Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Équipe de France A, campagne 2015-2017

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Rem56
    a répondu
    USA-France : Bis repetita
    Publié le 07 août 2016 | Top News
    Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



    Malgré une première période très intéressante, l'équipe de France de football féminin s'est inclinée dans le choc de ce groupe G face aux États-Unis sur une réalisation de Carli Lloyd (63'). Une nouvelle fois, les Américaines ont fait preuve de réalisme, à l'inverse des Françaises qui ont toutefois tenté de réagir en fin de rencontre.


    Après la victoire large face à la Colombie, elles s'attendaient à une toute autre opposition. Elles l'ont eue. Les joueuses de l'équipe de France se sont donc jaugées lors de cette deuxième journée de la phase de poules de ce tournoi olympique face aux États-Unis. Et force est de constater que la bande à Carli Lloyd est encore un cran au-dessus. Une nouvelle fois, le scenario classique d'un France-USA de ces dernières années s'est en quelques sortes répété.

    Les Bleues, d'abord les plus dangereuses

    Pourtant, au cours de la première période, les Bleues ont montré de belles choses. Dans le combat et l'agressivité, les joueuses de Philippe Bergerôo sont présentes et au milieu de terrain le trio Abily-Bussaglia-Henry fait le travail. Le bloc équipe est compact.
    Au cours de ce premier acte, les Bleues se procurent même les meilleures occasions. Tout d'abord par Wendie Renard qui, comme très souvent, est montée plus que haut tout le monde sur un coup franc, mais la capitaine tricolore a vu sa tête déviée en corner par Hope Solo (16'). Et puis surtout quand Marie-Laure Delie entre dans la surface face à Hope Solo mais sa frappe, un peu trop écrasée, ne surprend pas une Hope Solo toujours aussi vigilante (41').
    En face, il faut dire que les Américaines ne se signalent pas vraiment par leur créativité. Elles ne seront surtout dangereuses que sur phase arrêtée, notamment par Tobin Heath sur une coup franc à 20 mètres (29').

    Et cela finit par craquer

    Au retour des vestiaires, la physionomie des quarante-cinq premières minutes s'inverse peu à peu. Les Bleues reculent de plus en plus, et touchent de moins en moins le ballon. On se dit alors que le scenario des dernières confrontations va une nouvelle fois se répéter. Et ce qui se pressentait depuis le retour sur le terrain va arriver inexorablement peu après l'heure de jeu. Sur la gauche de la surface Tobin Heath tente une frappe que dévie Sarah Bouhaddi sur son propre poteau. Le ballon revient dans l'axe aux 5,5 mètres et Carli Lloyd, oubliée par Griedge Mbock Bathy, ne se fait pas prier pour ouvrir le score (63').
    Ce but aura le mérite de piquer au vif les Françaises qui tenteront de forcer le verrou Hope Solo jusqu'au bout. Mais une nouvelle fois, la gardienne américaine, qui fêtait sa 200e sélection, sera infranchissable. Les Bleues auront eu beau tenter sur coup franc grâce à Wendie Renard, en débordement, ou sur des centres par une tête de Marie-Laure Delie notamment, rien ne trompera le dernier rempart étatsunien. Mais cette fois, les tricolores auront tenté même si cela n'a pas suffi. Elles regretteront encore une fois leur manque de réalisme dans leurs temps forts... L'équipe de France laisse donc la tête du groupe G aux Américaines et va devoir rester très concentrée face à la Nouvelle-Zélande lors de la dernière journée.

    http://www.footdelles.com/article/Le...ta_136800.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #Rio 2016 - JO - ÉTATS-UNIS - FRANCE : 1-0, Ce ne sera pas pour cette fois encore !

    Après une bonne première période marquée par des occasions d'ouvrir le score, toutes stoppée par Solo, Lloyd a finalement offert la victoire aux États-Unis (64e).




    Les Bleues voulaient ne pas connaître le scénario habituel face aux Américaines. Une nouvelle fois, c'est avec la volonté de ne pas reproduire les erreurs du passé, en se montrant plus efficaces qu'elles espéraient accrocher les Américaines. Mais un premier coup dur avait lieu avant ce match, avec l'absence de Le Sommer, préservée en raison d'une lésion musculaire. Delie débutait la rencontre, seul changement dans le onze de départ par rapport à l'équipe victorieuse de la Colombie (4-0). Du côté américain, Jill Ellis effectuait deux changements laissant sur le banc la jeune prodige Pugh (touchée à la cheville) remplacée par Dunn, ainsi que Johnston (douleur à l'aine) remplacée par Engen.

    Solo, 200e sélection, 102e "clean-sheet"


    Solo a brillé pour sa 200e sélection (photo AP)


    La gardienne américaine fêtait sa 200e sélection ce soir, l'occasion de mettre à l'honneur ce record pour une gardienne sur le plan international. Et on peut dire que celle qui n'a pas les faveurs du public brésilien en raison de ses tweets sur Zika, n'était pas déstabilisée par ce contexte. Bien au contraire, car c'est elle qui va éviter l'ouverture du score française.

