Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Équipe de France A, campagne 2015-2017

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Lyonking6903
    a répondu
    Envoyé par Rem56 Voir le message
    Compo contre la N-Z : Bouhhadi - Houara-d'H, Delannoy, Renard, Karchaoui - Thomis, Henry, Bussaglia, Cadamuro, Lavogez - Delie.
    Toujours pas d'Eugénie.

    Elle est sur le banc ?

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Compo contre la N-Z : Bouhhadi - Houara-d'H, Delannoy, Renard, Karchaoui - Thomis, Henry, Bussaglia, Cadamuro, Lavogez - Delie.

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Et qui après le Canada si qualification française ? Difficile de suivre avec ces 3 groupes, REM pourrais- tu nous donner les perspectives sur la suite ...

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Canada 2-1 Allemagne et l'Australie se ballade 6-0, une incidence pour nos bleues ???

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Envoyé par lelavallois Voir le message
    Je sais mais pas de ma faute, je sens ça ...

    Allemagne + Dzsenifer Marozsan à 21 h ( france 4 ) et Lotta à 3 h du mat !!!
    Bizarrement, je le sens moyen ce match... mais issue positive (nul ou victoire serrée) à mon avis :oui:

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Envoyé par Rem56 Voir le message
    #Rio2016 - JO - NOUVELLE-ZÉLANDE - FRANCE : ce qu'il faut savoir avant le match

    La France va rencontrer pour la quatrième fois de son histoire la Nouvelle-Zélande. Une équipe néo-zélandaise au jeu physique qui jouera comme les Bleues sa place en quart.


    Les Néo-Zélandaises ont investi le village olympique les premiers jours avant les Jeux (photo NZS)


    Après avoir quitté Belo Horizonte tôt le lendemain matin de la défaite face aux États-Unis, pour rallier Salvador via une escale à Rio de Janeiro, les Bleues ont pris leur quartier dans la région de Bahia pour le dernier match de groupe décisif face à la Nouvelle-Zélande.

    Après avoir bousculé les championnes olympiques en première période, les Bleues sont restées muettes et les Américaines en ont profité (0-1), restant ainsi invaincues depuis le début de l'année 2016. Mais les Bleues doivent désormais penser à la qualification. Avec un avantage à la différence de buts générale, un match nul suffirait à la France. Mais il faudra chercher la victoire devant un adversaire qui compte sept joueuses disputant leur troisième olympiade et comptant plus de 100 sélections (Abby Erceg, Anna Green, Amber Hearn, Ria Percival, Kirsty Yallop, Katie Duncan et Ali Riley).

    Une défaite pourrait être dangereuse car la France ne compterait que trois points au compteur alors que les troisièmes des groupes A et C pourraient terminer à quatre points. Seuls deux des trois troisièmes franchiront ce cap pour rejoindre les quarts.


    RÉSUMÉ DE FRANCE - NOUVELLE-ZÉLANDE 2014


    HISTORIQUE
    Les confrontations avec la Nouvelle-Zélande sont récentes. Elles ont débuté à l'occasion du tournoi de Chypre lors du match pour la troisième place. Deux ans plus tard, la victoire fut plus nette (5-2). Bergerôo a eu l'occasion une fois d'être opposé à cet adversaire, il y a près de deux ans en amical à Laval avec une victoire (2-1)

    La liste
    Cyprus Cup 12/03/2009 Nouvelle-Zélande-France 1-1 (tab 5-6)
    Cyprus Cup 07/03/2011 France-Nouvelle-Zélande 5-2
    Amical 22/11/2014 France-Nouvelle-Zélande 2-1
    >> Les détails

    LE MATCH

    Nouvelle-Zélande - France : 19h00 locales (mercredi 10 - 0h00 françaises)
    en direct sur France 4 et Canal+

    CLASSEMENT FIFA (au 24 juin 2016)
    17e : Nouvelle-Zélande (meilleur classement : 16e)
    3e : France (meilleur classement : 3e)

    ARBITRES
    Trio mexicain pour le dernier match de groupe des Bleues face à la Nouvelle-Zélande. Il s'agit de Lucila Venegas assistée de Mayte Chavez et Enedina Caudillo. Ce trio a dirigé le match Brésil - Suède (5-1). La 4e arbitre est malaisienne : Rita Gani

    LE STADE
    Arena Fonte Nova, Salvador de Bahia
    L'Arena Fonte Nova est un stade situé dans la ville de Salvador dans le Bahia au Brésil. Inauguré en avril 2013, il a accueilli des matchs de la Coupe du Monde 2014 dont la rencontre Suisse - France (2-5). Les Françaises l'ont découvert à mardi soir.

    SUSPENSION
    La capitaine de la Nouvelle-Zélande, Abby Erceg, exclue à la 88e minute contre la Colombie, devait être suspendue pour le match face à la France. Cependant la Fédération Néo-Zélandaise a fait appel de cette sanction et a obtenu gain de cause.

    BLESSURES
    Eugénie Le Sommer a repris l'entraînement à la veille du match avec le groupe. Préservée par précaution, elle devrait être apte pour ce mercredi soir.


