Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Équipe de France A, campagne 2015-2017

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Rem56
    a répondu
    Envoyé par lelavallois Voir le message
    Abily en a parlé avant le match et ce match l'a une nouvelle fois confirmé, inefficacité chronique et habituelle = punit comme d'habitude !!! Cette équipe n'apprend rien et ne progresse pas ...
    Très très inquiétant à l'approche des JO de Rio !!!!
    Je vais essayer de retrouver le match en replay. Selon les résumés que j'ai pu lire, la France n'a pas fait un mauvais match, mais a encore été punie de la manière dont on est habitués...

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    J. Houara d'Hommeaux : "il nous manque quelque chose"
    Publié le 07 mars 2016 | Equipe de France A
    Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



    Pour sa deuxième rencontre dans cette She Believes Cup, l'équipe de France s'est inclinée face aux Etats-Unis en toute fin de rencontre (1-0). A la sortie du terrain, la latérale tricolore Jessica Houara d'Hommeaux accusait le coup mais était très lucide sur la performance française.


    Une première période intéressante, puis une seconde difficile sur le plan physique et ce but en fin de match, c'est une défaite qui fait mal ?
    J.H :
    "C'est plus que cruel, après j'ai envie de vous dire que c'est la réplique sur chaque match. Je pense que l'on a eu plus d'occasions franches et au final c'est l'autre équipe qui gagne. Cela commence à être difficile, surtout la perte de balle à la 90e minute. Je pense que c'est perte de balle facile, au final ça fait but. Je ne sais même pas quoi dire, honnêtement c'est compliqué, il y a beaucoup de déception car on a couru quand même pendant 93 minutes. On perd sur une erreur et c'est compliqué. Si on met nos occasions en première mi-temps, je pense qu'il y a 2 ou 3-0. Et ce n'est plus le même match.

    L'histoire se répète...
    - C'est la même chose à chaque match, on paie notre manque de réussite. Il va falloir qu'on arrive à tuer ces matches, car c'est ça le haut niveau. On perd alors que l'on a plus d'occasions et au final, c'est elles qui gagnent et ce n'est pas pour rien qu'elles sont première (USA) et deuxième nation mondiale (Allemagne). Je pense que si on est dernière ces nations là, c'est qu'il nous manque quelque chose. Et ce quelque chose c'est un manque de concentration dans les dernières minutes, savoir poser le ballon et se contenter peut-être d'un match nul. Avoir cette réussite offensive que l'on n'a pas. C'est compliqué, il va falloir que l'on continue à travailler. En même temps, on nous dit qu'on était tout le temps les championnes des matches amicaux et qu'on n'arrive pas à faire grand chose dans les grandes compétitions. Peut-être que cette année, on ne sera pas les championnes des matches amicaux, et que l'on sera peut-être médaillées olympiques. J'espère que ce sera dans ce sens-là.

    Ne pas marquer commence à entrer dans vos têtes et vous fait perdre de confiance ?
    - Bien sûr, je pense que l'on commence un peu à douter c'est normal. Maintenant, on s'est aussi mis en danger en faisant ces matches amicaux mais on savait que cela allait être difficile. On savait que c'était possible que l'on perde ces matches là mais c'est dans ces matches que l'on apprend. Et je pense que là, c'est vraiment le très haut niveau, si on veut préparer au mieux les JO c'est en faisant ces matches. Il va falloir que l'on continue à travailler, il n'y a que ça à faire travailler, travailler, travailler. Et espérer qu'aux JO cela soit l'inverse, que l'on ait peut-être moins d'occasions mais qu'on les mette au fond".

    http://www.footdelles.com/article/Eq...se_127991.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Foot Bleues
    Camille Abily : «Nos efforts vont payer»

    Le 06/03/2016 à 23:24:00 | Mis à jour le 06/03/2016 à 23:32:18 | 4 Commentaires

    Camille Abily, la milieu de terrain de l'équipe de France, est convaincue que les Bleues vont tirer une leçon positive de la défaite face aux États-Unis (0-1) en amical.

    Camille Abily (milieu de terrain de l'équipe de France, après la défaite contre les États-Unis) :
    «C’est dommage car on réalise une bonne première période. On n’a quasiment pas été en danger. Nous, on s’est créé des opportunités et on touche notamment les montants. En deuxième période elles sont revenues avec d’autres intentions. C’est frustrant mais c’est mieux que ça arrive maintenant, en amical, que durant les JO.

    J’ai trouvé les Américaines plus percutantes que les Allemandes. Je n’ai pas joué tout le match contre l'Allemagne, mais il me semble qu’il y avait plus de rythme aujourd'hui (ce dimanche). Mais au final, le scenario est le même. On est toutes déçues mais on n’est pas abattues. On garde la même envie car on sait que nos efforts vont payer. Avant on gagnait les matches amicaux et on perdait en compétition, j’espère qu’aux Jeux, on fera mieux.»

    Sy. D.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...t-payer/640929

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Comme si c'était écrit
    Publié le 07 mars 2016 | Equipe de France A
    Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



    Pour sa deuxième rencontre dans cette She Believes Cup 2016, l'équipe de France s'est inclinée face aux Etats-Unis en toute fin de rencontre (1-0). Pourtant, les Bleues ont été séduisantes en première période mais ont sombré physiquement au retour des vestiaires sans parvenir, une nouvelle fois, à trouver le chemin des filets.


    On aurait presque pu écrire le scenario de ce France Etats-Unis avant le coup d'envoi. Comme attendu, le Nissan Stadium de Nashville était en ébullition à chaque possession américaine. Comme attendu, ce choc entre l'équipe de France et les Etats-Unis pour cette deuxième journée de la She Believes Cup a donné lieu à un match intense et ouvert. Comme attendu, les Bleues se sont procurées des occasions nettes. Mais elles ont encore une fois échoué à trouver le chemin des filets.

    Du rythme et des occasions

    Pourtant, les coéquipières de Camille Abily ont proposé du jeu au cours de la première période. En alternant le jeu court et long. Sur le côté droit, les accélérations d'Elodie Thomis ont fait la différence, ou les coups de pieds arrêtés de Louisa Necib ou Amel Majri ont été plutôt bien frappés. Mais il a d'abord manqué le petit quelque chose pour tromper Hope Solo. A l'image de la première occasion tricolore qui prend sa source côté droit où Elodie Thomis accélère et centre en retrait pour Eugénie Le Sommer qui loupe complètement sa reprise (11').
    Quelques minutes plus tard, c'est au tour de Louisa Necib d'obliger Hope Solo à la claquette sur un coup franc lointain (14'). Dans la continuité, sur un centre venu de la droite, Carli Lloyd dévie le ballon de la tête sur son propre poteau, derrière le cafouillage Eugénie Le Sommer ne cadre pas à bout portant (15'). Et quand l'immense Hope Solo semble battue, elle est sauvée par sa barre transversale sur un coup franc d'Amel Majri.
    Les Américaines ne sont pas en reste et la frappe de Pugh suite à un corner est déviée par Griedge Mbock Bathy (19'). Mais l'alerte la plus importante viendra à la demi-heure de jeu. Bien lancée dans le dos de la défense française, Alex Morgan efface parfaitement Sarah Bouhaddi mais ne parvient pas à cadrer sa frappe derrière (27'). Un avant-goût.