    Son premier fait d'arme intervenait suite à un coup franc de Cadamuro pour la reprise de la tête de Renard. Elle déviait le ballon, qui partait sous sa barre, du bout des doigts en corner (15e). Sur le coup de pied arrêté concédé, si sa sortie aérienne était manquée, Henry arrivait à reprendre mais Lloyd était présente pour dégager (16e). Mais en dehors de cette erreur, la gardienne américaine triple championne olympique n'allait rien laisser passer. La frappe du gauche de Delie en angle fermé était sortie en corner (26e), et son face-à-face avec Delie remporté en étant bien sortie au devant de l'attaquante française (41e).
    Après avoir connu une première demi-heure difficile, les Américaines se rapprochaient du but de Bouhaddi. Heath frappait un coup franc qui retombait sous la barre, claqué par Bouhaddi au dessus (30e). Mbock et Renard faisaient le reste avec des interventions solides devant Heath et Morgan.

    La capitaine Lloyd encore décisive


    Lloyd, 90e but en sélection, offre la victoire (photo FIFA.com)


    Ce sont des Américaines plus conquérantes qui revenaient sur le terrain. Peut-être émoussées physiquement, les Françaises reculaient et se montraient moins précises dans leurs passes. Renard devait intervenir d'un tacle décisif (48e), puis Bouhaddi sortir au pied hors de sa surface (56e), avant d'avoir de la réussite devant Morgan (61e). Mais deux erreurs de marquage sur la même action allaient causer la défaite tricolore. Heath décalée sur la gauche se libérait du marquage et plaçait une frappe en force du gauche, déviée par Bouhaddi sur la base du poteau. Le ballon revenait sur Lloyd dans les 5,5m aussi esseulée qui reprenait du gauche (1-0, 64'). Le 90e but de sa carrière en sélection.

    Réaction tricolore insuffisante à la fin


    Heath a réalisé une belle prestation, ici devant Diani (photo USSoccer)


    Un scénario déjà vu commençait à planer au dessus des têtes françaises, les Dieux du football étaient encore américains. Solo se chargeait de le confirmer avec sa 102e rencontre sans prendre de but. Telle une muraille infranchissable, elle repoussait les tentatives de Delie (78e, 83e) et comptait aussi sur l'aide de Krieger (79e). Les efforts des Françaises sur les corners et coups francs durant le dernier quart d'heure n'y faisaient rien. L'histoire se répète encore pour les Bleues qui doivent désormais s'imposer pour leur troisième match afin de prendre au moins la deuxième place du groupe.


    Jeux Olympiques 2016 - Phase de groupe - Groupe G - Deuxième journée
    Samedi 6 août 2016
    - 17h00 locales (22h00 françaises)
    ÉTATS-UNIS - FRANCE : 1-0 (0-0)
    Belo Horizonte (Estádio Governador Magalhães Pinto "Mineirão")
    Temps chaud - Terrain moyen
    Spectateurs : 11 782
    Arbitres : Claudia Inés Umpiérrez Rodríguez (Uruguay) assistée de Loreto Toloza (Chili) et Neuza Back (Brésil). 4e arbitre : Maria Carvajal (Chili)
    But : Carli LLOYD 64'
    Avertissements : Dunn 67' pour les États-Unis ; Mbock Bathy Nka 80' pour la France

    États-Unis : 1-Hope Solo ; 5-Kelley O'Hara, 6-Whitney Engen, 4-Becky Sauerbrunn, 7-Meghan Klingenberg (12-Christen Press 90') ; 16-Crystal Dunn (11-Ali Krieger 70'), 3-Allie Long, 14-Morgan Brian, 17-Tobin Heath ; 10-Carli Lloyd (cap.) (9-Lindsey Horan 82'), 13-Alex Morgan. Entr.: Jill Ellis
    Non utilisées : 2-Mallory Pugh, 8-Julie Johnston, 15-Megan Rapinoe, 18-Alyssa Naeher
    France : 16-Sarah Bouhaddi ; 8-Jessica Houara d'Hommeaux, 2-Griedge Mbock Bathy Nka, 3-Wendie Renard (cap.), 7-Amel Majri ; 6-Amandine Henry, 15-Elise Bussaglia ; 13-Kadidiatou Diani, 10-Camille Abily (17-Kheira Hamraoui 82'), 14-Louisa Necib-Cadamuro (12-Elodie Thomis 70') ; 18-Marie-Laure Delie (11-Claire Lavogez 86'). Entr.: Philippe Bergerôo
    Non utilisées : 1-Méline Gérard, 4-Sakina Karchaoui, 5-Sabrina Delannoy, 9-Eugénie Le Sommer


    États-Unis

    Dimanche 7 Août 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Rio-2016-...e-_a12726.html

    Laisser un commentaire:


  • mickael
    a répondu
    Pas d'élimination mais encore une grosse déception hier soir. Arracher l'égalisation aurait été un signe fort à la fois pour le groupe et pour la concurrence.

    Tant pis, on va se convaincre que ce sera pour la prochaine fois (comme à chaque fois ...)

