Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Équipe de France A, campagne 2015-2017

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Rem56
    a répondu
    S. Dusang : "Les Bleues sont un peu passées à côté de ce quart"
    Publié le 13 août 2016 | Les Bleues
    Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



    Après la défaite de l'équipe de France féminine en quart de finale du tournoi olympique face au Canada (1-0), nous revenons sur la rencontre avec l'analyse de notre consultante Sandrine Dusang.


    Sandrine, quel regard portez-vous sur cette défaite de la France face au Canada (1-0) en quart de finale de ce tournoi olympique ?
    S.D :
    « Après ce quart de finale, je reste forcément sur ma faim... Parce que oui l'équipe de France est éliminée en quarts cette fois encore, mais surtout parce que je pensais que les Bleues étaient capables de mieux sur ce match. Je ne sais pas vraiment comment l'expliquer, mais j'ai le sentiment que l'équipe de France est un peu passée à côté de ce quart.

    Comme pressenti, cette rencontre s'est beaucoup jouée sur l'impact physique.
    - On savait que les Canadiennes allaient être dures aux duels, nous l'avions d'ailleurs évoqué avant le match. Les Bleues ont répondu présentes mais un peu par intermittence je trouve. Le milieu de terrain a parfois donné l'impression d'être déboussolé et en retard, alors c'est peut-être aussi ça qui a fait mal à l'équipe de France.

    Comment expliquer ce nouveau but encaissé au retour des vestiaires ?
    - Lorsque les Bleues sont revenues du vestiaire après la mi-temps, elles avaient l'air de vouloir mettre davantage la pression aux Canadiennes, et semblaient revenir plus déterminées. Une entame de seconde période énergique qui a laissé place à un moment d'absence, suffisant au Canada pour ouvrir le score par Schmidt.

    Que vous inspire la réaction de l'équipe après l'ouverture du score canadienne ?
    - Après le but, il restait plus de 30 minutes à l'équipe de France pour revenir au score (voire mieux), mais j'ai été surprise par la réaction des filles. En tant que joueuse, je sais qu'on peut parfois paniquer et avoir du mal à gérer les temps de jeu lorsque l'on est mené au score, mais là je crois que l'équipe de France a perdu sa lucidité, et le fil de la rencontre par la même occasion. A vouloir absolument égaliser, elle n'a plus joué avec ses forces en essayant de poser le jeu, mais a abusé du long et s'est désorganisée au fil des minutes. Je ne veux pas être trop dure parce que je suis joueuse et je peux comprendre que cela arrive dans ce genre de situation, mais c'est certainement arrivé trop tôt dans la rencontre.

    Cette défaite est-elle une faillite mentale collective ?
    - Je ne sais pas si cette élimination est un faillite mentale, mais en tout cas elle fait très mal. Pour chaque compétition, l'équipe de France est attendue et elle l'était encore plus sur ces Jeux, alors forcément plus l'attente est grande, plus la déception est importante ».


    Crédit photo : fff.fr

    http://www.footdelles.com/article/Le...rt_136825.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    JO Foot (F)
    Le Graët : «Pas d'un grand niveau»

    Le 13/08/2016 à 06:01:00

    Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, regrettait le visage montré par les Bleues, éliminées en quarts de finale par le Canada (1-0). Sans parler d'échec, il évoque surtout la déception des joueuses.


    «Comment expliquez-vous cette défaite en quarts de finale des Jeux face au Canada (1-0) ?

    On a encore des occasions mais sur les grands matches, on a du mal à marquer. C’est difficile d’envisager d’être champions lorsqu’on n’est pas efficaces. Sur le match, il n’y a pas grand-chose à dire, je crois que le Canada a été meilleur que nous même s’il y a un penalty me semble-t-il (sur Eugénie Le Sommer à la 10e). Cela dit, dans le jeu, on n’a pas dominé cette équipe, on n’a pas été d’un grand niveau. Et on ne marque pas.

    On a surtout eu l’impression que cette équipe était incapable de se révolter.
    Il y a surtout eu une désorganisation. Après le but, on a été un peu "fouillies". On a essayé d’égaliser mais sans réflexion. Ça reste une très, très bonne équipe, il n’y a pas de honte à avoir. Ceci dit, il y a une déception parce qu’elles se préparent bien, sont volontaires, travaillent beaucoup. Elles méritent un titre. Je pense que dans les grandes occasions, il faut savoir marquer.

    «Le football féminin démarre, c'est récent. La D1 féminine ne peut pas avoir douze clubs de très haut niveau»

    Vous aviez fixé le podium comme objectif...

