Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Équipe de France A, campagne 2015-2017

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • -Msila28
    a répondu
    Goal Abily !!! 3-0

    https://twitter.com/OurGameMagazine/...87152080871424
    Dernière modification par -Msila28, 08/03/2017, 01h32.

    Laisser un commentaire:


  • -Msila28
    a répondu
    La faute pour le péno : https://twitter.com/OurGameMagazine/...70985886900224

    Le péno de Abily : https://twitter.com/OurGameMagazine/...68130576740352

    Le But de Le Sommer : https://twitter.com/OurGameMagazine/...69246823612416

    Laisser un commentaire:


  • makiavely
    a répondu
    Action dédicace à FE.
    Camille trop vieille
    Amel qui tricote trop
    ELS inefficace.

    Allez, bisou les haters

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #SheBelievesCup - ÉTATS-UNIS - FRANCE, la victoire en jeu

    Première du tournoi après deux journées sans avoir perdu, les Bleues ont les cartes en mains pour s'imposer.


    Diani et Heath lors de la dernière confrontation aux JO 2016 (photo USSoccer)


    Les joueuses d'Olivier Echouafni ont la possibilité de s'imposer dans la deuxième édition de la SheBelievesCup ce mardi soir. Au RFK Stadium de Washington, elles affrontent l'équipe américaine, battue il y a trois jours par l'Angleterre.

    Après une victoire obtenue en fin de match face à l'Angleterre (2-1, Delie 80', Renard 90+5'), et un match nul heureux face à l'Allemagne où Bouhaddi a stoppé un penalty d'Islacker, la France totalise quatre points. Elle devance l'Angleterre et les Etats-Unis qui ont trois points et l'Allemagne qui ne peut plus prétendre à la victoire finale.

    Invaincu depuis les JO

    Toujours invaincue depuis l'échec des JO, les Bleues restent sur une série de sept matchs sans défaite. Elle sera mise à l'épreuve face à une équipe américaine revancharde après son revers face à l'Angleterre (0-1). Les Américaines affichent un bilan très positif en leur faveur face aux Bleues, avec 17 victoires, 2 nuls et 1 seule défaite à Lorient (0-2), 52 buts pour les Américaines contre 15 pour les Françaises.

    Les Etats-Unis et la France s'étaient affrontés lors des JO en 2016 avec un but de Lloyd, alors que lors de la première édition de la SheBelieves Cup, c'est sur ce même score que Morgan avait offert la victoire dans les arrêts de jeu.

    Angleterre - Allemagne ayant lieu avant cette rencontre, les Bleues connaîtront le résultat et pourraient n'avoir besoin que d'un match nul pour décrocher le trophée, si l'Allemagne s'impose ou fait match nul.


    Classement
    1. France, 4 pts (2-1)
    2. Angleterre, 3 pts (2-2)
    3. Etats-Unis, 3 pts (1-1)
    4. Allemagne, 0 pt (0-1)

    Mardi 7 mars 2017
    Angleterre - Allemagne : 22h00 (en direct sur Canal + sport)
    Etats-Unis - France : 1h00 (mercredi 8) (en direct sur CStar)


    LA SÉLECTION DES USA

    G (3): 18-Jane Campbell (Houston Dash), 1-Alyssa Naeher (Chicago Red Stars), 24-Ashlyn Harris (Orlando Pride)
    D (6): 8-Julie Johnston (Chicago Red Stars), 11-Ali Krieger (Orlando Pride), 5-Kelley O’Hara (Sky Blue FC), 4-Becky Sauerbrunn (FC Kansas City), 7-Casey Short (Chicago Red Stars); 15-Emily Sonnett (Portland Thorns FC)
    M (8): 6-Morgan Brian (Houston Dash), 17-Tobin Heath (Portland Thorns FC), 9-Lindsey Horan (Portland Thorns FC), 16-Rose Lavelle (Boston Breakers), 10-Carli Lloyd (Manchester City, Angleterre), 20-Allie Long (Portland Thorns FC), 3-Samantha Mewis (NC Courage), 22-Brianna Pinto (CASL),
    A (6): 19-Crystal Dunn (Chelsea Ladies FC, Angleterre), 14-Jessica McDonald (NC Courage), 13-Alex Morgan (Olympique Lyonnais, France), 23-Christen Press (Chicago Red Stars), 2-Mallory Pugh (UCLA), 12-Lynn Williams (NC Courage)


    Equipe de France Féminine : derniers réglages... par ffftv

    Mardi 7 Mars 2017
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/SheBeliev...eu_a13422.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - Deuxième forfait en défense : MBOCK forfait après HOUARA D'HOMMEAUX

    Deuxième forfait au sein des Bleues lors de la SheBelievesCup. Après Houara d'Hommeaux pour raisons personnelles, Mbock Bathy Nka a déclaré forfait ce lundi, touchée aux ischio-jambiers.



    Les Bleues disputeront un match décisif dans ce tournoi dans la nuit de mardi à mercredi face aux Etats-Unis.

    Classement
    1. France, 4 pts (2-1)
    2. Angleterre, 3 pts (2-2)
    3. Etats-Unis, 3 pts (1-1)
    4. Allemagne, 0 pt (0-1)

    Mardi 7 mars 2017
    Allemagne - Angleterre : 22h00
    Etats-Unis - France : 1h05 (mercredi 8)



    Lundi 6 Mars 2017
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-De...UX_a13416.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Face à l'Allemagne, un bon point pour la jeunesse
    Publié le 05 mars 2017 | Equipe de France A
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    Désormais après chaque match de l'équipe de France, vous pourrez retrouver notre article attribuant des notes sur dix aux joueuses tricolores avec une appréciation de leur match. Et des focus sur l'équipe adversaire ou certaines joueuses marquantes. Aujourd'hui, retour sur le match nul face à l'Allemagne.


    Sarah Bouhaddi : 5,5

    Un match sous forme de montagnes russes. Un penalty concédé (avec l'aide de Grace Geyoro), mal tiré et repoussé (24'), un autre arrêt décisif devant Sara Doorsoun (72'), un penalty qui semble indiscutable non sifflé (60'), et des dégagements rarement récupérés par une coéquipière, même dans sa moitié de terrain, avec en point d'orgue ce ballon directement rendu à Dzsenifer Marozsan qui trouvait la barre transversale (73'). Heureuse de voir Anja Mittag manquer sa frappe ensuite. Elle relâche également le ballon sur une frappe, récupéré par Popp mais détourné en corner finalement. Du très bon, et du beaucoup moins bon. On retiendra ses arrêts avant tout.

    Sakina Karchaoui : 6
    Une des meilleures Françaises du match, auteure de plusieurs bonnes interventions, y compris dans la surface comme sur Mandy Islacker en début de seconde période (51'). A tenté d'apporter offensivement, mais sans offrir de bon centre. Si elle s'est montrée solide, elle a également été en difficulté quand Doorsoun s'est réveillée en seconde période ou quand Pauline Bremer est montée.

