Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ligue des Champions Féminine 2016-2017

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #UWCL - Ligue des Champions : Les réactions des joueuses lyonnaises

    Retrouvez les réactions dans l'équipe lyonnaise après ce nouveau titre européen.


    Bouhaddi félicitée par ses partenaires (photo UEFA.com)

    Camille Abily (milieu de Lyon) :
    "C'est horrible de gagner aux penalties. On est tombé sur une bonne équipe de Paris, bien regroupée. On aurait pu marquer pendant le match. Elles aussi ont eu quelques occasions en contre on est super contente contentes de ce dénouement, mais c'est vrai que c'était stressant. Certaines fois, on dit que les Françaises, on n'a pas le mental mais là, on a su montrer qu'on était capable de prendre notre courage d'aller tirer".

    Ada Hegerberg (attaquante de Lyon) : "J'étais complètement émue, parce que c'est quelque chose de trop particulier dans la vie. Je l'apprécie trop, de partager ce moment ensemble, c'est quelque chose d'incroyable. C'était difficile de trouver des espaces, elles étaient beaucoup derrières. En plus, je n'étais pas en force, j'ai eu une nuit difficile. Mais les filles, elles ont fait le nécessaire".

    Wendie Renard (capitaine de Lyon) : "Ça a été dur, Paris a fait une très bonne première mi-temps. On a laissé trop d'espaces, elles ont su en profiter, elles se sont créées des occasions, nous aussi. On a encore gagné aux tirs au but, on est content, cela montre que l'on peut aussi gagner comme ça. On savait que ca allait être compliqué parce que Paris devait la gagner pour la rejouer. On a fait preuve de lucidité, de calme aux tirs au but. C'est une bonne équipe, j'ai beaucoup de respect pour ce club. On est des compétitrices, on ne veut rien lâcher. Il y a de la tension mais c'est le haut niveau".

    Sarah Bouhaddi (gardienne de Lyon) : "Il n'y a pas d'héroïne. L'équipe a fait un gros match, après aux penalties je pars du bon côté une fois. Après j'ai pris mes responsabilités et j'ai fait ce qu'il y avait à faire. On a vu qu'il y avait un bon match, deux belles équipes. Le PSG nous a mis en difficulté parfois mais on a su ne pas craquer et relever la tête. On s'est pas mal remis en question, on est critiqué de temps en temps. On se remet en question tous les jours. C'est quelque chose d'extraordinaire de faire le triplé deux fois de suite.

    Jean-Michel Aulas (président de Lyon) : "Toute l'équipe a été magnifique, d'autant plus que l'on a passé des moments difficiles. On a su passer au travers, on a su trouver la carburation. Prêcheur a fait un travail extraordinaire. Il a tenu le coup dans la tempête. On va partir dès demain matin (ndlr : vendredi) faire la fête avec Gérard et aussi le nouveau (Pedros). On va faire un transfert de témoin dans la joie mais aussi la convivialité. Le foot c'est bien sûr de la technique, la possibilité de se surpasser, c'est aussi l'unité, la convivialité qui, à un moment donné, c'est le supplément d'âme qui fait du bien. Gagner trois fois de suite contre une équipe aussi forte comme le PSG, vraiment chapeau et Gérard participe à cette fête-là et on doit lui rendre hommage comme à tout le groupe"

    Samedi 3 Juin 2017
    Sebastien Duret

    http://www.footofeminin.fr/UWCL-Ligu...es_a13756.html
    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • #UWCL - Ligue des Champions - Alex MORGAN : "Je rentre à la maison avec le titre en poche"

      L'Américaine a quitté le terrain prématurément. A l'issue du match, elle est revenue sur sa saison et son avenir incertain à l'Olympique Lyonnais.



      Quel est votre sentiment avec ce titre de championne d'Europe ?

      C’est un sentiment incroyable, quand je me suis blessée à la 20ème minute, c’était un moment doux-amer pour moi. Bien sûr, je voulais aider mon équipe à gagner, mais j’étais très déçue d’être à nouveau touchée aux adducteurs (ischio-jambiers). J’avais confiance en mon équipe et qu’elles allaient gagner, même si Ada ne sentait pas très bien et que plusieurs de mes coéquipières revenaient de blessure. Je sentais qu’on allait gagner. Pour ma première saison, j’ai gagné le triple, c’est vraiment quelque chose que je ne pouvais que imaginer.

