce qu'il faut savoir du Barça féminin, l'adversaire du PSG en Ligue des champions

                    Le 23/03/2016 à 10:30:00 | Mis à jour le 23/03/2016 à 11:53:00 | 31 Commentaires

                    Ce mercredi (18h30), le FC Barcelone et le Paris Saint-Germain vont se retrouver pour la première fois en quarts de finale de la Ligue des champions. Que vaut l'équipe féminine du Barça ?


                    Alexia Putellas, internationale espagnole du FC Barcelone. (Jean-Louis Fel/L'Equipe)

                    Depuis l’arrivée des Qataris et l’entrée du club parisien dans une nouvelle ère, l’affiche opposant Paris et le FC Barcelone est devenue un rendez-vous majeur sur la scène européenne masculine. Mais chez les femmes, les deux formations ne sont pas habituées à se rencontrer. Laura Georges, la défenseure de Paris, estime pourtant que ce match peut attiser la curiosité «des néophytes». «C’est sûr que ça impressionne toujours les gens quand on leur parle du Barça, même chez les filles, témoigne Georges. Ils ont forcément les garçons comme référence.» Le club catalan a d'ailleurs lancé une campagne sur les réseaux sociaux pour inciter les supporters à se rendre en masse au Mini Estadi, où évolue habituellement le Barça B. Objectif : battre le record d’affluence pour un match de leur équipe féminine.

                    Une équipe qui règne depuis quatre ans... au niveau national
                    Depuis que le championnat espagnol est devenu la Primera Division en 2011, il n’a connu qu’un seul et unique champion : le FC Barcelone. Le club catalan a succédé à l’Athlétic Bilbao, au Rayo Vallecano et à Levante qui ont régné entre 2001 et 2011. Cependant, «le Barça n’avait jamais remporté le championnat avant de rafler les quatre derniers, tempère Sergi Solé, journaliste au quotidien sportif Mundo Deportivo. Il occupe actuellement la 2e place du classement à un point de l’Athlétic Bilbao. Les joueuses ont sans doute laissé des forces en Ligue des champions.» Le journaliste précise qu'après avoir connu les quarts de finale il y a deux ans – leur meilleur résultat en C1 –, les joueuses «visent les demies».

                    Les joueuses sont passées pro
                    Le FC Barcelone, qui est un club omnisports, ne fait jamais les choses à moitié. «Il a été champion dans tous les sports, maintenant, il veut l’être avec le football féminin, explique Sergi Solé. Le Real Madrid (le grand rival) n’a pas d’équipe. Le Barça est numéro 1 en Espagne, l’objectif est d’être numéro 1 en Europe». Pour cela, le club a décidé de professionnaliser sa section féminine en début de saison. Les joueuses sont (mieux) payées: désormais, terminés les entraînements après la fac ou le boulot. «C’est la première fois qu’elles sont traitées comme une équipe professionnelle, comme le Barça de Messi ou d’Iniesta, précise le journaliste catalan. Elles arrivent à 9 heures du matin à la Ciudad Deportiva (le centre d’entraînement), elles prennent le petit déjeuner là-bas. Elles s’entraînent puis vont au gymnase ou font des soins. Et ensuite elles vont manger. Il y a un contrôle diététique très strict, cela a permis un meilleur rendement».

                    Un système en 4-3-3
                    D’après Laura Georges, le danger numéro 1 pour le PSG sera Jennifer Hermoso, milieu offensive de 25 ans. «On la connait en équipe nationale, ce sera l’un des dangers. Si on doit parler d’une joueuse c’est de cette numéro 10», prévient Georges. S’il regrette le départ de Virginia Torrecilla à Montpellier l’été dernier – «c’était la meilleure joueuse» – Sergi Solé pointe d’autres éléments qui pourraient gêner le club parisien. «Olga Garcia, Miriam Dieguez, Alexia Putellas, pour moi, sont au-dessus». Comme le Barça de Pep Guardiola puis de Luis Enrique, les filles de Xavi Llorens évoluent en 4-3-3. «C’est la même philosophie de jeu, même si je trouve qu’elles jouent désormais plus long, remarque Laura Georges. Je pense qu’elles travaillent sur les mêmes bases : la conservation de balle, la technique…»

                    L'entraîneur, Xavi Llorens, ancien coach de Messi
                    Depuis 2006, Xavi Llorens (57 ans) a pris les commandes de l’équipe. La particularité de cet entraîneur ? «Il a été le premier à entraîner Lionel Messi quand il est arrivé au Barça, relève Sergi Solé. Il a aussi été l’entraîneur de Jordi Alba, de Bojan». L’an passé, il n’avait qu’un adjoint. Cette saison, le staff est composé de cinq personnes dont un adjoint, un préparateur physique, un médecin.

                    Une Masia pour les filles ?
                    Le FC Barcelone n’a pas encore poussé sa passion pour le football féminin jusqu’à créer une Masia dont sortiraient des petits phénomènes comme une version féminine de Lionel Messi. Les petites filles, peu nombreuses, se mêlent aux équipes de garçons déjà existantes. Ensuite, elles évoluent dans des équipes de jeunes exclusivement féminines. «Mais elles ne dorment pas là-bas», précise le journaliste du Mundo Deportivo qui ajoute que le FC Barcelone «est le club qui fournit le plus de joueuses aux équipes de jeunes de l’Espagne.»

                    Sy. D.

                    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...ampions/645835
                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • LDC - 1/4 : Le bilan des matches aller
                      Publié le 23 mars 2016 | Actus / Chronos
                      Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                      Retour de la Ligue des Champions avec les quarts de finale aller joués ce mercredi. Wolfsburg a logiquement fait la différence dès le match aller. Lyon a largement dominé le Slavia Prague 9-1 et Barcelone-Paris s'est soldé par un match nul et vierge. Victoire importante de Francfort à Rosengard


                      Wolsfburg-Brescia : 3-0

                      Tessa Wullaert, le lendemain des attentats de Bruxelles (32'), Alex Popp (52') et Caroline Hansen (61') ont permis à Wolfsburg de faire la différence dès le match aller, comme c'était attendu. A ces trois buts, on peut ajouter un penalty oublié sur Wullaert quelques minutes avant le but de Popp ou encore la barre de Jakabfi (70'). Wolfsburg a dominé son sujet face à une équipe volontaire et limitée malgré les arrêts de sa jeune gardienne Camelia Ceasar. Wolfsburg n'aura plus qu'à confirmer ce résultat dans une semaine en Italie.

