Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Équipe de France A, campagne 2015-2017

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Rem56
    a répondu
    Bleues - Amel MAJRI incertaine pour l'Euro

    La latérale gauche des Bleues et de l'Olympique Lyonnais qui a effectué son début de stage avec les Bleues est incertaine en raison d'une blessure à la cheville.


    Photo Antonio Mesa/FFF


    Réunies ce mercredi au Centre Technique National à Clairefontaine, 28 joueuses (ndlr : seule Amandine Henry qui participe au championnat américain arrivera le 3 juillet) ont débuté leur préparation pour l'Euro 2017. Parmi elles, Amel Majri est revenue blessée après la période de vacances. A l'occasion de la réception des Lyonnaises à l'Elysée ce mardi 20 juin par le Président de la République, Emmanuel Macron, la Lyonnaise avait été aperçue en béquilles et une jambe dans le plâtre.

    Ce mercredi, dans un communiqué, la FFF a précisé que "la participation de la milieu de terrain à l'Euro est hypothéquée par une blessure à la cheville" . Elle participera tout de même à la première partie du stage de préparation des Bleues tout comme les six réservistes. Une phase qui va permettre au staff médical de réaliser des soins avec un protocole adapté.

    Une décision sera prise dès le début du mois de juillet par le sélectionneur Olivier Echouafni en fonction de l'évolution de la blessure. Si elle ne participe pas à l'Euro, l'une des cinq joueuses de champ réservistes (Marion Torrent, Aminata Diallo, Clarisse Le Bihan, Mylaine Tarrieu ou Valérie Gauvin) intégrerait la liste des 23 joueuses qui seront réunies le 3 juillet pour deux rencontres de préparation face à la Belgique (7 juillet) et la Norvège (11 juillet) avant le départ pour les Pays-Bas le 15 juillet.

    Jeudi 22 Juin 2017
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-Am...ro_a13793.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu


    Début de la préparation des françaises à l'Euro en images.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Foot Bleues Equipe de France féminine
    Amel Majri incertaine pour l'Euro

    Publié le mercredi 21 juin 2017 à 21:19


    Amel Majri est blessée. (Reuters)

    L'équipe de France féminine a débuté ce mercredi son stage de préparation pour l'Euro 2017 aux Pays-Bas (16 juillet-6 août). Vingt-huit joueuses, sur les 29 convoquées par le sélectionneur Olivier Echouafni (23 sélectionnées + 6 réservistes), se sont présentées à midi pour le rassemblement.

    Les Bleues étaient sans Amandine Henry, encore aux Etats-Unis, mais avec la latérale Amel Majri, revenue blessée de ses vacances et déclarée "incertaine" pour la compétition, a annoncé la Fédération française de football.

    Après un point avec le docteur dans l'après-midi, le staff a décidé de conserver la joueuse «pour la première partie du stage de préparation de l'équipe de France à Clairefontaine, au cours duquel elle suivra un protocole de soins adapté», a précisé en soirée la FFF dans un communiqué.

    Avec AFP

    https://www.lequipe.fr/Football/Actu...-l-euro/812496

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - Le programme de préparation à l'Euro

    Retrouvez le programme de préparation des Bleues avant le début de l'Euro. Elles seront réunies dès le mercredi 21 juin à Clairefontaine


    Photo du groupe en septembre dernier


    Mercredi 21 juin

    12.00 Rassemblement de 28 joueuses au CNF de Clairefontaine
    N.B. Amandine Henry n'arrivera que le 3 juillet

    Jeudi 22 juin
    14.45 Conférence de presse
    17.30 Entraînement ouvert au public au stade Pierre Pibarot à Clairefontaine

    Mardi 27 juin
    15.15 Conférence de presse d’Olivier Echouafni, à Clairefontaine
    16.45 Rencontre avec le public
    17.30 Entraînement ouvert au public au stade Pierre-Pibarot à Clairefontaine

    Vendredi 30 juin
    Dislocation pour le week-end

    Lundi 3 juillet
    12.00 Rassemblement des 23 joueuses sélectionnées pour l’Euro, à Montpellier

    Mardi 4 juillet
    Conférence de presse

    Jeudi 6 juillet
    Conférence de presse au Stade de la Mosson, à Montpellier

    Vendredi 7 juillet
    21.00 France – Belgique
    , au Stade de la Mosson à Montpellier

    Samedi 8 juillet
    Retour à Clairefontaine dans la matinée

    Lundi 10 juillet
    15.15 Conférence de presse d’Olivier Echouafni, à Clairefontaine

    Mardi 11 juillet
    Départ pour Sedan dans la matinée
    21.00 France – Norvège, au Stade Louis-Dugauguez à Sedan

    Mercredi 12 juillet
    Dislocation pour deux jours

    Vendredi 14 juillet
    Rassemblement des 23 joueuses dans la soirée

    Samedi 15 juillet
    Départ pour les Pays-Bas dans la matinée


    LES 23 JOUEUSES



    LES RÉSERVISTES



    Vendredi 16 Juin 2017
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-Le...ro_a13786.html

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Sélection des 23 sans surprise.

    La seule surprise me semble être Mylaine Tarrieu dans les 6 réservistes.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - La liste pour l'Euro : 23 joueuses dans la continuité, les premières réactions du sélectionneur

    Au siège d'EDF à Paris, le sélectionneur Olivier Echouafni a annoncé la liste des 23 joueuses retenues et des 6 réservistes. Découvrez la liste.



    Objectifs et ambitions

    On y va avec de l'humilité mais aussi avec de l'ambition. L'Equipe de France n'a jamais franchi les quarts dans un Euro, on ira par étapes pour aller le plus loin possible.
    Pour réussir, il faut avoir le souci du détail : le haut niveau, c'est avant tout un travail collectif, il y a le talent qui parle, il faut le mettre en évidence, c'est le collectif qui le fera, d'où le choix de le faire avec un groupe de 23. Je m'appuie sur la SheBelieves Cup où le groupe a bien vécu. J'aimerai maintenant bien voir ça sur la durée en compétiion officielle. On va pouvoir rentrer dans les spécificités. Ce qui n'est pas tout le temps dans le cas quand on est rassemblement. On a vécu depuis le mois de janvier, un nouveau cycle. Les filles doivent prendre vraiment conscience de tout ça. Elles ne doivent pas faire preuve de suffisance et avoir beaucoup d'humilité.
    On espère de tout cœur que ce soit une belle aventure. Il a vraiment un groupe de qualité, des joueuses de talent. Il y en a qui n'ont pas encore pas encore conscience.

    Le groupe
    Je n'ai pas une seule seconde de crainte de rivalité (à propos des Parisiennes et Lyonnaises), pour la simple et bonne raison qu'il est logique que les filles défendent l’intérêt de leur club. Ça doit nous servir et servir à l'équipe de France, ces matchs à intensité. Oui par moment cela a été au-delà (ndlr en Coupe de France) mais il faut savoir faire la part des choses.
    Il y a des leviers de façon à ce qu'elles apprennent à mieux se connaitre. Il y a des joueuses dans ce groupe qui amènent de la fraîcheur, de la spontanéité, et ces anciennes qui apportent de l'expérience et celles qui gagnent des trophées en club. Si on n'y arrive pas encore, il va falloir faire preuve de plus de concentration, de maîtrise.