    Eh bien, ce n’est pas fait. Je ne parle pas d’échec car on reste parmi les meilleures équipes mondiales mais à chaque fois qu’il y a une grosse équipe en face de nous, on est assez insignifiant devant le but. On obtient de gros scores contre des équipes moyennes mais dès qu’on joue les cinq meilleures, on a du mal à marquer.

    Philippe Bergeroo avançait l’argument du Championnat pas suffisamment compétitif. Qu’en pensez-vous ?
    Lyon est la meilleure équipe d’Europe. L’équipe de France, c’est Lyon pratiquement. Le Championnat est un travail de longue haleine. Le football féminin démarre, c’est récent. La D1 féminine ne peut pas avoir douze clubs de très haut niveau, de toute façon il n’y a pas de joueuses suffisantes pour le haut niveau. Elles sont au PSG, à Lyon, à Juvisy. Mais aujourd’hui, il n’y a pas la place pour douze clubs professionnels. Ça se fera petit à petit mais il faudra un peu de temps.

    Le sélectionneur a encore une année de contrat. Va-t-il poursuivre sa mission ?
    Il est sous contrat jusqu’en 2017.»

    Claire GAILLARD, à Sao Paulo

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...-niveau/716390

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #Rio 2016 - Les réactions après CANADA - FRANCE (1-0) : "Il y avait autre chose à faire"

    Retrouvez les réactions françaises et canadiennes après le quart de finale remporté par le Canada, vendredi soir à Sao Paulo.


    Philippe Bergerôo (sélectionneur de la France) :
    « Cette équipe manque de flamme dans les moments importants. En trois ans, quand on a été menées au score, on n’est revenues qu’une fois. On n’arrive pas à passer ce palier. Même si on est tombés sur une très bonne équipe du Canada, au niveau de l’organisation, dans l’impact, il y avait autre chose à faire. Après le but, on a déjoué. Cette génération aura payé tous ses problèmes mentaux. On l’a perdu et on ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes. On n’a pas su assumer ce match qui était psychologiquement très important. Mon avenir ? Je suis sous contrat jusqu’en 2017. Pour l’instant, cette question ne se pose pas. »



    Henry : "Si on échoue toujours à la dernière marche, c’est qu’il y a une raison"

    Amandine Henry (milieu de terrain de la France) :
    « C’est encore une grande désillusion. On avait tellement travaillé que c’est un gros échec. On est très déçues. Nous, les joueuses on fait le maximum. Après, oui, c’est sûr qu’il manque quelque chose. Si on échoue toujours à la dernière marche, c’est qu’il y a une raison. Que manque-t-il ? C’est le plus dur à savoir. »

    Griedge Mbock Bathy Nka (défenseure de la France) : « Sur le centre de Beckie, il y a un problème de marquage. Je ne sais pas si Jessica (Houara) m’a parlé parce qu’il y avait beaucoup de bruit, je n’entendais pas… Ce but, je le prends pour moi.»

    Noël Le Graët (président de la FFF) : « On a encore des occasions mais sur les grands matchs, on a du mal à marquer. C’est difficile d’envisager d’être champions lorsqu’on n’est pas efficaces. Sur le match, il n’y a pas grand-chose à dire, je crois que le Canada a été meilleur que nous même s’il y a un penalty me semble-t-il. Cela dit, dans le jeu, on n’a pas dominé cette équipe, on n’a pas été d’un grand niveau. Et on ne marque pas. Il n’y a pas de honte à avoir. Ceci dit, il y a une déception parce qu’elles se préparent bien, sont volontaires, travaillent beaucoup. Elles méritent un titre. »

    Herdman : "Nous avons montré le courage canadien"

    Stephanie Labbé (gardienne du Canada) :
    « Nous sommes tellement excitées maintenant. Nous sommes définitivement ici pour aller jusqu’au bout. Après ce soir (ndlr : vendredi), nous nous préparons pour la prochaine étape, parce que nous savons ce que nous pouvons le faire contre l’Allemagne. Il y a beaucoup en jeu : nous jouons pour une médaille d’or. »

    John Herdman (sélectionneur du Canada) : « Nous avons une nouvelle fois montré le courage canadien. C’est ce qui permet d'avancer dans des tournois. Notre équipe a été très disciplinée défensivement et puis le but de Sophie Schmidt a été remarquable. Ce fut une autre véritable performance d’équipe. Je suis fier de ce que nous montrons, mais nous n’avons pas encore fini. Nous avons fait de grands changements après la Coupe du Monde Féminine 2015. Les joueuses d’expérience ont accueilli les jeunes joueuses et les jeunes joueuses ont adopté les joueuses d’expérience. Il y a une chimie spéciale, et ça se voit sur le terrain.»