                      Compo Wolfsburg : Schult, Fischer, Peter, Wullaert, Popp, Bachmann, DIckenmann, Hansen, Goessling, Bussaglia, Simic
                      Compo Brescia : Ceasar, Williams, D'Adda, Linari, Rosucci, Sabatino, Girelli, Bonansea, Gama, Tarenzi, Mele

                      Barcelone-PSG : 0-0
                      Le compte-rendu du match

                      Compo Barcelone : Panos, Bergara, Ruth, Unzue, Melanie, Gemma, Dieguez, Hermoso, Alexia, Torrejon, Garcia
                      Compo PSG : Kiedrzynek, Georges, Erika, Delannoy, Houara, Cristiane, Hamraoui, Dahlkvist, Seger, Cruz, Mittag

                      OL-Slavia Prague : 9-1
                      Le compte-rendu du match

                      Compo OL : Bouhaddi, Kumagai, Henry, Majri, Le Sommer, Necib, Thomis, Hegerberg, Kaci, Abily, Mbock
                      Compo Slavia : Sladká, Cahynová, Budošová, Necidová, Tomášková, Pěničková, Chlastáková, Malinová, Juračková, Divišová, Svitková

                      Rosengård-Francfort : 0-1
                      Le match aller de l'affiche de ces quarts de finale n'aura pas été riche en buts (un seul, sur penalty, par Dzenifer Marozsan 71'), mais il aura été intense et physique entre deux équipes se présentant avec des défenses remaniées. Au final, Francfort repart de Suède avec une victoire précieuse face à une équipe de Rosengård en construction. Les Allemandes se sont créé les meilleures occasions du match, à commencer par un coup franc de Marozsan en début de partie (8') ou la barre de Jackie Groenen à l'heure de jeu. Mais ce qui est certain, c'est que rien n'est joué et que le match retour devrait tenir toutes ses promesses !

                      Compo Rosengard : McLeod, Berglund(c), Riley, Asante, Gunnarsdóttir, N.Andonova, Marta, Nilsson, Enganamouit, Schmidt, Martens
                      Compo Francfort : Kremer, Störzel, Hendrich, Marozsán, Laudehr, Priessen, Groenen, Islacker, Garefrekes(c), Bartusiak, Kuznik



                      http://www.footdelles.com/article/Ac...er_129244.html
                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • Ligue des Champions (Quart) - Tout reste à faire pour le PSG

                        Les Parisiennes sont restées muettes à Barcelone et n'ont pas pu prendre un avantage avec le match retour. Elles joueront leur qualification à Charléty dans une semaine.


                        Panos devance Cruz avec une belle envolée (photo FCB)


                        Avec le statut de finaliste 2015, le PSG qui disputait le second quart de finale de son histoire en Ligue des Champions, tout comme son adversaire, n'a pas réussi à trouver la faille. Redoutables à domicile et devant un public record au Mini Estadi, les Catalanes ont tenu bon même si les Parisiennes dominatrices ont eu à plusieurs reprises l'occasion de prendre l'avantage.

                        Dès la 9e minute, la Brésilienne Cristiane sur un bon centre de Cruz manquait le cadre. Muselant parfaitement les latérales barcelonaises, la défense parisienne n'était pas en danger. C'est encore Cristiane qui se retrouvait à la retombée d'un centre de Delannoy mais elle était trop juste (22e). Après un petit sursaut des locales avant le repos, Panos devait bien sortir aux devants de Cruz (45+1e).

                        Trois changements offensifs en seconde période


                        Cristiane aura le plus tenté, sans succès (photo PSG.fr)


                        En seconde période, le scénario restait le même avec des Parisiennes toujours impuissantes qui n'auront finalement trouvé le cadre qu'à une seule reprise en 90 minutes (contre 0 pour Barcelone). La tête de Georges (64e), l'extérieur du droit de Mittag (66e) ou encore les nouvelles tentatives de Cristiane (80e, 87e) ne mettaient pas Panos à l'oeuvre. La gardienne barcelonaise voyait la dernière opportunité en faveur de Delie, servie par Rosana, passée également à côté (89e).

                        Les Parisiennes qui n'ont pas pris l'avantage devront se mettre plus efficaces au match retour, sous peine de connaître une désillusion. La demi-finale reste à leur portée, à condition de marquer. Car avec ce score de 0-0 à domicile, Barcelone conserve toutes ses chances.


                        Réactions : Farid Benstiti, Laura Georges et Shirley Cruz
                        Barcelone-Paris (féminine) : Les réactions par PSG


                        Ligue des Champions - Quart de finale aller
                        Mercredi 23 mars 2016
                        - 18h30
                        FC BARCELONA (ESP) - PARIS-SAINT-GERMAIN (FRA) : 0-0
                        Barcelone (Mini Estadi)
                        Temps agréable - Terrain excellent
                        Spectateurs : 8 369
                        Arbitres : Katalin Kulcsár (HON) assistée de Judit Kulcsár (HON) et Andrea Hima (HON). 4e arbitre : Eszter Urban (HON)
                        Avertissement : Serrano 12' pour Barcelone

                        BARCELONE : 13-Sandra Paños ; 2-Ane Bergara, 18-Marta Torrejón, 3-Ruth Garcia, 5-Melanie Serrano ; 8-Miriam Diéguez (24-Irene del Rio 70'), 4-Marta Unzue (cap.), 7-Gemma Gili (12-Patricia Guijarro 63') ; 20-Olga Garcia (17-Nuria Garrote 82'), 10-Jennifer Hermoso, 11-Alexia Putellas. Entr.: Xavi Llorens
                        Non utilisées : 1-Laura Rafols, 9-Mariona Caldentey, 19-Andrea Sanchez, 21-Barbara Latorre
                        PSG : 1-Katarzyna Kiedrzynek ; 5-Sabrina Delannoy, 4-Laura Georges, 8-Erika Cristiano Dos Santos, 11-Jessica Houara d'Hommeaux ; 17-Lisa Dahlkvist (2-Kenza Dali 84'), 14-Kheira Hamraoui (7-Rosana Augusto dos Santos 73'), 27-Caroline Seger (cap.) ; 10-Cristiane Rozeira De Souza Silva, 29-Anja Mittag (18-Marie-Laure Delie 66'), 28-Shirley Cruz Trana. Entr.: Shirley Cruz Trana
                        Non utilisées : 30-Ann-Kathrin Berger, 3-Laure Boulleau, 6-Ngozi Ebere, 15-Ouleymata Sarr


