Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Division 1 Féminine 2015-2016

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • D1-J19 : Corsé pour certains, plus léger pour d'autres
    Publié le 01 avril 2016 | Actus / Chronos
    Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles



    Si Lyon et Paris ont déjà joué ce mercredi et se sont tous les deux qualifiés pour les 1/2 finales de la LDC, tout le monde sera concerné par la 19e journée de D1 ce week-end. Au programme, un choc entre Juvisy et Lyon notamment, mais aussi un intéressant Rodez/Montpellier, et une rencontre décisive pour le maintien entre La Roche et Guingamp. Présentation.


    Sous haute tension


    Samedi en fin d'après-midi, le Rodez Aveyron Football (5e) ouvrira le bal de cette 19e journée avec la réception du Montpellier Hérault SC (4e). Les Rafettes qui sont dans une belle forme et qui n'ont pas enregistré la moindre défaite en 2016, auront à coeur de confirmer et d'asseoir encore un peu plus leur 5e place. A contrario, Montpellier qui enchaine les prestations moyennes et qui reste sur une défaite face à Juvisy (1-3) devra se remettre sur les bons rails pour espérer retrouver le podium abandonné la semaine dernière. Dans le contexte actuel, cette rencontre s'annonce plus serrée qu'elle ne l'était en début de saison. Nouvel « exploit » pour les Rafettes ?
    Précédente confrontation : 1 novembre 2015 (J8) – Victoire 4-0 pour Montpellier
    Rodez/Montpellier, samedi 2 avril à 17h00 (Stade Paul Lignon, Rodez)

    Un peu plus tard que ses homologues de Rodez et Montpellier, l'ESOF La Roche (10e) accueillera l'En Avant Guingamp (9e). Un match au combien important pour le maintien... Si Guingamp s'est rassuré et donné un peu d'air en gagnant contre Saint-Etienne la semaine passée (3-1), les Bretonnes ne sont pas encore sauvées et devront faire avec un calendrier assez compliqué jusqu'au bout -Albi, Juvisy, Rodez-. Avec six points de retard sur leur adversaire de dimanche, les Vendéennes devront obtenir un résultat positif, synonyme d'espoir, avant d'aborder leurs trois derniers matches, contre Paris, Saint-Etienne et Saint-Maur.
    Précédente confrontation : 1 novembre 2015 (J8) – Victoire 1-0 pour Guingamp
    La Roche/Guingamp, samedi 2 avril à 18h00 (Stade Henri Desgrange, La Roche sur Yon)



    Dimanche, une semaine après son match « choc » face à Montpellier, le FCF Juvisy (3e) va en vivre un second avec la réception de l'Olympique Lyonnais (1er). Auteur d'un match convaincant à Montpellier le week-end dernier, et par le fait d'un premier résultat face à un « gros » du championnat cette saison (victoire 3-1), Juvisy va devoir rester dans cette dynamique pour espérer décrocher quelque chose face au leader lyonnais. Pour Lyon, qui s'est aisément qualifié (9-1) en LDC face au Slavia Prague (malgré un 0-0 au match retour), il s'agira de se remettre dans le bain de la D1 et de ne pas se faire surprendre par le club essonnien, contre lequel les Fenottes n'ont plus lâché le moindre point depuis décembre 2011 (1-1). Ce « choc » tiendra-t-il ses promesses ?
    Précédente confrontation : 1 novembre 2015 (J8) – Victoire 2-0 pour Lyon
    Juvisy/Lyon, dimanche 3 avril à 15h00 (Stade Robert Bobin, Bondoufle)

    Sans trop de pression

    De son côté, l'AS Saint-Etienne (8e) recevra le Paris Saint-Germain (2e). Si comme l'Olympique Lyonnais, le PSG s'est qualifié en Ligue des champions, ce mercredi face au FC Barcelone, il a en revanche été beaucoup plus poussif et a dû attendre les cinq dernières minutes pour trouver la faille (1-0). Cela pourrait-il desservir les Parisiennes face à Saint-Etienne ? Rien n'est moins sûr, car si les Vertes d'Hervé Didier s'étaient refait une santé il y a quelques temps, le soufflé semble être retombé lors des deux dernières journées notamment : Nul contre Nîmes (2-2), puis défaite contre Guingamp (3-1). Visiblement, pas de quoi inquiéter les joueuses de la capitale, même si elles devront faire preuve de sérieux.
    Précédente confrontation : 1 novembre 2015 (J8) – Victoire 3-0 pour Paris
    Saint-Etienne/Paris, dimanche 3 avril à 14h30 (C.S de Moleye, Chasse sur Rhône)

    Autre affiche du week-end, avec la réception de la VGA Saint-Maur (12e) pour l'ASJ Soyaux (6e). Malgré leurs deux récents revers face à Juvisy (1-4) puis Rodez (0-2), les Sojaldiciennes partent favorites sur cette rencontre face à la lanterne rouge du championnat. De leur côté, les joueuses franciliennes savent qu'elles jouent désormais pour l'honneur, puisque la défaite contre Paris dimanche dernier, leur a malheureusement garanti de retrouver la D2 la saison prochaine. Soyaux devra malgré tout être prudent face à ces Saint-Mauriennes qui n'ont plus rien à perdre, et qui pourraient finalement jouer leurs derniers matches sans le moindre complexe.
    Précédente confrontation : 1 novembre 2015 (J8) – Match nul 1-1
    Soyaux/Saint-Maur, dimanche 3 avril à 15h00 (Stade Léo Lagrange, Soyaux)



    Enfin pour la dernière rencontre de la 19e journée, l'ASPTT Albi (7e) accueillera le Nîmes Métropole Gard (11e). Si les deux formations ont été défaites le week-end dernier, par Lyon pour Albi (0-6) et par La Roche pour Nîmes (2-4), elles s'étaient toutes les deux illustrées il y a quinze jours : Albi en battant Montpellier (2-1), et Nîmes en négociant un bon match nul face à Saint-Etienne (2-2). Comme Saint-Maur, les Nîmoises savent qu'elles sont d'ores et déjà reléguées en D2. Si Albi est normalement un cran au-dessus, l'équipe d'Adolphe Ogouyon a montré qu'elle manquait parfois de régularité... Cela sera-t-il le cas ce dimanche ?
    Précédente confrontation : 1 novembre 2015 (J8) – Match nul 1-1
    Albi/Nîmes, dimanche 3 avril à 15h00 (Stade Maurice Rigaud, Albi)


    Crédits photos : Giovani Pablo Photography, Mica GBM/Phootorafettes

    http://www.footdelles.com/article/Ac...es_129597.html
    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • Incompréhensible et étrange ce choix ou cette volonté de ne pas téléviser un JUVISY - LYON qui avait la cote avant ??? Ah mais oui cela n'a aucun intérêt les lyonnaises ne sont que premières ....

      Commentaire


      • D1 (19e journée) - Une journée charnière : LA ROCHE abat sa dernière carte, JUVISY défie LYON

        La dix-neuvième journée qui se déroule ce week-end pourrait définitivement emmener Lyon vers le titre, et La Roche vers la D2. Une journée charnière




        Samedi 2 avril 2016

        ESOF LA ROCHE (10e, 31 pts) - EA GUINGAMP (9e, 37 pts)
        , samedi, 18h00, La Roche-sur-Yon (Stade Henri Desgrange)
        Arbitres : Aurélie Labadot-Cadinot assistée de Richard Dauvergne et Nicolas Lemoine
        >> historique

        Après son succès à Nîmes, La Roche s'apprête à rencontrer son principal adversaire direct pour le maintien : Guingamp. Et pour rattraper son retard, la victoire est indispensable avant de finir face à Saint-Etienne, PSG et Saint-Maur. Toute autre résultat condamnerait les Vendéennes à rejoindre Nîmes et Saint-Maur en D2. Guingamp le sait aussi, et la courte victoire à l'aller (1-0) permet de rappeler qu'il faudra se méfier de son adversaire. Galvanisées par la victoire contre Saint-Etienne, les Guingampaises se sont en tout cas assurées une marge de sécurité. La victoire samedi assurerait le maintien mathématique des joueuses de Sarah M'Barek.

        RODEZ AF (5e, 45 pts) - MONTPELLIER HSC (4e, 57 pts), samedi, 17h00, Rodez (Stade Paul Lignon)
        Arbitres : Aurore Vanstaevel assistée de Hakim Bouaksa et Damir Karaman
        >> historique

        Rodez qui a montré son efficacité et sa solidité face à Soyaux, adversaire direct pour la 5e place, dimanche dernier, est désormais l'outsider confirmé de ce championnat. La belle ruthénoise pourrait se prolonger encore plus en cas de résultat positif face à Montpellier. Avant de préparer sa demi-finale de Coupe de France face à Lyon, Rodez reçoit une équipe de Montpellier qui vient de perdre sa place sur le podium et qui reste deux défaites, alors que Rodez n'a pas perdu lors de ses cinq derniers matchs.


        Dimanche 3 avril 2016

        AS ST-ÉTIENNE (8e, 38 pts) - PARIS ST GERMAIN (2e, 65 pts)
        , dimanche, 14h30, Chasse-sur-Rhône (Stade de Moleye)
        Arbitres : Solen Dallongeville assistée de Gérard Mitai et Malo Jannel
        >> historique

        Montpellier, Juvisy, Rodez, trois équipes qui ont laissé des points lors du voyage dans le Forez. Le PSG qui est logiquement pas péniblement venu à bout de Barcelone, se rend à Saint-Etienne, avec l'esprit libéré. Son adversaire, quasiment assuré du maintien, tentera de récidiver les performances réussies face aux tenors du championnat. Car les Stéphanoises ne sont pas faciles à bousculer à domicile. Les Parisiennes qui avaient été menées au score à Saint-Maur, éviteront de se mettre dans la même difficulté.

        FCF JUVISY (3e, 59 pts) - OL. LYONNAIS (1er, 68 pts), dimanche, 15h00, Bondoufle (Stade Robert Bobin)
        Arbitres : Elodie Coppola assistée de Stéphanie Di Benedetto et Cindy Le Dissez
        >> historique

        C'est l'affiche de cette journée. Emmenée par Thiney, remarquable face à Montpellier, les partenaires de la n°17 de la Juv' ont pris la troisième place du championnat juste avant d'accueillir le leader. Une équipe de Lyon qui a franchi le cap des 100 buts en D1 avec Hegerberg et ses 29 buts à la pointe. Muettes à Prague mercredi (0-0), les Lyonnaises n'ont pas pour habitude de le rester deux matchs de suite. Juvisy, confiant, espère malgré tout venir bousculer Lyon. A l'aller, les Juvisiennes avaient tenu près d'une heure le 0-0 avant de céder.

        ASJ SOYAUX (6e, 39 pts) - VGA ST MAUR (12e, 23 pts), dimanche, 15h00, Soyaux (Stade Léo Lagrange)
        Arbitres : Hélène Burban assistée de Marc Pion et Anthony Gruffaz
        >> historique

        L'infirmerie de Soyaux fait le plein alors que Saint-Maur s'apprête à effectuer le déplacement en Charente. Un match piège pour une équipe de Soyaux qui n'a gagné que deux fois à domicile en neuf matchs. Saint-Maur qui a montré contre les "gros" du championnat qu'il pouvait les bousculer, n'a pas réussi à en faire autant face aux autres équipes. C'est peut-être la bonne occasion, alors que la relégation est déjà assurée, de finir sur une bonne note, et quitter la dernière place du classement.

        ASPTT ALBI (7e, 38 pts) - NÎMES MG FF (11e, 24 pts), dimanche, 15h00, Albi (Stade Maurice Rigaud)
        Arbitres : Solenne Bartnik assistée de Ameur Bourasse et Benjamin Corre
        >> historique

        Après sa dernière victoire à domicile contre Montpellier (2-1), Albi accueille Nîmes. Les Nîmoises avaient obtenu leurs premiers points lors du match aller face à Albi (8e journée). Il y aura donc un esprit de revanche et la volonté de s'imposer pour les Albigeoises, huitièmes au classement, mais qui pourraient encore accrocher la sixième place pour embellir leur fin de saison.


        A SAVOIR

        Classements
        A consulter ici


        http://www.footofeminin.fr/D1-19e-jo...ON_a12328.html
        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • Rodez veut continuer de grandir
          Publié le 01 avril 2016 | Actus / Chronos
          Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



          Solide cinquième de Division 1 féminine, le Rodez Aveyron Football est en train de se faire une place dans le milieu de tableau. En pleins progrès, le RAF veut confirmer cette bonne dynamique face à Montpellier pour s'inscrire dans la durée.


          Certains doivent se souvenir de cette série de vidéos postée sur les comptes des réseaux sociaux de Rodez fin 2015. On y voyait les Rafettes faire leur cri de guerre après leurs victoires. Au-delà de la joie du succès, c'est à cette époque que la bonne période actuelle du RAF s'est construite. Surtout après la piqûre de rappel face à Saint-Etienne (défaite 3-0). Désormais solides cinquièmes de Division 1, les joueuses de Sébastien Joseph restent sur cinq matches sans défaite en championnat.

          Une défense à nouveau hermétique

          Ce classement, le RAF le doit à sa solidité défensive. En 2016, toutes compétitions confondues, les joueuses de Sébastien Joseph ont encaissé six buts en neuf rencontres et ont conservé leur cage inviolée lors des deux dernières journées de D1 (victoires 0-4 à Saint-Maur, et 0-2 à Soyaux). C'est aussi par là que le succès du RAF passe : « On est en progrès depuis janvier. On savait que la défense nous faisait défaut car on prenait 2,3 buts par match et que c'est compliqué de marquer 3,4 buts pour s'imposer notamment face à des équipes comme Juvisy. Il fallait à tout prix être plus solide et moins perméable. On voit que cela nous a permis d'accrocher quelques résultats intéressants », analyse l'entraîneur Sébastien Joseph. Et si Rodez encaisse moins de buts, c'est parce que depuis le début de saison, les coéquipières de Marine Haupais ont aussi progressé dans la gestion des rencontres. Ce qui leur permet de moins courir après le ballon notamment. « Aujourd'hui, on sait gérer les temps faibles sans prendre de buts. Et surtout on sait garder une maitrise collective du ballon pour diminuer ces temps faibles sur les matches. Sur des gros matches, où c'est plus compliqué d'avoir la possession du ballon, on a pu se rapprocher d'une possession presque égalitaire contre Juvisy par exemple ».



          Battre des records

          Si, sur le plan comptable Rodez se retrouve assez isolé et sans d'autres objectifs que de conserver ce leadership de « l'autre championnat », le staff ruthénois a rapidement trouvé d'autres objectifs à donner à son effectif. Le week-end dernier, les Rafettes ont battu le record de victoires sur une saison de D1 en décrochant leur huitième succès à Soyaux (le précédent record était de sept succès). Et elles vont aussi franchir pour la première fois la barre des 46 points d'ici à la fin du championnat. Ce qui représentera le plus grand total de points dans l'histoire de D1 du RAF. « Les filles n'ont vraiment pas envie de lâcher cette cinquième place, elles veulent vraiment atteindre ce classement historique et ne pas finir la saison en roue libre ».