    Laisser un commentaire:


  • makiavely
    a répondu
    Envoyé par lelavallois Voir le message
    En faite, notre OL féminin est l'égale du PSG homme ligue 1 et ils doivent servir de locomotives aux autres pour progresser et etre encore plus performant ...
    Oui les américaines ont poussé un " gros ouf " de soulagement à la fin, bref nos bleues n'ont jamais été aussi proche de les taper ...
    Extra si FRA - ALLEMAGNE en 1/4 afin de remettre les choses en place ( un pénalty ou but de Lavogez ...) !!!!
    l'allemagne n'a pas encore gagner contre le Canada, surtout après leur match d'hier. D'ailleurs, beaucoup à l'étranger pense que ça arrangerait bien les allemande de pas prendre les Françaises en 1/4.

    Pour l'OL féminin, non il y a une grosse différence, une autre équipe de L1 à un budget supérieur à l'OL. Et aussi qu'elle est moins ridicule en coupe d'europe que le qsg masculin.

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Envoyé par makiavely Voir le message
    Je dis pas que le fait que le championnat soit pas homogène n'est pas un problème, ça préparerait peut être (et je dis bien p-e) un peu plus les joueuses à des matchs difficiles. Mais ça ne nous aurait pas donné plus de solution offensive.
    Si on veut que le championnat soit plus homogène, il faut que les autres équipes réduisent l'écart avec l'OL, et pour ça, il ne pourront le faire qu'avec des joueuses Françaises, il faudra qu'il recrute des étrangères, et donc le problème de l'équipe nationale sera le même.

    Hier, les autres lignes ont été à la hauteur des US, mis à part houara, notre défense à manger les attaquantes américaines pendant tout le match. On voit rarement l'équipe américaine aussi incapable de mettre en danger son adversaire qu'elle ne l'ont été hier. Griedge, Wendie, Amel, Henry, c'est peut être ce qui se faite de mieux au monde à leur poste.
    D'ailleurs les supp US sur les forums s'estiment heureux du résultat et remercie Solo.
    En faite, notre OL féminin est l'égale du PSG homme ligue 1 et ils doivent servir de locomotives aux autres pour progresser et etre encore plus performant ...
    Oui les américaines ont poussé un " gros ouf " de soulagement à la fin, bref nos bleues n'ont jamais été aussi proche de les taper ...
    Extra si FRA - ALLEMAGNE en 1/4 afin de remettre les choses en place ( un pénalty ou but de Lavogez ...) !!!!

    Laisser un commentaire:


  • makiavely
    a répondu
    Envoyé par lelavallois Voir le message
    PAS FAUX mais je n'invente rien; Bussaglia, Bremer, Dickenmann l'on évoqué et bien d'autres ...
    Je dis pas que le fait que le championnat soit pas homogène n'est pas un problème, ça préparerait peut être (et je dis bien p-e) un peu plus les joueuses à des matchs difficiles. Mais ça ne nous aurait pas donné plus de solution offensive.
    Si on veut que le championnat soit plus homogène, il faut que les autres équipes réduisent l'écart avec l'OL, et pour ça, il ne pourront le faire qu'avec des joueuses Françaises, il faudra qu'il recrute des étrangères, et donc le problème de l'équipe nationale sera le même.

    Hier, les autres lignes ont été à la hauteur des US, mis à part houara, notre défense à manger les attaquantes américaines pendant tout le match. On voit rarement l'équipe américaine aussi incapable de mettre en danger son adversaire qu'elle ne l'ont été hier. Griedge, Wendie, Amel, Henry, c'est peut être ce qui se faite de mieux au monde à leur poste.
    D'ailleurs les supp US sur les forums s'estiment heureux du résultat et remercie Solo.

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Envoyé par makiavely Voir le message
    aucun rapport et d'ailleurs ça n'a strictement aucun sens, faut juste accepter qu'on a une belle génération sauf en attaque.

    Quand tu vois que nos 3 AC sont ELS qui est une attaquante de soutient, Elodie qui est une joueuse situationnelle, et Délie qui n'est pas une joueuse de foot. Ben t'as fait le tour, et le championnat n'a strictement rien a voir avec ça.
    PAS FAUX mais je n'invente rien; Bussaglia, Bremer, Dickenmann l'on évoqué et bien d'autres ...

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Toujours la même chose comme scénario... j'ai donc pas envie de me répéter ce soir :rolleye:

    Laisser un commentaire:


  • makiavely
    a répondu
    Envoyé par lelavallois Voir le message
    Un éternel recommencement, une impression de déjà vu !!! Je vous trouve injuste avec Delie ce soir, incroyable de encore perdre un match comme celui là ce soir, assez solide sauf ce trou d'air des 20 premières minutes de seconde mi-temps mais tant que nos joueuses ne seront pas efficace ( la faute à un championnat pas assez homogène et disputé ) cela se reproduira ...
    Bon le positif est l'éventualité de niquer les allemandes et de retrouver les américaines en finale ...
    aucun rapport et d'ailleurs ça n'a strictement aucun sens, faut juste accepter qu'on a une belle génération sauf en attaque.

    Quand tu vois que nos 3 AC sont ELS qui est une attaquante de soutient, Elodie qui est une joueuse situationnelle, et Délie qui n'est pas une joueuse de foot. Ben t'as fait le tour, et le championnat n'a strictement rien a voir avec ça.