    Et la punition est arrivée

    A la mi-temps, on se dit vraiment que ces Bleues-là peuvent secouer les Stars & Tripes dans le Tennessee. Mais au retour des vestiaires, les coéquipières de Camille Abily vont sombrer physiquement. Surtout quand les Américaines haussent le ton. Et peut-être mentalement, à l'image d'une Eugénie Le Sommer qui multiplia les passes ratées. Comme quoi le destin des attaquantes est toujours aussi paradoxal. Cette même numéro 9 qui empilait les buts il y a un an ne trouve pas mieux que les gants ou les montants de la portière adverse en ce moment.
    Et puis finalement, comme on pouvait s'y attendre, les championnes du monde ont fini par marquer sur une erreur de Griedge Mbock Bathy qui perd le ballon dans les tous derniers instants à 40 mètres de son but. Les Bleues encaissent donc leur deuxième défaite en autant de rencontres. Un revers qui fait mal.

    http://www.footdelles.com/article/Eq...it_127990.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - ÉTATS-UNIS - FRANCE : 1-0, des occasions manquées et une nouvelle défaite

    L'histoire se répète pour les Bleues qui ont manqué d'efficacité et se sont inclinées dans les arrêts de jeu sur une réalisation d'Alex Morgan malgré une belle prestation face au n°1 mondial


    Houara D'Hommeaux défend face à Heath (photo USSoccer)


    Pour cette seconde rencontre sur le sol américain, face au pays hôte, Georges, rétablie de sa douleur à la cuisse, et Abily faisaient leur retour comme titulaires. Trois jours après la défaite face à l'Allemagne (0-1), les Bleues se retrouvaient sur la pelouse (abîmée !) du Nissan Stadium avec la ferme volonté de réagir et se montrer plus efficaces devant le but.
    Les Américaines connues pour leur jeu physique donnait le ton avec un choc entre Pugh et Mbock dès la 20e seconde qui laissait la défenseure centrale à terre. Passé ce temps d'adaptation, Bouhaddi était sollicitée une première fois avec une tête de Morgan sur un centre de O'Hara (10e).

    La période des occasions manquées


    La parade de Solo devant Delie (photo USSoccer)


    Les Tricolores allaient ensuite réussir à complétement déstabiliser la défense américaine. Klingenberg était prise à défaut sur les débordements de Thomis et sur un caviar de la Lyonnaise, Le Sommer ratait une première opportunité, pas aidée par le rebond au moment de la frappe (11e). Puis Necib sur un coup franc anodin à 40 m tentait sa chance directement et Solo devait claquer le ballon en corner (14e). Deux occasions et dans la foulée, trois, lorsque sur un centre rentrant de Mbock, Lloyd dévissait son dégagement et envoyait le ballon sur le montant droit. Le ballon revenait sur Delie qui reprenait à bout portant. Solo était présente pour repousser, Le Sommer avait alors une dernière chance mais expédiait le ballon au dessus, sous la pression de Sauerbrunn (15e). Une autre occasion franche était l'oeuvre de Majri sur un coup franc à 25 m envoyé sur la barre (29e).

    Encore une fois, les Bleues venaient de manquer de réalisme et pouvaient le regretter. Les Américaines avaient bien des occasions mais moins tranchantes comme le corner de Brian frappé au sol en retrait pour la reprise de Pugh (18e) ou encore Morgan lancée à la limite du hors-jeu qui se retrouvait trop excentrée (27e). Il fallait rester vigilant, Bouhaddi le faisant bien devant Pugh (40e).

    Une défense irréprochable jusqu'à la 90e


    Georges avec ses partenaires de la défense ont livré un grand match (photo USSoccer)


    Après une belle d'ébauche d'énergie en première période, la seconde était plus difficile et voyait les Américaines prendre le dessus. La jeune américaine Pugh allait faire valoir sa puissance et offrait à Heath une opportunité (55e). Les Françaises subissaient mais la défense tricolore était présente sur chaque action, un remarquable travail défensif qui permettait de rester à 0-0. Et lorsque les Américaines trouvaient enfin le cadre sur une frappe d'O'Hara de 18 m, Bouhaddi se couchait bien (63e). A un quart d'heure de la fin, même si les jambes étaient lourdes, les Françaises arrivaient à ressortir de leur camp alors que Bergerôo effectuait ses premiers changements. Le match s'acheminait sur un 0-0, mais la France avait une nouvelle balle de but sur un centre de Mbock pour Abily (90e).

    La mauvaise histoire se répète


    Morgan exulte (photo USSoccer)


    Mais comme trop souvent, la France était battue en fin de match. Pugh qu'il fallait surveiller jusque dans les dernières secondes récupérait un ballon au milieu de terrain devant Mbock et lançait Morgan plein axe qui résistait au retour de Georges pour marquer d'une frappe croisée du gauche dans le petit filet opposé (1-0, 90+1').

    Après la défaite dans les derniers instants face à l'Allemagne, le scénario se répète face aux Etats-Unis. La France n'a toujours pas inscrit de but, le dernier dans le jeu remontant au 1er décembre. Dernier rendez-vous face à l'Angleterre, mercredi, pour tenter de ne pas terminer sur trois défaites.


    SheBelieves Cup - Deuxième journée
    Dimanche 6 mars 2016
    - 14h00 locales (21h00 françaises)
    ÉTATS-UNIS - FRANCE : 1-0 (0-0)
    Nashville (Nissan Stadium)
    Temps ensoleillé - Terrain moyen
    Spectateurs : 25 363
    Arbitres : Alondra Arellano Sandoval (Mexique) assistée de Yudilia Briones (Mexique) et Emperatriz Ayala (El Salvador). 4e arbitre : Quetzalli Alvarado (Mexique)
    But : Alex MORGAN 90+1'
    Avertissements : Hamraoui 41', Majri 78' pour la France

    ÉTATS-UNIS : 1-Hope Solo ; 5-Kelly O'Hara (12-Christen Press 86'), 8-Julie Johnston, 4-Becky Sauerbrunn (cap.), 7-Meghan Klingenberg ; 14-Morgan Brian, 22-Lindsey Horan (16-Crystal Dunn 86'), 17-Tobin Heath, 10-Carli Lloyd, 2-Mallory Pugh (6-Whitney Engen 90+2') ; 13-Alex Morgan. Entr.: Jill Ellis
    Non utilisées : 18-Ashlyn Harris, 21-Alyssa Naeher, 3-Samantha Mewis, 9-Heather O'Reilly, 11-Ali Krieger, 15-Emily Sonnett, 19-Jaelene Hinkle, 20-Lauren Barnes
    FRANCE : 16-Sarah Bouhaddi ; 8-Jessica Houara D'Hommeaux, 19-Griedge Mbock Bathy Nka, 4-Laura Georges, 22-Amel Majri ; 12-Elodie Thomis (6-Viviane Asseyi 75'), 23-Kheira Hamraoui (7-Charlotte Bilbault 77'), 10-Camille Abily (cap.), 14-Louisa Necib (11-Claire Lavogez 75') ; 18-Marie-Laure Delie, 9-Eugénie Le Sommer (15-Elise Bussaglia 86'). Entr.: Philippe Bergerôo
    Non utilisées : 1-Laëtitia Philippe, 21-Méline Gérard, 2-Kelly Gadea, 3-Marion Torrent, 13-Marie-Charlotte Léger, 17-Aurélie Kaci, 20-Kadidiatou Diani


    L'équipe américaine (photo USSoccer)

    Lundi 7 Mars 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-ET...te_a12217.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Foot Amical
    She Believes Cup : Les Bleues punies par les États-Unis

    Le 06/03/2016 à 23:05:00 | Mis à jour le 06/03/2016 à 23:21:49 | 32 Commentaires

    Comme face à l’Allemagne (0-1), jeudi, l’équipe de France s’est inclinée dans les dernières minutes face aux États-Unis (0-1) à Nashville, lors de son deuxième match dans la She Believes Cup, un tournoi amical. Les Bleues ont encaissé un but d’Alex Morgan dans le temps additionnel (90e+1).

    «C'est aussi collectivement qu'il faut qu'on arrive à être meilleures offensivement, confiait Eugénie Le Sommer avant la rencontre. On pointe souvent du doigt les attaquantes, mais c'est collectif», ajoutait la Lyonnaise précisant que les Bleues couraient après «(leur) réalisme».

