Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Division 1 Féminine 2015-2016

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Rem56
    a répondu
    #D1F - Régis MOHAR (ex-VGA Saint-Maur) : "Plus de plaisir avec les filles qu'avec les garçons"

    Après cinq saisons passées à la Vie au Grand Air de Saint-Maur des Fossés, l'ex-entraîneur Régis Mohar est revenue sur cette riche expérience qui lui a permis de découvrir le football féminin en passant de la DH à la Division 1.


    Régis Mohar en juin dernier lors l'annonce officielle de son départ

    Tout d'abord, quels étaient les objectifs fixés lors de votre arrivée à la VGA ?

    L'objectif quand je suis arrivé, après un an, c'était d'avoir un trio de joueuses (Meflah, Boumrar et Léocadie) autour duquel je greffais de nouvelles joueuses pour aller de l'avant. Il a fallu expliquer aux joueuses le projet car il n'était pas facile de leur faire quitter la D1 pour venir jouer en DH. J'ai fait avec la même méthode que j'avais avec les garçons. J'ai tourné sur les terrains de D2 le dimanche. C'est comme ça que j'ai recruté. A part de là, j'ai pu lancer le projet en leur disant de me laisser cinq ans pour aller en D1.

    Quel discours aviez-vous pour les convaincre ?
    Elles ont vu que j'étais déterminé, que j'avais envie d'apporter mon savoir. Elles ont pu constater mon implication sur les séances. Elles ont adhéré tout de suite.

    Vous avez aussi su vous entourez de personnes d'expérience ?
    Danilson est arrivé il y a trois ans, c'est un ami à moi que je connais depuis quinze ans. Je me suis dit pourquoi il n'apporterait pas son savoir qu'il a eu avec Créteil en Ligue 2 puis le Red Star. Il a pris sur son temps de récupération pour venir faire les séances. Sa venue a été bénéfique. Il a apporté son expérience aux entraînements. Cette année, les résultats n'ont peut-être pas suivis mais les joueuses étaient toujours présentes aux entrainements. J'ai pris plus de plaisir en cinq ans avec les filles qu'en douze ans avec les garçons.

    "Il nous manquait un petit truc, le mental"



    Vous avez su garder ce groupe au fil des saisons...

    Ces filles-là, je leur aurai demandé de traverser le désert, elles l'auraient traversé à pied, tellement elles croyaient au projet. J'avais demandé quatre ans pour monter en Division 1, j'ai eu les résultats, du jeu. Les filles ont progressé. Quand vous prenez une fille comme Aurore Paprzycki qui est arrivée à 19 ans au club, aujourd'hui, elle a eu une énorme progression.
    Je remercie une fille comme Céline Chatelain. S'il y a une joueuse avec qui je dois partir, c'est elle. C'est une joueuse en or, pour moi c'est une professionnelle. Elle apporte beaucoup aux jeunes. Après elle a son caractère, j'ai adhéré, elle a adhéré avec moi. Il y a des joueuses aussi comme Boumrar. Le discours est bien passé. Maintenant il faut laisser la place et que tout le monde prenne son envol.

    Qu'a-t-il manqué pour se maintenir en Division 1 ?
    On aurait dû se renforcer par ligne, de la gardienne à l'attaquante. J'aurai dû prendre une joueuse par ligne. J'avais l'équipe pour me maintenir. On a accroché le PSG jusqu'à la 70e minute. En Coupe de France, on a longtemps accroché Montpellier. Il y a beaucoup de regrets parce que j'avais une équipe pour me maintenir. Il nous manquait un petit truc, c'est le mental. C'est indispensable au haut niveau. Tout n'est pas à jeter, c'est une bonne expérience. Je leur ai dit que vous avez grandi de cette expérience.

    "(Marie-Thérèse Policon) a beaucoup donné depuis trente ans"



    Comment s'est passé la transition avec le changement d'entraîneur ?

    C'est un nouveau projet qui repart avec un nouveau président, un nouveau bureau. Il y a des nouveaux coachs en place. Ce sont mes adjoints (Mansouri et Kheliel) qui ont pris place. Ils sont en doublette, ils ont montré le projet au nouveau président qui a validé. Je leur souhaite beaucoup de réussite. Il fallait tourner la page, j'arrivais au bout du chemin en partant de la DH et a monté jusqu'en D1.

    Y-a-t-il une autre personne qui vous a marqué durant votre passage à la VGA ?
    On ne parle pas beaucoup de Marie-Thérèse Policon. Elle a beaucoup donné depuis 30 ans pour le développement du football féminin. C'est elle qui est venu me chercher. Je lui ai dit de me donner carte blanche. Je retiens deux choses de cette dame. Ces larmes de DH en D2. Le match contre Troyes, elle a pleuré devant tout le monde. Un autre souvenir, c'est lorsque l'on n'a pas réussi à monter en D1 lors de la première saison. Je lui avais promis, et on a réussi. Elle aime son club. Aujourd'hui, elle n'est plus présidente, elle a pris du recul depuis quelques mois.

    Quel souhait avez-vous pour la suite de votre carrière ?
    Je souhaite continuer dans le football féminin. Je prends un peu de recul. Il y a quelques projets où je n'ai pas donné suite mais je resterai dans le foot féminin. C'est mon objectif. Je vais continuer à me former et revenir dans le circuit.

    Propos recueillis par Sébastien Duret

    Lundi 4 Juillet 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/D1F-Regis...ns_a12595.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #D1F - Saison 2016-2017 : les dates du championnat

    Retrouvez les dates des 22 journées du championnat de Division 1 pour la saison 2016-2017.




    Le championnat débutera le 11 septembre 2016 et s'achèvera le 27 mai 2016 avec la fin des matchs aller le 18 décembre. Comme chaque saison, il a fallu tenir compte tenir des dates internationales de sélections et de clubs pour élaborer ce calendrier avec la contrainte supplémentaire cette saison de la Coupe du Monde U20 en novembre.


    LES DATES DES JOURNÉES

    J1 : 11 septembre
    J2 : 25 septembre
    J3 : 2 octobre
    J4 : 9 octobre
    J5 : 16 octobre
    J6 : 30 octobre
    J7 : 6 novembre
    J8 : 20 novembre
    J9 : 4 décembre
    J10 : 11 décembre
    J11 : 18 décembre
    J12 : 15 janvier
    J13 : 5 février
    J14 : 12 février
    J15 : 26 février
    J16 : 19 mars
    J17 : 26 mars
    J18 : 2 avril
    J19 : 23 avril (ou 3 mai*)
    J20 : 7 mai (ou 8 mai*)
    J21 : 14 mai
    J22 : 27 mai

    *matchs décalés pour les équipes demi-finalistes de Ligue des Champions

    Mardi 14 Juin 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/D1F-Saiso...at_a12606.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Amical - JUVISY - SOYAUX : 2-1

    Pour son 90e anniversaire, l'AS Montlouis accueillait un match de gala entre Juvisy et Soyaux. Les Juvisiennes se sont imposées 2 buts à 1.


    photo FCF Juvisy


    La saison n'est pas encore terminée et cette rencontre amicale entre le 4e et le 7e du dernier championnat a permis de prolonger l'année. Une rencontre amicale qui voyait Charlotte Bilbault ouvrir le score pour Juvisy après 2 minutes sur une passe de Kadidiatou Diani. La Juv' doublait la mise à dix minutes de la reprise par Camille Catala (2-0, 55'). Mais Soyaux allait réduire l'écart par Allison Blais pour un score final de 2-1 (68e).

    Les Juvisiennes étaient les premières en action par Catala, et c'est en toute logique qu'elles vont ouvrir le score sur un missile des 20 mètres de Bilbault (1-0, 2'). Quasiment dans la foulée, Legrout voyait sa frappe stoppée par Dumont (13e). Soyaux allait ensuite avoir deux occasions pour revenir au score par Tandia (19e) et Belkacemi, dont la frappe frôlait le montant de Benameur (24e).

    Les Juvisiennes pouvaient alourdir la marque par Bilbault mais sa frappe était contrée par Boudaud (27e). Diani se mettait à son tour en valeur, mais Hurault contre en corner (37e). A la reprise, Juvisy était encore à son avantage avec une reprise de volée de Teinturier, trop enlevée, puis sur une passe de Legrout dans la profondeur pour Catala, dont la frappe pied gauche laissait Moinet sans réaction (2-0, 55').