    LA LISTE NÉO-ZÉLANDAISE

    Gardiennes

    1. Erin Nayler - 17/04/92 - Norwest United - 1,77/68 - 43/0
    18. Rebecca Rolls - 22/08/75 - Three Kings United SC - 1,78/72 - 22/0

    Défenseures
    2. Ria Percival - 07/12/89 - FC Bâle (Suisse) - 1,62/57 - 119/11
    3. Anna Green - 20/08/90 - Mallbackens IF (Suède) - 1,67/57 - 61/7
    5. Abby Erceg - 20/11/89 - Western New York Flash (Etats-Unis) - 1,75/68 - 129/6
    6. Rebekah Stott - 17/06/93 - Melbourne City FC - 1,72/63 - 52/4
    7. Ali Riley - 30/10/87 - FC Rosengard (Suède) - 1,63/57 - 104/1
    15. Meikayla Moore - 04/06/96 - Cashmere Technical FC - 1,75/67 - 16/0

    Milieux
    4. Katie Duncan - 01/02/88 - FC Zürich (Suisse) - 1,61/56 - 118/1
    11. Kirsty Yallop - 04/11/86 - Mallbackens IF (Suède) - 1,65/58 - 101/12
    12. Betsy Hassett - 04/08/90 - AFC Ajax (Pays-Bas) - 1,58/56 - 94/8
    14. Katie Bowen - 15/04/94 - FC Kansas City (Etats-Unis) - 1,72/56 - 40/1
    16. Annalie Longo - 01/07/91 - Cashmere Technical FC - 1,56/54 - 94/9

    Attaquantes
    8. Jasmine Pereira - 20/07/96 - Three Kings United SC - 1,68/66 - 20/0
    9. Amber Hearn - 28/11/84 - FF USV Jena (Allemagne) - 1,73/66 - 115/52
    10. Sarah Gregorius - 06/08/87 - Speranza FC Osaka-Takatsuki (Japon) - 1,58/52 - 81/25
    13. Rosie White - 06/06/93 - Liverpool LFC (Angleterre) - 1,65/63 - 83/14
    17. Hannah Wilkinson - 28/05/92 - University of Tennessee (Etats-Unis) - 1,77/72 - 77/24

    Suppléantes
    22. Victoria Esson - 06/03/91 - Ferrymead Bays - 1,74/66 - 0/0
    21. Paige Satchell - 13/04/98 - Three Kings United SC - 1,63/50 - 1/0
    18. Catherine J. Bott - 22/04/95 - Forrest Hill Milford Utd AFC - 1,65/62 - 3/0
    20. Daisy Cleverley - 30/04/97 - Forrest Hill Milford Utd AFC - 1,70/59 - 3/2

    Sélectionneur
    Tony Readings (Grande-Bretagne)


    Matchs de préparation

    La préparation des Néo-Zélandaises depuis sa qualification a été marquée par une seule victoire

    28/07/16 Nouvelle-Zélande - Afrique du Sud : 4-1 (Wilkinson 15', Hearn 33', Longo 62', Gregorius 88' ; Seoposenwe 66')
    07/06/16 Australie - Nouvelle-Zélande : 1-1 (De Vanna 73' ; Bowen 65')
    04/06/16 Australie - Nouvelle-Zélande : 2-0 (Foord 5', 51')
    07/04/16 Pays-Bas - Nouvelle-Zélande : 2-0 (van de Sanden 8', 17')
    09/03/16 Islande - Nouvelle-Zélande : 1-1 (tab 6-5) (A.Hauksdottir 27' ; Hearn 70')
    07/03/16 Portugal - Nouvelle-Zélande : 0-1 (Longo 69')
    04/03/16 Nouvelle-Zélande - Russie : 0-0
    02/03/16 Brésil - Nouvelle-Zélande : 1-0 (Debinha 20')

    Les qualifications

    Disputant uniquement le dernier tour de barrage, soit la finale face à la meilleure équipe issue des qualifications, la Nouvelle-Zélande devait disputer une finale aller-retour face à la Papouasie Nouvelle-Guinée. Finalement seul le match aller aura été joué avec une victoire (7-1). Le retour a été annulé après les joueuses néo-zélandaises n'aient pas pu obtenir les visas nécessaires, suite à l'absence de certaines démarches administratives des dirigeants de la Fédération.

    23/01/16 PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE - NOUVELLE-ZÉLANDE : 1-7 (0-4)
    But pour la Papouasie Nouvelle-Guinée : Meagen GUNEMBA 79'
    Buts pour la Nouvelle-Zélande : Amber HEARN 20', 64', Rebekah STOTT 22', Annalie LONGO 27', 53', Aimee PHILLIPS 35', Abby ERCEG 63'
    Nouvelle-Zélande : 1-Erin Nayler ; 2-Ria Percival, 4-Katie Duncan, 5-Abby Erceg (cap.), 6-Rebekah Stott, 7-Ali Riley, 9-Amber Hearn, 13-Rosie White (11-Kirsty Yallop 62'), 14-Katie Bowen (12-Betsy Hassett 46'), 16-Annalie Longo, 17-Aimee Phillips (10-Sarah Gregorius 46'). Entr.; Tony Readings
    Non utilisées : 18-Catherine Bott, 23-Cushla Lichtwark

    Mardi 9 Août 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Rio2016-J...ch_a12732.html
    Merci, grâce au résumé vidéo de me faire un flashback sur notre bon vieux " stade le basser " ce stade à Laval est bien dépassé ...

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Envoyé par Rem56 Voir le message
    J'espère qu'elle sera à 100% après son alerte et le fait qu'elle n'ait pas joué contre les USA... par contre pour ton prono, je pense que ce sera beaucoup plus serré que ça. J'ai vu les 2 matchs des néo-zélandaises dans ces JO, contre les USA et la Colombie, et elles ne sont pas si faciles que ça à jouer...
    Je sais mais pas de ma faute, je sens ça ...

    Allemagne + Dzsenifer Marozsan à 21 h ( france 4 ) et Lotta à 3 h du mat !!!

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Envoyé par lelavallois Voir le message
    Si ELS joue, 4-0 mon prono !!!
    J'espère qu'elle sera à 100% après son alerte et le fait qu'elle n'ait pas joué contre les USA... par contre pour ton prono, je pense que ce sera beaucoup plus serré que ça. J'ai vu les 2 matchs des néo-zélandaises dans ces JO, contre les USA et la Colombie, et elles ne sont pas si faciles que ça à jouer...

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Si ELS joue, 4-0 mon prono !!!

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #Rio2016 - JO - La capitaine de la NOUVELLE-ZÉLANDE blanchie de son carton rouge

    La défenseure de la sélection de la Nouvelle-Zélande, qui rencontre la France ce mardi, avait été exclue lors du dernier match. Elle pourra finalement jouer le match décisif.


