Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Équipe de France A, campagne 2015-2017

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Rem56
    a répondu
    Foot Bleues
    Victoire des Bleues contre le Canada

    Le 23/07/2016 à 22:55:00 | Mis à jour le 23/07/2016 à 23:20:32 | 57 Commentaires

    L'équipe de France féminine a gagné son dernier match de préparation avant les JO contre le Canada samedi (1-0), grâce à un coup franc de Camille Abily.


    Camille Abily a ouvert le score pour les Bleues. (V.MIchel/L'Equipe)

    Ce n'est pas la victoire la plus éclatante, mais les Bleues se sont offert un dernier succès avant les Jeux Olympiques, samedi contre le Canada (1-0) au stade de l'Abbé-Deschamps à Auxerre. Au sein d'une équipe remaniée par le sélectionneur Philippe Bergeroo, Camille Abily a marqué le seul but de la rencontre d'un beau coup franc (36e). Parti de l'angle gauche de la surface de réparation, le tir flottant a fini sa course dans la lucarne.

    Un but canadien refusé

    La deuxième période a été assez disputée. Les Françaises ont subi le pressing canadien et ont été mises en difficulté dans les relances. Un peu avant l'heure de jeu, Beckie a trouvé le fond des filets mais après une longue hésitation du corps arbitral, le but a été finalement refusé pour une position de hors-jeu.

    Déjà victorieuses de la Chine il y a une semaine, les Bleues terminent leur préparation invaincues. Françaises et Canadiennes vont maintenant s'envoler pour Rio où elles disputeront le tournoi olympique. Les Bleues débutent le 3 août contre la Colombie, les Nord-Américaines contre l'Australie.

    La mode du clapping arrive à Auxerre

    Le public du stade de l'Abbé-Deschamps à Auxerre a réservé un accueil chaleureux à l'équipe de France. Comme leurs homologues masculins, les joueuses sur le banc ont initié des clappings tout le long de la rencontre.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...-canada/709418

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    La France finit la prépa sur une bonne note
    Publié le 23 juillet 2016 | Top News
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    Une semaine après avoir nettement battu la Chine, la France effectuait son dernier match avant de rejoindre le Brésil pour les Jeux olympiques. Dominée presque tout le match, elle a pourtant réussi à se montrer solide pour s'imposer face au Canada grâce à un but sur coup franc de Camille Abily


    Auxerre, dernière étape avant Rio, accueillait les équipes de France et du Canada, qui rejoindront ensuite le Brésil, ce samedi. Au terme d'un match engagé physiquement -surtout du côté canadien-, les Bleues se sont montrées solides pour finalement s'imposer face à une séduisante équipe canadienne. Un bon résultat pour les Bleues, qui finissent donc la préparation pré-Jeux sur une bonne note.

    La France contre le cours du jeu

    L'équipe de France entrait bien dans le match et se montrait dominante pendant cinq minutes. Ensuite, c'est le Canada qui a pris le dessus sur son adversaire, grâce à une équipe bien en place et en mouvement, comme toujours avec de l'engagement physique, ce qui a fait souffrir les Bleues. Ce sont d'ailleurs les Américaines qui se procuraient la première grosse occasion de la première période, sur un centre d'Ashley Lawrence, qui avait éliminé Jessica Houara d'Hommeaux. Jessie Fleming, bien placée et seule face à la cage française, ne cadrait pourtant pas, permettant à la France de respirer (7'). Mais alors que les Bleues ne parvenaient pas à se montrer dangereuses, ne parvenant que trop rarement à trouver son trio Lavogez/Delie/Diani, il fallait une Sarah Bouhaddi attentive pour éviter de voir le Canada ouvrir le score.
    A deux reprises, devant Janine Beckie (15') et Christine Sinclair (21'), la gardienne française se montrait présente devant les attaquantes canadiennes pour s'emparer du ballon. Après une timide frappe de Claire Lavogez, que Stéphanie Labbé contrôlait en deux temps (24'), les Bleues ne se montraient présentes dans la surface adverse que sur coup franc, occasionant de la confusion dans la défense canadienne, finalement sans danger pour Labbé (33'). Bien lancée par Sinclair entre Sabrina Delannoy et Wendie Renard, Janine Beckie poussait trop son ballon, ce qui permettait à Bouhaddi de s'en emparer (34'). Trop timides dans l'engagement, avec un marquage plutôt lâche, les Bleues étaient dominées dans le jeu. Mais sur un coup franc obtenu par Camille Abily, la joueuse lyonnaise ouvrait le score (comme à l'entrainement), permettant à la France de mener contre le cours du jeu (36') et de rentrer au vestiaire avec l'avantage au tableau d'affichage.

    Les Bleues tiennent bon

    La deuxième période se déroulait de la même façon, avec une équipe de France en-dedans et dominée par une belle équipe canadienne, qui ne parvenait cependant pas à se montrer vraiment dangereuse jusqu'à la 56'. Bouhaddi ratait sa sortie hors de la surface et le Canada récupérait le ballon. Heureusement pour les Bleues, Delannoy veillait au grain et évitait l'égalisation (56'). La minute suivante, le Canada égalisait, mais Janine Beckie était hors-jeu et le but logiquement refusé (57').
    A l'heure de jeu, plusieurs changements étaient effectués des deux côtés, Louisa Cadamuro notamment faisant son entrée pour son dernier match en France. La France se procurera trois grosses occasions avant la fin du match, grâce à Amandine Henry, dont la tête sur coup franc de Cadamuro passait de peu au-dessus (70'), et Elodie Thomis, deux fois lancée en profondeur (90' duel raté, 90+5' bon retour de Zadorsky). Mais c'est bien le Canada qui continuait à dominer la rencontre, poussant notamment dans les dernières minutes. Solides, les Bleues ont tenu le score, et terminent leurs deux matches de préparation avec deux victoires au compteur, et aucun but encaissé. Si la manière n'a pas vraiment été au rendez-vous, l'équipe de France peut se satisfaire d'avoir réussi à s'imposer lors d'un match où elle a été dominée quasiment de bout en bout. Prochaine destination, Rio, avec une médaille en ligne de mire.


    Les compositions :
    France : Bouhaddi - Karchaoui, Delannoy, Renard, Houara - Lavogez (Cadamuro 60'), Hamraoui (Dali 78'), Henry, Abily (Bussaglia 60'), Diani (Thomis 60') - Delie (Le Bihan 82')
    Canada : Labbé - Lawrence, Zadorsky, Buchanan, Wilkinson (Chapman 59') - Scott, Schmidt (Rose 59'), Fleming, Matheson (Bélanger 72') - Beckie (Prince 85'), Sinclair

    http://www.footdelles.com/article/Le...te_136316.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - La FRANCE part à Rio avec un succès face au CANADA (1-0)

    Après un succès logique face à la Chine (3-0), la France était opposé à un adversaire d'un autre calibre ce samedi à Auxerre. Bousculées par le physique de leurs adversaires, les Bleues ont débloqué la situation sur un coup franc d'Abily avant de finir au courage.


