Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Équipe de France A, campagne 2015-2017

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Belle frappe lointaine de Keira sur la barre.

    Commentaire


    • Match pas mal, mais contre une equipe tres faible, on va pas tirer trop d'enseignements.
      J'ai quand même trouvé qu'on a pas mal varié le jeu, Élise a bien porté le brassard.
      Meme si il n'y a pas eu vraiment de boulot à faore,je pense que Butelle a des chances de revenir dans le groupe en 4eme DC.
      Clarisse a marqué pas mal de points je pense.
      Diani m'a un peu déçu comparé à ces dernières prestations.
      Tounkara a ete trop imprécise.

      J'ai vraiment hâte de voir le groupe retenu au prochain rassemblement avec sans doute plusieurs retour de blessures.

      Commentaire


      • Score à relativiser contre une très faible équipe albanaise, le score aurait pu être encore plus fort avec encore plus de réalisme... côté satisfactions, encore une fois Karchaoui et Hamraoui (qui nous a enfin montré qu'elle ne savait pas que briser des chevilles en douce... on est reparti aux bases fondamentales à l'OL avec elle ??? enfin du jeu de sa part et ça fait plaisir à voir !!!), Toletti (la vraie successeure de Camille) a fait un bon match, Le Bihan a été intéressante devant, Eugénie n'est pas payée de ses efforts malgré un doublé.

        Côté déceptions, Tounkara très moyenne (mais on mettra ça sous le compte d'une première), Diani qui a un jeu un peu trop stéréotypé à courir sur un côté et balancer tout le temps au même endroit au centre, et dommage pour Thiney qui aurait pu enfin marquer sur un pénalty généreux, mais le fantôme de la CDM rôde encore... sinon le gros point noir est la (grave ?) blessure de Kenza Dali au genou et on craint les croisés, vu le tacle et la très mauvaise réception :sick::non:
        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • Foot Bleues Equipe de France féminine
          Les Bleues l'emporte sans forcer contre l'Albanie

          Le 20/09/2016 à 23:25:00 | Mis à jour le 21/09/2016 à 00:46:39

          Déjà qualifiée pour l'Euro, les Bleues ont balayé l'Albanie, mardi lors des éliminatoires de l'Euro 2017 Féminin (6-0).


          Les Bleues se sont facilement imposées contre l'Albanie (6-0). (A. Mounic/L'Equipe)

          A l’image des problèmes de la sono du stade Charléty, qui ont poussé les 7521 spectateurs à entonner la Marseillaise a cappella, les Bleues ont pris le temps de se régler aussi avant de prendre le dessus sur l’Albanie ce mardi soir (6-0). Pour son deuxième match à la tête de l’équipe de France, Olivier Echouafni avait décidé d’évoluer dans un inédit 3-5-2, remaniant largement l’équipe ayant obtenu le nul (1-1) contre le Brésil vendredi.

          Déjà qualifiée pour l’Euro, qui se tiendra cet été aux Pays-Bas, cette rencontre avait davantage valeur de test qu’autre chose pour le nouveau sélectionneur. Mais dès la onzième minute, Kenza Dali devait quitter le terrain après une blessure, a priori sérieuse, au genou gauche. Un coup dur pour l’Olympique Lyonnais déjà privé de plusieurs joueuses (Mbock, Majri, Renard, Houara, Thomis, Bremer, Marozsan).

          Il aura fallu deux corners pour faire craquer d’impuissantes albanaises. Après un cafouillage, le ballon revenait sur Clarisse Le Bihan (18e), puis Kheira Hamraoui lobait la gardienne adverse d’une tête lobée (21e). Eugénie Le Sommer, après un joli une-deux avec Sandie Toletti – auteure de deux passes décisives pour sa première titularisation – donnait plus d’ampleur au score (45e+1).

          En seconde période, Hamraoui (60e), Le Sommer (64e) et Marie-Laure Delie (77e) scellaient cette huitième victoire en autant de matches dans cette phase de qualification. Après avoir été impliquée sur le but de Lavogez contre le Brésil, Gaëtane Thiney manquait elle un pénalty (79e) et l’occasion de célébrer son retour en Bleues après plus d’un an de purgatoire sous l’ère Bergeroo.

          D’ici le tirage au sort de l’Euro, qui se tiendra le 8 novembre à Rotterdam, l’équipe de France défiera l’Angleterre à Doncaster le 21 octobre.


          Echouafni : «Deux beaux matches»
          Olivier Echouafni (au micro de C Star) : «Il fallait surtout valider ce qu'on avait fait depuis le début du stage. J'ai pu les observer pendant pratiquement huit jours. L'objectif était de donner du temps de jeu à toutes. On a fait deux beaux matches. On a réussi à être très sérieux face à un bloc jamais facile à bouger. On aurait pu l'emporter avec plus d'écart mais cela reste satisfaisant. Il va falloir voir ce que cela donne sur la durée. On aura un prochain rassemblement dans un mois mais c'est bon pour la confiance.»

          P. Gi et C. Ga.

          http://www.lequipe.fr/Football/Actua...albanie/729358
          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • Bleues - La FRANCE termine avec un sans-faute

            Pour la troisième fois consécutive, les Bleues ont achevé la campagne éliminatoire pour une phase finale en réalisant un sans-faute. Mais cette fois-ci, elles ont réussi la performance de ne pas concéder le moindre but sur les huit matchs disputés.


            Hamraoui signe un doublé (photo AFP)


            Un parcours parfait à relativiser au regard des adversaires proposés mais qui est toujours bon à prendre surtout au moment de l'établissement des têtes de série pour la phase finale où l'UEFA privilégie souvent les matchs sous son égide pour réaliser ses chapeaux. Car la prochaine étape des Bleues est désormais de connaître ses adversaires à la phase finale de l'Euro 2017 (16 juillet - 6 août) dont le tirage aura lieu le 8 novembre prochain.

            Ce mardi soir à Charléty, il n'y avait plus d'enjeu réel au moment d'affronter une équipe d'Albanie, dernière du groupe avec sept défaites. Olivier Echouafni "en phase d'apprentissage" avec son groupe avait ainsi décidé de faire tourner à nouveau après la rencontre quatre jours plus tôt contre le Brésil (1-1). Si une colonne vertébrale était conservée avec Bouhaddi - Georges - Bussaglia - Le Sommer, autour d'elles, des joueuses beaucoup moins expérimentées constituaient le onze de départ.

            Au sein d'une défense à trois, Tounkara fêtait sa première sélection sur le côté droit, Butel évoluant à gauche. Au milieu de terrain, Dali prenait le couloir et Karchaoui était positionnée milieu gauche alors qu'Hamraoui démarrait en milieu défensif aux côtés de la capitaine des Bleues. Toletti, 6e sélection mais première titularisation, était placée enfin en soutien des deux attaquantes Le Sommer et Le Bihan.

            Doublé d'Hamraoui

            Après avoir eu le droit à une Marseillaise entonnée par le public, alors que la sono enchaînait les ratés, répétant l'hymne albanais à plusieurs reprises, les Bleues attaquaient d'entrée dans cette rencontre face à un adversaire qui montrait rapidement ses limites. Le Sommer était la première à frapper (8e), Tounkara lui emboîtait le pas sur un centre-tir qui frôlait la lucarne opposée (15e). Mais de cette entame de match, c'est la malheureuse blessure au genou gauche de Dali qui marquera les esprits. La Lyonnaise devait quitter ses partenaires et céder sa place à Diani.

            La Juvisienne, déjà très en vue, vendredi, ne tardait pas à se faire remarquer. Une frappe sur le montant de Zani et le ballon revenait sur Le Bihan qui reprenait du droit à ras de terre et trouvait le petit filet opposé (1-0, 18'). Le Bihan qui avait déjà marqué deux fois à l'aller contre l'Albanie s'illustrait à nouveau. Trois minutes après, c'est Hamraoui qui allait faire le break. Sur un corner de Bussaglia, elle plaçait une reprise de la tête lobée qui terminait au premier poteau (2-0, 21'). Son deuxième but en Bleue, avant un troisième à l'heure de jeu. Sur un corner de Toletti, elle plaçait une reprise de volée croisée du droit (4-0, 60'). La milieu de terrain qui n'avait pas de difficile tâche défensive en profitait pour s'illustrer offensivement et un dernier missile en fin de match aurait mérité mieux que la barre (90+2e).

