Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Coupe de France Féminine 2015-2016

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #76


    Les buts des 16èmes de finale : Montpellier-Toulouse, Le Puy-Rodez, Châtenoy-le-Royal/Lyon, Saint-Christol-lès-Alès/Nîmes, Issy-Guingamp, Thiberville-Val d'Orge, Condé-sur-Noireau/Saint-Maur, Rennes Bréquigny-Rouen, Saint-Julien Chapteuil/Grenoble-Claix, Vendenheim/Saint-Étienne.
    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • #77
      Coupe de France - Le programme des huitièmes

      Seize équipes sont encore en course pour tenter d'aller le plus loin possible dans cette compétition dont la finale aura lieu le dimanche 15 mai 2016 au stade des Alpes à Grenoble.


      photo FFF


      Le match des extrêmes entre Orvault, pensionnaire de DH, et Lyon, tenant du titre ouvrira ce tour samedi après-midi. Dimanche, sept rencontres auront lieu donc deux chocs entre D1 : PSG - Juvisy et Nîmes à Rodez.
      Tombeur de Saint-Etienne au tour précédent, Vendenheim accueillera Montpellier alors que Bordeaux après Soyaux et La Roche essaiera la passe de trois contre Saint-Maur.
      Le deuxième petit poucet, Rennes, qui a éliminé Rouen (D2) jouera le derby breton face à Guingamp. Enfin deux confrontations entre équipes de D2 sont programmées avec Dijon contre Grenoble-Claix et Val d'Orge face à Metz


      LE TIRAGE

      Division 1 entre eux

      Paris-Saint-Germain FC (D1) - FCF Juvisy (D1), dimanche à 16h30 En direct sur Eurosport 2
      Nîmes FF MG (D1) - Rodez AF (D1), dimanche à 15h00

      Division 1 contre Division 2
      FC Vendenheim (D2) - Montpellier HSC (D1), dimanche à 14h00
      VGA Saint-Maur (D1) - FC Girondins de Bordeaux (D2), dimanche à 15h00

      Division 1 contre Division Honneur
      Orvault SF (DH) - Olympique Lyonnais (D1), samedi à 15h00
      CPB Rennes Bréquigny (DH) - EA Guingamp (D1), dimanche à 15h00

      Division 2 entre eux
      Dijon FCOF (D2) - Grenoble M. Claix (D2), dimanche à 13h00
      FCF Val d'Orge (D2) - FC Metz (D2), dimanche à 14h30



      Jeudi 11 Février 2016
      Sebastien Duret

      http://www.footofeminin.fr/Coupe-de-...es_a12092.html
      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • #78
        Coupe de France - 1/8e : Présentation
        Publié le 11 février 2016 | Coupe de France
        Par La Rédaction



        Entre Orvault-Lyon et PSG-Juvisy, affiches contraires, le tirage des huitièmes de finale de la Coupe de France a permis de proposer plusieurs rencontres très intéressantes et a priori plutôt équilibrées. Le spectacle et le suspense devraient donc être présent sur les pelouses françaises ce week-end


        Orvault (DH) - Olympique Lyonnais (D1)

        C'est l'affiche la plus déséquilibrée, et de loin, de ces huitièmes de finale. Une rencontre qui devrait permettre à Gérard Prêcheur de faire tourner et de donner du temps de jeu à ses jeunes talents.
        Match samedi à 15h.

        Dijon (D2) - Grenoble Claix (D2)
        Belle affiche entre le 3e et le premier du groupe C de D2, même si Grenoble Claix partira favori. Tout d'abord parce que l'équipe de Nicolas Bach a remporté ses deux rencontres de championnat contre les Dijonnaises, sans encaisser le moindre but, ensuite parce que Laury Jésus et Anaïs Ribeyra sont intenables et martyrisent les défenses les unes après les autres. A une semaine du choc décisif pour la montée face à l'Olympique de Marseille, Grenoble Claix pourra se servir de cette rencontre comme d'un entrainement grandeur nature. A moins qu'en vue du choc justement, Nicolas Bach ne se décide à faire tourner son effectif pour éviter d'éventuelles blessures...
        Match dimanche à 13h.

        Vendenheim (D2) - Montpellier (D1)
        Déséquilibrée sur le papier, cette opposition pourrait être plus intéressante que prévu. Montpellier connait un coup de mou en championnat, et il lui faudra percer la défense de Vendenheim, actuellement la meilleure de D2. Vendenheim comptera donc sur son arrière-garde pour tenir le coup en espérant trouver les ressources pour tromper la défense montpelliéraine, une des meilleures de D1.
        Match dimanche à 14h.

        Rennes Bréquigny (DH) - Guingamp (D1)
        Le derby breton semble lui aussi déséquilibré entre une DH et une D1. Rennes a éliminé Rouen, pensionnaire de D2, au tour précédent, et aime la Coupe. Guingamp, de son côté, n'est pas au mieux malgré un regain de forme au niveau des résultats ces derniers temps. Ce sera l'occasion pour les joueuses de Sarah M'Barek de retrouver véritablement des couleurs et de continuer sur sa dynamique.
        Match dimanche à 15h.

        Saint-Maur (D1) - Bordeaux (D2)
        Et si Bordeaux réalisait la passe de trois ? Après Soyaux et La Roche, le pensionnaire de D2 aura l'occasion d'éliminer un nouveau club de D1 ce week-end avant un choc décisif pour la montée le week-end suivant face à Yzeure. Saint-Maur, qui reste sur une performance solide face à Juvisy, tentera d'enrayer la machine girondine, et surtout de faire la différence rapidement, car les Bordelaises ont montré qu'elles pouvaient être redoutables sur les fins de match. C'est certainement une des affiches les plus indécises de ce tour qui propose pourtant de belles rencontres.
        Match dimanche à 15h.

        Nîmes (D1) - Rodez (D1)
        Avant de se retrouver lors de l'avant dernière journée de championnat, Nîmes et Rodez vont de nouveau croiser le fer ce week-end. Les Ruthénoises partiront favorites du fait de leur place en championnat (5e) et de leur victoire lors de la phase aller de D1 (2-4). Mais Nîmes a montré qu'il savait resserrer les rangs en défense et devra donc compter sur une arrière-garde solide pour espérer éliminer Rodez qui présente une attaque diversifiée (plus de 10 buteuses différentes pour l'instant) emmenée par Flavie Lemaître, buteuse à cinq reprises déjà en Coupe cette saison.
        Match dimanche à 15h.

        Val d'Orge (D2) - Metz (D2)
        Le troisième et le premier du groupe A de D2 (et les deux meilleures attaques) vont de nouveau s'affronter ce week-end. En championnat, pour clôturer la phase aller, Metz était allé s'imposer largement sur la pelouse du club francilien (1-4). L'arme principale de Val d'Orge sera Luce Ndolo Ewele, actuelle meilleure buteuse du groupe, alors que Metz, de loin la meilleure attaque, s'appuiera principalement sur Meryll Wenger et Julie Wojdyla (9 buts chacune) pour faire sauter le verrou du club francilien. Solides défensivement, les deux équipes ne manqueront pas d'atout pour prendre le dessus sur un concurrent à la montée en championnat.
        Match dimanche à 15h.

        Paris Saint-Germain (D1) - Juvisy (D1)
        C'est le choc de ces huitièmes de finale, entre deux des meilleures équipes françaises. Les deux équipes se sont déjà rencontrées en championnat cette année, pour une large victoire parisienne (0-5). En Coupe, il faut remonter à 2005 pour voir les Juvisiennes prendre le dessus sur le club de la capitale (Juvisy avait remporté la Coupe). Depuis, les deux équipes se sont rencontrées à plusieurs reprises (2008, 2012, 2013, 2014), à chaque fois avec une qualification parisienne. La défense juvisienne appréciera le départ de Lindsey Horan, toujours en réussite face aux Essonniennes, et de Shirley Cruz, aux Etats-Unis avec sa sélection.
        Match dimanche à 16h30.

        http://www.footdelles.com/article/Co...on_126412.html
        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • #79
          CDF : Vendenheim, l'optimiste défenseur
          Publié le 12 février 2016 | Coupe de France
          Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles



          Parmi les affiches des 8es de Coupe de France qui auront lieu ce week-end, le FC Vendenheim, pensionnaire de D2, accueillera le Montpellier Hérault SC. Si la défi s'annonce compliqué pour Vendenheim, qui a éliminé Saint-Étienne au tour précédent, les Alsaciennes semblent tout de même avoir de belles choses à défendre. Focus.


          Après avoir éliminé Saint-Étienne lors des 16es de finale (1-0), le FC Vendenheim va devoir en découdre avec le Montpellier Hérault SC ce dimanche à 14h. Le club alsacien sait que la tâche s'annonce compliquée mais compte bien s'appuyer sur ses qualités pour faire un coup face à l'un des cadors du championnat de D1.

          La meilleure défense...

          Actuellement quatrième du groupe A, derrière Metz, Arras, et le Val d'Orge, le FC Vendenheim est en bonne posture pour se maintenir en D2 à l'issue de l'exercice 2015-2016. Si la Coupe de France n'est pas l'objectif numéro un du club, cela n'empêche que les Alsaciennes ont envie de bien faire face à l'une des grosses écuries de la D1, comme l'explique Milène Anstett, défenseure : « Avec la restructuration de la D2, l'objectif premier du club cette année est de se maintenir et si possible d’accrocher le podium. La Coupe de France est l’occasion de se confronter à de très bonnes équipes et de se comparer à elles. Ce week-end, nous sommes outsider, mais j’espère que nous offrirons une belle prestation et parviendrons à poser des problèmes à Montpellier. Qui sait, peut-être que nous serons la surprise de ce tour ».
          En plus de l'envie, Vendenheim semble avoir un profil intéressant pour faire partie des équipes dites de « Coupe ». En effet, avec seulement six buts encaissés depuis le début de la saison, la défense fédinoise est pour le moment la plus hermétique de D2 (tous groupes confondus). Grâce à son sérieux et son application dans le secteur défensif, le club alsacien a déjà réussi à écarter Saint-Étienne de la compétition. Un message fort mais également porteur d'espoir, puisque Montpellier s'est fait accrocher par les Vertes lors de la dernière journée de D1. Si Milène Anstett et ses coéquipières ne veulent pas s'emballer pour autant, la défenseure reconnaît que les évènements récents sont une source de motivation supplémentaire pour les joueuses du Bas-Rhin : « Avant d’affronter Saint-Étienne en Coupe, nous nous disions que tout était possible et que nous étions capables de réaliser l'exploit. Montpellier, troisième de D1, c’est encore un cran au-dessus… L’impact, la puissance physique et la justesse technique font partie de leurs forces. Il va donc falloir s'adapter dès l'entame de match et ne pas se laisser impressionner afin de mettre notre bloc bien en place pour les empêcher au maximum d'avoir trop de libertés dans le jeu. En tout cas, le fait que Saint-Étienne ait réussi à décrocher le nul le week-end dernier, nous motive et nous donne encore davantage d’espoir ».



          … c'est l'attaque ?