    Christine Sinclair (capitaine du Canada) : « Nous ne sommes pas venues ici pour battre la France en quart de finale, nous sommes ici pour monter sur le podium. La France est peut-être l’une des meilleures équipes du monde, mais le Canada possède l’une des meilleures défenses au monde. Le Canada devra être à son meilleur face à l’Allemagne.»

    Sources : L'Equipe, AFP, Canadasoccer



    Dimanche 14 Août 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Rio-2016-...re_a12750.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    JO Foot (Femmes)
    Amandine Henry : «Un gros échec»

    Le 13/08/2016 à 06:01:00

    À chaud, dans la foulée de l'élimination des Bleues en quarts de finale des Jeux Olympiques (0-1 face au Canada), la milieu Amandine Henry avait du mal à trouver les mots.


    Amandine Henry et les Bleues ont été éliminées par le Canada. (Reuters)

    «Que ressentez-vous après cette élimination en quarts de finale face au Canada (0-1) ?
    C’est encore une grande désillusion. On avait tellement travaillé que c’est un gros échec. On est très déçues.

    Comment expliquez-vous le scénario de match ?
    Pour l’instant, à chaud, je ne l’explique pas. Là, c’est la déception qui domine. Je ne sais pas quoi dire.

    Y avait-il penalty sur Eugénie Le Sommer à la 10e minute ?
    Je ne sais pas, ça va tellement vite. Après l’arbitre, je ne pense pas qu’elle ait été spécialement au niveau, mais on l’avait vu déjà face aux États-Unis. Tout remettre sur l’arbitre serait trop facile, on ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes. Il faut travailler encore.

    Le sélectionneur Philippe Bergeroo a dit que le groupe manquait de flamme. Qu’en pensez-vous ?
    Franchement, je ne sais pas. Nous, les joueuses on fait le maximum. Après, oui, c’est sûr qu’il manque quelque chose. Si on échoue toujours à la dernière marche, c’est qu’il y a une raison. Que manque-t-il ? C’est le plus dur à savoir.»

    C. Ga., à Sao Paulo

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...s-echec/716391

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    JO Foot (Femmes)
    Bergeroo : «Des problèmes mentaux»

    Le 13/08/2016 à 05:58:00

    Philippe Bergeroo est revenu sur la défaite de son équipe en quart de finale face au Canada (1-0), dans la nuit de vendredi à samedi.


    «Encore une fois, l’équipe de France est sortie prématurément d’une compétition où elle se montrait ambitieuse. Que manque-t-il pour franchir un palier ?

    C’est l’histoire de cette équipe qui manque de flamme dans les moments importants. En trois ans, quand on a été menées au score, on est revenues qu’une fois. On n’arrive pas à passer ce palier. Même si on est tombés sur une très bonne équipe du Canada, au niveau de l’organisation, dans l’impact, il y avait autre chose à faire. Surtout, après le but, on a déjoué. Il fallait continuer à jouer, garder notre lucidité. C’est une génération qui aura payé ses problèmes mentaux.

    Vous auriez dû bénéficier de ce penalty en début de match pour une faute sur Le Sommer (10e)…
    Je suis sur le banc de touche et je n’ai pas vu de ralenti. Je pourrai répondre à cette question quand je reverrai les images. Mais tout le monde a dit qu’il y avait penalty. Ça aurait pu changer la face du match, c’est comme ça. Nous, ça tombe toujours contre nous. On a aussi une frappe sur le poteau. Ces situations tombent sur des équipes qui manquent peut-être de qualités psychologiques.

    Cette équipe n’a jamais semblé en mesure de se révolter. Manque-t-elle d’un leader ?
    Manquer d’un leader, je ne sais pas. Mais on a un championnat compliqué où il y a trois, quatre matches dans l’année qui sont difficiles, donc je pense que c’est l’une des causes aussi. Moi, ce qui me gêne, c’est d’avoir subi dans l’impact, je ne dirais pas dans l’envie car je ne suis pas là pour charger les filles. Je trouve qu'on avait mis en place un travail tactique à l’entraînement, on a répété ça deux trois fois dans le match, où on les a mises en difficulté, mais seulement deux ou trois fois. C’est très compliqué pour elles. C’est compliqué pour moi mais beaucoup plus pour elles.

    «Je suis sous contrat jusqu'en 2017. La question ne se pose pas ce soir»

    Pourquoi avoir aligné Sakina Karchaoui latérale gauche et Amel Majri au milieu ?

    On a déjà joué comme ça sur plusieurs matches, ça me permettait, je pense, d’avoir une animation offensive plus performante, mais je crois que l’équipe du Canada nous a posé énormément de problèmes dans la récupération du ballon, dans l’impact et je pense qu’il fallait être beaucoup plus patientes dans le jeu et trouver des solutions sur du jeu court. On n’a pas su le faire.