    Soyaux sauve l'honneur


    Jaurena à la lutte avec Tandia (photo Angéline Rouzaud)


    Soyaux réagissait et Benameur devaient sortir deux arrêts devant Blais puis Clérac (58e). Juvisy répondait par Catala qui échouait devant Moinet (68e). Finalement, la réduction du score intervenait par Blais, suite à une mauvaise entente de la défense adverse (2-1, 68'). Blais aurait même pu égaliser sans une parade de Benameur (82e). En toute fin de rencontre, Catala manquait son contrôle face à un but grand ouvert (90e).

    Les équipes
    Juvisy :
    16-Karima Benameur ; 27-Julie Soyer, 4-Aïssatou Tounkara, 2-Nelly Guilbert (cap.), 19-Théa Greboval ; 10-Anaig Butel, 8-Charlotte Bilbault ; 11-Amélie Coquet, 33-Elise Legrout, 28-Camille Catala, 14-Kadidiatou Diani. Entr.: Emmanuel Beauchet
    Banc : 23-Sandrine Dusang, Laurie Teinturier, 8-Inès Jaurena, 1-Céline Deville
    Soyaux : 16-Cassandra Moinet ; 2-Anaïs Dumont (cap.), 22-Siga Tandia, 27-Cynthia Viana, 11-Viviane Boudaud ; 29-Elodie Nakkach, 4-Justine Deschamps, 14-Lydia Belkacemi, 24-Kelly Kone ; 26-Allison Blais, 13-Abba Clérac. Entr.: Juan Paredes
    Banc : 12-Maud Hurault, 20-Laura Lepine, 23-Solenne Ninot, 30-Yakaré Niakaté

    Dimanche 29 Mai 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Amical-JU...-1_a12559.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #D1F - Inédit - Une saison en chiffres (partie I)

    La saison s'est achevée samedi dernier. l'occasion de faire des bilans en chiffres et en stats de ce 42ème championnat de France. Retrouvez le premier volet.




    Le but le plus rapide
    Sarah Palacin a inscrit le but le plus rapide de la saison. C'est lors de la 10e journée lors de Saint-Etienne - La Roche. La Stéphanoise servie sur une passe en profondeur de Peruzzetto éliminait Ollivier et concluait du plat du pied gauche juste avant d'entrer dans la surface après 29 secondes. Bien loin de trois secondes.

    Doublés : 6 pour Hegerberg
    58 doublés ont été réussi cette saison (contre 77 la saison dernière). Ada Hegerberg avec six doublés réussis. Elle devance la Parisienne Marie-Laure Delie avec quatre doublés. Elles sont ensuite quatre avec trois doublés (Léger, Ngo Ndoumbouk, Peruzzetto, Schelin). On notera la performance Marion Braunwart qui a signé un doublé pour son premier match en D1

    Triplés : Hegerberg loin devant
    12 triplés ont été inscrits cette saison en D1 par 6 joueuses différentes (contre 15 l'an dernier par 13 joueuses). Ada Hegerberg a dominé dans ce sujet avec six triplés (PSG, Soyaux, Guingamp, Albi, La Roche, Saint-Maur). La Parisienne Cristiane en a réalisé deux face à Nîmes et Saint-Maur. Les autres joueuses sont : Valérie Gauvin, Audrey Nicolas, Désiré Oparanozie et Laëtitia Tonazzi.

    Le triplé le plus rapide pour Asllani
    C'est la Parisienne Cristiane qui a réussi le triplé le plus rapide de la saison réussit en seulement 10 minutes face à Saint-Maur de lors de la 7e journée (80-90e). Elle devance Ada Hegerberg qui a mis 38 minutes face à la Roche lors de la 6e journée.

    Schelin seul quadruplé de la saison



    Quadruplé : Schelin toute seule
    Alors que sept quadruplés ont été inscrits cette saison la saison passée dont trois pour Lotta Schelin, cette saison, un seul est à mettre à l'actif de... Lotta Schelin contre Nîmes en 13 minutes lors de la 13e journée.

    Les remontées au score : Nîmes et Albi n'y sont jamais parvenues
    A treize reprises cette saison, des équipes menées au score ont renversé la situation pour s'imposer. Si l'on écarte Lyon qui n'a jamais connu ce scénario, le PSG y est parvenu à deux reprises (Saint-Maur et Albi), Juvisy également (Soyaux, Montpellier). Autres équipes à l'avoir réussi deux fois, La Roche devant Soyaux et Nîmes, mais aussi Saint-Etienne face à Soyaux et La Roche. Cinq équipes l'ont accompli à une reprise : Guingamp à Saint-Maur, Montpellier à Juvisy, Rodez face à Nîmes, Soyaux à Rodez, et tout dernièrement Saint-Maur devant La Roche. Finalement, seuls Albi et Nîmes ne l'ont pas réussi. Le record dans ce type de remontée reste Juvisy qui l'avait réussi à six reprises lors de la saison 2008-2009 !

    Les remontées défavorables : Soyaux craque
    Par conséquent, il y a aussi des malheureux dans cette exercice. Cette saison, Soyaux a connu ce scénario devant La Roche (4e journée), Saint-Etienne (14e) et Juvisy (17e journée). Le record reste le PSG en 2005-2006 qui avait mené 6 fois au score avant de perdre ces rencontres.

    9 matchs sans prendre de but pour Lyon



    La défense de Saint-Maur prend toujours l'eau
    Saint-Maur a concédé des buts lors de ses 22 rencontres de championnat cette saison comme Arras la saison précédente ! Dans ce classement, La Roche a concédé des buts lors de 18 journées consécutives et Nîmes 11. A l'inverse, Lyon n'a encaissé qu'à une reprise deux buts consécutifs, ce qui reste déjà un cas rare pour les Lyonnaises.

    Montpellier, meilleure série de buts consécutifs
    La meilleures série de buts marqués est pour Montpellier (11), Lyon étant à 10 comme le PSG. Mais aucune équipe n'a passé plus de trois matchs sans marquer.

    Attaques muettes
    Nîmes, La Roche, Guingamp et Albi n'ont pas marqué durant 3 journées consécutives cette saison, ce qui est le record cette saison. Contrairement à la saison dernière, Lyon n'a pas toujours marqué cette saison après le 0-0 contre Montpellier.

    Défense imperméable
    Lyon est la meilleure défense du championnat et qui a réussi la meilleure série sans encaisser de buts avec 9 matchs de suite. Montpellier a réussi une belle série de 6 matchs. Alors que Saint-Maur est à 0 dans cette situation devant Albi, Guingamp, La Roche, Nîmes, Soyaux : 1 match consécutif sans prendre de but

    Ada Hegerberg enchaîne
    La Norvégienne a réussi à marquer lors de 4 matchs consécutifs où elle a participé bien loin de son record de 10 l'an dernier.

    Plus de 700 spectateurs de moyenne

    Saez pas gâtée
    Avec la lanterne rouge du championnat, Delphine Saez a dû aller chercher 66 fois le ballon au fond des filets nîmois. Déborah Garcia (Rodez) l'a fait à 44 reprises, contre 43 pour Mélodie Carré (Saint-Maur).

    Sarah Bouhaddi meilleur ratio de gardienne...
    Le comparatif est plus intéressant avec le ratio du temps de jeu. La gardienne de Lyon Méline Gérard a concédé un but en 1080 minutes de jeu. Elle devance sa partenaire Sarah Bouhaddi (2 buts en 720 minutes). On retrouve ensuite la Parisienne Ann-Kathrin Berger avec 2 buts en 476 minutes et une nouvelle lyonnaise avec la Chinoise Wang Fei (1 but en 180 minutes) avec le même ratio que la Juvisienne Céline Deville (5 buts en 900 minutes). Laëtitia Philippe prend la sixième position (1 but toutes les 173 minutes) devant Katarzyna Kiedrzynek du PSG (1 but toutes les 137 minutes). Mélodie Carré (Saint-Maur) et Noémie Cuberes (Nîmes) ferment la marche avec un but toutes les 21 minutes en moyenne.

    ... mais Chatelain a fait encore mieux !
    Céline Chatelain (Saint-Maur) est la seule "gardienne" à ne pas avoir encaissé de but cette saison pour la demi-heure qu'elle a passé dans le but de son équipe après l'expulsion d'Amélie Delvallée contre Juvisy pour la 15e journée.

    Le plus de cartons
    Les rencontres Soyaux - Nîmes de la 11e journée, et Rodez - Nîmes (21e journée) auront été celles avec le plus de cartons. 5 jaunes et 1 rouge ont été distribués lors de ces matchs dirigés par Aurore Vanstaevel, qui a distribué également six avertissements lors de Guingamp - Albi. Florence Guillemin a sanctionné de six cartons jaunes les rencontres Rodez - Albi et PSG - Montpellier. 37 matchs sur 132 (contre 33 la saison précédente) n'ont pas vu le moindre carton distribué, et 34 autres n'ont fait l'objet que d'un carton (33 la saison précédente).