    Wendie Renard : 5
    Seul élément d'expérience de la défense, la capitaine française a manqué d'automatismes avec Grace Geyoro. Plutôt solide, elle a également manqué plusieurs interventions comme sur la frappe repoussée de Doorsoun (72'). Également proche d'ouvrir le score de la tête sur un coup franc d'Amel Majri, repoussée par la barre transversale (19').

    Grace Geyoro : 5,5
    Catapultée en défense centrale au dernier moment, elle s'en est malgré tout plutôt bien sortie, même si sa mauvaise passe pour Sarah Bouhaddi amène le penalty, et qu'elle a parfois laissé passer des ballons dans son dos. Elle a également réalisé des interventions importantes, comme ce retour in extremis sur une frappe de Doorsoun qui se dirigeait au fond des filets (49').

    Eve Périsset : 4,5
    Elle a été en difficulté sous la pression, mais elle a également été présente, et intéressante dans son apport offensif, concluant notamment deux belles actions collectives par deux centres pas loin de trouver preneuse.

    Amandine Henry : 5
    Auteure d'une première période solide dans un rôle de sentinelle, elle n'a pas été beaucoup aidée par ses deux acolytes du milieu de terrain et s'est beaucoup dépensée. En seconde période, dans un rôle qui a semblé moins clair, elle a montré de l'envie dans ses interventions alors que la France n'était pas au mieux et a tenté d'apporter offensivement, mais les coups de sifflet n'ont pas été en sa faveur. Remplacée par Sandie Toletti (80') qui a peu touché le ballon mais a rempli son rôle.

    Elise Bussaglia : 4
    Elle a beaucoup couru derrière les Allemandes sans vraiment gêner le milieu adverse, a été présente au pressing, et a trop rarement montré sa qualité de passe. Deux pertes de balle dans sa moitié de terrain qui auraient pu être coûteuses, notamment dans le temps additionnel, mais la frappe d'Anja Mittag n'a pas trouvé le cadre.

    Camille Abily : 4
    Discrète, aussi bien offensivement que défensivement même si elle est plus descendue en seconde période pour toucher le ballon. Un ballon dangereux perdu dans sa moitié de terrain, initiant une contre-attaque stoppée par Karchaoui, une frappe qui ne passe pas loin du cadre (21'). Remplacée par Gaëtane Thiney (74'), peu vue.

    Amel Majri : 5,5
    Une grosse activité, une envie indéniable, mais un ensemble brouillon au final.

    Eugénie Le Sommer : 4
    Elle a débuté sur l'aile, ou elle n'a pas apporté grand chose. Replacée en pointe après la sortie de Marie-Laure Delie, elle s'est montrée un peu plus mais a manqué de justesse technique pour faire la différence. Elle a eu également tendance à aller s'empaler sur la défense allemande, ou à tirer malgré la présence de plusieurs défenseures face à elle. Remplacée par Camille Catala (84').

    Marie-Laure Delie : 4
    Pas inintéressante dans son rôle de pivot, elle a fait son travail au pressing et en défense, n'hésitant pas à redescendre bas. Mais elle a également gâché des opportunités intéressantes et n'a pas été un danger pour la défense allemande. Remplacée par Elodie Thomis (59') dont la vitesse a apporté un petit plus en fin de match, insuffisant pour faire la différence.


    Allemagne
    Si l'équipe de France se rapprochait de l'équipe-type, Steffi Jones avait elle au contraire beaucoup fait tourner pour titulariser un onze inexpérimenté qui n'a malgré tout été mis en danger que sur la tête de Wendie Renard sur coup franc. Mandy Islacker a raté une belle opportunité en confondant penalty et passe à la gardienne. Avec plusieurs changements à la pause, l'équipe a changé de visage et s'est montrée beaucoup plus entreprenante dans le sillage de sa capitaine et probablement meilleure joueuse du match Dzsenifer Marozsan. Elle a eu plusieurs opportunités de marquer mais la France a tenu bon tant bien que mal, et le facteur chance a joué en faveur des Bleues, sur un penalty non sifflé, et un lob de Marozsan stoppé par la barre. Pour la seconde fois consécutive, c'est l'équipe adverse qui a "joué le rôle" de la France, dominant sans parvenir à prendre l'avantage. Si l'Allemagne peut être déçue du résultat final, il lui faut surtout retenir le positif pour cette équipe en reconstruction qui a réussi des belles choses en seconde période notamment et a dominé une équipe de France qui se présentait avec la quasi-totalité de ses cadres.

    http://www.footdelles.com/article/Eq...se_145893.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    La France accroche le nul
    Publié le 04 mars 2017 | Equipe de France A
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    Pour son deuxième match dans cette seconde édition de la SheBelieves Cup, la France a réussi à accrocher le nul face à l'Allemagne qui pourra regretter ses nombreuses occasions. La France a passé une seconde période difficile mais a tenu et jouera le titre mercredi prochain face aux États-Unis.


    Pour ce deuxième match dans le tournoi, les deux entraineurs ont beaucoup fait tourner, avec huit changements pour Steffi Jones et sept pour Olivier Échouafni, Laura Georges, malade, devant laisser sa place à Grace Geyoro en défense centrale au dernier moment. Du côté allemand, Jones a proposé un onze plutôt inexpérimenté pour faire face à une équipe française qui retrouvait la majorité de ses cadres. Après une première période terne, l'Allemagne a haussé le ton en seconde période mais n'a pas réussi à prendre l'avantage malgré de nombreuses occasions. La France accroche un match nul plutôt flatteur qui lui permettra de jouer le titre mercredi prochain face aux États-Unis.

    Une première période terne

    Les quarante-cinq premières minutes ne proposèrent pas beaucoup de spectacle, au contraire de la première période du premier match, alors que les Anglaises avaient pris les Bleues à la gorge et réalisé quarante-cinq minutes de très haut niveau. Cette fois-ci, la rencontre fut jouée sur un rythme lent, avec très peu d'occasions. Wendie Renard, qui percutait Amandine Henry sur le coup, envoyait une tête sur la barre suite à un coup franc (19'), et cinq minutes plus tard, Sarah Bouhaddi stoppait un penalty (mal tiré) de Mandy Islacker. Un penalty qu'elle avait concédé pour une faute sur Hasret Kayikci suite à une passe en retrait pas assez appuyée de Grace Geyoro.
    Au-delà de ça, pas grand chose à signaler, si ce n'est une frappe de Camille Abily qui ne passait pas loin du cadre, et un centre d'Eve Perisset pour Amel Majri qui voyait Almuth Schult s'interposer parfaitement. L'Allemagne n'a pas non plus proposé grand chose, et il y avait certainement la place de faire beaucoup mieux de la part des Tricolores.