    Abily a inscrit son 32e but en Bleue (photo A.Mesa/FFF)


    Philippe Bergerôo avait décidé de procéder à cinq changements dans son équipe de départ face au Canada. Majri, ménagée, était remplacée par Karchaoui à gauche, entrée dans la liste des 18 cette semaine. Des remplacements étaient effectués sur toutes les lignes face à un adversaire canadien qui proposait la même équipe que trois joueurs plus tôt face à la Chine (1-0).

    Bousculées par le jeu physique des joueuses de John Herdman, les Françaises n'arrivaient à pas à développer leur football. Quelques débordements tentés par Diani à droite n'aboutissaient pas, à l'inverse d'Ashley Lawrence, la n°10 canadienne qui par deux fois se déjouait de Houara d'Hommeaux pour adresser des centres dangereux devant le but de Bouhaddi. Fleming en était même surprise (7e) alors que Sinclair était devancée par Bouhaddi (15e). Il fallait attendre la 24e minute pour voir la première frappe française, oeuvre de Lavogez de 20 m que Labbé captait en deux temps.

    Premier but en Bleues sur coup franc direct pour Abily

    La rencontre baissait ensuite d'intensité et les Canadiennes reculaient, commettant plus de fautes dans leur camp. Un premier coup franc d'Abily donné l'alerte devant le but canadien (33e), le second allait faire mouche. Décalée sur le côté gauche à 25 m, Abily enroulait sa frappe du droit et trouvait la lucarne au premier poteau. Un 32e but en sélection magnifique et pour la première fois sur un coup franc direct pour elle (1-0, 36'). Ce but réveillait le public auxerrois timide jusqu'alors, alors que la France gardait son avantage à la pause.

    Egalisation logiquement refusé au Canada

    En seconde période, les Françaises allaient allier défensivement parfois le bon (Renard et Karchaoui) et le moins bon (Hamraoui et Bouhaddi). Delannoy venait sauver sur la ligne d'un dégagement de la tête une frappe de Beckie alors que Bouhaddi hors de la surface avait manqué sa sortie (56e). Sur une action venue de la gauche avec Lawrence, Fleming manquait sa reprise mais Beckie était à la conclusion (57e). Nettement hors-jeu, l'arbitre assistante ne le signalait pas et il fallait quelques palabres et une discussion entre l'arbitre centrale et son assistante pour finalement l'invalider. Un but qui intervenait dans une période de flottement défensif et de coups francs favorables aux Canadiennes comme celui de Sinclair enroulé vers l'extérieur qui frôlait la lucarne (63e), ou celui de Beckie boxé par Bouhaddi (74e). La gardienne tricolore était de nouveau sous pression devant Beckie (75e). Côté français, les occasions étaient rares mais dangereuses avec un coup franc de Necib-Camadamuro repris de la tête par Henry juste au dessus de la barre (70e) et surtout un raid solitaire de Thomis soldé par un face-à-face perdu avec Labbé (90e).

    La France peut s'envoler pour Rio avec deux victoires dans les valises. Mais dans un autre climat, il faudra rester prudent au moment de débuter une compétition aussi disputée.


    Match de préparation aux Jeux Olympiques
    Samedi 23 juillet 2016
    - 21h00
    FRANCE - CANADA : 1-0 (1-0)
    Auxerre (Stade Abbé Deschamps)
    Temps ensoleillé - Terrain excellent
    Spectateurs : 17 589
    Arbitres : Vivian Peeters (Pays-Bas) assistée de Nicolet Bakker (Pays-Bas) et Fijke Hoogendijk (Pays-Bas). 4e arbitre : Solen Dalongeville (France)
    But : Camille ABILY 36'
    Avertissement : Rose 86' pour le Canada

    France : 16-Sarah Bouhaddi ; 8-Jessica Houara d'Hommeaux, 5-Sabrina Delannoy, 3-Wendie Renard (cap.), 4-Sakina Karchaoui ; 17-Kheira Hamraoui (20-Kenza Dali 78'), 6-Amandine Henry ; 13-Kadidiatou Diani (12-Elodie Thomis 60'), 10-Camille Abily (15-Elise Bussaglia 60'), 11-Claire Lavogez (14-Louisa Necib-Cadamuro 60') ; 18-Marie-Laure Delie (21-Clarisse Le Bihan 82'). Entr.: Philippe Bergerôo
    Banc : 1-Méline Gérard, 22-Laëtitia Philippe, 2-Griedge Mbock Bathy Nka, 7-Amel Majri, 9-Eugénie Le Sommer, 19-Sandie Toletti
    Canada : 1-Stephanie Labbe ; 7-Rhian Wilkinson (2-Allysha Chapman 59'), 3-Kadeisha Buchanan, 4-Shelina Zadorsky, 10-Ashley Lawrence ; 8-Diana Matheson (9-Josee Belanger 72'), 11-Desiree Scott, 17-Jessie Fleming ; 13-Sophie Schmidt (6-Deanne Rose 59') ; 12-Christine Sinclair (cap.), 16-Janine Beckie (15-Nichelle Prince 84'). Entr.: John Herdman
    Banc : 18-Sabrina D'Angelo, 21-Kailen Sheridan, 5-Rebecca Quinn, 14-Melissa Tancredi




    Le onze français (photo A.Mesa/FFF)

    Dimanche 24 Juillet 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-La...-0_a12675.html

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    idemque pour les précédents posts : match ennuyeux, les filles avaient que Rio en tete et ne surtout pas se blesser; les canadiennes en mode " bucheronne " ont bien préparé notre EDF afin d'etre tout de suite dans la compétition qui débute dans 10 jours ...
    J'aime beaucoup voir jouer également Karchaoui, jolie et belle joueuse future Lyonnaise ???

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Envoyé par Rem56 Voir le message
    Encore un bon match de Karchaoui derrière :lov:
    Sinon, je tiens à souligner le magnifique tacle de qui vous savez... qui a encore une fois tout arraché sur une canadienne :D:fier:
    Par contre, sa vraie qualité sont les passes longues en diagonale car c'est précis à chaque fois, mais elle a des réelles difficultés sur les passes courtes et quand elle est pressée par une autre joueuse, c'est vraiment affolant :crazy::shock::sick:
    J'ai pas vu le match, mais Karchaoui me plait beaucoup aussi sur les match ou je l'ai vue.
    Si elle continue comme ça, je pense qu'elle sera la prochaine recrue Lyonnaise pour la saison 2017/2018.
    Pour Keira, ouais, le jeu long c'est vraiment le truc qui lui a permis de sauver plusieurs de ces matchs en EDF, mais si elle s'améliore pas ailleurs, ça va vraiment pas le faire. Chez les u19 l'autre jour, j'ai vu Couturier qui a cette meme qualité et qui a l'air meilleur techniquement bon sur 1 seule match j'irais pas plus loin dans la comparaison, mais Hamraoui va devoir élever son niveau de jeu et baisser celui de son agressivité.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    J'ai pu voir le match qu'après la 35ème minute et juste après le superbe CF de Camille :lov::fier:

    Comme d'habitude, on a vraiment du mal contre les équipes qui jouent en bloc et qui nous imposent le duel physique... on gagne, c'est bon pour la confiance, mais j'ai trouvé notre jeu assez fragile dans l'ensemble car on a été plutôt dominées à mon goût et assez facilement mises en difficultés :crazy:

    Encore un bon match de Karchaoui derrière :lov:
    Sinon, je tiens à souligner le magnifique tacle de qui vous savez... qui a encore une fois tout arraché sur une canadienne :D:fier:
    Par contre, sa vraie qualité sont les passes longues en diagonale car c'est précis à chaque fois, mais elle a des réelles difficultés sur les passes courtes et quand elle est pressée par une autre joueuse, c'est vraiment affolant :crazy::shock::sick:
    Sinon rien à signaler dans l'ensemble, dommage pour Thom' qui avait l'occasion du 2-0 à la fin, mais qui a pêché dans la finition :non:

    Laisser un commentaire:


  • Lyonking6903
    a répondu
    But hors jeu du Canada... finalement refusé à juste titre.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonking6903
    a répondu
    BUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT !!!!!!!!