          Malheureusement pour le club du Bas-Rhin, cela a l'air plus compliqué au niveau offensif. En effet, depuis le début de saison, Vendenheim n'a marqué qu'à seize reprises -7e attaque ex-æquo du groupe A-, ce qui est peu pour une équipe relativement bien classée. « Nous avons des difficultés à marquer et cela nous joue parfois de mauvais tours en championnat -à Reims le week-end dernier par exemple (1-1)-. Nous arrivons pourtant à nous créer un bon nombre d'occasions par match. Je pense qu'il nous manque un peu de lucidité et de sang froid dans la zone de vérité. Nous avons beaucoup travaillé devant le but à l’entrainement pour corriger ça, alors espérons que cela porte ses fruits dimanche, contre Montpellier », confie Milène Anstett. Avec 7 réalisations, soit presque la moitié des buts inscrits par l'équipe, Joanna Schwartz est l'élément fort de l'attaque fédinoise. L'équipe alsacienne souffrirait-il d'une sorte de « Joanna Schwartz dépendance » ? Pour Milène Anstett, ce n’est pas le cas, même si l’attaquante a un rôle important au sein du collectif alsacien : « Bien sûr Joanna est une excellente joueuse, capable de faire la différence dans des moments décisifs. Mais les joueuses offensives qui l’entourent sont toutes aussi capables de créer le danger et de débloquer certaines situations ». Malheureusement, le problème de l'efficacité fédinoise devrait encore davantage se poser ce week-end, car ne l'oublions pas, Montpellier est la deuxième meilleure défense de D1 avec seulement cinq buts encaissés.

          En revanche, du côté de l’attaque du MHSC, il y a normalement ce qu’il faut, et ce n’est pas Milène Anstett qui dira la contraire : « Au niveau des chiffres, j'ai vu que Montpellier avait marqué pas mal de buts. C’est une équipe complète qui risque de nous poser beaucoup de problèmes. Elles savent être décisives devant le but et en tant que défenseure, j'appréhende un peu la qualité de jeu de leurs attaquantes. Ce ne sera pas un match facile, il va falloir les accrocher et être hargneuses pour essayer de nous imposer. Sur le papier, l'équipe semble puissante. Mais c'est sur le terrain que tout va se jouer, et dans ce domaine, nous avons, nous aussi, nos qualités et une sacrée détermination ! ».
          Reste à savoir si les joueuses offensives héraultaises seront dans un bon jour et si elles parviendront à trouver la faille dans la défense alsacienne. Disciplinée et bien en place, l'équipe de Vendenheim semble difficile à manœuvrer. Un atout qui pourrait faire perdre les pédales aux Montpelliéraines, et les faire douter si elles ne parviennent pas à percer la muraille défensive bas-rhinoise rapidement. L'expression peut sonner un peu faux mais pour Vendenheim, il semble bien que la meilleure défense soit... la défense.



          Crédits photos : FC Vendenheim, statistiques Foot d'Elles


          http://www.footdelles.com/article/Co...ur_126605.html
          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • #80
            À Juvisy d'inverser la dynamique
            Publié le 12 février 2016 | Coupe de France
            Par Anthony Rech pour Foot d'Elles



            Dimanche en fin d'après-midi, le Paris Saint-Germain accueille Juvisy à Charlety pour le compte des huitièmes de finale de Coupe de France. Distancées dans la course à la Ligue des Champions, les Juvisiennes ont l'occasion d'inverser la dynamique face au club de la capitale en Coupe de France. Compétition où elles n'ont plus gagné face au PSG depuis onze ans.


            Pour Juvisy, ce huitième de finale face au Paris Saint-Germain (coup d'envoi dimanche à 16h30 à Charlety) pourrait être plus décisif qu'il n'y paraît. Quasiment éliminé de la course à la Ligue des Champions, le club essonnien devra lutter pour se hisser sur le podium en fin de saison. Dans cette optique, la Coupe de France pourrait devenir un objectif prioritaire pour décrocher quelque chose. Un titre qui échappe aux Juvisiennes depuis 2005 : « En août quand on préparait la saison, la Coupe de France faisait déjà partie de nos objectifs. On est toujours dans cette idée d'aller loin en Coupe de France », avance Camille Catala, milieu de terrain du FCF Juvisy.

            Onze ans de disette

            Onze ans, cela commence à faire long. Tout comme le nombre d'années pendant lesquelles Juvisy n'a pas connu la victoire face au Paris Saint-Germain dans cette coupe nationale. C'est sur la route de ce titre en 2005 que Juvisy s'est imposé face aux joueuses de la capitale pour la dernière fois. Derrière, les coéquipières de Gaëtane Thiney ont enchaîné quatre défaites en 2008, 2012, 2013, 2014. L'ascendant est donc parisien. Ajoutez à cela une dernière impression en championnat qui n'est pas beaucoup plus positive. Lors de la phase aller, les Essonniennes ont encaissé un sévère revers 5-0 à domicile : « Il n'y a pas vraiment de sentiment de revanche. Au match aller on n'a rien montré, ni nos qualités, ni nos valeurs sur le plan de l'état d'esprit. C'est surtout un combat centré sur nous-mêmes que nous devons mener et nous prouver que l'on peut mieux faire ».

            S'appuyer sur Lyon et Montpellier

            Au tour précédent, les joueuses d’Emmanuel Beauchet n’avaient guère eu à batailler bien longtemps pour sortir Hénin-Beaumont (victoire 5-0). Cette fois, l'opposition est toute autre. Pour passer l'obstacle parisien, les joueuses d'Emmanuel Beauchet pourront s'inspirer de leurs performances à Lyon et face à Montpellier à domicile lors de la phase aller du championnat. Si elles parviennent à reproduire le même type de contenu, elles pourront s'entrouvrir la porte des quarts de finale : « Tous les matches nous aident. Depuis septembre, on a démarré un nouveau cycle en quelque sortes. On prend toutes nos marques, nos repères ensemble avec de plus en plus de précision et de qualité. Le match de Lyon à Gerland est l'un de nos matches référence. Après ce que l'on veut ce sont des victoires, là c'étaient des défaites. »
            Bonne nouvelle pour Juvisy, le Paris Saint-Germain jouera ce huitième de finale à Charlety sans sa meneuse de jeu costaricienne Shirley Cruz partie avec sa sélection pour disputer les qualifications de la zone CONCACAF aux Etats-Unis. Enfin, ce choc de 8e de finale marque le début d'une fin de saison motivante pour la Juv' : « On a une fin de saison avec beaucoup de défis car on n'a pas encore rencontré les gros Paris, Montpellier et Lyon. Il ne faut pas nous mettre trop tôt entre deux championnats », prévient Catala. Une qualification pour les quarts de finale serait une bonne façon d'enclencher une dynamique.

            http://www.footdelles.com/article/Co...ue_126618.html
            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • #81
              CDF : Rennes-Bréquigny, l’équipe de coupe
              Publié le 13 février 2016 | Coupe de France
              Par Benjamin ROUX pour Foot d'Elles



              Qualifiées pour les 1/8e de la CDF, les joueuses du Cercle Paul Bert Rennes-Bréquigny défieront Guingamp, pensionnaire de l’élite, ce dimanche à 15h au Stade Roger-Salengro de Rennes. Après un parcours sans faute, les coéquipières de Mélany Goutard poursuivent leur aventure avec une idée en tête : continuer à être performantes. Histoire d’une « équipe de coupe ».


              « Construire une belle histoire ». Voilà comment Sébastien Loinsard, entraîneur de la formation de Rennes-Bréquigny, analyse la situation à l’heure où ses protégées vont avoir la lourde tâche de défier Guingamp, équipe mal en point en D1, ce dimanche.

              Un glorieux passé

              L’histoire, en elle-même, débute en 1995, lorsque la section féminine voit le jour. Championnes de France du « challenge de l’offensive » (compétition locale parrainée par le Crédit Agricole à l’époque) la même année, les joueuses de Bréquigny vont très vite afficher leurs ambitions. En effet, au début des années 2000, le club va connaître de probants succès. De la finale de la Coupe de Bretagne à un statut de champion de DH à l’issue de la saison 2002-2003, le club breton parviendra à monter en deuxième division en 2005. Depuis, la Coupe de France fait parti intégrante du quotidien de Bréquigny. Arrivées en huitièmes de finale du Challenge de France (ancêtre de la Coupe de France) en 2006, Solenne Rescan et ses partenaires parviendront même à se hisser aux portes du dernier carré l’année suivante, avec une courte défaite 3-1 face au Paris Saint-Germain.



              Objectif Coupe de France

              Plus grand club de Bretagne, le Cercle Paul Bert Rennes Bréquigny a vu son nombre de licenciés augmenter de 48% en l’espace de trente ans, passant de 500 lors de sa création à plus de 740 aujourd’hui. Une évolution impressionnante pour une entité dont l’équipe féminine disputera son accession en D2 cette saison. Mélany Goutard, qui a offert la qualification à son équipe au tour précédent (victoire sur le fil 3-2 contre le FC Rouen) en inscrivant un triplé, est arrivée au club il y a trois ans. « Je ne pratiquais pas le foot en équipe auparavant, et j’ai découvert une formation au sein de laquelle je suis aujourd’hui épanouie ».
              Car si les choses se passent bien en Coupe, les performances réalisées en championnat par une équipe relativement jeune, sont aussi intéressantes. « Nous occupons la première place de notre groupe, à égalité de points avec une certaine équipe réserve de … Guingamp ! », précise-t-elle. Si elle pense que 2016 peut véritablement être l’année de Bréquigny sur tous les plans, Mélany Goutard concède : « Nous devons rester concentrées, car nous savons que le match de dimanche sera sans doutes l’un des plus difficiles de notre carrière ». Sébastien Loinsard, quant à lui, tend à rester optimiste malgré l’écart de niveau qui séparera les deux équipes au coup d’envoi : « Il faudra être dans le même état d’esprit que lors des tours précédents, où nous avons montré une combativité et une force collective impressionnantes. Ces matches permettent de voir quelle intensité nous sommes capables de mettre dans une partie. Je pars du principe que la Coupe montre la progression d’une équipe, c’est maintenant à nous de construire notre histoire ».



              Une immense ferveur

              Depuis l’entame du championnat, l’affluence est grandissante à chaque match. Si les fidèles seront au rendez-vous, l’affiche de dimanche devrait attirer curieux et autres passionnés, et « la fête sera belle », glisse Sébastien Loinsard. Mélany Goutard, qui entraîne également une équipe de jeunes le mercredi soir après le travail, confie : « Si nous sommes parvenues à attirer autant de monde au tour précédent, je pense que l’affluence va être encore plus importante dimanche, je l'espère en tous cas ». En effet, si ce match contre Guingamp peut permettre de remplir le stade, les supporters se déplaceront avant tout pour apporter leur indéfectible soutien à leur équipe favorite. Certains ont même réservé leur billet bien en avance. « Depuis plusieurs semaines, je vois les parents des enfants que j’entraîne me dire qu’ils viendront tous dimanche au stade. Je trouve cela génial, car nous sentons un véritable engouement autour de cette opposition », conclut Mélany Goutard.

              En attendant, le Cercle Paul Bert Rennes Bréquigny a rendez-vous avec son histoire dimanche, au stade Roger Salengro. Sébastien Loinsard, coach de la formation du 35, a décidé de ne pas changer ses habitudes cette semaine, « pour ne pas ajouter de pression supplémentaire sur mon groupe ». En effet, « nous allons maintenir le nombre d’entraînements initialement prévu, et je pense que nous avons toutes les cartes en main pour performer et réussir l’exploit ». Si exploit il devait y avoir, l’équipe du président Jean-Marc Drouin poursuivrait son aventure dorée. Dans tous les cas, cette dernière restera réussie.

              http://www.footdelles.com/article/Co...pe_126620.html
              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • #82
                Coupe de France (Huitième) - LYON n'a pas fait de cadeau à ORVAULT

                Le tenant du titre de la Coupe de France s'est logiquement imposé face à Orvault, pensionnaire de DH. Un succès 12-0 devant plus de 2 000 spectateurs.