      Quel bilan faites-vous de votre venue en France ?
      Franchement, Je suis extrêmement satisfaite, je suis venue avec une vision de ce que j’allais faire, je n’étais pas sure de comment la saison allait se passer. Au fur et à mesure qu’elle avançait, je me sentais de mieux en mieux, je relevais des nouveaux défis, j’appréhendais de nouvelles choses. L’équipe m’a beaucoup soutenu tout au long de la saison, alors que je découvrais un nouveau style de jeu.

      Comment vous sentez-vous en ce moment ?
      Je suis vraiment très contente, je fête cette victoire et je savoure ces moments, et c’est vraiment très fort. Les tirs aux buts ont pompé toute mon énergie, même si je n’étais pas parmi les tireuses, juste de regarder, c’était très dur.

      Est-ce que la séance de tirs aux buts était dure à vivre ?
      Pour moi les tirs aux buts, c’est une sorte de relation amour-haine. Après avoir fait une séance contre le PSG en finale de coupe de France, c’était déjà très dur, alors que j’étais en tribune car blessée. Et y aller à nouveau en finale de la Ligue des Champions, je me disais ce n’est pas possible, on ne va pas encore une fois aller aux tirs aux buts. Et quand on y est allé, Sarah Bouhaddi a été notre héroïne en arrêtant un pénalty et en marquant le pénalty gagnant, c’est un sentiment incroyable de gagner ainsi.

      Est-ce que la finale de la ligue des champions était au niveau de vos attentes ?
      Tout à fait, je suis venue pour jouer la Ligue des champions et aller en finale et j’ai réussi, je rentre à la maison avec le titre en poche. Je ne pouvais pas espérer mieux.

      Vous maitrisez mieux la langue française désormais ?
      Mon français s’améliore, mais les progrès vont s’arrêter car je retourne à Orlando, je suis heureuse de retourner à la maison dans quelques semaines.

      Pouvez-vous revenir sur votre blessure ?
      Je n’ai pas eu de chance pour ma blessure, je me sentais prête à jouer à 100% depuis lundi à l’entrainement. Je n’ai vraiment pas eu de chance, j’ai reçu un ballon dans mon adducteur et j’ai ressenti une douleur comme si on m’avait donné un coup de poing dans celui-ci. Je ne sais pas si c’est grave ou pas, je suis capable de marcher et de faire plein de choses physiquement que je ne pouvais pas faire il y a deux semaines lors de ma précédente blessure. Je ne pense pas que ça sera aussi grave que ce que l’on pensait au début, je pense que pour le moment c’est une irritation et on verra dans les jours à venir si ça s’améliore ou pas. Je pense que je n’ai pas eu de chance.

      Reviendrez-vous en Europe la saison prochaine ?
      Je ne sais pas, j’ai essayé de répondre à cette question à plusieurs reprises et je ne sais vraiment pas car je suis tiraillée dans les deux sens. J’aime cette expérience, j’aime ce nouveau challenge, je suis très heureuse d’avoir l’opportunité de jouer la Ligue des champions et avoir fait le triplé est incroyable.
      J’ai cette envie de rester un peu plus ici, mais en même temps, je suis prête à rentrer à la maison, car elle manque, tout comme mon équipe, je suis prête à jouer pour mon l’Orlando Pride.

      Etait-ce important de découvrir de nouvelles choses ?
      Je crois que c’est important de faire de nouvelles expériences de jouer dans un championnat différent. Depuis que j’ai fini la fac, j’ai joué dans la ligue américaine comme la NWSL, la WPS et même la W-League donc je voulais essayer que chose de différent. J’apprécie ces nouveaux challenges. Je ne sais pas si je reviendrai ici, mais je pense que c’est important de se confronter à de nouvelles choses pour progresser.

      A Cardiff,
      Sylvain Jamet

      Samedi 3 Juin 2017
      Sebastien Duret

      http://www.footofeminin.fr/UWCL-Ligu...he_a13759.html
      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • #UWCL - Ligue des Champions - 2,7 millions en moyenne, France 2 leader lors des tirs au but

        La finale de la Ligue des champions féminine programmée pour la première fois en prime time sur une chaîne clair a battu des records.




        La victoire de l’Olympique Lyonnais face au PSG a passionné 2,686 millions en moyenne soit 13% de part d'audience. C'est la deuxième audience de la soirée derrière la série Alice Nevers sur TFA (5,4 millions). France 2 devance M6 qui diffusait le film Taken 2 (2,2 millions).