    Non retenue
    Kheira Hamraoui :
    Elle a fait un choix. Elle est en manque de compétition, ce qui lui a réellement fait défaut. J'avais dit que je tenais compte de la performance, du temps de jeu et de l'état d'esprit et là tout n'était pas rempli.

    Les jeunes
    Il y a des jeunes joueuses qui arrivent, notamment celles qui ont été championnes d'Europe U19, des vice-championnes du Monde en U20 en Papouasie. On est dans une phase de transition, des jeunes joueuses qui sont en train d'arriver qui ont du talent, qui sont plus proches de la fin, qui ont envie de montrer leur empreinte dans cette compétition.
    Grace Geyoro : Elle a eu une progression à tous les niveaux, sur le plan athlétique, sur le plan technique. Elle a un staff technique de qualité, qui l'a fait progresser sur tous les niveaux. Elle est entourée de grandes joueuses, elle doit s'en inspirer. Elle a un avenir magnifique dans cette équipe de France.
    Delphine Cascarino et Marie-Antoinette Katoto : Ce sont de jeunes joueuses que l'on suit depuis un moment, malheureusement ce sont des atouts offensifs dont on va se passer. Maintenant elles ont un avenir certain, on aurait voulu les avoir avec nous mais il y a d'autres filles qui ont des qualités.
    Clara Matéo : Elle a besoin aussi de récupérer. Beaucoup de joueuses de moins de 20 ans se sont blessées. Il faut qu'elles digèrent. Elle fait partie de ses filles que l'on suit de très très près.

    Le timing
    J'ai donné la liste le 30 mai. On va croiser les doigts pour ne pas avoir de soucis physiques avec la finale de la Ligue des Champions. Ensuite il y aura trois semaines de repos, en deux phases. Tout d'abord, un repos complet puis une phase avec un programme individualisé avant qu'elles arrivent au regroupement le 21 juin à Clairefontaine. Ensuite il y aura dix premiers jours à Clairefontaine avec 28 joueuses mais sans Amandine Henry qui nous rejoindra le 3 juillet. A partir du 30 juin, les réservistes nous quitteront. Nous aurons ensuite un stage à Montpellier et un premier match derrière contre la Belgique à la Mosson (le 7 juillet), puis à Sedan contre la Norvège (le 11 juillet). Le départ aux Pays-Bas aura lieu le 15 juillet. La liste pour l'UEFA doit être donnée le 5 juillet mais nous pourrons toujours faire des changements en cas de blessure.



    Mardi 30 Mai 2017
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-La...ur_a13740.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues : La liste des 23+6 pour l'Euro
    Publié le 30 mai 2017 | Equipe de France A
    Par La Rédaction



    Olivier Échouafni, le sélectionneur de l'équipe de France, vient de dévoiler la liste des 23 joueuses et 6 réservistes appelées pour la préparation de l'Euro qui se tiendra du 16 juillet au 6 août aux Pays-Bas. Les 23 joueuses appelées sont celles qui ont remporté la SheBelieves Cup.


    Découvrez ci-dessous la liste des 23 joueuses appelées pour représenter la France lors de l'Euro qui se déroulera du 16 juillet au 6 août aux Pays-Bas, ainsi que le nom des six réservistes. L'équipe de France débutera son tournoi le 18 juillet face à l'Islande, et enchaînera avec deux rencontres face à l'Autriche le 22 et la Suisse le 26 pour tenter d'accrocher un quart de finale qui se déroulera le 30 juillet.
    Sans surprise, Olivier Échouafni a fait confiance aux joueuses qui ont remporté la SheBelieves Cup en mars. Kheira Hamraoui, absente également de la liste des réservistes, a payé son manque de temps de jeu. Le sélectionneur a également mentionné entre autres les jeunes espoirs Delphine Cascarino et Marie-Antoinette Katoto, blessées de longue date, ou encore Clara Matéo, et qui devraient rejoindre le groupe à l'avenir.
    Le programme de la préparation : Regroupement le 21 juin à Clairefontaine. Dix jours à Clairefontaine, sans Amandine Henry (NWSL) qui arrivera le 3 juillet. Les réservistes quitteront le groupe le 30 juin et le groupe se rendra à Montpellier pour un stage et un premier match amical. Match à Sedan le 11, et départ pour les Pays-Bas le 15.

    "Un nouveau cycle a débuté en 2017, des choses se sont passées. Aller à l'Euro avec beaucoup d'humilité, et réaliser de très belles performances" (Olivier Échouafni)


    La liste


    Gardiennes (3) : Sarah Bouhaddi (OL), Méline Gérard (OL), Laëtitia Philippe (Montpellier),
    Défenseures (7) : Laura Georges (PSG), Jessica Houara d'Hommeaux (OL), Sakina Karchaoui (Montpellier), Griedge Mbock (OL), Ève Perisset (PSG), Wendie Renard (OL), Aissatou Tounkara (Juvisy)
    Milieux de terrain (8) : Camille Abily (OL), Élise Bussaglia (Wolfsburg), Grace Geyoro (PSG), Amandine Henry (PSG/Portland), Claire Lavogez (OL), Amel Majri (OL), Gaëtane Thiney (Juvisy), Sandie Toletti (Montpellier)
    Attaquantes (5) : Camille Catala (Juvisy), Marie-Laure Delie (PSG), Kadidiatou Diani (Juvisy), Eugénie Le Sommer (OL), Elodie Thomis (OL)

    Les réservistes (6) : Pauline Peyraud-Magnin (OM), Marion Torrent (MHSC), Aminata Diallo (PSG), Clarisse Le Bihan (MHSC), Valérie Gauvin (MHSC), Mylaine Tarrieu (OL)


    Le programme des Bleues



    Les résultats des Bleues en 2017




    Lien utile :
    Groupes et programme


    Crédit photo : FFF

    http://www.footdelles.com/article/Eq...ro_148478.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues : Une liste avec ou sans surprise ?
    Publié le 29 mai 2017 | Equipe de France A
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    Demain à 17h, Olivier Échouafni va dévoiler les 23 joueuses appelées pour l'Euro ainsi que les six réservistes. Le sélectionneur français va-t-il jouer la continuité intégrale, ou va-t-il décider de récompenser quelques joueuses particulièrement à leur avantage en cette fin de saison ? Donnez votre avis avant la réponse demain à 17h !


    Depuis le début de l'année, Olivier Échouafni a fait appel à 27 joueuses en trois listes. Après avoir été contraint à une revue d'effectif à son arrivée, et après avoir fait des choix, il s'est appuyé globalement sur le même groupe. Peut-il y avoir des surprises par rapport aux performances de ces deux derniers mois ?