    Erceg ne sera finalement pas suspendue contre la France (capture image)


    La capitaine Abby Erceg, joueuse clé de la sélection et recordwoman des sélections dans son pays (129) avait été exclue dans un carton rouge contestable et contestée. L'arbitre zambienne avait en effet sanctionné la joueuse injustement au regard de l'action. La Fédération néo-zélandaise avait fait appel de la décision auprès de la Commission de Discipline de la FIFA.

    "Notre staff a fait de gros efforts après cette action pour que justice soit rendue. J'ai presque pleuré quand j’ai appris la nouvelle". Son coach Tony Readings espérait bien obtenir gain de cause et ne pas avoir à se passer de sa joueuse. C'est finalement ce qu'ont obtenu les dirigeants néo-zélandais. "Cela aurait été très dommageable qu'elle ne joue pas le dernier match alors qu'elle n'avait pas fait de faute" indiquait son sélectionneur. "Nous remercions la FIFA pour ce changement de décision et c'est une bonne chose pour le match d'avoir fait cela".

    Mardi 9 Août 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Rio2016-J...ge_a12734.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #Rio2016 - JO - NOUVELLE-ZÉLANDE - FRANCE : ce qu'il faut savoir avant le match

    La France va rencontrer pour la quatrième fois de son histoire la Nouvelle-Zélande. Une équipe néo-zélandaise au jeu physique qui jouera comme les Bleues sa place en quart.


    Les Néo-Zélandaises ont investi le village olympique les premiers jours avant les Jeux (photo NZS)


    Après avoir quitté Belo Horizonte tôt le lendemain matin de la défaite face aux États-Unis, pour rallier Salvador via une escale à Rio de Janeiro, les Bleues ont pris leur quartier dans la région de Bahia pour le dernier match de groupe décisif face à la Nouvelle-Zélande.

    Après avoir bousculé les championnes olympiques en première période, les Bleues sont restées muettes et les Américaines en ont profité (0-1), restant ainsi invaincues depuis le début de l'année 2016. Mais les Bleues doivent désormais penser à la qualification. Avec un avantage à la différence de buts générale, un match nul suffirait à la France. Mais il faudra chercher la victoire devant un adversaire qui compte sept joueuses disputant leur troisième olympiade et comptant plus de 100 sélections (Abby Erceg, Anna Green, Amber Hearn, Ria Percival, Kirsty Yallop, Katie Duncan et Ali Riley).

    Une défaite pourrait être dangereuse car la France ne compterait que trois points au compteur alors que les troisièmes des groupes A et C pourraient terminer à quatre points. Seuls deux des trois troisièmes franchiront ce cap pour rejoindre les quarts.


    RÉSUMÉ DE FRANCE - NOUVELLE-ZÉLANDE 2014


    HISTORIQUE
    Les confrontations avec la Nouvelle-Zélande sont récentes. Elles ont débuté à l'occasion du tournoi de Chypre lors du match pour la troisième place. Deux ans plus tard, la victoire fut plus nette (5-2). Bergerôo a eu l'occasion une fois d'être opposé à cet adversaire, il y a près de deux ans en amical à Laval avec une victoire (2-1)

    La liste
    Cyprus Cup 12/03/2009 Nouvelle-Zélande-France 1-1 (tab 5-6)
    Cyprus Cup 07/03/2011 France-Nouvelle-Zélande 5-2
    Amical 22/11/2014 France-Nouvelle-Zélande 2-1
    >> Les détails

    LE MATCH

    Nouvelle-Zélande - France : 19h00 locales (mercredi 10 - 0h00 françaises)
    en direct sur France 4 et Canal+

    CLASSEMENT FIFA (au 24 juin 2016)
    17e : Nouvelle-Zélande (meilleur classement : 16e)
    3e : France (meilleur classement : 3e)

    ARBITRES
    Trio mexicain pour le dernier match de groupe des Bleues face à la Nouvelle-Zélande. Il s'agit de Lucila Venegas assistée de Mayte Chavez et Enedina Caudillo. Ce trio a dirigé le match Brésil - Suède (5-1). La 4e arbitre est malaisienne : Rita Gani

    LE STADE
    Arena Fonte Nova, Salvador de Bahia
    L'Arena Fonte Nova est un stade situé dans la ville de Salvador dans le Bahia au Brésil. Inauguré en avril 2013, il a accueilli des matchs de la Coupe du Monde 2014 dont la rencontre Suisse - France (2-5). Les Françaises l'ont découvert à mardi soir.

    SUSPENSION
    La capitaine de la Nouvelle-Zélande, Abby Erceg, exclue à la 88e minute contre la Colombie, devait être suspendue pour le match face à la France. Cependant la Fédération Néo-Zélandaise a fait appel de cette sanction et a obtenu gain de cause.

    BLESSURES
    Eugénie Le Sommer a repris l'entraînement à la veille du match avec le groupe. Préservée par précaution, elle devrait être apte pour ce mercredi soir.


    LA LISTE NÉO-ZÉLANDAISE

    Gardiennes

    1. Erin Nayler - 17/04/92 - Norwest United - 1,77/68 - 43/0
    18. Rebecca Rolls - 22/08/75 - Three Kings United SC - 1,78/72 - 22/0

    Défenseures
    2. Ria Percival - 07/12/89 - FC Bâle (Suisse) - 1,62/57 - 119/11
    3. Anna Green - 20/08/90 - Mallbackens IF (Suède) - 1,67/57 - 61/7
    5. Abby Erceg - 20/11/89 - Western New York Flash (Etats-Unis) - 1,75/68 - 129/6
    6. Rebekah Stott - 17/06/93 - Melbourne City FC - 1,72/63 - 52/4
    7. Ali Riley - 30/10/87 - FC Rosengard (Suède) - 1,63/57 - 104/1
    15. Meikayla Moore - 04/06/96 - Cashmere Technical FC - 1,75/67 - 16/0