    L'Allemagne pousse en vain

    Avec quatre changements d'entrée pour l'Allemagne en seconde période, la physionomie du match a changé et la France a beaucoup subi dès les premières minutes du second acte. Après plusieurs alertes, les jeunes Grace Geyoro et Sakina Karchaoui ont réussi des interventions décisives coup sur coup, sur un tir de Sara Doorsoun repoussé in extremis pour la première (49'), avec une intervention physique sur Islacker pour la seconde (51'). Les Bleues ont timidement réagi avec un centre capté sans problème par Laura Benkarth (55'), et une action solo d'Eugénie Le Sommer qui perdait le ballon (57'). Sarah Bouhaddi pouvait ensuite s'estimer heureuse de ne pas concéder un second penalty pour son intervention sur Kayikci kes deux pieds en avant (60'), avant une nouvelle double occasion allemande qui ne donnait rien (63'). Sur une frappe lointaine, Bouhaddi relâchait le ballon, Alex Popp s'en emparait, et il fallait les interventions conjuguées de Wendie Renard et Bouhaddi pour détourner en corner (64'). Vingt minutes compliquées pour les Bleues, mais ce n'était pas fini.

    Karchaoui tentait de réveiller ses partenaires avec une bonne interception, puis un une-deux qui la voyait récupérer le ballon aux abords de la surface allemande, mais elle manquait son centre (68'). Toujours en difficulté, la défense française était ensuite sauvée par sa gardienne, décisive devant Doorsoun. Puis elle manquait son dégagement, récupéré par Dzsenifer Marozsan, qui tentait instantanément un lob des 35m qui venait s'écraser sur la barre. Mittag, à la retombée, ne cadrait pas sa frappe (73'). La France se montrait un peu plus dangereuse dans le dernier quart d'heure : bien décalée par Amel Majri, Le Sommer était contrée dans la surface, puis Thomis était devancée par Peter alors qu'elle allait au duel suite à une-deux avec Le Sommer sur l'action suivante (76'). Suite à un centre de Le Sommer que Thomis ne pouvait reprendre, le ballon se retrouvait très rapidement vers la surface française, mais Geyoro était présente pour éviter le danger (81'). Et sur une dernière frappe non cadrée de Mittag (90+2'), le match se terminait sur un match nul qui faisait les affaires des Bleues, en difficulté en seconde période.


    La feuille de match

    Les compos :
    France :
    Bouhaddi, Perisset, Geyoro, Renard, Karchaoui, Majri, Henry (Toletti 80'), Abily (Thiney 74'), Bussaglia, Delie (Thomis 59'), Le Sommer (Catala 85')
    Allemagne : Schult (Benkarth 46'), Rauch (Faisst 46'), Peter, Hendrich, Bremer, Magull (Popp 46'), Marozsan, Doorsoun (Maier 82'), Dallmann (Demann 46'), Islacker (Mittag 70'), Kayikci





    Crédit photo : USSoccer

    http://www.footdelles.com/article/Eq...ul_145891.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #SheBelievesCup - La FRANCE obtient le nul face à l'ALLEMAGNE

    En difficulté à de multiples reprises face à l'Allemagne, les Bleues ont malgré tout préservé le match nul (0-0) dans un match où Bouhaddi a stoppé un penalty stoppé en première période.


    Duel de Lyonnaises avec Abily, Marozsan et Majri (photo AFP)


    Le jeu produit par les Bleues n'aura pas été des plus agréables mais là où la sélection tricolore s'était inclinée 0-1 l'an passé, elle a cette fois-ci réussi à tenir le score nul et vierge et reste en course pour la première place du tournoi lors du dernier match décisif face aux Etats-Unis.

    Il y a des matchs nuls dont il faut savoir se contenter. Ce samedi, du côté de New York, les Bleues ont plié mais n'ont pas rompu face à l'équipe championne olympique emmenée par sa capitaine Marozsan. Après avoir connu une défaite face aux Etats-Unis, le onze allemand était renouvelé aux trois-quarts face à une équipe de France également fortement remodelée. La moitié de l'équipe titulaire mercredi dernier n'était pas sur le terrain, dont Houara d'Hommeaux rentrée prématurément en France, mais aussi Georges, initialement titulaire et finalement annoncée malade et remplacée au pied levé par Geyoro. La jeune parisienne qui avait déjà réalisé une prestation encourageante face à l'Angleterre en milieu de terrain, se retrouvait pour cette rencontre en défense centrale au côté de Renard. Un statut qu'elle aura parfaitement assumée.

    Bouhaddi concède et sort un penalty

    L'entame était équilibrée, la première occasion française après 19 minutes de jeu. Sur un coup franc de Majri, le ballon trouvait Renard à la tombée qui l'expédiait sur la barre transversale. Deux minutes plus tard, Majri éliminait côté droit ses adversaires pour servir Abily à 20 m. Sa frappe du droit était trop enlevée (21e). A la pointe de l'attaquante allemande, Kayikci faisait ses débuts dans la Frauenmannschaft et obtenait un penalty pour une faute de Bouhaddi qui la déséquilibrait. Islacker le frappait dans l'axe et Bouhaddi partie à gauche arrivait à le repousser sans grande difficulté (24e). Juste avant le repos, sur un centre de Périsset, Majri était proche de couper la trajectoire devant Schult (43e).

    Si la France avait correctement géré la première, elle allait souffrir en seconde période. Avec quatre changements à la pause, Steffi Jones décidait de redynamiser son équipe. Un choix payant où Geyoro évitait le pire en sauvant devant la ligne (49e) puis Majri s'imposait de justesse devant Islacker (51e). Cette entame compliquée se poursuivait par le pressing incessant donné par l'Allemagne. Bouhaddi était proche de commettre un second penalty en sortant les pieds en avant sur Kayikci (60e) mais l'arbitre ne bronchait pas. Marozsan tentait une frappe puissante devant le but que Périsset dégageait (62e). Une minute après sur un centre de Popp, Renard déviait sur Bouhaddi qui concédait le corner (63e).

    La barre pour Marozsan, répond à celle de Renard


    Henry et Kayikci


    Courant après le ballon, les Françaises se retrouvaient en retard sur chaque action. Bremer s'amusait à droite pour centrer en retrait sur Doorsoun qui avait le temps de contrôler et placer une frappe du droit à bout portant. Bouhaddi la sortait du pied (72e). Une minute après cette parade, la gardienne des Bleues voyait sa partenaire de club, Marozsan, tenter un lob de 35 m. Battue, le ballon était renvoyé par la barre. Mittag, la première à la retombée, manquait ensuite le cadre (73e). Les changements français permettaient de mieux finir. Le Sommer (78e, 81e), Bussaglia sur coup franc (89e) tentaient leur chance. Une fin moins efficace que celle face à l'Angleterre mais laissant afficher une capacité mentale intéressante.

    Cette deuxième rencontre sans encaisser de but permet d'engranger un point et de pouvoir encore prétendre remporter le tournoi. Quel que soit le résultat de l'autre rencontre, les Bleues joueront le trophée mardi soir face aux Etats-Unis.