            Thiney rate un penalty


            Le Sommer a signé un doublé (photo FFF.fr)


            La France enchaînait les occasions, Le Bihan trouvait le poteau à son tour (24e), Tounkara voyait sa reprise de la tête sauvée sur la ligne (28e). Juste avant la pause, Le Sommer soignait ses stats avec son 56e but après une action initiée par Hamraoui, un jeu en une-deux avec Toletti et une conclusion d'une frappe croisée du droit (3-0, 45+1').

            Les Albanaises dépassées causaient deux penalties en un quart d'heure, obtenus par Karchaoui. Le premier était marqué en force par Le Sommer du droit avec un peu de réussite puisque dévié sous la barre par la gardienne (5-0, 64'), le second de Thiney ne trouvait par contre pas le cadre (79e). Delie avait le dernier mot trois minutes après son entrée en jeu, interceptant une passe en retrait pour venir défier Zani (6-0, 77'). La gardienne Ziani évitait ensuite le pire avec deux arrêts exceptionnels.

            Les Bleues vont désormais entrer dans une phase de préparation à l'Euro qui passera dès le mois prochain par l'Angleterre, un tour autre adversaire.

            A Paris,
            Sébastien Duret


            Match de qualification au Championnat d'Europe UEFA 2017 - Groupe 3
            Mardi 20 septembre 2016
            - 21h00
            FRANCE - ALBANIE : 6-0 (3-0)
            Paris (Stade Sébastien Charléty)
            Temps couvert (19°C) - Terrain en bon état
            Spectateurs : 7 521
            Arbitres : Elvira Nurmustafina (KAZ) assistée de Elena Adveenko (KAZ) et Kristina Yanushkevich (KAZ). 4e arbitre : Jennifer Maubacq (FRA)
            Buts : Clarisse LE BIHAN 18', Kheira HAMRAOUI 21', 60', Eugénie LE SOMMER 45+1', 64' s.p., Marie-Laure DELIE 77'
            Avertissement : Kurbogaj 88' pour l'Albanie

            FRANCE : 16-Sarah Bouhaddi ; 2-Aïssatou Tounkara, 4-Laura Georges, 20-Anaïg Butel ; 14-Kenza Dali (13-Kadidiatou Diani 16'), 15-Elise Bussaglia, 23-Kheira Hamraoui, 3-Sakina Karchaoui ; 7-Sandie Toletti (17-Gaëtane Thiney 65') ; 9-Eugénie Le Sommer (18-Marie-Laure Delie 74'), 12-Clarisse Le Bihan. Entr.: Olivier Echouafni
            Non utilisées : 21-Méline Gérard, 6-Amandine Henry, 10-Camille Abily, 11-Claire Lavogez
            ALBANIE : 1-Marigona Zani ; 2-Denisa Proto, 5-Arbiona Bajraktari, 8-Lavdije Begolli, 16-Lucie Gjini ; 11-Saranda Hashani (13-Endrina Elezaj 46'), 9-Geldona Morina (17-Kujtime Kurbogaj 66'), 18-Xhemile Berisha, 15-Megi Doci ; 7-Suada Jashari ; 10-Furtuna Velaj (cap.). Entr.: Armir Grimaj
            Non utilisées : 12-Viona Rexhepi, 3-Valbone Lipa, 4-Albina Rrahmani, 6-Sara Maliqi, 14-Cyme Lulaj



            Mercredi 21 Septembre 2016
            Sebastien Duret

            http://www.footofeminin.fr/Bleues-La...te_a12867.html
            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • Des Bleues séduisantes face à l'Albanie
              Publié le 20 septembre 2016 | Equipe de France A
              Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



              Pour son deuxième match de septembre, l'équipe de France s'est largement imposée à Charléty face l'Albanie (6-0). Un succès qui conclut un première rassemblement sous les ordres d'Olivier Echouafni syonyme d'allant et d'intentions


              Sur le plan comptable, le bilan est plutôt positif pour Olivier Echouafni après ce premier rassemblement. Après le match nul inaugural en Isère, les Bleues se sont, comme attendu, largement imposées face à la 76e nation mondiale : 6-0. Clarisse Le Bihan (18'), Kheira Hamraoui (21', 60'), Eugénie Le Sommer (45+1, 64'), et Marie-Laure Delie (77') dont le dernier but en bleu remontait à octobre 2015, ont participé à la fête. Pourtant tout n'avait pas si bien débuté.

              Deux couacs pour commencer

              Quand on repense rapidement à ce large succès de l'équipe de France face à l''Albanie (5-0), on peut se dire qu'il n'y aura eu que deux couacs pour ce dernier match de qualification à l'Euro 2017.
              Tout d'abord avant le coup d'envoi lorsque cette Marseillaise ne sera jamais lancée par les responsables du son du stade. Il aura donc fallu un hymne national a cappella pour conclure le protocole. Ensuite, le deuxième couac est bien plus grave sur le plan sportif. Bien lancée sur son aile droite, Kenza Dali se fait sévèrement taclée par une défenseure albanaise. La milieu de terrain tricolore reste à terre et semble comprendre tout de suite que ce n'est pas juste un choc. Arrivés près d'elle, les membres du staff médical font tout de suite signe au banc le changement. La Lyonnaise sera évacuée sur civière (11'). Après une saison 2015-2016 quasi blanche, la galère continue.

              Un jeu plus fluide

              Un festival offensif pendant lequel les coéquipières d'Elise Bussaglia, capitaine du soir, ont montré de l'allant. On pourra noter une volonté de transmission plus fluide notamment en première période, et l'utilisation beaucoup plus fréquente de la verticalité avec de nombreux changements de jeu sous l'impulsion de Kheira Hamraoui, très précieuse dans ce rôle.
              L'autre nouveauté se trouvait sur le schema tactique. Face à un bloc équipe très bas et regroupé, Olivier Echouafni a choisi de faire évoluer son équipe en 3-5-2. Une adaptation logique et intéressante qui avait complètement disparu sous l'ère Bergerôo. Ce qui a permis de voir Sakina Karchaoui évoluer milieu gauche, et Sandie Toletti en numéro 10 (qui aura mis quelques temps à trouver ses marques). Mises en confiance par une ouverture du score rapide, et une équipe albanaise plus que relativement faible, les Bleues se sont procurées de nombreuses situations de but (près de quarante occasions), mais la réussite dans la finition n'a pas toujours été là. On voit le verre à moitié à vide mais on a bien cru à un moment qu'Eugénie Le Sommer ne trouverait pas le chemin des filets après ses ratés (9', 25'). De son côté, Gaëtane Thiney n'aura pas été récompensée pour son retour par un but sur pénalty (79'). Il y a encore du travail dans ce domaine de la finition.
              Pour la petite histoire, les Bleues terminent donc cette phase qualificative pour l'Euro invaincues. Si certains éléments du projet de jeu d'Olivier Echouafni se sont montrés ce soir, il faudra donc patienter encore un mois pour avoir un gros test en Angleterre, avec probablement un groupe un peu plus au complet. Le nouveau sélectionneur lance en tout cas son mandat avec deux bons résultats et de l'allant.