    Super coup-franc de Camille :lov:

    Laisser un commentaire:


  • Lyonking6903
    a répondu
    C'est moi ou on est plus emprunté physiquement que les Canadiennes ?

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Foot Bleues
    Griedge Mbock Bathy, une nouvelle patronne chez les Bleues

    Le 23/07/2016 à 10:00:00

    Alors que les Française affrontent le Canada ce samedi (21 h) pour leur dernier match de préparation avant les JO, une joueuse semble déjà prête pour l'évènement. La défenseure l'OL Griedge Mbock Bathy impressionne depuis plusieurs mois.


    Griedge Mbock, la petite pépite de l'équipe de France. (Vincent Michel/L'Equipe)

    En arrivant à Lyon, en début de saison en provenance de Guingamp, Griedge Mbock Bathy s’était fixé plusieurs objectifs : remporter le triplé Championnat – Coupe de France – Ligue des champions avec l'OL et faire partie des 18 de Philippe Bergeroo qui disputeront les Jeux olympiques, au mois d’août, à Rio. La jeune Bretonne a atteints tous ses buts et a même fait mieux puisqu’elle a également réussi à devenir titulaire au sein de la meilleure équipe européenne ainsi qu'en équipe de France.
    Son ascension a été fulgurante cette saison et pourtant, les débuts n’ont pas été faciles pour la native de Brest, plus gros transfert de l’histoire du football féminin français (100 000 euros). «L'intensité à l'entraînement, dans le jeu, le travail physique beaucoup plus poussé, tout était différent de Guingamp, nous expliquait-elle en mars dernier avant de s'envoler pour les États-Unis avec les Bleues. Quand tu joues avec les meilleures joueuses françaises ou même étrangères, tu sens la différence. Ça te force aussi à te mettre au niveau.»

    Renard : «Elle a pris conscience de ses qualités, de son potentiel et que son statut a changé dans le bon sens»

    Et c'est ce qu'elle a fait. Malgré le déracinement avec sa Bretagne adorée, Griedge s’est accrochée, bien aidée par le fait de connaitre une bonne partie de l’effectif de l’OL qu’elle côtoie en équipe de France depuis près de trois ans. «Cela a facilité mon adaptation», reconnait la défenseure centrale proche d’Elodie Thomis et de Mylaine Tarrieu, et qui a développé une vraie complicité avec Ada Hegerberg, la prodige norvégienne qui a le même âge qu’elle. «Elle est à l'écoute, prend les conseils, relève Wendie Renard, sa capitaine en club et en sélection. Parfois elle a des choses à dire, on l'entend de plus en plus à l'entraînement. Avant, elle ne parlait pas trop car c'est quelqu'un de timide. Aujourd'hui, elle ose plus. Ça démontre qu'elle a pris conscience de ses qualités, de son potentiel et que son statut a changé dans le bon sens. Elle est très jeune donc c'est de bon augure pour la suite», prédit Renard.

    En sélection, l’ex-Guingampaise qui compte désormais 22 capes, s’impose désormais comme un élément incontournable. Profitant de la saison de Laura Georges perturbée par les blessures et forfait pour les Jeux, elle s’est installée en défense centrale aux côtés de Wendie Renard. Lors du dernier match amical des Bleues face à la Chine (3-0), elle a une nouvelle fois réalisé un sans faute. «Elle a une progression qui me semble normale, estime Renard. Elle a réalisé une très bonne saison, elle gagne en régularité. Sans manquer de respect à Guingamp, le niveau d'exigence n'est pas le même qu'à Lyon. En équipe de France, elle est dans la continuité de sa saison. Elle poursuit sur sa lancée. Il faut qu'elle continue ainsi, qu'elle arrive à garder ce niveau-là. »

    Abily : «Je la vois tous les jours à Lyon et j'ai l'impression qu'elle a encore pris en assurance et en confiance»

    Camille Abily, qui n’a jamais caché son admiration pour Mbock Bathy, confirme que cette dernière a «franchi un palier cette saison». «Elle est exceptionnelle, s’enthousiasme-t-elle. C'était déjà une très bonne joueuse à Guingamp, elle avait déjà une très grosse maturité. Mais je la vois tous les jours à Lyon et j'ai l'impression qu'elle a encore pris en assurance et en confiance. Sans avoir un surplus de confiance, vraiment dans le sens positif. Elle dégage une sérénité. Pour son âge elle fait partie des très grandes joueuses qu'on peut avoir en équipe de France. »

    Griedge Mbock Bathy avait un ultime objectif pour cette saison. «Remporter les JO ou au moins avoir une médaille.» Jusqu’ici, elle a réussi tout ce qu'elle a entrepris.

    Six choses à savoir sur Griedge Mbock Bathy

    Sy. D.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...-bleues/709139

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues : Faire le plein d'énergie
    Publié le 23 juillet 2016 | Top News
    Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



    Avant de s'envoler pour le Brésil lundi soir, l'équipe de France féminine va jouer un dernier match amical face au Canada à Auxerre. Une rencontre qui se déroulera à guichets fermés et qui sera l'occasion de prendre un dernier bol d'énergie et conforter cette détermination à décrocher la médaille.


    Cette semaine lors du point presse de l'équipe de France féminine à Clairefontaine, les joueuses de Philippe Bergerôo avaient de l'énergie à revendre et livraient des sourires à tout va. Sauf quand on posait la question d'une éventuelle médaille en août prochain, là les visages se fermaient. L'ambiance était donc au beau fixe malgré la souffrance physique de la préparation.