    En défense
    Qu'il s'agisse des trois gardiennes ou des défenseures, Olivier Échaoufni n'a pas fait le moindre changement dans le domaine défensif à l'exception de l'appel de Pauline Peyraud-Magnin pour palier la blessure de Méline Gérard pour le match contre les Pays-Bas le 7 avril. Les dix joueuses sont connues, et à moins d'une blessure, il n'y a aucune raison de changer quoi que ce soit à ce groupe mêlant expérience, jeunesse, polyvalence. D'autant plus que plusieurs joueuses évoluant plus haut sur le terrain peuvent également descendre d'un cran (Grace Geyoro, Amel Majri, Amandine Henry).

    Au milieu
    C'est la seule "ligne" qui a changé à chacune des trois listes de 2017. Camille Abily, Élise Bussaglia, Grace Geyoro, Claire Lavogez, Amel Majri, Gaëtane Thiney n'ont pas quitté le groupe, et il y a fort à parier qu'elles seront dans la liste finale malgré un temps de jeu plutôt faible pour Bussaglia et Lavogez. Quatre autres joueuses ont été appelées : Annaig Butel, dans la première liste pour l'Afrique du Sud, n'a plus été appelée par la suite. Il lui sera difficile d'obtenir sa place avec la concurrence, d'autant plus que les résultats de Juvisy ne plaident pas vraiment en sa faveur. Sa polyvalence joue en sa faveur cependant. Sandie Toletti a connu les deux premières listes, et a été remplacée par Kheira Hamraoui contre les Pays-Bas pour cause de blessure. Elle devrait en toute logique retrouver sa place, d'autant plus qu'elle a été un élément moteur de Montpellier qui disputera la prochaine Ligue des champions alors que Kheira Hamraoui aura peiné toute la saison à obtenir du temps de jeu. Quant à Amandine Henry, rappelée de retour de blessure pour la SheBelieves Cup, elle sera un des éléments centraux de l'équipe à l'Euro.

    En attaque
    Six joueuses ont été appelées depuis le début de l'année. Delphine Cascarino, blessée lors du rassemblement réunionnais, est d'ores et déjà out. Elodie Thomis, rappelée à son retour de blessure pour la SheBelieves Cup, est un élément important du groupe et la joueuse la plus expérimentée en attaque. Le duo Eugénie Le Sommer/Marie-Laure Delie est intouchable, et les deux joueuses ont réalisé une bonne saison. Elles seront dans le groupe pour l'Euro sans aucun doute. Les deux autres joueuses à avoir été appelées (dans les trois listes) sont les Juvisiennes Camille Catala et Kadidiatou Diani.
    Vont-elles conserver leur place dans le groupe, alors qu'elles ont été moins en vue au sein d'une équipe décevante ? Si Olivier Échouafni veut certainement faire confiance au groupe qui a été chercher le titre lors de la SheBelieves Cup, on peut imaginer d'autres joueuses, en forme, se frayer un chemin vers les Pays-Bas. C'est le cas par exemple de Viviane Asseyi, qui compte déjà 13 sélections, ou de plusieurs jeunes joueuses montpelliéraines notamment : Lindsey Thomas, Valérie Gauvin (même si son profil axial doit faire face à la concurrence de Le Sommer et Delie), voire Clarisse Le Bihan. Échouafni va-t-il miser sur la continuité ou sur la forme de la fin de la saison ? Si la continuité est de mise, il ne serait pas étonnant de voir plusieurs des joueuses appelées récemment ou citées dans cet article faire partie des réservistes.


    Le groupe des 23 probable, identique à celui de la SheBelieves Cup :

    Gardiennes (3) : Sarah Bouhaddi (OL), Méline Gérard (OL), Laëtitia Philippe (Montpellier),
    Défenseures (7) : Laura Georges (PSG), Jessica Houara d'Hommeaux (OL), Sakina Karchaoui (Montpellier), Griedge Mbock (OL), Ève Perisset (PSG), Wendie Renard (OL), Aissatou Tounkara (Juvisy)
    Milieux de terrain (8) : Camille Abily (OL), Élise Bussaglia (Wolfsburg), Grace Geyoro (PSG), Claire Lavogez (OL), Amel Majri (OL), Gaëtane Thiney (Juvisy), Sandie Toletti (Montpellier), Amandine Henry (PSG/Portland)
    Attaquantes (5) : Camille Catala (Juvisy), Marie-Laure Delie (PSG), Kadidiatou Diani (Juvisy), Eugénie Le Sommer (OL), Elodie Thomis (OL)

    Quelques joueuses susceptibles d'être appelées en réserve : Pauline Peyraud-Magnin (OM), Marion Torrent (MHSC), Kelly Gadea (OM), Laura Agard (MHSC), Kheira Hamraoui (OL), Annaig Butel (Juvisy), Clara Matéo (Juvisy), Viviane Asseyi (OM), Lindsey Thomas (MHSC), Valérie Gauvin (MHSC), Clarisse Le Bihan (MHSC)


    Crédit photo : FFF

    http://www.footdelles.com/article/Eq...e-_148427.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - La liste pour l'Euro le 30 mai, matchs face à la BELGIQUE et la NORVÈGE

    Le sélectionneur Olivier Echouafni annoncera la liste des 23 joueuses et 6 réservistes pour l'Euro le 30 mai prochain. Deux matchs de préparation seront disputés en juillet.



    Olivier Echouafni dévoilera le mardi 30 mai prochain à Paris au siège d'EDF, partenaire de l’Equipe de France Féminine, à 17h00 sa liste de 23 joueuses et 6 réservistes sélectionnées pour disputer le Championnat d’Europe 2017.

    La phase de préparation des Bleues débutera le 21 juin avec deux rencontres amicales face à la Belgique le vendredi 7 juillet au Stade de la Mosson à Montpellier (à 21h sur CSTAR) et face à la Norvège le mardi 11 juillet au Stade Louis-Dugauguez à Sedan (à 21h sur CSTAR).


    photo FFF

    Mardi 9 Mai 2017
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-La...GE_a13670.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Pauline Peyraud-Magnin : "Un rêve qui se réalise"
    Publié le 13 avril 2017 | Equipe de France A
    Par Benjamin ROUX pour Foot d'Elles



    Appelée pour la première fois sous le maillot des bleues à l'occasion de la victoire face aux Pays-Bas (1-2) vendredi dernier, Pauline-Peyraud Magnin a réalisé son rêve. Convocation, premières sensations au sein du collectif, la gardienne de l'Olympique de Marseille raconte cette expérience au plus haut niveau. Entretien.


    Que retenez-vous de votre première expérience avec l’équipe de France A ?
    P.P-M :
    « C’est un rêve qui se réalise ! La sélection nationale, c’est le très haut niveau. J’ai été un peu intimidée au début mais, comme je connaissais la grande majorité des joueuses, je me suis vite mise dans le bain. C’était très sympa de revoir tout le monde, j’ai pu me familiariser avec cette équipe, c’est une bonne expérience.

    Quand et comment avez-vous appris cette convocation ?
    Le 1er avril ! Nous étions sur le chemin du retour alors que nous avions disputé un match face à Montpellier. J’étais dans la voiture avec Michel Chatron, notre intendant à l’OM. J’ai reçu un appel vers 22h : « Pauline, tu connais ton programme ? – Oui, je pars jouer avec l’équipe de France B. Non, changement de programme, tu rejoins les A ! ». Heureusement que Michel était à côté de moi. Il a pris le téléphone afin de récolter toutes les informations. Je ne pouvais rien dire, j’étais sur un petit nuage. Au début, j’ai cru à un poisson d’avril… Et puis je me suis ensuite rendue compte que l’opportunité était bien réelle, quelle joie !