    On a senti votre équipe impuissante. Et vous ?
    Oui, moi ce qui me gêne un peu c’est qu’on s’est préparées dans des conditions optimales. On a gagné nos deux matchs amicaux, on a bien commencé contre la Colombie, on a fait un très bon match face aux USA et puis on a enchaîné quelque chose d’intéressant contre la Nouvelle-Zélande. Je pensais qu’on était dans les meilleures conditions pour faire de bons Jeux Olympiques. Ça s’est arrêté ce soir. Ce qui est embêtant c’est l’impact qu’on a pris et la résignation qu’il y a eue dans l’équipe après l’ouverture du score.

    Une aventure s’arrête avec ce tournoi olympique. Une autre se poursuivra avec la fin des qualifications pour l’Euro 2017, où l’équipe de France visera un podium. En serez-vous ?
    Je suis sous contrat jusqu’en 2017. Voilà. Pour l’instant, cette question ne se pose pas.»

    Claire GAILLARD à Sao Paulo

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...mentaux/716387

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    JO Foot (Femmes)
    En foot, les Bleues ont été éliminées dès les quarts de finale

    Le 13/08/2016 à 01:51:00 | Mis à jour le 13/08/2016 à 02:29:26

    L'équipe de France de football féminine a été éliminée vendredi en quarts de finale du tournoi olympique par le Canada (0-1).


    Les Bleues sortent dès les quarts. (Reuters)

    Encore raté pour les Bleues. Alors qu’elles espéraient ramener, enfin, une médaille d’un tournoi international, elles ont été éliminées (0-1) dès les quarts de finale du tournoi olympique par le Canada ce vendredi. Les filles de Philippe Bergeroo ont pourtant dominé les Canadiennes en première période, se procurant deux grosses occasions par Griedge M'Bock (29e) et Wendy Renard (45e+2). Mais les défenseures ont raté le cadre.

    Les Françaises ont également trouvé la barre transversale à la 58e, deux minutes après l’ouverture du score du Canada. Christine Sinclair a failli marquer contre son camp. Le but canadien est l’œuvre de Sophie Schmidt (56e). Libre de tout marquage, l’attaquante a trompé Bouhaddi en force, après un coup du sombrero sur Karchaoui. Les Françaises ont poussé pour égaliser, mais Camille Abily (73e) et Louisa Cadamuro (76e) n'ont pas eu de réussite. Elles ont également eu tendance à se précipiter et à balancer de longs ballons devant.

    Les Bleus auraient toutefois pu bénéficier d'un penalty à la 10e, lorsque Le Sommer s'est fait tacler par Buchanan. Mais Claudia Umpierrez ne l’a pas accordé. C’est une nouvelle désillusion pour l’équipe de France, éliminée à ce stade de la compétition par l’Allemagne lors de la dernière Coupe du monde.

    A.D.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...-finale/716341

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Éternel recommencement
    Publié le 13 août 2016 | Top News
    Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



    Pleine d'ambitions pour ce tournoi olympique de football féminin, l'équipe de France s'est inclinée en quart de finale face à une équipe canadienne solide (1-0). Les Bleues voient à nouveau leur rêve de médaille s'envoler et n'ont pas pris leur revanche de 2012 face aux Canadiennes. L'histoire se répète.


    Encore une fois le même sentiment de déception et de gâchis envahira les prochains jours et les prochaines nuits des joueuses de l'équipe de France. Encore une fois, pleines d'ambition et parties en mission vers cette première médaille du football féminin français, les Bleues rentreront à la maison bredouille, sans titre ou médaille.
    Encore une fois, les Bleues auront montré de belles choses dans une compétition internationale, mais à la fin on retient ceux qui gagnent. Et ce quart de finale a été un nouveau chapitre du livre écrit par cette génération avec la même fin au coup de sifflet final avec un échec mental. Et pour le côté répétitif, on reprend les deux mêmes équipes qu'en 2012. Histoire de raviver les blessures du passé.

