Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Équipe de France A, campagne 2015-2017

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Bleues : Rétrospective année 2015
    Publié le 03 décembre 2015 | Equipe de France A
    Par Foot d'Elles



    Qui a le plus marqué, qui a le plus joué, combien les Bleues ont-elles inscrit de buts... résumé de l'année 2015 en chiffres et rétrospective accompagnée des résumés vidéos des dix-neuf rencontres disputées par l'équipe de France lors de l'année 2015 qui a vu les Bleues terminer en quart de finale de la Coupe du Monde.


    En résumé


    L'équipe de France a disputé 19 matches en 2015, pour un bilan de 15 victoires, un match nul et trois défaites. Elle s'est hissée en finale du tournoi de l'Algarve pour son retour au Portugal, et en quarts de finale de la Coupe du Monde. A mi-chemin de son parcours dans les qualifications pour l'Euro 2017, son parcours est parfait dans les chiffres avec quatre victoires en autant de rencontres et aucun but encaissé.
    Les Bleues ont inscrit 41 buts, dont 13 par la seule Eugénie Le Sommer. et en ont encaissé dix. Sur les 34 joueuses utilisées par Philippe Bergerôo, deux joueuses seulement ont participé à toutes les rencontres de l'équipe, Camille Abily et Eugénie Le Sommer. Elles sont sept à avoir porté le maillot tricolore à une reprise : Marine Dafeur, Sandie Toletti, Céline Deville, Julie Soyer, Marina Makanza, Laëtita Philippe et Valérie Gauvin.
    Eugénie Le Sommer a eu le plus gros temps de jeu avec 1419 minutes disputées (sur 1740) sous le maillot bleu en 2015 devant Camille Abily (1398 minutes) Wendie Renard (1382) Amandine Henry (1325). Sandie Toletti, plus faible temps de jeu, n'a fait qu'une courte apparition dans le temps additionnel de la rencontre Japon-France au tournoi de l'Algarve.


    France-États-Unis : 2-0
    L'équipe de France débute l'année en Bretagne face aux Etats-Unis, et en repart avec une très belle victoire, sans encaisser de but. Eugénie Le Sommer (50') et Jessica Houara (51', premier but en sélection) donnent la victoire aux Bleues avec deux buts en deux minutes au retour des vestiaires.
    Le fait du match : au duel avec Abby Wambach Jessica Houara "balance" l'Américaine à terre, permettant aux Etats-Unis d'obtenir un penalty et de revenir au score. Le genre d'action que l'on peut voir également en NBA (1.05). Sarah Bouhaddi arrête le penalty mal tiré de Wambach et permet aux Françaises de ne pas encaisser de but. #karma
    Le compte-rendu / Le résumé vidéo

    Portugal-France : 0-1
    Premier match du tournoi de l'Algarve, et prestation poussive pour les Bleues, qui ne s'imposent que sur la plus petite marge sur un but d'Eugénie Le Sommer, bien servie par Claire Lavogez (64').
    Résumé vidéo

    France-Danemark : 4-1
    Les Bleues réalisent une très belle première période, ponctuée par quatre buts inscrits par Eugénie Le Sommer (2'), Camille Abily (6'), Kenza Dali (13'), et Claire Lavogez (43', son premier en Bleue). Moins séduisantes après la pause, les Bleues encaissent un beau but signé Sanne Troelsgaard. Ca ne compte pas vraiment, mais la France prend sa revanche sur le quart de finale de l'Euro 2013.
    Le compte-rendu / Résumé vidéo

    Japon-France : 1-3
    Menées à la pause suite à un but de Nahomi Kawasumi, les Bleues se font violence, avec Gaëtane Thiney en chef d'orchestre (52' sp, 84') et Eugénie Le Sommer une nouvelle fois buteuse (70'). Les Bleues ont montrée de belles choses lors de ce match face à une équipe il est vrai en manque de compétition.
    Le compte-rendu / Résumé vidéo

    États-Unis-France : 2-0
    Pour leur retour dans l'Algarve, les Bleues atteignent la finale, battues par les Etats-Unis qui prennent leur revanche sur le match de Lorient. Julie Johnston ouvre le score suite à un coup-franc inexistant concédé par Jessica Houara, décidément pas forcément en veine contre les Etats-Unis (7'), puis Christen Press se fait plaisir, se baladant au sein de la défense tricolore pour doubler la mise (42').
    Le fait du match : Alors que Wambach avait raté le penalty qui aurait relancé les Etats-Unis à Lorient, c'est cette fois-ci Amandine Henry qui rate son tir au but qui aurait pu changer la physionomie de la fin de rencontre que les Bleus ont dominée.
    Le compte-rendu / Résumé vidéo

    France-Canada : 1-0
    En match amical, la France bat le Canada trois ans après un match pour la médaille de bronze aux JO de Londres mémorable. Eugénie Le Sommer, encore elle, est l'unique buteuse de la rencontre (34'). Un match compliqué, physique et accroché que les Bleues n'auraient peut-être pas remporté par le passé.
    Le compte-rendu / Résumé vidéo

    France-Russie : 2-1
    Lors de ce premier match de préparation à la Coupe du Monde, les Bleues s'imposent face à la Russie avec deux buts de Gaëtane Thiney (2'), qui lance parfaitement la France avant de réaliser le doublé en début de deuxième période suite à une belle accélération d'Elodie Thomis (57'). Entre deux, suite à une intervention ratée de Wendie Renard avancée, Elena Terekhova se joue du reste de la défense française et d'une Celine Deville partie à l'aventure pour égaliser (27').
    Le compte-rendu / Résumé vidéo

    France-Ecosse : 1-0
    Un centre de Kenza Dali et un but de Marie-Laure Delie (20') permettent aux Bleues de s'imposer face à une équipe pourtant privée de sa meilleure joueuse lors de ce deuxième match de préparation avant de partir au Canada. Le manque d'efficacité se fait ressentir.
    Le compte-rendu / Résumé vidéo

    France-Angleterre : 1-0
    Pour son premier match du Mondial, les Bleues ne montrent pas leur meilleur visage mais obtiennent les trois points grâce à une très belle frappe d'Eugénie Le Sommer (29'). L'essentiel est là.
    Le compte-rendu / Résumé vidéo

    France-Colombie : 0-2
    C'est la grosse surprise de ce début de Mondial. Les Bleues s'inclinent face à la Colombie qui a su profiter des erreurs défensives de la France. Lady Andrade, qui fait admirer sa technique tout au long du match, ouvre le score (19'), et Catalina Usme double la mise dans les arrêts de jeu après un gros raté de Sarah Bouhaddi (90+3'). Sandra Sepulveda est imbattable.
    Le fait du match : La main pleine de culot de Daniela Montoya, qui enlève le ballon à Eugénie Le Sommer dans sa surface (66'). Absolument magnifique.
    Le compte-rendu / Résumé vidéo

    France-Mexique : 5-0
    Après leur déconvenue colombienne, les Bleues se reprennent avec une large victoire face au Mexique, faisant la différence en première période (4-0). Marie-Laure Delie lance parfaitement l'équipe de France en marquant d'entrée de jeu (1'). Ruiz csc (9'), Le Sommer (13', 36') et Amandine Henry, d'une frappe magnifique, marque un des plus beaux buts du tournoi (80'). La France est en huitièmes.
    Le compte-rendu / Résumé vidéo

    France-Corée du Sud : 3-0
    Une nouvelle fois, Marie-Laure Delie lance parfaitement les Bleues en marquant rapidement (5'). Elodie Thomis l'accompagne (9'), puis la Parisienne ajoute un troisième but en début de seconde période. C'est le match le plus abouti des Bleues, séduisantes dans le jeu face à une belle équipe privée de sa meilleure joueuse.
    Le compte-rendu / Résumé vidéo

    France-Allemagne : 1-1 (4-5 tab)
    En quarts, c'est une finale avant l'heure entre deux des favoris. La France, dominante en première période, n'arrive pas à marquer. C'est tout de même les Bleues qui ouvrent le score grâce à Louisa Necib (64'). Les Françaises ont plus de mal sur la dernière demi-heure, et l'Allemagne recolle sur un penalty de Celia Sasic (84'). Aux tirs au but, Nadine Angerer donne la qualification à l'Allemagne. Nouvelle désillusion pour la France.
    Le compte-rendu / Résumé vidéo

    France-Brésil : 2-1
    La France retrouve les terrains au Havre en septembre, face au Brésil, devant plus de 22000 spectateurs. Un match amical remporté par les Bleues 2-1 avec des buts de Wendie Renard, Amandine Henry et Poliana en fin de match pour le Brésil. Trois buts inscrits sur coup de pied arrêté.
    Le fait du match : le penalty non sifflé sur Marta en fin de match.
    Le compte-rendu / Résumé vidéo

    France-Roumanie : 3-0
    Premier match qualificatif pour l'Euro 2017, et première victoire pour les Bleues grâce à Marie-Laure Delie (16') et Eugénie Le Sommer (35', 48'). La France ne convainc pas dans le jeu.
    Le fait de match : l'arbitrage. Un but valable refusée à Marie-Laure Delie, deux buts non valables accordés à Eugénie Le Sommer.
    Le compte-rendu / Résumé vidéo (angle Amel Majri)

    France-Pays-Bas : 1-2
    Deux erreurs françaises, deux buts néerlandais inscrits coup sur coup par Danielle Van de Donk et Griedge Mbock csc (17', 18'). Camille Abily réduit le score en vain (39'). L'entrée des jeunes remplaçantes fait du bien à l'équipe qui montre plus d'envie en fin de match.
    Le compte-rendu / Le résumé vidéo

    Ukraine-France : 0-3
    Dans une rencontre fermée, Marie-Laure Delie (également auteure de deux barres) fait la différence en fin de première mi-temps (41'). Elise Bussaglia et Amel Majri ajoutent deux jolis buts en deuxième période (59', 69').
    Le compte-rendu / La résumé vidéo

    Albanie-France : 0-6
    Les Bleues continuent leur parcours sans faute dans les qualifications pour l'Euro. Jessica Houara débloque la situation en inscrivant deux superbes buts (12', 15'), Eugénie Le Sommer ajoute un troisième but avant la mi-temps (25'). Très belle entrée de Clarisse Le Bihan auteure d'un doublé (ses premier buts sous le maillot tricolore). Le Sommer ajoute un dernier but (81').
    Le compte-rendu / Le résumé vidéo

    Grèce-France : 0-3
    Difficile fin d'année pour les Bleues qui réalisent pourtant le sans-faute à mi-chemin des qualifications pour l'Euro 2017. Une tête d'Amandine Henry dans le but vide (11'), un but de Clarisse Le Bihan suite à un penalty raté (72'), et un contrôle de la poitrine raté d'Eugénie Le Sommer qui termine au fond des filets (76') permettent aux Bleues de l'emporter.
    Le fait du match : la belle main réflexe de Chara Dimitriou qui offre le penalty à l'équipe de France et réduit à 10 la Grèce déjà fatiguée par les efforts consentis.
    Le compte-rendu / Le résumé vidéo

    http://www.footdelles.com/article/Eq...15_122861.html
    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • Bleues - La FRANCE absente de l'ALGARVE CUP mais pourrait jouer les ÉTATS-UNIS ?