    Energie et détermination

    Les coéquipières de Wendie Renard sont embarquées dans le même bateau, « toutes logées à la même enseigne », unies pour aller conquérir cette première médaille de l'histoire du football féminin français. Comme ce dernier exercice lors de la séance mercredi. Chacune leur tour, les tricolores vont tenter de monter le plus rapidement une côte aussi courte que pentue à coté du terrain Platini à l'INF. Elodie Thomis au repos (détentrice du record de rapidité de l'exercice), c'est Kadidiatou Diani qui a signé le temps scratch. Une course répétée deux fois qui a fait mal aux jambes des intéressées mais elles se sont toutes soutenues dans la difficulté. « On veut surtout travailler le mental, pour aller au fond de soi. Quand je vois les filles finir le travail intermittent couchées par terre, c'est très positif. Plus elles auront mal ici, plus elles feront mal au Brésil », précise Philippe Bergerôo. Wendie Renard ajoute : « Après plusieurs années, des quatrièmes places et un quart de finale à l'Euro (2013), on a vraiment envie d'ouvrir notre palmarès et celui de l'équipe de France. C'est important de travailler et d'être récompensées en août prochain ». D'ailleurs rien n'est laissé au hasard durant cette préparation. La moindre petite douleur ou gêne musculaire est surveillée comme le lait sur le feu. C'est pour cela que durant cette semaine, les séances ont été allégées pour Amel Majri, Clarisse Le Bihan ou Louisa Necib par exemple. Car comme l'a dit Philippe Bergerôo, « je ne peux pas me permettre de partir avec une fille blessée car je n'ai que dix-huit filles ».

    Le Canada à guichets fermés

    Avant de s'envoler pour le Brésil, l'équipe de France va donc jouer un dernier match de préparation face au Canada à l'Abbé-Deschamps à Auxerre (l'une des onze villes candidates pour la Coupe du monde 2019). Contrairement à Charléty, cette fois le stade sera plein ce samedi soir. La rencontre se jouera à guichets fermés : 17 000 personnes attendent les Bleues en Bourgogne. De quoi faire le plein de bonnes ondes avant de se tourner vers le Brésil. « On sent que cela se rapproche. On est encore dans notre préparation. On essaie de prendre de l'énergie en France car on sait que l'on aura très peu de supporters là-bas », confie Wendie Renard. Une affluence qui confirme l'engouement autour de ces Bleues à travers la France après le record d'affluence à Rennes début juin face à la Grèce (24 835 personnes). Une victoire comme en avril 2015 à Robert Bobin serait bénéfique pour la confiance aussi. Le Canada sera d'ailleurs un bon test physique à ce stade de la préparation. Il ne faudra juste pas connaître derrière la même fin lors de la compétition que pendant de la Coupe du monde.

    http://www.footdelles.com/article/Le...ie_136314.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #Rio2016 - Les BLEUES à l'épreuve du CANADA

    Au moment d'affronter le Canada, ce samedi à Auxerre (21h00, en direct sur D17), en vue des Jeux Olympiques, il se pourrait que revienne à l'esprit un certain 9 août 2012 à Coventry.




    Les Bleues retrouvent en effet le Canada, un adversaire qui les avait privé de médaille de bronze lors des Jeux Olympiques de Londres. Ce jour-là, Diana Matheson avait stoppé le rêve de médaille en reprenant une frappe de Sophie Schmidt repoussée par Sarah Bouhaddi (0-1) Depuis ce jour-là, les Bleues n'ont pas réussi à atteindre de nouveau ce stade de la compétition, battues deux fois en quart de finale de l'Euro 2013, puis de la Coupe du Monde 2015.

    Alors si ce match est désormais du passé et que les Bleues vivent dans le présent avec l'objectif de décrocher une médaille aux JO de Rio, il leur faudra se méfier du 10e mondial, qui a enchaîné 10 victoires en 13 matchs. Un adversaire physique, accrocheur, dont le football ne fait pas toujours plaisir à regarder, mais qui sait être efficace.

    A Auxerre, les Bleues s'attendent donc à un dernier test, grandeur nature avant de s'envoler pour le Brésil. Philippe Bergerôo qui avait effectué quelques tests lors du précédent match remporté face à la Chine (3-0) devrait cette fois-ci peaufiner son équipe.

    John Herdman : "Nous pousser au-delà de nos limites"

    "Le match sera difficile, comme ce l’est toujours face aux Françaises, elles peuvent nous pousser au-delà de nos limites" a déclaré John Herdman, le sélectionneur du Canada. "C’est un match intéressant pour les joueuses, elles devront dépasser leurs limites pour obtenir un résultat. La dernière fois que nous nous sommes rencontrés, ce fut une défaite 1-0 pour nous, nous leur avons mis de la pression mais ce n'était pas assez" se rappelle-t-il. Depuis les JO de 2012, le Canada a joué contre la France à deux reprises, enregistrant un match nul 1-1 à Nice en 2013 et une défaite 0-1 à Bondoufle l’an dernier.
    "Je crois que ce sera un résultat serré une fois de plus" a ajouté Herdman après la victoire 1-0 du Canada face à la Chine mercredi en amical à Paris. "Nous avons un peu de fatigue du dernier match, ce qui ne sera pas différent de ce que nous allons avoir à faire face aux Jeux Olympiques". Pour le sélectionneur, il faudra empêcher la France de développer son jeu : "Lors de notre dernier match, les Françaises n’ont pu obtenir qu’un tir vers le but et nous avons causé des problèmes à leur rythme d’attaque, mais nous ne pouvions pas imposer notre attaque et c’est là que notre équipe doit progresser".


    Samedi 23 Juillet 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Rio2016-L...DA_a12672.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Foot Bleues
    Wendie Renard : « Claire Lavogez n'a pas peur»

    Le 20/07/2016 à 15:37:00 | 7 Commentaires

    Un an après son tir au but manqué face à l'Allemagne, en quart de finale du Mondial 2015, Claire Lavogez a tiré et transformé un penalty avec les Bleues, en amical, face à la Chine (3-0). Le traumatisme semble exorcisé.


    Claire Lavogez consolée par Philippe Bergeroo, l'an dernier, lors du Mondial canadien. (Jean-Louis Fel/L'Equipe)

    Les larmes de Claire Lavogez, consolée par Philippe Bergeroo, le sélectionneur de l’équipe de France, avaient été l’une des images fortes du Mondial 2015. Lavogez avait manqué son tir au but lors de la séance, en quart de finale contre l’Allemagne (1-1, 4-5, t.a.b.) et le parcours des Bleues s’était brutalement arrêté.

    «Si elle est amenée à tirer lors de la compétition, elle aura nettement moins de doutes du fait d'avoir marqué»

    Un an plus tard, la Lyonnaise a exorcisé ses vieux démons en tirant et en transformant un penalty, en amical, contre la Chine (3-0), samedi dernier. «Le fait que Claire retente sa chance, ça lui redonne de la confiance, estime Camille Abily, coéquipière de Lavogez en équipe de France et à l’OL. Si elle est amenée à tirer lors de la compétition (les JO), elle aura nettement moins de doutes du fait d’avoir marqué (contre la Chine)».

    Wendie Renard, la capitaine des Bleues, partage cette analyse et met en avant la confiance qui anime l’ancienne Montpelliéraine. «Ça démontre qu’elle aussi a le mental, elle n’a pas peur, affirme Renard. Souvent après un tel épisode, on peut se dire "je ne les tire plus jamais". Maintenant, même si ce ne sont pas les mêmes conditions, elle a pris ses responsabilités et a démontré qu’elle avait les qualités pour tirer un penalty. Il faut juste de la confiance, elle a démontré qu’elle en avait.»