    La guerre du milieu

    Comme attendu pour ce quart de finale du tournoi olympique, les Canadiennes ont offert une opposition musclée à l'équipe de France. Le combat a été âpre dans l'entrejeu pour prendre le dessus sur l'adversaire, les coéquipières de Sinclair n'hésitant pas intervenir à de nombreuses reprises illicitement sur certaines situations (les Canadiennes ont commis 22 fautes au total). Et parfois c'était même oublié par l'arbitre, Claudie Umpierrez. Comme lorsque Eugénie Le Sommer ne peut pas reprendre correctement un centre taclé en retard par Buchanan au niveau du point de penalty (10'). Ou encore quand l'attaquante de l'équipe de France est taclée de façon très agressive par Zadorsky dans le coin droit de la surface de réparation canadienne (21'). Le premier aurait mérité une sanction et donc un penalty qui aurait peut-être changé le cours de la rencontre. Mais les « si » ne font pas les champions.
    Preuve statistique de l'intensité du combat au milieu de terrain, il n'y a qu'un seul tir cadré au cours de la première période les deux équipes confondues, c'est dire si les occasions pouvaient se compter sur les doigts d'une main. La situation la plus nette fut à mettre au crédit des tricolores juste avant la pause. Sur un corner, Wendie Renard s'élevait plus haut que tout le monde mais son coup de tête passait de peu à gauche de la cage de Stéphanie Labbé (45+2).

    Efficacité canadienne maximale

    Et comme très souvent ces derniers temps, l'équipe de France va être puni au retour des vestiaires dans un temps faible. Peu avant à l'heure de jeu, Beckie s'amuse de Sakina Karchaoui et centre au deuxième poteau pour Schmidt, oubliée par Jessica Houara d'Hommeaux et Griedge Mbock Bathy, qui trompe Sarah Bouhaddi d'une reprise de volée (56').
    Derrière ce but, les Bleues vont tenter de réagir mais dans le désordre. Comme paniquées par le fait d'être menées et de voir se rapprocher la sentence que personne ne voulait subir une nouvelle fois. L'attitude résignée de Philippe Bergerôo à la fin de la rencontre, assis au fond de son banc, en disait long sur la fatalité de la situation. Ni le coup franc d'Elise Bussaglia qui a terminé sur la barre transversale de Labbé (58'), ni la reprise de Camille Abily n'ont permis aux Bleues de revenir au score (72'). Le Canada s'impose donc 1-0 et file en demi-finale pour y défier la Suède. Ce n'était certainement pas la sortie dont avait rêvé Louisa (Necib) Cadamuro, entrée à la 62e minute. Quatre ans après, les coéquipières de Cristine Sinclair contrarient à nouveau les rêves de médaille de Françaises dont le palmarès reste désespérément vierge.


    FEUILLE DE MATCH

    Compositions d'équipe
    Canada :
    Labbé – Chapman (Belanger 45'), Buchanan, Zadorsky, Lawrence – Scott, Matheson (Matheson 68'), Schmidt (Quinn 81'), Fleming, Sinclair (c), Beckie.
    France : Bouhaddi – Houara d'Hommeaux, Mbock Bathy, Renard (c), Karchaoui (Lavogez 84')– Henry, Bussaglia (Cadamuro 62'), Abily, Majri, Diani (Thomis 71')– Le Sommer.


    Avertissements : Canada : Buchanan (49'), Schmidt (57'), Belanger (83').
    France : Henry (86').
    But : Schmidt (56').


    Crédit photo : fff.fr / Antonio Mesa

    http://www.footdelles.com/article/Le...nt_136824.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #Rio2016 - JO - Les BLEUES ne verront pas Rio

    Le Canada a mis fin comme il y a quatre ans au rêve de médaille de la France. Les Bleues n'ont jamais réussi à se défaire de la défense physique adverse et ont craqué sur leur seule erreur du match.


    Le Sommer aurait pu obtenir un penalty sur ce tacle de Buchanan (photo FIFA.com)


    Comme en 2015 et en 2013, la France quitte la compétition au stade des quarts. Un nouveau revers qui met en lumière la difficulté des Bleues à être décisive dans les matchs couperets, si important pour gagner des trophées. N'étant pas parvenue à ouvrir le score, la France a ensuite concédé un but qu'elle n'a jamais pu rattraper. Courir après le score nécessitait avant tout une force de caractère qui a manqué à nouveau dans ce genre de situation et dont les Canadiennes ont su profiter.

    Le Canada alignait, à l'exception de Wilkinson blessée, son équipe-type face à une équipe de France où Bergerôo décidait d'aligner Karchaoui arrière gauche pour monter Majri d'un cran, laissant du même coup, Necib-Cadamuro sur le banc. Un remaniement majeur dans l'organisation du jeu au milieu de terrain qui a peut-être contribué aux très rares occasions françaises.

    Un match fermé


    Le milieu de terrain avec Henry n'a pas été à son avantage (photo FIFA.com)


    Ce qui a cependant été un tournant dans le match s'est passé ailleurs, plus précisément dans la surface canadienne. Dixième minute, Le Sommer hérite d'un bon centre de Houara d'Hommeaux dans la surface. Buchanan tacle alors délibérément l'attaquante française qui chute. La faute est évidente, mais l'arbitre chilienne ne bronche pas. Ce fut certainement le fait de jeu le plus flagrant qui aurait pu changer le scénario de cette rencontre. Car un penalty transformé aurait obligé les Canadiennes à se livrer un peu plus.