          Un manque de reconnaissance

          Pour sa sixième saison consécutive en D1, Rodez prouve qu'il faudra désormais compter sur l'équipe aveyronnaise pour une place au milieu de tableau et non plus l'inscrire d'office dans la bataille pour le maintien. Au sein du collectif ruthénois, il y a des individualités qui se dégagent comme la gardienne Déborah Garcia « une des meilleures du championnat », ou encore la jeune Laurie Cance, « universitaire mais qui n'apparait nulle part ». « J'aimerais qu'elles aient l'occasion d'être vues. Depuis le début de saison, je n'ai pas vu un seul sélectionneur des différentes équipes. Personne n'est venu nous voir jouer. C'est un peu regrettable et on passe certainement à côté de certaines joueuses ». Un manque de reconnaissance qui pourrait notamment s'expliquer par le fait que les sélectionneurs, notamment de l'équipe de France A, priorisent les clubs professionnels. Et peut-être aussi parce que l'effectif ruthénois doit encore convaincre.
          La réception de Montpellier ce week-end, pour le compte de la 19e journée, sera à tout point de vue une formidable occasion de confirmer cette bonne dynamique et prouver que cette cinquième place n'est pas usurpée.


          Crédit photo : rodezaveyronfootball.com

          http://www.footdelles.com/article/Ac...ir_129707.html
          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • Lyon, trop haut pour Juvisy ?
            Publié le 02 avril 2016 | Actus / Chronos
            Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles



            A 15h00 ce dimanche, pour le compte de la 19e journée de D1, l’Olympique Lyonnais se déplacera à Bondoufle pour affronter le FCF Juvisy Essonne. Une affiche entre le leader et l’actuel troisième du championnat, attendue par toutes et tous, qui sonne encore un peu plus que d’habitude comme un « choc ». Focus.


            En forme et en confiance ?


            Plus qu'une simple victoire, la rencontre face à Montpellier pourrait être synonyme de déclic pour Juvisy. En effet, l'équipe essonnienne qui n'avait pas encore réussi à battre ou accrocher une grosse cylindrée de D1 cette saison, l'a fait avec la manière dimanche dernier, lors de la 18e journée (victoire 3-1). Une performance qui devrait permettre aux joueuses d'Emmanuel Beauchet d'évoluer avec davantage de certitudes et moins de complexes, face à l'Olympique Lyonnais. Au delà du résultat et du niveau de jeu proposé, Juvisy a aussi retrouvé une certaine efficacité, en inscrivant trois buts à l'une des meilleures défenses du championnat. Les retours de blessures d'Annaïg Butel et Aïssatou Tounkara, la bonne forme de Gaëtane Thiney et Kadidiatou Diani notamment, et le "replacement" de Janice Cayman en attaque, semblent avoir été bénéfiques pour la formation essonnienne. Reste à savoir si Juvisy sera capable de réitérer et de maintenir le cap face à l'ogre lyonnais...

            De son côté l'Olympique Lyonnais s'est aisément qualifié en Ligue des Champions face au Slavia Prague et a aussi profité du match aller pour faire le plein de buts (9-1). Le retour a été moins évident puisque les Lyonnaises n'ont ramené qu'un match nul (0-0) de leur déplacement à Prague, et ont cette fois manqué d’efficacité -30 tirs pour seulement 8 cadrés-. Certes Gérard Prêcheur avait décidé de faire souffler Henry, Abily, Necib, et Le Sommer (entrée en jeu à la 66e), mais avec les retours (de blessures) de sa capitaine Wendie Renard et de Pauline Bremer, dans le groupe, l’OL avait quand même de quoi faire et de quoi aller inscrire au moins un but… Alors Lyon a-t-il volontairement baissé le pied en vue du choc face à Juvisy ?



            L’OL encore et toujours favori

            Peu de joueuses devraient manquer à l’appel ce dimanche, si ce n’est Claire Lavogez (entorse du genou, indisponible 6 à 8 semaines), et les jeunes Delphine Cascarino et Théa Gréboval, parties au Portugal pour disputer le Tour Elite de l’Euro 2016 avec l’équipe de France U19. Lotta Schelin qui n’a pas joué depuis son retour de sélection avec la Suède, le 10 mars dernier, à cause d’une blessure, semble être la seule incertitude du côté de l’OL. Le FCF Juvisy va donc devoir affronter la « grosse équipe ».
            Évidemment et comme c'est le cas depuis de nombreuses saisons, l'Olympique Lyonnais est le grand favori de cette rencontre face à Juvisy, contre lequel il n’a plus perdu depuis mars 2010, soit plus de six ans (défaite 2-0 à Juvisy). Depuis, le FCF Juvisy n’a connu que des défaites et un nul (1-1, fin 2011) face à l’équipe rhodanienne. Si les résultats des précédentes confrontations sont sans appel, les statistiques -en termes de buts- le sont tout autant. En effet, sur les huit dernières rencontres qui ont opposé les deux clubs, Lyon a inscrit 26 buts, alors que Juvisy n’en a inscrit qu’un seul. Quoi qu’il en soit, si Juvisy veut rester devant Montpellier et tenter de conserver sa troisième place jusqu’à la fin, il devra faire mentir les stats et réaliser un bon coup face au leader lyonnais, ce dimanche, à Bondoufle. Alors les Juvisiennes tiendront-elles le choc ?


            Crédits photos : DamienLG

            http://www.footdelles.com/article/Ac...y-_129697.html
            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • D1 (19e journée) - L'ESOF LA ROCHE à la relance

              Avec une deuxième victoire consécutive contre un adversaire direct, les Vendéennes n'ont pas encore dit leur dernier mot. Fragoli a libéré son équipe après que Guingamp ait manqué un penalty.


              Fragoli a libéré son équipe (photo Sébastien Duret)


              Pour cette rencontre, l'ESOF La Roche devait se passer des services de Clara Matéo (retenue avec la sélection U19F) ainsi que Julie Pasquereau, absente depuis déjà plusieurs semaines et dont la saison est probablement terminée. Pour les Bretonnes, Sarah M'Barek était aussi privée de son attaquante Désiré Oparanozie, partie avec la sélection du Nigeria mais aussi d'une joueuse clé de la défense Charlotte Lorgeré, blessée cette semaine.

              Dans ce début de rencontre, l'enjeu prenait le dessus sur le jeu. Alors que La Roche obtenait son premier corner à la 10e minute, Liaigre en concédait un pour son équipe pour deux minutes plus tard. La défenseure ornaysienne allait se blesser à la cheville gauche sur l'action suivante (16e). Et si elle finissait la première période, elle était finalement remplacée en seconde. Il y avait peu de faits à retenir durant ce premier acte si ce n'est une demi-volée de Fleury bien captée par Bruneau (16e), et un bon retour d'Ollivier devant Douessin (29e). La gardienne guingampaise Gignoux se faisait peur, épaulée par Bueno (39e) avant de voir passer un coup franc de Liaigre devant le but (41e). Juste avant le retour au vestiaire, Guillard sur un centre de Pugnetti trouvait le petit filet extérieur (45+1e).

              Amani manque un penalty, entrée réussie pour Fragoli


              Diallo en action (photo Sébastien Duret)


              La Roche, dans l'obligation de gagner, jouait plus haut à la reprise. Sur un centre fort de Peslerbe, Guillard était cependant trop juste pour reprendre (52e). On la retrouvait quatre minutes après, à la réception d'un corner joué long par Pugnetti où Gignoux s'imposait. Les Guingampaises n'étaient pas plus dangereuses, Douessin ne trouvait pas plus le cadre (53e). Les minutes passaient jusqu'à un fait de match qui pouvait faire basculer la rencontre. Ollivier taclait en retard sur Robert qui s'écroulait dans la surface. Amani avait l'occasion de donner l'avantage à l'En Avant mais son penalty venait mourir sur le poteau droit de Bruneau (73e). Une occasion manquée que le raid solitaire de Robert pour tenter d'aller marquer ce but si important ne pouvait pas compenser (78e). Il restait alors une dizaine de minutes à jouer. Malika Bousseau sortait sa capitaine Peslerbe, pour faire entrer Fragoli. Un coaching payant puisqu'une minute après servie par une déviation de la tête de Guillard, elle venait battre Gignoux (1-0, 80'). La Roche prenait les devants et continuait à pousser avec notamment Nicolas omniprésente côté gauche (85e, 87e, 88e). La dernière offensive des visiteuses ne donnait rien, le tir de Douessin étant trop écrasé (90+4e).

              Avec cette victoire, l'ESOF La Roche revient à trois points de son adversaire du jour, à trois journées de la fin. Saint-Etienne et Albi qui luttent aussi pour le maintien ne sont pas très loin et jouent ce dimanche.


              La stat'
              0. L'En Avant Guingamp (ex-Saint-Brieuc) n'était plus resté muet face à l'ESOF La Roche depuis la saison 2001-2002 soit 14 confrontations de championnat.

              Les réactions
              Malika Bousseau (entraîneur de La Roche) : "C'est une victoire importante. On peut encore y croire. Si on avait perdu, cela aurait été dur avec un mois sans match. Il faut encore gagner deux matchs".
              Sarah M'Barek (entraîneur de Guingamp) : "C'était un match crispant avec beaucoup de déception. On a un penalty pour prendre l'avantage, on le rate. Derrière on encaisse un but alors qu'il n'y avait pas eu beaucoup d'occasions pour La Roche.
              Dans ce match, il fallait aller chercher la victoire mais on savait qu'un match nul nous convenait parfaitement. Maintenant on a encore trois matchs, on est toujours devant. C'est à nous de faire ce qui faut
              ".

              Le but
              1-0 Fragoli (80') : Long ballon d'Ollivier, dévié de la tête à 35 m par Guillard pour Fragoli qui part à la limite du hors-jeu dans le dos de Debever et conclut d'une frappe croisée du gauche à ras de terre à 10 m du but


              Championnat de France de D1 2015-2016 - 19e journée
              Samedi 02 avril 2016
              à 18h00
              ESOF LA ROCHE - EA GUINGAMP : 1-0 (0-0)
              La Roche-sur-Yon (Stade Henri Desgrange)
              Spectateurs : 703
              Arbitres : Aurélie Labadot-Cadinot assistée de Richard Dauvergne et Nicolas Lemoine.
              But : Lisa Fragoli 80'
              Avertissements : Océane Ollivier 72' pour La Roche-sur-Yon, Margaux Bueno 81' pour Guingamp

              La Roche-sur-Yon : 1-Romane Bruneau, ; 27-Adeline Coudrin, 4-Océane Ollivier, 14-Aline Liaigre (19-Salomé Alberbide 46'), 3-Mélanie Roux ; 26-Charlotte Lemarchand, 17-Elodie Nakkach ; 7-Audrey Nicolas, 13-Charlotte Peslerbe © (24-Lisa Fragoli 79'), 11-Anaïs Pugnetti ; 9-Claire Guillard. Entr.: Malika Bousseau
              Non utilisées : 6-Pauline Ripoche, 20-Jessica Marchadié, 30-Camille Nerbonne
              Guingamp : 16-Maryne Gignoux-Soulier ; 14-Caroline La Villa, 4-Julie Debever (23-Elodie Dinglor 82'), 6-Marion Boishardy, 33-Suzy Morin ; 8-Aminata Diallo, 18-Margaux Bueno (34-Adelie Fourre 84') ; 7-Faustine Robert, 17-Salma Amani ©, 19-Louise Fleury (35-Océane Ringenbach 62') ; 27-Laura Douessin. Entr.: Sarah M'Barek
              Non utilisées : 2-Soazig Quéro, 5-Charlotte Lorgeré


              Dimanche 3 Avril 2016
              Sebastien Duret

              http://www.footofeminin.fr/D1-19e-jo...ce_a12334.html
              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • Le titre se rapproche et merci aux médias d'avoir snobé un choc du football féminin français, le patron est et reste l'OL et le PSG a encore beaucoup de travail pour rivaliser ....

                Commentaire


                • D1 (19e journée) - MONTPELLIER fait respecter sa place dans le top 4

                  Après les deux revers successifs contre Albi et Juvisy, Montpellier s'est logiquement imposé sur le terrain du 5e, Rodez. Les Rafettes n'ont pas pu rivaliser et mettent fin à leur belle série.




                  C'est un Montpellier revanchard qui rencontrait une équipe ruthénoise jusqu'alors en pleine bourre. Mais ce samedi, les Rafettes, éprouvées physiquement et diminuées par les blessures de Lemaitre et Barbance n'ont pas pu tenir la distance. Privées de ces deux joueuses alors que Montpellier retrouvait à l'inverse quasiment tout son monde dont Tonazzi était mission impossible. Les Montpelliéraines se procuraient des occasions dès les premières minutes mais se heurtaient à Garcia. Rodez n'y était pas. Il fallait que Garcia et Bornes jouent les pompiers de service en sauvant sur la ligne de but (24e). Rodez ne répondait que par une tentative de lob de Saunier (13e). Finalement sur un dégagement de Garcia, le ballon était remis de la tête pour Jakobsson qui échappait à la vigilance d'Haupais pour venir conclure d'une frappe du droit face à Garcia (0-1, 35').
                  A la reprise, Tonazzi, juste avant de sortir, marquait le but du break. Elle venait reprendre aux 6 m suite à un corner (0-2, 51'). Vingt minutes plus tard, un tir croisé adressé depuis la gauche par Utsugi terminait au fond avec l'aide du poteau (0-3, 71'). Malgré un meilleur visage en seconde période, les Ruthénoises ne pouvaient que s'avouer vaincu face à son adversaire solidaire mais qui pêche encore dans la finition.

                  Après une trêve internationale qui sollicitera les effectifs de part et d'autre, il sera temps de préparer leur demi-finale respective de Coupe de France. Rodez affrontera Lyon, alors que Montpellier recevra le PSG.


                  La stat'
                  18. Barbance, touchée musculairement au niveau de la hanche, cette semaine, a essayé avant le match, avant de finalement renoncé à prendre part à la rencontre. C'est la première fois de la saison que Barbance n'est pas titulaire sur un match de championnat. Elle avait pris part aux 18 autres rencontres, n'étant remplacée qu'à deux reprises en toute fin de match.

                  Les réactions
                  Sébastien Joseph (entraineur de Rodez) : "Nous étions fatigués mais Montpellier était tout de même supérieur dans tous les domaines. La différence s'est vue d'entrée, à l'échauffement, je ne nous ai pas senties dedans. Quitte à faire un non-match, je préfère que ce soit maintenant".
                  Jean-Louis Saez (entraineur de Montpellier) : "Nous avons eu la maîtrise du match. C'était une nécessité après le non-match contre Juvisy. Il fallait réagir après nos deux défaites et les filles l'ont très bien fait. On doit marquer davantage car il nous faut 15 occasions pour ça".