    Milieux
    4. Katie Duncan - 01/02/88 - FC Zürich (Suisse) - 1,61/56 - 118/1
    11. Kirsty Yallop - 04/11/86 - Mallbackens IF (Suède) - 1,65/58 - 101/12
    12. Betsy Hassett - 04/08/90 - AFC Ajax (Pays-Bas) - 1,58/56 - 94/8
    14. Katie Bowen - 15/04/94 - FC Kansas City (Etats-Unis) - 1,72/56 - 40/1
    16. Annalie Longo - 01/07/91 - Cashmere Technical FC - 1,56/54 - 94/9

    Attaquantes
    8. Jasmine Pereira - 20/07/96 - Three Kings United SC - 1,68/66 - 20/0
    9. Amber Hearn - 28/11/84 - FF USV Jena (Allemagne) - 1,73/66 - 115/52
    10. Sarah Gregorius - 06/08/87 - Speranza FC Osaka-Takatsuki (Japon) - 1,58/52 - 81/25
    13. Rosie White - 06/06/93 - Liverpool LFC (Angleterre) - 1,65/63 - 83/14
    17. Hannah Wilkinson - 28/05/92 - University of Tennessee (Etats-Unis) - 1,77/72 - 77/24

    Suppléantes
    22. Victoria Esson - 06/03/91 - Ferrymead Bays - 1,74/66 - 0/0
    21. Paige Satchell - 13/04/98 - Three Kings United SC - 1,63/50 - 1/0
    18. Catherine J. Bott - 22/04/95 - Forrest Hill Milford Utd AFC - 1,65/62 - 3/0
    20. Daisy Cleverley - 30/04/97 - Forrest Hill Milford Utd AFC - 1,70/59 - 3/2

    Sélectionneur
    Tony Readings (Grande-Bretagne)


    Matchs de préparation

    La préparation des Néo-Zélandaises depuis sa qualification a été marquée par une seule victoire

    28/07/16 Nouvelle-Zélande - Afrique du Sud : 4-1 (Wilkinson 15', Hearn 33', Longo 62', Gregorius 88' ; Seoposenwe 66')
    07/06/16 Australie - Nouvelle-Zélande : 1-1 (De Vanna 73' ; Bowen 65')
    04/06/16 Australie - Nouvelle-Zélande : 2-0 (Foord 5', 51')
    07/04/16 Pays-Bas - Nouvelle-Zélande : 2-0 (van de Sanden 8', 17')
    09/03/16 Islande - Nouvelle-Zélande : 1-1 (tab 6-5) (A.Hauksdottir 27' ; Hearn 70')
    07/03/16 Portugal - Nouvelle-Zélande : 0-1 (Longo 69')
    04/03/16 Nouvelle-Zélande - Russie : 0-0
    02/03/16 Brésil - Nouvelle-Zélande : 1-0 (Debinha 20')

    Les qualifications

    Disputant uniquement le dernier tour de barrage, soit la finale face à la meilleure équipe issue des qualifications, la Nouvelle-Zélande devait disputer une finale aller-retour face à la Papouasie Nouvelle-Guinée. Finalement seul le match aller aura été joué avec une victoire (7-1). Le retour a été annulé après les joueuses néo-zélandaises n'aient pas pu obtenir les visas nécessaires, suite à l'absence de certaines démarches administratives des dirigeants de la Fédération.

    23/01/16 PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE - NOUVELLE-ZÉLANDE : 1-7 (0-4)
    But pour la Papouasie Nouvelle-Guinée : Meagen GUNEMBA 79'
    Buts pour la Nouvelle-Zélande : Amber HEARN 20', 64', Rebekah STOTT 22', Annalie LONGO 27', 53', Aimee PHILLIPS 35', Abby ERCEG 63'
    Nouvelle-Zélande : 1-Erin Nayler ; 2-Ria Percival, 4-Katie Duncan, 5-Abby Erceg (cap.), 6-Rebekah Stott, 7-Ali Riley, 9-Amber Hearn, 13-Rosie White (11-Kirsty Yallop 62'), 14-Katie Bowen (12-Betsy Hassett 46'), 16-Annalie Longo, 17-Aimee Phillips (10-Sarah Gregorius 46'). Entr.; Tony Readings
    Non utilisées : 18-Catherine Bott, 23-Cushla Lichtwark

    Mardi 9 Août 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Rio2016-J...ch_a12732.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Pas le droit à l'erreur
    Publié le 09 août 2016 | Top News
    Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



    Après sa défaite face aux États-Unis, l'équipe de France féminine se doit de ne pas perdre face à la Nouvelle-Zélande (coup d'envoi à minuit) dans ce dernier match de poules du tournoi olympique sous peine de risquer de rentrer à la maison. Les Bleues seront ce soir à un virage de leurs ambitions de médaille.


    Au final, c'est un peu le scénario que l'on attendait. Une victoire initiale face à la Colombie et une défaite face aux championnes du monde et olympique américaines qui obligent l'équipe de France à ne pas perdre ce soir (coup d'envoi à minuit) face à la Nouvelle-Zélande afin de s'éviter toute frayeur et conserver la deuxième place du groupe G synonyme de qualification pour les quarts de finale.

    Retrouver une dynamique positive

    Il faudra commencer par effacer ce sentiment de frustration qui a pu naître de cette défaite face aux États-Unis (1-0). Car une nouvelle fois les Bleues ont fait jeu égal pendant un certain temps avec les Américaines, elles se sont procurées des occasions mais n'ont pas réussi à les concrétiser et se sont finalement inclinées. « Les Bleues ont réalisé un bon match face aux États-Unis, mais doivent forcément regretter de ne pas avoir été au bout de leurs actions en marquant. C'est frustrant d'être capable de se mettre au niveau des Américaines dans le jeu, mais de ne pas réussir à les battre...», analyse Sandrine Dusang, consultante Foot d'Elles.
    Le meilleur moyen de se rassurer dans ce match décisif pour la qualification sera de réaliser une entame similaire à celle de la Colombie. Mettre beaucoup d'intensité et surtout marquer rapidement pour ne pas trop cogiter derrière. Car le temps jouera certainement en faveur de la Nouvelle-Zélande. « L'idéal serait que les Bleues imposent un gros rythme d'entrée, pour marquer rapidement, et se remettre dans une dynamique positive tout de suite ».