    Vous attendiez-vous à être appelée dans cette équipe ?
    J’y pensais, mais pas à ce moment-là. En tant que footballeuse de haut niveau, je travaille, comme mes coéquipières d’ailleurs, dans l’optique d’appartenir un jour à cette équipe nationale qui fait tant rêver. C’est un aboutissement, je suis vraiment heureuse d’avoir pu participer à ce rassemblement international.



    Aviez-vous eu des échanges avec les dirigeants de l’équipe de France auparavant ?
    Je n’avais jamais eu d’échanges directs. Je suis régulièrement convoquée avec l'équipe réserve. Cependant, en novembre dernier, Olivier Echouafni (sélectionneur national) avait effectué un « tour de France » afin de voir chaque club évoluer en D1. Qu’il pense à moi me fait extrêmement plaisir, cela vient récompenser les efforts que j’ai pu faire depuis plusieurs années.

    Comment avez-vous travaillé durant ce rassemblement international ?
    J’ai eu l’occasion de travailler avec les deux autres gardiennes (Sarah Bouhaddi et Laëtitia Philippe). On apprend beaucoup aux côtés de joueuses de ce niveau. Je me suis bien sentie sur le terrain, j’ai eu de bonnes sensations. Comme je le disais, le niveau était différent de celui que je connais habituellement. Il faut savoir s’adapter et élever son niveau de jeu pour être performante. J’ai beaucoup appris, et je sais ce qu’il me reste à faire pour évoluer. J’ai désormais une base de travail qui va me permettre de progresser.

    « L'équipe de France, j'y pensais, mais pas à ce moment-là »

    Une victoire 2-1 face aux Pays-Bas en guise de première sélection, vous ne pouviez pas rêver d'une meilleure entrée en matière...

    Cela donne envie d’aller plus loin ! J’ai pu voir de très près le jeu pratiqué par notre équipe, c’est impressionnant. Vous savez, lorsque l’on évolue à haut niveau, on a pour objectif d’y rester. Comme je dis toujours, le plus difficile n’est pas d’intégrer une équipe pour une sélection, mais bel et bien de s’y installer durablement.

    Vous avez quitté Saint-Etienne l’an dernier afin de rejoindre Marseille. Avec un peu de recul, pensez-vous avoir fait le bon choix ?
    Je pense effectivement. L’Olympique de Marseille m’a permis de progresser et d’évoluer au plus haut niveau. Toutes les joueuses de l’équipe et le staff effectuent un gros travail au quotidien. Je suis très heureuse à Marseille. C’est notamment grâce à mon entourage (le collectif marseillais, précise-t-elle) que j’ai pu m’installer en tant que titulaire au sein de cette formation.



    Comment vous sentez-vous à l’OM ?
    Je me sens très bien à Marseille. Nous avons une équipe exceptionnelle. J'ai la chance d’évoluer dans un cadre de travail magnifique. J’ai connu différents clubs dans ma carrière, et je m’aperçois aujourd’hui qu’un gros travail a été effectué pour permettre à la section féminine de l’OM de se développer dans de bonnes conditions. Nous sommes bien structurées, nous avons un effectif de grande qualité et un staff toujours présent au quotidien. Personnellement, j’ai envie de tout donner pour mes coéquipières et pour ce maillot.

    Quel regard portez-vous sur votre carrière ?
    Je suis satisfaite du parcours qui est le mien depuis que j’ai débuté dans le domaine du football. J’ai gravi les échelons, j’ai dû faire de nombreux efforts. On n’a rien sans rien. Cela a parfois été dur, mais je ne regrette pas de m’être battue pour en arriver là. J’ai appris des choses dans tous les clubs par lesquels je suis passée. J’ai eu la chance de connaître, dans mes différents clubs, des personnes qui ont toujours été là pour me pousser. J’ai toujours évolué dans un cadre de travail qui m’a donné envie de me surpasser.

    A 25 ans, quelles sont vos ambitions ?
    Je veux continuer à faire de bonnes performances. Le challenge proposé par le club est intéressant. Il reste des rencontres importantes à disputer, et nous voulons toutes l’emporter. Nous allons mettre en œuvre tous les moyens nécessaires afin de finir cette saison de belle façon. Nous tenons à notre quatrième place. Pour ma part, je suis pleinement dévouée et j’ai envie de gagner des titres avec Marseille. »


    Propos recueillis par Benjamin Roux

    http://www.footdelles.com/article/Eq...se_147069.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - PAYS-BAS - FRANCE : un système de jeu par période

    Olivier Echouafni a utilisé deux systèmes bien distincts dans chaque mi-temps, avec d'ailleurs plus ou moins de succès. L'équipe de départ pourrait s'avérer très proche de celle qui débutera l'Euro.




    Au coup d'envoi de ce dernier match de préparation de la saison, avant la préparation finale en juin prochain, Olivier Echouafni alignait un onze aux allures d'équipe-type : Bouhaddi; Houara, M'Bock Bathy, Renard, Karchaoui; Henry, Abily, Thiney; Thomis, Le Sommer, Majri.

    En première mi-temps, ce 4-1-4-1 laissait beaucoup d'espaces entre les lignes et ressemblait à un 5-0-5 avec Henry collée à la défense et les deux milieux offensives proches des trois attaquantes. En deuxième mi -temps, avec l'entrée de Bussaglia à la place de Abily, on a vu un retour à un plus traditionnel 4-2-3-1 avec des lignes plus resserrées et donc des joueuses plus proches les unes des autres. Cela a permis à l'Equipe de France d'avoir une meilleure possession de balle et de dominer les Néerlandaises alors que la première mi-temps était plus équilibrée.

    Au niveau défensif, le coach a utilisé les deux paires M'Bock Bathy - Renard et Georges - Renard pendant 45 minutes. On a noté qu'avec M'Bock Bathy - Renard était légèrement en retrait par rapport a sa partenaire défensive alors qu'avec Georges elle jouait légèrement plus que la Parisienne.

    Au milieu de terrain, le passage de une à deux milieux défensives à la mi-temps a permis de statibiliser le jeu avec une meilleure conservation et tenue de balle. Henry étant mieux soutenue dans son rôle de sentinelle et donc un peu plus libre de créer également et d'aller vers l'avant.

    Le retour de Thomis a beaucoup fait pencher le jeu vers la droite dans les 30 premières minutes, les automatismes avec les autres joueuses qui la cherchaient dans l'espace étant revenus très rapidement. Le jeu s'est ensuite rééqulibré un peu plus vers la gauche avec l'utilisation de Majri. A noter que les deux latérales Houara d'Hommeaux et surtout Karchaoui avaient beaucoup de travail avec leurs adversaires directes et n'ont pas vraiment pu amener un petit plus offensif.