                  Les buts
                  0-1 Sofia JAKOBSSON 35' (Dégagement de la gardienne Garcia, remis de la tête pour Jakobsson par dessus la défense et prend Haupais de vitesse et vient marquer du droit en face-à-face)
                  0-2 Laëtitia TONAZZI 51' (Reprise du droit aux 6 m de Tonazzi suite à un corner)
                  0-3 Rumi UTSUGI 71' (Tir croisé de la gauche qui termine avec le poteau rentrant)


                  Championnat de France de D1 2015-2016 - 19e journée
                  Samedi 02 avril 2016
                  à 17h00
                  RODEZ AF - MONTPELLIER HSC : 0-3 (0-1)
                  Rodez (Stade Paul Lignon)
                  Temps venteux - Terrain correct
                  Spectateurs : 376
                  Arbitres : Aurore Vanstaevel assisté de Hakim Bouaksa et Damir Karaman.
                  Buts : Sofia Jakobsson 35', Laetitia Tonazzi 51', Rumi Utsugi 71'
                  Avertissements : Laurie Cance 88' pour Rodez, Rumi Utsugi 56', Marie-Charlotte Léger 77' pour Montpellier

                  Rodez : 16-Déborah Garcia ; 2-Chloé Bornes (12-Chloé De Carvalho 65'), 28-Manon Alard, 17-Marine Haupais ©, 3-Fanny Hoarau ; 15-Audrey Cugat, 8-Ella Kaabachi (20-Clara Noiran 53') ; 7-Marine De Sousa, 10-Laurie Cance, 21-Stéphanie De Revière (33-Manon Guitard 79') ; 24-Océane Saunier. Entr.: Sébastien Joseph
                  Non utilisées : 1-Julie Niphon, 6-Solène Barbance
                  Montpellier : 16-Laëtitia Philippe ; 4-Marion Torrent, 5-Laura Agard, 23-Linda Sembrant ©, 26-Sakina Karchaoui ; 10-Andressa Alves Da Silva, 7-Rumi Utsugi (14-Virginia Torrecilla Reyes 74'), 8-Sandie Toletti, 18-Marie-Charlotte Léger ; 9-Laetitia Tonazzi (21-Valérie Gauvin 51'), 17-Sofia Jakobsson (20-Viviane Asseyi 77'). Entr.: Jean-Louis Saez
                  Non utilisées : 1-Solène Durand, 3-Kelly Gadea

                  http://www.footofeminin.fr/D1-19e-jo...-4_a12335.html
                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • D1 (19e journée) - LYON s'impose mais JUVISY en sort grandi

                    Après sa victoire à Montpellier (1-3), Juvisy se frottait à Lyon. Une rencontre où les Lyonnaises se sont imposées à l'arrachée (1-0) face à des Juvisiennes accrocheuses jusqu'au bout.




                    Les journées passent et confirment le statut de trouble-fêtes de Juvisy. Face au leader, accroché une seule fois cette saison en championnat, mais qui restait sur un match nul à Prague en Ligue des Champions (0-0), le FCF Juvisy avait mis en place tous les ingrédients pour bousculer son adversaire. Bien en place défensivement, l'équipe juvisienne a contenu les offensives adverses. Et Juvisy aura aussi eu quelques temps forts sollicitant Bouhaddi.

                    "On les a fait déjouer et c’est frustrant", c'est en ces mots que l'entraîneure-adjointe juvisienne Laure Lepailleur répondait aux premières questions dimanche à l'issue de la rencontre. Revenu troisième la semaine passée, Juvisy avait la lourde tâche d'engranger des points pour la conserver. Le début de match ne donnait rien, marqué par beaucoup d'erreurs entre deux équipes méfiantes. Il faut une dizaine de minutes pour voir les premières actions aboutir. Butel trouvait sa capitaine Thiney qui cadrait sa frappe mais Bouhaddi sortait un arrêt du pied (11e). Les Lyonnaises répondaient en faisant appel aux débordements de Thomis et Majri. Cette dernière voyait sa tentative frôler le cadre de Benameur (24e). Au delà de cette occasion, Lyon se contentait de coups de pied arrêtés mais sans succès jusqu'au repos.

                    Juvisy a eu la balle du 1-0


                    Necib et Thiney (photo William Morice/FCF Juvisy)


                    Eprouvées physiquement par l'enchaînement des matchs, les Lyonnaises revenaient en seconde période avec de meilleures intentions. Hegerberg frappait enfin mais était contrée (50e). Le corner qui s'en suivait était mal négocié par Benameur mais Le Sommer manquait le cadre (51e). Les Juvisiennes allaient avoir alors l'opportunité d'ouvrir le score. Soyer débordait côté gauche, adressait un centre aux 6 m pour Coleman qui se jetait pour reprendre de la tête. Bouhaddi réussissait l'arrêt décisif à bout portant. Thiney se retrouvait alors seule devant les six mètres mais sa reprise de demi-volée du plat du pied terminait au dessus (56e). La plus belle occasion juvisienne.

                    De quoi alerter un peu plus Lyon de la menace adverse. La réponse ne tardait pas. Dusang devant Mbock puis Butel devant Schelin évitaient l'ouverture du score (60e). Prêcheur faisait alors entrer Bremer en latérale droite. Quelques instants plus tard, Thomis débordait à droite et centrait. Hegerberg tentait une reprise difficile, le ballon était contré. Le Sommer le récupérait dans la surface mais il était de nouveau renvoyé par la défense. Finalement, Bremer ouvrait le score d'une frappe écrasée de l'entrée de la surface qui traversait la défense (0-1, 70'). Dans la minute suivante, Hegerberg avait la balle du 2-0 mais son ballon heurtait la barre (71e). Les deux équipes ne parvenaient plus ensuite à le relancer les débats. Juvisy peinait à trouver des occasions en contre, alors que Lyon en ayant trouvé la faille, avait fait le plus dur.


                    RÉACTIONS

                    De Lyon

                    Gérard Prêcheur (entraîneur de Lyon) : "Il y a des victoires avec panache et pour faire la rime, je vais dire qu’il y a des victoires à l’arrache. Aujourd’hui (ndlr : dimanche), c’est une victoire à l’arrache mais elles valent quatre points toutes les deux et elles sont belles toutes les deux. Je dirais même que c’est bon signe pour l'avenir quand on joue moins bien, quand on s’appuie moins sur notre collectif et que l’on arrive à gagner. Il faudra que l’on gomme toutes nos imperfections. Elles ont été un peu nombreuses aujourd’hui. Sur le plan technique. On va regarder tout cela mais cette victoire était très importante sur le plan mental et psychologique et je suis très content sur ce plan là. On s’aperçoit que les filles ne sont pas des robots et quand elles reviennent d’une tournée aux Etats-Unis, des matches qualificatifs pour les JO et que l’on est obligé de faire quatre matches en douze jours, même en faisant du turn over, on s’aperçoit que l’on peut manquer de jus"
                    Lotta Schelin (attaquante de Lyon) : "C’était dur. On a vu que les filles étaient fatiguées. J’ai trouvé qu’en première mi-temps on n’y arrivait pas trop et on jouait très lentement. On n'arrivait pas à s’approcher du but et c’était un problème. En deuxième mi-temps, cela ne s’est pas trop amélioré mais on a continué à pousser, et au final, même avec un but à l’arrache, on a su le faire. C'est une victoire importante. Des fois même nous Lyon, on a besoin d’un peu de chance. Maintenant, la chance tu la mérites aussi. Tu travailles, tu bosses pour et tu ne lâches rien. Même si ce n’est pas notre meilleur match, on savait qu’il fallait juste continuer"
                    Pauline Bremer (buteuse) : "Je suis très contente d’avoir gagné ce match. C’était difficile et Juvisy a fait un bon travail. Le plus important c’est que l’on ait gagné car c’était un match très important pour nous. Je suis contente d’avoir marqué et très heureuse car je reviens de blessure après cinq mois d’indisponibilité. Et c’est long !"
                    Eugénie Le Sommer (attaquante de Lyon) : "Ces matches-là, il faut les gagner et si on n’a pas joué notre meilleur football, l’essentiel c’est de gagner. On est satisfaite aujourd’hui. On a enchainé beaucoup de matches, la pelouse était difficile, et peut être on manquait un peu de rythme. Juvisy a eu des opportunités de contres mais on a su les gérer et derrière, Sarah (Bouhaddi) a fait les arrêts. On a tenu le résultat à la fin, c’est ce que l’on voulait faire et c’est passé"

                    De Juvisy
                    Laure Lepailleur (entraîneure-adjointe de Juvisy) : "On les a fait déjouer et c’est frustrant car juste avant le but, on a eu une belle occasion avec un bel arrêt de la gardienne. Je pense qu’il aurait été compliqué pour elle de marquer après et cela nous aurait mis dans de bonnes dispositions pour la fin du match. C’est dommage et on est dans la continuité du match de Montpellier malgré la défaite et on sent que l’équipe a progressé depuis le début de saison et c’est de bon augure pour la suite. Sur les deux matches que l’on a fait face à l’Olympique Lyonnais, elles ont eu du mal à trouver l’ouverture. Effectivement, elles ont eu des matches de Coupe d’Europe ces dernières semaines, mais effectivement, on a peut être réussi à les faire déjouer"
                    Tatiana Coleman (attaquante de Juvisy) : "Je suis fière de mon équipe. On a bien joué et bien défendu. On a eu des occasions et après c’est le foot. Ca change de faire des matches face à l’OL par rapport aux Etats-Unis. C’est le super niveau ici. Il faut s’adapter, jouer et s’amuser"
                    Julie Soyer (défenseure de Juvisy) : "On a eu des occasions pour mettre un but et elles en ont eu de leur côté, des actions toutes aussi franches peut-être. C’est dommage car je pense que l’on fait un bon match dans l’ensemble mais on n'est pas récompensé. Il y a forcément des regrets quand on tient le score jusqu’à la 70e. Il va falloir que l’on continue à travailler et que l’on s’accroche"
                    Janice Cayman (défenseure de Juvisy) : "Les actions sur les côtés arrivaient vite, les centres étaient dangereux mais je pense que l’on a bien géré. Après, on a eu des petites occasions et si cela rentre, ça fait 1-0. Je pense que l’on n'était pas loin de faire un match nul. C’était possible. Avant le match, on s’était dit de jouer librement. Tout le monde s’est donné à 100%, bien qu’à la mi-temps on s’est dit que l’on pouvait sortir plus rapidement et donner les ballons dans les pieds. On perd juste 1-0 contre Lyon. Contre Paris et avant il faudra tout donner. On pense toujours au podium".

                    Avec les feminines.fr


                    Championnat de France de D1 2015-2016 - 19e journée
                    Dimanche 03 avril 2016
                    à 15h00
                    FCF JUVISY - OLYMPIQUE LYONNAIS : 0-1 (0-0)
                    Bondoufle (Stade Robert Bobin)
                    Temps agréable (20°C) - Terrain souple
                    Spectateurs : 2623
                    Arbitres : Elodie Coppola assisté de Stéphanie Di Benedetto et Cindy Le Dissez.
                    But : Pauline Bremer 70'
                    Avertissements : Inès Jaurena 47', Gaëtane Thiney 81' pour Juvisy

                    Juvisy : 16-Karima Benameur ; 22-Janice Cayman, 23-Sandrine Dusang, 4-Aïssatou Tounkara, 27-Julie Soyer ; 10-Annaig Butel (18-Charlotte Bilbault 88'), 8-Inès Jaurena ; 21-Amélie Coquet, 14-Kadidiatou Diani, 5-Tatiana Coleman (28-Camille Catala 61') ; 17-Gaëtane Thiney ©. Entr.: Emmanuel Beauchet
                    Non utilisées : 1-Céline Deville, 2-Nelly Guilbert, 29-Sophie Vaysse
                    Lyon : 16-Sarah Bouhaddi ; 29-Griedge Mbock Bathy Nka, 5-Saki Kumagai (22-Pauline Bremer 65'), 3-Wendie Renard ©, 7-Amel Majri ; 6-Amandine Henry, 23-Camille Abily, 10-Louisa Necib (8-Lotta Schelin 54') ; 12-Elodie Thomis (15-Aurélie Kaci 90+1'), 9-Eugénie Le Sommer, 14-Ada Hegerberg. Entr.: Gérard Prêcheur
                    Non utilisées : 1-Cindy Perrault, 17-Corine Petit




                    Intense moment de recueillement après les attentats en Belgique, pays de Janice Cayman

                    Lundi 4 Avril 2016
                    Sebastien Duret

                    http://www.footofeminin.fr/D1-19e-jo...di_a12338.html
                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • D1 (19e journée) - Deux minutes de folie et ALBI a presque renouvelé son bail en D1

                      Albi s'est logiquement imposé face à Nîmes (2-1). Mais dans cette rencontre, tous les buts ont été inscrit en l'espace de deux minutes juste avant le repos.


                      (photo ASPTT Albi)


                      Albi n'a pas encore assuré mathématiquement son maintien en D1 mais avec sa victoire face à Nîmes, cela devrait pouvoir se concrétiser lors de la prochaine journée. Le dernier succès contre Montpellier, à domicile, avait permis aux joueuses d'Adolphe Ogouyon de faire un grand pas vers la maintien. Mais depuis la victoire la veille de La Roche, Albi ne pouvait plus l'acquérir dès ce dimanche. La victoire restait donc impérative pour garder une avance confortable.

                      Face à une équipe de Nîmes qui les avait tenu en échec à l'aller (1-1), Albi a eu du mal à trouver le rythme. Les Nîmoises réalisaient une bonne entame et Makanza de 25 m tentait sa chance mais bien au dessus du cadre de Morais (20e). Albi se montrait une première fois dangereuse à la demi-heure de jeu. Mais c'est en contre que les Albigeoises allaient se montrer redoutables. Au départ, un coup franc frappé à 22 m par la Nîmoise Gayton dans le mur. Martinez Augusto lançait le contre aussitôt en servant Solanet. Elle lançait Cazeau, qui après avoir frappé face à Montpellier, récidivait au terme d'une course de 50 m en éliminant Saez (1-0, 43').