    Elles ne l’ont visiblement pas rattrapé contre les États-Unis puisqu’elles ont eu de nombreuses occasions d’ouvrir le score par Le Sommer (11e), Delie (14e, 55e) ou encore Majri (29e) mais elles n’ont pas su faire la différence et ont été punies.

    L’équipe de France essayera de quitter ce tournoi avec une victoire mercredi face à l’Angleterre.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...ts-unis/640923

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Le défi américain
    Publié le 06 mars 2016 | Equipe de France A
    Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



    Pour sa deuxième rencontre dans cette She Believes Cup 2016, l'équipe de France va défier les championnes du monde en titre américaines au Nissan Stadium de Nashville. Mais aussi les 25 à 30 000 spectateurs attendus.


    La dernière fois que l'équipe de France a croisé la route des Etats-Unis, c'était lors de la finale du tournoi de l'Algarve il y a un tout juste un an, et les Bleues s'étaient inclinées (2-0). Depuis le contexte a quelque peu changé. Depuis, les USA sont devenues championnes du monde pour la troisième fois de leur histoire. Un titre qui a changé leur dimension au pays mais aussi sur le terrain.

    Relever le défi

    Ce match dans l'antre des Titans de Nashville est probablement le plus grand défi des tricolores dans cette She Believes Cup. « On n'a pas de pression à avoir, on joue les championnes du monde, la meilleure équipe du monde, au contraire il faudra se lâcher et revenir j'espère avec un résultat positif », avance Camille Abily.
    Après cette défaite inaugurale face à l'Allemagne (1-0), les Bleues ont l'occasion de se rattraper et surtout de montrer qu'elles peuvent s'imposer face à une grande nation. Pour cela il faudra faire preuve de plus de réalisme que face à la Mannschaft et devenir « plus tueuses » dans un match qui devrait être plus ouvert. Et surtout, il faudra surveiller comme le lait sur le feu, l'exceptionnelle Carli Lloyd, meilleure joueuse Fifa 2015 : « Ce qu'elle a fait, c'est exceptionnel elle est décisive à chaque match, elle a fait une Coupe du monde fantastique. Et on voit qu'à tout âge, on est capable d'être performant. En pleine confiance, elle peut tenter des gestes improbables », confie Camille Abily.



    L'ambiance américaine

    Au-delà du combat qu'il faudra livrer sur le terrain, les joueuses de l'équipe de France devront aussi affronter les 25 à 30 000 spectateurs attendus pour cette rencontre. Si le Nissan Stadium a une capacité de 69 000 places pour accueillir les rencontres de NFL des Titans du Tennessee, les supporters des numéros 1 mondiales devraient être assez nombreux pour faire du bruit. Pour Marie-Charlotte Léger, « cela va être une ambiance bien pour les Etats-Unis un peu moins pour la France ». Pour preuve, les images de supporteurs debout à chaque faute subie par une joueuse de leur patrie face à l'Angleterre ou encore les possessions de balle enflammées. Même son de cloche pour Abily : « Cela va être sympa, j'entends déjà les USA, USA parce que je les connais, ils sont à fond ! Cela va être un super match devant du monde. C'est vrai déjà que le football féminin est très reconnu ici, et avec leur titre mondial cela a encore pris de l'ampleur ».

    Une tournée qui donne envie

    Si l'affiche face aux championnes du monde est belle, de façon générale faire une tournée dans le pays du football féminin pourrait donner des idées à certaines joueuses. À l'image d'Amandine Henry dont le probable transfert vers Portland est très évoqué aux USA. L'expérience de la NWSL ne pourrait que faire du bien aux meilleurs éléments tricolores : « Cela va être un gros plus pour elle, forcément pour nous d'avoir une joueuse qui a autant de talent s'exporter prendre en maturité et en mental. C'est une expérience juste unique, on va voir qu'elle va rayonner », concède Laura Georges.
    La Lyonnaise Camille Abily a passé deux saisons en NWSL (Los Angeles et FC Gold Pride à Santa Clara) et a gardé d'excellents souvenirs de cette expérience Outre-Atlantique. Cela lui a permis de voir à quoi pourrait ressembler le football féminin français en cas de progression. « Au niveau de la mentalité, c'est vraiment le sport le plus populaire pour les petites filles. J'ai le souvenir de me balader au parc et de voir plus de petites filles que de petits garçons jouer. Cela progresse en France car moi c'était en 2009-2010, mais on n'est pas encore à égalité ». Si l'aspect structurel du soccer féminin peut expliquer les résultats des Stars and Stripes, leur image au sein de la société américaine est diamétralement différente de celle des footballeuses françaises : « À l'université, c'est sûr qu'il y avait vraiment une ferveur pour le football, les gens aiment le sport, et les femmes dans el sport c'est commun, c'est pas quelque chose de surprenant, les gens aiment le sport au féminin », insiste Laura Georges. Pour changer cette image en France, il faudra réaliser des performances de choix, puis décrocher ce premier titre. Cela pourrait prendre sa source à Nashville.

    http://www.footdelles.com/article/Eq...in_127982.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - Griedge MBOCK BATHY : "Derrière, ça va être un combat"

    Avant de défier les Etats-Unis, Griedge Mbock Bathy Nka revient sur la défaite face à l'Allemagne et s'exprime sur le match à venir contre les Etats-Unis (dimanche, 21h00).



    Comment analysez-vous la première rencontre face à l'Allemagne (0-1) ?

    C'était un match engagé. Malheureusement on perd encore sur le fil. On aurait pu mieux faire, prendre l'avantage avant. Dans l'ensemble, cela reste un bon match. Physiquement, c'était assez dur. On s'attendait vraiment à un match engagé.
    On est bien rentré dans le match que l'on a dominé par moment. On a manqué de concentration devant notre but et le but adverse.

    La charnière centrale a fait un gros match, l'a vous ressentie ?
    On a senti au fil du match que l'on était bien en place. On avait pour consignes de rester en bloc et de bloquer leur relance. Défensivement on était en place, après on prend un but sur coup de pied arrêtés ?

    C'est votre troisième match comme titulaire en défense centrale...
    J'ai de plus en plus de facilités à trouver mes marques. Je fais en sorte de rester concentrée au maximum, d'être présente dans les duels, de jouer le plus simple possible. Il manque des joueuses comme Wendie, on verra par la suite.

    Finir avec trois défaites ? "Ce n'est pas concevable"

    Les Etats-Unis, ce dimanche, comment abordez-vous ce match ?

    On va essayer d'être appliquée, d'aller au bout de nous mêmes sur le plan physique car on sait que ce sera compliqué. On devra être plus efficace pour ne pas avoir de regrets.

    Avez-vous vu le match Etats-Unis - Angleterre ?
    Non, j'ai vu les dix premières minutes au stade. Les Américaines se projettent vite vers l'avant, ne se posent pas de question. Derrière, ça va être un combat.

    Pensez-vous que la France puisse bousculer cette équipe américaine ?
    Je pense que sur un plan physique, on peut répondre présente. Une fois que l'on aura résisté sur le plan physique, on pourra mettre notre jeu en place. Techniquement, on peut les embêter.

    Il faudrait éviter les trois défaites dans ce tournoi ?
    Ce n'est pas concevable. On va vraiment essayer de tout faire pour remporter les deux dernières rencontres.

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-Gr...at_a12218.html
    Dernière modification par Rem56, 07/03/2016, 18h03.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Foot Bleues
    Eugénie Le Sommer : «On court après notre réalisme»

    Le 06/03/2016 à 14:38:00 | 10 Commentaires

    Avant d'affronter les États-Unis avec l'équipe de France ce dimanche soir (21h) dans le cadre de la She Believes Cup, un tournoi amical, Eugénie Le Sommer évoque le manque de réussite offensive des Bleues qui a ressurgi lors de la défaite contre l'Allemagne (0-1).

    «Avec un peu de recul comment analysez-vous la défaite face à l'Allemagne (0-1) ?