                Majri, Le Sommer, Hegerberg, Kaci, le quatuor offensif (photo Sébastien Duret)


                Face à l'invincible équipe lyonnais, la tâche s'annonçait impossible face pour les Orvaultaises et ce malgré les éléments. Un fort vent dans le dos d'Orvault en première période, un temps difficile par endroit, un public venu en nombre qui entourait tout le terrain, mais il en fallait bien plus pour déstabiliser les Lyonnaises. Pour autant, Gérard Prêcheur avait décidé d'aligner une équipe expérimentée, avec seulement deux changements par rapport au onze aligné face au PSG (0-0). Seules Schelin et Bouhaddi cédaient leur place à Hansen, pour ses débuts, et Gérard. Du côté orvaltais, Coudé suspendue, Chotard en sélection U16, et aussi Le Cam absente, c'est une équipe remodelée qui était alignée.

                Les Lyonnaises après avoir passé deux fois onze buts aux tours précédents trouvaient rapidement leur rythme de croisière et Le Sommer s'en donnait à coeur joie en inscrivant trois des quatre premiers buts, laissant à Hegerberg le soin de compléter le tableau alors que les débordements de Majri faisaient mal. Renard venait ensuite placer sa tête à la demi-heure de jeu et Kaci dans les arrêts de jeu de la première ajustait une belle frappe du droit (0-6, 45+1'). A la pause, Schelin faisait son entrée à la place d'Hegerberg mais la Suédoise qui aura multiplié les tentatives ne trouvera pas le chemin des filets. C'est Abily d'une jolie frappe piquée du droit qui marquait le premier but de la seconde période (0-8, 56').

                Pour sa première sous le maillot de l'OL, Hansen était à l'origine du huitième but conclu par Le Sommer (0-8, 63'). La suite de la rencontre était plus hachée avec plusieurs blessures orvaltaises. Celle de De Monti à un quart d'heure du terme obligeait Orvault à terminer à dix. Une supériorité numérique qui allait permettre à Lyon d'ajouter quatre buts dans les dernières minutes sans compter les deux montants. Renard signait un doublé, Le Sommer un quintuplé, alors que Kaci et Necib côté droit déclenchaient deux imparables frappes dans les buts de Malbo entrée à la pause, malgré tout irréprochable avec plusieurs sorties décisives.


                Le chiffre
                34.
                En trois matchs, l'OL a inscrit 34 buts cette saison en Coupe de France. Le Sommer a inscrit 9 buts dans cette compétition et devance Cascarino et Renard avec quatre buts.

                Les réactions
                Christophe Benmaza (entraîneur d'Orvault) : "On n’a pas à rougir car nous avons joué face à la meilleure équipe du monde. Ce que je retiens, c’est la manière. En première période, nous avons été trop respectueux. Je suis fier des filles car elles ont montré un meilleur visage par la suite."
                Gérard Prêcheur (entraîneur de Lyon) : "On s’était fixé comme objectifs de bosser certains secteurs de jeu pour certains rendez-vous. Et l’état du terrain ainsi que le vent ne nous ont pas permis de les réaliser."

                Les buts
                0-12 Louisa NECIB 90+2' (Cascarino à 20 m sert en retrait Necib qui arme une frappe en force du droit de 25 m dans la lucarne gauche de Malbo)
                0-11 Aurélie KACI 90' (Le Sommer décale sur Kaci côté droit qui s'avance dans la surface place une frappe croisée du droit en force dans le petit filet opposé)
                0-10 Eugénie LE SOMMER 89' (Lancée par Kumagai, Le Sommer part seule plein axe, élimine la gardienne sur sa droite et marque tranquillement du droit)
                0-9 Wendie RENARD 88' (Centre depuis la droite de Le Sommer, Malbo repousse mais Renard place sa tête à 6 m)
                0-8 Eugénie LE SOMMER 63' (Ouverture en profondeur d'Hansen pour Schelin côté gauche qui frappe, Malbo dévie et Le Sommer récupère seule face au but, elle pousse le ballon du droit)
                0-7 Camille ABILY 56' (Ballon renvoyé par la défense dans l'axe, Abily se jette au point de penalty et pique du droit son ballon dans la lucarne droite)
                0-6 Aurélie KACI 45+1' (Le Sommer se jette à droite pour centrer sur Hegerberg qui met en retrait pour la reprise de Kaci du droit aux 6 m)
                0-5 Wendie RENARD 31' (Abily côté gauche trouve la tête de Renard au second poteau qui place le ballon sous la barre)
                0-4 Eugénie LE SOMMER 22' (Hegerberg à droite déborde et centre en retrait pour Le Sommer qui reprend du plat du pied droit à 10 plein axe)
                0-3 Eugénie LE SOMMER 15' (Necib trouve plein axe Le Sommer à la limite du hors-jeu qui élimine la gardienne et marque du plat du pied gauche)
                0-2 Ada HEGERBERG 9' (Ballon par dessus la défense de Necib, Hegerberg devance la sortie de la gardienne et se retrouve seule face au but vide)
                0-1 Eugénie LE SOMMER 7' (Majri à gauche centre pour Le Sommer qui reprend du droit dans les 6 m)


                Samedi 13 février 2016 - 15h00
                ORVAULT SF - OLYMPIQUE LYONNAIS : 0-12 (0-6)
                Orvault (Stade de Gagné)
                Spectateurs : 2 200
                Arbitres : Cindy Buffart assisté de Clémentine Dubreil et Tristan Rincé.
                Buts : Eugénie Le Sommer 7', 15', 22', 63', 89', Ada Hegerberg 9', Wendie Renard 31', 88', Aurélie Kaci 45', 90', Camille Abily 56', Louisa Necib 90+2'
                Avertissement : Louisa Necib 74' pour Lyon

                Orvault : 1-Mégane Androuet (16-Derwella Malbo 46') ; 2-Maureen Goraud (13-Coralie Doreau 55'), 4-Alyssia Bevan, 5-Jennifer Landais ©, 11-Marjorie Roy ; 8-Amélie Bigand, 6-Christelle De Monti De Reze, 10-Ophélie Favreau (14-Céline Veillon 67'), 3-Nolwenn Bredrel ; 7-Julie Fermier ; 9-Amandine Conan, Entr.: Christophe Benmaza
                Non utilisées : 12-Cécile Guillin, 15-Sarah Le Normand
                Lyon : 1-Méline Gérard ; 2-Griedge Mbock Bathy Nka, 3-Wendie Renard ©, 4-Line Røddik Hansen : 8-Aurélie Kaci, 6-Camille Abily, 5-Saki Kumagai (13-Delphine Cascarino 66'), 7-Amel Majri (15-Mylaine Tarrieu 59') ; 10-Louisa Necib ; 11-Ada Hegerberg (14-Lotta Schelin 46'), 9-Eugénie Le Sommer, Entr.: Gérard Prêcheur
                Non utilisées : 12-Elodie Thomis, 16-Sarah Bouhaddi


                Orvault SF (photo Sébastien Soulard)



                Dimanche 14 Février 2016
                Sebastien Duret

                http://www.footofeminin.fr/Coupe-de-...LT_a12108.html
                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • #83
                  CDF - 1/8e : Les résultats
                  Publié le 14 février 2016 | Coupe de France
                  Par La Rédaction



                  Ce sont des huitièmes alléchants que nous a proposés le tirage au sort, avec en apothéose le choc entre le Paris Saint-Germain et Juvisy pour clore le week-end. Retrouvez tous les résultats et les qualifiés pour les quarts de finale.


                  Orvault (DH) - Olympique Lyonnais (D1) : 0-12

                  La seule interrogation qui existait avant le match était le nombre de buts que Lyon arriverait à marquer à Orvault, pensionnaire de DH. Avec une équipe proche du 11 type, Lyon s'est imposé 0-12, avec notamment un quintuplé d'Eugénie Le Sommer, puis des doublés pour Wendie Renard et Aurélie Kaci. Ada Hegerberg, Louisa Necib et Camille Abily marquant chacune un but. Lyon est le premier qualifié pour les quarts de finale.

                  Dijon (D2) - Grenoble Claix (D2) : 4-3
                  C'est un match fou et plein de suspense que nous ont offert les deux équipes qui évoluent dans le groupe C de D2. Dijon s'est finalement imposé après avoir mené de deux buts à deux reprises, mais non sans connaitre quelques sueurs froides... Les Dijonnaises menaient 2-0 au bout d'un quart d'heure, puis voyait Grenoble-Claix revenir à égalité en tout début de deuxième mi-temps. Le club de la Côte d'Or reprenait ensuite deux buts d'avance (4-2), mais l'équipe de Nicolas Bach n'abandonnait pas et revenait à 4-3. Ce sera finalement le score final. Dijon, éloigné de la course à la montée, poursuit son rêve en Coupe en étant le deuxième club qualifié pour les quarts de finale.

                  Vendenheim (D2) - Montpellier (D1) : 0-3
                  Il n'y a finalement pas eu de suspense entre Vendenheim et Montpellier, les Héraultaises faisant la différence en première période en inscrivant les trois buts du match. La belle aventure de Vendenheim s'arrête donc en huitième de finale après avoir bien bataillé, alors que Montpellier, qui avait pris son adversaire très au sérieux, continue sa route.

                  Val d'Orge (D2) - Metz (D2) : 1-2
                  Dans ce match entre deux équipes évoluant en haut du classement dans le groupe A de D2, ce sont logiquement les Messines qui ont pris le dessus sur Val d'Orge, qui avait ouvert le score. Julie Wojdyla a donné la victoire aux Messines en deuxième période. Metz continue donc l'aventure en Coupe avec cette qualification pour les quarts de finale, alors que Val d'Orge va désormais se concentrer sur le championnat et la montée qui va être compliquée à aller chercher.

                  Rennes Bréquigny (DH) - Guingamp (D1) : 0-4
                  Il a fallu attendre une grosse demi-heure pour l'ouverture du score de Faustine Robert pour Guingamp qui s'est finalement qualifiée sans souci alors que Rennes-Bréquigny a un peu lâché prise au fil du match après avoir eu une balle d'égalisation, Desire Oparanozie inscrivant le 4e but guingampais à l'heure de jeu, quelques minutes après le but du 0-3 de Salma Amani. Laura Douessin avait inscrit le second but guingampais. Beau parcours tout de même pour le pensionnaire de DH qui n'a pas à rougir de sa prestation

                  Saint-Maur (D1) - Bordeaux (D2) : 1-1
                  La première période fut plutôt équilibrée entre les deux formations qui rentraient aux vestiaires sur un score de parité 1-1, les deux équipes ayant marqué sur penalty. Saint-Maur dominait la seconde période mais sans réussir à faire la différence, et il fallait donc attendre la séance des tirs au but pour désigner le vainqueur. Et ce sont finalement les Franciliennes qui continuent l'aventure en Coupe et empêchent Bordeaux d'accrocher un nouveau club de D1 à son tableau de chasse. C'est donc la fin de la belle aventure pour les pensionnaires de D2 qui vont disputer un match certainement décisif pour la montée le week-end prochain face à Yzeure.