                      Sur l'engagement, Nîmes déclenchait une attaque. Kouamé décalait sur Makanza côté gauche de la surface. Pressée par Gouineau, la défenseure lui prenait le ballon mais le remettait sur Ramos aux 6 m qui ne faisait pas prier pour égaliser (1-1, 44'). Cette fin de période était animée d'un troisième but, Cazeau lancée sur le côté gauche allait plus vite qu'Aparisi et adressait un centre pour la belle reprise de Martinez Augusto aux 6 m (2-1, 45').
                      Après avoir mis fin aux ardeurs avec la pause, la seconde période allait être favorable aux Albigeoises. Cervera tentait une frappe de 25 m bien repoussée par Saez (51e). Sur un contre, Makanza lançait Saulnier en profondeur mais elle tirait au dessus (53e). Nîmes avait cependant la balle de l'égalisation.

                      Puis sur un long coup franc de Gayton qui trouvait Ramos, cette dernière voyait sa frappe renvoyée. Mais le ballon héritait à Oumeur aux 6 m qui pivotait pour accrocher le cadre. Il fallait un sauvetage de Mitchai juste devant la ligne de but (75e). Solanet répondait. Bien servie par Arcambal à 25 m, elle enroulait une magnifique frappe du droit qui terminait sur l'arête opposée du but de Saez (78e). Nîmes qui faisait entrer Tebbi (80e) devait la perdre sur blessure cinq minutes après. Juste avant la fin de la rencontre, Solanet en duel avec Saez reprenait un coup franc de la tête aux 6 m qui mourait sur la barre.


                      La stat'
                      2. C'est la seconde fois de son histoire en D1 qu'Albi enchaîne deux victoires consécutives à domicile. La première fois, cela s'était produit la saison dernière face à Arras (3-1) et Saint-Etienne (1-0).

                      Les buts
                      1-0 Kimberley CAZEAU 43' (Suite à un coup franc nîmois, le ballon est récupéré par Albi. Solanet part en contre couloir droit lance Cazeau, dans le rond central qui part seule au but, élimine Saez, à 25 m et redresse le ballon du pied droit)
                      1-1 Elodie RAMOS 44' (Kouame à 20 m sert Makanza sur la gauche. Gouineau la devance et met en ballon en retrait sur Ramos aux 6 m qui conclut du gauche)
                      2-1 Patricia MARTINEZ AUGUSTO 45' (Cazeau lancée côté gauche prend son adversaire de vitesse et centre pour la reprise du droit de Martinez aux 6 m)


                      Championnat de France de D1 2015-2016 - 19e journée
                      Dimanche 03 avril 2016
                      à 15h00
                      ASPTT ALBI - NÎMES MG FF : 2-1 (2-1)
                      Albi (Stade Maurice Rigaud)
                      Spectateurs : 500
                      Arbitres : Solenne Bartnik assisté de Ameur Bourasse et Benjamin Corre.
                      Buts pour Albi : Kimberley Cazeau 43', Patricia Martinez Augusto 45'
                      But pour Nîmes : Elodie Ramos 44'

                      Aucun avertissement

                      Albi : 1-Patricia Isabel Sousa Barros Morais ; 6-Coline Gouineau, 24-Manon Cazes, 15-Manon Rouzies, 5-Anaïs Arcambal © ; 22-Laurianne Cervera, 4-Aïvi Mitchai, 8-Kimberley Cazeau, 14-Tatiana Solanet ; 26-Kristina Pantelic (7-Myriam Benlazar 79'), 19-Patricia Martinez Augusto. Entr.: Adolphe Ogouyon
                      Non utilisées : 16-Alexandra Saint-Jours, 17-Emylie Girard, 27-Alexandra Renault
                      Nîmes : 16-Delphine Saez ; 27-Tiffanie Aparisi (8-Samira Tebbi 80', 3-Manon Mauguin 85'), 23-Gaëlle Gayton, 18-Marine Pervier ©, 22-Marie Mahistre ; 7-Maëli Roux, 2-Léa Rubio, 15-Laurie Saulnier, 9-Elodie Ramos, 12-Marina Makanza (17-Sabrina Oumeur 64') ; 19-Oura Agnès Kouame. Entr.: Gilles Agniel
                      Non utilisée : 1-Noémie Cuberes


                      Lundi 4 Avril 2016
                      Sebastien Duret

                      http://www.footofeminin.fr/D1-19e-jo...D1_a12339.html
                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • D1 (19e journée) - L'Europe pour l'OL, le PSG tout proche. Le maintien est à la portée de SOYAUX et ALBI

                        Retour sur la dix-neuvième journée qui permet à Lyon d'assurer son ticket pour la Ligue des Champions. Le PSG s'en rapproche avec sa large avance sur Montpellier. Pour le maintien, La Roche garde un espoir après sa victoire sur Guingamp même si Soyaux et Albi ont creusé leur avance.



                        La dix-neuvième journée a permis avec Lyon malgré un difficile succès sur la pelouse de Juvisy de se rapprocher de son dixième titre consécutif. Accrochées par la formation juvisienne à la pause, les Lyonnaises ont trouvé la faille grâce à Pauline Bremer après un bon travail d'Elodie Thomis. Avec cette victoire, Lyon garde ses distances sur le PSG qui s'est imposé 4-0 à Saint-Etienne grâce à un doublé de Delie. Pour ces deux équipes, l'Europe est désormais acquise pour Lyon avec ses onze points d'avance sur Montpellier. Le PSG y est également presque, profitant de la défaite de Juvisy. Montpellier retrouve la troisième place du classement après son succès samedi à Rodez (0-3).

                        Dans la lutte pour le maintien, Soyaux et Albi ont fait un grand pas. Les Charentaises malgré un effectif amoindri et qui s'est encore amenuisé ce dimanche après la blessure d'Hurault, ont su éviter le piège face à la VGA Saint-Maur. Boudaud d'un coup franc lointain puis Bourgouin de la tête dans la foulée ont assuré la victoire (2-0). Pour Albi, face à Nîmes, tout s'est joué avant la pause. Alors qu'Albi ouvrait le score en contre par Cazeau, Nîmes égalisait dans la foulée grâce à Ramos. Mais dans les arrêts de jeu, Albi reprenait l'avantage par Martinez (2-1). Ce sera le score final même si Albi aura trouvé la transversale. Enfin, La Roche a maintenu l'espoir en venant à bout de Guingamp (1-0). Les Vendéennes à trois journées de la fin accusent trois points de retard sur Guingamp.

                        Prochaine journée dans trois semaines qui sera tronquée par les reports au 4 mai des matchs de Lyon, face à Rodez, et du PSG, face à La Roche, les deux clubs étant opposés en Ligue des Champions.


                        RÉSULTATS

                        Soyaux-Saint-Maur 2-0 : Boudaud 57', Bourgouin 61'
                        Saint-Etienne-PSG 0-4 : Dali 13', Delie 30', 90', Delannoy 61'
                        Juvisy-Lyon 0-1 : Bremer 70'
                        Albi-Nîmes 2-1 : Cazeau 44', Martinez Augusto 45+1' ; Ramos 45'
                        Rodez-Montpellier 0-3 : Jakobsson 35', Tonazzi 51', Utsugi 71'
                        La Roche-sur-Yon-Guingamp 1-0 : Fragoli 80'

                        >> PLUS D'INFOS



                        Lundi 4 Avril 2016
                        Sebastien Duret

                        http://www.footofeminin.fr/D1-19e-jo...BI_a12336.html
                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • D1 (19e journée) - Le PSG efficace face à l'ASSE

                          Alors que les Parisiennes avait peiné sur leurs derniers matchs pour marquer, face à Saint-Etienne, elles y sont parvenues quatre fois et confortent le deuxième place.


                          Dali, Delannoy et Delie, les trois buteuses de la rencontre (photo Yoël bardy/ASSE Féminines)


                          Délocalisée à Chasse-sur-Rhône (Isère), cette rencontre a permis à une Parisienne de se rappeler ses débuts de footballeuse. Kenza Dali a en effet effectué ses premiers pas au club local en 1998 et y est restée sept saisons avant de rejoindre l'OL.

                          La locale de l'étape allait être la première a marqué, mettant son équipe sur de bons rails. D'un coup franc à une vingtaine de mètres décalé sur la gauche, elle trouvait la lucarne de Peyraud-Magnin (0-1, 13'). Première occasion et premier but pour des Parisiennes qui n'avaient pas connu une telle efficacité ces derniers temps. Les Stéphanoises avaient une occasion par leur capitaine Clemaron mais sa frappe passait de peu au dessus (25e). Le deuxième but parisien suivait cinq minutes après. Au départ, une remise en jeu parisienne de Seger, puis un une-deux entre Dali et Delie. Cette dernière voyait sa première tentative par la gardienne mais elle était la plus prompte pour conclure sur sa seconde chance (0-2, 30').

                          Saint-Etienne s'appliquait à bien jouer mais la mission devenait impossible malgré la volonté de Palacin. Dali, boostée sur ses terres, obtenait ensuite un penalty pour une faute de Sissoko. Delannoy le transformait malgré le bon côté choisi par la gardienne (0-3, 61'). Le coach parisien effectuait ses trois changements dans la foulée. Le PSG enfonçait le clou pour une addition bien lourde en toute fin de match. Sur une relance de la gardienne, Hamraoui récupérait, trouvait Cruz qui donnait à Delie l'occasion de finir par un doublé d'une frappe croisée (0-4, 90+1').

                          Avec cette victoire, le PSG possède désormais huit points d'avance sur le troisième et est presque assuré de rejouer l'Europe la saison prochaine. Pour Saint-Etienne, avec seulement quatre points d'avance sur La Roche, il faudra encore quelques points pour s'assurer le maintien.


                          La stat'
                          4. C'est la quatrième fois que Kenza Dali ouvre le score lors d'une rencontre du PSG en déplacement face à l'ASSE. L'an dernier (0-7), il y a trois ans (0-5) et il y a quatre ans (1-2), elle était déjà la première buteuse qui avait amené à une victoire parisienne.

                          La réaction
                          Hervé Didier (entraîneur de Saint-Etienne) : : "Le score est un peu sévère et ne reflète pas les efforts des joueuses. Nous n’avons pas su bien gérer nos opportunités ; le PSG, à l’inverse, a été réaliste. Par rapport au match de Guingamp, nous avons retrouvé une solidarité collective, même si nous nous sommes inclinées"

                          Les buts
                          0-1 Dali (13') : Coup franc direct frappé du droit par Dali de 22 m légèrement excentré à gauche qui trouve la lucarne droite de Peyraud-Magnin
                          0-2 Delie (30') : Touche côté droit de Seger sur Dali qui entre dans la surface et glisse pour Delie qui voit sa première frappe excentrée du droit repoussée par la gardienne mais le ballon revient sur l'attaquante qui pousse au fond de l'intérieur du gauche aux 6 m face au but vide
                          0-3 Delannoy (61') : Faute de Sissoko sur Dali. Penalty de Delannoy frappé du droit, Peyraud-Magnin partie sur sa gauche touche le ballon qui rentre malgré tout
                          0-4 Delie (90+1') : Hamraoui récupère et sert Cruz à 30 m dans l'axe qui décale pour Delie à droite qui marque d'une frappe croisée du droit


                          Championnat de France de D1 2015-2016 - 19e journée
                          Dimanche 03 avril 2016
                          à 14h30
                          AS SAINT-ÉTIENNE - PARIS SAINT-GERMAIN : 0-4 (0-2)
                          Chasse-sur-Rhône (Stade de Moleye)
                          Spectateurs : 592
                          Arbitres : Solen Dallongeville assisté de Gérard Mitai et Malo Jannel.
                          Buts : Kenza Dali 13', Marie-Laure Delie 30', 90+1', Sabrina Delannoy 61' pen.
                          Avertissements : Cristiane Rozeira de Souza Silva 60', Kheira Hamraoui 69', Ghoutia Karchouni 76' pour PSG

                          Saint-Etienne : 16-Pauline Peyraud-Magnin ; 23-Teninsoun Sissoko, 25-Sabrina Viguier, 4-Maria Josefina Karlsson (26-Charlotte Gauvin 46'), 3-Meryl Cirri ; 8-Candice Gherbi, 21-Maéva Clemaron © (27-Marion Blanc Gonnet 80') ; 10-Julie Morel, 11-Audrey Chaumette (18-Namnata Traoré 73'), 22-Julie Peruzzetto ; 9-Sarah Palacin. Entr.: Hervé Didier
                          Non utilisées : 40-Laura Suchère, 14-Sanaa Titraoui
                          PSG : 1-Katarzyna Kiedrzynek ; 11-Jessica Houara, 5-Sabrina Delannoy, 8-Erika Cristiano dos Santos, 2-Kenza Dali (15-Ouleymata Sarr 63') ; 28-Shirley Cruz Traña, 27-Caroline Seger ©, 14-Kheira Hamraoui ; 7-Rosana Dos Santos Augusto (12-Léa Declercq 61'), 18-Marie-Laure Delie, 10-Cristiane Rozeira de Souza Silva (24-Ghoutia Karchouni 63'). Entr.: Farid Benstiti
                          Non utilisées : 30-Ann-Katrin Berger, 29-Anja Mittag


                          Mardi 5 Avril 2016
                          Sebastien Duret

                          http://www.footofeminin.fr/D1-19e-jo...SE_a12341.html
                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • D1-J19 : A la fin, ce sont les Lyonnaises qui gagnent
                            Publié le 03 avril 2016 | Actus / Chronos
                            Par Vincent Roussel pour Foot d'Elles



                            Dans un match une nouvelle fois accroché, Lyon l'emporte encore face à Juvisy. Sur le chemin de leur titre, les Lyonnaises n'ont plus qu'un obstacle, leur match face à Montpellier lors de la 22ème et dernière journée, à moins que Paris, qui reste à 3 points du leader, ne chute avant. Sinon, trois équipes vont se disputer la cinquième place : Albi, Rodez et Soyaux.


                            Rodez-Montpellier (0-3)

                            C’était l’un des matches au sommet de cette 19ème journée. Montpellier, en perdition ces derniers mois (4ème avant cette journée, le MHSC restait sur deux défaites consécutives), se déplaçait au stade Paul Lignon afin d’affronter la surprenante équipe de Rodez, tout de même 12 points de retard sur son adversaire du jour avant la rencontre. Et ce sont les Montpelliéraines qui ont remporté la partie, très logiquement supérieures à leurs adversaires. Le RAF a tenu une grosse demi-heure avant que Sofia Jakobsson n’inscrive le premier but de la partie (1-0, 35’). Au retour des vestiaires c’est Laëtitia Tonazzi qui creusait l’écart (2-0, 50’), avant que Rumi Utsugi, ne vienne clore le score d’une belle frappe croisée qui ne laissait aucune chance à Garcia (3-0,71'). Les filles de Jean-Louis Saez se rassurent après leurs deux défaites de suite en D1, et reprennent la 3ème place à Juvisy. Rodez voit Soyaux revenir à 3 points, mais conserve sa cinquième place.