      L'Algarve Cup aura un visage très particulier en 2016 avec l'absence des pays majeurs qui ont fait les belles heures du tournoi. Un choix par la contrainte en raison de la qualification aux JO, mais pas pour tous.




      Belgique, Brésil, Canada, Danemark, Islande, Nouvelle-Zélande, Portugal et Russie sont les huit équipes qui participeront à l'Algarve Cup du 2 au 9 mars 2016 a communiqué la Fédération Portugaise ce jeudi. La Belgique et la Nouvelle-Zélande y feront leur première apparition.

      Pays-Bas, Suisse, Norvège et Suède seront à la lutte pour le dernier européen qualificatif pour les JO début mars, alors qu'en Asie, Chine, Japon et les autres nations asiatiques tenteront de gagner ceux attribués à l'Asie.

      Le programme des Bleues n'a pas encore été communiqué mais celle-ci pourrait selon nos informations rencontrer la Norvège en match amical pour débuter l'année et des rencontres face aux États-Unis auraient également été envisagées sur la période de l'Algarve Cup où les Américaines ne défendront pas leur trophée. Mais à ce jour, rien n'a officiellement été annoncé

      Vendredi 4 Décembre 2015
      Sebastien Duret

      http://www.footofeminin.fr/Bleues-La...IS_a11834.html
      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • http://www.footdelles.com/article/Au...re_122973.html

        Apparemment les USA vont organiser leur propre tournois en remplacement de l'Algarve, il y aura donc la France, l'Allemagne et l’Angleterre, le Japon étant pris par son tournoi qualificatif au JO aux date evoqués.

        Commentaire


        • Un tournoi USA, Allemagne, France, Angleterre
          Publié le 05 décembre 2015 | Autres compétitions
          Par La Rédaction



          En 2016, à des dates similaires aux tournois de l'Algarve, de Chypre, et de qualification pour les JO en Asie, l'équipe championne du monde, les Etats-Unis, accueillera l'Allemagne, la France et l'Angleterre pour disputer un tournoi quadripartite très relevé qui veut s'imposer sur la durée


          L'annonce des équipes qui seront présentes au prochain tournoi de l'Algarve vendredi avait proposé plusieurs surprises, avec entre autres les absences des trois premières équipes mondiales, à savoir les Etats-Unis, l'Allemagne et la France. Si l'absence de la première citée, tenante du titre d'un tournoi qu'elle n'a pas raté depuis 1998 pouvait se comprendre, l'équipe sortant de son tournoi qualificatif pour les Jeux Olympiques (le 21 février), l'absence des deux pays européens était plus surprenante.
          En 2016, la France ne sera donc ni au Portugal, où elle avait atteint la finale pour son retour en 2015, ni à Chypre, où elle avait remporté le titre en 2014. La raison est simple : à des dates similaires*, les Etats-Unis accueilleront l'Allemagne, l'Angleterre et la France pour la première édition d'un tournoi qui veut s'inscrire dans la durée. Disputé sur une petite dizaine de jours, le tournoi devrait se disputer dans la moitié sud de la côte Est des Etats-Unis, et notamment en Floride.
          La possibilité de ce tournoi, qui sera diffusé par Canal + Sport et D17 pour les matches de l'équipe de France, semble être en discussion depuis plusieurs mois puisque le Japon faisait partie de la liste initiale des participants (mais sera finalement engagé dans un tournoi de qualification pour les JO), ainsi que le Canada qui sera finalement dans l'Algarve. S'il reste des détails à régler, le tournoi aura bien lieu et proposera de belles affiches avec l'équipe championne du monde, qui sortira de son tournoi de qualification pour les JO, deux autres sélections ayant atteint les demi-finales de la dernière Coupe du monde, et la France, quart de finaliste du dernier Mondial.


          * En France, la 16e journée de championnat aura lieu le 21 février et la 17e le 13 mars. En Allemagne, les 15e et 16e journées de championnat seront jouées les 28 février et 20 mars. Le tournoi devrait donc être disputé à des dates comprises entre le 29 février et le 9 mars, ce qui correspondrait aux dates de la trêve internationale de la Fifa.

          http://www.footdelles.com/article/Au...re_122973.html
          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • Envoyé par tasslehoff Voir le message
            http://www.footdelles.com/article/Au...re_122973.html

            Apparemment les USA vont organiser leur propre tournois en remplacement de l'Algarve, il y aura donc la France, l'Allemagne et l’Angleterre, le Japon étant pris par son tournoi qualificatif au JO aux date evoqués.
            Bonne initiative à mon goût, mais attention au retour de nos internationales et le risque de blessures... par contre, si la faible qualité de jeu développée par les Bleues ces derniers temps se confirme, elles se feront balayer sans problèmes :sick:
            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • Douze mois en Bleues
              Publié le 16 décembre 2015 | Equipe de France A
              Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



              Après douze mois de rassemblements, de matchs amicaux, de compétitions, d'une Coupe du monde, et un début de campagne de qualification à l'Euro 2017, il est temps de faire le bilan de l'année 2015 de l'équipe de France de football féminin qui, une nouvelle fois, se termine sans titre ou podium.


              En l'espace de douze mois, les Bleues ont joué dix-neuf matches. Amicaux, officiels, de qualification, de préparation, à l'Algarve (pour la dernière fois ?), ou encore participé au Mondial canadien. Elles ont marqué 41 buts, en ont encaissé dix, se sont imposées à quinze reprises, et ont perdu trois rencontres pour un match nul. Au-delà, des chiffres, que retenir de ce cru tricolore 2015 ?

              Encore loupé

              La principale chose à retenir de ces douze mois c'est peut-être et sûrement cette nouvelle élimination prématurée dans une grande compétition internationale. Troisième nation mondiale au classement Fifa, l'équipe de France débarque au Canada dans un costume de favori après avoir accroché à son tableau de victimes l'Allemagne, les USA, le Brésil ou encore le Canada lors des dix derniers mois. On se dit alors que cette fois c'est la bonne. Que les Bleues vont saisir la chance de leur vie. Mais pour l'instant, l'histoire connaît toujours le même et triste épilogue. Après une frayeur grandeur nature face à la Colombie en poule, les coéquipières de Wendie Renard défient l'Allemagne en quart de finale. Le choc que toute la planète du foot féminin attend depuis des mois et le tirage au sort. Au cours d'un match d'une intensité physique et technique hors norme (surtout la première heure de jeu) dans un stade de Montréal couvert de bleu, blanc, rouge, les Bleues finissent par s'incliner cruellement aux tirs au but.



              Les promesses de l'hiver

              Pourtant, bien avant cette soirée du 26 juin, 2015 avait débuté par des jolies promesses. De celles qui vous permettent de croire à un destin radieux. Les Bleues démarrent cette année avec un match amical XXL en battant les USA à Lorient (2-0). Après un tournoi de l'Algarve intéressant et une finale perdue face aux Américaines, les Bleues sont séduisantes dans le jeu et dégagent une certaine puissance d'équipe. La dynamique est présente, les stades français (Nancy, Châteauroux, Bondoufle) les accueillent remplis pour les voir jouer. Un engouement se crée. Mais cela n'a pas duré car ces performances, les joueuses de l'équipe de France n'ont pas su les reproduire pour aller loin au Canada.

              Euro 2017 : le plein comptable

              L'élimination a donc été longue à digérer. A la hauteur de la déception de ce nouveau goût d'inachevé dans un grand rendez-vous international. Mais en septembre, les Bleues, mondialistes ou pas, se retrouvent à Clairefontaine. Avec le sourire, pour repartir vers de nouveaux défis : les JO et la qualification pour l'Euro 2017 aux Pays-Bas. Si le match de rentrée face au Brésil est une belle fête du football au stade Océane (victoire 2-1), le reste ne sera pas franchement à la gloire du jeu. Du beau jeu. Certes, au cours de l'automne, de nombreuses cadres sont blessées, ce qui conduit Philippe Bergerôo à tenter (frileusement) quelques associations nouvelles. Mais le fait le plus notable se déroule en dehors du pré. Après la Coupe du monde, Gaëtane Thiney est d'abord appelée pour le premier rassemblement de septembre mais ne joue pas une minute, et finit même en tribunes. « L'affaire Thiney » éclate. S'en suivent quelques semaines troublantes, des entretiens dans les locaux de la FFF, pour voir finalement la capitaine juvisienne écartée "uniquement pour des critères sportifs". Pourtant, Camille Abily déclarera que « Gaëtane est petit peu sortie du cadre ». Quoiqu'il en soit, son histoire avec la maison bleue semble terminée en tant que joueuse. Sur le terrain, dans un groupe 3 de qualification pour le prochain championnat d'Europe plus qu'abordable, l'équipe de France fait le plein sur le plan comptable (quatre victoires en autant de rencontres). C'est au moins ça de pris.



              2019 en ligne de mire

              Durant cette année, Philippe Bergerôo l'a beaucoup dit à qui voulait l'entendre. Le sélectionneur est aussi là pour préparer la Coupe du monde 2019 en France. Dans cette optique, le patron des Bleues a incorporé par petites touches de jeunes joueuses, pleines de talent, qui pourraient avoir un avenir doré en équipe de France. Comme lors de la préparation pour le Mondial, Clarisse Le Bihan, Sandie Toletti ou encore Charlotte Bilbault ont pu s'immerger dans le quotidien bleu. Depuis la rentrée de septembre, Marie-Charlotte Léger et Valérie Gauvin ont également fait leur apparition dans le groupe. Sans parler de Griedge Mbock Bathy qui s'est installée depuis un moment. Match après match, cette nouvelle génération a gagné du temps de jeu. Certes, le plus souvent face à des adversaires pas souvent très dangereux, mais il faut savoir en passer par là pour convaincre et pérenniser sa destinée en équipe de France. C'est bien là un des points positifs de cette année. Car en 2019, si ces nouvelles têtes sont toujours là, ces premières sélections, cette préparation au Mondial ou encore des matches de Coupe du monde cela compte lorsque cela se passe à la maison. D'ici là, les Bleues vont prendre quelques jours de vacances et repartir pour 2016 vers d'autres objectifs : la validation du ticket pour l'Euro 2017 mais aussi et surtout les Jeux olympiques de Rio, ce dernier rêve d'une autre génération...