                        Le résumé vidéo



                        Jeudi 24 Mars 2016
                        Sebastien Duret

                        http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...SG_a12291.html
                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • LDC : Le PSG domine en vain
                          Publié le 23 mars 2016 | Actus / Chronos
                          Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                          Face au FC Barcelone, le PSG a dominé mais n'a pas réussi à trouver la faille pour faire plier les Catalanes et prendre un avantage important avant le match retour. Tout reste donc à faire dans cette confrontation, et la décision se fera au stade Charléty dans une semaine


                          La première période du PSG fut intéressante, avec de jolis mouvements à la clé et quelques belles occasions gâchées. La seconde période fut plus compliquée, moins animée, même si le PSG a dominé la rencontre. Il n'y a eu aucun tir cadré dans la rencontre, on espère que cela changera lors du match retour.

                          Un chat et de l'animation

                          Après la présence d'un chat sur la pelouse pendant trois minutes, le Paris Saint-Germain a pris le match en mains, se procurant plusieurs occasions dangereuses lors d'une première période ponctuée de jolis mouvements collectifs de la part des Parisiennes qui ont privé les Barcelonaises de ballon. Paris a ouvert les hostilités à la dixième minute de jeu, sur un centre de Shirley Cruz que Cristiane reprenait, sans cadrer. C'était ensuite au tour d'Anja Mittag de se mettre en évidence, sur une jolie frappe qui ne trouvait pas le cadre non plus (17'). Cinq minutes plus tard, Cristiane manquait d'ouvrir le score à deux reprises coup sur coup, mais elle était trop courte sur un centre, puis voyait sa tête passer au-dessus des cages barcelonaises.
                          Juste avant la mi-temps, il fallait une belle intervention de Rafols qui détournait un centre de Mittag pour Cruz (45'). Il n'y aura pas de but à la pause malgré une domination évidente du Paris Saint-Germain qui aura toutefois montré de belles choses face à un adversaire dangereux mais rendu presque inoffensif devant son public venu en nombre (record du nombre de spectateurs).

                          Pas de chat, et animation en berne

                          S'il n'y avait pas eu de but inscrit lors de la première période, il y avait eu des promesses. Hélas, le rythme fut moins enlevé entre les deux formations, et les occasions rares. Il faudra attendre la toute fin du temps additionnel pour voir la première frappe cadrée du match, signée Rosana -auteure d'une belle entrée- sur corner. Il faudra attendre l'heure de jeu passée pour voir les premières occasions dangereuses de cette seconde période, pour le PSG toujours. Il fallait un pied barcelonais pour détourner de justesse une frappe de Cristiane bien partie (64'). Le corner qui suivait voyait Laura Georges manquer le cadre de la tête. Juste avant sa sortie, Mittag manquait une nouvelle fois l'ouverture du score.
                          L'entrée en jeu de Rosana (73') aura fait du bien au PSG, par sa puissance et ses accélérations. Cristiane passait une nouvelle fois tout près d'inscrire un nouveau but sur un centre de sa compatriote qui avait réalisé une belle accélération sur le côté gauche, mais le cadre lui échappait encore. La fin de match était un peu plus débridée, le PSG se créant des occasions, comme cette tête non cadrée de Marie-Laure Delie (89'), Barcelone tentant quelques contres timides. Finalement, il n'y aura pas de but entre les deux équipes. Tout reste à faire, et le qualifié pour les demi-finales ne sera connu que mercredi prochain.

                          http://www.footdelles.com/article/Ac...in_129245.html
                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • Foot Ligue des Champions (Femmes)
                            Le PSG n'a pas trouvé la faille face au FC Barcelone

                            Le 23/03/2016 à 20:23:00 | Mis à jour le 23/03/2016 à 20:36:59 | 45 Commentaires

                            Le Paris Saint-Germain a concédé le nul sur le terrain du FC Barcelone (0-0) ce mercredi en quarts de finale aller de la Ligue des champions. Le match retour aura lieu dans une semaine au stade Charléty.

                            Le match : 0-0

                            «Le match le plus important» de l’histoire de l’équipe féminine du FC Barcelone a commencé d’une drôle de façon avec l’entrée sur le terrain d’un chat qui a contraint à une interruption du match, deux minutes seulement après le coup d’envoi. Le félin – qui n’était pas noir – a passé une bonne minute sur la pelouse du Mini Estadi avant de redonner la vedette aux joueuses. Ce match historique, donc, s’est conclu sur un nul (0-0) qui sanctionne autant le manque d’efficacité du PSG qu’il récompense le courage et les qualités défensives du FC Barcelone, poussé par un public enthousiaste (voir par ailleurs).

                            Les Parisiennes ont pourtant largement dominé ce quart de finale aller se procurant un nombre assez important d’opportunités de marquer sans jamais les concrétiser. Cristiane (10e, 22e, 64e, 78e, 86e), Mittag (17e, 45e+1, 66e), Delie (89e) et Rosanna (90e+1) ont manqué d’efficacité à l'approche de la surface de réparation barcelonaise.

                            Un tir cadré de la part des Parisiennes sur neuf tentatives à l’issue du temps réglementaire. Farid Benstiti, l’entraîneur du PSG qui a demandé plus d’application, d’agressivité et de simplicité à ses joueuses durant la pause, n’a pas du tout été entendu. Le match retour à Charlety devra être d’une autre facture sous peine de ne pas retrouver l’OL, bien parti pour éliminer le Slavia Prague, en demi-finales.

                            La joueuse : Mittag décevante
                            Remplacée à la 66e minute par Marie-Laure Delie, Anja Mittag, l’attaquante du PSG, a livré une copie assez décevante. On attendait forcément mieux de la meilleure buteuse de l’histoire de la Ligue des champions (49 réalisations). Elle ne s'est procurée que deux tirs qu'elle n'a pas su cadrer. Alors certes, elle n’a pas bénéficié des ballons nécessaires pour marquer, mais durant la première période, elle a disparu et n'a pas pesé sur la défense barcelonaise.