    Dans un contexte favorable au Canada soutenu par le public pauliste, Le Sommer, décisive contre la Colombie et la Nouvelle-Zélande, s'est vu offert un traitement des plus rugueux. Zadorsky aurait pu être sanctionné à son tour d'une faute sur elle dans la surface (21e). Cette rencontre fermée se jouait alors pour les Françaises sur des coups de pied arrêtés. Un premier coup franc d'Abily était effleuré par Mbock, bien placée (29e), un second enroulé du droit repoussé par Labbé (45+1e). Sur corner, juste avant le repos, Renard reprenait d'une tête décroisée un ballon frappé par Majri qui venait frôler le cadre (45+3e).

    Et Schmidt surgit

    Le Canada ne s'offrait que très peu d'incursions devant le but de Bouhaddi avec quatre tirs au total dont deux cadrés. Faisant suite à une action de Beckie, une première frappe de Schmidt était dégagée par Renard de la tête (23e). Sur une ouverture de Zadorsky pour Beckie côté droit, le second tir cadré partait une nouvelle fois de cette joueuse qui sur le contrôle se déjouait de Karchaoui pour centrer au second poteau. Schmidt surgissait pour reprendre d'une volée du gauche qui terminait dans la lucarne droite de Bouhaddi impuissante (1-0, 56').

    Les Bleues se retrouvaient devant un nouveau dilemne dont elles n'allaient pas se sortir. Les entrées de Necib-Cadamuro (62e) et Thomis (71e) redonnaient un peu d'animation à une équipe française assommée. Insuffisant surtout que la réussite n'était pas au rendez-vous sur un long coup franc d'Abily, Sinclair au point de penalty déviait sur sa barre et aurait pu surprendre sa gardienne (58e). Labbé faisait alors le travail nécessaire en fin de match pour parachever le succès de son équipe (72e, 90+3e). La France abusant de longs ballons vers Renard restait muette, sortie sans gloire. Le Canada après avoir battu les n°2 mondiales, l'Allemagne, les n°5, l'Australie s'est offert les n°3, la France. Le Canada retrouvera à nouveau l'Allemagne en demi-finale.

    Une élimination prématurée au regard des ambitions alors que Necib-Cadamuro arrête sa carrière sur cet échec. Une rencontre qui pourrait être aussi la dernière de Philippe Bergerôo alors que les Bleues doivent désormais préparer l'Euro en 2017 et surtout la Coupe du Monde 2019 en France.


    Jeux Olympiques 2016 - Quart de finale
    Vendredi 12 août 2016
    - 19h00 locales (Samedi 13 - 0h00 françaises)
    CANADA - FRANCE : 1-0 (0-0)
    São Paulo (Arena Corinthians)
    Temps frais - Terrain moyen
    Spectateurs : 38 688
    Arbitres : Claudia Inés Umpiérrez Rodríguez (Uruguay) assistée de Loreto Toloza (Chili) et Neuza Back (Brésil). 4e arbitre : Maria Carvajal (Chili)
    But : Sophie SCHMIDT 56'
    Avertissements : Buchanan 49', Schmidt 57', Belanger 83' pour le Canada ; Henry 85' pour la France

    Canada : 1-Stephanie Labbé ; 10-Ashley Lawrence, 3-Kadeisha Buchanan, 4-Shelina Zadorsky, 2-Allysha Chapman (9-Josée Belanger 45+1') ; 8-Diana Matheson (6-Deanne Rose 69'), 11-Desiree Scott, 13-Sophie Schmidt (5-Rebecca Quinn 81'), 16-Janine Beckie ; 17-Jessie Fleming, 12-Christine Sinclair (cap.). Entr.: John Herdman
    Banc : 18-Sabrina D'Angelo, 7-Rhian Wilkinson, 14-Melissa Tancredi, 15-Nichelle Prince
    France : 16-Sarah Bouhaddi ; 8-Jessica Houara d'Hommeaux, 2-Griedge Mbock Bathy Nka, 3-Wendie Renard (cap.), 4-Sakina Karchaoui (11-Claire Lavogez 84') ; 6-Amandine Henry, 15-Elise Bussaglia (14-Louisa Necib-Cadamuro 62') ; 13-Kadidiatou Diani (12-Elodie Thomis 71'), 10-Camille Abily, 7-Amel Majri ; 9-Eugénie Le Sommer. Entr.: Philippe Bergerôo
    Non utilisées : 1-Méline Gérard, 5-Sabrina Delannoy, 17-Kheira Hamraoui, 18-Marie-Laure Delie



    Dimanche 14 Août 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Rio2016-J...io_a12748.html

    Laisser un commentaire:


  • interactif
    a répondu
    Envoyé par lelavallois Voir le message
    Assez curieux de voir comment nos lyonnaises vont digérer ce fiasco, et quid de Bergeroo pour qui le mental des joueuses explique ce flop ...
    Pour Seger et Marozsan ça devrait aller :-)
    Les autres ne seront pas fatiguées au moins. Houara devra retrouver son niveau d'avant blessure et ELS continuer à se soigner.
    A part Lair qui secouerait tlm il n'y a personne pour sortir du mode "planplan DTN" à la Bergeroo.