              FEUILLE DE MATCH

              France :
              Bouhaddi – Tounkara, Georges, Butel – Hamraoui, Bussaglia ©, Karchaoui, Dali, Toletti (Thiney 65')– Le Bihan, Le Sommer (Delie 74').
              Albanie : Zani – Proto, Bajraktari, Begolli, Gjini – Hashani (Elezaj 46'), Morina (Kurbogaj 66'), Berisha, Doci – Jashari, Velaj.

              http://www.footdelles.com/article/Eq...ie_138613.html
              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • Foot Bleues
                Olivier Echouafni : «Elle ne l'a pas fait exprès»

                Le 21/09/2016 à 01:02:00 | Mis à jour le 21/09/2016 à 08:07:20 | 18 Commentaires

                Faciles vainqueurs de l'Albanie (6-0) lors du dernier match qualificatif à l'Euro 2017, les Bleues ont régalé au stade Charléty. Forcément satisfait, le sélectionneur Olivier Echouafni chambrait gentiment Kheira Hamraoui, auteur d'un doublé dont une reprise de volée pleine lucarne. Avant de reconnaître que ce but était «magnifique».


                Olivier Echouafni s'est dit satisfait de la performance de ses joueuses contre l'Albanie. (A. Mounic/L'Equipe)

                «Six buts, de nombreuses occasions, de la maîtrise, du jeu rapide, une défense jamais mise en danger… Les satisfactions sont nombreuses ?
                Il y a beaucoup de motifs de satisfaction mais le plus important c’est la victoire. On a fait un match sérieux. Face à des équipes très regroupées, c’est toujours difficile de jouer. On a souvent pris les côtés, on s’est procurés un nombre incalculable de centres, de frappes, 35 frappes dont 17 cadrées. On a beaucoup d’humilité par rapport à l’adversaire, c’était un match officiel, le dernier avant l’Euro, ça nous permet de finir sur une victoire cette campagne qualificative.

                Quelles sont les nouvelles de Kenza Dali, sortie sur civière ?
                On aimerait, j’aimerais lui dédier cette victoire. Elle a été malheureuse comme jamais, elle est effondrée. Elle sort d’une période difficile. On va attendre les examens complémentaires demain (mercredi), j’ai une grande pensée pour elle. Ce sont des choses qui arrivent dans une carrière. Je lui souhaite beaucoup de courage.

                Vous aviez beaucoup fait tourner. Êtes-vous content de la prestation des joueuses alignées ?
                J’ai essayé de donner du temps de jeu à toutes les joueuses. Certaines n’en ont pas eu, j’ai effectué une revue d’effectif pour me faire une idée sus les joueuses, lors des entraînements et en compétition. Elles ont quasiment toutes eu un peu de temps de jeu, certaines se sont montrées intéressantes, ont marqué des points, d’autres un peu moins. Mais il faut aussi tenir compte de la phase de préparation. La fin de première période a été délicate, mais j’ai aimé la seconde période même si les Albanaises ont piqué du nez au niveau physique car on les a énormément fait courir.

                Kheira Hamraoui a marqué un doublé dont une superbe reprise pleine lucarne sur corner…
                Je pense que sur le but elle n’a pas fait exprès (rires). Sincèrement, il est magnifique. Je me suis posé la question de savoir si elle l’avait pris intérieur ou coup de pied. Il y a aussi sa frappe sur la barre. Elle a une sacrée qualité de frappes et quand vous avez une équipe très regroupée, c’est important de pouvoir tirer de loin. Elle a mis un doublé et avec un peu de réussite, elle signait un triplé. Elle repart ce soir dans son club avec de la confiance.»


                « Je me suis appliquée »
                Kheira Hamraoui (milieu de l'équipe de France) : « Bien sûr que je fais exprès. Je me suis beaucoup appliquée parce que je ne voulais pas tirer super fort. J'ai mis le plat du pied. J'ai eu la chance qu'elle rentre et en plus c'est un magnifique but donc je suis très fière. Mon doublé ? Ce n'est pas le plus important, on voulait la victoire et on a confirmé notre bon parcours dans ces qualifications à l'Euro. Je me suis bien sentie dans ce système en 3-5-2 qui est celui qu'on utilise aussi en club en ce moment (à Lyon). Je m'y sens à l'aise. Avec le coach, ça se passe super bien, j'espère que ça va continuer comme ça. »

                C. Ga.

                http://www.lequipe.fr/Football/Actua...-expres/729383
                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • Bleues - Olivier ECHOUAFNI : "On n'est pas fixé sur un système de jeu"

                  Le sélectionneur fait un bilan positif de son premier stage à la tête des Bleues conclut par un succès 6-0.


                  Echouafni, heureux après ce succès tricolore (photo AFP)

                  Quel bilan faites-vous de cette rencontre ?

                  Il y a beaucoup de satisfactions. En premier, ca reste la victoire quoi qui se passe. On a fait vraiment un match sérieux face à une équipe très regroupée. On avait décidé d'utiliser énormément les côtés, c'est ce que l'on a fait. On a eu énormément de frappes : 35 dont 17 cadrées.
                  Après on a beaucoup d'humilité par rapport à l'adversaire proposé ce soir. C'est un match officiel. C'était notre dernier match officiel avant l'Euro. Il y a eu beaucoup de satisfaction. On a bien aimé la deuxième mi-temps même si les Albanaises ont piqué du nez mais on les a fait énormément courir.

                  Avez-vous des nouvelles de Kenza Dali ?
                  Pas encore. J'aimerai lui dédier cette victoire. Elle était malheureuse comme jamais. On sait qu'elle sort d'une période difficile. On va attendre les examens complémentaires demain. On va être là pour l'aider, la soutenir, il faut qu'elle ait beaucoup de courage.

                  Vous aviez travaillé en particulier les coups de pied arrêtés ?
                  On a essayé de travailler beaucoup de choses en huit jours. Les coups de pied arrêtés en font partis. On avait vu sur les vidéos qu'il y avait deux espaces moins bien utilisés. Le jeu à deux, le jeu au second poteau. Après il fallait bien les tirer.

                  Vous avez essayé de faire tourner aussi ?
                  L'objectif était de donner du temps de jeu à toutes les joueuses. Il n'y en a qui n'en ont pas eu malheureusement. L'idée était de faire une revue d'effectif, sur les joueuses à l'entraînement et en compétition. Il y a eu de choses intéressantes. Il y en a qui se sont montrées, d'autres moins.

                  Quel bilan général faites-vous de ce premier rassemblement ?
                  Il y a eu de très beaux enchaînements, des prises de risque, mais toujours dans la simplicité. Ca me plait. On va laisser tranquillement les filles récupérer, reprendre la compétition avec leurs club.
                  L'idée est d'aller tranquillement vers cet Euro avec des idées bien précises dans le jeu mais aussi avec de la variété. On n'est pas forcément fixé sur un système, un style de jeu. On a montré ce soir que l'on pouvait varier en ayant très peu travaillé.

                  Un mot sur votre 3-5-2 ?
                  Ça a très bien fonctionné. La seule petite déception est que l'on n'ait pas mieux terminé ces actions. La gardienne a sorti le grand jeu sur des arrêts exceptionnels, des frappes de loin cadrées. Ça se rapproche, on est dans le bon sens. On doit continuer à s'appliquer avoir beaucoup de lucidité dans le dernier geste.

                  Mercredi 21 Septembre 2016
                  Sebastien Duret

                  http://www.footofeminin.fr/Bleues-Ol...eu_a12868.html
                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • O.Echouafni : "Quelque chose est en train de se créer"
                    Publié le 20 septembre 2016 | Equipe de France A
                    Par La Rédaction



                    Quelques minutes après la large victoire de l'équipe de France féminine face à l'Albanie (6-0) dans le cadre des qualifications pour l'Euro 2017, Olivier Echouafni est revenu sur ce premier rassemblement dont il tire des enseignements plus que positifs.


                    Quels sont les motifs de satisfaction ce soir après cette large victoire face à l'Albanie ?
                    O.E :
                    " Premier motif cela reste la victoire, on a fait ce qu'il fallait, vraiment un match sérieux, face à des équipes regroupées. On avait décidé d'utiliser énormément les côtés, c'est ce qu'on a fait. Nombre incalculable de centres, nombre incalculable de frappes.