                            Le chiffre : 8369
                            Le stade où évolue habituellement le Barça B, le Mini Estadi, n’avait jamais connu une telle affluence pour un match de football féminin. Jusqu’ici le record approchait péniblement les 3000 spectateurs. Ce mardi pour la réception, cette marque a été largement battue avec 8 369 personnes rassemblées pour la venue du PSG. Les entrées libres y sont sans doute pour quelque chose, mais l’ambiance tout au long de la rencontre montre que le public a été conquis par le spectacle.

                            Sy. D.

                            http://www.lequipe.fr/Football/Actua...rcelone/646038
                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • Ligue des Champions (Quart) - Les Lyonnaises ont fait le spectacle

                              Pour leur première rencontre au Parc OL, les Lyonnaises ont déjà trouvé leurs marques et n'ont fait qu'une bouchée du Slavia Prague (9-1). Elles peuvent déjà envisager la demi-finale sereinement.


                              Thomis, Le Sommer, Abily et Hegerberg, une attaque de feu (photo OLweb.fr)


                              Même privé de quatre joueuses dont sa capitaine Wendie Renard, l'Olympique Lyonnais n'a pas tremblé à l'occasion de son premier quart de finale de Ligue des Champions depuis trois ans. Pour ce retour à ce stade de la compétition, leur adversaire a même fait les frais de la volonté de briller devant les quelque 12 000 spectateurs présents au Parc OL.

                              Si le début de match était cadenassé avec une équipe tchèque regroupée en défense, le premier but débloquait la situation et lançait la machine lyonnaise. Un premier but d'une magnifique frappe de Necib qui trompait une gardienne qui manquait de quelques centimètres pour sortir le ballon. Necib entrait dans l'histoire de l'OL féminin en devenant la première buteuse dans cette nouvelle enceinte.

                              Les Lyonnaises étaient décidées à faire le spectacle, Eugénie Le Sommer se chargeait du deuxième but avec un coup du sombréro (2-0, 24'). Hegerberg était plus classique avec une réalisation de la tête en se retrouvant esseulée aux 6 m (3-0, 35'). Déja peu à son avantage sur le premier but, la gardienne tchèque offrait le quatrième but à Mbock (4-0, 39'). Le Slavia Prague qui était aux abois, marquait son premier tir cadré grâce à Svitkova, oubliée au marquage par Kaci (4-1, 42').

                              Abily marque sur un retourné

                              Un but finalement anecdotique car en seconde période, le festival lyonnais repartait avec Mbock à la retombée d'une frappe de Le Sommer repoussée par la barre (5-1, 53'). Après un corner à l'origine du but précédent, le sixième l'était aussi et cette fois-ci Majri n'avait plus qu'à conclure (6-1, 56'). Abily sortait le grand jeu pour marquer deux buts. Un coup franc de 20 m et un splendide retourné illuminaient cette soirée de gala (8-1, 80'). Hegerberg finissait le travail d'une belle volée du droit (9-1, 85'). Le dixième but était même tout proche avec Hegerberg (90+2e).

                              Avec cette victoire aussi large que méritée, Lyon est déjà qualifié à 99% pour le prochain tour. Son adversaire n'a jamais pu exister et peut même se montrer heureux d'avoir marqué. Gérard Prêcheur pourra gérer le match retour comme il le déclarait après le match.

                              >> LE RÉSUMÉ VIDÉO


                              Réactions (avec OL)

                              Gérard Prêcheur (entraîneur) : "Au match retour, on gérera. On a marqué beaucoup de buts, ça faisait longtemps. C'est important pour les deux prochains mois. Au-delà de la victoire et de la qualification qui est acquise, c'est un moment d'émotion quand on se retourne vers la tribune pleine."
                              Jean-Michel Aulas (président) : "C'est magnifique. Cette équipe est chère à notre coeur. Elles ont fait un match remarquable."
                              Elodie Thomis (attaquante) : "On a marqué de beaux buts même si tout n'était pas parfait. On est sur la bonne voie."
                              Camille Abily (auteur d'un doublé) : "C'était génial. On est chez nous ici au Parc OL. On a pris nos marques."
                              Ada Hegerberg (auteur d'un doublé) : "J'espère que tous les gens qui sont venus nous voir sont contents du match"
                              >> Plus de réactions sur OLweb.fr

                              Les buts

                              9-1 Ada HEGERBERG 85' (Tarrieu récupère à 20 m et pivote pour servir Hegerberg décalée sur la droite de la surface qui place une frappe de volée du droit vers le petit filet opposée)
                              8-1 Camille ABILY 80' (Ballon renversé de la gauche par Majri vers la droite pour Thomis qui trouve Abily qui réussit un retourné du droit à 10 m)
                              7-1 Camille ABILY 64' (Coup franc à 20 m décalé sur la gauche enroulé du droit par Abily qui contourne le mur et marque au premier poteau)
                              6-1 Amel MAJRI 56' (Corner de Necib de l'autre côté, Hegerberg dans l'axe, dévie aux 6 m pour la tête de Majri au second poteau qui conclut de la tête)
                              5-1 Griedge MBOCK BATHY NKA 53' (Corner d'Abily qui trouve Hegerberg au point de penalty qui remet pour Le Sommer au second poteau qui reprend de la tête et trouve la barre. Le ballon revient sur Mbock à l'affût dans les 6 m qui marque d'une tête piquée)
                              4-1 Katerina SVITKOVA 42' (Cahynova à droite trouve Svitkova démarquée qui contrôle à 11 m et enchaîne en ouvrant son pied droit pour marquer sur la gauche de Bouhaddi)
                              4-0 Griedge MBOCK BATHY NKA 39' (Coup franc côté gauche frappé rentrant par Necib au premier poteau, la gardienne relâche devant son but sur Mbock qui marque du dos)
                              3-0 Ada HEGERBERG 35' (Une-deux Le Sommer - Abily qui s'avance dans la surface à gauche et centre pour la tête d'Hegerberg seule au second poteau)
                              2-0 Eugénie LE SOMMER 24' (Abily allonge pour trouver Le Sommer dans les 6 m qui réalise un coup du sombréro conclu d'une volée imparable du droit qui termine sur la droite de la gardienne)
                              1-0 Louisa NECIB 18' (Ballon perdu par Penickova sur un pressing de Majri qui remet sur Necib complètement excentrée à gauche qui déclenche une frappe de 25 m qui va se loger sous la barre)