                            La Roche-Guingamp (1-0)
                            Autre choc entre deux équipes dos à dos au classement (ESOF 10ème, EAG 9ème). Les deux équipes restaient sur une victoire. Choc là aussi puisque les deux équipes luttent pour le maintien. Guingamp a une avance confortable sur le premier relégable (37 points pour les joueuses de Sarah M’barek, 31 pour l’ESOF), mais ce match était l’occasion pour La Roche de croire un peu plus à sa survie en D1. Dans cette rencontre disputée, où les deux équipes se sont créées des occasions à tour de rôle, c’est finalement la Roche qui l’a emporté. Après une première période sans but, la pression liée à l’enjeu de ce match s’est faite sentir dans le deuxième acte. Guingamp a eu l’occasion d’ouvrir le score sur penalty mais la tentative d’Amani échouait sur le poteau (0-0, 73’). Le match tourna ainsi en faveur de l’ESOF, qui pressa son adversaire et se créa de nombreuses occasions. Plus inspirées que les Guingampaises, les Yonnaises vont prendre l’avantage en fin de partie grâce à Lisa Fragoli (1-0, 80’) rentrée en jeu quelques secondes plus tôt. La Roche relance ainsi complètement la course au maintien et recollant à 3 unités de son adversaire du jour. Guingamp vit décidément une saison compliquée.

                            AS Saint-Etienne-PSG (0-4)
                            Bien que déséquilibré sur le papier, ce match revêtait un certain enjeu tout de même pour les deux équipes. Paris devait de toute façon s’imposer pour profiter d'un éventuel faux-pas de Lyon à Juvisy, et l’ASSE devait espérer l’emporter afin de reprendre ses distances sur la zone de relégation, dont elle s’était rapprochée avec la victoire, hier, de La Roche sur Guingamp. D’autant plus que les Vertes pouvaient jouer sur la fatigue des joueuses adverses, qui se sont difficilement imposées mercredi pour obtenir leur billet pour la demi-finale de Champions League. Le résultat ne surprend finalement personne, puisque ce sont les Parisiennes qui se sont imposées. Les joueuses de Farid Benstiti sont très bien entrées dans le match, grâce à un but de Kenza Dali sur coup franc (1-0, 13’). A la demi-heure de jeu, c’est Marie-Laure Delie qui permettait à Paris de prendre un peu plus d’avance au compteur (2-0, 30’). En deuxième mi-temps, Sabrinna Delannoy donne encore plus d’ampleur au score sur penalty (3-0, 61’), avant que Marie-Laure Delie ne vienne inscrire son deuxième but de la journée en toute fin de match (4-0,90’). Paris reste à l’affût de Lyon, tandis que les Stéphanoises voient l’ESOF revenir à quatre points.

                            Albi-Nîmes (2-1)
                            En gagnant face à l’avant-dernier du championnat, déjà officiellement relégué avant la rencontre, Albi pouvait revenir sur Rodez et ainsi espérer une fin de championnat palpitante, avec comme enjeu cette cinquième place, meilleur espoir pour les équipes de D1 hors « top 4 ». Et c’est ce que l’équipe d’Adolphe Ogouyon a fait avec succès. Pourtant, Nîmes n’a pas facilité la tâche des Albigeoises, et s’est créé de nombreuses occasions. Mais tout s’est joué en trois minutes folles, au stade Maurice Rigaud, ce dimanche après-midi. Kimberley Cazeau allait ouvrir le score pour Albi à la 44ème minute, avant qu’Elodie Ramos ne remette les deux équipes à égalité (1-1, 45’). Dans le temps additionnel, c’est finalement Patricia Martinez qui donnera un avantage décisif aux albigeoises (2-1, 45+1). Mission réussie donc pour Albi, désormais 7ème, à quatre points de Rodez.

                            ASJ Soyaux-VGA Saint-Maur (2-0)
                            Les Soljadiciennes avaient elles aussi à cœur de l’emporter, afin de prendre leurs distances sur l’ESOF. Face à une équipe elle aussi déjà reléguée, Jean Paredes et son groupe pouvaient miser sans trop se mouiller sur une victoire, qui les emmènerait par ailleurs à la poursuite de Rodez. Tout s’est joué en deuxième mi-temps dans ce match. L’ASJ ouvrait le score par l’intermédiaire de Viviane Boudaud (1-0, 57’) sur un coup franc aux 35 mètres. Dans la foulée, Laura Bourgouin marquait le deuxième but soljadicien (2-0, 61’). Soyaux, au même titre qu’Albi, va désormais viser la cinquième place, qui n’est plus qu’à 3 points, tandis que la VGA qui n’avait plus rien à jouer, s’enfonce un peu plus dans son fauteuil de bon dernier.

                            Juvisy-OL (0-1)
                            Le choc de cette 19eme journée de D1, non retransmis, a tenu toutes ses promesses. C’est une véritable bataille que Lyon et Juvisy se sont livrés ce dimanche. 90 minutes très intenses, avec des occasions de part et d’autre, et de l’abnégation des deux côtés. Les Franciliennes sont les premières à se montrer dangereuses, au quart d’heure de jeu. Mais Gaetane Thiney manque son duel face à Bouhaddi. Dans cette première mi-temps très disputée, aucun but ne sera finalement inscrit, et Juvisy tient alors le bon bout face à des Lyonnaises qui n’étaient apparemment pas dans leur meilleur jour. Mais comme souvent, l’armada lyonnaise n’allait rien lâcher, ni en défense à l’image de Mbock, ni devant, à l’instar de Pauline Bremer, entrée en jeu à la place de Kumagai en milieu de seconde période (64’), et qui inscrivit le seul but du match peu de temps après (1-0, 64’). Si Hegerberg allait par la suite toucher la barre, le match se termina sur cette nouvelle victoire lyonnaise dans la douleur face aux Franciliennes. Mais l’important est là pour Gerard Prêcheur et son équipe, puisque Lyon passe tout de même son avant-dernier obstacle en championnat avec 3 points d’avance sur son unique poursuivant, le PSG. Avant un choc sûrement décisif lors de la dernière journée, (week end du 21/22 mai) face à Montpellier. Résultat rageant pour Juvisy, qui perd une nouvelle fois de peu face à l’OL, et perd du même coup sa troisième place.



                            http://www.footdelles.com/article/Ac...nt_129718.html
                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • D1 - J19 : Lyon passe la dixième, La Roche y croit encore
                              Publié le 04 avril 2016 | Actus / Chronos
                              Par La Rédaction



                              Après chaque journée de Division 1 féminine, retrouvez notre article Top(s) / Flop(s). Cette semaine, retour sur la victoire de Lyon à Juvisy qui permet à Lyon de véritablement toucher du doigt son dixième titre consécutif ou encore la victoire de La Roche face à Guingamp qui permet aux Vendéennes d'espérer le maintien


                              LES TOPS

                              Lyon, le titre est là

                              Une victoire sur le plus petit des scores lors d'un match plus équilibré que prévu à Juvisy a suffi au bonheur de l'Olympique Lyonnais, qui a ainsi validé de façon officieuse son dixième titre de champion de France consécutif. Si la large victoire contre Paris en tout début de saison avait parfaitement lancé le club rhodanien, c'est bien hier que les derniers doutes se sont envolés. A moins, naturellement, d'une -voire deux- énorme contre-performance... Ce dixième titre aura été probablement l'un des plus compliqués à obtenir pour Lyon, qui n'aura pas survolé les débats face à ses adversaires directs -Paris, Montpellier, Juvisy- comme on aurait pu s'y attendre, à l'exception de cette victoire contre Paris. S'il faudra selon toute vraisemblance attendre la dernière journée pour qu'il soit officiel, les Fenottes peuvent savourer.

                              La Roche, l'espoir du maintien
                              Face à Guingamp, premier non-relégable, La Roche a réussi à remporter les quatre points de la victoire et reste donc en course pour le maintien, à trois points de Guingamp et quatre de Saint-Etienne. Alors que les Vendéennes accueilleront Saint-Etienne lors de la 21e journée, Saint-Maur pourrait s'ériger en arbitre puisque le club francilien affrontera les deux équipes d'ici la fin de saison. Pour se maintenir, et alors que l'équipe se déplacera à Paris lors de la prochaine journée, La Roche aura également besoin du soutien d'Albi, qui a presque validé son maintien ce week-end et affrontera Guingamp et Saint-Etienne lors des trois dernières journées. Cela s'annonce compliqué pour le promu, mais il a montré du caractère et peut espérer s'en sortir.

                              Montpellier remet les pendules à l'heure
                              Après un début d'année compliqué et loin des standards de son année 2015 très réussie, Montpellier a remis les pendules à l'heure face à Rodez, son plus proche poursuivant. Alors que le match pouvait être piégeux au vu de la forme entre les deux équipes, Montpellier s'est imposé nettement, 0-3, ce qui lui permet en plus de récupérer la troisième place au classement du fait de la défaite de Juvisy face à Lyon. A mois de contre-performance d'une de ces deux équipes -ce qui est déjà arrivé cette saison et n'est donc pas à exclure-, la troisième place se jouera lors de la dernière journée lors d'un duel à distance alors que Montpellier affrontera Lyon et Juvisy, le PSG.


                              Le FLOP

                              Pas de diffusion de l'affiche Juvisy-OL

                              Quelles qu'en soient les raisons, il est très regrettable qu'une affiche entre Juvisy et l'Olympique Lyonnais, qui pouvait -et qui a- offrir le dixième titre à Lyon de façon officieuse, n'ait pas été diffusé. Les diffusions sont déjà rares, et c'est un match de première importance que le public a raté.

                              http://www.footdelles.com/article/Ac...re_129768.html
                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • La Roche va-t-il se maintenir en D1 ?
                                Publié le 05 avril 2016 | Actus / Chronos
                                Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles



                                Pour changer un peu des débats habituels, notre consultante, Sandrine Dusang, partage son avis sur divers thèmes : une joueuse, un match, une actu, un évènement... Une sorte d'édito, auquel vous pouvez vous aussi participer en échangeant et en argumentant dans les commentaires ! Aujourd'hui, focus sur la course au maintien.


                                En s'imposant 1-0 face à l'En Avant Guingamp ce dimanche, lors de la 19e journée, l'ESOF La Roche garde l'espoir de se maintenir parmi l'élite du football féminin français. En effet, l'équipe vendéenne qui « squatte » la dixième place du classement depuis la 9e journée n'est désormais plus qu'à trois points de ce même Guingamp, premier non-relégable.
                                Toujours très proches depuis le début de saison, les deux formations se sont même retrouvées à égalité de points pendant trois journées (12e, 13e et 14e), Guingamp se classant devant La Roche, grâce à sa victoire au match aller (1-0) et donc au goal-average particulier. Après des victoires contre Nîmes et Saint-Maur en février, l'EAG s'était donné un peu d'air et avait mis les Yonnaises à six points. Mais c’était sans compter sur le fort tempérament des joueuses vendéennes.

                                A trois journées de la fin du championnat, l’ESOF La Roche va devoir « gratter » un maximum de points et dans le même temps espérer que Guingamp n’en prenne pas trop. Avec un déplacement à Paris lors de la prochaine journée (4 mai), le club vendéen sait que ce n’est probablement pas là que se jouera la bataille. En revanche, les deux derniers matches de la saison face à Saint-Etienne (lui aussi dans la course au maintien) et Saint-Maur (déjà condamné) s’annoncent déjà décisifs. Avec des rencontres face à Albi, Juvisy et Rodez, le calendrier de l’équipe guingampaise ne sera pas des plus simples, et laisse donc bon espoir aux Yonnaises de ne pas retrouver la D2 seulement une saison après l’avoir quitté. Une chose est sûre, le suspense sera encore préservé pour les deux journées à venir au moins. En effet, si La Roche perd contre Paris lors de la 20e journée, les Bretonnes auront tout de même besoin de sept points minimum pour rester devant, soit au moins une victoire et un nul. Pas forcément évident à négocier face à des équipes mieux classées.



                                Mais attention, la bataille pour le maintien ne concernera pas que La Roche et Guingamp, puisque pour le moment Saint-Etienne, Albi et Soyaux ne sont mathématiquement pas sauvés. A noter que les deux derniers pourraient l’être dès la prochaine journée, si La Roche s’incline face au PSG. Pour Saint-Etienne rien n'est encore fait, et les Vertes d'Hervé Didier ne devront pas se louper sur leur fin de saison si elles ne veulent pas avoir de mauvaise surprise, notamment lors de la dernière journée, où elles recevront Albi. Albi et Saint-Maur qui affronteront, deux des trois équipes les plus engagées dans la bataille (Saint-Etienne, Guingamp et La Roche), joueront vraisemblablement les « arbitres » de la fin de saison. Une place pour trois -minimum-… Alors qui sauvera sa peau d’après vous ?


                                Crédit photo : esofootball.net

                                http://www.footdelles.com/article/Ac...1-_129861.html
                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • D1 - Gaëtane THINEY reste à JUVISY

                                  Sollicitée par d'autres clubs, l'attaquante de Juvisy a confirmé ce jeudi soir qu'elle restait une saison de plus à Juvisy.



                                  Gaëtane Thiney, arrivée il y a huit ans au FCF Juvisy, sera encore dans l'Essonne la saison prochaine. Elle l'a confirmé ce jeudi soir sur les réseaux sociaux avec le message suivant : « On me demande souvent pourquoi je ne change pas de club pour évoluer...tout simplement parce qu'on évolue ensemble ! Heureuse de faire une rentrée de plus avec Juvisy ! ». Actuellement, 4e du championnat, Juvisy peut encore ravir la troisième place à Montpellier.

                                  Vendredi 8 Avril 2016
                                  Sebastien Duret

                                  http://www.footofeminin.fr/D1-Gaetan...l?com#comments
                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • Saint-Maur, tout sauf la Vie au Grand Air
                                    Publié le 20 avril 2016 | Actus / Chronos
                                    Par Vincent Roussel pour Foot d'Elles



                                    Impressionnante équipe la saison dernière en D2, la VGA Saint-Maur arrivait dans l’élite avec un statut de promu solide. Quelques mois plus tard, le club francilien, déjà officiellement relégué, traîne sa peine avant la fin de saison en Division 1.


                                    22 victoires en 22 matches, une place de leader obtenue haut la main. L’année dernière en D2, Saint-Maur avait tout écrasé sur son passage, bien aidé par sa serial-buteuse, Marlyse Ngo Ndoumbouk (42 buts au final en championnat la saison dernière). Partie à la mi- saison, la Camerounaise décrivait il y a quelques semaines sur notre site les raisons qui, d’après elle, expliquaient la saison aux antipodes de l’exercice 2014-2015 que vit actuellement la VGA. «Pour moi on a surtout mal géré le recrutement l’été dernier. Après nos 22 victoires en D2 sur la saison 2014-2015, le coach a, je pense, voulu surfer sur cet esprit de cohésion de groupe, sur cette bonne dynamique, mais il nous manquait des joueuses d’expérience».

                                    Manque de vécu ?

