Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ligue des Champions Féminine 2015-2016

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Ligue des Champions (Quart) - Le PSG a fait durer le suspense

    Les Parisiennes auront mis 176 minutes pour trouver la faille face aux Barcelonaises. Alors que la prolongation se rapprochait inéluctablement, Cristiane est venue délivrer ses partenaires.


    Cristiane a délivré ses partenaires (photo PSG.fr)


    Comme à l'aller, le PSG s'est montré supérieur dans les débats mais n'a pas été réaliste devant le but de Panos. La gardienne barcelonaise a aussi réalisé une grande partie avant de commettre la faute de main fatale dans les dernières minutes. Il ne reste à peine cinq minutes à jouer dans le temps réglemtaire, Panos avait jusque là repoussé toutes les tentatives du PSG mais c'est au moment où l'on s'attendait le moins à ce qu'elle incline que cela est arrivé. C'est sur un centre rentrant venu de la droite de Rosana, entrée vingt minutes, qu'elle trouvait sa compatriote, partie à la limite du hors-jeu, qui venait se sacrifier en réalisant une tête plongeante. Panos avait bien la main sur la trajectoire mais pas assez ferme laissant le ballon filer derrière la ligne (1-0, 86'). Le camp parisien pouvait exulter après une rencontre qui aurait pu être celle de la frustration.

    Panos a repoussé les assauts parisiens


    Cruz a réalisé un gros match (photo PSG.fr)


    Si au match aller, le PSG n'avait cadré qu'à une seule reprise, pour ce match retour, dès les premières minutes, le ton était donné. Un premier centre adressé par Cruz et sur une déviation de Torrejon, la gardienne devait éviter le but contre son camp, en concédant un corner (3e). Elle sortait ensuite une parade décisive sur une tête décroisée de Cruz (9e). Le PSG poussait et Cruz donnait le tempo. Après une belle combinaison avec Houara d'Hommeaux, elle trouvait Cristiane à 16 m qui plaçait une frappe du gauche, à nouveau sortie par Panos (14e). Cruz reprenait ensuite un ballon contré de Morroni mais manquait le cadre (33e). Face au bloc barcelonais organisé en deux lignes défensives, les Parisiennes écartaient bien le jeu mais ne se montraient pas tranchantes dans la finition, ne profitant notamment d'une présence sur les deuxièmes ballons.

    Berger évite le scénario catastrophe


    Dali retrouve son rythme (photo PSG.fr)


    Les minutes défilaient et la prolongation se rapprochait. La Brésilienne Cristiane manquait d'ouvrir le score lorsque servie par Cruz, elle se retrouvait seule à gauche mais croisait trop sa frappe (51e). Seger se retrouvait aussi en bonne position mais était signalée hors-jeu (65e) alors Panos avait de toute manière de nouveau gagner son duel. Les Parisiennes étaient proches de la correctionnelle lorsque Latorre s'échappait plein axe. Taclée par Morroni dans la surface, l'Espagnole restait sur ses jambes pour se présenter devant Berger qui réalisait sa seule mais précieuse parade de la rencontre pour laisser son équipe à flot (80e). La délivrance venait alors de Cristiane.

    Les Parisiennes seront donc pour la seconde fois consécutive au rendez-vous des demies et retrouveront l'Olympique Lyonnais pour un duel franco-français qui permettra à une formation tricolore de se retrouver en finale le 26 mai prochain.


    >> Réaction
    Farid Benstiti (entraîneur du PSG) : (au micro de beINSPORTS)
    "On est frustré de se dire qu'on allait aller à la prolongation. Les filles ont mis de l'intensité, de l'engagement (...) Elles ont une occasion, on a failli se trouer. Et c'est finalement là où on ne devait pas marquer que l'on marque, tant mieux. Je m'attendais à la prolongation mais elles m'ont surpris.
    (Contre Lyon) On sait que ce match va se jouer sur deux manches. Il faudra continuer à être mentalement présente. Peut-être une autre organisation mais surtout j'espère récupérer nos blessées : Georges, Boulleau, Kiedrzynek."


    Ligue des Champions - Quart de finale retour
    Mercredi 30 mars 2016
    - 20h30
    PARIS-SAINT-GERMAIN (FRA) - FC BARCELONA (ESP) : 1-0 (0-0)
    Paris (Stade Charléty)
    Temps humide - Terrain bon
    Spectateurs : 8 000
    Arbitres : Riem Hussein (ALL) assistée de Ines Appelmann (ALL) et Imke Lohmeyer (ALL). 4e arbitre : Angelika Soeder (ALL)
    But : CRISTIANE Rozeira De Souza Silva 86'
    Avertissements : Cruz 81', Houara-D’Hommeaux 90+5' pour le PSG ; Bergara 82', Guijarro 90+3' pour Barcelone

    PSG : 30-Ann-Kathrin Berger ; 11-Jessica Houara d'Hommeaux, 5-Sabrina Delannoy, 8-Erika Cristiano Dos Santos, 20-Perle Morroni ; 17-Lisa Dahlkvist, 14-Kheira Hamraoui (7-Rosana Augusto dos Santos 65') 27-Caroline Seger (cap.) ; 2-Kenza Dali (29-Anja Mittag 80'), 10-Cristiane Rozeira De Souza Silva, 28-Shirley Cruz Trana. Entr.: Farid Benstiti
    29-Anja Mittag (18-Marie-Laure Delie 66'),
    Non utilisées : 1-Katarzyna Kiedrzynek, 15-Ouleymata Sarr, 18-Marie-Laure Delie, 24-Ghoutia Karchouni, 26-Onema Grace Geyoro
    BARCELONE : 13-Sandra Paños ; 2-Ane Bergara, 18-Marta Torrejón, 3-Ruth Garcia, 5-Melanie Serrano ; 7-Gemma Gili (21-Barbara Latorre 75'), 4-Marta Unzue (cap.), 12-Patricia Guijarro ; 20-Olga Garcia, 10-Jennifer Hermoso, 11-Alexia Putellas. Entr.: Xavi Llorens
    Non utilisées : 1-Laura Rafols, 6-Esther Romero, 9-Mariona Caldentey, 14-Cristina Baudet, 17-Nuria Garrote, 24-Irene del Rio


    Le but
    1-0 CRISTIANE 86' (Centre rentrant depuis la droite de Rosana repris par Cristiane qui se jette pour reprendre d'une tête plongeante, la gardienne n'a pas la main ferme et le ballon file doucement dans le but)



    Le onze parisien (photo PSG.fr)

    Jeudi 31 Mars 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...se_a12322.html
    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • LDC : Le PSG se fait peur, mais se qualifie
      Publié le 30 mars 2016 | Actus / Chronos
      Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



      Largement dominateur à l'aller sans réussir à trouver le cadre, le PSG a récidivé ce mercredi, mais cette fois, une tête de Cristiane mal contrôlée par Sandra Panos en fin de match a offert la victoire et la qualification au PSG. Ce fut compliqué, mais Paris l'a fait. En demi-finale, le PSG retrouvera l'Olympique Lyonnais pour une demi-finale franco-française


      Après le match nul et vierge obtenu à l'aller à Barcelone, le PSG était sous pression avant le match retour, et avait l'obligation de marquer un but de plus que son adversaire dans le temps réglementaire pour s'éviter des prolongations, au contraire de son opposition précédente avec le club suédois d'Örebro (1-1 à l'aller en Suède). Il aura fallu attendre la toute fin de match, et une tête plongeante de Cristiane sur un centre de Rosana, pour que le PSG obtienne sa qualification pour les demi-finales.

      On connait la chanson

      Comme lors des 90 précédentes face au même adversaire, le PSG a largement dominé, a souvent tiré au but, mais n'a pas réussi à trouver le fond des filets malgré une douzaine de tirs, dont la moitié de cadrés. C'est Shirley Cruz, la Parisienne la plus en vue, qui se créait la meilleure occasion en début de match, mais Sandra Paños s'interposait (9').
      Malgré une bonne volonté évidente, à l'image de sa capitaine Caroline Seger très offensive pour forcer la décision, le PSG retournait au vestiaire sans avoir inscrit le moindre but. Le seul point positif étant que Barcelone n'avait tiré qu'une seule fois, de loin et sans aucun danger. Après 135 minutes de jeu, le Barça avait tiré trois fois au but, aucun n'étant cadré.

      Berger remporte le duel des gardiennes

      Rebelote en seconde période, avec un Paris Saint-Germain ultra-dominateur mais incapable de marquer (Cristiane 51', Erika 56', Cristiane 68'...). A la 80e minute, Barcelone partait en contre-attaque et Bárbara, parfaitement lancée dans l'intervalle, se présentait seule devant Ann-Katrin Berger. La gardienne allemande remportait son duel, profitant du retour de Perle Morroni qui lui avait permis d'empêcher la Barcelonaise de tirer plus tôt.
      Les dix dernières minutes étaient jaunes, Barcelone sentant le bon coup et se lançant à l'attaque face à un PSG désabusé. Et pourtant... sur un très bon centre de Rosana, Cristiane, partie à la limite du hors-jeu, plongeait et plaçait sa tête, que Sandra Panos, irréprochable jusque-là, ne contrôlait pas. La gardienne de Barcelone voyait la qualification s'éloigner au fil des centimètres parcourus lentement par le ballon jusque derrière la ligne (86')... Barcelone ne parvenait pas à se montrer dangereux lors des dernières minutes, et de façon à la fois logique et presque absurde, le PSG rejoint les demi-finales et l'Olympique Lyonnais pour une confrontation à venir franco-française.