                  Nîmes (D1) - Rodez (D1) : 0-2
                  La logique a été respectée avec la qualification de Rodez à Nîmes grâce à un doublé d'Océane Saunier. Rodez continue donc sa belle aventure en Coupe de France alors que Nîmes va désormais se concentrer sur le championnat, avec le maintien à aller chercher.

                  Paris Saint-Germain (D1) - Juvisy (D1) : 2-0
                  Grâce à des buts de Lisa Dahlkvist suite à un beau mouvement collectif en fin de première période (42') et d'Erika qui devançait Céline Deville de la tête (71), le PSG a obtenu le huitième et dernier ticket pour les quarts de finale de la Coupe de France au terme d'un match plaisant et ponctué de nombreuses occasions de part et d'autres, Gaëtane Thiney ouvrant les hostilités avec une très belle frappe sur coup franc qui terminait sur le poteau (11'). Si le premier acte était plutôt équilibré, le PSG prenait l'ascendant en deuxième période et se procurait plusieurs grosses occasions (60', 62', 66') avant le but d'Erika. Juvisy revenait presque immédiatement dans la partie mais Berger se montrait solide dans les cages parisiennes et permettait à Paris de terminer fort. Le PSG fait donc mieux que l'année dernière, lorsqu'il avait été sorti à ce stade de la compétition par Guingamp. L'objectif de la fin de saison pour Juvisy sera d'aller chercher la troisième place en championnat.

                  http://www.footdelles.com/article/Co...ts_126619.html
                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • #84
                    Coupe de France (Huitièmes) - L'En Avant GUINGAMP met fin au rêve de Bréquigny

                    Les Rennaises ont tenu 35 minutes face aux Costarmoricaines avant de s'incliner avec les honneurs sur le score de 0-4. Une belle fête pour le football breton.


                    Duel entre La Villa et Goutard (photo Pauline/CPB Bréquigny Rennes)


                    Les Rennaises ont bien résisté face aux voisines Costarmoricaines qui évoluent deux divisions au dessus. Pourtant d'entrée, la gardienne Rescan doit s'employer (1re, 6e). L'occasion aussi de montrer à sa défense qu'elle va pouvoir compter sur elle. Mais ses partenaires ne voulaient pas rester acculer et tentaient quelques infiltrations dans les derniers mètres adverses avec Goutard (10e) puis Noiret (32e). Malgré une bonne résistance, la défense s'avouait vaincue lorsque Douessin prenait le côté droit et centrait devant le but. Amani prolongeait sur Robert seule qui reprenait à bout portant (0-1, 36'). Mais pas le temps de douter que Goutard réagissait par une tentative de lob juste à côté (37e).

                    A 0-1, l'espoir existait encore pour le petit poucet mais Guingamp allait en un quart d'heure, le réduire à néant. La puissance d'Amani et Douessin passait par là. La Villa trouvait Douessin aux 6 m, qui elle-même déposait le ballon sur la tête d'Amani. Tout cela avant qu'Amani ne devienne passeuse pour Oparanozie, elle aussi à la retombée dans les 6 m (0-4, 61'). Malgré ce passage difficile, les Rennaises résistaient la dernière demi-heure pour sortir avec les honneurs.


                    La stat'
                    345.
                    C'est le nombre de jours qui sépare du dernier match où Guingamp a inscrit quatre buts dans une rencontre. C'était déjà en Coupe contre Saint-Malo (0-4) le 25 janvier 2015.

                    Les réactions
                    Sébastien Loinsard (entraîneur de Bréquigny Rennes) : "On prend ce premier but sur une erreur. Ensuite on a la possibilité d'égaliser juste derrière. C'est dommage car on aurait été mieux mentalement à 1-1. Il faut être fier des filles. On ne voulait pas craquer. Maintenant, la réalité c’est l’écart qu’il y a avec ce genre d’équipes. On va récupérer car on a laissé beaucoup de forces émotionnelles".
                    Sarah M'Barek (entraîneur de Guingamp) : "On a abordé ce match avec beaucoup d'envie et de sérieux. On a mis du temps à prendre la mainmise. Cela pouvait être un match piège mais on a montré qu'il y avait un écart entre les deux équipes, surtout en deuxième période. La Coupe est un peu notre oxygène en ce moment. Marquer des buts, c'est aussi très positif. Quatre, cela fait un moment que ce n'était plus arrivé... Ça fait du bien pour tout le monde et un quart, pour le club, ce n'est pas rien".

                    Les buts
                    0-4 Désiré OPARANOZIE 61' (Amani déborde toute la défense et s'excentre avant de centrer dans les 6 m. Rescan freine le ballon mais le relâche sur Oparanozie en embuscade qui marque du droit)
                    0-3 Salma AMANI 55' (Touche de La Villa à gauche pour Douessin à 20 m qui centre pour la tête d'Amani qui devance Rescan aux 6 m)
                    0-2 Laura DOUESSIN 53' (La Villa déborde à droite s'avance vers la surface et centre fort dans les 6 m, Douessin se jette au second poteau pour reprendre à bout portant)
                    0-1 Faustine ROBERT 36' (Débordement de Douessin à droite, qui centre devant le but, Amani prolonge pour Robert au second poteau qui reprend du gauche à bout portant)


                    Dimanche 14 février 2016 à 15h00
                    CPB BREQUIGNY RENNES (DH) - EN AVANT GUINGAMP (D1) : 0-4 (0-1)
                    Rennes (Stade Roger Salengro)
                    Temps ensoleillé - Terrain synthétique
                    Spectateurs : 850
                    Arbitres : Elodie Coppola assisté de Gildas Le Corguille et Olivier Lebrun.
                    Buts : Faustine Robert 36', Laura Douessin 53', Salma Amani 55', Ugochi Desire Oparanozie 61'
                    Aucun avertissement

                    Rennes : 1-Solenne Rescan ; 2-Sara Vranic, 5-Carole Seddiki, 4-Corentine Boulogne, 3-Léa Baratoux (14-Lénora Jan 69') ; 7-Félicie Noiret, 6-Florine Dosimont (12-Marion Darcel 74'), 8-Manon Tessier ©, 10-Lucile Nicolas, 11-Mélany Goutard, 9-Sarah Bourgain (13-Emelyne Fava 52'), Entr.: Sébastien Loinsard
                    Non utilisées : 15-Clarisse Mallet, 16-Maéva Gicquel
                    Guingamp : 1-Maryne Gignoux-Soulier ; 2-Caroline La Villa, 5-Noémie Carage (15-Mélodie Wingert 68'), 4-Marion Boishardy, 3-Suzy Morin ; 7-Faustine Robert, 8-Aminata Diallo © (12-Julie Debever 59'), 6-Margaux Bueno, 10-Laura Douessin ; 9-Salma Amani, 11-Ugochi Desire Oparanozie, Entr.: Sarah M'Barek
                    Non utilisées : 13-Charlotte Lorgeré, 14-Lalia Dali-Storti, 16-Maelys Nieto


                    Cercle Paul Bréquigny Rennes (photo Pauline/CPB)


                    En Avant Guingamp (photo Pauline/CPB)




                    Lundi 15 Février 2016
                    Sebastien Duret

                    http://www.footofeminin.fr/Coupe-de-...ny_a12112.html
                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • #85
                      Coupe de France (Huitièmes) - La VGA ST MAUR ne tombe pas dans le piège bordelais

                      Tombeur de deux D1 aux tours précédents, Bordeaux n'a pas réussi à la passe de trois sur le terrain de Saint-Maur qui a tout de même dû attendre les tirs au but.


                      Les joueuses de la VGA exultent après le deuxième arrêt de Carré (photo Marceau Carré)


                      La VGA Saint-Maur avait l'occasion dans ce match de Coupe de se donner une nouvelle bouffée d'air frais dans une saison difficile. Mais face à Bordeaux, la prudence était de mise même si ces dernières étaient privées de Sumo et Barbe. Et les Bordelaises ont vite subi. Salomon touchait la barre d’une frappe en pivot (7e). Mais les Bordelaises sur un coup franc de Cambot, la tête de Saboulard au second poteau terminait sur le montant, avant d'être reprise par Linge finalement signalée hors-jeu (11e). Dominatrices dans l’occupation et la possession, les Franciliennes poussaient et Billaud devait intervenir (21e). Et sur un contre, elles allaient se faire surprendre. Au départ, un corner pour Saint-Maur. Loumagne récupérait, accélarait et jouait le une-deux avec Ossul obtenant finalement un penalty pour une faute de Carré. Aimé sur la gauche de Carré donnait l'avantage à Bordeaux (0-1, 25'). Une efficacité redoutable.
                      Mais Saint-Maur allait aussi obtenir un penalty après une faute de Saboulard sur Boumrar, qui se faisait justice du plat du pied, remettant les choses à plat (1-1, 37').

                      La pluie passée, le terrain continuait malgré tout à se dégrader. Saint-Maur tentait de faire la décision mais Leocadie trouvait la barre (72e) et Aimé effectuait un sauvetage devant Chatelain. 1-1 place aux tirs au but. Un exercice qui avait réussi aux Bordelaises contre Soyaux mais cette fois-ci la buteuse bordelaise Aimé échouait tout comme Sierra face à une gardienne saint-maurienne décisive. L'aventure continue pour Saint-Maur avec ce parcours historique. Pour Bordeaux, place au championnat et le rendez-vous décisif à Yzeure.


                      La stat'
                      4.
                      Le quatrième huitième de finale aura été le bon. Après trois éliminations à ce stade de la compétition, Saint-Maur jouera son premier quart de finale de Coupe. En 2008, Rodez (1-1, tab 3-4), en 2013, Claix (0-4) et en 2014, Juvisy (0-4) avaient sorti les Val-de-Marnaises.

                      Les réactions
                      Régis Mohar (entraîneur de Saint-Maur) : "C'était dur de jouer au ballon sur ce terrain mais les filles sont restées appliquées. Le championnat, cela se passe mal, la Coupe, c'est l'occasion de prendre du plaisir. (A propos de Bordeaux) J'espère qu'elles monteront l'année prochaine en D1. Je sais qu'elles ont un gros match la semaine prochaine. Je le souhaite que le bonheur de monter. C'est un club pro, c'est bien structuré par rapport à une équipe comme nous qui fait avec ses moyens".
                      Mélodie Carré (gardienne de Saint-Maur), sur son compte Twitter : "L'adrénaline des tirs aux buts c'est kiffant. Ça faisait longtemps que j'avais ressenti ça"
                      Sarah Cambot (capitaine de Bordeaux) : "On est déçues même si Théodore (ndlr : Genoux, l’entraîneur) nous a dit dans les vestiaires de ne pas avoir de regrets. On a fait trois matches contre des équipes de l’élite et on n’a pas perdu dans le temps réglementaire. Le terrain ne nous a pas permis de développer le jeu qu’on espérait. On voulait jouer bas, comme contre La Roche et Soyaux. On a bien contré Saint-Maur mais on a eu aussi des situations sur attaque placée. Elles ont l’expérience de l’élite, n’avaient perdu que 1-0 la semaine passée contre Juvisy. On a donc perdu contre une grosse équipe. Il nous reste à bien travailler cette semaine pour battre Yzeure"
                      Théodore Genoux (co-entraîneur de Bordeaux) : "On était un petit peu amoindri, il nous manquait plusieurs joueuses. En plus, nous avons joué à l'extérieur c'est plus compliqué. Mais mentalement, il n'y a pas de regrets. On a tenu, on a des guerrières, les filles n'ont rien lâché."