                              Ligue des Champions - Quart de finale aller
                              Mercredi 23 mars 2016
                              - 19h00
                              O. LYONNAIS (FRA) - SK SLAVIA PRAGUE (RTC) : 9-1 (4-1)
                              Décines-Charpieu (Parc Olympique lyonnais)
                              Temps frais - Terrain excellent
                              Spectateurs : 11 732
                              Arbitres : Pernilla Larsson (SUE) assistée de Julia Magnusson (SUE) et Anna Nyström (SUE). 4e arbitre : Sara Persson (SUE)
                              Buts pour Lyon : Louisa NECIB 18', Eugénie LE SOMMER 24', Ada HEGERBERG 35', 85', Griedge MBOCK BATHY NKA 39', 53', Amel MAJRI 56', Camille ABILY 64', 80'
                              But pour le Slavia Prague : Katerina SVITKOVA 42'

                              Aucun avertissement

                              LYON : 16-Sarah Bouhaddi ; 15-Aurélie Kaci (24-Mylaine Tarrieu 64'), 29-Griedge Mbock Bathy Nka, 5-Saki Kumagai, 7-Amel Majri ; 10-Louisa Necib, 6-Amandine Henry (19-Eve Périsset 79'), 23-Camille Abily (cap.) ; 12-Elodie Thomis, 14-Ada Hegerberg, 9-Eugénie Le Sommer (18-Claire Lavogez 71'). Entr.: Gérard Prêcheur
                              Non utilisées : 30-Méline Gérard, 11-Lucie Pingeon, 17-Corine Petit, 20-Delphine Cascarino
                              SLAVIA PRAGUE : 24-Barbora Sladka ; 8-Jana Tomaskova, 7-Simona Necidova, 6-Andrea Budosova, 18-Sara Jurackova ; 4-Klara Cahynova (26-Marketa Matejkova 85') ; 14-Aneta Malinova (12-Pavla Benyrova 29'), 21-Katerina Svitkova, 10-Blanla Penickova (cap.), 13-Jitka Chlastakova ; 19-Petra Divisova (3-Karolina Dlouha 76'). Entr.: Anton Misovec
                              Non utilisées : 33-Barbora Votikova, 2-Alice Nemeckova, 16-Valentina Susolova, 25-Yingjie Hu

                              Jeudi 24 Mars 2016
                              Sebastien Duret

                              http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...le_a12290.html
                              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • LDC : Lyon explose le Slavia Prague
                                Publié le 23 mars 2016 | Actus / Chronos
                                Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                                Comme prévu, l'Olympique Lyonnais s'est largement imposé face aux Tchèques du Slavia Prague ce mercredi 9-1. Camille Abily, Griedge Mbock, Ada Hegerberg ont réalisé un doublé, Louisa Necib avait ouvert le score, Eugénie Le Sommer l'avait doublé et Amel Majri a également marqué. La messe est dite


                                Sans surprise, l'Olympique Lyonnais a très largement dominé le Slavia Prgue pour la première soirée européenne du Parc OL. Six joueuses différentes ont marqué pour rendre cette première inoubliable. Il n'y avait pas de suspense au match aller, il n'y en aura pas plus au retour, qui aura lieu dans une semaine à Prague. On regrettera toutefois le but encaissé.

                                Les pépites de Necib et Le Sommer

                                Le temps d'entrer dans le match, Lyon a mis une petite vingtaine de minutes à trouver la faille au cours d'un match très largement dominé par les Fenottes. L'ouverture du score fut signée Louisa Necib, d'une magnifique frappe excentrée (19'). Eugénie Le Sommer faisait le break cinq minutes plus tard avec un très joli enchainement qui faisait mouche (24'). Les occasions se succédaient, alors que les Tchèques ne parvenaient pas à bonifier leurs ballons de contres, et c'est Ada Hegerberg qui inscrivait le troisième but lyonnais de la tête sur un centre venu de la gauche (35').
                                Quatre minutes plus tard, Griedge Mbock ouvrait elle aussi son compteur but en coupant la trajectoire d'un coup franc de Necib, et bénéficiait d'une faute de main de la gardienne tchèque. Tout avait parfaitement commencé pour les Lyonnaises qui avaient alors déjà un pied en demi-finale. Un manque de concentration dans la défense allait se payer cash, et Kateřina Svitková, une des meilleures joueuses du Slavia, réduisait joliment le score avant la mi-temps (42'). A la pause, Lyon menait 4-1.

                                Lyon déroule

                                Après avoir inscrit quatre buts en première période, les Lyonnaises allaient en inscrire cinq lors du deuxième acte. La première à marquer était Griedge Mbock, qui suivait bien après le montant touché par Amandine Henry (53'). C'était ensuite au tour d'une autre défenseure, Amel Majri, d'inscrire un but suite à un corner tiré par Necib, suite à une déviation d'Hegerberg (56'). La capitaine lyonnaise ajoutait deux nouveaux buts (64', 80'), alors que le rythme s'était logiquement un peu essoufflé, et Ada Hegerberg profitait d'une nouvelle passe d'une grande Louisa Necib pour inscrire le neuvième et dernier but de la soirée en fin de match (86').
                                L'Olympique Lyonnais aura largement dominé la rencontre, comme cela était attendu. Au rang des points négatifs, pour "chercher la petite bête", le but encaissé, une facilité qui a mené à des ballons perdus, et une finition pas au top, puisque l'OL aura tiré plus de 30 fois au but. Dans tous les cas, la qualification est acquise, avec des buts magnifiques inscrits, et ce n'est pas le but à l'extérieur inscrit par les Tchèques qui va changer quoi que ce soit. Pour Lyon, le suspense mercredi prochain résidera dans le résultat du match entre le Paris Saint-Germain et Barcelone.