      Les compositions :
      PSG :
      Berger - Houara, Delannoy, Erika, Morroni - Hamraoui (Rosana 65'), Dahlkvist, Seger - Cruz, Cristiane, Dali (Mittag 76')
      Barcelone : Panos - Bergara, Torrejon, Garcia, Serrano - Unzue (c), Guijarro, Gili (Latorre 76') - Putellas, Hermoso, Garcia

      http://www.footdelles.com/article/Ac...ie_129490.html
      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • Foot Ligue des Champions (Femmes)
        Le PSG bat le FC Barcelone et rejoint l'OL en demi-finales de la Ligue des champions

        Le 30/03/2016 à 22:26:00 | Mis à jour le 30/03/2016 à 23:01:14 | 30 Commentaires

        Le PSG a souffert mais a finalement arraché la victoire face au FC Barcelone (1-0) et la qualification pour les demi-finales de la Ligue des champions. Les Parisiennes retrouveront l'Olympique Lyonnais tombeur du Slavia Prague (9-1, 0-0).


        Cristiane auteur du but de la qualification pour le PSG. (Jérôme Prévost/L'Equipe)

        Le match : 1-0
        Farid Benstiti a parfaitement résumé le but du PSG : «Là où on ne devait pas marquer, on marque. Tant mieux», a-t-il déclaré, soulagé, au micro de beIN Sports. Le but de la tête de Cristiane, à la 86e minute, sur un centre de Rosana, entrée à la 65e minute à la place d'Hamraoui, a délivré le Paris Saint-Germain qui avait largement dominé la rencontre, sans jamais réussir à trouver la faille dans le bloc barcelonais, comme lors du match aller (0-0).
        Sous les yeux de Thiago Silva, le capitaine de l'équipe masculine, Paris a eu les occasions par Ruth Garcia, qui a failli marquer contre son camp dès la 3 minute, par Cruz (9e), Cristiane (14e, 32e, 50e, 57e) ou Dali (45e +1) mais les Parisiennes ont manqué d’efficacité pour tromper Panos, exceptionnelle, sauf sur le but de Cristiane en toute fin de match. «Ce qui est intéressant chez elle, c'est qu'elle rate une fois, mais pas deux. Elle a beaucoup de sang froid», a réagi Benstiti, avec beaucoup de clémence pour sa joueuse pas vraiment inspirée ce soir.

        Paris retrouvera donc l’OL, tombeur du Slavia Prague (9-1, 0-0) en demi-finales le 23 ou le 24 avril pour l’aller, le 30 avril ou le 1er mai pour le match retour. L’an passé, les Parisiennes avaient réussi a éliminer l’OL en 1/8 de finale. La revanche aura bien lieu... sans Shirley Cruz et Jessica Houara d'Hommeaux suspendues pour le premier acte pour avoir écopé d'un carton jaune.

        La joueuse : Sandra Panos presque infranchissable
        Sur son visage, on pouvait lire la déception d'avoir laisser passer ce ballon largement à sa portée. Sandra Panos a fini par céder face au PSG mais à la suite d'une erreur de sa part sur la tête de Cristiane, puissante certes, mais pas inarrêtable. Impeccable durant tout le match, la gardienne de but du FC Barcelone a commis la faute de main qui a perdu son équipe à quatre minutes de la fin du temps règlementaire.

        À l'aller, elle avait brillamment mis en échec les joueuses du PSG. Son début de match, durant lequel elle a détourné, grâce à deux arrêts réflexes, deux ballons chauds (3e, 6e), a été du même niveau. Le poste de gardienne peut être cruel, Panos, 23 ans, en a eu la confirmation ce mercredi soir à Charléty.

        Le tournant : Le face-à-face perdu par Latorre
        Que ce serait-il passé si Barbara Latorre s'était écroulée dans le surface de réparation parisienne ? Partie dans le dos de la défense parisienne, la joueuse du FC Barcelone est restée sur ses appuis plutôt que de tomber alors qu'elle avait été touchée par la jeune Perle Morroni (18 ans) qui l'avait taclée. Elle a préféré jouer le face-à-face avec Ann-Katrin Berger, la gardienne de but du PSG et l'a perdu, à dix minutes de la fin du temps règlementaire. «Un garçon serait tombé», a souligné Farid Benstiti à la fin de la rencontre, heureux du manque de vice de Latorre sur ce coup-là.

        Sy. D.

        http://www.lequipe.fr/Football/Actua...ampions/648073
        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • Foot Ligue des Champions (Femmes) Barça
          Josep Maria Bartomeu, le président du FC Barcelone : «L'avenir nous appartient»

          Le 30/03/2016 à 23:16:57 | Mis à jour le 30/03/2016 à 23:19:36 | 2 Commentaires

          Le président du FC Barcelone, Josep Maria Bartomeu, a salué la performance de ses joueuses éliminées de la Ligue des champions par le PSG.


          Le FC Barcelone a longtemps résisté au PSG. (Jérôme Prévost/L'Equipe)

          Le président du FC Barcelone, Josep Maria Bartomeu, a rendu hommage à son équipe féminine éliminée ce mercredi soir par le PSG, en quart de finale de la Ligue des champions (0-0, 0-1). «Malgré la défaite, les féminines du FC Barcelone ont montré qu’elles étaient compétitives au très haut niveau. On doit encore disputer le Championnat et l’avenir nous appartient», a-t-il posté sur Twitter.

          http://www.lequipe.fr/Football/Actua...artient/648084
          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • Ligue des Champions - WOLFSBURG - FRANKFURT en demi

            Alors que Wolfsburg s'est aisément qualifié avec un nouveau succès 3-0 face à Brescia, les tenantes du titre sont passées par l'épreuve des tirs au but pour sortir Rosengard.


            Frankfurt passe par les tirs au but pour sortir Rosengard


            Victorieuses à l'aller en Suède grâce à un but sur penalty de Marozsan, les joueuses de Frankfurt, tenantes du titre, ont connu les pires difficultés au match retour. Privée de Marozsan, suspendue, l'équipe allemande avait d'entrée une occasion par Störzel qui trouvait l'arête du but suédois (1re). Mais ce sont les partenaires de Marta qui comblaient finalement le but de retard avant la demi-heure de jeu sur une reprise de la tête de Gunnarsdottir, totalement esseulée, qui profitait aussi de l'absence de détente de la gardienne allemande (0-1, 28'). Frankfurt n'était pas sous son meilleur jour et seule Garefrekes se montrait dangereuse (43e, 52e). Les Allemandes devaient éviter de concéder un but et cela aurait bien pu se produire sans l'étonnante parade réflexe de Kremer sur la tentative de Berglund (105e+2). Natasova avait à son tour une balle de 2-0 au cours de la prolongation. Mais sans un sauvetage de Nilsson, les Allemandes auraient pu finalement égaliser (120e). C'est finalement aux tirs au but que Frankfurt se qualifie pour sa huitième demi-finale européenne avec un sans-faute aux tirs au but et un arrêt de Kremer.

            Dans l'autre rencontre, déjà victorieux 3-0 à l'aller, les partenaires d'Elise Bussaglia ouvrait rapidement le score d'une belle reprise de Jakabfi de 20 m (0-1, 7'). Bachmann (19e) puis Goessling (27e) avaient à leur tour l'occasions de frapper mais ne cadraient pas. Les Italiennes parvenaient à répondre avec une tête de Girelli suite à un long ballon de l'ancienne Parisienne Gama. Mais la tentative n'étaitpas cadrée (32e). Sur l'action suivante, Jakabfi lancée dans l'axe par Goessling venait faire le break (0-2, 33'). Bien servie par Dickenmann, Blässe plaçait une reprise de la cuisse juste au dessus (41e). En seconde période, les Italiennes allaient se montrer plus entreprenantes. Bonansea par deux fois (48e, 56e) avait sa chance et venait même perdre un face-à-face (60e). Bachmann mettait un point d'honneur à la victoire allemande en déclenchant une frappe qui traversait une forêt de jambes (0-3, 62'). La Française Bussaglia était remplacée à un quart d'heure du terme. Avec son club de Wolfsburg, elle peut espérer atteindre la finale mais il faudra sortir Frankfurt.