                      Les buts
                      1-1 Lilia BOUMRAR 37' s.p. (Faute de Saboulard sur Boumrar. Penalty transformé sur la gauche de la gardienne au sol)
                      0-1 Margaux AIME 25' s.p. (Faute de Carré sur Cambot. Penalty transformé par Aimé sur la gauche de la gardienne)

                      Les tirs au but ci-contre (vidéo Erwan Chapel)

                      https://twitter.com/Air1_16/status/698998039554424832


                      Dimanche 14 février 2016 à 15h00
                      VGA ST MAUR (D1) - FC GIRONDINS DE BORDEAUX (D2) : 1-1 (1-1) (tab 4-2)
                      Saint-Maur-des-Fossés (Stade Adolphe Chéron)
                      Temps pluvieux - Terrain gras
                      Spectateurs : 110
                      Arbitres : Solen Dallongeville assisté de Philippe Javelle et Nizar Ayadi.
                      But pour Saint-Maur : Lilia Boumrar 37' pen.
                      But pour Bordeaux : Margaux Aimé 25' pen.

                      Avertissements : Mélodie Carré 24' pour Saint-Maur, Léa Mannon 22' pour Bordeaux
                      Tirs au but : Hacard (1-0), Lardez (1-1), Boumrar (2-1), Aimé (arrêté), Paprzycki (3-1), Linge (3-2), Amaro (4-2), Sierra (arrêté)

                      Saint-Maur : 1-Mélodie Carré ; 2-Kani Konté, 4-Mariane Amaro, 5-Alexia Nowak, 3-Mélanie Hacard, 6-Leila Meflah © (13-Noémie Berge 80'), 7-Lilia Boumrar, 8-Aurore Paprzycki, 11-Céline Chatelain (14-Cindy Ferreira 87'), 10-Stéphanie Léocadie, 9-Maëva Salomon (12-Coralie Lenot 73'). Entr.: Régis Mohar
                      Bordeaux : 1-Alizée Nadal ; 2-Camille Eliceche, 4-Andréa Lardez, 5-Emmanuelle Saboulard, 3-Margaux Aimé, 7-Lucile Ossul (13-Melody Sierra 73'), 6-Chloé Billaud, 8-Léa Mannon, 11-Juliette Loumagne (14-Margaux Dervout 67'), 9-Oriane Linge, 10-Sarah Cambot ©. Entr.: Anthony Vigneron
                      Non utilisées : 12-Elsa Buger, 15-Eva Delhomelle, 16-Cécilie Quatredeniers



                      Lundi 15 Février 2016
                      Sebastien Duret

                      http://www.footofeminin.fr/Coupe-de-...is_a12113.html
                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • #86
                        Coupe de France (Huitièmes) - Le PSG reste en course

                        Opposées au voisin et rival juvisien, les Parisiennes ont laissé passer l'orage du début de match pour progresser s'imposer dans l'affiche de ces huitièmes de finale et décrocher une place en quart




                        Si le PSG à l'issue de cette rencontre a affiché un bilan supérieur à son adversaire, Juvisy a bien essayé en début de match de bousculer son adversaire. Sur un terrain difficile, les joueuses d'Emmanuel Beauchet inquiétait Berger avec une frappe sur un coup franc à 20 m qui s'écrasait sur le poteau (11e). Six minutes plus tard, un bon travail de sape de Cayman sur Erika permettait à la Belge de centrer devant le but. Catala tentait une reprise qui frôlait le montant (17e). Cette période favorable aux visiteuses passées, ce sont les Parisiennes qui retrouvaient leur capitaine Seger qui imposaient leur jeu. Boulleau manquait d'ouvrir la marque mais Deville sortait bien (39e). Ce n'était que partie remise, et Dahlkvist se retrouvait bien servie dans l'axe pour conclure du plat du pied au ras du sol (1-0, 42').

                        La seconde période était alors maîtrisée par le PSG. Delie tentait sa chance en force mais trop excentrée (62e) avant de trouver le petit filet extérieur (66e). Ce n'est finalement pas une attaquante qui inscrivait le second but mais Erika venue placer sa tête devant Deville sur un long coup franc de Delannoy (2-0, 71'). L'affaire était entendue même si Berger devait s'employer sur une frappe de Diani sous la barre pour éviter le match d'être relancé (72e). La volonté juvisienne ne parvenait pas à faire douter des Parisiennes qui ne doutaient plus de leur billet pour les quarts.


                        La stat'
                        5.
                        Pour la 5e fois en six confrontations en Coupe de France, les Juvisiennes se sont inclinées face aux Parisiennes. La dernière victoire remonte à la saison 2004-2005 (0-7).

                        Les buts
                        2-0 ERIKA 71' (Coup franc tendu de Delannoy à 30 m, Erika saute avant l'arrivée de Deville à 12 m et dévie de la tête pour marquer dans le but vide)
                        1-0 Lisa DAHLKVIST 42' (Seger trouve Dahlkvist dans l'axe qui résiste à la défense et place une frappe écrasée du droit au sol sur la gauche de Deville)

                        Les déclarations (avec William Commegrain/plus de réactions sur les feminines.fr)
                        Janice Cayman (Juvisy) : "Ce terrain était difficile et on était bien en bloc ensemble. Après, on sait que pour Paris il suffit d’une petite étincelle et cela marque. En début de match, c’était possible de prendre la marque avec l’occasion de Camille, puis on prend le but à la fin de la mi-temps. On s’est remis dessus en deuxième mi-temps. Après le coup franc, la fille devant moi marque. C’est dommage de prendre le deuxième but. Je pense que si on marque un but, cela pouvait être chaud encore, mais le terrain a joué dans les jambes. Physiquement, ce n’était pas facile."
                        Sandrine Dusang (Juvisy) : "Un petit peu déçue car perdre est synonyme d’élimination et donc de sortie de la Coupe de France qui était un de nos objectifs. D’autant plus quand on sait qu’on est quatrième du championnat. On peut que féliciter Paris car c’est une belle équipe et cela joue. On ne peut pas dire qu’elles l’ont volé. Elles le méritent. On espérait mieux. Elles marquent de jolis buts bien amenés. Cela roule bien et c’est rodé. On n’a juste le regret de ne pas avoir marqué car on est une des équipes qui marquons le moins devant nous. Cela aurait été bien de marquer pour nous donner de la force pour chercher à égaliser."
                        Laura Georges (PSG) : "On a eu un quart d’heure d’analyse et de flottement. On s’est calé sur le rythme. Le terrain n’a pas aidé les deux équipes. On a trouvé notre jeu et cela c’est très positif. On a mis le pied quand il fallait et on a marqué quand il fallait (...) C’est toujours plaisant de gagner quelque soit l’adversaire. La Coupe de France est importante comme le championnat et la Ligue des Champions. (...) On est sur une bonne phase et le match de Lyon perdu 5-0 nous a permis de nous remettre en question et on a à choeur de réussir les gros matches."
                        Farid Benstiti (PSG) : "Je n’ai pas de doutes sur les deux gardiennes car on a deux gardiennes de très haut niveau. La Coupe de France est bien entendu un objectif car en tant qu’entraîneur on veut toujours gagner une compétition. Je souhaite vraiment gagner cette Coupe de France, la Champions League comme le championnat. Quand je vois Juvisy, je me dis que si elles tiennent plus longtemps un match de haut niveau, elles pourront embêter tout le monde (...) C’est comme cela, dans les 15 premières minutes"


                        Dimanche 14 février 2016 à 16h30
                        PARIS SAINT GERMAIN FC (D1) - FCF JUVISY (D1) : 2-0 (1-0)
                        Paris (Stade Charléty)
                        Temps humide - Terrain gras et abîmé
                        Spectateurs : 800
                        Arbitres : Solenne Bartnik assisté de Aurélie Efe et Clothilde Brassart.
                        Buts : Lisa Dahlkvist 42', Erika Cristiano dos Santos 71'
                        Avertissement : Charlotte Bilbault 68' pour Juvisy

                        PSG : 1-Ann-Katrin Berger ; 5-Sabrina Delannoy, 4-Laura Georges, 2-Erika Cristiano dos Santos, 3-Laure Boulleau (13-Cristiane Rozeira de Souza Silva 56') ; 8-Lisa Dahlkvist, 7-Kheira Hamraoui, 6-Caroline Seger © (14-Ghoutia Karchouni 86'), 11-Jessica Houara ; 9-Marie-Laure Delie, 10-Anja Mittag (15-Ouleymata Sarr 77'). Entr.: Farid Benstiti
                        Non utilisées : 12-Léa Declercq, 16-Katarzyna Kiedrzynek
                        Juvisy : 1-Céline Deville ; 7-Julie Soyer, 3-Aïssatou Tounkara, 4-Sandrine Dusang, 2-Théa Greboval ; 11-Janice Cayman, 10-Inès Jaurena, 8-Charlotte Bilbault (13-Amélie Coquet 88'), 9-Camille Catala (14-Catherine Karadjov 90+1') ; 5-Gaëtane Thiney ©, 6-Kadidiatou Diani. Entr.: Emmanuel Beauchet
                        Non utilisées : 12-Gwenaëlle Butel, 15-Nelly Guilbert, 16-Karima Benameur


                        Lundi 15 Février 2016
                        Sebastien Duret

                        http://www.footofeminin.fr/Coupe-de-...se_a12111.html
                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • #87
                          Dimanche 14 février 2016 à 16h30
                          PARIS SAINT GERMAIN FC (D1) - FCF JUVISY (D1) : 2-0 (1-0)
                          Paris (Stade Charléty)
                          Temps humide - Terrain gras et abîmé
                          Spectateurs : 800
                          Samedi 13 février 2016 - 15h00
                          ORVAULT SF - OLYMPIQUE LYONNAIS : 0-12 (0-6)
                          Orvault (Stade de Gagné)
                          Spectateurs : 2 200
                          800 spectateurs pour voir les cadors de la région parisiennes dont se régalent les ''merdias''...:grn::rolleye:

                          2200 pour voir l'OL dont les ''merdias'' ne parlent pas (ou si peu par rapport aux parigots)...:grn::-)

                          LYON
                          20 Titres de Champion de France de Basket


                          1946,,2019

                          Commentaire


                          • #88
                            Coupe de France (Huitièmes) - Le FC METZ renverse la tendance

                            Mené au score contre le cours du jeu, les Messines ont finalement réussi à s'imposer face à Val d'Orge.




                            Les Lorraines étaient les premières à se mettre en évidence avec une frappe de Janela. Mais sous une pluie battante et les bourrasques de vent, elles étaient cueillies à froid. Sur une contre-attaque initiée par Dachicourt côté droit, elle finissait par centrer pour Lebailly qui concluait de la tête (0-1, 12'). Un but contre le cours du jeu dans cette entame de match favorable alors aux visiteuses. Metz continuait à attaquer et multipliait les corners. Les appuis étaient difficiles sur le terrain et Benoist emportée par son élan déséquilibrait Wojdyla alors que le ballon semblait sortir. Penalty pour Metz que la capitaine transformait en prenant la gardienne à contre-pied (1-1, 24'). Le jeu messin mettait en difficulté Val d'Orge qui reculait mais tout restait possible en raison des conditions de jeu.