              Résumé de tous les matches des Bleues en 2015

              http://www.footdelles.com/article/Eq...es_123606.html
              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • Bleues - FRANCE - NORVÈGE, le mardi 26 janvier à La Manga (Espagne)

                L’Équipe de France féminine débutera l’année 2016 par un match international face à la Norvège. La rencontre se disputera le mardi 26 janvier à La Manga, où la formation scandinave sera en stage


                Hegerberg retrouvera ses partenaires lyonnaises


                Ce rendez-vous s’inscrit dans la volonté du sélectionneur Philippe Bergerôo de se mesurer aux meilleures nations de la planète d’ici les Jeux Olympiques de Rio, principal objectif des Bleues en 2016. La Norvège, 10e au classement FIFA, 1/8e de finaliste de la Coupe du Monde 2015, est vice-championne d’Europe en titre.

                Elle a croisé la route des Tricolores à 18 reprises. Bilan pour la France : 4 victoires, 6 nuls et 8 défaites. Le dernier match, joué le 29 juin 2013 à Reims, s’est soldé par un succès français (1-0).

                Elle sera retransmise en direct sur D17 (21h00).

                L’Équipe de France féminine renouera avec la compétition officielle le vendredi 8 avril en Roumanie, à l’occasion des qualifications à l’Euro 2017.


                Jeudi 17 Décembre 2015
                Sebastien Duret

                http://www.footofeminin.fr/Bleues-FR...ne_a11892.html
                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • Bleues - Une économie florissante autour des BLEUES

                  Pour la première fois, l'équipe de France féminine avec un budget de 4 millions d'Euros réalise un bilan financier légèrement excédentaire.


                  France - Brésil en septembre dernier au Havre (photo FFF)


                  Le football féminin change progressivement d'ère. Depuis trois ans, tout un modèle marketing s'est développé autour de la sélection afin de la promouvoir et de lui donner la meilleure exposition possible. Le début d'une économie viable ? Toujours est-il qu'en essayant, la FFF a donné des moyens et a surtout enfin miser sur une sélection qui n'était pas par le passé valorisée.

                  Une identité "Bleues" existe depuis 2011 et le parcours de la Coupe du Monde puis des JO 2012 y ont contribué. Sur ces bases, la FFF a progressivement construit un socle et profité de cette identité pour que le public la suive. De stade en stade, les enceintes d'accueil des Bleues ont été choisies avec le souci du détail (habillage, drapeaux, animations). Accueillir du public et générer des recettes en proposant un spectacle. Finies les rencontres majoritairement à places gratuites, désormais le public paye sa place pour voir un spectacle (80% sont payantes, 20% offertes).

                  415 000 € de recettes billetterie en 2014-2015

                  Si l'on en est pas encore à la même échelle que le show de la sélection américaine comme sa récente tournée victorieuse, les choses avancent bien. Au cours de la saison 2014-2015, les Bleues ont généré une recette de 415 000 € pour sept matchs (16,3 millions pour les masculins, 200 000 pour les Espoirs). Quatre ans plus tôt, on était à 60 000 € ! Et ces chiffres ne comptent pas la rencontre de septembre face au Brésil au Havre qui a réuni plus de 22 000 spectateurs pour une recette avoisinant les 200 000 €. Une référence dans une probable future enceinte de la Coupe du Monde 2019.

                  C'est d'ailleurs dans ces stades que les prochaines rencontres des Bleues pour les saisons à venir vont se dérouler afin de tester ceux qui seront le théâtre de la première grande compétition féminine de football organisée en France. La France a investi et commence à avoir un retour sur investissement.

                  Une perspective des droits TV à la hausse

                  Mais l'un des autres vecteurs majeurs de ce bénéfice est la diffusion télévisuelle et la mise en avant de la sélection sur des chaînes gratuites de la TNT. Seul l'équipe masculine de football dispose d'une exposition supérieure, les autres sports sont en général cantonnés à des diffusions sur des chaînes payantes voire non diffusés.

                  Et les diffuseurs y trouvent aussi leur compte. Ainsi W9 a certainement réalisé la plus belle opération avec la Coupe du Monde 2015. En dépensant environ 800 000 €, la chaîne a réalisé la meilleure audience de la TNT en 2015 avec 4,14M et une part d'audience de 25,3 lors d'Allemagne - France. Un record historique que jamais aucune chaîne de la TNT n'avait enregistré. Et encore le match débutait à 22h00 ! France - Corée du Sud (2,79) ou encore Mexique - France (2,24M) figurent dans le top6 de la TNT. La chaîne est également bénéficiaire à l'issue de cette compétition grâce aux recettes publicitaires. Pendant ce temps-là, D8/D17 qui diffusent tous les autres matchs des Bleues ont payé 900 000 € sur quatre ans pour s'adjuger les droits. De quoi laisser venir lors de la négociation des droits en 2018 une belle empoignade entre les diffuseurs.

                  Dernier point désormais à négocier pour la FFF, celui des sponsors. Aujourd'hui, Nike, Crédit Agricole, EDF, PMU et Volkswagen sont des partenaires communs aux sélections. Mais avec la Coupe du Monde 2019, la FFF va désormais chercher cinq partenaires majeurs propre aux Bleues.

                  Mercredi 30 Décembre 2015
                  Sebastien Duret

                  http://www.footofeminin.fr/Bleues-Un...ES_a11929.html
                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • Bleues - La liste pour FRANCE - NORVÈGE annoncée le jeudi 14 janvier, la liste norvégienne connue

                    Le sélectionneur Philippe Bergerôo communiquera le jeudi 14 janvier la liste des 23 joueuses retenues pour le match amical France-Norvège, le premier de l'année 2016.


                    (photo FIFA.com)


                    Cette opposition, qui se jouera mardi 26 janvier (21h00 en direct sur D17) à La Manga (Espagne), marquera le début du sprint final vers les Jeux Olympiques de Rio pour lesquels les Bleues sont qualifiées.

                    La Norvège, 10ème au classement FIFA, 8ème de finaliste de la Coupe du Monde 2015, est vice-championne d’Europe en titre et effectue sa préparation pour obtenir le dernier ticket européen pour les JO qui se disputera début mars face aux Pays-Bas, la Suède et la Suisse. En stage à La Manga, la Norvège a également un match amical face à la Roumanie d'organiser durant cette période. Une rencontre prévue le 22 janvier.

                    De son côté, le sélectionneur norvégien Roger Finjord a annoncé sa liste où figure la Lyonnaise et meilleure buteuse du championnat de France Ada Hegerberg.


                    LA LISTE NORVÉGIENNE

                    Ingrid Hjelmseth - Stabæk
                    Cecilie Fiskerstrand - Stabæk
                    Kristine Nøstmo - Trondheims-Ørn
                    Maren Mjelde - Avaldsnes
                    Lene Mykjåland - LSK Kvinner
                    Gry Tofte Ims - Klepp
                    Ingvild Stensland - Stabæk
                    Trine Rønning - Stabæk
                    Emilie Haavi - LSK Kvinner
                    Isabell Herlovsen - LSK Kvinner
                    Elise Thorsnes - Avaldsnes
                    Marita Skammelsrud Lund - LSK Kvinner
                    Kristine Minde - Linköping (Suède)
                    Nora Holstad Berge - Bayern Munchen (Allemagne)
                    Caroline Graham Hansen - Wolfsburg (Allemagne)
                    Hege Hansen - Klepp
                    Andrine Stolsmo Hegerberg - Koppabergs/Gøteborg (Suède)
                    Ada Stolsmo Hegerberg - Lyon (France)
                    Ingrid Moe Wold - LSK Kvinner
                    Synne Jensen - Wolfsburg (Allemagne)
                    Lisa-Marie Karlseng Utland - Trondheims-Ørn
                    June Pedersen - Piteå (Suède)
                    Kristine Leine - Røa
                    Stine Reinås - Stabæk

                    Jeudi 7 Janvier 2016
                    Sebastien Duret

                    http://www.footofeminin.fr/Bleues-La...ue_a11949.html
                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • Bleues - La FRANCE face à l'ALLEMAGNE, l'ANGLETERRE et les ÉTATS-UNIS du 3 au 9 mars prochain en Floride et Tennessee

                      Le programme des Bleues début mars est semble-t-il finalisé d'après plusieurs médias américains locaux et spécialisés. Les Bleues disputeraient leurs trois rencontres du 3 au 9 mars à Tampa, Nashville et Boca Raton


                      Thomis face aux États-Unis aux JO 2012. Le tournoi organisé en mars préparera à ceux de 2016 (photo FIFA.com)


                      Trois dates avec deux matchs à suivre sur un même stade, voici le programme qui semble se dessiner pour le tournoi international organisé aux États-Unis avec la France, l'Allemagne et l'Angleterre.

                      Le Stade Raymond James à Tampa (Floride) accueillerait Allemagne - France puis États-Unis - Angleterre, le jeudi 3 mars. Trois jours plus tard, France - Angleterre serait disputé au Nissan Stadium de Nashville (Tennessee) suivi d'États-Unis - Allemagne. Enfin le mercredi 9 mars, au FAU Stadium de Boca Raton (Floride), l'Allemagne rencontrerait l'Angleterre avant que la France ne finisse face aux États-Unis.

                      Alors que l'Algarve Cup a perdu de sa valeur cette année en raison des qualifications pour les Jeux Olympiques, les États-Unis ont décidé d'organiser ce tournoi avec quatre des cinq meilleures nations au classement FIFA. Les États-Unis championnes du Monde accueilleront ainsi l'Allemagne et l'Angleterre demi-finalistes et la France, quart de finaliste.

                      Un enjeu financier aussi pour les Américaines avec la possibilité de remplir trois stades car cette vitrine est aussi lucrative. La billetterie pour ces matchs devrait d'ailleurs ouvrir dans les prochains jours. A noter aussi que les États-Unis auront disputé juste avant du 10 au 21 février, le tournoi qualification aux JO de la zone CONCACAF.