    Le combat néo-zélandais

    Car en face, il faudra compter sur les Football Ferns pour jouer leur carte à fond. Avec le retour d'Abby Erceg blanchie de son carton rouge (suite à l'appel concluant de la fédération néo-zélandaise), capitaine et patronne de la défense, la Nouvelle-Zélande a de sérieux arguments à faire valoir notamment dans le combat physique. Pour Sandrine Dusang, « la Nouvelle-Zélande est une équipe courageuse qui ne lâche rien et capable de mettre beaucoup d'impact dans les duels. Les Football Ferns sont aussi difficiles à manoeuvrer, et leur défense est relativement solide alors il faudra peut-être que les Bleues prennent leur mal en patience pour trouver les décalages ». D'ailleurs, lors de la dernière confrontation directe (les deux nations ne se sont rencontrées que trois fois dans leur histoire avec autant de victoires françaises), les tricolores s'étaient imposées difficilement en novembre 2014 à Laval (2-1).
    Sur le plan offensif, les Néozélandaises comptent beaucoup sur Hannah Wilkinson, une attaquante travailleuse et puissante qui est restée muette jusqu'à présent. Il ne faudra pas oublier Amber Hearn, seule buteuse de la compétition et meilleure scoreuse de l'histoire de la sélection.
    Pour ce match aux allures de huitième de finale, Philippe Bergerôo ne pourra pas faire tourner comme il l'aurait certainement souhaité dans un monde idéal. Pourtant, le sélectionneur va probablement effectuer quelques changements surtout après les difficultés physiques de certaines joueuses face aux Etats-Unis. Avec un match tous les trois jours et les déplacements qu'implique la géographie brésilienne, la gestion de l'effectif par le staff sera primordiale pour continuer la route dans ce tournoi olympique.

    Sortie de route interdite

    Si, sur le papier, l'équipe de France semble supérieure à la Nouvelle-Zélande (17e nation mondiale), ce contexte de premier match couperet dans la compétition pourrait peut-être rééquilibrer le rapport de force. Surtout que les Bleues l'ont annoncé depuis le début de la préparation, leur seul et unique objectif est de ramener une médaille du Brésil et d'ouvrir enfin le palmarès du football féminin français. Ce dernier match de poules est donc déjà un autre test de leurs ambitions après les USA et les met potentiellement sous pression. Quand on est la troisième nation mondiale au classement FIFA, sortir de son groupe est plus qu'un minimum syndical. Il ne faudra pas se reposer sur l'écueil du match nul qui pourrait potentiellement être synonyme de qualification au goal-average car cela serait jouer avec le feu inutilement. Ce qui peut rassurer, c'est que lors des deux premiers matches, les coéquipières de Wendie Renard ont produit du jeu. Elles devraient donc se procurer des occasions ce soir. Mais cette fois, il faudra les mettre au fond.


    Crédit photo : fff/Antonio Mesa

    http://www.footdelles.com/article/Le...ur_136808.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    JO Foot (Femmes)
    Les occasions manquées face aux USA trottent «dans la tête» de Marie-Laure Delie

    Le 09/08/2016 à 07:45:00 | Mis à jour le 09/08/2016 à 08:52:42 | 10 Commentaires

    Marie-Laure Delie, l'attaquante des Bleues, reconnaît avoir repensé à ses occasions manquées face aux États-Unis. Qu'elle espère retrouver plus tard dans le tournoi.


    «Comment dort-on les nuits qui suivent un match comme celui face aux Etats-Unis (0-1, samedi) ?

    On n’a pas beaucoup dormi, forcément. C’était un match où on a eu beaucoup d’occasions, on maîtrisait le jeu, à part durant quinze minutes où on se prend le but. Le problème d’efficacité est récurrent mais il y a eu des choses positives.

    Comment expliquez-vous ce début de seconde période totalement manqué ?
    Je ne sais pas. On a baissé de rythme, on n’a pas joué notre jeu, on a subi et on finit par encaisser ce but. Derrière on a réagi. C’est dommage parce qu’on a vraiment bougé cette équipe.

    C’est finalement un peu toujours le même scénario…
    Depuis cinq ans, c’est ce qui nous fait défaut. Généralement, derrière on est éliminées, là on a la chance de pouvoir se rattraper. SI tout va bien, on pourrait retrouver les Etats-Unis en demie ou en finale, on va essayer d’apprendre de nos erreurs et ne pas les réitérer. Ça donne envie de les retrouver. On a les qualités pour les battre. Un jour, la roue va tourner.

    Vous étiez titulaire en l’absence d’Eugénie Le Sommer, blessée. Quel regard portez-vous sur votre prestation ?
    Je trouve que j’ai fait un bon match mais je sais que les gens ne retiennent que les buts, c’est normal. C’est mon rôle et j’assume totalement ce statut.

    Avez-vous repensé à vos occasions manquées ?
    Forcément. Je retiens souvent le négatif de mes matches donc ça me trotte dans la tête. Je vais me concentrer maintenant uniquement sur le but. C’est important et c’est un peu ce qui m’a fait défaut lors de l’année écoulée.

    «Décrocher un titre avec cette génération»

    Vous sortez en effet d’une saison compliquée au Paris-SG (18 matches dont 10 titularisations, 12 buts)…

    Oh, oui (sourires). Aujourd’hui, ça va mieux. Un nouveau coach est arrivé (Patrice Lair), qui me prouve qu’il a vraiment confiance en moi. Ça me redonne un élan pour repartir de bonnes bases. J’espère qu’on va faire une bonne saison et enfin gagner un titre.