                            La seconde période était moins rythmée et alors que Val d'Orge cherchait son attaquante Ewele en profondeur, Metz ne faisait pas mieux mais allait exploiter une erreur de la défense locale entre Maquerlot et Bocquet. L'Huillier récupérait un ballon et servait Wojdyla qui taclait le ballon au fond des filets (1-2, 66'). Manquant de faire le break, touchant même le poteau de Benoist, Metz gardait la qualification en proche. La réussite n'était en effet pas pour le Val d'Orge, une dernière frappe de Lebailly passait à côté du cadre dans les ultimes instants.


                            La stat'
                            0/4.
                            En quatre confrontations face à Metz (ex-Algrange), le FCF Val d'Orge a connu autant de défaites (3 en championnat et 1 en Coupe)

                            Les buts
                            1-2 Julie WOJDYLA 66' (L'Huillier récupère à l'entrée de la surface et sert Wojdyla qui tacle le ballon au fond)
                            1-1 Simone GOMES JATOBA 24' s.p. (Faute de la gardienne sur Wojdyla. Gomes Jatoba transforme le penalty en prenant la gardienne à contre-pied)
                            1-0 Corinne LEBAILLY 12' (Centre de Dachicourt depuis la droite repris de la tête par Lebailly)


                            Dimanche 14 février 2016 à 14h30
                            FCF VAL D'ORGE (D2) - FC METZ (D2) : 1-2 (1-1)
                            Bondoufle (Stade Robert Bobin)
                            Spectateurs : 130
                            Arbitres : Emilie Mougeot assisté de Michel Abed et Jérémi Vanier.
                            But pour Val d'Orge : Corinne Lebailly 12'
                            Buts pour Metz : Simone Gomes Jatobá 24' pen., Julie Wojdyla 66'

                            Avertissements : Marie Pasquet 37' pour Val d'Orge, Juliane Gathrat 48' pour Metz

                            Val d'Orge : 1-Pauline Benoist ; 2-Félicia Mollet, 5-Julie Belouet, 4-Céline Bocquet, 3-Audrey Maquerlot ; 8-Aude Moreau ©, 6-Marie Pasquet (15-Danaé Dunord 71'), 7-Audrey Dachicourt (14-Floriane Rouy 86') ; 11-Corinne Lebailly, 10-Sarah Hamraoui (12-Laëtitia Mariani 71'), 9-Luce Ndolo Ewele, Entr.: Nicolas Carric et Lionel Cure
                            Non utilisées : 13-Mathilde Fernandes, 16-Ivanka Gilles
                            Metz : 1-Andréa Burtin ; 2-Laurence L'Huillier, 4-Marie Papaix, 5-Simone Gomes Jatobá ©, 3-Jennifer Brocheray ; 6-Marine Morel, 8-Juliane Gathrat (14-Héloïse Mansuy 59'), 7-Adeline Janela ; 10-Elodie Martins (13-Selen Gul Altunkulak 82'), 11-Meryll Wenger (12-Mélanie De Brito 67'), 9-Julie Wojdyla, Entr.: David Fanzel
                            Non utilisées : 15-Daniela Gurz, 16-Getter Laar

                            http://www.footofeminin.fr/Coupe-de-...ce_a12116.html
                            Dernière modification par Rem56, 16/02/2016, 16h03.
                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • #89
                              Coupe de France (Huitièmes) - DIJON a pris sa revanche

                              Battu à deux reprises par l'actuel du groupe C de D2, Grenoble-Claix, Dijon a cette fois-ci passé quatre buts à son adversaire mais les trois concédés ont rendu ce match indécis jusqu'au bout.


                              La joie des Dijonnaises (photo DFCO)


                              "Remettre les pendules à l'heure", dans les colonnes du Bien Public avant le match Samuel Riscagli avait montré toutes les intentions de réussir une autre prestation que les deux précédentes. Ce fut chose faite dans une rencontre où les Dijonnaises ont fait la course en tête. Rapidement le rythme était donné dans cette rencontre et les Dijonnaises venaient presser haut leurs adversaires. Elles étaient récompensées par un bon travail de Bultel qui offrait à Bouillot l'ouverture du score de la tête (1-0, 10'). Réactions immédiates de Ribeyra (11e, 13e). Le ton était donné. Le DFCO était par contre plus efficace et en contre Bultel était à la conclusion (2-0, 15'). Mais Grenoble revenait rapidement dans la partie et cette fois-ci Ribeyra ne manquait pas la finition (2-1, 20'). Grenoble prenait alors le dessus et intensifiait sa pression sans parvenir à revenir à égalité avant le repos.

                              C'était chose faite dès le retour des vestiaires lorsque Rousseau commettait une faute dans la surface sur Jesus. La capitaine Boilard égalisait (2-2, 47'). Joie de courte durée puisque sur l'engagement, Bultel s'échappait à gauche pour conclure d'une frappe dans la lucarne opposée (3-2, 48'). Le match est fou mais va aussi coûter cher aux Grenobloises. Meslien avec le nez fracturé sortait prématurément puis Semanaz et enfin Ribeyra sortaient également blessées et pourraient bien manquer le match décisif de championnat face à l'OM dimanche prochain. Durant ce laps de temps, Cuynet avait enfoncé le clou (4-2, 57') et Ribeyra avait permis de revenir à 4-3 en offrant le but à Jesus (61'). La suite était plus tendue et accrochée. Les derniers assauts grenoblois n'y changeaient rien même s'il fallait une intervention décisive de Lavigne face à Jesus (88e) pour éviter l'égalisation.


                              La stat'
                              2.
                              Demi-finaliste en 2010-2011 face à Saint-Etienne (0-5), Dijon disputera le second quart de finale de son histoire.

                              Les réactions
                              Samuel Riscagli (entraîneur de Dijon) : "C’était un vrai match de Coupe de France avec de l’intensité, des buts. On s’est fait peur défensivement, mais nous avons prouvé que nous pouvions être dans l’impact et bouger cette équipe de Grenoble. On avait de ça lors des matchs de championnat. On est capable de le faire, dommage de s’en rendre compte qu’en Coupe de France… J’espère qu’on va pouvoir tirer un gros et jouer à Dijon encore une fois… Que l’aventure continue !" Source DFCO.fr
                              Nicolas Bach (entraîneur de Grenoble-Claix) : "On a fait une très mauvaise entame de match face à une équipe revancharde. Dijon a proposé des duels athlétiques. Physiquement et mentalement, on n'a pas su répondre. Dans le jeu, on était supérieur, mais ça a été insuffisant. C'est dommage, car on égalise et après on se relâche. A 4-3, on a eu de grosses occasions qu'on n'a pas su concrétiser. C'est un scénario cauchemar". Source Dauphiné Libéré


                              D'autres réactions sur Dijon-SportNews.fr


                              Les buts

                              4-3 Laury JESUS 61' (Ribeyra part à droite et adresse un centre pour Jesus qui marque à bout portant)
                              4-2 Ophélie CUYNET 57' (Percée coté droit de Bultel qui remet pour Cuynet qui se jette à 10 m plein axe pour conclure)
                              3-2 Ludivine BULTEL 48' (Sur le côté gauche, Bultel adresse un centre-tir qui file dans la lucarne opposée)
                              2-2 Gladys BOILARD 47' s.p. (Faute de Rousseau sur Jesus. Boilard transforme le penalty)
                              2-1 Anaïs RIBEYRA 20' (Percée d'Ali Nadjim plein axe, qui décale Anais Ribeyra à l'entrée de surface côté droit qui trompe la gardienne dijonnaise)
                              2-0 Ludivine BULTEL 15' (Centre adressé depuis la droite par Soulard, Bultel s'impose et reprend de volée)
                              1-0 Laura BOUILLOT 10' (Centre venu depuis le côté gauche de Bultel, Bouillot de la tête devance la sortie de la gardienne grenobloise)


                              Dimanche 14 février 2016 à 13h00
                              DIJON FCOF (D2) - GRENOBLE M. CLAIX FF (D2) : 4-3 (2-1)
                              Dijon (Stade des Poussots)
                              Temps frais - Terrain synthétique
                              Spectateurs : 150
                              Arbitres : Karine Lasalle assisté de Mickaël Clercelet et Farouq Maafoune.
                              Buts pour Dijon : Laura Bouillot 9', Ludivine Bultel 15', 48', Ophélie Cuynet 57'
                              Buts pour Grenoble Claix : Anaïs Ribeyra 20', Gladys Boilard 47' pen., Laury Jesus 61'

                              Avertissements : Ophélie Cuynet 45', Adeline Rousseau 66', Ludivine Bultel 67' pour Dijon

                              Dijon : 1-Océane Lavigne ; 2-Lindsey Derré, 5-Adeline Rousseau, 4-Charlyne Corne, 3-Pauline Desbourdieux ; 7-Amandine Soulard, 6-Léa Paillard ©, 8-Justine Pacaud ; 11-Ludivine Bultel, 9-Laura Bouillot, 10-Ophélie Cuynet. Entr.: Samuel Riscagli
                              Non utilisées : 12-Léa Leboeuf, 13-Maud Serrano, 14-Marine Chêne
                              Grenoble Claix : 1-Julie Perrodin ; 2-Laurence Meslien (12-Océane Grange 53'), 5-Olivia Mbala, 4-Léa Semanaz (13-Palmyre Fortin 58'), 3-Charlotte Neutelers ; 6-Gladys Boilard ©, 8-Solveig Geirsson ; 10-Laureen Navas, 7-Nadjma Ali Nadjim, 9-Laury Jesus, 11-Anaïs Ribeyra (14-Sandra Pellon 71'). Entr.: Nicolas Bach

                              Mardi 16 Février 2016
                              Sebastien Duret

                              http://www.footofeminin.fr/Coupe-de-...he_a12114.html
                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • #90
                                Coupe de France (Huitièmes) - MONTPELLIER fait tomber VENDENHEIM en première

                                Deux corners et une action de Jakobsson ont permis à Montpellier de s'imposer sur le terrain de Vendenheim, permettant de rester dans la coupe après deux contres-performances en championnat.


                                Asseyi devant Palma (photo Ligue Alsace)


                                Les Fédinoises ont eu une occasion sérieuse d'inquiéter la défense héraultaise. Une action qui aurait peut-être changer la tournure des événements mais finalement il n'en fut rien. Une action survenue par un corner où Goetsch remettait sur Schwartz et dont la reprise était repoussée par Gadea et Sembrant qui se jetaient aux abords des 6 m (18e). C'est aussi sur corner que les Montpelliéraines allaient se montrer dangereuses. Elles y étaient parvenues une première fois en début de match avec Sembrant (4e) avant qu'un autre frappé par Alves ne soit repris d'une volée du droit par Asseyi oubliée dans la surface (0-1, 22'). C'est également sur un corner que Dekker inscrivait le troisième but de la rencontre, frappé cette fois-ci de l'autre côté par Asseyi et repris de la tête au premier poteau par la Néerlandaise qui faisait valoir sa taille (0-3, 38').

                                L'affaire était pliée avant la pause, car Montpellier avait entre temps inscrit un troisième but grâce à Jakobsson bien servie dans l'espace par Dekker et dont la frappe du droit au premier poteau trompait Heil (0-2, 27'). Avec cet avantage, il convenait alors de le gérer pour Montpellier. Vendenheim tentait aussi de sauver l'honneur et Mula aurait pu y parvenir (63e). Mais le score n'évoluait plus même si les Montpelliéraines touchaient à deux reprises les montants en fin de match. Fin de l'aventure pour Vendenheim qui n'ont pas récidivé la performance contre Saint-Etienne.