    Forcément, on est déçu, on aurait aimé gagner ce match. On prend un but sur coup de pied arrêté, c'est un peu dommage. Sur l'ensemble du match, on ne mérite pas la défaite. Dans le jeu on a été meilleures qu'elles même si on a eu des petits moments de flottement. Après, les Allemandes, c'est l'efficacité. Je pense qu'elles ont deux tirs cadrés. Nous on court encore après notre réalisme et notre efficacité, offensive et défensive.

    Il vous manquait des joueuses cadres (Renard, Boulleau, Henry) pour ce match, pourtant vous avez été plutôt solides. Avez-vous été étonnée de la prestation de cette équipe remaniée ?
    On aurait pu émettre des doutes avant le match en se disant que les trois joueuses absentes, ce sont des joueuses qui sont habituellement titulaires. Forcément, on se dit que l'équipe va être affaiblie. On voit aussi qu'on a des remplaçantes qui ont le niveau pour jouer ce genre de matches. On a montré qu'on était une équipe solide et costaud même s'il nous manquait des joueuses cadres notamment Wendie (Renard) qui derrière est très importante dans l'équipe. On a pu voir que derrière elles avaient bien tenu la baraque.

    «Elles vont être solides dans les duels.»

    Vous parliez de ce but encaissé sur corner. Avant, il y a cette erreur de Sarah Bouhaddi, votre gardienne. Se sentait-elle coupable ? Avez-vous eu des mots pour la rassurer ?

    On n'a pas trop parlé de ça. Toute l'équipe s'est sentie concernée. Même s'il y a cette erreur qui nous coûte le corner. Derrière, le but arrive sur une succession d'erreurs au niveau de la relance et du marquage. Je n'ai pas sentie Sarah plus mal que ça, je n'en ai pas parlé avec elle. Quand on est gardienne et qu'on doit être concentrée pendant 90 minutes. C'est dommage qu'on ne retienne que cette erreur alors qu'il y avait eu des choses positives avant.

    Qu'attendez-vous du match contre les États-Unis, les championnes du monde en titre ?
    Ça va être beaucoup d'impact physique et beaucoup d'intensité. On peut s'attendre à avoir en face une sorte de rouleau compresseur. Elle se projette vite vers l'avant, font un gros pressing. Elles vont être solides dans les duels. Nous allons devoir poser notre jeu. Il ne faut pas leur laisser le ballon et faire le jeu. On sait que ça va être encore un gros match. On est venu ici pour ça. Faire ce tournoi à quatre nations qui sont dans les meilleures, ça permet de gagner de l'expérience, de voir ce qui ne va pas et de s'améliorer pour les battre dans les grandes compétitions.

    «On espère que la roue va tourner»

    Vous parliez des difficultés offensifs. Vous jouez contre des équipes défensivement très solides durant ce tournoi. En tant qu'attaquante, est-ce un challenge supplémentaire de marquer contre elles ?

    Bien sûr que c'est un défi. Mais c'est aussi collectivement qu'il faut qu'on arrive à être meilleures offensivement. On pointe souvent du doigt les attaquantes, mais c'est collectif. Regardez l'Allemagne, ce n'est pas une attaquante qui a marqué, c'est leur latérale (Maier). On manque de réussite, on espère que la roue va tourner. Sur le match de l'Allemagne, je ne trouve pas qu'on ait été maladroites. Je sais que sur les deux occasions que j'ai, c'est la gardienne qui les arrête. J'aurais peut-être pu mieux faire, mais sur le moment, je ne pense pas faire le mauvais choix. Il y a des matches où le manque d'efficacité offensif était plus flagrant. C'est peut-être qu'on n'est pas des tueuses, mais je ne sais pas si c'est la réponse.»

    Syanie DALMAT

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...ealisme/640730

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Abily en a parlé avant le match et ce match l'a une nouvelle fois confirmé, inefficacité chronique et habituelle = punit comme d'habitude !!! Cette équipe n'apprend rien et ne progresse pas ...
    Très très inquiétant à l'approche des JO de Rio !!!!

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Alors neige ou pas à Nashville ? Sinon ayant habité plus de 2 ans en Floride à une heure au sud de Tampa, je conseille cette région au bord du golfe du mexique : un paradis !!! En ce moment 25 ° sans humidité c'est le pied !!!
    Pas facile le même horaire de programmation 21 h pour l' EDF et Lyon - Guingamp ...

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Envoyé par lelavallois Voir le message
    OUI je suis malheureusement d'accord avec toi, cette équipe est d'un ennui terrible, il a fallut être très courageux pour tenir éveillé devant ça ...
    Bravo Sarah ( passe en retrait de M'bock + faux rebonds + concentration dans les nuages = corner puis but ), cela se produit trop souvent !!!
    Sinon Necib absente, sans envie, sans impacte; elle stagne grave ... Ensuite Hamraoui quelle faiblesse, sa chance jouer au PSG ... IDEM pour Houara
    Franchement, ce match était d'un purgesque affreux... je me serais presque revenu à la sombre époque du destructeur à l'OL, même si ce n'est pas comparable :sick:

    La passe en retrait de Griedge est symptomatique du "jeu à la française" et appris en masse par nos entraîneurs français et frileux : constamment balancer derrière pour repartir de l'avant... sauf que là, Sarah a fait une belle erreur qui s'est révélé avec une grosse conséquence derrière :crazy:

    Si Louisa stagne en EDF alors qu'elle est toujours aussi transparente et irrégulière avec l'OL, on n'est pas dans la merde... Hamraoui a arrêté son salon boucherie mais quand il faut jouer au ballon, c'est pas glorieux. Mention spéciale au tractopelle devant qui a encore brillé par sa transparence (même si l'arbitre aurait dû lui laisser l'avantage en 1MT et la possibilité d'un 1 contre 1), Eugénie qui n'a pas beaucoup d'occasions qui manque la plus franche...

    Ces Bleues, c'est limite un jour sans fin :non:

    Laisser un commentaire:


  • lelavallois
    a répondu
    Envoyé par Rem56 Voir le message
    A sa décharge, oui, il a dû faire tourner et on connaît les cadres manquantes (Henry, Renard, Boulleau).

    Pas si mal ? Je te trouve bien sympa... encore une fois, on n'a pas vu grand chose du côté Bleue même si là, on a fait un test contre une grande nation, et pas un amical contre une bonne nation ou un match d'éliminatoire contre une D2 ou D3 européenne. On est dans la lignée des matchs depuis le fameux France-Allemagne de la CDM, un jeu où on se fait vraiment chier à voir nos Bleues jouer...

    Sinon oui, déjà que MLD est en perte de vitesse, si l'arbitre ne laisse pas l'avantage sur son action... on ne va pas s'en sortir :crazy:
    OUI je suis malheureusement d'accord avec toi, cette équipe est d'un ennui terrible, il a fallut être très courageux pour tenir éveillé devant ça ...
    Bravo Sarah ( passe en retrait de M'bock + faux rebonds + concentration dans les nuages = corner puis but ), cela se produit trop souvent !!!
    Sinon Necib absente, sans envie, sans impacte; elle stagne grave ... Ensuite Hamraoui quelle faiblesse, sa chance jouer au PSG ... IDEM pour Houara

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Envoyé par tasslehoff Voir le message
    Après, il manquait quand même des pièces maitresses de notre équipe, et pour une fois le sélectionneur semble vouloir préserver certaines joueuses en ne les faisant pas jouer tous les matchs.
    Bon, je n'ai pas vu que la 1er mi-temps, ce n'était pas si mal, même si on a presque pas vu certaines filles. Dommage aussi que l'arbitre n'est pas laissé l'avantage quand MLD partait seule.

    Mais c'est sur que d'une manière général, va falloir trouver des solutions devant.
    A sa décharge, oui, il a dû faire tourner et on connaît les cadres manquantes (Henry, Renard, Boulleau).