    SheBelieves Cup 2017 - Deuxième journée
    Samedi 4 mars 2017
    - 14h15 locales (20h15 françaises)
    FRANCE - ALLEMAGNE : 0-0
    Harrison (Red Bull Arena)
    Temps ensoleillé - Terrain excellent
    Spectateurs : 8 000 environ (lever de rideau Etats-Unis - Angleterre)
    Arbitres : Karen Abt (Etats-Unis) assistée de Deleana Quan (Etats-Unis) et Amanda Ross (Etats-Unis). 4e arbitre : Gillian Martindale (Barbade)
    Avertissements : Bouhaddi 24' pour la France ; Dallmann 18' pour l'Allemagne

    France : 16-Sarah Bouhaddi ; 2-Eve Périsset, 20-Onema Grace Geyoro, 3-Wendie Renard (cap.), 23-Sakina Karchaoui ; 6-Amandine Henry (7-Sandie Toletti 80'), 15-Elise Bussaglia ; 9-Eugénie Le Sommer (14-Camille Catala 85'), 10-Camille Abily (17-Gaëtane Thiney 75'), 22-Amel Majri ; 18-Marie-Laure Delie (12-Elodie Thomis 59'). Entr.: Olivier Echouafni
    Non utilisées : 1-Laëtitia Philippe, 21-Méline Gérard, 4-Laura Georges, 5-Aïssatou Tounkara, 11-Claire Lavogez, 13-Kadidiatou Diani, 19-Griedge Mbock Bathy Nka
    Allemagne : 1-Almuth Schult (12-Laura Benkarth 46') ; 7-Pauline Bremer, 3-Kathrin Hendrich, 5-Babett Peter, 29-Felicitas Rauch (24-Kristin Demann 46') ; 31-Linda Dallmann (23-Verena Faisst 46'), 27-Sara Doorsoun (4-Leonie Maier 82'), 10-Dzsenifer Marozsan (cap.), 20-Lina Magull (9-Alexandra Popp 46') ; 26-Hasret Kayikci, 15-Mandy Islacker (11-Anja Mittag 70'). Entr.: Steffi Jones
    Non utilisées : 21-Lisa Weiss, 2-Josephine Henning, 13-Sara Däbritz, 14-Anna Blässe, 17-Isabel Kerschowski, 18-Lena Petermann


    Le onze français


    Le onze allemand


    Dimanche 5 Mars 2017
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/SheBeliev...NE_a13413.html

    Laisser un commentaire:


  • emiky
    a répondu
    Vu le classement apres les 2 premiers matchs....on peut se retrouver 3 ou 4 a la fin svt le score de USA-FRANCE..et ANGLETERRE-ALLEMAGNE!

    Laisser un commentaire:


  • makiavely
    a répondu
    Envoyé par Rem56 Voir le message
    Elle arrive en retard sur la joueuse allemande qui tombe, pénalty totalement logique. Même si Geyoro fait une passe totalement pourrie et provoque cette action, en effet :crazy:
    Sans conséquence car Sarah a sorti comme il fallait le pénalty mal tiré par Islacker :fier:

    Sinon en deuxième période, on s'est bien fait bouffer par une équipe allemande A' voire B :crazy:
    J'aurais bien voulu que les allemandes marquent, enfin, j'aurais bien voulu que le ballon de Maro rentre plutot.:fier:

    Sinon, les anlgaises qui battent les américaines 1-0. La France seule en tête.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Envoyé par makiavely Voir le message
    Et non, Sarah n'y est stricement pour rien, c'est geyoro qui donne littéralement la balle à l'allemande.
    Elle arrive en retard sur la joueuse allemande qui tombe, pénalty totalement logique. Même si Geyoro fait une passe totalement pourrie et provoque cette action, en effet :crazy:
    Sans conséquence car Sarah a sorti comme il fallait le pénalty mal tiré par Islacker :fier:

    Sinon en deuxième période, on s'est bien fait bouffer par une équipe allemande A' voire B :crazy:

    Laisser un commentaire:


  • makiavely
    a répondu
    Envoyé par Rem56 Voir le message
    Sur la seule image que j'ai pu voir, sortie en retard de Sarah et péno logique... super mal tiré par Islacker et bien sorti par la gardienne lyonnaise :oui::fier:
    Et non, Sarah n'y est stricement pour rien, c'est geyoro qui donne littéralement la balle à l'allemande.

    Laisser un commentaire:


  • emiky
    a répondu
    Pas de peno pour ma part la joueuse a poussee trop loin la balle et ne pouvait la recuperer

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Envoyé par makiavely Voir le message
    Pénalty concédé et arréte par Sarah suite à une passe dégueulasse de la star geyoro
    Sur la seule image que j'ai pu voir, sortie en retard de Sarah et péno logique... super mal tiré par Islacker et bien sorti par la gardienne lyonnaise :oui::fier:

    Laisser un commentaire:


  • makiavely
    a répondu
    Pénalty concédé et arréte par Sarah suite à une passe dégueulasse de la star geyoro

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    #SheBelievesCup - FRANCE - ALLEMAGNE : Les Bleues ne manqueront pas d'énergie (20h15)

    Sur la pelouse de la Red Bull Arena, où Thierry Henry a passé quatre ans et demi, les Bleues jouent leur second match face aux championnes olympiques.


    Renard a offert la victoire mercredi dernier (photo FFF.fr)


    Installée près de New York, les Bleues ont pris leur quartier pour préparer le match face à l'Allemagne. Boostées par leur victoire à l'arrachée face à l'Angleterre, la France s'attaque à un morceau encore plus coriace qui vient de s'incliner pour la première fois depuis son titre olympique face aux Etats-Unis (0-1). Marie-Laure Delie, buteuse décisive, tirait du positif de cette réaction : "Ce sont des matchs intéressants pour le groupe. C'est bien de gagner contre l'Angleterre, cela marque un peu les esprits. On va essayer de réitérer ça". La victoire décrochée à la 95e minute apporte une touche supplémentaire à la satisfaction du résultat mais cela montre aussi les difficultés rencontrées dans ce match comme le soulignait la capitaine Renard, entrée en seconde période : "Maintenant il va falloir jouer de la première à la dernière minute. Sinon cela nous joue des tours".

    "Cela prouve que l'on est capable"

    Des enseignements à tirer mais une performance qui peut apporter une touche supplémentaire pour fédérer un groupe : "C'est une preuve de caractère de notre part de revenir au score et après d'aller chercher la victoire dans les dernières minutes, cela prouve que l'on est capable. C'est dans ces moments-là qu'un groupe se crée et se renforce. La vérité du jour J n'est pas celle de demain mais c'est important psychologiquement de prendre un ascendant" insistait Renard après la rencontre.

    En face l'Allemagne, où les Lyonnaises retrouveront trois partenaires (Marozsan, Henning, Bremer), est dirigée désormais par l'ancienne internationale Steffi Jones (111 sélections) qui pour sa part nourrissait des regrets mercredi soir après la défaite face aux USA : "C’est bien dommage car nous pouvions gagner. La logique n'a pas été respectée et nous avons été punis. Nous avons beaucoup appris de ce match. Je suis fière de la performance de l’équipe après le long voyage et malgré la courte défaite". La première défaite pour la nouvelle sélectionneuse qui attendra un résultat positif ce samedi soir.