                                La stat'
                                13.
                                En quinze éditions, Montpellier a participé à 13 fois aux quarts de finale de la Coupe. Les Montpelliéraines ont été sorties à deux reprises en huitième par Monteux et Toulouse aux tirs au but. Seul Lyon affiche un meilleur bilan.

                                Réaction
                                Lionel Mack (entraîneur de Vendenheim) : "Face à Montpellier, on a proposé quelque chose de cohérent dans le bloc et aussi dans le jeu (...) Je tiens simplement à applaudir les filles pour leur parcours. Pour elles et pour le club, ça a été une excellente expérience (...) Il faudra peut-être digérer la déception due à l'élimination. Mais on sait qu'on sera attendu à Nancy dès le week-end prochain" (Source France 3 Alsace)

                                Les buts
                                0-3 Anouk DEKKER 38' (Corner d'Asseyi dévié par Dekker de la tête au premier poteau)
                                0-2 Sofia JAKOBSSON 27' (Jeu entre Torrecilla, Dekker qui remet dans la course de Jakobsson côté droit dans la surface qui place une frappe du droit au premier poteau)
                                0-1 Viviane ASSEYI 22' (Corner d'Alves repris par Asseyi d'un plat du pied droit au second poteau)


                                Dimanche 14 février 2016 à 14h00
                                FC VENDENHEIM (D2) - MONTPELLIER HSC (D1) : 0-3 (0-3)
                                Vendenheim (Stade du Waldeck)
                                Spectateurs : 500
                                Arbitres : Aurore Vanstaevel assisté de Victoria Beyer et Morgane Zimmer.
                                Buts : Viviane Asseyi 22', Sofia Jakobsson 27', Anouk Dekker 38'
                                Avertissements : Pauline Dechilly 33' pour Vendenheim, Kelly Gadea 32' pour Montpellier

                                Vendenheim : 1-Manon Heil ; 2-Pauline Dechilly, 5-Angélique Huet (14-Agathe Maetz 61'), 4-Sarah Da Cunha, 3-Milène Anstett, 7-Léna Goetsch (12-Laurène Leopoldes 77'), 6-Cynthia Duteil ©, 8-Charlotte Landrieux, 11-Maureen Palma (13-Tiffany Suss 46'), 10-Joanna Schwartz, 9-Aurélie Mula, Entr.: Lionel Mack
                                Non utilisées : 15-Kelly Perdrizet, 16-Mélodie Goepp
                                Montpellier : 1-Solène Durand ; 4-Marion Torrent, 3-Kelly Gadea ©, 2-Linda Sembrant, 5-Laura Agard, 7-Sakina Karchaoui (12-Marie-Charlotte Léger 54'), 6-Anouk Dekker, 8-Virginia Torrecilla Reyes (14-Manon Uffren 68'), 10-Andressa Alves Da Silva, 11-Sofia Jakobsson, 9-Viviane Asseyi (15-Emelyne Laurent 80'), Entr.: Jean-Louis Saez
                                Non utilisées : 13-Marion Romanelli, 16-Laëtitia Philippe


                                Les buts en vidéo (source LAFA)


                                CDF 2015 - 2016 : Vendenheim - Montpellier par LIGUE_ALSACE_FOOTBALL



                                Mardi 16 Février 2016
                                Sebastien Duret

                                http://www.footofeminin.fr/Coupe-de-...re_a12110.html
                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • #91
                                  Coupe de France - Tirage au sort des quarts et demi-finales ce mardi au stade des Alpes

                                  Le tirage au sort des quarts et demi-finales de la Coupe de France se déroulera ce mardi 16 février 2016 à partir de 11h au Stade des Alpes de Grenoble. Karine Casagrande, joueuse du Handball Pôle Sud 38 EE qui évolue en Division 2, procèdera à ce tirage au sort.


                                  photo FFF


                                  Six équipes de Division 1 et deux de Division 2 sont qualifiées pour les quarts de finale qui se joueront le dimanche 28 février prochain. Les demi-finales auront lieu le dimanche 17 avril. La finale se déroulera le dimanche 15 mai au stade des Alpes à Grenoble.

                                  Les qualifiés
                                  Olympique Lyonnais (D1)
                                  Paris Saint-Germain (D1)
                                  Montpellier HSC (D1)
                                  Rodez AF (D1)
                                  EA Guingamp (D1)
                                  VGA Saint-Maur (D1)
                                  Dijon FCOF (D2)
                                  FC Metz (D2)

                                  Le teaser de la finale (FFF TV)



                                  Mardi 16 Février 2016
                                  Sebastien Duret

                                  http://www.footofeminin.fr/Coupe-de-...es_a12117.html
                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • #92
                                    Envoyé par ours11 Voir le message
                                    800 spectateurs pour voir les cadors de la région parisiennes dont se régalent les ''merdias''...:grn::rolleye:

                                    2200 pour voir l'OL dont les ''merdias'' ne parlent pas (ou si peu par rapport aux parigots)...:grn::-)
                                    Chut, tu vas encore ennuyer les merdias pro parigots avec tes chiffres :mask::clown::mdr::mdr::mdr:
                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • #93
                                      CDF - 1/4 et 1/2 : Montpellier-PSG en demi-finale ?
                                      Publié le 16 février 2016 | Coupe de France
                                      Par La Rédaction



                                      Le tirage au sort des quarts et des demi-finales de la Coupe de France vient d'être effectué à Grenoble. Dijon et Metz, les petits poucets, se déplaceront à Lyon et Paris, alors que Montpellier recevra Saint-Maur. Rodez-Guingamp sera le dernier quart. Choc Montpellier-Paris attendu en demi-finale


                                      Le tirage au sort des quarts et demi-finales de la Coupe de France vient d'être effectué. Les quarts de finale auront lieu le 28 février, et les demi-finales le 17 avril. Pour rappel, la finale aura lieu le 15 mai au Stade des Alpes à Grenoble. Découvrez ci-dessous le tirage, qui verra les deux petits poucets pensionnaires de D2, Dijon et Metz, se déplacer respectivement sur les pelouses de Lyon et Paris lors des quarts de finale. Les demi-finales pourraient mettre aux prises Montpellier et Paris, alors que Lyon recevrait Rodez ou Guingamp.


                                      Quarts de finale
                                      Q1 - Rodez (D1)-Guingamp (D1)
                                      Q2 - Paris Saint-Germain (D1)-Metz (D2)
                                      Q3 - Montpellier (D1)-Saint-Maur (D1)
                                      Q4 - Olympique Lyonnais (D1)-Dijon (D2)

                                      Demi-finales
                                      Vainqueur Q3 -Vainqueur Q2
                                      Vainqueur Q4 -Vainqueur Q1

                                      http://www.footdelles.com/article/Co...e-_126719.html
                                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • #94
                                        Coupe de France - Le tirage des quarts connu : vers une finale PSG/MONTPELLIER - LYON ?

                                        Le tirage au sort des quarts et demi-finales de la Coupe de France a eu lieu ce mardi 16 février 2016 au Stade des Alpes de Grenoble et a été effectué par Karine Casagrande, joueuse du Handball Pôle Sud 38 EE qui évolue en Division 2.


                                        Le tirage a été effectué au stade des Alpes (photo DR)


                                        Le tirage au sort effectué ce mardi à Grenoble par Karine Casagrande devant notamment les élus locaux, les représentants du stade des Alpes et le président de la Ligue Rhône Alpes Bernard Barbet a offert un tirage plutôt confortable pour les habituels favoris qui ne se rencontreront pas en quarts de finale.

                                        Les Lyonnaises, tenantes du titre, qui n'ont perdu aucun match dans le temps règlementaire dans cette compétition puisqu'elles sont sous le blason de l'OL héritent de Dijon, demi-finaliste en 2011, et actuel 3e du groupe C de Division 2. Le PSG recevra pour la quatrième fois consécutive avec la venue du FC Metz qui lutte pour remonter en D1. Les Montpelliéraines, finalistes l'année dernière accueilleront la VGA Saint-Maur, avant-dernier de D1, alors que Rodez et Guingamp, déjà quarts de finaliste l'an dernier seront adversaires.

                                        Les demi-finales si la hiérarchie du championnat est respectée pourraient offrir un duel indécis entre Montpellier et le PSG en avril prochain. Pendant ce temps-là, les Lyonnaises joueraient contre Rodez, ou Guingamp qui rejouerait à nouveau en coupe contre Lyon comme la saison passée mais un tour plus tard.

                                        La finale pourrait être celle de l'une des deux dernières éditions. Ainsi Montpellier pourrait être opposé à Lyon comme l'an dernier à Calais, à moins que ce ne soit PSG - Lyon comme en 2014. Premières éclaircissement le 28 février lors des quarts de finale.


                                        Six équipes de Division 1 et deux de Division 2 sont qualifiées pour les quarts de finale qui se joueront le dimanche 28 février prochain. Les demi-finales auront lieu le dimanche 17 avril. La finale se déroulera le dimanche 15 mai au stade des Alpes à Grenoble.

                                        Quarts de finale
                                        Division 1 entre eux

                                        2 : Rodez AF (D1) - EA Guingamp (D1)
                                        3 : Montpellier HSC (D1) - VGA Saint-Maur (D1)

                                        Division 1 contre Division 2
                                        1 : Paris Saint-Germain (D1) - FC Metz (D2)
                                        4 : Olympique Lyonnais (D1) - Dijon FCOF (D2)

                                        Demi-finales
                                        1. Vainqueur Match 3 (Montpellier/St Maur) - Vainqueur Match 1 (PSG/Metz)
                                        2. Vainqueur Match 4 (Lyon/Dijon) - Vainqueur Match 2 (Rodez/Guingamp)

                                        Finale
                                        Vainqueur Demi-finale 1 - Vainqueur Demi-finale 2

                                        Mercredi 17 Février 2016
                                        Sebastien Duret

                                        http://www.footofeminin.fr/Coupe-de-...ON_a12117.html
                                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • #95


                                          Les buts des 8èmes de finale : Orvault-Lyon, Dijon-Claix, Nîmes-Rodez, Paris SG-Juvisy, Vendenheim-Montpellier, Saint-Maur/Bordeaux, Bréquigny Rennes-Guingamp et Val d'Orge-Metz.
                                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • #96
                                            Pas de gros à affronter d'ici à la finale avec la fausse Juve écartée par Paris et le potentiel PSG - MHSC en demie. Tirages favorables, ça change de chez les hommes, cela dit j'aurais préféré me frapper Paris dès les 1/32èmes chez les féminines à choisir :grn:
                                            Envoyé par psgmagic69
                                            A qui on fait les fesses ce week end :lov:
                                            :grn:

                                            Commentaire


                                            • #97
                                              Envoyé par lochiba88 Voir le message
                                              Pas de gros à affronter d'ici à la finale avec la fausse Juve écartée par Paris et le potentiel PSG - MHSC en demie. Tirages favorables, ça change de chez les hommes, cela dit j'aurais préféré me frapper Paris dès les 1/32èmes chez les féminines à choisir :grn:
                                              Totalement impossible, les tirages sont répartis par groupes géographiques jusqu'en 1/8èmes :crazy:
                                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • #98
                                                CDF : Trop d'écarts pour les quarts ?
                                                Publié le 25 février 2016 | Coupe de France
                                                Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles



                                                Si les 8es de finale avaient proposé quelques affiches équilibrées et indécises, il semble que celles des quarts le soient malheureusement un peu moins. Lyon, Paris et Montpellier recevront respectivement Dijon, Metz, et Saint-Maur, tandis que Rodez accueillera Guingamp pour la rencontre visiblement la plus disputée. Présentation.