    La Nouvelle-Zélande ayant battu la Colombie (1-0), votre confrontation, la nuit prochaine (coup d'envoi à minuit), s’annonce décisive ?
    On n’a pas le choix, il faut gagner contre la Nouvelle-Zélande et tous nos matches jusqu’à la finale. Aux Jeux, toutes les équipes sont mortes de faim. Il faut se donner les moyens au moins d’aller en quarts... L’objectif reste une médaille et si c’est la plus belle, ce serait bien.

    Croyez-vous que l’on attende trop de cette équipe de France ?
    Je ne le pense pas. Ce serait du gâchis de ne pas décrocher un titre avec cette génération-là qui est talentueuse, on a tout pour y arriver. Ce serait dommage de passer à côté.»

    Claire GAILLARD, à Salvador de Bahia

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...la-tete/714548

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Sympa le reportage sur france tv de l'arrivée de l' EDF à Salvador de Bahia, pas de boulette demain minuit, la victoire et rien d'autre avec ELS ???

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Envoyé par emiky Voir le message
    Je trouve que Diani est encore trop "tendre ".....et garde bcp trop le ballon en partant dans des dribles................!!!!!
    Elle a quand même fait des choses intéressantes et je trouve qu'elle a pas mal de sang froid.
    Après je trouve aussi que nos attaquantes manque généralement de soutien lorsqu'elles débordent.

    Laisser un commentaire:


  • emiky
    a répondu
    Je trouve que Diani est encore trop "tendre ".....et garde bcp trop le ballon en partant dans des dribles................!!!!!

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Envoyé par Lyonking6903 Voir le message
    Cette défaite reste malgré tout encourageante.

    On a bougé les Américaines. Avec un peu de réussite et Le Sommer en pointe, on aurait pu au moins arracher le nul.

    Tant pis pour le score..... On les tapera en finale
    Même si ELS était absente (et au final, on sais pas si on va la récupérer a 100% lorsqu'on devra affronter a nouveau un top5), on reste dans nos travers contre les grosses équipes, manque de réalisme et difficulté a faire un match plein. On ne peut donc pas parler de défaite encourageante.
    Après, vu comme l'Allemagne s'est fait mangé en défense, si on les rencontre on peut vraiment les passer malgré nos lacunes.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonking6903
    a répondu
    Cette défaite reste malgré tout encourageante.

    On a bougé les Américaines. Avec un peu de réussite et Le Sommer en pointe, on aurait pu au moins arracher le nul.

    Tant pis pour le score..... On les tapera en finale

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Envoyé par makiavely Voir le message
    ça confirme qu'il pipe pas un mot au foot chez foot d'elle. Diani c'est une thomis sans la vitesse, bussaglia à part perdre des ballons, elle a rien fait d'autre, et Amel a bouffer Dunn. Ah et Sarah à peut être fait des mauvais choix mais sur le but, c'est elle qui met le ballon sur le poteau. Et 6 au tractopelle.:mdr::mdr:

    Ouais, en gros a part Wendie, toute les lyonnaises ont été mauvaise, et toutes les autres ont été bonne. Et après il nous bassine en disant qu'ils sont neutre.
    Non mais leur rédacteur en chef, Philippe Serve, pour ne pas le nommer, est un parisien qui suce constamment l'OM féminin depuis des années et leurs débuts... et qui mène une cavale anti-Abily depuis des longs mois sur Twitter, en lui crachant constamment dessus. Le mec ose dire que des joueuses de D2 (et qui jouent à l'OM) sont meilleures que Camille, alors qu'elles n'ont jamais rien prouvé pour l'instant en D1 :shock::crazy::mdr::mdr::mdr:

    Diani, je dis depuis très longtemps que c'est encore trop tendre pour le niveau international... mais je ne l'ai pas trouvée mauvaise hier, malgré quelques mauvais choix de sa part :oui:

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Pas pu tout voir du match, mais uniquement la seconde période... où on s'est fait bien bouffer, même si les américaines n'étaient vraiment pas sereines non plus :crazy:

    Je peux uniquement me baser sur un petit résumé pour la première mi-temps, où j'ai vu la barre de Wendie et les ratés de MLD... ah notre bon vieux tractopelle devant, elle m'a encore fait rêver hier soir. Encore une fois, elle ne sait que mettre des grosses patates en tirant tout droit, incapable de placer un ballon en tirant avec un effet (comme là où elle cherche à mettre un plomb en force dans le côté fermé, bien sorti par Solo, alors qu'en prenant son temps, elle aurait eu le temps de chercher côté ouvert et un beau tir enroulé), quand elle est en 1 contre 1 face à Solo, au lieu de chercher à crocheter ou dribbler car la gardienne arrive en plongeant, elle tire bêtement tout droit sur la gardienne (et oublie même Louisa à gauche, absolument seule), donc quand tu es déficiente techniquement et en intelligence de jeu, ça n'aide pas à claquer des buts contre une grande nation... la Bafé Gomis du football féminin :sick:
    Sur le but, erreur collective de la défense à mon goût : Houara-d'H lâche totalement son côté droit et laisse une américaine absolument seule, Sarah ne bouche pas assez son angle sur le tir même si elle le met sur le poteau, la défense centrale a été totalement attirée par le ballon et Griedge laissant Lloyd le soin de conclure... c'est dommage, encore une fois.

    Sinon sur ce que j'ai vu, Wendie a surnagé hier soir, Amandine a fait un sacré travail dans l'ombre encore une fois :fier:

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Envoyé par makiavely Voir le message
    ça confirme qu'il pipe pas un mot au foot chez foot d'elle. Diani c'est une thomis sans la vitesse, bussaglia à part perdre des ballons, elle a rien fait d'autre, et Amel a bouffer Dunn. Ah et Sarah à peut être fait des mauvais choix mais sur le but, c'est elle qui met le ballon sur le poteau. Et 6 au tractopelle.:mdr::mdr:

    Ouais, en gros a part Wendie, toute les lyonnaises ont été mauvaise, et toutes les autres ont été bonne. Et après il nous bassine en disant qu'ils sont neutre.
    OUAH tu semble remonté ...