                      LE PROGRAMME

                      Jeudi 3 mars 2016
                      - Tampa (Raymond James)
                      ALLEMAGNE - FRANCE
                      ÉTATS-UNIS - ANGLETERRE

                      Dimanche 6 mars 2016 - Nashville (Nissan Stadium)
                      FRANCE - ANGLETERRE
                      ÉTATS-UNIS - ALLEMAGNE

                      Mercredi 9 mars 2016 - Boca Raton (FAU Stadium)
                      ALLEMAGNE - ANGLETERRE
                      ÉTATS-UNIS - FRANCE

                      Mardi 12 Janvier 2016
                      Sebastien Duret

                      http://www.footofeminin.fr/Bleues-La...ee_a11969.html
                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • Foot Bleues
                        Philippe Bergeroo : «En configuration JO»

                        Le 12/01/2016 à 19:22:25 | Mis à jour le 12/01/2016 à 19:34:04 | 5 Commentaires

                        Le sélectionneur Philippe Bergeroo estime que le tournoi amical organisé en mars par les États-Unis (du 3 au 9), auquel les Bleues participeront avec l'Allemagne et l'Angleterre, doit permettre à ses joueuses de «franchir un palier» à cinq mois des Jeux Olympiques de Rio.


                        «Comment s’est décidée votre participation à ce tournoi ?

                        Ça fait un moment qu’on en discute. On savait qu’au tournoi de l’Algarve (organisé chaque année à cette période), il manquerait pas mal d’équipes du fait du tournoi qualificatif préolympique. Nous entretenons de très bonnes relations avec les Etats-Unis depuis notre tournée là-bas. Les Américains étaient intéressés à l’idée d’accueillir un tournoi car celui de l’Algarve n’était pas assez intéressant pour eux.

                        Vous affronterez l’Allemagne (le 3), les États-Unis (le 6) puis l’Angleterre (le 9). À cinq mois des Jeux Olympiques, c’est le must ?
                        Pour nous qui sommes troisièmes au classement FIFA, rencontrer les États-Unis, championnes du monde et olympiques en titre, l’Allemagne, championne d’Europe, et l’Angleterre, troisième de la dernière Coupe du monde, doit nous permettre de mettre nos joueuses dans les meilleures conditions pour préparer les JO, notre objectif.

                        Alors que le niveau de vos adversaires dans les qualifications à l’Euro 2017 est relativement faible (Roumanie, Ukraine, Albanie, Grèce, 4 victoires en autant de match, 15 buts marqués, 0 encaissé), allez-vous jauger les progrès de votre équipe sur ce tournoi ?
                        Oui, bien sûr. On doit franchir un palier et c’est face à ces grandes nations qu’on doit progresser. C’est une chose capitale. Là où on doit s’améliorer, c’est dans l’aspect mental avant tout. Mais aussi être capable de répéter des matches de très, très haut niveau, ce que n’offre pas le Championnat où il y a seulement trois, quatre équipes de haut niveau. Derrière, face aux autres équipes, c’est très facile pour les internationales.

                        «Énormément de diffuseurs veulent retransmettre les Bleues»

                        Avec des rencontres programmées tous les trois jours, vous serez servi…

                        Ça va ressembler aux Jeux Olympiques, oui. On sera dans la configuration des JO et je vais aussi faire tourner compte-tenu du calendrier chargé à cette époque de l’année et des échéances pour les clubs.

                        Quel bilan tirez-vous de l’après Coupe du monde et de la première partie de saison (5 succès, 1 défaite) ?
                        On s’est bien sorti d’un guêpier. J’ai eu sept titulaires blessées après le Mondial (Bouhaddi, Henry, Boulleau, Houara, Necib, Thomis puis Renard). Même face à des adversaires qui ne sont pas de notre niveau, ça compte. Avant le match face à l’Ukraine, il a fallu que je lance les jeunes contre les Pays-Bas (en amical). On était dans une situation compliquée et l’équipe n’a pas été très bonne (1-2, le 23 octobre). Mais les filles ont fait une super perf’ en Ukraine (3-0, 27 octobre). On a rempli notre objectif qui était de prendre douze points sur douze.

                        Pour cette tournée, les matches des Bleues seront diffusés en clair sur D17, et les autres visibles sur Canal+ Sport.
                        Ça fait un moment que les gens suivent cette équipe, bien avant que j’arrive déjà. Mais c’est vrai qu’il y a un grand engouement autour de cette équipe. Enormément de diffuseurs veulent retransmettre les Bleues. C’est bien. On a été surpris par exemple de rassembler 20 000 personnes au Havre pour France-Brésil (2-1), en septembre. Je pense que l’engouement concerne l’ensemble des sports féminins.»
                        Claire GAILLARD

                        http://www.lequipe.fr/Football/Actua...tion-jo/623930
                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • Tournoi USA : le programme des Bleues
                          Publié le 12 janvier 2016 | Foot international
                          Par La Rédaction



                          "She Believes Cup", c'est donc le nom du tournoi inédit qui se déroulera début mars aux Etats-Unis et auquel participera l'équipe de France. L'Allemagne et l'Angleterre sont les deux autres nations présentes. Présentation du programme officiel.


                          La tournée inédite aux Etats-Unis regroupant l'Allemagne, l'Angleterre, les USA et la France que nous vous annoncions le 5 décembre dernier est désormais officielle. L’équipe de France féminine disputera donc ce premier tournoi international aux États-Unis, du jeudi 3 au mercredi 9 mars. Les tricolores défieront ce qui se fait de mieux dans le football féminin : les États-Unis (n°1 du classement FIFA), champions olympiques et du monde, l’Allemagne (n°2), championne d’Europe et l’Angleterre (n°5), troisième de la Coupe du monde 2015 au Canada.

                          C’est une formidable opportunité de se mesurer aux meilleures nations mondiales, et de progresser en vue des JO de Rio, notre objectif prioritaire en 2016”, se réjouit le sélectionneur Philippe Bergerôo.

                          Le tournoi, organisé par la fédération américaine et baptisé SheBelieves Cup, se déroulera dans trois villes :

                          - Jeudi 3 à Tampa (Floride), Raymond James Stadium :
                          France-Allemagne (23h00)* / USA-Angleterre (01h45, dans la nuit de jeudi à vendredi)

                          - Dimanche 6 à Nashville (Tennessee), Nissan Stadium :
                          USA-France (21h00) / Allemagne-Angleterre (23h45)

                          - Mercredi 9 à Boca Raton (Floride), FAU Stadium :
                          France-Angleterre (23h00) / USA-Allemagne (01h45, dans la nuit de mercredi à jeudi)

                          Les matchs des Bleues seront diffusés par D17, et les trois autres sur Canal + Sport.
                          * Heure française

                          http://www.footdelles.com/article/Fo...es_124700.html
                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • Bleues - La liste pour FRANCE - NORVÈGE : CASCARINO fait son apparition chez les A

                            Le sélectionneur Philippe Bergeroo a dévoilé la liste des joueuses retenues pour le match amical face à la Norvège qui se déroulera le 26 janvier prochain à La Manga (Espagne).




                            Face à la 10e nation au classement FIFA, les Bleues feront leur début en 2016 au Sud-Est de l'Espagne contre la Norvège. La première confrontation avant la tournée aux États-Unis dans le cadre de la SheBelievesCup.

                            Delphine Cascarino est appelée pour la première fois en A. Auteur de performances en sélection U19, malgré une blessure en phase finale, ainsi qu'avec son club, elle pourrait prendre le couloir droit de l'attaque qu'Asseyi avait occupé lors de précédentes rencontres. Un nouveau test donc pour le sélectionneur qui rappelle aussi Sandie Toletti alors que Clarisse Le Bihan n'y figure pas.

                            Le sélectionneur doit par ailleurs de se passer des services de Méline Gérard (opérée en urgence de l'appendicite), Amandine Henry absente des terrains pour une durée non communiquée en raison d'une déchirure au mollet.


                            Gardiennes de but
                            Karima BENAMEUR (FCF Juvisy)
                            Sarah BOUHADDI (Ol. Lyonnais)
                            Laetitia PHILIPPE (Montpellier HSC)

                            Défenseures
                            Laure BOULLEAU (Paris Saint-Germain)
                            Sabrian DELANNOY (Paris Saint-Germain)
                            Laura GEORGES (Paris Saint-Germain)
                            Jessica HOUARA D'HOMMEAUX (Paris Saint-Germain)
                            Amel MAJRI (Ol. Lyonnais)
                            Griedge MBOCK BATHY NKA (Ol. Lyonnais)
                            Wendie RENARD (Ol. Lyonnais)

                            Milieux de terrain
                            Camille ABILY (Ol. Lyonnais)
                            Charlotte BILBAULT (FCF Juvisy)
                            Elise BUSSAGLIA (VfL Wolfsbourg)
                            Kheira HAMRAOUI (Paris Saint-Germain)
                            Aurélie KACI (Ol. Lyonnais)
                            Claire LAVOGEZ (Ol. Lyonnais)
                            Louisa NECIB (Ol. Lyonnais)
                            Elodie THOMIS (Ol. Lyonnais)
                            Sandie TOLETTI (Montpellier HSC)

                            Attaquantes
                            Delphine CASCARINO (Ol. Lyonnais)
                            Marie-Laure DELIE (Paris-Saint-Germain)
                            Eugénie LE SOMMER (Ol. Lyonnais)
                            Marie-Charlotte LEGER (Montpellier HSC)



                            Mercredi 13 Janvier 2016
                            Sebastien Duret

                            http://www.footofeminin.fr/Bleues-La...-A_a11972.html
                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • Bleues - FRANCE - UKRAINE à VALENCIENNES le 11 avril

                              Après Le Havre et Paris, l’Équipe de France féminine poursuit en 2016 sa tournée des onze villes présélectionnées pour la Coupe du Monde de la FIFA 2019. Elle affrontera l’Ukraine le lundi 11 avril (21h00) au stade du Hainaut de Valenciennes, dans le cadre des éliminatoires à l’Euro de l’UEFA 2017. Les Tricolores ont joué une fois à Valenciennes, le 1er juin 2013 (victoire 3-0 contre la Finlande).



                              Jeudi 14 Janvier 2016
                              Sebastien Duret

                              http://www.footofeminin.fr/Bleues-FR...il_a11979.html
                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • Bleues - LE SOMMER et TOLETTI forfaits, ASSEYI appelée pour FRANCE - NORVÈGE

                                Retenues par Philippe Bergerôo dans le groupe France qui rencontrera la Norvège le mardi 26 janvier, Eugénie Le Sommer (Olympique Lyonnais) et Sandie Toletti (Montpellier HSC) ne seront finalement pas du déplacement à La Manga (Espagne). La première est blessée aux quadriceps, la seconde aux adducteurs droits.