                                    Le vécu, grand responsable du passage à vide de l’équipe francilienne en D1 ? Pas vraiment d’après la jeune milieu de terrain (21 ans), Melissa Gomes: « Il y a deux, trois joueuses qui ont beaucoup de vécu, comme Mélodie [Carré], Marlyse, Lilia Boumrar, Leila Meflah, Marianne Amaro, qui vient de Paris, donc on peut quand même dire qu’il y avait de l’expérience ». Le bilan affiché par le club du Val-de-Marne après 19 journées (1 victoire, 2 nuls et 16 défaites) ne doit pas tout à un quelconque manque de maturité, d’après la présidente en début de saison, Marie-Thérèse Policon : «Il y a eu de la malchance, tout un tas de choses qui n’ont pas fonctionné comme on souhaiterait que ça fonctionne, explique-t-elle. Le fait déjà de ne pas avoir su gagner contre des équipes qui étaient à notre portée». Un étonnant paradoxe que celle qui a dû céder sa place pour diverses raisons décrit ainsi : «On a réussi nos meilleurs matches contre les équipes du haut de tableau. Quand on voit ce qu’on a pu faire contre le PSG, Juvisy et Montpellier, et qu’on est pas capable de battre Nîmes, sans leur manquer de respect, c’est compliqué. Quand je vois qu’on arrive à mener face au Paris Saint Germain pendant 80 minutes, mais qu’on se fait surprendre par des équipes plus faibles, il faut se poser des questions».

                                    7 mois sans gagner

                                    Melissa Gomes, qui connaissait déjà la D1 pour y avoir évolué sous les couleurs de Juvisy, avant de revenir au club à l’été 2014, avance quant à elle des raisons psychologiques pouvant expliquer ces deux visages affichés par la VGA, en fonction de l’adversaire : «Quand on va affronter Lyon ou le PSG, on donne tout, on fait tout pour prendre le moins de buts possible, par contre lorsqu’on joue contre de plus petites équipes, on se dit peut-être que c’est plus à notre portée et du coup on ne joue pas les coups à fond». Un constat sans appel, que vient pourtant occulter quelque peu les résultats de l’équipe. En commençant la saison face à Lyon, Saint-Maur partait avec un match-valise (les Lyonnaises se sont imposées 7-0) d’avance sur ses autres concurrents au maintien, objectif du club en début de saison, avant de s’incliner face à Albi, puis de glaner sa première victoire face à… Nîmes, lors de la 3ème journée. C’était le 13 septembre, une éternité, et c’est peu dire, puisque c’est aussi la date de la dernière victoire, chez les hommes, de l’OM à domicile.
                                    Chez nos confrères du Parisien, l’entraîneur, Régis Mohar, qui est resté sourd à nos sollicitations, s’avançait à dire que « le club n’[avait] pas mesuré ce que représentait la D1». Pourtant, Marlyse Ngo Ndoumbouk avait bien cerné la situation en mars dernier : « Il y a quatre équipes qui se disputent la D1, le reste jouant la D2, avait-elle reconnu. Dès que vous affrontez le Top 4, vous essayez de limiter la casse. Après vous vous dites toujours que vous pouvez essayer de créer la surprise, mais il y a un monde d’écart entre ces équipes-là et le reste». «Quand on voit les résultats des équipes qui sont montées avec nous, dit Mme Policon, je ne suis pas sûre qu’on puisse appeler ça véritablement une déception ». Pour cette dernière, la saison n’a pas été qu’un gâchis : « Ça a été difficile mais c’est quand même une belle expérience, on apprend toujours de ses échecs comme de ses réussites».



                                    Privé de staff médical toute la saison

                                    Pour en revenir à la situation actuelle des trois promus, elle poursuit : «Je pense que ça montre tout l’écart qui peut exister entre la division 2 et la division 1 quand on n’a pas forcément les moyens de se renforcer comme on le souhaiterait». Des moyens, il est vrai que la VGA en manquait cruellement, comme le dit Melissa Gomes : « On n’a pas tout le matériel dont disposent d’autres clubs, comme la vidéo par exemple, on a beaucoup moins de financement pour progresser. Ne serait-ce qu’un but amovible ! » explique l’internationale espoir portugaise, alors que le club a passé la saison sans véritable staff médical. Blessée une bonne partie de la phase retour, la joueuse parle en connaissance de cause, en évoquant un « manque médical ». Une désuétude qui prouve aussi combien le staff ou les joueuses ont fait preuve de courage au terme d’une saison compliquée, comme le rappelle l’ex-présidente du club : « Je pense que toutes les filles étaient très motivées, elles ont fait beaucoup d’efforts. Vous savez elles avaient quatre entraînements par semaine, alors qu’elles ont un travail à côté, sans aménagement d’horaires, on leur demande déjà beaucoup d’efforts ». Quelle est la part de responsabilité du club dans les mauvais résultats ? Quelles seront les conséquences de cette relégation sur les finances et sur les objectifs du club (une remontée immédiate ?) ? Le successeur de Marie-Thérèse Policon, Eric M Pomé, a fermement décliné notre demande d’interview.



                                    Une joueuse à 10 buts, et c’est (presque) tout

                                    Seul élément de réponse à notre première question, le départ de Marlyse Ngo Ndoumbouk pendant l’hiver, à Nancy, qui illustre aussi le manque de moyens du club, dans l’incapacité de conserver sa meilleure joueuse, qui avait déjà inscrit 10 buts pour son équipe, un total dont aucune joueuse ne se rapproche, et de loin (la deuxième meilleure buteuse de la VGA est Lila Boumrar, la capitaine, qui a inscrit… deux buts). « Le départ de Marlyse ne nous a pas aidé dans le sens où c’est elle qui marquait la grande majorité de nos buts, reconnaît Marie-Thérèse Policon. Peut-être s’est-on trop reposé sur elle pendant deux ans. Mais je pense qu’on avait plus un collectif que des individualités » analyse-t-elle, à l’instar de sa jeune milieu de terrain : « Le départ de Marlyse, on peut dire que c’est un mal pour un bien. Elle nous a beaucoup apporté pour la montée en D1. En fait à l’entraînement, on avait toujours un très bon jeu collectif, mais lorsque qu’on était en match, il y avait peut-être un peu d’appréhension, un manque de confiance et d’expérience qui faisait qu’on allait jouer plus sur Marlyse, donc quand elle est partie, on s’est sûrement rendu compte qu’on était assez fortes pour jouer ensemble. Et après ça, on s’est dit qu’on allait commencer à jouer comme on le faisait à l’entraînement ».
                                    Reste que les résultats n’ont pas suivi, et que la VGA a eu confirmation de sa présence en D2 lors du prochain exercice, deux mois, presque, avant la fin du championnat. Révélant une nouvelle fois le manque d’équité entre équipes de D1, qui explique combien il est compliqué pour les clubs non-professionnels d’envisager un avenir sur le long terme dans l’élite. Saint-Maur s’apprête à remercier Régis Mohar en fin de saison, lui qui avait l’impression d’être allé au bout, et laissera sa place à son adjoint Sofiane Mansouri en deuxième division. Mais avant, il espère partir la tête haute : « L’objectif jusqu’à la fin de saison ? Minimum une victoire, annonce Gomes. C’était ce que le coach nous avait dit avant le match contre Soyaux, ça n’a pas été le cas (défaite 2-0, ndlr), du coup on va essayer jusqu’à la fin ».

                                    http://www.footdelles.com/article/Ac...ir_130728.html
                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • D1 (20e journée) - Duels à distance pour le podium et le maintien

                                      La vingtième journée pourrait préciser un plus les équipes assurées du maintien alors que la troisième est toujours disputée entre Montpellier et Juvisy. Les deux rencontres PSG - La Roche et Lyon - Rodez sont reportées en raison de la Ligue des Champions


                                      Ambitions opposées pour Nîmes et Juvisy (photo William Morice)

                                      Samedi 23 avril 2016
                                      EA GUINGAMP (9e, 38 pts) - ASPTT ALBI (7e, 42 pts)
                                      , samedi, 19h00, Saint-Brieuc (Stade Fred Aubert)
                                      Arbitres : Aurore Vanstaevel assistée de Nicolas Rouaux et Mickaël Le Castrec
                                      >> historique

                                      Battu lors du match aller à Albi, Guingamp avait réussi un mauvais résultat à l'image de cette saison mitigée alors que son adversaire a déjà quasiment assuré son bail en D1 pour une troisième saison. C'est d'ailleurs l'enjeu de cette rencontre, celui de s'assurer du maintien. Battu à La Roche sur Yon lors de la précédente journée, Guingamp ne l'a pas encore acquis et tentera avec une victoire de faire un grand pas vers celui-ci. Les Albigeoises avec une victoire l'assuraient définitivement.

                                      Dimanche 24 avril 2016
                                      MONTPELLIER HSC (3e, 61 pts) - ASJ SOYAUX (6e, 43 pts)
                                      , dimanche, 14h00, Montpellier (Stade Bernard Gasset n°7)
                                      Arbitres : Solen Dallongeville assistée de Vincent Dubroca et Anthony Ghaouti
                                      >> historique

                                      Après un passage à vide, Montpellier a retrouvé des couleurs en se qualifiant pour la finale de la Coupe de France. Un succès qui permet aux Héraultaises d'avoir l'occasion de finir la saison en beauté. Mais d'ici-là deux matchs de championnat sont à disputer et serviront de préparation. Les Montpelliéraines ont aussi la troisième place à défendre qu'elles ont retrouvée lors de la journée précédente. Elles reçoivent ce dimanche Soyaux qui va finir la saison en roue libre et préparer déjà la suivante. Après l'annonce de l'arrêt de son entraîneur en fin de saison, il faut en effet préparer la suite d'une saison réussie qu'il ne faudrait pas trop gâcher malgré les absences pour blessure qui ont réduit l'effectif.

                                      VGA ST MAUR (12e, 24 pts) - AS ST ÉTIENNE (8e, 39 pts), dimanche, 14h30, Saint-Maur-des-Fossés (Stade Léo Lagrange)
                                      Arbitres : Elodie Coppola assistée de Mickaël Hana et Xavier Guillucq dit Cure
                                      >> historique

                                      Avec 39 pts et des rencontres face à des adversaires pour le maintien (La Roche et Albi), il serait de bon ton pour les Stéphanoises de s'imposer sur le terrain de Saint-Maur. Mais à l'aller, les joueuses de la VGA avaient réussi à obtenir le match nul (2-2). Autant dire que la partie ne sera pas facile pour les Vertes face à un adversaire qui voudra bien terminer.

                                      NÎMES MG FF (11e, 25 pts) - FCF JUVISY (4e, 60 pts), dimanche, 15h00, Nîmes (Stade annexe des Costières)
                                      Arbitres : Emilie Mougeot assistée de Gaël Becouze et Gioacchino Locicero
                                      >> historique

                                      Favorites, les Juvisiennes se déplacent à Nîmes. Les Nîmoises qui n'ont remporté qu'une rencontre cette saison face à Saint-Maur voudrait bien créer la surprise mais cela s'annonce ardue face aux partenaires de Thiney qui ont envie de retrouver la victoire après une défaite face à Lyon. La troisième place est en effet encore en ligne de mire pour le club essonnien.


                                      A SAVOIR

                                      Classements

                                      A consulter ici


                                      Samedi 23 Avril 2016
                                      Sebastien Duret

                                      http://www.footofeminin.fr/D1-20e-jo...en_a12413.html
                                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • D1-J20 : Entre maintien et podium
                                        Publié le 22 avril 2016 | Actus / Chronos
                                        Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles



                                        Si pour Lyon et Paris ce week-end sera synonyme de demi-finale de Ligue des champions, pour les autres pensionnaires de D1, il sonnera la 20e journée de championnat. Pas d'affiche spectaculaire à première vue, mais à trois journées de la fin, certains clubs devront faire le plein de points pour s'assurer le maintien et/ou grappiller des places. Présentation.


                                        Après deux week-end « off », le championnat de D1 se remet en route ce week-end avec la 20e journée. Cette dernière ne proposera pourtant que quatre rencontres au lieu des six habituelles, puisque Lyon et Paris s'affronteront eux pour le compte des demi-finales de la Ligue des champions* (dimanche à 15h00, en direct sur BeIN SPORTS 1). Du côté de la D1, les rencontres du week-end auront leur importance dans les courses au maintien et au podium notamment.

                                        Se mettre à l'abri...

                                        Pour la seule rencontre programmée samedi, l'En Avant Guingamp (9e) accueillera l'ASPTT Albi (7e) au stade Fred Aubert. L'équipe bretonne sait qu'elle doit gagner et profiter du match reporté de La Roche, pour prendre des points d'avance et s'enlever une certaine pression dans la course au maintien. Mais avec Albi pour adversaire, la tâche ne sera visiblement pas aisée pour les Guingampaises... D'autant plus, qu'avec une victoire ce samedi soir, l'ASPTT Albi confirmerait officiellement son maintien en D1. Cette rencontre sera sans aucun doute l'une des plus importantes -voire décisive- pour garder sa place dans l'élite du foot français.
                                        Précédente confrontation : 8 novembre 2015 (J9) – Victoire 1-0 pour Albi
                                        Guingamp/Albi, samedi 23 avril à 19h00 (Stade Fred Aubert, Saint-Brieuc)

                                        Dimanche à 14h30, la VGA Saint-Maur (12e) accueillera l'AS Saint-Etienne (8e). Si les Franciliennes sont d'ores et déjà certaines de leur relégation, elles ont pour objectif de bien finir leur saison et décrocher au moins une victoire sur les trois derniers matches restants -Saint-Etienne, Montpellier, La Roche-. Du côté de Saint-Etienne, la chanson est un peu la même que pour Albi, et les Vertes ont besoin de points pour s'éloigner encore un peu plus de la zone de relégation et se mettre à l'abri. Saint-Etienne qui n'a plus gagné depuis le 17 janvier, profitera-t-il de ce match contre la lanterne rouge du championnat pour renouer avec la victoire ?
                                        Précédente confrontation : 8 novembre 2015 (J9) – Match nul 2-2
                                        Saint-Maur/Saint-Etienne, dimanche 24 avril à 14h30 (Stade Adolphe Chéron, St Maur des Fossés)



                                        Et ne pas se relâcher

                                        Toujours dimanche, l'ASJ Soyaux (6e) se déplacera dans le Languedoc pour affronter le Montpellier Hérault SC (3e). Après deux défaites, Soyaux s'est finalement relancé face à Saint-Maur lors de la dernière journée (2-0), mais cela suffira-t-il à inquiéter Montpellier ce dimanche ? Difficile à croire alors que l'équipe héraultaise vient de « sortir » le PSG de la Coupe de France, et s'offre par le fait une nouvelle finale dans cette compétition. Si Montpellier avait montré une baisse de régime depuis janvier, la Coupe de France pourrait avoir été un électrochoc et permettre aux joueuses de Jean-Louis Saez de finir la saison en trombe afin de conserver leur 3e place... A condition qu'elles restent concentrées.
                                        Précédente confrontation : 7 novembre 2015 (J9) – Victoire 6-0 pour Montpellier
                                        Montpellier/Soyaux, dimanche 24 avril à 14h00 (Stade Mama Ouattara, Montpellier)

                                        Enfin, pour clôturer cette 20e journée, le Nîmes Métropole Gard (11e) recevra le FCF Juvisy Essonne (4e). Comme leurs homologues de Saint-Maur, les Nîmoises savent déjà qu'elles retrouveront la D2 la saison prochaine, et jouent donc leurs derniers matches pour l'honneur. Les joueuses d'Emmanuel Beauchet restent elles sur une courte défaite face au leader lyonnais (0-1) et ont toujours en ligne de mire leur objectif de podium. Elles devront donc marquer un maximum de points avant la 22e journée, pour que cette dernière soit aussi alléchante et décisive qu'on l'espère, avec les chocs du Top 4 entre Paris et Juvisy, mais aussi Lyon et Montpellier.
                                        Précédente confrontation : 8 novembre 2015 (J9) – Victoire 5-0 pour Juvisy
                                        Nîmes/Juvisy, dimanche 24 avril à 15h00 (Stade des Costières - annexe, Nîmes)


                                        *Les rencontres de la 20e journée Paris/La Roche et Lyon/Rodez se joueront respectivement le mercredi 4 mai à 16h00 et 17h00.