                    Avez-vous des premières nouvelles de Kenza Dali ?
                    - J'aimerais lui dédier cette victoire. Elle était malheureuse comme jamais, effondrée, elle sort d'une période difficile. On va attendre les examens. On va être là pour la soutenir, et lui donner du courage.

                    Avez-vous travaillé les coups de pied arrêtés en particulier avant cette rencontre ?
                    - On a travaillé beaucoup de choses pendant huit jours, les coups de pied arrêtés en font partie. On avait vu à la vidéo qu'il y avait des espaces sous utilisées : le deuxième poteau et le jeu à deux.

                    Sur ces deux matches, vous avez fait tourner pour voir voir le maximum de joueuses ?
                    - L'objectif c'était de donner du temps de jeu à toutes ces joueuses, il y en a qui en n'ont pas eu malheureusement. L'idée était de faire une petite revue d'effectif. Il y a eu des choses intéressantes, il y en a qui ont marqué des points, d'autres un peu moins. Mais il faut tenir compte du début de saison, on est en phase de préparation. J'ai bien aimé la deuxième mi-temps car on les a fait énormément courir. On va déjà faire un premier bilan de ces huit jours passés ensemble. La victoire est là, il y a eu de très bons enchainements, des prises de risques mais toujours dans la simplicité avec du jeu rapide. Aujourd'hui, il y a un certain nombre de filles qui ont des soucis physiques, on va les laisser revenir.

                    "Kheira Hamraoui n'a pas fait exprès"

                    Le 3-5-2 pourrait-il être reconduit à l'avenir ?

                    - Complètement à revoir. Cela a très bien fonctionné, la seule petite déception c'est qu'on ait pas pu terminer certaines actions. Des frappes de loin, cadrées, cela se rapproche. Il y a des choses qui nous disent que l'on est dans le bon sens, il faut continuer, s'appliquer et garder de la lucidité dans le dernier geste.

                    Kheira Hamraoui marque un superbe but avec une reprise de volée. Ce système de jeu l'a met-elle en valeur ?
                    - Je pense qu'elle ne l'a pas fait exprès. Non c'est vraiment intéressant, il y a eu aussi cette frappe sur la barre des 25 mètres. Quand vous avez des blocs très regroupés, c'est une stratégie à avoir. Cela donne confiance, elle va repartir avec 90 minutes et puis elle va certainement continuer à travailler dans son club, cela permet d'avoir d'autres relais.

                    Quel bilan tirez-vous de ce rassemblement ?
                    - C'est un peu rapide pour tirer un bilan. Déjà un bon nul contre le Brésil, et une victoire face à l'Albanie. On a marqué 7 buts, encaissé 1 but. J'aurais vraiment voulu voir sans encaisser ce but si on aurait pu faire autre chose. On sent qu'il y a un petit quelque chose qui est en train de se créer. Il faut s'appuyer dessus, et il faut vraiment garder beaucoup d'humilité. Quand je vois le comportement qu'ont pu avoir les filles qui n'étaient pas sur la feuille de match, c'est peut-être la clé".

                    http://www.footdelles.com/article/Eq...er_138614.html
                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • France-Albanie : K. Hamraoui, la beauté du geste
                      Publié le 21 septembre 2016 | Equipe de France A
                      Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                      Désormais après chaque match de l'équipe de France, vous pourrez retrouver notre article attribuant des notes sur dix aux joueuses tricolores avec une appréciation de leur match. Et des focus sur l'équipe adversaire ou certaines joueuses marquantes.


                      Sarah Bouhaddi : 5

                      Une soirée très très tranquille pour la gardienne tricolore.

                      La défense : 5,5
                      Annaig Butel à gauche, Laura Georges dans l'axe et Aissatou Tounkara -pour sa première sélection- à droite composaient la défense à trois de la tactique concoctée par Olivier Echouafni. Sans surprise, elles ont joué très haut et leur travail défensif a été minimal, et principalement pris en charge par Laura 'Le Roc" Georges sur Furtuna Velaj. Annaig Butel et Aissatou Tounkara ont pu intervenir très haut, et ont réalisé des relances intéressantes remettant directement l'équipe de France dans le bon sens. A noter que Tounkara n'est pas passée loin d'ouvrir son compteur but sur une tête sauvée sur sa ligne par une défenseure albanaise (28').

                      Sakina Karchaoui : 6,5
                      Dans le couloir gauche, et si elle a eu du déchet comme l'ensemble de l'équipe de France, elle a réussi de bons débordements et a souvent apporté le danger dans la défense albanaise. Elle obtient un penalty en fin de match (78').

                      Kheira Hamraoui : 7
                      Si elle a réalisé de belles transversales, elle a aussi eu un déchet certain dans le jeu. En revanche, elle a inscrit deux (très) beaux buts, de la tête et une reprise, à chaque fois sur corner. Elle aurait pu parachever son oeuvre d'un missile en fin de match, mais il échouait sur la barre.

                      Elise Bussaglia : 6,5
                      Précieuse dans le jeu, avec une belle activité même si elle n'a pas été forcément en réussite sur coups de pieds arrêtés.

                      Kenza Dali : Non notée
                      La Lyonnaise s'est blessée sérieusement après dix minutes de jeu à peine. Remplacée par Kadidiatou Diani (15', 6,5) qui a été active sur son côté droit, apportant souvent le danger dans la surface albanaise. Passée proche d'ouvrir le score peu après son entrée, mais sa frappe trouvait le poteau, avant que Le Bihan ne trouve le fond des filets (18').

                      Sandie Toletti : 6
                      Placée dans une position inhabituelle de meneuse de jeu, elle a mis un peu de mal à trouver sa place sur le terrain alors qu'Elise Bussaglia jouait haut et que le duo Le Bihan/Le Sommer décrochait beaucoup. Elle a cependant pu montrer ses qualités de passe et de jeu en une passe pour fluidifier le jeu ou trouver de belles ouvertures, à l'instar de son double une-deux avec Le Sommer sur le premier but de la Lyonnaise. Deux passes décisives à son actif. Remplacée par Gaëtane Thiney (65'), très intéressante dans le jeu par ses décalages notamment, mais moins en réussite devant le but. N'a pas cadré son penalty (79') et aurait dû en obtenir un autre (85').

                      Clarisse Le Bihan : 6,5
                      Auteure du premier but français (18'), elle a beaucoup décroché et montré une belle activité tout au long du match. Elle aurait pu aggraver le score à trois reprises, une première fois avec une tête sur le poteau (24'), puis en seconde période coup sur coup (66', 67'), sans succès.

                      Eugénie Le Sommer : 6
                      Très mobile, l'attaquante lyonnaise a réussi un doublé. En fin de première mi-temps, bien lancée par Toletti, elle bat une première fois Zani, avant de réitérer sur un penalty un peu chanceux en seconde période. Elle a toutefois manqué plusieurs occasions franches d'alourdir le score. Remplacée par Marie-Laure Delie (73'), buteuse peu après son entrée en jeu (77').


                      Albanie
                      Malgré sa bonne volonté, la faible Albanie a logiquement souffert tout au long du match et ne s'est jamais montrée dangereuse. On retiendra la belle performance de la gardienne Marigona Zina, qui a sauvé son équipe à plusieurs reprises face à une équipe de France allant de l'avant.

                      http://www.footdelles.com/article/Eq...te_138616.html
                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • Bleues - Liste pour ANGLETERRE - FRANCE : Laura AGARD et Delphine CASCARINO appelées, Camille CATALA de retour

                        Olivier Echouafni a dévoilé sa liste de joueuses qui affronteront l'Angleterre le 21 octobre



                        Olivier Echouafni a annoncé sa seconde liste après celle de septembre. Entre temps, le nouveau sélectionneur a pu observer trois matchs de D1. Cette liste voir l'apparition de la défenseure Laura Agard et Delphine Cascarino (0 sélection), et le retour de Camille Catala (23 sélections). Pour la Lyonnaise Cascarino qui jouera la Coupe du Monde U20, le sélectionneur a expliqué : "J'ai envie de la voir jouer avec A, c'est pour cela que je l'ai appelée".