    Pas si mal ? Je te trouve bien sympa... encore une fois, on n'a pas vu grand chose du côté Bleue même si là, on a fait un test contre une grande nation, et pas un amical contre une bonne nation ou un match d'éliminatoire contre une D2 ou D3 européenne. On est dans la lignée des matchs depuis le fameux France-Allemagne de la CDM, un jeu où on se fait vraiment chier à voir nos Bleues jouer...

    Sinon oui, déjà que MLD est en perte de vitesse, si l'arbitre ne laisse pas l'avantage sur son action... on ne va pas s'en sortir :crazy:

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues (SheBelieves Cup) - Une défaite pour débuter face à l'ALLEMAGNE (0-1)

    Même privées de plusieurs joueuses cadres, les Bleues ont rivalisé avec les Allemandes également diminuées. Mais celles qui les avaient sorti la saison dernière de la Coupe du Monde en quart de finale ont su se montrer plus efficaces et profiter d'une erreur en fin de match pour s'offrir le gain du match.


    Necib et Goessling en duel (photo DFB)


    Il restait une dizaine de minutes à jouer, Allemandes et Françaises se neutralisaient (0-0). La France n'était pas en difficulté particulière mais une passe en retrait de Mbock vers Bouhaddi, et un mauvais contrôle vont changer le sort. Sur le corner concédé, frappé par Goessling, Mbock renvoyait au premier poteau dans l'axe. Blasse reprenait, Diani repoussait sur le côté où se trouvait Maier. La latérale allemande, excentrée à droite, plaçait alors une frappe du droit en angle fermé, logeant le ballon au ras du poteau entre ce dernier et Abily (0-1, 83'). Une erreur qui coûte chère et qui rappelle qu'à ce niveau, les détails comptent...

    Les Bleues avaient pourtant bien répondu au défi allemand dans une organisation débutée en 4-2-3-1 avec Delie seule en pointe. Du côté allemand, Mittag, sa coéquipière au PSG, était également seule en attaque. Des schémas qui amenaient beaucoup de densité au milieu de terrain et un jeu assez brouillon.

    Alors que Necib arrivait à lancer Delie qui tenait bon mais l'accrochage de sa défenseure, l'arbitre interrompait une action qui aurait pu être la première des Tricolores (14e). C'est finalement juste avant le repos que les Bleues auront la possibilité d'ouvrir le score. Servie par Bussaglia, capitaine du jour, Lavogez à gauche parvenait à trouver Le Sommer qui s'extirpait pour reprendre du droit. La gardienne allemande était prise à contre-pied mais parvenait tout de même à freiner le ballon avant de s'en saisir (44e).

    Le Sommer manque deux belles occasions


    Majri aura été en difficulté face à Kerschowski (photo DFB)


    Entre ces deux périodes, les Françaises allaient voir les adversaires prendre le dessus, et Bergerôo de tenter de réveiller ses joueuses : "On n'y est plus". Les Françaises perdaient les ballons et le côté gauche de Majri était en difficulté face à la percussion de Maier et Kerschowski. Ce n'est cependant pas dans cette situation que les Allemandes inquiétaient Bouhaddi. La charnière centrale française avec Mbock et Delannoy était présente. Il fallait alors une grosse frappe de 30 m déclenchée par Marozsan sans élan pour que la gardienne tricolore, avancée, se détende pour saisir le ballon en deux temps (38e).

    En seconde période, une nouvelle opportunité étant manquée. Necib trouvait Le Sommer dans l'espace, qui s'avançait dans la surface face à Schult, restée sur ses appuis. La gardienne allemande sortait le ballon en corner (52e). Une occasion qu'il n'aurait fallu pas manquer. Car malgré les quatre changements effectués par Bergerôo où Abily et Thomis allaient apporter un plus dans le jeu offensif, les occasions ne se multipliaient pas. Delie en avait une dernière (72e) avant la fin de match que l'on connaît.

    Le manque de réalisme a encore coûté cher car l'Allemagne n'a pas montré un visage supérieur aux Bleues. Dimanche, ce sera encore un autre challenge face aux Etats-Unis avec une équipe de départ qui devrait être en partie modifiée.


    Jeudi 3 mars 2016 - 17h00 locales (23h00 françaises)
    ALLEMAGNE - FRANCE : 0-1 (0-0)
    Tampa (Raymond James Stadium)
    Spectateurs : 12 000 environ (en fin de match)
    Temps chaud - Terrain excellent
    Arbitres : Melissa Borjas (Honduras) assistée de Shirley Perello (Honduras) et Nelly Alvarado (Costa Rica). 4e arbitre : Carline Reid (Iles Caïman)
    But : Leonie MAIER 83'
    Avertissements : Bartusiak 24', Däbritz 53' pour l'Allemagne

    ALLEMAGNE : 12-Almuth Schult ; 4-Leonie Maier, 5-Annike Krahn (2-Josephine Henning 66'), 3-Saskia Bartusiak (cap.), 24-Sara Doorsoun-Khajeh ; 20-Lena Goessling, 7-Melanie Behringer (22-Tabea Kemme 79') ; 17-Isabel Kerschowski (15-Anna Blässe 79'), 10-Dzsenifer Marozsan, 23-Sara Däbritz (16-Svenja Huth 88') ; 11-Anja Mittag (18-Alexandra Popp 61'). Entr.: Silvia Neid
    Non utilisées : 1-Laura Benkarth, 21-Lisa Weiss, 6-Lina Magull, 8-Kathrin Hendrich, 9-Mandy Islacker, 14-Babett Peter, 19-Lena Pettermann
    FRANCE : 16-Sarah Bouhaddi ; 8-Jessica Houara d'Hommeaux, 5-Sabrina Delannoy, 19-Griedge Mbock Bathy Nka, 22-Amel Majri ; 15-Elise Bussaglia (cap.) (10-Camille Abily 71'), 23-Kheira Hamraoui ; 9-Eugénie Le Sommer, 14-Louisa Necib (12-Elodie Thomis 71'), 11-Claire Lavogez (13-Marie-Charlotte Léger 76') ; 18-Marie-Laure Delie (20-Kadidiatou Diani 79'). Entr.: Philippe Bergerôo
    Non utilisées : 1-Laëtitia Philippe, 2-Kelly Gadea, 3-Marion Torrent, 4-Laura Georges, 6-Viviane Asseyi, 7-Charlotte Bilbault, 17-Aurélie Kaci, 21-Méline Gérard


    Le onze tricolore (photo FFF)


    France-Allemagne Féminines, 0-1, but et occasions par ffftv

    Vendredi 4 Mars 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-Sh...-1_a12202.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Une première dont on ne se souviendra pas
    Publié le 04 mars 2016 | Equipe de France A
    Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



    Pour son premier match dans cette She Believes Cup, l'équipe de France s'est inclinée 1-0 face à l'Allemagne. Dans un stade pratiquement vide, les Bleues ont manqué de précision et de créativité face à la puissance collective allemande.


    Après un hymne allemand massacré et une version longue de la Marseillaise a cappella qui a bien fait rire les tricolores, on a pu voir des choses un peu plus sérieuses sur le terrain du Raymond James Stadium de Tampa Bay pour ce premier match de la She Believes Cup. Cette tournée censée, entre autres, promouvoir le football féminin aux Etats-Unis. Car il ne fallait pas compter sur les supporters présents dans les tribunes pour en faire un match inoubliable.