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Un éternel recommencement, une impression de déjà vu !!! Je vous trouve injuste avec Delie ce soir, incroyable de encore perdre un match comme celui là ce soir, assez solide sauf ce trou d'air des 20 premières minutes de seconde mi-temps mais tant que nos joueuses ne seront pas efficace ( la faute à un championnat pas assez homogène et disputé ) cela se reproduira ...
    Bon le positif est l'éventualité de niquer les allemandes et de retrouver les américaines en finale ...

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    En 1er on était pas mal, on avait la maîtrise du ballon et on a casi pas été mis en difficulté.

    Laisser un commentaire:


  • Siegfried
    a répondu
    45min à balancer.

    La première mitemps c'était comment?

    Delie Hamraoui Bussaglia c'est la mort de cette équipe :malade:

    Laisser un commentaire:


  • BelgianGuy
    a répondu
    Mais que c'est affligeant de nulité.... elles rateraient le but ouvert à bout portant.

    Laisser un commentaire:


  • Siegfried
    a répondu
    Marie Laure délit de la faire jouer celle là..

    Bussaglia idem. Pourquoi?

    J'ai raté la 1ere mitemps.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Bah voilà, c'est fait, 1-0 pour les USA.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    On s'est complètement arrêter de jouer dans cette 2ème mi temps, on va finir par le payer.

    Laisser un commentaire:


  • makiavely
    a répondu
    Envoyé par tasslehoff Voir le message
    Délie titulaire en pointe
    Mais virez la

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Délie titulaire en pointe😱

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #Rio2016 - JO - ÉTATS-UNIS - FRANCE : un gros morceau pour se tester

    Si le résultat de ce match ne devrait pas compromettre l'avenir de la France dans ces Jeux Olympiques, il sera l'occasion d'un test grandeur nature avec la première place en jeu.


    Alex Morgan, buteuse face à la Nouvelle-Zélande avait inscrit le but de la victoire face à la France en mars dernier (photo FIFA.com)


    En 2012, les Françaises avaient créé une sensation en menant 2-0 après 14 minutes à Hampden Park, face aux tenantes du titre. Mais le réveil américain n'avait pas tardé (2-4). Depuis les Bleues ont réussi à battre les États-Unis en match amical à Lorient (2-0), mais se sont de nouveau inclinées à trois reprises pour un seul match nul. Les Françaises se contentent donc d'être outsiders, laissant la pression à leur adversaire. Avant cette rencontre, la France devance les Américaines à la différence de buts au classement, ces dernières ne s'étant imposées "que 2-0" face à la Nouvelle-Zélande.

    CITATIONS
    Philippe Bergerôo :
    "Pour nous, ce n’est pas une finale mais un match important où il va falloir ramener des points pour être tranquilles. On sera challenger samedi. On a moins de pression après cette victoire".
    Wendie Renard : "C’est une bonne chose de les rencontrer si tôt : si on se qualifie on ne pourrait les retrouver qu’en toute fin de compétition. Les affronter dès le début nous pousse à aborder la compétition avec un niveau d’exigence et une rigueur très élevés. Mais posez la question aux Américaines : je ne suis pas certaine qu’elles soient très contentes de nous jouer dès le 1er tour même si elles nous battent la plupart du temps. À un moment donné, la roue va tourner".
    Eugénie Le Sommer : "Contre les Américaines, ça va être difficile, mais il faudra tout donner, ne rien lâcher. Débuter ce match en étant en tête du groupe sera anecdotique. Je pense que les Américaines sont favorites".

    RÉSUMÉ DE ÉTATS-UNIS - FRANCE (She Believes Cup)


    USA-France Féminines : 1-0, buts et occasions... par ffftv

    HISTORIQUE
    La France a rencontré à dix-neuf reprises l'équipe A des États-Unis. D'autres confrontations face à des sélections américaines ont eu lieu lors de tournois internationaux mais il ne s'agissait que d'équipes B ou Espoirs. Le bilan est de 17 défaites, 1 nul et 1 seule victoire, 15 buts pour, 50 buts contre.
    La liste
    A 28/07/1988 États-Unis-France 1-0
    A 05/04/1991 États-Unis-France 1-0
    A 18/05/1991 France États-Unis 0-4
    A 15/04/1995 France-États-Unis 0-3
    A 26/04/1996 États-Unis-France 4-1
    A 28/04/1996 États-Unis-France 8-2
    A 24/04/1997 États-Unis-France 4-2
    A 27/04/1997 États-Unis-France 2-1
    AC04 14/03/2004 États-Unis-France 5-1
    AC05 09/03/2005 France-États-Unis 0-1
    A 20/01/2006 États-Unis-France 0-0
    AC06 13/03/2006 États-Unis-France 4-1
    CM11 13/07/2011 France-États-Unis 1-3
    JO12 25/07/2012 États-Unis-France 4-2
    A 14/06/2014 États-Unis-France 1-0
    A 19/06/2014 États-Unis-France 2-2
    A 08/02/2015 France-États-Unis 2-0
    AC15 11/03/2015 États-Unis-France 2-0
    SBC16 06/03/2016 Etats-Unis-France 1-0
    >> Les détails

    LE MATCH

    États-Unis - France : 17h00 locales (22h00 françaises)
    en direct sur France 4 et Foot+

    L’ÉQUIPE PROBABLE
    Il ne devrait pas y avoir de changement dans le onze de départ largement victorieux de la Colombie. Bergerôo espère un résultat face à cette équipe, pour pouvoir faire tourner un peu son groupe au troisième match.
    France : Sarah Bouhaddi - Jessica Houara d'Hommeaux, Griedge Mbock Bathy Nka, Wendie Renard (cap.), Amel Majri - Amandine Henry, Elise Bussaglia - Kadidiatou Diani, Camille Abily, Louisa Necib-Cadamuro - Eugénie Le Sommer.