    Spectateurs : Lyon champion
    Les Lyonnaises affichent la meilleure moyenne de spectateurs à domicile avec plus de 2 000 spectateurs par match. Elles devancent La Roche avec près de 1 091 spectateurs et le PSG avec environ 1 000. A l'inversion, Saint-Maur ferme la marche avec une moyenne en dessous des 200.

    L'OL et le PSG attirent
    Les deux premiers du championnat ont attiré le public hors de leurs bases. Le PSG a attiré 2 076 spectateurs contre 1 753 pour Lyon. Mais le PSG bénéficie des 7 037 spectateurs présents à Gerland lors de Lyon - PSG en septembre dernier.

    Affluence moyenne
    Cette saison est légèrement au dessus de l'année dernière avec un peu plus de 700 spectateurs (631 spectateurs en 2014-2015 de moyenne, 681 en 2013-2014).

    La jeunesse pour La Roche, l'expérience pour le PSG



    7 037 spectateurs
    Lors de la rencontre Lyon - PSG du 27 septembre 2015, Lyon a réalisé le meilleur total de la saison mais pas son record à Gerland. Le record reste le match Guingamp - Lyon lors de la saison 2011-2012 avec 12 263.

    La classe biberon de La Roche
    La Roche a aligné l'équipe la plus jeune lors du match disputé à Guingamp le 1er novembre (1-0) avec une moyenne d'âge de 20 ans et 3 mois et demi. Les Vendéennes occupent les cinq premières places de ce classement avec toujours entre 20 et 21 ans, et même du 12 des 14 premières onze de départ les plus jeunes !

    Guingamp l'équipe la plus jeune
    Sans surprise, l'équipe la plus jeune sur la saison est celle de La Roche-sur-Yon (21,43 ans) devant Guingamp (22,31) qui était premier l'an dernier. Le classement est ensuite Albi (22,52), Soyaux (22,65), Rodez (23,71), Montpellier (23,84), Lyon (25,46), Saint-Etienne (25,46), Nîmes (25,91), Saint-Maur (25,91). Juvisy et PSG ferment la marche comme l'an dernier avec 26,68 pour Juvisy et 27,25 pour le PSG.

    L'expérience du PSG
    Le onze le plus âgé aligné est pour le PSG. Les Parisiennes ont même aligné les 11 des 13 équipes les plus âgées du championnat. Le record est lors de la 14e journée à Montpellier avec une équipe de plus de 29 ans. L'équipe parisienne la plus jeune a été alignée lors du match en retard contre La Roche, le 4 mai dernier (24,86 ans).

    Le numéro 9 pour les buteuses
    C'est le numéro de maillot qui a été le plus prolifique du championnat. Ce numéro 9 a permis d'inscrire 61 buts (96 l'an dernier). Il devance le 14 avec 48 réalisations, le 17 avec 45 et le 10 avec 37. Derrière ces numéros se cachent souvent les meilleures buteuses du championnat comme le numéro 14 d'Hegerberg.

    http://www.footofeminin.fr/D1F-Inedi...-I_a12531.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #D1F (22e journée) - La VGA SAINT-MAUR quitte la D1 sur une victoire

    Cela aurait pu être le match de la saison, celui de la survie. Il n’a finalement été qu’amical ou presque. Les deux équipes ont quitté l’élite samedi soir par une victoire des Saint-Mauriennes


    Chatelain, à droite, a inscrit le dernier but de Saint-Maur avant de quitter la D1 (photo Marceau Carré)


    Les Franciliennes avaient toutefois à cœur de gagner pour ne pas finir à la dernière place. Mission doublement accomplie puisque, dans le même temps, Nîmes a été accroché par Soyaux.
    Les Ornaysiennes ont dégainé les premières, sur un contre initié par une longue ouverture de Coudrin pour Peslerbe et habilement conclu par Fragoli sans contrôle (0-1, 14'). La réaction locale a été immédiate mais la gardienne vendéenne est sortie victorieuse de son duel face à Konte (16e). Les Vendéennes étaient à deux doigts de doubler la mise mais le centre de Pugnetti qui cherchait Fragoli mais c'était sans compter sur le retour in-extremis d'Amaro (32e). Et finalement, la VGA égalisait sur un corner de Papryzcki repris d'une tête victorieuse de Konte au second poteau (1-1, 41'), Bis repetita à la reprise. Un nouveau corner de Paprzycki, une tête gagnante de Chatelain cette fois-ci au premier poteau (2-1, 50'). La Roche aura tout de même une balle d'égalisation sur un coup franc de Liaigre repris de la tête par Guillard qui terminera sur le poteau. La dernière action de cette rencontre.


    Réactions
    Régis Mohar (entraîneur de Saint-Maur) : "C'était l'objectif d'ici la fin de saison de prendre une deuxième victoire. C'est symbolique et important pour les filles".
    Pauline Ripoche (capitaine de La Roche, qui jouait son dernier match) : "C’était compliqué de rester concerné après la descente. On n’a pas mis les ingrédients nécessaires alors qu’il y avait la place de mieux faire. "

    Les buts
    0-1 Fragoli (14') : Longue ouverture de Coudrin depuis la défense pour Peslerbe qui arrive aux 20 m décale sur la droite dans la course de Fragoli qui reprend du droit à ras de terre
    1-1 Konté (41') : Corner de Paprzycki repris d'une tête piquée au second poteau par Konte
    2-1 Chatelain (50') : Corner de Paprzycki coupé de la tête au premier poteau par Chatelain


    Samedi 21 mai 2016 à 15h00
    VGA SAINT-MAUR - ESOF LA ROCHE : 2-1 (1-1)
    Saint-Maur-des-Fossés (Stade Adolphe Chéron)
    Spectateurs : 50
    Arbitres : Aurélie Labadot-Cadinot assistée de Mario Martins et Bruno Manouelian.
    Buts pour Saint-Maur : Kani Konté 41', Céline Chatelain 50'
    But pour La Roche-sur-Yon : Lisa Fragoli 14'

    Aucun avertissement

    Saint-Maur : 1-Amélie Delvallée, 23-Noémie Berge (10-Stéphanie Léocadie 50'), 22-Mariane Amaro, 5-Alexia Nowak, 3-Mélanie Hacard, 7-Mélissa Gomes (4-Déborah Nogbou 63'), 8-Aurore Paprzycki, 18-Céline Chatelain, 20-Lilia Boumrar ©, 13-Kani Konté, 11-Karen Montgénie, Entr.: Régis Mohar
    La Roche-sur-Yon : 1-Romane Bruneau, 27-Adeline Coudrin, 4-Océane Ollivier, 19-Salomé Alberbide Leboeuf, 3-Mélanie Roux, 7-Audrey Nicolas (10-Clara Matéo © 64'), 6-Pauline Ripoche (14-Aline Liaigre 58'), 26-Charlotte Lemarchand, 11-Anaïs Pugnetti, 13-Charlotte Peslerbe (9-Claire Guillard 70'), 24-Lisa Fragoli, Entr.: Malika Bousseau
    Non utilisées : 17-Elodie Nakkach, 30-Camille Nerbonne



    Mardi 24 Mai 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/D1F-22e-j...re_a12528.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #D1F (22e journée) - NÎMES termine lanterne rouge

    Comme à l'aller (0-0), Nîmes et Soyaux n'ont pas pu se départager (2-2). Un résultat nul qui ne change rien au classement de Soyaux (7e) mais qui laisse Nîmes à la dernière place du championnat.


    Nîmes aura fait l'ascenseur en D1 comme les autres promus (photo CHR$)


    Les Sojaldiciennes se montraient pressées à ouvrir le score. Un débordement rapide de Blais à droite, un centre pour la tête de Clérac, et au final la barre transversale pour repousser le ballon. Mais Thibaud était à l'affût et n'avait plus qu'à conclure (0-1, 3'). Nîmes réagissait et Oumeur avaient deux opportunités (20e, 32e). Après avoir eu deux balles de break, Soyaux était rejoint au retour des vestiaires. La Nîmoise Saulnier très en vue dans son couloir droit adressait un long centre qui parvenait à Oumeur (1-1, 59'). Soyaux ne se laissait pas abattre avec une occasion de Clérac quelques instants après seule face à Saez. Cette dernière repoussait ensuite une frappe de Hurault (70e). Mais Nîmes avait gardé le meilleur avec une superbe volée de Saulnier dans la lucarne (2-1, 75'). Les Nîmoises étaient alors en bonne voie pour garder la onzième place du championnat. Tout du moins jusqu'à ce que l'arbitre décide d'accorder un penalty pour une faute de Saulnier à l'entrée de la surface sur Clérac. Bourgouin ne tremblait pas pour le partage des points (2-2, 83').