            Les fiches

            BRESCIA (ITA) - VfL WOLFSBURG (ALL) : 0-3 (0-2)

            Brescia (Stadio Mario Rigamonti)
            Spectateurs : 3 253
            Arbitres : Olga Zadinová (RTC) assistée de Lucie Ratajová (RTC) et Nikol Šafránková (RTC). 4e arbitre : Zuzana Špindlerová (RTC)

            Les buts
            0-3 Ramona BACHMANN 62' (Suite à un corner, le ballon revient à 25 m sur Bachmann qui déclenche une frappe du droit qui traverse une forêt de jambes avant de mourir dans le petit filet droit)
            0-2 Zsanett JAKABFI 33' (Lancée en profondeur dans l'axe par Goessling, Zakabfi part à la limite du hors-jeu et vient tromper de près la gardienne d'un extérieur du droit qui termine dans le petit filet opposé)
            0-1 Zsanett JAKABFI 7' (Kerschowski déborde côté gauche et centre en retrait, le ballon est renvoyé par la défense plein axe sur Jakabfi à 20 m qui place une reprise du droit sans contrôle en force)

            Avertissements : D'Adda 26' et 85', Bonansea 55', Gama 72', Girelli 87' pour Brescia ; Simic 81' pour Wolfsburg
            Expulsion : D'Adda 85' pour Brescia

            BRESCIA : 12-Camelia Ceasar ; 13-Sara Gama, 3-Roberta D'Adda (cap.), 5-Elena Linari ; 11-Barbara Bonansea, 24-Elisa Mele (4-Lisa Boattin 62'), 6-Martina Rosucci, 2-Paige Williams ; 10-Cristiana Girelli ; 17-Stefania Tarenzi (8-Lisa Alborghetti 46'), 9-Daniela Sabatino (16-Chiara Eusebio 78'). Entr: Milena Bertolini
            Non utilisées : 1-Chiara Marchitelli, 7-Valentina Cernoia, 15-Annamaria Serturini, 23-Martina Lenzini
            WOLFSBURG : 1-Almuth Schult ; 21-Lara Dickenmann (17-Ewa Pajor 46'), 4-Nilla Fischer (cap.), 24-Joelle Wedemeyer, 8-Babett Peter ; 9-Anna Blässe, 30-Elise Bussaglia (2-Luisa Wensing 76'), 28-Lena Goessling (31-Julia Simic 46'), 27-Isabel Kerschowski ; 3-Zsanett Jakabfi, 19-Ramona Bachmann. Entr.: Ralf Kellermann
            Non utilisées : 29-Merle Frohms, 7-Synne Jensen, 10-Tessa Wullaert, 26-Caroline Graham Hansen


            FFC FRANKFURT (ALL) - FC ROSENGARD (SUE) : 0-1 a.p. (0-1) (aller 1-0)
            Frankfurt (Stadion am Bretano Bad)
            Spectateurs : 3 220
            Arbitres : Carina Vitulano (ITA) assistée de Lucia Abruzzese (ITA) et Francesca Di Monte (ITA). 4e arbitre : Maria Marotta (ITA)

            Le but
            0-1 Sara Björk GUNNARSDOTTIR 28' (Nilsson décalée sur la droite adresse un centre et trouve Gunnarsdottir totalement esseulée au deuxième qui marque d'une tête lobée sous la barre)

            Tirs au but : Gunnarsdottir (arrêté), Laudehr (1-0), Andonova (1-1), Storzel (2-1), Marta (2-2), Islacker (3-2), Enganamouit (3-3), Schmidt (4-3), Berglund (4-4), Priessen (5-4)
            Avertissements : Störzel 105', Kuznik 115' pour Frankfurt ; Enganamouit 30', Berglund 63' pour Rosengard

            FRANKFURT : 30-Anne-Kathrine Kremer ; 4-Kathrin-Julia Hendrich, 13-Marith Priessen, 27-Peggy Kuznik, 3-Laura Störzel ; 14-Jackie Groenen, 12-Sophie Schmidt ; 18-Kerstin Garefrekes (cap.), 21-Ana-Maria Crnogorčević, 11-Simone Laudehr ; 17-Mandy Islacker. Entr.: Matthew Ross
            Non utilisées : 1-Desirée Schumann, 5-Emily van Egmond, 6-Saskia Matheis, 9-Yuki Ogimi, 20-Melissa Friedrich, 23-Isabelle Linden
            ROSENGARD : 12-Sofia Lundgren ; 16-Lina Nilsson, 6-Anita Asante, 4-Emma Berglund (cap.), 5-Ali Riley ; 7-Sara Björk Gunnarsdottir, 19-Katrin Schmidt ; 10-Marta Vieira Da Silva, 17-Gaelle Enganamouit, 21-Lieke Martens (9-Natasha Andonova 78') ; 30-Ella Masar. Entr.: Jack Majgaard
            Non utilisées : 82-Jessica Höglander, 22-Hanna Persson, 24-Ebba Wieder, 25-Emma Pennsäter, 36-Edina Filekovic, 44-Linnea Svensson

            Jeudi 31 Mars 2016
            Sebastien Duret

            http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...mi_a12323.html
            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • LDC 1/4 : Le bilan
              Publié le 30 mars 2016 | Actus / Chronos
              Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



              Ce mercredi ont lieu les quarts de finale retour de la Ligue des Champions. Si l'Olympique Lyonnais et dans une moindre mesure Wolfsburg étaient déjà qualifiés en 1/2, ce sont les finalistes la saison passée, Francfort et le PSG, qui les ont rejoints pour des 1/2 OL-PSG et Francfort-Wolfsburg. Nouvel affrontement Allemagne-France en finale !


              Francfort-Rosengård : 0-1 (5-4 tab)

              Il y aura eu du suspense jusqu'au bout entre Francfort et Rosengård. Vainqueur 0-1 à l'aller, Francfort s'est incliné sur le même score sur sa pelouse sur un but de Sara Bjork Gunnarsdóttir juste avant la demi-heure de jeu, d'une tête qui a lobé Kremer (28').
              C'est pourtant Francfort qui avait le mieux démarré la rencontre avec un tir de Laura Störzel sur le poteau dès la première minute de jeu. Le club suédois répondait à la 11e avec la future buteuse, mais elle ne cadrait pas sa frappe. Il fallait attendre la fin de la première période pour retrouver Francfort proche de marquer, avec un tir d'Ana-Maria Crnogorčević que Lundgren stoppait (43').
              Si le rythme fut élevé en première période, et le match plaisant à regarder, il gagnait en tension et nervosité en seconde période, au cours de laquelle aucune des deux équipes n'arrivait à marquer un but qui aurait peut-être été décisif. A égalité sur l'ensemble des deux rencontres à la fin du temps réglementaire, les deux équipes devaient passer par les prolongations.
              La première période des prolongations voyait les deux équipes se procurer une grosse occasion, mais Kerstin Garefrekes manquait le cadre (95') et Kremer réalisait une belle parade devant Gunnarsdóttir (105'). Idem lors de la seconde période : Natasa Andonova manquait le cadre (119'), Laudehr était contrée in extremis (120+1').
              Lors de la séance de tirs au but, Kremer s'imposait devant Gunnarsdóttir pour le tout premier tir, et c'est Marith Priessen, cinquième tireuse de Francfort, qui offrait la qualification aux Allemandes après un-sans faute des deux côtés. Pour la deuxième fois consécutive, Francfort se qualifie à l'issue de la séance de tirs au but après avoir remporté le match aller et perdu le retour à domicile.

              Les compositions :
              Francfort :
              Kremer, Störzel, Heindrich, Laudehr, Crnogorčević (Linden 101'), Schmidt, Priessen, Groenen, Islacker, Garefrekes, Bartusiak, Kuznik
              Rosengård : Lundgren, Berglund, Riley, Asante, Gunnarsdottir, Marta, Nilsson, Enganamouit, Schmidt, Martens (Andonova 78'), Masar

              Rosengård peut-il renverser le champion d'Europe ?


              Olympique Lyonnais-Slavia Prague : 0-0

              Le compte-rendu du match
              Lyon explose le Slavia Prague

              Les compositions :
              Slavia Prague :
              Votíková, Cahynová, Budošová, Necidová, Tomášková, Pěničková(C) (Chlastáková 65'), Benýrová (Juračková 78'), Divišová (Hu 89'), Bartovičová, Svitková, Kožárová
              OL : Bouhaddi, Renard(c) (Petit 46'), Mbock, Kumagai, Majri, Kaci, Lavogez, Périsset, Thomis (Le Sommer 66'), D.Cascarino, Hegerberg (Bremer 48')


              PSG-Barcelone : 1-0

              Le compte-rendu du match

              Les compositions :
              PSG :
              Berger - Houara, Delannoy, Erika, Morroni - Hamraoui (Rosana 65'), Dahlkvist, Seger - Cruz, Cristiane, Dali (Mittag 76')
              Barcelone : Panos - Bergara, Torrejon, Garcia, Serrano - Unzue (c), Guijarro, Gili (Latorre 76') - Putellas, Hermoso, Garcia

              Sous pression, le PSG doit oser
              Le PSG domine en vain


              Brescia-Wolfsburg: 0-3

              Wolfsburg a gagné 3-0 à domicile au match aller, et Wolfsburg a gagné 0-3 (Zsanett Jakabfi 7', 33', Ramona Bachmann 62') à l'extérieur au match retour. Qualification nette et sans bavure pour les Allemandes qui retrouveront leurs compatriotes et championnes d'Europe en titre Francfort lors des demi-finales.

              Les compositions :
              Brescia :
              Ceasar, Williams, D'Adda, Linari, Rosucci, Sabatino, Girelli, Bonansea, Gama, Tarenzi, Mele
              Wolfsburg : Schult, Jakabfi, Fischer, Peter, Blässe, Bachmann, Dickenmann, Wedemeyer, Kerschowski, Goessling, Bussaglia


              Le bilan des matches aller



              Le tableau des demi-finales



              http://www.footdelles.com/article/Ac...an_129488.html
              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • 1. FFC Francfort (ALL) 0 - 1 (a.p.) / 5 t.a.b. à 4 FC Rosengård (SUE) [1-0]
                0-1 : Sara Bjork Gunnarsdóttir 28'
                SK Slavia Prague (RTC) 0 - 0 Olympique Lyonnais (FRA) [1-9]
                Paris Saint-Germain FC (FRA) 1 - 0 FC Barcelone (ESP) [0-0]
                1-0 : Cristiane 86'
                ACF Brescia (ITA) 0 - 3 VfL Wolfsbourg (ALL) [0-3]
                0-1 : Zsanett Jakabfi 7'
                0-2 : Zsanett Jakabfi 33'
                0-3 : Ramona Bachmann 62'
                Roberta D'Adda 85' (BRE)




                *Score du match aller
                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • C'était pas très beau à voir ce soir les matchs... entre un match assez immonde de l'OL mais qui a pourtant bien été géré dans les efforts, et une qualification des parisiennes, malgré tout méritée, mais avec une chance énorme sur la seule erreur du match de la gardienne barcelonaise, on risque de voir des demi-finales se jouant à des détails :oui::crazy:
                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • Vous restez quand même largement favorite pour la demi contre nous!sauf deux gros miracles:lov:allez-retour
                    Je veux le seul,le pur trésor,
                    celui qui fait largesse des autres.