                                        Crédit photo : charentelibre.fr

                                        http://www.footdelles.com/article/Ac...um_130827.html
                                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • D1 - J20 : Le bilan
                                          Publié le 24 avril 2016 | Actus / Chronos
                                          Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                                          Ce week-end se dispute la 20e journée de D1. Les rencontres impliquant les deux clubs européens, Lyon et Paris, ont été reportés. En match avancé, Guingamp a pris le dessus sur Albi. Dans les autres matches disputés ce dimanche, Juvisy (à Nîmes), Saint-Etienne (à Saint-Maur) et Montpellier (face à Soyaux) se sont imposés


                                          Guingamp-Albi : 3-2

                                          Grâce à un départ en trombe et deux buts inscrits dans les cinq premières minutes de la rencontre, Guingamp a pris de l'air par rapport à La Roche et est passé (au moins provisoirement) devant Saint-Etienne au classement. Marion Boishardy, à la réception d'un coup franc, et Salma Amani, d'une frappe en lucarne, ont parfaitement lancé les Bretonnes. Albi a rapidement réduit le score (10'), suite à un coup franc, bien repris par Laurianne Cervera. La rencontre partie sur les chapeaux de roue se calmait, et il fallait attendre l'heure de jeu pour que Desire Oparanozie, sur penalty en deux temps, permette à Guingamp de reprendre deux buts d'avance. La réduction du score de Patricia Martinez en fin de match ne changera pas le cours de la rencontre (89'). Avec cette victoire, l'EAG prend sept points d'avance sur la Roche, dont la rencontre face au PSG a été décalée, et revient à un point de son adversaire du jour.

                                          Montpellier-Soyaux : 7-0
                                          Les Montpellieraines, fortes de leur qualification pour la finale de la Coupe de France face au PSG le week-end dernier a fait exploser Soyaux. Laëtitia Tonazzi s'est offert ou doublé très tôt dans la partie (3', 12'), avant d'inscrire un troiisème but en seconde période (62'). Valérie Gauvin (20'), Viviane Asseyi (46'), Sofia Jakobsson (49') et Andressa Alves (72') ont inscrit les autres buts du club héraultais. Montpellier conserve ainsi sa troisième place au classement.

                                          Saint-Maur-Saint-Étienne : 1-2
                                          Tout s'est joué en trois minutes à peine à Saint-Maur. C'est la Stéphanoise Sarah Palacin qui a ouvert le score (16'), mais Saint-Maur égalisait dans la foulée par l'intermédiaire de Karen Montgénie (17'). A peine le temps de se remettre de ces deux buts que Saint-Étienne bénéficiait d'un penalty, converti par Julie Peruzzetto (18'). Grâce à ce succès, Saint-Étienne s'évite une fin de saison compliquée pour le maintien. Saint-Maur déjà relégué, s'incline de nouveau de justesse.

                                          Nîmes-Juvisy : 0-3
                                          Succès net et sans bavure de Juvisy à Nîmes grâce Kadidiatou Diani (8'), Tatiana Coleman (16') et Gaëtane Thiney (84'). A noter que Diani est à la passe sur les deux buts de ses coéquipières. Le club francilien conserve sa quatrième place du classement à un point de Montpellier et espère toujours terminer sur le podium.


                                          PSG-La Roche et OL-Rodez sont pour l'instant programmés le 4 mai (16h et 17h respectivement) mais devraient être décalés (probablement au 5 mai) du fait de la demi-finale retour de Ligue des Champions PSG-OL initialement programmée le dimanche 1er mai puis décalée au lundi 2 mai.

                                          http://www.footdelles.com/article/Ac...an_130990.html
                                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • D1 (20e journée) - MONTPELLIER a le vent en poupe

                                            Après sa qualification pour la finale de la Coupe de France aux dépens du PSG, Montpellier a décroché une nette victoire face à une équipe de Soyaux dépassée


                                            Le triplé pour Tonazzi, félicitée par Torrecilla (photo MHSC)


                                            L'équipe montpelliéraine a repris des couleurs et cela s'est ressenti face à une équipe de Soyaux démobilisée.

                                            Le vent fort qui soufflait sur Grammont s'est montré à la faveur des Héraultaises qui ouvraient très rapidement le score. Suite à un corner cafouillé et deux renvois de la défense, Tonazzi était en embuscade pour le premier de ses trois buts de la journée. Elle profitait dix minutes après d'un bon service de Torrecilla pour nettoyer la lucarne (2-0, 13'). L'attaquante s'offrira le triplé à l'heure de jeu en se jetant sur un centre de Gauvin pour placer une tête (3-0, 62'). Un geste plein de hargne mais qui lui côutera de sortir, touchée dans le duel avec Viana.

                                            Gauvin avant d'être passeuse, s'était montrée dangereuse sur une reprise difficile au quart d'heure de jeu. Elle trouva la faille en héritant d'un ballon seule au point de penalty (3-0, 20'). Et Soyaux dans tout ça. On retrouva l'équipe charentaise en fin de première période sur une première occasion après une action de Boudaud qui trouvait Clérac. Philippe se couchait bien. La gardienne du MHSC stoppait ensuite une action de Blais.

                                            Au retour des vestiaires, dès l'engagement, Asseyi décalée par Jakobsson venait marquer en deux temps sur le côté droit après avoir trouvé le poteau (4-0, 46'). Jakobsson lancée par Dumont prenait le couloir gauche de Dumont et concluait d'une frappe en force (5-0, 50'). Le dernier mot était pour Alves lancée en profondeur par Toletti qui se déjouait de la gardienne à 20 m du but avant de se remettre sur son bon pied (7-0, 73').

                                            Soyaux aura encore du travail en prévision avec la venue de Lyon, alors que pour Montpellier, la troisième place reste d'actualité même si Juvisy talonne toujours.


                                            La stat'
                                            13. Soyaux a concédé 13 buts en deux matchs face à Montpellier cette saison. Après le 6-0 à l'aller, ce 7-0 au retour est le plus lourd revers de la saison.

                                            Les buts
                                            1-0 Tonazzi (4') : Suite à un corner, les tentatives de Sembrant puis Asseyi sont repoussées par la défense, mais le ballon dévié par Godart revient sur la tête de Tonazzi dans les 6 m qui place le ballon sous la barre
                                            2-0 Tonazzi (13') : Torrecilla à 30 m glisse le ballon dans l'axe pour Tonazzi plein axe à l'entrée de la surface qui contrôle et place une frappe du gauche dans la lucarne droite de Moinet
                                            3-0 Gauvin (20') : Interventions dans les pieds de Moinet sur Jakobsson puis Toletti, le ballon arrive sur Gauvin, seule au point de penalty, qui reprend du plat du pied droit
                                            4-0 Asseyi (46') : Jakobsson décale dans la course d'Asseyi à droite qui envoie une première frappe sur le poteau. La seconde tentative d'une volée du droit à l'angle des 6 m est concluante
                                            5-0 Jakobsson (50') : Toletti lance Jakobsson à gauche qui prend le dessus sur Dumont, entre dans la surface et conclut du droit au premier poteau
                                            6-0 Tonazzi (62') : Long centre de Gauvin depuis la droite repris de la tête dans les 6 m par Tonazzi qui se jette devant Viana
                                            7-0 Alves Da Silva (73') : Toletti lance en profondeur Andressa Alves qui élimine Moinet sortie hors de sa surface. Excentrée à droite, la Brésilienne se remet sur son pied gauche et enroule le ballon


                                            Championnat de France de D1 2015-2016 - 20e journée
                                            Dimanche 24 avril 2016
                                            à 14h00
                                            MONTPELLIER HSC - ASJ SOYAUX : 7-0 (3-0)
                                            Montpellier (Stade Bernard Gasset 7 Mama Ouattara)
                                            Spectateurs : 85
                                            Arbitres : Solen Dallongeville assisté de Vincent Dubroca et Anthony Ghaouti.
                                            Buts : Laetitia Tonazzi 4', 13', 62', Valérie Gauvin 20', Viviane Asseyi 46', Sofia Jakobsson 50', Andressa Alves Da Silva 73'
                                            Aucun avertissement

                                            Montpellier : 16-Laëtitia Philippe ; 4-Marion Torrent (13-Marion Romanelli 56'), 23-Linda Sembrant ©, 5-Laura Agard, 11-Genessee Daughetee ; 20-Viviane Asseyi, 8-Sandie Toletti, 14-Virginia Torrecilla Reyes, 17-Sofia Jakobsson (10-Andressa Alves Da Silva 50') ; 21-Valérie Gauvin, 9-Laetitia Tonazzi (7-Rumi Utsugi 65'). Entr.: Jean-Louis Saez
                                            Non utilisées : 18-Marie-Charlotte Léger, 30-Elisa Launay
                                            Soyaux : 16-Cassandra Moinet ; 2-Anaïs Dumont © (21-Lauriane Dessalles 71'), 27-Cynthia Viana, 7-Mélissa Godart, 11-Viviane Boudaud ; 24-Kelly Koné (20-Laura Lepine 53'), 12-Maud Hurault (29-Philomène Pagnoux 53'), 4-Justine Deschamps, 26-Allison Blais ; 13-Anna Clerac, 17-Laura Bourgouin, Entr.: Juan Paredes



                                            Jeudi 28 Avril 2016
                                            Sebastien Duret

                                            http://www.footofeminin.fr/D1-20e-jo...pe_a12433.html
                                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • D1 (20e journée) - SAINT-ÉTIENNE tout proche du but

                                              Pour s'éviter un match tendu à La Roche, les Stéphanoises se déplaçaient à Saint-Maur avant l'objectif de la victoire. Un succès d'autant plus important à obtenir qu'à aller, les Vertes avaient concédé le match nul à domicile (2-2).


                                              Un match disputé avec à droite Palacin, buteuse


                                              Pour cette deuxième confrontation, Hervé Didier demandait donc à son équipe de mettre la pression d'entrée. Clemaron dès la 2e minute était la première à tenter sa chance, imitée par Chaumette, stoppée cependant dans son élan par Hacard (7e). Les Stéphanoises ouvraient logiquement la marque au regard de l'entame. Sur un centre de Morel, Delvallée relâchait le ballon sous la pression de Peruzzetto qui remettait en retrait pour Palacin idéalement placée pour marquer (0-1, 16'). Dès le coup d'envoi, Saint-Etienne concédait un coup franc dans le rond central. Frappé par Amaro, le ballon parvenait dans la surface. La gardienne stéphanoise effectuait une sortie tardive sur Montgénie qui dans le duel voyait le ballon lui rebondir dessus et finir dans le but (1-1, 17').

                                              Mais les Stéphanoises repartaient à l'attaque. Clemaron lançait Palacin à droite qui se faisait accrocher dans la surface. Le penalty était converti sans trembler par Peruzzetto (1-2, 20'). Après cette euphorie, le match allait baisser en intensité, les deux équipes ne portaient pas le danger devant le but.
                                              En seconde période, les Vertes cherchaient bien à se montrer dangereuses mais sans succès face à un adversaire accrocheur. La plus belle opportunité restait stéphanoise avec Morel qui enchaînait un beau geste dans la surface que Delvallée sortait (77e).

                                              Bref, l'essentiel est acquis pour Saint-Etienne avec cette victoire en attendant de connaître le résultat du match en retard PSG - La Roche, le 4 mai, qui pourrait assurer en cas de défaite des Vendéennes, le maintien avant de se rendre chez elles le 8 mai.


                                              La stat'
                                              45. C'est le minimum de points qu'aura Saint-Etienne à la fin du championnat. Un total d'ores et déjà supérieur aux deux saisons précédentes (44 et 43 points)

                                              La réaction
                                              Hervé Didier : "Pour valider notre saison qui n'a pas été mauvaise, nous nous sommes fixé le challenge d'aller chercher la 6e place"

                                              Les buts
                                              0-1 Palacin (16') : Morel sur le couloir gauche adresse sur lequel Delvallée commet une faute de main. Peruzzetto le récupère aux 6 m et remet en retrait pour la reprise de Palacin qui reprend de l'intérieur du droit au point de penalty
                                              1-1 Montgénie (17') : Coup franc depuis le rond central d'Amaro, Peyraud-Magnin sort à 10 m au duel avec Montgénie dont le ballon lui rebondit dessus et termine sa course dans le but sans toucher le sol
                                              1-2 Peruzzetto (20') : Clemaron lance Palacin couloir droit qui entre dans la surface et se fait déséquilibrer par Konte. Peruzzetto frappe le penalty du plat du pied droit et prend Delvallée à contre pied sur sa droite


                                              Championnat de France de D1 2015-2016 - 20e journée
                                              Dimanche 24 avril 2016
                                              à 14h30
                                              VGA SAINT-MAUR - AS SAINT-ÉTIENNE : 1-2 (1-2)
                                              Saint-Maur-des-Fossés (Stade Adolphe-Chéron)
                                              Spectateurs : 95
                                              Arbitres : Élodie Coppola assisté de Mickael Hana et Xavier Guillucq Dit Cure.
                                              But pour Saint-Maur : Karen Montgénie 17'
                                              Buts pour Saint-Etienne : Sarah Palacin 16', Julie Peruzzetto 20' pen.