                                Crédit photo : Damien LG

                                http://www.footdelles.com/article/Ac...ue_129247.html
                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • Foot Ligue des Champions (Femmes)
                                  Lyon, en démonstration au Parc OL, a déjà un pied en demi-finale

                                  Le 23/03/2016 à 20:56:00 | Mis à jour le 23/03/2016 à 22:58:30 | 123 Commentaires

                                  L'Olympique Lyonnais a pris une très sérieuse option sur les demi-finales de la Ligue des champions en corrigeant le Slavia Prague (9-1), mercredi au Parc OL. Un festival offensif, ponctué par quatre buts magnifiques.


                                  Les Lyonnaises ont réussi un festival offensif pour leurs débuts au Parc OL. (R. Martin/L'Equipe)

                                  Le match : 9-1
                                  Les Lyonnaises avaient faim. Après deux éliminations successives en 8e de finale de la compétition, elles avaient à coeur de mettre fin à cette disette européenne, et de fêter leurs débuts au Parc OL par un succès. Mission accomplie, avec la manière puisque les joueuses de Gérard Prêcheur ont inscrit neuf buts - leur record en C1 cette saison - au terme d'un joli festival collectif où la réduction du score de Svitkova (42e) n'a pas réussi à gâcher la fête.

                                  Après un début de match timide face à une défense tchèque regroupée dans ses 30 mètres, les Lyonnaises ont mis la machine en marche : un bijou de frappe de Louisa Necib (19e), suivie par Eugénie Le Sommer (24e), Ada Hegerberg (35e) et Griedge M'Bock (39e). Si elles ont levé le pied au retour des vestiaires? Pas vraiment : M'Bock (53e) et Majri (6-1) aggravaient la marque sur corner, avant que Camille Abily ne s'offre un doublé (64e, 80e). Hegerberg l'a imité dans la foulée (86e). Match retour en République Tchèque la semaine prochaine.

                                  La joueuse : Camille Abily
                                  Un coup-franc enroulé dans la lucarne (65e) et un retourné acrobatique (80e) ont permis à Camille Abily de s'illustrer dans cette rencontre à sens unique, mais ses équipières ont également régalé, à l'image de cette frappe de Louisa Necib (19e) à plus de 30 mètres, ou de cet enchaînement contrôle de la poitrine - coup du sombrero - frappe d'Eugénie Le Sommer (24e).


                                  46
                                  Grâce à ce large succès, l'Olympique Lyonnais prolonge sa série d'invincibilité : le club n'a désormais plus perdu depuis 46 matches (2 nuls et 44 victoires). Le dernier revers du club remonte à novembre 2014, en 8e de finale retour de la Ligue des champions face au PSG (0-1).

                                  G. Sc.

                                  http://www.lequipe.fr/Football/Actua...-finale/646042
                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • Foot Ligue des Champions (Femmes) OL
                                    Camille Abily : «Bien pour le spectacle»

                                    Le 23/03/2016 à 23:02:00 | 1 Commentaire

                                    Camille Abily, la milieu et capitaine de l'OL, se réjouit des 9 buts marqués par son équipe face au Slavia Prague, ce mercredi, au Parc OL, en quarts de finale de la Ligue des champions.


                                    Camille Abily et les Lyonnaises ont surclassé le Slavia Prague. (Richard Martin/L'Equipe)

                                    Gérard Prêcheur (entraîneur de l'OL, sur le site officiel du club) : «On est contents de la victoire. On a marqué beaucoup de buts, ça faisait longtemps. C'est important pour les deux prochains mois qui nous attendent. C'est bien pour le public. Il y a beaucoup de points positifs. J'ai dit à la pause qu'on avait atteint le quota d'erreurs techniques. C'est fabuleux de jouer au Parc OL. Il y a eu un moment d'émotion quand on se retourne vers la tribune pleine. C'est génial. Ce stade est trop beau... On avait des inquiétudes sur la forme physique après la trêve avec les sélections. Mais j'ai été rassuré. On a bien bossé tactiquement et on a bien géré ce retour de sélection. Je vais accorder de l'importance à l'aspect tactique et physique pour le match retour.»

                                    Camille Abily (milieu de terrain et capitaine de l'OL) : «On retient la belle victoire. Il y a eu de magnifiques buts. C'est bien pour le spectacle. Il y a eu du monde. C'était génial. On est chez nous ici. On a pris nos marques. Les Tchèques ont craqué après le premier but. Elles ont pris un coup derrière la tête.»

                                    Jean-Michel Aulas (président de l'OL) : «C'est magnifique. Cette équipe est chère à notre coeur. Elles ont fait un match remarquable. On est sereins pour le match retour. C'était ma volonté de montrer à l'équipe féminine qu'elle pouvait compter sur nous et de démontrer les vertus de ce stade. C'est un vrai spectacle. Le jeu a été très bon sur le plan collectif. On a vu que l'OL était parti en direction de Milan et la finale. Les choses se passent comme on le souhaite.»

                                    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...ectacle/646072
                                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • Ligue des Champions (Quarts) - Les Allemandes de WOLFSBURG et FRANKFURT en bonne position

                                      Dans le match annoncé comme le plus indécis, Frankfurt grâce à un penalty a pris une option sur Rosengard. Wolfsburg s'est plus facilement imposé devant les Italiennes de Brescia.


                                      Le penalty de Marozsan (photo DFB)


                                      Le duel entre le champion de Suède Rosengard et le champion d'Europe Frankfurt a longtemps semblé s'achever vers un score nul et vierge. Et pourtant Groenen avait touché le montant suédois alors que la gardienne remplaçante semblait battue (61e). Mais à 20 minutes de la fin, un inexplicable réflexe de Nilsson qui commettait une main dans la surface sur un centre adverse a été sanctionné d'un penalty. Marozsan ne tremblait pas au moment de le frapper (0-1, 71'). Un but à l'extérieur important avant le match retour. Une rencontre que ne jouera pas la buteuse du jour après avoir reçu un avertissement à dix minutes de la fin, elle manquera le match retour.