    En résumé, une première mi-temps hâchée où la France a surtout été dangereuse sur ses nombreux coup de pieds arrêtés, puis une deuxième mi-temps de meilleure facture avec plus d'actions collectives et de liant.

    A Utrecht,
    Sylvain Jamet


    STATS

    PAYS-BAS - FRANCE
    Buts : 1-2
    Corners : 2-7
    Hors-jeu : 1-2
    Tirs cadrés : 1-5
    Avertissements : 1-0
    Fautes : 11-5

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-PA...de_a13557.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Pays-Bas-France : Amandine Henry au-dessus de la mêlée
    Publié le 08 avril 2017 | Equipe de France A
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    Désormais après chaque match de l'équipe de France, vous pourrez retrouver notre article attribuant des notes sur dix aux joueuses tricolores avec une appréciation de leur match. Et des focus sur l'équipe adversaire ou certaines joueuses marquantes. Aujourd'hui, retour sur la victoire face aux Pays-Bas.


    Sarah Bouhaddi : 5,5

    Présente dès le début de la rencontre sur des passes pas cadeaux de ses défenseures, elle a rarement été mise en difficulté par les Pays-Bas. Elle ne peut rien sur le but de Lieke Martens, et a généralement réalisé les interventions qu'il fallait même si son ballon relâché aurait pu avoir des conséquences.

    Sakina Karchaoui : 4
    Un match d'apprentissage pour la jeune latérale, presque toujours dépassée par Shanice van de Sanden. Plus à l'aise en fin de match et surtout après la sortie de l'ailière de Liverpool, même si le but néerlandais passe par un ballon dans son dos.

    Wendie Renard : 6,5
    Très solide en première période notamment, elle a annihilé plusieurs possibilités d'actions néerlandaises et coupé plusieurs trajectoires de centres venus de la droite. Avec Laura Georges en seconde période, elle a pu faire preuve de facilité à quelques reprises, perdant quelques ballons. Son jeu de tête, aujourd'hui plutôt au niveau défensif, est toujours important.

    Griedge Mbock : 4,5
    Un match un peu compliqué pour la jeune défenseure, quelque peu en-dedans. Elle a toutefois réalisé plusieurs interventions décisives, dont deux sur Vivianne Miedema. Remplacée à la pause par Laura Georges (46', note : 7), qui a été proactive là où Mbock à été dans la réaction. Anticipation, présence physique, interventions tranchantes, la défenseure d'expérience a réalisé une belle mi-temps même si elle est dépassée par Martens sur le but néerlandais.

    Jessica Houara d'Hommeaux : 5,5
    Elle a fait le job défensivement alors que le jeu des Pays-Bas a régulièrement insisté sur son aile droite avec van de Sanden. Elle n'a rien apporté ou presque offensivement.

    Amandine Henry : 7,5
    La joueuse de Portland était partout, et a dominé à elle seule la bataille du milieu. Un pressing incessant, récupérations de balle, quelques percussions remarquées, Henry fut sans aucun doute la meilleure joueuse de la rencontre.

    Camille Abily : 4
    Active mais maladroite en tout début de match, elle s'est ensuite faite très discrète. C'est elle qui tire (bien) le coup franc qu'Anouk Dekker détourne dans ses buts. Remplacée par Elise Bussaglia (46', note : 6,5) qui a permis à la France de mieux poser le jeu en seconde période, et qui a eu une belle activité.

    Gaëtane Thiney : 6
    Pas forcément très dangereuse, elle a cependant déployé beaucoup d'énergie à gêner la relance et à proposer des solutions à ses partenaires. Remplacée par Claire Lavogez (81') juste avant la réduction du score néerlandaise.

    Amel Majri : 4
    Parfaitement suivie par son ombre par Desiree van Lunteren, elle n'a jamais pu peser sur la rencontre. Remplacée par Kadidiatou Diani (67'), qui manque une belle occasion à peine entrée en jeu (69'). Dans plusieurs situations intéressantes, elle aura également eu quelques hésitations. Pas loin de mettre fin au suspens en contrant un dégagement de Sari Van Veenendaal (85').

    Elodie Thomis : 6,5
    Sa rapidité en fait un danger de tous les instants, et face à Kika Van Es, l'ailière lyonnaise a pu faire parler sa pointe de vitesse pour proposer des situations intéressantes, mais ses centres ont souvent été trop imprécis pour véritablement se trasnformer en occasions franches. Un centre qui rase la transversale et la ligne de but, et une passe décisive sur le second but tricolore.

    Eugénie Le Sommer : 6
    Plutôt discrète dans le jeu, elle inscrit son 60e but avec les Bleues de belle manière (64') pour permettre à la France de faire le break peu après l'heure de jeu. Remplacée par Marie-Laure Delie (67'), pas en réussite mais qui aura proposé des solutions et eu une belle activité.


    Pays-Bas
    Serina Wiegman continue les essais, et c'est passé par une charnière centrale où Anouk Dekker n'a pas forcément été en réussite notamment. On soulignera la belle activité de Jackie Groenen, la seule à s'en sortir au milieu du terrain, alors que le manque de rythme des attaquantes Lieke Martens, Danielle van de Donk et Shanice van de Sanden s'est fait quelque peu sentir, même si la joueuse de Liverpool aura causé des dégâts sur son aile droite. Vivianne Miedema aura elle été bien prise, et a manqué de justesse quand elle a eu de l'espace. Alors qu'elle avait l'occasion d'égaliser dans le temps additionnel, elle semble vouloir choisir le centre, raté.
    De façon générale, les Pays-Bas ont réalisé un bon match et ont réussi à tenir tête aux Françaises avec leurs atouts, à commencer physiques. Elles ont également marqué un joli but collectif, sur une action initiée aile gauche, passée par Middag et Spitse au milieu, puis Beerensteyn servie côté droit dans la surface, qui offrait le but à Martens. En défense, certaines joueuses comme van Lunteren et Zeeman ont certainement marqué des points auprès de Wiegman. A noter également la belle ambiance dans le stade avec 10 000 spectateurs présents (surtout si vous aimez la techno).

    http://www.footdelles.com/article/Eq...ee_146942.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu


    Résumé et buts de Pays-Bas/France.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Pays-Bas-France : Les réactions d'après-match
    Publié le 08 avril 2017 | Equipe de France A
    Par La Rédaction



    Après la victoire face aux Pays-Bas, le sélectionneur Olivier Echouafni ainsi que plusieurs joueuses de l'équipe de France (Camille Abily, Eugénie Le Sommer, Wendie Renard) se sont exprimés sur le match, l'ambiance, et l'Euro qui débutera dans 100 jours. Les réactions


    Camille Abily

    Sur le match : "C'était un match difficile face à une très bonne équipe, on est vraiment satisfaistes du résultat. On s'est quand même créé beaucoup d'occasions, on est tombées face à une équipe qui mettait beaucoup d'agressivité, très forte dans les duels et par moments on a été mises en difficulté".
    Sur le public : "On a pu voir que le public avait répondu présent, il y avait beaucoup d'ambiance et c'est vrai que c'était super sympa. Bien sûr, ce n'était pas pour nous mais on était contentes qu'il y ait du monde dans le stade."
    En EDF : "Cela se passe bien, on a un nouveau staff depuis les Jeux olympiques et petit à petit on prend nos marques. On fait des matches nuls, on a gagné, on n'a pas encore perdu donc j'espère que ce sera le plus tard possible."
    Groupe pour l'Euro : "C'est un groupe très homogène, toutes les équipes se sont bien renforcées, ont bien progressé techniquement, tactiquement et physiquement, on sait que ça va être des matches très athlétiques contre l'Islande et l'Autriche. La Suisse je pense a encore plus de qualités, c'est vraiment une très bonne équipe, donc ça va être difficile. On a pour objectif d'aller le plus loin possible."