                                              Avertissement : Sarah Palacin 45+1' pour Saint-Etienne

                                              Saint-Maur : 1-Amélie Delvallée ; 23-Noémie Berge, 22-Mariane Amaro, 5-Alexia Nowak, 13-Kani Konté (2-Inès Djeidje Kore 69') ; 18-Céline Chatelain (44-Cindy Ferreira 63'), 20-Lilia Boumrar ©, 3-Mélanie Hacard, 10-Stéphanie Léocadie ; 11-Karen Montgénie, 7-Mélissa Gomes (8-Aurore Paprzycki 58'). Entr.: Régis Mohar
                                              Saint-Etienne : 16-Pauline Peyraud-Magnin ; 26-Charlotte Gauvin, 25-Sabrina Viguier, 23-Teninsoun Sissoko, 3-Meryl Cirri ; 21-Maéva Clemaron ©, 10-Julie Morel, 8-Candice Gherbi ; 9-Sarah Palacin, 22-Julie Peruzzetto, 11-Audrey Chaumette (18-Namnata Traoré 77'). Entr.: Hervé Didier
                                              Non utilisées : 1-Mylène Chavas, 4-Maria Josefina Karlsson, 20-Morgane Courteille, 27-Marion Blanc Gonnet



                                              Jeudi 28 Avril 2016
                                              Sebastien Duret

                                              http://www.footofeminin.fr/D1-20e-jo...ut_a12434.html
                                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • D1 - Première soirée des trophées de la D1 féminine le 15 mai au stade des Alpes

                                                La FFF va proposer pour la première fois une soirée des trophées de la D1 féminine. Ces récompenses seront décernées à l'issue de la finale de la Coupe de France au stade des Alpes.


                                                (source FFF)


                                                Les trophées qui seront remis sont les suivants :

                                                - Meilleure Joueuse, Meilleure Gardienne, Meilleur Entraîneur
                                                (élu par les votes des gardiens, capitaines et entraîneurs de D1)

                                                - Meilleur Espoir Féminin
                                                (élu par les entraîneurs des clubs de D1)

                                                - Meilleur Arbitre
                                                (classement de la Direction Technique de l'Arbitrage)

                                                - Equipe Fair-Play
                                                (Commission Fédérale des Compétitions Féminines Seniors)

                                                - Equipe-type
                                                (Classement établi par un pool de journalistes identifiés)

                                                - Meilleure Buteuse


                                                CETTE SOIRÉE SERA A SUIVRE EN DIRECT SUR FFF TV



                                                FFFTV Live Dimanche 15 mai à 19h30 : Trophées... par ffftv

                                                Mercredi 4 Mai 2016
                                                Sebastien Duret

                                                http://www.footofeminin.fr/D1-Premie...es_a12447.html
                                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • D1 (20e journée) - Le PSG retrouvera l'Europe

                                                  Pour son match en retard de championnat, disputé au surlendemain de la rencontre de Ligue des Champions, les Parisiennes ont assuré sereinement face à une jeune équipe vendéenne.




                                                  Entre un PSG qui vient de quitter la Ligue des Champions en demi-finale, une équipe de La Roche qui souhaiterait ne pas quitter la Division 1, l'écart était énorme. Et les deux équipes avaient des projets à réaliser à court terme. Le PSG pouvait assurer dès cette rencontre sa place pour la saison prochaine en Ligue des Champions, alors que La Roche devait éviter une trop lourde défaite pour encore croire au maintien.

                                                  Mais cette rencontre, placée en semaine, a vu des effectifs fortement remodelés. Côté parisien, les Brésiliennes Rosana et Cristiane n'étaient pas sur la feuille, pas plus que Mittag, déjà absente lundi. Quelques jeunes joueuses étaient par contre alignées d'entrée avec Morroni, Geyoro et Katoto. En face, La Roche disposait d'une équipe aussi inhabituelle avec trois jeunes joueuses qui ont fait leur début en D1 comme titulaire !

                                                  Si bien qu'avec ces équipes, ce sont les Parisiennes qui d'entrée s'installaient dans le camp adverse. Dali se faisait remarquer sur son côté droit, et allait avoir trois frappes sur le même action repoussée par une remarquable Bruneau, qui s'inclinait malgré tout devant Katoto (1-0, 11'). Cinq minutes après, Delie était à l'affût pour reprendre un ballon de Cruz dévié sur le poteau (2-0, 16'). Cruz s'offrait un but d'école avant la pause d'une frappe du gauche (3-0, 41'). Moins disputée, la seconde période permettra tout de même après une belle percée de Geyoro à Lahmari de conclure (4-0, 66').
                                                  Cette victoire permet au PSG d'assurer la seconde place alors que La Roche est à six points de Guingamp à deux journées de la fin.


                                                  Les chiffres
                                                  2. Lahmari a inscrit son 2e but en D1, le 1er cette saison, pour quatre matchs joués au total à ce niveau
                                                  3. Cette défaite de La Roche permet à trois équipes de se maintenir sans avoir joué : Soyaux, Saint-Etienne et Albi
                                                  4. Avec cette victoire, le PSG assure sa quatrième participation consécutive à la Ligue des Champions
                                                  4. Quatre joueuses de La Roche ont fait leur première apparition en D1 cette saison. Pour trois d'entre elles, il s'agissait de leurs débuts en D1 : Lebreton, Chabrat et Vrignaud.
                                                  7. Le PSG n'avait plus mené au score par 3 buts d'écart à la mi-temps depuis le 7e journée face à Saint-Maur (7-0)

                                                  Les réactions
                                                  Farid Benstiti (entraîneur du PSG) : "Elles ont fait le job. C'est bien pour le club. On va essayer d'aller gagner à Albi et de faire un très bon match avant de se faire encore un très gros match contre Juvisy. On va tout faire pour bien figurer contre Juvisy".
                                                  Malika Bousseau (entraîneur de La Roche) : "Les filles ont bien travaillé. Ce n'est pas évident car on ne joue pas dans le même championnat entre le PSG et nous La Roche. On a deux matchs cette semaine, ça a aussi été l'occasion de faire entrer des jeunes joueuses, plus jeune que d'habitude. Les filles ont bien travaillé pour essayer de prendre des points mais de faire aussi attention du goal average qui sont importants pour le maintien. Que ce soit face à Lyon ou au PSG, on a perdu sur des scores honorables".
                                                  Anissa Lahmari (milieu du PSG) : "On a bien abordé de ce match malgré la semaine qui a été difficile en Ligue des Champions. On a su marquer rapidement, malgré une équipe mixte. Ce match nous permet de confirmer notre deuxième place qualificative pour la Ligue des Champions".

                                                  Les buts
                                                  1-0 Marie-Antoinette KATOTO 11' (Après deux arrêts successifs de Bruneau face à Dali, Katoto marque du plat du pied gauche dans les 5,5 m)
                                                  2-0 Marie-Laure DELIE 16' (Action entre Cruz et Dali. Dali centre sur Cruz qui ouvre son pied gauche et trouve le poteau opposé. Delie à l'affût au second poteau a suivi et pousse le ballon du droit dans le but vide)
                                                  3-0 Shirley CRUZ 41' (Servie par Dali côté droit, Cruz s'infiltre dans la surface et place une frappe enroulée du gauche dans le petit filet opposé sur la droite de Bruneau)
                                                  4-0 Anissa LAHMARI 66' (Percée de Geroyo côté droit qui profite d'un faux appel de Seger, puis sert en retrait Lahmari qui reprend du droit au point de penalty)


                                                  Championnat de France de D1 2015-2016 - 20e journée
                                                  Mercredi 04 mai 2016
                                                  à 17h30
                                                  PARIS SAINT-GERMAIN - ESOF LA ROCHE SUR YON : 4-0 (3-0)
                                                  Paris (Stade Charléty)
                                                  Spectateurs : 446
                                                  Arbitres : Jennifer Maubacq assisté de Alexandre Dos Santos et Pascal Boumendil.
                                                  Buts : Marie Antoinette Katoto 11', Marie-Laure Delie 16', Shirley Cruz Traña 41', Anissa Lahmari 66'
                                                  Aucun avertissement

                                                  PSG : 1-Katarzyna Kiedrzynek ; 11-Jessica Houara (24-Ghoutia Karchouni 46'), 5-Sabrina Delannoy, 8-Erika Cristiano dos Santos, 20-Perle Morroni ; 27-Caroline Seger ©, 26-Onema Grace Geyoro ; 28-Shirley Cruz Traña (21-Anissa Lahmari 53') ; 2-Kenza Dali (14-Kheira Hamraoui 60'), 18-Marie-Laure Delie, 25-Marie Antoinette Katoto. Entr.: Farid Benstiti
                                                  Non utilisées : 17-Lisa Dahlkvist, 30-Ann-Katrin Berger
                                                  La Roche-sur-Yon : 1-Romane Bruneau ; 20-Jessica Marchadié, 27-Adeline Coudrin, 5-Maureen Cosson, 25-Eloïse Chabrat ; 18-Caroline Deluca, 6-Pauline Ripoche © (11-Anaïs Pugnetti 78'), 26-Charlotte Lemarchand (15-Juliette Vrignaud 62'), 29-Hilda Ravon ; 12-Eva Lebreton ; 24-Lisa Fragoli (10-Clara Matéo 67'). Entr.: Malika Bousseau
                                                  Non utilisées : 7-Audrey Nicolas, 30-Camille Nerbonne


                                                  Le résumé vidéo


                                                  Paris-La Roche sur Yon (féminine) : Le résumé par PSG

                                                  Vendredi 6 Mai 2016
                                                  Sebastien Duret

                                                  http://www.footofeminin.fr/D1-20e-jo...pe_a12452.html
                                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • D1 (20e journée) - LYON est à 90 minutes de la Decima

                                                    Après sa victoire 5-0 face à Rodez, les Lyonnaises ne sont désormais plus qu'à un match de leur dixième titre.


                                                    Doublé pour Abily


                                                    Dans la continuité de la préparation des prochaines échéances, le coach lyonnais avait apporté quelques modifications mais comptait bien assuré sa victoire rapidement face à Rodez en alignant le trio offensif Schelin, Hegerberg, Le Sommer.

                                                    Malgré une grosse domination d'entrée dans cette rencontre, le but ruthénois restait inviolé durant vingt minutes soit mieux que deux semaines et demi plus tôt en Coupe de France. C'est Abily qui était la première artificière du jour, sur un centre de Schelin, elle trouvait la faille avec l'aide du montant (1-0, 20'). Le Sommer tentait ensuite sa chance mais Garcia était décisive (23e). C'est la Japonaise Kumagai qui allait marquer pour une fois dans le jeu d'une belle reprise de l'extérieur de la surface (2-0, 30'). Lyon déroulait et manquait par Schelin de porter le score à 3-0, le poteau en décidant autrement (33e). C'est finalement Hegerberg juste avant le retour aux vestiaires qui marquait le 3e.
                                                    Dès le retour sur le terrain, Abily, qui avait repris le brassard après la sortie de Renard à la pause, marquait d'une reprise à bout portant (4-0, 48'). Dnas la foulée, Le Sommer d'une frappe lointaine marquait sous la barre (5-0, 49'). La gestion de l'effectif continuait avec la sortie d'Henry, auteur d'une bonne performance, remplacée par Necib. Lyon en restait là et attend désormais son déplacement face à Soyaux pour s'assurer le premier titre de la saison.


                                                    Les chiffres
                                                    0. Méline Gérard n'a toujours pas encaissé de but lorsqu'elle a gardé les cages en championnat cette saison.
                                                    1. Pauline Garcia a fait ses débuts en D1 avec Rodez ce jeudi.
                                                    2. Avec une nouvelle "clean sheet" contre Rodez, Lyon est en passe de battre le record du plus faible total de buts encaissés.
                                                    30. et 50. Ada Hegerberg a marqué son 30e but en championnat et son 50e toutes compétitions confondues cette saison.

                                                    La réaction
                                                    Gérard Prêcheur (entraîneur de Lyon)
                                                    "On va préparer le match (à Soyaux) avec détermination. Notre souci dès maintenant c'est la récupération. La victoire de dimanche se joue dès ce moment. Après le match de lundi, celui de cet après-midi, il faut que l'on récupère un maximum de fraîcheur physique."

                                                    Les buts
                                                    1-0 Abily (20') : Schelin côté droit centre pour Abily à 11 m qui reprend de volée du droit et marque avec l'aide du montant droit
                                                    2-0 Kumagai (30') : Kaci à droite trouve Kumagai en retrait à 19 m plein axe qui reprend de demi-volée du droit
                                                    3-0 Hegerberg (45+1') : Frappe contrée d'Henry, le ballon arrive sur Schelin à droite qui trouve Hegerberg à 9 m qui contrôle et marque à ras de terre du droit
                                                    4-0 Abily (48') : Le Sommer déborde côté gauche dans la surface et centre au cordeau pour Abily à l'angle des 5,5 m qui ouvre son pied droit
                                                    5-0 Le Sommer (49') : Une-deux Abily - Le Sommer à 30 m qui place une frappe du droit sous la barre


                                                    Championnat de France de D1 2015-2016 - 20e journée
                                                    Jeudi 05 mai 2016
                                                    à 15h00
                                                    OLYMPIQUE LYONNAIS - RODEZ AF : 5-0 (3-0)
                                                    Lyon (Stade de Gerland)
                                                    Arbitres : Florence Guillemin assisté de Guillaume Lionnet et Laurent Chabaud.
                                                    Buts : Camille Abily 20', 48', Saki Kumagai 30', Ada Hegerberg 45+1', Eugénie Le Sommer 49'
                                                    Aucun avertissement

                                                    Lyon : 30-Méline Gérard ; 15-Aurélie Kaci, 29-Griedge Mbock Bathy Nka, 3-Wendie Renard © (17-Corine Petit 46'), 24-Mylaine Tarrieu ; 6-Amandine Henry (10-Louisa Necib 61'), 23-Camille Abily, 5-Saki Kumagai ; 8-Lotta Schelin (20-Delphine Cascarino 46'), 14-Ada Hegerberg, 9-Eugénie Le Sommer. Entr.: Gérard Prêcheur
                                                    Non utilisées : 12-Elodie Thomis, 16-Sarah Bouhaddi
                                                    Rodez : 16-Déborah Garcia ; 33-Pauline Garcia, 28-Manon Alard, 17-Marine Haupais © (23-Marine Lespinasse 61'), 14-Manon Guitard ; 12-Chloé De Carvalho, 10-Laurie Cance (6-Solène Barbance 52'), 15-Audrey Cugat (24-Océane Saunier 59'), 11-Anne-Marie Banuta, 21-Stéphanie De Revière, 20-Clara Noiran. Entr.: Sébastien Joseph
                                                    Non utilisée : 1-Charlotte Verdier







                                                    Vendredi 6 Mai 2016
                                                    Sebastien Duret

                                                    http://www.footofeminin.fr/D1-20e-jo...ma_a12454.html
                                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X