    Un stade vide

    Sans surprise, le Raymond James Stadium a sonné bien creux. Le bateau pirate aux couleurs des Buccaneers semblait même faire un peu tâche dans un tel contexte. L'organisation annonçait 12 000 personnes mais sur les deux matches puisque les spectateurs disposaient d'un billet pour l'ensemble de la journée. Et évidemment, ce qui intéressait les Américains se passait aux alentours de 1h du matin (heure française) avec le match USA-Angleterre. C'était même plutôt cocasse d'entendre les chants à la gloire des coéquipières de Carli Lloyd pendant ce France-Allemagne qui au final n'a pas intéressé grand monde ici en Floride.
    Sur le terrain, face à l'habituelle puissance collective allemande, les Bleues ont peiné à trouver des solutions et ont surtout commis parfois trop d'imprécisions dans les 30 derniers mètres. A vouloir notamment trop passer par l'axe où les Allemandes étaient très concentrées.

    Le réalisme allemand face à l'imprécision française

    Mais au final, la meilleure occasion de cette première période est à mettre au crédit de l'équipe de France. Suite à une belle accélération, Eugénie Le Sommer se retrouve à la réception d'un centre de Claire Lavogez mais sa reprise est repoussée en deux temps par la gardienne et la défense allemande (45'). A part cela pas vraiment de quoi faire frissonner les spectateurs très attentistes du Raymond James Stadium.
    Si au retour des vestiaires, la physionomie de la rencontre ne bascule pas vraiment, c'est une nouvelle fois l'équipe de France qui est dangereuse. Bien lancée en profondeur, Eugénie Le Sommer voit sa frappe croisée bien déviée par la portière allemande (52'). Le coaching de Philippe Bergerôo en seconde période avec les entrées de Camille Abily, Elodie Thomis, Marie-Charlotte Léger et Kadidiatou Diani n'auront pas changé grand chose. A force de ne pas trouver la solution, les Bleues vont finir par se faire surprendre par le réalisme allemand. Suite à un corner mal dégagé, Leonie Maier reprend le cuir et l'envoie au fond des filets de Sarah Bouhaddi (83'). Au passage, un coup de pied de coin offert par la défense tricolore suite à un (nouveau) manque de concentration de Sarah Bouhaddi qui a laissé filer le ballon en corne. Si au début de ce stage, Philippe Bergerôo soulignait l'importance des performances américaines pour ses joueuses en vue de la liste de 18 à donner pour les Jeux olympiques, certaines n'ont peut-être pas marqué des points.

    http://www.footdelles.com/article/Eq...as_127886.html

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Envoyé par Rem56 Voir le message
    Choix de l'entraîneur. La compo de départ ne m'inspirait pas trop, on a vu ce que ça a donné...

    Match assez chiant, encore une fois... 2-3 occasions nettes dans le match, on le perd bêtement sur une passe en retrait de Griedge mal négociée par Sarah, punie derrière sur le corner, sur la seule réelle occasion allemande. Comme d'habitude, on se fait punir, encore et toujours de la même manière... ça devient gonflant de ne pas retenir nos erreurs :crazy:
    Après, il manquait quand même des pièces maitresses de notre équipe, et pour une fois le sélectionneur semble vouloir préserver certaines joueuses en ne les faisant pas jouer tous les matchs.
    Bon, je n'ai pas vu que la 1er mi-temps, ce n'était pas si mal, même si on a presque pas vu certaines filles. Dommage aussi que l'arbitre n'est pas laissé l'avantage quand MLD partait seule.

    Mais c'est sur que d'une manière général, va falloir trouver des solutions devant.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Envoyé par chaponoir69 Voir le message
    Quelqu'un sait pourquoi Camille n'est pas sur le terrain ?
    Blessée ou choix de l'entraîneur ?
    Choix de l'entraîneur. La compo de départ ne m'inspirait pas trop, on a vu ce que ça a donné...

    Match assez chiant, encore une fois... 2-3 occasions nettes dans le match, on le perd bêtement sur une passe en retrait de Griedge mal négociée par Sarah, punie derrière sur le corner, sur la seule réelle occasion allemande. Comme d'habitude, on se fait punir, encore et toujours de la même manière... ça devient gonflant de ne pas retenir nos erreurs :crazy:

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - Kelly GADEA : "Il faudra être prête"

    Appelée en équipe de France A après la blessure de Wendie Renard, Kelly Gadea retrouve les Bleues où elle compte quatre sélections.


    Kelly Gadea (photo Antonio Mesa/FFF)

    C'est votre retour en Bleue, quatre ans après votre dernière sélection, vous espériez revenir ?

    Je m'y attendais pas, j'étais en train de faire la sieste et lorsque je me suis réveillée, j'avais beaucoup de messages et appels sur mon téléphone. Quand j'ai ouvert les premiers messages et que j'ai lu les félicitations, je l'ai découvert.

    Quels souvenirs aviez-vous gardés de vos quatre sélections en 2011-2012 ?
    Il fallait franchir palier, travailler dur pour y rester, faire régulièrement des bonnes performances et être au niveau.

    La saison dernière, vous aviez joué avec l'équipe de France B, est-ce que vous aviez le sentiment de vous rapprocher de l'équipe de France A ?
    L'entraîneur de l'équipe de France B (Jean-François Niemezcki) nous rappelait tout le temps que nous étions suivies par Philippe Bergerôo. On se dit que c'est une chance de pouvoir se montrer sur des matchs internationaux.

    Avec le tournoi que la France dispute aux Etats-Unis, c'est l'occasion de se confronter au top niveau ?
    Ce sont des très grosses nations parmi les meilleures du monde, après je ne sais pas si j'aurai la chance d'y participer. Il faudra être prête et ne pas se manquer.

    "Je ne me pose pas de questions"



    Le premier match contre l'Allemagne rappelle de mauvais souvenirs pour les Bleues avec le quart perdu en Coupe du Monde ?

    L'Allemagne ne lâche jamais rien, elles sont très physiques. Elles ont une rage de vaincre, elles sont très agressives dans les duels. En Coupe du Monde, il nous avait manqué un but car on avait la possession de balle. Le match était alors plutôt en faveur des Françaises. Dommage qu'il n'y avait pas eu la victoire, cela aurait été bien d'aller en demi-finale.

    Les équipes proposées sont très fortes physiquement, c'est aussi un domaine dans lequel vous excellez personnellement en club ?
    C'est ma force d'aller dans les duels, j'aime aller au contact de l'adversaire. Après il va falloir rentrer dedans. Après les qualités de la France, c'est la technique. Il nous faudra plutôt prendre les adversaires dans ce domaine-là.

    Avec Montpellier, l'équipe est en train de remonter cette saison parmi les meilleurs. Quelle est la force cette saison ?
    Depuis l'arrivée de Jean-Louis Saez, il a constitué un nouveau groupe avec quelques cadres, anciennes au club qui sont restées. Il y a du recrutement qui a été fait avec notamment des internationales suédoise, espagnole, brésilienne... On reste assez jeune et parfois on passe à travers de certains matchs comme Paris en janvier. Mais on ne perd pas de vue nos objectifs que ce soit à court terme, de gagner la Coupe de France et de terminer troisième, et à long terme, de se qualifier pour la Ligue des Champions, je l'espère l'année prochaine.

    Et sur un plan personnel ?
    J'aimerai bien finir meilleure ou deuxième meilleure défense avec mon club, ce serait bien pour Montpellier. Et pour revenir en Equipe de France, je ne me pose pas de questions, on verra ce qui se passera, je ferai les efforts en club. La concurrence reste très rude à mon poste.

    Montpellier est bien représenté pour ce tournoi...
    Je suis contente qu'il ait d'autres filles de Montpellier, cela fait toujours plaisir. On travaille en club, la récompense pour toutes les joueuses de D1, c'est d'être appelé en Equipe de France. C'est ce qui est train de se passer pour quelques joueuses, on prend et on profite.


    Vendredi 4 Mars 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-Ke...te_a12199.html

    Laisser un commentaire:


  • chaponoir69
    a répondu
    Quelqu'un sait pourquoi Camille n'est pas sur le terrain ?
    Blessée ou choix de l'entraîneur ?