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Assez curieux de voir comment nos lyonnaises vont digérer ce fiasco, et quid de Bergeroo pour qui le mental des joueuses explique ce flop ...

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    A mon avis, à part Louisa, on aura encore un peu prêt la meme équipe pour l'euro, avec quelques joueuses en plus dans le groupe puisque 23 au lieu de 18 pour les JO, mais je vois pas pourquoi les joueuses cité par emiky ne serait plus la.
    Pour Thomis qui va sans doute faire de plus en plus de banc, ça va être compliqué mais son option vitesse reste intéressante poir faire partie du groupe (même si au final on a jamais l'occasion de l'exploiter vu qu'on joue pas en contre). Pour Délie, ça va d'entre de ce qu'en fait Lair, mais si elle participe à pas mal de match, vu qu'il n'y a pas encore beaucoup de concurrence, on risque de se la taper encore.
    Bouhaddi, si Prêcheur continue a la préférer a Meline, elle sera toujours là aussi.
    Bussaglia, vu qu'en France on a des sélectionneur qui aiment jouer avec 2 milieux défensif et que c'est meilleur que Hamraoui, elle sera aussi là.
    Et Camille, c'est la seule ancienne qui reste avec un vrai esprit de battante (avec Laura Georges, mais qui est trop souvent blessée)

    Bref je sens pas trop un vent nouveau sur cette equipe pour l'euro, alors qu'il faudrait vraiment commencer à préparer la CDM.

    Pour en revenir au match, on peut critiquer l'EDF, mais encore une fois, quand l'équipe qui fait le jeux se vois amputer plusieurs occasion (dont un penalty) par l'arbitre dans un match avec une equipe adverse hyper défensive, ça deviens plus compliquer. Les match couperet se joue souvent sur 1 ou 2 but de différence, quand on te prive de ce but, ça change pas mal de chose.

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Envoyé par emiky Voir le message
    Voila, c'est fini!
    On rentre a la maison...comme les USA!
    Sur ce match, on a pas sentit la possibilite d'elever notre niveau! j'ai l'impression que nous etions usé physiquement et PSYCHOLOGIQUEMENT.
    On a vu les limites de certaines joueuses.....!

    Bergeroo ,n'a pas apporté ce que nous etions en droit d'attendre d'un coach digne de ce nom.......

    Qui sera le prochain,?

    Abily-Thomis-Delie-Bussaglia-Bouhaddi-Cadamuro ne seront plus la...........mais l'ossature sera des M'BOOCK-Majri-......et les U 19 championnes d'Europe!....et peut etre Renard-Henri-Gerard-
    Equipe a reconstruire avec un nouvel entraineur!
    EXACTEMENT CA !!!

    Surnom tout trouvé : " les looseuses " !!!

    Camille Abily aurait mérité une meilleure fin !!!

    Beau fiasco ENCORE une fois, dès les hymnes cela n'était pas rassurant ( françaises tendues avec la trouille / Canadiennes tout sourire ...) , une entame de match nul avec un bloc trop bas et c'était déjà fini sauf malentendu, de longues balles devant, pas de jeu sur les cotés, Karchaoui et Majri en difficulté, Diani et Houara pas vu !!! Une équipe prévisible, sans idées, sans jeu et changements de rythme ( facile pour défense du Canada ) + grave je n'ai pas senti d'ENVIE !
    Une 1 ère mi-temps correct face à la Colombie, un bon match face à USA sauf début de seconde mi-temps et ce fut tout, Bergeroo " inactif " et bras croisés sur son banc ??? Coach Canadien actif et qui transmet des ondes positives à SES joueuses ...

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Envoyé par FFFootix Voir le message
    Avec Bergeroo, elles ne gagneront jamais rien.
    Il doit dégager.
    Meme le coach Canadien aurait fait mieux !!! (Bini et Bergeroo inactifs sur leur banc, bizarre ...) !!!