    Les buts
    0-1 Thibaud (3') : Blais côté droit adresse un centre repris au second poteau par Clerac de la tete, le ballon rebondit sur la barre et revient sur Thibaud seule à 3 m du but qui reprend du plat du pied droit
    1-1 Oumeur (59') : Long coup franc de Gayton depuis son camp qui trouve Saulnier à l'entrée de la surface. Elle place une frappe croisée qu'Oumeur reprend du droit en se jetant au second poteau
    2-1 Saulnier (75') : Passe de Ramos et reprise de volée du droit de 16 m de Saulnier sur la droite qui termine dans la lucarne opposée de Moinet
    2-2 Bourgouin (82') : Faute de Saulnier sur Clérac. Penalty frappé du droit par Bourgouin à ras de terre sur la droite de Saez

    La réaction
    Juan Paredes (entraîneur de Soyaux) : "Si l'on avait marqué la moitié de nos occasions, on aurait été largement en tête. Mais cela n'enlève rien au mérite de Nîmes. On a peut-être manqué de fraîcheur, de justesse, et on a laissé Nîmes dans la partie. Même si elles n'ont pas été relativement dangereuses, en deux occasions, elles ont mené au score". (Source vidéo : Erwan Chapel)


    Samedi 21 mai 2016 à 15h00
    NÎMES MG FF - ASJ SOYAUX : 2-2 (0-1)
    Nîmes (Stade annexe des Costières)
    Spectateurs : 135
    Arbitres : Solenne Bartnik assistée de Yacoub Ben Amar et Nabil Chaabani.
    Buts pour Nîmes : Sabrina Oumeur 59', Laurie Saulnier 75'
    Buts pour Soyaux : Julie Thibaud 3', Laura Bourgouin 82' pen.

    Aucun avertissement

    Nîmes : 16-Delphine Saez, 27-Tiffanie Aparisi (20-Morgane Belkhiter 70', 3-Manon Mauguin 89'), 18-Marine Pervier ©, 23-Gaëlle Gayton, 22-Marie Mahistre, 14-Julie Parasme, 7-Maëli Roux, 9-Elodie Ramos, 17-Sabrina Oumeur, 8-Samira Tebbi (29-Clara Jabelot 64'), 15-Laurie Saulnier, Entr.: Gilles Agniel
    Non utilisée : 1-Noémie Cuberes
    Soyaux : 16-Cassandra Moinet, 2-Anaïs Dumont ©, 7-Mélissa Godart, 27-Cynthia Viana, 11-Viviane Boudaud (24-Kelly Koné 75'), 26-Allison Blais, 14-Lydia Belkacemi (12-Maud Hurault 61'), 4-Justine Deschamps, 19-Julie Thibaud, 17-Laura Bourgouin, 13-Anna Clerac (23-Solenne Ninot 83'), Entr.: Juan Paredes



    Mardi 24 Mai 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/D1F-22e-j...ge_a12529.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    D1- J22 : La jeunesse lyonnaise au top, Saint-Maur sur une bonne note
    Publié le 23 mai 2016 | Actus / Chronos
    Par La Rédaction



    Après chaque journée de Division 1 féminine, retrouvez notre article Top(s) / Flop(s). Cette semaine, alors que la dernière journée a été disputée, focus sur la jeune équipe lyonnaise qui a tenu tête à Montpellier, à Saint-Maur qui termine sur une bonne note, ou les espoirs des jeunes joueuses


    TOPS

    Pour la dernière journée de championnat, on ne relèvera que le positif !

    L'OL RAJEUNI
    Face à Montpellier, à quelques jours de la finale de la Ligue des Champions et son dixième titre consécutif en poche, l'Olympique Lyonnais, par l'intermédiaire de Gérard Prêcheur, a fait reposer ses titulaires et donné à de nombreuses jeunes joueuses de disputer un match de bon niveau face à son rival le plus coriace cette saison, Montpellier. Et les jeunes ont répondu présent, en obtenant le match nul face à une formation qui se battait à distance avec Juvisy pour une place sur la troisième marche du podium final de la D1. Au coup d'envoi, Prêcheur avait titularisé Mylaine Tarrieu, Estelle Cascarino (remplacée par Julie Piga), Eve Perisset, Lucie Pingeon, Delphine Cascarino, Inès Boutaleb (remplacée par Yasmine Badache à la pause) et Maëlle Garbino. Double championne en titre du Challenge U19, la relève de l'OL est bien présente et il faudra compter avec elle à l'avenir !

    SAINT-MAUR
    Relégué depuis longtemps et lanterne rouge avant la dernière journée, Saint-Maur a remporté son deuxième match de la saison pour quitter l'élite sur une bonne note. C'est face à La Roche, également relégué, que les Franciliennes se sont imposées au terme d'un match ouvert, et alors que les Vendéennes avaient ouvert le score. Saint-Maur, qui a déjà montré du caractère tout au long de la saison, termine finalement la saison à la 11e place, laissant Nîmes occuper la dernière place. La VGA tentera l'année prochaine de remonter directement en D1, à l'instar de Metz, descendu l'année précédente et déjà de retour en D1.

    JEUNESSE TRIOMPHANTE
    Si la jeunesse de l'équipe lyonnaise a impressionné contre Montpellier (avec un but de Delphine Cascarino), cette dernière journée a encore montré que la relève du football féminin français était déjà bien présente un peu partout sur les terrains de D1. A commencer par l'autre affiche de la journée, PSG-Juvisy, qui a permis aux jeunes Théa Gréboval, Kadidiatou Diani et Perle Morroni de se mettre en évidence, Gréboval et Morroni avec une passe décisive, Diani avec un but. Du côté de Guingamp, large vainqueur de Rodez, Faustine Robert et Suzy Morin ont inscrit leur premier but de la saison, tout comme Julie Thibaud (Soyaux). Les jeunes espoirs Audrey Chaumette (Saint-Etienne), Lisa Fragoli (La Roche) et Laurie Saulnier (Nîmes) ont elle porté leur total à 4 sur la saison, l'Albigeoise Kim Cazeau atteignant le double de buts inscrits. Et on ne parle ici que des joueuses ayant marqué...

    BON VENT
    Alors que de plus en plus de jeunes montrent le bout de leur nez, plusieurs joueuses emblématiques de leur club ont fait leurs adieux ce samedi et ont été fêtées. C'est le cas d'Amélie Coquet et Nelly Guilbert à Juvisy, et de Louisa Necib, Amandine Henry et Lotta Schelin à Lyon. Merci à elles pour ce qu'elles ont apporté à leur club et par extension au football féminin français au sein à deux des meilleures équipes françaises. En ayant une pensée également pour la Parisienne Jessica Houara d'Hommeaux qui a annoncé son départ.

    http://www.footdelles.com/article/Ac...te_132738.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #D1F - Un championnat 2016-2017 couleur Ligue 1 et après ?

    Avec huit des douze équipes de D1 qui évoluent sous les couleurs d'une équipe de Ligue 1 masculine, le championnat de D1 change progressivement de visage.




    L'Olympique de Marseille, le FC Metz et les Girondins de Bordeaux, voici les trois promus en D1 pour la saison prochaine, qui vont succéder à la VGA Saint-Maur, l'ESOF La Roche et Nîmes Métropole Gard. Des promus aux noms plus connus du grand public mais qui vont aussi progressivement changer l'image de la Division 1 féminine. Mais quelles conséquences de ce changement peut-on envisager ?

    HUIT THÈMES AUTOUR DE LA D1

    La médiatisation

    Eurosport et France 4 sont aujourd'hui les diffuseurs du championnat de Division 1 et ce depuis cinq ans. Avec un peu plus d'une dizaine de matchs de championnat diffusés chaque saison, ils ont franchi un premier pas dans la visibilité de ce championnat. Mais malgré ce cap, il reste encore à le rendre plus attractif sportivement pour que les diffuseurs investissent plus et s'attachent à retransmettre d'autres rencontres.

    Le budget
    C'est le nerf de la guerre. Dans ce domaine, le modèle économique est difficile à trouver. Si la médiatisation est un moyen de donner de l'image aux investisseurs privés, le retour sur investissement est difficilement envisageable. Des exemples à l'étranger comme l'Allemagne ou l'Angleterre où des grandes entreprises ont donné leur nom et des finances au championnat sont un moyen supplémentaire d'avancer pour aider les clubs.