    «Le geste de Louisa est important. Pour l'état d'esprit et le collectif, c'est bon signe avant les JO»

    Renard salue aussi l'attitude de Louisa Cadamuro (le nom de Necib qui s’est récemment mariée) qui a laissé le ballon à sa partenaire. «Le geste de Louisa est important, souligne la capitaine. On n’avait pas désigné de tireuse avant la rencontre. C’était à celle qui se sentait. Et du coup Louisa lui a laissé la possibilité de tirer, pour l’état d’esprit et le collectif, c’est bon signe avant les JO.»
    L'équipe de France doit affronter le Canada, samedi, à Auxerre (21 heures) pour son dernier match de préparation avant de s'envoler pour le Brésil et les Jeux olympiques de Rio. Quatrièmes il y a quatre ans à Londres, les joueuses de Philippe Bergerro visent le podium. Elles affronteront la Colombie (3 août), les Etats-Unis (6 août) et la Nouvelle-Zélande (9 août) lors de la phase de poules.

    Sy. D.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...as-peur/708331

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Avec Karchaoui, tout va très vite
    Publié le 20 juillet 2016 | Les Bleues
    Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



    Suite à l'officialisation du forfait de Laura Georges, Sakina Karchaoui a été intégrée dans le groupe des 18 qui disputeront les Jeux olympiques de Rio. Une preuve de l'ascension fulgurante de la latérale gauche montpelliéraine de 20 ans qui vient de réussir sa première saison pleine et qui a fêté sa première sélection en mars dernier.


    Le malheur de l'une a fait le bonheur de l'autre. Ce lundi 19 juillet, la nouvelle que l'on pressentait depuis quelques jours, et la non titularisation de Laura Georges face à la Chine, s'est confirmée. Toujours souffrante de la cuisse droite (lésion musculaire), la défenseure parisienne (31 ans) est forfait pour les Jeux olympiques de Rio. Pour la remplacer, le staff tricolore a intégré dans les 18 titulaires la jeune latérale montpelliéraine Sakina Karchaoui (Sandie Toletti la remplace dans les suppléantes). Elle ne verra donc pas les Jeux olympiques des tribunes mais bien au niveau du terrain. « Être dans les 22, dans tous les cas on allait à Rio. Après Laura a déclaré forfait, c'est un mal pour elle, je lui souhaite une bonne continuation. Après cela me donne l'opportunité de rentrer dans les 18, il faut que je fasse ce que je fais depuis le début, essayer de faire un petit trou et de prendre cette opportunité comme une récompense ».

    Une promotion express

    Le petit trou s'est agrandi ces derniers mois. Tout d'abord avec son club de Montpellier. Pour sa troisième saison en D1, Sakina Karchaoui (20 ans) a gagné en régularité dans ses performances (20 matches joués, 19 titularisations en championnat), et s'est affirmée comme un maillon essentiel du dispositif de Jean-Louis Saez à Montpellier. « Au club, ils m'ont donné cette chance là d'être titulaire et cela m'a permis de progresser. Et mes progrès sont passés par ma confiance sur le terrain, maintenant il faut réussir en équipe de France ».
    Une régularité et une constance qui lui ont permis de vivre sa première sélection en équipe de France face à l'Ukraine (victoire 4-0). Un match où elle avait d'ailleurs montré de belles promesses. En l'espace de dix mois, beaucoup de choses se sont donc passées dans la jeune carrière de Sakina Karchaoui. Cette intégration dans les 18 met en lumière l'ascension fulgurante de la latérale gauche montpelliéraine. « Il y a un an vous m'auriez posé la même question, je ne pensais pas me retrouver à ce stade là. Mais le football cela va vite et me voilà à 20 ans faire les JO. C'est une grande joie ».

    Un avenir prometteur

    Avec l'affirmation de la native de Salon de Provence, la relève au poste de latérale gauche semble assurée. Sans oublier la Parisienne Perle Morroni. Deux milieux de formation dotées d'une belle aisance technique et d'un centre de gravité assez bas. « Ces dernières années, cela nous a fait un peu défaut on n'avait que Sonia (Bompastor) et Boulette (Laure Boulleau). Cela prouve que l'on bosse bien sur les postes. Elle a un avenir devant elle, maintenant c'est à elle de travailler, d'être sérieuse et surtout elle a accroché l'équipe de France c'est à elle de ne pas lâcher », confie Wendie Renard.
    Si devenir une titulaire à part entière dans son club faisait partie de ses objectifs à court terme, Sakina Karchaoui n'entend pas s'arrêter là et compte bien continuer à travailler pour s'affirmer encore plus au très haut niveau. « Elle a du potentiel c'est une très bonne joueuse, si elle continue à jouer comme cela, elle ira très loin et pourquoi pas se faire une place en équipe de France et dans un grand club », estime son ancienne coéquipière à Montpellier Claire Lavogez. Elle vient de franchir une nouvelle étape avec cette participation aux Jeux olympiques. Et elle ne compte pas s'arrêter là.

    http://www.footdelles.com/article/Le...te_136148.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Envoyé par tasslehoff Voir le message
    Bien degoute pour Laura quand même qui ne devrait pas avoir de nouvelle occasion de faire les JO.
    Logique pour Sakina, mais je comprends pas qu'il prenne Toletti plutôt qu'une défenseure en reserviste a la place.
    Tu m'enlèves les mots de la bouche... franchement dégoûté pour Laura, qui paye les pots cassés d'un staff médical et d'un entraîneur incompétent au PSG cette saison (le fameux match à Lyon en 1/2 finale de LDC aura été le match de trop, comme pour Boulleau).

    Content pour Sakina qui méritait sa place... sinon pour la place de réserviste, content aussi pour Sandie, mais faut pas chercher la logique du poste avec Bergeroo :mdr:

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Bien degoute pour Laura quand même qui ne devrait pas avoir de nouvelle occasion de faire les JO.
    Logique pour Sakina, mais je comprends pas qu'il prenne Toletti plutôt qu'une défenseure en reserviste a la place.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - Laura GEORGES forfait pour les JO, Sakina KARCHAOUI dans les 18

    Suite au résultat de l'examen médical passé ce lundi après-midi, Laura Georges a été contrainte de déclarer forfait pour les Jeux Olympiques. Elle est remplacée par Sakina Karchaoui dans les 18. Sandie Toletti fait son entrée dans les 22.


    Sakina Karchaoui intègre les 18 Bleues pour Rio


    Actuellement en stage à Clairefontaine, après un match de préparation remportée face à la Chine, Laura Georges qui n'avait pas pris part à cette rencontre, passait cet après-midi une IRM à l’hôpital de Rambouillet. L’examen médical a révélé une lésion musculaire à la cuisse droite, qui contraint la défenseure du Paris Saint-Germain à déclarer forfait pour les Jeux Olympiques de Rio 2016.

    Sakina Karchaoui (3 sélections) (Montpellier HSC) qui était entrée en cours de rencontre samedi dernier, intègre la liste olympique des 18 joueuses. Sandie Toletti (Montpellier HSC) a été appelée en renfort, parmi les quatre suppléantes.

    L'arrivée dans la liste de Sakina Karchaoui est une alternative supplémentaire au poste de latérale gauche. Amel Majri pourrait ainsi évoluer milieu gauche.

    L’Équipe de France féminine jouera un match de préparation contre le Canada, samedi 23 juillet (21h00) au stade de l’Abbé-Deschamps à Auxerre, avant de s’envoler pour le Brésil le lundi 25 juillet.