                        D'autres joueuses plus capées font leur retour de blessure : la capitaine Wendie Renard, Jessica Houara d'Hommeaux et Amel Majri. A l'inverse, d'autres joueuses n'ont pas été appelées en raison de blessure : Laure Boulleau (ischios, récemment opérée), Griedge Mbock Bathy Nka (tibia), Marie-Laure Delie (cuisse), Elodie Thomis ou encore Amandine Henry (adducteurs).

                        La France rencontrera l'Angleterre le vendredi 21 octobre prochain à Doncaster (21h00).



                        Jeudi 13 Octobre 2016
                        Sebastien Duret

                        http://www.footofeminin.fr/Bleues-Li...ur_a12937.html
                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • Très content de la sélection de Delphine et du retour de Catala.
                          Cette sélection commence a ressembler a quelque chose de pas mal avec ce mélange d'ancienne et de jeunes.
                          Boulleau, Delie et Thomis ont du soucis à se faire je pense, selon certaines entre leur niveau ou leur tendance a se blesser, je pense qu'elles seront de moins en moins appelées.

                          Commentaire


                          • Bleues - FRANCE - ESPAGNE, le 26 novembre au Mans

                            Les joueuses d’Olivier Echouafni affronteront l’Equipe d’Espagne en amical le samedi 26 novembre prochain au MMArena du Mans à 21h00.




                            Il s’agira de la 11ème confrontation entre les deux nations avec un bilan nettement favorable aux Françaises puisque les Bleues se sont imposées à 7 reprises, ont concédé 3 nuls et n’ont subi aucune défaite face à cette équipe.

                            A l’instar des Françaises, les Espagnoles, actuellement 14èmes au Classement FIFA, sont qualifiées pour l’Euro 2017 qui se jouera aux Pays-Bas du 16 juillet au 6 août prochains.

                            Les billets pour cette rencontre sont d’ores-et-déjà en vente sur le site de la Fédération (www.fff.fr, de la Ligue du Maine (http://maine.fff.fr et dans les magasins Carrefour, partenaire officiel des Equipes de France.

                            Source FFF

                            Jeudi 13 Octobre 2016
                            Sebastien Duret

                            http://www.footofeminin.fr/Bleues-FR...ns_a12941.html
                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • Envoyé par tasslehoff Voir le message
                              Très content de la sélection de Delphine et du retour de Catala.
                              Cette sélection commence a ressembler a quelque chose de pas mal avec ce mélange d'ancienne et de jeunes.
                              Boulleau, Delie et Thomis ont du soucis à se faire je pense, selon certaines entre leur niveau ou leur tendance a se blesser, je pense qu'elles seront de moins en moins appelées.
                              Convocation pour Delphine, elle n'a encore jamais joué en A avec les Bleues... même si cela est totalement mérité :fier:
                              Même sentiment pour toi concernant Catala, enfin son retour... barrée par cet incompétent notoire de Bergeroo qui la snobait sans raison valable :rolleye:

                              Boulleau est blessée 16 mois sur 12 désormais, et devrait mieux s'occuper d'une carrière de mannequin que de footballeuse... concernant Delie, no comment car on sait tous que c'est la Bafé Gomis du foot féminin, mais qu'on a encore besoin d'elle (en attendant des jeunes attaquantes éclore comme Léger, voire Le Bihan... pour enfin l'éclipser). Et pour Thomthom, entre ses blessures et sa perte de niveau en sélection, même si c'est un pion important, elle va devoir vite se rétablir de sa dernière blessure en date et retrouver un niveau acceptable :oui:
                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • Bleues - Peggy PROVOST, adjointe d'Olivier ECHOUAFNI

                                Après l'intérim au poste d'adjointe assuré par Cécile Locatelli lors du premier rassemblement en septembre, c'est l'ancienne internationale (91 sélections) et joueuse de Juvisy, Peggy Provost, qui a débuté ses nouvelles fonctions ce mardi à Clairefontaine. A noter aussi l'arrivée de l'ex-kiné de Teddy Riner, Armelle O'Brien.


                                Peggy Provost ce mardi à Clairefontaine (photo Antonio Mesa/FFF)


                                LE STAFF

                                Sélectionneur

                                Olivier Echouafni

                                Staff technique
                                Peggy Provost (entraîneur adjointe)
                                Bruno Valencony (entraîneur des gardiennes de but)
                                Frédéric Aubert (préparateur physique)

                                Staff médical
                                Yann Fournier (médecin)
                                Armelle O'Brien (kinésithérapeute-ostéopathe)
                                Gaëtan Papin (kinésithérapeute)

                                Mercredi 19 Octobre 2016
                                Sebastien Duret

                                http://www.footofeminin.fr/Bleues-Pe...NI_a12971.html
                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • Bleues - La photo officielle 2016-2017

                                  Les Françaises ont posé mardi dernier pour la photo officielle de la saison 2016-2017.




                                  De gauche à droite, de haut en bas : Laura Agard, Anaïg Butel, Kheira Hamraoui, Méline Gérard, Sarah Bouhaddi, Laëtitia Philippe, Sandie Toletti, Aïssatou Tounkara, Delphine Cascarino
                                  Eve Périsset, Sakina Karchaoui, Bruno Valencony, Peggy Provost, -, Elise Bussaglia, Claire Lavogez, Camille Catala
                                  Clarisse Le Bihan, Gaëtane Thiney, Eugénie Le Sommer, Wendie Renard, Olivier Echouafni, Camille Abily, Jessica Houara d'Hommeaux, Laura Georges, Amel Majri

                                  Jeudi 20 Octobre 2016
                                  Sebastien Duret

                                  http://www.footofeminin.fr/Bleues-La...17_a12976.html
                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • Bleues - Laura AGARD : "Depuis deux ans, ce n'est que du bonheur"

                                    Appelée en équipe de France A, la Montpelliéraine qui a une carrière riche de 147 matchs en D1 et 45 sélections (U17 à B) aborde avec plaisir ce rassemblement avec les Bleues


                                    Laura Agard (photo MHSC)

                                    Est-ce qu'être appelée en équipe de France A était encore dans l'esprit ?

                                    C'est toujours dans un coin de la tête, après je n'ai plus vingt ans. Je ne m'y attendais pas forcément parce que je pense qu'il y a un nouveau groupe à constituer pour les échéances à venir. Je suis contente, je ne vais pas m'en plaindre.

                                    Après Lyon, le retour à Toulouse, Montpellier a été une opportunité de rebondir ?
                                    L'année où j'avais arrêté, j'ai continué à jouer en faisant du futsal sur Toulouse, j'ai progressé différemment. Ça m'a apporté autre chose. C'était aussi une volonté de ma part de rentrer en région toulousaine pour des raisons personnelles qui n'avaient rien à voir avec le côté sportif.
                                    J'ai eu ensuite l'envie de reprendre au haut niveau, j'ai eu l'occasion avec Montpellier et depuis deux ans, ce n'est que du bonheur.

                                    Jean-Louis Saez, l'entraîneur de Montpellier, s'intéressait à vous depuis plusieurs saisons ?
                                    Cela faisait deux années que j'avais refusé Montpellier. La première année, j'avais un accord avec l'OL de ne pas rejoindre un des clubs du Top 4 puisque j'avais résilié mon contrat. La deuxième année, j'ai voulu finir mon Master2. J'ai privilégié de reprendre à Toulouse en D2 et cela m'a permis de finir mon diplôme tranquillement.
                                    Quand je suis revenue à Montpellier, c'était pour apporter un plus, je ne m'étais rien fixé de spécial parce que je savais d'où je venais, parce que j'avais arrêté deux ans la D1. Cela allait certainement difficile de reprendre le rythme et de trouver sa place dans un super groupe. J'y suis allée petit à petit et cela m'a souri. Je m'y sens très bien aujourd'hui.