                    Commentaire


                    • Envoyé par jc93150 Voir le message
                      Vous restez quand même largement favorite pour la demi contre nous!sauf deux gros miracles:lov:allez-retour
                      Méfiance, méfiance !!! En attendant Cruz et Houara suspendues, ou en est l'effectif du PSG ? Laura Georges sera t-elle de retour ? Merci pour info de faire un point ...

                      Commentaire


                      • Bonjour,

                        si l'on en croie les intentions de Bbenstiti, l'absence de Houara au match aller est plus préjudiciable au PSG que celle de Cruz.

                        Commentaire


                        • 20 000 spectateurs au PARC OL le Samedi 23 Avril prochain est-il réalisable ? En espérant que la programmation de Toulouse - Lyon en ligue 1 ne sera pas perturbante ....

                          Commentaire


                          • Quarts de finale - Matchs retour

                            1. FFC Francfort (ALL) 0 - 1 (a.p.) / 5 t.a.b. à 4 FC Rosengård (SUE) [1-0]

                            SK Slavia Prague (RTC) 0 - 0 Olympique Lyonnais (FRA) [1-9]

                            Paris Saint-Germain FC (FRA) 1 - 0 FC Barcelone (ESP) [0-0]

                            ACF Brescia (ITA) 0 - 3 VfL Wolfsbourg (ALL) [0-3]


                            *Score du match aller
                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • Ligue des Champions - OL - PSG, le 23 avril au Parc OL ; retour le 1er mai à Charléty

                              Retrouvez la programmation et les lieux des demi-finales de la Ligue des Champions.


                              La Parisienne Anja Mittag (photo UEFA.com)


                              Demi-finales aller
                              Samedi 23 avril 2016
                              OLYMPIQUE LYONNAIS - PARIS SAINT-GERMAIN : 18h30

                              Décines-Charpieu (Parc Olympique Lyonnais)

                              VfL WOLFSBURG - 1.FFC FRANKFURT : 19h15
                              Wolfsburg (AOK Stadium)


                              Demi-finales retour
                              Dimanche 1er mai 2016
                              PARIS SAINT-GERMAIN - OLYMPIQUE LYONNAIS : 19h00

                              Paris (Stade Charléty)

                              1.FFC FRANKFURT - VfL WOLFSBURG : 15h15
                              Frankfurt (Stadion Am Brentano Bad)

                              Mercredi 6 Avril 2016
                              Sebastien Duret

                              http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...ty_a12350.html
                              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • Ligue des Champions - PSG - OL aura lieu au Parc des Princes

                                Le club parisien a annoncé ce samedi 16 avril que la demi-finale retour de la Ligue des Champions face à Lyon se déroulait finalement au Parc des Princes


                                Le Parc des Princes réussira-t-il plus aux filles ?


                                Initialement programmée au stade Charléty, la demi-finale retour de l'UEFA Women's Champions League entre le Paris Saint-Germain et l'Olympique Lyonnais se déroulera le dimanche 1er mai à 19h00 au Parc des Princes.

                                Une décision prise quelques jours après que l'équipe masculine ait été éliminée de la Ligue des Champions masculine et dont la demi-finale aurait eu lieu le 26/27 avril ou le 3/4 mai. La pelouse du Parc des Princes accueillera donc les Parisiennes comme l'an dernier où elles avaient reçu Glasgow en quart de finale en mars 2015.

                                Pour rappel, le match aller se disputera le dimanche 24 avril à 15h00 au Parc OL.

                                Dimanche 17 Avril 2016
                                Sebastien Duret

                                http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...es_a12399.html
                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • Ligue des Champions - OL - PSG en chiffres clés

                                  Dimanche, les deux clubs français se retrouvent lors de la demi-finale aller de la Ligue des Champions. Pour vous présenter ce rendez-vous, retrouvez les chiffres clés sur les actrices et les clubs.



                                  Les plus expérimentées : nombre de matchs en Ligue des Champions

                                  64. Thomis (Lyon)
                                  63. Necib (Lyon)
                                  61. Abily (Lyon)
                                  60. Mittag (PSG)
                                  54. Renard (Lyon)
                                  52. Cruz (PSG)
                                  50. Schelin (Lyon)
                                  50. Georges (PSG)
                                  47. Dahlkvist (PSG)
                                  43. Henry (Lyon)

                                  Nombre de buts en Ligue des Champions
                                  49. Mittag (PSG) => record
                                  39. Schelin (Lyon)
                                  31. Abily (Lyon)
                                  28. Necib (Lyon)
                                  24. Le Sommer (Lyon)
                                  19. Thomis (Lyon)
                                  15. Hegerberg (Lyon)
                                  14. Cristiane (PSG)
                                  11. Renard (Lyon)
                                  9. Asllani (PSG)

                                  Passeuses décisives différentes cette saison en Ligue des Champions
                                  PSG : 12.
                                  Cruz et Boulleau totalisent deux passes décisives chacune puis dix autres joueuses ont une unité : Cristiane, Dahlkvist, Declercq, Delie, Horan, Houara d'Hommeaux, Karchouni, Mittag, Rosana, Seger.
                                  OL : 10. Abily est la plus impliquée avec 5 passes décisives, devant Hegerberg et Necib (3) puis Thomis (2). Les autres passeuses sont à une unité : Bremer, Cascarino D., Le Sommer, Majri, Schelin, Tarrieu.

                                  Buteuses cette saison en Ligue des Champions
                                  OL : 11.
                                  Hegerberg domine dans ce domaine avec 10 buts inscrits. On retrouve loin derrière Le Sommer (3) puis Abily, Bremer, Mbock, Necib et Schelin (2). Enfin Kumagai, Majri, Renard et Thomis ont aussi marqué une fois.
                                  PSG : 7. Cristiane est la meilleure des 7 buteuses parisiennes avec 6 buts. Mittag suit à trois buts puis Horan et Sarr, avec deux. Cruz, Dahlkvist et Delannoy ont un but. Il faut ajouter un but contre son camp.

                                  Détails des buts
                                  OL : 9.
                                  Sur les 27 buts marqués cette saison par Lyon en Ligue des Champions, un tiers des buts a été marqué de la tête soit 9 (dont 3 pour Hegerberg)
                                  PSG : 3. Sur les 16 buts marqués par le PSG, 19% ont été marqués de la tête (soit 3), mais aussi 3 du pied gauche (contre 2 pour Lyon).

                                  OL : 7. 7 des 27 buts lyonnais ont été inscrits suite à des coups de pied arrêtés : 4 après un corner, 1 sur penalty, 1 sur un coup franc direct, et 1 suite à un coup franc
                                  PSG : 2. Deux des 16 buts parisiens ont été inscrits suite à des coups de pied arrêtés : 1 penalty et suite à un corner.

                                  Bilan européen
                                  OL : 67.
                                  Lyon a déjà disputé 67 matchs européens dans son histoire avec un bilan de 51 victoires, 11 nuls pour 5 défaites
                                  PSG : 21. Le PSG a une histoire plus courte avec 21 matchs dont 12 victoires, 8 nuls pour 3 défaites.

                                  OL : 247. 247 buts marqués (record) en 67 matchs pour 26 encaissés
                                  PSG : 41. 41 buts marqués en 21 matchs pour 13 encaissés

                                  Affluences
                                  21 921.
                                  Soit le record de spectateurs pour un match de Lyon à domicile. C'était face à Juvisy en demi-finale le 13 avril 2013.
                                  6 300. Soit le record du PSG dans la compétition à Charléty, lors de la rencontre de huitième de finale face à Lyon le 8 novembre 2014.

                                  Passés des coachs
                                  43.
                                  Farid Benstiti a déjà dirigé 43 rencontres en Ligue des Champions avec un bilan de 26 victoires, 12 nuls et 5 défaites
                                  10. Gérard Prêcheur a disputé 10 matchs sur le banc avec 7 victoires, 2 nuls et 1 défaite.

                                  Les précédents duels franco-français
                                  Demi-finale

                                  13/04/2013 : Lyon-Juvisy 3-0
                                  21/04/2013 : Juvisy-Lyon 1-6
                                  Huitième de finale
                                  08/11/2014 : PSG-Lyon 1-1
                                  12/11/2014 : Lyon-PSG 0-1

                                  Bilan en demi-finales
                                  Lyon :
                                  4 qualifications, 3 éliminations
                                  PSG : 1 qualification

                                  2004
                                  Abily : 20/07/04.
                                  Abily est la joueuse est la joueuse avec le passé le plus ancien en Ligue des Champions dans l'effectif lyonnais. Elle avait débuté en juillet 2004 avec Montpellier contre Dublin (5-0)
                                  Mittag : 14/09/04. Mittag est la joueuse parisienne avec le passé le plus ancien au PSG. Elle a débuté la même saison qu'Abily le 14 septembre 2004 avec Potsdam face à....Montpellier où évoluait Abily. Potsdam s'était imposé 6-0 !