                                Une seule joueuse a été convoquée en renfort : Viviane Asseyi (Montpellier HSC). L’Equipe de France féminine se rassemblera ce vendredi 22 janvier, pour affronter la Norvège le mardi suivant (21h00, en direct sur D17).


                                LA LISTE

                                Gardiennes de but

                                Karima BENAMEUR (FCF Juvisy)
                                Sarah BOUHADDI (Ol. Lyonnais)
                                Laetitia PHILIPPE (Montpellier HSC)

                                Défenseures
                                Laure BOULLEAU (Paris Saint-Germain)
                                Sabrian DELANNOY (Paris Saint-Germain)
                                Laura GEORGES (Paris Saint-Germain)
                                Jessica HOUARA D'HOMMEAUX (Paris Saint-Germain)
                                Amel MAJRI (Ol. Lyonnais)
                                Griedge MBOCK BATHY NKA (Ol. Lyonnais)
                                Wendie RENARD (Ol. Lyonnais)

                                Milieux de terrain
                                Camille ABILY (Ol. Lyonnais)
                                Charlotte BILBAULT (FCF Juvisy)
                                Elise BUSSAGLIA (VfL Wolfsbourg)
                                Kheira HAMRAOUI (Paris Saint-Germain)
                                Aurélie KACI (Ol. Lyonnais)
                                Claire LAVOGEZ (Ol. Lyonnais)
                                Louisa NECIB (Ol. Lyonnais)
                                Elodie THOMIS (Ol. Lyonnais)

                                Attaquantes
                                Delphine CASCARINO (Ol. Lyonnais)
                                Marie-Laure DELIE (Paris-Saint-Germain)
                                Viviane ASSEYI (Montpellier HSC)
                                Marie-Charlotte LEGER (Montpellier HSC)

                                Jeudi 21 Janvier 2016
                                Sebastien Duret

                                http://www.footofeminin.fr/Bleues-LE...GE_a12005.html
                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • Foot Bleues
                                  Cascarino : «J'ai cru que c'était une erreur !»

                                  Le 25/01/2016 à 14:43:00 | Mis à jour le 25/01/2016 à 14:50:30 | 1 Commentaire

                                  Convoquée pour la première fois chez les Bleues, qui affrontent mardi la Norvège en amical à la Manga (Espagne), Delphine Cascarino, l'attaquante de l'OL (18 ans), évoque sa découverte d'un monde nouveau.


                                  Delphine Cascarino va découvrir l'équipe de France. (Mons) (L'Equipe)

                                  «Depuis vendredi, vous découvrez les Bleues. Quelles sont vos impressions ?
                                  Je découvre en effet. L’ambiance est bonne, il y a de la joie de vivre. Je suis contente d’être ici même si ça fait bizarre. Je suis nouvelle donc je savoure.

                                  Comment avez-vous appris votre convocation ?
                                  C’était avant l’entraînement de l’Olympique Lyonnais. J’ai reçu un mail et j’ai cru que c’était une erreur. Mais non, mon nom y était bien. Les joueuses de l’OL m’ont félicitée, m’ont dit de ne pas stresser et de continuer à jouer comme je savais le faire.

                                  L’été dernier, vous avez signé votre premier contrat pro à Lyon. Décidément, les bonnes nouvelles s’enchaînent…
                                  Cette saison a été très positive pour moi. Je suis contente, j’espère que ça va continuer ainsi. Le coach en club (Gérard Prêcheur) me donne un peu de temps de jeu. J’espère en avoir de plus en plus bientôt.

                                  «Les JO ? Il y a trois semaines, je me disais que c'était impossible»

                                  À quel âge avez-vous débuté le foot ?

                                  J’avais neuf ans, je me suis inscrite au club de ma ville natale à Saint-Priest. Je jouais avec les garçons. On était entre amis, c’était sympa. Puis à 13 ans, j’ai rejoint l’OL où j’ai découvert le foot féminin.

                                  Si je vous dis Jeux Olympiques, qu’est-ce que ça évoque pour vous ?
                                  C’est un rêve pour moi. J’espère les jouer un jour, avoir la chance d’y participer. J’ai effectué une année à l’INSEP et j’y ai côtoyé des sportifs qui les ont disputés. Ça donne envie de connaître ça.

                                  Dès l’été prochain ?
                                  Je vais vous dire la vérité. Il y a trois semaines, je me disais que c’était impossible mais depuis que j’ai été appelée, j’y pense un petit peu.»

                                  Claire GAILLARD

                                  http://www.lequipe.fr/Football/Actua...-erreur/628021
                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • Bleues - Les mois de janvier des Bleues sous le soleil

                                    Les Bleues disputeront en ce mois de janvier une rencontre amicale face à la Norvège. Un scénario assez rare dans l'histoire du calendrier de la saison sportive de la France. En effet, par le passé, cela ne s'est produit qu'à trois reprises lors de la saison 2000-2001, 2005-2006 et 2007-2008).


                                    Thomis lors de Chine - France en janvier 2006 (photo archive Footofeminin)


                                    La première occasion qui s'était présentée pour la France était il y a 15 ans. Les Bleues qualifiées pour l'Euro 2001 avait profité d'une dizaine de jours pour effectuer une tournée en Australie avec trois matchs au programme face aux Matildas. Un voyage éprouvant, achevé par un bilan de deux défaites et un match nul, sous l'été australien.

                                    Cinq ans plus tard, la France acceptait de disputer le tournoi des quatre nations en Chine avec un programme relevé de trois matchs en quatre jours. Les Bleues débutaient face à la Chine (1-1) puis deux jours plus tard les Etats-Unis (0-0) avant de terminer deux jours après par la Norvège et un troisième nul (1-1).

                                    Première victoire de janvier en 2008


                                    France - Italie en janvier 2008 (photo footofeminin.fr)


                                    Dernier rassemblement en date un mois de janvier, c'était en 2008 en France. Une première opposition face aux Espoirs françaises (2-0) avait eu lieu à Châteauneuf-de-Gadagne avant une rencontre amicale remportée face à l'Italie (1-0) à Martigues.

                                    Ce rassemblement de 2016 dans une année olympique est donc l'occasion de renouer avec une habitude qui n'est pas fréquente pour le football au féminin français. En effet, si des pays (pays scandinaves, Etats-Unis, Chine...) dont les championnats sont à l'arrêt ont l'habitude de cette période, la France qui consacre en général le mois de janvier à la Coupe et au championnat n'a pas cette coutume.

                                    Si les rassemblements de 2001 et 2006 n'avaient pas permis de goûter à la victoire, la France a obtenu son premier succès en 2008. Huit ans après, la France renoue donc avec cette expérience.


                                    Les précédents

                                    11/01/2001 A Australie-France 2-1 Coffs Harbour (International Sports stadium) Hoda Lattaf (66'), Kim Revell (45'), Cheryl Salisbury (49')
                                    14/01/2001 A Australie-France 1-1 Lismore (Oakes Oval) Stéphanie Mugneret-Béghé (88'), Kim Revell (80')
                                    17/01/2001 A Australie-France 1-0 Gold Coast (Carrara Sporting Complex) April Mann (52')

                                    18/01/2006 A Chine-France 1-1 Ghangzhou (Guangdong Olympic Stadium) Elise Bussaglia (72'), Han Duan (90')
                                    20/01/2006 A Etats-Unis-France 0-0 Ghangzhou (Guangdong Olympic Stadium)
                                    22/01/2006 A Norvège-France 1-1 Ghangzhou (Guangdong Olympic Stadium) Laetitia Tonazzi (19'), Maritha Kaufmann (88')

                                    27/01/2008 A France-France Espoir 2-0 Châteauneuf de Gadagne (Stade de la Galère) Sandrine Dusang (44'), Elise Bussaglia (50')
                                    30/01/2008 A France-Italie 1-0 Martigues (Stade Francis Turcan) Elodie Thomis (79')


                                    Lundi 25 Janvier 2016
                                    Sebastien Duret

                                    http://www.footofeminin.fr/Bleues-Le...il_a12021.html
                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • Bleues - Laëtitia PHILIPPE : "Je peux encore progresser"

                                      Internationale dans toutes les catégories jeunes, Laëtitia Philippe a rejoué avec les Bleues en octobre dernier après plus de trois ans d'absence. Convoquée pour le match face à la Norvège, elle évoque sa saison.


                                      Laëtitia Philippe en séance avec Albert Rust (photo Antonio Mesa/FFF)


                                      La gardienne montpelliéraine ne compte que 4 sélections en équipe de France A dont deux comme titulaire, mais le maillot tricolore, elle le connait depuis des années et un premier match en U17 en 2006. Laëtitia Philippe a d'ailleurs participé à un Euro U17 (en 2007, défaite en finale contre l’Allemagne 0-3), une Coupe du Monde U17 (2008), une autre en U20 (2012) et à deux championnats d’Europe des moins de 19 ans, le 1er perdu en demi-finale contre la Suède en 2009, le second remporté l’année suivante, en Macédoine face à l'Angleterre. "Un souvenir magnifique, se souvient-elle interrogée sur mhscfoot. En plus, j'arrive là-bas blessée, je rate le premier match puis ensuite on va au bout. Ces échéances internationales ont été très formatrices pour moi. Il y a plus d'intensité, le niveau est plus élevé… Ça permet de découvrir un autre football aussi rencontrer des équipes sud-américaines ou asiatiques par exemple…". Présente à la Coupe du Monde 2011 en Allemagne et aux JO de Londres en 2012 avec l’Equipe de France, elle a connu des périodes plus difficiles par la suite en raison de blessure.

                                      "Les blessures m’ont fait grandir"


                                      Lors du match à Jean Bouin face aux Pays-Bas (photo Fred Grando/LMP)


                                      Mais c'est plus forte qu'elle est revenue de ces douloureuses expériences. "Je me dis que c'était peut-être un mal pour un bien". Aujourd'hui, elle espère bien rester au haut niveau et tutoyer de nouvelles expériences internationales. "Les blessures m’ont fait grandir, je me sens plus forte mentalement. Aujourd’hui, je me sens bien, les matchs s’enchainent, on ne prend pas beaucoup de buts, les résultats sont là".

                                      Alors Laëtitia profite de ces instants : "Ça fait plaisir de revenir après une grosse blessure. J'ai travaillé pour retrouver mon meilleur niveau. Cette saison, je profite de pouvoir jouer tous les matchs". Le point d'orgue a été de rejouer avec la sélection lors du match France - Pays-Bas (1-2) trois ans et demi après le précédent : "Il manquait pas mal de joueuses cadres. C'était vraiment une bonne équipe des Pays-Bas. J'étais contente de pouvoir rejouer en équipe de France. C'était une fierté de remettre le maillot et de jouer". Malgré la défaite et les deux buts encaissés, le bilan est satisfaisant sur le plan individuel : "J'ai eu des bons retours sur mon match. Cela fait toujours plaisir d'avoir des retours positifs".