    L'intérêt sportif
    C'est aujourd'hui l'une des difficultés pour faire avancer l'intérêt sportif de la Division 1 française. Là où l'Allemagne a vu trois champions différents en cinq ans et une lutte disputée pour la seconde place européenne, la France est cantonnée aux seuls triomphes lyonnais. Si l'hégémonie lyonnaise est aussi le fruit d'un investissement de l'OL, il n'en reste pas moins que les autres clubs ne suivent pas ce rythme et ne disposent pas d'effectifs aussi réputés. Le potentiel de joueuses de haut niveau reste restreint et limité.

    Le professionnalisme
    Premier club à avoir été aux balbutiements du professionnalisme, Montpellier a vu ensuite Lyon rendre toutes ses joueuses professionnelles. Un changement majeur dans le foot féminin. Après Lyon, le PSG et finalement Montpellier ont engagé toutes leurs joueuses en contrat fédéral. Mais ce sont en France, à peine 70 joueuses qui disposent d'un statut à temps plein, alors qu'elles sont plus de 300 à jouer en D1 chaque saison. L'arrivée de nouveaux clubs tels que l'OM, Metz et Bordeaux va-t-elle permettre à d'autres d'investir dans ce domaine. Car si Juvisy, Saint-Etienne et Guingamp en disposent de quelques uns, ils sont soit à temps partiel ou sur des bases minimales.

    Les historiques
    Ce paysage pourrait être amené à évoluer au fil des saisons. Mais aujourd'hui, il faut aussi rappeler que des clubs historiques sont encore en D1 (Soyaux, Juvisy) alors que Rodez et Albi ont un passé plus récent. Mais tous ont aussi un point commun, ils ne disposent pas du même potentiel ou des mêmes structures que leurs concurrents. Seul Juvisy a pu se rapprocher de ces clubs grâce à un travail de longue haleine.

    Le public
    Sans dénigrer les équipes reléguées, les promotions de Metz, Bordeaux et l'Olympique de Marseille vont très certainement boostées les affluences. Un phénomène déjà constaté cette saison lors de certains matchs de Bordeaux, mais aussi de Metz en D2. Une situation différente pour l'OM qui ne dispose d'un terrain des plus adaptés. Mais ces trois clubs devraient malgré tout attirer lors de leurs déplacements. Aujourd'hui les rencontres de Lyon, PSG, Montpellier drainent toujours plus de spectateurs que d'autres adversaires, même s'il faut relativiser aussi par le fait que ces équipes jouent aussi le haut de tableau et concentrent les internationales.

    La structuration
    C'est un gros chantier du football féminin. Déjà entrepris depuis quelques années, l'arrivée des clubs de Ligue 1 qui se sont attachés à des équipes féminines amateures a permis de mettre à disposition des installations existantes. Dans ce domaine, aucune équipe n'est traitée à la même enseigne. Malgré tout, l'effet ne peut en être que positif lorsqu'un club dispose déjà de locaux, de médecins, kinés... Reste ensuite à ce que la structure féminine trouve sa place sans qu'elle soit trop exiguë.

    L'image du foot féminin
    Le football au féminin véhicule une image du football différente de ces homologues masculins avec un jeu plus technique, moins de triche. Des valeurs aussi fédératrices par le côté "amateur" de la pratique, plus proche de son public. Un domaine qu'il est important de conserver pour ne pas tomber dans les travers du professionnalisme. Aujourd'hui, s'il est possible d'assister aux entraînements de l'OL, cela s'avère compliqué pour ceux du PSG qui sont à huis clos. Il faut donc trouver un juste équilibre. Un domaine dans lequel les clubs comme Juvisy, Soyaux, Rodez ou Albi sont très proches.

    Lundi 23 Mai 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/D1F-Un-ch...es_a12519.html

    Laisser un commentaire:


  • lochiba88
    a répondu
    Non mais c'est sympa quand même, on va pouvoir tauler non seulement le PSG et Saint-Etienne mais aussi l'OM et Bordeaux maintenant

    Laisser un commentaire:


  • Quetzal
    a répondu
    Envoyé par lelavallois Voir le message
    Si c'est comme en ligue 1 , nos lyonnaises ne risquent pas grand chose !!! Le 11 ème titres en championnat en approche ...

    c'etait une boutade les gars ! vous avez des années d'avance :rolleye:

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message
    :mdr::mdr::mdr::mdr::mdr:
    Si c'est comme en ligue 1 , nos lyonnaises ne risquent pas grand chose !!! Le 11 ème titres en championnat en approche ...

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par Quetzal Voir le message
    Après l'OM et Metz, Bordeaux a assuré sa montée en D1 féminine la saison prochaine

    TREMBLEZ !:proud:
    :mdr::mdr::mdr::mdr::mdr:

    Laisser un commentaire:


  • Quetzal
    a répondu
    Après l'OM et Metz, Bordeaux a assuré sa montée en D1 féminine la saison prochaine

    TREMBLEZ !:proud:

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    D1 : Les 4 moments forts de la saison
    Publié le 21 mai 2016 | Actus / Chronos
    Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



    La saison 2015-2016 de la Division 1 féminine touche à sa fin, l'occasion pour la rédaction de Foot d'Elles de revenir sur les quatre moments marquants de cet exercice qui a vu la décima historique de l'Olympique Lyonnais. Entre la claque parisienne à Gerland, le trou noir montpelliérain ou encore le premier but encaissé par l'OL, sélection subjective.


    La claque parisienne de l'automne


    Lorsque le calendrier de cette saison 2015-2016 est sorti l'été dernier, on avait obligatoirement coché cette date du 27 septembre 2015. Lors de cette quatrième journée de Division 1, Lyonnaises et Parisiennes se retrouvaient pour un premier choc à Gerland. Malheureusement, de choc il n'y en a pas vraiment eu tellement les Fenottes ont dominé de la tête et des épaules cette affiche (victoire 5-0). Un succès qui a fait dire à beaucoup que cette année encore, l'OL avait une voie royale pour conquérir cette décima. Et surtout, même si cela se sentait depuis le début de saison, cette lourde défaite a encore mis en lumière ces mêmes lacunes et cet écart entre les deux clubs. On pourra juste regretter que ce choc soit intervenu si tôt dans la saison juste après la trêve internationale de septembre.

    Montpellier lâche prise

    C'était l'équipe sensation du début de saison. La seule à avoir tenu tête à l'ogre lyonnais lors d'une rencontre de championnat de la phase aller (lors de la 11e journée, match nul 0-0, ndlr). Le MHSC était même invaincu pendant treize journées (voire sur l'ensemble de l'année civile 2015) et s'affichait de plus en plus comme un prétendant à la Ligue des champions, et pourquoi pas plus. Mais le début d'année 2016 héraultais a coïncidé avec courant alternatif. Entre janvier et mars, les joueuses de Jean-Louis Saez ne se sont imposées qu'une seule fois en cinq rencontres de championnat. Subissant au passage un revers dans un match décisif face au PSG à domicile et sur la pelouse d'Albi lors de la 17e journée (2-1). Une dynamique négative synonyme d'échec dans la course au titre, et dans une moindre mesure à la Ligue des champions. L'embellie aura été belle en 2015 mais sans récompense à la fin.

    La décima de l'OL officialisée

    Impossible d'évoquer les moments forts de cette saison 2015-2016 sans s'attarder le temps de quelques lignes sur la décima lyonnaise. Ce nouveau titre rhodanien, le dixième consécutif donc, était attendu. Et les Fenottes, toujours plus impressionnantes, n'ont pas loupé le rendez-vous. Invaincues cette saison, les coéquipières de Wendie Renard ont réalisé une exercice 2015-2016 digne de leur standing. Alors oui, l'OL écrase le football hexagonal et ne permet pas beaucoup de suspense, mais il a le mérite de perdurer et de continuer de se développer, que cela soit par les infrastructures ou par le projet de jeu. Cette performance est impressionnante. Et cette saison est à tout point historique.