    ARBITRES
    Ce sont des arbitres sud-américains qui ont été désignés pour cette rencontre. L'arbitre centrale est uruguayenne et internationale depuis 2010. Elle a la particularité d'être devenue la première arbitre féminine de son pays.
    Les arbitres : Claudia Inés Umpiérrez Rodríguez (URU) assistée de Loreto Toloza (CHI) et Neuza Back (BRE). 4e arbitre : Teodora Albon (ROU)

    LE STADE
    Mineirão, Belo Horizonte
    Les Bleues évolueront pour la seconde fois dans l'une des stades les plus célèbres du pays, qu'elles ont pu découvrir lors du match face à la Colombie (4-0). Le Mineirão, officiellement appelé Estádio Governador Magalhães Pinto, a été rénové pour la Coupe du Monde 2014. Il accueillera six matchs des JO (quatre féminins, deux masculins) dont un quart de finale et une demi-finale féminine.

    BLESSURES
    Aucune joueuse française n'est blessée pour cette rencontre.


    LA LISTE AMÉRICAINE

    Gardiennes

    18. Alyssa Naeher - 20/04/88 - Chicago Red Stars - 1,75/61 - 7/0
    1. Hope Solo - 30/07/81 - Seatlle Reign FC - 1,75/67 - 199/0

    Défenseures
    6. Whitney Engen - 28/11/87 - Boston Breakers - 1,72/56 - 37/4
    8. Julie Johnston - 06/04/92 - Chicago Red Stars - 1,70/61 - 41/8
    7. Meghan Klingenberg - 02/08/88 - Portland Thorns FC - 1,58/56 - 66/3
    11. Ali Krieger - 28/07/84 - Washington Spirit - 1,68/63 - 91/1
    5. Kelly O'Hara - 04/08/88 - Sky Blue FC - 1,65/54 - 83/2
    4. Becky Sauerbrunn - 06/06/85 - FC Kansas City - 1,70/61 - 110/0

    Milieux
    17. Morgan Brian - 26/02/93 - Houston Dash - 1,70/56 - 55/4
    17. Tobin Heath - 29/05/88 - Portland Thorns FC - 1,62/54 - 120/15
    10. Carli Lloyd - 16/07/82 - Houston Dash - 1,72/61 - 225/89
    3. Allie Long - 13/08/87 - Portland Thorns FC - 1,72/59 - 11/2
    15. Megan Rapinoe - 05/07/85 - Seattle Reign FC - 1,67/59 - 113/31

    Attaquantes
    16. Crystal Dunn - 03/07/92 - Washington Spirit - 1,57/54 - 36/15
    9. Lindsey Horan - 26/05/94 - Portland Thorns FC - 1,75/76 - 21/3
    13. Alex Morgan - 02/07/89 - Orlando Pride - 1,70/59 - 113/68
    12. Christen Press - 29/12/88 - Chicago Red Stars - 1,70/60 - 71/34
    2. Mallory Pugh - 29/04/98 - Real Colorado - 1,62/54 - 15/3

    Suppléantes
    Ashlyn Harris - 19/10/85 - Orlando Pride - 1,73/64 - 8/0
    Emily Sonnett - 1,68/60 - Portland Thorns FC - 25/11/93 - 9/0
    Samantha Mewis - 09/10/92 - Western New York Flash - 1,83/74 - 10/2
    Heather O'Reilly - 02/01/85 - FC Kansas City - 1,66/59 - 229/46

    Sélectionneur
    Jill Ellis


    Matchs de préparation

    Les États-Unis ont enchaîné les succès lors des matchs de préparation, après leur qualification obtenue en février dernier. Huit victoires dont trois à la SheBelieves Cup face à l'Allemagne, la France et l'Angleterre, et un match nul concédé en juin dernier à la dernière minute face à une équipe japonaise pourtant réduite à dix.

    22/07/16 États-Unis - Costa Rica : 4-0 (Dunn 15', Pugh 22', Lloyd 45+6', Press 79')
    09/07/16 États-Unis - Afrique du Sud : 1-0 (Dunn 35')
    05/06/16 États-Unis - Japon : 2-0 (Johnston 27', Morgan 62')
    02/06/16 États-Unis - Japon : 3-3 (Morgan 27', 64', Horan 89' ; Iwabuchi 14', Ogimi 22', Yokoyama 90+3')
    10/04/16 États-Unis - Colombie : 3-0 (Press 26', Johnston 42', 79')
    06/04/16 Etats-Unis - Colombie : 7-0 (Dunn 27', Long 32', 65', Pugh 33', Lloyd 39', Heath 62', Press 74')
    09/03/16 États-Unis - Allemagne : 2-1 (Morgan 37', Mewis 42' ; Mittag 30')
    06/03/16 États-Unis - France : 1-0 (Morgan 90+1')
    03/03/16 États-Unis - Angleterre : 1-0 (Dunn 72')


    Les qualifications

    Les États-Unis ont réussi des qualifications parfaites, cinq victoires dont un succès en finale face au Canada (2-0), 23 buts inscrits contre aucun encaissé.