    >> SA FICHE

    Lundi 18 Juillet 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-La...18_a12661.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    France-Chine : Cadamuro, Diani, Renard et Mbock se distinguent
    Publié le 18 juillet 2016 | Equipe de France A
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    Désormais après chaque match de l'équipe de France, vous pourrez retrouver notre article attribuant des notes sur dix aux joueuses tricolores avec une appréciation de leur match. Et des focus sur l'équipe adversaire ou certaines joueuses marquantes.


    Sarah Bouhaddi : 4,5

    N'a quasiment rien eu à faire, mais a failli mettre en danger l'équipe avec deux dégagements dangereux. Remplacée par Méline Gérard (46'), rassurante à tous points de vue, notamment sur son intervention des deux poings à la 67' minute sur un centre de Wang Shanshan.

    Amel Majri : 5,5
    Très présente en première période, que ce soit offensivement, avec à la clé un centre décisif sur le premier but français (15'), ou défensivement, elle a ensuite baissé le pied en seconde période, au cours de laquelle elle a été beaucoup moins présente. Se fait passer deux fois coup sur coup par Wang Shanshan (67', 68'), heureusement sans conséquence. Remplacée par Sakina Karchaoui (78'), qui a réalisé une bonne entrée.

    Wendie Renard : 7,5
    Très solide défensivement, n'hésitant pas à se lancer dans de grandes chevauchées dans la moitié de terrain chinoise, la capitaine des Bleues a également inscrit le deuxième but tricolore, de la tête sur un coup franc de Louisa Cadamuro (29'). Un match très réussi.

    Griedge Mbock : 7
    Auteure de plusieurs interventions décisives, elle a réalisé un gros match défensivement et a su donner de bons ballons entre les lignes.

    Jessica Houara d'Hommeaux : 6
    Solide défensivement, éteignant notamment Wang Shuang, la nouvelle latérale lyonnaise a également été présente dans la moitié de terrain chinoise, sans réussite. Remplacée par Sabrina Delannoy (77'), auteure d'une bonne entrée, et présente offensivement.

    Amandine Henry : 6,5
    Match très solide de la joueuse de Portland, qui s'est distinguée par son impact physique et ses récupérations. Des actions vers l'avant incisives.

    Elise Bussaglia : 5,5
    Une grosse activité, mais avec du déchet. Une prestation solide de la joueuse de Wolfsburg, qui a été moins présente en seconde période, avant d'être remplacée par Claire Lavogez (61') qui a montré de l'envie, n'a pas hésité à prendre sa chance, et a marqué le troisième but tricolore sur penalty (81'). Passée proche du doublé, mais était hors-jeu (87').

    Camille Abily : 5,5
    Très présente en début de match, elle a ensuite peu à peu disparu. Jouant souvent vers l'arrière, elle a connu du déchet dans ses passes vers l'avant et ses têtes. Remplacée par Kheira Hamraoui (61') qui a réalisé une bonne entrée, que ce soit au niveau de la récupération ou son jeu de passe. Intervention décisive devant Wang Shanshan dans la surface (68').

    Kadidiatou Diani : 7,5
    Certes, la jeune attaquante a connu du déchet, mais elle s'est montrée très présente tout au long du match. Elle s'est distinguée en attaque en donnant du fil à retordre à Wu Haiyan tout au long de la partie, et en défense avec notamment deux belles interventions. Auteure du premier but tricolore (15'), et obtient le penalty converti par Claire Lavogez. Une belle prestation de la Juvisienne.

    Louisa Cadamuro : 7,5
    Très bon match de la future retraitée, qui a eu une grosse activité. Elle s'est notamment distinguée par ses passes, en étant impliquée sur les trois buts français : le décalage pour Amel Majri sur le premier but, son coup franc pour Wendie Renard sur le deuxième but, la passe dans l'intervalle pour Kadidiatou Diani qui obtient ensuite le penalty. Autres passes qui auraient pu connaitre meilleur sort, par-dessus la défense pour Diani (38'), dans l'intervalle pour Eugénie Le Sommer (44').

    Eugénie Le Sommer : 6,5
    Présente sur tout le front de l'attaque, Le Sommer a eu une belle activité mais a été logiquement assez peu présente devant le but. Sur une belle passe de Necib, elle voit sa frappe détournée par Zhao Lina sur son poteau (44). Remplacée par Marie-Laure Delie (61'), solide notamment dos au but. Elle a connu peu de déchet, a permis par son pressing de récupérer plusieurs ballons, mais a été assez peu présente dans la surface.


    Chine
    Trois joueuses se sont particulièrement distinguées du côté chinois : tout d'abord la capitaine Li Dongna, auteure de nombreuses interceptions, a réalisé une prestation très solide même si c'est elle qui offre le penalty à la France. Wang Shanshan a réalisé une bonne entrée dans son couloir droit, et aurait pu se montrer décisive sans les interventions de Méline Gérard (67') et Kheira Hamraoui (68'), à chaque fois après avoir éliminé Amel Majri. Difficile enfin de ne pas évoquer la prestation de la gardienne Zhao Lina, fautive sur les deux premiers buts et auteure de plusieurs autres interventions ratées. Un match à oublier pour la gardienne.

    http://www.footdelles.com/article/Eq...nt_135897.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - Incertitude sur Laura GEORGES aux JO ; Laure BOULLEAU opérée mardi

    Laure Boulleau avait dû déclarer forfait pour les Jeux le 5 juillet dernier sera opérée ce mardi 19. A une semaine du départ pour Rio, c'est l'incertitude quant à l'état de santé de Laura Georges.


    Laura Georges (photo FFF)


    Ce samedi, Philippe Bergerôo a confirmé qu'une seconde joueuse parisienne était incertaine pour les Jeux Olympiques. Il s'agit de la défenseure centrale Laura Georges.

    Après Laure Boulleau qui suite à une IRM passée le 5 juillet dernier à l’hôpital de Saint-Brieuc, avait dû déclarer forfait en raison d'une blessure au genou droit, et dont l'opération est prévue ce mardi 19 juillet, sa partenaire Laura Georges est aussi de plus en plus incertaine comme l'a souligné Philippe Bergeroo : "On est inquiet. Elle ressent encore des problèmes de contracture". Un point sera fait rapidement avec le staff médical pour prendre une décision : "On va faire le point avec le docteur et voir si on a la possibilité de la garder ou non. Je ne peux pas de me permettre de partir à 18 avec une blessée".

    Pour Elodie Thomis, ménagée également ce samedi soir face à la Chine, le doute est levé et la Lyonnaise va pouvoir reprendre en début de semaine avec le groupe.