                                  Joueuses ayant joué dans les deux clubs
                                  Actuellement à Lyon :
                                  Méline Gérard, Aurélie Kaci, Camille Abily
                                  Actuellement au PSG : Laura Georges, Kenza Dali, Shirley Cruz, Rosana Augusto Dos Santos

                                  Joueuses ayant gagné le plus de matchs européens
                                  Abily : 49 victoires ; Necib : 48 ; Thomis : 46

                                  Jeudi 21 Avril 2016
                                  Sebastien Duret

                                  http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...es_a12411.html
                                  Dernière modification par Rem56, 21/04/2016, 19h18.
                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • LDC : OL-PSG en chiffres
                                    Publié le 22 avril 2016 | Actus / Chronos
                                    Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles



                                    Ce dimanche, l'Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain vont s'affronter en demi-finale aller de la Ligue des Champions. Retrouvez en chiffres leurs affrontements depuis l'arrivée de QSI dans la capitale, par compétition et la répartition des buts inscrits. Retrouvez également un récapitulatif des parcours des deux clubs cette saison en LDC



                                    Sur les cinq dernières saisons, Lyon et Paris se sont affrontés à 13 reprises : 10 fois en championnat, 2 fois en Ligue des Champions (8es de finale 2014-2015) et une fois en Coupe de France (finale 2013-2014). Le bilan global de ces rencontres est assez largement en faveur des Lyonnaises, avec 8 victoires, 3 nuls et 2 défaites. En revanche, si l'on se réfère à la Ligue des Champions, l'avantage est aux Parisiennes. En effet, lors des huitièmes de finale la saison passée, les joueuses de la capitale avaient négocié un match nul 1-1 à domicile, avant d'aller s'imposer 1-0 à Lyon.



                                    Du côté de l'histoire de la Ligue des champions, c'est une Parisienne qui mène la danse au classement des meilleures buteuses. En effet, l'Allemande Anja Mittag a inscrit 49 buts (en 60 matches joués), un record dans la compétition, devant les Lyonnaises Lotta Schelin avec 39 buts (en 50 matches joués), et Camille Abily avec 31 buts (en 61 matches joués).


                                    Le chiffre : 50
                                    Anja Mittag (PSG) peut -une nouvelle fois- devenir la première joueuse à inscrire 50 buts en Ligue des champions, et Camille Abily (OL) peut devenir la première à 50 succès dans la compétition. Les deux peuvent survenir dès dimanche.

                                    Cette saison en LDC
                                    Voici un récapitulatif des parcours des deux clubs français dans la compétition cette saison. On peut remarquer que l'Olympique Lyonnais a eu un parcours aisé et n'est pas tombé dans le piège, soignant ses statistiques. Le club rhodanien possède dans ses rangs la meilleure buteuse de la compétition Ada Hegerberg, qui pourrait bien égaliser voire dépasser le record de buts inscrits sur une saison en LDC (14) d'ici la fin de la compétition. Après un début en fanfare face aux modestes Roumaines de Cluj (15 buts inscrits en deux rencontres), le PSG a connu des soucis pour marquer, avec deux buts en quatre matches contre Örebro et Barcelone, deux équipes solides.





                                    http://www.footdelles.com/article/Ac...es_130970.html
                                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • Ligue des Champions (Demi-finale) - OL - PSG : pour une place en finale

                                      Après deux échecs consécutifs en huitième de finale de la Ligue des Champions, l'OL accueille ce dimanche le PSG au Parc OL (15h00) pour la demi-finale aller.


                                      Les Lyonnaises ont une revanche à prendre (photo Eric Baledent/LMP)


                                      Une semaine après avoir décroché une place en finale de Coupe de France, Lyon dispute une autre demi-finale ce dimanche. Son adversaire, le PSG, n'a pas connu les mêmes joies, sorti par Montpellier à l'issue des tirs au but (2-2, 4 tirs au but à 3).
                                      Conséquence directe de cette élimination, les Parisiennes n'ont quasiment plus d'autre espoir de titre cette saison en dehors de la Ligue des Champions. Avec seulement une Coupe de France acquise en 2010, le palmarès du PSG n'est pas l'égal de son adversaire qui est proche d'un dixième sacre consécutif en championnat, puisqu'il lui faudrait deux faux-pas en trois rencontres pour le laisser échapper ! Farid Benstiti déclare d'ailleurs "improbable" la possibilité de remporter le championnat cette saison.

                                      Mais en Ligue des Champions, malgré deux titres européens, Lyon n'a pas brillé jusqu'à ce stade de la compétition depuis trois ans. Eliminées en huitième les deux saisons précédentes par Postdam puis le PSG, les Lyonnaises ont à coeur de redorer le blason sur la scène européenne. L'an dernier, après un nul encourageant à Charléty (1-1), les Lyonnaises s'étaient inclinées à domicile après un flagrant manque d'efficacité dont avait profité le PSG pour inscrire le but de la victoire par Alushi (80e). Si cette saison, en championnat, l'OL a dominé son adversaire qui a craqué psychologiquement à l'aller (5-0), au retour, la rencontre s'est soldée par un 0-0 face à son concurrent direct pour le titre.

                                      Benstiti : "Le plus important est de ne pas gaspiller toutes nos chances"


                                      Le staff parisien attend un premier titre (photo Eric Baledent/LMP)


                                      Cette double confrontation directe pour une place en finale s'annonce donc disputée. Mais les discours sont différents avant cette rencontre aller que l'on soit lyonnais ou parisien. Du côté de l'OL qui reçoit au match aller au Parc OL, on veut prendre un avantage. Pour la capitaine Wendie Renard : "On peut prendre une option (...) On fera tout pour que le PSG ne fasse pas un hold-up chez nous. On a les capacités de pouvoir marquer des buts et ne pas en prendre." Ne pas concéder de but à domicile, un aspect prépondérant en Ligue des Champions avec l'importance du but à l'extérieur. Farid Benstiti ne se veut pas pour autant offensif mais : "sur ce premier match, le plus important est de ne pas gaspiller toutes nos chances pour le retour".

                                      Le PSG devrait avant tout miser sur son bloc défensif. Laura Georges déclarait à quelques jours du match : "Il faudra beaucoup de concentration, être très précises dans nos passes, nos attaques, et être très solides défensivement". Camille Abily s'attend aussi à une équipe parisienne attentiste : "Les Parisiennes ne prendront pas trop de risques" mais pourraient bien chercher à jouer le contre pour profiter de la moindre faille. Un aspect dont Wendie Renard se méfie : "Il ne faudra pas faire d’erreur dans les transmissions car le PSG se projette très vite vers l’avant. Elles ont des joueuses capables de provoquer".

                                      Les individualités du PSG, ce sont elles qui avaient, sur un coup de pied arrêté, coûté une défaite l'an dernier. Laura Georges souligne "Lyon aura à coeur de prendre une revanche. De notre côté, on voudra montrer que les avoir éliminé la saison dernière n'était pas un hold-up". L'entraîneur parisien, après la déconvenue face à Montpellier, rappelle un discours déjà entendu cette saison : "On a fait un non match. On doit se remettre en question, montrer de l'orgueil, de la fierté (...) se mettre minable".

                                      Prêcheur : "On ne prendra pas de risque pour Henry"


                                      Henry manquera ce premier rendez-vous


                                      Au contraire de Lyon, le PSG joue en effet sa saison sur cette double confrontation pour ne pas à nouveau terminé une saison bredouille. Pour Laura Georges : "Il nous reste la Champions League même s'il faut rester sérieuses en championnat. On est aux portes d'une nouvelle finale, il faudra donc tout donner, ne pas avoir de regret, surtout pas. La Champions League a toujours été un objectif. Cela l'est plus que jamais aujourd'hui". Mêmes pensées pour Sabrina Delannoy, dimanche dernier après l'élimination aux tirs au but face à Montpellier : "On espère disputer notre finale aussi, ce sera peut-être celle de Champions League. Cette élimination va nous obliger à donner tout ce qu'on a. La Coupe de France c'est terminé, en championnat il faut compter sur une erreur de Lyon... C'est la dernière ligne droite pour aller chercher la Women's Champions League. Il nous manque un titre pour montrer qu'on a grandi."

                                      Une demi-finale qui ne se disputera pas avec tous les effectifs. A Lyon, deux absences sont confirmées. Claire Lavogez, forfait depuis trois semaines et Amandine Henry pour laquelle Gérard Prêcheur a déclaré en conférence vendredi : "On ne prendra pas de risque". Lyon disposera de la meilleure buteuse de la Ligue des Champions, Ada Hegerberg, 10 buts mais aussi d'Abily, 13 buts toutes compétitions cette saison, et qui avait manqué l'an dernier lors du choc en huitième. Si du côté lyonnais, on reconnaît que le PSG est désormais à hauteur en terme de joueuses de niveau international, l'OL s'est aussi renforcé et disposera notamment d'une joueuse comme Pauline Bremer, longtemps éloignée des terrains cette saison.

                                      Les Parisiennes devront faire sans Shirley Cruz et Jessica Houara d'Hommeaux, suspendues. La défense parisienne devrait donc se composer de Delannoy, à droite, Georges et Erika dans l'axe et Boulleau, à gauche. Au milieu de terrain, en l'absence de Cruz, on devrait retrouver Hamraoui, Seger et Dahlkvist puis il reste à composer avec les joueuses offensives Cristiane, Rosana et aussi certaines qui ont montré un apport dès leur entrée en jeu à Montpellier comme Delie, Dali et Mittag, meilleure buteuse de l'histoire de la Ligue des Champions et qui est à une unité du 50e but.