    21/02/16 ÉTATS-UNIS - CANADA : 2-0 (0-0) (Lindsey Horan 53', Tobin Heath 61')
    1-Hope Solo; 5-Kelley O'Hara, 8-Julie Johnston, 4-Becky Sauerbrunn, 7-Meghan Klingenberg; 14-Morgan Brian, 9-Lindsey Horan (16-Crystal Dunn 82'), 17-Tobin Heath, 10-Carli Lloyd (cap.), 2-Mallory Pugh (6-Emily Sonnett 90'); 13-Alex Morgan (12-Christen Press 72').

    19/02/16 ÉTATS-UNIS-TRINITÉ ET TOBAGO : 5-0 (3-0) (Tobin Heath 12', Alex Morgan 30', 71', 73', Carly Lloyd 43')
    1-Hope Solo; 5-Kelley O'Hara, 8-Julie Johnston, 4-Becky Sauerbrunn, 7-Meghan Klingenberg; 14-Morgan Brian, 9-Lindsey Horan (3-Samantha Mewis 60'), 17-Tobin Heath, 10-Carli Lloyd (cap.) (16-Crystal Dunn 66'), 2-Mallory Pugh (12-Christen Press 59'); 13-Alex Morgan.

    15/02/16 ÉTATS UNIS-PORTO RICO : 10-0 (4-0) (Crystal Dunn 6', 21', 56', 82', 84', Carli Lloyd 18' pen., Kelley O'Hara 45', Ashley Rivera 55' c.s.c., Christen Press 57', Samantha Mewis 88')
    20-Alyssa Naeher ; 5-Kelley O’Hara, 6-Emily Sonnett,11-Ali Krieger, 19-Jaelene Hinkle; 15-Stephanie McCaffrey, 3-Samantha Mewis, 10-Carli Lloyd (cap.) (13-Alex Morgan 46'), 2-Mallory Pugh (7-Meghan Klingenberg 67'); 12-Christen Press (14-Morgan Brian 74'), 16-Crystal Dunn

    13/02/16 MEXIQUE-ÉTATS-UNIS : 0-1 (0-0) (Carli Lloyd 80’)
    1-Hope Solo; 11-Ali Krieger (2-Mallory Pugh 75'), 8-Julie Johnston, 4-Becky Sauerbrunn, 7-Meghan Klingenberg; 14-Morgan Brian, 9-Lindsey Horan; 16-Crystal Dunn (12-Christen Press 46'), 10-Carli Lloyd (cap.), 17-Tobin Heath; 13-Alex Morgan (19-Jaelene Hinkle 84').

    10/02/16 ÉTATS-UNIS - COSTA RICA : 5-0 (3-0) (Alex Morgan 1', 62', Carli Lloyd 9' s.p., Crystal Dunn 15', Christen Press 83')
    1-Hope Solo ; 11-Ali Krieger (19-Jaelene Hinkle 68'), 8-Julie Johnston (12-Christen Press 74'), 4-Becky Sauerbrunn, 7-Meghan Klingenberg ; 14-Morgan Brian, 9-Lindsey Horan, 16-Crystal Dunn (2-Mallory Pugh 68'), 10-Carli Lloyd (cap.), 17-Tobin Heath ; 13-Alex Morgan.

    Samedi 6 Août 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Rio2016-J...er_a12724.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    JO Foot (Femmes)
    Philippe Bergeroo (sélectionneur des Bleues) : «Être à 150%»

    Le 05/08/2016 à 20:27:00 | 5 Commentaires

    Philippe Bergeroo, le sélectionneur des Bleues, dit s'attendre à un match «difficile» face aux Etats-Unis, «la meilleure équipe du monde». Et demande à ses joueuses de se surpasser afin d'obtenir des points, samedi soir.


    «Comment sentez-vous le groupe et pensez-vous que le succès contre la Colombie (4-0, mercredi) a permis de vous enlever un peu de pression avant ce choc face aux Etats-Unis, samedi ?

    Le groupe se sent très bien, on a bien débuté cette compétition. Pour ce qui est de la pression, les Jeux Olympiques, c’est une fête avant tout. A nous de bien gérer ces matches-là, dans la joie. Le groupe est prêt.

    Comment faire pour battre les Américaines ?
    Ça fait cinq fois qu’on joue contre les Etats-Unis. Savoir comment jouer contre cette équipe, c’est toujours compliqué. On a réussi à les battre une fois (2-0 en février 2015 en amical). Elles sont quatre fois championnes olympiques. Dès mon arrivée, j’avais demandé à jouer contre elles car il s’agit de la meilleure équipe du monde.

    Votre équipe reste sur sept matches sans encaisser de but. Ce match sera aussi un test pour la défense française quand on connaît la qualité des attaquantes américaines.
    J’espère que votre question ne va pas me porter la chkoumoune demain (sourire) ! Défensivement, on a une bonne base mais on a encore de nombreux progrès à faire. On travaille encore sur l’aspect défensif. Ca tient à peu de choses. Il faut qu’on corrige encore certains détails le plus rapidement possible.