    Eugénie Le Sommer
    "J'ai pas eu le temps de regarder où [la gardienne] était positionnée, mais je sais que dans ce genre de situation elle ne s'y attend pas donc forcément ça allait la mettre en difficulté. Après ça va dedans et c'est tant mieux pour nous. C'est une équipe qui met beaucoup d'impact, elles ont fait beaucoup de fautes donc ça a un peu arrêté le jeu. Contre ce genre d'équipe on progresse, on a pu voir ce soir qu'on a pu gagner ce match, c'est bien pour la suite".

    Olivier Echouafni
    "C'est peut-être un favori de l'Euro qu'on avait en face de nous. En tant que pays organisateur automatiquement vous avez quand même une certaine pression. Je pense que cette équipe va se retrouver dans les 8 dernières de l'Euro. On sent qu'il y a une équipe dure à jouer, il y a de l'impact, ce soir on a vu à nos dépends par moments. A partir du moment où on a élevé notre niveau on a su répondre présent. On a besoin de ces matches, besoin d'être dans le dur et j'étais finalement très content que les Pays-Bas marquent ce but pour voir un peu quelle allait être l'attitude de notre équipe et j'ai été agréablement surpris parce qu'on a su avoir de la maitrise, même si à la fin elles ont une grosse occasion. Mais nous on aurait vraiment dû se mettre à l'abri. Et finalement on s'aperçoit que sur l'ensemble du match la victoire est quand même méritée. On doit continuer, on sait qu'on a une grosse marge de progression."
    Par rapport à la liste des 23 : "On n'a jamais assez de certitudes. On tire beaucoup d'enseignements de tous les matches qu'on organise et qu'on joue, et là c'était encore une configuration différente chez le pays qui va organiser l'Euro. Les filles savent que ce qui peut nous atteindre dans les prochaines semaines, les prochains mois. Il faut savoir aussi qu'on est dans une période difficile, on arrive en fin de saison et un certain nombre de filles sont quand même un petit peu fatiguées et il y a des échéances en club qui vont arriver pour nos deux représentantes en Champions League."

    Wendie Renard
    Sur sa blessure en fin de première période : "Je touche le ballon et je prends l'arrière de ses crampons en plein milieu de la rotule, donc voilà, le temps que ça passe, ça lance un peu. C'était désagréable sur le coup mais après c'est vite passé."
    Sur le match : "C'était un avant-goût de l'Euro, avoir des ambiances comme ça, j'espère que tous les stades seront pareil et que les gens seront contents."
    Sur le nombre de joueuses de l'OL en équipe de France : "C'est sûr que ça peut être un avantage. Après en club et en équipe nationale c'est complètement différent, chacun a sa manière de fonctionner."
    Sur le groupe de l'Euro : "Un groupe pas facile. On peut dire ce qu'on veut, ça se joue sur le terrain. Ce sera à nous de nous donner les moyens de passer la poule, et puis après on verra. C'est un groupe difficile, avec des nations qui progressent d'année en année. Les championnats d'Europe, c'est vraiment serré, les équipes progressent, travaillent."

    http://www.footdelles.com/article/Eq...ch_146941.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - PAYS-BAS - FRANCE : réactions d'ECHOUAFNI, ABILY, RENARD, LE SOMMER et HENRY

    Retrouvez les premières réactions recueillis en zone mixte à l'issue du succès tricolore aux Pays-Bas.


    (photo KNVB)

    Camille Abily (milieu de terrain) :

    "C'était un match difficile face à une très bonne équipe. On est très satisfaite du résultat. On s'est créé beaucoup d'occasions mais on est tombé face à une équipe qui mettait beaucoup d'agressivité, qui était très forte dans les duels et par moment, on a été en difficulté.
    On a pu voir que le public avait répondu présent, qu'il y avait beaucoup d'ambiance. C'était super sympa. Ce n'était pas pour nous mais on était contente qu'il y ait du monde au stade.
    On continue notre invincibilité. On a fait des matchs nuls, on a gagné et on n'a pas encore perdu. J'espère que ce sera le plus tard possible.
    (Par rapport aux adversaires de l'Euro) Le niveau est très homogène, on a pu voir que les équipes se sont renforcées techniquement, tactiquement et physiquement. On sait que ce sera des matchs très athlétiques, on connait l'Islande et l'Autriche. La Suisse a encore plus de qualités, c'est vraiment une très bonne équipe, ce sera un match difficile. On a pour objectif d'aller le plus loin possible. On va tout donner pour".

    Olivier Echouafni (sélectionneur) :
    "C'est peut-être un favori de l'Euro que l'on avait en face de nous. C'est le pays organisateur et forcément, ils avaient une certaine pression. Il se retrouve sur le devant de la scène. Je pense que cette équipe sera certainement dans les huit meilleures équipes. On sent que c'est une équipe dure à jouer, bien compacte. On a bien défendu par moment, et à partir du moment où on a su élever notre niveau, on a pris le dessus. On a réellement besoin de ces matchs, d'être dans le dur. J'étais finalement très content que les Pays-Bas marquent ce but pour voir qu'elle allait être l'attitude de notre équipe et finalement j'ai été agréablement surpris parce qu'on a su avoir la maîtrise même si à la fin, elles ont eu une grosse occasion. Nous, on aurait dû se mettre à l'abri. Finalement on s'aperçoit que sur l'ensemble du match, notre victoire est méritée. Sept occasions dans le match, presque dix tirs contre un seul pour les Pays-Bas, ça a fini par un but pour elles. Nous, on doit continuer dans ce sens, on a encore une grosse marge de progression.
    On a des enseignements, on tire beaucoup d'enseignements de tous les matchs que l'on joue. C'était encore une configuration encore un peu différente chez le pays qui va organiser cet Euro. Les filles savent ce qui peut nous entendre dans les prochaines semaines, les prochains mois. On est dans une période difficile, on arrive en fin de saison, et certaines commencent à être fatiguées ; et les échéances en club vont arriver aussi pour nos deux représentantes de Champions League."

    Amandine Henry (milieu de terrain) :
    "On n'a pas forcément été à notre avantage sur le plan athlétique. C'est la fin de saison, c'est logique d'être fatigué. On a essayé de gérer le match. Elles ont la pression, elles font l'Euro chez elles, elles avaient envie de se montrer à leur public. A cent jours de l'Euro, ce sont les derniers réglages, on ne peut pas comparer avec les Etats-Unis qui n'ont rien à préparer.
    La saison va reprendre pour moi le 15 avril. Pour l'instant, je me sens bien. Si je me sens fatiguée, j'essaierai de gérer".