    Lundi 18 Juillet 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-In...di_a12656.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Envoyé par tasslehoff Voir le message
    Ça sent le roussi pour Laura, franchement, vu son retour sans doute prématuré en LDC, je pense pas que ça soit raisonnable de reprendre ce risque pour les JO. Il ferait mieux de prendre Sakina dans les 18 et rappeler Butel dans les réservistes.
    Tout comme Laure Boulleau, elles pourront remercier Benstiti et le staff médical du PSG pour la saison dernière et le fait d'être remises trop vite sur le terrain... je serai dégoûté si Laura ne va pas aux JO :sick:

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Foot Bleues
    Philippe Bergeroo : «On se prépare comme il faut»

    Le 17/07/2016 à 09:20:00 | Mis à jour le 17/07/2016 à 09:55:40 | 10 Commentaires

    Philippe Bergeroo, le sélectionneur de 'équipe de France, se réjouit de la manière dont son équipe a battu la Chine (3-0) en match de préparation des Jeux olympiques, samedi soir à Charléty.

    Philippe Bergeroo (sélectionneur de l’équipe de France après la victoire des Bleus contre la Chine) :
    «J’ai la chance d’avoir une équipe qui travaille énormément et qui ne rechigne pas. On était un peu inquiets avant la rencontre parce qu’on s’était concentrés sur la puissance à l’entraînement. Pourtant, on n’a pas eu l’impression que les filles étaient émoussées. Après, c’est vrai que c’était un match de préparation. Mais il vaut mieux commencer par une victoire. Je retiens l’implication des filles et leur état d’esprit. On se prépare comme il faut. On conserve beaucoup d’humilité.»
    P. Gi.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...il-faut/707363


    Foot Bleues Equipe de France féminine
    Philippe Bergeroo «inquiet» pour Laura Georges

    Le 17/07/2016 à 09:33:00 | Mis à jour le 17/07/2016 à 09:52:59 | 3 Commentaires

    La défenseure de l'équipe de France, Laura Georges, souffre de «problèmes de contracture» selon Philippe Bergeroo, le sélectionneur.

    Laura Georges, la défenseure centrale de l’équipe de France, était sur le banc, samedi soir, pour assister à la rencontre amicale opposant les Bleues à la Chine (3-0). La joueuse du PSG, blessée, n’a pas pu prendre part à la rencontre. Philippe Bergeroo, le sélectionneur, s’est dit «inquiet» concernant Georges qui pourrait manquer les Jeux olympiques de Rio. «Elle ressent toujours des problèmes de contracture. On va faire un point avec le docteur, mais je ne peux pas me permettre de partir à 18 avec une blessée», a-t-il déclaré après la rencontre.

    Thomis va bientôt reprendre

    En revanche, Elodie Thomis, qui n’a pas participé non plus à cette rencontre, «va reprendre lundi» avec le groupe, selon le sélectionneur qui a précisé qu’elle n’avait «pas trop de problèmes». Pour rappel, Laure Boulleau a déjà dû déclarer forfait pour les JO à cause d'une blessure au genou droit.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...georges/707365

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Foot Bleues
    Laure Boulleau opérée mardi

    Le 17/07/2016 à 16:01:00 | Mis à jour le 17/07/2016 à 16:05:47 | 24 Commentaires

    Laure Boulleau, la défenseur de l'équipe de France, va subir une opération du genou droit.


    Laure Boulleau a dû renoncer aux JO. (Alain Mounic/L'Equipe)

    Blessée au genou droit et contrainte de déclarer forfait pour les Jeux olympiques de Rio, Laure Boulleau la défenseure de l’équipe de France et du PSG va être opérée. «Opération mardi, rééducation, reprise dans 1 mois, motivée comme jamais», a écrit Boulleau sur les réseaux sociaux ce dimanche.

    Il y a un an après son retour de la Coupe du monde avec l'équipe de France la Parisienne avait déjà subi une intervention au ménisque de la même articulation, un genou qui la faisait souffrir depuis plusieurs mois.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...e-mardi/707452

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu


    Résumé et buts du match France-Chine (3-0)

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - Les réactions des joueuses après FRANCE - CHINE

    Retrouvez les résultats des joueuses à l'issue de la victoire face à la Chine avec Louisa Cadamuro-Necib, Elodie Thomis, Wendie Renard, Eugénie Le Sommer, Claire Lavogez, Sabrina Delannoy, Amel Majri et Kadidiatou Diani.


    Louisa Cadamuro-Necib (photo Antonio Mesa/FFF)

    Elodie Thomis : "Je vais revenir mardi"

    Ça va mieux pour moi, je vais revenir mardi sur les terrains. Ce soir (ndlr : samedi), c'est bien car on a fait un très bon résultat, on a marqué des buts. On bosse bien. Les JO, c'est quelque chose de fantastique à jouer maintenant on va là-bas pour gagner une médaille. On a manqué de peu la médaille de bronze en 2012, cette année, on veut aller chercher cette médaille. Cela commence à devenir frustrant, même par rapport à la Coupe du Monde l'année dernière, ça s'est joué à peu.

    Louisa Necib-Cadamuro : "Toujours un petit pincement au coeur"
    On est contente du résultat. On savait que cela allait être difficile. On a énormément travaillé physiquement. On est dans le dur, plus on avance dans le temps, plus cela se ressent dans la fatigue. Je suis plutôt satisfaite du résultat ce soir (ndlr : samedi). On était bien place, on a essayé d'appliquer ce qu'avait demandé le coach avec une bonne circulation de balle, une bonne possession et d'avoir un jeu collectif. On est sur la bonne voie, mais on espère au top pour les Jeux, on est optimiste. Face au Canada, ce sera un adversaire plus compact, plus physique qui joue beaucoup sur les duels.
    Oui, c'est sûr, j'arrête bien après les Jeux (sourire). Je ne sais pas si j'ai une motivation supérieure du fait que je vais arrêter. J'aurai toujours un petit pincement au coeur avant chaque match et me dire que je joue mes derniers matchs. Ce sera spécial pour moi.


    Eugénie Le Sommer (photo Antonio Mesa/FFF)

    Eugénie Le Sommer : "J'espère que la chance tournera à Rio"

    C'est une belle soirée, on avait à coeur de maîtriser notre adversaire. La Chine a fait des performances récemment, et là, on repart avec une belle victoire. Après, on a peut-être baissé de rythme en deuxième mi-temps mais c'est normal au vue de la préparation que l'on fait depuis quinze jours. A 3-0, il n'y a rien à dire. Il n'y a pas d'inquiétude à avoir pour la suite.
    (A propos de la frappe déviée sur le poteau) A Rennes, j'avais déjà fait deux poteaux, il y a des soirs où la réussite n'est pas là, après j'espère que la chance, elle tournera à Rio.

    Wendie Renard : "Je voterai pour Tony Parker comme porte-drapeau"
    On avait envie de prendre du plaisir, même si on avait les jambes lourdes. En deuxième mi-temps, il y a eu beaucoup de changements, donc il y a eu un temps d'adaptation aussi, mais dans l'ensemble, cela reste une soirée plus que correcte. On a vu de belles choses, il reste encore des choses à améliorer mais on monte en puissance, c'est bon signe pour la suite.
    Le Canada est une équipe physique, qui propose un peu du jeu, ce sera une belle opposition. A nous bien récupérer, de continuer à travailler, parce que l'objectif reste les JO. Ce genre de matchs nous permet justement de travailler pour l'avenir.
    (A propos de sa présence sur la liste des potentiels "porte-drapeau" aux JO) Il y a de la fierté, du bonheur, mais après on sait que cela va probablement se jouer entre Tony Parker, Teddy Riner ou Céline Dumerc. Je pense que Tony de part l'âge avancé est en bonne position. En tout cas, je voterai pour lui. Et Teddy, dans son reportage avait dit qu'il voudrait terminer au Japon donc il pourrait être le porte-drapeau suivant.