                                      Dans l'autre rencontre concernant un club allemand, Wolfsburg, Brescia n'a pas longtemps existé. Une frappe de Sabatie était pourtant cadrée mais sur la gardienne (11e), avant que les Allemandes n'accélèrent. Popp manquait deux occasions (19e, 25e) avant le but de Wullaert. Servie par la Française Bussaglia, elle déclenchait une frappe de 20 m dans la lucarne opposée (1-0, 32'). En seconde période, Popp d'une belle frappe puis Hansen sur une grossière erreur de la capitaine de Brescia scoraient à leur tour (3-0, 61'). A l'heure de jeu, le match était plié et Wolfsburg touchait même du bois par la suite (70e). Le match retour ne sera qu'une formalité à gérer.


                                      LES FICHES

                                      FC ROSENGARD (SUE) - FFC FRANKFURT (ALL) : 0-1 (0-0)

                                      à Malmö (Malmö Idrottsplats)
                                      Spectateurs : 2 447
                                      Arbitres : Cristina Dorcioman (ROU) assistée de Petruta Iugulescu (ROU) et Alexandra Theodora Apostu (ROU). 4e arbitre : Teodora Albon (ROU)
                                      0-1 Dzsenifer MAROZSAN 71' s.p. (Main de Nilsson dans la surface. Marozsan frappe le penalty du droit sur la droite de la gardienne)
                                      Avertissements : Priessen 53', Marozsan 80' pour Frankfurt

                                      ROSENGARD : 11-Erin McLeod (12-Sofia Lundgren 13') ; 16-Lina Nilsson, 6-Anita Asante, 4-Emma Berglund (cap.), 5-Ali Riley ; 10-Marta Vieira Da Silva, 19-Katrin Schmidt, 7-Sara Björk Gunnarsdottir, 21-Lieke Martens ( 30-Ella Masar 68') ; 17-Gaelle Enganamouit, 9-Natasha Andonova. Entr.: Jack Majgaard
                                      Non utilisées : 22-Hanna Persson, 24-Ebba Wieder, 25-Emma Pennsäter, 36-Edina Filekovic, 44-Linnea Svensson
                                      FRANKFURT : 30-Anne-Kathrine Kremer ; 3-Laura Störzel (12-Sophie Schmidt 54'), 13-Marith Priessen, 27-Peggy Kuznik, 25-Saskia Bartusiak ; 18-Kerstin Garefrekes (cap.), 4-Kathrin-Julia Hendrich, 14-Jackie Groenen, 10-Dzsenifer Marozsan ; 17-Mandy Islacker (23-Isabelle Linden 90'), 11-Simone Laudehr (5-Emily van Egmond 90+2'). Entr.: Matthew Ross
                                      Non utilisées : 1-Desirée Schumann, 6-Saskia Matheis, 9-Yuki Ogimi, 28-Nadine Anstatt

                                      VfL WOLFSBURG (ALL) - BRESCIA (ITA) : 3-0 (1-0)
                                      Wolfsburg (AOK Stadium)
                                      Spectateurs : 1 549
                                      Arbitres : Stéphanie Frappart (France) assistée de Manuela Nicolosi (France) et Solenne Bartnik (France). 4e arbitre : Florence Guillemin (France)
                                      3-0 Caroline Graham HANSEN 61' (Pressing d'Hansen sur D'Adda à 20 m qui récupère et place une frappe du droit qui termine dans le petit filet droit du but italien)
                                      2-0 Alexandra POPP 52' (Dickenmann lancée à droite centre fort et trouve Popp qui vient couper la trajectoire devant sa défenseure et reprendre en force du droit)
                                      1-0 Tessa WULLAERT 32' (Récupération de Bussaglia au milieu qui lance Wullaert qui avance à 21 m et ouvre son pied gauche pour enrouler une frappe dans la lucarne opposée)
                                      Avertissement : Bonansea 12' pour Brescia

                                      WOLFSBURG : 1-Almuth Schult ; 21-Lara Dickenmann, 24-Joelle Wedemeyer, 28-Lena Goessling (cap.), 8-Babett Peter ; 19-Ramona Bachmann (3-Zsanett Jakabfi 46'), 31-Julia Simic, 30-Elise Bussaglia, 26-Caroline Graham Hansen (27-Isabel Kerschowski 69') ; 10-Tessa Wullaert (17-Ewa Pajor 84'), 11-Alexandra Popp. Entr.: Ralf Kellermann
                                      Non utilisées : 29-Merle Frohms, 2-Luisa Wensing, 9-Anna Blässe
                                      BRESCIA : 12-Camelia Ceasar ; 13-Sara Gama, 3-Roberta D'Adda (cap.), 5-Elena Linari ; 11-Barbara Bonansea, 24-Elisa Mele (4-Lisa Boattin 73'), 6-Martina Rosucci, 2-Paige Williams (23-Martina Lenzini 87') ; 10-Cristiana Girelli ; 17-Stefania Tarenzu (8-Lisa Alborghetti 59'), 9-Daniela Sabatino. Entr: Milena Bertolini
                                      Non utilisées : 1-Chiara Marchitelli, 7-Valentina Cernoia, 15-Annamaria Serturini, 16-Chiara Eusebio

                                      Jeudi 24 Mars 2016
                                      Sebastien Duret

                                      http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...on_a12292.html
                                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • VfL Wolfsbourg (ALL) 3 - 0 ACF Brescia (ITA)
                                        1-0 : Tessa Wullaert 32'
                                        2-0 : Alexandra Popp 52'
                                        3-0 : Caroline Graham Hansen 61'

                                        FC Barcelone (ESP) 0 - 0 Paris Saint-Germain FC (FRA)
                                        Olympique Lyonnais (FRA) 9 - 1 SK Slavia Prague (RTC)
                                        1-0 : Louisa Necib 18'
                                        2-0 : Eugénie Le Sommer 24'
                                        3-0 : Ada Hegerberg 35'
                                        4-0 : Griedge M'Bock Bathy 39'
                                        4-1 : Kateřina Svitková 42'
                                        5-1 : Griedge M'Bock Bathy 53'
                                        6-1 : Amel Majri 56'
                                        7-1 : Camille Abily 64'
                                        8-1 : Camille Abily 80'
                                        9-1 : Ada Hegerberg 86'

                                        FC Rosengård (SUE) 0 - 1 1. FFC Francfort (ALL)
                                        0-1 : Dzsenifer Marozsán 71' (SP)
                                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par jc93150 Voir le message
                                          Pourquoi tant de haine envers nous?:(
                                          Parce que le Paris SG représente tout ce qu'il y a de plus sale dans le football français en général, mais également dans le football féminin. Donc aucun soutien de ma part au Q$G