    LE POINT

    Le classement

    1. France, 3 pts (2-1)
    2. Etats-Unis, 3 pts (1-0)
    3. Angleterre, 0 pt (1-2)
    4. Allemagne, 0 pt (0-1)

    Mercredi 1er mars 2017, à Chester (Talen Energy Stadium)
    Etats-Unis - Allemagne : 1-0 (Lynn Williams 56') >> Le résumé
    Angleterre - France : 1-2 (Jordan Nobbs 32' ; Marie-Laure Delie 80', Wendie Renard 90+5' >> Le résumé

    Samedi 4 mars 2017, à Harrisson (RedBullArena)
    France - Allemagne : 20h15 françaises (en direct sur CStar)
    Etats-Unis - Angleterre : 23h00 (en direct sur Canal+ Sport)

    Mardi 7 mars 2017, à Washington (Robert F. Kennedy Memorial Stadium)
    Angleterre - Allemagne : 22h00 (en direct sur Canal+ Sport)
    Etats-Unis - France : 1h00 françaises, mercredi 8 mars (en direct sur CStar)

    Samedi 4 Mars 2017
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/SheBeliev...15_a13410.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Foot Bleues
    Jessica Houara doit quitter l'équipe de France en plein tournoi

    Publié le jeudi 2 mars 2017 à 20:51


    Jessica Houara a quitté le rassemblement des Bleues. (MICHEL VINCENT/L'Equipe)

    Jessica Houara ne terminera pas la tournoi amical SheBelievesCup, auquel l'équipe de France participe actuellement aux Etats-Unis. La joueuse a dû rentrer en France pour des «raisons personnelles», a indiqué la Fédération française (FFF), ce jeudi. Lors du premier match, les Bleues ont battu l'Angeterre de justesse (2-1). Elles doivent encore affronter les Américaines et l'Allemagne.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actua...tournoi/782432

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    France-Angleterre : Geyoro, Delie et Renard font la différence
    Publié le 02 mars 2017 | Equipe de France A
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    Désormais après chaque match de l'équipe de France, vous pourrez retrouver notre article attribuant des notes sur dix aux joueuses tricolores avec une appréciation de leur match. Et des focus sur l'équipe adversaire ou certaines joueuses marquantes. Aujourd'hui, retour sur la victoire face à l'Angleterre.


    Sarah Bouhaddi : 4

    Une première sortie ratée dès le premier corner anglais donnait le ton de son match. Si son arrêt sur une frappe d'Ellen White au quart d'heure de jeu a été décisif, sa responsabilité (et celle de toute sa défense) est engagée sur le but de Jordan Nobbs (32'). Elle offre également un deuxième but en fin de première période à Jodie Taylor sur une sortie très hasardeuse ouvrant grand les buts, mais l'attaquante anglaise n'en a pas profité. Elle n'a pas rassuré sans pour autant être beaucoup mise à contribution.

    Eve Perisset : 3,5
    Sous l'eau en première période comme la quasi-totalité de ses partenaires, elle n'a pas réussi à se mettre au diapason en seconde période malgré un léger mieux par moments. Elle a manqué de vitesse pour faire face aux attaques anglaises. Remplacée par Wendie Renard (66'), qui a amené de la sérénité à l'équipe et particulièrement à sa défense, même si elle n'a pas été beaucoup mise à contribution à ce niveau, et a surtout marqué le but de la victoire au bout des arrêts de jeu.

    Griedge Mbock : 4,5
    En difficulté lors des quarante-cinq premières minutes, elle a semblé perdue sur le terrain et a souffert, comme Laura Georges, du pressing et du physique des Anglaises et notamment du duo Jodie Taylor/Ellen White. Elle rend le ballon à Jill Scott qui s'en va servir Nobbs sur l'ouverture du score. Mieux en seconde période, plus sûre mais également moins mise à contribution, elle sort sur blessure après l'égalisation de Marie-Laure Delie. Remplacée par Amel Majri (83'), qui tire le corner victorieux pour la tête de Wendie Renard.

    Laura Georges : 5
    Elle n'a pas évolué à son niveau, et a souffert en première période face au pressing anglais. Fébrile ballon au pied, elle n'a pas tenu son rang mais a été plus à son avantage en seconde période.

    Jessica Houara d'Hommeaux : 4
    Une prestation très discrète, aussi bien défensivement qu'offensivement.

    Grace Geyoro : 7
    Pour sa première titularisation, la jeune milieu de terrain est la seule à ne pas avoir coulé en première période et a été à son avantage en seconde période. Précieuse aussi bien défensivement, à l'image de son retour en pleine surface sur l'expérimentée et intelligente Jill Scott (56') et de ses récupérations, qu'offensivement, n'hésitant pas à se porter vers l'avant pour tenter de faire la différence. La plus jeune, la moins expérimentée, et également la meilleure Française du match.

    Amandine Henry : 5,5
    Elle n'a pas vraiment surnagé en première période, se faisant bouger physiquement. Elle a été mieux, comme l'équipe de façon générale, après la pause, mais on attendait probablement plus de la capitaine du soir, notamment dans l'impact.

    Claire Lavogez : 3
    Elle a eu toutes les peines du monde à exister, ne parvenant jamais à faire la différence. Si l'équipe a réagi en seconde période, cela n'a pas été son cas, et c'est assez logiquement qu'elle fut la première à laisser sa place. Remplacée par Camille Abily (61'), qui n'a pas fait beaucoup mieux malgré une équipe de plus en plus dans le dur physiquement, et qui a en particulier gâché des opportunités pour apporter le danger sur coups de pieds arrêtés, pourtant une de ses spécialités.

    Kadidiatou Diani : 5,5
    Au diapason de l'équipe en première période, elle fut une des joueuses les plus en vue dès le début de la seconde période, à l'origine des premiers frissons à passer dans la défense anglaise. Dès la 46e, obligeant Bardsley à une sortie rapide, à la 54e, son centre pour Thiney voyant la gardienne anglaise bien sortir à nouveau, ou encore à l'heure de jeu, sa tête surprenant tout le monde, dont sa coéquipière Delie qui ne pouvait armer correctement sa frappe. Malheureusement pour elle, elle fut stoppée dans son élan, sortie sur blessure et remplacée par Eugénie Le Sommer (72') qui n'aura pas réussi à faire la différence.

    Gaëtane Thiney : 4
    Discrète, elle a subi, comme ses partenaires, en première période, et n'a rien pu faire face à la défense adverse. Remplacée par Elodie Thomis (77'), décisive trois minutes après son entrée en jeu avec une passe décisive pour Marie-Laure Delie sur l'égalisation française.

    Marie-Laure Delie : 6
    Sevrée de ballons en première période, elle a tout de même réussi à se créer une occasion mais n'a pas cadré sa frappe. Si elle n'a pas hésité à se déplacer sur tout le front de l'attaque, elle fut obligée souvent de remettre le ballon en retrait faute de soutien dans la surface. Malgré tout décisive en marquant le but de l'égalisation d'une belle déviation de la tête, et encore présente sur le but de la victoire.