    Laisser un commentaire:


  • makiavely
    a répondu
    ça confirme qu'il pipe pas un mot au foot chez foot d'elle. Diani c'est une thomis sans la vitesse, bussaglia à part perdre des ballons, elle a rien fait d'autre, et Amel a bouffer Dunn. Ah et Sarah à peut être fait des mauvais choix mais sur le but, c'est elle qui met le ballon sur le poteau. Et 6 au tractopelle.:mdr::mdr:

    Ouais, en gros a part Wendie, toute les lyonnaises ont été mauvaise, et toutes les autres ont été bonne. Et après il nous bassine en disant qu'ils sont neutre.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Notes : Wendie Renard et Kadidiatou Diani au-dessus du lot
    Publié le 07 août 2016 | Les Bleues
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    Désormais après chaque match de l'équipe de France, vous pourrez retrouver notre article attribuant des notes sur dix aux joueuses tricolores avec une appréciation de leur match. Et des focus sur l'équipe adversaire ou certaines joueuses marquantes.


    Sarah Bouhaddi : 5

    Elle s'est montrée très à son avantage pendant la première heure, à l'exception d'un dégagement complètement raté en début de partie. Sur un coup franc de Tobin Heath (30') ou encore devant Morgan Brian (56'), ses interventions ont été décisives. Puis coup sur coup, elle a relâché le ballon devant Alex Morgan (61'), et ne ferme pas l'angle sur le but (63'). En fin de match, une nouvelle bonne sortie devant Alex Morgan, et une autre (plus) incompréhensible au poteau de corner (90') qui aurait pu coûter cher à nouveau.

    Amel Majri : 4,5
    Très peu vue offensivement, souvent prise en défense mais bien suppléée par Elise Bussaglia et Wendie Renard, elle a tenté de jouer simple mais n'a pas apporté grand chose.

    Wendie Renard : 7
    Impériale en défense avec de nombreuses interventions décisives, elle s'est comportée en patronne. Un bémol cependant : étant la cible prioritaire sur les coups de pieds arrêtés, elle n'a pas su forcer la décision, en partie à cause d'Hope Solo (15').

    Griedge Mbock : 5,5
    Elle a réalisé un match solide, avec plusieurs bonnes interventions, mais elle lâche le marquage de Carli Lloyd sur le but, une erreur qui coûte cher. Avertie (80').

    Jessica Houara d'Hommeaux : 4,5
    Constamment en difficulté face à une Tobin Heath très en jambes, même si elle avait démarré le match par une belle intervention (14'), c'est par son côté que le but arrive, avec Heath seule dans la surface. Offensivement, son apport a été très faible.

    Amandine Henry : 6
    Elle a contribué à la très bonne première période française, en prenant le dessus sur le milieu états-unien. C'est elle qui remet la France sur les bons rails après le but, en montant d'intensité dans le pressing.

    Elise Bussaglia : 6
    Un match plein pour la milieu de terrain, précieuse tout au long du match dans son style toujours sobre et efficace.

    Camille Abily : 4
    Elle a évolué un bon ton en-dessous de ses deux consoeurs du milieu, disparaissant après la mi-temps alors qu'Henry comme Bussaglia ont montré de l'envie pour revenir au score. Remplacée par Kheira Hamraoui (81').

    Kadidiatou Diani : 6,5
    Un match très réussi pour la jeune ailière, que ce soit à droite, à gauche, offensivement ou dans son repli défensif. Rapide, intelligente, disponible.

    Louisa Cadamuro : 3,5
    Placée sur l'aile gauche, sa prestation ne retiendra pas l'attention. Auteure de deux frappes lointaines sans conviction et loin du cadre. Remplacée par Elodie Thomis (70').

    Marie-Laure Delie : 6
    Une grosse activité, un pressing important et payant, un jeu en pivot intéressant, elle a réalisé une belle prestation. Malheureusement pour elle, c'était Hope Solo dans les buts en face, et elle n'a pas marqué malgré de belles occasions (41', 77').


    États-Unis
    L'équipe a été en difficulté dans le jeu une grande partie de la rencontre, mais a su l'emporter. Trois joueuses en particulier se sont distinguées. En premier, Hope Solo, impeccable et décisive dans les buts, auteure d'une prestation en accord avec son statut de meilleure gardienne du monde pour sa 200e sélection (record pour une gardienne). Tobin Heath a été la joueuse de champ la plus en vue, un danger de tous les instants. Elle oblige Sarah Bouhaddi à une claquette sur coup franc (30'), et est l'auteure de la frappe qui amène le but de Carli Lloyd, profitant de l'angle pas fermé par Sarah Bouhaddi. Carli Lloyd enfin, transparente ou presque dans le jeu, a confirmé son statut de joueuse "clutch", décisive, en inscrivant le seul but de la rencontre.

    http://www.footdelles.com/article/Le...ot_136801.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    JO Foot (Femmes)
    Philippe Bergeroo : «On n'est pas abattus»

    Le 07/08/2016 à 05:15:00 | Mis à jour le 07/08/2016 à 05:32:39 | 69 Commentaires

    Le sélectionneur des Bleues Philippe Bergeroo insiste sur le «contenu très intéressant» fourni par ses joueuses face aux Etats-Unis, samedi (0-1). Et assure que, malgré la défaite, son groupe va relever la tête.