    Laisser un commentaire:


  • FFFootix
    a répondu
    Envoyé par makiavely Voir le message
    Karchaoui, c'est gentil, ça fait une belle histoire, mais faut arrêter les conneries 2 minutes, elle a pas le niveau. Diani c'est encore pire, elle sert a rien, un vrai plot, on jouerait à 10 on verrait pas la différence. Bussaglia doit être à moins de 50% de passe réussi.

    Tu peux pas prétendre à une médaille olympique avec 1/4 de ton 11 qui représente plus un danger qu'un apport pour ton équipe.

    Et je parle pas de la larve à écharpe sur le banc, srx il doit y avoir la marque de son Q sur le banc, il a pas bouger du match (de tout le tournoi?). Dans le genre emploi fictif, je crois que c'est un record.

    Bref, bravo à la fédé qui a ruiné une génération en or, et visiblement on est pas près d'avoir un telle génération avant un moment.
    Avec Bergeroo, elles ne gagneront jamais rien.
    Il doit dégager.

    Laisser un commentaire:


  • emiky
    a répondu
    Voila, c'est fini!
    On rentre a la maison...comme les USA!
    Sur ce match, on a pas sentit la possibilite d'elever notre niveau! j'ai l'impression que nous etions usé physiquement et PSYCHOLOGIQUEMENT.
    On a vu les limites de certaines joueuses.....!

    Bergeroo ,n'a pas apporté ce que nous etions en droit d'attendre d'un coach digne de ce nom.......

    Qui sera le prochain,?

    Abily-Thomis-Delie-Bussaglia-Bouhaddi-Cadamuro ne seront plus la...........mais l'ossature sera des M'BOOCK-Majri-......et les U 19 championnes d'Europe!....et peut etre Renard-Henri-Gerard-
    Equipe a reconstruire avec un nouvel entraineur!

    Laisser un commentaire:


  • makiavely
    a répondu
    Karchaoui, c'est gentil, ça fait une belle histoire, mais faut arrêter les conneries 2 minutes, elle a pas le niveau. Diani c'est encore pire, elle sert a rien, un vrai plot, on jouerait à 10 on verrait pas la différence. Bussaglia doit être à moins de 50% de passe réussi.

    Tu peux pas prétendre à une médaille olympique avec 1/4 de ton 11 qui représente plus un danger qu'un apport pour ton équipe.

    Et je parle pas de la larve à écharpe sur le banc, srx il doit y avoir la marque de son Q sur le banc, il a pas bouger du match (de tout le tournoi?). Dans le genre emploi fictif, je crois que c'est un record.

    Bref, bravo à la fédé qui a ruiné une génération en or, et visiblement on est pas près d'avoir un telle génération avant un moment.

    Laisser un commentaire:


  • interactif
    a répondu
    Pas de surprise pour moi.
    Aucune progression d'année en année avec surtout un potentiel offensif très restreint. Face à des équipes capables de rivaliser physiquement, dans l'engagement, et qui défendent bien, l'EDF a toujours eu des problèmes.
    Comme il leur faut 50 occases pour en mettre un, si elles ont la malheur d'en prendre un avant, c'est quasi mort avec le stress et la panique qui gagnent les joueuses.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    BERGE-RAUS !!!


    Et merci pour rien, en passant...

    Laisser un commentaire:


  • Nono Red Devils
    a répondu
    pfuuuuuuuuuuu
    ca me saoule, à chaque fois que je les regarde elles se font avoir,
    put*** c'est gavant...

    Laisser un commentaire:


  • abcedaire69
    a répondu
    Merde :sick:

    Elle est si forte que ça Djeni ?

    Quand tu es sélectionneur, que tu es incapable de créer un semblant de collectif, et que tu as la chance d'avoir un club français qui domine le foot européen, tu alignes le plus de joueuses de ce club possible...

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    En même temps ELS se fait foutre a terre a chaque fois sans que l'arbitre siffle, sur ces 3 premiers ballon, un CF, un peno et un penalfranc (ou counalty)pas sifflé.

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    0-0 mi-temps pas terrible de nos bleues, trop basse, l'impression que l'équipe joue avec la frousse !!! Elles joueraient différemment si le Canada menait ...

    Laisser un commentaire:


  • Lyonking6903
    a répondu
    On s'est pas fait volé un péno par hasard ?

    J'espère qu'on va pas le regretter.

    Après le vol contre les Allemandes à la Coupe du Monde, ça commence à bien faire.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    C'est la compo que j'espérais, mais avec la fin de match de Necib, j'étais pas sur qu'il l'a sortirais pour Sakina.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Compo : Bouhaddi - Karchaoui, Renard, Mbock, Houara-d'H - Henry, Bussaglia - Abily, Diani, Majri - Le Sommer.

    Très intéressant :lov::fier:

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X