                                          En espérant vraiment que le Barça réussisse son coup au retour, un nul 1-1 suffirait à mon bonheur :lov::fier:
                                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par Rem56 Voir le message
                                            En espérant vraiment que le Barça réussisse son coup au retour, un nul 1-1 suffirait à mon bonheur :lov::fier:
                                            +1 comme déjà dit, un petit Lyon-Barça en demies pendant que les allemandes s'entretuent, le tableau est parfait. :grn:
                                            Envoyé par psgmagic69
                                            A qui on fait les fesses ce week end :lov:
                                            :grn:

                                            Commentaire


                                            • Envoyé par Rem56 Voir le message
                                              Parce que le Paris SG représente tout ce qu'il y a de plus sale dans le football français en général, mais également dans le football féminin. Donc aucun soutien de ma part au Q$G

                                              En espérant vraiment que le Barça réussisse son coup au retour, un nul 1-1 suffirait à mon bonheur :lov::fier:
                                              Pas mieux, rien à rajouter.
                                              L'OL et Liverpool sont des formidables raisons d'être heureux

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par Christo1308 Voir le message
                                                Pas mieux, rien à rajouter.
                                                Moi aussi je souhaite le Barça en demi, imaginez-vous 15 à 20 000 spectateurs au parc OL ???

                                                Commentaire


                                                • Parc OL : première !
                                                  Publié le 24 mars 2016 | Actus / Chronos
                                                  Par Benjamin Roux pour Foot d'Elles



                                                  A l’occasion de leur quart de finale aller de Ligue des champions face au Slavia Prague (9-1), les joueuses de l’Olympique lyonnais ont eu l’occasion d’effectuer leur grande première au Parc OL, devant un public venu découvrir et encourager les "Fenottes" dans cette toute nouvelle enceinte lyonnaise.


                                                  Il est dix-sept heures lorsque les Lyonnaises arrivent à Decines-Charpieu, fief de la toute nouvelle enceinte du club rhodanien. La veille, elles avaient foulé la pelouse pour la première fois, lors du traditionnel entraînement de veille de match. Les coéquipières de Sarah Bouhaddi avaient ainsi mesuré l'immensité d'un stade à la pointe de la technologie, qui propose à la fois de nombreux services au public, mais également une certaine proximité aux supporters, du fait de son architecture. « C’est une magnifique structure, j’espère que le public sera au rendez-vous, on a hâte d’y être ! », avait confié Camille Abily lors du point presse d’avant-match.

                                                  Ce sont donc des Lyonnaises tout sourire que nous retrouvons deux heures avant le coup d’envoi d’une opposition européenne qui aura tourné au cauchemar pour leurs adversaires tchèques du soir (victoire lyonnaise 9-1). L’échauffement débute, les supporters prennent place au sein de cette nouvelle structure, Lotta Schelin et Wendie Renard, qui ne sont pas sur la feuille de match, répondent aux questions des journalistes de la chaîne OL TV, pendant que Bruno Genesio, actuel entraîneur de l’équipe première masculine, prend place au Parc OL, preuve du soutien de tout un club apporté à sa section féminine. Le président Jean-Michel Aulas est également là pour l'occasion, « je ne pouvais pas manquer le premier match des filles dans le nouveau stade ! », confie-t-il.



                                                  Une première réussie

                                                  Si l'ensemble du club rhodanien apporte son soutien à ses filles, les supporters ont, eux aussi, répondu présent à l’occasion de ce rendez-vous européen. Quelques 11 732 spectateurs arboraient les tribunes de l'entre lyonnaise ce mercredi. Même si le record d'affluence n'a pas été battu (le 13 avril 2013 à Gerland, dans le cadre de la demi-finale aller de Ligue des Champions face à Juvisy, les Lyonnaises avaient attiré près de 22 000 personnes), les supporters semblaient ravis de l'engouement né autour de cette opposition. « C’est un très beau stade, avec beaucoup de moyens mis en œuvre pour l’accueil du public », déclarait ce jeune supporter à l’entrée du stade. « Il est important de voir les filles mises en avant de cette façon », ajoutait-il. Car si le Parc OL a parfois sonné creux ce mercredi soir (une seule tribune ouverte, comme habituellement), c’est à nouveau un public très familial qui a apporté un indéfectible soutien à son équipe favorite. Des traditionnels « OL Ang’Elles », groupe de supporters phare de la section féminine, au « Kop Fenottes 69 » créé plus récemment, en passant par les curieux et autres amoureux du ballon rond, il y en avait pour tout le monde ce mercredi à Lyon.



                                                  Un final en apothéose

                                                  Comme si la nette victoire des Lyonnaises n’avait pas suffi à égayer la joie des supporters lyonnais, les spectateurs du Parc OL ont eu droit à un show exceptionnel du chanteur Christophe Maé après le match. En invité d’honneur, le chanteur « pop » a régalé le public lyonnais. « C’est magnifique, j’ai eu l’occasion d’assister à l’intégralité de la rencontre, et j’ai pu découvrir un jeu de qualité, avec des filles qui jouent très bien au ballon », a-t-il confié, après avoir enflammé le nouveau stade de l’OL avec ses nouvelles musiques, qui ont régalé petits et grands. Du côté des joueuses, le sentiment est le même. A la fin du show, elles ont même eu l'occasion de monter sur scène, et d'effectuer quelques pas de danse avec le chanteur. « C'est une soirée magique, la victoire est là, l'ambiance aussi, et ce concert était grandiose », concluront-elles d'une même voix en zone mixte d’après-match. Un événement que les nombreux supporters du Parc OL n'oublieront sans doute jamais.


                                                  Benjamin Roux, à Lyon

                                                  http://www.footdelles.com/article/Ac...e-_129246.html
                                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par lelavallois Voir le message
                                                    Moi aussi je souhaite le Barça en demi, imaginez-vous 15 à 20 000 spectateurs au parc OL ???
                                                    Pas faux... même si le Barça sur le plan féminin est en pleine phase de développement, rien que le nom attire et pourrait vraiment faire venir des spectateurs en 1/2 finales en cas de qualification :oui:
                                                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X