        La chaine a même connu un pic à 3,5 millions lors de la séance des tirs au but, leader toutes chaines confondues à ce moment-là.

        Des audiences dont se félicite la chaîne à un mois et demi du début de l'Euro 2017 aux Pays-Bas où elle diffusera l'intégralité de la compétition sur ses différents canaux France 2, France 3, France 4 et France Ô.


        L'historique des audiences des finales en clair

        2015-2016 18h00 (France 2) Wolfsbourg - Lyon : 1,35 millions (9,6 % PdA) (pic d'audience lors des tirs au but avec 4,9 millions)
        2014-2015 18h00 (France 2) Francfort - PSG : 2,10 millions (13,2% PdA)
        2012-2013 20h30 (C8) Wolfsbourg - Lyon : 1,74 millions (6,8 PdA)
        2011-2012 18h00 (Direct8) Lyon - Francfort 0,78 millions (5% PdA)
        2010-2011 21h00 (Direct8) Lyon - Potsdam : 1,15 millions (4,5% PdA)
        2009-2010 20h30 (Eurosport) Lyon - Potsdam : non diffusée en clair

        http://www.footofeminin.fr/UWCL-Ligu...ut_a13757.html
        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • Lyon et Paris bien représentés dans l'équipe de la saison
          Publié le 03 juin 2017 | Actus
          Par La Rédaction



          L'UEFA a dévoilé l'équipe de 18 joueuses de la saison. Sans grande surprise, elle est composée de 13 joueuses ayant atteint la finale, deux les demi-finales, et trois représentantes de Wolfsburg et du Bayern Munich sont également présentes. Huit Rhodaniennes, et cinq Parisiennes en font partie.


          Les équipes de l'Olympique lyonnais et du Paris Saint-Germain sont bien représentées dans le groupe des 18 choisi par l'UEFA. Les deux clubs français représentent treize des dix-huit joueuses du groupe. Demi-finaliste, Manchester City a placé deux joueuses dans la liste, Lucy Bronze et Jill Scott, alors que les deux clubs allemands éliminés en quarts de finale par les clubs français, à savoir Wolfsburg et le Bayern Munich, sont également représentés. Les deux co-meilleures buteuses de la compétition, Zsanett Jakabfi et Vivianne Miedema, obtenant logiquement leur place avec Eugénie Le Sommer et Cristiane qui les suivent au classement des buteuses, pour un quatuor d'attaquantes plutôt intéressant. Outre Jakabfi, Wolfsburg est également représenté par Pernille Harder.
          L'équipe la plus représentée est l'Olympique lyonnais (8 joueuses), devant le Paris Saint-Germain (5 joueuses). Si les quatre meilleures buteuses de la compétition ont été choisies, c'est également le cas des deux meilleures passeuses, les Lyonnaises Camille Abily et Dzsenifer Marozsan, cinq offrandes chacune. À noter que la joueuse la plus jeune de ce groupe de 18 est la Parisienne Grace Geyoro, devant la Néerlandaise de Vivianne Miedema. Aucune des deux ne prendra part à la prochaine édition de la compétition, la première ayant manqué la qualification, la seconde ayant rejoint Arsenal, non-qualifié. On remarquera enfin que trois joueuses présentes dans ce groupe ont rejoint leur équipe lors du mercato d'hiver, les Canadiennes Kadeisha Buchanan (OL) et Ashley Lawrence (PSG), et la Danoise Pernille Harder (Wolfsburg), dont la coéquipière Zsanett Jakabfi a réussi à inscrire huit buts lors des deux premiers tours avant de se blesser.


          Le groupe :

          Gardiennes de but :
          Sarah Bouhaddi (OL), Katarzyna Kiedrzynek (PSG)
          Défenseures : Lucy Bronze (Manchester City), Kadeisha Buchanan (OL), Griedge M'Bock Bathy (OL), Wendie Renard (OL), Ashley Lawrence (PSG), Eve Perisset (PSG)
          Milieux de terrain : Jill Scott (Manchester City), Camille Abily (OL), Saki Kumagai (OL), Dzsenifer Marozsán (OL), Grace Geyoro (PSG), Pernille Harder (Wolfsburg)
          Attaquantes : Vivianne Miedema (Bayern Munich), Eugénie Le Sommer (OL), Cristiane (PSG), Zsanett Jakabfi (Wolfsburg)

          http://www.footdelles.com/article/Ac...on_148630.html
          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • Lyon : Une nouvelle saison bien remplie
            Publié le 02 juin 2017 | Actus
            Par La Rédaction



            En remportant un quatrième de champion d'Europe, l'Olympique lyonnais a terminé une nouvelle saison avec trois trophées dans l'escarcelle. Grand favori de toutes les compétitions avec un effectif hors norme, Lyon a répondu aux attentes même si ce ne fut pas toujours facile.