    Soyaux, la première faille

    Lors de cette 10e journée de D1 un week-end de novembre, il s'est passé un doublé événement. Tout d'abord, plus sur le plan anecdotique, l'ASJ Soyaux a été le premier club à trouver la faille dans la défense lyonnaise cette saison. Même si les Bleues se sont largement inclinées 7-1 face aux nonuples championnes de France en titre, elle auront réussi là où avaient échoué avant elles et après elles, le PSG, Montpellier ou encore Juvisy cette saison. Et la première gardienne lyonnaise qui est donc allée chercher le ballon dans ses propres filets se nomme : Wang Fei. La portière chinoise s'est d'ailleurs fait dézinguer par l'entraîneur rhodanien, Gérard Prêcheur, en zone mixte après la rencontre. Une sortie qui l'a poussée à quitter le club par la suite.

    http://www.footdelles.com/article/Ac...on_132727.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    D1 - J22 : Le bilan. Montpellier sur le podium final
    Publié le 21 mai 2016 | Actus / Chronos
    Par La Rédaction



    Dernière journée d'un championnat sans vraiment de suspense ce samedi, les cinq places à conséquences ayant déjà trouvé preneur. Au menu notamment, deux chocs avec comme enjeu la troisième place pour Montpellier et Juvisy, opposés à Lyon et Paris respectivement. Résultats et scores de la dernière journée


    PSG-Juvisy : 2-2

    0-1 Catala 45'
    1-1 Erika 45+3'
    1-2 Diani 51'
    2-2 Mittag

    C'est sur un match nul qui pourra lui laisser des regrets que Juvisy termine la saison au pied du podium. Les joueuses d'Emmanuel Beauchet ont effet tenu la dragée haute à des Parisiennes remaniées qui n'ont que rarement su mettre un coup d'accélérateur. C'est au bout de 45 minutes plutôt équlibrées mais sans vraiment de spectacle à l'exception peut-être des deux très belles interventions d'Annaig Butel devant Marie-Laure Delie que Juvisy ouvrait le score par l'intermédiaire de Camille Catala, à l'affût après un tir de Janice Cayman repoussé par Katarzyna Kiedrzynek. Juvisy pensait avoir fait le plus dur avec un avantage à la mi-temps, mais après trois minutes de temps additionnel, Erika égalisait pour le PSG suite à un coup franc tiré par Kenza Dali et suite à une tête de Cristiane.
    Juvisy prenait rapidement l'avantage en seconde période grâce à Théa Gréboval et Kadidiatou Diani qui inscrivait le deuxième but des Essonniennes d'un tir croisé sur un bon service de la latérale gauche (50'). A l'heure de jeu, Gaëtane Thiney passait proche de marquer un des buts de l'année sur un lob des 40m, mais sa frappe rebondissait sur la barre de la cage parisienne. Les deux équipes se procuraient des occasions mais c'est Paris qui parvenait à trouver de nouveau le fond des filets à priver Juvisy du podium grâce à Anja Mittag, qui venait de rater un duel avec Céline Deville mais voyait le ballon lui revenir grâce à la récupération de Perle Morroni (83'). Un résultat qui ne satisfera pas Juvisy, qui aurait pu profiter du match nul de Montpellier face à une équipe de Lyon fortement rajeunie pour terminer sur le podium, mais pas non plus le PSG alors que de nombreuses joueuses vont quitter le club, certaines n'étant même pas sur la feuille de match pour faire leurs adieux au club.

    Les compos :
    PSG :
    Kiedrzynek, Dali, Delannoy, Rosana (Cristiane 10'), Erika, Dahlkvist, Delie, Morroni, Geyoro, Seger, Cruz
    Juvisy : Deville, Tounkara, Jaurena, Butel, Diani, Thiney, Bilbault, Greboval, Cayman, Soyer, Catala

    OL-Montpellier : 1-1

    0-1 Jakobsson 37'
    1-1 D. Cascarino 57'

    A l'annonce du groupe de l'OL (très rajeuni) pour le match, l'affaire semblait pliée pour Montpellier qui partait favori pour le podium. Mais c'était sans compter la jeunesse lyonnaise triomphante qui a su tenir en respect les Héraultaises et ont réussi à obtenir le match nul. Un résultat qui permet aux Rhodaniennes de terminer la saison invaincues, et à Montpellier de n'avoir perdu aucun de ses deux matches de championnat contre Lyon et de terminer sur le podium.

    Les compos :
    OL :
    Gérard, Petit, Roddick Hansen, Perisset, Tarrieu, Lavogez, E et D.Cascarino, Boutaleb, Pingeon, Garbino
    MHSC : Philippe, Torrent, Agard, Sembrant (cap.), Karchaoui, Léger, Toletti, Torrecilla, Jakobsson, Andressa Alves, Tonazzi

    Guingamp-Rodez : 4-1

    1-0 Morin
    2-0 Oparanozie
    3-0 Amani
    4-0 Robert
    4-1 Cugat

    Pour mettre fin à une saison compliquée, Guingamp n'a fait qu'une bouchée du 5e du championnat, menant même 4-0. Il faut néanmoins s'attendre à du changement dans l'effectif breton à l'intersaison...

    Les compos :
    Guingamp :
    Gignoux, Quero, Boishardy, Debever, Morin, Amani, Diallo, Bueno, Robert, Le Bihan, Oparanozie
    Rodez : Garcia, Guitard, Haupais, Alard, Hoarau, Guellati, Cugat, Barbance, Noiran, Banuta, De Sousa.

    Nîmes-Soyaux : 2-2

    0-1 Thibaud
    1-1 Oumeur
    2-1 Saulnier
    2-2 Bourgouin sp

    Soyaux a arraché le match nul à moins de dix minutes de la fin du match, après avoir ouvert le score très tôt dans la partie. Nîmes n'est pas passé loin d'une belle sortie avant de retourner en D2, mais pourra se contenter de ce résultat très correct. Bourgouin, qui a converti le penalty obtenu par Anna Clérac, avait touché la barre plus tôt dans la partie.

    Les compos :
    Soyaux :
    Moinet, Dumont, Godart, Viana, Boudaud, Blais, Deschamps, Belkacemi, Thibaud, Bourgouin, Clérac

    Saint-Étienne-Albi : 2-1

    1-0 Traoré
    1-1 Cazeau
    2-1 Chaumette

    Dans un match sans enjeu, ce sont les Vertes qui ont réussi à prendre le dessus sur Albi.

    Sant-Maur-La Roche sur Yon : 2-1

    0-1 Fragoli 14'
    1-1 Konté 43'
    2-1 Chatelain 50'

    Dans cette affiche entre deux des relégués, c'est Saint-Maur qui a su prendre le dessus sur La Roche, résultat qui lui permet de quitter la dernière place et de terminer avant-dernier du championnat.


    http://www.footdelles.com/article/Ac...al_132730.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #D1F (Bilan de la 22e journée) - La jeunesse lyonnaise tient en échec le troisième, MONTPELLIER

    Dans une journée où toutes les équipes auront marqué au moins un but, les jeunes lyonnaises ont obtenu le nul devant Montpellier. Juvisy laisse échapper la troisième place. Nîmes termine finalement à la dernière marche.




    Avec une équipe totalement remaniée et rajeunie, l'OL a réussi à obtenir le match nul face à Montpellier. Gérard Prêcheur avait décidé de ménager ses joueuses à cinq jours de la finale de la Ligue des Champions et de lancer dans le bain les jeunes pousses lyonnaises. Si ces dernières ont parfois souffert et concédaient logiquement l'ouverture du score par Jakobsson avant la pause, elles ont réussi à laisser Lyon invaincu. C'est en effet grâce à un lob de Delphine Cascarino que Philippe a dû s'avouer vaincu. Et si Montpellier marqua bien un second but ensuite, il fut refusé pour un hors-jeu. Lyon termine donc sur un match nul (1-1) face à Montpellier comme à l'aller (0-0) et peut désormais se concentrer sur son prochain adversaire Wolfsburg.

    Juvisy rate le coche, Saint-Maur laisse la dernière place à Nîmes


    Erika, buteuse avec le PSG (photo PSG.fr)


    Dans la lutte pour la troisième place honorifique, Juvisy était à la poursuite de Montpellier et pouvait prétendre terminer à cette place sur le podium comme la saison passée. Mais les Juvisiennes qui ont mené au score à deux reprises face au PSG ont finalement concédé l'égalisation par Mittag à moins de dix minutes de la fin, perdant ainsi ce troisième place occupée temporairement ce samedi.

    Dans le milieu de tableau, si Rodez était assuré de la cinquième place, l'ordre derrière pouvait être entièrement bousculé. Et il le fut en partie. Saint-Etienne en s'imposant devant Albi (2-1) a gardé la sixième place, son meilleur classement depuis trois ans, mais derrière le trio a changé. Soyaux termine tout de même à la septième place, mais est rejoint par Guingamp. Les Sojaldiciennes ont en effet ramené le nul de Nîmes (2-2) alors que Guingamp a écrasé Rodez (4-1). Albi prend la 9e place comme l'année dernière après avoir tout le temps mieux classé.

    Enfin, si les trois relégués étaient connus, La Roche ne pouvait plus perdre la 10e place, mais Saint-Maur avait l'occasion de ne pas terminer dernière. C'est ce que les joueuses de Régis Mohar ont réussi en s'imposant devant La Roche (2-1) et en profitant du match nul de Nîmes (2-2). Ces trois équipes seront remplacées par Marseille, Metz et une troisième équipe qui sera connue ce dimanche (Bordeaux ou Yzeure).