    Angleterre
    Les Anglaises, malgré une composition remaniée, ont largement dominé la première période. Collectivement et mentalement, dans l'engagement, elles ont été supérieures aux Françaises et ont logiquement ouvert le score. Elles n'ont cependant pas réussi à faire le break avant la pause. La seconde période fut bien différente : si elles ont laissé le contrôle du jeu aux Bleues dès la reprise pour évoluer en contre, elles ont progressivement baissé le pied physiquement et ont assez logiquement fini par encaisser deux buts. Une prestation quelque peu "à la française" qui leur laissera des regrets, même si leur baisse de rythme était attendue au vu des efforts déployés au cours des quarante-cinq premières minutes et de leur manque de compétition. Sans Stoney, Bassett, Fara Williams, Carney ou encore Duggan restées sur le banc, les Anglaises sont à coup sûr partagées entre leur prestation de la première période et la défaite concédée tardivement...

    http://www.footdelles.com/article/Eq...ce_145825.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Des buts et une victoire pour les Bleues
    Publié le 01 mars 2017 | Equipe de France A
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    L'équipe de France a déjà fait mieux en un match que l'année passée, en marquant deux buts et en obtenant sa première victoire de la compétition. Un succès arraché dans les dernières minutes de la rencontre, alors que l'Angleterre avait ouvert le score en première période.


    Pour ce premier match de la compétition, Mark Sampson et Olivier Échouafni avaient décidé de faire tourner leur effectif. Du côté des Bleues, Wendie Renard, Camille Abily ou encore Eugénie Le Sommer étaient sur le banc au coup d'envoi, alors qu'Eve Perisset fêtait sa deuxième titularisation, et Grace Geyoro sa première. Après une excellente première période anglaise concrétisée au tableau d'affiche, la France a montré un autre visage et fini par arracher la victoire à la toute fin du temps additionnel.

    Nobbs concrétise la domination anglaise

    L'entame de match donnait le ton des quarante-cinq premières minutes, largement à l'avantage d'Anglaises déterminées, ayant plusieurs trains d'avance en terme d'agressivité et d'envie. Avec un pressing très haut, les Anglaises obtenaient deux corners très rapidement. Une première alerte sur corner, avec une sortie ratée de Sarah Bouhaddi (2'), et un centre manquant heureusement de précision et passant devant le but français (4e). Au quart d'heure de jeu, sur une frappe d'Elle White, Bouhaddi se détendait parfaitement pour dévier le ballon en corner. Les Bleues étaient en difficulté sur chaque offensive anglaise, les Lionesses n'hésitant pas à lancer leurs attaquantes en profondeur. Après une frappe de Jordan Nobbs dont Bouhaddi s'emparait en deux temps (27'), Marie-Laure Delie, qui n'aura pas vu beaucoup de ballons au cours de la première période, parvenait à se retourner entre plusieurs défenseures anglaises, mais son tir manquait le cadre (28').
    L'Angleterre finissait par concrétiser sa domination flagrante avec un but juste après la demi-heure de jeu. Après du flottement dans la défense française, Griedge Mbock rendait le ballon aux Anglaises, et Nobbs s'avançait et pouvait tirer et battre Bouhaddi (32'). Un but évitable, la gardienne française passant au travers, mais révélateur des difficultés françaises au cours de cette première période. Juste avant la pause, l'Angleterre ne passait pas loin de réaliser le break, mais Jodie Taylor, bien lancée par Nobbs, tergiversait malgré la sortie ratée de Bouhaddi qui lui offrait une belle possibilité en lob. Face à des Lionesses particulièrement à leur avantage et bien plus convaincantes que lors de leurs dernières sorties, les Bleues n'ont pas vraiment existé, dominées dans tous les secteurs du jeu par une équipe « qui en voulait » et a concrétisé sa volonté collective pour inscrire son premier but à l'équipe de France depuis octobre 2012.

    Delie et Renard renverse les Anglaises

    La seconde période était très différente. Alors que les Bleues s'étaient réveillées, se montraient plus agressives, plus présentes dans les duels et jouaient plus haut, l'Angleterre optait pour laisser la direction du jeu aux Tricolores et jouer le contre. Une première alerte via Kadidiatou Diani, plus en vue, dès la reprise, puis un centre de l'ailière juvisienne pour Gaëtane Thiney, devancée de justesse par une bonne sortie de Karen Bardsley (54'), confirmaient le changement de dynamique. Alors qu'Olivier Échouafni faisait entrer plusieurs cadres de l'équipe, que Sampson procédait lui aussi à des changements, les Anglaises semblaient payer leurs efforts de la première période et le fait qu'elles sont encore en phase de reprise avant les Spring Series d'avril. Et assez logiquement, la France allait égaliser par l'intermédiaire de Delie, sur un centre d'Elodie Thomis entrée en jeu trois minutes auparavant (80').
    Et alors que l'on se dirigeait vers un match nul, la France obtenait un dernier corner au bout des quatre minutes de temps additionnel annoncé. Wendie Renard, elle aussi entrée en cours de seconde période, faisait parler son jeu de tête pour arracher la victoire. La première dans cette compétition, après les deux défaites et le match nul de l'année dernière, allant de paire avec les deux premiers buts inscrits par les Tricolores dans la SheBelieves Cup. Si la prestation est très loin d'être satisfaisante, et ce succès a vu Diani et Mbock quitter le terrain blessées, on retiendra la réaction des Bleues qui ont su retourner la situation après avoir été menées, montrant une certaine force de caractère. On retiendra également la prestation de Grace Geyoro pour sa première titularisation, plus qu'encourageante, et le but de Marie-Laure Delie, confirmant sa belle saison en club. Il faudra cependant montrer autre chose contre l'Allemagne et les États-Unis...


    La feuille de match

    Les buts de la rencontre :

    32' Jordan Nobbs (0-1)
    80' Marie-Laure Delie (1-1)
    90+5' Wendie Renard (1-2)

    Les compos :
    France :
    Bouhaddi, Perisset (Renard 66'), Georges, Mbock (Majri 83'), Houara, Henry, Geyoro, Lavogez (Abily 61'), Diani (Le Sommer 72'), Thiney (Thomis 77'), Delie
    Angleterre : Bardsley, Bronze, Houghton, Stokes, Bright, Moore, Nobbs (Christiansen 87'), J. Scott, Daly (A. Scott 74'), Taylor (Williams 54'), White (Parris 74')

    http://www.footdelles.com/article/Eq...es_145814.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Bleues - La FRANCE arrache un succès inespéré

    Logiquement menées à la pause, les Bleues ont progressivement pris le dessus en seconde période avec l'apport des remplaçantes pour finalement s'imposer dans les dernières minutes au mental.