    Philippe Bergeroo reste confiant après la défaite contre les Etats-Unis. (MARIANA BAZO/Reuters)

    «Comment expliquer ce scénario cruel et cette différence entre la première et la seconde période de vos joueuses ?
    Il faut regarder le match des Etats-Unis contre la Nouvelle-Zélande pour l’expliquer. C’est le même scénario. Pendant vingt minutes en seconde période, elles nous ont pressées, elles ont mis de l’impact physique, ont obtenu deux ou trois corners d’affilée... Ce sont les championnes olympiques, c’est quand même du très, très haut niveau. On était bien en place. On est déçus de cette défaite mais le tournoi continue. Il y a énormément de choses positives. La différence de buts va compter à la fin. Après, on a perdu 1-0 et on ne peut pas se satisfaire de ça.

    «C'est compliqué dans tous les groupes»

    En quoi cette défaite change-t-elle vos plans en vue du dernier match contre la Nouvelle-Zélande, mardi ?

    On sait qu’au niveau de la qualification, c’est compliqué dans tous les groupes. Pour nous, l’objectif, c’était de gagner ou de ramener au moins un point afin d’être qualifié ce soir (samedi soir). J’avais lu qu’elles nous avaient promis l’enfer, c’était sympathique. On a finalement perdu 1-0, le contenu a été très, très intéressant et le tournoi continue. On n’est pas abattus.

    Eugénie Le Sommer ne s’était pas entraînée vendredi et figurait sur le banc samedi. De quoi souffre-t-elle ?
    D’une lésion aux quadriceps. Son problème commençait à se résorber mais comme la compétition continue derrière, je ne peux pas me permettre de faire jouer des filles blessées.»


    Amandine Henry (milieu de l'équipe de France) : «Il y a de la frustration. On a eu les occasions. Si on regarde le match, elles nous ont pressées durant le premier quart d'heure de la seconde période. On n'a pas à rougir, on a montré de belles choses, on sait que sur coups de pied arrêtés elles sont très fortes. Il ne faut pas se laisser abattre. Je ne me suis pas posée la question de savoir si Hope Solo était la meilleure gardienne du monde. C'en est une comme une autre. Si on avait pu lui mettre un ballon au fond des filets, on l'aurait fait.»

    Claire GAILLARD, à Belo Horizonte

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...abattus/713957

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    JO Foot
    Battue par les États-Unis, l'équipe de France peut s'en vouloir

    Le 06/08/2016 à 23:58:00 | Mis à jour le 07/08/2016 à 16:34:48 | 106 Commentaires

    Les Bleues se sont inclinées face aux triples championnes olympiques en titre américaines (0-1), malgré une large domination. Leur mauvais début de seconde mi-temps leur a coûté très cher.


    Marie-Laure Delie a eu des occasions, mais ce sont les États-Unis qui ont pris la tête du groupe G. (V. Michel/L'Equipe)

    Le match : 0-1
    Il y avait une qualification pour les demies quasi-assurée pour l’équipe qui prendrait la première place du groupe G à l’issue de ce choc entre les États-Unis, première nation au classement FIFA, et la France, troisième. Les Bleues, qui avaient une différence de buts plus favorable après leur démonstration contre la Colombie lors de la première journée, auraient même pu se contenter d’un nul. Mais ce sont bien elles qui devraient hériter dès les quarts de l’Allemagne, deuxième meilleure équipe du monde, après leur défaite (0-1) ce samedi soir à Belo Horizonte.

    Pourtant, les joueuses de Philippe Bergeroo ont eu trois belles occasions en première période, par Wendie Renard, qui trouvait la barre après un coup franc de Louisa Necib (16e), puis Marie-Laure Delie, qui butait à chaque fois sur Hope Solo (26e, 41e). Les Américaines n’avaient inquiété qu’une seule fois Sarah Bouhaddi, qui claquait au-dessus de sa barre un coup franc de l’ancienne milieu du PSG Tobin Heath (30e).

    Comme souvent en grande compétition depuis quatre ans, les Françaises allaient payer leur manque de réalisme. Il a suffi aux États-Unis d’appuyer dix petites minutes autour de l’heure de jeu pour faire la différence. Sarah Bouhaddi repoussait par deux fois l’échéance face à Alex Morgan (56e, 59e), mais ne pouvait que détourner sur le poteau un tir de Heath qui revenait sur Carli Lloyd (1-0, 62e).

    Après ce trou d’air, les Bleues poussaient à nouveau, mais en vain, malgré les occasions de Delie (77e) et encore de Renard qui, par deux fois, effleurait le ballon face aux cages (73e, 79e). Une dix-septième victoire consécutive pour les États-Unis aux JO qui complique considérablement la route de la France vers une médaille.

    Le fait : et Mbock a lâché Lloyd
    Irréprochable en première période dans le sillon d’une Wendie Renard à nouveau exceptionnelle, Griedge Mbock a vacillé au plus fort de la domination américaine. Cela a d’abord été sans conséquence sur les deux percées d’Alex Morgan. Mais quand Tobin Heath a frappé sur le poteau de son redoutable pied gauche, Carli Lloyd s’est retrouvée toute seule face à la cage vide. La meilleure joueuse 2015 de la FIFA n’avait pas besoin de ça, mais la jeune défenseure de l’OL (21 ans) était de toute façon trop loin pour la contrarier.

    La joueuse : Delie a vendangé
    Soixante-trois buts en cent-six sélections : les statistiques de Marie-Laure Delie sont plus qu’honorables. Mais si la France n’est pas déjà qualifiée pour les quarts de finale du tournoi olympique, c’est que la remplaçante d'Eugénie Le Sommer, ménagée, a raté par trois fois l’occasion d’inscrire le soixante-quatrième. L'attaquante du PSG n’a pas grand-chose à se reprocher sur son ultime tête repoussée par Hope Solo à la réception d’un centre en cloche venue de la droite (77e), mais elle a fait le mauvais choix en visant le premier poteau en force après une superbe ouverture de Louisa Cadamuro (26e). Mais c’est surtout son face-à-face manqué devant Hope Solo au terme d’une longue phase de possession qui laissera des regrets aux Françaises (41e).

    P. Pr.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...vouloir/713895

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X