            Une dernière fois sous les couleurs de l'Olympique lyonnais, Gérard Prêcheur a pu lever les bras au ciel après un nouveau titre. Le huitième (sur neuf possibles) en trois ans pour le technicien rhodanien, remplacé pour la suite par l'ancienne star du FC Nantes, Reynald Pedros. Si la qualité de l'effectif lyonnais exigeait une telle moisson, il lui a fallu batailler pour y arriver, donnant encore plus de saveur à ce nouveau triplé.

            Sans concurrence en championnat

            Bien malgré lui, l'Olympique lyonnais a obtenu son onzième titre consécutif de champion de France sans avoir à disputer de "finale" face au Paris Saint-Germain, un match que l'on pouvait attendre après la victoire du club parisien lors de la première confrontation de la saison entre les deux équipes. Au lieu de cela, le PSG s'est embourbé tout seul, entre erreur administrative et contre-performances sur le terrain, abandonnant ainsi l'espoir d'un titre qui aurait pu se jouer lors de la 21e journée, et même la qualification en Ligue des champions. Cela aura été le titre le plus facilement remporté par l'OL cette saison, et le premier chronologiquement parlant, Lyon continuant à affirmer sa emprise totale sur le championnat.



            En Coupe, six à la suite

            Avec un parcours aisé, gagnant tous ses matches avec minimum cinq buts marqués, et aucun encaissé, Lyon a éliminé Ambilly, Grenoble, Guingamp et Hénin-Beaumont avant d'affronter le Paris Saint-Germain en finale. Quelques jours après l'avoir nettement battu en championnat dans un match sans enjeu, l'OL a connu plus de difficultés pour soulever son deuxième trophée de la saison, la faute à une équipe parisienne très solide et un bijou de but de la Brésilienne Cristiane. Après avoir remporté les deux dernières éditions en fin de match face à Montpellier, il lui a fallu cette fois-ci en passer par la séance de tirs au but. Et si Saki Kumagai a manqué la première balle de match, ce ne fut pas le cas d'Ada Hegerberg. Deux semaines avant la finale de la Ligue des champions, l'OL réalisait son sixième doublé national consécutif.



            En LDC, le mental a primé

            Après une mise en jambes en douceur face aux Norvégiennes d'Avaldsnes et aux Suissesses de Zurich (27-2 en cumulé), la suite de l'aventure vers un quatrième titre européen a été plus compliqué pour l'Olympique lyonnais. Au stade des quarts de finale, le club affrontait son grand rival pour le trophée, les Allemandes de Wolfsburg. Sa défaite à domicile au match retour après avoir tremblé jusqu'au bout ne comblait pas l'avance prise au match aller en Allemagne, et l'OL continuait sa route avec un statut de favori réhaussé.
            Face aux débutantes anglaises de Manchester City -qui a pris date pour l'avenir-, les Rhodaniennes parvenaient à faire la différence face à un adversaire proche du non-match, et sa défaite à domicile lors du match retour n'avait aucune incidence sur sa qualification. En finale, c'est une nouvelle fois le PSG qui lui faisait face. Après un match où les deux équipes auront eu l'opportunité de l'emporter, la décision se faisait une nouvelle fois aux tirs au but, sur le même score qu'en Coupe de France (7-6). Cette fois-ci, c'est Sarah Bouhaddi qui marquait le but du titre après s'être mise en évidence par une main gauche solide sur un tir de Cruz en première période. En l'espace de trois semaines, l'OL remportait trois nouveaux trophées, confirmant sa domination aussi bien nationale que continentale, faisant parler sa force mentale alors que ses adversaires lui auront rendu la vie difficile, le tout en égalant ou battant de nombreux records.




            Crédit photos : OL Ang'Elles, FFF, UEFA

            http://www.footdelles.com/article/Ac...ie_148621.html
            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire

            Chargement...
            X