                                                Rodez/Guingamp, samedi 27 février à 15h30 (Stade Paul Lignon, Rodez)

                                                Samedi, le Rodez Aveyron Football et l'En Avant Guingamp ouvriront le bal de ces quarts de finale, avec un match qui s'annonce d'ores et déjà comme le plus serré du week-end. Si en championnat, Rodez est mieux classé que son homologue breton (6e contre 9e), ce match de Coupe reste complètement ouvert. Depuis le début de l'année 2016, les Guingampaises semblent retrouver un peu de leur jeu et ont finalement remporté cinq de leur six matches depuis janvier (3 matches de Coupe et 3 matches de championnat). En revanche, la seule défaite enregistrée ces derniers mois a été (très) lourde, puisque les Bretonnes s'étaient inclinées 12-0 à Lyon, lors de la 14e journée. De son côté Rodez a déjà éliminé une équipe de D1 au tour précédent (victoire 2-0 contre Nîmes), et l'intéressant match nul face à Juvisy en championnat le week-end dernier, devrait donner des ailes aux Rafettes pour continuer leur parcours en coupe et rester sur cette dynamique positive. Avantage à Rodez donc, mais en Coupe, sait-on jamais...



                                                Paris/Metz, samedi 27 février à 17h00 (Stade Georges Lefèvre, Saint-Germain-en-Laye)
                                                Pour le second match de ce tour, le FC Metz, pensionnaire de D2, se déplacera au Camp des Loges pour affronter le Paris Saint-Germain. Depuis le début de saison, les Messines font un parcours remarquable dans le groupe A de D2 et n'ont laissé filer des points qu'à deux reprises (match nul 1-1 face à Hénin, et défaite 2-0 face à Arras). En Coupe, le club lorrain s'est imposé 6-0 face à Wolxheim (DH), 4-3 aux tirs au but (2-2) face à Yzeure et 2-1 face au Val d'Orge lors des 8es de finale... Cette rencontre face au Paris Saint-Germain, deuxième du championnat de D1, sera véritablement une étape difficile à franchir pour Simone Gomes Jatoba et ses partenaires. En effet, cette saison, les joueuses de la capitale montent en puissance et évitent les « mauvaises » surprises. Après avoir éliminé Albi (3-0), Lorient (D2, 6-0) et Juvisy (2-0), le PSG devrait laisser -très- peu de chances aux Messines de poursuivre leur aventure, mais en Coupe, sait-on jamais...

                                                Lyon/Dijon, samedi 27 février à 17h00 (Plaine des Jeux de Gerland, Lyon)
                                                Toujours samedi, une autre rencontre verra une équipe de D2 en affronter une de D1. En effet, le Dijon FCO aura la lourde tâche de se déplacer dans le Rhône pour se mesurer à l'Olympique Lyonnais, leader de D1 et tenant du titre depuis 4 ans. Avec sa victoire face à Grenoble en 8es de finale, le club bourguignon semble avoir un bon profil pour la Coupe, et pourrait peut-être embêter un peu l'ogre lyonnais. En tout cas, Samuel Riscagli, entraineur du DFCO, et ses joueuses ont « plutôt hâte d'en découdre avec probablement la meilleure formation européenne » et ne se présenteront pas à Lyon « en victime expiatoire ». Avec quelques absences côté lyonnais (Henry, Renard et d'autres incertaines), Dijon fera tout pour poser un maximum de problèmes à Lyon. Cela ne suffira probablement pas, mais en Coupe, sait-on jamais...



                                                Montpellier/Saint-Maur, dimanche 28 février à 15h00 (Terrain Mama Ouattara, Montpellier)
                                                Enfin, pour le dernier match de ces quarts de finale, le Montpellier Hérault SC accueillera son homologue de la VGA Saint-Maur. Malgré une petite baisse de régime constatée ces dernières semaines du côté héraultais, cela n'empêche pas les Montpelliéraines de continuer leur course à l'Europe, et la différence de niveau entre les deux formations reste évidente... La VGA Saint-Maur, promu, connait une saison particulièrement difficile et n'a réussi à s'imposer qu'une seule fois en championnat face à Nîmes (3-1, lors de la 3e journée), avec lequel il est a égalité de points tout en bas du classement. Pour atteindre ce stade de la compétition, Montpellier comme Saint-Maur ont sorti trois équipes de D2 : Nancy (3-0), Condé (4-0) et Bordeaux (1-1 puis 4-2 aux tab) pour la VGA ; La Véore (12-0), Toulouse (5-1) et Vendenheim (3-0) pour Montpellier. Les joueuses de Jean-Louis Saez devraient donc logiquement s'imposer et prolonger leur parcours, mais en Coupe, sait-on jamais...


                                                Crédits photos : Team Pics/PSG, mhscfoot.com

                                                http://www.footdelles.com/article/Co...s-_127320.html
                                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • #99
                                                  Coupe de France (Quarts) - Le programme : Des surprises possibles ?

                                                  Au regard du tirage au sort des quarts de finale de la Coupe de France qui auront lieu ce week-end, difficile de croire à des surprises. Mais la Coupe peut-elle nous en réserver...


                                                  Qui de Rodez ou Guingamp ira en demi ? (photo Mica GBM/Phootorafettes)


                                                  A quelques jours des échéances internationales, Lyon, Paris-Saint-Germain et Montpellier, qui sont les plus concernés sont-ils susceptibles de faire surprendre ? Difficile à envisager tant on reconnait que les écarts sont difficiles à combler dans les championnats féminins. Lyon, qui n'a connu qu'une défaite dans son histoire en Coupe, dans le temps réglementaire, sera ultra favori face à Dijon, 3e de Division 2, même privé de plusieurs joueuses blessées ou déjà parties en sélection (Kumagai).
                                                  Même scénario pour PSG - Metz ? Les Messines jouent aussi le haut de tableau en D2, et sont même en course pour retrouver l'élite. Les Parisiennes auront malgré tout l'avantage du terrain et si là aussi quelques éléments sont blessés, d'autres font leur retour comme Dali ou sont fraîchement arrivées au club comme Rosana.
                                                  Pour Montpellier, les blessures sont aussi nombreuses mais devant Saint-Maur, les joueuses de Jean-Louis Saez auront l'avantage des pronostics. Saint-Maur qui n'a plus grand chose à jouer en championnat, aura par contre l'avantage de jouer plus libéré dans une compétition qui est un bol d'air.
                                                  Le match le plus indécis sera certainement Rodez face à Guingamp. D'un côté, une équipe de Rodez qui vient d'accrocher Juvisy et qui réalise une très belle saison. De l'autre, une équipe de Guingamp qui respire en championnat depuis le week-end, et qui a l'occasion de continuer à se rassurer. Rodez aura l'avantage du terrain et du classement, mais pour autant, le scénario d'un match de coupe, peut-être totalement différent de celui d'un championnat, avec rien à perdre et une demi-finale à gagner.

                                                  LE PROGRAMME

                                                  Quarts de finale

                                                  Division 1 entre eux

                                                  2 : Rodez AF (D1) - EA Guingamp (D1), samedi, 15h30
                                                  3 : Montpellier HSC (D1) - VGA Saint-Maur (D1), dimanche, 15h00 (en direct sur FFF TV Foot Amateur)

                                                  Division 1 contre Division 2
                                                  1 : Paris Saint-Germain (D1) - FC Metz (D2), samedi, 17h00 (en direct sur FFF TV Foot Amateur)
                                                  4 : Olympique Lyonnais (D1) - Dijon FCOF (D2), samedi, 17h00

                                                  Demi-finales (dimanche 17 avril)
                                                  1. Vainqueur Match 3 (Montpellier/St Maur) - Vainqueur Match 1 (PSG/Metz)
                                                  2. Vainqueur Match 4 (Lyon/Dijon) - Vainqueur Match 2 (Rodez/Guingamp)

                                                  Finale (dimanche 15 mai à Grenoble)
                                                  Vainqueur Demi-finale 1 - Vainqueur Demi-finale 2

                                                  Vendredi 26 Février 2016
                                                  Sebastien Duret

                                                  http://www.footofeminin.fr/Coupe-de-...es_a12162.html
                                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • Rodez-Guingamp en chiffres
                                                    Publié le 26 février 2016 | Coupe de France
                                                    Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles



                                                    Ce samedi 27 février, Rodez et Guingamp se retrouvent en Coupe de France pour la première fois de leur histoire ! En attendant, Foot d'Elles vous propose de découvrir l'historique de cette confrontation. Précédents résultats, buts inscrits, meilleures buteuses... La défense bretonne, souvent mise à mal cette saison, peinera t-elle encore à résister aux belles offensives ruthénoises ? Zoom.



                                                    Si sur ces six dernières années, Guingamp est plus souvent sorti vainqueur de ses rencontres contre Rodez, la dernière confrontation entre les deux équipes avait en revanche vu les Ruthénoises s'imposer 2-0 (11e journée, 05/12/2015). Le fait que le match se joue en terre aveyronnaise semble également être un atout pour Rodez, qui négocie souvent mieux ses matches à domicile -tant dans les précédentes confrontations face à Guingamp, que sur l'ensemble des rencontres du championnat-. Dernier exemple en date : le bon match nul obtenu face à Juvisy (1-1), samedi passé.



                                                    Au niveau de la répartition des buts inscrits lors des précédentes confrontations en D1, les deux équipes ont tendance à marquer davantage en seconde période, mais Rodez tout particulièrement. Le club ruthénois a d'ailleurs confirmé ce penchant en Coupe cette saison, puisque sur ses 18 buts inscrits, 12 l'ont été dans les quarante-cinq dernières minutes. Les 7 buts de Guingamp dans la compétition, ont eux été marqués de façon plus équilibrée, avec 3 réalisations en première période et 4 en seconde.



                                                    Pour la Coupe de France version 2015-2016, certaines buteuses s'illustrent davantage que d'autres... Parmi elles, les Rafettes, Flavie Lemaître (5 réalisations, et 3e au classement des buteuses de la compétition) et Océane Saunier (4 buts). Côté breton, c'est Salma Amani qui s'est montrée la plus efficace devant le but avec 3 réalisations.

                                                    Le RAF, 5e meilleure attaque de D1 (23 buts), face à l'EAG, 3e moins bonne défense du championnat avec 44 buts encaissés... Avec un constat de ce type, on pense connaître l'issue de la partie avant même qu'elle ne soit jouée, mais le Guingamp "de Coupe" pourrait-il faire mentir les stats, et inverser la tendance ce samedi face à Rodez ? Une chose est sûre, la Coupe de France reste le meilleur moyen de redonner un peu de couleurs à l'En Avant Guingamp, qui a bien du mal en championnat depuis le début de la saison.


                                                    Parcours des deux clubs en Coupe de France :

                                                    Rodez :
                                                    32es, 9-1 face à Estrablin ; 16es, 7-0 face au Puy ; 8es, 2-0 face à Nîmes.
                                                    Guingamp : 32es, 2-1 face à St-Malo ; 16es, 1-0 face à Issy ; 8es, 4-0 face à Bréquigny.


                                                    Crédit : Statistiques Foot d'Elles

                                                    http://www.footdelles.com/article/Co...es_127383.html
                                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X