                                    "Cela nous apporté quelque chose dans notre vie de footballeuse et de femme"


                                    Laura Agard, avec Léa Rubio, après le titre universitaire (photo FFSU)

                                    L'aventure aux Universiades a aussi été bénéfique pour revenir ?

                                    Je pense que c'est la goutte qui a fait déborder le vase mais dans le bon sens. Je n'étais pas prévu au début pour faire partir des Universiades puis il y a eu des blessées, des filles qui n'ont pas pu venir. On a fait appel à moi. J'avais déjà vécu deux fois cette compétition et je savais que c'était super aux niveaux sportif et humain. Et j'avais une certaine revanche car on avait terminé deux fois quatrième, et cette Universiade, on a eu un super groupe. Ce n'est peut-être pas le niveau des JO, mais cela reste une très belle compétition et le côté humain a vraiment été génial. D'ailleurs dans le stage avec les Bleues, j'ai retrouvé quelques copines. Cela a créé des liens forts entre nous. Cela nous apporté quelque chose dans notre vie de footballeuse et de femme. Ce sont des moments importants que l'on a vécus pendant un mois.

                                    Des personnes ont joué un rôle important dans le fait de compter encore sur vous ?
                                    Il y a eu Jeff (ndlr : Jean-François Niemezcki, sélectionneur de l'équipe de France B et des Universitaires) pour ces Universiades et après forcément le club de Montpellier pour m'avoir donné ma chance, c'est tout le staff, tout le club. C'est pour le côté sportif. Après on me dit souvent que j'ai un parcours atypique, et c'est un peu le cas. Je ne le prends pas comme quelque chose de mauvais, chacun et chacune a ses expériences de vie. Quand la passion était ailleurs, j'ai fait des choix et je ne les regrette pas aujourd'hui, c'est ce qui m'a construite, et je continuerai à fonctionner comme cela.

                                    "Il n'y a pas de pression"


                                    Avec le maillot de Montpellier (photo MHSC)

                                    Avec Montpellier, l'équipe affiche un visage solide et un collectif huilé, qu'est-ce qui fait sa force ?

                                    J'y avais déjà passé trois saisons (2006-2009) et c'est toujours une force collective qu'il n'y a peut-être pas ailleurs. Maintenant, il y a aussi une volonté de laisser de la place aux jeunes, cela apporte son petit grand de folie sur les entraînements, sur les matchs, après cela peut parfois déjouer sur l'expérience. C'est un groupe qui vit bien avec une bonne alchimie entre les plus jeunes et les plus anciennes. Que ce soit à l'extérieur ou sur le terrain, on s'entend bien aussi, je pense que c'est aussi complémentaire, cela se ressent depuis le début de saison.

                                    Au-delà des jeunes, il y a aussi l'expérience des étrangères ?
                                    L'année dernière, on avait en plus des trois nationalités actuelles, on avait aussi une Brésilienne et une Japonaise. On voit que chacune a une culture hors foot, mais aussi sur le terrain, c'est toujours enrichissant. Elles apportent leurs expériences, et les Suédoises apportent aussi avec leur parcours aux JO. On les a suivi à la télé, on est très contente pour elles. Il y a aussi l'Hollandaise Anouk Dekker et l'Espagnole Virginia Torrecilla qui apportent aussi leur spécificité nationale. Cela permet de varier un peu notre football. On communique de plus en plus avec elles sur le terrain car elles parlent de mieux en mieux le Français et c'est quelque chose de très important sur le terrain.

                                    Ce rassemblement avec les Bleues, comment l'envisagez-vous ?
                                    C'est tout d'abord de prendre du plaisir. C'est une chance d'être ici, de profiter de chaque entraînement. Les projets de jeu et de système sont différents de ceux en club et du championnat. Il faut vite se mettre au diapason avec ce qui est demandé ici. On a beaucoup enchaîné depuis notre arrivée à Clairefontaine. Cela reste du plaisir à chaque séance et il faut se rendre compte de la chance que l'on a d'être ici. Il n'y a pas de pression, il y a un nouveau sélectionneur qui essaye de faire tourner et d'essayer pas mal de solution. Cela permet à tout le monde de pouvoir s'exprimer.


                                    LA FICHE



                                    Jeudi 20 Octobre 2016
                                    Sebastien Duret

                                    http://www.footofeminin.fr/Bleues-La...ur_a12977.html
                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • Bleues - L'ANGLETERRE a des ambitions

                                      La sélection anglaise ambitionne de faire mieux qu’à la Coupe du Monde 2015, c'est à dire qu'elle va l'Euro pour gagner le tournoi. Son standing actuel justifie totalement cet objectif avec une cinquième place au classement FIFA.


                                      Houghton, 75 sélections, est devenue la capitaine depuis l'arrivée de Sampson (photo FA)


                                      La Fédération Anglaise a aussi fixé l'objectif de remporter la Coupe du Monde 2023 et a fait des investissements conséquents depuis plus de cinq ans pour y arriver. Le sélectionneur Mark Sampson est arrivé après la déroute de l'Euro 2013 qui a coûté sa place à l'inamovible Hope Powell. Une élimination en phase de groupe sans aucune victoire a logiquement précipité le départ de celle qui a complètement transformé et reformé le football féminin anglais.
                                      Son successeur Mark Sampson qui est de nationalité galloise sortait d'une saison exceptionnelle en club qui s'était traduit par une deuxième place en championnat et une qualification pour la Ligue des Champions avec l’inattendue équipe de Bristol Academy qui avait l'avant dernier budget du championnat.
                                      Son premier travail a été de reconstruire une équipe fragilisée et aussi de rappeler toutes les joueuses qui avaient été blacklistées par Hope Powell ou qui avaient pris leur retraite internationale sous sa direction (Potter, Sanderson, Chapman). Il a également imposé un changement de capitaine installant Stephanie Houghton en défense centrale avec le brassard.

                                      De nouvelles bases tactiques

                                      Il a ensuite posé les bases de son système tactique basé principalement sur l'annihilation des forces adverses grâce à une utilisation de la rotation de joueuses et de rôles tactiques spécifiques à un match précis. Par exemple, lors du match de poule de la Coupe du Monde contre la France, il avait son arrière latérale droite Bronze en milieu gauche pour doubler sur Thomis avec Rafferty.
                                      Grâce à cette flexibilité tactique, l'Angleterre a réussi à atteindre les demi-finales de la Coupe du Monde en reversant des situations compromises avant de s'incliner contre le Japon avec un csc de Bassett dans les arrêts de jeu. La victoire contre l'Allemagne a validé ce projet de jeu basé sur le contre et l'adaptation à l'adversaire.
                                      Depuis ce tournoi, l'Angleterre a tenté d'évoluer vers une tactique moins attentiste et moins dépendante de l'adversaire en particulier lors des qualifications de l'Euro et surtout lors de la Shebelieves Cup. On est donc passe à un 4-4-1-1 avec un bloc compact qui joue un peu plus haut, mais les joueuses anglaises ont eu du mal à assimiler celui-ci en particulier en phase offensive, ceci étant dû au manque de joueuses créatives jouant à leur poste préféré.
                                      Au bout du compte, Mark Sampson est revenu à ses formules plus flexibles et a même récemment utilisé une défense à trois contre la Belgique. C'est donc une équipe caméléon et plus réactive qu'active que la France va rencontrer à Doncaster, même si elle a déplacé son curseur vers l'attaque depuis la dernière rencontre qui s'était soldée par un triste zéro a zéro à la Shebelieves Cup.