                                      Les JO 2016 "dans un coin de la tête"

                                      Laëtitia mise beaucoup sur cette bonne saison en club pour continuer ce cercle vertueux : "Pour être appelée en sélection, il faut faire de bonnes performances en club. Ça passe forcément par les matchs de championnat et c'est vrai que le fait de ne pas avoir encaissé beaucoup de buts cette saison, ça compte". Malgré la défaite face au PSG, la gardienne est avec son club en encore en course dans toutes les compétitions : "Pouvoir se qualifier, ce serait bien. C'est un niveau au dessus, ce serait bien de pouvoir jouer cette compétition de haut niveau. Cela fait 5/6 ans que le club ne l'a pas joué". Et le groupe semble solide et mieux se connaître : "Le recrutement de cet été a été intéressant avec les étrangères espagnole, brésilienne et puis récemment néerlandaise. Le groupe vit bien. On se connait mieux sur le terrain. C'est pour cela que l'on a réussi à accrocher des équipes comme Lyon et le PSG à l'aller".

                                      Mais celle qui a prolongé jusqu'en 2019 avec le club héraultais, veut encore avancer : "Je pense que je peux encore progresser. J'essaye déjà d'apporter mon expérience même si je n'ai que 24 ans. Il y a encore du travail, j'ai encore des pistes pour progresser. Je vais tout faire pour les réaliser". Les réaliser pour voir la vie encore plus en Bleue. Car même s'il y a une hiérarchie en sélection, les rassemblements comme celui de cinq jours pour ce match sont importants : "On est là pour se montrer, pour prouver qu'on a notre place dans la sélection. Je dois travailler en club".

                                      En sélection, Laëtitia retrouve des partenaires de ses aventures en sélection de jeunes comme Wendie Renard et ses repères : "On se connait. Je sais comment mes partenaires jouent. Dans les buts, c'est un peu différent, ce n'est pas que c'est moins important mais on ne fait pas le jeu. Il suffit de sentir que l'on est présent". Et ce premier rassemblement de l'année 2016 est aussi celui qui permet de se rapprocher un peu plus des Jeux Olympiques : "On y pense, c'est dans un coin de la tête mais c'est encore loin. Cela dépendra des performances en club, il faut que je continue comme cela et on verra ce qui arrivera."


                                      SA FICHE



                                      Lundi 25 Janvier 2016
                                      Sebastien Duret

                                      http://www.footofeminin.fr/Bleues-La...er_a12022.html
                                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • D. Cascarino : "Je me suis dit que c'était une erreur"
                                        Publié le 25 janvier 2016 | Equipe de France A
                                        Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



                                        En marge de la rencontre amicale à La Manga (Espagne) face à la Norvège, Philippe Bergerôo a donc convoqué pour la première fois la jeune lyonnaise Delphine Cascarino. A 18 ans, l'attaquante fait ses premiers pas dans la maison bleue.


                                        Comment avez-vous appris cette première convocation chez les Bleues ?
                                        D.C :
                                        « Je l'ai apprise par mail car j'étais sur mon téléphone. Au début, je ne m'y attendais pas du tout, je me suis dit que c'était peut-être une erreur. Je me suis dit : "C'est bizarre parce que les U19, notre prochain rassemblement se déroule en mars". Donc je suis allée de voir la liste et j'ai vu les grandes joueuses qui y figuraient dessus. Me voir, c'était une fierté, une satisfaction, et une surprise.

                                        Quel est votre objectif pendant ce rassemblement ?
                                        - J'essaie de donner le meilleur de moi-même pour montrer de quoi je suis capable. Entre guillemets, je suis en test, j'essaie de tout donner pour laisser une bonne impression et être rappelée.

                                        Philippe Bergerôo dit qu'il prépare aussi l'avenir, pensez-vous pouvoir faire partie de l'avenir de l'équipe de France ?
                                        - En tout cas, je l'espère. Il faut encore que je progresse et j'espère que je vais y participer.

                                        Croyez-vous pouvoir vous immiscer dans le groupe pour les JO ?*
                                        - Oui j'espère après je me dis que j'ai encore le temps. Ce serait super bien. Je sais que cela va être dure, et qu'il y a de la concurrence.

                                        Quelles différences y-a-t-il entre les équipes de France jeunes et la sélection A ?
                                        - En U19, c'est un peu plus strict. Là, on est un peu plus libre. Au niveau de l'entrainement, il y a une grande différence avec les U19 mais pas tellement par rapport au club car il y a beaucoup de Lyonnaises en équipe de France et des internationales. Le premier entrainement ici était un peu plus stressant.

                                        Vous avez été sacrée championne du monde U17 en 2012, quel souvenir gardez-vous de cette compétition et de ce titre ?
                                        - La joie, car on avait un bon groupe, on rigolait bien ensemble. Même si j'étais un peu plus jeune que les autres. On m'a bien intégrée. Et puis la victoire au bout : rien de plus parfait.

                                        Avec toutes vos coéquipières de l'Olympique Lyonnais, votre intégration a dû être facilitée ?
                                        - Je ne suis pas dépaysée, c'est presque comme en club. Il y a beaucoup de Lyonnaises qui me conseillent. Il y a Camille Abily qui me donne des conseils et Amel Majri car elle a été jeune comme moi et elle me conseille beaucoup. Elles me disent de rester comme je suis, de ne pas en faire trop pour essayer de montrer trop. »*


                                        *Pour un tournoi olympique, le sélectionneur doit fournir une liste restreinte de dix-huit joueuses.
                                        NB : Cette saison, en Division 1, Delphine Cascarino a participé à huit matches, sans jamais être titulaire, pour 314 minutes de temps de jeu. Elle a inscrit deux buts.

                                        Crédit photo : uefa.com


                                        http://www.footdelles.com/article/Eq...ur_125418.html
                                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • Bleues : des essais, mais pourquoi ?
                                          Publié le 25 janvier 2016 | Equipe de France A
                                          Par La Rédaction



                                          Avec la convocation de Delphine Cascarino, le sélectionneur de l'équipe de France féminine, Philippe Bergerôo, a ouvert les portes de la maison bleue à une nouvelle jeune attaquante. Un choix qui soulève une question : pourquoi ces essais ne sont ciblés que sur le secteur offensif ? Explications.


                                          En équipe de France, tout le monde a-t-il vraiment sa chance ? On peut effectivement se poser la question. Si, depuis qu'il est sélectionneur, Philippe Bergerôo a convoqué quelques jeunes joueuses avec du potentiel, toutes n'ont pas eu le « privilège » et le temps de montrer leurs qualités. Le but de ces convocations est alors peut-être davantage de tester la joueuse et de la découvrir dans un cadre différent de celui de son club. Pourquoi pas. Mais reste à savoir si la priorité de Philippe Bergerôo et de l'équipe de France est d'observer pour préparer l'avenir, ou d'avoir le groupe le plus performant possible à chaque rassemblement. Un mélange des deux.
                                          Dernier exemple en date : Delphine Cascarino, la surprise de la liste pour Norvège-France. En effet, malgré un temps de jeu relativement faible en D1 et aucune rencontre disputée face aux cadors du championnat (huit matches joués, aucune titularisation), la jeune attaquante de l'OL a été convoquée par le sélectionneur des Bleues.

                                          Bergerôo et la notion de groupe

                                          S'il est rare de trouver un sélectionneur qui fasse l'unanimité au niveau de ses choix, les questions existent sur la logique de Philippe Bergerôo pour composer son groupe. Depuis le début de la saison, le sélectionneur des Bleues a parfois fait appel à des joueuses qui avaient peu de temps de jeu et de rythme avec leurs clubs. Kheira Hamraoui et Marie-Laure Delie en sont deux exemples. Avec respectivement seulement sept matches de D1 pour la première (cinq titularisations) et dix pour la seconde (quatre titularisations, quatre buts), le manque de temps de jeu pourrait s'avérer problématique à une moment de la saison. Toutefois, une marque de confiance, un encouragement à ne pas lâcher, peut s'avérer être une stratégie payante pour garder ces joueuses concernées. Surtout lorsqu'elles occupent une certaine place dans le groupe, même si Bergerôo a prévenu que le manque de temps de jeu pourrait être problématique à moyen terme. Pour l'instant aucune conséquence dans les faits. En revanche, qu'en est-il pour celles qui jouent et « performent » avec leurs clubs mais semblent « oubliées » des listes d'équipe de France ?

                                          Pas de test en défense

                                          Ces six derniers mois, certaines cadres tricolores ont connu la blessure. À l'image de Wendie Renard, Amandine Henry, ou encore Laura Georges. Des joueuses blessées qui n'ont pas forcément été remplacées par une autre évoluant au même poste...« Finalement la défense est la ligne qui ne bouge pas ou en tout cas pas avec de "nouvelles" joueuses, quitte à mettre Sabrina Delannoy ou Griedge M'Bock Bathy en latérale alors que ce n'est pas leur poste de prédilection », analyse Sandrine Dusang, consultante Foot d'Elles.
                                          Contrairement à Charlotte Bilbault, la réserviste Julie Soyer n'a plus fait d'apparition dans le groupe depuis la fin de la préparation de la Coupe du monde. A 31 ans, la latérale de Juvisy ne rentrerait pas, a priori, dans les plans d'avenir du sélectionneur. En défense centrale, Kelly Gadéa (24 ans) réalise une saison complète à Montpellier (12 titularisations). Elle doit y être pour quelque chose si le MHSC possède la deuxième meilleure défense de D1. Pourtant, elle n'a plus été appelée chez les A depuis juillet 2012. Enfin dans le domaine offensif, là où Philippe Bergerôo s'est laissé tenter par les essais. Pas de Camille Catala (cinq réallsations en D1) ou de Julie Peruzzetto (huit buts). Pourtant, le sélectionneur a identifié depuis bien longtemps le mal français : l'efficacité devant le but. Ce qui a d'ailleurs coûté une place en demi-finale de la dernière Coupe du monde. Avec l'émergence de Marie-Charlotte Léger et Clarisse Le Bihan, il semble avoir trouvé des qualités qui lui conviennent.