    Quels enseignements avez-vous tiré d’Etats-Unis-Nouvelle-Zélande (2-0), mercredi ?
    On sent que l’équipe américaine maîtrise terriblement son sujet sur le plan tactique. Elle est bien regroupée, elle a des joueuses de très, très haut niveau. Même si elle a des blessées, le niveau de ses remplaçantes fait que ça ne pénalise pas l’équipe. Les remplaçantes sont au niveau des titulaires, c’est ce qui fait la force de cette équipe.

    Vous occupez la tête de votre groupe en raison d’une meilleure différence de buts (+4 contre +2). Avez-vous, dans un coin de la tête, cette première place ?
    On n’y va pas pour faire match nul, on va jouer le match. On m’a reproché à la Coupe du monde d’avoir battu le Mexique 5-0 (lors du troisième match). On m’avait dit ça aurait été bien de gagner 1-0 mais ce sont des calculs d’apothicaire (cela aurait permis à la France d’éviter l’Allemagne en quarts de finale, 1-1, 4-5 aux t.a.b.). Si on arrive à prendre des points contre les USA, il y aurait peut-être une petite place pour cette finale (de groupe). Ça me permettrait aussi de faire tourner sur le troisième match, ce que je n’ai pas pu faire lors du Mondial. Mais je reste lucide, je sais que ça va être difficile. Il va falloir être à 150% face à une équipe qui n’a pas de pression, car elle gagne pratiquement tous les titres. La pression, les Américaines ne doivent pas trop connaître, elles sont sûres de leur force.»

    «La pression, les Américaines ne doivent pas trop connaître, elles sont sûres de leur force»

    Claire GAILLARD, à Belo Horizonte

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...e-a-150/713470

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #Rio2016 - JO - Les BLEUES et le premier tour de phases finales

    La France a réussi face à la Colombie son meilleur résultat (4-0) pour un premier match d'une phase finale de compétition internationale. Retour et projections sur ces matchs de groupes.


    Majri félicitée après son coup franc (4-0, 82') (photo FIFA.com)


    Les Bleues disputent la dixième phase finale de leur histoire (5 Euros, 3 Coupes du Monde et 2 JO). Leur victoire 4-0 contre la Colombie est la plus large enregistrée par rapport aux neuf tournois précédents. Par la passé, sur les cinq matchs commencés par un succès, la France avait ensuite à quatre reprises franchi le premier tour.

    Si l'on dit souvent que débuter par une défaite n'est le meilleur des départs, la victoire n'est pas toujours synonyme de qualification comme la France l'a appris à ses dépens en 2005. Après quatre échecs successifs dont deux éliminations à la différence de buts (1997, 2005), les Bleues ont réussi à franchir pour la première fois un premier tour en 2009.
    Victorieuses de l'Islande (3-1), elles avaient ensuite connu un lourd revers face à l'Allemagne (1-5) avant d'obtenir le nul contre la Norvège et de prendre la deuxième place du groupe devant son adversaire, troisième, mais aussi qualifié dans une formule à 12 équipes similaire aux JO et finalement demi-finaliste au contraire des Bleues éliminées en quart de finale.

    Trois succès au premier tour en 2013

    A la Coupe du Monde 2011, les Bleues avaient décroché leur ticket après deux victoires contre le Nigeria (1-0) et le Canada (4-0), mais s'inclinaient devant l'Allemagne (2-4) pour prendre la seconde place du groupe, avant d'aller jusqu'en demi-finale.

    En 2012, la France connaît la défaite d'entrée face à l'adversaire le plus redouté, les Etats-Unis (2-4). Une rencontre pourtant débutée avec un avantage de 2-0 après quinze minutes. Mais la suite fut plus dure (2-4). Les Bleues s'en relevaient et enchaînaient deux succès devant la Corée du Nord (5-0) et la Colombie (1-0) pour prendre la seconde place à nouveau.

    2013 reste le meilleur parcours à ce jour avec trois succès et pour la première fois la première place du groupe. Trois victoires contre la Russie (3-1), l'Espagne (1-0) et l'Angleterre (3-0) qui laissaient entrevoir de belles choses. Mais malgré un tableau censé être plus favorable, la France allait buter sur le Danemark en quart et tombait aux tirs au but.

    La dernière Coupe du Monde avait débuté par une poussive victoire face à l'Angleterre (1-0), sanctionnée ensuite par un revers face à la Colombie (0-2). Touchées dans leur orgueil, les Bleues avaient répondu par un écrasant succès face au Mexique (5-0) avant de poursuivre l'aventure jusqu'en quart.

    Pour ces Jeux 2016, les Bleues ont donc signé un succès ample 4-0 face à la Colombie. Mais les Etats-Unis se présentent désormais à elles, avec probablement la première place en jeu. Quatre ans, après la défaite de 2012, les Bleues retrouvent les Etats-Unis dans une phase finale. Auront-elles cette fois-ci raison de leur adversaire, pour une première victoire en match officiel face aux Etats-Unis ?