    Wendie Renard (défenseure) :
    "C'était un match assez intense. C'était un avant-goût de l'Euro. J'espère que tous les stades seront pareils, que la fête sera belle.
    On a un groupe pas facile pour l'Euro. On peut dire tout ce que l'on veut, le classement..., cela se joue sur le terrain, on l'a vu ce soir. Ce sera à nous de se donner les moyens de pouvoir passer la poule. On a un groupe avec des nations qui progressent d'années en années. La Suisse fait partie des nations qui progressent. Les équipes progressent, travaillent, c'est vraiment serré".

    Eugénie Le Sommer (attaquante) :
    "Je n'ai pas eu le temps de regarder où la gardienne était positionnée mais je savais que dans ce genre de situation, elle ne s'y attend pas et forcément, cela allait la mettre en difficulté. Après, ça va dedans, c'est tant mieux pour nous. On savait que c'était une équipe qui mettait beaucoup d'impacts dans son jeu. Elles ont fait beaucoup de fautes, cela a arrêté le jeu mais c'est contre ce genre d'équipes que l'on progresse aussi. On a pu gagner ce soir, et c'est de bonne augure pour la suite".

    A Utrecht,
    Sylvain Jamet

    Samedi 8 Avril 2017
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-PA...RY_a13555.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Face aux Pays-Bas, la victoire est là
    Publié le 07 avril 2017 | Equipe de France A
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    En match de préparation à l'Euro, la France affrontait les Pays-Bas ce vendredi soir à Utrecht. Grâce à Anouk Dekker csc et Eugénie Le Sommer, elle s'est imposée, Lieke Martens réduisant le score en fin de rencontre, Vivianne Miedema manquant la balle d'égalisation dans les arrêts de jeu.


    Face à l'équipe-hôte de l'Euro, la France s'est imposée grâce à des buts d'Anouk Dekker csc et Eugénie Le Sommer, alors que Lieke Martens a réduit le score en fin de match, permettant de relancer le suspens, Vivianne Miedema ratant la balle du match nul dans les arrêts de jeu. Malgré la défaite, un résultat solide pour des Pays-Bas dont la nouvelle sélectionneuse Serina Wiegman tente de trouver la bonne formule défensive, et un nouveau résultat positif pour les Bleues face à un adversaire solide.

    Un avantage heureux

    Si Serina Wiegman avait tenté le coup d'une charnière centrale Dekker/Zeeman, avec notamment Tessel Middag titulaire au milieu, elle proposait un quatuor offensif sans surprise avec Miedema, Martens, van de Donk et van de Sanden. Olivier Echouafni de son côté proposait un onze sans grande surprise. La première période était plutôt pauvre en occasions, avec un manque de justesse dans la zone de vérité des deux côtés. Alors qu'Elodie Thomis faisait ses dégâts habituels sur son aile droite, son homologue néerlandaise en faisait de même face à une Sakina Karchaoui en difficulté. La France ne se montrait dangereuse que sur coups de pieds arrêtés, à l'exception d'un centre de Thomis qui longeait la ligne de but après avoir touché la transversale en fin de mi-temps (41'). Mais c'est sur coup franc que les Bleues allaient prendre l'avantage, grâce à une belle tête de la Montpelliéraine Anouk Dekker contre son camp (27'). Il aura fallu que la charnière centrale française se montre solide pour éviter de donner des opportunités aux Néerlandaises en profondeur, même si une mésentente entre Renard et Griedge Mbock n'était pas loin d'offir une situation très intéressante à Danielle van de Donk, mais la capitaine française réalisait une intervention décisive (42').

    Deux jolis buts en seconde période

    A la pause, Olivier Echouafni réalisait deux changements, Camille Abily et Griedge Mbock laissant leur place à Elise Bussaglia et Laura Georges. La France modifiait donc sa tactique après avoir évolué plutôt en 4141 en première période, avec Abily et Thiney derrière Le Sommer. Alors que la première période avait été plutôt équilibrée entre les deux équipes, la seconde période penchait plus en faveur des Bleues qui tenaient mieux le ballon. Plutôt logiquement, Eugénie Le Sommer doublait la mise peu après l'heure de jeu, d'une très jolie pichenette qui lobait Sari Van Veenendaal (64'). Le soixantième but de l'attaquante lyonnaise en sélection, qui laissait ensuite sa place à Marie-Laure Delie (67'). Kadidiatou Diani, entrée en jeu en même temps que Delie, manquait de tuer le match en repiquant depuis son aile, mais son tir manquait trop de puissance pour inquiéter la gardienne néerlandaise (69').
    Alors que Delie voyait sa reprise contrée sur un centre de Gaëtane Thiney (81'), les Pays-Bas égalisaient dans la foulée par l'intermédiaire de Lieke Martens, qui poussait le ballon dans le but vide suite à un service de Beerensteyn, qui faisait suite à une belle action collective impliquant également Sherida Spitse, entrée en jeu peu avant comme la passeuse décisive (82'). Le suspens était relancé, mais la France réagissait rapidement : d'abord grâce à van Veenendaal, qui se mettait en difficulté d'un contrôle trop long et se faisait contrer par Diani (85'), puis avec Delie, lancée par Lavogez, dont le tir était cependant trop mou pour inquiéter la gardienne néerlandaise (87'). Et finalement, la capitaine Vivianne Miedema manquait la balle de but sur un service en chandelle de van de Donk, qui récupérait un coup franc repoussé dans les arrêts de jeu (90+2'), permettant à la France de s'imposer.


    La feuille de match

    Les buts de la rencontre :

    27' Anouk Dekker csc (0-1)
    64' Eugénie Le Sommer (0-2)
    82' Lieke Martens (1-2)

    Les compos :
    Pays-Bas :
    Van Veenendaal - Van Es, Zeeman (R. Jansen 90+1'), Dekker, Van Lunteren - Groenen (Spitse 80'), Middag, Martens - Van de Donk, Miedema, Van de Sanden (Beerensteyn 73')
    France : Bouhaddi - Karchaoui, Renard, Mbock (Georges 46'), Houara d'Hommeaux - Henry, Abily (Bussaglia 46'), Thiney (Lavogez 82') - Majri (Diani 67'), Le Sommer (Delie 67'), Thomis


    Crédit photo : FFF

    http://www.footdelles.com/article/Eq...la_146940.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - La FRANCE passe avec succès le test hollandais (2-1)

    A cent jours de l'Euro, la France était en déplacement chez le pays hôte de cette compétition. Un test grandeur nature avec un succès 2-1 à la clé dans une enceinte que les Bleues retrouveront face à l'Autriche en juillet prochain.


    Rencontre accrochée pour les Bleues aux Pays-Bas (photo KNVB)


    Soutenues par un public venu participer à cet avant-goût de championnat d'Europe, les Néerlandaises étaient les premières à mettre la pression dans cette rencontre. Echouafni alignait une formation type au coup d'envoi qui allait bien résister à ces vélléités locales même si la défense tricolore devait jouer à plusieurs reprises en retrait sur Bouhaddi pour se ressortir le ballon. Laissant passer ces dix premières minutes, les Bleues semaient un premier doute dans la défense oranje avec une prise de balle en deux temps de van Veenendaal sur un ballon en cloche, que Le Sommer escomptait reprendre (9e).