    Mbock et Bouhaddi auront été en grande difficulté en première période (photo FA)


    Ce n'est pas encore cette fois-ci que l'Angleterre mettra fin à 33 ans de disette face aux Bleues. Pourtant les Anglaises semblaient à l'issue de la première période être en bonne voie pour obtenir une victoire alors méritée. Mais en seconde période, la tendance s'est progressivement inversée et les entrées de joueuses cadres ont permis de stabiliser l'équipe.

    Deux premiers corners anglais (2e, 3e), des hésitations au sein d'une défense menée par Georges avec Mbock à ses côtés, Houara d'Hommeaux et Périsset dans les couloirs peinaient à contenir les attaques de Nobbs, White et Taylor. Présentes sur tous les ballons, les Anglaises profitaient d'erreurs de placement tricolores pour mettre le doute. Bouhaddi détournait en corner une frappe de White d'une main ferme (16e). L'absence dans l'équipe de départ de Renard, Abily ou encore Le Sommer laissait apparaître une équipe en difficulté sur toutes les lignes. Nobbs profitait d'une déviation de Taylor pour déclencher une frappe de 25 m cadrée (27e).

    Des Bleues logiquement menées à la pause


    Nobbs avait ouvert le score


    Bouhaddi s'en sortait encore bien alors que le coup franc de Houghton manquait le cadre trois minutes après (30e). Portées par un vent favorable, les Anglaises trouvaient la faille sur une grossière erreur défensive. Mise sous la pression, la défense ne parvenait pas à se relancer. Mbock relançait directement sur Scott à 30 m, seule. Elle remettait aussitôt plein axe pour Nobbs, démarquée à 22 m, qui contrôlait du gauche et enchaînait par une frappe tendue du droit qui passait sous les gants de Bouhaddi (1-0, 32'). Une ouverture du score logique alors que la France n'avait pas cadré un seul tir à la pause. Les Anglaises manquaient le break sur un bon de Nobbs pour Taylor en profondeur qui éliminait Mbock mais butait sur Bouhaddi sortie (45e).

    Deux buts dans le dernier quart d'heure

    En difficulté face au pressing anglais en première, les Françaises avec le vent favorable jouaient plus haut à la reprise. Diani était plus percutante côté droit et permettait à Delie de tenter sa chance mais la frappe s'envolait (60e). En l'espace de dix minutes, Abily, Le Sommer et Renard faisaient leur entrée. Leur expérience était un atout non négligeable en fin de rencontre, alors que Thomis retrouvait les Bleues à son tour (77e). Elle apportait la balle de but trois minutes plus tard. Houara d'Hommeaux lançait Thomis en profondeur dans le couloir droit qui centrait en première intention. Delie venait couper la trajectoire pour égaliser d'une reprise de la tête décroisée entre les deux défenseures centrales (1-1, 80'). Les Anglaises fermaient le jeu alors que les Bleues continuaient à pousser. Thomis obtenait un ultime corner. Frappé par Majri, le ballon trouvait deux Tricolores à la retombée. Renard et Delie se disputaient le ballon de but de la tête pour le pousser au fond (1-2, 90+5'). Une victoire presque inespérée mais qui permet en tout cas de redonner de la confiance par rapport au résultat final. Il reste cependant à travailler sur toutes les difficultés rencontrées dans cette rencontre malgré un onze expérimental. Prochain test face à l'Allemagne.


    STATS

    ANGLETERRE/FRANCE

    Tirs : 9 / 13
    Tirs cadrés : 4 / 3
    Arrêts : 1 / 3
    Corners: 3 / 6
    Fautes : 16 / 15
    Hors-jeu : 4 / 2


    SheBelieves Cup 2017 - Première journée
    Mercredi 1er mars 2017
    - 16h00 locales (22h00 françaises)
    ANGLETERRE - FRANCE : 1-2 (1-0)
    Chester (Talen Energy Stadium)
    Temps gris et venteux - Terrain correct
    Spectateurs : 3 000 environ (lever de rideau Etats-Unis - Allemagne)
    Arbitres : Melissa Borjas (Honduras) assistée de Shirley Perello (Honduras) et Katherine Prescod (Panama). 4e arbitre : Melissa Perez (Panama)
    But pour l'Angleterre : Jordan NOBBS 32'
    Buts pour la France : Marie-Laure DELIE 80', Wendie RENARD 90+5'

    Avertissements : Bright 44', Bardsley 90+2' pour l'Angleterre ; Thiney 37' pour la France

    Angleterre : 1-Karen Bardsley ; 4-Lucy Bronze, 5-Stephanie Houghton (cap.), 6-Millie Bright ; 12-Rachel Daly (2-Alex Scott 74'), 18-Jill Scott, 8-Jade Moore, 7-Jordan Nobbs (10-Isobel Christiansen 87'), 3-Demi Stokes ; 11-Ellen White (22-Nikita Parris 74'), 9-Jodie Taylor (23-Rachel Williams 54'). Entr.: Mark Sampson
    Non utilisées : 13-Siobhan Chamberlain, 21-Mary Earps, 14-Casey Stoney, 15-Laura Bassett, 16-Gemma Bonner, 17-Fara Williams, 19-Toni Duggan, 20-Karen Carney
    France : 16-Sarah Bouhaddi ; 8-Jessica Houara d'Hommeaux, 4-Laura Georges, 19-Griedge Mbock Bathy Nka (22-Amel Majri 83'), 2-Eve Périsset (3-Wendie Renard 66') ; 6-Amandine Henry (cap.), 20-Onema Grace Geyoro ; 13-Kadidiatou Diani (9-Eugénie Le Sommer 72'), 11-Claire Lavogez (10-Camille Abily 61'), 17-Gaëtane Thiney (12-Elodie Thomis 77') ; 18-Marie-Laure Delie. Entr.: Olivier Echouafni
    Non utilisées : 1-Laëtitia Philippe, 21-Méline Gérard, 5-Aïssatou Tounkara, 7-Sandie Toletti, 14-Camille Catala, 15-Elise Bussaglia, 23-Sakina Karchaoui



    Jeudi 2 Mars 2017
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/Bleues-La...re_a13401.html

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    Pas vu la majeure partie du match, mais on a fait une prestation affreuse dans le jeu jusqu'à l'heure de jeu à lire pas mal de commentaires... en même temps, quand j'ai vu la composition de départ, c'était pas joli à voir :crazy:

    Evidemment, j'ai vu les Bleues meilleures dans les 20 dernières minutes, après certains changements :grn:

    C'était pas folichon, mais pour une fois qu'on peut renverser le score en toute fin de match... ça nous arrive très rarement, donc profitons-en :D
    Disons ce qui est aussi, beaux coups de casques de MLD et Wendie sur le dernier corner :fier:

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Gros point négatif, la compo de départ et le match dans son ensemble.
    Le,gros point positif, la victoire en renversant la situation et en marquant à la derniere seconde.
    J'ai pas souvenir si on a déjà gagné en ayant été mené contre un top 5.