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - Les Bleues retrouvent l'ALLEMAGNE huit mois plus tard

    Après l'élimination en quart de finale de la dernière Coupe du Monde face à l'Allemagne, la France retrouve son voisin germanique pour débuter le tournoi.


    Abily et Mittag, retrouvailles (photo USA)


    L'Allemagne de Silvia Neid compte 15 joueuses qui étaient présentes à la dernière Coupe du Monde sur les 23 retenues pour une moyenne de sélections de 39 par joueuse.

    Depuis la quatrième place à la Coupe du Monde au Canada, l'Allemagne a repris les éliminatoires de l'Euro 2017 dans un groupe 5 qu'elle dominent avec 12 points après ses succès contre la Hongrie, la Croatie, la Ruisse et la Turquie. Pour 2016, ce sera le premier match de l'année, avant de retrouver la Turquie le 8 avril.

    En dehors des arrêts de la gardienne Nadine Angerer et l'attaquante Celia Sasic, deux joueuses qui avaient très mal aux Bleues en juin dernier, l'Allemagne conserve un groupe d'expérience. Tout d'abord l'attaquante du PSG Anja Mittag avec ses 39 buts en 132 sélections dont 5 buts à la dernière Coupe du Monde, mais aussi la milieu Melanie Behringer (128 sélections). Almuth Schilt garde désormais le but allemand devant une défense où l'on retrouve Annike Krahn (128) et Saskia Bartusiak (89). Il faudra aussi se méfier de Dzsenifer Marozsan malgré ses 23 ans.


    LA LISTE ALLEMANDE

    Gardiennes :
    1-Laura Benkarth (SC Freiburg, 1/0), 1-Almuth Schult (VfL Wolfsburg, 24/0), 21-Lisa Weiss (SGS Essen, 1/0)
    Défenseures : 3-Saskia Bartusiak (1.FFC Frankfurt, 89/1), 8-Kathrin Hendrich (1.FFC Frankfurt, 8/0), 2-Josephine Henning (Arsenal LFC, Angleterre, 26/0), 22-Tabea Kemme (1.FFC Turbine Postdam, 24/1), 5-Annike Krahn (Bayer Leverkusen, 128/5), 4-Leonie Maier (Bayern Munich, 35/5), 14-Babett Peter (VfL Wolfsburg, 93/4)
    Milieux : 7-Melanie Behringer (Bayern Munich, 113/29), 15-Anna Blässe (VfL Wolsburg, 6/0), 23-Sara Däbritz (Bayern Munich, 26/4), 24-Sara Doorsoun-Khajeh (SGS Essen, 0/0), 20-Lena Goessling (Vfl Wolfsburg, 83/10), 17-Isabel Kerschowski (VfL Wolfsburg, 2/0)
    Attaquantes : 16-Svenja Huth (1.FFC Turbine Potsdam, 16/0), 9-Mandy Islacker (1.FFC Frankfurt, 3/2), 6-Lina Magull (SC Freiburg, 3/2), 10-Dzsenifer Marozsan (1.FFC Frankfurt, 54/26), 11-Anja Mittag (PSG, France, 132/29), 19-Lena Pettermann (SC Freiburg, 5/2), 18-Alexandra Popp (Vfl Wolfsburg, 62/31)


    LE PROGRAMME

    Jeudi 3 mars 2016

    ALLEMAGNE - FRANCE : 17h00 locales, à Tampa (Raymond James Stadium) (en direct sur D17 à 23h00)
    Arbitres : Melissa Borjas (Honduras) assistée de Shirley Perello (Honduras) et Nelly Alvarado (Costa Rica). 4e arbitre : Carline Reid (Iles Caïman)

    ÉTATS-UNIS - ANGLETERRE : 19h30 locales, à Tampa (Raymond James Stadium) (en direct sur Canal + Sport à 1h30)
    Arbitres : Tatiana Guzman (Nicaragua) assistée de Mayling Chavarria (Nicaragua) et Emperatriz Ayala (El Salvador). 4e arbitre : Mirian Leon (El Salvador)

    Dimanche 6 mars 2016
    ÉTATS-UNIS - FRANCE : 14h00 locales, à Nashville (Nissan Stadium) (en direct sur D17 à 21h00)
    Arbitres : Alondra Sandoval (Mexique) assistée de Yudilia Briones (Mexique) et Elizabeth Aguilar (El Salvador). 4e arbitre : Quetzalli Alvarado (Mexique)

    ANGLETERRE - ALLEMAGNE : 16h30 locales, à Nashville (Nissan Stadium) (en direct sur Canal + Sport à 23h30)
    Arbitres : Katja Koroleva (USA) assistée de Katherine Nesbit (USA) et Amanda Ross (USA). 4e arbitre : Carline Reid (Iles Caïman)

    Mercredi 9 mars 2016
    FRANCE - ANGLETERRE : 17h00 locales, à Boca Raton (FAU Stadium) (en direct sur D17 à 23h00)
    Arbitres : Gillian Martindale (Barbades) assistée de Stacy-Ann Greyson (Jamaique) et Princess Brown (Jamaique). 4e arbitre : Cardella Samuels (Jamaique)

    ÉTATS-UNIS - ALLEMAGNE : 19h30 locales, à Boca Raton (FAU Stadium) (en direct sur Canal + Sport à 1h30)
    Arbitres : Carol-Ann Chenard (Canada) assistée de Marie-Josee Charbonneau (Canada) et Chantal Boudreau (Canada). 4e arbitre : Michelle Pye (Canada)

    Règlement
    3 points : victoire, 1 point : nul, 0 point : défaite
    En cas d'égalité de points, la différence de buts générale est le premier critère pour départager les équipes, puis la meilleure attaque générale, ensuite les confrontations directes et si nécessaire, le dernier critère est le classement FIFA.

    Jeudi 3 Mars 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-Le...rd_a12198.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    She Believes Cup : Retrouvailles allemandes
    Publié le 03 mars 2016 | Equipe de France A
    Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



    Arrivée en Floride lundi soir, l'équipe de France féminine débute sa tournée aux Etats-Unis face à l'Allemagne à Tampa Bay. Une première édition de la SheBelieves Cup qui va permettre au staff et aux joueuses de se tourner doucement vers les Jeux olympiques en se testant face aux meilleures nations mondiales.


    Les 25 degrés quotidiens et les palmiers plantés un peu partout dans les rues de Tampa Bay (Floride) ne doivent pas faire oublier aux Bleues pourquoi elles sont là. Avec cette première édition de la She Believes Cup aux Etats-Unis, l'équipe de France a traversé l'Atlantique pour se mesurer, une nouvelle fois, à ce qui se fait mieux sur la planète foot féminin. Après les premiers entraînements dans l'ambiance de quelques décollages d'avions, les Bleues sont entrées encore un peu plus dans le vif du sujet avec leur entraînement de veille de match. Hier, les coéquipières de Camille Abily ont pris leurs repères au Raymond James Stadium, la superbe antre des Buccanneers (franchise de football américain).

    Duel entre vieux ennemis

    Et quoi de mieux pour débuter cette tournée qu'une vieille connaissance. Le genre d'adversaire avec lequel il y a un long passé. Et pas souvent à votre faveur. Les Françaises ne pouvaient donc pas mieux tomber pour ouvrir la compétition avec l'Allemagne à Tampa. Un match qui fait ressortir à la surface de mauvais souvenirs en particulier à Claire Lavogez, auteure malheureuse du dernier tir au but raté en quart de finale au Mondial : « Un match à part ? Oui forcément j'ai raté ce penalty, et j'y pense. maintenant, c'est passé et en espérant que demain (aujourd'hui), on prendra notre revanche ». Si pour Philippe Bergerôo la revanche n'a pas lieu d'être, une victoire face aux Allemandes serait aussi un moyen de marquer les esprits dans une opposition pas anodine. « Oui c'est sûr que c'est un adversaire à part depuis que l'on est jeune. Moi-même, elles m'ont battue en finale de l'Euro des moins de 19 ans. Il y a un passé entre la France et l'Allemagne, mais on va aborder ce match de la même manière que les Etats-Unis ou l'Angleterre. Maintenant, la déception sera toujours là mais on a envie de passer à autre chose et se focaliser sur les Jeux et la qualification pour l'Euro », avance Jessica Houara d'Hommeaux.