    >> LES COMPOS



    Dimanche 22 Mai 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/D1F-Bilan...ER_a12517.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    D1 - OL : La der pour Henry, Schelin et Necib
    Publié le 21 mai 2016 | Transferts
    Par La rédaction



    Lors de la rencontre OL-Montpellier comptant pour la 22e et dernière journée de championnat ce samedi, trois joueuses emblématiques de l'OL ont fait leurs adieux au club : Amandine Henry, dont le départ était officiel, Lotta Schelin et Louisa Necib


    Amandine Henry, Lotta Schelin et Louisa Necib ne joueront plus pour l'Olympique Lyonnais. Ces trois joueuses emblématiques du club, qu'elles avaient rejoint en 2007 pour Necib et Henry, et 2008 pour Schelin, vont quitter le club qui vient de remporter son dixième championnat de France consécutif et qui disputera la finale de la Ligue des Champions ce jeudi. Henry va rejoindre les Portland Thorns en NWSL (Etats-Unis), Lotta Schelin devrait selon toute vraisemblance retrouver la Suède et Göteborg, alors qu'il existe un doute pour Necib, entre un départ pour l'OM et un arrêt de carrière.
    Amandine Henry est une des meilleures milieux de terrain au monde au poste de 6 et a remporté le Ballon d'Argent de la dernière Coupe du Monde. Elle quitte le club suite à une saison marquée par les blessures. Louisa Necib est une des joueuses les plus techniques au monde, toujours présente dans les matches importants (elle a récemment donné la victoire et la Coupe de France à Lyon). Lotta Schelin a été l'une des meilleures buteuses au monde, et la meilleure buteuse du club olympien.
    Ces départs sont certes importants pour le club vu leur stature et ce qu'elles représentent pour le club, cependant l'Olympique Lyonnais a anticipé et cela ne l'empêchera pas d'avoir un effectif encore plus fort la saison prochaine...





    Crédit photo : Maya Mans

    http://www.footdelles.com/article/Tr...ib_132734.html

    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    En espérant la montée de Bordeaux,,,;):-)


    Dimanche 22 mai 2016
    Saint-Malo - Bordeaux

    Division 2
    15h00 - Girondins.com



    Ils ont de la chance d'avoir ce match télévisé...:grn:

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    D1-J22 : Un final pour le plaisir !
    Publié le 20 mai 2016 | Actus / Chronos
    Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles



    Ce samedi 21 mai sera synonyme de dernière journée pour le championnat de D1 version 2015-2016. Si les jeux sont déjà faits pour le titre, la seconde place « européenne » et la relégation, cette 22e journée proposera tout de même de belles affiches, avec notamment les chocs du Top 4 : Lyon/Montpellier et Paris/Juvisy. Présentation.


    À part pour Lyon et Montpellier qui se sont affrontés lors de la finale de Coupe de France (victoire de Lyon 2-1), le week-end dernier était un week-end de repos ou de matches amicaux pour les clubs de D1. Ce samedi 21 mai, les douze protagonistes se donnent rendez-vous pour la der de la saison. Si les enjeux de cette dernière journée seront minimes, les affiches proposées semblent relativement alléchantes et devraient donc offrir un final plaisant aux spectateurs et supporters de la D1 féminine. De quoi boucler la saison 2015-2016 en beauté...

    Pour le podium

    Après la finale de Coupe de France qui a vu Lyon s'imposer (2-1) et se garantir un doublé au minimum, les Fenottes accueilleront Montpellier, actuel 3e, pour la dernière de la saison. Si pour les joueuses de Gérard Prêcheur, le titre est déjà acquis, ce match sera l'ultime répétition avant la finale de Ligue des Champions contre Wolfsburg (jeudi 26 mai à 18h00). Pour les Héraultaises, cette rencontre sera l'occasion de confirmer leur bonne saison et de conserver leur place sur le podium. Avec un point d'avance sur Juvisy, qui affrontera Paris, le MHSC jouera donc un choc face à Lyon, mais également un duel à distance avec les Essonniennes.
    Précédentes confrontations : 15 mai 2016 (CDF, Finale) – Victoire 2-1 pour Lyon ; 6 décembre 2015 (D1-J11) – Match nul 0-0
    Lyon/Montpellier, samedi 21 mai à 15h00 (Stade de Gerland, Lyon)

    De son côté, le Paris Saint-Germain qui a annoncé un certain nombre de changements pour la saison prochaine, recevra son voisin de Juvisy. Les Parisiennes qui ont déjà obtenu leur ticket pour la prochaine Ligue des Champions, n'ont finalement pas grand chose à jouer sur ce match, si ce n'est de bien finir la saison chez elles, à Charléty. En revanche, le FCF Juvisy qui veut encore accrocher l'honorable troisième place du championnat, devra obtenir un résultat et dans le même temps, espérer que Montpellier ne l'emporte pas à Lyon.
    Précédentes confrontations : 14 février 2016 (CDF, 8es) – Victoire 2-0 pour Paris ; 6 décembre 2015 (D1-J11) – Victoire 5-0 pour Paris
    Paris/Juvisy, samedi 21 mai à 15h00 (Stade Charléty, Paris)

    Pour la 6e place

    Pour cette 22e journée, l'AS Saint-Etienne (6e) recevra l'ASPTT Albi (8e), et tentera de conserver sa sixième place. Les Vertes qui restent sur un court succès, obtenu dans les dernières minutes, face à La Roche (3-2), devront hausser leur niveau de jeu ce samedi si elles ne veulent pas se faire surprendre. En effet, malgré la défaite, les Albigeoises ont fait preuve de caractère et réussi à faire douter le PSG lors de la 21e journée (2-3), alors elles pourraient bien être capables de jouer un mauvais tour aux Stéphanoises, même si ces dernières sont assurées de terminer devant leur adversaire du jour au classement.
    Précédente confrontation : 6 décembre 2015 (J11) – Victoire 3-0 pour Saint-Etienne
    Saint-Etienne/Albi, samedi 21 mai à 15h00 (Stade Georges Bereta, L'Etrat)

    Avant de retrouver la D2 la saison prochaine, le Nîmes Métropole Gard (11e) jouera son dernier match à domicile face à l'ASJ Soyaux (7e). Si pour les Gardoises, cette rencontre ne sera -presque- que l'occasion de dire au revoir à la D1, pour les Sojaldiciennes l'objectif est tout autre. En fonction des différents résultats de la journée, Soyaux reste le seul club à pouvoir encore passer devant Saint-Etienne au classement, et donc à pouvoir s'offrir la sixième place. Mais attention, en cas de contre performance des Charentaises, ces dernières pourraient aussi dégringoler jusqu'à la neuvième place.
    Précédente confrontation : 6 décembre 2015 (J11) – Match nul 0-0
    Nîmes/Soyaux, samedi 21 mai à 15h00 (Stade des Costières - annexe, Nîmes)

    Rodez 5e, mais Guingamp ?

    Au Stade Fred Aubert, l'En Avant Guingamp (9e) accueillera le Rodez Aveyron Football (5e). Avec 4 points d'avance sur leur poursuivant stéphanois, et quoiqu'il se passe ce samedi, les Rafettes sont certaines de finir 5e du championnat. Une place bien méritée pour les Ruthénoises, qui ont réalisé une belle saison 2015-2016. Pour les Guingampaises, qui auront, elles, vécu une saison compliquée et joué à se faire peur dans la course au maintien, le match de ce week-end n'aura pas vraiment d'enjeu, si ce n'est de mieux finir et d'essayer de laisser la place de premier non-relégable à quelqu'un d'autre.
    Précédentes confrontations : 27 février 2016 (CDF, ¼) – 2-2 puis victoire de Rodez aux TAB ; 6 décembre 2015 (D1-J11) – Victoire 2-0 pour Rodez
    Guingamp/Rodez, samedi 21 mai à 15h00 (Stade Fred Aubert, Saint-Brieuc)

    Pour leur dernière en D1

    Enfin pour la dernière rencontre de cette 22e et ultime journée de D1, la VGA Saint-Maur recevra l'ESOF La Roche, au stade Adolphe Chéron. L'un comme l'autre étaient montés en D1 cette saison, l'un comme l'autre auront peiné cette saison, et l'un comme l'autre retrouveront la D2 la saison prochaine. Avec 37 points au compteur, La Roche restera 10e, alors qu'en cas de victoire et en fonction du résultat de Nîmes, Saint-Maur pourrait abandonner sa place de lanterne rouge. Pour La Roche et Saint-Maur, cette rencontre se jouera donc pour le plaisir.
    Précédente confrontation : 6 décembre 2015 (J11) – Victoire 4-1 pour La Roche
    Saint-Maur/La Roche, samedi 21 mai à 15h00 (Stade Adolphe Chéron, St Maur des Fossés)

    http://www.footdelles.com/article/Ac...r-_132709.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #D1F (22e journée) - Baisser de rideau ce samedi pour la Division 1

    Le champion de France connu, le dauphin également, les trois relégués déjà condamnés, il ne reste plus d'enjeu majeur avant cette ultime journée de Division 1. Malgré tout les matchs au programme seront disputés au regard du classment et la troisième place indécise.