                                      Prêcheur : "Le Parc OL est une machine de guerre"


                                      Prêcheur apprécie le Parc OL (photo OLweb.fr)


                                      Pour ce rendez-vous, en tout cas, les deux clubs disposent des mêmes stades que leurs homologues masculins. Les Lyonnaises évolueront au Parc OL pour la seconde fois après le match face au Slavia Prague suivi par 11 732 spectateurs. Cette fois-ci, près de 20 000 sont attendus dimanche. Le record de 21 921 de la demi-finale de Ligue des Champions en 2013 face à Juvisy sera-t-il battu ? L'enceinte est tout source de motivation pour Camille Abily : "C'est excitant de jouer au Parc OL". Pour Gérard Prêcheur qui se prépare à diriger sa première demi-finale : "Il est magnifique. C’est une machine de guerre. On a été impressionnés lors de l’entraînement d’avant-match" et a fait appel aux supporters lyonnais (Bad Gones) pour qu'ils viennent supporter les filles. Au retour, le Parc des Princes sera le théâtre le lundi 2 mai du match retour. Une rencontre dont la date vient d'être changée et qui ne facilitera pas la venue du public.

                                      >> LE MATCH EN CHIFFRES

                                      Dimanche 24 Avril 2016
                                      Sebastien Duret

                                      http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...le_a12418.html
                                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • Cristiane : "Jouer sans peur"
                                        Publié le 23 avril 2016 | Actus / Chronos
                                        Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



                                        A quelques jours de la demi-finale aller de Ligue des champions face à l'Olympique lyonnais, Cristiane, meilleure buteuse du Paris Saint-Germain et l'un des éléments clés du potentiel offensif parisien, croit en la qualification pour la finale. La Brésilienne fait aussi un rapide bilan de sa première saison en France.


                                        Elle est arrivée un peu intimidée à notre rencontre en ce début d'après-midi au centre d'entraînement du Paris Saint-Germain à Bougival (Yvelines). Pas totalement à l'aise en anglais lors des interviews, Cristiane (31 ans le 15 mai prochain) préfère répondre à nos questions en portugais et retrouve le sourire dans sa langue natale. La meilleure buteuse du club cette saison (24 réalisations toutes compétitions confondues) dévoile son ambition à quelques jours de la demi-finale aller de Ligue des champions face à l'Olympique lyonnais.


                                        Dimanche, vous allez jouer la demi-finale aller de Ligue des champions face à l'Olympique lyonnais. Dans quel état d'esprit abordez-vous ce match décisif ?
                                        C. :
                                        « C'est le même que le dernier match en championnat. Je pense que l'équipe doit jouer pour gagner, jouer pour marquer, ne pas jouer la défense, ne pas rester tout le temps trop bas sur le terrain. C'est ce que Lyon veut et je crois que c'est une chose que nous ne pouvons pas laisser faire encore une fois. Maintenant, c'est un match plus important car c'est une demi-finale de Ligue des champions, nous devrons jouer notre football, leur être supérieures et chercher ce but à l'extérieur très important.

                                        Contre Lyon cette saison, Paris n'a pas réussi à marquer le moindre but. Vous êtes la meilleure buteuse du club (16 buts en D1, 2 en Coupe de France, 6 en LDC), quel est votre plan pour trouver le chemin des filets ?
                                        - Je crois que c'est ça : travailler ensemble. C'est un groupe qui doit jouer sans peur, ne pas jouer trop bas. C'est une grande équipe mais elles ont des points faibles, à nous d'en profiter. Nous aussi on a d'excellentes joueuses, on a tout pour marquer des buts. Il est important que je marque et si je ne marque pas, je ferai tout pour aider l'équipe. Le plus important c'est le club et que le PSG remporte la victoire.

                                        Après plus de neuf mois au Paris Saint-Germain, quel bilan tirez-vous de votre première saison en France ?
                                        - Après avoir passé un certain temps en France, j'ai réussi à m'adapter à tout le monde, aux joueuses dont j'en connaissais déjà certaines contre qui j'avais joué dans d'autres clubs. Je n'ai pas eu de grosses difficultés. Certaines joueuses ont la technique et la façon de jouer que j'apprécie. Avec du toucher de balle et beaucoup de mouvement. Mon adaptation a été rapide et j'ai obtenu de très bons résultats ici.

                                        Quel regard portez-vous sur ce PSG 2015-2016 et sur les joueuses qui composent l'équipe ?
                                        - Le club offre une structure dont n'importe quel athlète rêve. C'est un grand club qui représente beaucoup. Nous sommes très bien entourées. Je suis très heureuse de contribuer à l'histoire du club et d'avoir signé ici pour tenter de laisser mon empreinte. Quand je partirai, j'espère que les gens se souviendront que j'ai marqué l'histoire du club.

                                        "J'espère que les gens se souviendront que j'ai marqué l'histoire du club"



                                        Si vous êtes venue au PSG, c'est aussi parce que Farid Benstiti en est l'entraîneur ?

                                        - Oui, j'ai travaillé avec lui en Russie en 2012 (lors de la saison 2011-2012). Donc il connaît très bien ma façon de jouer et de travailler. J'ai effectué de très bons matches avec la sélection et je pense qu'il a apprécié encore une fois mes prestations. Et c'est pour ça qu'il m'a fait venir.

                                        Quel est votre relation ?
                                        - Elle est très bonne, très posée. Comme je vous l'ai dit, on a déjà travaillé ensemble, il n'y a pas de problème. S'il y en avait eu, il ne m'aurait pas fait venir. Et donc, tout est tranquille avec le staff technique.

                                        Après le match nul 0-0 face à Lyon à Charléty en février dernier, Farid Benstiti avait dit de vous que vous manquiez de concentration sur tout un match, c'est votre avis ?
                                        - C'est le coach, il a une opinion différente. Je suis joueuse et j'ai une opinion différente, mais c'est lui qui commande et décide ce qui est le mieux pour l'équipe. Pour moi, dans ce match je me sentais bien, Lyon est une équipe difficile à jouer. J'ai eu 45 minutes pour tenter quelque chose, je n'y suis pas arrivée en espérant participer un peu plus. Mais ce sont des choses qui arrivent. Il sait toujours prendre la meilleure décision pour le groupe.

                                        Quel regard portez-vous sur le niveau de la Division 1 féminine ?
                                        - Je crois que, quand je suis arrivée, je ne savais pas comment le championnat français fonctionnait. Il y a certaines équipes comme Lyon, Montpellier, Juvisy qui sont des adversaires qui vous donnent plus de travail. Je pense que le championnat n'est pas aussi fort car certains clubs n'ont pas de structures, peut-être financières, pour monter une grande équipe avec des grandes joueuses pour rivaliser dans un championnat qui serait plus compétitif. C'est pour cela que chaque année, vous avez toujours les mêmes champions et les mêmes finalistes. Mais j'espère qu'à l'avenir, les autres équipes auront ce même potentiel pour avoir un championnat plus fort et homogène.

                                        Avec ou sans Ligue des champions, souhaitez-vous rester au Paris Saint-Germain la saison prochaine ?
                                        - J'ai envie mais je sais que je vais avoir d'autres propositions, mon agent a eu divers contacts. Il y a les Jeux olympiques, et je déciderai après. Pour l'instant, je reste tranquille et je prendrai la meilleure décision.

                                        Cet été, le Brésil accueille les Jeux olympiques. Qu'est-ce que cela représente pour vous de jouer cette compétition à domicile ?
                                        - Bien évidemment c'est une opportunité unique non seulement pour moi mais aussi pour les autres joueuses de pouvoir disputer les Jeux à la maison entourées des personnes que l'on aime, de nos proches et de la famille. C'est un moment unique que je veux graver dans l'histoire avec à la fin une médaille d'or autour du cou. Nous avons les capacités pour nous imposer. Avec le travail, nous pourrons corriger certaines choses. Mais nous avons eu l'opportunité à deux reprises et nous avons échoué... »


                                        Crédit photo : psg.fr

                                        http://www.footdelles.com/article/Ac...ur_130967.html
                                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • Wolfsburg-Francfort : pour la suprématie allemande
                                          Publié le 23 avril 2016 | Actus / Chronos
                                          Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                                          Ce dimanche à 19h15, Wolfsburg va recevoir Francfort dans un match comptant pour les demi-finales aller de la Ligue des Champions. C'est tout simplement un duel entre les deux derniers vainqueurs de la compétition, qui se présentent tous les deux affaiblis pour ce duel au sommet. Présentation


                                          L'Allemagne domine le football européen depuis de très nombreuses années. Que ce soit avec son équipe nationale (sextuple champion d'Europe en titre) ou en club, puisqu'à l'exception des Suédoises d'Umeå (2003, 2004), des Anglaises d'Arsenal (2009) ou des Françaises de l'Olympique Lyonnais (2011, 2012), ce sont des clubs allemands qui ont remporté la compétition européenne. Wolfsburg (2013 et 2014) et Francfort (2015) sont d'ailleurs les deux derniers vainqueurs de la Ligue des champions, et l'affiche ne manque pas d'enjeu.