    Claire Lavogez (photo Antonio Mesa/FFF)

    Claire Lavogez : "Une sorte de revanche"

    J'ai pris une sorte de revanche car j'avais raté ce penalty à la Coupe du Monde l'année dernière. Ca m'a fait beaucoup de peine à moi, à mes proches, à tout le monde. Aujourd'hui (ndlr : samedi), de pouvoir tirer le penalty, cela m'a fait plaisir, et de le marquer encore plus. Louisa (Cadamuro) devait tirer et puis je me suis dit, "tu as eu du caractère pour tirer le penalty à la Coupe du Monde et quand tu manques, il faut toujours en tirer un après en avoir raté". Et là, je l'ai marqué, j'espère que cela va me faire passer à autre chose.

    Sabrina Delannoy : "La médaille, c'est tout ce qui compte"
    On a beaucoup travaillé cette semaine et ce match a été la concrétisation du travail athlétique avec une victoire d'une belle manière.
    Il faut profiter des Jeux, c'est l'accomplissement d'une carrière sportive. On a toutes envie de revenir avec une médaille, de récompenser tout ceux qui nous suivent des années maintenant. On ne peut plus se cacher, on sait que le résultat à la Coupe du Monde a été un échec avec l'élimination en quart de finale. On a toutes été frustrées, et on a envie de montrer un autre visage. La médaille, c'est tout ce qui compte.

    Amel Majri : "Il faut rester concentrées"
    On a réussi à s'imposer sur un score assez large. On a réussi à marquer assez tôt ce qui nous a facilité le match. Il nous reste encore le match du Canada, on espère que l'on fera aussi bien. Il faut rester concentrées, car on a un groupe assez dur aux Jeux Olympiques et il faudra être performantes.

    Kadidiatou Diani : "Je n'ai pas lâché"
    On a bien joué, on a assez posé le jeu, et on a été récompensées par ces trois buts. On le méritait, on a bossé dur. J'étais en forme mais cela restait difficile car on a fait une préparation compliquée. Mais je n'ai pas lâché.
    Être titulaire est une bonne chose. Si cela dure tant mieux pour moi. Je fais confiance aux choix du coach. Je suis dans les 18, maintenant je vais tout faire pour ne pas décevoir le coach.

    A Paris,
    Sébastien Duret

    Dimanche 17 Juillet 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-Le...NE_a12655.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - Les réactions des sélectionneurs Philippe BERGEROO (France) et Bruno BINI (Chine)

    A l'issue de la rencontre, les deux sélectionneurs sont revenus sur cette rencontre de préparation France - Chine remportée par les Tricolores (3-0).



    Quel bilan faites-vous de ce match ?

    J'ai la chance d'avoir une équipe qui bosse énormément et qui ne rechigne pas. On était un peu inquiet avant le match, parce qu'on avait travaillé la puissance. Mais là on n'a pas eu l'impression que les filles ont été émoussées même si j'ai fait quelques changements pour éviter les blessures. Mais ce n'est qu'un match de préparation, même si c'est préférable de commencer par une victoire.

    Qu'avez-vous pensé de la prestation de Kadidiatou Diani ?
    Diani est une joueuse que j'ai intégrée depuis deux ans et je pense que c'est une très très bonne joueuse de Juvisy. Sur ce qu'elle a montré aujourd'hui, ça confirme le stage de Ploufragan et la semaine que l'on vient de réaliser au Centre Technique.

    Où en sont Thomis et Georges qui étaient blessées ?
    Il n'y a pas trop de problème pour Thomis. Elle soignait une aponévrose. Pour Georges, on est beaucoup plus inquiet. Elle ressent encore des problèmes de contracture. On va faire le point avec le docteur et voir si on a la possibilité de la garder ou non. Je ne peux pas de me permettre de partir à 18 avec une blessée.

    Où en êtes-vous de la préparation ?
    On est dans notre deuxième bloc de préparation physique. On a encore un troisième bloc qui est élevé à réaliser. Ca permet d'aller chercher sur le plan mental, il y a beaucoup de choses positives. J'ai fait tourner au bout d'une heure pour ne pas prendre trop de risque avec des blessures musculaires. On avait décidé de faire rentrer Méline Gérard à la mi-temps et quatre, cinq joueuses à l'heure de jeu.
    Demain (ndlr : dimanche) on a une séance de récupération et on va enchaîner sur tout l'aspect technico-tactique, travailler la justesse des passes même si ça n'a été pas trop mal ce soir (ndlr : samedi) malgré la fatigue.

    Méline Gérard a fait une bonne entrée. La hiérarchie est-elle établie chez les gardiennes ?
    J'ai la chance d'avoir trois gardiennes de haut niveau. On a fait un classement avec Sarah (Bouhaddi) n°1, Méline (Gérard) n°2, Laetitia (Philippe) en n°3. J'ai cette chance-là de faire jouer l'une ou l'autre sans faire baisser le niveau de l'équipe.

    L'apport de Majri en milieu de terrain ne manque-t-il pas ?
    Le problème que j'ai eu est la blessure de Boulleau. En faisant monter Majri offensivement c'était un plus. Là je suis obligé de la faire redescendre et donner un petit peu de la vitesse à mon jeu. Sur les côtés il me faut de la percussion, j'ai lancé des jeunes depuis un moment contre des équipes faibles. J'avais commencé avec Griedge qui avait 18 ans. Ca commence à bien fonctionner. Lavogez, je lui tire mon chapeau, car elle a été retiré le penalty. Elle amène sa vitesse, sa puissance et sa folie.

    Bruno BINI : "On a manqué d'impact"



    Quelle est votre analyse après cette défaite ?

    On a vu la différence qu'il y avait entre une équipe qui va chercher l'Or à Rio et une équipe qui va pour passer les poules et faire un quart de finale. Après tout est possible, je pense que l'on savait que cela allait être dur mais je regrette un peu que l'on ait manqué d'impact dans le jeu.

    Votre équipe a réagi en seconde période...
    La deuxième mi-temps a été encourageante sur ce qu'on a fait. On a rectifié à la mi-temps en resserrant les lignes. mais c'était un peu trop tard. On a fait plus de jeu même si on a été dominé. Ce n'est qu'un match de préparation. Et les matchs de préparation à Charléty je m'en méfie. On avait gagné le Japon il y a quatre ans (2-0) avant de partir aux Jeux ici et ils nous ont fait la cerise après en demi-finale (1-2). On se console comme on peut. On continue notre chemin. Un journaliste m'avait demandé si vous aviez prévu quelque chose si vous perdiez. Si on est en bonne santé, il n'y a pas de raison de se soigner. On s'est un peu enrhumé ce soir. On va prendre une tisane chinoise et ça ira mieux.

    A Paris,
    Sébastien Duret

    Dimanche 17 Juillet 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-Le...ne_a12654.html

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X