                                          Dans ce processus, on peut y voir aussi la volonté du staff de garder l'ossature de son groupe. D'autres sélectionneurs d'autres équipes par le passé ont soutenu que leur ligne de conduite était, non pas de prendre le meilleur élément à chaque poste, mais d'excellents éléments qui pouvaient aussi s'intégrer au mieux dans le collectif.

                                          http://www.footdelles.com/article/Eq...i-_125422.html
                                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • Ada Hegerberg : "Un vrai test avant les Jeux olympiques"
                                            Publié le 26 janvier 2016 | Top News
                                            Par Benjamin ROUX pour Foot d'Elles



                                            Alors que son équipe disputera ce soir un match amical face à la France, Ada Hegerberg, attaquante de l'Olympique Lyonnais et de la Norvège, s’apprête à rencontrer ses coéquipières de club. Avec une qualification pour les Jeux olympiques dans un coin de sa tête, la Norvégienne de 20 ans se réjouit de ce match test face à une grande nation. Interview.


                                            Vous allez rencontrer l'équipe de France ce soir. Quelle idée vous faites-vous de cette opposition ?
                                            A.H :
                                            « Tout d'abord, j'ai vraiment hâte de disputer ce match, car c'est une des meilleures équipes du monde. Elles pratiquent un jeu de qualité, et nous allons pouvoir nous tester en vue des échéances à venir. C'est un bon challenge pour nous. Pour obtenir un résultat positif, il faudra nécessairement montrer le jeu que nous développons depuis le mois de septembre dernier. Je trouve que nous avons fait de gros progrès, et nous allons pouvoir montrer tout cela ce soir. Je m'attends à un grand match de foot.

                                            Est-ce particulier pour vous de jouer un match international face à cette équipe, dans le sens où vous serez finalement "seule" face à une armada de Lyonnaises ?
                                            - En effet, c'est un peu spécial. Ce sont des joueuses qui sont devenues mes amies à Lyon, mais je pense qu'il faut mettre cela de côté lorsque l'on porte le maillot de sa sélection nationale. Je serai concentrée dans l'optique de faire une bonne prestation. Pour l'emporter, nous devrons effectuer un gros travail toutes ensemble, comme lors de toute autre partie. Evidemment, le contexte change un petit peu, nous allons pouvoir discuter, être entre nous avant le match... Cependant, lorsque l'arbitre sifflera le coup d'envoi, tout le monde sera concentré, et nous devrons tout donner pour l'emporter.

                                            « Un bon challenge pour nous »

                                            Quel enjeu aura véritablement ce match pour la Norvège ?

                                            - Cela sera une opposition très importante. Même si c'est un match amical, nous devrons jouer à notre meilleur niveau. C'est notre dernier challenge avant de s'attaquer aux qualifications pour les Jeux olympiques. Tout au long de l'année, nous n'avons que peu d'occasions de disputer des matches de haut niveau avec nos sélections respectives. Lorsque l'occasion se présente, il faut savoir la saisir. Nous devrons nous servir de ce match pour progresser. L'équipe de France possède des joueuses de talent, et je pense que c'est l'occasion rêvée de se confronter à ce qui se fait de mieux actuellement dans le football féminin international.

                                            Que retenez-vous du jeu pratiqué par l'équipe de France ?
                                            - Je prends toujours beaucoup de plaisir à disputer des matches face à de telles joueuses. C'est une formation qui insiste énormément sur la possession de balle, à l'image de ce que nous pouvons faire à Lyon. Je trouve que la force de cette nation est de posséder un bon équilibre au sein de l'équipe. Elles attaquent et défendent ensemble. C'est un style de jeu auquel je suis habituée, et nous allons tout donner pour justement tenter de déséquilibrer les plans de l'entraîneur adverse.

                                            Pour voir plus loin, quels seront vos objectifs avec l'équipe nationale de Norvège pour l'année 2016 ?
                                            - Il faudra avant tout se concentrer sur les Jeux Olympiques. Nous devrons parvenir à nous qualifier, c'est notre principale ambition. Dès ce mardi face à la France, nous aurons un vrai test avant ces JO. Cette compétition est un immense challenge pour une équipe comme la nôtre, et je pense que nous avons les capacités pour prétendre à un tel objectif. Je suis contente de voir que l'équipe de Norvège est soudée, et que l'état d'esprit est très bon. Mes coéquipières, comme moi-même d'ailleurs, sont toutes tournées vers le même objectif, et c'est ce qui fait que nous possédons une vraie force. Tout au long de cette année 2016, et lors des différentes échéances auxquelles nous devrons faire face, nous devrons nécessairement être une équipe solide et collective pour réussir. »


                                            Propos recueillis par Benjamin Roux
                                            Crédits photos : UEFA.


                                            http://www.footdelles.com/article/Au...es_125410.html
                                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • Bleues - NORVÈGE - FRANCE : 0-1, une première victoire pour débuter l'année

                                              En match amical à La Manga (Espagne), les Bleues se sont imposées 1 à 0 face à la Norvège grâce à un but de Louisa Necib sur penalty en fin de rencontre.


                                              2016 débute par une victoire sur un but de Louisa Necib


                                              Pour cette première rencontre amicale de l'année 2016 entre la Norvège et la France, les deux équipes avaient pour objectif de préparer les futurs Jeux Olympiques de Rio. Mais si les Françaises ont déjà décroché leur billet lors de la Coupe du Monde au Canada, les Norvégiennes tenteront d'y parvenir lors du tournoi qualificatif début mars aux Pays-Bas avec également la Suède et la Suisse. Un match de reprise avec des Norvégiennes dans leur camp de base hivernal de La Manga qui avaient déjà eu l'occasion de disputer une rencontre facilement remportée face à la Roumanie (6-0) alors que pour les Bleues, rassemblées depuis vendredi soir, la préparation de ce match avait été plus courte.

                                              Hamraoui titulaire


                                              Amel Majri, milieu gauche


                                              Philippe Bergerôo alignait dans le but Sarah Bouhaddi qui effectuait sa reprise en Bleue depuis son opération à l'épaule et fêtait à cette occasion sa 100e sélection. Griedge Mbock était à nouveau titulaire aux côtés de la capitaine Wendie Renard, de retour de blessure, alors que les latérales Houara d'Hommeaux et Boulleau complétaient la ligne défensive. En l'absence d'Amandine Henry, Kheira Hamraoui débutait la rencontre pour la 4e fois en 24 sélections A, la dernière remontant au 25 octobre 2014. Camille Abily était à ses côtés comme milieu défensif. Elodie Thomis à droite, Amel Majri positionnée à gauche prenaient les couloirs alors que Louisa Necib retrouvait un poste de numéro 10, alors que Marie-Laire Delie était à la pointe de l'attaque.

                                              Bouhaddi décisive pour sa 100e sélection


                                              Delie n'a pas trouvé la faille


                                              C'est une première période sans rythme à laquelle on assista. Le milieu de terrain français eut du mal à conserver le ballon et imposer son rythme. Les Norvégiennes en profitaient pour récupérer souvent le ballon et se projeter rapidement vers l'avant avec notamment la Lyonnaise Ada Hegerberg. Elle inquiétait Sarah Bouhaddi sur un ballon aérien avec une reprise qui terminait au dessus du cadre (24e). Emilie Haavi était ensuite bien servie par Ada Hegerberg et plaçait un crochet devant Jessica Houara d'Hommeaux avant d'armer une frappe que Sarah Bouhaddi repoussait d'un arrêt réflexe (30e). La plus belle occasion de cette première période, que Laure Boulleau imitait sur un service de Kheira Hamraoui mais là aussi la gardienne repoussait (43e). Les autres tentatives de part et d'autre ne donnaient rien, la faute à trop de passes interceptées.

                                              Necib débloque la situation sur penalty

                                              La France revenait avec de meilleures intentions et le même onze. Il restait cependant à les concrétiser en occasion. Et si Renard manquait une opportunité de la tête (53e), la France n'allait pas avoir beaucoup d'occasions. Les entrées de Lavogez et Léger rajeunissaient l'attaque mais c'est Louisa Necib pour sa 135e sélection qui avait la plus belle action en interceptant un ballon dans la défense pour enchaîner par une frappe où la gardienne était décisive (78e). La Norvégienne répondait deux minutes après sur une tête en cloche que Sarah Bouhaddi devait sortir du bout des doigts en corner (80e). Et alors que le match nul semblait logique, une faute de la grande soeur Hegerberg, Andrine, commise sur Amel Majri, permettait aux Bleues d'obtenir un penalty. Louisa Necib le transformait d'un contre-pied parfait (0-1, 84'). Le premier but encaissé par le sélectionneur norvégien Roger Finjord depuis sa prise de fonction en août dernier. Le dernier sursaut norvégien était l'occasion pour Utland de reprendre un corner de la tête mais elle trouvait la transversale (90e).

                                              La France débute son année 2016 par une victoire. Si l'attaque n'a pas été très dangereuse, la défense n'a pas concédé de but. Les prochains rendez-vous en mars aux Etats-Unis face à l'Allemagne, les Etats-Unis et l'Angleterre seront l'occasion de juger du potentiel actuel des Bleues.


                                              Mardi 26 janvier 2016 - 21h00
                                              NORVÈGE - FRANCE : 0-1 (0-0)
                                              Los Belones (La Manga) [Espagne]
                                              Temps nuageux - Terrain moyen
                                              Spectateurs : 80
                                              Arbitres : Elia Maria Martinez Martinez (Espagne) assistée de Yolanda Parga Rodriguez (Espagne) et Guadalupe Porras Ayuso (Espagne). 4e arbitre : Maria Dolores Martinez Madrona (Espagne)
                                              But : Louisa NECIB 84' s.p.
                                              Aucun avertissement

                                              NORVÈGE : 12-Cecilie Fiskerstrand ; 13-Ingrid Moe Wold, 3-Marita Skammelsrud Lund, 11-Nora Holstad Berge, 16-Elise Thorsnes (9-Synne Sofie K. Jensen 46') ; 19-Kristine Minde, 6-Maren Mjelde (cap.) (4-Ingvild Stensland 66'), 7-Trine Rønning (8-Andrine Stolsmo Hegerberg 46'), 20-Emilie Bosshard Haavi (14-Gry Tofte Ims 73') ; 21-Ada Stolsmo Hegerberg, 10-Caroline Graham Hansen (2-Lisa-Marie Karlseng Utland 46'). Entr.: Roger Finjord
                                              Non utilisées : 23-Kristine Nøstmo, 5-June Renate Pedersen, 15-Kristine Bjørdal Leine, 17-Anja Sønstevold, 18-Stine Reinas, 24-Silje Blakstad
                                              FRANCE : 16-Sarah Bouhaddi ; 8-Jessica Houara d'Hommeaux, 19-Griedge Mbock Bathy Nka, 2-Wendie Renard (cap.), 3-Laure Boulleau ; 10-Camille Abily, 23-Kheira Hamraoui ; 12-Elodie Thomis (13-Marie-Charlotte Léger 72'), 14-Louisa Necib, 22-Amel Majri ; 18-Marie-Laure Delie (11-Claire Lavogez 66'). Entr.: Philippe Bergerôo
                                              Non utilisées : 1-Laëtitia Philippe, 21-Karima Benameur, 4-Laura Georges, 5-Sabrina Delannoy, 7-Charlotte Bilbault, 9-Viviane Asseyi, 15-Elise Bussaglia, 17-Aurélie Kaci, 20-Delphine Cascarino

                                              Mercredi 27 Janvier 2016
                                              Sebastien Duret

                                              http://www.footofeminin.fr/Bleues-NO...ee_a12027.html
                                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • Bleues : une rentrée gagnante
                                                Publié le 26 janvier 2016 | Equipe de France A
                                                Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



                                                Pour son premier match de cette année olympique, l'équipe de France féminine s'est imposée 1-0 face à la Norvège à La Manga (Espagne). Si tout n'a pas été parfait dans ce match de rentrée, les Bleus ont montré de l'envie et ont réussi à répondre au défi tactique et physique proposé par la 10e nation mondiale.