    Le coup franc d'Abily dévié par la Montpelliéraine Dekker


    Ambiance festive à Utrecht (photo KNVB)


    Trois corners successifs français allaient suivre (12e, 13e, 14e) où Renard de la tête manquait le cadre mais sur le premier corner, Majri se retrouvait en position de frappe excentrée, trouvant tout de même le cadre obligeant van Veenendaal à une parade (12e).
    En difficulté depuis que la France avait le monopole du ballon, les Pays-Bas multiplaient les fautes, ce dont allait profiter les Bleues. Un coup franc excentré côté gauche de la surface, frappé plongeant du droit par Abily était coupé de la tête par Dekker au premier poteau qui trompait sa gardienne (0-1, 27'). Avant la pause, Thomis percutante à plusieurs reprises côté droit adressait un centre qui flirtait avec la transversale (41e).
    Martens rappelait malgré tout que les attaquantes néerlandaises étaient capables de porter le danger individuellement comme sur cette action à gauche de l'attaquante de Rosengard qui manquait heureusement son centre, laissant à Bouhaddi la possibilité d'intervenir (16e). Mbock devait aussi effectuer un retour décisif devant la Munichoise Miedema (36e).

    60e but de Le Sommer en sélection


    Martens et Henry, auteur d'une grosse prestation en milieu de terrain (photo KNVB)


    Les Néerlandaises se montraient plus entreprenantes à la reprise. Sur un centre de van de Sanden qui avait éliminé Karchaoui, Bouhaddi relâchait un ballon, mais Henry était là pour la suppléer (47e). Le Sommer (47e) et Bussaglia (52e) essayaient de répliquer par des frappes non cadrées. Les Tricolores allaient doubler la mise juste après l'heure de jeu. Thomis se retrouvait côté droit, temporisait avant de servir Le Sommer en retrait. D'une frappe de l'angle droit de la surface, elle reprenait sans contrôle et lobait la gardienne pour laisser retomber le ballon côté opposé et inscrire son 60e but en Bleue (0-2, 64').

    Après avoir effectué deux changements à la pause, Echouafni procédait alors à un autre double changement avec les entrées de Diani et Delie. Deux joueuses que l'on retrouvait sur l'occasion suivante, la seconde lancée en profondeur par la première concluait son action par une frappe en bout de course (69e). La fin de match voyait des Néerlandaises reprendre le dessus, relancée à moins de dix minutes du terme par un but de Martens. La remplaçante Beerensteyn lancée dans le dos de Karchaoui sur le côté droit de l'attaque des Oranje centrait pour Martens qui reprenait du plat du pied droit au premier poteau devançant le retour de Georges (1-2, 83'). Moins sereines malgré le gros travail de fond d'Henry en milieu de terrain, les Bleues étaient en réussite lorsque van de Donk manquait sa reprise dont Miedema ne profitait pas (90+2e).

    La série positive se poursuit, après le succès à la SheBelieves Cup. Olivier Echouafni reste invaincu depuis sa reprise de fonction et devra désormais officialiser la liste des 23 joueuses avant de débuter sa préparation pour l'Euro 2017 en juin prochain.


    Match de préparation à l'Euro 2017
    Vendredi 7 avril 2017
    - 20h00
    PAYS-BAS - FRANCE : 1-2 (0-1)
    Utrecht (Stadion De Galgenwaard)
    Temps doux - Terrain bon
    Spectateurs : 10 383
    Arbitres : Hannelore Onsea (Belgique) assistée de Maria Etienne (Belgique) et Viki de Cremer (Belgique). 4e arbitre : Tina Tyteca (Belgique)
    But pour les Pays-Bas : Lieke MARTENS 83'
    Buts pour la France : Anouk DEKKER 27' c.s.c., Eugénie LE SOMMER 64'

    Avertissement : Middag 27' pour les Pays-Bas

    Pays-Bas : 1-Sari van Veenendaal ; 2-Desiree van Lunteren, 6-Anouk Dekker, 17-Kelly Zeeman (13-Renate Jansen 90+1'), 15-Kika van Es ; 12-Tessel Middag, 11-Lieke Martens, 18-Jackie Groenen (8-Sherida Spitse 80') ; 7-Shanice van de Sanden (21-Lineth Beerensteyn 73'), 9-Vivianne Miedema (cap.), 10-Danielle van de Donk. Entr.: Sarina Wiegman
    Non utilisées : 16-Angela Christ, 23-Loes Geurts, 20-Dominique Janssen, 24-Danique Kerkdijk, 25-Jill Roord, 29-Siri Worm, 30-Myrthe Moorrees, 34-Sisca Folkertsma, 36-Vanity Lewerissa
    France : 16-Sarah Bouhaddi ; 8-Jessica Houara d'Hommeaux, 19-Griedge Mbock Bathy Nka (4-Laura Georges 46'), 3-Wendie Renard, 22-Sakina Karchaoui ; 6-Amandine Henry ; 12-Elodie Thomis, 10-Camille Abily (15-Elise Bussaglia 46'), 17-Gaëtane Thiney (11-Claire Lavogez 82'), 7-Amel Majri (20-Kadidiatou Diani 67') ; 9-Eugénie Le Sommer (18-Marie-Laure Delie 67'). Entr.: Olivier Echouafni
    Non utilisées : 1-Laëtitia Philippe, 21-Pauline Peyraud-Magnin, 2-Eve Périsset, 5-Onema Grace Geyoro, 13-Camille Catala, 14-Aïssatou Tounkara, 23-Kheira Hamraoui

    Samedi 8 Avril 2017
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-La...-1_a13554.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Match vraiment moyen qui ne rentrera pas dans les annales, à part une opposition bien physique, j'ai pas vu grand chose ce soir... victoire des Bleues et on ne retiendra que ça avec le superbe but d'Eugénie :oui:

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Match terminé, j'ai pas trop aimé le match de Thiney et de Amel, j'ai bien aimé la prestation de Sakina (meme si elle se fait prendre sur le but) et Amandine. C'était pas un match fabuleux, mais il y avait du rythme, c'était quand même une confrontation intéressante et on a su résister au retour des Hollandaises qui se sont procurées quelques occasions intéressantes après leur but.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Les Pays Bas qui reviennent à 2-1.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    ELS pour le 2-0, belle frappe lobée sur un service intelligent de Élodie.

    Laisser un commentaire:


  • -Msila28
    a répondu
    Goal Le Sommer 2-0

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Eugenie remonte bien le ballon mais frappe au dessus alors qu'elle s'était bien remise dans l'axe du but.
    Grosse occasion des PB derriere.

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    30mn de jeux 1 à 0 pour la France, CSC de Decker.
    Henri est en forme, elle a fait quelques percées pas mal.

    Laisser un commentaire:


  • -Msila28
    a répondu


    En direct sur CStar chaine 17

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X