                                          Avantage Wolfsburg

                                          Si Francfort est le champion d'Europe en titre, l'équipe ne sera pas favorite de la confrontation, pour plusieurs raisons. En premier lieu, parce qu'il a arraché ses qualifications aux tirs au but en huitième (les Norvégiennes du LSK Kvinner) et en quart de finale (les Suédoises de Rosengård) en manquant de convaincre dans le jeu alors que Wolfsburg n'éprouvait pas de réelle difficulté à passer les tours. Mais c'est également une preuve de la force de caractère du champion d'Europe... En second lieu parce que Wolfsburg est invaincu lors des six derniers affrontements entre les deux équipes, et a remporté les deux rencontres de championnat cette saison (0-2, 3-1).
                                          En championnat, les deux équipes ont longtemps été au coude à coude pour la deuxième place, mais les Louves ont pris un avantage de quatre points ce mercredi en battant Essen (1-3). Francfort, de son côté, n'a pas réussi à confirmer sa très belle victoire à Munich (0-1) du week-end dernier en perdant contre Fribourg mercredi (0-2). Francfort manque de constance, et si l'équipe s'est montrée à son avantage face au champion d'Allemagne après avoir eu du mal à développer son jeu en début de saison, la défaite face à Fribourg gâche un potentiel début de dynamique. Ce retard de quatre points à trois journées de la fin place Francfort dans une situation délicate pour la Ligue des champions. Comme l'année dernière, il lui faudra peut-être remporter la compétition pour y participer la saison prochaine.

                                          Le poids des absences

                                          Du côté de Wolfsburg, trois forfaits sont avérés car les joueuses sont des blessées de longue durée : Noëlle Maritz, Julia Šimić et surtout, Caroline Hansen, la meilleure joueuse de l'équipe, en très grande forme. Elle avait d'ailleurs inscrit un doublé contre Francfort lors de la victoire 3-1 des Louves le 20 mars en championnat. Un coup dur qui n'a pas porté préjudice aux joueuses de Ralf Kellerman pour le moment, puisque Wolfsburg continue sur sa lancée de 2016 : dix matches joués toutes compétitions confondues, neuf victoires, et un match nul contre le Bayern. Heureusement pour Wolfsburg, Ramona Bachmann va mieux, Alex Popp est en forme ainsi qu'Isabel Kerschowski. Privée de sa meilleure joueuse, mais pas démunie, Wolfsburg veut continuer sur sa lancée et retrouver les sommets européens.
                                          Du côté de Francfort, c'est l'interrogation. Face à Fribourg mercredi, l'équipe était privée de Dzsenifer Marozsán et Kerstin Garefrekes, deux pions essentiels de son effectif. Elles devraient également rater au moins la demi-finale aller. Un coup dur pour une équipe qui se cherche et manque de constance, même si elle pourra compter sur Mandy Islacker, meilleure buteuse du championnat, l'inamovible Saskia Bartusiak, ou encore les précieuses Jackie Groenen et Simone Laudehr. La forme actuelle, les absences, les confrontations directes et les parcours des deux clubs font de Wolfsburg le favori. Mais il ne faut jamais sous-estimer le coeur d'un champion, encore moins quand celui-ci est allemand... la double confrontation est donc plutôt ouverte.


                                          Crédit photo : DFB

                                          http://www.footdelles.com/article/Ac...de_130989.html
                                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • Ligue des Champions - PSG - OL décalé au lundi 2 mai

                                            Nouveau changement dans le calendrier du choc PSG - OL à l'occasion des demi-finales de la Ligue des Champions. La rencontre prévue le 1er mai est décalée au 2 mai.


                                            Thomis face à Houara d'Hommeaux lors du choc de la saison dernière en huitième


                                            Si quelques jours après l'annonce du déplacement de la rencontre du stade Charléty au Parc des Princes, la date du 1er mai avait été confirmée, celle-ci a été modifiée ce vendredi 22 avril. L'origine de ce changement n'a pas été communiquée officiellement à ce jour. Cela pourrait être lié à une mobilisation des services de police pour des rassemblements syndicaux sur la capitale, rendant compliqué l'organisation de d'autres manifestations le même jour. Autre possibilité, qui avait déjà amené à un changement de date du match aller, l'équipe masculine de l'OL joue le 1er mai à 21h00 contre Ajaccio.

                                            Si l'UEFA n'a pas encore confirmé sur son site Internet, reste qu'en passant ce match au lundi 2 mai, cela pourrait avoir une incidence sur la venue du public et notamment des supporters lyonnais. Cette rencontre ne souffrira par contre pas d'une concurrence télévisuelle footballistique trop importante. Par contre, avec la rencontre masculine du PSG avancée au vendredi 29 avril face à Rennes, le jardinier du Parc, Jonathan Calderwood, aura un peu plus de temps pour "bichonner" la pelouse !

                                            >> LA BILLETTERIE DU MATCH SUR PSG.FR décalée au 2 mai
                                            >> LE TWEET D'UN JOURNALISTE D'OLTV



                                            Samedi 23 Avril 2016
                                            Sebastien Duret

                                            http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...ai_a12417.html
                                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • Absolument pas fan de notre équipe féminine mais rouster le psg 7-0 ça fait toujours plaisir.
                                              Bravo à elles.:oui:
                                              Dernière modification par lestatino, 24/04/2016, 17h41.

                                              Commentaire


                                              • À vous de jouer
                                                Publié le 24 avril 2016 | Actus / Chronos
                                                Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



                                                A quelques heures de la demi finale aller de Ligue des champions, l'Olympique lyonnais et le Paris Saint-Germain abordent ce choc dans des conditions différentes. L'un est un ogre en pleine confiance à la conquête de sa troisième couronne européenne et l'autre une équipe fraîchement éliminée de la Coupe de France qui tente d'ouvrir son palmarès qatari.


                                                Ce matin, lorsque Lyonnaises et Parisiennes se sont levées pour aller au petit déjeuner collectif, l'excitation a certainement dû monter d'un cran. Ce sentiment étrange, mélange de stress et d'adrénaline, qui se réveille à l'aube des grands matches. Si elles pensent à cette rencontre décisive depuis plusieurs semaines, le grand rendez-vous tape désormais à leur porte. Une échéance que les deux équipes abordent dans des conditions quelques peu différentes.

                                                Lyon, l'heure de la revanche

                                                D'un côté, toujours invaincu cette saison, l'Olympique lyonnais est en pleine confiance tel un roi auquel personne ne peut lui disputer sa couronne. Toujours en course pour réaliser le triplé championnat-Coupe-Ligue des champions, avec l'intime de conviction de reconquérir ce Vieux Continent qui le fuit depuis deux saisons. Peut-être même quelque part le devoir de titres car la domination domestique des Fenottes est telle qu'on les voit mal échouer si près du but. Un échec qui ferait à nouveau tâche dans l'histoire rhodanienne. Et puis « on ne va pas chercher des Bremer, Lavogez et Mbock juste pour être premiers en championnat. [Même si], j'ai l'impression qu'elles connaitront plus de difficultés en demi-finale qu'en finale si elles se qualifient. Parce qu'elles se connaissent toutes par cœur. Le PSG sait les faire déjouer », analyse Antoine Osanna, journaliste au Progrès de Lyon.
                                                Elles ne l'avoueront peut-être pas mais les joueuses de Gérard Prêcheur sont aussi animées d'un certain sentiment de revanche après l'élimination de l'année passée face à ce même PSG. Une sortie de route qui a laissé des traces et que les coéquipières de Camille Abily veulent à tout prix effacer.

                                                Des Parisiennes déstabilisées par la Coupe ?

                                                De l'autre côté, le Paris Saint-Germain semblait lancé vers une nouvelle épopée européenne après la qualification arrachée face au FC Barcelone. Mais l'élimination récente en demi-finale de la Coupe de France face à Montpellier (2-2, 4-3 t.a.b) a fait quelque peu désordre pour un club qui tente à tout prix d'accrocher un titre cette saison pour prouver qu'il a grandi. Les joueuses de la capitale sont donc à nouveau dans la même situation que l'année passée avec la Ligue des champions pour ultime objectif. Soit elles seront touchées par cette élimination, soit elles seront piquées au vif. Dans la première option, la fin de saison pourrait s'avérer très longue, dans la deuxième, l'OL devra être méfiant. Pour tenter de contrer la machine lyonnaise, les Parisiennes devraient adopter la même tactique qu'au match retour en championnat à Charléty qui leur avait permis de ne pas encaisser de but. « On sait très bien que le foot parfois, il suffit de défendre très bas et bien regroupé pour passer. Ce sera une vraie opposition de style mais il faudra que l'OL soit très discipliné pour éviter de s'exposer aux contres », confie Antoine Osanna. Si le fond de jeu est lyonnais, les individualités semblent plutôt parisiennes. Cristiane, Rosanna ou encore Mittag (c'est le moment où jamais pour la meilleure buteuse de l'histoire de la compétition) peuvent débloquer une rencontre à tout moment. Mais pour ce match aller, les Parisiennes devront tout de même se passer des services de deux de leurs pierres angulaires : Jessica Houara d'Hommeaux et Shirley Cruz (suspendues).

                                                Cette double confrontation, c'est aussi celle d'une grande partie de l'équipe de France puisque 17 tricolores évoluent dans les deux clubs. Mais pour que cette demi-finale soit belle, il faut que les deux équipes soient à la hauteur sur 180 minutes au minimum. Et surtout que le scenario du match aller ne saborde pas un retour potentiellement grand au Parc des Princes une semaine plus tard. Mesdemoiselles, mesdames, il est l'heure de livrer un premier acte digne de ce nom qui mettra le foot féminin français sous les projecteurs européens. A vous de jouer.