    Laisser un commentaire:


  • -Msila28
    a répondu
    But de la victoire pour Renard à la dernière minute 2-1

    Laisser un commentaire:


  • tasslehoff
    a répondu
    Je ne comprends pas la tactique de la gestion du groupe.
    Tu as un mini championnat de 3 equipes dans un intervalle de temps très court donc tu ne peux pas aligner ta top equipe sur les 3 matchs. Pour maximiser ton effectif, faut donc mettre ta meilleurs equipe sur le 1er pour pouvoir la remettre sur le dernier.
    D'autant plus si la 1er équipe que tu affrontes est la plus abordable.

    La en plus j'ai peur que du coup il presse trop nos lyonnaises sur les 2 derniers match du coup, ce qui nous mettrais en difficulté pour la LDC.

    Laisser un commentaire:


  • Rem56
    a répondu
    SBC : Les USA remettent leur titre en jeu
    Publié le 28 février 2017 | Equipe de France A
    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



    À partir de demain va se dérouler la seconde édition de la SheBelieves Cup, avec les quatre équipes de l'année dernière, l'Angleterre, l'Allemagne, les États-Unis et la France. Un an après un tournoi décevant, les Bleues veulent montrer autre chose. Présentation des Tricolores et de leurs adversaires pendant une semaine.


    Lors de la première édition, en 2016, c'est le pays-hôte qui avait remporté une compétition au cours de laquelle neuf buts seulement avaient été inscrits, dont six en deux matches Angleterre-Allemagne et Allemagne-États-Unis (1-2). Aucune équipe n'avait réussi à l'emporter par plus d'un but, les matches avaient tous été disputés, se jouant sur des détails, mais pas forcément sur de belles pelouses. Présentation de l'équipe de France et de ses adversaires.




    Allemagne

    Le titre olympique conquis, la légende Silvia Neid a laissé sa place à Steffi Jones à la tête de la Mannschaft, et plusieurs cadres de l'équipe ont pris leur retraite. Depuis, la nouvelle sélectionneuse allemande doit reconstruire un groupe en vue de l'Euro dont l'Allemagne est sextuple tenante du titre, et autour de Dzsenifer Marozsan, la nouvelle capitaine, avec l'apport de nouvelles jeunes joueuses n'évoluant pas nécessairement dans les tous meilleurs clubs. Dans la sélection pour la SheBelieves Cup, avec plusieurs absences importantes (Melanie Leupolz, Svenja Huth, Tabea Kemme, Lena Goessling...), de nombreuses joueuses avec peu d'expérience internationale.
    Deux joueuses seulement comptent plus de 100 sélections, Babett Peter et Anja Mittag. Deux de plus ont dépassé la barre des cinquante sélections, Dzsenifer Marozsan et Alex Popp. Si les vingt-trois joueuses sont capées, elles sont neuf à compter moins de 10 sélections, quatorze à moins de 20 sélections et donc dix-neuf à compter moins de 50 apparitions avec la Mannschaft. Mais il ne faut pas s'y fier, et si Steffi Jones continue sa large revue d'effectif, elle dispose de onze championnes olympiques pour la SheBelieves Cup et de joueuses performantes en championnat.




    Angleterre

    Absent des Jeux olympiques, l'Angleterre fut la meilleure nation européenne lors de la Coupe du monde après un changement de sélectionneur qui lui fut bénéfique après avoir "touché' le fond lors de l'Euro 2013. Alors que le championnat tend à se développer très rapidement mais pas de façon uniforme, l'Angleterre veut confirmer son résultat du Mondial lors de l'Euro, et confirmer que la sélection est devenue une référence mondiale. L'année passée, elle n'avait pas gagné le moindre match lors du tournoi -comme pas la France-, et selon son sélectionneur Mark Sampson, son objectif ne peut être que la victoire finale.
    La sélection qui participe à la SheBelieves Cup est plutôt expérimentée, avec notamment cinq joueuses ayant dépassé la barre des 100 sélections et presque le double à plus de 50 apparitions internationales. On y retrouve quinze mondialistes et autant de joueuses ayant pris part à la première édition du tournoi. L'effectif laisse penser que Mark Sampson continuer à chercher la bonne recette offensivement pour complimenter une défense dont la solidité a fait ses preuves, avec de nombreuses attaquantes ou milieux de terrain à profil offensif.




    États-Unis

    Alors que l'Allemagne, l'Angleterre et la France viennent se jauger et préparer l'Euro, les États-Unis et Jill Ellis réfléchissent déjà à la Coupe du monde 2019, prochain tournoi d'importance que disputera la sélection. Pour cela, Jill Ellis n'hésite pas à donner leur chance à différentes joueuses sortant de l'université ou ayant réussi une belle année en NWSL. Mais le coeur de l'équipe n'a pas beaucoup changé, avec 14 joueuses qui ont disputé les derniers Jeux olympiques : Hope Solo est écartée, Meghan Klingenberg et Megan Rapinoe pas assez remises de leur blessure, et Whitney Engen a pris sa retraite. C'est donc la chance pour certaines joueuses comme Jane Campbell, Casey Short ou Rose Lavelle de gagner leur place dans un groupe très concurrentiel sur le long terme.
    Le duo Lynn Williams/Jessica McDonald, qui a fait des ravages la saison dernière en NWSL en jouant un rôle primordial de le titre du Western New York Flash, est bien présent, tout comme Mallory Pugh désormais installée. Brianna Pinto (16 ans) aimerait certainement suivre son chemin. La jeune lycéenne, qui n'a pas été forcément à son avantage lors de la dernière Coupe du monde des moins de 17 ans, a depuis impressionné en sélection nationale, en U23 d'abord, ce qui lui a permis d'être appelée en stage pré-SheBelieves Cup, puis de gagner sa place dans les 23.




    France

    Comme l'Allemagne, la France a changé de sélectionneur récemment et va disputer un premier test d'ampleur avant l'Euro. Pour le tournoi, Olivier Échouafni a privilégié la continuité, et par rapport à l'édition 2016, récupère Wendie Renard et Amandine Henry, deux cadres de l'équipe. Après un bilan comptable plutôt satisfaisant pour l'instant, on va désormais en savoir un peu plus sur cette nouvelle équipe de France qui reste sur une élimination précoce, sans la manière, lors des Jeux olympiques et qui valider les progrès attendus par le nouveau staff.
    Le groupe français est celui parmi les quatre participants qui compte le plus de "centenaires" (8) à même de mener l'équipe vers un meilleur résultat que l'année passée. Avec plusieurs joueuses débutant en sélection et n'ayant pas joué de grande compétition en senior, comme Eve Perisset, Aissatou Tounkara, Grace Geyoro ou Sandie Toletti, il va être question également d'apprendre pour ces joueuses qui représentent le futur de l'équipe de France, et qui vont avoir affaire à des équipes très solides en face d'elles. Il en va de même pour certaines joueuses plus expérimentées déjà, comme Griedge Mbock, Sakina Karchaoui, Kadidiatou Diani ou encore Claire Lavogez.



    http://www.footdelles.com/article/Eq...eu_145762.html

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X