                                      Gardiennes
                                      Karen Bardsley (Manchester City) 14/10/84 - 62/0
                                      Siobhan Chamberlain (Liverpool) 15/08/83 - 36/0
                                      Rebecca Spencer (Chelsea) 22/02/91 - 0/0 remplacée par Mary Earps (Reading) 07/03/93 0/0

                                      Défenseures
                                      Laura Bassett (Notts County) 02/08/83 - 57/2
                                      Lucy Bronze (Manchester City) 28/10/91 - 33/4
                                      Gilly Flaherty (Chelsea) 24/08/91 - 7/0
                                      Stephanie Houghton (Manchester City) 23/04/88 - 75/8
                                      Alex Scott (Arsenal) 14/10/84 - 134/12
                                      Demi Stokes (Manchester City) 12/12/91 - 25/1
                                      Casey Stoney (Arsenal) 13/05/82 - 129/6

                                      Milieux
                                      Millie Bright (Chelsea) 21/08/93 - 1/0
                                      Isobel Christiansen (Manchester City) 20/09/91 - 8/2
                                      Jade Moore (Notts County) 22/10/90 - 27/1
                                      Jordan Nobbs (Arsenal) 08/12/92 - 31/3
                                      Josanne Potter (Notts County) 13/11/84 - 26/3
                                      Jill Scott (Manchester City) 02/02/87 - 111/16
                                      Fara Williams (Arsenal) 25/01/84 - 155/40

                                      Attaquantes
                                      Karen Carney (Chelsea) 01/08/87 - 119/31
                                      Danielle Carter (Arsenal) 18/05/93 - 3/6
                                      Rachel Daly (Houston Dash) 06/12/91 - 3/1
                                      Gemma Davison (Chelsea) 17/04/87 - 13/2
                                      Toni Duggan (Manchester City) 25/07/91 - 38/15
                                      Nikita Parris (Manchester City) 10/03/94 - 4/3

                                      Jeudi 20 Octobre 2016
                                      Sebastien Duret

                                      http://www.footofeminin.fr/Bleues-L-...ns_a12979.html
                                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • Camille Catala : « Profiter de chaque moment »
                                        Publié le 21 octobre 2016 | Equipe de France A
                                        Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



                                        Elle n'avait plus été convoquée en équipe de France depuis février 2014. Sa dernière sélection remonte à septembre 2013. Une longue absence que Camille Catala n'a pas subie. Auteure d'un bon début de saison, la Juvisienne a retrouvé la maison bleue avec Olivier Echouafni mais ne veut surtout pas s'arrêter là.


                                        Camille, qu'est-ce que cela fait de retrouver l'équipe de France deux ans et huit mois après votre dernière convocation ?
                                        C.C :
                                        « Je suis très heureuse, cela a été une grande joie. J'étais à mon école où je suis professeur quand j'ai appris ma convocation en chargeant mes mails sur mon téléphone.

                                        Cela fait plus de trois ans que vous n'avez pas connu la sélection (le 25 septembre 2013 face au Kazakhstan, victoire 0-4), cette longue période a été difficile à vivre ?
                                        - Je l'ai vécue sans obsession de ne plus être en sélection, j'ai beaucoup travaillé avec mon club pour être plus régulière, je me suis donnée beaucoup d'objectifs clubs et individuels qui, au quotidien, nous permettent de continuer de travailler.

                                        Cette convocation, est-ce une récompense de votre bon début de saison (5 buts marqués avec Juvisy) ?
                                        - J'étais contente de retrouver Clairefontaine, certaines joueuses en équipe de France et je découvre le nouveau staff aussi. Les premiers contacts ont été bons. Si je pose un regard comme ça, je me dis juste que j'ai la chance d'être sélectionnée aujourd'hui. Mais être convoquée n'est pas une fin en soi.

                                        Pendant cette période sans équipe de France, quel regard avez-vous eu sur les Bleues ?
                                        - On est toujours supportrice, je n'avais pas de sentiment négatif, je regarde toujours l'équipe de France avec beaucoup de fierté et en étant positive. Cela m'a toujours fait envie d'être à nouveau dans le groupe. Aujourd'hui, cela arrive c'est super, ce n'est pas l'aboutissement de quelque chose, c'est une étape dans ma carrière.

                                        "Cette convocation n'est pas une fin en soi"

                                        Vous intégrez un groupe tricolore dans un secteur où il y a de la concurrence.

                                        - Effectivement, c'est l'équipe de France et il n'y a que les meilleures joueuses, s'il n'y avait pas de concurrence ce serait très inquiétant. Il y a des joueuses de très haut niveau avec énormément de qualités, l'important c'est de trouver un amalgame entre toutes nos qualités pour faire gagner l'équipe.

                                        Dans quel état d'esprit avez-vous abordé ce rassemblement ?
                                        - Je vis la semaine de manière intense, je voulais surtout profiter de chaque moment de cette semaine, ces cinq jours géniaux à vivre, l'entraînement, ainsi que les moments de vie de groupe qui sont très précieux pour moi. Sans me projeter plus que cela sur l'avenir. Une fois de retour en club, je continuerai à travailler pour être à nouveau convoquée.

                                        Quels sont les secteurs où vous pouvez progresser ?
                                        - J'essaie d'être beaucoup plus régulière, et je joue à un poste où la vérité c'est quand même le geste décisif et la finition, il faut que j'apporte encore plus de percussion et de tranchant pour que l'équipe s'impose à chaque match ».


                                        Propos recueillis par Anthony Rech
                                        Crédit photo : fff / Antonio Mesa


                                        http://www.footdelles.com/article/Eq...nt_140530.html
                                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • Premier test pour les Bleues d'Echouafni
                                          Publié le 21 octobre 2016 | Equipe de France A
                                          Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



                                          Ce vendredi soir (21h), l'équipe de France se déplace à Doncaster pour affronter en match amical l'Angleterre, cinquième nation mondiale et médaillée de bronze au dernier Mondial. L'occasion pour les Bleues d'Olivier Echouafni de se jauger et de confirmer certaines bonnes impressions de septembre. Mais aussi pour le sélectionneur de cibler son choix pour le capitanat.


                                          Ces dernières semaines, Oliver Echouafni a multiplié les déplacements et les rencontres. Le nouveau sélectionneur s'est rendu dans les clubs de D1 pour échanger, découvrir les acteurs qui font le football féminin en France. Après les rencontres hexagonales "politiques", ce vendredi, il va passer son premier gros test international à Doncaster face à l'Angleterre.

                                          Un premier gros test

                                          Si l'on ne considère pas le match de rentrée face au Brésil comme un choc de premier rang, le déplacement à Doncaster prend des allures évidentes de test face à une nation anglaise qui a grandement progressé ces dernières années et qui a posé de sérieux problèmes aux Bleues lors de leurs deux dernières confrontations directes (victoire 1-0 des Bleues au Mondial en phase de poules, 0-0 lors de la She Believes Cup). Cela ne sera donc certainement pas l'occasion de faire de nouveaux tests mais plutôt de consolider certaines bases entrevues face au Brésil et à l'Albanie. Sur le terrain, les Bleues joueront leur troisième match avec ce nouveau projet de jeu et seront encore dans la phase d'assimilation mais il ne faut pas oublier que l'Euro 2017 approche à grands pas. Il faudra donc continuer sur cette voie de la progression. Si Olivier Echouafni a montré une certaine capacité d'adaptation tactique en fonction de l'adversaire, qui avait disparu pendant le mandat de Philippe Bergerôo, la bataille tactique (et physique) avec Mark Sampson sera cette fois intéressante à observer.
                                          Pour ce match face à l'Angleterre, Olivier Echouafni aura donc une nouvelle adjointe sous ses ordres. Cécile Locatelli ayant décidé de ne pas poursuivre sa mission au sein de l'équipe de France pour raisons personnelles, est donc remplacée par Peggy Provost (ancienne joueuse notamment de Juvisy entre 1999 et 2009, 91 sélections en équipe de France) dont on a appris l'arrivée dans le staff par la photo officielle et le diaporama photos résumant le premier jour du rassemblement... On peut désormais considérer que le staff d'Echouafni est au complet et ne bougera plus.

                                          Le choix de la capitaine entériné ?