    Le regard vers les JO

    Huit mois après cette élimination, les Bleues sont passées à autre chose et se tourner progressivement vers les Jeux olympiques. Le « projet » JO prend donc en quelques sortes ses racines ici, même s'il reste encore du temps aux tricolores pour penser à Rio. « C'est une répétition avant les JO, c'est aujourd'hui que cela commence, ce sont de bons tests. On sait que les Etats-Unis, l'Allemagne, l'Angleterre, ce sont de grosses équipes », confie Claire Lavogez. D'ailleurs, le rythme de la tournée est identique à ce qui attend les Bleues à Rio avec un match tous les trois jours. Jessica Houara d'Hommeaux s'attend à un rythme effréné mais le contexte américain est plus que motivant. « C'est sûr que c'est un gros tournoi qui va être difficile. Et cela va permettre au coach de voir comment son groupe va réagir dans une compétition comme celle-là ».
    Si le groupe de Bergerôo semble être défini dans les grandes largeurs, la Floride et le Tennessee peuvent être l'occasion pour certaines joueuses de marquer des points qui leur permettraient d'être des 18 au Brésil (Philippe Bergerôo doit fournir une liste de 18 joueuses sélectionnées et quatre remplaçantes), ou a minima de convaincre le sélectionneur. D'autant qu'avec trois matches en neuf jours, il y aura évidemment un enjeu important de gestion des joueuses. Tout le monde devrait avoir sa chance sur le pré et le staff a prévu de faire tourner son onze titulaire mais également le brassard de capitaine à chaque rencontre.
    Pour ce qui est de ce soir, il devrait y avoir près de 12 000 personnes dans les tribunes, ainsi qu'un bateau pirate à mi-hauteur d'un virage qui a pour habitude de tirer des coups de canon à chaque touchdown. Le show à l'américaine.

    http://www.footdelles.com/article/Eq...es_127789.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Foot Bleues
    Les Bleues entament leur grande répétition avant les Jeux olympiques

    Le 02/03/2016 à 17:22:00 | Mis à jour le 02/03/2016 à 17:28:26

    L'équipe de France fait son entrée ce jeudi dans la She Believes Cup, un tournoi amical aux Etats-Unis, qui servira de préparation avant les JO. Pour leur premier match, les Bleues retrouvent l'Allemagne (23 heures), leur bourreau au Mondial.


    Griedge Mbock et Viviane Asseyi (qui entourent ici la Néerlandaise Sherida Spitse) se préparent pour les JO. (JL. Fel - L'Equipe)

    Voici une nouvelle preuve du statut à part de l'équipe de France. Les Bleues font leur entrée en lice dans la «She Believes Cup» ce jeudi. Un tournoi amical, réunissant la crème du football mondial, soit quatre des cinq meilleures équipes au classement FIFA: la France, l’Allemagne (les championnes d’Europe), les États-Unis (les championnes du monde), et l’Angleterre (les troisièmes du dernier Mondial). La compétition débutera par une opposition entre les joueuses de Philippe Bergeroo et les Allemandes à Tampa en Floride.

    Les Françaises n'ont pas oublié leur dernière confrontation avec les championnes d’Europe qui les ont éliminées en quart finale du Mondial canadien (1-1, 4-5 tab). Mais les Bleues ont d'autres ambitions pour ce rendez-vous. «On attend de se jauger par rapport aux meilleures nations mondiales, explique Griedge Mbock Bathy, la défenseur de l’équipe de France. On sait qu’on peut rivaliser avec elles. Après tout, les Allemandes ne nous ont battues qu’aux tirs au but à la Coupe du monde, rappelle la Lyonnaise. Il nous manque des joueuses cadres (Renard, Boulleau, Henry…). Mais on va essayer de faire le maximum et de se mettre au niveau de celles qui ne sont pas là», promet celle qui a quitté Guingamp pour l'OL l'été dernier.

    Pour la défenseur, l’absence des cadres va surtout donner l’opportunité aux jeunes joueuses de se montrer. «On aura simplement plus de possibilité d’être sur le terrain, souligne-t-elle. Mais au final on travaille toujours de la même façon. On essaye d’être au maximum tout le temps, pour faire avancer le groupe.»

    Ce tournoi qui se terminera le 9 mars fait figure d’excellente répétition pour les Jeux olympiques de Rio l'été prochain. «Ce sont des équipes qu’on peut retrouver aux JO, remarque Mbock Bathy. C’est une bonne préparation. Ça va être un tournoi relevé avec beaucoup d’intensité. Le coach est toujours dans le même état d’esprit. Même lors des matches moins élevés, il veut qu’on soit à fond. Ce tournoi, c’est un peu comme une compétition officielle.» Pas question, dès lors, d’y participer en dilettante.

    La She Believes Cup sur Canal+ Sport

    Sy. D.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...mpiques/639416

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - Marion TORRENT remplace Sakina KARCHAOUI, blessée

    Sakina Karchaoui (Montpellier HSC) a dû déclarer forfait avec l’équipe de France féminine (28 février – 10 mars). Victime d’une entorse à la cheville droite cet après-midi lors du quart de finale de Coupe de France contre Saint-Maur.


    (photo FFF)


    Une blessure constatée par médecin de la sélection. Sakina Karchaoui qui remplaçait déjà Laure Boulleau blessée, est également remplacée par Marion Torrent, sa coéquipière au MHSC.

    Lundi 29 Février 2016
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-Ma...ee_a12177.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - Le programme de la SheBelieves Cup : Rassemblement dès ce soir à Charles de Gaulle

    Avant de s'envoler lundi midi pour la Floride (Etats-Unis), les Bleues se rassemblent dès ce soir à l'aéroport. Retrouvez le programme des Bleues lors de la SheBelievesCup




    Dimanche 28 février
    21h00 : Rassemblement au Novotel Convention Wellness CDG

    Lundi 29 février
    11h50 : Décollage aéroport CDG
    22h30* : Installation au Grand Hyatt (Tampa)

    Mardi 1er mars
    10h00 - 11h30 : Entraînement
    16h30 – 18h00 : Entraînement

    Mercredi 2 mars
    17h00 – 17h45 : Entraînement officiel (Raymond James Stadium, Tampa)

    Jeudi 3 mars
    17h00* : France - Allemagne (Raymond James Stadium, Tampa, en direct sur D17)

    Vendredi 4 mars
    10h50 : Décollage pour Nashville
    12h30 : Installation au Marriott Vanderbilt University (Nashville)
    17h00 – 18h30 : Entraînement

    Samedi 5 mars
    15h00 – 15h45 : Entraînement officiel (Nissan Stadium, Nashville)

    Dimanche 6 mars
    14h00* : Etats-Unis - France (Nissan Stadium, Nashville, en direct sur D17)

    Lundi 7 mars
    10h30 – 12h00 : Entraînement
    19h35 : Décollage pour Boca Raton
    23h45 : Installation au Renaissance (Boca Raton)

    Mardi 8 mars
    10h00 : Point presse (Renaissance, Boca Raton)
    15h45 – 16h30 : Entraînement officiel (FAU Stadium, Boca Raton)

    Mercredi 9 mars
    17h00* : France - Angleterre (FAU Stadium, Boca Raton, en direct sur D17)

    Jeudi 10 mars
    19h20 : Décollage pour Paris

    * Heure locale : + 6 heures pour Tampa et Boca Raton / + 7 heures pour Nashville

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-Le...le_a12176.html

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X