    La Roche s'était incliné 3-0 à Saint-Etienne (photo Yoel Bardy)

    Samedi 21 mai 2016
    OLYMPIQUE LYONNAIS (1er, 80 pts) - MONTPELLIER HSC (3e, 69 pts)
    , 15h00, Lyon (Stade de Gerland)
    Arbitres : Florence Guillemin assistée de Ivan Adobati et Cyril Couturier
    >> Historique

    Ils se sont quittés six jours plus tôt à Grenoble par une victoire en fin de match des Lyonnaises en finale de Coupe de France, ils se retrouvent ce samedi pour une der à Gerland. En championnat, Montpellier avait obtenu le match nul à l'aller (0-0). Les Montpelliéraines qui peuvent encore conserver la troisième place seront peut-être dans l'obligation de réaliser un exploit, si Juvisy fait un résultat dans son match. Les Lyonnaises à cinq jours de la finale de la Ligue des Champions devront pour leur part gérer ce rendez-vous avant de jouer Wolfsburg à Reggio d'Emilia.

    PARIS SAINT-GERMAIN (2e, 77 pts) - FCF JUVISY (4e, 68 pts), 15h00, Paris (Stade Charléty)
    Arbitres : Jennifer Maubacq assistée de Joachim Vieillefosse et Redouane Hachemane
    >> Historique

    Cette rencontre sera la dernière de Farid Benstiti à la tête du PSG. Depuis l'annonce de son départ, et de l'arrivée de Patrice Lair, le club parisien est déjà en chantier pour la saison prochaine avec les départs annoncés de joueuses comme Houara, Seger ou encore Hamraoui. Mais face à Juvisy, il conviendra de bien figurer une dernière fois même si la deuxième place est déjà acquise. Pour autant, son adversaire essonien aura la volonté d'accrocher la troisième place.

    EA GUINGAMP (9e, 43 pts) - RODEZ AF (5e, 51 pts), 15h00, Saint-Brieuc (Stade Fred Aubert)
    Arbitres : Cindy Buffart assistée de Matthieu Collic et Maëlle Pennec
    >> Historique

    Guingamp aura pu connaître un dernier match à enjeu, avec la lutte pour le maintien, mais finalement tout suspense est tombé après la défaite de La Roche sur Yon il y a deux semaines. Voilà de quoi finir en roue libre, une saison qui n'aura été aussi accomplie que la précédente. Tout l'inverse de Rodez, assis confortablement à la cinquième du championnat que plus personne ne peut désormais lui ravir.

    AS SAINT-ÉTIENNE (6e, 47 pts) - ASPTT ALBI (8e, 44 pts), 15h00, L'Etrat (Stade Georges Bereta)
    Arbitres : Solen Dallongeville assistée de Frédéric Lacombe et Aurélien Sechet
    >> Historique

    La sixième place, l'AS Saint-Étienne la vise depuis que l'équipe a assuré son maintien. C'est désormais une réalité et un match serait suffisant pour l'obtenir. Les Amazones reçoivent l'équipe d'Albi, 8e, qui a connu des bas et des hauts, faisant douter le PSG lors du précédent match après avoir battu Montpellier. Mais ces résultats l'ont surtout été à domicile.

    NÎMES MG FF (11e, 27 pts) - ASJ SOYAUX CHARENTE (7e, 45 pts), 15h00, Nîmes (Stade annexe des Costières)
    Arbitres : Solenne Bartnik assistée de Yacoub Ben Amar et Nabil Chaabani
    >> Historique

    Nîmes pourra-t-il remporter une seconde rencontre en Division 1 avant de retrouver l'échelon inférieur. Il faudra pour cela se défaire de Soyaux, 7e, qui reste sur une belle prestation devant Lyon. Mais les Sojaldiciennes tenteront de finir en beauté avec leur entraîneur Juan Paredes, et surtout une défaite pourrait leur faire perdre deux places pour finir à une peu reluisante 9e place.

    VGA SAINT-MAUR (12e, 26 pts) - ESOF LA ROCHE (10e, 37 pts), 15h00, Saint-Maur-des-Fossés (Stade Adolphe Chéron)
    Arbitres : Aurélie Labadot-Cadinot assistée de Mario Martins et Bruno Manouelian
    >> Historique

    Tout comme Nîmes, Saint-Maur peut tenter de décrocher un deuxième succès en D1 cette saison. Pour son dernier match avec la VGA, Régis Mohar devra faire tomber une équipe de La Roche, elle aussi désormais condamnée à la relégation. De quoi laisser une rencontre indécise.


    A SAVOIR

    Classements

    A consulter ici


    Vendredi 20 Mai 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/D1F-22e-j...-1_a12510.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #D1F - Nicolas GOURSAT nommé à la tête de la D1 de SOYAUX

    Jusqu'à présent entraineur de l'équipe U19F, Nicolas Goursat va succéder à Juan Paredes à la tête de l'équipe de D1.


    Nicolas Goursat passe d'adjoint à entraîneur principal de l'équipe de D1


    Arrivé il y a deux ans au club, Nicolas Goursat était l'adjoint de Juan Paredes cette saison. Une solution en interne choisi par le Conseil d'administration du club, présidé par Denis Bodi. Le club a confirmé cette décision par communiqué ce mercredi en précisant également le rôle de son prédécesseur : "Juan Paredes était nommé Manager sportif du club et que le groupe de joueuses évoluant en D1 féminine serait pris en charge par Nicolas Goursat pour la saison 2016/2017. Ce choix est intervenu après l’étude d'une dizaine de candidatures et en provenance d'un peu partout en France. Après l'annonce de l’arrêt de Juan les propositions sont arrivées très vite et je dois le dire des propositions de grande qualité. La décision de retenir Nicolas Goursat a été prise à l'unanimité par la direction du club."
    Juan Paredes effectuera donc son dernier match à ce poste ce samedi face à Nîmes.

    Jeudi 19 Mai 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/D1F-Nicol...UX_a12507.html

    Laisser un commentaire:


  • lochiba88
    a répondu
    Je savais pas que Patrice Lair débarquait au PSG, ça me fait bien rager tiens ça, c'est une sacrée plus value pour eux par rapport à Benstiti. :((

    Bon il en faudra plus pour nous renverser

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Envoyé par Christo1308 Voir le message
    Thiney a un totem d'immunité ?
    Bah oui, elle bosse à la FFF :D:mdr:

    Sinon Erika à la place de Griedge dans ce 11... c'est un peu le truc qui me choque :crazy:

    Laisser un commentaire:

  • Christo1308
    Ex-Chris1308

  • Christo1308
    a répondu
    Thiney a un totem d'immunité ?

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #D1F - Trophées de la D1 féminine : les lauréats

    Retrouvez les lauréats des premiers trophées de la D1 féminine organisés ce dimanche soir au Stade des Alpes


    Les vainqueurs 2015-2016 (photo Sébastien Duret)

    Prix du fair play :
    ESOF La Roche
    désigné par la Commission Fédérale des Compétitions féminines

    Meilleure gardienne : Katarzyna Kiedrzynek (Paris Saint-Germain)
    désignée par les votes des gardiennes titulaires de D1

    Meilleure arbitre : Florence Guillemin
    désignée par la Direction Technique de l'Arbitrage

    Meilleure buteuse : Ada Hegerberg (Olympique Lyonnais)

    Meilleure espoir (U20) : Marie-Charlotte Léger (Montpellier HSC)
    désignée par les entraîneurs

    Meilleur entraîneur : Gérard Prêcheur (Olympique Lyonnais)
    désigné par les entraîneurs

    Meilleure joueuse : Ada Hegerberg (Olympique Lyonnais)
    désignée par les capitaines

    Equipe-type : Kiedrzynek (PSG) ; Houara d'Hommeaux (PSG), Renard (OL), Erika (PSG), Majri (OL) ; Abily (OL), Henry (OL), Thiney (Juvisy) ; Le Sommer (OL), Hegerberg (OL), Cristiane (PSG)
    désigné par les votes des journalistes


    L'équipe-type



    Lundi 16 Mai 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/D1F-Troph...ts_a12497.html

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X