                                          Pour la première fois depuis la prise de fonction d'Olivier Echouafni, Wendie Renard, capitaine sous l'ère Bergerôo, sera apte à disputer une rencontre avec l'équipe de France. Lors de sa prise de fonction, le sélectionneur avait assuré qu'il se laisserait le temps d'observer pour désigner sa capitaine. Même si son contrat court jusqu'en 2018, il semble opportun de désigner une capitaine qui pourrait s'inscrire dans la durée jusqu'en 2019 a minima. Wendie Renard possède évidemment ce profil, mais pas certain que ses dernières déclarations suite à l'élimination olympique jouent pour elle, notamment lors de la présentation de la D1 à la FFF. Cette fois en Angleterre, c'est Amandine Henry qui manquera à l'appel. Le joueuse de Portland qui avait revêtu le brassard face au Brésil pourrait aussi être une candidate crédible au poste par son aura sur le terrain. Face à l'Albanie, Echouafni avait confié la responsabilité à Elise Bussaglia. Mais la milieu de terrain de Wolfsburg ne verra pas, a priori, France 2019. Il y aura donc de fortes chances pour voir Wendie Renard porter le brassard ce vendredi soir. Mais cela pourrait ne pas être définitif car lors du premier rassemblement, le sélectionneur avait volontairement laisser planer le doute.


                                          La composition d'équipe probable de l'équipe de France :
                                          Bouhaddi – Houara, Georges, Renard, Karchaoui – Hamraoui, Bussaglia, Majri, Diani, Thiney - Le Sommer,

                                          Crédit photo : fff / Francke FIFE - AFP

                                          http://www.footdelles.com/article/Eq...ni_140472.html
                                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • Foot Bleues
                                            Olivier Echouafni (équipe de France féminine) : «Un vrai bon test» contre l'Angleterre

                                            Le 21/10/2016 à 17:14:00 | Mis à jour le 21/10/2016 à 17:20:26

                                            Olivier Echouafni, le sélectionneur des Bleues, attend beaucoup de la confrontation amicale face à l'Angleterre, vendredi soir à Doncaster, qu'il perçoit comme un «révélateur».

                                            «Contrairement au mois de septembre, vous avez eu du temps pour préparer ce deuxième rassemblement. Qu'est-ce que cela a-t-il changé dans votre approche ?

                                            Du temps ? Vous trouvez que j'ai eu beaucoup de temps ? (Rires) C'est vrai que la dernière fois, on avait fait au plus vite quant au choix des sélectionnées mais aussi pour constituer le staff. On a eu un peu plus de temps pour pouvoir découvrir certaines spécificités, aller sur le terrain, voir les matches de la D1 et de la Ligue des champions, de Lyon et du PSG, qui sont tous les deux qualifiés pour les huitièmes de finale et c'est une très bonne nouvelle.

                                            Votre saison est rythmée par le Championnat d'Europe, programmé l'été prochain aux Pays-Bas. La France sera, encore une fois, très attendue. Malgré les désillusions récentes, l'objectif visé reste-t-il le podium ?
                                            Vous allez loin, vous êtes déjà à l'Euro. On n'a pas fini l'année 2016, on va d'abord la terminer, on a encore un certain nombre de rassemblements puisqu'on affrontera l'Espagne en novembre (le 26). Avant de se projeter sur l'Euro qui sera, bien sûr, notre fil rouge tout au long de la saison. On va d'abord mettre des choses en place, apprendre à se connaître et à partir de là, on pourra se diriger doucement vers cette préparation et, dans un second temps, vers cette compétition.

                                            «L'Angleterre fait partie du top 5 mondial, du top 3 européen. Cette équipe est très proche de la nôtre.»

                                            Cette semaine, vous avez travaillé sur les attaques rapides en quatre ou cinq passes. Sans changer le jeu des Bleues, cherchez-vous à proposer autre chose ?

                                            Exactement. Vous avez la question et la réponse. On a une confrontation face à une équipe d'Angleterre qui fait partie du top 5 mondial, du top 3 européen. Cette équipe est très proche de la nôtre. On va avoir un vrai bon test, à l'extérieur. Pour moi, ça va être un révélateur, ça va me permettre de voir comment on peut se comporter contre une équipe d'un calibre supérieur à l'Albanie par exemple (6-0, le 20 septembre). On va rencontrer un adversaire coriace avec les vertus qu'on connaît : l'agressivité, la combativité, une équipe qui ne lâche rien. Ce sera aussi un test sur le plan athlétique.

                                            Vous intégrez beaucoup de nouvelles et jeunes joueuses. Est-ce pour instaurer de la concurrence ou juste leur permettre de mettre un pied chez les A ?
                                            Déjà il y a le retour de certaines joueuses qui étaient absentes lors du premier rassemblement pour beaucoup pour des raisons physiques. C'est bien de les revoir dans le groupe. Si elles sont là, c'est qu'elles le méritent. La porte est ouverte, pour toutes les filles qui ont le niveau international. Maintenant il faut l'avoir. Après, il ne faut pas griller les étapes pour ces jeunes joueuses. Il y a des cas un peu particuliers, surtout concernant les filles de moins de 20 ans qui doivent participer au Championnat du monde. L'idée c'est de continuer à les voir, les observer, apprendre à les connaître, mais pas forcément leur donner trop de temps de jeu.

                                            Pourquoi avoir convoqué la Lyonnaise Delphine Cascarino ?
                                            Delphine fait un bon début de saison, j'avais envie de la voir en sélection. Avec Sakina (Karchaoui), ce sont les deux internationales moins de 20 ans qui sont dans le groupe et qui auront certainement leur mot à dire dans le futur.

                                            Avez-vous avancé dans votre réflexion concernant le capitanat ?
                                            Oui, on avance (sourires). On avance mais il ne faut pas se précipiter. Il faut continuer à avoir des discussions avec certaines, si ce n'est avec toutes, dès que je peux en fonction du temps que je peux leur accorder. J'estime que c'est important d'avoir leur retour. On essaie doucement de mettre des choses en place.

                                            Wendie Renard fait son retour. Portera-t-elle le brassard contre l'Angleterre ?
                                            Wendie fait partie de ces filles légitimes qui ont un grand vécu en équipe de France et qui ont tout gagné en club mais qui n'ont pas encore gagné en sélection.»


                                            Delphine Cascarino (attaquante de Lyon appelée en équipe de France) : « J'ai été un peu moins surprise que par ma précédente convocation car on m'a beaucoup vu ces derniers temps grâce au coach (Gérard Prêcheur à l'OL) qui m'a donné pas mal de temps de jeu. Mais en un sens, j'ai aussi été étonnée car je suis encore chez les jeunes en U20. Du coup, je me suis dit que c'était un peu bizarre d'être dans deux listes en même temps (elle figure dans la liste des joueuses retenues par Gilles Eyquem pour disputer le Mondial de la catégorie en Papouasie-Nouvelle-Guinée le mois prochain). L'idée ici c'est de garder un bon niveau en m'entraînant, en jouant avec des joueuses internationales, pros, ça change des compétitions jeunes. J'espère que ça va me permettre de mieux préparer cette Coupe du monde qui arrive.»

                                            Claire Gaillard

                                            http://www.lequipe.fr/Football/Actua...leterre/739074
                                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • Elle se fou de notre gueule cette arbitre, 2 faites plutot anodines des française, 2 jaunes, les anglaises elles peuvent être en retard sur leurs tacles où nous accrocher les bras parcequ'elles sont prises de vitesses et rien nada.

                                              Commentaire


                                              • Eugenie, ca fais 2 fois qu'elle tarde trop pour donner la balle en profondeur pour Claire.

                                                Commentaire


                                                • Le match est assez ennuyeux les françaises ont le ballon mais ont du mal à se projeter rapidement
                                                  Claudio reviens !!!!

                                                  Commentaire


                                                  • ELS a un caviar de Thiney mais reviens trop dans l'axe et se fait reprendre par la défenseur et anglaise.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X