                                                Pendant une heure et demi, on s'est cru au bord de la pelouse, presque assis à côté de Philippe Bergerôo sur le banc de touche. A entendre les voix des Bleues se donner des consignes, se parler pour mieux se placer. Comme à l'entrainement. Et pour cause le stade de La Manga qui accueille ce match amical de rentrée 2016 Norvège-France, est un complexe dédié à l'entrainement donc avec une faible capacité d'accueil du public.

                                                Le potentiel norvégien

                                                Un manque de spectateurs qui n'a pas démotivé les Scandinaves. Comme attendu, les coéquipières d'Ada Hegerberg imposent d'entrée un défi physique dans les duels. Leur pressing très haut empêche les Bleues de ressortir proprement le ballon. Et comme attendu le duo Hegerberg-Hansen montre toute sa complémentarité et son potentiel qui ne fait que se dévoiler. En première période, leurs appels ont perturbé la défense tricolore qui a plusieurs fois été sauvée par des couvertures de Jessica Houara d'Hommeaux ou Laure Boulleau.
                                                Dans cette première période, ce sont pourtant les Bleues qui se procurent la première situation dangereuse par l'intermédiaire de Louisa Necib. Mais la frappe de la milieu de terrrain lyonnaise, replacée dans l'axe pour l'occasion, trop écrasée n'inquiète pas Fiskerstrand (5'). Les Norvégiennes lui répondent à deux reprises. Tout d'abord par Hegerberg d'une tête non cadrée suite à un coup franc (24'), puis par Haavi qui oblige Bouhaddi à la parade (30'). A part ça, les Bleues ne réussissent pas toujours à se projeter rapidement vers l'avant à la récupération du ballon et sont trop imprécises sur certaines séquences de jeu. Pourtant, la défense norvégienne laisse de l'espace dans son dos. Comme l'a montré cette passe de Kheira Hamraoui par-dessus dans la surface de réparation pour Laure Boulleau dont la frappe est déviée par Fiskerstrand (43'). Une action de fin de première période où les Bleues réussissent à mieux répondre au pressing norvégien.

                                                De l'intensité et de la réussite

                                                Au retour des vestiaires, Hansen et Ronning, qui régulait bien le tempo du milieu de terrain, cèdent leurs places. La tendance s'inverse. C'est au tour des Bleues de prendre la possession du terrain et aux Norvégiennes de connaître quelques difficultés pour ressortir proprement le ballon. Les coéquipières de Wendie Renard utilisent beaucoup plus les couloirs avec Laure Boulleau notamment qui bénéficie de beaucoup d'espace.
                                                Les Bleues auraient même pu faire la différence sur une grosse erreur de relance de la défense scandinave mais Louisa Necib perd son duel face à Fiskerstrand (78'). La numéro 14 tricolore a l'occasion de se rattraper quelques minutes plus tard sur penalty. Après une faute sur Amel Majri, Necib prend parfaitement à contre-pied la portière norvégienne (84'), inscrivant là son trente-quatrième but sous le maillot bleu. Dans les toutes dernières secondes, Sarah Bouhaddi, battue sur sa sortie aérienne, sera sauvée par sa barre transversale sur un corner norvégien.
                                                Finalement, l'équipe de France entame donc son année olympique par une victoire 1-0 face à la 10e nation mondiale. Tout n'a pas été parfait pour cette rentrée au cours de cette rencontre, mais le succès permettra de garder de la confiance après une opposition et une équation tactique pleine d'enseignements.


                                                LA FEUILLE DE MATCH

                                                Composition d'équipes :

                                                FRANCE

                                                Bouhaddi - Houara Mbock Renard (cap) Boulleau – Thomis (Léger 72') Hamraoui Abily Necib Majri – Delie (Lavogez 66').

                                                NORVÈGE
                                                Fiskerstrand – Moe Wold, Skammelsrud, Holstad, Thorsnes – Minde, Mjelde (Stensland 66'), Rønning, Haavi - Ada Hegerberg, Hansen (Hegerberg 46').

                                                But(s) : Necib (84')


                                                Crédit photo : fff.fr

                                                http://www.footdelles.com/article/Eq...te_125506.html
                                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • Hamraoui : "On pense toutes aux Jeux olympiques"
                                                  Publié le 26 janvier 2016 | Equipe de France A
                                                  Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



                                                  A la sortie du terrain après cette première victoire de 2016 face à la Norvège à La Manga (1-0), la satisfaction régnait dans les rangs de l'équipe de France. Des Bleues, à l'image de Kheira Hamraoui, qui sont désormais concentrées sur l'objectif olympique.


                                                  Vous débutez cette année olympique par une victoire face à la Norvège, quel sentiment domine après ce succès ?
                                                  K.H :
                                                  « On est très contentes. Ce résultat est très positif surtout que le match a été compliqué notamment pendant l'entame. Mais on s'est vite remises dedans après cinq minutes de jeu.

                                                  Un contexte de match amical en janvier, malgré cela, on a senti de la motivation au sein de l'équipe de France ?
                                                  - Oui c'est sûr, dans nos têtes on pense toutes au Jeux olympiques, on est très motivées et on aborde tous les matches, mêmes les matches amicaux, avec beaucoup de sérieux.

                                                  Au retour des vestiaires, vous avez décidé de passer plus par les côtés et jouer plus haut, c'était une consigne de l'entraîneur ?
                                                  - Oui dans les vestiaires on s'est dit qu'il fallait aller jouer plus haut, aller les embêter car on les avait trop laissées jouer en première période. Cela nous avait posé beaucoup de problèmes. On a passé la plupart du temps dans leur camp et cela a fini par se concrétiser.

                                                  La Norvège était donc un bon test en vue des échéances à venir ?
                                                  - Oui c'est un bon test, c'est une très belle équipe avec beaucoup d'impact. On a dû être vigilantes.

                                                  Désormais place aux clubs, à la Coupe de France et au choc face à Lyon le 5 février à Charléty.
                                                  - Oui après l'équipe de France c'est le retour dans les clubs. On va se remettre dans notre bulle pour pouvoir travailler pendant presque deux semaines. Evidemment, on va préparer cette rencontre pour s'imposer et recoller au classement. Qui va jouer pour perdre ! En plus, on va jouer à domicile, c'est une raison de plus pour bien préparer ce match. »

                                                  http://www.footdelles.com/article/Eq...es_125507.html
                                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • Bleues - Jessica HOUARA D'HOMMEAUX : "On a su répondre présente et le gagner"

                                                    La latérale droite des Bleues est revenue sur la victoire tricolore, la défense inviolée et le retour de Sarah Bouhaddi à l'occasion du match Norvège - France remporté 1-0 à la Manga.


                                                    Jessica Houara d'Hommeaux à la lutte avec Emilie Haavi

                                                    Aucun but encaissé

                                                    C'était important de ne pas prendre aujourd'hui. Je pense que l'on a été solide face à une très bonne équipe de Norvège qui prépare ses qualifications aux J.O. C'était un match difficile où on a su répondre présente et le gagner. C'est bien pour la confiance.

                                                    Première période difficile
                                                    La Norvège nous a beaucoup plus pressé en première période. C'était difficile de poser notre jeu. En plus, on faisait quelques erreurs techniques. En deuxième mi-temps, elles nous ont laissé plus d'espaces, on a pu plus poser notre jeu et avoir des occasions.

                                                    Peu d'occasions dans cette rencontre
                                                    C'est une déception même si on en a eu quelques unes. On a eu des occasions de centres. Il y a la frappe de Laure (Boulleau) en première mi-temps, un ou deux face-à-face et l'occasion de Louisa (Necib) en deuxième. Contre une grosse équipe solide comme la Norvège qui est bien en place tactiquement, avoir quatre occasions franches, c'est déjà bien après il faut qu'on les mette au fond plus facilement pour se rendre le match plus facile. C'est un peu notre pêché mignon.

                                                    Le jeu d'Ada Hegerberg
                                                    On connait ses qualités d'Ada, on sait que c'est une très grande joueuse, une très jeune joueuse aussi. On savait que c'était leur arme offensive mais il y avait aussi la n°10 Hansen qui était très bonne et que l'on a beaucoup vu en première période. Quand Hansen est sortie, cela nous a fait un peu de bien car elles nous ont laissé plus le ballon. Cette équipe a aussi des atouts en plus d'Ada même s'il est sûr qu'elle est très une grande joueuse, et qu'elle peut devenir l'une des meilleures du Monde.

                                                    Le retour de Sarah Bouhaddi
                                                    On n'a jamais eu aucun doute sur Sarah, on sait toutes les qualités qu'elle a. C'est une des très grandes gardiennes, l'une des meilleures du monde, elle a déjà prouvé maintes et maintes fois. Elle nous a fait un grand match en nous sauvant deux/trois occasions avec des arrêts qui font du bien. C'est bon d'avoir une "Sarah" comme ça, car si on a une "Sarah" qui n'encaisse pas de but, on ne perd pas de match.

                                                    Propos recueillis par Sébastien Duret

                                                    Mercredi 27 Janvier 2016
                                                    Sebastien Duret

                                                    http://www.footofeminin.fr/Bleues-Je...er_a12028.html
                                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X