                                                http://www.footdelles.com/article/Ac...er_130979.html
                                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • LDC : A Lyon, le cauchemar parisien
                                                  Publié le 24 avril 2016 | Actus / Chronos
                                                  Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                                                  En match aller des demi-finales de la Ligue des Champions, le PSG a abandonné tout espoir de qualification pour la finale. Le club parisien avait perdu sur blessure trois joueuses-clés en 35 minutes et s'est incliné au final 7-0. Ada Hegerberg et Eugénie Le Sommer ont inscrit un doublé, Camille Abily, Louisa Necib et Lotta Schelin ont également marqué


                                                  Le PSG espérait réitérer sa belle performance de la saison passée et éliminer l'Olympique lyonnais pour garder son espoir de titre intact. Le déroulement du début de match a très rapidement douché tous les espoirs de qualification, le PSG perdant trois joueuses-clés sur blessure et encaissant cinq buts, devant plus de 22 000 spectateurs au Parc OL, record pour un match féminin en France.

                                                  Une première période cauchemardesque

                                                  Tout allait bien pour le PSG qui avait montré un visage offensif lors des premières minutes, comme l'annonçait la composition concoctée par Farid Benstiti avec Kenza Dali, Cristiane, Marie-Laure Delie et Anja Mittag titulaires. Le PSG a fait illusion jusqu'à ce qui constituera le double fait du match : un but encaissé à cause d'une incompréhension entre Erika et Katarzyna Kiedrzynek suite à une passe en retrait de Kheira Hamraoui (18'), et la sortie sur blessure de Laure Boulleau (auteure d'un gros début de match), remplacée par Lisa Dahlkvist (21'). La milieu de terrain suédoise, sur le côté gauche, était directement impliquée sur le deuxième but lyonnais, inscrit par Eugénie Le Sommer, parfaitement servie par Ada Hegerberg (28'). C'était ensuite au tour de Kheira Hamraoui de quitter le terrain, remplacée par la jeune Perle Morroni (33').
                                                  Le cauchemar n'était pas fini pour Paris, qui voyait une troisième joueuse-clé sortir sur blessure, Laura Georges, remplacée par Rosana (36'). Le PSG, complètement désorganisé, encaissait trois nouveaux buts en six minutes juste avant la pause : Ada Hegerberg inscrivait son deuxième but de la rencontre (40'), bien servie par Eugénie Le Sommer, puis Elodie Thomis servait Le Sommer qui inscrivait également son deuxième but de la soirée (43'), suite à une nouvelle erreur de Dahlkvist. Enfin, Camille Abily inscrivait un très beau coup franc dans les arrêts de jeu, et enfonçait encore un peu plus le club de la capitale (45+1'). Le PSG ne pouvait pas imaginer pire première période, complètement désorganisé et dépassé par les sorties successives de plusieurs de ses joueuses.

                                                  Un cauchemar jusqu'au bout

                                                  Le PSG débutait la seconde période avec tous ses changements effectués, et un onze à vocation offensive (Dali, Rosana, Cristiane, Delie, Mittag), Lisa Dahlkvist occupant le poste de latérale droite. Lyon se montrait moins pressant en seconde période, étant plus dans la gestion. Cependant, il fallait que la défense parisienne soit forte pour éviter d'encaisser de nouveaux buts. On peut notamment citer plusieurs bonnes interventions de Perle Morroni ou Lisa Dahlkvist, enfin entrée dans son match. Lyon manquait de peu le sixième but sur un tir soudain d'Amel Majri qui terminait sur le poteau (61'). Entrée en jeu à la place d'Aurélie Kaci, Louisa Necib inscrivait le 6e but lyonnais sur une superbe frappe, après avoir éliminé Caroline Seger (73'), puis Lotta Schelin, entrée en remplacement d'Elodie Thomis, réalisait un bel enchainement pour marquer le septième but de l'OL (76'). Le score en restera là.
                                                  La satisfaction du côté parisien, malgré les nombreuses erreurs individuelles et manquements collectifs ? Elle a 18 ans, elle s'appelle Perle Morroni et a confirmé ses bonnes sorties au plus haut niveau dans un contexte extrêment compliqué. L'avenir lui appartient... et le présent aussi, alors que Boulleau enchaine les blessures. A noter également que Kenza Dali continue à monter en puissance. En ce qui concerne le suspense, on s'en passera la semaine prochaine. Le Parc des Princes devrait logiquement sonner bien creux... et le PSG va terminer une nouvelle saison sans aucun trophée. Avant un grand remaniement cet été ?


                                                  Les compositions

                                                  OL :
                                                  Bouhaddi, Mbock, Renard, Kumagai, Majri, Bremer (Petit 79'), Kaci (Necib 63'), Thomis (Schelin 60'), Abily, Le Sommer, Hegerberg
                                                  PSG : Kiedrzynek, Dali, Boulleau (Dahlkvist 21'), Georges (Rosana 36'), Delannoy, Erika, Cristiane, Hamraoui (Morroni 33'), Delie, Seger, Mittag

                                                  http://www.footdelles.com/article/Ac...en_130992.html
                                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • Foot Ligue des Champions (Femmes)
                                                    L'OL a écrasé le PSG (7-0) en demi-finales aller de la Ligue des champions

                                                    Le 24/04/2016 à 16:47:00 | Mis à jour le 24/04/2016 à 18:16:31 | 704 Commentaires

                                                    En démonstration face à un PSG certes diminué par les sorties de Boulleau, Hamraoui et Georges à la demi-heure de jeu, l'OL a réalisé un festival offensif au Parc OL. Et disputera, logiquement, sa cinquième finale de Ligue des champions en sept ans.


                                                    Les Lyonnaises étaient au-dessus. (A. Martin/L'Equipe)

                                                    Le match : 7-0
                                                    C’était une belle journée à Lyon, un peu fraîche, certes, mais le soleil qui caressait les joues faisait du bien. En parlant de joues, on imagine celles des Parisiennes rouge écarlate après la claque infligée par l’OL dimanche après-midi en demi-finales aller de la Ligue des champions (7-0). Un large succès qui garantit – sauf retournement de situation inimaginable – une place en finale au club de Jean-Michel Aulas, le 26 mai prochain, face à Wolfsburg ou Francfort. Devant un public nombreux (22 050 spectateurs, record d’affluence battu), où même les Bad Gones avaient répondu présents au lendemain de leur déplacement à Toulouse, en L1 (3-2), les locales ont mis un peu plus d’un quart d’heure à prendre l’ascendant. D’abord bien regroupées et les premières à frapper (Delie, 1e), les Parisiennes se sont liquéfiées après une remise pas assez puissante d’Hamraoui, dont profitait Hegerberg (1-0, 18e).

                                                    La sortie de Boulleau (21e) et le deuxième but signé Le Sommer (28e) firent plonger les joueuses de Farid Benstiti, pas épargné, c’est vrai, par les blessures. Hamraoui dut céder sa place (33e) puis Georges (36e). Avec trois titulaires out, le PSG s’écroulait face à la puissance collective d’un Olympique Lyonnais qui réalisait un festival (Hegerberg, 40e, Le Sommer 43e, Abily, 45e+2). En seconde période, même les remplaçantes marquaient. Necib, d’abord, d’une superbe frappe enroulée (73e), Schelin ensuite bien inspirée (76e). Un score fleuve qui rappelle le succès de l’OL en Championnat en début de saison contre le PSG (5-0).

                                                    Le film d'OL - PSG

                                                    La joueuse : Ada Hegerberg

                                                    On ne la présente plus car cette saison, son nom apparaît parmi ceux des buteuses lyonnaises à chaque rencontre ou presque. Et pas qu’une fois en général. Meilleure réalisatrice du Championnat (29 buts), Ada Hegerberg (20 ans) survole aussi la Ligue des champions. Face au PSG, la Norvégienne a débloqué la situation en ouvrant le score après avoir profité d’une mésentente entre Hamraoui et Erika (1-0, 18e). Sur l’occasion, son sens de l’anticipation, sa vitesse, son crochet et sa frappe du gauche sont un régal. Passeuse pour Le Sommer sur le deuxième (28e), elle y est allée de son doublé, reprenant un centre de Le Sommer (3-0, 40e). Ce qui porte son total à 12 buts cette saison dans la compétition. Elle n’est plus qu’à deux réalisations du record établi par Conny Pohlers, meilleure buteuse sur une édition en 2004-2005 (14), record égalé depuis notamment par l’Allemande Celia Sasic la saison passée.

                                                    50
                                                    Avec ce large succès, la milieu de l'OL Camille Abily a remporté son cinquantième match en Coupe d'Europe devenant la première joueuse à atteindre ce total. C'est le signe, à 31 ans, de sa longévité au plus haut niveau. «Ce qui serait intéressant ce serait de regard le ratio victoires/matches disputés», nous confiait-elle avant la rencontre. On a donc cherché : l'internationale française, qui a débuté en C1 en 2004 sous le maillot de Montpellier, jouait, contre le PSG, son 62e match dans la compétition, soit un pourcentage de victoires égal à 80%. De quoi faire peur à ses futurs adversaires en Ligue des champions ! Alors que Lyon, menait déjà 4-0, Abily a même participé à la fête en marquant juste avant la mi-temps d'un coup franc plein axe qui filait au-dessus du mur et finissait poteau rentrant (45e+2). Et à la 64e minute, elle a aussi effectué un sauvetage devant Erika après une faute de main de Bouhaddi.

                                                    Claire GAILLARD à Lyon

                                                    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...ampions/655307
                                                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X