    Les résultats en phase de groupe

    CE97 29/06/1997 France-Espagne 1-1
    CE97 02/07/1997 Russie-France 1-3
    CE97 05/07/1997 Suède-France 3-0
    Eliminée au premier tour

    CE01 25/06/2001 Norvège-France 3-0
    CE01 28/06/2001 France-Danemark 3-4
    CE01 01/07/2001 France-Italie 2-0
    Eliminée au premier tour

    CM03 20/09/2003 Norvège-France 2-0
    CM03 24/09/2003 France-Corée du sud 1-0
    CM03 27/09/2003 France-Brésil 1-1
    Eliminée au premier tour

    CE05 06/06/2005 France-Italie 3-1
    CE05 09/06/2005 France-Norvège 1-1
    CE05 12/06/2005 Allemagne-France 3-0
    Eliminée au premier tour

    CE09 24/08/2009 Islande-France 1-3
    CE09 27/08/2009 France-Allemagne 1-5
    CE09 30/08/2009 Norvège-France 1-1
    Qualifiée pour les quarts de finale

    CM11 26/06/2011 Nigeria-France 0-1
    CM11 30/06/2011 Canada-France 0-4
    CM11 05/07/2011 France-Allemagne 2-4
    Qualifiée pour les quarts de finale

    JO12 25/07/2012 Etats-Unis-France 4-2
    JO12 28/07/2012 France-Corée du Nord 5-0
    JO12 31/07/2012 France-Colombie 1-0
    Qualifiée pour les quarts de finale

    CE13 12/07/2013 France-Russie 3-1
    CE13 15/07/2013 Espagne-France 0-1
    CE13 19/07/2013 France-Angleterre 3-0
    Qualifiée pour les quarts de finale

    CM15 09/06/2015 France-Angleterre 1-0
    CM15 13/06/2015 France-Colombie 0-2
    CM15 17/06/2015 Mexique-France 0-5
    Qualifiée pour les quarts de finale

    Vendredi 5 Août 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Rio2016-J...es_a12721.html

    Laisser un commentaire:


  • crap2104
    a répondu
    Envoyé par lelavallois Voir le message
    Exactement ça, merci car mon français est pourtant bon mais certains ont du mal niveau compréhension !!! Habituellement le foot féminin ( Lyon et EDF, moins PSG ) est régulièrement oublié dans des LIVE lors de la saison et avec des horaires corrects, alors là nous parlons des jeux olympiques !!! Pensez-vous que le traitement aurait été le meme pour un match masculin ? Voilà ce qui m'exaspère le plus et voilà aussi pourquoi j'ai signé la fameuse pétition ...
    Je comprends... En même temps c'est les JO donc pour le foot c'est quand même particulier (sachant que pour une fois la compétition a plus d'importance chez les femmes que chez les hommes ! En tout cas pour moi...) et ces JO ont lieu au Brésil avec des matchs au milieu de la nuit...

    C'est très difficile de comparer je trouve et de savoir "si c'était les hommes". Si c'était les hommes (et pas les JO !), le match n'aurait tout simplement pas eu lieu à une heure pareille, cf la Coupe du monde...

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Envoyé par crap2104 Voir le message
    Entre une retransmission en direct du match (même en pleine nuit) et un live commenté sans image, il y a une ENORME différence... Et là c'est ce que lelavallois reproche, il ne parle pas de la diffusion TV ?

    Tous les matchs diffusés à la télé ne sont pas suivis sur les live des sites sportifs (Eurosport, l'Equipe). Et c'est bien normal non ? Comme dit tasslehoff, je vois pas trop quelle audience ils auraient pu espérer...
    Exactement ça, merci car mon français est pourtant bon mais certains ont du mal niveau compréhension !!! Habituellement le foot féminin ( Lyon et EDF, moins PSG ) est régulièrement oublié dans des LIVE lors de la saison et avec des horaires corrects, alors là nous parlons des jeux olympiques !!! Pensez-vous que le traitement aurait été le meme pour un match masculin ? Voilà ce qui m'exaspère le plus et voilà aussi pourquoi j'ai signé la fameuse pétition ...

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Envoyé par tasslehoff Voir le message
    Dégouté mon enregistrement a foiré je n'ai que la 1er mi-temps, j'espère que j'aurais l'occasion de voir la 2ème.
    Mi-temps sérieuse de nos filles, ELS bien en jambes. Si je devais faire un petit reproche pour ce début, on oublie un peu trop le côté droit.
    En meme temps cela était ennuyeux hormis le splendide coup franc de Majri ...

    Laisser un commentaire:


  • crap2104
    a répondu
    Envoyé par Cadole Voir le message
    En ce moment, France 4 diffuse le tournoi hommes, sans la France. Il est 1h du mat', Emmanuel Petit et les commentateurs sont sur le pont. Je crois qu'à partir de là (comme dirait l'autre ^^) les médias peuvent diffuser l'EDF féminine même à 3 ou 4 h du matin.
    Entre une retransmission en direct du match (même en pleine nuit) et un live commenté sans image, il y a une ENORME différence... Et là c'est ce que lelavallois reproche, il ne parle pas de la diffusion TV ?

    Tous les matchs diffusés à la télé ne sont pas suivis sur les live des sites sportifs (Eurosport, l'Equipe). Et c'est bien normal non ? Comme dit tasslehoff, je vois pas trop quelle audience ils auraient pu espérer...

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X